Vous êtes sur la page 1sur 15

Métabolisme phosphocalcique

Dr
BENREKIA Y

2019 – 2020
I/ Introduction :
Le calcium et le phosphore sont les principaux
constituants de l’os, ils représentent 65% de la masse
osseuse
II/ Métabolisme du calcium :
L’organisme contient 1 à 1,5 kg de calcium dont 99%
est contenu dans le squelette, le reste (1%) se répartit
entre les secteurs extra et intra cellulaire.
La calcémie normale est comprise entre 2,25 et 2,5
mmol/l,
Elle comprend deux fractions :

* Une fraction diffusible :

- calcium ionisé actif

- calcium lié aux citrates, lactates, et phosphates


avec lesquels il forme des complexes solubles

* Une fraction non diffusible :

Environ 40% de la calcémie totale, il s’agit du calcium


lié aux protéines : globulines et surtout albumine
III/ Métabolisme du phosphore :
Le pool total des phosphates est de l’ordre de 800mg
dont la plus grande partie est sous forme
d’hydroxyapatite (Ca10[PO4]6[OH]2) de la trame
osseuse.
La phosphatémie normale est de 1 à 2 mmol/l.
III/ Métabolisme de l’os :
L’os est constitué de :
30% de matrice protéique composée essentiellement
de collagène et d’ostéocalcine.
70% de matrice minérale constituée de cristaux
d’hydroxyapatite (Ca++, P, Soufre).

4 types cellulaires : les ostéoblastes, les ostéoclastes,


les ostéocytes et les cellules bordantes.

L’os est un tissu en perpétuel renouvellement grâce au


processus de « remodelage osseux » ; les ostéoclastes
détruisent l’os « ancien » (résorption osseuse) alors
que les ostéoblastes le reconstruisent (accrétion).
La formation et la résorption sont étroitement couplées : si
résorption osseuse augmente, la formation osseuse
augmente sauf dans les situations dites de découplages :
(excès de glucocorticoïdes qui induit une diminution de
l’activité ostéoblastique et une augmentation de l’activité
ostéoclastique) ; Ce concept est vrai uniquement entre
l’âge de 20 et 50 ans.
Dans certaines situations physiologiques (ménopause,
vieillissement) ou pathologiques (hyper parathyroïdie) la
résorption est supérieure à la formation osseuse.
IV/ Régulation du métabolisme phosphocalcique :
Le maintien de l’homéostasie phosphocalcique implique
une régulation du métabolisme de l’os, de l’absorption
intestinale et de l’élimination rénale du calcium, cela sous
l’action de plusieurs hormones :
L’hormone parathyroïdienne (PTH).
La vitamine D.
La calcitonine.
A/ La PTH :

C’est une hormone polypeptidique, hypercalcémiante


et hypophosphorémiante.

Sa sécrétion est stimulée par la diminution de la


calcémie (Calcium ionisé+++)

*Actions de la PTH :

1- Au niveau de l’os :

Elle stimule l’ostéolyse (la résorption osseuse) en


augmentant l’activité et le nombre des ostéoclastes.
2- Au niveau du rein :
La PTH augmente la réabsorption du calcium par le tubule
distale, et inhibe la réabsorption du phosphate par le tubule
proximal.
Par stimulation de la 1α hydroxylase, elle augmente la
synthèse rénale (au niveau du TCP) de la 1,25 dihydroxy
vitamine D3, qui à son tour augmente la réabsorption
intestinale du calcium.
3- Au niveau de l’intestin :
La PTH augmente l’absorption intestinale du calcium de façon
indirecte.
B- la vitamine D :
Elle joue un rôle majeur dans le maintien de la calcémie
en augmentant l’absorption intestinale du calcium.
C’est une pro-hormone produite dans la peau à partir du
cholestérol qui est transformé en cholécalciférol
(vitamine D3) sous l’effet des ultraviolets ; ou bien,
apporter par l’alimentation (poisson, foie…)
Pour agir, la vitamine D3 doit être hydroxylée en deux
étapes :
1- Une 25 hydroxylation au niveau du foie pour donner
la 25 OH D (calcidiol).

2- Une hydroxylation de la 25 OH D en 1,25 (OH)2 D


« Calcitriol », dans le TCP grâce à la 1 alpha
hydroxylase.

*Actions de la vitamine D :

1- Au niveau de l’intestin: stimule l’absorption du


calcium

2- Au niveau de l’os : doubles action:


*Action permissive de l’action de la PTH sur les
ostéoclastes (résorption osseuse).
*Action directe en permettant l’utilisation sur place du
calcium pour la reminéralisation de l’os nouveau.
« En absence de la vitamine D, elle apparait une
hypocalcémie avec hypocalciurie et minéralisation
insuffisante de l’os, responsable du tableau de rachitisme
chez l’enfant et d’ostéomalacie chez l’adulte ».
NB :
Le calcitriol exerce un feed-back négatif sur la sécrétion
de PTH ainsi dans une situation d’hypoalcémie « pure »
les concentrations de calcitriol sont élevées et limiteront
la réponse parathyroidienne
Alors, lors d’une insuffisance rénale, il y’a un défaut de
production de calcitriol hypocalcémie avec élévation
de la PTH
C- la calcitonine :

Hormone peptidique, hypocalcémiante, sécrétée par


les cellules C folliculaires de la glande thyroïde.

1- Au niveau de l’os : elle inhibe l’activité


ostéoclastique, donc la résorption osseuse

2- Au niveau rénal : elle augmente l’excrétion de


phosphate, de calcium et du sodium.

***La calcitonine n’a pas d’action au niveau de


l’intestin.
« Métabolisme du calcium »
Alimentation
1000 mg Secteur intra
cellulaire 4000
mg

350 mg 500 mg
secteur extra
cellulaire 1000
150 mg mg 500 mg
Os
Tube digestif 1 à 1,5 kg
Rein

2% du calcium filtré
Élimination fécale Élimination urinaire
800mg 200 mg

Vous aimerez peut-être aussi