Vous êtes sur la page 1sur 7

Influence de la présence de matériaux sur le comportement de l'huile isolante

A.SAAD, F.GUERBAS I. KHELFANE


S.BOUAZABIA M. OUAGUENI
Laboratoire des Systèmes Electriques et CREDEG-SONELGAZ
Industriels USTHB, Alger, Algérie El Achour, Alger, Algérie

Résumé
Pour identifier l'influence des matériaux présents dans les transformateurs (cuivre et papier presspahn)
sur le comportement d’une huile isolante, des expériences, de vieillissements accélérés, ont été réalisées.
L’évolution des caractéristiques de l’huile est examinée en fonction de la quantité des matériaux mis en
jeu et de la température. Les résultats des expériences indiquent que le cuivre dégrade l'huile plus que
le papier presspahn.

Mots-clés
Huile isolante, transformateur, vieillissement thermique, cuivre, papier presspahn.

1. INTRODUCTION
Les transformateurs sont des composants clés dans la distribution de l'énergie électrique et les
systèmes de transmissions. L’indisponibilité d'un transformateur de puissance a de fortes répercussions
financières aussi bien pour les exploitants de réseaux de l'énergie électrique que pour les clients qui sont
connectés. Leur bon fonctionnement est donc essentiel pendant de nombreuses années, de 30-35 ans de
durée de vie admise, et même au-delà si cela apparait justifié sur le plan économique ou technique [1],
par conséquent, la qualité et la fiabilité de l’isolation dans un transformateur est très importante dans un
contexte permanent de maîtrise des coûts. Le système d'isolation des transformateurs de puissance et
d'autres équipements électriques est principalement constitué d’huile comme isolation liquide et le
papier cellulose comme isolation solide.
L'huile isolante, par ses fonctions de refroidissement et d'isolation dans les transformateurs
électriques, est le seul matériau accessible. Son analyse permet d'identifier son comportement à
l'intérieur. En effet, elle contient 70% d’informations sur les transformateurs [2], ce qui constitue le
vecteur principal de l’évaluation de l’état de santé de ces transformateurs.
Les papiers cellulosiques isolants font parties des éléments de base dans la construction des
transformateurs pour leurs bonnes propriétés électriques et thermiques. Le papier est généralement
utilisé pour envelopper les conducteurs émaillés ou de cale de séparation mécanique des bobinages, et
d’isolation électrique entre les différentes phases du transformateur. Le cuivre est aussi largement utilisé
dans les transformateurs comme fils de bobinage ronds, méplats. Il se distingue par sa faible
résistivité électrique, sa très bonne résistance à l’usure et une bonne stabilité chimique.
Récemment, les différents travaux sur le vieillissement électriques ou thermique de l'huile
minérale seule ont montré le bon comportement de cette dernière pour un nombre élevé de claquages et
pour des durées de vieillissement très longues [3,4]. La dégradation de cette huile dans un transformateur
reste donc une question posée et ne peut pas être justifiée par les résultats précédemment cités car divers
produits (cuivre, papier isolant, tôles, etc. …) sont mis ensemble dans une même enceinte. D’autre part,
les essais de vieillissement accéléré doivent simuler de façon aussi précise que possible l’environnement
réel du matériau en service. L'huile minérale malgré son utilisation à longue échéance en service et sa
large diffusion, les phénomènes inhérents à sa dégradation ne sont pas entièrement compris [5]. Souvent,
les effets d'autres matières, constituants de l’appareil, ne sont pas connus.
D’autre part très peu de travaux [6,7] ont traité l’influence détaillée du cuivre sur le vieillissement
du système isolation huile-papier. Notre présente étude expérimentale vise à examiner le comportement
de l'huile isolante en présence du cuivre et du papier presspahn.

2 .Procédure expérimentale
L’huile étudiée est une huile naphténique, commercialisée sous le nom de BORAK 22. Elle est
utilisée dans la plupart des transformateurs de puissance présents sur tout le territoire national. Il s’agit
d’une huile de couleur claire, prélevée d’un fût neuf. Cette huile a été séchée à 100° avant d’être mise
dans des récipients avec une quantité précise de matériau (cuivre ou papier presspahn). Le papier
presspahn est connu pour sa grande hygroscopicité, il est donc impératif de procéder à un bon séchage
du papier avant de le mettre en contact avec l’huile, le séchage est réalisé pendant 4 heures à 100°. Les
récipients, ainsi préparés, sont placés dans une étuve pendant 10 jours (soit 240 heures) à une
température de 90° ou 110°C représentant un début de vieillissement.
Après vieillissement et refroidissement pendant plusieurs heures, nous effectuons une série de
mesures pour caractériser chaque échantillon d’huile ; on évalue les propriétés physicochimiques,
électriques et thermiques de chaque échantillon. Ces analyses ont été effectuées, au CREDEG, dans le
strict respect des normes en vigueur résumées dans le tableau 1
Tableau 1. Normes utilisées.
Propretés Normes

Tension de claquage CEI 60156

Facteur de dissipation CEI 60247


électrique (tan δ)
Résistivité CEI 60247

Teneur en eau CEI 60 814

Indice d’acidité CEI 62021-1

Point d’éclair ISO 2719

3 .Résultats et discussions
3.1 Tension de claquage
La propriété diélectrique des liquides isolants est généralement vérifiée par la mesure de la
tension de claquage. Les essais ont été réalisés selon la norme CEI 60156, à température ambiante, dans
sprintermètre dans lequel on applique, entre deux sphères métalliques de diamètre de 12.5 mm, espacées
de 2.5 mm, une tension alternative croissante de 2 kV/s jusqu’au claquage.
La figure 1 montre les variations de la tension de claquage en fonction de la quantité du cuivre
pour les deux températures 90° et 110°. L’évolution des graphes montre que la tension de claquage de
l’huile est, initialement, inférieure à la valeur préconisée par la norme (70 kV) [8] et qu'elle diminue
considérablement avec la quantité de cuivre pour les deux températures. Cette baisse sensible à partir de
200 grammes de cuivre serait due à l’oxydation de l’huile minérale avec la libération des ions du cuivre
qui sont des composés polaires ; ceci est en accord avec les travaux publiés [7].

Figure 1. Variation de la tension de claquage en Figure 2. Variation de la tension de claquage en


fonction de la quantité de cuivre. fonction de la quantité de papier presspahn.

La variation de la tension de claquage en fonction de la quantité du papier est présentée dans la


figure 2. Les courbes montrent que l’augmentation de la quantité de papier entraîne un accroissement
de la tension de claquage, améliorant ainsi la rigidité de l’huile minérale. Ceci serait dû à l’évaporation
de l’eau suite au vieillissement thermique et le caractère hygroscopique du papier presspahn [10]

3.2 Teneur en eau


Nous présentons dans la figure 3 les variations de la teneur en eau en fonction de la quantité de
cuivre pour les deux températures de vieillissement.
Nous remarquons un accroissement de la teneur en eau pour les deux températures en fonction
de la quantité de cuivre. Cette quantité d’eau est plus considérable à 110° C, ce qui est due
essentiellement au réchauffement de l’huile à des températures de vieillissement élevées, mais
également au contact avec l’atmosphère lors du prélèvement des échantillons. L’augmentation de la
teneur en eau est due, à la dégradation d'huile (réaction de déshydrogénation) [10]. Ce phénomène
correspond aux résultats obtenus par d’autres auteurs [11,12]. D’autre part nous constatons aussi une
augmentation de la teneur en eau lorsque la quantité de cuivre mise en jeu croît. Notons toutefois que
l’augmentation de la teneur en eau pour les deux températures concorde aussi avec la diminution de la
tension de claquage, ces deux propriétés étant étroitement liées.

La figure 4 présente les variations de la teneur en eau en fonction de la quantité de papier


mise dans l’huile minérale.
Les résultats montrent que la teneur en eau diminue significativement avec
l’augmentation de la quantité de papier par rapport à l’huile seule. Ceci est dû au caractère
hygroscopique du papier presspahn qui a absorbé l’eau dissoute dans huile. La richesse en
groupements hydrogène dans la structure du papier presspahn explique le fait que ce dernier
soit hygrophile [10]
Figure 3. Variation de la teneur en eau en Figure 4. Variation de la teneur en eau en fonction
fonction de la quantité de cuivre de la quantité de papier

3.3 Facteur de pertes diélectriques (tanδ)


La figure 5 illustre les variations du facteur de pertes diélectriques en fonction de la quantité du
cuivre pour différentes températures de vieillissement (90◦C et 110◦C). De ces résultats, nous pouvons
déduire que le facteur de dissipation diélectrique est très affecté par la présence du cuivre. Cette
influence est accentuée au-delà de 200 grammes de cuivre, son augmentation plus marquée à 110°C, est
essentiellement due au phénomène d’oxydation. Dans le processus de dégradation de l’huile minérale
le cuivre agit donc comme un catalyseur d’oxydation, augmentant sensiblement le facteur de pertes
diélectriques. Cette augmentation reflète probablement la formation des composés polaires, qui sont dus
essentiellement à l’action combinée de la température et du cuivre, et qui joue un rôle très important
dans la perturbation des propriétés électriques, d’où l’augmentation des pertes [7].
La figure 6 illustre les variations du facteur de pertes diélectriques en fonction de la quantité de
papier pour différentes températures de vieillissement (90◦C et 110◦C). Pour la température de
vieillissement de 90°C, ce facteur varie en présentant divers pics qu'on pourrait attribuer à une
détérioration des molécules d’huile. Ce qui rend le facteur de pertes important. On observe (figure 6)
pour la température de 110° une tendance l’augmentation, mais qui reste bien inférieur à celle causée
par le cuivre.

Figure 5. Variation du facteur de pertes Figure 6. Variation du facteur de pertes


diélectriques en fonction de la quantité de cuivre diélectriques en fonction de la quantité de papier
3.4 Résistivité transversale (ρ)
La résistivité dépend de l’aspect moléculaire et des particules existantes dans l’huile minérale
dans le sens électrique et sous l’effet de la polarité dans le sens physique. La variation de la résistivité
selon la quantité la quantité de cuivre est présentée dans la figure 7 . La résistivité transversale présente
des diminutions importantes en fonction de la quantité du cuivre. Ces diminutions sont d’autant plus
importantes pour la température de vieillissement de 110°.La décroissance de la résistivité transversale,
serait probablement due à la conduction ionique, et à la génération des porteurs de charge causée par
des réactions de dégradation en présence du cuivre, influençant aussi de la mobilité de ces porteurs [13].
La figure 8 présente la variation de la résistivité de l’huile minérale vieillie en présence du papier
presspahn. La présence du papier presspahn dans l’huile augmente progressivement la résistivité. Pour
150 grammes de papier, la résistivité est assez proche de l’échantillon sans papier presspahn.

Figure 7. Variation de la résistivité en fonction de Figure 8. Variation de la résistivité en fonction de


la quantité de cuivre la quantité de papier

3.5 Indice d’acidité


L’acidité d’une huile en service résulte des produits d’oxydation acides (acides carboxyliques
ou combinés sous forme d’esters, etc.). Cette mesure, qui est la plus représentative du vieillissement
d’une huile, constitue l’outil majeur pour connaître l’état de vieillissement. L’acidité contenue dans les
diélectriques à des doses faibles habituellement représente un témoin avertisseur de sa dégradation.
Les résultats obtenus des variations de l’indice d’acidité en fonction de la quantité du cuivre
pour les deux températures de vieillissement sont présentés à la figure 9.Nous observons que l’indice
d’acidité augmente avec la quantité de cuivre. Cette augmentation est due à l’action combinée de la
température et du rôle de catalyseur du cuivre, ce qui provoque entre autres la formation de produits
d’oxydation acides. Les résultats obtenus sont en bon accord avec ceux obtenus par d’autres chercheurs
[6,7, 14,15].

Figure 9 Variation de l’indice d’acidité en fonction Figure 10. Variation de l’indice d’acidité
de la quantité de cuivre en fonction de la quantité de papier
L’évolution de l’indice d’acidité en fonction de la quantité de papier est quant à elle montrée
dans la figure 10. L’acidité varie peu avec la quantité de papier mais présente néanmoins au-delà de la
quantité de 100 gr une nette augmentation.

3.6 Point d’éclair


Comme le point d’éclair d’un liquide représente la température minimale à laquelle il doit être
porté pour que les vapeurs émises s’allument en présence d’une flamme, il est donc important d’étudier
ce paramètre de sécurité . L’évolution de ce paramètre en fonction de la quantité de cuivre est présentée
à la figure 11. Pour la température de 110°C le point d’éclair reste constant, en revanche pour 90 ° C il
présente une baisse notable pour les quantités de cuivre dépassant les 300 grammes. On peut expliquer
cette diminution par le fait que la variation du point d’éclair correspond à la variation du facteur de
pertes diélectriques, qui désigne la quantité de chaleur perdue quand l’isolant perd une partie de ses
caractéristiques après l’oxydation de l’huile, comme rapporté dans d’autres travaux [16-17].

Figure 11. Variation du point d’éclair en fonction Figure 12. Variation du point d’éclair en fonction
de la quantité de cuivre de la quantité de papier

Le graphe de la figure 12 représente la variation du point d’éclair en fonction de la quantité de


papier presspahn. On constate une diminution assez significative allant de 140 à 120° C pour les deux
températures de vieillissement pour les quantités dépassant les 100 gr. Cette baisse pourrait être attribuée
à un début de décomposition de la cellulose qui compose le papier presspahn.

4. CONCLUSION
Dans ce travail, des essais de vieillissement thermique de deux combinaisons d’échantillons ont
étaient présentés : huile-papier et huile-cuivre, puis un ensemble de caractéristiques a été comparé et
analysé pour chaque combinaison, dans le but d’étudier l’impact que peuvent avoir ces deux matériaux
sur l’altérabilité de l’huile minérale
Les échantillons contenant du cuivre ont une teneur en eau plus élevée que ceux avec le papier
presspahn. Le cuivre induit ainsi un affaiblissement de la tension de claquage. Les résultats indiquent
aussi que le cuivre a une grande influence sur l’huile minérale pendant le processus du début de
vieillissement, objet de notre étude. En favorisant l’oxydation d'huile et accélérant ainsi sa dégradation.
Le papier presspahn a un effet plus faible que celui du cuivre. Le caractère hygroscopique du
papier presspahn a en effet amélioré la rigidité de l’huile en réduisant la teneur en eau. Cependant, on
observe un effet du papier plus marqué sur l’acidité de l’huile ainsi que sur le point d’éclair.
REFERENCES
[1 ] CIGRE Working Group 12.09 (1993),« lifetime evaluation of transformers. Electra», pp 39–
51.1993.
[2 ]I. Fofana , « Decay products in the liquid insulation of power transformers», IET Electrical
Power Applications, , Vol. 4, Iss. 3, pp. 177–184. 2010.
[3 ] S. Abdi, A. Boubakeur and A. Haddad ; « Influence of thermal ageing on transformer oil
properties », IEEE Proceedings of International Conference on Dielectric Liquids (ICDL), pp. 409-
412, Poitiers (France), 30 June04 July 2008.
[4 ]X. Chi, Z. Yang, F. Wang, S.Sheng, Y. Chen and J. Yang; « Thermal aging of oil-paper used in
power transformers », IEEE Annual Report Conference on Electrical Insulation and Dielectric
Phenomena (CEIDP), Vol. 2, pp. 5-32, 1720 October 1999.
[5 ] R. Bartnikas, « Engineering Dielectrics Volume III : Electrical Insulating Liquids», Eds institut
de Recherche d'Hydro-Québec Varennes, Québec, Canada ,1994.
[6 ] Liao, R.-J. ; Tang, C. ; Yang, L.-J. ; Feng, Y. and Sun, C.-X., « Influence of the copper ion on
aging rate of oil– paper insulation in a power transformer» ; Electric Power Applications, . Iss. 5 Vol.
3, pp. 407–412, 2009.
[7 ] Jian Hao, Ruijin Liao, George Chen and Chao Ma, «Influence of copper on the byproducts of
different oilpaper insulations», Journal of Physics: Conference Series 310, IOP Publishing, 2011.
[8 ] Norme CEI 60156, « Liquides isolants – Mesure de la tension de claquage à fréquence
industrielle - Méthode d’essai », Août 1995.
[9 ] Alexandra Ciuriuc, Petru V. Notingher, Mark Jovalekic and Stefan Tenbohlen, «Experimental
study on vegetable and mineral transformer oils properties», International Conference on
Optimization of Electrical and Electronic Equipment (OPTIM), 2014.
[1 0 ] B. García, J.C. Burgos, A.M. Alonso, and J.Sanz; «A moisture-in-oil model for power
transformer monitoring - Part II: Experimental verification », IEEE Transactions on Power Delivery,
Vol. 20, n°2, pp. 1423-1429, April 2005.
[1 1 ] T.K. Saha, M. Darvcniza, Z.T. Yao, D.J.T. Hill and G. Yeung ; « Investigating the effects of
oxidation and thermal degradation on electrical and chemical properties of power transformers
insulation », IEEE Transactions on Power Delivery, Vol. 14, n°4, pp. 1359-1367, October 1999.
[1 2 ] M. Kohtoh, G. Ueta and S. Okabe ; « Transformer insulating oil characteristics changes
observed using accelerated degradation in consideration of field transformer condition », IEEE
Transactions on Dielectrics and Electrical Insulation, Vol. 17, n°3, pp. 808-818, June 2010.
[1 3 ] Lundgaard L.E., Hansen W., Ingberigstein S., Linhjeli D.,Dahnud M.: «Aging of Kraft paper
by acid catalyzed hydrolysis». 2005 IEEE Int. Conf. Dielectric Liquids (ICDL 2005), pp. 381–384
Portugal, June 2005.
[1 4 ] Lundgaard L.E., Hansen W., Ingberigstein S.:« Ageing of mineral oil impregnated cellulose by
acid catalysis»,IEEE Trans. Dielectr. Electr. Insul., 2008, 15, (2), pp. 540–546.
[1 5 ] I. Fofana, V. Wasserberg, H. Borsi and E. Gokenbakh ; « Challenge of mixed insulating liquids
for use in highvoltage transformers. Part 2: Investigation of mixed liquids impregnated paper
insulation » ; IEEE Electrical Insulating Magazine, Vol. 18, n°4, pp. 5-16, July/August 2002.
[1 6 ] D.B. Miller; « Tests and standards to evaluate the fire safety of electrical insulating fluids »,
IEEE Transactions on Electrical Insulation, Vol. EI-13, n°5, pp. 378-381, October 1978.