Vous êtes sur la page 1sur 3

COMPTABILITÉ NATIONALE – EXERCICES CORRIGÉS

Exercice 1 :

Les données suivantes concernant le secteur des administrations publiques d’une


économie fictive, exprimées en million d’unités monétaires (UM), vous sont fournies
pour évaluer la contribution de ce secteur à l’ensemble de l’économie nationale :
Production marchande 30
Consommation intermédiaire 170 (dont 160 au titre de
l’autre production non marchande).
Rémunération des salariés 330 (dont 320 au titre de la
PNM)
C.C.F liée à l’activité non marchande 40
Transferts sociaux en nature, versés aux ménages 160
Paiements partiels effectués par les ménages en contrepartie de certains services non
marchands 60
T.A.F :
Calculer la valeur de l’autre production non marchande des administrations publiques.
Calculer la valeur ajoutée brute des administrations publiques.
Calculer le résultat brut d’exploitation (excédent ou déficit) des administrations
publiques.
Définir le contenu des paiements partiels effectués par les ménages.
Après l’avoir définit, calculer le montant de la consommation finale.
Calculer la valeur de la consommation finale effective des administrations publiques.
© www.e-tahero.net

Corrigé :
 Etant non marchande, la production non marchande des administrations publiques, n’a pas
de prix. On l’évalue donc indirectement à partir de son coût globale de production :
PNM = Rémunération des salariés + Consommation intermédiaire + Autres impôts sur la
production + C.C.F (consommation du capital fixe)
PNM = 320 + 160 + 0 + 40
PNM = 520 million UM
 La valeur ajoutée brute = Production – Consommation Intermédiaire
= (PNM + PM) – (Consommation intermédiaire de PNM et PM)
= (520 + 30) – 170
La valeur ajoutée brute = 380 million UM
 Excédent brut d’exploitation des administrations publiques :
EBE = Valeur ajoutée brute – (Rémunérations des salariés + Autres impôts sur la production)
EBE = 380 – (320 + 0)
EBE des administrations publiques = 50
 Les paiements partiels effectués par les ménages, ce sont les paiements effectués contre
des biens et services non marchands dont le montant reste inférieur à 50% du coût de
production du bien ou du service utilisé. C’est la part de la production non marchande acquittée
par les autres secteurs.
 Le SCN considère que les administrations publiques auto consomment la part de leur
production, qu’il (le SCN) n’est pas capable d’affecter à d’autres secteurs, car elle n’a pas fait
l’objet d’un paiement partiel de leur part.
C.F des administrations publiques = PNM des administrations publiques – Paiements partiels
effectués par les autres secteurs
=> 520 – 60 = 460
C.F des administrations publiques = 460 million UM

20

Le Portail des Etudiants d’Economie


 C.F effective des administrations publiques = C.F des administrations publiques – Transferts
Sociaux en Nature versés aux autres secteur
=> 460 – 160 = 300
C.F effective des administrations publiques = 300 million UM
 Les administrations publiques ont elles effectivement consommer le montant de
300.000.000 UM de biens et services ?
Non, car il est impossible du point de vue comptable d’affecter ces biens et services aux
secteurs qui en profitent, vu leur caractère non marchand (absence de prix).

Exercice 2 :

Une économie fictive vous fournie les données suivantes, concernant son PIB pour
analyse :
Année20052006PIB (million UM)110.000120.000Indice de prix de PIB100110T.A.F :
Calculer le taux d’inflation ayant caractériser cette économie en 2006. Que présente pour
vous l’inflation ?
Après avoir expliciter la différence entre l’évaluation en volume et l’évaluation en valeur du
PIB, calculer sont montant à prix constant en 2006.

Corrigé :
 Taux d’inflation t = × 100
© www.e-tahero.net

=> × 100
Taux d’inflation 2006 = 10%
L’inflation peut être définie comme une hausse cumulative et continue du niveau général des
prix.
 La différence entre l’évaluation en volume et l’évaluation en valeur, consiste à distinguer
l’évolution réelle d’une variable économique donnée (ici PIB) en écartant l’influence de
l’influence de l’illusion monétaire générée par l’instabilité des prix et donc du pouvoir d’achat de
la monnaie.
PIB au prix constant t = × 100
=> × 100
PIB au prix constant 2006 = 109.090

21

Le Portail des Etudiants d’Economie


Exercice 3 :

Les services de la comptabilité nationale d’une économie fictive mettent à votre disposition
les données suivantes (en million d’UM) relatives à la production nationale et à l’indice des
prix pour la période 1990 – 1995.
Année199019911992199319941995PIB nominal100010301060112011751265Indice des
prix9095100102105110T.A.F :
Calculer le taux de croissance du PIB en valeur pour chaque année à partir du 1991.
Calculer la valeur du PIB en volume pour chaque année ainsi que son taux de croissance
réel.
Sachant que le taux de croissance du PIB réel en 1996 a été de 3%, et que le PIB au prix
courant de l’année 1996 est de 1310. On vous demande d’en déduire le taux d’inflation
pour l’année 1996.
© www.e-tahero.net

22

Le Portail des Etudiants d’Economie

Vous aimerez peut-être aussi