Vous êtes sur la page 1sur 11

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT REPUBLIQUE DE LA COTE D’IVOIRE

SUPERIEUR ET DE LA
RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE NORD SUD Union-discipline-travail


DE DIMBOKRO

Filière : STRM

THEME

Principaux ravageurs de la culture de tomate et aubergine :


méthode de lutte

NOM ET PRENOMS

Brou Jean Patrick


Niamke Jean
Yao Kouame Franck Charly
Kouassi Kouame Jean Melandry

NOM DU PROF
Mr N’guessan Kouadio Kevin

1
Table des matieres
.............................................................................3
............................................................................. 4
................................................................5
.....................................................5
............................................................5
..........................................................5
........................................................................................5
..................................................................... 6
...................................................... 6
............................................................................... 6
........................................................... 6
............................. 6
............................................. 7
........................................................................................ 7
.................................. 8
..................................................... 8
...................................................... 9
........................................................... 9
..................................... 9
.......................................................... 10
.... 11
................................................................................ 11

2
Nous tenons à remercier tout d’abord le fondateur de l’université Nord-
Sud pour son établissement qu’il met à notre disposition pour suivre les
cours et aussi ses conseils qu’il nous donne.
Nous remercions notre directeur des études monsieur Didia pour son
temps et son encouragement qu’il nous procure.
Nous remercions le Dr Kouadio Koffi Éric, expert en protection des
végétaux et Entomologiste pour avoir envoyé le Dr N’guessan Kouadio
Kevin qui nous a dispensé le cours de Protection Biologique Des Végétaux.
Nous remercions aussi la Directeur de l’école pour tous ses efforts qu’elle
met en œuvre pour nous mettre dans de bonne condition.
Nous souhaiterons remercier l’équipe de service de l’école pour leur
présence permanente et le faite de veillée sur le bon fonctionnement de
l’école.
Nous tenons à dire merci à Monsieur DIOMANDE ABOULAYE et Monsieur
CARLOS pour leur permission et leur temps pour faire nos recherches sur
leurs parcelles.

3
L’horticulture est une branche de l’agriculture qui regroupe la culture des
plantes d’ornement (1), des arbres et arbustes fruitiers (arboriculture), des
légumes (culture maraichères). La culture maraichère quant à elle est une
discipline de l’horticulture qui s’occupe de la production de légume. Elles
offrent des produits qui peuvent arriver chez les consommateurs sans
avoir subi de transformation industrielle ou artisanale. Les légumes sont
des plantes cultivées dont les feuilles, les racines, les fruits sont
comestibles. Dans les pays en développement, les légumes jouent un rôle
essentiel dans la lutte pour l’autosuffisance alimentaire et surtout s’elles
contre la malnutrition.
Selon les parties comestibles on distingue :
-les légumes feuilles chez les lesquels on consomme l’ensemble des
feuilles : chou, laitue, épinard, persil, céleri…
-les légumes racines et tubercules ou l’on consomme la racine charnue ou
les tubercules : carotte, navet, patate, pomme de terre…
-les légumes fruits : tomate, aubergine, poivron, piment, concombre,
gombo…
Le développement de la culture maraîchère permet la création de
branches annexes dans le secteur agro industriel (conserverie,
conditionnement, transport) et permet ainsi l’insertion de jeune dans le
circuit économique, réduit l’exode rural l’exploitation des légumes procure
des devises et permet aux producteurs de se procurer des biens
d’équipements et d’élever leur niveau de vie.
L’itinéraire de notre recherche s’est effectué dans la région de Dimbokro
précisément dans le village de sokanssou pour l’étude de la culture de
tomate et dans un jardin maraichères situé à Kennedy dont l’étude portait
sur la culture de l’aubergine.
L’investigation dans cette localité sur les cultures cultivées à montrer
l’impact des ravageurs sur ses cultures et les différentes variétés
cultivées.

4
La tomate est un légume fruit de la famille des solanacées, c'est-à-dire de
la même famille que le poivron, la pomme de terre, l’aubergine ou le piment.
Cette plante est buissonnante à tige plus souvent retombante.

Pour fait sa semi, il a procédé par une pépinière sur le site qui dura un mois
.la semence de tomate provient d’une entreprise ivoirienne (SEMIVOIR) qui
met en lumière la variété F1 qui est utilisé dans la région de Dimbokro. Pour
la pépinière, les graines sont déversées dans des sillons de 1 cm de
profondeur et distants de 15 à 20cm. Elles sont recouvertes de terre ou de
terreau, arrosées chaque jour à désherber et à biner à la demande. En
saison des pluies, la tomate se cultive sur des planches surélevées ou sur
butte.

5
On repiquera les plantes saines bien vigoureuse après les avoir habillés.
Les plants sont répliqués droit en cassant la terre autour des racines mais
de préférence le soir.
Il faut arroser après cette opération. Les sarclages et les binages se font à
la demande ; la taille et l’ébourgeonnage sont souvent nécessaire pour de
frai de qualité. Il faut traiter en cas de besoin et ne pas oublier d’épandre des
mesures d’entretien.

La récolte commence 3 à 4 mois après le semis. La couleur du fruit


détermine le moment de la récolte. Elle se fait généralement quand les
fruits sont plus ou moins tournants c'est-à-dire couleur vert jaunâtre ou
orange au rouge, tous les 2-3 jours. La tomate industrielle est récoltée mur
(rouge) pour obtenir un concentre bien colorer.
La tomate se converse à +1° avec 85-90% d’humidité relative 30 jours au
maximum. On peut sécher les rondelles ou faire des concentrés ou de la
confiture.

Dans notre cas, la quasi-totalité de la parcelle fut colonisé par la chenille


qui consomme d’abord les feuilles en criblant de petits trous puis attaque
les fleurs et les fruits aussi bien verts que rouges.

L’aubergine est de la famille des solanacées, l’aubergine est originaire


d’Asie. Les fruits sont utilisés largement dans la cuisine, étant vivace
l’aubergine est cultivé comme plante annuelle.

6
L’aubergine est une plante bien adaptée aux conditions tropicales. Pour un
développement optimal, il faut une température entre 20 et 30 °.
La température optimale de germination est de 25°C (6 à 8 jours).
L’aubergine est plus exigeante en chaleur que la tomate, cependant il existe
des variétés adaptées au climat frais. Sur le site la variété d’aubergine que
nous avons observée est la variété d’aubergine européens précisément la
variété Barbentane qui 70-75 jours de précocité, de longueur 22-25 cm et
couleur violet. Cette culture nécessite moyen de dépense et une terre
moins humide avec un ph de 6,7 à 7,2. L’aubergine est exigeant en fumures
tout le long de son cycle qui dur 5 à 6 mois. Cependant un excès d’azote
provoque un développement foliaire important du détriment de floraison et
de la fructification.

On sème l’aubergine en pépinière a raison 3g/m2. Le semis se fait dans les


planches bien préparer ayant reçues les fumures de fonds sur des lignes
distancé de 15 à 20 cm. La durer des plants en pépinière sont de 30 – 45
jours.la transplantation se fait sur des planches bien préparer ayant reçues
les fumures de fonds à l’écartement des 0,50-0,80 X 0,50-0,60 cm quand les
plants on 15 cm de haut et qu’ils ont 4 à 5 vraies feuilles. Il faut repiquer les
plants à la même hauteur qu’en pépinière. L’aubergine occupant le terrain
pendant une longue période, un bon désherbage est nécessaire surtout en

7
début de culture.IL fait faut apporter la fumure d’entretien, procéder à des
irrigations régulières et surveiller l’état phytosanitaire est plantes.

Dans le champ, les dégâts que nous avons observés se sont porté plus
particulièrement sur les feuilles que les fruits. Les chenilles defolliatrice
appelé Selepa docillis qui dévore les feuilles et la Mouche blanche (Bemisia
tabaci), Feuilles qui se gaufrent et s’épaississent.

Les fruits sont cueillis lorsqu’ils sont suffisamment gros (lorsque leur
coloration est complète). On sépare les fruits de la plante avec leur calice et
une partie des pédicules. La récolte débute 2 à 3 mois après plantation et
peut s’étaler sur une période d’environ 3 mois, a raison d’un passage par
semaine. Il faut éviter de blesser les fruits.
Les aubergines sont consommées dans les quelque jours qui suivre la
récolte. On peut les conserver environ 2 semaines en chambres froides
(4ou 6°). On peut aussi les découper en rondelles et les sécher.

8
De nombreux ravageurs de l’aubergine s’attaquent également à la tomate.
Néanmoins, l’aubergine y est très nettement plus sensible.

Les principaux ravageurs sont :


• la mouche maraîchère ou mineuse,
• les acariens,
• les aleurodes,
• les nématodes.

Pour le traitement de cette parcelle infecté, l’agriculteur a utilisé les


produits homologués tels que MANCO 80 WP, TRICEL 480 EC et PICHER 440
EC. Il dose en utilisant 3 têtes de la bouteille de l’intrant pour 25 litres d’eau.
Après avoir pulvérisé sont champs, il se donne un délai de deux semaines
pour laisser le produit agit.

9
10
Matériels utiliser pour la pulvérisation des produits

Photo prise d’ensemble sur le champ de tomate Photo prise d’ensemble sur le jardin
Maraichère
A la méthode pluviale

Pour conclure, nous retenons que la culture maraichère est une culture de
rente pour la région de Dimbokro. Dans les parcelles visitées, Les
ravageurs les plus important pour les cultures de tomates et aubergines
sont la noctelle, les nématodes les chenilles defolliatrice. De plus la
majorité des agriculteurs qui pratiquent la culture maraichère n’ont
aucune formation agronomique et la plupart des produits qu’ils utilisent
pour l’entretien de leurs cultures de tomates et aubergines et d’autres
cultures maraichères sont uniquement chimique parce qu’ils trouvent les
produits biologiques lente. Ces produits chimiques ont des répercutions
négatif sur la santé des consommateurs. Comme recommandation, la
culture de tomate doit se fait en irrigation qu’en pluvial pour une meilleure
gestion de l’eau car elle nécessite une bonne quantité en eau.

11

Vous aimerez peut-être aussi