Vous êtes sur la page 1sur 20

LOCALISATION

Région DEPARTEMENT ARRONDISSEMENT VILLAGE


Centre Nyong et mfoumou Akonolinga Biba

Fiche Signalétique du Projet

Promotrice Mme ATEMENGUE Lucie

Rédaction et réalisation du Projet NOA Faustin JOEL, TBF Group

Coût Global du Projet 984 377 FCFA

Type de financement Financement propre de la promotrice

Chiffre d’affaire Escompté 2 041 000 FCFA

Durée du Projet 6 mois

Date de démarrage Juin 2020

1
Sommaire

PRESENTATION GENERALE...................................................................................................................... 4
1. La Carotte .......................................................................................................................................... 4
1.1. Présentation............................................................................................................................... 4
1.2. Son cycle ................................................................................................................................... 4
2. Le concombre .................................................................................................................................... 5
2.1. Présentation............................................................................................................................... 5
2.2. Son cycle ................................................................................................................................... 5
3. Objectifs du projet .................................................................................................................................. 5
A. ASPECTS TECHNIQUES DU PROJET .............................................................................................. 5
1. DESCRIPTION DU PROJET ............................................................................................................ 5
2. Itinéraires techniques de production ................................................................................................ 6
2.1. Itinéraire technique de la carotte .............................................................................................. 6
2.2. Itinéraire technique concombre ................................................................................................... 9
RÉCOLTE ............................................................................................................................................ 10
3. PLAN DE MISE EN ŒUVRE ET D’EXECUTION ........................................................................................ 10
4. Suivi du projet .................................................................................................................................... 13
B. ASPECTS FINANCIERS DU PROJET .................................................................................................. 13
I. LES différents postes de dépenses ...................................................................................................... 13
1. Evaluation des besoins en matériels et équipement du Projet ........................................................ 13
2. Evaluation des besoins en intrants du projet................................................................................... 14
3. Evaluation des besoins en main d’œuvre ........................................................................................ 15
4. Autres dépenses.......................................................................................................................... 15
5. Synthèse des dépenses.............................................................................................................. 15
Produit d’exploitation ................................................................................................................................. 16
1. Chiffre d’Affaire ............................................................................................................................ 16
2. Evaluation Financière ..................................................................................................................... 16
3. PLAN DE FINANCEMENT ................................................................................................................. 18
C. Analyse de la sensibilité du Projet ............................................................................................................... 20
1. Matrice SWOT du Projet ......................................................................................................................... 20
2. Supposition ........................................................................................................................................ 20

2
Liste des tableaux

Tableau 1:description du projet.......................................................................................................6


Tableau 2:ITK carotte ........................................................................................................................9
Tableau 3: ITK concombre .............................................................................................................. 10
Tableau 4:Planification des activités du projet .............................................................................. 12
Tableau 5: suivie du projet. ............................................................................................................. 13
Tableau 6: équipement et matériel nécessaire ............................................................................. 14
Tableau 7 : évaluation des besoins en intrants ............................................................................. 14
Tableau 8: évaluation besoin en main d’œuvre ............................................................................ 15
Tableau 9: imprévus ........................................................................................................................ 15
Tableau 10 : synthèse des dépenses............................................................................................. 16
Tableau 11: Produit d’exploitation en kg et FCFA ......................................................................... 16
Tableau 12:d’évaluation financière ................................................................................................. 17
Tableau 13: Plan de financement ................................................................................................... 19
Tableau 14 : Analyse SWOT du projet ........................................................................................... 20

3
PRESENTATION GENERALE
Le projet porte sur 2500m² de concombre et 2500m² de carotte.

1. La Carotte
1.1. Présentation
La Carotte (Daucus carota L.) est une plante de la famille des Ombellifères. C’est
une plante bisannuelle, c'est-à-dire que son cycle dure deux ans. Elle se compose
d'une racine comestible charnue et de feuilles souples qui possèdent une odeur
aromatique. La couleur de la carotte est le plus souvent orange. Toutefois, il existe
d’autres variétés à racine de couleur jaune, blanche et même violette. Le poids
moyen d’une carotte est de 125 grammes. La première année elle produit une
rosette de feuilles et des réserves situées dans la racine, c’est à ce stade qu’elle est
récoltée pour la consommation. Si elle n’est pas récoltée, la seconde année elle
utilisera ses réserves pour produire une hampe florale fortement ramifiée, il faut donc
laisser la plante se développer jusqu’à ce stade si l’on veut récolter des semences
pour un futur semis.

1.2. Son cycle


La levée des graines est assez lente puisqu’elle dure entre 6 et 10 jours, elle se
caractérise par le déploiement de deux cotylédons filiformes, puis l’apparition de la
première vraie feuille intervient dans les 15 jours après le semis. Durant les 25 jours
suivants la plante se concentre sur son développement racinaire et foliaire, ainsi le
nombre de racines latérales augmente alors que le diamètre de la racine principale
(future carotte) reste identique.

Le grossissement de la racine principale ou tubérisation débute en moyenne 40 jours


après le semis et commence par le haut des racines pour finir par la pointe, elle dure
en moyenne 2 mois.

NB : Les informations sur la durée du cycle sont à titre indicatif et varient en


fonction de la variété, de la période de culture, du lieu d’implantation et des
techniques culturales.

4
2. Le concombre
2.1. Présentation
Le concombre, Cucumis sativus, appartient à la famille botanique
des cucurbitacées au même titre que le melon et la pastèque.

Le concombre se caractérise par une croissance grimpante et des rameaux pouvant


dépasser 2 mètres de long. Le poids moyen d’un fruit est de 300g.

2.2. Son cycle


En fonction de la variété, le cycle du concombre varie entre 80 et 100 jours jusqu’à la
dernière récolte. Sa croissance est effectué durant les 30 jours après la levé qui elle a lieu 5
jours après le semi. 40 jours après le semi, on note l’apparition des premières fleurs jaunes
qui marque le début de la floraison. La fructification commence ainsi au 60ème jour et est à
son apogée à entre le 65ème et le 80ème jour.

Il est a noté que un apport en eau régulier et rationné est essentiel à la bonne conduite de la
culture.

3. Objectifs du projet
Le projet a pour objectifs de :
 Produire et commercialiser 5 tonnes de carotte sur un quart d’hectare
 Produire et commercialiser 6 tonnes de concombre

L’atteinte de ces objectifs passe par la prise en compte d’un certain nombre d’activité
technique et financière qu’il convient de présenter.

A. ASPECTS TECHNIQUES DU PROJET


1. DESCRIPTION DU PROJET
Objectifs Activités Tâches Résultats Indicateur Sources de
attendus s vérification
Production de 5 Préparatio choix du site, 0.5 Surface visite
tonnes de carotte n du abattage, hectares aménagée
et 6tonnes de terrain émondage, sont
concombre défrichage, préparés
piquetage
Acquisition Choix des Les Quantité reçus
du variétés contact quantités Intrants et
matériel et avec le d’intrants matériels
des fournisseur et acquis
intrants commande matériels
achat transport acquis

5
Mise en Trouaison, 11100 Nombre de Visite
place confection des pieds de plants de
planches, concombr concombre
fumure, e sont semé
épandage des semés Nombre de
engrais, 500 planche de
traitement du sol planches carotte
de carotte semé
sont
semées.

Entretien Sarclage, 0.5 Superficie visite


fertilisation, hectares entretenu
éclaircissage, entretenu
tuteurage, s
remplacement
des manquants,
traitement
phytosanitaire
Récoltes Cueillette des 5tonnes Nombre de Cahier
fruits de tonne de d’exploitatio
Arrachage des carottes fruits n
carottes sont
Conditionnement récolté
transport 6 tonnes
de
concombr
e sont
récolté
Commercialisatio Mise en Prospection des 5 tonnes Nombre de Cahier
n des deux place marchés de carotte tonnes d’exploitatio
produits d’une Manutention et de vendus n
stratégie Transport concombr
de vente commercialisatio e sont
n vendus
Tableau 1:description du projet

2. Itinéraires techniques de production


Les différentes étapes de production sont présentées de façon précise dans cette partie.

2.1. Itinéraire technique de la carotte


Stade du Projet Observation

CHOIX DU TERRAIN Le sol est un facteur essentiel de réussite d’une


culture. Il intervient par ses qualités chimiques et
physiques, qui sont très importantes concernant la
carotte.

Tous les obstacles, que ce soient les cailloux ou les


résidus de cultures qui sont mal décomposés,
provoquent une proportion élevée de racines de
carotte fourchues ou déformées ainsi que des levées
irrégulières.

6
Il faut aussi éviter les sols lourds et asphyxiants, qui
en plus de posséder un risque de pourriture,
entrainent un développement faible de la racine
principale de carotte et à l’inverse favorise la
multiplication de petites racines secondaires.

Si les sols sableux possèdent la meilleure structure


pour le développement de la carotte, la présence de
nématodes à galles y limite la culture en saison
fraîche.

PREPARATION DU SOL Étant donné ses exigences, la carotte nécessite une


très bonne préparation du sol.

Il est très important de procéder à l’amendement de


fond avec de la matière organique afin d’enrichir le
sol en éléments principaux (azote N, phosphore P,
potasse K) mais aussi en oligo-éléments (cuivre, fer,
zinc…), qui peuvent être des éléments limitants, si le
sol n’en est pas assez bien pourvu, et entrainer une
déficience de rendement. De plus, l’apport de
matière organique joue un rôle essentiel dans
l’amélioration et le maintien des qualités physiques
(structure, texture) et microbiologiques du sol :
augmente la rétention d’eau, régule le stockage et la
fourniture des éléments minéraux, stimule la faune et
la flore du sol…

La profondeur de travail du sol doit être comprise


entre 25 et 30 cm.

Le lit de semence doit comporter suffisamment de


terre fine et être légèrement tassé afin de permettre
un bon contact terre/graine et une conservation de
l’humidité grâce à la remontée d’eau par capillarité.
De plus un lit de semence bien préparé : profond,
homogène et "rappuyé" (légèrement tassé) évite les
sorties de collet et donc les collets verts.

Nous mettrons en place 500 planches de 5m²


chacune. Avec des sions de semis de 3 cm de large
espacés de 30 cm.

SEMIS Pour le semis, il est conseillé de procéder à la


réalisation de planches de culture en moyenne de 1

7
m de large et de 10 à 30 cm de haut.

Le semi peut se faire en lignes simples, avec un


écartement entre les lignes de 20 cm. Chaque ligne
présente alors une rangée droite de carottes et une
planche comprend 5 lignes.

Cependant, il faut faire attention aux réglages des


espacements entre les lignes et sur la ligne afin
d’obtenir une densité optimale : ▪ Un semis trop
espacé risque de causer une hétérogénéité de la
parcelle non rattrapable si la levée rencontre des
difficultés (sécheresse, vers gris…). ▪ Un semis trop
dense suivi d’une bonne levée nécessitera un
éclaircissage afin que toutes les racines aient la
place de se développer (voir éclaircissage au
paragraphe suivant). ■ Cette technique représente
un coût assez élevé mais il existe aussi des semoirs
de précision manuels à des prix abordables et
pouvant servir pour différentes cultures maraîchères :
choux, salade, poireau...

Eclaircissage l est nécessaire de procéder à un éclaircissage, dans


le cas d’un semis dense suivi d’une bonne levée,
notamment en semis manuel et particulièrement
avec le semis éclaté.  L’éclaircissage signifie que
l’on supprime certains plants, lorsqu’ils sont trop
serrés, afin de laisser la place aux autres de se
développer.

Il faut intervenir lorsque le feuillage a atteint une


dizaine de centimètres et supprimer les plants les
moins développés de manière à laisser un espace de
5 à 8 cm entre les carottes restantes. ● Pour faciliter
le travail, il est conseillé de procéder à l’éclaircissage
sur un sol humide et de faire attention à ne pas
soulever de terre les plants qui doivent rester en
place. ● Un deuxième éclaircissage peut être réalisé
2 à 3 semaines plus tard, si les carottes sont toujours
trop serrées en se développant (sinon elles seront
trop petites et donc invendables)

ENTRETIEN DE LA CULTURE La germination de carotte nécessitant 6 à 10 jours, la


végétation peu vigoureuse est sensible à la
concurrence des mauvaises herbes, il est donc
nécessaire de la semer sur un sol bien propre.
Différentes méthodes peuvent être utilisées et
combinées afin de maitriser l’état d’enherbement de

8
la parcelle tout au long du cycle de culture.

Durant le cycle de culture, il est conseillé d’entretenir


l’état d’enherbement de la parcelle par le désherbage
manuel, notamment par la réalisation du sarclage,
binage ou griffage, lorsque les adventices
commencent à se développer sur les planches en
culture. L’entretien des allées peut aussi être réalisé
par le désherbage manuel ou si possible, pour un
gain de temps, par le désherbage mécanique
(binage, griffage). ■ Si la parcelle est envahie de
graminées en cours de culture, vous pouvez aussi
intervenir avec un herbicide sélectif de post-levée.

Fertilisation L’azote est l’élément essentiel de la croissance des


végétaux mais à trop forte dose il pénalise le
rendement de la carotte en favorisant son système
foliaire au détriment de la racine. De plus, un excès
en azote peut engendrer une baisse de la qualité
gustative et de conservation de la racine et
sensibiliser la plante à certains problèmes
phytosanitaires.

Irrigation L’irrigation de la carotte permet d’obtenir de meilleurs


résultats tant au niveau quantitatif que qualité.

Lutte contre les nuisibles Faire des traitements préventifs pour prévenir les
attaques

RECOLTE ET CONSERVATION Elle intervient lorsque les carottes sont bien formées
soit environ 3-4 mois après le semis. Si l’on retarde
la récolte, le rendement brut est plus important mais
les carottes sont de mauvaises qualités (dures et
moins parfumées). Le rendement potentiel de cette
culture, selon l’itinéraire technique conseillé, est de
l’ordre de 30 à 40 tonnes de carottes
commercialisables par hectare dans la stricte mesure
des différentes étapes de la culture.

Tableau 2:ITK carotte

2.2. Itinéraire technique concombre


Les étapes et opérations présentent des similitudes à quelques exceptions prêtes.

Etapes Eléments

Préparation du Faire des poquets de 15cm x 15cm x 15cm sur des billons si
site
c’est la culture de saison pluvieuse, et de 25cm x 25cm x 40 cm

9
si c’est la culture de contre saison.
– Respecter un écartement de 1m entre les lignes, et de 60 cm
entre les plants sur la même ligne.
Apporter dans chaque trou 1Kg de fiente de poule ou de fumier
bien décomposé et bien tourner avec la terre. Traiter le sol avec
un nématicide pour prévenir certaines maladies

Entretien

Le sarclo-binage: il faut sarcler et biner fréquemment le champ


avant que les plants se développent massivement. Ces deux
opérations sont capitales à l’obtention de bons rendements.

Si possible tuteurer les plants pour rallonger la durée des


récoltes et protéger les fruits de la proximité avec le sol et faciliter
l’entretien et les récoltes0

Apporter les quantités d’engrais adéquate à chaque stade de culture.

La Fertilisation

Effectuer des traitements préventifs chaque semaine pour réduire le


risque d’attaque
Traitement
phytosanitaire

Détacher les fruits de la tire avant qu’il ne soit trop mature pour des
RÉCOLTE fruits de meilleure qualité.

Tableau 3: ITK concombre

3. PLAN DE MISE EN ŒUVRE ET D’EXECUTION


Ce plan retrace dans une matrice les différentes activités à mettre en œuvre pour la
réalisation des objectifs du projet, les périodes durant lesquels elles doivent être exécutées,
ainsi que les moyens financiers à mettre en œuvre pour leur réalisation.

10
Activités 2020 Ressources Ressources
mai juin juillet Août Sept Oct Nov matériels/fina Humaines
ncières
S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S S
1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4
rédaction du projet frais de TBF
rédaction
Descente de répérage et GPS, EPI, frais TBF
mesure du terrain de descente
Défrichage machettes Ouvriers
nettoyage-endennage rateaux,mache Ouvriers
ttes, dabas
trouaison pour concombre dabas/plantoir Ouvriers
confection des planches pour dabas Ouvriers
carotte (5m2)
amandement et traitement du fumur, engrais Ouvriers
sol de fond
suivi des travaux de frais de suivi 1 TBF
confection de préparation du
terrain
semi concombre semence, ouvriers
houes
semi carotte semence, ouvriers
houes
suivi pour s'assurer de la frais suivi 2 TBF
qualité du sémi effectué
coupe des tuteurs concombre machettes ouvries
Sarclage concombre 3x houes ouvriers
tuteurage concombre corde, tuteur ouvriers
sarclage carotte 6x houes ouvriers
fertilisation concombre engrais, ouvriers
pulvérisateur
traitement phyto 8x produits phyto, ouvrier
pulvérisat

11
suivie des travaux d'entretiens frais de suivi 3 TBF
Récolte concombre sacs de ouvrier,
conditionneme promotrice
nt
Récolte carotte sacs de ouvrier,
conditionneme promotrice
nt
suivi des récoltes frais de suivi 4 TBF
Tableau 4:Planification des activités du projet

Le projet est lancé en mai avec la rédaction du projet qui constitué une étape importante dans la réalisation futur du projet car il
permet d’avoir une idée des différentes dépenses pouvant être effectué tout au long du projet en tenant compte de la marge
d’erreur possible et aussi d’avoir une base de travail logique tout au long du projet.

12
4. Suivi du projet
Il s’agit ici de présenter les différentes étapes du suivi qui seront effectuées tout au long du
projet ainsi que leur objectif par TBF Group ceci pour augmenter ses chances de réussite.

Accompagnement-TBF
N Phase du projet Nombre de Coût objectifs de la descente
o Personne TBF (FCFA)
1 lancement 2 13 000 Descente de terrain pour finaliser
diagnostic et mesure des superficies
2 préparation du sol 2 13 000 suivi des travaux de confection de
préparation du terrain
3 semi 2 13 000 suivi pour s'assurer de la qualité du
semi effectué
4 fertilisation/désher 2 13 000 suivie des travaux d'entretiens
bage/traitement
5 récolte 2 13 000 suivi des récoltes
Total 65 000
Tableau 5: suivie du projet.

Cinq (05) descentes seront effectuées au minimum pour l’Accompagnement-TBF. Ces


descentes sont effectuées par maximum deux (02) de l’organisation (pour plus d’efficacité).
Le coût de déplacement par personne par descente est fixé à 6500Fcfa tenant compte du
transport du prestataire (d’Obala pour le site allée et retour) et de son entretien minimum tout
au long de la prestation.

NB : Ces frais sont supporter par le demandeur, inclus dans les charges du projet
comme stipulé dans le formulaire de prise de contact et ne font pas partir du
pourcentage de rémunération devant être convenu entre les deux parties pour
l’Accompagnement-TBF lors des récoltes.

B. ASPECTS FINANCIERS DU PROJET


L’aspect financier retrace toutes les dépenses qui pourront être effectuées dans le projet.
Celle-ci ne sont pas figées et pourront être modifié selon les données nouvelles rencontrer
lors de leur réalisation et supporter par le pourcentage de dépense dédié au imprévu.

I. LES différents postes de dépenses


1. Evaluation des besoins en matériels et équipement du Projet
Les besoins en matériels et équipements pour la réalisation du projet sont présentés dans le
tableau suivant :

Désignation Unité Prix Unitaire (FCFA) Quantité Coût Total (FCFA)

Pulvérisateur 15l Unité 30 000 2 60 000

Brouette en alluminuim Unité 25 000 2 50 000

Double décamètre (60m) Unité 20 000 2 40 000

Machette crocodile Unité 5 000 4 20 000

13
Daba large bord Unité 2 000 4 8 000

Rateau Unité 1 500 4 6 000

plantoir Unité 5 000 1 5 000

Cahier d'exploitation+stylo unité 1 000 1 1 000

Houes Unité 1 000 4 4 000

Ficelles 100 m Unité 1 000 2 2 000

corde pour tuteurage unité 1 000 20 20 000


concombre

arrosoir 12l Unité 5 000 2 10 000

EPI Unité 15 000 1 15 000

Amortissement équipement Forfai Total (FCFA) 18 538


(FCFA) t

Tableau 6: équipement et matériel nécessaire

L’exploitation disposant déjà de matériel comme indiqué dans le formulaire de prise


de contact, il n’est plus nécessaire d’en acquérir. Les seuls frais pris en compte ici
comme l’indique le tableau sont les frais d’amortissement du matériel qui pourront
servir à acheter le matériel nécessaire pour le projet et non présent au sein de
l’exploitation.
2. Evaluation des besoins en intrants du projet
Les intrants sont constitués des produits semences, pesticides et engrais.
INTRANTS
semence carotte boite 100g 5 000 21 105 000
semence concombre 100g 5 000 3 15 000
insecticide de contact 1l 5 000 2 10 000
insecticide systémique 1l 5 000 2 10 000
fongicide 1kg 3 000 2 6 000
engrais 20 10 10 50kg 17 000 3 51 000
fiente de poule sac de 50kg 1 000 25 25 000
nématicide kg 5 000 6 30 000
herbicide l 5 000 1 5 000
Total Intrants 257 000
Tableau 7 : évaluation des besoins en intrants

La qualité d’engrais utilisé devra être riche en élément P et K, mais pour des
raisons de disponibilités sur le marché, les estimations ont été faites à partir de la
formulation la plus disponible.

14
Les intrants peuvent être acquis de façon graduelle en fonction des besoins. Mais
il est fortement conseillé ‘avoir sur le site tous les produits phytosanitaire
nécessaire pour être préparé à toute attaque.
3. Evaluation des besoins en main d’œuvre
Les besoins en main d’œuvre ont été évalués par tâche à cause de
l’indisponibilité de cette dernière dans la zone. Ceci a pour inconvénient d’avoir
des dépenses élevées à ce poste. Le recrutement de 2 permanents et l’utilisation
des temporaires par pourra permettre de réduire considérablement ce poste de
dépense.
MAIN D'ŒUVRE
Défrichage H-J 25 000 2 50 000
nettoyage-endennage H-J 5 000 2 10 000
trouaison pour concombre H-J 10 000 3 30 000
confection des planches pour carotte (5m2) planche 300 500 150 000
amandement et traitement du sol H-J 10 000 2 20 000
semi concombre H-J 10 000 1 10 000
semi carotte H-J 15 000 3 45 000
coupe des tuteurs concombre H-J 10 000 1 10 000
Sarclage concombre 3x H-J 10 000 3 30 000
tuteurage concombre H-J 10 000 2 20 000
sarclage carotte 6x H-J 10 000 6 60 000
fertilisation concombre H-J 5000 2 10 000
traitement phyto 8x H-J 3000 8 24 000
Récolte concombre forfait 5000 5 25 000
Récolte carotte forfait 5000 3 15 000
TOTAL MO (FCFA) 509 000
Tableau 8: évaluation besoin en main d’œuvre

Le recrutement de deux permanent, payé 40000Fcfa par mois et logé et nourri


sur le site pourrait permettre de faire des économies.
4. Autres dépenses
Elles regroupent les charges qui sont pas directement liés à la production mais
nécessaire à la bonne réalisation du projet.
AUTRES DEPENSES
suivie régulier du Projet Unité 65 000 1 65 000
transport marchandise et autres Forfait 50 000
sac pour conditionnement 50kg Unité 300 100 30 000
Coût rédaction du Projet 20 000 1 20 000
Imprévu (5%) 54 777 0
Total 199 777
Tableau 9: imprévus

5. Synthèse des dépenses


Les dépenses totales sont présentées dans le tableau suivant.

15
Désignation Coût (FCFA) Pourcentage (%)

Matériels et équipements 18600 1

Intrants 257 000 26

Main d’œuvre 509 000 56

Autres Dépenses 199 777 17

TOTAL (FCFA) 984 377 100

Tableau 10 : synthèse des dépenses

Le coût global du projet est estimé à 984 377FCFA. Le coût de la main d’œuvre
représente à lui seul plus de la moitié des dépenses du projet. Une stratégie
adéquate de réduction de ces coûts liés à la main d’œuvre permettrait de réduire
le coût global du projet.

Produit d’exploitation
Il s’agit ici de ressortir les produits du projet ainsi que d’évaluer sa rentabilité

1. Chiffre d’Affaire
Les deux produits qui vont être mis sur le marché sont le concombre et la carotte. Le chiffre
d’affaire du projet s’élève à 2 041 000FCFA.

Désignation unité PU Qté PT


Concombre Kg 6 1 041
175 000 0 00
Carotte kg 5 1 001
200 000 000
Total (FCFA) 2 041 000
Tableau 11: Produit d’exploitation en kg et FCFA

La vente des produits au prix de gros est estimée à 175FCFA le kilo de concombre
(2 à 3 fruits de taille moyenne) et 200Fcfa/kg de carotte (7 fruits de taille normal).

Ces quantités correspondent approximativement à 130 sac (50kg) de concombre


vendu au prix de 8000FCFA l’unité et 143 sacs (50kg) de carotte vendu à 7000Fcfa
l’unité.

Les prix de cette catégories de produit étant instables sur le marché, il convient d
garder à l’esprit que ces ventes pourraient connaitre une hausse ou légère baisse.

2. Evaluation Financière
Evaluation Financière
Désignation Coût
(FCFA)
TOTAL sorties 984 377

16
d'argent
TOTAL ENTRE 2 041 000
D'argent (FCFA)
MARGE BRUTE 1 137 408
(FCFA)
Tableau 12:d’évaluation financière

Sans tenir compte du pourcentage réservé à l’Accompagnement-TBF, la marge brute


du projet s’élève à 1 056 600 FCFA. Ce qui permet d’affirmer que le projet est
rentable.

17
3. PLAN DE FINANCEMENT
PLAN DE FINANCEMENT projet
période
Désignation
mai juin juillet Août Sept Oct Nov
20
rédaction du projet 000 - - - - - -
Descente de terrain pour finaliser diagnostic et mesure 13
des superficies - 000 - - - - -
25
Défrichage 000 - - - -
10
nettoyage-endennage - 000 - - - - -
30
trouaison pour concombre - 000 - - - - -
150
confection des planches pour carotte (5m2) - 000 - - - - -
20
amandement et traitement du sol - 000 - - - - -
13
suivi des travaux de confection de préparation du terrain - 000 - - - - -
10
semi concombre - - 000 - - - -
45
semi carotte - - - 000 - - -
13
suivi pour s'assurer de la qualité du sémi effectué - - 000 - - - -
10
coupe des tuteurs concombre - - - 000 - - -
10 10
Sarclage concombre 3x - - - 000 000 10 000
20
tuteurage concombre - - - 000 - - -
20 20
sarclage carotte 6x - - - 000 000 20 000 -
10
fertilisation concombre - - - - 000 - -

18
8 8
traitement phyto 8x - - - 000 000 8 000
13
suivie des travaux d'entretiens - - - - 000 - -
12
Récolte concombre - - - - 500 12 500 -
7
Récolte carotte - - - - - 7 500 500

suivi des récoltes - - - - - 13 000 -


259
Achat matériel - 538 - - - - -
257
Achat des intrants - 000 - - - - -
30
sac pour conditionnement 50kg - - - - 000 - -
20 777 23 113 103 7
TOTAL DEPENSE PAR MOIS (FCFA) 000 538 000 000 500 71 000 500
Pourcentage de dépense/mois (%) 2% 70% 2% 10% 9% 6% 1%
Tableau 13: Plan de financement

Ce plan de financement présente les besoins financiers par mois tout au long du projet et permet de savoir par anticipation l es mois
qui présentent un besoin de financement énorme

19
C. Analyse de la sensibilité du Projet
1. Matrice SWOT du Projet
Forces Faiblesses

Présence d’un accompagnement technique Connaissance insuffisance de la zone

Disponibilité des terres Non maitrise du matériel et équipement


disponible
Site accessible en toute saison
Non résidence de la promotrice dans
Disponibilité des moyens financiers l’exploitation
Expérience dans le domaine agricole Instabilité de la main d’œuvre.

Menaces Opportunités

Instabilité du marché des produits Proximité par rapport aux marchés de grande
maraichers consommation

Aléas climatiques

Tableau 14 : Analyse SWOT du projet

Des mesures devront être prise pour maximiser les forces du projet et tirer avantage des
opportunités d’une part et d’autre part réduire les faiblesses et menaces qui pourraient
peser sur le projet.

2. Supposition
Les conditions suivantes devronts être assuré pour la bonne réalisation du projet :

 Le financement est assurée .


 Présence de la main d’œuvre .
 Les terres sont fertiles .
 L’accompagnement-TBF est pris en charge et assuré.
 Le marché est disponible et favorable.

20

Vous aimerez peut-être aussi