Vous êtes sur la page 1sur 89

m/

Université Mouloud Mammeri TIZI-OUZOU

o
Lahlou DAHMANI

e.c
eri
Alg
GC
w.

CONSTRUCTION METALLIQUE
RECUEIL D’EXERCICES CORRIGES
ww /
s:/
ttp

2016
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

o
e.c
SOMMAIRE

eri
1- Combinaisons de charges ...……………………………………..………….. 2
2- Eléments tendus…………………………………….………………...…....... 8
3- Eléments comprimés……………………………............................……...…. 24
4- Flexion déviée……………………………………...……………………..….. 32
5- Flexion déversement…………………………...........……..………………... 41

Alg
6- Flexion composée ...…….…………...........…………………...……..……… 50
7- Classification des ossatures…………………………………….....………… 58
8- Calcul du portique au second ordre…………….…………….......……….. 70
9- Calcul des assemblages………………………………...……………………. 77
10- Annexe……………………………………………………………………….. 85
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

1- Combinaisons de charges
EXO N°1 :

o
Déterminer sous la combinaison la plus défavorable la charge maximale pondérée Qmax  QSd

e.c
ainsi que les valeurs du moment fléchissant M Sd et de l’effort tranchant VSd revenant à la
poutre ci-contre. P  1000 daN
N  200 daN / ml
P  750 daN / ml N  200 daN / ml
V  350daN / ml

eri
V  350daN / ml
G  100daN / ml
G  100daN / ml
6.0 m 6.0 m

(a) (b)

EXO N°2 :

Alg
Déterminer les efforts pondérés maximaux agissant dans la poutre représentée avec son
chargement sur la figure ci-dessous et déduire les valeurs de M Sd et VSd .
V  350daN / ml
GC
N  200 daN / ml
P  750 daN / ml
G  100daN / ml
6.0 m
w.

EXO N°3 :

Soit la panne de toiture, soumise aux charges représentées sur la figure ci-dessous.
Déterminer le moment fléchissant et l’effort tranchant maximaux. Les deux charges
ww

concentrées sont dues aux charges d’entretien.

E  100 daN E  100 daN

V  140daN / ml
N  100 daN / ml
/

G  40daN / ml
s:/

2.0 m 2.0 m 2.0 m

G : Charge permanente ; P : Surcharge d’exploitation ; E : Surcharge d’entretien


N : Surcharge climatique de Neige ; V : Surcharge climatique du vent.
ttp

D’après le règlement : Les surcharges climatiques ne se combinent pas avec la surcharge d’entretien.

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION: Combinaisons de charges

o
e.c
EXO N°1 :

N  200 daN / ml
Q  750 daN / ml
V  350daN / ml

eri
G  100daN / ml

6.0 m

Combinaison fondamentale :
Alg
Calcul de la charge maximale pondéré :

Qmax    G .G   Q1 .Q1    Q . 0 .Q
GC
Qmax 1  1.35  100  1.5  750  1.5  0.67(200  350)  1812.75daN / ml ↓
Qmax 2  1.35  100  1.5  350  1.5  0.67  200  1.5  0.6  750  1536daN / ml ↓
Qmax 2  1.35  100  1.5  200  1.5  0.67  350  1.5  0.60  750  1461.75daN / ml ↓

Qmax  1812.75daN / ml ↓
w.

Combinaison simplifiée :

Qmax    G .G  0.9  Q ..Q


ww

Qmax  1.35  100  0.9  1.5(750  200  350)  1890daN / ml

Calcul des moments max pondérés :


Q .l 2 1890  6.0 2
M max  M sd  mx   8505daN .m
/

8 8
Calcul de l’effort tranchant max pondéré :
s:/

Q .l 1890  6
Vmax  Vsd  max   5670daN
2 2
ttp

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

EXO N°2 :
Q  1000 daN

o
N  200 daN / ml
V  350daN / ml

e.c
G  100daN / ml

6.0 m

Combinaison des effets :

eri
Calcul du moment max pondéré :

Combinaison fondamentale :

MG 
Gl 2 100  6.0 2
8

8
 450daN .m
Alg
M max    G .M G   Q1 .M Q1    Q . 0 .M Q
GC
Vl 2 350  6.0 2
MV    1575daN .m
8 8
Nl 2 200  6.0 2
MN    900daN .m
8 8
Ql 1000  6.0
MQ    1500daN .m
w.

4 4

M max 1  1.35  450  1.5  1500  1.5  0.67(1575  900)  5344.87 daN .m
M max 2 1.35  450  1.5  1575  1.5  0.67  900  1.5  0.6  1500  5224.5daN .m
ww

M max 2 1.35  450  1.5  900  1.5  0.67  1575  1.5  0.6  1500  4890.34daN .m

M max  5344.87daN .m

Combinaison simplifiée :
/

M max    G .M G  0.9  Q .M Q
s:/

M max  1.35  450  0.9  1.5(1500  1575  900)  5973.75daN .m

Calcul de l’effort tranchant max pondéré :


ttp

Combinaison fondamentale :

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Vmax    G .VG   Q1 .VQ1    Q . 0 .VQ

o
e.c
Gl 100  6.0
VG    300daN
2 2
Vl 350  6.0
VV    1050daN
2 2
Nl 200  6.0
VN    600daN .m

eri
2 2
Q 1000
VQ    500daN .m
2 2
Vmax 1  1.35  300  1.5  500  1.5  0.67(1050  600)  2813.25daN
V max 2 1.35  300  1.5  1050  1.5  0.67  600  1.5  0.6  500  3033daN

Vmax  3033daN

Combinaison simplifiée :
Alg
V max 3 1.35  300  1.5  600  1.5  0.67  1050  1.5  0.6  500  2810.25daN
GC
Vmax    G .VG  0.9  Q .VQ

Vmax  Vsd  1.35  300  0.9  1.5(500  1050  600)  3307.5daN


w.

EXO N°3 :
ww

V  350daN / ml
N  200 daN / ml
Q  750 daN / ml
G  100daN / ml

6.0 m
/
s:/

Calcul de la charge maximale pondéré :


Combinaison fondamentale :
ttp

Qmax    G .G   Q1 .Q1    Q . 0 .Q

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Charges descendantes :
Qmax 1  1.35  100  1.5  750  1.5  0.67  200  1461daN / ml ↓

o
Qmax 2  1.35  100  1.5  200  1.5  0.6  750  1110daN / ml ↓

e.c
Charges ascendantes :
Qmax 2  100  1.5(350)  425daN / ml ↑

Qmax  1461daN / ml

Combinaison simplifiée :

eri
Qmax    G .G  0.9  Q ..Q

Qmax  1.35  100  0.9  1.5(750  200)  1417.5daN / ml

Calcul du moment max pondéré :

M max  M sd 
Qmx .l 2 1461  6.0 2
8

8
Alg
 6574.5daN .m
GC
Calcul de l’effort tranchant max pondéré :
Q .l 1461  6.0
Vmax  V sd  max   4383daN
2 2

EXO N°4 :
w.

P  100 daN P  100 daN


ww

V  140daN / ml
N  100 daN / ml
G  40daN / ml

2.0 m 2.0 m 2.0 m


/
s:/

Combinaison des effets :


Calcul du moment max pondéré :

Combinaison fondamentale :
ttp

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

M max    G .M G   Q1 .M Q1    Q . 0 .M Q

o
Gl 2 40  6.0 2
MG    180daN .m

e.c
8 8
Vl 2 140  6.0 2
MV     630daN .m
8 8
Nl 2 100  6.0 2
MN    450daN .m
8 8
Ql 100  6.0

eri
MQ    200daN .m
3 3

Remarque :
D’après le règlement, la charge d’entretien ne se combine pas avec les charges climatiques

Alg
M max 1  1.35  180  1.5  200  543daN .m ↓
M max 2 1.35  180  1.5  450  918daN .m ↓
M max 2 180  1.5  630  765daN .m ↑

M max  918daN .m
GC
Calcul de l’effort tranchant max pondéré :
Combinaison fondamentale :
w.

Vmax    G .VG   Q1 .VQ1    Q . 0 .VQ

Gl 40  6.0
ww

VG    120daN
2 2
Vl 140  6.0
VV      420daN
2 2
Nl 100  6.0
VN    300daN
2 2
/

2Q
VQ   Q  100daN
2
s:/

Vmax 1  1.35  120  1.5  100  312daN ↓


V max 2 1.35  120  1.5  300  612daN ↓
V max 3 120  1.5  420  510daN ↑
Vmax  612daN ↓
ttp

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

2- Eléments tendus

o
EXO N°1 : 14

e.c
A
Déterminer la capacité portante d’un plat 60 B
en acier S235 de section (310×14) mm 90 C
boulonné ci-contre.
100
D F
Le diamètre des trous et de 20 mm.

eri
60

E G
55 50

EXO N°2 :

Alg
Déterminer la section nette minimale de la cornière (L 150×150×14) boulonnée ci-dessous.

40

60
GC
50

14
70 80 50 50

EXO N°3 :
w.

Faire un calcul de vérification à la sécurité d’une barre 2L 150×150×14 de ferme formée à


froid , soumise à un effort maximal pondéré de traction N Sd  1500 KN (voir figure ci-
contre). Le diamètre des trous et de 20 mm, Acier S235.
ww

N Sd Section 1
N Sd
1

40

60
/
s:/

50

14
70 80 50 50
ttp

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

EXO N°4 :

Refaire le calcul de vérification à la sécurité de la barre (2L 150×150×14) de l’exercice n°2

o
ci-dessous dans le cas ou la barre est attachée avec une seule aile (voir figure ci-contre).

e.c
40
N Sd
60

50

14
150 50 50 50 50

eri
EXO N°5 :

Faire un calcul de dimensionnement d’une barre de ferme soumise à un effort maximal


pondéré de traction N Sd  170t (voir figure ci-contre). Le diamètre des trous et de 20 mm
Acier S235.

N Sd
Alg1
N Sd
Section 1
GC
50 N Sd N Sd

50

14
50 50 50
w.

EXO N°6 :

Calculer l’effort maximal N max que peut supporter la barre en profilé UAP 200 en toute
ww

sécurité. Acier S235 ; Diamètre des trous : 20 mm


8

50

N Sd N Sd
100
/

50
s:/

11.5
50 50 50
50 25

Caractéristiques de l’UAP 200

h  200mm ; b  75mm ; A  31.98cm 2


ttp

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

EXO N°7 :

o
Déterminer pour les éléments tendus ci-dessous, la longueur maximale nécessaire afin
d’éviter les déformations causées par leurs poids propres.

e.c
z d
z z
v z 

y y y y y y y y

eri
v z
z z
z

Plat 310×14 UAP 150 L 150×150×14 2L 150×150×14

(a) (b) (c) (d)

Alg
SOLUTION: Eléments tendus
GC
EXO N°1 :

Calcul de la capacité portante de la plaque (310×14) boulonnée ci-dessous :


w.

t : épaisseur de la plaque
b : largeur de la plaque N max N max
d : diamètre des trous
ww

N Sd  N t . Rd  Min( N pl . Rd ; N u . Rd )  N max

A. f y
N pl . Rd  : Résistance plastique de la section brute
 M0
/

0.9 Anet . f u
N u. Rd  : Résistance ultime de la section nette au droit des trous de fixation.
M2
s:/

A  310  14  4340mm 2  43.4cm 2


43.4  23.5
N pl . Rd   927.14kN
1 .1
0.9  36.0
N u. Rd  Anet  25.92 Anet
ttp

1.25

10

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Calcul de la section nette Anet :

14

o
Ligne droite : A
60 B
A net  A  ndt

e.c
90 C
Ligne droite ABDE: (2 trous)
Anet1  43.4  2  2.0  1.4  37.8cm 2 100
D F
60
Ligne brisée :

eri
E G
2
s
 A  ndt  i i 55 50
Anet t
4 pi

Alg
d : nombre de trous dans la ligne.
s : distance longitudinale entre deux boulons successif. (// au chargement).
p : distance transversale entre deux boulons successif. (┴ au chargement).

Ligne brisée ABCDE : (3 trous)


s1  s2  55mm
GC
p1  90mm , p2  100mm
 5.5 2 5.5 2 
Anet 2  43.4  (3  2.0  1.4)      1.4  37.23cm 2
 4  9.0 4  10 .0 
w.

Ligne brisée ABCFG: (3 trous)


s1  55mm
s2  50mm
p1  90mm , p2  100mm
ww

 5.5 2 5.0 2 
Anet 3  43.4  (3  2.0  1.4)      1.4  37.05cm 2
 4  9.0 4  10 .0 
Anet  min( Anet1 ; Anet 2 ; Anet 3 )  min(37.8;37.23;37.05)  37.05cm 2
0.9  36.0
N u. Rd  Anet  25.92 Anet  25.92  37.05  960.03kN
1.25
N Sd  N t .Rd  Min(927.14;960.03)  927.14kN  N max
/
s:/

N max  927.14kN

Conclusion :
La capacité portante de la plaque est de 927.14kN .
ttp

11

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Remarque :
Au-delà de l’effort de 927.14kN , la plaque va se rompre par déchirure au niveau des trous de
fixations.

o
EXO N°2 :

e.c
Calcul de la section nette minimale de la cornière (L 150×150×14) boulonnée ci-dessous.

40
L150×150×14

eri
60
Abr  40.28cm 2
50

14

Alg
70 80 50 50

A
Largeur de la cornière aplatie :
Longueur de la ligne moyenne : 40 B
e e
b  (150  )  (150  )  150  150  e 60 C
2 2
b  150  150  14  286mm
GC
106
A  286  14  4004mm 2 D F
80
Calcul de la section nette minimale :
E G
2
s
Anet  Abr  n.d  e   e
w.

i 4 pi

Ligne droite ABDE : (2 trous)


ww

Anet  4004  (2  20  14)  3444mm 2

Ligne brisée ABCDE : (3 trous)


s1  s 2  50mm
p1  60mm , p 2  106mm
 50 2 50 2 

 4004  (3  20  14)      14  3180.3mm 2
/

Anet
 4  60 4  106 
s:/

Ligne brisée ABCFG : (3 trous)


s1  s 2  50mm
p1  60mm , p 2  106mm
 50 2 50 2 
Anet  4004  (3  20  14)      14  3180.3mm 2
ttp

 4  60 4  106 

12

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

( Anet ) min  min( Anet1 ; Anet 2 ; Anet 3 )  3180.3mm

o
EXO N°3 :

e.c
Vérification de la barre à la sécurité de la barre en double cornières formée à froid :

N Sd  N t . Rd  Min( N pl .Rd ; N u . Rd )
N Sd N Sd
1

eri
A. f y
N pl . Rd  : Résistance plastique de la section brute Section 1
 M0
0.9 Anet . f u
N u. Rd  : Résistance ultime de la section nette au droit des trous de fixation.
M2
A  2(150  14)  14  150  14  8008mm 2  80.08cm 2

N pl . Rd 
80.08  23.5
1 .1
 1710.8 KN
Alg
Calcul de la section nette minimale de la double cornière (2L 150×150×14) :
GC
40

60

50
w.

14
70 80 50 50

Largeur de la cornière aplatie : 40 B


ww

Longueur de la ligne moyenne :


60 C
t t
b  (150  )  (150  )  150  150  t
2 2
106
b  150  150  14  286mm
D F

Calcul de la section nette minimale : 80


/

E G
s:/

Ligne droite ABDE : (2 trous)

Anet  Abr  n.d .t

Anet1  24004  (2  20  14)  6888mm 2


ttp

13

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Ligne brisée ABCDE : (3 trous)

si2
Anet  Abr  n.d .t   t

o
i 4 pi

e.c
s1  s 2  50mm
p1  60mm , p 2  106mm
  50 2 50 2  
Anet 2  2 4004  (3  20  14)      14  6748.76mm 2
  4  60 4  106  

eri
Ligne brisée ABCFG : (3 trous)
s1  s 2  50mm
p1  60mm , p 2  106mm
  50 2 50 2  
Anet 3  24004  (3  20  14)      14  6748.76mm 2

N u. Rd 

( Anet ) min  6748.76mm  67.49cm

1.25
2

0.9  67.49  36
2

 1749.34 KN
Alg
 4  60 4  106  
GC
N Sd  1500 KN  N t .Rd  Min(1710.8 KN ;1749.34 KN )  1710 KN ……………..O.K.

La barre en double cornière (2L 150×150×14) est vérifiée à la sécurité.


w.

EXO N°4 :
N Sd N Sd
ww

La barre est attachée avec une seule aile ; 1


N Sd  N t . Rd  Min( N pl . Rd ; N u. Rd )
Section 1
A. f y 80.08  23.5
N pl . Rd    1710.8kN
 M0 1.1
A f
N u , Rd  eff u
/

M2
s:/

Calcul de la section efficace :

Pour une attache avec deux boulons :    2


Aeff   2 Anet
ttp

Cas a :

14

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

p1  100mm : entre axe des boulons dans une rangée.


d 0  20mm : diamètre des trous.
Si : p1  2.5d 0 →  2  0.4

o
Si : p1  5.0d 0 →  2  0.7
Si : 2.5d 0  p1  5.0d 0 → on calcul  2 par interpolation linéaire entre les valeurs de

e.c
 2  0.4 et les valeurs de  2  0.7 .

2.5d 0  2.5  20  50mm


5.0d 0  5.0  20  100mm
p1  5.0d 0 → du tableau on tire :  2  0.7

eri
Aeff   2 Anet  0.7 Anet

Alg
Calcul de la section nette Anet :

40 B

60
GC
C

50
E D
14
150 50 50 50
w.

2L 150×150×14

Abr  2[(150  150  14)  14]  2  4004mm 2  8008mm 2


ww

Calcul de la section nette minimale :

Ligne droite ABE : (1 trous)

Anet  Abr  n.d .t


/

Anet1  24004  (1  20  14)  7448mm 2


s:/

Ligne brisée ABCDE : (2 trous)

s i2
Anet  Abr  n.d  t   t
ttp

i 4 pi

15

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

s  50mm ; p  60mm
  50 2  
Anet 2  24004  (2  20  14)     14  7179.66mm 2
  4  60  

o
Anet  min( Anet1 , Anet 2 )  7179.66mm 2  71.8cm 2

e.c
Aeff  0.7 Anet  0.7  71.8  50.26cm 2

N u. Rd 
  
50.26 cm 2  36 KN / cm 2 
 1447.48kN

eri
1.25
N t . Rd  Min(1710.8;1447.48)  1447.48kN

N Sd  1500 KN  N t . Rd  1447.48kN ………………………….non vérifiée.

Alg
La barre en double cornière (2L 150×150×14) n’est vérifiée à la sécurité.

Cas b :

p1  80mm : entre axe des boulons dans une rangée.


d 0  20mm : diamètre des trous.
GC
2.5d 0  50mm
5.0d 0  100mm

50  p1  80mm  100 → on calcul  2 par interpolation linéaire entre les valeurs de  2  0.4
et les valeurs de  2  0.7 .
w.

f ( x1 )  f ( x0 )
La fonction d’interpolation est de la forme : f ( x)  f ( x 0 )  .( x  x0 )
x1  x0

0 .7  0 .4
 2  0 .4  .(80  50)  0.58
ww

100  50
f (x)

Aeff   2 Anet  0.58 Anet


f ( x1 )

f (x)
/

f ( x0 )
s:/

x
x0 x x1
ttp

16

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Calcul de la section nette Anet :

o
40 B

e.c
60 C

50
E D
14
150 40 40 40

eri
2L 150×150×14

Abr  2[(150  150  14)  14]  2  4004mm 2  8008mm 2

Calcul de la section nette minimale :

Ligne droite ABE : (1 trous)


Alg
Anet  Abr  n.d .t
GC
Anet1  24004  (1  20  14)  7448mm 2

Ligne brisée ABCDE : (2 trous)


w.

s i2
Anet  Abr  n.d  t   t
i 4 pi

s  50mm ; p  60mm
ww

  40 2  
Anet 2  24004  (2  20  14)     14  7074.66mm 2
  4  60  
Anet  min( Anet1 , Anet 2 )  7074.66mm  70.75cm 2
2

Aeff  0.58 Anet  0.58  70.75  41.04cm 2


/

  
41.04 cm 2  36 KN / cm 2 
s:/

N u. Rd   1182kN
1.25
N t . Rd  Min(1710.8;1182)  1182kN

N Sd  1500 KN  N t . Rd  1182kN ………………………….non vérifiée.


ttp

La barre en double cornière (2L 150×150×14) n’est pas vérifiée à la sécurité.

17

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

EXO N°5 :

Dimensionnement de la barre :

o
Calcul de la section brute A

e.c
A. f y
N Sd  N pl .Rd 
M0
N Sd  M 0 170  104 N   1.1
A   7957mm 2
fy 
235 N / mm 2
 pour 2 cornières

eri
Pour une cornière A / 2  3978.5mm 2  39.8cm 2

Soit une cornière de 150×150×14 A  40.31cm 2

Vérification à la résistance de la section nette de la barre :

N Sd  N u . Rd 
0.9 Anet . f u
 M2

Calcul de la section nette minimale :


Alg
GC
2L 150×150×14 50

Abr  40.31cm 2 50

50
w.

14
50 100 50 50

A
ww

Ligne droite ABDE : (2 trous) 40 B

Anet  Abr  n.d .t 60 C

Anet1  24031  (2  20  14)  6942mm 2 106


D F
80
/

Ligne brisée ABCDE : (3 trous) E G


s:/

si2
Anet  Abr  n.d .t   t
i 4 pi

s1  s 2  50mm
ttp

p1  60mm , p2  50  50  14  86mm

18

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

  50 2 50 2  
Anet 2  24031  (3  20  14)      14  6935.5mm 2
  4  50 4  86  

o
( Anet ) min  min( Anet1 ; Anet 2 )  6935.5mm 2  69.35cm 2

e.c
Vérification à la résistance de la section nette :

0.9 Anet . f u
N Sd  N u . Rd 
M2
0.9 Anet . f u 0.9  69.35  36.0
N u. Rd    1797.7 KN  179.7t

eri
M2 1.25
N Sd  170t  179.76t ………………………………OK

EXO N°6 :

Alg
Calcul de l’effort maximal N max que peut supporter le profilé laminé UAP 200 en toute
sécurité.
8
GC
50

N Sd N Sd
100
w.

50
11.5
50 50 50
50 25
ww

Caractéristiques de l’UAP 200

h  200mm ; b  75mm ; A  31.98cm 2


Acier S235 : f y  235Mpa  23.5kN / cm 2 ; f u  360 Mpa  36.0kN / cm 2

 
N Sd  N t . Rd  Min N pl . Rd ; N u . Rd  N max
/

A. f y 31.98  23.5
N pl . Rd    683.21kN
 M0
s:/

1.1
0.9 Anet . f u 0.9  36.0
N u. Rd   Anet  25.92 Anet
 M2 1.25

Calcul de la section nette minimale Anet :


ttp

Ligne droite ABDG : (2 trous)

19

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Anet  Abr  n.d .t

o
Anet1  3198  (20  8  20  11.5)  2808mm 2  28.08cm 2

e.c
Ligne brisée ABCDEF : (4 trous)

s i2
Anet  Abr  n.d  t   t
i 4 pi

eri
3 lignes brisées :
s1  s2  s3  50mm
p1  p3  90.25mm , p2  100mm
t1  t 2 8  11.5
t moy    9.75mm
2 2

Anet 2  26.03cm 2

Ligne brisée ABCEF : (3 trous)


Alg  50 2
Anet 2  3198  (2  20  8  2  20  11.5)  
 4  100
8  2
50 2
4  90.25

 9.75   2603mm 2

GC
1 ligne brisée :

s1  50mm
p1  90.25mm
w.

 50 2 
Anet 3  3198  (2  20  8  20  11.5)    9.75   2715.5mm 2
 4  90.25 
Anet 3  27.15cm 2

Anet  min( Anet1 ; Anet 2 ; Anet 3 )  26.03cm 2


ww

N u. Rd  25.92 Anet  25.92  26.03  674.7 kN


N Sd  N t .Rd  Min(683.21;674.7)  674.7 kN  N max

N max  674.7 kN
/
s:/

EXO N°7 :

Détermination de la longueur maximal nécessaire afin d’éviter les déformations causés par le
poids propre et les vibrations.
ttp

A fin d’éviter les déformations exagérées sous le poids propre de l’élément, l’élancement de
l’élément tendu est généralement limité à 300.

20

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

l
  lim  300
imin

o
 : l’élancement de l’élément

e.c
lim : l’élancement limite à ne pas dépasser.
l : longueur de l’élément.
imin : rayon de giration minimal de la section par rapport à l’axe de flambement.

imin  min(i y , iz )

eri
Iy Iz
iy  ; iz 
A A

Alg
z
(a) : plat 310×14

bh 3 1.4  313
Iy    3475.6cm 4 y
12 12 y
GC
hb 3 31  1.43
Iz    7.08cm 4
12 12
z
A  1.4  31  43.4cm 2
Plat 310×14
w.

Iy 3475.6
iy    8.95cm (a)
A 43.4
Iz 7.08
iz    0.40cm
A 43.4
ww

imin  min(i y , iz )  iz  0.40cm


z
l
  lim  300
imin
y y
/

l  imin .min  0.40  300  120cm


s:/

La longueur maximale nécessaire est : l  120cm  1.2m z

UAP 150
(b) : UAP 150
(b)
ttp

Calcul des rayons de girations de l’UAP 150 :


Voir tableau des profilés :

21

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

i y  5.90cm ; iz  2.02cm

o
imin  min(i y , iz )  iz  2.02cm

e.c
l
  lim  300
imin

l  imin .min  2.02  300  606cm

La longueur maximale nécessaire est : l  606cm  6.06m

eri
(c) : L 150×150×14

Alg
Calcul des rayons de girations pour la cornière : L 150×150×14

Voir tableau des profilés : z


v
i y  iz  4.58cm
iv  2.94cm y y
GC
l
imin  min(i y , iz , iv )  iv  2.94cm ;   lim  300
imin
z v
l  imin .min  2.94  300  882cm
L 150×150×14
La longueur maximale nécessaire est : l  882cm  8.82m
w.

(c)
(d) : 2L 150×150×14

Calcul des caractéristiques géométriques pour la cornière : 2L50×150×14


ww

Voir tableau des profilés :


Pour une cornière : L50×150×14
d  4.21cm d

I  I   845.4cm 4 z 
i  i  4.58cm  
/

A  40.31cm 2 y y

s:/

I y  2 I ; At  2 A 
z
Iy 2 I I
iy     i  4.58cm 2L 150×150×14
At 2A A
(d)
   
ttp

I z  2 I   Ad 2  2 845.4  40.31  4.212  3119.72cm 4

22

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Iz 3119.72
iz    6.22cm
At 2  40.31
imin  min(i y , iz )  iv  4.58cm

o
l
  lim  300

e.c
imin
l  imin .min  4.58  300  1374cm

La longueur maximale nécessaire est : l  1374cm  13.74m

eri
Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

23

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

3- Eléments comprimés

o
N Sd
EXO N°1 :

e.c
Faire un calcul de vérification à la sécurité de la poutre en (IPE 160)
de 5.0 m de longueur, simplement appuyée soumise à des charges de
compressions suivantes :
Charge permanente : N G  40.0 KN
l 0  5m
Surcharge d’exploitation : N P  30.0 KN

eri
Nuance de l’acier : S235

EXO N° 2 :
Alg
Soit le poteau bi-articulé avec maintiens latéraux intermédiaires.
Faire une vérification du poteau à la sécurité.
N Sd N Sd
GC
Le poteau est un profilé laminé HEA 260 de nuance S235, soumis
à un effort maximal de compression de 1000 KN.

3.50 m
10.50 m

3.50 m
w.

3.50 m
y
z z
y
ww

EXO N°3 : (Flambement suivant y-y ) (Flambement suivant z-z )

Dimensionner un poteau intérieur de nuance S235 d’un bâtiment à étage.


Le poteau en profilé laminé IPE , est bi-articulé à ses extrémités suivant yy N Sd N Sd
et articulé encastré suivant zz .
La hauteur entre étage est égale à 3.50 m. Les actions permanentes et les
actions variables conduisent à un effort vertical de calcul en compression
/

égal à : N Sd  250 KN
s:/

3.50 m
3.50 m
ttp

(Suivant y-y ) (Suivant z-z )

24

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION : Eléments comprimés

o
EXO N°1 :

e.c
La vérification à la sécurité des éléments comprimés est donnée par la formule suivante :

N Sd  N c. Rd

eri
Calcul de la charge ultime de compression:

N Sd  1.35 N G  1.5 N Q  1.35  40.0  1.5  30.0  99 KN

Détermination de la classe de la section : N Sd


Classe de la semelle : (semelle comprimée)
c 82 / 2
tf

7.4
 5.54  10 Classe 1.

Classe de l’âme : (âme comprimée)


Alg
GC
c 127.2
  25.44  33 Classe 1.
tw 5 .0 l 0  5m

La section est de classe 1.


w.

235 235
   1.0
fy 235

Vérification de la section à la résistance :


ww

A. f y
N c. Rd  N pl .Rd 
 M0

A. f y 20.1  23.50
N c , Rd    429.4 KN
 M0 1.1
/

N Sd  99.0 KN  N c , Rd  429.4 KN ………………………OK.


s:/

Vérification de l’élément au flambement :


A. f y
N c , Rd  N b. Rd   . A .
 M1
1
ttp

  1 .0

   2   max
2 0.5

25

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM


  0.5 1   ( max  0.2)   max
2

o
 
max   max  A  avec  A  1.0 pour les classes de sections 1,2, et 3.
0.5

 1 

e.c
0.5
E
0.5
 2.1  10 6 
1        93.9
 f y   2350 

 max  max( y ,  z )

eri
ly 500
y    16.0
iy 6.577

l z 0.5  500

Alg
z    136
iz 1.844

 max  max( y ,  z )  136

   136 
max   z   z  A   
GC
  1.45
0.5

 1   93.9 

l y : longueur de flambement autour de l’axe yy


l z : longueur de flambement autour de l’axe zz
w.

l 0 longueur du poteau
i y : rayon de giration par rapport à l’axe yy
i z : rayon de giration par rapport à l’axe zz
ww

Choix de la courbe de flambement :

Flambement suivant zz
h 160
  1.95  1.2
b 92
Courbe de flambement : b →   0.34 (Table 5.5.3 Eurocode)
  
  0.5 1   ( max  0.2)   max  0.5 1  0.34(1.45  0.2)  1.45 2  1.76
2

/
s:/

1 1
   0.36

   2   max
2 0.5
 
1.76  1.76 2  1.45 2 
0.5

A. f y 20.1  23.5
N b. Rd   z . A .  0.36  1.0   154.6 KN
 M1 1.1
ttp

26

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

N c , Rd  Min( N pl . Rd , N b.Rd )  154.6 KN

N Sd N Sd

o
N Sd  99.0 KN  N c , Rd  154.6 KN ……………………….OK.

e.c 3.50 m
EXO N°2 :

10.50 m

3.50 m
Détermination de la classe de la section :

3.50 m
eri
Classe de la semelle : (semelle comprimée)
c 260 / 2
  10.4  10
y
Classe 2.
tf 12.5 z z
y
235 235
   1.0

Alg
(Flambement suivant y-y ) (Flambement suivant z-z )
fy 235

Classe de l’âme : (âme comprimée)


c 177
  23.6  33 Classe 1.
t w 7 .5
GC
La section est de classe 2.

La formule de vérification à la sécurité d’un élément comprimé est donnée par la formule
suivante :

N Sd  N c. Rd  min( N pl . Rd ; N b. Rd )
w.

Où :

N Sd : Valeur de calcul des charges et surcharges appliquées


ww

au poteau.

N c. Rd : Résistance de calcul de l’élément comprimé prise


Comme la plus petite des valeurs suivantes :

A. f y
N pl . Rd  : Résistance plastique de la section transversale à la compression.
/

 M0
s:/

A. f y
N b. Rd   . A . : Résistance de l’élément au déversement.
 M1
 A  1.0 pour les classes de sections 1,2, et 3.
ttp

A. f y 86.8  23.50
N pl , Rd    1854.36kN
 M0 1.1

27

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

A. f y 86.8  23.5
N b. Rd   . A .    1854.36 
 M1 1.1

o
Calcul du coefficient de réduction pour le flambement  :

e.c
1
  1 .0

   2   max 
2 0.5


  0.5 1   ( max  0.2)   max
2

eri
 
max   max  A  avec  A  1.0 pour les classes de sections 1,2, et 3.
0.5

 1 
0.5
E
0.5
 2.1  10 6 
1        93.9
 f y 

Alg
 2350 

 max  max( y ,  z )

ly 1050
y    95.72
iy 10.97
GC
lz 350
z    53.8
i z 6.50

 max  max( y ,  z )   y  95.72 → Axe de flambement yy


w.

 y 
 A 0.5  
95.72 
max   y     1.02
 1   93.9 
ww

Choix de la courbe de flambement :

Axe de flambement yy
h 250
  0.96  1.2
b 260
/

t f  12.5mm  100mm
→   0.34 (Table 5.5.3 Eurocode)
s:/

Courbe de flambement : b

  
  0.5 1   ( max  0.2)   max  0.5 1  0.34(1.02  0.2)  1.02 2  1.160
2

ttp

1 1
   0.584

   2   max 
2 0.5

1.16  1.16 2  1.02 2 
0.5

28

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

N b. Rd  1854.36   1854.36  0.584  1083kN

N c , Rd  Min( N pl . Rd , N b.Rd )  min(1854.36;1083)  1083kN

o
e.c
N Sd  1000kN  N c , Rd  1083kN ……………………….OK.

EXO N°3 :

eri
Etapes de dimensionnement des éléments comprimés
1. Calcul des longueurs de flambements l y et l z et déduire l max  max(l y , l z )
2. Calcul du moment d’inertie nécessaire pour résister à la charge critique d’Euler :

Alg
 2 EI min 2
N Sd .(l max )
N cr   N Sd ; I min 
2
(l max )  2E

3. Trouver dans le tableau des profilés la section minimale nécessaire ayant I  I min
4. Faire la vérification de la section choisie à la résistance et au flambement.
GC
A. f y  . A. f y
N Sd  N c. Rd ; N c. Rd  min( N pl .Rd ; N b. Rd ) ; N pl .Rd  ; N b. Rd 
 M0  M1

 Calcul des longueurs de flambements l y et l z et déduire l max  max(l y , l z )


w.

l y  l 0  350cm
N Sd N Sd
l z  0.7l 0  0.7  350  245cm
l max  max(l y , l z )  l y  350cm
ww

 Calcul du moment d’inertie nécessaire pour résister à la


3.50 m

charge critique d’Euler :


3.50 m
/

 2 EI min 2
N Sd .(l max )
N cr   N Sd ; I min 
 E
2 2 y
(l max )
s:/

z z
y

(Flambement suivant y-y )


250  350 2 (Flambement suivant z-z )
I min  2  147.8cm 2
  2.1  10 4
ttp

29

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

 Trouver dans le tableau des profilés la section minimale nécessaire ayant I  I min

Soit IPE 220 : I y  2771.8cm 4 ; I z  204.8cm 4 ; A  33.4cm 2 ; i y  9.11cm ; i z  2.48cm

o
I min  I z  204.81cm 4  I min

e.c
 Vérification de la section choisie (IPE 220) à la sécurité :

N Sd  N c. Rd  min( N pl . Rd ; N b. Rd )

eri
Classe de la section IPE 220 :

Classe de la semelle : (semelle comprimée)


c b / 2 110 / 2
   5.98  10 Classe 1.
tf tf 9.2




235
fy

d 177.6


235
235
 1.0

Classe de l’âme : (âme comprimée)


c
 30.1  33 Classe 1.
Alg
GC
tw tw 5 .9

La section est de classe 1.

 A  1.0 pour les classes de sections 1,2, et 3.


w.

A. f y 33.4  23.50
N pl , Rd    713.54kN
 M0 1.1
A. f y 33.4  23.5
N b. Rd   . A .    713.5 
 M1
ww

1.1

Calcul du coefficient de réduction pour le flambement  :

 max  max( y ,  z )
/

ly 350
y    38.42
iy 9.11
s:/

l z 0.7  350
z    98.8
iz 2.48

 max  max( y ,  z )   z  98.8 → Axe de flambement zz


ttp

30

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

   98.8 
max   z   z  A      1.052
0.5

 1   93.9 

o
Choix de la courbe de flambement :
Axe de flambement zz

e.c
h 220
  2  1 .2
b 110
t f  12.5mm  40mm
Courbe de flambement : b →   0.34 (Table 5.5.3 Eurocode)

eri
   
  0.5 1   ( max  0.2)   max  0.5 1  0.34(1.052  0.2)  1.052 2  1.198
2

1 1
   0.564

   2   max 
2 0.5

1.198  1.198 2  1.052 2 
0.5

N b. Rd  713.5   713.5  0.564  402.4kN


Alg
N c , Rd  Min( N pl . Rd , N b.Rd )  min(713.54;402.4)  402.4kN
GC
N Sd  250kN  N c , Rd  402.4kN ……………………….OK.

Conclusion :
La section choisit pour résister à l’effort de N Sd  250kN est l’IPE 220
w.
/ ww
s:/
ttp

31

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

4- Flexion déviée

o
EXO N°1 :
 =110

e.c
Faire un calcul de vérification à la sécurité de la
2m
panne intermédiaire de toiture en IPE 100 de la
2m
figure ci-dessous afin de résister aux chargements
2
suivants : m 5m

 charge ultime : QSd  268kg / ml 2


5m
5m

 charge de service : QSd  183.2kg / ml . 4m 4m 4m 4m


5m

eri
La pente du versant est de 11°.
La poutre est prémunie contre tout risque de déversement.

2m 2m Alg
2m 2m 2m 2m 2m 2m
GC
EXO N°2 :

Faire un calcul de vérification à la sécurité de la lisse de bardage en IPE 120 de long pan
(grande face) de longueur 5.0 m., entre axe 2.0 m., afin de résister aux chargement non
pondérés suivants :
Charges permanentes : G  27.2kg / m 2 (perpendiculaire à l’âme)
w.

Surcharge du vent : V  100kg / m 2 (suivant le plan de l’âme)


La poutre est prémunie contre tout risque de déversement.
ww

traverse

bretelles
Surface
2.0 tributaire
Poteau
2.0
6m
/

Lisse 2.0 Lisse


s:/

bardage
2.0 tirant

5.0 m
ttp

32

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION: Flexion déviée


EXO N°1 :

o
Nature de la sollicitation : Flexion déviée

e.c
QSd  268kg / ml 
Qz .Sd l 2 263  5.0 2
Qz .Sd  QSd cos   263kg / ml ; M y .Sd    822kgm
8 8
Qy .Sd (l / 2) 2 51.2  2.52
Qy.Sd  QSd sin   51.12kg / ml ; M z .Sd    40kgm

eri
8 8

z
Panne
Qz.Sd Qy.Sd y

Plan z-z
Alg
l/2

Plan y-y
l/2
y
Qy.Sd

 Q
Qz.Sd

z
GC
Vérification à la sécurité :
1. Vérification à l’état limite ultime:
1.1. Vérification à la flexion déviée :
w.

Classe de la section IPE 120:


bf
c
Vérification de la semelle (en console) : (comprimée)
tf
c 235 235
 10 ;    1.0 r
tf fy 235
ww

tw
c  (b f  t w  2r ) / 2  (64  4.4  2  7) / 2  22.8mm d hw h

c 22.8
  3.61  3.61  10………..OK
tf 6.3
/

Vérification de l’âme : (fléchie)


d
 72
s:/

tw
d  h  2t f  2r  120  2  6.3  2  7  93.4mm
d 93.4
  21.2mm  21.2  72 ……….OK
tw 4 .4
ttp

La section est de classe 1

33

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Remarque :

Les profilés laminés de calibres inférieurs ou égales à l’ IPE 200, sont généralement d’une

o
section de classe 1.

La formule de vérification à la flexion déviée est donnée par la formule suivante :

e.c
Sections de classe 1 et 2 :

 
 M y .Sd   M z .Sd 
     1.0
M  M 
 pl . y   pl . z 

eri
Où  et  sont des constantes qui placent en sécurité si elles sont prises égale à l’unité,
mais qui peuvent prendre les valeurs suivantes :

sections en I et H :   2 et   1

IPE 100

Wel . y  34.2cm3 ; Wel . z  5.78cm3


W pl . y  39.4cm3 ; W pl . z  9.1cm3
Alg
GC
W pl . y f y 39.4  2350  102
M pl . y    841.73kgm
M0 1.1
W f 9.1  2350  10 2
M pl . z  pl . z y   194.4kgm
M0 1.1
w.

 
 M y .Sd   M z .Sd  2 1
      822    40   1.16  1.0 …….….non vérifiée
M  M   841.73   194.4 
 pl . y   pl . z 
ww

On augmente la section ; Soit IPE 120

Wel . y  53cm3 ; Wel . z  8.64cm3 ; W pl . y  60.7cm3 ; W pl . z  13.6cm3

W pl . y f y 60.7  2350  10 2
M pl . y    1296.8kgm
 M1 1.1
/

W pl . z f y 13.6  2350  10 2
M pl . z    290.54kgm
 M1
s:/

1.1
 
 M y .Sd   M z .Sd   822 
2
 40 
1
         0.54  1.0 ………………vérifiée.
M  M   1296.8   290.54 
 pl . y   pl . z 
ttp

1.2. Vérification au cisaillement :


La vérification au cisaillement est donnée par les formules suivantes :

34

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

V z .Sd V pl . z V y .Sd V pl . y
Semell

o
e
Avz .( f y / 3 ) Avy .( f y / 3 )
V pl . z  ; V pl . y  Âme

e.c
M0 M0
Semell
IPE 120 : Avz  6.3cm 2 ; Avy  8.6cm 2 e
Vy .Sd

Qz .Sd l 263  5.0


Vz .Sd    657.5kg  Vz .Sd

eri
2 2
Vy .Sd  0.625Qy .Sd .(l / 2)  0.625  51.2  2.5  80kg

V pl . z 
Avz .( f y / 3 )


6.3 2350 / 3 
 7771kg
M0

Alg
1.1

V pl . y 
Avy .( f y / 3 )


8.6 2350 / 3
 10607 kg

 M0 1.1

V z .Sd 657.5kg  V pl . z  7771kg...........................................OK


V y.Sd  80kg  V pl . y  10607 kg.............................................OK
GC
Remarque :
Dans le cas de sections symétriques en (I) L’effort tranchant Vz est repris par la section de
l’âme ( Avz ), et l’effort tranchant Vy est repris par la section des deux semelles ( Avy ).
w.

( Avy et Avz ) sont tirées directement des nouveaux tableaux des profilés.

Qz Qy
ww

l l/2 l/2

Plan z-z Plan y-y


Q .l
Vz  z V y  0.625.Q y .(l / 2)
2
/
s:/

Remarque :
Dans la plus part des cas la vérification au cisaillement est vérifiée pour les profilés laminés
dès que la vérification au moment fléchissant est satisfaite.

2. Vérification à l’état limite de service :


ttp

2.1. Vérification à la flèche :

35

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Le calcul de la flèche se fait par la combinaison de charges et surcharges de services (non


pondérées).

o
QSd  183.2 
Q z .Sd  QSd . cos   180kg / ml ; Q y.Sd  QSd . sin   35kg / ml

e.c
Condition de vérification : z-z

y-y
f  f ad Qz.Sd
Qy.Sd

eri
l
Avec : f ad  z
200 lz y Lierne
Mz.Sd y
My.Sd
 Flèche verticale (suivant zz’): sur deux appuis lz
l 500 z
f ad    2.5cm

Alg

200 200
l y  l0
5 Q z .Sd .l 4
fz  .
384 E.I y

Panne de toiture et les différents plans de chargement

5 180  10 2.500 
GC
4
fz  .  2.19cm  f ad ………………OK.
384 2.1  10 6  317.8
 Flèche latérale (suivant yy’): sur trois appuis

l / 2 250
f ad    1.25cm
200 200
w.

2.05 35  10 2.250 
4 4
2.05 Q y .Sd .(l / 2)
fy  . ; fy  .  0.13cm  f ad ……………..OK.
384 E.I z 384 2.1  106  27.65
ww

Conclusion : L’IPE 120 est vérifiée à la sécurité

EXO N°2 :
/

Calcul des charges et surcharges par mètre linéaire revenants à la lisse la plus chargée (lisse
intermédiaire) : entre axe des lisses : 2m
s:/

Charges permanentes : (perpendiculaire à l’âme)

G  27.2  2.0  54.4kg / ml

Surcharges climatiques du vent: (suivant le plan de l’âme)


ttp

V  100  2.0  200kg / ml

36

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Combinaison de charges les plus défavorables :

o
1.35 G + 1.5 V V
Poutre sur deux appuis : V

e.c
(1.5V )l 2 1.5  200  5 2 l
M y .Sd    937.5kgm Plan z-z
8 8

G G

eri
Poutre sur trois appuis :

(1.35G )(l / 2) 2 1.35  54.4  (5 / 2) 2 l/2 l/2


M z .Sd    57.4kgm
8 8
Plan y-y

Alg
Vérification de l’IPE 120 à la sécurité :

1. Vérification à l’état limite ultime :


GC
1.1. Vérification à la flexion :

Nature de la sollicitation : Flexion déviée

Classe de la section IPE 120:


w.

bf
c
Vérification de la semelle (en console) : (comprimée)
tf
c 235 235
 10 ;    1.0 r
tf fy 235
tw
c  (b f  t w  2r ) / 2  (64  4.4  2  7) / 2  22.8mm
ww

d hw h

c 22.8
  3.61  3.61  10………..OK
tf 6.3
Vérification de l’âme : (fléchie)
d
 72
tw
/

d  h  2t f  2r  120  2  6.3  2  7  93.4mm


s:/

d 93.4
  21.2mm  21.2  72 ……….OK
tw 4 .4

La section est de classe 1


ttp

Remarque :

37

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Les profilés laminés de calibres inférieurs ou égales à l’ IPE 200, sont généralement d’une
section de classe 1.

o
La formule de vérification est donnée par la formule suivante :

e.c
 
 M y .Sd   
    M z .Sd   1 .0
M  M 
 pl . y   pl . z 

où  et  sont des constantes qui placent en sécurité si elles sont prises égale à l’unité, mais

eri
qui peuvent prendre les valeurs suivantes :

- sections en I et H :   2 et   1

Caractéristiques géométriques de l’IPE 120 :

Wel . y  53cm3 ; Wel . z  8.64cm3


W pl . y  60.7cm3 ; W pl . z  13.6cm3
I y  317.8cm 4
Alg
I z  27.65cm 4
GC
W pl . y f y 60.7  2350  10 2
M pl . y    1296.8kgm
M0 1.1

13.6  2350  10 2
w.

W pl . z f y
M pl . z    290.54kgm
M0 1.1

 
 M y.Sd    2 1
    M z .Sd    937.5    57.4   0.72  1.0 ..…OK.
ww

M  M   1296.8   290.6 
 pl . y   pl . z 

1.2. Vérification au cisaillement :

La vérification au cisaillement est donnée par les formules suivantes :


/

Avz .( f y / 3 )
V pl . z 
s:/

V z .Sd  V pl . z M0
ttp

Avy .( f y / 3 )
V pl . y 
V y .Sd  V pl . y M0

38

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

1.5V 1.35 G

o
l l/2 l/2

e.c
Plan z-z Plan y-y

(1 .5V ).l
V z . Sd 
2

eri
V y. Sd  0.625.(1.35G ).(l / 2)

IPE 120 : Avz  6.3cm 2 ; Avy  8.6cm 2

(1.5V )l 1.5  200  5.0


Alg
GC
V z .Sd    750kg
2 2
V y .Sd  0.625(1.35G ).(l / 2)  0.625  1.35  54.4  2.5  114.8kg

V pl . z 
Avz .( f y / 3 )


6.3 2350 / 3 
 7771kg
M0
w.

1.1

V pl . y 
Avy .( f y / 3 )


8.6 2350 / 3 
 10607 kg
M0 1.1

V z .Sd  750kg  V pl . z  7771kg.................................................OK


ww

V y.Sd  114.8kg  V pl . y  10607 kg............................................OK

2. Vérification à l’état limite de service :


2.1. Vérification à la flèche :
/

Le calcul de la flèche se fait par les combinaisons de charge et surcharge de service (non
pondérées).
s:/

Q  G V

Condition de vérification :
ttp

f  f ad

39

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

l
avec : f ad 
200

o
 Flèche verticale (suivant yy): (sur trois appuis)

e.c
l / 2 250 G
f ad    1.25cm
200 200

2.05 G.(l / 2) 4 l/2 l/2


fy  .
384 E.I z
Plan y-y

eri
2.05 54.4  10 2.250 
4
fy  .  0.195cm  f ad ……………..OK.
384 2.1  106  27.65

 Flèche horizontale (suivant zz): ( sur deux appuis )

Alg
V
l 500
f ad    2.5cm V
200 200
l
4
5 V .l Plan z-z
fz  .
GC
5 200  10 2.500 
384 E.I y 4
fz  .  2.44cm  f ad …………………OK.
384 2.1  106  317.8

Conclusion :
La lisse de bardage en IPE 120 est vérifiée à la sécurité.
w.
/ ww
s:/
ttp

40

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

5- Flexion déversement

o
EXO N°1 :

e.c
Soit la poutre (IPE 160) de 5.0 m de longueur, simplement appuyée soumise aux charges
uniformément réparties suivantes :

Charge permanente : G = 0.5 KN/ml Q Sd


Surcharge d’exploitation : P = 1.0 KN/ml

eri
Calculer les quantités suivantes :
Le moment maximal pondéré : M y .Sd l
Le moment critique de déversement : M cr
Le moment de résistance au déversement : M b. Rd

Vérifier si M y .Sd  M b.Rd

EXO N°2 :
Alg
GC
Faire un calcul de vérification au déversement de la panne intermédiaire de toiture en IPE
120 de la figure ci-dessous afin de résister aux chargements suivants :

 charge permanente (y compris le poids propre) :


G  47 kg / ml ↓
 charge du vent (soulèvement) :
w.

V  222.8kg / ml 

La pente du versant est de 11°.


Cas 1 : Panne sans lierne
ww

Cas 2 : Panne avec lierne


/
s:/
ttp

41

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION: Flexion déversement

o
EXO N°1 :

e.c
Soit la poutre (IPE 160) de 5.0 m de longueur, simplement appuyée soumise aux charges
uniformément réparties suivantes :

Charge permanente : G = 0.5 KN/ml


Surcharge d’exploitation : P = 1.0 KN/ml
Calculer les quantités suivantes : Q Sd

eri
Le moment fléchissant ultime : M y .Sd
Le moment critique du déversement : M cr
Le moment résistant au déversement : M b. Rd l

Alg
Vérifier si M y .Sd  M b.Rd

La poutre n’est pas prémunie contre tout risque de déversement :

Calcul du moment fléchissant ultime: M y .Sd


GC
Calcul de la charge ultime :

QSd  1.35G  1.5P  1.35  0.5  1.5  1.0  2.175 KN / m

QSd .l 2 2.175  5.0 2


M y .Sd    6.8KN .m
w.

8 8

Calcul du moment critique du déversement M cr :

Afin de simplifier les calcules, on suppose que la charge est appliquée au centre de gravité de
ww

la section.

0.5
 2 EI z  I w L2 GI t 
M cr  C1   2 
L2  I z  EI z 
/

I t : moment d’inertie de torsion


s:/

I w : facteur de gauchissement
L : longueur de flambement latérale l z
C1 : facteur sans dimension qui dépend de la nature du diagramme des moments.
ttp

C1  1.88  1.40  0.52 2  2.7

42

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Ma
  avec M a  M b Moments aux extrémités du tronçon.
Mb
 1 .0    1 .0

o
Poutre simplement appuyée : M
Ma Mb

e.c
M a  M b  0.0  C1  1.132

0.5
 2 2.1  10 6  68.28  3960 500 2  8  10 5  3.60 
M cr  1.132   2   152467.6daN .cm  15.24 KNm

eri
500 2  68.28   2.1  10  68.28 
6

Calcul du moment résistant au déversement :

Caractéristiques géométriques du profilé IPE 160

d  145.2mm ; t f  5.0mm Alg


h  160mm ; b f  82.0mm ; t f  7.4mm ; A  20.1cm 2

I y  869.2cm 2 ; W pl . y  123.9cm 2 ; Wel . y  108.7cm 3 ;


Avz  9.7cm 2
GC
Grade S235 → f y  235 N / mm 2  23.5KN / cm 2
bf
c
Classe de la section IPE 160:
tf
Classe de la semelle : Paroi comprimée en console
w.

c 235 235
 10 ;    1.0 tw
d hw h
tf fy 235
c  (b f  t w  2r ) / 2  (82  5  2  9) / 2  29.5mm
ww

c 29.5
  3.98  3.98  10………..Classe 1
tf 7.4

Classe de l’âme : âme en flexion pure


d
 72
tw
/

d  h  2t f  2r  160  2  7.4  2  9  127.2mm


d 127.2
s:/

  25.44mm  25.44  72 ……….Classe 1


tw 5

La classe de la section transversale est la classe la moins favorable des classes de la semelle et
de l’âme, en l’occurrence : classe 1
ttp

La section IPE 120 est de classe 1


Calcul du moment de résistance au déversement:

43

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

W pl . y . f y
M b. Rd   LT . w
M

o
e.c
 w  1.0 pour les sections de classes 1 et classes 2.

Calcul du coefficient de réduction pour le déversement :


1
 LT   1.0
 LT   LT
2
 2 0.5
  LT 

eri

avec :  LT  0.5 1   LT ( LT  0.2)   LT
2

Courbes de flambement pour le déversement des poutres (cas général).

Alg
GC
Valeurs recommandées du facteur d’imperfection pour le déversement.
w.

 LT : est le facteur d’imperfection pour le déversement.

IPE 160 : h / b  160 / 82  1.95  2.0 courbe de flambement a .


ww

 LT  0.21 pour les sections laminées

Calcul de l’élancement réduit :

L’élancement réduit s’obtient à partir de la formule suivante :


/

 w .W pl . y . f y
 LT 
s:/

M cr

1.0  123.9  23.5


 LT   1.382
1524
Il peut être également calculé à partir de la formule suivante :
ttp

44

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

 
 LT   LT . w 
0.5

 1 

o
235
avec : 1  93.9 et 
fy

e.c
Remarque :
Pour plus de sécurité on peut utiliser pour les poutres à section constante et doublement
symétriques (profilés laminés en I et H ), la formule suivante :

eri
L / iz
LT 
2 0.25
 1  L / iz  
C1 1    
0.5

 20  h / t f 
 
 

IPE 160 : i z  1.84cm ; h  16cm ; t f  0.74cm

 LT 

500 / 1.84
1  500 / 1.84  
1.132 1  
0.5
2

 
Alg
0.25
 147.8 ;
 
 LT   LT . w  
 1 
0.5 147.8
93.9
 1.57
GC
 20  16 / 0.74  


 LT  0.5 1  LT ( LT  0.2)   LT 2
  
 0.5 1  0.21(1.57  0.2)  1.57 2  1.876
1 1
 LT    0.344

 LT   LT2
  LT 2
0 .5

1.876  1.876 2  1.57 2
0.5

w.

W pl . y . f y 123.9  23.5
M b. Rd   LT . w  0.334  1.0   883.8 KNcm  8.84 KNm
M 1.1

Vérification de la poutre au déversement :


ww

M y .Sd  M b.Rd

M y .Sd  6.8 KN  M b. Rd  8.84 KNm..................................OK


/

la section IPE 160 est adéquate.


s:/

EXO N°2 :
ttp

Vérification au déversement de la panne (PE 120) :

45

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

 charge permanente : G  47 kg / ml ↓
 charge du vent : V  222.8kg / ml 

o
La pente du versant est de 11°.
La poutre est prémunie contre tout risque de déversement.
 =110

e.c
2m
2m

2
m 5m
2 5m
2m 2m 2m 2m 2m 2m 2m 2m 5m
4m 4m 4m 5m

eri
4m

Déversement = Flambement latéral + Rotation de la section transversale.

Semelle supérieure :

Alg
La semelle supérieure qui est comprimée sous l’action des charges verticales descendantes est
susceptible de déverser. Vu quelle est fixée à la toiture il n’y a donc pas risque de
déversement.

Semelle inférieure :
GC
La semelle inférieure qui est comprimée sous l’action
du vent de soulèvement est susceptible de déverser
du moment quelle est libre tout au long de sa portée.

Cas 1 : panne sans lierne


w.

z-z
Calcul du moment ultime :
y-y
Q z  G cos   1.5V Qz .Sd

 47 cos 11  1.5  222.8  288.1kg / ml z


ww

Plan de y
déversement
L  l0 y
Qz .Sd l 2 288.1  5.0 2 M y .Sd
M y .Sd    900.3kgm z
8 8

l0
Calcul du moment de déversement :
/

W .f
M b. Rd   LT . w pl . y y
 M1
s:/

Panne de toiture sans lierne et les différents plans de chargement

 w  1.0 pour les sections de classes 1 et classes 2.


ttp

46

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

L’élancement réduit  LT est déterminé par la formule suivante : (annexe F à l’Eurocode,


§F.2)
z

o
e.c
  w .W pl . y . f y 
0.5
  y y h
 LT    LT . w 
0.5

 M cr   1 
e
E
où : 1    93.9 et y

eri
fy
b
235
  f y en N / mm 2 
fy Vent de soulèvement

Alg
235 235
1  93.9 avec :    1.0
fy 235
1  93.9  1.0  93.9
GC
Pour les poutres à section constante et doublement symétriques (profilés laminés I et H ),
l’élancement  LT vaut :

L / iz
LT 
2 0.25
 1  L / iz  
C1 1    
0.5
w.

 20  h / t f 
 
 

IPE 120 : i z  1.45cm ; h  12cm ; t f  0.63cm


ww

L  500cm : longueur libre entre appuis latéraux

 
. w  
500 / 1.45 158.7
 LT   158.7 ;  LT   LT  1.69
0.5

 1
0.25
 1  500 / 1.45  
2
 93.9
1.132 0.5 1    
 20  12 / 0.63  
   
/

 LT  0.5 1   LT ( LT  0.2)   LT2


 0.5 1  0.21(1.69  0.2)  1.69 2  2.0845
s:/

1 1
 LT    0.302

 LT   LT 2
  LT
2 0. 5

2.0845  2.0845 2  1.69 2
0.5
 
W pl . y . f y 60.7  2350  10 2
M b. Rd   LT . w  0.302  1.0   391.6kgm
 M1 1.1
ttp

M y .Sd  900.3kgm  M b.Rd  391.6kgm. ………....……….non vérifiée.

47

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Cas 2 : panne avec lierne

o
Calcul du moment ultime :

Q z  G cos   1.5V  47 cos11  1.5  222.8  288.1kg / ml  (soulèvement).

e.c
Q z .Sd (l / 2) 2 288.1  (5.0 / 2) 2
M y .Sd    225.1kgm
8 8

L / iz
LT 

eri
z-z
2 0.25
 1  L / iz  
C1 1    
0.5

 20  h / t f  
y-y
  
Qz .Sd

z Lierne à mi
Plan de

Alg
travée
L  l0 / 2
déversement
y
IPE 120 : i z  1.45cm ; h  12cm y
M y.Sd
t f  0.63cm L  l0 / 2
z

l0
L  250cm : longueur libre entre appuis
GC
latéraux
Panne de toiture avec lierne et les différents plans de chargement

 
LT   LT . w  
250 / 1.45 108
LT   108  1.15
0.5
;
 2 0.25
  1  93.9
w.

1  250 / 1.45 
1.1320.5 1    
 20  12 / 0.63  


 LT  0.5 1   LT (LT  0.2)  LT
2
 
 0.5 1  0.21(1.15  0.2)  1.152  1.261 
ww

1 1
 LT    0.56

 LT   LT
2
 LT
2
0.5

1.261  1.2612  1.152 
0.5

W pl . y . f y 60.7  2350  10 2
M b. Rd   LT . w  0.56  1.0   726.2kgm
 M1 1.1
/

M y .Sd  225.1kgm  M b. Rd  726.2kgm. ………....……….vérifiée.


s:/

Conclusion :
Cas 1 : Le profilé laminé IPE 120 sans lierne n’est vérifié au déversement.
Cas 2 : Le profilé laminé IPE 120 avec lierne au milieu est vérifié au déversement.
ttp

Calcul de  LT à l’aide des tableaux de  :

48

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Les valeurs du coefficient de réduction  LT pour l’élancement réduit approprié  LT peuvent


être obtenues à partir des tableaux de  en fonction de l’élancement réduit    LT et

o
   LT , en utilisant :

e.c
 La courbe a pour les profils laminés.
 La courbe c pour les profils soudés.

LT  1.15 →  LT  0.5623

eri
Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

49

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

6- Flexion composée

o
N Sd
Qz
EXO N°1 : z

e.c
Refaire la vérification à la sécurité de la panne de toiture Qy
de l’EXO N°2 de la série de TD N° 7 lorsque elle
est soumise à une charge axiale additionnelle de
y
compression : N Sd  2344.14kg :
y
N Sd

eri
 z

EXO N°2 :
Faire une vérification à la sécurité du potelet en IPE 220 soumis aux charges de services

Alg
suivantes :
Charge permanente de compression G  1023kg (y compris le poids propre)
Surcharge de flexion due au vent V  400kg / ml

EXO N°3 :
GC
Refaire la vérification à la sécurité du potelet de l’EXO n°2 avec les charges de services
suivantes :
Charge permanente de compression G  5055kg (y compris le poids propre)
Surcharge de flexion due au vent V  400kg / ml
w.

N Sd N Sd

Traverse (ou ferme)


Potelet le plus chargé
1.5 m
ww

1.5 m
2.0 m

Lisse de bardage
2.0 m
QSd
7.5 m

2.0 m Poteau
2.0 m

2.0 m
2.0 m

4.0 m 4.0 m 4.0 m 4.0 m


/

z
s:/

y y

(Flambement autour de l’axe y-y ) (Flambement autour de l’axe z-z )


ttp

50

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION: Flexion composée

o
N Sd
EXO N°1 :
Qz
z

e.c
N Sd  2344.14kg Qy
Q z .Sd  263kg / ml , M y .Sd  822kgm
Q y .Sd  51.12kg / ml , M z .Sd  40kgm y

y
Vérification s’il y a présence de l’effort normal : N Sd

eri
N Sd 6824.3  z
  0.128  0.1
 min .N pl . Rd 0.7462  71354.6
→ il y a présence de l’effort normal

Alg
Le poteau travaille à la flexion composée et les formules de vérification sont les suivantes :

Pour les sections de classe 1 et 2 :


Vérification de la section à la résistance:
GC
Vérification de l’élément à la stabilité:
Flexion composée avec flambement :

N Sd k LT .M y .Sd
  1 .0
 min .N pl . Rd  LT .M pl . y . Rd
w.

Flexion composée avec déversement:

N Sd k LT .M y .Sd
  1 .0
 z .N pl . Rd  LT .M pl . y . Rd
ww

avec :

N Sd  6824.3kg
/

1.5Vl 2 1.5  400  7.5 2


M y .Sd    4218.8kg .m
8 8
s:/

A. f y 33.4  2350
N pl . Rd    71354.6kg
 M1 1.1
W ply . f y 285.4  2350  10 2
M ply .Rd    6097.2kgm
 M1 1.1
ttp

 .N
k LT  1  LT Sd et k LT  1.0
 z . Af y

51

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

 LT  0.15 z . MLT  0.15 et  LT  0.9

 MLT est un facteur de moment uniforme équivalent pour le déversement.

o
Poutre simplement appuyée avec une charge uniformément répartie :

e.c
 MLT  1.3 (Tableau 4)

On tire la valeur de  z dans les tableaux de  en fonction de  z .

 
 z   z  A  
80.6
 1.0  0.85
0.5

eri

 1 93.9
 z  0.7541 (après interpolation linéaire)

 LT  0.15 z . MLT  0.15  0.15  0.86  1.3  0.15  0.018  0.9

k LT  1 
 LT .N Sd
 z . Af y
 1

Alg
0.018  6559
0.7541  33.4  2350

 LT  0.72 : Tableau →  LT  0.7957


 0.99
GC
N Sd k LT .M y .Sd 6824.3 0.99  4218.8
    0.98  1.0 ………vérifiée
 min .N pl . Rd  LT .M ply . Rd 0.7462  71354.6 0.7957  6097
w.

L’IPE 220 convient comme potelet.

EXO N°2 :
ww

Traverse (ou ferme)


Potelet le plus chargé

1.5 m

2.0 m Lisse de bardage


/

2.0 m Poteau
s:/

2.0 m

4.0 m 4.0 m 4.0 m 4.0 m


ttp

52

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Vérification à la sécurité du potelet (IPE 220)


Surcharge de flexion due au vent : V  400kg / ml

o
G  1023kg G
V  400kg / ml

e.c
y
Caractéristiques géométriques de l’IPE 220 z
z
y
Wel . y  252cm 3 ; Wel . z  37.24cm 3
W pl . y  285.4cm 3 ; W pl . z  58.1cm 3

eri
I y  2771.8cm 4 ; I z  204 .81 cm 4 V
i y  9.11cm ; i z  2.48cm
p  26.2kg / ml ; A  33.4cm 2

Vérification du potelet à la sécurité :

Alg
Le potelet est sollicité à la flexion (due au vent) et à la compression (due à la charge
permanente. Il travaille à la flexion composée.

La vérification à la stabilité est calculée de la manière suivante :


GC
Calcul de l’élancement réduit vis-à-vis du flambement max :

 
max   max  A 
0.5

 1 
w.

avec  A  1.0 pour les sections de classes 1,2, et 3.


0.5
E
0.5
 2.1  10 6 
1        93.9
 f y   2350 
ww

 max  Max( y ,  z )
ly 1.0  750
y    82.3
iy 9.11
lz 200
z    80.6
/

i z 2.48
 max  Max ( y ,  z )  82.3
s:/

l y : longueur de flambement autour de l’axe yy


l z : longueur de flambement autour de l’axe zz
l 0 : longueur du poteau
i y : rayon de giration par rapport à l’axe yy
ttp

i z : rayon de giration par rapport à l’axe zz

53

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

 
max   max  A  
82.3
 1.0  0.88
0.5

 1  93.9
max  0.2 → il y a risque de flambement

o
Calcul de l’élancement réduit vis-à-vis du déversement LT :

e.c
 
 LT   LT . w 
0.5

 1 
Avec : 1  93.9
 LT : élancement de l’élément vis-à-vis du déversement

eri
Pour les profilés laminés en I ou H

l z / iz 200 / 2.48
 LT    67.73

Alg
0.25 0.25
 1 l /i 
2
  1  200 / 2.48  
2

(C1 ) 1   z z
0.5   1.132 1  
0.5
 
 20  h / t f 
   20  22 / 0.92  
 

 
 LT   LT . w  
67.73
 1.0  0.72
0.5

 1 
GC
93.9

 LT  0.72  0.4 → il y a risque de déversement

Vérification s’il y a présence d’effort normal :


N Sd
w.

Si  0.1 → il y a présence d’effort normal


 min .N pl .Rd
Pour  max  0.88 du tableau on tire la valeur de :  min  0.7462 (après interpolation)

G  1023kg
ww

N Sd 1.35G 1.35  1023


   0.026  0.1 → l’effort normal est
 min .N pl . Rd  min .N pl . Rd 0.7462  71354.6
négligeable

Nature de la sollicitation :
/
s:/

 max  0.2 (il y a risque de flambement)


 LT  0.4 (il y a risque de déversement)
N
 0.1 → pas d’effort normal
ttp

 min .N pl

54

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Le poteau travaille à la flexion simple avec déversement

W pl . y . f y
M b. Rd   LT . w .   LT . w .M pl . y . Rd

o
 M1

e.c
 w  1.0 pour les sections de classes 1 et classes 2.

1.5Vl 2 1.5  400  7.5 2


M y .Sd    4218.8kg .m
8 8

eri
W pl . y . f y 285.4  2350  10 2
M pl . y . Rd    6097.2kgm
 M1 1.1

Calcul du coefficient de réduction pour le déversement  LT :

Calcul analytique :

 LT 

 LT  
1
2
LT   LT
2
0.5
 1.0
Alg
GC

avec :  LT  0.5 1   LT ( LT  0.2)   LT
2

 LT  0.21 pour les sections laminées
 LT  0.72
   
w.

 LT  0.5 1   LT ( LT  0.2)   LT
2
 0.5 1  0.21(0.72  0.2)  0.72 2  0.81

1 1
 LT    .846

 LT   LT
2
  LT
2
0.5

0.81  0.812  0.72 2 
0.5
ww

M b. Rd   LT . w .M pl . y . Rd  0.846  1.0  6097.2  5158.23kgm

M y .Sd  4218.8kgm  M b. Rd  5158.23kgm..................................OK


/

la section IPE 220 est adéquate.


s:/

EXO N°3 :
ttp

Vérification à la sécurité du potelet de l’EXO n°2 avec les charges de services suivantes :
Charge permanente de compression G  5055kg (y compris le poids propre)

55

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Surcharge de flexion due au vent V  400kg / ml

Charges permanentes G : (verticale concentrée) G  5055kg

o
Surcharges climatiques V : (horizontale suivant le plan de l’âme) V  400kg / ml

e.c
Vérification s’il y a présence de l’effort normal :

G  5055kg
N Sd  1.35G  1.35  5055  6824.3kg

N Sd 6824.3

eri
  0.128  0.1 → il y a présence de l’effort normal
 min .N pl . Rd 0.7462  71354.6

Le poteau travaille à la flexion composée et les formules de vérification sont les suivantes :

Alg
Pour les sections de classe 1 et 2 :
Vérification de la section à la résistance:

Vérification de l’élément à la stabilité:


Flexion composée avec flambement :
GC
N Sd k LT .M y .Sd
  1 .0
 min .N pl . Rd  LT .M pl . y . Rd

Flexion composée avec déversement:


w.

N Sd k LT .M y .Sd
  1 .0
 z .N pl . Rd  LT .M pl . y . Rd
avec :
ww

N Sd  6824.3kg
1.5Vl 2 1.5  400  7.5 2
M y .Sd    4218.8kg .m
8 8
A. f y 33.4  2350
N pl . Rd    71354.6kg
 M1 1.1
/

W ply . f y 285.4  2350  10 2


M ply .Rd    6097.2kgm
 M1
s:/

1.1
 .N
k LT  1  LT Sd et k LT  1.0
 z . Af y
 LT  0.15 z . MLT  0.15 et  LT  0.9
ttp

 MLT est un facteur de moment uniforme équivalent pour le déversement.

56

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Poutre simplement appuyée avec une charge uniformément répartie :


 MLT  1.3 (Tableau 4)

o
On tire la valeur de  z dans les tableaux de  en fonction de  z .

e.c
 
 z   z  A  
80.6
 1.0  0.85
0.5

 1  93.9
 z  0.7541 (après interpolation linéaire)

 LT  0.15 z . MLT  0.15  0.15  0.86  1.3  0.15  0.018  0.9

eri
 LT .N Sd 0.018  6559
k LT  1   1  0.99
 z . Af y 0.7541  33.4  2350

 LT  0.72 : Tableau →  LT  0.7957

N Sd

k LT .M y .Sd

Alg6824.3

0.99  4218.8
 min .N pl . Rd  LT .M ply . Rd 0.7462  71354.6 0.7957  6097
 0.98  1.0 ………vérifiée
GC
L’IPE 220 convient comme potelet.
w.
/ ww
s:/
ttp

57

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

7- Classification des ossatures

o
EXON°1 :

e.c
eri
Alg
GC
Les charges sont pondérées pour les vérifications aux Etats Limites Ultimes.
Acier S235 Limite d'élasticité : fy = 235 MPa ; Module d'élasticité : E = 210 000 MPa
 M 0  1.1 et  M 1  1.1

Résultats du calcul élastique linéaire


Les sollicitations sont données dans la section la plus sollicitée (Sommet du poteau 2).
w.

Charges M y .Sd (daNm) N Sd (daN)  (mm)


Verticales 10556 -19563 0
ww

Horizontales 2999 -706 22.7

Choix de la méthode d’analyse.

Préalablement au calcul de l’ossature, il y a lieu de se poser 3 questions :


/

 La structure est-elle sensible aux effets de second ordre -> Oui si  cr  10


 Doit-on prendre en compte l’imperfection globale de la structure -> Oui si H  0.15V
s:/

 Doit-on prendre en compte les imperfections locales des éléments -> Oui si
N Sd  0.25 N cr
ttp

58

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

1. Calcul du facteur  cr - Sensibilité aux effets du second ordre


La structure est réputée sensible aux effets du second ordre « structure souple » si le facteur
de charge critique élastique  cr est supérieur ou égal à 10 pour une analyse élastique (EC3 §

o
5.2.1 (3)).

e.c
Le facteur de charge critique peut être estimé par :

 H  h 
 cr     (EC3 § 5.2.1 (4)).
 V   H 

eri
V  2250  8.5  10000  5000  34125daN

 1200  5000 
Soit :  cr      7.74  10
 34125  22.7 

Alg
 la structure est donc considérée comme sensible aux effets du second ordre globaux
 et ceux-ci doivent être pris en compte dans la détermination des sollicitations.
GC
2. Nécessité de l'imperfection globale de la structure :
Selon l'EN 19931-1 § 5.3.2 (4) B, si H  0.15V , une imperfection initiale d'aplomb de la
structure doit être prise en compte dans l'analyse globale.

La charge verticale totale étant V  34125daN et 0.15V  5119daN


H  1200daN  5119daN
w.

L’imperfection initiale d'aplomb de la structure doit donc être prise en compte dans l'analyse
globale.
Cette imperfection globale est calculée selon l'EN 1993 1-1 § 5.3.2 (3)a.

  0   h   m : défaut initial d’aplomb


ww

 0  1 / 200 : est la valeur de base.


2
 h  2 / h  2 / 5  0.894 Mais   h  1.0
3
 m  0.5(1  1/ m)  0.5(1  1/ 2)  0.866
Soit :   1 / 200  0.894  0.866  1/ 258
/

Cette imperfection peut être introduite :


s:/

 soit en modifiant la géométrie de la structure,


 soit en appliquant une charge horizontale équivalente au sommet du portique.

Nous retenons ici cette dernière possibilité : l'imperfection globale est remplacée par une
charge horizontale équivalente :
ttp

H eq  V .  34125 1 / 258  132daN

59

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

L'imperfection globale (seule) se traduit par les effets (sollicitations et déplacement


horizontal) suivants :

o
Charge M y .Sd (daNm) N Sd (daN)  (mm)
H eq  V .

e.c
330 78 2.5

Obtenus par simple règle de trois à partir du premier tableau, pour la charge H eq  V .

3. Nécessité de l'imperfection locale dans les poteaux :

eri
Il convient d'introduire dans l'analyse structurale de l'ossature, en plus des imperfections
globales d'aplomb, des imperfections locales en arc pour chaque élément respectant les 2
conditions :

 une des extrémités de la barre transmet un moment,


 son élancement est tel que :

lim  0.5
Af y
N Sd
Alg (EC3 § 5.3.2 (6)).
GC
Ici, N Sd  19563  706  78  20347daN (en incluant l'effort normal dû à H eq  V . )

62.6  2350
lim  0.5  1.34
20347
w.

Pour les sections de classe 1, 2 ou 3, l'élancement réduit est donné par :


Af y
 (EC3 § 6.3.1.2).
N cr
ww

où N cr est l'effort normal critique de la barre en prenant, pour longueur de flambement, la


longueur d'épure de la barre :

 2 E.I y  2  2.1 106 11770


N cr    975788daN
lcr2 5002
/

Af y 62.6  2350
   0.39
s:/

N cr 975788

Il n'est donc pas nécessaire d'introduire l'imperfection locale en arc dans les poteaux.
Cette valeur de 0,39 par rapport à 1,34 (soit 29%) traduit une compression relative du poteau
très faible.
ttp

60

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

4. Possibilités d'analyse globale manuelle :

3   cr  10 nous impose la prise en compte des effets du second ordre.

o
Dans notre cas d'une structure à un seul niveau analysée élastiquement, plusieurs méthodes

e.c
permettent de prendre en compte ces effets.

Méthodes abordables "manuellement" :

Utilisation d'une analyse globale au second ordre :

 la méthode itérative

eri
Alternatives basées sur une analyse globale au 1er ordre :

 méthode d'amplification des effets de déformation latérale (§5.2.2(5)B) ou


 méthode des longueurs de flambement à nœuds déplaçables (§5.2.2(8) + A.N.)

7)

ANALYSES AU PREMIER ORDRE.


Alg
Ces différentes analyses sont respectivement détaillées dans les articles suivants ( § 8 - § 6 - §
GC
1. Analyse au premier ordre avec amplification des effets de déformations latérales :

La prise en compte des effets du second ordre consiste à appliquer une charge horizontale
équivalente en tête du portique.

Ceci revient à amplifier les effets des charges horizontales et donc à multiplier les moments et
w.

efforts normaux dus à ces charges par un coefficient donné par :

1 / (1  1/  cr ) (EC3 § 5.2.2 (5) B).


ww

Valeur du coefficient d'amplification :

1 / (1  1 /  cr )  1/ (1  1/ 7.74)  1.15

Cette amplification est effective dans toutes les barres de la structure comportant une part
d'effet des charges horizontales (poteaux et traverse).
/

Dans les cas courants, l'amplification des efforts normaux a peu d'influence sur la vérification
s:/

des éléments et peut être négligée.

Les efforts amplifiés dans la section la plus sollicitée peuvent être calculés en utilisant les
résultats des 2 tableaux précédents :
ttp

N Sd  19563  1.15(706  78)  20465daN

61

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

M y .Sd  10556  1.15(2999  330)  13934daNm

L'amplification du déplacement donne:

o
d  1.15  (22.7  2.5)  29mm

e.c
EXO°2 :

On se propose de classifier selon l’Eurocode 3, les portiques transversaux et la stabilité de


long pan d’un bâtiment à usage de stockage.

eri
948
Les combinaisons de charges à envisager.

1. G et N
8%

Alg
2. G et vent transversal W.
3. G, N et vent transversal W. IPE 450

HEA 280 HEA 7.5 m

Classification pour la combinaison n°1 :


GC
18.0 m

Le critère de classement est :

 H  h 
w.

 cr    
 V   H 

Calcul du défaut initial d’aplomb :


ww

  0   h   m : défaut initial d’aplomb


 0  1 / 200 : est la valeur de base.
2
 h  2 / h  2 / 7.5  0.730 avec   h  1 .0
3
 m  0.5(1  1/ m)  0.5(1  1/ 2)  0.866
/
s:/

Soit :   1 / 200  0.730  0.866  0.003 ou bien   1 / 316


Pour une analyse au 1er ordre, il convient de remplacer ce défaut d’aplomb par une charge
équivalente fictive appliquée en tête de chaque poteau.

 948  18 
H eq   .N Sd     0.003  27 daN
ttp

 2 

62

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

En l’absence de charge horizontale, on peut choisir


une charge arbitraire appliquée en tête de poteau.
Quelque soit cette charge, le rapport H /  est

o
Constant si l’analyse est menée en mode élastique.

e.c
Pour :

H  1000daN on a  H  36.5mm au nœud gauche.

D’où :
H

eri
V  948  18  17064daN

Soit :
 H  h 

Alg
 cr     
 V  H 
 1000   7500 
 cr      12.04  10
 317064   36.5 

La structure est rigide pour cette combinaison.


GC
L’analyse au 1er ordre est suffisante.

Remarque :

Si on choisit un poteau en HEA 260 , (  cr  9.98 ), la structure est classée comme souple,
w.

il est alors nécessaire de tenir compte des effets du second ordre pour l’analyse globale de la
structure.

Classification du portique pour la combinaison n°2 :


202 daN/m
ww

Les actions du vent sont remplacées par des


forces ponctuelles ramenées en tête et en pied
du poteau de gauche. 210 daN/m
157.5 daN/m
 La somme des composantes horizontales :

531 7.5 157.5  7.5


H   2582daN
/

2 2
531 daN/m 157.5 daN/m
s:/

Remarque :

Les composantes horizontales dues à l’action du vent ainsi que les forces de frottements sur
ttp

les versants sont négligés.

63

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

36.5  2582 2582


  94.2mm
1000 daN

o
2582
daN

e.c
 La somme des composantes verticales :

V  202 18  (210  9 / cos 4.57) cos 4.57  (157.5  9 / cos 4.57) cos 4.57  328.6daN

0.15V  0.15  328.6  49.29daN

eri
H  2582daN  0.15V  49.29daN

Le faux aplomb n’est pas à prendre en compte.

D’où :

 H  h
 cr    
 V  H

  328.6

 
Alg
  2852   7500 
94.2
  625.5  10

GC
La structure est classée rigide pour cette combinaison.

Classification du portique pour la combinaison n°3 :


w.

Actions verticales :

V  568  18  245  9  184  9  6363daN et 0.15V  0.15  6363  954.45daN

Action horizontale en tête du poteau :


ww

568 daN/m
H  (619  184)  7.5 / 2  3011.25daN
245 daN/m
H  3011.25daN  0.15V  954.45daN 184 daN/m

Le faux aplomb n’est pas à prendre en compte.


/

36.5  3011.25
  110mm
s:/

1000 619 daN/m 184 daN/m

D’où :

 H   h   3011.25  7500 
 cr           32.29  10
ttp

 V    H   6393  110 
La structure est classée rigide pour cette combinaison.

64

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

EXO N°3 :

Calculer l’imperfection  pour le bâtiment représenté à la figure ci-contre, avec son

o
chargement. La structure comporte cinq travées égales de 5.0 m de portée.

Calcul de l’imperfection  :

e.c
  0   h   m : défaut initial d’aplomb
 0  1 / 200 : est la valeur de base.
2
 h  2 / h  2 / 6  0.816 avec   h  1 .0

eri
3
h : hauteur d’étage.

 m  0.5(1  1/ m) est le coefficient de réduction qui tient compte du nombre de poteaux


dans une rangée.

Alg
m : le nombre de poteaux, qui supportent une charge verticale N Sd  50% de la valeur
moyenne N Sd ( moy ) calculé sur l’ensemble des poteaux comptés sur la file.

Il ya 6 poteaux dans la file.


15  25  30 15
N Sd ( moy )   137.5kN
6
GC
0.50 N Sd ( moy )  0.50 137.5  68.75kN
Poteau 1 et 6 : N1  N 6  15  2.5  37.5kN  68.75kN
Poteau 2 et 5 : N 2  N 5  15  5  30  2.5  150kN  68.75kN
Poteau 3 et 4 : N 3  N 4  15  5  30  5  225kN  68.75kN
w.

Le nombre de poteaux dont la charge est supérieure à 50% de N Sd ( moy ) est m  4 .


 m  0.5(1  1/ m)  0.5(1  1/ 4)  0.790
Soit :   1 / 200  0.816  0.790  0.00322 ou bien   1 / 310
ww

15

30 6m
/
s:/

6m

5m 5m 5m 5m 5m
ttp

65

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

EXO N°4 :

Considérons maintenant le même bâtiment avec un chargement différent.

o
  0   h   m : défaut initial d’aplomb
 0  1 / 200 : est la valeur de base.

e.c
2
 h  2 / h  2 / 6  0.816 avec   h  1 .0
3
h : hauteur d’étage.

Valeur N Sd ( moy ) de charge par poteau :

eri
(20  5  2  15  25  30 15)
N Sd ( moy )   170.8kN
6

0.50 N Sd ( moy )  0.50 170.8  85.40kN

Alg
Poteau 1 et 6 : N1  N 6  15  2.5  20  2.5  87.5  85.40kN
Poteau 2 et 5 : N 2  N 5  15  5  30  2.5  20  2.5  200kN  85.40kN
Poteau 3 et 4 : N 3  N 4  15  5  30  5  225kN  85.4kN
Le nombre de poteaux dont la charge est supérieure à 50% de N Sd ( moy ) est m  6 .
GC
 m  0.5(1  1/ m)  0.5(1  1/ 6)  0.763

Soit :   1 / 200  0.816  0.763  0.00311 ou bien   1 / 322


15 kN/m
w.

30 kN/m 6m
20 kN/m 20 kN/m
ww

6m

5m 5m 5m 5m 5m
/
s:/

EXO N°5 :

N cr  2 E.I
Classification d’une structure en utilisant le critère de base :  cr  avec : N cr  2
N Sd l cr
ttp

lcr : est la longueur de flambement déterminé dans un mode à nœuds déplaçables.

66

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

N cr : est la charge critique dans l’élément susceptible d’instabilité.


N Sd : est la charge de calcul sur ce même élément.

o
948
Sous la combinaison n°1 :

e.c
Calcul des facteurs de distribution 1 et 2 pour 8%
les nœuds 1 et 2 selon l’annexe E de IPE 450
l’ENV 1991-1-1 :
HEA 280 HEA 7.5 m
1  1 (articulation)

eri
13670
2  750  0.49 18.0 m
13670 33740

750 1800 / cos 4.57

Alg
lcr
Pour ces valeurs, l’abaque de Wood (Figue E.2.2) donne  cr   2.35
7500
D’où : lcr  2.35  7500  17625mm.

 2 EI  2  2.1 106 13670  104


Fcr    91207.2daN
lcr2 176252
GC
N Sd  968  18 / 2  8712daN
N 91207.2
 cr  cr   10.4  10 → La structure est rigide pour cette combinaison.
N Sd 8712
w.

EXO N°6 :

Classification d’une structure à deux niveaux :


ww

Combinaison n°1 : actions permanentes de toiture Gt et de plancher G p , neige S et charge


d’exploitation Q .
844daN/m

3 IPE 400 4

HEB 300 HEB 300


/

5245daN/m
5m
s:/

2 HEB 450 5

6m
HEB 300 HEB 300
ttp

1 6

14m

67

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Premier étage :

Pour une charge horizontale arbitraire de 10000 N appliquée au nœud 3, le déplacement

o
correspondant est de 2.55mm.

 H  h   10000   5000 

e.c
 cr         166  10
 V  H   118160   2.55 

Le premier étage est classé rigide pour cette combinaison.

Rez-de-chaussée :

eri
On détermine avec un logiciel de modélisation par éléments finis un déplacement du nœud 2
de 9.12 mm pour une charge horizontale arbitraire de 10 000 N au nœud 2.

 H   h   10000  5000 
 cr          7.7  10

Alg

 V    H   852460  9.12 
Le rez-de-chaussée est classé souple pour cette combinaison.

Comme  cr  3 , il convient d’amplifier les moments dus aux déplacements latéral par le
 1   1 
coefficient de majoration : 1/ 1   , soit 1 / 1    1.15
GC
  cr   7.7 

Combinaison n°2 : actions permanentes de toiture Gt et de plancher G p , neige S , vent


transversal W et charge d’exploitation Q .
w.

631daN/m

18daN/m
ww

3 4

5245daN/
531 daN/m

157 daN/m

2 5
/
s:/

1 6
ttp

68

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Premier étage :

H  5  (531  157) / 2  1720daN

o
V  14  (631  18)  85820daN
 H   h   1720   5000 
 cr           231  10

e.c
 V    H   85820   2.55  (17.2 /10) 
Le premier étage est classé comme rigide pour cette combinaison.
Il n y a donc pas lieu d’amplifier les moments dus au déplacement latéral.

Rez-de-chaussée :

eri
H  6  (531  157) / 2  2064daN
V  14  (631  18  5245)  820120daN
 H   h   2064   6000 
 cr           8  10
 V    H   82012   9.12  (20.64 / 10) 

Alg
La structure est classée comme souple pour cette combinaison.
Comme  cr  3 , il convient d’amplifier les moments dus aux déplacements latéral par le
 1   1
coefficient de majoration : 1/ 1   , soit 1 / 1    1.143
  cr   8
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

69

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

8- Calcul du portique au second ordre

o
EXO N°1 :

e.c
Soit à calculer les efforts internes revenant au portique le plus chargé du hangar ci-dessous en
tenant compte des effets du second ordre.

L’ossature est formée de portiques de portée de 16 m, espacés de 5 m.

eri
Les poteaux de 6.0 m de hauteur, sont articulés en pied et encastré sur les traverses portant la
couverture. Les portiques doivent résister au poids de la couverture, et à la neige:

Alg
GC
w.

Charges permanentes:
Couverture et accessoires de pose:…………………..17.00 kg/m2
ww

Pannes :…(IPE 120).……………….……10.4kg/ml ≈ 5.2 kg/m2


Traverse :…(Estimée).…………….….……………..12.00 kg/m2

Effet de la neige:
N  68kg / m 2 ( par projection horizontale)
/
s:/
ttp

70

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION : Calcul du portique au second ordre


EXO N°1 :

o
e.c
eri
Alg
1- Effet des charges verticales sur un portique:
1.1- Charges permanentes:
Couverture et accessoires de pose:…………………..17.00 kg/m2
GC
Pannes :…(IPE 120).……………….……10.4kg/ml ≈ 5.2 kg/m2
Traverse :…(Estimée).…………….….……………..12.00 kg/m2

Poids total: G  17  5.2  12.0  34.2kg / m 2


Entre axe des portiques est de 5m :
w.

G  34.2  5.0  171kg / ml

1.2- Effet de la neige:


N  68kg / m 2 ( par projection horizontale)
ww

N  68  5  340kg / ml

2- Calcul des efforts internes :

On assume I 2  I1
/

raideur _ rampant I 2 h h 6 6
k      0.737
s:/

raideur _ bequille I 1 s s 8 / cos10.62 8.139


f 1 .5
   0.25
h 6
  K  3  3   2  0.737  3  3  0.25  0.25 2  4.5495
ttp

2.1- Charges verticales vers le bas: (Charges permanentes et surcharge de neige)

71

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Calcul sous la charge unitaire : q  1.0kg / ml

8  5 8  5  0.25
   0.5083

o
4 4  4.5495
  1   (1   )

e.c
  1  0.5083(1  0.25)  0.3646
ql 2 1.0  16 2
H A  HE    0.5083   2.71kg
8h 8 6
ql 1.0  16
V A  VE    8.0kg

eri
2 2
ql 2 1.0  16 2
  32kgm
8 8
ql 2
M B  M D    0.5083  32  16.27 kgm
8
MC  
ql 2
8

Résultats avec le logiciel ANALYSIS


M B  M D  16.54kgm ;
Alg
 0.3646  32  11.67 kgm

M C  11.88kgm
GC
2.2- Tableaux récapitulatifs :

Efforts internes sous la charge unitaire q  1.0kg / ml


Réactions d’appuis ( kg ) Moments ( kgm )
Actions q ( kg / ml ) HA HE VA VE MB MC MD
w.

G 1.0 +2.71 -2.71 +8.0 +8.0 -16.27 +11.67 -16.27


N 1.0 +2.71 -2.71 +8.0 +8.0 -16.27 +11.67 -16.27
ww

Efforts internes sous les charges actuelles :


Réactions d’appuis ( kg ) Moments ( kgm )
Actions q HA HE VA VE MB MC MD
( kg / ml )
G 171 +463.41 -463.41 +1368 +1368 -2782.2 +1995.6 -2782.2
/

N 340 +921.4 -921.4 +2720 +2720 -5531.8 +3967.8 -5531.8


s:/

Combinaisons à l’ELU

Réactions d’appuis ( kg ) Moments ( kgm )


Combinaisons HA HE VA VE MB MC MD
ttp

1.35G  1.5 N +2007.7 -2007.7 +5926.8 +5926.8 -12053.7 +8645.8 -12053.7

72

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

3- Calcul de l’imperfection géométrique globale :


Elles sont prises en compte lorsque la somme des efforts
horizontaux est inférieure à 15% de la somme des efforts

o
verticaux. Elles peuvent être remplacées par un système de
forces équivalentes calculées pour chaque poteau.

e.c
H eq  N Sd

avec :

H eq : effort horizontal équivalent appliqué en tête de

eri
chaque poteau.

N Sd : effort normal de compression dans le poteau.

  0   h   m : défaut initial d’aplomb


 0  1 / 200 : est la valeur de base.

Alg
 h  2 / h : est le coefficient de réduction qui tient compte de la hauteur h applicable au
poteau.
GC
 m  0.5(1  1/ m) : est le coefficient de réduction qui tient compte du nombre de poteaux
dans une rangée.

h  7.5m : est la hauteur de la structure en mètre.


m  2 : nombre de poteaux dans une file
w.

 h  2 / 7.5  0.730
 m  0.5(1  1 / 2)  0.866
  1 / 200  0.730  0.866  0.0032
ww

3.1- Modélisation avec les imperfections :

Efforts en pied de poteaux aux ELU :

Combinaison Poteau 1 Poteau 2 Somme


ELU H A (kN) V A (kN) H E (kN) VE (kN) H (kN) V (kN)
/

Comb 1 +20.1 +59.3 -20.1 +59.3 0.00 +118.6


s:/

Combinaison 0.15V H  0.15 V


ELU
Comb 1 +17.79 Non

Si : H  0.15 V Les défauts d’aplomb ne sont pas à considérer.


ttp

73

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Remarque :
Les défauts d’aplomb ne sont pas à considérer pour les combinaisons incluant les effets du
vent car la condition suivante : H  0.15 V est généralement vérifiée.

o
Effort équivalent en tête des poteaux :

e.c
Combinaison Poteau 1 Poteau 2

N Sd H eq  N Sd N Sd H eq  N Sd
(kN) (kN) (kN) (KN)
Comb 1 :
1.35G  1.5 N +59.3 0.19 +59.3 0.19

eri
3.2- Calcul des efforts internes additionnels :

Effort horizontal en tête du poteau :

P  2  0.19  0.38 KN

HA 
2 
1
2 

2 
1

H E  P  H A  0.38  0.21  0.17 KN


Alg
P   (3  2 )  0.38  0.25(3  2  0.25) 
2  4.55   0.21KN

GC
Ph 0.38  6
V A  V E     0.14 KN
l 16

M B    Ph  0.5480  0.38  6  1.25KNm


M D  Ph  0.4519  0.38  6  1.03KNm
w.

M C  Ph  0.0649  0.38  6  0.15 KNm


/ ww
s:/

1   (3  2 )  1  0.25(3  2  0.25) 
 1  1   0.5480
2  2  2  2  4.55 

1   (3  2 )  1  0.25(3  2  0.25) 
ttp

  1  1   0.4519
2  2  2  2  4.55 

74

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

  (1   )(3  2 )  0.25  (1  0.25)(3  2  0.25) 


  1   2 1    0.0649
2  2   2  4.55 

o
Résultats avec le logiciel ANALYSIS
M D  1.03KNm

e.c
M C  0.15 KNm
M B  1.25KNm

3.3- Combinaisons à l’ELU avec prise en compte de H eq  P :

eri
Réactions d’appuis ( kN )
Combinaisons HA HE VA VE
1.35G  1.5 N +20.1 -20.1 +59.3 +59.3
P -0.21 -0.17 -0.14 +0.14

Alg
1.35G  1.5 N  P +19.89 -20.27 +59.16 +59.44

Moments ( kNm )
Combinaisons MB MC MD
1.35G  1.5 N -120.5 +86.4 -120.5
GC
P +1.25 -0.15 -1.03
1.35G  1.5 N  P -119.25 +86.25 -121.53

4- Choix de la méthode d’analyse :


w.

Le choix de la méthode d’analyse est conditionné par la valeur du coefficient d’éloignement


critique  cr .

Si  cr  10 Structure rigide : analyse élastique au 1er ordre.


ww

Si  cr  10 Structure souple : analyse élastique avec prise en compte des effets du 2éme
ordre.

Si  cr  15 Structure rigide : analyse plastique


/

4.1- Détermination du facteur d’éloignement critique minimum  cr :


Dans le cas des portiques à faible pente (   26 ), le coefficient d’éloignement critique  cr
s:/

peut être calculé avec la formule approchée suivante pour la combinaison d’action considérée.

H h
 cr  
H V
ttp

avec :

75

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

H : Action horizontale totale


V : Action verticale totale
 H : déplacement horizontal

o
h  6.0m : hauteur du poteau

e.c
10 6000
 cr    16.7  10 → Structure rigide
39.14 118.6

On opte pour la méthode élastique au 1er ordre.

Remarque : Dans le cas où le critère n’est pas vérifié (  cr  10 ), on doit tenir compte des

eri
effets du 2ème ordre en multipliant les déplacements et les moments engendrés par les charges
1
horizontales par un coefficient d’amplification suivant : 1 / (1  ).
 cr

Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

76

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

9- Calcul des assemblages

o
EXO N°1 :

e.c
Soit un assemblage constitué de 12 boulons HR 10.9 de diamètre de 20 mm, selon la figure ci-
dessous. La platine à une épaisseur de 20 mm et le coefficient de frottement   0.3 .
Sachant que la poutre et le jarret sont en IPE 330 et le poteau en IPE 360, vérifier
l’assemblage à la résistance sous l’effet des sollicitations suivantes :
M Sd  121.53kNm ,
VSd  59.44kN ,

eri
N Sd  20.7kN .

EXO N°2 :

Soit un assemblage de
faîtage constitué de 12
boulons HR 10.9 de
diamètre de 20 mm, selon
la figure ci-dessous. La
platine à une épaisseur de
Alg
GC
20 mm et le coefficient de
frottement   0.3 .
Sachant que la poutre et le jarret sont en IPE 330, vérifier l’assemblage à la résistance sous
l’effet des sollicitations suivantes :
w.

M Sd  86.25kNm
VSd  54.6kN
N Sd  31kN
/ ww
s:/
ttp

77

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

SOLUTION : Calcul des assemblages

o
EXO N°1 :

e.c
Vérification de l’assemblage (poteau –traverse) à la résistance sous l’effet des sollicitations
suivantes :
M Sd  121.53kNm ,
VSd  59.44kN ,
N Sd  20.7kN .

eri
Alg
GC
Platine de 670 26020
w.

Le moment résistant M Rd de l’assemblage est obtenu par la somme des produits des efforts
de traction dans les rangées de boulons situées dans la zone tendue (définie par la distance x )
par leurs distances respectives d i au centre de résistance de la zone comprimée (c'est-à-dire
l’axe neutre de la semelle comprimée qui est aussi le centre de rotation).
ww

Calcul de la hauteur de la partie comprimée :

bb
x  t fb
t wb

IPE 330 :
/

t fb  11.5mm ; t wb  7.5mm ; bb  160mm


s:/

160
x  11.5  53.2mm
7.5
d1  550mm ; d 2  450mm ; d 3  350mm
d 4  250mm ; d 5  150mm .
ttp

78

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

o
e.c
eri
Calcul du moment résistant :

M Rd  N 1d 1  N 2 d 2  N 3 d 3  .......   N i d i
N1 N 2 N 3
d1

M Rd 
d2

d3

d1 
.......

N1  2 d
N1
Alg
d
N1

 d1  N 2 .d 2 1  N 3 .d 3 1  ........ 

GC
M Rd 
N1 2
d1
 
d1  d 22  d 32  ........

N1 . d i
2

M Rd 
d1
w.

D’où :

M Rd .d 1
N1 
 d i2
ww

avec N1 : l’effort maximal de traction du boulon le plus éloigné du centre de rotation.


di : distance des boulons par rapport au centre de rotation

L’effort de calcul de précontrainte autorisé dans les boulons vaut :


/

FP  0,7. f ub . As
s:/

Boulon de diamètre 20 mm : As  245mm 2 ; f ub  1000 N / mm 2


FP  0.7  1000  10 3  245  171.5kN pour un boulon.
ttp

79

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Le moment résistant effectif de l’assemblage :

N1 . d i n.FP . d i2
2

M Rd  

o
d1 d1
Où :

e.c
n : est le nombre de boulons dans une rangée horizontale.

Vérification à la résistance de l’assemblage:

M Sd  M Rd

eri
d i
2
 (150 2  250 2  350 2  450 2  550 2 )  712500mm 2
n.FP . d i2 2  171.5  712500
M Rd    10 3  444.4kNm

Alg
d1 550

M Sd  121.53kNm  M Rd  444.4kNm .……………………..O.K.

Résistance de l’assemblage sous l’effort tranchant :


GC
VSd 59.44
Par boulon :   5kN
n 12

Il faut vérifier que : VSd / n  V Rd  k s .m. .FP /  M 2


w.

k s  1.0 trou normal. (Eurocode 3 §6.5.8.1)


m 1 un plan de frottement.
  0.3 coefficient de frottement. (Eurocode 3 §6.5.8.3)
ww

FP : précontrainte de calcul. (Eurocode 3 §6.5.8.2)

5kN  VRd  0.3  171.5 / 1.25  41.16kN …………………….O.K.

Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone tendue :


/
s:/
ttp

80

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Fv  Ft . Rd

avec :

o
fy
Ft . Rd  t wc .beff

e.c
 M0

Où :
Ft . Rd : résistance de l’âme du poteau à la traction.
t wc : épaisseur de l’âme du poteau.

eri
beff  p : entraxe rangées des boulons. ( p  100mm ).

Ft . Rd  23.5  0.80  10 / 1.1  171kN

L’effort de cisaillement vaut :


Fv 
M Sd
htf

121.53
0.637
 190.8kN
Alg
Fv  190.8kN  Ft . Rd  171kN ……………….non vérifiée.
GC
D’où nécessité de raidissage : (raidisseur d’épaisseur 14 mm).

Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone comprimée.

N Sd  Fc. Rd
w.

kc beff .twc . f y
Fc. Rd 
 M 1 (1  1.3(beff / h) 2 )

beff  t fb  2a p 2  5t fc  rc   2t p
ww

Lorsque  c.Sd  0.7 f y → k c  1.0


Lorsque  c.Sd  0.7 f y → k c  1.7   c.Sd / f y

avec :
/

 c.Sd : contrainte normale de compression dans l’âme du poteau du à l’effort de compression


s:/

et au moment fléchissant.

V Sd M Sd .z max
 c.Sd  
A Iy
59.44 121.53  10 2  18
 c.Sd    13.53kN / cm 2
ttp

72.7 16265.6

81

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

 c.Sd  13.53kN / cm 2  0.7 f y  16.45kN / cm 2 → k c  1.0


t p  20mm : épaisseur de la platine d’extrémité.
beff  11.5  2  5.0 2  512.7  18  2  20  219.2mm

o
t fb : épaisseur semelle poutre.

e.c
t fc : épaisseur semelle poteau.
t p : épaisseur platine d’extrémité.
rc : rayon de raccordement âme/semelle du poteau.
a p : épaisseur de la gorge de la soudure (estimée à 5,0 mm)

eri
Si  p  0.72 →   1 .0
Si  p  0.72 →   ( p  0.2) /  p2

beff .d wc . f y

Alg
 p  0.932 2
: élancement réduit de la partie efficace de l’âme
E.t wc

beff .d wc . f y 21.92  29.86  23.5


 p  0.932  0.932  0.997  0.72
E.t 2
wc 2.1  10 4  0.8 2
  ( p  0.2) /  p2  (0.997  0.2) / 0.997 2  0.8
GC
k c . .beff .t wc . f y 1.0  0.8  21.92  0.8  23.5
Fc. Rd    246.2kN
 M 1 (1  1.3(beff / h) ) 2
1.1 (1  1.3(21.92 / 36) 2 )
N Sd   N i
w.

N i : la somme des efforts dans les boulons tendus.

M Sd .d i
ww

Ni  M Sd  121.53kNm
 d i2
M Sd .d1 121.53  550  10 3
N1    93.8kN
 d i2 712500  10 6
M Sd .d 2 121.53  450  10 3
N2    76.75kN
 d i2 712500  10 6
/

M Sd .d 3 121.53  350  10 3
N3    59.7 kN
s:/

 d i2 712500  10 6
M Sd .d 4 121.53  250  10 3
N4    42.64kN
 d i2 712500  10  6
M Sd .d 5 121.53  150  10 3
N5    25.6kN
ttp

 d i2 712500  10  6

82

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

N Sd   N i  93.8  76.75  59.7  42.64  25.6  298.5kN


N Sd  298.5  Fc.Rd  246.2kN …………………….non vérifiée.

o
La résistance de l’âme du poteau en compression est faible en comparaison avec l’effort
agissant. Il faut donc prévoir un raidisseur ; (raidisseur d’épaisseur 14 mm).

e.c
Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone cisaillée :

Fv  V Rd

eri
V Rd  0.58 f y .h.t w /  M 0

V Rd  0.58  23.5  36  0.8 / 1.1


 357 kN

Alg
L’effort de cisaillement vaut :
M Sd
Fv   190.8kN
htf
Fv  190.8kN  V Rd  357kN …………………………O.K.
GC
Remarque :
La vérification de l’âme raidie du poteau à la résistance n’est pas nécessaire dès lors que les
raidisseurs ont une épaisseur égale à celles des semelles de la poutre.
w.

EXON°2 :

Vérification de l’assemblage (traverse-traverse) à la résistance sous l’effet des sollicitations


suivantes :
ww

M Sd  86.25kNm
VSd  54.6kN
N Sd  31kN
/
s:/
ttp

83

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Le moment résistant effectif de l’assemblage :

N1 . d i n.FP . d i2
2

M Rd  

o
d1 d1

e.c
Vérification à la résistance de l’assemblage:

M Sd  M Rd

FP  0.7  1000  10 3  245  171.5kN pour un boulon.

eri
d i
2
 (150 2  250 2  350 2  450 2  550 2 )  712500mm 2

n.FP . d i2
2  171.5  712500
M Rd    10 3  444.4kNm

Alg
d1 550
M Sd  86.25kNm  M Rd  444.4kNm .……………………..O.K.

Résistance de l’assemblage sous l’effort tranchant :

VSd 54.6
Par boulon :   4.55kN
GC
n 12
Il faut vérifier que : VSd / n  V Rd  k s .m. .FP /  M 2

4.55kN  VRd  0.3  171.5 / 1.25  41.16kN ……………….O.K.


w.
/ ww
s:/
ttp

84

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

ANNEXE

Valeurs du coefficient de flambement χ de la courbe a :

o
e.c
eri
Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

85

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Valeurs du coefficient de flambement χ de la courbe b :

o
e.c
eri
Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

86

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Valeurs du coefficient de flambement χ de la courbe c :

o
e.c
eri
Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

87

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

m/
EXERCICES EN CM

Valeurs du coefficient de flambement χ de la courbe d :

o
e.c
eri
Alg
GC
w.
/ ww
s:/
ttp

88

https://www.GCAlgerie.com/