Vous êtes sur la page 1sur 189

Marie-José Lopes • Jean-Thierry Le Bougnec

NIVEAU 3 Corina Brillant

Marie-José Lopes
op
opes
G uide
Jean-Thierry Le Bougnec pédagogique

夹夹夹
A2 Cadre européen
commun de référence
Conception couverture : Michèle Bisgambiglia
Conception maquette : David Thiolon
Adaptation et mise en pages : Nelly Benoit
Illustration : Alexandre Franc, p 189
Table des crédits : www.actualitesolidarite.com, p. 63 - bingbang.fr, p. 188 - Photo : Hugues Reip avec le soutien
de Neuflize Vie, p. 190 - ChristopheL, 191

« Le photocopillage, c'est l'usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs.
Largement répandu dans les établissements d'enseignement, le photocopillage menace l'avenir du livre, car il met en danger
son équilibre économique. Il prive les auteurs d'une juste rémunération.
En dehors de l'usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite. »

« La loi du 11 mars 1957 n'autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l'article 41, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réser-
vées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un
but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses
ayants droit ou ayants cause, est illicite. » (alinéa 1er de l'article 40) - « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit,
constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »

© Les Éditions Didier, Paris 2008 ISBN 978-2-278-06070-2 Imprimé en France


Sommaire
INTRODUCTION 5

MODULE 1 le monde bouge 9


SÉQUENCE 1 – Ah ! les vacances ! 10
Test d’évaluation 15
SÉQUENCE 2 – Bienvenue en France ! 17
Test d’évaluation 25
SÉQUENCE 3 – Un tour en Afrique 27
Test d’évaluation 36

MODULE 2 les uns les autres 43


SÉQUENCE 4 – On évolue 44
Test d’évaluation 52
SÉQUENCE 5 – On s’engage 54
Test d’évaluation 61
SÉQUENCE 6 – On prépare un exposé 63
Test d’évaluation 72

MODULE 3 le monde communique 79


SÉQUENCE 7 – Avec des si... 80
Test d’évaluation 87
SÉQUENCE 8 – La bonne attitude 88
Test d’évaluation 95
SÉQUENCE 9 – Accros aux médias ? 97
Test d’évaluation 109

MODULE 4 vive la culture ! 117


SÉQUENCE 10 – Allons au musée ! 118
Test d’évaluation 125
SÉQUENCE 11 – Allons au cinéma ! 126
Test d’évaluation 134
SÉQUENCE 12 – Du cinéma au livre 135
Test d’évaluation 145

Corrigés DES ACTIVITÉS DE PHONÉTIQUE 153


Corrigés DU DELF 158
CORRIGÉS du cahier d’exercices 161
CORRIGÉS ET TRANSCRIPTIONS des tests d’évaluation 173
Annexes 183

(3
Introduction
Introduction

1 - Organisation générale
1-1
Les thèmes retenus sont très proches du quotidien et des centres d’intérêt des jeunes adolescents. Ils
s’inscrivent dans l’actualité et rendent compte de la diversité de leur environnement socioculturel.

1-2
Nous avons privilégié le niveau de langue des jeunes adolescents. Nous tenions à ce que la langue
utilisée dans le manuel se rapproche le plus de la réalité. Mais, notre objectif est qu’ils puissent
adapter la langue à la situation de communication dans laquelle ils se trouveront.

1-3
Les documents utilisés s’inspirent tous de la réalité. Les supports écrits supposent tous une lecture,
c’est-à-dire construire du sens. Les supports oraux, quant à eux, tiennent compte des spécificités
de l’oral et mettent ainsi les apprenants dans la même situation qu’un francophone habitant la
France.

Nos démarches visent à aider les apprenants à construire du sens.

2 - Une perspective actionnelle


La perspective ici privilégiée est l’approche actionnelle. Nous considérons donc les apprenants
comme des acteurs sociaux qui vont interagir et auront à accomplir des tâches, pas seulement lin-
guistiques, dans une situation sociale particulière (contexte) et dans un domaine particulier. C’est
ce que nous appelons projet. Il s’agit pour l’apprenant de mobiliser stratégiquement ses compé-
tences (aussi bien en réception qu’en production).

Nous entendons par compétences générales :


– les savoirs ➝ apprentissage à la fois empirique et formel ;
– les savoir-faire ➝ d’ordre plus procédural, comme inscrits dans notre cerveau et notre corps ;
– savoir-être ➝ caractéristiques individuelles de type psychologique, ont à voir avec l’identité et sont
donc soumises à la fois à des variations et des changements, particulièrement chez les jeunes. Ces savoir-
être sont également inscrits dans des pratiques culturelles et peuvent donc devenir des objectifs ;
– les savoir-apprendre ➝ ils mobilisent à la fois les savoir-être, les savoirs et les savoir-faire. Les
savoir-apprendre varient en fonction du domaine, de la tâche. L’apprenant développera d’autant ses
savoir-apprendre que les expériences seront diversifiées et non répétitives. Suivant la nature de la tâche
l’apprenant procédera à des pondérations (entre les différents savoirs).

Nous entendons par compétences à communiquer langagièrement :


– la compétence linguistique ➝ savoirs et savoir-faire relatifs au lexique, à la syntaxe, à la
phonétique. Cette compétence à avoir avec l’aspect cognitif de l’apprentissage. Ces savoirs
peuvent être explicitables ou non ;

(5
Introduction
Introduction

– la compétence sociolinguistique ➝ est en relation avec les paramètres socioculturels de la


communication ;
– la compétence pragmatique ➝ est en relation avec l’aspect fonctionnel de la langue et les
actes de parole. Elle renvoie aussi à la maîtrise du discours, sa cohésion et sa cohérence.

Les activités langagières :

– les activités de réception (orales ou écrites), de production (orales ou écrites) ou d’inter-


action.

Les domaines :

– les activités langagières s’inscrivent, en ce qui concerne les enfants, dans les domaines public,
éducationnel et personnel.

Les tâches, ou projets :

– Ils supposent l’investissement de toutes les compétences et dans la mesure où elles ne sont pas
automatisées, elles requièrent la mise en place de stratégies. La relation entre projet et stratégies
dépend de la nature de celui-ci.

3 - Méthodologie
Les présupposés théoriques de notre méthode s’inspirent des apports du Cadre européen com-
mun de référence. Pédagogiquement nous nous situons dans le principe de la découverte et de la
construction de sens. Nous élaborons nos démarches à partir des objectifs et organisons celles-ci en
tenant compte de l’axe comprendre / s’exercer / produire (réception / production / interaction).
Nous privilégions toujours le parcours qui va du sens vers la forme dans le cadre d’une progression
spiralaire.
Nous insistons sur la nécessité pédagogique de toujours faire expliquer les règles, les systèmes, par
les apprenants. Les tableaux « on dit » et « grammaire » viennent confirmer ce qu’ils auront déduit.
Le passage par la langue maternelle n’est pas obligatoire mais peut parfois aider au renforcement.
Le traitement du lexique fait l’objet d’un travail systématique. Ici aussi nous privilégions les inter-
actions qui permettent de construire le sens et de le vérifier.
Notre démarche ne vise pas seulement l’acquisition des savoir-faire et des savoirs, elle participe
aussi de la mise en place de savoir-apprendre.

3 - 1 Les objectifs
Nous avons choisi nos supports en fonction à la fois des activités langagières (réception/produc-
tion) et des objectifs qu’ils permettent d’atteindre dans la perspective de la réalisation du projet.
Ils se décomposent en objectifs fonctionnel(s) (ou pragmatiques), linguistiques (lexique, syntaxe,
phonétique) et socioculturel(s).

6)
Introduction
Introduction

3 - 2 Comprendre / conceptualiser / s’exercer / produire


Comprendre (réception)

On peut commencer par une phase de sensibilisation et notamment en utilisant le support


iconique (sans le texte), ou les indices sonores dans le cadre d’un document audio. Ou bien on
fait faire directement les activités proposées. Celles-ci respectent le parcours de compréhension
(identification, compréhension globale, compréhension finalisée) permettant de dégager le
corpus à partir duquel le fait grammatical sera dégagé. Les tableaux « on dit » et « grammaire »
arrivent en fin de parcours et permettent de fixer la structure, la règle. Celle-ci se construit peu
à peu, au fur et à mesure des différents repérages. Des données culturelles sur la société fran-
çaise sont apportées aux élèves grâce aux encadrés « Culture et compagnie » qui peuvent être
abordés à différents moments de la phase de compréhension.

Conceptualiser

À l’issue de la compréhension du document, les énoncés sont dégagés. Le professeur amènera les
élèves à observer et par un guidage approprié aidera les élèves à repérer, regrouper, discriminer,
classer, afin de leur permettre d’énoncer les premiers principes du point linguistique abordé et
de les conduire à une réflexion sur le fonctionnement de la langue. Le tableau de grammaire
permet la mise au point finale.

S’exercer

Sous forme d’exercices de vérification à la suite des tableaux, aussi bien fonctionnels que
grammaticaux.
Dans le cahier d’exercices : exercices à la fois sur les objectifs fonctionnels et linguistiques. Ils
sont variés (au niveau des compétences générales) et respectent l’axe mis en œuvre dans la
phase de compréhension (utilisation/morphosyntaxe).

Produire

Des productions (plus ou moins divergentes) sont prévues à chaque séquence. Rappelons que
le projet est la phase de production la plus importante. C’est vers le projet que tend tout le
parcours du module.

4 - Les supports
Les thèmes choisis sont en relation avec les domaines d’utilisation. L’organisation à l’intérieur
du module, de la séquence se construit de manière arborescente (thèmes et sous-thèmes).
Indépendamment des domaines et de leurs thèmes, notre choix s’est fait en fonction de l’analyse
des besoins, des motivations et des caractéristiques de nos jeunes apprenants.

4 - 1 Les documents oraux (activité de réception)


Chaque document relève d’un domaine. Les personnages s’engagent toujours dans un vrai acte de
communication.

(7
Introduction
Introduction

Bien sûr nous avons également privilégié la dimension ludique (voire poétique) de la langue.
Les supports oraux font toujours l’objet d’un travail d’écoute. Il convient de faire cacher la transcription.
Le travail à partir de l’écoute/lecture simultanées est préconisé dans la phase de compréhension plus
finalisée. Il est parfois intéressant de donner une (ou deux) consigne(s) de compréhension avant la
première écoute. Cela leur rend le travail plus facile ; les apprenants sont plus actifs, plus concernés.
Une fois familiarisés avec ces modalités de travail, les élèves se sentent à la fois impliqués, aidés et
encouragés.
Il est très important de finir le travail de compréhension par une dernière écoute, livre ouvert,
pendant laquelle l’élève écoute en associant la graphie à ce qu’il entend.

Nous privilégions toujours le principe de compréhension orale/production orale (en continu ou en


interaction).

4 - 2 Les documents écrits (activité de réception visuelle)


Tout comme pour les supports oraux « l’entrée » dans le document se fait toujours par une approche
globale : identification, aspect fonctionnel, formes grammaticales récurrentes. Cette démarche
exclut la linéarité (texte décomposé en phrases et celles-ci en mots). L’objectif est la compréhension
de l’aspect pragmatique du texte (compétence pragmatique). Par ailleurs, nous déconseillons, lors
du travail de compréhension, la lecture oralisée. En revanche, chacun doit disposer du temps de
lecture silencieuse qui lui est nécessaire.

5 - Les modalités de travail


Beaucoup d’activités (repérages par exemple) et d’exercices sont à faire par 2 ou 3. D’autres sont à
faire individuellement, avant de comparer avec son voisin.
Il est toujours important que les mises en commun (les corrections) en grand groupe soient un
moment d’échanges entre les élèves ainsi qu’entre les élèves et le professeur. Par son écoute et ses
feed-back il permettra à tous de trouver une place dans cet espace commun qu’est la classe.

6 - L’auto-évaluation
Les pages « contrat » en début de module fournissent les critères pour l’auto-évaluation. À l’issue du
module, l’élève se positionne (sur une échelle simplifiée correspondant à « en cours d’acquisition »,
« acquis » et « non acquis »). Ce curriculum ainsi constitué permet à l’apprenant de mieux situer
ses compétences. L’auto-évaluation implique l’élève dans son apprentissage en lui faisant prendre
conscience de ses points forts et de ses points faibles. Ceci se traduit par plus de motivation.

7 - Les tests d’évaluation type DELF A2


Des tests d’évaluation reprenant les savoir-faire et les outils linguistiques étudiés sont proposés,
dans le guide pédagogique, à la fin de chaque séquence pour permettre aux élèves de s’entraîner à
la validation de leurs compétences.

8)
MODULE 1
le monde bouge
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE Ah ! les vacances !
Tu te souviens ?

• pages 8 et 9
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Compréhension générale de l’oral :


– peut comprendre assez pour pouvoir répondre à des besoins concrets à condi-
tion que la diction soit claire et le débit lent ;
– peut comprendre des expressions et des mots porteurs de sens relatifs à des
domaines de priorité immédiate.
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des textes courts et
simples contenant un vocabulaire extrêmement fréquent, y compris un vocabu-
laire internationalement partagé.

Activité 1 Production orale générale : peut décrire ou présenter simplement des gens,
des conditions de vie, des activités quotidiennes, ce qu’on aime ou pas, par de
a.
courtes série d’expressions ou de phrases non articulées.
Vocabulaire : possède un vocabulaire suffisant pour satisfaire les besoins commu-
1. Génial !
nicatifs élémentaires.
2. Aïe !
3. Chouette ! Correction grammaticale : peut utiliser des structures simples correctement
4. C’est pas juste. mais commet encore systématiquement des erreurs élémentaires.
5. J’en ai assez.

CORRIGÉ
1. / 2. / 3. / 4. / 5.
ACTIVITÉ 1 • page 8
b.

a.
1. Tu veux venir au ciné avec moi ? Déroulement (20 min)
2. Je veux bien.
3. J’habite au 3e étage. Compétence travaillée : compréhension orale.
4. Tu devrais prendre le bus ! Modalités : individuellement, par deux puis en grand groupe.
5. La rue Horace Bertin ? C’est la
première à droite. Dessiner la grille au tableau. Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement une pre-
6. Une gomme ça sert à effacer. mière fois. Les apprenants font l’activité individuellement puis ils comparent leurs répon-
7. Il faudrait éteindre la lumière !
ses avec leur voisin. Mettre en commun en grand groupe au tableau en procédant à une
8. Je t’aime.
9. Demain, il fera beau. deuxième écoute séquencée pour vérifier les réponses.
10. Il pleut.
b.
CORRIGÉ
Compétence travaillée : compréhension orale.
1. / 2. / 3. / 4. / 5. / 6.
Modalités : en grand groupe.
/ 7. / 8. / 9. / 10.
Lire la consigne et mettre en place avec la classe un code de réponse (par exemple, le
pouce vers le haut pour le dessin du haut et le pouce vers le bas pour le dessin du bas).
Faire écouter l’enregistrement et réaliser l’activité en grand groupe. Mettre en commun
au fur et à mesure de l’activité. Pour la mise en commun, tracer au tableau dix carrés
coupés en deux et cocher la moitié du carré qui correspond à la bonne réponse.

10 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 2 • page 9

Déroulement (15-20 min)


Compétences travaillées : compréhension écrite et expression orale.
Modalités : en grand groupe.
Matériel nécessaire : un dé.
Lire la consigne et diviser la classe en deux équipes. Chaque équipe joue chacun son
tour : un élève lance le dé et propose la réponse aidé par son équipe.

les vacances !

• pages 10 et 11
CADRE DE RÉFÉRENCE A2
Activité 2

EXEMPLES DE RÉPONSES
Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement 1. J’adore ce film - Ce film est génial .
identifier le sujet d’une discussion se déroulant en sa présence si l’échange est 2. Qu’est-ce que tu fais cet après-
mené lentement et si l’on articule clairement. midi ? Tu veux venir au café avec
nous ?
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes 3. J’étais à Tahiti.
simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue 4. puis, enfin
5. s’amuser
quotidienne.
6. Je me suis baigné(e) / j’ai visité des
Échange d’information : peut répondre à des questions sur les loisirs et les musées.
activités passées et en poser. 7. /
8. J’habite au rez-de-chaussée /
Écriture créative : peut faire une description brève et élémentaire d’un événe- premier étage / deuxième étage...
ment, d’activités passées et d’expériences personnelles. 9. Ca suffit ! / J’en ai assez !
10. /
11. /
12. /
OBJECTIFS 13. Tu dois lui dire que tu l’aimes / Il
Communication faut que tu sois gentil(le)...
14. Une poubelle sert à jeter les
– Raconter ses vacances (décrire le lieu, les situations, les habitudes, raconter ses
déchets.
activités). 15. /
– Exprimer une quantité approximative. 16. /
17. Je ne me suis pas baigné.
Linguistique
18. Dans ma chambre, il y a un lit, un
– Grammaire L’imparfait / le passé composé ordinateur, une lampe, un bureau...
L’accord du participe passé avec être 19. Il fait beau / Il pleut.
20. Il faut que tu fasses du sport.
– Lexique Les vacances : lieux (la mer, la montagne, l’étranger), 21. Je voudrais que tu sois plus sympa
hébergement, faune, activités avec moi.
Dizaine, vingtaine 22. Je ne suis pas d’accord ! Pas
question ! C’est pas juste !
– Phonétique Groupe, continuité, rythme, accentuation 23. /
(livre de l'élève, page 87)
Socioculturel
– Les vacances des ados.

( 11
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE
Sensibilisation

ACTIVITÉ 1 • page 10

Déroulement (10 min)


Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.

Compréhension
Compréhension globale

Déroulement (20 min)


Activité 1 Compétence travaillée : compréhension orale.
CORRIGÉ Modalités : en grand groupe.
a. La nature, la montagne, un
chamois, une jeune fille qui fait de Faire écouter l’enregistrement une première fois. Demander : « Combien de personnes
l’accrobranche. - b. Des jeunes dans un parlent ? », « Elles parlent de quoi ? ». (Quatre personnes, deux garçons/deux filles,
camp, la tour de Pise. - c. Une méduse,
Marseille. - d. Un village en Afrique, parlent de leurs vacances, où elles sont allées, ce qu’elles ont fait.)
une chanteuse et un chanteur.

Activité 2 ACTIVITÉ 2 • page 10

MAMADOU : Alors, qu’est-ce que vous


Compétence travaillée : compréhension orale.
avez fait pendant les vacances, où est- Modalités : par deux et en grand groupe.
ce que vous êtes allés ?
AURORE : Moi, je suis allée à Marseille, Demander aux apprenants de faire l’activité par deux. Mettre en commun en grand
chez ma tante. Elle a une piscine, on
s’est baigné souvent ! Mais il y avait groupe à l’oral.
du vent et l’eau était froide ! On est
allé aussi à la mer avec mes cousines.
Mais cette année, il y avait plein de
méduses ! Enfin, on a quand même
ACTIVITÉ 3 • pages 10 et 11
profité de la plage, et on a beaucoup
discuté…
ALEX : Ben moi, je suis allé à la
Compétences travaillées : compréhension orale et écrite.
montagne avec ma famille, dans les Modalités : par deux et en grand groupe.
Alpes du Sud. On a fait du rafting et de
l’accrobranche. On est parti faire une Lire la consigne. Faire écouter l’enregistrement une deuxième fois, demander aux appre-
randonnée dans le parc du Mercantour.
On a dormi dans un refuge. C’était nants de faire l’activité individuellement puis de comparer leurs réponses par deux. Ils
un grand dortoir et il y avait une vérifient leurs réponses en lisant les textes. Pour la mise en commun en grand groupe,
quarantaine de personnes ! On n’a pas
beaucoup dormi, les gens ronflaient ! l’enseignant note les réponses au tableau et vérifie la compréhension du lexique.
On a vu des chamois et des marmottes.
FATOUMATA : Pendant les vacances, j’étais
en Italie, dans un camp d’ados. On était
une vingtaine. On s’est fait plein d’amis,
ACTIVITÉ 4 • pages 10 et 11
c’était super ! Tous les soirs on faisait
la fête ! On se couchait tard et on se Compétence travaillée : expression orale.
levait tôt. On a fait plein d’activités,
c’est la première fois que je partais Modalités : par deux et en grand groupe.
seule, je regrette pas !
MAMADOU : Moi, je suis allé à Bamako, – Lire la consigne. Demander aux apprenants de faire l’activité par deux : ils discutent
au Mali. On a rendu visite à la famille
de mon père. On a passé quelques ensemble et s’interrogent sur leur type de vacances préféré. Pour la mise en commun
jours dans un village en brousse. On en grand groupe, interroger quelques volontaires, le but de l’activité étant de vérifier la
a dormi dans une case ! À Bamako,
j’ai vu Amadou et Mariam en concert,
compréhension du lexique.
c’était trop de la balle ! Je vous ferai
écouter…

12 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré On dit, page 11 :
Pour exprimer une quantité approximative.

Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 5 • page 11

Déroulement (15 min)


a. Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et demander de faire l’activité par deux. Pour la mise en commun en
grand groupe, l’enseignant note les réponses données par les élèves au tableau dans Activité 2 (suite)
une grille préalablement tracée. CORRIGÉ
– Demander de trouver, dans la partie Descriptions, deux expressions pour dire qu’on 1. (Aurore) c - 2. (Alex) a -
aime, qu’on trouve que quelque chose est bien. (C’était super / C’était trop de la 3. (Fatoumata) b - 4. (Mamadou) d.
balle).
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré AU FAIT ! page 10. Activité 3
CORRIGÉ
b. Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
a.
Modalités : en grand groupe.
Le nom de trois animaux : une méduse,
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe. un chamois, une marmotte.
Deux activités sportives : le rafting,
– Demander aux apprenants de lire l’encadré GRAM'RAPPEL et reformuler la règle avec l’accrobranche. - Deux types
eux à l’oral. Leur demander ensuite de rappeler la conjugaison de l’imparfait et du passé d’habitation : un refuge, une case.
composé. b.
– Demander aux apprenants de lire l’encadré CONJUG'RAPPEL et reformuler les règles avec Plein de / beaucoup de
eux à l’oral. Ronfler / respirer bruyamment quand
on dort. - La brousse / la campagne
en Afrique. - Un dortoir / chambre
Exercice collective.

ACTIVITÉ 6 • page 11
Activité 4
Déroulement (10 min) EXEMPLES DE RÉPONSES
Modalités : par deux et en grand groupe. – Je préfère les vacances à Marseille au
bord de la mer parce que j’aime aller à
Lire la consigne et demander aux apprenants de faire l’activité par deux. Pour la mise en la plage et me baigner. Les vacances
à la montagne sont celles que j’aime
commun en grand groupe, noter les réponses des élèves au tableau. le moins parce que je n’aime pas
beaucoup marcher et dormir dans un
dortoir avec d’autres personnes.
Production orale – Je préfère les vacances en Italie
parce que j’aime être dans un groupe
ACTIVITÉ 7 • page 11 avec d’autres ados et faire la fête. Les
vacances à Marseille sont celles que
j’aime le moins parce que je n’aime pas
a. le vent et l’eau froide.
– Je préfère les vacances au Mali parce
Déroulement (15 min) que j’aime découvrir de nouveaux pays
et j’aimerais bien dormir dans une case.
Compétence travaillée : expression orale. Les vacances en Italie sont celles que
Modalités : par deux et en grand groupe. j’aime le moins parce que je n’aime pas
faire la fête et me coucher tard.

( 13
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE
Pour faire cette activité le jour même, la veille demander aux apprenants d’apporter des
photos de leurs vacances. Sinon, reporter l’activité au lendemain.
Les apprenants se mettent pas deux et chacun raconte ses vacances à l’autre. Ils pren-
nent des notes pour raconter à la classe les vacances de leur voisin afin d’utiliser « il »
et « elle ».

Production écrite

ACTIVITÉ 7 • page 11

b.
Déroulement (20 min)
Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : par groupe de trois ou quatre.
Activité 5 Pour cette activité, l’enseignant doit apporter des magazines pour que les apprenants
puissent collecter des photos.
CORRIGÉ
Lire la consigne. Demander à chaque groupe de se mettre d’accord sur un lieu et des
a.
activités qu’ils devront illustrer en cherchant des photos dans les magazines. Ils écrivent
Des descriptions, des situations
il y avait du vent, l’eau était froide / un texte pour raconter leurs vacances. Afficher le travail de chaque groupe dans la classe
il y avait plein de méduses / C’était et procéder au vote en demandant de justifier le choix.
un grand dortoir / il y avait une
quarantaine de personnes / les gens
ronflaient / On était une vingtaine /
c’était super / c’était trop de la balle
Des habitudes
Tous les soirs, on faisait la fête / On se
couchait tard / On se levait tôt
Des événements / actions
ponctuels
on s’est baigné souvent / On est allé
aussi à la mer / on a beaucoup discuté /
On a fait du rafting / On est parti faire
une randonnée / On a dormi dans un
refuge / On n’a pas beaucoup dormi / Activité 6
On a vu des chamois et des
marmottes / On s’est fait plein d’amis / CORRIGÉ
On a fait plein d’activités / On a rendu je suis allé / Nous sommes partis / Nous étions / Nous avons vu / il faisait / on est revenu / On s’est reposé /
visite à la famille de mon père / On a on a profité / C’était.
passé quelques jours dans un village /
On a dormi dans une case / j’ai vu
Amadou et Mariam en concert
Activité 7
b.
EXEMPLE DE PRODUCTION
– Pour décrire des situations et pour
raconter des actions habituelles, on a.
utilise l’imparfait, pour raconter des
En août, je suis parti avec un groupe d’amis sur la Côte d’Azur. On a campé parce que l’hôtel était trop cher. On allait à la
événements, des actions ponctuelles on
plage tous les jours, il faisait super beau. Le soir, on sortait faire la fête. On est allé à Saint-Tropez, il y avait plein de monde
utilise le passé composé.
mais on n’a pas vu de vedettes.
– L’imparfait se forme sur la base du
verbe conjugué à la première personne du
b.
pluriel au présent suivi des terminaisons
-ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient. Le passé Pendant les vacances, on est parti en Égypte. On a fait une croisière sur le Nil. Tous les jours, on visitait un endroit différent.
composé se conjugue avec l’auxiliaire Nous avons visité le temple de Karnak, la Vallée des rois, et Assouan. On a fait des courses dans les souks, il fallait toujours
avoir ou être conjugué au présent suivi marchander. On ne s’est pas baigné car c’était dangereux de se baigner dans le Nil mais on a rencontré des gens super sympas.
du verbe au participe passé. Tous les jours il faisait un temps magnifique, c’était génial. C’est un pays extraordinaire.

14 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 Compréhension de l'écrit : /10


Lis le mail suivant puis réponds aux questions en
Tu vas entendre deux fois une émission de radio.
cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant l'infor-
Lis d'abord les questions (1 minute).
mation demandée.
Première écoute : concentre-toi sur l'écoute, n'essaie
pas de répondre à toutes les questions.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répon-
dre à toutes les questions. de : gunthermerker@wanadoo.de
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte à : fredericmongin@tiscali.fr
(X) ou en écrivant l'information demandée.
Objet : Merci pour ces super vacances !
1. C'est une émission radio sur : /1
 les touristes français en France.
 les touristes étrangers en France. Salut Fred !
 les touristes français à l'étranger. Je viens de rentrer à Berlin.
Je te remercie encore pour ces vacances géniales. C'était
2. Ce sont les Européens qui visitent trop de la balle, c'est comme ça qu'on dit, non ?
le plus la France. /1 Ah ! Bordeaux, merci pour ta météo ! Et vive la plage
Vrai  Faux  de Lacanau ! On a pu aller à la plage tous les jours, faire
3. La majorité des touristes étrangers viennent /3 du surf, jouer au foot sur la plage et profiter du soleil.
 des États-Unis. Un ami à moi était chez son correspondant en Bretagne
 de Grande-Bretagne. où il a plus un jour sur deux. Le pauvre ! Il se souviendra
 d'Italie. de l'été 2007.
 des Pays-Bas. Dans le train, j'ai lu un article très intéressant sur le
 d'Allemagne. tourisme cette année en France. Le mauvais temps n'a
4. Les touristes étrangers viennent pas découragé les vacanciers et le tourisme a même
en France pour /3 augmenté de 3,7 % par rapport à l'année dernière. Les
 skier. touristes sont allés sur la Côte d'Azur, bien sûr, mais
 aller à la plage. cette année ils sont aussi allés dans les grandes villes,
 manger. Paris et... Bordeaux ! Comme moi !
 visiter des monuments. Remercie encore tes parents pour leur accueil.
 aller au cinéma. À bientôt.
5. Quel est le pourcentage Gunther
de touristes étrangers /2
– sur la Côte méditerranéenne ? ...
– en Île-de-France ? ...

( 15
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


1. Gunther est le correspondant allemand
de Fred. /1 es
Vrai  Faux  Statistiques des vacanc
des Français en 2005
2. Fred est allé passer des vacances avec
Gunther à Berlin. /1
Les vacanciers français :
Vrai  Faux  partis en vacances
• 65,1 % des Français sont
partis à l'étranger
3. Relève les trois expressions de Gunther pour dire • 22,7 % des Français sont
qu'il a aimé ses vacances. ............................... /3 ou en France d'Outre Mer
4. En Bretagne, il a plu tous les jours. /1 L'hébergement :
Vrai  Faux  z des amis
• 58, 2 % en famille ou che
5. En France, la météo a été très bonne • 10, 6 % à l'hôtel
durant l'été 2007. /1 • 6, 2 % en camping
Vrai  Faux 
Le moyen de transport :
6. Les touristes étaient plus nombreux en France • 75, 5 % en voiture
durant l'été 2006. /1 • 12, 4 % en train
 
Vrai Faux • 7 % en avion
7. Où sont allés les touristes durant l'été 2007 ?
....................................................................... /2

Production écrite : /10 Monologue suivi : /10


À partir des informations ci-après décrire les vacances Et toi, tes vacances ? C'était « trop de la balle » ?
des Français en 2005. Raconte : où tu es allé(e), avec qui, ce que tu as fait,
le temps qu'il faisait.

16 )
Bienvenue en France ! SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
Koulikoro

• pages 12 et 13
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion se déroulant en sa présence si l’échange est
mené lentement et si l’on articule clairement.
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes
simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.

OBJECTIFS
Communication
– Décrire ses origines.
– Comparer des pays, des populations.
– Exprimer l’incertitude.
– Comprendre un graphique sur l’immigration, les origines.
Linguistique
– Grammaire Les comparatifs (adjectifs, noms)
– Lexique Les origines
L’immigration
– Phonétique Liaisons obligatoires / liaisons interdites
(livre de l'élève, pages 87-88)
Socioculturel
– Le Maghreb / l’Afrique
– L’immigration

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Faire observer et décrire les photos. Demander : « Qui vous voyez ? Où sont-ils ? Que
font-ils ? Quelle est leur relation ? Quelle est la relation entre les deux photos ? ».
(Sur la première photo, on voit un homme d’origine africaine et une femme. Ils ont
l’air très proche, c’est peut-être un couple. Sur la deuxième photo, trois adolescents,
probablement des amis, discutent sous un arbre. Il y a une fille et deux garçons,
l’un des deux est d’origine africaine. C’est peut-être le fils du couple de la première
photo. Les trois adolescents discutent peut-être des origines du garçon de couleur.)

( 17
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 12

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
– Faire écouter une première fois l’enregistrement et demander : « Qui parle ? De
quoi ? ». (Les trois adolescents de la photo parlent des origines de la famille de l’un
d’eux, Mamadou, et des immigrés en France.)
– Vérifier la compréhension du mot « immigré » en demandant : « Qu’est-ce qu’un
immigré ? » puis proposer de lire la définition de l’encadré Culture & Compagnie,
page 13.
– Lire la consigne de l’activité et demander de répondre en grand groupe.
Activité 1
– Vérifier la compréhension de « Malien » en demandant : « Un Malien est un habitant
de quel pays ? Où se trouve ce pays ? ». (Un Malien est un habitant du Mali, pays qui
MATHILDE : Ton père, il est malien, se trouve en Afrique.)
Mamadou ?
MAMADOU : Oui. Il est né à Koulikoro, à
côté de Bamako. Compréhension finalisée
ALEX : Et toi ?
MAMADOU : Moi, je suis français. Ma
mère est française, et je suis né en ACTIVITÉ 2 • page 12
France.
MATHILDE : Et il y a beaucoup de Maliens
Déroulement (10 min)
en France ?
MAMADOU : Je ne sais pas. Je crois pas.
Compétence travaillée : compréhension orale.
Il y a plus d’immigrés nord-africains,
je pense. Modalités : par deux et en grand groupe.
ALEX : Dans la classe, il y a autant de
Maghrébins que d’Africains. – Faire écouter une deuxième fois l’enregistrement et demander de réaliser l’activité par
MATHILDE : Et c’est grand, le Mali ? deux. Mettre en commun en grand groupe à l’oral.
MAMADOU : Oui ! C’est aussi grand que
– Vérifier la compréhension des termes « immigrés nord-africains », « Maghrébins » en
la France, la Belgique, l’Espagne et
le Portugal réunis ! Mais il y a moins demandant : « Ce sont les habitants de quelle région du monde ? Connaissez-vous des
d’habitants ! pays de cette région ? ». (Ce sont les habitants du Maghreb, de l’Afrique du Nord. Il y
a la Tunisie, l’Algérie et le Maroc.)
CORRIGÉ
– Proposer aux apprenants de lire l’encadré Culture & Compagnie, page 12.
Mamadou est Français / Le père de
Mamadou est Malien / La mère de
Mamadou est Française.
ACTIVITÉ 3 • page 12
Activité 2
Déroulement (10 min)
CORRIGÉ
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
1. Faux / 2. Faux / 3. Vrai.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.

Activité 3 Lire la consigne et faire écouter une troisième fois l’enregistrement : les élèves notent
individuellement les phrases qu’ils entendent et vérifient par deux en lisant le dialogue.
CORRIGÉ Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note les phrases relevées par
Il y a plus d’immigrés nord-africains / les élèves au tableau.
C’est aussi grand que la France, la
Belgique, l’Espagne et le Portugal
réunis / Mais il y a moins d’habitants.

18 )
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 4 • page 12

Déroulement (10 min)


Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : en grand groupe.
– Demander d'abord aux apprenants : « Dans la première phrase, que fait Mamadou
entre les immigrés nord-africains et maliens ? » et « Dans la deuxième phrase ? ». (Dans
la première, il compare le nombre d’immigrés qui viennent de ces deux régions du
monde. Dans la deuxième, il compare la taille des pays.)
– Lire ensuite la consigne et réaliser l’activité en grand groupe. L’enseignant note les
réponses des élèves au tableau.
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE et refor-
muler la règle des comparatifs en insistant sur l’utilisation de « que » pour introduire le
point de comparaison. Activité 4

CORRIGÉ
Exercice Pour exprimer la supériorité, on utilise
plus + adjectif, plus de + nom.
ACTIVITÉ 5 • page 13 Pour exprimer l’égalité, on utilise aussi
+ adjectif, autant de + nom.
Pour exprimer l’infériorité, on utilise
Déroulement (10 min) moins + adjectif, moins de + nom.

Modalités : par deux et en grand groupe.


Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice par deux. Pour la mise en Activité 5
commun en grand groupe, demander à des volontaires de venir écrire les phrases au
CORRIGÉ
tableau.
1. Dans le monde, les femmes ont
moins de droits que les hommes.
2. En France, les Africains sont moins
Production orale nombreux que les Maghrébins.
3. L’Europe est aussi riche que
l’Amérique du Nord mais il y a autant
ACTIVITÉ 6 • page 13 de SDF en Europe qu’en Amérique du
Nord.
Déroulement (15 min) 4. Il y a plus de jeunes en Algérie qu’en
France ; on peut dire que l’Algérie est
Compétences travaillées : compréhension écrite et expression orale. un pays « plus jeune » que la France.

Modalités : par deux et en grand groupe.


– Demander : « Mamadou est-il sûr de lui quand il dit qu’il y a plus d’immigrés nord-
africains en France ? ». ( Non, il dit : « Je ne sais pas / Je crois pas / Je pense », donc il
n’est pas certain.)
– Faire lire l’encadré On dit... Pour exprimer l’incertitude.
– Lire la première partie de la consigne de l’activité et laisser les apprenants travailler par
deux. Mettre en commun en grand groupe en interrogeant les élèves.

( 19
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
– Laisser les apprenants réaliser la deuxième partie de l’activité par deux. Pour la mise en
commun en grand groupe à l’oral, interroger différents groupes.

ACTIVITÉ 7 • page 13

Déroulement (15 min)


Compétences travaillées : compréhension écrite et expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Faire identifier le document en grand groupe. (C’est un tableau qui montre d’où vien-
nent les étrangers résidant en France depuis 1954.)
– Laisser les apprenants réaliser la deuxième partie de l’activité par deux. Pour la mise en
commun en grand groupe à l’oral, interroger différents groupes.

Activité 6
Production écrite
CORRIGÉ
• Oui, Mamadou a raison : il y a ACTIVITÉ 8 • page 13
50 000 Maliens en France et plus de
550 000 Algériens, plus de 500 000
Marocains, plus de 200 000 Tunisiens.
Déroulement (30 min)
• Exemples de production : Compétence travaillée : expression écrite.
Il y a plus d’immigrés allemands que
d’immigrés mexicains.
Modalités : par groupe de trois ou quatre.
Il y a plus d’immigrés italiens que
Pour cette activité, deux déroulements sont possibles. Soit l’activité se fait en partie en
d’immigrés espagnols.
Il y a moins d’immigrés turcs que dehors de la classe et les élèves font des recherches par groupes de trois ou quatre, gui-
d’immigrés marocains. dés par les enseignants de français et de géographie, dans la bibliothèque de l’établis-
Il y a moins d’immigrés polonais que sement. Soit l’activité se fait en classe et l’enseignant fournit le matériel aux élèves (des
d’immigrés tunisiens.
informations sur l’immigration par pays sont accessibles sur le site http://www.popula-
Il y a autant d’immigrés algériens que
d’immigrés portugais. tiondata.net et sur les différents sites Internet des Ambassades de France à l’étranger).
Il y a autant d’immigrés mexicains que Chaque groupe doit réaliser deux tableaux : un tableau présentant le nombre d’immi-
d’immigrés grecs. grés selon le pays de naissance et un tableau présentant l’évolution de la population
immigrée selon le continent d’origine. Ils devront commenter les tableaux en établissant
des comparaisons et devront ensuite comparer l’immigration dans leur pays avec l’immi-
Activité 7
gration en France.
EXEMPLES DE RÉPONSES L’enseignant corrigera les travaux en dehors de la classe et proposera une correction en
– Depuis 1954, il y a plus d’Africains grand groupe à l’oral lors du cours suivant.
que d’Américains.
– En 1990, il y avait plus d’Africains
que d’Européens.
– En 1954, il y avait autant
d’Américains que d’Asiatiques.
– Depuis 1974, il y a moins
d’Américains que d’Asiatiques.

20 )
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
La manif

• pages 14 et 15
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion se déroulant en sa présence si l’échange est
mené lentement et si l’on articule clairement.
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes
simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.
Écriture créative : peut faire une description brève et élémentaire d’un Activité 1
événement.

a.
MATHILDE : Sofiane, tu nous
OBJECTIFS accompagnes à la manifestation
Communication samedi ?
SOFIANE : Quelle manif ?
– Exprimer une probabilité. MATHILDE : On te l’a dit ! La manif
– Éviter de répondre. contre l’expulsion de Jeff, le lycéen
malien !
– Décrire la situation des sans-papiers. SOFIANE : Ah ! oui ! Bien sûr ! On se
– Exprimer une opinion par des slogans. retrouve où ?
MATHILDE : On verra. Je t’ai montré le
Linguistique site sur les sans-papiers du gymnase
– Grammaire Les pronoms compléments directs/indirects de Cachan ?
SOFIANE : Non, tu ne me l’a pas montré.
(présent, passé, impératif) Montre-moi… deux cents immigrés
L’accord du participe passé avec le pronom complément direct se sont installés dans un gymnase, à
Cachan…
– Lexique L’immigration régulière / irrégulière MATHILDE : Oui. Deux cents personnes
dans un gymnase ! Heureusement, ils
La mobilisation, le soutien
se sont organisés ! Et des associations
– Phonétique Liaisons obligatoires / liaisons interdites se sont mobilisées pour les aider :
nettoyage, nourriture, boissons…
(livre de l'élève, pages 87-88)
SOFIANE : Pourquoi ils se sont retrouvés
Socioculturel là ?
MATHILDE : Parce que la police les a
– L’immigration expulsés de leur squat.
SOFIANE : On ne leur a pas trouvé de
logement ?
Sensibilisation MATHILDE : Pas encore ! D’ailleurs,
Mamadou m’a dit qu’on va organiser
Déroulement (5 min) une manif pour eux aussi.
SOFIANE : Quand ?
Modalités : en grand groupe. MATHILDE : Je sais pas… appelle-le. Non,
ne l’appelle pas ! Envoie-lui un texto, il
– Faire observer et décrire les photos. Demander : « Qui vous voyez ? Où sont-ils ? Que doit être en cours…
font-ils ? Quelle est leur relation ? Quelle est la relation entre les deux photos ? ». (Sur la CORRIGÉ
première photo, on voit des personnes de couleur qui tiennent une banderole pendant a.
une manifestation. Sur la banderole, il y a le slogan « La lutte continue » et le nom de contre l’expulsion d’un lycéen malien.

b.
200.

( 21
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
l’association « Collectif des sans-papiers ». Sur la deuxième photo, on voit deux adoles-
centes qui discutent en regardant un papier devant des casiers dans le couloir d’un lycée.
Elles parlent peut-être de la manifestation de la première photo.)
– Vérifier la compréhension de « sans-papiers » en demandant : « Qu’est-ce qu’un
sans-papier ? ». (Un étranger qui n’a pas de papiers officiels qui l’autorisent à rester en
France.)
– Proposer de lire les définitions de l’encadré Culture & Compagnie, page 14.

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 14

Déroulement (5 min)
Activité 2 Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
CORRIGÉ
a. – Faire écouter une première fois l’enregistrement et demander : « Qui parle ? De
Parce que la police les a expulsés de quoi ? ». (Les deux adolescentes de la photo parlent d’une manifestation qui aura lieu
leur squat et qu’on ne leur a pas trouvé
samedi et d’un site Internet sur des sans-papiers.)
de logement.
– Lire la consigne et réaliser l’activité en grand groupe.
b. – Demander : « Où Mathilde et Sofiane vont se retrouver pour aller à la manif? ». (On
lls se sont organisés et les associations ne sait pas, Mathilde répond « On verra » donc elles fixeront le lieu de rendez-vous plus
se sont mobilisées pour les aider.
tard.)
c. – Proposer de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour ne pas répondre tout
Faux / Mathilde dit : « Appelle-le. Non, de suite.
ne l’appelle pas ! Envoie-lui un texto ».

Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 2 • page 14

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et faire écouter une deuxième fois l’enregistrement. Les apprenants
notent individuellement les phrases qu’ils entendent et vérifient leurs réponses par deux
en lisant le dialogue. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note les
réponses données par les élèves au tableau.
– Demander : « Pourquoi Mathilde conseille à Sofiane de ne pas téléphoner mais
d’envoyer un texto à Mamadou ? ». (Parce qu’il doit être en cours.) – « Mathilde est sûre
que Mamadou est en cours ? ». (Non, elle pense qu’il est probablement en cours.)
– Proposer de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour exprimer une pro-
babilité.

22 )
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 3 • page 14

Déroulement (15 min)


Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : en grand groupe.
a.
– Demander aux élèves d’observer les phrases notées au tableau (et dans leur livre) et
de répondre aux questions de l’activité en grand groupe. L’enseignant note les réponses
données au tableau.
– Demander : « Pourquoi il y a un s à « expulsés » et pas de s à « trouvé » ? » (Parce
que lorsque le complément d’objet direct est placé avant le verbe au passé composé,
le participe passé s’accorde avec lui. Mais le participe passé ne s’accorde pas avec le
complément d’objet indirect.) Activité 3
b. CORRIGÉ
– Demander : « Pourquoi il y a s à « organisés » et -es à « mobilisées » ? ». (Parce a.
les verbes pronominaux s’accordent avec le sujet au passé composé. « Ils » est un sujet Les et leur représentent « les 200
masculin pluriel et « associations » un sujet féminin pluriel.) sans-papiers de Cachan ». On utilise
les parce que « les sans-papiers » est
– Proposer aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAM'RAPPEL, page 15 complément d’objet direct (on a expulsé
sur les verbes pronominaux et reformuler la règle. les sans-papiers) et leur parce que « les
sans-papiers » est complément d’objet
c. indirect (on n’a pas trouvé de logement
– Demander : « Pourquoi le pronom complément change de place ? ». (Parce qu’à aux sans-papiers).
l’impératif affirmatif, le pronom est placé après le verbe, relié par un tiret et à l’impératif b.
négatif, le pronom est placé avant le verbe.) S’organiser / se mobiliser
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE, page 15
c.
sur les pronoms compléments et reformuler les règles.
le, l’, et lui représentent Mamadou.
On utilise le parce que « Mamadou »
Exercice est complément d’objet direct
(Appelle Mamadou) et lui parce que
« Mamadou » est complément d’objet
ACTIVITÉ 4 • page 15 indirect (Envoie un texto à Mamadou).
Le pronom complément se trouve
après ou avant le verbe. Le verbe est
Déroulement (10 min)
conjugué à l’impératif.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice par deux. Pour la mise en Activité 4
commun en grand groupe, demander à des volontaires de venir écrire les phrases au CORRIGÉ
tableau. 1. Oui, je lui ai écrit / Non, je ne lui ai
pas écrit.
2. Oui, je l’ai écouté / Non, je ne l’ai
Production écrite pas écouté.
3. Oui, je t’ai appelé / Non, je ne t’ai
ACTIVITÉ 5 • page 15 pas appelé.
4. Oui, je vous ai vus / Non, je ne vous
ai pas vus.
Déroulement (15 min) 5. Oui, je les ai finis / Non, je ne les ai
pas finis.
Compétence travaillée : expression écrite. 6. Oui, je leur ai répondu / Non, je ne
leur ai pas répondu.
Modalités : classe divisée en deux.

( 23
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE
Diviser la classe en deux (de manière arbitraire pour éviter les conflits) : un groupe est
pour les sans-papiers, l’autre est contre. Demander à chaque groupe de créer plusieurs
banderoles.
Pour fabriquer la banderole, fournir aux apprenants des feuilles format A4 ou A3 pour
qu’ils les découpent en bandes et les collent les une avec les autres.

Pour votre information


Les sans-papiers
En France, le fait de séjourner de manière irrégulière sur le territoire
constitue un délit, passible d’un an de prison, de 3 750 € d’amende et de
3 ans d’interdiction du territoire. Entre 1998 et 2002, 90 % des étrangers en
situation irrégulière étaient entrés sur le territoire français de façon légale,
l’illégalité de leur situation n’intervenant qu’après l’expiration de leur
Activité 5 titre de séjour, souvent après un refus de la préfecture de leur renouveler
ce titre.
EXEMPLE DE PRODUCTION En France, l’expression « sans-papiers » a connu une large diffusion
Pour :
auprès du grand public à la suite de l’occupation d’églises parisiennes par
Les enfants des sans-papiers, on doit
leur permettre d’étudier ! des collectifs revendiquant une régularisation massive de leurs situation :
Les enfants étrangers, laissez-les Saint-Ambroise le 18 mars 1996 et Saint-Bernard du 28 juin au 23 août
grandir ici !
Les sans-papiers, il faut les aider !
1996.
Accompagnons-les dans la rue ! Le collectif « Des papiers pour tous »
Les étrangers sont nos voisins ! Ne les
abandonnons pas ! Collectif autonome apparu à Paris en 1996 à l’occasion du mouvement des
Contre : sans-papiers qui lutte pour la régularisation de tous les sans-papiers. Il se
Les sans-papiers, donnons-leur le droit fera notamment remarquer en occupant le siège du RPR la veille de l’éva-
de repartir chez eux !
T’as pas de papiers ? Ne me parle pas cuation de l’église Saint-Bernard, le 22 août 1996.
et pousse-toi de là !
De nombreuses informations sur :
Le site du GISTI (Le Groupe d’information et de soutien des immigrés) :
http://www.gisti.org/
Le site du 9e collectif des sans-papiers : http://9emecollectif.net/
Le site http://www.sans-papiers.fr/

24 )
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A1


A2
Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 8. Ces enfants ont dit qu’ils comprenaient


la situation. /1
Tu vas entendre deux fois une émission radio.
Lis d’abord les questions (1 minute).
à venir
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie
Vrai  Faux 

Compréhension de l’écrit : /10


pas de répondre à toutes les questions.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répon-
dre à toutes les questions. Les dossiers de TCHATMAG
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte
(X) ou en écrivant l’information demandée.
1. L’émission parle d’enfants d’étrangers
Comment devenir français ?
en situation irrégulière. /1 L’attribution de la nationalité française se fait pour
Vrai  Faux  différentes raisons.
2. Ces enfants vont /2 Pour les enfants, il y a trois possibilités. Si l’un des deux
 à l’école primaire.  au collège. parents au moins est français au moment de la nais-
 au lycée.  à l’université. sance, l’enfant est français. C’est ce qu’on appelle le
3. Ces enfants ne parlent pas français. /1 droit du sang. Il existe aussi le droit du sol : l’enfant est
Vrai  Faux  français s’il est né en France et que l’un de ses parents
4. Ces enfants sont d’aussi bons élèves est aussi né en France.
que les autres. /1 Un enfant majeur qui vit en France peut être français de
Vrai  Faux  plein droit s’il est né en France de parents étrangers et
qu’il a habité en France pendant au moins cinq ans entre
5. Les parents de ces enfants /2
 ont le droit de vivre en France.
11 ans et 18 ans.
 n’ont pas le droit de vivre en France.
Pour les adultes, il y a deux possibilités. Un adulte peut
 ont le droit de travailler.
devenir français par le mariage avec un Français ou une
 n’ont pas le droit de travailler.
Française. Mais attention ! La nationalité ne peut être
demandée qu’après quatre ans de mariage et de vie
6. Certains enfants ont parlé de leurs difficultés commune. Il faut, en plus, connaître la langue française.
pendant une conférence de la Ligue des Droits Un adulte peut également devenir Français par naturali-
de l’Homme. /1 sation : elle peut être demandée par une personne qui vit
Vrai  Faux  en France depuis cinq ans. Avec un nombre de naturali-
7. Il y avait combien d’enfants ? /1 sations allant de 120 000 à 150 000 par an, la France est
 Environ 10  Environ 20  Environ 30 le premier pays d’Europe pour les naturalisations.

( 25
SÉQUENCE 22
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Lis l’article de Tchatmag puis réponds aux questions 5. Peut devenir Français un adulte /1
en cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant  qui vit en France et qui est marié avec un Français
l’information demandée. ou une Française depuis six ans.
1. Quel est le sujet du dossier  qui vit en France depuis quatre ans.
de Tchatmag ? .............................................. /1 6. La France est le pays d’Europe où il y a le moins
2. Comment un enfant peut avoir de naturalisations. /1
la nationalité française ? /3 Vrai  Faux 
1) ... 2) ...
3. Comment un adulte peut avoir Production écrite : /10
la nationalité française ? /2 À partir du document (Annexe 2, page 187), tu
1) ... 2) ... écris un mail à un(e) amie pour l’inviter à venir avec
4. Peut devenir Français un enfant /2 toi. Tu expliques de quoi il s’agit, où cela a lieu et à
 de 5 ans qui est né en France de parents quelle heure. Tu lui proposes de venir avec d’autres
nés à l’étranger. personnes.
 né à l’étranger de parents français.
 de 18 ans né en France de parents étrangers. Monologue suivi : /10
 de 11 ans qui habite en France et qui est né
Observe et décris le document (Annexe 2, page 187).
à l’étranger de parents étrangers. Explique quel est le but de ce document et ce que tu
en penses.

26 )
Un tour en Afrique SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
On voyage !

• pages 16 et 17
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes


simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Monologue suivi : peut décrire les gens, lieux et choses en termes simples.

OBJECTIFS
Communication
– Situer sur une carte.
– Caractériser / décrire un pays.
Linguistique
– Grammaire Les pronoms relatifs qui / que / où
– Lexique Les pays, les villes
Les points cardinaux
– Phonétique H muet / h aspiré
(livre de l'élève, page 88)
Socioculturel
– Les langues en Afrique.

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Faire observer et identifier la carte. (C’est la carte de l’Afrique avec les noms de pays et,
pour quelques-uns, les noms de villes.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 16

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en sous-groupes et en grand groupe.
– Réaliser cette activité sous forme de quiz : diviser la classe en sous-groupes pour
former des équipes. Laisser 10 minutes pour que chaque groupe réponde aux questions
de l’activité. Puis mettre en commun en grand groupe : l’équipe qui a trouvé le plus de
bonnes réponses a gagné.

( 27
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
– Demander : « Comment on dit pour situer un pays sur une carte ? ». (On dit où un
pays se trouve par rapport à un autre en utilisant les points cardinaux, par exemple
« c’est un pays à l’est, à l’ouest, au nord, au sud d’un autre pays ».)
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré On dit.

Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 2 • page 16

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et demander de réaliser l’activité par deux. Pour la mise en commun en
Activité 1 grand groupe, l’enseignant note au tableau les réponses données.

CORRIGÉ
1. La Tunisie, l’Algérie, le Maroc ACTIVITÉ 3 • page 17
2. Madagascar
3. Le Togo
4. Le Burkina Faso
Déroulement (15 min)
5. Le Niger et le Nigeria
Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
6. La Tunisie, l’Algérie, le Maroc, La
Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Modalités : en grand groupe.
Guinée-Bissau, la Guinée, la Sierra
Léone, Le Liberia, La Côte d’Ivoire, le – Souligner que, qui, et où et demander aux apprenants de comparer les phrases et de
Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria dire ce que ces mots remplacent. (que, qui, et où remplacent « ce pays ».)
7. Le Mali – Demander : « Pourquoi trois mots différents remplacent « ce pays » ? ». (Parce que
8. Le Bénin
dans la première phrase « ce pays » est complément d’objet direct, dans la deuxième
9. Réponses libres
sujet et dans le troisième complément de lieu.)
– Demander : « Quelles informations il y a après que, qui, et où ? » et « Comment
Activité 2 s’appellent ces mots ? ». (Il y a une précision sur « ce pays ». Ces mots s’appellent des
pronoms relatifs.)
CORRIGÉ
– Réaliser l’activité en grand groupe en demandant aux apprenants de formuler orale-
1. Mamadou aime beaucoup ce pays.
ment les réponses.
➝ C’est un pays que Mamadou aime
beaucoup. – Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE sur les
2. Ce pays a pour capitale Lomé. pronoms relatifs et reformuler les règles.
➝ C’est un pays qui a pour capitale
Lomé.
3. La ville de Ouagadougou se trouve
Exercice
dans ce pays. ➝ C’est un pays où se
trouve la ville de Ouagadougou.
ACTIVITÉ 4 • page 17

Activité 3 Déroulement (10 min)


CORRIGÉ Modalités : par deux et en grand groupe.
Pronom relatif qui : sujet.
Pronom relatif que : complément.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice par deux. Pour la mise en commun
Pronom relatif où : complément de lieu. en grand groupe, demander à des volontaires de venir écrire les phrases au tableau.

28 )
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
Production orale

ACTIVITÉ 5 • page 17

Déroulement (5-10 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en grand groupe.
– Poser la première question de l’activité puis la deuxième.
– Demander de prendre connaissance de l’encadré Culture & Compagnie.

ACTIVITÉ 6 • page 17

Déroulement (20 min)


Activité 4
Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre et en grand groupe. CORRIGÉ
qui - L’Italie / où - Mexique / que - Le
Lire la première partie de la consigne et demander aux apprenants de travailler par Canada / où - La Chine / que - Le
groupes de trois ou quatre. Pour la mise en commun, procéder sous forme de quiz : Japon / qui - L’Espagne
chaque groupe donne ses phrases et les autres groupes répondent le plus vite possible.
(Voir la carte en annexe 1, page 186). Pour les langues parlées en Afrique, vous pou- Activité 5
vez aller sur le site du ministère des Affaires étrangères : http://www.diplomatie.gouv.
fr/fr/rubrique.php3?id_rubrique=833&id_mot=27 et <http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ CORRIGÉ
- On parle français dans beaucoup
rubrique.php3?id_rubrique=833&amp;id_mot=27 et cliquez sur la carte de l'Afrique.)
de pays africains parce que ces pays
faisaient partie de l’empire colonial
Compétence travaillée : expression orale.
français.
Modalités : individuellement et en grand groupe. - Réponses variables.

La deuxième partie de l’activité peut être un devoir en dehors de la classe : chaque élève
devra réaliser un certain nombres de phrases qu’il proposera le lendemain à la classe. Activité 6

EXEMPLES DE PRODUCTIONS
Première partie :
BD « les ados » C’est un pays où se trouve la ville du
Caire, qui est traversée par le Nil et que

• pages 18 et 19 les gens visitent beaucoup (l’Égypte). -


C’est une région qui de trouve au sud-
ouest du Soudan, où il y a une guerre
en ce moment et que tout le monde
CADRE DE RÉFÉRENCE A2
ignore (le Darfour). - C’est un pays qui
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes se trouve entre l’Algérie et l’Égypte,
simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue où on parle arabe et que le désert du
Sahara occupe à 99 % (la Libye).
quotidienne.
Deuxième partie :
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la C’est un pays où se trouve la grande
plupart des écrits simples. muraille (La Chine). - C’est une ville
que tout le monde veut visiter et où se
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
trouve la Tour Eiffel (Paris). - C’est un
des situations bien structurées et de courtes conversations. pays qui mesure plus de trois millions
de km2, que Christophe Colomb n’a
pas découvert et où on parle hindi et
anglais (l’Inde).

( 29
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
OBJECTIFS
Communication
– Comprendre une BD sur l’immigration.
Linguistique
– Lexique Quelques expressions d’argot
– Phonétique H muet / h aspiré
(livre de l'élève, page 88)
Socioculturel
– Les sans-papiers
– Le PACS

Sensibilisation

Activité 1
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
CORRIGÉ
Réponses libres Écrire au tableau « Un sans-papiers » et procéder à un remue-méninges de ce qui a été
- 3 personnages. vu dans la séquence 2. Relancer par des questions si nécessaires : « Qu’est-ce qu’un
- Ils sont adolescents, ils ont moins de sans-papier ? Vous connaissez d’autres termes pour désigner un sans-papiers ? Un
18 ans.
mineur peut-il être un sans-papiers ? ». (Un sans-papiers est un étranger qui n’a pas
- Ils discutent, ils sont agités. À la fin,
ils sont heureux. de titre de séjour. On dit qu’il est en situation irrégulière ou immigré clandestin. Avant
- Le thème est peut-être l’expulsion de 18 ans, un enfant n’est pas obligé d’avoir de titre de séjour mais si ses parents sont en
l’un d’eux. À la fin, ils ont peut-être situation irrégulière, il peut être expulsé avec eux.)
trouvé une solution au problème.

Compréhension
Compréhension globale
Activité 2
ACTIVITÉ 1 • page 19
CORRIGÉ
- Laura est une fille brune qui porte un Déroulement (5 min)
tee-shirt rose et un pantalon orange.
- Ludo est un garçon châtain qui porte Compétence travaillée : expression orale.
un tee-shirt vert et un jean.
- Mamadou est un garçon africain avec
Modalités : en grand groupe.
des dreadlocks qui porte un tee-shirt
– Faire identifier le document de la page 18. (C’est une bande-dessinée, une BD.)
jaune, un jean et un bandeau rasta
dans les cheveux. – Lire la consigne et réaliser l’activité à l’oral.

ACTIVITÉ 2 • page 19

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et réaliser l’activité à l’oral.

30 )
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 3 • page 19

a.
Déroulement (10 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et réaliser l’activité à l’oral.

Compréhension finalisée
b.
Déroulement (3 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite. Activité 3
Modalités : en grand groupe.
CORRIGÉ
Lire la consigne et réaliser l’activité à l’oral.
a.
1. Vrai - 2. Faux - 3. Vrai - 4. Faux
c.
b.
Déroulement (5 min)
Laura propose de se marier avec
Compétence travaillée : compréhension écrite. Mamadou.

Modalités : en grand groupe et individuellement. c.


Ludo propose de se pacser avec
– Lire la consigne et réaliser l’activité à l’oral. Mamadou.
– Demander : « À votre avis, que veut dire « se pacser » ? ». (C’est comme se marier
d.
mais entre deux garçons peut-être.)
Plusieurs réponses possibles :
– Proposer aux apprenants de prendre connaissance individuellement de l’encadré Les parents disent « Euh ? » :
Culture & Compagnie et demander : « Alors, qu’est-ce que c’est se pacser ? ». (C’est - parce qu’ils sont surpris et ne savent
deux personnes qui se lient par un contrat qui s’appelle le PACS pour organiser leur vie pas quoi dire ;
- parce qu’ils ne comprennent pas ;
de couple.)
- parce qu’ils ne savent pas comment
dire à leur fille qu’ils ne sont pas
d. d’accord ;
Déroulement (5 min) - parce qu’ils ont besoin de réfléchir
pour dire à leur fille s’ils sont d’accord
Compétence travaillée : expression orale. ou pas.

Modalités : en grand groupe.


Lire la consigne et réaliser l’activité à l’oral.

ACTIVITÉ 4 • page 19

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants réaliser l’activité par deux. Mettre en commun
à l’oral.

( 31
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
Production orale
Déroulement (20-30 min)
Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Demander aux apprenants de faire des recherches sur les différents moyens d’obtenir la
nationalité dans leur pays.
Si l’activité se déroule en classe, l’enseignant fournit les documents nécessaires. Si
l’activité se fait en dehors de la classe, les élèves feront des recherches sur Internet ou
demanderont à leur professeur d’histoire géographie.
Une fois les informations réunies, demander aux étudiants d’imaginer un dialogue entre
trois ou quatre amis, dont l’un est menacé d’expulsion, et de proposer des solutions
comme dans la BD de la page 18.
Chaque groupe joue son dialogue devant la classe.
Activité 4

CORRIGÉ
Trop bien ! ➝ Super ! Pour votre information
C’est plié. ➝ C’est sûr !
Mon pote. ➝ Mon ami.
La nationalité française
La maternelle. ➝ L’école Elle peut être attribuée :
préélémentaire.
Blinder. ➝ Renforcer, assurer.
– par filiation (droit du sang) : est Français l’enfant, légitime ou naturel
Des papelards ➝ Des papiers. dont l’un des parents au moins est Français.
– par la naissance en France (droit du sol) : est Français l’enfant, légitime
ou naturel, né en France lorsque l’un de ses parents au moins y est lui-
même né.
L’enfant né en France avant le ler janvier 1994, d’un parent né sur un ancien
territoire français d’outre-mer avant son accession à l’indépendance, est
Français de plein droit. Il en est de même de l’enfant né en France après le
ler janvier 1963, d’un parent né en Algérie avant le 3 juillet 1962.
Elle peut être acquise :
– par la naissance et la résidence en France :
Depuis le ler septembre 1998, tout enfant né en France de parents étrangers
acquiert la nationalité française à sa majorité s’il réside en France depuis
au moins cinq ans, depuis l’âge de onze ans.
– par le mariage avec un(e) Français(e) :
La nationalité française peut être acquise par le mariage avec une per-
sonne de nationalité française.
– par l’adoption :
L’enfant qui a fait l’objet d’une adoption simple par une personne de
nationalité française peut, jusqu’à sa majorité, déclarer qu’il réclame la
nationalité française, à condition de résider en France à l’époque de sa
déclaration.
– par naturalisation :
La naturalisation est accordée sur décret par l’autorité publique à un
étranger majeur, de bonnes mœurs, et résidant en France depuis plus
de cinq ans. Contrairement à l’acquisition de la nationalité par mariage

32 )
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
ou par filiation, la naturalisation n’est pas un droit mais une possibilité
dépendant d’une décision de l’administration.

Le PACS (Pacte civil de solidarité)


Le PACS est un dispositif du droit français voté en 1999. Il s’agit d’un
contrat conclu entre deux personnes majeures, quel que soit leur sexe,
pour organiser leur vie commune.
Ce texte est né d’une volonté de combler le vide juridique entourant les
couples non mariés, y compris homosexuels : il apporte une sécurité juri-
dique minimale, se situant entre le concubinage et le mariage.

CHANSON « Beau dimanche »

• pages 20 et 21
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements : peut compren-


dre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés ayant trait
à un sujet courant.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Écriture créative : peut écrire des poèmes courts et simples.

OBJECTIFS
Communication
– Comprendre une chanson d’Afrique.
Linguistique
– Lexique Les mots d’Afrique
– Phonétique H muet / h aspiré
(livre de l'élève, page 88)
Socioculturel
– Les langues en Afrique
– Bamako, le Mali

Sensibilisation
Déroulement (3 min)
Modalités : en grand groupe.
Faire observer et décrire la photo. Relancer avec des questions si nécessaires : « Qui vous
voyez ? Que font-ils ? Où habitent-ils ? ». (Ce sont deux chanteurs africains, peut-être
ceux que Mamadou a vu en concert à Bamako au Mail. (séquence 1))

( 33
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 20

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
– Faire écouter la chanson une première fois et poser les questions de l’activité.
– L’enseignant note au tableau les mots donnés par les élèves : dimanche, Bamako, le
mariage, les parents, les sympathisants, le rendez-vous, les copains, les voisins, les hom-
mes, les femmes, les bijoux, les chaussures, la mariée, le marié, les taxis, les voitures, les
frères, les sœurs... Lors de cette activité, les apprenants peuvent donner des mots afri-
cains de façon phonétique : les noter également mais sur une autre partie du tableau.
Activité 1

CORRIGÉ
ACTIVITÉ 2 • page 21
- Réponses libres.
- La musique fait penser au continent
Déroulement (10 min)
africain.
Compétence travaillée : compréhensions orale et écrite.
- Refrain : Le dimanche à Bamako, c’est
le jour du mariage. Modalités : en grand groupe.
Demander aux apprenants d’ouvrir leur livre et les laisser découvrir le titre de la chanson.
Activité 2 Écouter la chanson une deuxième fois avec le texte et faire l’activité.

CORRIGÉ
- Parce que c’est un jour heureux car Compréhension finalisée
deux personnes se marient, la famille et
les amis se réunissent, ils sont tous bien
habillés et portent des bijoux.
ACTIVITÉ 3 • page 21
- Bamako est la capitale du Mali.
Déroulement (10 min)

Activité 3 Compétence travaillée : compréhension écrite.


Modalités : par deux et en grand groupe.
CORRIGÉ
Demander aux apprenants de réaliser l’activité par deux et mettre en commun en grand
- Les personnes présentes au mariage
➝ Couplets 2 et 4 groupe à l’oral.
- Les moyens de transports pour se
rendre au mariage ➝ Couplet 4
- Les vêtements et accessoires des ACTIVITÉ 4 • page 21
invités et des mariés ➝ Couplet 3
- Les instruments de musique ➝
Déroulement (10 min)
Couplet 1
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Demander aux apprenants de réaliser l’activité par deux. Pour la mise en commun en
grand groupe à l’oral, l’enseignant trace une grille au tableau et la complète avec les
apprenants.

34 )
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE
Les instruments Les vêtements Les moyens de
Les personnes
de musique et accessoires transport
Les parents Les bijoux Les taxis
Les copains Les chaussures Les voitures
Les voisins
Mots français Les frères
Les sœurs
Les badauds

Les djembés Les sympathisants Les boubous Les sotramas


Les dunums Les fonés Les bazins Les dougounis
Les balans Les Djélis Les bogolans
Mots d’Afrique Les tamas Les griots
La kora
Le n’goni

ACTIVITÉ 5 • page 21

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en grand groupe.
Faire écouter l’enregistrement une dernière fois et réaliser l’activité en grand groupe.

Production écrite et orale


Déroulement (20-30 min)
Compétence travaillée : expressions écrite et orale.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Demander aux apprenants d’écrire une chanson : ils utilisent la chanson « Beau
Dimanche » et remplacent les mots africains par des mots de leur propre langue et
Bamako par le nom de leur ville.
Chaque groupe chante sa chanson devant la classe.

( 35
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 7. La nouvelle mesure proposée est /1


 donner de l’argent aux Africains.
Tu vas entendre deux fois une émission de radio.  protéger les frontières encore plus.
Lis d’abord les questions (1 minute).  aider l’Afrique à se développer.
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie
pas de répondre à toutes les questions. 8. En Afrique, l’Europe va /1
 créer des entreprises.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre
 aider à créer des entreprises.
à toutes les questions.
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte 9. Les Africains auront du travail et resteront dans
(X) ou en écrivant l’information demandée. leur pays car ils ne vivront plus dans la misère. /1
1. C’est une émission radio sur /1 Vrai  Faux 
 une manifestation organisée
par une association contre le racisme. Compréhension de l’écrit : /10
 une réunion entre Africains et Européens Lis le mail http://www.lesclesjunior.com, puis réponds
pour lutter contre l’immigration clandestine. aux questions en cochant la réponse exacte (X) ou en
 un rassemblement en Afrique écrivant l’information demandée.
contre l’immigration en Europe.
2. L’immigration clandestine, c’est /1
 des voleurs qui vont dans un autre pays.
 des personnes qui entrent dans un pays de philbiya@gmail.fr
sans autorisation. à anémone.biya@wanadoo.fr
3. Combien d’Africains essaient de pénétrer en
Europe tous les ans ? /1
 5000  500 000  5 000 000 Salut mamie !
J’ai beaucoup pensé à toi aujourd’hui. Avec l’école, nous
4. Quelles sont les deux causes de l’immigration sommes allés visiter une exposition passionnante à la
clandestine ? .................................................. /2 Cité des sciences et de l’industrie : « Quand l’Afrique
5. Dans le passé, pour lutter contre l’immigration s’éveillera… ».
clandestine, l’Europe a protégé ses frontières. /1 Tu savais que l’Afrique, où il y a 48 pays, est la région la
Vrai  Faux  plus pauvre du monde ? Sur les 770 millions d’habitants,
6. Protéger les frontières était une mesure 200 millions souffrent de la faim. La moitié de la popu-
efficace. /1 lation n’a pas d’eau potable !
Vrai  Faux 

36 )
SÉQUENCE 33
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


– de personnes qui souffrent de la faim ? ...
– de personnes qui n’ont pas d’eau potable ? ...
L’exposition nous explique qu’il faut garder espoir
parce que l’Afrique est un continent riche en ressources 5. L’exposition donne une vision positive
naturelles comme le pétrole, l’or, les diamants. de l’avenir de l’Afrique. /1
L’exposition montre aussi que les Africains trouvent des Vrai  Faux 
solutions aux problèmes de malnutrition : par exemple, 6. Philippe est né en Afrique. /1
dans le pays où tu es née, le Cameroun, les paysans ont Vrai  Faux 
réussi à cultiver pendant la saison sèche. C’est formi- 7. Anémone est née dans un village
dable ! en Afrique. /1
Comme ma famille vient d’Afrique, j’ai proposé de Vrai  Faux 
préparer un exposé sur un village africain pour lundi. Tu
as des photos de ton village ? Je peux venir les chercher Production écrite : /10
ce week-end ?
Un(e) ami(e) à toi en situation irrégulière va être
Réponds-moi vite.
expulsé(e) du pays : tu lui écris pour lui proposer des
Je t’embrasse.
solutions pour qu’il/elle reste dans le pays.
Philippe

Entretien dirigé : /10


L’enseignant pose des questions à l’élève sur l’endroit
1. Philippe écrit à son amie Anémone. /1 où il vit (il est souhaitable de proposer une carte du
Vrai  Faux  pays, de la ville et des environs pour aider l’élève) :
2. Philippe raconte une sortie scolaire. /1 Tu habites où ? Dans quel quartier ? Où se trouve ce
Vrai  Faux  quartier ? Ton/ta meilleur(e) ami(e) habite où ? Où se
3. Philippe a visité une exposition sur : /1 trouve sa maison par rapport à la tienne ? Ta ville se
 l’Afrique  l’Europe  l’Asie. trouve où dans le pays ? Où est la capitale ? Tu as
visité d’autres villes de ton pays ? Où se trouvent-
4. En Afrique, il y combien : /4
elles ?
– de pays ? ...
– d’habitants ? ...

( 37
Tu organises une exposition
pour présenter ton pays
Le projet, par son résultat concret à obtenir, constitue l’approche
actionnelle du module.
Le projet reprend tous les objectifs du module, toutes les compétences
travaillées à travers une série de tâches contextualisées à réaliser,
lors desquelles les apprenants vont être amenés à intéragir.
Le projet s’articule en trois parties : une mise en route pour permettre
aux apprenants d’entrer dans la thématique et présenter le projet
qu’ils vont réaliser ; une activité de réception pendant laquelle les
apprenants vont (re)mobiliser les moyens linguistiques et fonctionnels
nécessaires à la réalisation du projet et se placer dans le contexte
situationnel ; la réalisation du projet lui-même lors de laquelle chaque
groupe travaillera en autonomie guidée.

• pages 22 et 23
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements : peut compren-


dre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés ayant trait
à un sujet courant.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur
la plupart des écrits simples, tels que courts articles de journaux décrivant des
faits.
S’adresser à un auditoire : peut faire un bref exposé préparé sur un sujet
familier.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.

❚ Mise en route
– L’enseignant présente le projet : expliquer aux élèves qu’ils vont organiser une expo-
sition pour présenter leur pays. En grand groupe, en définir le contexte : le cadre, les
destinataires et le lieu.
Par exemple, on peut imaginer une exposition organisée dans le cadre d’un échange
scolaire avec un établissement situé en France ou dans un pays francophone. Les appre-
nants, désirant faire une première présentation de leur pays à leurs correspondants,
mettent en place une exposition dans la classe.
– Diviser la classe en plusieurs sous-groupes de trois ou quatre élèves. Demander à
chaque groupe de réfléchir aux différents types d’informations pertinentes qui vont
apparaître dans l’exposition. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant
note les idées des élèves aux tableaux. (Réponses variables. Exemples : la population, les
grandes villes, la géographie, les langues parlées, les traditions, l’artisanat...)

38 )
– Annoncer aux élèves qu’ils vont écouter une présentation de la France donnant un
certain nombre d’informations.

❚ 1re tâche : Réception d’informations sur la France


en vue de préparer l’exposition
1 re ÉTAPE - 1 • page 22
Déroulement (15 min)
Compétences mises en œuvre : compréhensions orale et écrite.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre et en grand groupe.
– Demander : « Parmi les types d’informations notés au tableau, lesquels vous avez
entendus ? ». (Réponses variables : la géographie, les villes, la population, la superficie,
Activité 1
la densité, les langues parlées.)
– L’enseignant entoure les mots correspondants au tableau. Demander de compléter
avec les types d’informations qui ne sont pas notés au tableau. LA FRANCE
– Demander aux apprenants de noter les informations pour chaque catégorie et faire A - Géographie
écouter l’enregistrement une deuxième fois. Ils comparent leurs notes avec les autres La France se trouve en Europe de
l’Ouest. Elle est située au sud de la
élèves du sous-groupe et vérifient les réponses dans le livre.
Belgique, au sud-ouest de l’Allemagne,
à l’ouest de la Suisse et de l’Italie
et au nord de l’Espagne. Au sud, on
2e ÉTAPE - 2 • page 23 trouve la mer Méditerranée et à l’ouest,
l’océan Atlantique.
Déroulement (15 min) Il y a deux grandes chaînes de
montagnes : les Alpes et les Pyrénées.
Compétence mise en œuvre : compréhension écrite. Quatre grands fleuves : le Rhône, la
Loire, la Seine et la Garonne.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre et en grand groupe.
B - Les villes
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité en sous-groupes. Pour La capitale est Paris, les trois autres
grandes villes sont : Lille, Lyon et
la mise en commun, afficher une carte de France dans la classe et dessiner le camembert Marseille.
au tableau. Demander à chaque groupe de venir localiser une information en la formu-
C - La population
lant en plus à l’oral. Par exemple, demander à un groupe de venir localiser la France par La France compte 63,4 millions
rapport aux autres pays limitrophes, à un autre de venir localiser les mers et les océans, d’habitants.
18 % ont moins de 15 ans.
un autre les fleuves, un autre les villes, etc. Paris : 2,1 millions d’habitants ;
9,9 millions avec l’agglomération.

❚ 2e tâche : Organisation d’une exposition


Lille : 222 000 habitants ; 1,71 million
avec l’agglomération.
Lyon : 468 000 habitants ; 1,45 million
pour présenter son pays avec l’agglomération.
Marseille : 797 000 habitants ;
1 re ÉTAPE - 3 • page 23 1,37 million avec l’agglomération.
D - Superficie
Déroulement (45 min) La France fait 549 000 km2.
E - Densité
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre. 115,5 habitants/km2
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité soit dans la classe F - Langues parlées :
si l’enseignant dispose des documents et du matériel nécessaires (dictionnaires, atlas, le français.
Quelques langues régionales :
magazines, documents imprimés à partir d’Internet par exemple sur le site http:// l’alsacien, le basque, le breton, le
fr.wikipedia.org/...) soit en dehors de la classe (à la bibliothèque, avec leur professeur de catalan, le corse, le gascon, le
provençal.
géographie, sur internet...)

( 39
2 e ÉTAPE - 4 • page 23

Déroulement (30 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Pour cette activité, l’idéal serait de fournir aux élèves des feuilles format A3. Le cas
échéant, les élèves peuvent assembler des feuilles format A4 entre elles pour constituer
des panneaux.
Chaque groupe prépare son ou ses panneaux et organise son exposition dans un espace
de la classe qui lui est attribué.

3 e ÉTAPE - 5 • page 23

Déroulement (20 min)


Modalités : en grand groupe.
Chaque groupe présente son ou ses panneaux au reste de la classe : chaque élève inter-
vient et présente une partie de l’exposition de son sous-groupe.

4e ÉTAPE - 6 • page 23

Déroulement (20 min)


Modalités : en grand groupe et individuellement.
– En grand groupe, mettre en place les critères et le barème sous la forme d’une grille.
Exemple de grille :

Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet


1 2 3 4 5 6 7
Clarté de la
présentation /5
Nombre
d’informations /5
Exactitude
des chiffres /5
Esthétique
des panneaux /5
Qualité du texte
en français /10

– Chaque élève, individuellement, trace la grille sur une feuille et attribue une note à
chaque projet pour chaque critère. Pour la mise en commun, l’enseignant relève les notes
données par chaque élève selon les critères et note la moyenne au tableau. Ainsi, pour
chaque critère, un palmarès apparaît au fur et à mesure de la mise en commun.
À la fin de la mise en commun, le meilleur projet est celui qui obtient la note la plus
élevée tous critères confondus.

40 )
Évaluation
Évaluation

•pages 24 et 25
Modalités : individuellement.

ACTIVITÉ 1 • page 24

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 2 • page 24

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand Activité 1
groupe.
CORRIGÉ
une dizaine / une douzaine / une
ACTIVITÉ 3 • page 24 quinzaine / une cinquantaine / une
soixantaine / une centaine

Demander aux apprenants de compléter la dernière fiche avec les informations sur leur Activité 2
pays collectées au moment du Projet.
CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
- as fait - suis allé - était - étais / a
groupe. visité / a vu / avait / sont sortis / ont
avancé / étaient / avaient - êtes partis
- a démarré / n’a pas attendu - avez eu
ACTIVITÉ 4 • page 25 peur - n’ai pas eu peur / a eu peur / a
rigolé / n’a pas rigolé

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand Activité 3
groupe.
EXEMPLES DE RÉPONSES
- Il y a moins d’habitants en Pologne
ACTIVITÉ 5 • page 25 qu’en Italie.
- Il y a autant de jeunes de moins de
15 ans en Espagne qu’en Italie.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand - L’Espagne est plus grande que la
groupe. Grèce.
- Le Portugal est plus petit que l’Italie.

ACTIVITÉ 6 • page 25 Activité 4


CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand expulsés - rassemblés - vus - organisés
groupe. - demandé - mobilisées - divisée -
soutenus - condamnés

Activité 5
CORRIGÉ
1. Oui, envoie-lui un mail. / Non, ne lui
envoie pas un mail.
2. Oui, téléphone-moi. / Non, ne me
téléphone pas.
3. Oui, appelle-nous ce soir. / Non, ne
nous appelle pas ce soir.
4. Oui, dis-leur « tu ». / Non, ne leur
dis pas « tu ».

( 41
Évaluation
Évaluation
ACTIVITÉ 7 • page 25

a.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.
b.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 8 • page 25

Activité 6 Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.
EXEMPLES DE RÉPONSES
- L’Espagne est au sud de la France.
- La Pologne est à l’est de l’Allemagne.
- La Roumanie est au nord de la
Bulgarie.
- Les Pays-Bas sont entre la Belgique et
l’Allemagne.

Activité 7

EXEMPLES DE RÉPONSES
a.
- La Grèce est un pays qui attire les
touristes.
- Le Canada est un pays où il fait très
froid en hiver.
- Le Mexique est un pays que j’aimerais
bien visiter.
b.
1. L’Irlande est pays où il y a beaucoup
de moutons.
2. La Turquie est un pays qui ne fait pas
encore partie de l’Europe.
3. Le Japon est un pays que je ne
connais pas.
4. La Finlande est un pays où il y a
beaucoup de forêts.

Activité 8

CORRIGÉ
1. Le Sénégal est un pays où on parle
français.
2. L’Australie est un pays qui se trouve
en Océanie.
3. L’Amérique est un continent que
Christophe Colomb a découvert.
4. 25 pays forment l’Union européenne
qui compte 453 millions d’habitants.
5. La Slovaquie est le pays où on a
inventé le parachute.

42 )
MODULE 2
LES UNS LES AUTRES
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE On évolue
Un champion : Grégory Coupet

• pages 28 et 29
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements :


– peut comprendre et extraire l’information essentielle de courts passages enre-
gistrés ayant trait à un sujet courant prévisible ;
– peut comprendre des expressions et des mots porteurs de sens relatifs à des
domaines de priorité immédiate.
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des textes courts et
simples contenant un vocabulaire extrêmement fréquent, y compris un voca-
bulaire internationalement partagé.
Activité 1 Monologue suivi : peut décrire des activités passées et des expériences per-
sonnelles.
JOURNALISTE : Fils de gardien de but,
c’était naturel pour toi d’occuper le
même poste que ton père ?
G. COUPET : Petit, j’étais un casse-cou OBJECTIFS
sur le terrain, je courrais partout avec Communication
le ballon. Mais rapidement, j’ai pris du
plaisir à être gardien. En 1992, l’année – Situer dans le temps pour parler de soi.
de mes 20 ans, j’ai signé mon premier – Exprimer l’antériorité dans le passé.
contrat « pro », à Saint-Étienne. J’avais
Linguistique
déjà une longue expérience derrière
moi parce qu’on m’avait donné ma – Grammaire Le plus-que parfait
première paire de gants de gardien à – Lexique Le football
7 ans quand j’ai commencé à jouer et
j’étais allé à plein de matchs. Les mots tronqués (restau, pro)
JOURNALISTE : Gardien de but est-il – Phonétique [o] / [ô]
vraiment un poste à part ?
(livre de l’élève, page 89)
G. COUPET : Oui ! D’abord, pendant un
match, le gardien est le seul à ne pas Socioculturel
jouer au football. À la récré, quand – La place du football.
j’étais petit, être gardien m’avait attiré
parce que ça me permettait de me – La vie d’un champion de football.
démarquer, de ne pas faire comme les
autres.
JOURNALISTE : Pour la Coupe du Monde,
il y a eu un grand suspense concernant
Sensibilisation
celui qui garderait les buts des Bleus,
Barthez ou toi. Comment as-tu vécu Déroulement (5 min)
cela ?
G. COUPET : Avant les matchs Modalités : en grand groupe.
éliminatoires, ils avaient décidé que
le meilleur du moment serait désigné. Faire observer les photos et demander : « Qui vous voyez ? Que font-ils ? Vous les
Et la Coupe du Monde, c’est sept connaissez ? Qu’est-ce que vous connaissez d’eux ? » (Des footballeurs en train de
rencontres, alors on n’était pas trop de
s’entraîner. Fabien Barthez et Grégory Coupet sont gardiens de but.)
deux pour relever ce défi.

44 )
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 28

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Faire écouter l’enregistrement une première fois. Demander en grand groupe : « Quelle
est la situation ? Qui vous avez entendu ? ». (C’est une interview. Un journaliste pose
des questions à Grégory Coupet.)
a.
Réaliser l’activité en grand groupe.
b.
Activité 1 (suite)
– Lire la consigne et faire écouter une deuxième fois l’enregistrement. Mettre en
commun en grand groupe à l’oral. CORRIGÉ
– Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré AU FAIT ! On a l’habi- a.
tude de couper les mots. Elargir en demandant s’ils connaissent d’autres expressions. 1. Faux - 2. Vrai - 3. Vrai
(Plusieurs réponses possibles : le métro, le vélo, le ciné, la fac, etc.)
b.
1. Il est gardien de but.
ACTIVITÉ 2 • page 28 2. Il est professionnel depuis 1992. Il
a signé son premier contrat « pro »
l’année de ses 20 ans.
Déroulement (10 min) 3. Il dit que le gardien est le seul à
ne pas jouer au football et que ça lui
Compétence travaillée : compréhension écrite. permet de ne pas faire comme les
Modalités : par deux et en grand groupe. autres, de se démarquer.

– Demander aux apprenants de lire l’interview et de faire l’activité par deux. Pour la mise
en commun en grand groupe, l’enseignant note les réponses (il y en a plus de huit) au Activité 2
tableau en les organisant.
CORRIGÉ
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré Culture &
L’équipe
Compagnie. Le poste : le gardien
– Demander de trouver un titre pour les colonnes 2 et 3 du tableau ci-dessous et de Les Bleus
compléter les trois colonnes avec d’autres mots. Les équipements
Le terrain
Plusieurs réponses possibles : Les buts
Le ballon
L’équipe Les équipements La compétition Une paire de gants de gardien
La compétition
11 joueurs : Le maillot La finale Les matchs
les attaquants, Le short L’arbitre Les matchs éliminatoires
Les rencontres
les défenseurs, Les chaussures à crampons La mi-temps
La Coupe du Monde
les milieux de terrain ... Le penalty
Le Capitaine Le match nul
Zidane ...
...

(Pour le vocabulaire en relation avec le football, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Lexique_


du_football)

( 45
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 3 • page 29

a.
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves relever les informations par deux. Pour la mise en
commun en grand groupe, l’enseignant note les réponses des élèves au tableau.

b.
Déroulement (10 min)
Activité 3 Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
CORRIGÉ Modalités : en grand groupe.
a. – L’enseignant trace au tableau une ligne représentant le temps et y place « J’avais déjà
J’avais déjà une longue expérience une longue expérience ». Demander aux élèves où ils situent « on m’avait donné ma
derrière moi parce qu’on m’avait
première paire de gants de gardien à 7 ans » et « j’étais allé à pleins de matchs », avant
donné ma première paire de gants de
gardien à 7 ans et j’étais allé à pleins ou après ? (Avant.)
de matchs. – Lire la consigne et demander aux élèves : « Comment les informations sont situées
dans le temps ? ». (Grégory Coupet précise l’âge qu’il avait au moment des faits.)
– Demander de trouver d’autres expressions dans l’interview. (« L’année de mes
Activité 4
20 ans » / « À la récré, quand j’étais petit »)
CORRIGÉ – Demander de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour situer dans le temps
J’avais connu beaucoup de joueurs. quand on parle de soi.
➝ Connaître – Faire observer à nouveau la chronologie et demander : « Quel autre moyen il y a pour
J’avais parlé avec mes parents.
situer les informations dans le temps ? ». (Les informations actuelles sont au présent.
➝ Parler
J’étais tombé amoureux du foot. Les informations passées sont au passé composé et à l’imparfait et les faits situés avant
➝ Tomber sont donnés avec un temps composé d’un auxiliaire conjugué à l’imparfait + le participe
J’avais beaucoup réfléchi avant de passé du verbe.)
décider d’être gardien de but.
➝ Réfléchir
ACTIVITÉ 4 • page 29

Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.
– Demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE et reformuler la règle
d’utilisation et de formation. Faire noter que les règles pour les auxiliaires au plus-que-
parfait sont les mêmes que celles du passé-composé.

46 )
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
Exercice

ACTIVITÉ 5 • page 29

Déroulement (10 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’exercice par deux. Pour la mise en commun en
grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.

Production orale

ACTIVITÉ 6 • page 29

Déroulement (20 min)


Compétence travaillée : expression orale. Activité 5
Modalités : par deux et en grand groupe.
CORRIGÉ
Lire la consigne et demander aux apprenants de travailler par deux : chacun raconte un A- 1. J’avais invité mes copains. -
souvenir à l’autre. Pour la mise en commun en grand groupe, les élèves racontent le 2. Ma mère n’était pas contente. -
souvenir d’un autre. 3. J’ai dû annuler ma fête.
B- 1. J’avais pris froid. - 2. J’étais
malade. - 3. Je suis allé chez le
médecin.
Le corps en évolution C- 1. Je n’avais pas compris. - 2. Je


n’ai pas fait mes exercices. - 3. J’ai une
pages 30 et 31 mauvaise note.

CADRE DE RÉFÉRENCE A2
Activité 6
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples. EXEMPLE DE PRODUCTION
Production orale générale : peut décrire ou présenter simplement des gens, Quand j’étais petite, je faisais de
la gymnastique. J’avais commencé
des conditions de vie, des activités quotidiennes.
par faire de l’escrime mais ça ne me
Correction grammaticale : peut utiliser des structures simples correctement plaisait pas. Dans le gymnase, il y
mais commet encore systématiquement des erreurs élémentaires. avait aussi des cours de gymnastique
et j’ai demandé à ma mère d’arrêter
l’escrime pour faire de la gymnastique.
OBJECTIFS Elle a accepté. À 10 ans, j’ai fait ma
première compétition et je suis arrivée
Communication
21e ! À 11 ans, j’ai fait ma deuxième
– Situer dans le temps. compétition et je suis arrivée 1re !
– Dire sa taille et son poids. J’avais beaucoup travaillé et j’avais fait
beaucoup de progrès. L’année de mes
Linguistique 15 ans, j’ai dû arrêter ce sport parce
– Grammaire Les indicateurs temporels avant/après, il y a/depuis que j’étais tombée et je m’étais blessée
pendant une compétition.
– Lexique Les différentes périodes historiques
Le corps
Les conditions de vie
– Phonétique [o] / [ô] - (livre de l’élève, page 89)
Socioculturel
– La taille des humains selon la période.

( 47
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
L’enseignant écrit le titre de la double page (Le corps en évolution) au tableau et procède
à un remue-méninge livre fermé : « À quoi cela vous fait penser ? ». (L’homme vient
du singe, le corps de l’homme a changé depuis la Préhistoire, l’homme préhistorique ne
portait pas de vêtements (ou très peu) maintenant il en porte...)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 30

Déroulement (5 min)
Activité 1
Compétence travaillée : compréhension écrite.
CORRIGÉ
Modalités : en grand groupe.
L’homme est de plus en plus grand. Il
est passé d’1 m à 1,70 m. – Demander d’ouvrir les livres mais de cacher les informations sur les époques au-dessus
1. La Préhistoire / Le Paléolithique / il y des dessins. Lire la consigne et poser les deux premières questions de l’activité.
a 3 millions d’années
– Laisser les élèves découvrir les époques indiquées au-dessus de chaque personnage.
2. Le Moyen Âge / du VIe au XVe siècles
3. La Renaissance / Le XVIe siècle
4. Le XXe siècle / Les années 1970 a.
a. 1,75 m Déroulement (3 min)
b. Réponses variables.
Modalités : en grand groupe.
Poser la question de l’activité.
Activité 2

CORRIGÉ
b.
De plus en plus grands.
Déroulement (3 min)
Modalités : en grand groupe.
Poser la question de l’activité.
(Pour des informations par pays, voir plus loin « Pour votre information ».)

ACTIVITÉ 2 • page 31

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
Demander aux élèves de faire l’activité puis mettre en commun en grand groupe.

48 )
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 3 • page 31

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Demander aux élèves de faire l’activité par deux. Pour la mise en commun en grand
groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.
– Demander aux élèves de relever dans le texte comment on précise la taille. (On utilise
le verbe mesurer.)
– Élargir en demandant s’ils savent comment on précise le poids. (On utilise le verbe
peser.)
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré On dit.
Activité 3

ACTIVITÉ 4 • page 31 CORRIGÉ


Charlemagne : 1,90 m
Déroulement (10 min) Un(e) Français(e) de 1970 : 1,70 m
Un chevalier : 1,60 m
Compétence travaillée : compréhension écrite. Léonard de Vinci : 1,62 m
Modalités : par deux et en grand groupe. Lucy : 1 m

– Demander aux élèves de faire l’activité par deux puis mettre en commun en grand
groupe. Activité 4
– Demander aux élèves de relever dans le texte comment les faits sont situés dans le
CORRIGÉ
temps. Pour la mise en commun en grand groupe, noter les réponses au tableau. (Il
- Lucy était une australopithèque et elle
y a des millions d’années / très longtemps / 3 millions d’années – Avant et après la était végétarienne.
Renaissance – Après / Cent ans après la révolution industrielle – Depuis 1970.) - Au Moyen Âge, on mesurait 1,60 m
sauf Charlemagne qui était plus grand.
- À la Renaissance, on était plus grand
Déroulement (10 min) grâce à la médecine et à l’alimentation.
Réflexion sur le fonctionnement de la langue. - Les hommes étaient plus forts et les
femmes plus grosses.
Modalités : en grand groupe. - En 1970, on était plus grand grâce
au mélange des populations et
– De manière à former deux colonnes, l’enseignant note en face des phrases relevées
l’amélioration des conditions de vie.
les indications suivantes :
- indique un moment dans le passé,
- indique le point de départ d’une action qui continue,
- indique la succession de faits.
Demander aux apprenants de relier les deux colonnes.

Il y a des millions d’années / indique un moment dans le passé


très longtemps / 3 millions d’années
Avant et après la Renaissance indique la succession de faits
Après / Cent ans après la révolution
industrielle
Depuis 1970 indique le point de départ d’une action
qui continue

( 49
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
– Demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE et reformuler les règles
d’utilisation.

Exercices

ACTIVITÉ 5 • page 31

Déroulement (10 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’exercice par deux. Pour la mise en commun en
grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.

Activité 5
ACTIVITÉ 6 • page 31

CORRIGÉ Déroulement (10 min)


1. il y a / depuis - 2. il y a - 3. Depuis -
Modalités : par deux et en grand groupe.
4. Il y a
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’exercice individuellement. Pour la mise en
commun en grand groupe, demander à des volontaires de venir au tableau écrire une
Activité 6
phrase.
CORRIGÉ
Réponses variables
1. Je fais du vélo depuis 10 ans. Production écrite
2. Je nage depuis 5 ans.
3. J’ai de l’argent de poche depuis
2 ans.
ACTIVITÉ 7 • page 31
4. Je vais au cinéma seul depuis 3 ans.
Déroulement (20 min)
Activité 7 Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
EXEMPLE DE PRODUCTION
Il y a 250 000 ans, l’Homme de Lire la consigne et demander aux apprenants de travailler par deux. Leur demander
Néanderthal mesurait 1,60 m. d’écrire un petit article pour un magazine dans lequel ils rendent compte de l’évolution
Depuis la Préhistoire, la taille moyenne de la taille des hommes et des femmes depuis l’époque préhistorique.
de l’homme a augmenté.
Des milliers d’années après, au milieu
du XXe siècle, Marie Curie mesurait
1,65 m. Mais avant elle, au XIXe siècle,
Joséphine de Beauharnais mesurait
1,60 m.
De nos jours, Laure Manaudou mesure
1,80 m.

50 )
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE
Pour votre information
Taille moyenne des hommes et des femmes en centimètre par pays

Pays Hommes Femmes


Pays-Bas 181,2 168,3
Danemark 178,9 166,7
Suède 179,3 165,9
République tchèque 179,4 165,8
Autriche 179,0 166,1
Allemagne 178,0 165,9
Luxembourg 177,8 165,5
Lettonie 177,7 165,7
Slovaquie 177,7 165,0
Slovénie 177,1 165,0
Estonie 178,3 165,1
Lituanie 177,2 165,4
Belgique 176,3 164,5
Finlande 177,5 163,6
Royaume-Uni 177,0 163,6
Italie 173,7 162,9
Pologne 175,5 163,7
Hongrie 175,9 163,4
Grèce 175,0 163,4
France 175,7 162,3
Chypre 173,9 163,0
Irlande 177,3 162,9
Espagne 172,8 161,5
Portugal 171,1 160,2
Malte 170,2 159,3
Chypre turque 173,1 161,9
Croatie 179,0 165,8
Roumanie 174,0 164,6
Turquie 173,3 163,1
Bulgarie 172,3 163,3

(D'après http://statbel.fgov.be/)

( 51
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 5. Zidane a perdu son calme parce que Materazzi
a tiré son maillot. /1
Tu vas entendre deux fois une conversation télépho-
Vrai  Faux 
nique. Lis d’abord les questions (1 minute).
6. Pour les jeunes, Zidane est /1
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie
 un grand sportif.
pas de répondre à toutes les questions.
 un symbole.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre
 le grand frère idéal.
à toutes les questions.
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte
Compréhension de l’écrit : /10
(X) ou en écrivant l’information demandée.
1. Qui téléphone à qui ? /1 Lis l’article de Tchatmag puis réponds aux questions
 Bastien téléphone à Théo. en cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant
 Théo téléphone à Bastien. l’information demandée.

2. Ils parlent du match de la finale de la Coupe


du Monde. /1
Vrai  Faux 
3. Quelle situation est correcte ? /1 Adieu Zidane !
 Théo n’est pas content parce qu’il pense que
Le joueur préféré des Français a joué son
Materazzi est responsable du carton rouge et de
dernier match à Berlin, en Allemagne, dans le
l’expulsion de Zidane mais Bastien pense que Zidane
cadre de la Coupe du Monde de football.
ne s’est pas bien comporté.
Il a été expulsé, les Bleus ont perdu, mais
 Théo a apprécié le match parce qu’il pense que
le footballeur français est maintenant une
Zidane s’est bien comporté et Bastien pense que
légende.
Zidane a eu raison de mettre un coup de tête à
Materazzi. Zinédine Zidane n’avait pas prévu de jouer pour
la Coupe du Monde 2006 : il avait décidé de ne
4. Quelle est la chronologie des événements ?
plus jouer dans l’équipe de France et de terminer
Numérote de 1 à 5. /5
sa carrière dans le club du Real de Madrid. Mais

il avait changé d’avis et, comme lui, certains des
• Zidane sort du terrain. ... champions du monde de 1998. Il était devenu
• Zidane reçoit un carton rouge. ... un capitaine très respecté et, après les premiers
• Materazzi insulte Zidane. ... matchs peu captivants contre la Suisse et le
• Zidane donne un coup de tête à Materazzi. ... Togo, il avait commencé à très bien jouer.
• Materazzi tire le maillot de Zidane. ...

52 )
SÉQUENCE 44
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


3. Zidane est expulsé /1
Tout le monde imaginait la France championne  au début du match.
du monde pour la deuxième fois avant le drame :  à la moitié du match.
le 9 juillet dernier, jour de la finale, à la 107e mi-  à la fin du match.
nute de jeu, le héros des Français a donné un 4. Relève les mots qui montrent ce que Zidane
coup de tête dans le thorax d’un joueur italien représente pour les Français. /4
après un échange verbal. Cette fin de match 1) ... 2) ... 3) ... 4) ...
a désespéré tous les fans du footballeur qui
avaient rêvé, d’un deuxième titre de champion Production écrite : /10
du monde et d’une fin de carrière triomphante
pour leur idole. ZINEDINE ZIDANE
La Fédération internationale de football (FIFA) 23 juin 1972 : Naissance à Septèmes-les-Vallons
a ouvert une enquête pour savoir ce qu’il y a eu près de Marseille.
exactement entre les deux hommes. 1982 : Première inscription dans un club de
football.
1989 : Premier match en Première division.
1. L’article a paru le lendemain du match. /1 1995 : Entrée dans l’équipe de France.
Vrai  Faux  1996 : Entrée à la Juventus de Turin (Italie).
2. Quel est la chronologie des événements ? 1998 : Victoire de l’équipe France à la Coupe du
Numérote de 1 à 8. /4 monde de football + Titre du meilleur joueur FIFA.
2000 : Victoire de l’équipe de France au

Championnat d’Europe + Titre du meilleur joueur
• Zidane commence à très bien jouer. ... FIFA.
• Zidane donne un coup de tête ... 2006 : Fin de sa carrière de footballeur.
au joueur italien.
• Zidane devient un capitaine très respecté. ...
À partir des informations ci-dessus, écris la biographie
• Zidane décide de ne plus jouer ...
de Zinedine Zidane.
dans l’équipe de France.
• La FIFA ouvre une enquête. ...
Exercice en interaction : /10
• Zidane change d’avis. ...
• Zidane a un échange verbal ... Tu simules un dialogue avec le professeur ou un autre
avec le joueur italien. élève.
• Les fans rêvent d’un deuxième titre ... Tu es journaliste et tu interviewes Zidane sur sa vie et
de champion du monde. sa carrière de footballeur.

( 53
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE On s’engage
Vive le commerce équitable !

• pages 32 et 33

CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la


plupart des écrits simples.
Correction grammaticale : peut utiliser des structures simples correctement
mais commet encore systématiquement des erreurs élémentaires.
Écriture créative : peut écrire sur les aspects quotidiens de son environnement.

OBJECTIFS
Communication
– Décrire la création d’un système économique.
– Parler d’une marque écologique.
Linguistique
– Grammaire La structure du passif
Le passif au passé composé
– Lexique Le commerce équitable
Le travail
~
– Phonétique Les nasales [ö] / [ã] / [E]
(livre de l’élève, pages 89-90)
Socioculturel
– Le commerce équitable
– Les labels
– L’article 23 de la déclaration des droits de l’homme.

Sensibilisation
Déroulement (3 min)
Modalités : en grand groupe.
L’enseignant écrit « Commerce équitable » au tableau et procède à un remue-méninge
livre fermé : « Vous connaissez ? Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ? » (Un com-
merce plus juste pour le producteur. Il sert à améliorer la situation des paysans des pays
pauvres.)

54 )
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 32

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
a.
Demander aux apprenants de lire le document. Puis poser les questions de l’activité en
grand groupe.
b.
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré Culture &
Compagnie.
Activité 1

CORRIGÉ
Compréhension finalisée
a.
- Les baskets Veja viennent du
ACTIVITÉ 2 • page 33 Brésil. Elles sont écologiques parce
qu’elles sont fabriquées avec du
coton biologique cultivé sans engrais
Déroulement (15 min)
ni pesticides et avec du caoutchouc
Compétence travaillée : compréhension écrite. naturel.
- Cette marque pratique le commerce
Modalités : par deux et en grand groupe. équitable parce qu’elle garantit un prix
honnête qui permet aux producteurs de
a. vivre dignement de leur travail.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en commun
b.
en grand groupe, l’enseignant note les phrases au tableau. - Un commerce plus juste / Un prix
b. Réflexion sur le fonctionnement de la langue. d’achat plus juste / Un partenariat
- C’est un partenariat basé sur le
– Lire la consigne et laisser les élèves répondre à l’activité en grand groupe. dialogue entre le producteur et
l’acheteur.
– L’enseignant accompagne les remarques des apprenants en réalisant un schéma au
- Réponses variables.
tableau :

sujet
Activité 2
Le commerce équitable a été créé dans les années soixante.
CORRIGÉ
On a créé le commerce équitable dans les années soixante. a.
- Le commerce équitable a été crée
sujet
sujet complément dans les années soixante. / On a créé
le commerce équitable dans les années
Ces produits sont distribués par les supermarchés.
soixante.
- Ces produits sont distribués par les
supermarchés. / Les supermarchés
Les supermarchés distribuent les produits du commerce équitable. distribuent les produits du commerce
sujet complément d'objet direct équitable.
sujet - Ils sont de plus en plus achetés. / On
Ils sont de plus en plus achetés. achète de plus en plus de produits du
commerce équitable.
On achète de plus en plus de produits du commerce équitable.
complément d'objet direct

( 55
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE
– Demander : « Qui fait l’action de créer / distribuer / acheter ? » ( « On » c’est-à-dire
des personnes non déterminées et les supermarchés.)
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE et reformuler la
règle.

Exercice

ACTIVITÉ 3 • page 33

Déroulement (10 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’exercice par deux. Pour la mise en commun en
Activité 2 (suite)
grand groupe, l’enseignant note les réponses aux tableau.
CORRIGÉ
b.
Les deux phrases ont la même Production écrite
signification mais leur structure est
différente. Dans la première phrase
le sujet est le complément de la ACTIVITÉ 4 • page 33
deuxième phrase et le verbe est
conjugué avec être + participe passé. Déroulement (20 min)
Dans la deuxième phrase, le sujet est
le complément de la première phrase, Compétence travaillée : expression écrite.
précédé de « par ». Quand il n’y a pas
ce complément, le sujet de la deuxième
Modalités : par deux et en grand groupe.
phrase est « on ». Lire la consigne et demander aux apprenants de travailler par deux.
L’activité peut se faire en dehors de la classe : les apprenants collectent les informations
Activité 3
sur le produit de leur choix et écrivent le texte qu’ils rendent au cours suivant.
CORRIGÉ L’activité peut aussi être faite dans la classe : l’enseignant peut proposer une liste de pro-
1. Les paysans d’une coopérative ont duits du pays des apprenants, des documents donnant des informations sur ces produits
cultivé ce café au Guatemala.
et leur demander, par deux, d’en choisir un.
2. Les règles du commerce juste ont été
établies par les associations.
3. Le caoutchouc est récolté par les
Brésiliens en Amazonie.
4. Des programmes éducatifs sont
financés par les coopératives.

Activité 4

EXEMPLE DE PRODUCTION
Mon pays est le premier producteur
mondial d’oranges : 29 % des oranges
sont produites par le Brésil.
L’orange amère a été introduite en
Sicile par les Arabes à l’époque des
Croisades et a ensuite été diffusée
dans le reste de l’Europe. Elle a été
supplantée par l’orange douce qui a été
découverte par les Portugais en Chine
au XVIe siècle.
C’est un agrume riche en vitamine C,
juteux et sucré.

56 )
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE
Élise, fred et la musique

• pages 34 et 35
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Écriture créative : peut écrire des biographies imaginaires.

OBJECTIFS
Communication
– Caractériser la manière de faire quelque chose.
– Exprimer l’absence.
– Raconter la vie d’un chanteur.
– Définir des styles de musique.
Linguistique
– Grammaire Les adverbes de manière
– Lexique Quelques instruments
Les styles de musique
Les techniques musicales
~
– Phonétique Les nasales [ö] / [ã] / [E]
(livre de l’élève, pages 89-90)
Socioculturel
– Bob Marley, créateur du reggae.
– Les variantes du reggae.
– Être engagé.

Sensibilisation

Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Demander : « Vous aimez écouter de la musique ? Quel style particulièrement ? Quel
moment de la journée vous préférez pour écouter de la musique ? Dans quelle position
vous préférez être : assis, allongé, debout pour danser, etc. ? ». (Réponses variables.)
– Faire observer et décrire la photo. (Deux adolescents, un garçon et une fille, sont assis
sur des fauteuils et discutent. Autour d’eux, il y a des instruments de musique et la photo
d’un homme.)

( 57
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE
DOCUMENT 1

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 34

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
a.
– Faire écouter l’enregistrement une première fois et poser les questions de l’activité.
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour
exprimer l’absence.
Activité 1 b.
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.
– Demander : « Comment Fred demande à Elise si elle aime la musique ? » (Il dit
ÉLISE : Qu’est-ce que tu fais ?
FRED : J’écoute de la musique.
« Qu’est-ce que tu en dis ? »)
ÉLISE : Sans tes chaussures ? – Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour
FRED : Ouais, tranquillement… demander si une chose plaît.
ÉLISE : Tu écoutais quoi ?
– Poser la question : « Comment Elise dit qu’elle trouve ça bien mais n’aime pas et
FRED : Bob Marley, tu connais ?
ÉLISE : Ouais, bien sûr. comment Fred dit qu’il aime cette musique ? ». (Elle dit « C’est follement cool ! Mais
FRED : Écoute, ça c’est un riddim, la je n’aime pas... » et Fred dit « C’est vachement bien ! »)
basse rythme lentement le morceau. – Demander de prendre connaissance de l’encadré AU FAIT !
Écoute attentivement, c’est comme le
cœur. Comme le ska. T’aimes aussi le
raggamuffin ?
ÉLISE : J’en sais rien, je connais pas.
Compréhension finalisée
FRED : Tiens écoute. Qu’est-ce que tu
en dis ? ACTIVITÉ 2 • page 34
ÉLISE : C’est follement cool ! Mais j’aime
pas…
FRED : Attends, c’est vachement bien !
Déroulement (10 min)
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
CORRIGÉ
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
a.
Fred écoute de la musique reggae (Bob Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement une deuxième fois. Les élèves complè-
Marley) sans ses chaussettes. tent le tableau individuellement et, par deux, vérifient leurs réponses en lisant le dialo-
b. gue. Pour la mise en commun, l’enseignant note les réponses des élèves.
1. Faux - 2. Faux - 3. Vrai
Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
– Demander quelle information ces mots apportent et comment ils sont construits. (Ils
Activité 2
expriment comment Fred écoute la musique, comment la basse rythme le morceau et
CORRIGÉ comment Elise doit écouter. Ils sont construits sur les adjectifs tranquille, lente et atten-
lentement / attentivement tive + ment.)
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE et refor-
muler la règle.

58 )
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE
DOCUMENT 2

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 3 • page 35

Déroulement (25 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
Faire observer et identifier le document. (C’est un texte sur Bob Marley.)
a.
Lire la consigne et mettre en commun en grand groupe à l’oral.
b. Activité 3
Lire la consigne et réaliser l’activité en grand groupe.
CORRIGÉ
a.
Compréhension finalisée - Le riddim c’est la combinaison de la
basse et de la batterie dans le reggae.
c. - Le ska c’est une musique au rythme
– Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Mettre en commun en grand très rapide née en 1960 qui, peu à peu,
groupe. sous l’influence du jazz, se joue plus
lentement.
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré DES MOTS POUR... Le socio-
- Le raggamuffin c’est le reggae mais
culturel. joué plus nerveusement.
– Faire observer la photo page 34 et demander d’identifier les instruments : une guitare,
b.
une basse, une batterie. 1. Vrai - 2. Vrai - 3. Faux
– Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré DES MOTS POUR... La
c.
musique. 1. En 1946
2. Il est métis / Il habite le ghetto
d. et résiste à la violence / Il délivre un
– Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Pour la mise en commun en message de paix avec sa musique.
grand groupe, l’enseignant note les réponses données au tableau. 3. le rythme / la basse / la batterie / un
morceau / jouer / rapper / chanter

d.
Exercices lentement / paisiblement /
nerveusement / doucement
ACTIVITÉ 4 • page 35

Déroulement (10 min) Activité 4


Modalités : par deux et en grand groupe. CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’exercice par deux. Pour la mise en commun en tendrement / amoureusement /
énergiquement / calmement
grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.

( 59
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE
Production écrite

ACTIVITÉ 5 • page 35

Déroulement (20 min)


Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : individuellement.
Lire la consigne. L’activité peut être réalisée à la bibliothèque de l’établissement et
l’article rédigé en classe.
Le travail peut aussi être un devoir à la maison que les élèves rendront le lendemain.

Activité 5

EXEMPLE DE PRODUCTION
Olivia Ruiz est née le 1er janvier 1980
à Carcassonne. Petite, elle chante
fièrement avec son papa musicien. En
2001, elle participe à la première Star
Academy et est rapidement remarquée
par une maison de disque. Elle sort son
premier album en 2003 et, en 2007,
elle obtient un prix aux Victoires de la
musique. Son style mélange la musique
espagnole et rock de la nouvelle scène
française.

60 )
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A1


A2
Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 Compréhension de l’écrit : /10


Tu vas entendre deux fois une émission de radio.
Lis d’abord les questions (1 minute).
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie
à venir Devenez un TOURISTE CITOYEN
pas de répondre à toutes les questions.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répon-
dre à toutes les questions.
à venir Voyagez de manière équitable,
responsable et solidaire
Si vous ne voulez pas voyager en totale autonomie,
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte mais souhaitez faire un voyage original et solidaire,
(X) ou en écrivant l’information demandée. sachez qu’il existe des formules de tourisme
1. C’est une émission de radio sur la musique alternatif.
française. /1 Elles sont organisées par des opérateurs touristiques
et des communautés d’accueil autochtones.
Vrai  Faux 
Des activités et des services sont proposés pour
2. Rap et hip-hop désignent la même chose. /1 vous permettre de participer au développement des
Vrai  Faux  milieux visités.
3. Le hip-hop est né /1
 en Afrique Qu'est-ce que
 aux États-Unis le TOURISME ALTERNATIF ?
 en France. Le tourisme équitable, le tourisme responsable et le
4. En 1970, le hip-hop existait dans le monde tourisme solidaire sont les trois principales formes
du tourisme alternatif.
entier. /1
Vrai  Faux  Le tourisme équitable vient du commerce du
même nom et défend la juste rémunération des
5. La musique rap est composée de trois éléments :
acteurs locaux et l’achat de produits respectueux de
le drumline et… /2 l’environnement.
6. La musique rap est créée avec Le tourisme responsable valorise les rencontres
des instruments. /1 culturelles et sociales et la connaissance des réalités
Vrai  Faux  locales.
Le tourisme solidaire est le mélange des deux
7. Les paroles du rap sont engagées. /1
précédents et participe en plus au financement de
Vrai  Faux 
projets locaux culturel ou social.
8. Quelle sont les deux fonctions des griots
africains ? ....................................................... /2
VOYAGEZ AUTREMENT !
(© http://www.actualitesolidarite.com/acha)

( 61
SÉQUENCE 55
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Lis la publicité puis réponds aux questions en cochant 6. Le tourisme solidaire est /1
la réponse exacte (X) ou en écrivant l’information  un tourisme équitable, responsable
demandée. et qui aide à payer des réalisations locales.
1. La publicité propose des voyages  un tourisme bon marché.
complètement organisés. /1 7. Trouve un autre slogan que
Vrai  Faux  « Voyagez autrement ! » ................................ /1
2. Les voyages sont organisés par des professionnels
du tourisme et des habitants du pays. /1 Production écrite : /10
Vrai  Faux 
Tu es intéressé(e) par le document de « Actualité
3. Trouve dans le texte les deux mots Solidarité » et tu écris un mail un(e) ami(e) pour lui en
qui désignent ce tourisme. ............................. /2 parler et lui proposer de faire un voyage « citoyen ».
4. Quelles sont les trois caractéristiques de ce
tourisme ? ...................................................... /3 Monologue suivi : /10
5. Le tourisme équitable est différent du commerce Observe et décris le document (Annexe 3, page 188).
équitable ? /1 Explique quel est le but de ce document et ce que tu
Vrai  Faux  en penses.

62 )
On prépare un exposé SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
Charlotte et Hippolyte préparent leur exposé

•pages 36 et 37
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Écriture créative : peut écrire sur les aspects quotidiens de son environnement
avec des phrases reliées entre elles.

OBJECTIFS
Communication
– Comprendre des informations sociologiques.
– Poser des questions.
Linguistique
– Grammaire Les pronoms interrogatifs
– Lexique Les activités des collégiens
Les pourcentages
– Phonétique [i] / [E] – [è]
(livre de l’élève, page 90)
Socioculturel
– Une étude comparative sur des collégiens européens.
– Des pays de l’Union européenne.

Sensibilisation

Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Faire observer les drapeaux des pays européens et demander : « Qu’est-ce que
c’est ? ». (Les drapeaux des pays européens.)
– Demander : « Quels drapeaux vous connaissez ? ». (Réponses variables. Dans l’ordre :
Grèce, Irlande, Danemark, Portugal, Espagne, Luxembourg, Pologne, Pays-Bas, France,
République tchèque, Italie, Estonie, Lituanie.)

( 63
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 36

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
– En grand groupe, faire observer le titre et identifier le document. (Il s’agit d’une
enquête qui compare la situation des collégiens européens.)
– Lire la première question de l’activité.
– Lire la deuxième question de l’activité.
– Si, lors de la phase de sensibilisation, tous les drapeaux n’ont pas été identifiés,
Activité 1 demander aux apprenants d’associer les pays cités et ces drapeaux.

CORRIGÉ
- Il y a 13 pays cités. ACTIVITÉ 2 • page 36
- Réponses variables.

Activité 2
Déroulement (20 min)

CORRIGÉ Compétence travaillée : compréhension écrite.


a. Modalités : par deux et en grand groupe.
Ce sont les Hollandais qui ont le plus a.
d’heures de cours. / Ce sont les Italiens – Réaliser l’activité sous forme de quiz : diviser la classe en deux équipes, lire les ques-
qui passent plus de temps à faire des
devoirs. / Ce sont les Luxembourgeois tions et demander aux apprenants de répondre le plus vite possible. L’équipe qui a le
qui apprennent plus de langues. / Ce plus de bonnes réponses a gagné.
sont les Hollandais qui aiment plus
aller au collège. / C’est le Danemark b.
qui est plus équipé en ordinateurs. / Ce
sont les Irlandais qui ont plus de bons – Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun,
copains. l’enseignant relève les réponses et procède aux calculs nécessaires pour obtenir la
moyenne de la classe pour chaque réponse. Demander ensuite aux élèves de situer la
Activité 3
classe par rapport aux pays européens.

CHARLOTTE : Bon, nous avons donc les


Hollandais, les Français, les Estoniens,
ACTIVITÉ 3 • page 37
etc. Lesquels ont le plus d’heures de
cours ? Déroulement (5 min)
HIPPOLYTYE : Les Hollandais.
CHARLOTTE : Quel pays offre le plus
d’ordinateurs aux élèves ?
Compétence travaillée : compréhension orale.
HHIPPOLYTYE : Le Danemark. Modalités : en grand groupe.
CHARLOTTE : Lequel ?
HIPPOLYTYE : Le Danemark ! – Faire écouter une première fois l’enregistrement. Demander aux apprenants d’iden-
CHARLOTTE : Oh ! ça va ! Bon, lesquels
ont le plus de bons copains ? tifier la situation. (Hippolyte et Charlotte lisent l’étude comparative sur les collégiens en
HIPPOLYTYE : Les Espagnols ! Europe.)
CHARLOTTE : C’est pas possible ! Mais
non ! Regarde ! Ce sont les Irlandais. – Lire la consigne et réaliser l’activité en grand groupe.
HIPPOLYTYE : Continuons… Lesquels
apprennent le plus les langues
étrangères ?
CHARLOTTE : Les Suédois !
HIPPOLYTYE : Mais non ! On n’a pas
répondu à une question.
CHARLOTTE : Laquelle ?

64 )
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 4 • page 37

Déroulement (5 min)
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et faire écouter une deuxième fois l’enregistrement. Les apprenants
notent les mots qu’ils entendent puis vérifient leurs réponses par deux en lisant le
dialogue.

ACTIVITÉ 5 • page 37
Activité 3 (suite)

Déroulement (10 min) CORRIGÉ


1. Faux - 2. Vrai
Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : en grand groupe.
Activité 4
– Demander : « À quoi servent ces mots ? ». (Ils servent à poser une question.)
– Lire la consigne et réaliser l’activité en grand groupe. CORRIGÉ
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE et refor- lesquels / lequel / laquelle
muler la règle.

Activité 5
Exercice
CORRIGÉ
Les Hollandais, les Français / lesquels -
CAHIER D'EXERCICES - 5 • page 39 Le Danemark / lequel - Une question /
laquelle
Déroulement (10 min)
Modalités : par deux et en grand groupe. Activité 6

Lire la consigne et demander aux apprenants de faire l’activité par deux. Pour la mise EXEMPLE DE PRODUCTION
en commun en grand groupe, noter les réponses des élèves au tableau. (Réponses : voir En Autriche, au collège on a
1 170 heures de cours par an. On
page 168 du guide.) consacre 156 heures à l’étude de
la langue nationale. Dans l’emploi
du temps, les cours de langues
Production écrite représentent environ 23 % et les
mathématiques 11 %.
En Autriche, 38 % ne lisent jamais de
ACTIVITÉ 6 • page 37 livre mais 70 % écoutent de la musique
tous les jours. Les Autrichiens passent
peu de temps sur un ordinateur : la
Déroulement (20 min) moitié des Autrichiens n’utilisent jamais
d’ordinateur et 63 % ne vont jamais
Compétence travaillée : expression écrite. sur internet.

Modalités : par deux.


Lire la consigne et demander aux apprenants de travailler par deux. Le travail se fait soit
dans la classe si l’enseignant peut procurer aux élèves les documents dans lesquels ils
peuvent trouver des informations, soit en dehors de la classe (à la bibliothèque ou à la
maison).

( 65
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
Des informations sur les heures consacrées aux différentes matières en Europe sont
accessibles sur http://www.eurydice.org/ (Document « Chiffres clés de l’éducation en
Europe » téléchargeable.) Des informations sur les pratiques culturelles en Europe sont
accessibles à l’adresse suivante : http://www.stat.gouv.qc.ca/observatoire/symposium
2002/Skaliotis.pdf.

BD : « Raph’ et Potétoz »

• pages 38 et 39
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes


simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
Activité 1 quotidienne.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
CORRIGÉ simples reliées par des connecteurs simples.
Il y a deux personnages principaux et
un troisième qui apparaît à la fin. La
BD se lit de gauche à droite, sauf les
cases 6, 7 et 8 qui se lisent de droite à OBJECTIFS
gauche, et de haut en bas.
Communication
– Comprendre une BD sur les BD.
Linguistique
– Lexique Quelques expressions familières
– Phonétique [i] / [E] – [è]
(livre de l’élève, page 90)
Socioculturel
– Le monde de la BD.

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Écrire au tableau « Une BD » et procéder à un remue-méninge : « Quels personnages de
BD vous connaissez ? Vous en lisez beaucoup ? Pourquoi ? ». (Réponses variables.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 39

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants répondre aux questions de l’activité.

66 )
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 2 • page 39

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Lire la consigne. Les apprenants lisent individuellement la BD puis choisissent le meilleur
résumé et comparent avec leur voisin. Mettre en commun en grand groupe.

ACTIVITÉ 3 • page 39

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe. Activité 2
– Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun, CORRIGÉ
en grand groupe, l’enseignant note les réponses des élèves au tableau. Résumé 2.
– L’équivalent de « qu’est-ce que tu fais » en langue SMS est « quesstufé ».
– Pour vérifier la compréhension du lexique, proposer une activité d’association des mots
de la BD avec leur équivalent : Activité 3

Exemples : CORRIGÉ
Je galère Qui dégage un magnétisme extraordinaire Cette planche s’appelle « Raph’ et
Potétoz ». Les personnages sont Raph’,
Un max Tous les objets qui utilisent le nom d’un produit de base
une adolescente, et son chien Potétoz.
Charismatique Oui Raph’ est dans sa chambre et son chien
Qui cartonne Multiples entre. Elle doit faire une planche de
Les produits dérivés Il n’y a plus qu’à se mettre au travail BD pour son cours d’arts plastiques et
son chien lui suggère de créer un héros
En cascade Je fais quelque chose de difficile
(Super Potétoz). Il parlent d’empire, de
Le marketing La stratégie commerciale (la publicité, la vente, etc.) fortune et de gloire parce qu’ils vont
Y’a plus qu’à Beaucoup devenir riches et célèbres grâce aux
Yes / Ouaip Qui a beaucoup de succès nombreux albums et produits dérivés.
À la fin, Raph’ et Potétoz travaillent
Réponses : ensemble pour trouver une bonne idée
pour créer un empire et un adolescent
Je galère ➝ Je fais quelque chose de difficile
(le frère ?) entre dans la chambre.
Un max ➝ Beaucoup L'équivalent de « qu'est-ce que
Charismatique ➝ Qui dégage un magnétisme extraordinaire tu fais ? » en langue SMS est
Qui cartonne ➝ Qui a beaucoup de succès « quesstufé ».

Les produits dérivés ➝ Tous les objets qui utilisent le nom d’un produit de base
En cascade ➝ Multiples
Le marketing ➝ La stratégie commerciale (la publicité, la vente, etc.)
Y’a plus qu’à ➝ Il n’y a plus qu’à se mettre au travail
Yes / Ouaip ➝ Oui

– Proposer aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré AU FAIT !

( 67
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE

Production écrite
Déroulement (20 min)
Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
En sous-groupe, les apprenants imaginent un héros de bande-dessinée : ils le dessinent,
lui donnent un nom et écrivent un texte pour expliquer qui il est (pourquoi c’est un
héros, s’il a des pouvoirs particuliers, où il vit, qui est son ennemi, etc.)
Ils écrivent un petit texte pour raconter une de ses aventures : le héros doit sauver un
groupe d’adolescents enlevés par son ennemi.
Ils dessinent ensuite une planche (une dizaine de cases) pour transformer leur histoire
en bande dessinée.
Les planches peuvent être affichées dans la classe et un vote peut être organisé pour
choisir les meilleures.

Pour votre information


La bande dessinée
La bande dessinée (BD ou bédé) est souvent appelée le neuvième art.
Quelques mots pour décrire les différents éléments dont sont composées
les bandes dessinées :
- la case est une vignette contenant un dessin ;
- le strip (de l’anglais « bande ») ou le bandeau est une suite de cases,
disposées sur une ligne ;
- la planche est un ensemble de cases, souvent disposées sur plusieurs
lignes ;
- les bulles sont des textes intégrés aux vignettes pour transcrire les
dialogues des personnages. Pour les pensées ou les rêves, elles ont souvent
une forme de nuage ;
- une série est un ensemble d’albums reliés par un thème ou un per-
sonnage.

68 )
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
CHANSON « Le pouvoir des fleurs »

• pages 40 et 41
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements : peut compren-


dre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés ayant trait
à un sujet courant.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Écriture créative : peut écrire des poèmes courts et simples.
S’adresser à un auditoire : peut faire un bref exposé sur un sujet relatif à sa
vie quotidienne, donner brièvement des justifications et des explications pour ses
opinions. Activité 1

CORRIGÉ
OBJECTIFS Réponses variables.

Communication
– Comprendre une chanson engagée et poétique.
Linguistique
– Lexique Les fleurs
Les sentiments
Socioculturel
– Le message pacifiste.
– Une chanson française.

Sensibilisation

ACTIVITÉ 1 • page 41

Déroulement (3 min)
Modalités : en grand groupe.
Faire observer la photo de Laurent Voulzy et poser les questions de l’activité.

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 2 • page 41

Déroulement (10 min)


Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.

( 69
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
a.
Faire écouter la chanson une première fois livres fermés et poser la question de l’activité
en grand groupe.
b.
Poser les questions de l’activité en grand groupe.
c.
Lire la consigne. Les apprenants lisent individuellement le texte de la chanson et font
l’activité par deux.

ACTIVITÉ 3 • page 41

Déroulement (5 min)
Activité 2
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
CORRIGÉ Modalités : en grand groupe.
a.
Poser la question de l’activité en grand groupe.
C’est de la musique pop, de la variété
française.

b. Compréhension finalisée
1. Faux - 2. Vrai

c. ACTIVITÉ 4 • page 41
2. (« je m’souviens, on avait des projets
pour la terre [...] on laissait nos cœurs
au pouvoir des fleurs [...] je m’souviens, Déroulement (10 min)
on avait des chansons, des paroles [...]
qu’écoutait en rêvant la petite fille au Compétence travaillée : compréhension écrite.
tourne-disque folle ») - 4. (« Changer Modalités : par deux et en grand groupe.
le monde, changer les choses avec
des bouquets de roses, changer – Lire la consigne et laisser les apprenants réaliser l’activité par deux. Pour la mise en
les femmes, changer les hommes commun, l’enseignant note les réponses des élèves au tableau.
avec des géraniums [...] changer les
– Pour le lexique, l’enseignant peut proposer d’associer les noms de fleurs avec des
âmes, changer les cœurs avec des
bouquets de fleurs, la guerre au vent, photos ou des dessins qu’il propose à la classe.
l’amour devant grâce à des fleurs des
champs ») - 6. (« tout changer en
douceur [...] la guerre au vent, l’amour Production écrite
devant [...] changer le vieux monde
pour faire un jardin »)
ACTIVITÉ 5 • page 41

Activité 3 Déroulement (15 min)


CORRIGÉ Compétence travaillée : expression écrite.
Réponses variables : la paix, l’amour, la Modalités : par deux et en grand groupe.
douceur...
Lire la consigne et laisser les apprenants réaliser l’activité par deux. Demander de
rédiger les rimes sur une feuille puis afficher le travail de chaque groupe dans la classe.
Activité 4 L’enseignant peut procéder à un vote pour choisir les meilleures rimes.
CORRIGÉ
roses, géraniums, fleurs des champs

70 )
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE
Production orale

ACTIVITÉ 6 • page 41

Déroulement (20 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre et en grand groupe.
Lire la consigne et les laisser les apprenants réaliser l’activité en sous-groupe : dans
chaque sous-groupe, un secrétaire prend des notes pour rendre compte ensuite à l’oral
en grand groupe des idées du groupe.

ACTIVITÉ 7 • page 41

Déroulement (20 min) Activité 5

Modalités : en grand groupe. EXEMPLE DE PRODUCTION


On laissait nos âmes au pouvoir des
Lire la consigne et réaliser l’activité en grand groupe.
femmes.
Changer les hommes avec des
bouquets de géraniums
Imagine l’avenir, le bonheur, les fous-
Pour votre information rires

Laurent Voulzy
Né en 1948 à Paris, c’est un chanteur et compositeur français influencé par
la pop anglaise, la musique brésilienne, la techno.
Il cumule les carrières de compositeur pour Alain Souchon, avec un nombre
de tubes impressionnant (Bidon, Allô maman bobo, Jamais content, Papa
mambo, Y’a d’la rumba dans l’air, La Ballade de Jim, etc.), et de chanteur,
avec des chansons à succès dont les paroles sont écrites par Alain Souchon
(Le Rêve du pêcheur, Les Nuits sans Kim Wilde, Paradoxal système, My
Song of You, Le Pouvoir des fleurs, Bopper en larmes, Le soleil donne, etc.).
Belle-Île-en-Mer, un de ses grands succès, a été élue meilleure chanson des
années 1980.

( 71
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 Compréhension de l’écrit : /10


Tu vas entendre deux fois une émission radio. Lis l’article suivant puis réponds aux questions en
Lis d’abord les questions (1 minute). cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant l’infor-
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie mation demandée.
pas de répondre à toutes les questions.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre
à toutes les questions.
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte
L’argent de poche
(X) ou en écrivant l’information demandée. des jeunes en France
1. Émilie Pajoli travaille dans une organisation
La moitié des jeunes Français de 7 à
contre le racisme. /1
15 ans reçoivent de l’argent de poche,
Vrai  Faux 
mais il y a des différences entre les filles
2. Émilie Pajoli vient pour parler d’une enquête
et les garçons.
sur le bien-être des enfants dans tous les pays
du monde. /1
En France, les parents donnent en moyenne 23 euros
Vrai  Faux 
par mois à leur enfant mais cette somme évolue avec
3. Les enfants ont plus de bien-être l’âge : entre 7 et 10 ans, un enfant reçoit 12 euros par
(4 réponses) /4 mois, entre 11 et 13 ans, 16 euros, et entre 14 et 15 ans,
 en Suède.  en France.
30 euros.
 aux Pays-Bas.  aux États-Unis.
Les filles ont moins d’argent de poche : elles reçoivent en
 au Royaume-Uni.  en Finlande.
moyenne 16 euros et les garçons 28 euros.
 au Danemark.
L’argent de poche des enfants en France représente 2 mil-
4. Les enfants ont moins de bien-être liards d’euros. C’est le prix de 1000 appartements !
(2 réponses) /2 Comment dépensent-ils cet argent ? Selon l’étude, les
 en Espagne.  aux États-Unis. garçons s’en servent surtout pour acheter des jeux vidéos
 aux Pays-Bas.  en Norvège. et du matériel électronique (lecteur MP3, téléphone por-
 au Royaume-Uni. table etc.). Les filles, elles, sont plus intéressées par les
5. Les enfants ont plus de bien-être dans les pays vêtements et les chaussures.
très riches. /1 Garçons ou filles, ils sont en général plutôt raisonnables :
Vrai  Faux  ils ne dépensent pas tout de suite leur argent et préfèrent
le garder pour faire de gros achats.
6. La France est en dernière position. /1
Vrai  Faux 

72 )
SÉQUENCE 66
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


1. C’est un article sur l’argent que les parents
donnent à leurs enfants.
Vrai  Faux 
/1
Festival international de la
2. 30 % des jeunes ont de l’argent de poche
BANDE DESSINÉE
en France. /1 Angoulême
Vrai  Faux  25-28 janvier 2007
3. Quelle est la situation correcte ? /1
 Les enfants de 7 à 15 ans ont la même
quantité d’argent de poche. 3 Formules pour vivre le 34e Festival
 Les enfants plus jeunes ont plus d’argent selon vos passions, en famille, entre amis et
de poche. entre collectionneurs :
 Les enfants plus âgés ont plus d’argent
de poche. PASS FAMILLE
4. Les filles ont 12 euros de plus. /1 16 € / jour
Vrai  Faux  (1 adulte + 1 enfant 7 / 17 ans)
5. Avec son argent de poche, un garçon Enfant supplémentaire : 5 €
peut acheter 1000 appartements. /1 Adulte supplémentaire : 9 €
Vrai  Faux 
6. Qui achète quoi ? PASS DÉCOUVERTE
Coche les bonnes réponses. /4
11 € / jour
Garçons Filles
Des livres   PASS COLLECTOR
Des chaussures  
13 € / jour
Des téléphones portables  
29 € / 3 jours
Des bonbons  
Des vêtements  
L’accès au Festival est gratuit pour les enfants de
Des lecteurs MP3   moins de 7 ans
7. Les garçons dépensent l’argent tout de suite mais
pas les filles. /1
Vrai  Faux 
Exercice en interaction : /10
Tu simules un dialogue avec le professeur ou un autre
Production écrite : /10 élève.
Avec ton ami(e), vous allez au Festival de la bande
Tu es intéressé(e) par l’événement annoncé et tu écris
dessinée. Tu téléphones pour réserver une chambre
un mail à un(e) ami(e) pour lui en parler et lui proposer
d’hôtel à Angoulême.
d’y aller ensemble.

( 73
Tu organises une vente dans ton collège
pour une association caritative

Le projet, par son résultat concret à obtenir, constitue l’approche


actionnelle du module.
Le projet reprend tous les objectifs du module, toutes les compétences
travaillées à travers une série de tâches contextualisées à réaliser,
lors desquelles les apprenants vont être amenés à intéragir.
Le projet s’articule en trois parties : une mise en route pour permettre
aux apprenants d’entrer dans la thématique et présenter le projet
qu’ils vont réaliser ; une activité de réception pendant laquelle les
apprenants vont (re)mobiliser les moyens linguistiques et fonctionnels
nécessaires à la réalisation du projet et se placer dans le contexte
situationnel ; la réalisation du projet lui-même lors de laquelle chaque
groupe travaillera en autonomie guidée.

• pages 42 et 43
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur


la plupart des écrits simples, tels que de courts articles de journaux décrivant des
faits.
S’adresser à un auditoire : peut faire un bref exposé préparé sur un sujet
familier.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.

❚ Mise en route
– L’enseignant présente le projet : expliquer aux élèves qu’ils vont organiser une vente
dans leur collège en faveur d’une association caritative.
En grand groupe, demander : « Qu’est ce que c’est une association caritative ? ». (Des
personnes qui se réunissent pour aider les autres.)
– Demander : « Vous connaissez d’autres types de groupements de personnes pour aider
les autres ? ». (Les ONG.)

74 )
❚ 1re tâche : Réception d’informations sur des associations
caritatives françaises en vue de préparer la vente
1re ÉTAPE - 1 • page 42
Déroulement (35 min)
Compétences mises en œuvre : compréhension écrite.
Modalités : en sous-groupe de quatre ou cinq et en grand groupe.
a.
– Laisser les apprenants lire les définitions et demander : « Quelles différences vous voyez
entre une association et une ONG ? ». (Une ONG est indépendante des gouvernements
et peut intervenir partout dans le monde.)
– En grand groupe, demander d’observer la liste des sites d’associations caritatives et
de solidarité françaises et de relever les types d’informations qu’ils voient. (Le nom de
l’association, le logo, l’adresse du site Internet et, parfois, une photo et un slogan.)
– En sous-groupe, les apprenants complètent le tableau suivant :

1 2 3 4
Le nom de Emmaüs Les restaurants Plan France Armée du salut
l’association France du cœur
Le projet Aider Distribuer Aider Aider
commun les personnes des repas aux les enfants les personnes
défavorisées personnes défavorisées
défavorisées.

Le slogan Les relais du Avec les Reconstruire


cœur enfants des vies

b.
Poser la question de l’activité et laisser les apprenants faire la liste des ONG et asso-
ciations caritatives qu’ils connaissent. Pour chacune, ils essaient de préciser le projet
commun. Pour la mise en commun, chaque groupe propose sa liste et l’enseignant note
les noms et les projets communs au tableau.
(Pour des informations sur les associations et les ONG, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/
Portail:Humanitaire)

❚ 2e tâche : Organisation d’une vente dans le collège


pour une association caritative
1 re ÉTAPE - 2 • page 43
Déroulement (20 min)
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité : ils choisissent

( 75
l’association (ou créent son nom), précisent son projet commun, reproduisent (ou créent)
son logo, son slogan, son adresse internet.

2 e ÉTAPE - 3 • page 43

Déroulement (10 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité.

3 e ÉTAPE - 4 • page 43

Déroulement (15 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité. Chaque groupe
répartit les objets choisis lors de l’activité précédente dans les différentes catégories
proposées.

4e ÉTAPE - 5 • page 43

Déroulement (20 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
a.
Lire la consigne : chaque groupe rédige un texte de présentation de l’association choisie
(nom, slogan, projet commun, missions déjà remplies...).
b.
– Lire la consigne. Chaque groupe organise son « stand » de vente : ils affichent leur
texte de présentation, la liste des objets à vendre et leurs prix.
– Procéder à la vente : les élèves de la classe visitent les stands, choisissent l’association
qu’ils souhaitent aider et les objets qu’ils achètent (virtuellement !).

5 e ÉTAPE - 6 • page 43

Déroulement (20 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre et en grand groupe.
Lire la consigne. Chaque groupe fait le bilan de sa vente puis le présente au reste de la
classe. Le groupe qui a vendu le plus a gagné.

76 )
Évaluation
Évaluation
MODALITÉS : individuellement.

•pages 44 et 45
ACTIVITÉ 1 • page 44

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 2 • page 44

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.
Activité 1
ACTIVITÉ 3 • page 44 CORRIGÉ
avant - il y a - depuis - quand j’étais
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand petite - après

groupe.
Activité 2
CORRIGÉ
ACTIVITÉ 4 • page 44
1. Kimya était contente de me voir
hier soir, je ne l’avais pas vue depuis
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand six mois. - 2. J’étais malade hier soir,
j’avais trop mangé à la fête. - 3. J’ai
groupe.
joué au foot mercredi après-midi, mon
père m’avais donné un ballon pour mon
anniversaire. - 4. Je ne suis pas allée au
ACTIVITÉ 5 • page 45 cinéma avec Ali et Mathieu, j’avais déjà
vu le film. - 5. Le prof m’a fait rester
après le collège, je n’avais pas fait mes
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand devoirs. - 6. Simone n’est pas venue à
groupe. la piscine, elle avait oublié son maillot
de bain.

ACTIVITÉ 6 • page 45 Activité 3


CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand attentivement - tranquillement -
groupe. discrètement - clairement - lentement -
nerveusement

Activité 4
Activité 5 CORRIGÉ
CORRIGÉ 1. Les plantes de café sont cultivées
par des paysans en Éthiopie. - 2. Les
laquelle - lequel - lesquelles - lesquels - laquelle paysans qui cultivent ce café sont payés
correctement. - 3. Le café est distribué
à des supermarchés par le producteur
Activité 6
en France et ailleurs. - 4. Ce café est
acheté par beaucoup de Français. -
CORRIGÉ
5. Des aides pour l’Ethiopie sont
1. Un gardien de but (B) - 2. Un chevalier (A) - 3. Un journaliste (D) - 4. Un jardinier ((E) - 5. Une chanteuse (C) - 6. Une financées par l’argent du café. - 6. Des
collégienne (G) - 7. Un soldat (F) écoles sont créées grâce au café.

( 77
MODULE 3
le monde
communique
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE Avec des si...
Lyli veut un portable

•pages 48 et 49
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations.
Conversation : peut faire et accepter une offre.

Activité 1
OBJECTIFS
CORRIGÉ
Ils marchent et parlent. Lyli pense à un
Communication
téléphone portable et demande peut- – Demander quelque chose.
être à ses parents de lui en acheter un.
– Convaincre.
– Poser des conditions.
Activité 2 – Protester.
Linguistique
LYLI : Maman et papa, j’ai quelque – Grammaire Le futur
chose à vous demander. Si + présent, futur
LE PÈRE DE LYLI : Pour la boum de samedi,
nous avons déjà dit oui. – Lexique Le téléphone portable
LYLI : Non, ce n’est pas pour la boum.
La condition
C’est… je voudrais avoir un téléphone
portable. – Phonétique [Ì] / [w]
LA MÈRE DE LYLI : Quoi ? Mais tu es trop
(livre de l’élève, page 90)
jeune !
LYLI : J’ai 14 ans ! Socioculturel
LA MÈRE DE LYLI : 14 ans, c’est jeune. Et
– Les jeunes et le téléphone portable.
un portable, c’est cher. Non, je ne suis
pas d’accord !
LYLI : C’est pas juste !
LE PÈRE DE LYLI : Plus tard, Lyli. Sensibilisation
LYLI : Mais quand ?
LE PÈRE DE LYLI : Peut-être pour ton
anniversaire, l’année prochaine. Si tu ACTIVITÉ 1 • page 48
travailles bien au collège, tu auras un
téléphone.
LA MÈRE DE LYLI : Si tu fais des progrès
Déroulement (5 min)
en français, on t’achètera un téléphone.
LYLI : Si… si… pourquoi ces
Modalités : en grand groupe.
conditions ? Je travaille bien, je n’ai pas
de problèmes à l’école, mes copines,
– Faire observer la photo et demander : « Qui vous voyez ? ». (Une famille (des parents
elles, ont un portable et moi, non. Si j’ai et leur fille) dans la rue.)
un téléphone, je travaillerai plus, vous – Poser les questions de l’activité.
serez plus tranquilles, je ne téléphonerai
pas avec votre téléphone… Si j’ai un
portable, je rangerai ma chambre !
LA MÈRE DE LYLI : Bonne idée !
LYLI : C’est oui, maman chérie ?

80 )
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 2 • page 48

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
– Faire écouter l’enregistrement une première fois. Demander en grand groupe : « Qui
vous avez entendu ? ». (Lyli, une adolescente, et ses parents.)
– Réaliser l’activité et demander de justifier les réponses.
– Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré On dit : Pour demander
quelque chose à ses parents et Pour protester quand on n’est pas content(e).

Activité 2 (suite)
Compréhension finalisée
CORRIGÉ
ACTIVITÉ 3 • pages 48-49 1. d’un téléphone portable (Lyli
demande à ses parents de lui acheter
un téléphone portable : « Je voudrais
Déroulement (20 min) avoir un téléphone portable. »)
2. Faux (Les parents de Lyli disent
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
qu’elle est trop jeune et qu’un
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe. téléphone c’est cher. Lyli proteste.)

a.
Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement une deuxième fois. Les apprenants Activité 3
vérifient leur réponse par deux en lisant le dialogue.
CORRIGÉ
b. a.
Lire la consigne et laisser les apprenants réaliser l’activité par deux. Pour la mise en Un portable.
commun en grand groupe, l’enseignant note les réponses données par les élèves au b.
tableau. Lyli veut un téléphone.
Elle donne 4 arguments pour convaincre
ses parents.
Réflexion sur le fonctionnement de la langue. Si j’ai un téléphone / Si j’ai un
Modalités : en grand groupe. portable :
- je travaillerai plus
– Demander aux apprenants d’observer les phrases et poser la question : « Comment - vous serez plus tranquilles
- je ne téléphonerai pas avec votre
ces phrases sont organisées ? ». (Il y a deux parties : une partie (si + présent) qui donne
téléphone
la condition, et une partie (au futur) qui donne le résultat.) - je rangerai ma chambre
– Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : SI + PRÉSENT, Les parents ne sont pas d’accord.
FUTUR et reformuler la règle. Ils donnent deux conditions.
Tu auras un téléphone / On t’achètera
un téléphone :
c. - si tu travailles bien au collège
Poser la question de l’activité en grand groupe et demander de justifier leurs réponses. - si tu fais des progrès en français

c.
Elle aura son portable si elle fait ce que
ses parents lui demandent.

( 81
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 4 • page 49

Déroulement (15 min)


Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en
commun en grand groupe, demander à des volontaires de venir au tableau noter les
réponses.
– Demander aux apprenants d’observer les verbes et de décrire comment ils sont
conjugués.
– Pour conjuguer au futur on ajoute les terminaisons du futur à la base du verbe à
l’infinitif, sauf pour être et avoir qui sont irréguliers.)
– Faire observer la conjugaison du verbe travailler au futur et demander à quoi ressem-
Activité 4 blent les terminaisons. (Les terminaisons du futur ressemblent au verbe avoir conjugué
au présent sauf pour vous et nous.)
CORRIGÉ – Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE FUTUR
avoir : tu auras
et reformuler la règle.
être : vous serez
acheter : on t’achètera
travailler : je travaillerai
téléphoner : je ne téléphonerai pas Exercice
ranger : je rangerai
ACTIVITÉ 5 • page 49

Activité 5 Déroulement (10 min)


CORRIGÉ Modalités : par deux et en grand groupe.
1. Je changerai de vêtements.
2. Je ne regarderai pas la télévision.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en
3. Je préparerai le petit déjeuner commun, demander à des volontaires de venir écrire les phrases au tableau.
chaque matin.
4. Je serai gentille avec la voisine.
5. Je n’inviterai pas mes copines tous
les week-ends. Production orale

ACTIVITÉ 6 • page 49

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en grand groupe.
Réaliser l’activité sous forme de forum. Diviser la classe en deux groupes : un groupe
composé des élèves qui ont un portable et un groupe composé de ceux qui n’en ont
pas. Les élèves du groupe « avec portable » expliquent depuis combien de temps ils ont
un portable, si cela a été difficile de l’obtenir, s’ils ont dû respecter des conditions. Les
élèves du groupe « sans portable » expliquent s’ils veulent un portable, s’ils en ont déjà
demandé un à leurs parents, pourquoi leurs parents ont refusé ou s’ils ont accepté sous
certaines conditions.

82 )
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 7 • page 49

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et demander aux élèves de travailler par deux en utilisant les expres-
sions de l’encadré POUR VOUS AIDER. Pour la mise en commun en grand groupe, chaque
binôme joue la situation devant la classe.

Si on avait un portable...

• pages 50 et 51
CADRE DE RÉFÉRENCE A2
Activité 7

EXEMPLE DE PRODUCTION
Elève 1 : Je pars en week-end avec mes
Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement
parents. Tu peux me prêter ton lecteur
identifier le sujet d’une discussion. MP3 pour le voyage en voiture ?
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la Elève 2 : Ah, non !
Elève 1 : Sois sympa ! Si tu me prêtes
plupart des écrits simples. ton MP3, je te laisserai utiliser mon
Monologue suivi : peut décrire quelque chose par une simple liste de points. portable pour envoyer des textos.
Elève 2 : Ok, mais je te prêterai mon
MP3 si tu me prêtes ta Nintendo DS.
Elève 1 : Bon, d’accord. Marché conclu !
OBJECTIFS
Communication
– Faire une hypothèse.
– Répondre la même chose.
Linguistique
– Grammaire Le conditionnel
Si + imparfait, conditionnel
– Lexique Le téléphone multimédia
L’hypothèse
– Phonétique [Ì] / [w]
(livre de l’élève, page 90)
Socioculturel
– Les jeunes et le téléphone portable.

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Faire observer la photo et demander : « Qui vous voyez ? Où sont-ils ? Que font-ils ? ».
(Lyli parle avec une fille et un garçon dans la cour du collège.)

( 83
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE
– Demander « À votre avis, ils parlent de quoi ? ». (Ils parlent probablement du télé-
phone portable que Lyli a demandé à ses parents d’acheter.)
– Demander « Qu’est-ce qu’on peut faire en plus de téléphoner avec un portable ? ».
(On peut envoyer des textos, télécharger et écouter de la musique, prendre des photos,
etc.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 50

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension orale.
Activité 1 Modalités : en grand groupe.
– Faire écouter l’enregistrement une première fois et demander : « Qui vous avez
AMINATA : Alors, t’en a parlé à tes entendu ? De quoi ils parlent ? ». (Lyli et deux amis : une fille et un garçon, Mamadou.
parents ?
LYLI : Oui, hier soir... Ils parlent de téléphones portables.)
AMINATA : Alors… ? – Lire la consigne et faire l’activité. Demander de justifier les réponses.
LYLI : Ben, ils n’ont pas l’air chauds.
AMINATA : Moi non plus, ils veulent pas. – Demander aux élèves de lire les encadrés page 51, On dit... Pour dire que quelqu’un
LYLI : Ah, c’est dommage ! Si on avait n’est pas d’accord et Pour dire qu’on a la même opinion.
un portable, on s’appellerait tous les
soirs !
AMINATA : J’aurais plus besoin de
prendre le téléphone de mes parents. ACTIVITÉ 2 • page 50
LYLI : Mon petit frère serait trop jaloux.
AMINATA : Les garçons, vous nous
enverriez des textos... Déroulement (5 min)
LYLI : Mamadou, tu me téléchargerais
des sonneries trop cool. Compétence travaillée : compréhension orale.
AMINATA : Et on pourrait même se
prendre en photo pendant les cours ! Modalités : en grand groupe.
LYLI : Ben, non! Si tout le monde faisait
ça, les profs interdiraient les portables – Faire écouter l’enregistrement une deuxième fois et faire l’activité. Demander de jus-
en classe ! tifier les réponses.
MAMADOU : Mais vous rêvez, les filles !
Les téléphones sont déjà interdits en – Demander aux élèves de lire les encadrés page 51, On dit... Pour dire à quelqu’un
classe. qu’il se trompe.
LYLI : Ben, Ulysse, il l’a en classe ! Il a
même essayé de tricher au contrôle
de math !
MAMADOU : Oui, mais si un prof Compréhension finalisée
l’attrapait, il aurait des problèmes...

CORRIGÉ ACTIVITÉ 3 • page 50


1. Faux (Les parents de Lyli « n’ont
pas l’air chauds » pour lui acheter un Déroulement (15 min)
portable et son amie dit : « Moi non
plus, ils veulent pas. »). a.
2. De ce qu’on peut faire avec un
portable. Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
– Lire la première partie de la consigne et faire écouter l’enregistrement une troisième
fois. Les élèves notent les réponses individuellement puis vérifient leurs réponses par
deux en lisant le dialogue. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note
les réponses au tableau.

84 )
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE
– Demander aux élèves de lire l’encadré AU FAIT !
– Lire la deuxième partie de la consigne et laisser les apprenants répondre en grand
groupe.
– Demander aux élèves d’observer le dessin page 51 Ce qu’on peut faire avec les
téléphones mobiles multimédias.

b.
Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.

c.
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : SI + Activité 2
IMPARFAIT, CONDITIONNEL et reformuler la règle.
CORRIGÉ
1. Vrai (Lyli et son amie pensent qu’on
ACTIVITÉ 4 • page 51 peut utiliser le portable en classe et
Mamadou dit : « Vous rêvez les filles !
Les téléphones sont déjà interdits en
classe. »).
Déroulement (5 min) 2. Ulysse.
3. Un texto / s’appeler
Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en grand groupe. Activité 3
Poser la question en grand groupe. CORRIGÉ
a.
- On peut s’appeler tous les soirs,
ACTIVITÉ 5 • page 51 envoyer des textos, télécharger des
sonneries trop cool, se prendre en
photo.
Déroulement (15 min) - On peut aussi faire des films, aller sur
Internet, envoyer des MMS, téléphoner
Réflexion sur le fonctionnement de la langue. en visiophonie, etc.

Modalités : par deux et en grand groupe. b.


On n’a pas de portable = hypothèse
– Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Pour la mise en commun, noter Imparfait

les réponses au tableau. c.


On ne s’appelle pas tous les soirs. =
– Demander aux apprenants d’observer les verbes et de décrire comment ils sont résultat de l’hypothèse
conjugués. (Pour conjuguer au conditionnel on ajoute les terminaisons du conditionnel Conditionnel
à la base du verbe au futur.)
– Faire observer la conjugaison du verbe appeler au conditionnel et demander à quoi Activité 4
ressemblent les terminaisons. (Les terminaisons du conditionnel sont les mêmes que les CORRIGÉ
terminaisons de l’imparfait.) Réponses variables.
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré Le conditionnel
et reformuler la règle en faisant bien noter que les trois personnes du singulier et la Activité 5
troisième personne de pluriel se prononcent de la même manière.
CORRIGÉ
avoir : j’aurais, il aurait
être : il serait
appeler : on s’appellerait
envoyer : vous enverriez
interdire : ils interdiraient
télécharger : tu téléchargerais
pouvoir : on pourrait

( 85
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE

Exercice

CAHIER D'EXERCICES - 6 • page 46

Déroulement (15 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et demander aux apprenants de faire l’activité par deux. Pour la mise
en commun en grand groupe, noter les réponses des élèves au tableau. (Réponses : voir
page 169 du guide.)

Production orale

Activité 6
ACTIVITÉ 6 • page 51

EXEMPLE DE PRODUCTION Déroulement (20 min)


Si j’avais un portable multimédia, je
Compétence travaillée : expression orale.
regarderais les clips vidéo de mes
chanteurs préférés, je téléchargerais Modalités : par deux et en grand groupe.
des fonds d’écran et des sonneries trop
cool, je tchaterais avec mes copains Lire la consigne et demander aux élèves de travailler par deux. Pour la mise en commun
et je leur enverrais des MMS pour en grand groupe, chaque binôme donne un exemple.
partager avec eux ce que je vois, etc.

Pour votre information


Le portable : quelques chiffres pour la France
Le mobile est un équipement jeune et populaire : le taux d’équipement
varie très peu d’une catégorie sociale à l’autre, mais c’est l’âge qui
constitue le critère le plus discriminant : 94 % des 15-17 ans et 95 % des
18-24 ans en possèdent un alors que 53 % seulement des 60 ans et plus
sont équipés.

86 )
SÉQUENCE 77
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


La nature et la durée des épreuves sont équivalentes au test d’évaluation de la séquence 6 page 74.
Le barème de notes est également identique.

À l’occasion de la mise en place en France du recyclage


Compréhension orale : /10
des déchets électroniques, l’association Emmaüs, qui lutte
Tu vas entendre deux fois un micro-trottoir. contre la pauvreté, la misère et l’exclusion, lance l’opération
Lis d’abord les questions (1 minute). « Donnez une seconde vie à votre portable ». Elle propose de
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie récupérer les vieux portables pour les réparer et les revendre
pas de répondre à toutes les questions. à petit prix.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre L’opération a trois objectifs : elle participera au respect de
à toutes les questions. l’environnement, elle créera des emplois pour des personnes
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte en difficulté et elle permettra aux personnes qui n’ont pas
(X) ou en écrivant l’information demandée. beaucoup d’argent de s’acheter un téléphone.
1. Un journaliste interroge deux jeunes filles et un
jeune homme dans la rue. /1
Vrai  Faux  1. C’est un article sur le recyclage
2. Les personnes interrogées /1 des ordinateurs. /1
 n’ont pas de téléphone portable. Vrai  Faux 
 imaginent leur vie sans portable.
2. Les vieux appareils électroniques seront
3. Qui dit quoi ? /5 transformés en appareils neufs. /1
Fille 1 Fille 2 Garçon Vrai  Faux 
Se sentir seule dans la rue. 3. Que permettra le recyclage des vieux appareils
électroniques ? ............................................... /2
Ne plus communiquer par SMS
avec les gens aimés. 4. La récupération de vieux portables est organisée
par l’État. /1
Manquer d’argent.
Vrai  Faux 
Regarder plus les gens
5. Les vieux portables seront remis en état
dans la rue.
de marche. /1
Voir plus souvent les gens aimés.
Vrai  Faux 
4. Le garçon ne cite pas de point positif. /1 6. Les portables réparés seront vendus à un
Vrai  Faux  prix normal. /1
5. Relève deux fonctions du portable citées Vrai  Faux 
par le garçon. /2 7. Quels seront les effets positifs de cette
opération ? .................................................... /3
Compréhension de l’écrit : /10
Production écrite : /10
Lis l’article de Tchatmag suivant puis réponds aux
Tu souhaites participer à l’opération « Donnez une
questions en cochant la réponse exacte (X) ou en
seconde vie à votre portable ». Tu écris un mail à tes
écrivant l’information demandée.
amis pour leur parler de l’opération et leur demander
de donner leurs vieux portables s’ils en ont.
Les portables aussi se recyclent ! Monologue suivi : /10
Depuis le 15 novembre 2006, tous les vieux appareils
Observe et décris le document (Annexe 4, page 189).
électroniques doivent être recyclés. Ils seront transformés pour
Explique quel est le but de ce document et ce que tu
être, en partie, réutilisés. Certaines pièces seront récupérées
pour équiper des appareils neufs. Ce recyclage limitera le en penses.
gaspillage et préservera la nature.

( 87
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE La bonne attitude
Le dossier de la semaine

• pages 52 et 53
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la


plupart des écrits simples.
Comprendre des annonces et instructions orales : peut saisir le point essen-
tiel d’une annonce ou d’un message bref, simple et clair.
Interaction écrite générale : peut écrire de brèves notes simples en rapport
avec des besoins immédiats.

OBJECTIFS
Activité 1 Communication
– Comprendre un article de magazine sur le multimédia.
CORRIGÉ
Le dossier de la semaine traite de
– Énoncer des règles de bonne conduite.
l’utilisation responsable du portable et – Exprimer un souhait/un désir, une nécessité, une volonté, un sentiment.
les règles qu’il faut respecter.
Linguistique
– Grammaire Le subjonctif après un souhait/un désir, une volonté, un
Activité 2 sentiment
L’infinitif : pour énoncer des règles
CORRIGÉ La double négation
a.
– Lexique Le téléphone portable
- La salle de classe, le cinéma, la
bibliothèque, l’hôpital, les transports en Souhait / désir, nécessité, volonté, sentiment
commun. – Phonétique Les consonnes sourdes (tendues) / sonores (relâchées) :
- Exemples de réponses : le
restaurant, le musée, le bureau, etc.
[p] / [b] ; [t] / [d] ; [k] / [g] - (livre de l’élève, page 91)
Socioculturel
b.
Dans la salle de classe. – Le téléphone portable en société.
c.
Téléphoner, recevoir des SMS, prendre Sensibilisation
des photos, jouer, se connecter à
internet.
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Faire observer le titre et demander : « Qu’est-ce que c’est un code de bonne conduite ? ».
(C’est une série de règles à suivre pour avoir un comportement convenable.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 52

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.

88 )
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE
Lire la consigne et laisser les apprenants lire individuellement le document. Poser la
question de l’activité en grand groupe.

ACTIVITÉ 2 • page 52

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
a.
– Lire la première partie de la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour
la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.
– Lire la deuxième partie de la consigne et faire l’activité en grand groupe. L’enseignant
note les réponses au tableau.
Activité 3
b.
Lire la consigne et laisser les apprenants répondre en grand groupe. CORRIGÉ
Je veux que vous respectiez l’interdiction
c. de téléphoner !
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun en ➝ Respecter les interdictions de
téléphoner et de photographier.
grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.
Il faut que nous demandions la permission
avant de photographier quelqu’un.
➝ Demander la permission avant de
Compréhension finalisée
photographier ou filmer.
J’aimerais que les voyageurs mettent leur
Déroulement (10 min) mobile en mode vibreur dans le train.
➝ Mettre en mode vibreur ou
Compétence travaillée : compréhension écrite.
silencieux dans les endroits où le
Modalités : en grand groupe. mobile peut déranger les autres.
Les profs exigent qu’on éteigne notre
– Demander : « Combien de règles de bonne conduite sont énoncées ? ». (Cinq
mobile en classe.
règles.) ➝ Éteindre son mobile pendant les
– Demander : « Est-ce qu’il y en a une que vous ne respectez pas ? ». (Réponses cours.
variables.) J’ai peur que tu reçoives des messages
– Demander aux élèves de lire les encadrés On dit : Pour énoncer des règles et indésirables sur ton portable.
➝ Ne pas passer d’appel ni envoyer
GRAMMAIRE : LA DOUBLE NÉGATION.
de message que l’on n’aurait pas envie
de recevoir.

ACTIVITÉ 3 • page 52
1. Un professeur dans une salle de
classe, une hôtesse de l’air dans un
Déroulement (15 min) avion, etc.
2. Des touristes dans la rue.
Compétence travaillée : compréhension orale. 3. Un voyageur dans un train.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe. 4. Des élèves dans la salle de classe.
5. Des parents dans un magasin de
– Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement : individuellement, les élèves font portables.
correspondre chaque phrase à une proposition du document puis comparent leurs
réponses par deux. Mettre en commun en grand groupe.
– Poser la question de l’activité en grand groupe.

( 89
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 4 • page 53

Déroulement (15 min)


Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : en grand groupe.
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.
– Demander : « Vous connaissez d’autres manières d’exprimer un souhait/un désir ? ».
(Je voudrais, je désirerais, etc.)
– Demander aux apprenants de lire l’encadré On dit... Pour exprimer un souhait.
– Leur demander d’observer les phrases de l’activité 3 et de dire comment sont conju-
gués les verbes après ces expressions. (Au subjonctif)
– Demander aux élèves de rappeler les règles de formation du subjonctif. (On utilise le
radical du verbe conjugué à la troisième personne du pluriel au présent + les terminai-
Activité 4 sons des verbes du premier groupe au présent pour je, tu, il / elle et ils / elles et les termi-
naisons de l’imparfait pour nous et vous. Pour les verbes à deux bases, comme recevoir,
CORRIGÉ
on utilise aussi le radical du verbe conjugué à la première personne du pluriel.)
1. Je veux exprime une volonté.
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE
2. Il faut exprime une nécessité.
3. J’aimerais exprime un souhait/un SUBJONCTIF et reformuler les règles d’utilisation et de formation du subjonctif.
désir.
4. Les profs exigent exprime un volonté.
5. J’ai peur exprime un sentiment. Exercice

Activité 5
ACTIVITÉ 5 • page 53

CORRIGÉ Déroulement (10 min)


1. que je te prenne - 2. que tu finisses -
Modalités : par deux et en grand groupe.
3. que nous prenions / qu’il nous voie /
qu’on soit - 4. qu’ils sortent. Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun,
demander à des volontaires de venir au tableau noter les phrases.
Activité 6

EXEMPLE DE PRODUCTION Production écrite


a.
Ne pas écouter la musique de son
ACTIVITÉ 6 • page 53
portable sans un casque.
Ne pas parler trop fort lorsqu’on a.
téléphone dans un lieu public. Déroulement (15 min)
Ne pas mettre le volume de la sonnerie
trop fort. Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et demander aux élèves de travailler par deux. Pour la mise en commun
en grand groupe, chaque binôme donne ses propositions et l’enseignant les notes au
tableau.

90 )
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE
b.
Déroulement (20 min)
Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : par deux ou individuellement.
Lire la consigne. Si l’activité est réalisée en classe, demander aux élèves de travailler par
deux. Si l’activité se fait en dehors de la classe, les élèves travaillent individuellement.

La question de la semaine

• pages 54 et 55
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la


plupart des écrits simples. Activité 6 (suite)

Interaction écrite générale : peut écrire de brèves notes simples en rapport EXEMPLE DE PRODUCTION
avec des besoins immédiats.
b.
Bonjour,
OBJECTIFS J’ai lu votre dossier sur le code de
bonne conduite avec un portable. Je
Communication suis d’accord avec vous : je pense qu’il
– Comprendre un courrier des lecteurs sur le téléchargement. faut toujours être respectueux des
autres et j’aimerais que les utilisateurs
– Justifier.
de téléphones portables soient plus
– Dire ce qu’on peut / ne peut pas faire. respectueux. Les gens ne mettent pas
– Donner un prix exact / approximatif. souvent leur mobile sur vibreur dans
les lieux publics et j’ai peur que ce soit
– Comparer des coûts. de pire en pire dans l’avenir. Moi, mon
– Exprimer la cause / la conséquence. téléphone est toujours sur vibreur sauf
quand je suis seule chez moi parce
Linguistique
que je ne veux pas que les gens soient
– Grammaire L’infinitif : avoir le droit / ne pas avoir le droit de + infinitif dérangés par la sonnerie. Il faut que les
Le comparatif (verbes) gens apprennent à respecter les autres !

Car / parce que / donc


– Lexique Internet et la musique / la vidéo
– Phonétique Les consonnes sourdes (tendues) / sonores (relâchées) :
[p] / [b] ; [t] / [d] ; [k] / [g] - (livre de l’élève, page 91)
Socioculturel
– Le téléchargement de musique / film / vidéo sur Internet.

Sensibilisation

ACTIVITÉ 1 • page 54

a.
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Faire lire le titre et poser la question de l’activité.

( 91
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE
– Demander ce qu’ils connaissent du téléchargement dans leur pays, ce qui est légal, ce
qui est illégal. (Réponses variables.)

Compréhension
Compréhension globale
b.
Déroulement (10 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
– Laisser les apprenants lire individuellement le document et leur demander de l’iden-
tifier. (C’est une page de courrier des lecteurs de Tchatmagazine. Trois adolescents
posent des questions sur le téléchargement.)
– Faire l’activité en grand groupe et demander de justifier les réponses.
– Demander aux élèves de lire l’encadré On dit... Pour dire ce qu’on peut faire / ce
Activité 1
qu’on ne peut pas faire.
CORRIGÉ
a.
La question de la semaine traite du Compréhension finalisée
téléchargement sur Internet, si c’est
légal ou illégal. ACTIVITÉ 2 • page 54
b.
- Échanger des chansons sur Internet / a.
Interdit. (C’est du piratage, ça s’appelle
le « peer to peer ».)
Déroulement (10 min)
- Copier un CD / Autorisé (Pour la
Compétence travaillée : compréhension écrite.
musique, on a le droit de faire jusqu’à
six copies.) Modalités : par deux et en grand groupe.
- Télécharger une chanson / Autorisé
ou interdit, ça dépend. (On peut
– Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Pour la mise en commun,
télécharger de la musique si on l’enseignant note les réponses au tableau.
passe par un site payant et on peut – Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré DES MOTS POUR...
télécharger la musique de jeunes
Internet.
artistes qui mettent leurs chansons en
ligne pour se faire connaître.)
b.
Déroulement (15 min)
Activité 2
Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
CORRIGÉ Modalités : en grand groupe.
a.
Copier un CD / diffuser un CD sur – Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe.
Internet / échanger via des logiciels / le – Demander aux apprenants de lire l’encadré On dit... Quand on ne connaît pas le
piratage / télécharger de la musique /
prix exact / Pour donner le prix.
passer par un site web / mettre en
ligne. – Demander aux apprenants d’observer les phrases, de dire ce qu’elles expriment et
comment. (Ces phrases expriment des comparaisons avec plus / autant / moins placés
b.
1. Faux : télécharger un film coûte 4 € après le verbe.)
et un clip vidéo environ 2,50 €. – Leur demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE COMPARATIF AVEC
2. Faux : télécharger un film coûte 4 € UN VERBE et reformuler la règle.
et une chanson environ 1 €.
3. Vrai : télécharger un clip vidéo
coûte environ 2,50 € et une chanson
environ 1 €.

92 )
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 3 • page 55

Déroulement (10 min)


Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Pour la mise en commun,
l’enseignant note les réponses au tableau.
– Souligner la deuxième partie des phrases et demander si elles expriment la même idée.
(Non, après donc et ainsi il y a une conséquence et après car il y a une cause. )
– Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour exprimer
la cause / Pour exprimer la conséquence.

Exercice
Activité 3
ACTIVITÉ 4 • page 55 CORRIGÉ
La copie privée de CD est autorisée
Déroulement (10 min) donc on peut copier un CD.
On n’a pas le droit de diffuser une
Modalités : par deux et en grand groupe. chanson sur Internet car c’est illégal.
Les artistes reçoivent des droits
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Mettre en commun en grand d’auteurs ainsi, ils peuvent vivre.
groupe à l’oral.

Activité 4
Production orale
CORRIGÉ
ACTIVITÉ 5 • page 55 1. car - 2. donc - 3. donc - 4. car -
5. donc

Déroulement (20 min)


Activité 6
Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en sous-groupes de 3 ou 4 et en grand groupe. EXEMPLE DE PRODUCTION
- Mes copains veulent que je leur
Lire la consigne et demander aux élèves de travailler en sous-groupe. Un secrétaire prend
envoie des chansons par internet. Est-
des notes pour ensuite rendre compte des pratiques et des opinions du groupe lors de ce légal ? Louis.
la mise en commun. Oui, si tu as acheté le CD tu as le droit
d’envoyer quelques chansons en pièce
jointe dans un mail.
- J’ai acheté un CD de Lily Allen. Est-ce
Production écrite que j’ai le droit de le copier sur mon
MP3 ? Laure.
ACTIVITÉ 6 • page 55 Oui, tu as le droit de copier un CD
sur ton MP3 car la copie privée est
autorisée.
Déroulement (15 min) - Avec un groupe de copains, on a
composé une chanson par internet.
Compétence travaillée : expression écrite. Est-ce qu’on a le droit de la mettre en
Modalités : par deux. ligne ? Yohan.
Oui, vous avez le droit de la mettre en
Lire la consigne et demander aux élèves de travailler par deux. ligne pour vous faire connaître.

( 93
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE
Pour votre information
Les sites de Kamini et Philippe Katerine
http://www.kamini.fr/
http://katerine.free.fr/

Le téléchargement
55 % des internautes français pratiquent le téléchargement. Ils sont plus
nombreux en Grande-Bretagne (59 %) mais moins nombreux aux USA
(47 %). Ce sont les jeunes qui téléchargent le plus régulièrement mais ce
sont également eux qui achètent le plus de disques. L’ordinateur reste la
plate-forme préférée pour le téléchargement, le mobile ne jouant encore
qu’un rôle marginal à l’exception des sonneries MP3.
Selon les pays, un internaute télécharge 53 à 73 fichiers par trimestre
et les contenus les plus téléchargés sont les images, les photos, puis la
musique.

94 )
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 Nombre de SMS en 2007 : ...


Nombre de MMS en 2007 : ...
Tu vas entendre deux fois une émission radio.
Lis d’abord les questions (1 minute).
Compréhension de l’écrit : /10
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie
pas de répondre à toutes les questions. Lis l’article de Tchatmag puis réponds aux questions
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répon- en cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant l’in-
dre à toutes les questions. formation demandée.
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte
(X) ou en écrivant l’information demandée.
1. C’est une émission radio sur l’échange de vœux
pour la nouvelle année. /1 « Moins de blabla, plus de SMS »
Vrai  Faux 
Chaque année depuis 2001, le 6 février commence
2. Pour souhaiter « bonne année », l’opération « Journée sans portable ». Cette date est
les Français ont /2 symbolique car c’est la Saint-Gaston et tout le monde
 envoyé beaucoup de cartes de vœux.
se souvient des paroles de la chanson de Nino Ferrer,
 envoyé beaucoup de SMS.
en 1967, « Gaston y’a l’téléfon qui son et y’a jamais
 envoyé des MMS.
person qui répond ». Ce jour-là, Phil Marso, écrivain et
 téléphoné.
créateur de l’opération, souhaite qu’on réfléchisse aux
3. En 2007, Les Français ont envoyé autant de SMS conséquences positives et négatives du « mobilou »
qu’en 2006. /1 comme il l’appelle.
Vrai  Faux  En 2005, la « Journée sans portable » est deve-
4. La majorité des SMS ont été envoyé entre minuit nue « Moins de blabla, plus de SMS dans les lieux
et une heure du matin. /1 publics ». Pour Phil Marso, il faut que les gens prennent
Vrai  Faux  conscience que le téléphone portable peut déranger les
gens autour et il faut qu’ils téléphonent moins et qu’ils
5. Tous les messages n’ont pas pu être transmis en
envoient plus de SMS.
quelques minutes. /1
  En 2005, 8 % des Français ne voyaient que les défauts
Vrai Faux
du portable et en 2006, ils étaient deux fois plus nom-
6. La majorité des Français a envoyé une photo ou
breux. Les inconvénients cités sont la sonnerie, souvent
une vidéo par MMS. /1
bruyante, et la conversation, également bruyante.
Vrai  Faux 
Donc, moins de blabla s’il vous plaît et plus de SMS,
7. Complète avec la quantité correcte. /3 c’est plus discret !
Nombre de SMS en 2006 : ...

( 95
SÉQUENCE 88
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


1. C’est un article sur les fonctions des 8. Quels sont les défauts du portable cités
portables. /1 par les Français ? /2
Vrai  Faux  .................................................................................
2. La journée sans portable a lieu le 6 février /1 9. Ces deux défauts sont cités car ils font
 parce que c’est la Saint-Gaston. du bruit. /1
 parce que c’est l’anniversaire de Nino Ferrer. Vrai  Faux 
 Il n’y a pas de raison particulière.

3. L’opération « Journée sans portable » a été Production écrite : /10


lancée par un chanteur. /1 Tu as participé à l’opération « Journée sans portable »
Vrai  Faux  et tu as éteint ton portable pendant 24 heures. Dans
4. Quel est le surnom que le créateur de « Journée ton journal, tu racontes cette expérience et comment
sans portable » donne au portable ? /1 tu l’as vécue.
.................................................................................
5. Quel est le but de l’opération ? /1 Entretien dirigé : /10
................................................................................. L’enseignant pose des questions à l’élève sur sa
6. En 2005, l’opération a changé de nom. /1 relation avec le portable : Tu as un portable ? Tu télé-
Vrai  Faux  phones combien de fois par jour ? À qui ? Tu envoies
7. En 2006, 16 % des Français ne voyaient combien de SMS par jour ? À qui ? Comment tu te
que les défauts du portable. /1 comportes dans les lieux publics avec ton portable ?
Vrai  Faux 

96 )
Accros aux médias ? SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
L’expérience de Mélanie

• pages 56 et 57
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des textes courts et
simples contenant un vocabulaire extrêmement fréquent, y compris un vocabu-
laire internationalement partagé.
Interaction orale générale : peut intéragir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations ; peut poser des
questions, répondre à des questions et échanger des idées et des renseigne- Activité 1
ments sur des sujets familiers dans des situations familières prévisibles de la vie
quotidienne. CLÉMENCE : Salut, Jean-Baptiste ! Ça
va ?
JEAN-BAPTISTE : Salut Clémence ! Ça va,
ça va !
OBJECTIFS CLÉMENCE : J’ai tchaté avec Mélanie
Communication hier soir. Elle dit qu’elle va participer à
une expérience pour un magazine. Elle
– Comprendre un dialogue sur une expérience personnelle. demande si on veut y participer aussi.
JEAN-BAPTISTE : Oh ! c’est quoi ?
– Comprendre un extrait de tchat sur une expérience personnelle.
CLÉMENCE : On doit tenir 15 jours sans
– Raconter ce que quelqu’un dit / écrit / demande. un média.
JEAN-BAPTISTE : Quel média ?
– Exprimer la réussite / l ’échec. CLÉMENCE : Au choix : télé, ordi,
– Dire qu’on a la même opinion. téléphone portable, radio ou console de
jeux. Mélanie dit qu’elle a choisi de se
Linguistique passer de son ordi.
JEAN-BAPTISTE : Pendant 15 jours ! C’est
– Grammaire Le discours rapporté un truc de ouf ! Pas pour moi ! Et c’est
L’interrogation indirecte pour quoi faire, cette expérience ?
CLÉMENCE : Elle dit qu’elle devra écrire
– Lexique Les médias un journal pour y noter ses réactions.
Et ça paraîtra dans un article. Elle
Une expérience personnelle : la réussite / l’échec
demande ce qu’on en pense. T’es sûr
Les verbes introducteurs du discours rapporté que ça te branche pas ?
JEAN-BAPTISTE : Non ! non ! non ! Et
– Phonétique [s] / [c] ; [z] / [Â] ; [j] / [Â] même Mélanie, je suis sûr qu’elle y
(livre de l’élève, pages 91-92) arrivera jamais.
CLÉMENCE : Elle se demande si elle va
Socioculturel tenir le coup sans craquer, c’est vrai.
Mais elle dit qu’elle veut essayer. Au
– Les jeunes et les médias. moins pour voir combien de jours elle
tient.
JEAN-BAPTISTE : Et toi ? Qu’est-ce que tu
Sensibilisation lui as répondu ?
CLÉMENCE : Moi, je dis que c’est possible
si on est plusieurs à le faire. Mais j’ai
Déroulement (5 min) pas trop envie non plus.
JEAN-BAPTISTE : Et... si on le fait, il y aura
Modalités : en grand groupe. notre photo dans le magazine ?

– Faire observer la photo des différents médias et demander d’identifier les objets. (Un CORRIGÉ
1. Vrai (« J’ai tchaté avec Mélanie hier
portable, un ordinateur, une télé, une radio, une console de jeux.) soir. »)
– Demander : « À quelle catégorie appartiennent ces objets ? ». (Les médias.) 2. Une expérience (« Elle va participer à
une expérience pour un magazine. »)
– Demander : « Lequel vous utilisez le plus et vous manquerait le plus si vous deviez vous
3. Vrai (« Elle demande si on veut y
en passer ? ». (Réponses libres.) participer. »)

( 97
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 56

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
– Faire écouter l’enregistrement une première fois. Demander au groupe : « Qui vous
avez entendu ? De qui ils parlent ? ». (Clémence et Jean-Baptiste parlent de Mélanie,
une amie à eux.)
– Réaliser l’activité et demander de justifier les réponses.

Activité 2 ACTIVITÉ 2 • page 56

CORRIGÉ Déroulement (10 min)


a.
ordinateur - 15 jours - journal - tenir Compétence travaillée : compréhensions orale et écrite.
le coup - craquer - « un truc de ouf » - Modalités : par deux et en grand groupe.
envie - non plus.
a.
Faire écouter l’enregistrement une deuxième fois et demander aux apprenants de faire
Activité 3 l’activité par deux.

CORRIGÉ b.
a. Faire écouter l’enregistrement une troisième fois et demander aux apprenants de vérifier
Mélanie dit qu’elle va participer à une leurs réponses en lisant le dialogue par deux. Pour la mise en commun en grand groupe,
expérience.
Elle dit qu’elle a choisi son ordinateur.
l’enseignant note les réponses au tableau. Leur demander de prendre connaissance des
Elle dit qu’elle veut essayer. encadrés AU FAIT ! et On dit... Pour exprimer la réussite / Pour exprimer l’échec.
b.
Vous voulez y participer avec Jean-
Baptiste ? Compréhension finalisée
Est-ce que je vais tenir le coup ?
Qu’est-ce que tu en penses ? ACTIVITÉ 3 • page 57
c.
Est-ce que vous écrivez ?
➝ Il demande si on écrit.
Déroulement (15 min)
Vous écrivez ?
Compétence travaillée : compréhension écrite.
➝ Il demande si on écrit.
Qu’est-ce que vous écrivez ? Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
➝ Il demande ce qu’on écrit.
Lire la consigne et laisser les élèves procéder à une lecture individuelle.
a.
– Lire la consigne et leur demander de faire l’activité par deux. Pour la mise en commun
en grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.
– Demander d’observer les phrases et de dire comment on fait pour raconter ce que
Mélanie a écrit. (On utilise le verbe dire + que et on change les pronoms et la conjugai-
son : je vais devient elle va, j’ai choisi devient elle a choisi et je veux devient elle veut.
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour raconter ce que
quelqu’un dit / écrit.

98 )
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
b.
Lire la consigne et leur demander de faire l’activité par deux. Pour la mise en commun
en grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.
c.
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe. L’enseignant note les réponses au
tableau.
– Demander d’observer les phrases et de dire comment on fait pour rapporter les ques-
tions. (Les questions dont les réponses sont oui ou non (questions fermées) se rapportent
avec demander + si et les questions avec qu’est-ce que se rapportent avec demander +
ce que.
– Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : POUR RAP-
PORTER DES QUESTIONS et reformuler la règle.

Exercices Activité 4

ACTIVITÉ 4 • page 57 CORRIGÉ


Lundi 21, premier jour : J’ai envie de
Déroulement (15 min) tcahter avec mes copines mais je peux
résister.
Modalités : par deux et en grand groupe. Mercredi 23 : Est-ce que je vais tenir le
coup ? Je regarde beaucoup la télé.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en com- Vendredi 25 : Combien de jours reste-
mun, demander à des volontaires de venir écrire les phrases au tableau. t-il ? Quinze jours, c’est trop long !
Dimanche 27 : Je ne pouvais plus tenir
et, donc, j’ai craqué. Je m’ennuyais trop.
ACTIVITÉ 5 • page 57 J’ai tenu une semaine et j’en suis fière.
Est-ce que les autres ont tenu plus
longtemps ?
Déroulement (15 min)
Modalités : par deux et en grand groupe. Activité 5
Lire la consigne et faire écouter une première fois l’enregistrement. Laisser les apprenants
faire l’activité par deux. Pour la mise en commun, procéder à une écoute séquencée
1. Albert ! Est-ce que tu veux sortir
pour vérifier les réponses et demander à des volontaires de venir écrire les phrases au avec moi ?
tableau. 2. Oui, je finis mon jeu et j’arrive.
3. Qu’est-ce qu’ils font ce week-end ?
4. Elles ont fini ?
Production orale 5. Je parle bien français.

ACTIVITÉ 6 • page 57 CORRIGÉ


1. Elle demande si Albert veut sortir
avec elle.
Déroulement (20 min) 2. Il répond oui, qu’il finit son jeu et
qu’il arrive.
Compétence travaillée : expression orale. 3. Il demande ce qu’ils font ce week-
Modalités : par deux et en grand groupe. end.
4. Elle demande si elles ont fini.
5. Elle dit qu’elle parle bien français.

( 99
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
– Demander aux apprenants de lire l’encadré Culture & Compagnie et procéder à un
sondage en grand groupe : « Et vous, vous vous connectez combien de temps chaque
jour ? ». (Réponses variables.)
– Demander aux apprenants de réaliser l’activité par deux : ils se posent les questions
et prennent en note les réponses de leur binôme. Pour la mise en commun, en grand
groupe, chaque élève rapporte les paroles d’un autre.

Production écrite

Compétence travaillée : expression écrite.


Modalités : individuellement.
Pour aller plus loin, on peut proposer aux apprenants de tenter l’expérience : de se
passer de leur média favori jusqu’à la séance d’après et de noter leurs réactions dans un
journal. Chaque élève donnera son journal à un autre qui écrira un texte pour rapporter
Activité 6 l’expérience.
EXEMPLE DE PRODUCTION
Antoine me dit qu’il ne peut pas se
passer de son téléphone portable et
qu’il n’aimerait pas du tout participer BD : Les profs
à cette expérience parce qu’il envoie
des SMS toute la journée et qu’il aurait
le sentiment d’être seul au monde. Il
pense qu’il ne tiendrait pas le coup
longtemps et qu’il craquerait au bout
• pages 58 et 59
CADRE DE RÉFÉRENCE A2
d’une heure.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Étendue du vocabulaire : possède un vocabulaire suffisant pour satisfaire les
besoins communicatifs élémentaires.

OBJECTIFS
Communication
– Comprendre une BD sur le sport au collège.
– Demander / dire de commencer.
– Exprimer qu’on a fini.
– Exprimer l’inquiétude, l’indifférence.
Linguistique
– Lexique Les chefs d’établissement
– Phonétique [s] / [c] ; [z] / [Â] ; [j] / [Â] (livre de l’élève, pages 91-92)
Socioculturel
– Les chefs d’établissement scolaire.

100 )
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
Sensibilisation

Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Demander : « Vous aimez le sport ? Quel sport ? Et les cours d’éducation physique à
l’école ? Pourquoi ? ». (Réponses libres.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 59

Déroulement (5 min)
Activité 1
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe. CORRIGÉ
- Il y a sept personnages mais trois
Lire la consigne et poser les questions de l’activité. personnages principaux.
- Ils se trouvent dans un gymnase.
- Le personnage en vert est un élève. /
ACTIVITÉ 2 • page 59 Le personnage en orange et rouge est
le prof de sport. / Le personnage en
noir est le directeur.
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite. Activité 2
Modalités : par deux et en grand groupe. CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Mettre en commun en grand L’élève : nerveux, impatient, soulagé,
amoureux.
groupe à l’oral.
Le prof de sport : heureux, sûr de lui, fier.
Le directeur : inquiet, surpris, méfiant,
angoissé, désespéré.
ACTIVITÉ 3 • page 59
Activité 3
Déroulement (15 min)
CORRIGÉ
Compétence travaillée : compréhension écrite. a.
Modalités : par deux et en grand groupe. - Les personnages principaux sont un
prof de sport, un élève et un proviseur.
a. - Le prof de sport est fier et sûr de lui
– Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Mettre en commun en parce qu’il pense que ses méthodes
révolutionnaires sont efficaces. Il est
grand groupe à l’oral. heureux parce que la démonstration
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré DES MOTS POUR... . devant le proviseur est un succès.
L’élève est nerveux parce que son
b. lecteur MP3 est accroché en haut de
Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe. la corde et il est impatient d’aller le
chercher. Il est soulagé parce qu’il a
c. récupéré son MP3 dont il est amoureux.
Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe. Le proviseur est inquiet, angoissé et
méfiant parce qu’il se demande ce que
sont les méthodes révolutionnaires
du prof de sport, surpris parce qu’il
admire le résultat et désespéré parce
qu’il trouve les méthodes du prof
lamentables.

( 101
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 4 • page 59

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et laisser les apprenants effectuer le repérage par deux. Pour la mise
en commun, l’enseignant note les réponses au tableau.
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré On dit... et de prononcer
chaque expression.

Activité 3 (suite)
ACTIVITÉ 5 • page 59

CORRIGÉ Déroulement (10 min)


b.
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Non, il n’est pas sportif. Le prof de
gym le décrit comme « l’élève le plus Modalités : en grand groupe.
mou de la galaxie », quelqu’un qui a
« du jus de figues dans les bras », qui – Lire la consigne et laisser les apprenants répondre en grand groupe.
est « incapable de monter 20 cm à la – Leur demander de prendre connaissance de l’encadré On dit... et de prononcer
corde ».
chaque expression.
c.
Le prof de gym attache un appareil
média dont l’élève ne peut pas se Production écrite
passer en haut de la corde pour lui
donner envie de monter le chercher.
ACTIVITÉ 6 • page 59

Activité 4
Déroulement (20 min)
CORRIGÉ Compétence travaillée : expression écrite.
J’peux y aller ? / ça y est ! / Allez !
Modalités : par deux et en grand groupe.
Vas-y !
– Lire la consigne et laisser les élèves travailler individuellement. Puis, ils comparent avec
Activité 5 leur voisin. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note les réponses
des élèves au tableau.
CORRIGÉ – Pour aller plus loin on peut leur demander d’imaginer, par deux, des méthodes révo-
- Le proviseur dit « Aïe » parce qu’il lutionnaires pour faire travailler les enfants à l’école.
est inquiet, il se méfie des méthodes
révolutionnaires du prof de gym.
- Le prof de gym dit « bof » parce qu’il
est sûr de lui et de ses méthodes, que
ce n’est pas un miracle, c’est parce qu’il
est un bon prof.

102 )
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
poèmes : j'irais jusqu'à / si j'avais

•page 60
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la


plupart des écrits simples.
Traiter un texte : peut prélever et reproduire des mots et des phrases ou de
courts énoncés dans un texte court qui reste dans le cadre de sa compétence et
de son expérience limitées.
Étendue du vocabulaire : possède un vocabulaire suffisant pour satisfaire les
besoins communicatifs élémentaires.
Écriture créative : peut écrire des poèmes courts et simples.
Activité 1

OBJECTIFS J’irais jusqu’à


Communication Si les poissons volaient ils iraient
jusqu’à Montpellier
– Faire une hypothèse. Si je buvais un verre de rhum j’irais
– Écrire un poème. jusqu’à Rome
Si j’avais de l’imagination j’irais jusqu’à
– Comprendre une chanson d’amour. Toulon
Linguistique Si je buvais du sirop de groseille j’irais
jusqu’à Marseille
– Grammaire Faire une hypothèse Si j’avais des ailes j’irais jusqu’à
– Lexique Les parties du corps Bruxelles
Si j’étais sot j’irais jusqu’à Ajaccio
– Phonétique [s] / [c] ; [z] / [Â] ; [j] / [Â] Si ma femme faisait des siennes j’irais
(livre de l’élève, pages 91-92) jusqu’à Saint-Étienne
Si j’étais de famille noble j’irais jusqu’à
Socioculturel Grenoble
– La poésie, les rimes. Si j’étais mince j’irais jusqu’à Reims
Si j’avais le blues j’irais jusqu’à
– Des villes européennes.
Toulouse
Si j’avais de la peine j’irais jusqu’à
Rennes
Sensibilisation Et si j’habitais à Paris je ne pourrais que
rester dans mon lit !
Déroulement (5 min)
Si j’avais
Si j’avais une tête, je pourrais penser
Modalités : en grand groupe.
Si j’avais une bouche, je pourrais parler
– Écrire « Poème » au tableau et procéder à un remue-méninge : « À quoi ce mot Si j’avais une langue, je pourrais goûter
Si j’avais des bras, je pourrais porter
vous fait penser ? ». Noter les réponses des élèves au tableau. (Exemples de réponses Si j’avais des mains, je pourrais toucher
possibles : écrire, réciter, les rimes, les vers, les strophes, les alexandrins, le rêve, rêver, Si j’avais des jambes, je pourrais
l’imagination, imaginer...) marcher
Si j’avais un cœur, je pourrais aimer

CORRIGÉ
Dans les deux poèmes, Antonin fait des
hypothèses et imagine des situations
différentes de la réalité.

( 103
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 60

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhensions orale et écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
– Lire la première partie de la consigne. Faire écouter l’enregistrement et demander :
« Qu’avez-vous entendu ? ». (Deux poèmes. Dans le premier, il y a beaucoup de noms
de villes et, dans le deuxième, il y a des parties du corps.)
– Lire la deuxième partie de la consigne et laisser les apprenants procéder à une lecture
individuelle. Poser les questions de l’activité.

Activité 2 Compréhension finalisée


CORRIGÉ
- Montpellier, Toulon et Marseille se
ACTIVITÉ 2 • page 60
trouvent au sud de la France, au bord
de la Méditerranée. Toulouse se trouve Déroulement (15 min)
au sud-ouest de la France. Saint-Etienne
se trouve près de Lyon et Grenoble à Compétence travaillée : compréhension écrite.
une centaine de kilomètres de Lyon. Modalités : par deux et en grand groupe.
Reims se trouve dans le nord-est de la
France et Rennes dans le nord-ouest, en – Demander au groupe : « Vous connaissez les villes du premier poème ? Où se trou-
Bretagne. Ajaccio se trouve en Corse, vent-elles ? ». (La plupart se trouvent en France : Montpellier, Toulon, Marseille, Ajaccio,
une île dans la Méditerranée. Rome se
Saint-Etienne, Grenoble, Reims, Toulouse, Rennes, Paris. Les autres villes se trouvent
trouve au centre de l’Italie et Bruxelles
au centre de la Belgique. dans des pays européens : Rome en Italie, Bruxelles en Belgique.)
- Stupide : sot - faire des bêtises : faire – Lire la première partie de la consigne et laisser les élèves localiser les villes par deux.
des siennes - aristocrate : noble - être Pour la mise en commun, demander à des volontaires d’expliquer oralement où se trou-
triste : avoir le blues et avoir de la
peine.
vent ces villes.
– Lire la deuxième partie de la consigne et laisser les élèves effectuer le repérage par
deux. Pour la mise commun, l’enseignant note les réponses des élèves au tableau.
Activité 3

CORRIGÉ
ACTIVITÉ 3 • page 60
une tête, une bouche, une langue, des
bras, des mains, des jambes, un cœur.
Déroulement (15 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la première partie de la consigne et faire l’activité en grand groupe. L’enseignant
note les réponses des élèves au tableau et, pour vérifier la compréhension du lexique,
leur demande de montrer chaque partie sur leur propre corps.
– Lire la deuxième partie de la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour
la mise en commun, chaque groupe montre quelques parties du corps à la classe qui
doit trouver comment elles s’appellent.

104 )
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
Production orale

ACTIVITÉ 4 • page 60

Déroulement (20 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux : chacun doit apprendre et
aider l’autre à apprendre un des deux poèmes. Demander ensuite à quelques volontaires
de dire le poème devant la classe.

Production écrite

ACTIVITÉ 5 • page 60 Activité 5

EXEMPLES DE PRODUCTION
Déroulement (20 min)
Poème 1 : Si je voulais un cadeau,
Compétence travaillée : expression écrite. j’irais jusqu’à Bordeaux. Si je cherchais
l’amour, j’irais jusqu’à Strasbourg. Si
Modalités : par deux. je voulais deux cadeaux, j’irais jusqu’à
Glasgow. Si je cherchais deux amours,
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun,
j’irais jusqu’à Édimbourg. Si j’habitais
demander à chaque binôme de dire son poème. Afficher les poèmes dans la classe Porto, j’aurais trois verres de trop.
et laisser les apprenants les lire tranquillement. Puis procéder à un vote pour élire les Poème 2 : Si j’avais des yeux je pourrais
meilleurs poèmes. regarder. Si j’avais un nez, je pourrais
me moucher. Si j’avais deux oreilles, je
pourrais écouter. Si j’avais des dents, je
pourrais manger.

CHANSON : si je t'avais pas

•page 61
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements : peut


comprendre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés
ayant trait à un sujet courant.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Traiter un texte : peut prélever et reproduire des mots et des phrases ou de
courts énoncés dans un texte court qui reste dans le cadre de sa compétence et
de son expérience limitées.
Étendue du vocabulaire : possède un vocabulaire suffisant pour satisfaire les
besoins communicatifs élémentaires.
Écriture créative : peut écrire des poèmes courts et simples.

( 105
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
OBJECTIFS
Communication
– Faire une hypothèse.
– Comprendre une chanson d’amour.
Linguistique
– Grammaire Faire une hypothèse
– Lexique Les métaphores de l’amour
– Phonétique [s] / [c] ; [z] / [Â] ; [j] / [Â]
(livre de l’élève, pages 91-92)
Socioculturel
– Jean-Jacques Goldman

Sensibilisation
Activité 1
Déroulement (5 min)
CORRIGÉ
Modalités : en grand groupe.
- Le thème de la chanson : l’amour.
- Style de musique : c’est de la variété Faire écouter les premières notes de la chanson et procéder à un remue-méninges : « À
française, une balade.
quoi cette musique vous fait penser ? ». (Exemples de réponses possibles : l’amour, la
- Les mots répétés sont : « si je t’avais
pas ». L’homme imagine sa vie sans nostalgie, la mélancolie, les amis, la famille...)
celle qu’il aime.
- Plusieurs réponses possibles pour le
titre : « Si je t’avais pas », « Que serais- Compréhension
Compréhension globale
je sans toi », « Ma vie sans toi ».
ACTIVITÉ 1 • page 61
Activité 2
Déroulement (10 min)
CORRIGÉ
Compétence travaillée : compréhension orale.
... je jouerais du même harmonica.
... je verrais le même arbre là-bas.
Modalités : en grand groupe.
... j’aurais des enfants, mais pas
Faire écouter la chanson en entier et poser les questions de l’activité.
ceux-là.

Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 2 • page 61

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne. Faire écouter la chanson une deuxième fois et laisser les élèves
travailler par deux.
– En grand groupe, demander : « Comment il imagine encore sa vie sans elle ? ». (Il se
demande s’il serait heureux, ce qu’il serait, où il serait. Il embrasserait « comme ça »,
un peu distrait.)

106 )
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
ACTIVITÉ 3 • page 61

Déroulement (10 min)


Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne. Faire écouter la chanson une deuxième fois et laisser les élèves
travailler par deux. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note les
réponses des élèves au tableau.
– En grand groupe demander : « À quoi il compare cette femme ? ». (À l’endroit où il
vit.)

ACTIVITÉ 4 • page 61
Activité 3
Déroulement (5 min)
CORRIGÉ
Compétence travaillée : expression orale.
toi : ma maison, mon pays, ma place,
Modalités : en grand groupe. mon abri, mon toit
Lire la consigne et réaliser l’activité.

Activité 4
Production écrite
EXEMPLES DE PRODUCTION
Déroulement (20 min) Si je t’avais pas
Que ferais-je, pourquoi ?
Compétence travaillée : expression écrite. Je ne vis que près de toi
Car tu es mon nid à moi
Modalités : par deux. Si je t’avais pas
Pour aller plus loin, on peut demander aux apprenants d’écrire un couplet de la chan- Je n’aurais pas de joie
Je serais un SDF, sans toi
son : imaginer leur vie sans une personne qu’ils aiment et la comparer à l’endroit où ils
vivent.

Pour votre information


Jean-Jacques Goldman
Auteur-compositeur-interprète français né le 11 octobre 1951 à Paris, dans
le XIXe arrondissement.
Il a d’abord chanté dans le groupe Red Mountain Gospellers, en chorale,
puis avec The Phalanster et enfin avec Taï Phong (qui signifie « Grand
Vent » en vietnamien) avant de débuter sa carrière solo, qu’il a mise entre
parenthèses quelques années pour fonder un trio, nommé Fredericks
Goldman Jones, avec le Gallois Michael Jones et l’Américaine Carole
Fredericks.
• Les albums :
- Démodé (1981)
- Minoritaire (1982)
- Positif (1984)

( 107
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE
- Non Homologué (1985)
- Entre Gris Clair Et Gris Foncé (1987)
- Fredericks/Goldman/Jones (1990) avec Carole Fredericks et Michael
Jones
- Rouge (1993) avec Carole Fredericks et Michael Jones
- En Passant (1997)
- Chansons pour les pieds (2001)
• Les albums live :
- En Public (1986)
- Traces (1989)
- En Passant Tournée 1998 (1999)
- Un Tour Ensemble (2003)
Jean-Jacques Goldman a écrit pour de très nombreux artistes parmi
lesquels Joe Cocker, Garou, Marc Lavoine, Gérald de Palmas, Maurane,
Patricia Kaas, Rose Laurens, Khaled, Audrey Sara, Yannick Noah, Florent
Pagny, Patrick Fiori, Ray Charles, etc. Il a particulièrement collaboré avec
Johnny Hallyday et Céline Dion.
À propos de la chanson « Si je t’avais pas » qui figure sur l’album Chansons
pour les pieds, Jean-Jacques Goldman a déclaré : « Cette chanson-décla-
ration ne couvre pas une réalité directe. Elle m’est venue en voyant un
couple parfait. Je me suis demandé ce qui se passe entre eux. Il y avait déjà
« Et si tu n’existais pas » de Joe Dassin ou « Que serais-je sans toi ? » de
Ferrat. C’est une question que tous les gens qui ont vécu longtemps avec
une femme peuvent se poser. »
Site officiel : http://www.sonymusic.fr/jeanjacquesgoldman/

108 )
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 7. Quelle est la question que posent

à venir
Tu vas entendre deux fois une émission radio.
Lis d’abord les questions (1 minute).
les enfants ?
 Est-ce que tout est vrai sur internet ?
 Pourquoi tout est vrai sur internet ?
/1

Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie  Qu’est-ce qui est vrai sur internet ?
pas de répondre à toutes les questions.
8. Quelle est la question que posent
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre
les parents ? /1
à toutes les questions.
 Est-ce que nos enfants risquent quelque chose s’il
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte
reste longtemps devant l’ordinateur ?
(X) ou en écrivant l’information demandée.
 Quels sont les risques pour nos enfants s’ils restent
1. Le journaliste interviewe un représentant de
longtemps devant l’ordinateur ?
l’association E-Enfance. /1  Qu’est-ce que nos enfants risquent s’ils restent
Vrai  Faux 
longtemps devant l’ordinateur ?
2. E-Enfance se prononce comme ça s’écrit
9. Que répond l’association aux enfants et
en français. /1
aux parents ? /1
Vrai  Faux   Oui, tout est vrai mais les enfants risquent de
3. E-Enfance propose son aide /2 devenir dépendants comme à une drogue.
 aux associations.  aux parents.  Non, tout n’est pas vrai et les enfants risquent de
 aux enfants.  aux écoles.
devenir dépendants comme à une drogue.
4. E-Enfance est contre les nouvelles technologies  Non, tout n’est pas vrai mais les enfants ne risquent
de communication. /1 pas de devenir dépendants comme à une drogue.
Vrai  Faux 

5. Une minorité d’enfants surfent seuls Compréhension de l’écrit : /10


sur internet. /1 Lis l’article de Tchatmag suivant puis réponds aux
Vrai  Faux  questions en cochant la réponse exacte (X) ou en
6. La majorité des parents connaissent les logiciels écrivant l’information demandée.
pour limiter l’accès à certains sites. /1
Vrai  Faux 

( 109
SÉQUENCE 99
SÉQUENCE

Test d’évaluation type DELF A2


4. Tous les élèves français utilisent
un ordinateur. /1
L’ordinateur, Internet Vrai  Faux 
et les enfants français 5. À la maison, une minorité des élèves utilisent
Internet pour le travail scolaire. /1
Comme les nouvelles technologies sont des Vrai  Faux 
outils indispensables dans le monde moderne, 6. Qui est équipé et comment ?
l’utilisation d’Internet et de l’ordinateur est Coche les bonnes réponses. /5
enseignée à l’école et au collège. L’ordinateur  Toutes les écoles ont un accès Internet.
est maintenant un outil banal utilisé par 86 %  La majorité des écoles ont un accès Internet.
des élèves. En moyenne, les écoles françaises  Toutes les familles avec enfants ont un ordinateur
disposent de 12 ordinateurs pour 100 élèves à la maison.
et 90 % d’entre elles disposent d’un accès à  La majorité des familles avec enfants ont un
Internet. ordinateur à la maison.
À la maison, les enfants utilisent massivement  La majorité des couples sans enfants ont un
l’ordinateur pour leur travail scolaire et 72 % ordinateur.
des élèves utilisent Internet pour faire des  Peu de couples sans enfants ont un ordinateur.
recherches scolaires et leurs devoirs. Une étude  50 % des familles avec enfants ont une connexion
montre que les familles avec enfants sont Internet.
plus équipées en ordinateur que le reste de  La majorité des familles avec enfants ont une
la population : 70 % des familles avec enfants connexion Internet.
et un couple sans enfants sur trois ont un  La majorité des couples sans enfants ont une
ordinateur à la maison. La moitié des couples connexion Internet.
avec enfants ont une connexion à Internet  Peu de couples sans enfants ont une connexion
contre seulement un quart pour les couples Internet.
sans enfants.
Production écrite : /10
Un(e) ami(e) à toi passe beaucoup de temps sur des
sites internet dangereux. Tu lui écris un mail pour lui
1. C’est un article sur l’utilisation de l’ordinateur parler des risques et de l’association e-enfance.
et d’Internet par les enfants. /1
Vrai  Faux  Entretien dirigé : /10
2. En France, les écoles ont des ordinateurs L’enseignant pose des questions à l’élève sur sa
et des accès à Internet. /1 relation avec l’ordinateur et Internet : Tu as un ordi-
Vrai  Faux  nateur ? Tu l’utilises pour ton travail scolaire ? Tu l’uti-
3. En France, il y a des cours pour apprendre lises pour quoi ? Tu as un accès internet ? Quels sites
à utiliser les nouvelles technologies. /1 tu visites le plus ? Tu utilises Internet pour ton travail
Vrai  Faux  scolaire ? Pour quels types de travaux ?

110 )
Tu réalises un sondage
sur l'utilisation du portable
Le projet, par son résultat concret à obtenir, constitue l’approche
actionnelle du module.
Le projet reprend tous les objectifs du module, toutes les compétences
travaillées à travers une série de tâches contextualisées à réaliser,
lors desquelles les apprenants vont être amenés à intéragir.
Le projet s’articule en trois parties : une mise en route pour permettre
aux apprenants d’entrer dans la thématique et présenter le projet
qu’ils vont réaliser ; une activité de réception pendant laquelle les
apprenants vont (re)mobiliser les moyens linguistiques et fonctionnels
nécessaires à la réalisation du projet et se placer dans le contexte
situationnel ; la réalisation du projet lui-même lors de laquelle chaque
groupe travaillera en autonomie guidée.

•pages 62 et 63
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la


plupart des écrits simples.
Interaction orale générale : peut intéragir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations ; peut poser des
questions, répondre à des questions et échanger des idées et des renseigne-
ments sur des sujets familiers dans des situations familières prévisibles de la vie
quotidienne.
S’adresser à un auditoire : peut faire un bref exposé préparé sur un sujet
familier.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliés par des connecteurs simples.

❚ Mise en route
– L’enseignant présente le projet : expliquer aux élèves qu’ils vont réaliser un sondage
sur l’utilisation du portable.
– En grand groupe, demander : « Qu’est ce que c’est un sondage ? ». (C’est une enquête
réalisée auprès d’un certain nombre de personnes représentatives de la population (âge,
sexe, profession). On leur pose des questions sur un sujet et ensuite on calcule des pour-
centages.)
– Demander : « Pour une enquête sur le téléphone portable, quelles questions peut-on
poser à votre avis ? ». L’enseignant note les réponses des élèves au tableau. (Exemples de
réponses : Avez-vous un téléphone portable ? Depuis combien de temps avez-vous votre
portable ? Quelle(s) fonction(s) utilisez-vous le plus sur votre portable ? Pourriez-vous
vous passer de votre portable ? Si oui, combien de temps ?)

( 111
❚ 1re tâche : Réception d’informations sur un sondage
français sur l’utilisation du téléphone portable
en vue de réaliser leur sondage
1 re ÉTAPE - 1 • page 62

Déroulement (25 min)


Compétence mise en œuvre : compréhension écrite.
Modalités : individuellement, en sous-groupe de trois ou quatre
et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants découvrir individuellement le sondage. Leur
demander ensuite de travailler en sous-groupe pour répondre aux questions de l’activité.
Pour la mise en commun en grand groupe, chaque sous-groupe désigne un secrétaire
pour rendre compte de la discussion.
Exemple de réponses possibles : D’après le sondage TNS-Sofres, en France, le portable
est un média « jeune ». Presque tous les 15/17 ans en ont un et la majorité des 40/59
ans aussi. Mais une infime partie des 40/59 ans utilisent d’autres fonctions que l’envoi de
SMS et assez peu pensent que c’est un objet indispensable, sans doute parce qu’ils ont
vécu une partie de leur vie sans. La moitié des jeunes pensent que c’est un objet indis-
pensable et beaucoup retournent chercher leur portable s’ils l’ont oublié. Tous les jeunes
qui ont un portable envoient des SMS et une grande majorité prennent des photos. Mais
finalement assez peu écoutent de la musique et consultent des sites internet, peut-être à
cause du coût élevé des portables en France. Dans notre pays, nous pensons que...

2 e ÉTAPE
Déroulement (15 min)
Compétence mise en œuvre : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
– Demander de retrouver les questions de l’enquête et de les comparer avec celles
notées au tableau lors de la mise en route. Demander ensuite : « Quelles questions sont
identiques et à quelles questions nous n’avons pas pensé ? ». L’enseignant entoure les
questions identiques et ajoute les nouvelles.
Réponses :
– Utilisez-vous un portable ?
– Prenez-vous des photos avec votre portable ?
– Consultez-vous des sites internet avec votre portable ?
– Envoyez-vous des SMS ?
– Pensez-vous que le portable est un objet indispensable ?
– Retournez-vous chercher votre portable si vous l’avez oublié chez vous ?
– Pensez-vous maîtriser toutes les fonctions ou seulement quelques fonctions de votre
portable ?

112 )
❚ 2e tâche : Réalisation d’un sondage sur l’utilisation
du portable
1 re ÉTAPE - 2a et b • page 63
Déroulement (15 min)
Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité : chaque groupe choi-
sit la tranche d’âge (peut-être leur conseiller la tranche d’âge des élèves de leur école
et celle de leurs parents et de leurs amis) et décide du temps nécessaire pour réaliser
le sondage. L’enquête devant être effectuée en dehors de la classe, veiller à laisser un
temps nécessaire aux élèves pour qu’ils puissent interroger un échantillon suffisamment
représentatif.

2e ÉTAPE - 3 • page 63

Déroulement (15 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité : ils peuvent choisir les
questions notées au tableau lors de la mise en route et de la première étape. Ils peuvent
également en trouver d’autres, par exemple : Avez-vous un téléphone fixe ou n’utilisez-
vous que votre téléphone portable ? Vous changez de mobile à quelle fréquence ? Que
faites-vous de vos anciens portables ? Est-ce que vous téléchargez des sonneries ? Dans
quelle situation vous éteignez votre portable ?

3e ÉTAPE - 4 • page 63

Déroulement (15 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
Lire la consigne et demander aux apprenants de réaliser l’activité : chaque groupe éla-
bore son propre questionnaire. L’enseignant veillera à la cohérence des questionnaires :
pour les questions fermées ( proposer les réponses oui/non/je ne sais pas ). Pour les ques-
tions ouvertes, inciter les élèves à proposer un certain nombre de réponses possibles.

4e ÉTAPE - 5 • page 63

Déroulement (Variable)
Modalités : individuellement et/ou en sous-groupe de trois ou quatre.
L’activité se déroule en dehors de la classe et en respect du délai fixé (par exemple, pour
la séance suivante). Les élèves peuvent interroger les personnes individuellement ou en
sous-groupe, selon leur préférence. Leur indiquer qu’ils auront plus de questionnaires
complétés rapidement s’ils procèdent individuellement.

( 113
5 e ÉTAPE - 6 • page 63

Déroulement (40 min)


Modalités : en sous-groupe de trois ou quatre.
L’activité peut se faire dans ou en dehors de la classe.
a. Pour le calcul des pourcentages, rappeler aux apprenants, s’il le faut, la manière de
procéder. Par exemple, si 22 personnes sur 43 ont donné une réponse, ramener le chiffre
sur 100 en divisant 22 par 43 puis en multipliant le résultat par 100 : 51,16 %.
b. Chaque groupe prépare les résultats de son enquête dans un tableau en s’inspirant
de celui de la page 62.
c. En sous-groupe, les élèves comparent les résultats. Pour la mise en commun, en
grand groupe, un secrétaire commente les différences et les similitudes avec l’enquête
de son groupe.

6e ÉTAPE - 7 • page 63

Déroulement (30 min)


Modalités : en grand groupe.
Pour cette activité, chaque membre du sous-groupe intervient à l’oral : demander aux
élèves de préparer leur intervention et de se mettre d’accord sur qui parle de quoi.

7 e ÉTAPE - 8 • page 63

Déroulement (15 min)


Modalités : en grand groupe.
Procéder au vote : chaque apprenant vote individuellement à main levée. Si l’établis-
sement dispose d’un journal interne ou d’un blog, on peut proposer d’y présenter
l’enquête qui aura gagné.

Pour votre information


Quelques enquêtes
Il est possible de consulter des enquêtes sur :
• les usages d’Internet par les adolescents sur le site de l’Ifop :
http://www.ifop.com/europe/sondages/opinionf/internetadosv2.asp
• l’ordinateur dans la vie quotidienne des Français sur le site de
tns-sofres :
http://www.tns-sofres.com/etudes/pol/200405_ordinateur_r.htm
• les jeunes et la téléphonie 3G sur le le site de tns-sofres :
http://www.tns-sofres.com/etudes/telecoms/120603_jeuneset3G.htm
• les préférences internationales concernant les applications multimédias
des téléphones portables sur le site de tns-sofres :
http://www.tns-sofres.com/etudes/it/090106_earlyadopters.htm

114 )
Évaluation
Évaluation
MODALITÉS : individuellement.

•pages 64 et 65
ACTIVITÉ 1 • page 64

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 2 • page 64

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.
Activité 1

CORRIGÉ
ACTIVITÉ 3 • page 64
1. ai / aiderai - 2. prête / feras -
3. finissez / pourrez - 4. travaillons /
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand irons - 5. parle / prêterai
groupe.
Activité 2
ACTIVITÉ 4 • page 64 EXEMPLES DE RÉPONSES
1. ... je voyagerais, je ne travaillerais
Lire la consigne et proposer aux élèves d’utiliser l’encadré Pour vous aider. Les laisser plus.
faire l’exercice puis mettre en commun en grand groupe. 2. ... tu enverrais des SMS, tu
écouterais de la musique, tu prendrais
des photos.
ACTIVITÉ 5 • page 64 3. ... vous travailleriez en Chine, vous
seriez épatants.
4. ... nous nous coucherions tard, nous
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand sortirions le soir.
groupe. 5. ... elle accepterait, elle refuserait.

Activité 3
ACTIVITÉ 6 • page 64
CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand 1. fait - 2. serait - 3. voulais -
4. ferez - 5. viendraient
groupe.

Activité 4
ACTIVITÉ 7 • page 65
EXEMPLES DE RÉPONSES
1. Éteindre son MP3 pendant les cours.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
2. Respecter les gens dans les
groupe. transports en commun : baisser le
volume.
3. Ne pas écouter ni utiliser son MP3
ACTIVITÉ 8 • page 65 quand on mange en famille.
4. Ne pas augmenter le volume de son
MP3 si un adulte nous parle.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
5. Baisser le volume de son MP3 quand
groupe. on fait du vélo ou du roller.

( 115
Évaluation
Évaluation
ACTIVITÉ 9 • page 65

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 10 • page 65

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 11 • page 65

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
Activité 5 groupe.

CORRIGÉ
aies / éteignes - baisses -
deviennes - laisses - prêtes

Activité 6

CORRIGÉ
ait - punissent - aidions - aille - fasse

Activité 7

EXEMPLES DE RÉPONSES
1. ... m’achètent un téléphone portable, Activité 9
m’offrent un MP3.
2. ... soient moins sévères, donnent EXEMPLES DE RÉPONSES
moins de devoirs.
1. ... on travaille et on s’amuse en même temps. - 2. ... j’éteins mon portable.
3. ... soit toujours mon meilleur ami /
3. ... nous ne nous sommes par réveillés. - 4. ... je rangerai ma chambre tous les jours.
ma meilleure amie, aille toujours bien.
4. ... me téléphonent plus souvent,
viennent à mon anniversaire.
5. ... restent des enfants, n’oublient pas
Activité 10
qu’ils ont été jeunes.
CORRIGÉ
1. Elle dit qu’elle veut acheter un nouvel ordinateur. - 2. Elle demande ce qu’elle peut acheter avec 600 €.
Activité 8 3. Elle demande quel modèle elle peut choisir. - 4. Elle demande combien ça coûte.
5. Elle demande si elle doit chercher un magasin sérieux. - 6. Elle dit qu’elle va réfléchir.
EXEMPLES DE RÉPONSES
Camille joue autant que Benoît et
tchate plus que lui. Activité 11
Adam tchate plus que Benoît et
télécharge autant que Camille. CORRIGÉ
Benoît surfe sur Internet autant 1. Qu’est-ce que je peux regarder ? - 2. Quelle chaîne je peux regarder ? - 3. Combien de temps je peux la regarder ?
qu’Adam mais télécharge plus que lui. 4. Est-ce que Claire peut la regarder avec moi ? - 5. C’est cool !

116 )
MODULE 4
VIVE LA CULTURE !
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10 Allons au musée !
Jules et Boris au musée

• pages 68 et 69
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Comprendre des émissions de radio et des enregistrements : peut compren-
dre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés ayant trait
à un sujet courant.
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations.

OBJECTIFS
Communication
– Comparer des objets artistiques.
– Exprimer une préférence, un avis.
– Comprendre un flash info.
Linguistique
– Grammaire Les superlatifs
– Lexique Les objets d’art historiques
La caractérisation d’un objet
Le musée
– Phonétique [R]
(livre de l’élève, pages 92-93)
Socioculturel
– Les objets d’art venus d’ailleurs.
– Un nouveau musée.
– L’inauguration d’un musée.

DOCUMENT 1

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Montrer des reproductions d’objets d’art (cartes postales, photos de magazines, etc.),
faire identifier les types de document et demander où on peut voir ces objets. (Ce sont
des reproductions d’objets d’art. On peut voir ces objets dans des musées.)

118 )
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10
– Demander : « Vous aimez visiter des musées ? Lesquels ? Vous connaissez des musées
en France ? ». (Réponses variables.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 68

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : en grand groupe.
– Faire écouter l’enregistrement une première fois. Demander : « Qui vous avez enten-
du ? ». (Deux garçons.)
– Lire la consigne et poser les questions de l’activité.
Activité 1

Compréhension finalisée
JULES : Il est bien ce musée, tu ne
ACTIVITÉ 2 • page 68 trouves pas ?
BORIS : Si ! si ! et c’est le plus récent et
le plus moderne.
Déroulement (15 min) JULES : Regarde un peu ces objets ; ce
sont les plus drôles.
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite. BORIS : Et cette statuette, c’est la plus
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe. bizarre ; c’est un homme avec des pieds
très grands.
a. JULES : Et cette statue, elle représente un
Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement une deuxième fois. Les élèves notent les guerrier, c’est le moins sympa.
BORIS : Quel est l’objet le plus lointain ?
informations sur le musée et, par deux, vérifient leurs réponses en lisant la transcription.
JULES : Tu veux dire très très loin de la
Mettre en commun en grand groupe. France ? Je ne sais pas, il faut lire les
indications en dessous. Oh regarde !
b. c’est la moins amusante.
Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Pour la mise en commun en grand BORIS : Moi, je ne trouve pas. Mais je
groupe, l’enseignant note les réponses au tableau. sais que le musée du quai Branly, c’est
le meilleur !
c.
CORRIGÉ
Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
Ils sont dans le musée du quai Branly
– Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe. et ils regardent des statuettes, des
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE statues (la statuette d’un homme avec
SUPERLATIF et reformuler la règle en faisant remarquer que l’article change en fonction
des pieds très grands, la statue d’un
guerrier).
du genre et du nombre du mot auquel il se rapporte.
– Demander : « Boris aime le musée du quai Branly ? ». (Oui, à son avis « c’est le
meilleur ».)
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour don-
ner son avis, son opinion, pour dire qu’on aime.

( 119
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10
Exercice

ACTIVITÉ 3 • page 69

Déroulement (15 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en
commun en grand groupe, l’enseignant note les réponses au tableau.
– En grand groupe, demander : « Et pour vous, parmi ces musées, lequel est le meilleur ?
Pourquoi ? ». (Réponses libres.)

DOCUMENT 2

Activité 2 Sensibilisation

CORRIGÉ Déroulement (5 min)


a.
Modalités : en grand groupe.
1. c’est le plus récent - 2. et le plus
moderne - 3. c’est le meilleur Demander : « Que connaissez-vous du musée du quai Branly maintenant ? ». (Il a ouvert
b. en 2006 et il présente des objets bizarres, drôles, qui viennent de très loin.)
cette statuette
➝ la plus bizarre
un guerrier
➝ le moins sympa
Compréhension
Compréhension globale
ces objets
➝ les plus drôles ACTIVITÉ 4 • page 69
c.
Objet 1 : c’est la plus bizarre car elle Déroulement (5 min)
représente un homme avec des pieds
très grands et qu’elle est plus bizarre Compétence travaillée : compréhension orale.
que les autres.
Objet 2 : c’est le moins sympa, c’est
Modalités : en grand groupe.
le guerrier, il est moins sympa que les
– Faire écouter l’enregistrement une première fois. Demander : « Qu’avez-vous enten-
autres.
Objet 3 : c’est peut-être la moins du ? ». (C’est un flash info à la radio.)
amusante parce qu’elle est moins – Demander : « Qui parle de quoi ? ». (Un journaliste parle de l’inauguration du musée
amusante que les autres. du quai Branly.)

Activité 3 Compréhension finalisée


CORRIGÉ Déroulement (10 min)
Le musée du quai Branly est le plus
récent. Le musée de la vie romantique Compétence travaillée : compréhension orale.
est le plus petit et le plus charmant. Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Le Palais de Tokyo a les œuvres les
plus amusantes. Le centre Georges Lire la consigne de l’activité et faire écouter l’enregistrement une deuxième fois si
Pompidou est le plus populaire chez nécessaire. Les élèves notent les réponses et comparent avec leur voisin. Pour la mise en
les jeunes.
commun, l’enseignant note les réponses des élèves au tableau.

120 )
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10
Production orale

ACTIVITÉ 5 • page 69

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun
en grand groupe, procéder par catégories : chaque élève présente sa liste d’acteurs et
donne son opinion. Ensuite, faire de même avec les chanteurs, puis avec les sportifs et,
enfin, avec les garçons et les filles de la classe.

Activité 4
Pour votre information
Le musée du quai Branly
Le président de la République inaugure
Le musée du quai Branly ou musée des Arts et civilisations d’Afrique, aujourd’hui le nouveau musée du
d’Asie, d’Océanie et des Amériques (civilisations non occidentales) est quai Branly. Ce musée est destiné
« aux arts lointains ». Construit par
situé dans le VIIe arrondissement de Paris. C’est un projet novateur dans l’architecte Jean Nouvel, ce musée
son architecture (conçu par l’architecte Jean Nouvel) et son esprit. propose esthétisme, ethnologie, plaisir
L’ensemble occupe une surface de 40 600 m2 répartie sur quatre bâti- et pédagogie. Il ouvrira ses portes au
ments : le musée lui-même qui comprend également un auditorium, des public le 23 juin 2006. Allez-y, pour
vous, les jeunes, c’est gratuit ! Bonne
salles de cours, une salle de lecture, un espace d’exposition temporaire et visite !
un restaurant ; l’Université avec une librairie, des bureaux et des ateliers ;
le bâtiment Branly, couvert par un mur végétal de 800 m2 et où se trouve CORRIGÉ
l’administration du site sur cinq niveaux ; l’auvent, qui comprend la Date d’ouverture : 23 juin 2006.
médiathèque et les réserves. Inauguré par : Le président de la
République.
Le musée réunit les anciennes collections d’ethnologie du musée de
Spécialité du musée : Les arts lointains
l’Homme et celles du musée national des arts d’Afrique et d’Océanie. Les Le musée propose : Esthétisme,
œuvres sont présentées par grandes « zones » continentales : l’Afrique, ethnologie, plaisir et pédagogie.
l’Asie, l’Océanie et les Amériques. Tarif pour les moins de 18 ans : Gratuit.

Activité 5

EXEMPLE DE PRODUCTION
Johnny Depp est le meilleur acteur
mais Georges Clooney est le plus
sympa. Juliette Binoche est la plus belle
et la meilleure actrice. La meilleure
chanteuse, c’est Cat Power et le
meilleur chanteur, c’est Arthur H. Le
plus grand footballeur de tous les
temps c’est, bien sûr, Zidane.

( 121
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10
Qu’est-ce qu’un Français ?

• pages 70 et 71
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes


simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Écriture créative : peut écrire sur les aspects quotidiens de son environnement
avec des phrases reliées entre elles.

OBJECTIFS
Communication
– Caractériser et décrire les habitudes d’une population.
– Mettre en valeur.
Linguistique
– Grammaire Le pronom y
La mise en relief
– Lexique Les habitudes de vie, les lieux
– Phonétique [R]
(livre de l’élève, pages 92-93)
Socioculturel
– Les Français et leurs gestes.

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
L’enseignant note au tableau le titre « Comment sont les Français ? » et pose la question
à la classe. On peut demander à chaque élève de donner le premier mot qui lui vient à
l’esprit quand il pense à un Français. (Réponses variables.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 70

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.

122 )
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10
Lire la consigne et laisser les apprenants procéder à une lecture silencieuse. Réaliser
l’activité en grand groupe.

ACTIVITÉ 2 • page 70

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et laisser les apprenants réaliser l’activité par deux. Pour la mise en
commun, en grand groupe, demander aux apprenants de faire les gestes qu’ils voient
sur les photos.
– Poser les questions de l’activité en grand groupe.

Activité 1
ACTIVITÉ 3 • page 71
CORRIGÉ
1. Faux - 2. Vrai
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Activité 2
Modalités : en grand groupe.
CORRIGÉ
Diviser la classe en deux équipes et réaliser l’activité sous forme de quiz. L’équipe qui
A. On se téléphone.
donne le plus de bonnes réponses a gagné. L’enseignant note les réponses au tableau.
B. Tais-toi.
C. Comment ? J’entends pas.
D. J’en ai assez.
ACTIVITÉ 4 • page 71 E. Je ne sais pas.

Déroulement (10 min)


Activité 3
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe. CORRIGÉ
1. individualiste
– Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun 2. plein de contradictions
en grand groupe, l’enseignant note les réponses données par les élèves au tableau. 3. un urbain
4. une réforme
– En grand groupe, demander : « Dans la phrase « Il fait ses courses en ville », en ville
5. une cause humanitaire
qu’est-ce que c’est ? ». (Un complément de lieu.)
– Continuer en posant la question : « Dans les phrases « Il s’intéresse à la politique »
et « Il pense tout le temps aux vacances », à la politique et aux vacances qu’est-ce que Activité 4
c’est ? ». (Des compléments précédés de à.)
CORRIGÉ
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE PRONOM Y et
Il y fait ses courses.
reformuler la règle.
➝ en ville
– Demander : « Dans la phrase « La politique, il s’y intéresse », pourquoi la politique est Il s’y intéresse beaucoup.
au début ? ». (Pour attirer l’attention sur ce mot, pour le mettre en valeur.) ➝ à la politique
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré On dit... Pour faire une Il y pense tout le temps.
➝ aux vacances
description en mettant en valeur certaines informations et reformuler la règle.

( 123
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10
Exercice

ACTIVITÉ 5 • page 71

Déroulement (10 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en commun
en grand groupe, l’enseignant trace la grille au tableau et note les réponses données
par les élèves.

Production orale

ACTIVITÉ 6 • page 71
Activité 5
Déroulement (25 min)
CORRIGÉ
1. Son nouveau quartier, il s’y habitue. Compétence travaillée : expression orale.
➝ remplace un lieu Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
2. Il y va une fois par semaine.
➝ remplace un lieu Lire la consigne et laisser les apprenants réfléchir quelques minutes individuellement.
3. Visiter Paris ? Elle y pense. Puis, par deux, ils échangent leurs points de vue et dressent une caricature commune.
➝ verbe + à
4. Il s’y intéressera plus tard.
Pour la mise en commun en grand groupe, chaque binôme présente son portrait et les
➝ verbe + à autres élèves réagissent en disant s’ils sont d’accord ou pas et pourquoi.

Activité 6 Production écrite

CORRIGÉ ACTIVITÉ 7 • page 71


La Française est élégante et porte des
parfums très chers. La mode, elle s’y
intéresse passionnément. Elle est mince
Déroulement (20 min)
car elle mange équilibré et fait du
Compétence travaillée : expression écrite.
sport. Les régimes, elle n’y pense même
pas. La Française est indépendante et Modalités : individuellement ou par deux.
combative mais c’est aussi une mère de
famille attentive. Si l’activité se fait en classe, les élèves peuvent travailler par deux. Sinon, proposer la
production en devoir à faire à la maison.
Il est possible d’afficher les travaux dans la classe et de procéder à un débat en classe
Activité 7 sur la vision que les élèves ont des habitants de leur propre pays : sont-ils d’accord ou
pas d’accord entre eux ?
EXEMPLE DE PRODUCTION
Le Polonais boit beaucoup de vodka
mais il n’est jamais ivre. Il est très
respectueux envers les femmes et offre
souvent des fleurs. Il est fier. Il est très
croyant. L’église, il y va souvent.

124 )
SÉQUENCE 10
SÉQUENCE 10

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 Compréhension de l’écrit : /10


Tu vas entendre deux fois une émission radio. Lis le document (Annexe 5, page 190) puis réponds
Lis d’abord les questions (1 minute). aux questions en cochant la réponse exacte (X) ou en
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie écrivant l’information demandée.
pas de répondre à toutes les questions. 1. Ce document est : /1
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre  un livre  une affiche  un magazine.
à toutes les questions. 2. Ce document annonce : /1
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte  un film  un événement culturel  un concert.
(X) ou en écrivant l’information demandée.
3. La Nuit des musées dure : /1
1. En France, les musées sont gratuits un jour  un jour  une nuit  deux jours.
par mois. /1
4. La Nuit des musées a lieu : /1
Vrai  Faux 
 la semaine  le week-end.
2. Le Premier ministre veut essayer la gratuité des
5. L’affiche représente des œuvres d’art. /1
musées pour tout le monde et tous les jours. /1
Vrai  Faux 
Vrai  Faux 
6. Le programme est annoncé pour toute
3. Cette gratuité concerne des musées : /1
 à Paris  dans toute la France  en province. la France. /1
Vrai  Faux 
4. En 2005, la majorité des Français sont allés au
7. Où on peut : /3
musée. /1
– ne pas dormir de la nuit ? ......................................
Vrai  Faux 
– voir des personnages imaginaires ? ........................
5. Quelle est l’opinion des personnes interrogées sur – voir des livres ? ......................................................
la gratuité des musées ? /4
8. Que faut-il faire pour connaître tout
Pour Contre On ne sait pas le programme ? .............................................. /1
Personne 1
Personne 2 Production écrite : /10
Personne 3 Tu choisis l’une des trois manifestations de la Nuit
des musées et tu écris un mail à un(e) ami(e) pour lui
Personne 4
proposer de venir avec toi.

6. À Paris, quelques musées sont déjà gratuits. /1 Entretien dirigé : /10


Vrai  Faux 
L’enseignant pose des questions à l’élève sur les
7. Dans les musées de Paris gratuits, il y a autant de
musées : Tu y vas souvent ? Quels genres de musées
visiteurs qu’avant. /1
tu préfères et pourquoi ? Quel est le dernier musée
Vrai  Faux 
que tu as visité ? Tu aimerais participer à la Nuit des
musées et pourquoi ?

( 125
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11 Allons au cinéma !
M r Bean

• pages 72 et 73
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes


simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.

OBJECTIFS
Communication
– Présenter un personnage de film.
– S’exprimer sur un personnage dans un forum sur le net.
– Exprimer le souhait, l’obligation.
– Donner son opinion sur un personnage.
– Exprimer le but.
Linguistique
– Grammaire Pour + infinitif
Le subjonctif
Il faut + infinitif
– Lexique Le cinéma
– Phonétique La lettre e : e, é, è, ê
(livre de l’élève, page 93)
Socioculturel
– La place du cinéma en France.
– Le tournage d’un film en France.
– Le festival de Cannes.

DOCUMENT 1

Sensibilisation

ACTIVITÉ 1 • page 72

a.
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Faire observer les photos et poser les questions de l’activité. (Réponses variables.)

126 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
Compréhension
Compréhension globale
b.
Déroulement (10 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants procéder à une lecture silencieuse. Poser les
questions de la première partie de l’activité.

Compréhension finalisée
Déroulement (5 min)
Compétences travaillées : compréhension écrite et réflexion sur le
fonctionnement de la langue.
Activité 1
Modalités : en grand groupe.
CORRIGÉ
– Poser la dernière question de l’activité en grand groupe et noter la réponse au
b.
tableau. - Ce texte annonce le tournage d’un
– Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE BUT film.
(1) et formuler la règle. Il y a trois acteurs principaux et une
actrice principale.
c. Mr Bean vient en France pour tourner
Les vacances de Mr Bean sur la Côte
Déroulement (5 min) d’Azur.
- Le train s’appelle l’Eurostar.
Compétence travaillée : compréhension écrite.
- L’équipe du film s’est installée à Paris
Modalités : par deux et en grand groupe. pour commencer le travail.

– Poser la question de l’activité et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise c.
en commun, en grand groupe, l’enseignant note les mots au tableau. L’équipe du film, réalisé, interprété.

– Demander : « Qui réalise et qui interprète ? ». (Le réalisateur réalise et les acteurs
interprètent.)

DOCUMENT 2

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 2 • page 73

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
– En grand groupe, faire observer et identifier le document. (C’est un forum sur
internet.)
– Lire la consigne et laisser les élèves procéder à une lecture silencieuse. Réaliser l’activité
en grand groupe.

( 127
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
Compréhension finalisée

Déroulement (5 min)
Compétences travaillées : compréhension écrite et réflexion sur le
fonctionnement de la langue.
Modalités : en grand groupe.
– Demander : « Quel est le but du message de Fanny ? » et noter la réponse au tableau.
(Elle voudrait être figurante dans le film de Mr Bean et elle veut savoir comment faire
pour que l’équipe la choisisse.)
— Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LE BUT
(2) et formuler la règle.

Activité 2
ACTIVITÉ 3 • page 73

CORRIGÉ Déroulement (15 min)


1. Quatre messages sont adressés à
Mr Bean. - 2. Vrai
Compétences travaillées : compréhension écrite et réflexion sur le
fonctionnement de la langue.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Activité 3
– Lire la consigne et laisser les élèves faire le repérage individuellement puis comparer
CORRIGÉ leurs réponses par deux. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant trace
- Obligation « personnalisée » : la grille au tableau et la complète avec les réponses des élèves.
Il faut que tu viennes. Il faut que tu fasses – Demander aux apprenants d’observer le tableau et de dire quelles formes on utilise
plein de films. pour exprimer l’obligation, le désir et une opinion. (Pour exprimer l’obligation, on utilise
- Obligation destinée à tous :
Il faut venir. Il faut m’aider.
il faut que + subjonctif quand on parle à quelqu’un de précis et il faut + infinitif quand
- Désir pour une autre personne : on ne parle pas à quelqu’un de précis. Pour exprimer le désir, on utilise je voudrais que
Je voudrais que tu sois en France tout le ou j’aimerais que + subjonctif pour une autre personne et je voudrais ou j’aimerais +
temps.
infinitif pour soi-même. Pour exprimer une opinion sur une autre personne, on utilise je
J’aimerais que tu me fasses toujours rire.
- Désir pour soi-même : pense que ou j’espère que + indicatif et pour soi-même, je pense + infinitif.
Je voudrais être figurante. – Leur demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : SUBJONCTIF/INFINITIF/
- Opinion/idée sur une autre personne : INDICATIF et reformuler les règles.
Je pense que tu es le meilleur.
– Demander : « Vous connaissez la Palme d’or ? ». (C’est le Prix du festival de Cannes.)
J’espère que tu auras la Palme d’or.
- Opinion/idée pour soi-même : – Faire lire l’encadré Culture & Compagnie.
Je pense aller à Londres.

Exercice

CAHIER D'EXERCICES - 2 • page 71

Déroulement (15 min)


Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et demander aux apprenants de faire l’activité par deux. Pour la mise
en commun en grand groupe, noter les réponses des élèves au tableau. (Réponses : voir
page 172 du guide.)

128 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
Production écrite

ACTIVITÉ 4 • page 73

Déroulement (20 min)


Compétence travaillée : expression écrite.
Modalités : individuellement ou par deux.
L’activité peut être réalisée par deux en classe ou individuellement à la maison. Le héros
peut être un personnage de film, de série télé, de dessin animé, de bande dessinée ou
de livre.

Pour votre information


Activité 4
Eurostar
C’est le nom de la société qui exploite le train à grande vitesse qui relie EXEMPLE DE PRODUCTION
Jack Bauer, j’ai vu tous les épisodes
Londres (St Pancras Station) à Paris (Gare du Nord) et Bruxelles (Gare du
de 24 heures. Je suis complètement
Midi). fan de toi. Je pense que tu es toujours
Les temps de trajet sont de 2 h 35 entre Paris et Londres et 2 h 20 entre le plus fort. Il faut que tu continues à
Bruxelles et Londres. sauver le monde. J’espère que la série
ne s’arrêtera jamais et je voudrais venir
Les trains traversent la Manche en empruntant le tunnel sous la Manche à
visiter les studios où elle est tournée
la vitesse de 160 km/h et la traversée s’effectue en 20 minutes. aux États-Unis.

Le festival de Cannes
Fondé en 1946, il est devenu, au fil des années, le festival de cinéma le
plus médiatisé au monde, et son influence n’a cessé de grandir grâce aux
médias et sponsors présents pour l’évènement, notamment lors de la céré-
monie d’ouverture et de la traditionnelle montée des marches : le fameux
tapis rouge et ses vingt quatre « marches de la gloire ».
Il a lieu chaque année, durant la seconde quinzaine de mai et donne
l’occasion aux nombreux producteurs et distributeurs présents sur place
de trouver des partenaires pour le financement de leurs projets de films,
ou de vendre les œuvres déjà tournées aux distributeurs et télévisions du
monde entier. Les principales projections ont lieu au Palais des Festivals et
des Congrès, situé sur la Croisette. Le Festival a été créé pour récompenser
le meilleur film, le meilleur acteur et la meilleur actrice mais d’autres prix
sont apparus petit à petit, comme le prix du jury, et surtout la Palme
d’or.

( 129
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
Au téléphone

• pages 74 et 75
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes
simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.

OBJECTIFS
Communication
– Proposer de se retrouver.
– Décrire un personnage de film et expliquer son origine.
Linguistique
– Grammaire La concession / l’opposition
– Lexique Le cinéma
– Phonétique La lettre e : e, é, è, ê
(livre de l’élève, page 93)
Socioculturel
– Jacques Tati

DOCUMENT 1

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
– Faire observer et décrire les photos. (Il y a la photo d’une fille qui lit un magazine et
téléphone, la photo d’un garçon qui téléphone, l’affiche d’un film, Les vacances de
Mr Hulot de Jacques Tati et une photo noir et blanc d’un homme en train de jouer au
tennis.)
– Demander : « À votre avis, quelle est la relation entre ces photos ? ». (La fille téléphone
au garçon pour lui parler d’un article sur le film de Jacques Tati.)

130 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 74

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
– Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement une première fois. En grand groupe,
demander :« Qu’avez-vous entendu ? » (Une conversation au téléphone entre la fille et
le garçon, Brice.)
– Laisser les apprenants réaliser l’activité par deux, puis mettre en commun en grand
groupe.
– Demander :« Que fait Zoé au moment où Brice lui téléphone ? ». (Elle lit un truc dans
le magazine « Ciné et Compagnie ».)
Activité 1
– Demander : « Comment Zoé propose à Brice de passer chez elle ? ». (Elle dit
« Rapplique ».)
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré AU FAIT ! BRICE : Allô…
ZOÉ : Ouais, allô…
BRICE : Salut ! C’est Brice.
Compréhension finalisée ZOÉ : Salut, ça va ? T’es où ?
BRICE : Près de chez moi mais… heu…
je voudrais bien faire quelque chose ; tu
ACTIVITÉ 2 • page 74 fais quoi toi ?
ZOÉ : Je lisais. J’ai trouvé un truc dans
Déroulement (5 min) « Ciné et compagnie » qui parle de
Mr Bean et Jacques Tati, comment l’un
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite. a inspiré l’autre…
BRICE : Jacques qui ? De qui tu parles ?
Modalités : par deux et en grand groupe.
ZOÉ : Attends, tu connais pas Jacques
Lire la consigne et faire écouter l’enregistrement une deuxième fois. Les apprenants Tati ? « Les vacances de M. Hulot » ?
Rapplique alors, je vais te montrer !
vérifient leurs réponses par deux en lisant la transcription. Mettre en commun en grand
BRICE : Attends ! Mais c’est quoi ?
groupe à l’oral. ZOÉ : Comme il est bête ! Mais c’est un
film ! Bon, t’arrives ? Je t’attends.

DOCUMENT 2 CORRIGÉ
2.
Compréhension
Compréhension globale
Activité 2
ACTIVITÉ 3 • page 74
CORRIGÉ
Déroulement (10 min) Zoé lit un article sur Mr Bean et
Jacques Tati. Elle y apprend que Jacques
Compétence travaillée : compréhension écrite. Tati a inspiré Mr Bean.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
– En grand groupe, faire observer et identifier le document. (C’est un article. Les deux
photos qui l’illustrent montrent le personnage du film de Jacques Tati et Mr Bean. C’est
l’article de « Ciné et compagnie » que Zoé est en train de lire.)
– Lire la consigne et laisser les apprenants procéder à une lecture silencieuse.

( 131
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
ACTIVITÉ 4 • page 75

a.
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et faire l’activité en grand groupe. Demander aux élèves de justifier leurs
réponses.

b.
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
Activité 4
– Poser la question de l’activité en grand groupe.
CORRIGÉ – Demander aux élèves de prendre connaissance de l’encadré On dit....
a.
1. Vrai. (Mr Bean est inspiré du
personnage de Jacques Tati, Monsieur Compréhension finalisée
Hulot.)
2. Vrai. (Il présente Monsieur Hulot et c.
Mr Bean.)
3. Faux. (C’est un personnage de
Déroulement (10 min)
cinéma britannique.)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
4. Vrai. (Il s’est inspiré de Jacques Tati.)
Modalités : par deux et en grand groupe.
b.
Il était fan du cinéaste Jacques Tati, il Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Mettre en commun en grand
regardait en boucle ses films.
groupe à l’oral.
c.
Ils portent des vêtements un peu d.
démodés, ils ne comprennent pas le Déroulement (10 min)
monde moderne, ils veulent se faire
des amis, faire comme tout le monde Réflexion sur le fonctionnement de la langue.
mais ils se mettent dans des situations Modalités : en grand groupe.
comiques. Ce qui les rend comique
c’est qu’ils veulent faire comme tout – Lire la consigne et poser la question de l’activité.
le monde mais n’y arrivent pas parce – Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LA
qu’ils font des bêtises.
CONCESSION/L’OPPOSITION et reformuler les règles.
d.
Il donne des précisions, il exprime une
opposition avec même si, mais et quand
Exercice
même.

ACTIVITÉ 5 • page 75

Déroulement (10 min)


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Pour la mise en commun
en grand groupe, demander à des volontaires de venir noter les phrases au tableau.

132 )
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11
Production orale

ACTIVITÉ 6 • page 75

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : en grand groupe.
Poser la question de l’activité en grand groupe sous forme de forum et laisser les appre-
nants s’exprimer librement. (Réponses variables.)

Production écrite

ACTIVITÉ 7 • page 75
Activité 5
Déroulement (20 min)
CORRIGÉ
Compétence travaillée : expression écrite. 1. mais
2. Même si
Modalités : individuellement ou par deux.
3. quand même
L’activité peut être réalisée par deux en classe ou individuellement à la maison. 4. mais
5. Même si

Pour votre information Activité 7

Jacques Tati EXEMPLE DE PRODUCTION


Gad Elmaleh, c’est le créateur et
Réalisateur et acteur français, né le 9 octobre 1907 et mort le 5 novembre
l’interprète du personnage Chouchou,
1982. Sa filmographie en tant que réalisateur est la suivante : L’École des un travesti romantique. Même si Gad
facteurs (court métrage, 1947), Jour de fête (1949), Les Vacances de M. Elmaleh est né au Maroc, c’est l’un
Hulot (1953), Mon oncle (1958), Playtime (1967), Trafic (1971), Parade des plus grands comiques français. Il a
débuté sa carrière comme assistant de
(1974), Forza Bastia (court métrage, 1978).
l’humoriste Élie Kakou et a présenté
son premier One Man Show en 1995. Il
travaille beaucoup pour le cinéma mais
continue de monter sur scène quand
même. Il a été élu « Homme le plus
drôle de l’année » le 6 janvier 2007,
devant 49 autres humoristes.

( 133
SÉQUENCE 11
SÉQUENCE 11

Test d’évaluation type DELF A2


La nature et la durée des épreuves sont équivalentes au test d’évaluation de la séquence 10
page 127. Le barème de notes est également identique.

Compréhension orale : /10 FICHE DE FILM


Tu vas entendre deux fois un dialogue au téléphone. • Titre : Astérix aux Jeux Olympiques
Lis d’abord les questions (1 minute). • Date de sortie : 30 Janvier 2008
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie • Réalisé par Thomas Langmann, Frédéric Forestier
pas de répondre à toutes les questions. • Avec Clovis Cornillac, Gérard Depardieu, Alain
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répon- Delon, Vanessa Hessler
dre à toutes les questions. • Film français
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte • Genre : Comédie
(X) ou en écrivant l’information demandée. • Produit par Pathé Distribution en 2007
• Synopsis : Les deux amis, Astérix et Obélix,
1. Steph est allée au Festival de Cannes. /1
devront remporter les Jeux Olympiques, permettre
Vrai  Faux 
au jeune Gaulois Alafolix d’épouser la Princesse
2. Il y a déjà eu trois salons du cinéma avant Irina et lutter contre le terrible Brutus, prêt à tout
celui-ci. /1 pour lui aussi gagner les Jeux Olympiques et se
Vrai  Faux  débarrasser de son père : Jules César.
3. Le Salon du cinéma est au mois de : /1
 janvier  mai  septembre.
1. Ce document donne des informations sur le film
4. Le Festival de Cannes est au mois de : /1 Astérix aux Jeux Olympiques. /1
 janvier  mai  septembre.  
Vrai Faux
5. Qu’est-ce que Steph a fait au Salon 2. On pouvait aller voir ce film au cinéma
du cinéma ? /4 en 2007. /1
 Elle a rencontré des professionnels du cinéma.
Vrai  Faux 
 Elle a été figurante.
 Elle a fait des cascades avec des animaux 3. Il y a quatre réalisateurs. /1
Vrai  Faux 
dangereux.
 Elle a vu des animaux qui font des choses 4. Il y a deux acteurs. /1
dangereuses dans les films. Vrai  Faux 
 Elle a crée une affiche avec d’autres jeunes. 5. C’est un film : /1
 Elle a gagné le concours de la meilleure affiche.  historique  comique  dramatique.
 Elle a écrit un scénario.
6. Le synopsis est un résumé du scénario. /1
6. Steph propose à Jeanne de retourner au Salon du Vrai  Faux 
cinéma avec elle. /1 7. Combien de personnages sont cités ? ... /2
Vrai  Faux 
8. Dans ce film, il y a : /2
7. Le salon du cinéma dure combien  de la violence  de l’amour
de temps ? ..................................................... /1  de l’amitié  de la passion.

Compréhension de l’écrit : /10 Production écrite : /10


Lis le document suivant puis réponds aux questions en Rédige le synopsis de ton film préféré.
cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant l’infor-
mation demandée. Monologue suivi : /10
Décris l’affiche (Annexe 6, page 191) et imagine
l’histoire du film.

134 )
Du cinéma au livre SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Ça farte ?

•pages 76 et 77
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs : peut généralement


identifier le sujet d’une discussion.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations.

OBJECTIFS
Communication
– Demander à quelqu’un de nous prêter quelque chose.
– Insister.
– Convaincre.
– Refuser.
Linguistique
– Grammaire Les doubles pronoms
– Lexique Le prêt
– Phonétique Le e muet avec je
(livre de l’élève, page 94)
Socioculturel
– Le prêt d’objets entre amis.
– Brice de Nice.
– Un succès cinématographique.

DOCUMENT 1

Sensibilisation

Déroulement (5 min)
Modalités : En grand groupe.
– Faire observer l’affiche de Brice de Nice et demander : « Qu’est-ce que c’est ? Vous
connaissez ? ». (C’est l’affiche d’un film, Brice de Nice.)
– Demander aux apprenants de la décrire et d’imaginer le genre du film. (L’affiche repré-
sente un homme blond avec un tee-shirt jaune et un pantalon noir. Il tient un surf et
sourit bêtement. C’est sûrement un film comique sur le surf.

( 135
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 76

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
– Faire écouter le dialogue une première fois et demander : « Qui vous avez entendu ? ».
(Deux adolescents, deux amis.)
– Lire la consigne et demander aux apprenants de faire l’activité individuellement puis
de comparer par deux. Mettre en commun en grand groupe.

Compréhension finalisée
Activité 1
ACTIVITÉ 2 • page 76

BORIS : Dis, tu me prêtes ton DVD de


Brice de Nice ?
a. et b.
JULES : Non. Déroulement (15 min)
BORIS : Pourquoi non ? Je te le rendrai
lundi. Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
JULES : Pas question ! Tu vas oublier et Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
tu me le rendras dans longtemps.
BORIS : Non, je te jure, je te le rends – Lire la consigne et faire écouter le dialogue une deuxième fois. Laisser les apprenants
lundi ! prendre en note les réponses. Puis, leur demander de vérifier leurs réponses par deux
JULES : Pourquoi tu l’achètes pas ?
en lisant le dialogue. Pour la mise en commun en grand groupe, l’enseignant note les
BORIS : Parce que j’ai plus d’argent.
JULES : C’est ton problème, moi, je te le réponses des élèves au tableau.
prête pas. – Demander de prendre connaissance de l’encadré On dit.... puis poser la question :
BORIS : Allez sois sympa... je te promets, « Que veut dire Boris quand il dit « Je suis ton pote » ? ». (Il veut dire : « Je suis ton
je te le rendrai lundi !
JULES : L’autre jour, j’ai prêté ma BD
copain ».)
préférée à Émilie, elle doit me la rendre, – Demander de lire l’encadré AU FAIT !
elle est en retard, je ne la lui prêterai
plus.
c.
BORIS : Mais je ne suis pas Émilie, moi
c’est pas pareil, je suis ton pote ! Allez Déroulement (10 min)
prête-le moi. Lundi, à 8 h 30, tu l’auras.
JULES : Bon, ok. Mais si tu ne me le
Réflexion sur le fonctionnement de la langue
rends pas lundi... Modalités : en grand groupe.
BORIS : Je te le rendrai lundi, c’est
promis. Merci ! T’es sympa. – Lire la consigne et laisser les élèves répondre en grand groupe.
JULES : Et toi, tu me prêtes quoi ? – Demander : « Dans quel ordre ces mots apparaissent dans les phrases ? ». (D’abord
BORIS : Je te prête mes devoirs de tu ou je, ensuite me ou te et enfin le. Dans la phrase à l’impératif, l’ordre est inversé,
français, tu me les rendras mardi !
d’abord le ensuite moi.)
CORRIGÉ – Demander aux apprenants d’observer dans le dialogue la phrase où Jules parle de la
BD qu’il a prêtée à Émilie et de dire par quels mots sont remplacés la BD et Émilie et
1. Faux
2. Faux
dans quel ordre ils apparaissent. (La BD est remplacée par la et Émilie par lui. D’abord
3. Vrai la et ensuite lui.)
– Leur demander de prendre connaissance de l’encadré GRAMMAIRE : LES DOUBLES PRO-
NOMS et reformuler les règles.

136 )
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
DOCUMENT 2

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 3 • page 77

a.
Déroulement (10 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : individuellement et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves procéder à une lecture silencieuse. Poser la question
de l’activité en grand groupe.

Activité 2
Compréhension finalisée
CORRIGÉ
b.
Déroulement (10 min) a.
Boris demande à Jules le DVD de Brice
Compétence travaillée : compréhension écrite. de Nice.

Modalités : en grand groupe. b.


BORIS : « Tu me prêtes ton DVD de Brice
– Demander : « Et « ça farte », qu’est-ce que ça signifie ? Quelle est l’origine de de Nice ? / Je te le rendrai lundi. Je te
l’expression ? ». (Ça signifie « ça va ? ». Le fart est le gras appliqué sur les surfs des jure, je te le rends lundi. / Allez, sois
sympa... je te promets, je te le rendrai
neiges pour aller plus vite.) lundi ! / Moi, c’est pas pareil je suis ton
– Poser la question de l’activité en grand groupe et laisser les apprenants émettre des pote ! Allez, prête-le moi. Lundi
hypothèses. Leur demander de regarder les réponses en bas de la page en inversant leur à 8 h 30, tu l’auras. »
JULES : « Pas question ! Tu vas oublier
livre. Puis leur demander de lire l’encadré Culture & Compagnie.
et tu me le rendras dans longtemps /
C’est ton problème ! Moi, je te le prête
pas. »
Exercice
c.
Le DVD de Brice de Nice est remplacé
ACTIVITÉ 4 • page 77 par le. Boris et Jules sont remplacés
par les pronoms sujets je et tu et les
pronoms compléments me et te. Avec
a. l’impératif, me devient moi.
Déroulement (10 min)
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe.
Activité 3
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité individuellement puis comparer
leurs réponses par deux. Pour la mise en commun en grand groupe, des volontaires CORRIGÉ
viennent au tableau noter les phrases. Réponses possibles : il est ridicule car il
porte un tee-shirt trop petit pour lui et
b. ses cheveux sont décolorés. / Il a l’air
drôle. / Il est original car il invente des
Déroulement (10 min) expressions...
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux. Pour la mise en commun à
l’oral, interroger chaque binôme.

( 137
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Production orale

ACTIVITÉ 5 • page 77

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux : ils imaginent un dialogue où
l’un demande à l’autre de lui prêter quelque chose. Pour la mise en commun en grand
groupe, chaque binôme joue la scène devant la classe.

Pour votre information


Activité 4
Brice de Nice
CORRIGÉ
Ce personnage est né un peu par hasard dans un sketch télévisé de Jean
a.
Dujardin dans les années 1990. L’acteur s’était inspiré d’un camarade de
1. Tu me le donnes.
2. Je le lui dirai. classe de sa jeunesse pour créer un personnage prétentieux et égocentri-
3. Tu me le prêtes quand ? que qui a plu au public. Se développe alors un vrai fan club qui a continué
4. Il me le dira un jour. à faire exister Brice de Nice pendant 10 ans. Face à cette popularité, Jean
b. Dujardin a décidé de tenter l’aventure du grand écran et c’est ainsi qu’est
Exemples de réponses :
1. Le cadeau, le numéro de téléphone,
sorti le film réalisé par James Huth en 2005 : malgré les mauvaises critiques
le bonbon... de cinéma, Brice de Nice a réalisé 4 millions d’entrées.
2. Le message, ce que quelqu’un a dit... Le synopsis : Éternel ado de presque trente ans, délaissé par un père
3. Le livre, le DVD, le CD...
homme d’affaires et une mère absente, Brice s’est réfugié dans un « style »
4. Le secret, je t’aime...
avec lequel il exprime son être essentiel : un surfeur, winner, ascendant
snowboarder. Sa vie se déroule dans l’insouciance, jusqu’au jour où son
Activité 5 père, qui blanchissait de l’argent pour la mafia sicilienne, se fait arrêter.
Brice, qui n’a jamais travaillé, découvre la vie. Il essaie de faire le serveur,
EXEMPLE DE PRODUCTION braque une banque, et fuit la police.
Élève 1 : Tu me prêtes tes lunettes ?
Élève 2 : Non, je ne te les prête pas,
je ne vois rien sans elles !
Élève 1 : Prête-les moi juste deux
minutes pour que je puisse lire le
tableau !
Élève 2 : Pas question.
Élève 1 : Allez, sois sympa ! Je te les
rends dans deux minutes, promis.
Élève 2 : D’accord mais toi, tu me prêtes
quoi ?
Élève 1 : Je te prête mon portable pour
envoyer un sms.
Élève 2 : Je peux pas écrire de sms si je
n’ai pas mes lunettes, idiot !

138 )
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Polar...

• pages 78 et 79
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Compréhension générale de l’écrit : peut comprendre des courts textes


simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue
quotidienne.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations.

OBJECTIFS Activité 1
Communication
– Comprendre la couverture et la 4e de couverture d’un roman. CORRIGÉ
L’auteur s’appelle Pierre Véry. Le titre
– Comprendre un extrait littéraire de type narratif.
est Les disparus de Saint-Agil. Il est
Linguistique publié par Folio Junior. La couverture
– Lexique Le livre représente un couloir avec une porte
ouverte sur un squelette assis sur un
– Phonétique Le e muet avec je meuble. Sur le sol du couloir, il y a une
(livre de l’élève, page 94) carte postale de Chicago.
Socioculturel
– Le polar.
– La littérature jeunesse.

DOCUMENT 1

Sensibilisation
Déroulement (5 min)
Modalités : en grand groupe.
Écrire « Polar » au tableau et demander aux élèves s’ils connaissent ce mot et ce qu’il
leur inspire. (C’est un livre ou un film avec une histoire policière. Il y a des criminels, des
victimes, une enquête, des coupables, du suspense...)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 1 • page 78

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
– Faire observer et identifier le document. (C’est la couverture d’un livre.)
– Faire observer la couverture du livre et réaliser l’activité en grand groupe.

( 139
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Compréhension
Compréhension finalisée

ACTIVITÉ 2 • page 78

Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
Faire observer la quatrième de couverture et faire la première partie de l’activité en grand
groupe.
a.
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Activité 2
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler par deux puis mettre en commun, en
CORRIGÉ
grand groupe.
- Les différences par rapport à la
couverture : il n’y a pas le titre et b.
le nom de l’auteur, il y a un texte qui
résume l’histoire du livre, il y a des
Déroulement (5 min)
images différentes (la tête du squelette
Compétence travaillée : compréhension écrite.
et un groupe de jeunes garçons).
- Trois jeunes sont représentés. Modalités : individuellement et en grand groupe.
Leur groupe s’appelle la bande des
Chiche-Capon. Lire la consigne et laisser les apprenants procéder à une lecture silencieuse. Mettre en
- Dans la bande, ils se font appeler commun en grand groupe à l’oral.
n° 95, n° 22 et n° 7.
a. c.
Squelette / disparaît Déroulement (5 min)
b.
Martin Compétence travaillée : compréhension écrite.
c. Modalités : en grand groupe.
L’histoire se passe dans la pension
Saint-Agil (une pension c’est une école
Poser les questions de l’activité et vérifier la compréhension du vocabulaire.
où les enfants vivent pendant l’année
scolaire). Le surveillant général à des
allures d’espion (c’est-à-dire qu’il ACTIVITÉ 3 • page 78
observe tout ce que les gens font,
ils les surveillent mais comme si c’était
un agent secret). Le n° 95 s’appelle Déroulement (5 min)
Mathieu et disparaît une nuit.
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Activité 3
Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Mettre en commun en grand
CORRIGÉ groupe à l’oral.
Quelque chose qu’on ne peut pas dire.
➝ un secret
Un petit bruit. ➝ un crissement
Endroit où on dort. ➝ un dortoir
Objets précieux. ➝ un trésor

140 )
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Production orale

ACTIVITÉ 4 • page 78

Déroulement (15 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’activité par deux. Pour la mise en commun en
grand groupe, interroger quelques volontaires. (Réponses variables.)

DOCUMENT 2

Compréhension
Compréhension globale Activité 5

ACTIVITÉ 5 • page 79 CORRIGÉ


2.
Déroulement (10 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite. Activité 6

Modalités : individuellement et en grand groupe. CORRIGÉ


– Faire observer et identifier le document. (C’est un extrait du polar Les disparus de 1. Vrai. (« Tous prenaient le même
plaisir, goûtaient la même émotion... »)
Saint-Agil de Pierre Véry.)
2. Vrai. (« à revoir les lieux où s’était
– Lire la consigne et laisser les apprenants procéder à une lecture silencieuse puis faire écoulée une partie de leur jeunesse »,
l’activité. Mettre en commun en grand groupe à l’oral. « En étude, j’ai longtemps occupé
telle place, à côté d’Untel... », « Aux
dortoirs, ils se montraient des lits. »)
Compréhension
Compréhension finalisée 3. Vrai. (« Qu’est-il devenu, au fait ? / Il
a fait son chemin, depuis ; il est dans la
magistrature assise. »)
ACTIVITÉ 6 • page 79 4. Vrai. (« Untel, qui était si chétif et a
sauté le mur ? / Mort. »)
Déroulement (15 min) 5. Vrai. (« C’était le bon temps ! »)

Compétence travaillée : compréhension écrite.


Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les élèves travailler individuellement puis comparer leurs répon-
ses par deux. Pour la mise en commun, demander de justifier les réponses en citant les
passages du texte.

Production orale

ACTIVITÉ 7 • page 79

Déroulement (20 min)


Compétence travaillée : expression orale.
Modalités : par deux et en grand groupe.

( 141
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Lire la consigne et laisser les élèves faire l’activité par deux. Pour la mise en commun en
grand groupe, interroger chaque élève. (Réponses variables.)

Pour votre information


Pierre Véry
Auteur de romans policiers né en 1900, il a également écrit de nombreux
ouvrages pour la jeunesse. Son roman le plus célèbre est probablement
Goupi Mains Rouges adapté au cinéma par Jacques Becker en 1943.
Pour Les disparus de Saint-Agil, il s’est inspiré de ses années au pensionnat
Sainte-Marie de Meaux où il avait créé la société secrète des Chiche-Capon.
Son livre a été adapté au cinéma pour un film réalisé par Christian Jaque
en 1938.

CHANSON : Respire

• pages 80 et 81
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements : peut compren-


dre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés ayant trait
à un sujet courant.
Lire pour s’informer et discuter : peut identifier l’information pertinente sur la
plupart des écrits simples.
Interaction orale générale : peut interagir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations.

OBJECTIFS
Communication
– Comprendre une chanson sur l’environnement.
Linguistique
– Lexique La métaphore
Les caractéristiques physiques
L’environnement, la nature
– Phonétique Le e muet avec je
(livre de l’élève, page 94)
Socioculturel
– La nouvelle scène française.

142 )
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
Sensibilisation

ACTIVITÉ 1 • page 81

Déroulement (10 min)


Modalités : en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants s’exprimer librement à l’oral. (Réponses libres.)

Compréhension
Compréhension globale

ACTIVITÉ 2 • page 81

a.
Déroulement (5 min)
Activité 2
Compétence travaillée : compréhension orale.
Modalités : individuellement, par deux et en grand groupe. CORRIGÉ
a.
Lire la consigne et faire écouter la chanson une première fois. Laisser les apprenants
rock (l’introduction), pop (la musique)
réagir individuellement et faire l’activité. Puis ils comparent par deux. et hip-hop (la manière de dire le texte)
b.
b. de la tristesse (car l’homme détruit la
Déroulement (10 min) terre et les générations futures comme
nous) / de la peur (l’avenir de la
Compétence travaillée : compréhension orale. planète est menacé)
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants échanger leurs impressions par deux. Pour la
Activité 3
mise en commun, interroger quelques élèves et leur demander de justifier leur choix.
CORRIGÉ
Dessin 1 : Il y a le soleil, de l’eau,
ACTIVITÉ 3 • page 81 la nature verte, des fleurs, des papillons
et des oiseaux qui chantent dans un
Déroulement (15 min) arbre. Ce dessin fait penser à la nature
propre, la forêt, le printemps...
Compétence travaillée : expression orale. Dessin 2 : Un homme mange une
pomme allongé dans l’herbe verte, un
Modalités : par deux et en grand groupe.
oiseau perché sur son pied chante. Il y a
Lire la consigne et laisser les élèves travailler par deux. Pour la mise en commun en grand d’autres oiseaux et des papillons autour
de lui. Ce dessin fait penser à la nature,
groupe, interroger quelques élèves.
la liberté, la joie de vivre...
Dessin 3 : Un véhicule passe sur une
route au milieu de la campagne,
ACTIVITÉ 4 • page 81 il dégage une fumée noire. Un oiseau
dans un arbre protège ses petits et un
a. écureuil se cache derrière l’arbre.
Déroulement (10 min) Ce dessin fait penser à la pollution,
les dangers pour l’environnement...
Compétences travaillées : compréhensions orale et écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Faire écouter la chanson une deuxième fois. Les élèves font l’activité par deux puis véri-
fient et justifient leurs réponses en lisant le texte. Mettre en commun en grand groupe
à l’oral.

( 143
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 11
12
11
b.
Déroulement (5 min)
Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : en grand groupe.
Lire la question de l’activité et laisser les apprenants réagir en grand groupe.

ACTIVITÉ 5 • page 81

Déroulement (10 min)


Compétence travaillée : compréhension écrite.
Modalités : par deux et en grand groupe.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’activité par deux. Mettre en commun, en
Activité 4 grand groupe, à l’oral et vérifier la compréhension du lexique.
CORRIGÉ
a.
1. Faux. Production orale
2. Vrai. (« Écoute-moi gamin, je vais te
raconter l’histoire de l’être humain... ») ACTIVITÉ 6 • page 81
3. Faux. (Seul l’adulte parle.)
b.
Oui, il y a un conseil : « Il faut que tu Déroulement (10 min)
respires ». Dans l’avenir, la planète sera
tellement polluée qu’il sera difficile de Compétence travaillée : expression orale.
respirer. C’est une manière de dire qu’il Modalités : par deux et en grand groupe.
faut faire quelque chose pour empêcher
ça, pour qu’il soit possible de respirer Lire la consigne et laisser les élèves faire l’activité par deux. Pour la mise en commun, en
dans l’avenir. grand groupe, interroger chaque binôme. (Réponses libres.)

Activité 5
Pour votre information
CORRIGÉ Mickey 3D
Dessin 1 : « Je vais te raconter l’histoire
de l’être humain / Au début y avait Groupe de rock français de la région de Saint-Étienne, créé en 1997 par
rien, au début c’était bien / La nature Mickeal Furnon (né le 31 juillet 1970), alias Mickey et Aurélien Joanin (né
avançait y avait pas de chemin » le 22 novembre 1978), alias Jojo. Le troisième membre, Najah El Mahmoud
Dessin 3 : « Puis l’homme a débarqué
avec ses gros souliers / Des coups
(née le 7 octobre 1977), intègre le groupe en 1999. Après quelques échecs,
d’pieds dans la gueule pour se faire notamment l’album sorti en 1999 Mistigri Torture, le groupe devient fina-
respecter / Des routes à sens unique il lement populaire dans la région de Saint-Étienne, et donne une soixan-
s’est mis à tracer / Les flèches dans la
taine de concerts qui le fait connaître du grand public.
plaine se sont multipliées / Et tous les
éléments se sont vus maîtrisés » Le groupe Louise Attaque participe à leur réussite en leur offrant la possi-
Dessin 2 : « Tu leur raconteras l’époque bilité d’être leur première partie sur une tournée nationale. Mickey 3D
où tu pouvais / Manger des fruits dans commence à se faire un nom dans le milieu musical français principa-
l’herbe allongé dans les prés / Y’avait
lement grâce à ses textes sans concessions dénonçant les travers de la
des animaux partout dans la forêt, /
Au début du printemps les oiseaux société. Leur second album rencontre plus de succès que le précédent et
revenaient » le troisième, Tu vas pas mourir de rire, sortis en 2003, est récompensé par
deux Victoires de la Musique. En 2005, ils sortent leur quatrième album,
Matador, enregistré sur leur propre label, Moumkine Music.

144 )
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 12

Test d’évaluation type DELF A2


Nature des épreuves Durée Note sur
Compréhension orale 10 minutes /10
Compréhension des écrits 20 minutes /10
Production écrite 20 minutes /10
Production orale Préparation : 5 minutes /10
Passation : 5 minutes
Note totale : /40

Compréhension orale : /10 Compréhension de l’écrit : /10


Tu vas entendre deux fois une émission radio. Lis le document suivant puis réponds aux questions en
Lis d’abord les questions (1 minute). cochant la réponse exacte (X) ou en écrivant l’infor-
Première écoute : concentre-toi sur l’écoute, n’essaie mation demandée.
pas de répondre à toutes les questions.
Deuxième écoute : tu as quatre minutes pour répondre

en fête
à toutes les questions.
Réponds aux questions en cochant la réponse exacte
(X) ou en écrivant l’information demandée. L ire
1. C’est une émission radio sur /1
Du 19 au 21 octobre 2006,
 le cinéma américain. « Lire en fête » célèbrera
 le cinéma français. tous les lecteurs, toutes les lectures
2. Le cinéma français est en danger. /1 et tous les acteurs du livre.
Vrai  Faux 
Pendant trois jours, « Lire en fête » deviendra le
3. En 2006, les spectateurs sont allés voir /1
rendez-vous de la lecture, du partage et de la diver-
 autant de films français que de films américains.
sité culturelle avec 4000 manifestations proposées
 plus de films français que de films américains.
gratuitement en France et dans plus de 100 pays.
 plus de films américains que de films français.
Des animations autour du livre seront proposées
4. En 1984, les spectateurs étaient allés voir /1 par ses principaux acteurs : auteurs, traducteurs,
 autant de films français que de films américains.
éditeurs, libraires, bibliothécaires, associations et
 plus de films français que de films américains.
institutions. Des milliers de manifestations seront
 plus de films américains que de films français.
organisées dans des lieux associés à cette occasion à
5. Classe les films de 1 à 5 du plus vu l’univers de la lecture comme les cafés, les cinémas,
au moins vu. /5 les théâtres, les places des villes et des villages,
Da Vinci Code : .... mais aussi les hôpitaux et les prisons. Cette année,
Camping : ... le thème national de « Lire en fête » est « Une ville,
Les Bronzés 3 : ... une œuvre ».
Pirates des Caraïbes : ... Cette dix-neuvième édition commencera avec
L’Âge de glace 2 : ...
« La Nuit de l’écrit », une nuit de lectures
6. En quelle année les Français sont-ils allés le plus publiques.
au cinéma ? /1
Vous pouvez consulter le programme sur
 2004  2005  2006
http://www.lire-en-fete.culture.fr

( 145
SÉQUENCE 12
SÉQUENCE 12

Test d’évaluation type DELF A2


1. Lire en fête dure une semaine. /1 8. C’est la première fois que Lire en fête
Vrai  Faux  est organisé. /1
2. Lire en fête s’adresse aux professionnels Vrai  Faux 
du livre. /1 9. La première nuit de Lire en fête, on peut
Vrai  Faux  écouter des gens lire des livres. /1
3. Il faut payer pour participer aux Vrai  Faux 
manifestations. /1 10. Le programme n’est pas encore connu. /1
Vrai  Faux  Vrai  Faux 
4. Lire en fête est un événement
international. /1 Production écrite : /10
Vrai  Faux  Tu es intéressé(e) par Lire en fête : tu écris un mail
5. Les animations de Lire en fête sont proposées à un(e) ami(e) pour lui en parler et lui demander de
par les professionnels du livre. /1 venir à la « Nuit de l’écrit » avec toi.
Vrai  Faux 
6. Les animations de Lire en fête sont proposées Exercice en interaction : /10
dans des bibliothèques. /1 Tu simules un dialogue avec le professeur ou un autre
Vrai  Faux  élève.
7. Le thème de Lire en fête est le même Tu as prêté ton livre préféré à un(e) ami(e) qui ne
dans toute la France. /1 te l’as pas encore rendu : tu lui téléphones pour lui
Vrai  Faux  demander de te le rendre mais elle l’a perdu. Tu lui
demandes de te le racheter.

146 )
Tu crées une scène de pièce
de théâtre
Le projet, par son résultat concret à obtenir, constitue l’approche
actionnelle du module.
Le projet reprend tous les objectifs du module, toutes les compétences
travaillées à travers une série de tâches contextualisées à réaliser,
lors desquelles les apprenants vont être amenés à intéragir.
Le projet s’articule en trois parties : une mise en route pour permettre
aux apprenants d’entrer dans la thématique et présenter le projet
qu’ils vont réaliser ; la création de la scène de pièce de théâtre pendant
laquelle les apprenants vont (re)mobiliser les moyens linguistiques et
fonctionnels nécessaires à la réalisation du projet et se placer dans le
contexte situationnel ; la présentation de la scène devant la classe.

•pages 82 et 83
CADRE DE RÉFÉRENCE A2

Interaction orale générale : peut intéragir avec une aisance raisonnable dans
des situations bien structurées et de courtes conversations ; peut poser des
questions, répondre à des questions et échanger des idées et des renseigne-
ments sur des sujets familiers dans des situations familières prévisibles de la vie
quotidienne.
S’adresser à un auditoire : peut faire un bref exposé préparé sur un sujet
familier.
Production écrite générale : peut écrire une série d’expressions et de phrases
simples reliées par des connecteurs simples.

❚ Mise en route
– L’enseignant présente le projet : expliquer aux élèves qu’ils vont créer une scène de
pièce de théâtre.
– Diviser la classe en sous-groupes de cinq élèves et demander à chaque groupe de
réfléchir aux éléments essentiels d’une pièce de théâtre et aux différentes étapes de sa
réalisation. Laisser les élèves travailler pendant 10 minutes puis mettre en commun en
grand groupe. L’enseignant note les mots clés donnés par les élèves.
(Réponse : Il faut inventer une histoire et différents personnages. Puis écrire les dialo-
gues avec des indications pour la mise en scène. Ensuite, il faut choisir les acteurs, créer
un décor et une mise en scène. Il faut aussi réunir une équipe technique (costumier,
maquilleur...), fabriquer une affiche, etc.)

( 147
❚ 1re tâche : Création d’une scène
de pièce de théâtre

1 re ÉTAPE - 1 • page 82

Déroulement (10 min)


Compétences mises en œuvre : expressions orale en interaction et écrite.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants créer leur personnage en sous-groupes. Ils pren-
nent des notes détaillées pour décrire leur personnage.

2 e ÉTAPE - 2 • page 82

Déroulement (10 min)


Compétences mises en œuvre : expressions orale en interaction et écrite.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler en sous-groupes. Ils prennent des
notes.

3 e ÉTAPE - 3 • page 82

Déroulement (10 min)


Compétences mises en œuvre : expressions orale en interaction et écrite.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants distribuer les rôles au sein de leur groupe. Ils
rédigent la distribution.

4e ÉTAPE - 4 • page 82

Déroulement (15 min)


Compétences mises en œuvre : expressions orale en interaction et écrite.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler en sous-groupes. L’enseignant passe
dans les groupes pour s’assurer du bon déroulement de l’activité et guider les élèves si
nécessaire.

148 )
5e ÉTAPE - 5 • page 83

Déroulement (20 min)


Compétence mise en œuvre : expression orale en interaction.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler en sous-groupes. L’enseignant passe
dans les groupes pour s’assurer du bon déroulement de l’activité et guider les élèves si
nécessaire.

6e ÉTAPE - 6 • page 83

Déroulement (15 min)


Compétence mise en œuvre : expression orale en interaction.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants réfléchir en sous-groupes. On peut leur deman-
der de dessiner la scène avec le décor et les accessoires dont ils ont besoin en vue de la
présentation finale.

7 e ÉTAPE - 7 • page 83

Déroulement (10 min)


Compétence mise en œuvre : expression orale en interaction.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants faire leur choix en sous-groupes.

❚ 2e tâche : Présentation de la scène de pièce de théâtre


1 re ÉTAPE - 8 • page 83

Déroulement (15 min)


Compétences mises en œuvre : expressions orale en interaction et écrite.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants travailler en sous-groupes.

2e ÉTAPE - 9 • page 83

Déroulement (10 min)


Compétence mise en œuvre : expression orale en interaction.
Modalités : en sous-groupe de cinq.
Lire la consigne et laisser les apprenants réaliser l’affiche en sous-groupes.

( 149
3 e ÉTAPE - 10 • page 83

Déroulement (20 min)


Compétence mise en œuvre : expression orale.
Modalités : en grand groupe.
– Lire la consigne et laisser les apprenants préparer la présentation de leur pièce : ils
choisissent qui présente quoi, chaque membre du sous-groupe devant intervenir dans
la présentation.
– Il est possible de procéder à un vote pour choisir la meilleure pièce de théâtre.
– Si le temps le permet, on peut proposer à chaque groupe de jouer sa scène devant la
classe.

150 )
Évaluation
Évaluation
MODALITÉS : individuellement.

•pages 84 et 85
ACTIVITÉ 1 • page 84

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 2 • page 84

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 3 • page 84 Activité 1

CORRIGÉ
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand Mario di Carpio et Brad Puit sont les
groupe. plus vieux et Éva Vert est la plus jeune.
Mario di Carpio est le plus beau et Brad
Puit et Éva Vert sont les moins beaux.
ACTIVITÉ 4 • pages 84-85 Brad Puit est le meilleur acteur et Mario
di Carpio le moins bon.

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.
Activité 2

ACTIVITÉ 5 • page 85 CORRIGÉ


contradictions / s’intéresse / refuse - la
réforme - individualiste
Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

Activité 3

CORRIGÉ
J’étais à Paris hier et j’y ai vu un film
génial. Mais à cause de ce film, je n’ai
Activité 4 pas eu une bonne note au contrôle
de maths ce matin. Pendant le test, je
CORRIGÉ n’arrêtais pas d’y penser. Je voulais me
1. A - 2. B - 3. C - 4. D - 5. E - 6. F - 8. G - 7. H concentrer sur les questions, mais je n’y
arrivais pas. Après, j’ai raconté
le film à Houda. Elle adore le cinéma,
elle s’y intéresse beaucoup.
Activité 5 Je l’ai invitée à venir voir un film ce
week-end. Mais elle va chez son père
CORRIGÉ ce week-end et elle y reste tout le
1. quand même - 2. Même si - 3. mais - 4. Même si - 5. mais - 6. quand même week-end. Elle y passe deux week-ends
par mois. Tant pis, la prochaine fois
j’espère.

( 151
Évaluation
Évaluation
ACTIVITÉ 6 • page 85

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

ACTIVITÉ 7 • page 85

Lire la consigne et laisser les apprenants faire l’exercice. Mettre en commun en grand
groupe.

Activité 6

CORRIGÉ
mon pote - ça gaze - fric - ciné -
sympa - ça roule

Activité 7

CORRIGÉ
Je vais le lui donner / Je vais les lui
rendre / Je te l’achète / Je le lui prête /
Je la lui écrirai.

152 )
Activités de
Activités de phonétique
phonétique
CORRIG
ÉS

SÉQUENCE 1 Groupe, continuité, rythme, accentuation

• page 87
Écoute

Exemple : On est allé à la mer / avec mes cousines /


Phrase 1 : Je suis allé à la montagne / avec ma famille.
Phrase 2 : J’ai vu Amadou et Mariam / en concert.

Parle
Exemple : On est allé à la mer avec mes cousines.
1. on - è - a - é - a - a - è / a - è - é - ou - i
2. on - nè - ta - lé - a - la - mè / ra - vèk - mé - kou - zine
3. On est allé à la me/r avec mes cousines.
Phrase 1 : Je suis allé à la montagne avec ma famille.
1. e - i - a - é - a - a - on - a / a - è - a - a - i
2. je - sui - za - lé - a - la - mon - ta / gna - vèk - ma - fa - mille
3. Je suis allé à la monta/gne avec ma famille.
Phrase 2 : J’ai vu Amadou et Mariam en concert.
1. é - u - a - a - ou - é - a - a / en - on - è
2. jé - vu - a - ma - dou - é - ma - ria / men - kon - cèr
3. J’ai vu Amadou et Mari/am en concert.

SÉQUENCE 2 Liaisons obligatoires/liaisons interdites

• pages 87 et 88
Écoute
1.
1. Deux cents immigrés se sont installés dans un gymnase.
2. Des associations se sont mobilisées pour les aider.
3. Les associations organisent une manif.
4. Un sans-papiers est en situation irrégulière.
5. Mamadou et Alex sont de bons amis.
2.
On fait la liaison... On ne fait pas la liaison...
après un nombre. Deux cents immigrés
après le verbe être. se sont installés
après une préposition. dans un gymnase
après un article. les associations
entre un pronom et le verbe. pour les aider
entre le sujet (nominal) et le verbe. les associations organisent...
X
entre le nom singulier et l’adjectif. situation irrégulière
X
après et. Mamadou et Alex
entre l’adjectif et le nom. de bons amis X

( 153
Activités de
Activités de phonétique
phonétique
CORRIGÉS

SÉQUENCE 3 « h » muet / « h » aspiré

•page 88
Écoute
On peut faire la liaison avec Haïtiens.
On peut faire l'élision avec Himalaya.

SÉQUENCE 4 [o] / [ô]

•page 89
Écoute Exemple : Le restau.
[o]
X
[ô]

1. Un poste. X
2. C’est trop ! X
3. Une rose. X
4. Tout jaune ! X
5. Le nord. X
6. Le football. X

~
SÉQUENCE 5 [ö] / [ã] / [E]

•page 89
Écoute Exemple : Tranquillement.
[ö] [ã]
X
~
[E]

1. Des paysans. X
2. Il est Jamaïcain. X
3. Le bon. X
4. Le bain. X
5. Le banc. X
6. Le coton. X
7. Le vent. X
8. Le vin. X

SÉQUENCE 6 [i] / [E]-[è]

•page 90
Écoute
Exemple : Midi six. 1. Cécile. 4. Elles aiment le collège.
2. Il est là. 5. Qu’est-ce qu’il dit ?
3. Il y a des mois. 6. J’ai visité six pays.

154 )
Activités de
Activités de phonétique
phonétique
CORRIG
ÉS

SÉQUENCE 7 [Ì] / [w]

•page 90
Écoute
[Ì] [w]
Exemple : Quoi ? X
1. Toute la nuit ! X
2. Hier soir. X
3. Je suis d’accord ! X
4. C’est loin ! X
5. Il est Suisse ? X
6. Et puis ? X

SÉQUENCE 8 [p] / [b] ; [t] / [d] ; [k] / [g]

•page 91
Écoute
1. [p] [b]
Exemple : Papa. X
1. Il a bu. X
2. Des poissons. X
3. Une Serbe. X
4. Des bébés. X
5. Un petit pois. X
6. C’est un plan. X

2. [t] [d] [k] [g]


Exemple : C’est doux ! X
1. C’est tout ! X
2. Des messages. X
3. Tes messages. X
4. Les droits. X
5. Les trois. X
6. La classe. X
7. La glace. X
8. Un ongle. X
9. Un oncle. X

( 155
Activités de
Activités de phonétique
phonétique
CORRIGÉS

SÉQUENCE 9 [s] / [c] ; [z] / [Â] ; [j] / [Â]

• page 91
Écoute 1. [s] [c] [z] [Â]
Exemple : Chez moi X
1. C’est moi. X
2. On l’a caché. X
3. On l’a cassé. X
4. Une tasse. X
5. Une tâche. X
6. Tous les gens X
7. Tous les ans X
8. Une case X
9. Une cage X

2. Exemple : Aïe !
1. Une page. 3. Un poulet aillé. 5. Nous bougeons.
2. La bouillie. 4. Jeux. 6. Une belle caille.

SÉQUENCE 10 [R]

• pages 92 et 93
Écoute

Exemple : Une barque. ➝ [R]


1. Le bac. 4. Un grand. ➝ [R] 6. C’est dû.
2. Des « a ». 5. Un gant. 7. C’est dur. ➝ [R]
3. Des rats. ➝ [R]

Parle

2.
Prénom ? Adresse Ville Âge Classe Frères et sœurs
Brice 4 rue de Rennes Paris 13 ans Quatrième 2 frères et 3 sœurs
Fred 4 rue de Paris Rennes 14 ans Troisième 2 sœurs
Aristote 35 rue de Paradis Marseille 14 ans Troisième Fils unique
François 35 rue de l’Europe Strasbourg 13 ans Quatrième 2 sœurs et un frère

Brice habite 4 rue de Rennes à Paris. Il a 13 ans. Il est en quatrième. Il a deux frères et trois sœurs.
Fred habite 4 rue de Paris à Rennes. Il a 14 ans. Il est en troisième. Il a deux sœurs.
Aristote habite 35 rue de Paradis à Marseille. Il a 14 ans. Il est en troisième. Il n'a pas de frères ni de sœurs.
François habite 35 rue de l'Europe à Strasbourg. Il a 13 ans. Il est en quatrième. Il a deux sœurs et un frère.

156 )
Activités de
Activités de phonétique
phonétique
CORRIG
ÉS

SÉQUENCE 11 La lettre e : e, é, è, ê
• page 93
Écoute [e] [E] [è]
Exemple : Je t’attends. X
1. Quelque chose. X
2. Chez moi. X
3. Bête. X
4. J’ai trouvé. X
5. Très. X
6. Un message. X
7. Une semaine. X

Parle 2. [e] [E] [è]


semaine numéro adresse
je ferai chez frère
petit trouvé bête
celui message* très
demain autorisé appel
papelard autorités barême
menacer établir fête
* Le « e » de « message » étant
mesurer les mèche en syllabe non accentuable, il peut
refuser géranium pièce être prononcé [E] ou [è] selon les
locuteurs sans que cela nuise à la
tenir médecine sève compréhension.

SÉQUENCE 12 e non prononcé avec je

• page 94
Écoute
[c] [Â]
Exemple : J’peux pas. X
1. J’voudrais bien. X
2. J’t’attends. X
3. J’me demande. X
4. J’fais rien. X
5. J’le ferai. X
6. J’travaille. X
7. J’vais te montrer. X
8. J’te l’prête. X

( 157
DELF A2
CORRIGÉS

PARTIE 1 • page 99
EXERCICE 1
Lis les questions
Première écoute.
Première partie de l’enregistrement
Bonjour,
Vous avez un nouveau message.
Pour écouter votre nouveau message, faites le 1.
Pour écouter vos messages archivés, faites le 2.
Pour écouter votre annonce d’accueil, faites le 3.
Pour retourner au menu principal, faites le 4.

Deuxième partie de l’enregistrement.


Aujourd’hui, à 13 heures 25.
Salut, c’est Adèle !
Rappelle-moi ce soir chez moi !
J’ai quelque chose de très important à te dire… !
Bisous !

Deuxième écoute.

EXERCICE 2
Comme tous les étés, la Mairie de Paris organise des séjours de vacances pour les jeunes parisiens.
Nous vous conseillons particulièrement les séjours sportifs qui se déroulent à Saint-Malo, en
Bretagne. Si vous aimez les activités sportives, vous serez contents de pouvoir pratiquer la voile, le
tennis, le football et de nombreuses autres activités…
Ces séjours durent deux semaines. Deux dates sont proposées : du 17 au 30 juillet ou du 1er au
14 août. Pour tout renseignement, appelez la Mairie de Paris au 3075 (prix d’un appel local) ou
consultez le site internet : www.paris.fr
1. aux jeunes parisiens 2. en Bretagne 3. voile - tennis - football 4. a) faux - b) vrai - c) vrai

EXERCICE 3
VICTOR : Salut, c’est Victor ! Tu m’as laissé un message tout à l’heure ! Tu as quelque chose
d’important à me dire ?
FILLE : Ah salut Victor ! Devine un peu! J’ai gagné deux places pour aller voir Amadou et Mariam
en concert demain soir ! Tu veux venir avec moi ?
VICTOR : Amadou et Mariam, super ! Mais comment tu as gagné ces places ?
FILLE : Sur Ado-radio, il fallait juste téléphoner… J’ai eu de la chance !
VICTOR : Et c’est à quelle heure ?

158 )
DELF A2
CORRIGÉS

FILLE : À 21 heures, à Bercy.


VICTOR : Ah ! Zut ! Ben non, demain je peux pas !
FILLE : Ben pourquoi ?
VICTOR : C’est l’anniversaire de ma mère, on a un repas de famille…
FILLE : Oh, dommage… bon, ben je vais proposer la place à Marie ! Je l’appelle vite alors, ciao !
VICTOR : Ciao, à plus…
1. a gagné deux places 2. faux 3. 21 h 4. Il a une fête familiale. 5. faux

PARTIE 2 • page 102


EXERCICE 1

1. comment mettre en route son téléphone


2. FAUX / « gardez toutes les cartes SIM éloignées des enfants ».
3. éteint
4. VRAI

EXERCICE 2

1. Une affiche. - 2. Un concours. - 3. Le nom, la date et les lieux.

EXERCICE 3

1. FAUX - 2. VRAI - 3. FAUX - 4. VRAI - 5. ON NE SAIT PAS - 6. FAUX

EXERCICE 4

1. un CD
2. 1. VRAI - 2. ? - 3. VRAI - 4. ? - 5. VRAI - 6. FAUX
3. non-violence et environnement
4. – Elle n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, ce qui dérange.
– Je m'intéresse à l'actualité.
– Ils veulent entendre des choses qui les concernent, les intéressent.
– Je n'ai pas changé.

( 159
DELF A2
CORRIGÉS

PARTIE 3 • page 107


EXEMPLES DE PRODUCTION ÉCRITE

EXERCICE 1
Je suis à Marseille depuis déjà trois jours. Sur la plage du Prado, j’ai rencontré un garçon super mignon
qui s’appelle Éric. Alors je dis à mes parents que je veux aller à la plage tous les jours. Je crois qu’ils savent
pourquoi…
Marseille est une ville magnifique dominée par une église, Notre-Dame de la Garde. Il y a aussi un vieux
port très joli.
Ce soir, nous avons fait le tour des Calanques en bateau. C’était génial ! Nous nous sommes baignés mais
il fallait faire attention car c’était un peu dangereux à cause des rochers.
Nous repartons dans trois jours alors je vais aller à la plage tous les jours pour voir Éric. Je suis triste de le
quitter. J’espère qu’on restera en contact et qu’on se reverra un jour.

EXERCICE 2

polo@y.net
wil.dim@tm.fr

Salut William !
Merci beaucoup pour ton invitation mais je ne pourrai pas venir à ta fête parce que
c’est l’anniversaire de ma petite sœur et nous organisons une fête de famille à la
maison.
Mes parents partent à Londres le week-end prochain, alors on peut organiser une
autre fête chez moi. Tu es d’accord ? Tu en parles à Jérémy, Anne, Claire et Baptiste
et tu me dis s’ils sont d’accord.
À plus.
Polo

160 )
CORRIGÉS
DES EXERCICES
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Pour les activités de production libre, les corrigés sont des propositions.

M o du l e 1 page 3 mon âge. Elle m’a demandé si je voulais participer à la ran-


donnée. Je suis tombé amoureux immédiatement et, sans
SÉQUENCE 1 - page 3 hésitation, j’ai accepté. Nous ne nous sommes plus quittés.

Exercice 1 page 3 Exercice 10 page 8


1. Aïe ! - 2. Génial ! ou Chouette ! - 3. C’est pas juste. - a. C’était dans les années cinquante.
4. J’en ai assez. - 5. Génial ! ou Chouette ! b. Les personnages avaient entre vingt et quarante ans,
sauf une petite fille.
Exercice 2 page 3 c. C’était en automne.
1. Je veux bien. - 2. il fera beau. - 3. gomme - d. Ils se promenaient ou ils prenaient un café.
4. amoureux - 5. Tu veux - 6. premier e. Non, il ne se connaissaient pas.
f. Maintenant ils sont vieux.
Exercice 3 page 4
Tu devrais aider ta mère à faire le ménage. Il faut montrer Exercice 11 page 8
à tes parents que tu fais bien tes devoirs. Il faut que ta 2. Elle avait les cheveux courts, elle portait une jupe et un
chambre soit bien rangée... pull. Maintenant, elle porte un tee-shirt et un pantalon.
Elle a acheté un sac à dos, avant elle avait un cartable.
Exercice 4 page 5 Maintenant elle a les cheveux longs et elle est drôle.
1C - 2B - 3F - 4A - 5D - 6E
Exercice 12 page 9
Exercice 5 page 6 Je suis allé à Faro, chez mes cousins. Mais l’eau n’était pas
une poubelle - travailler - un devoir très chaude. Il faisait beau, et nous sommes beaucoup allés
à la plage. Nous avons visité Lisbonne, c’était chouette.
Exercice 6 page 6 Maintenant je suis à la maison, je ne veux pas aller à
Vincent : étais - mangeais - aimais - voulais - habitais - l’école !
partageais Paul
Pauline : habitions - aimais - avais - jouions - passais - étais
Camille : étais - savais - avais - préférais - détestais - SÉQUENCE 2 - page 11
obligeaient
Exercice 1 page 12
Exercice 7 page 6 2. Faux ➝ Il est né à Koulikoro, à côté de Bamako.
Quand j’étais petit(e), j’avais un chien. J’avais les cheveux 3. Vrai ➝ Je crois pas.
courts et je portais toujours un pull bleu que j’aimais beau- 4. Faux ➝ Mais il y a moins d’habitants !
coup. J’étais très timide et je ne voulais pas parler à de 5. Faux ➝ La Tunisie, l’Algérie et le Maroc forment le
nouvelles personnes... Maghreb.
6. Vrai➝ On appelle ses habitants les Maghrébins
Exercice 8 page 7 (ou Nord-Africains).
1B ou D - 2D ou B - 3F - 4A - 5G - 6I ou E- 7E ou I - 7. Faux ➝ On appelle les habitants de l’Afrique
8C - 9H subsaharienne les Africains.

Exercice 9 page 7 Exercice 2 page 12


J’étais en vacances dans un club pour ados. Tout se passait 1. plus - 2. plus - 3. plus - 4. plus - 5. moins - 6. aussi
bien mais je m’ennuyais un peu. J’ai fait du sport, tout le
monde était sympa mais je ne connaissais personne et mes Exercice 3 page 12
copains me manquaient. J’étais assis dans le parc quand a. 1. Il y a moins de fans de football que de fans de
une fille s’est approchée de moi. Elle était jolie, elle avait basket-ball.

162 )
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

2. Il y a plus de filles que de garçons. 3. Oui, je la regarde chaque soir. / Non, je ne la regarde pas
3. Il y a plus d’élèves qui font leurs devoirs que d’élèves chaque soir.
qui lisent ou bavardent. 4. Oui, ils me laissent sortir seul(e). / Non, ils ne me laissent
4. Il y a moins d’élèves en chemise que d’élèves en pas sortir seul(e).
tee-shirt. 5. Oui, je leur parle de mes problèmes à l’école. / Non, je ne
b. 1. Il y a moins d’élèves avec une casquette que d’élèves leur parle pas de mes problèmes à l’école.
sans casquette. 6. Oui, je l’aime (beaucoup). / Non, je ne l’aime pas
2. Il y a autant de fans de Tokio Hotel que de fans de (beaucoup).
Diam’s.
Exercice 11 page 16
Exercice 4 page 13 Je lui dis bonjour chaque jour. - les garçons la regardent
je ne sais pas - je crois - je ne crois pas - je pense tout le temps. - Je la déteste. - Grégoire la préfère à moi. -
mais je ne les aime pas. - Je lui dis tous mes secrets. Je lui ai
Exercice 5 page 13 parlé. - Elle me dit que je dois lui téléphoner.
À partir du haut, dans le sens des aiguilles d’une montre :
Europe : 40,6 % - Amérique : 2,5 % - Asie : 12,5 % -
Autres : 0,9 % - Afrique 43,5 % SÉQUENCE 3 - page 17

Exercice 6 page 13 Exercice 1 page 17


Londres est plus peuplé que Madrid. Vrai : phrases 1, 3. - Faux : phrases 2, 4, 5, 6.
Berlin est moins peuplé que Paris.
La région de la Ruhr est aussi peuplée que Madrid. Exercice 2 page 17
Barcelone est moins peuplé que Berlin. À partir de l’exemple, dans le sens des aiguilles d’une
Paris est plus peuplé que la région de la Ruhr. montre : a. est - sud-est - sud - sud-ouest - ouest - nord-
ouest - nord
Exercice 7 page 14
1. La manifestation est samedi. Exercice 3 page 18
2. Il s’appelle Jeff. 1. Je déteste les profs qui donnent des tests chaque
3. Ils se trouvent dans un gymnase. semaine.
4. Il y a deux cents sans-papiers. 2. J’adore les profs qui racontent des histoires drôles.
5. Les associations aident les sans-papiers avec le 3. Je n’aime pas les profs qui demandent aux élèves de ne
nettoyage, la nourriture et les boissons. pas bavarder.
6. Un squat est un endroit où quelqu’un habite sans 4. J’aime les profs qui font beaucoup de sorties.
autorisation. 5. Je déteste les garçons qui parlent de football tout le
7. On peut aussi appeler un sans-papier un « immigré temps.
clandestin ». 6. Je n’aime pas les filles qui ont de bonnes notes à l’école.
7. J’aime les filles qui font beaucoup de sport.
Exercice 8 page 14 8. Je n’aime pas les garçons qui ne font pas leurs devoirs.
lui - les - leur - lui - m’ - les - leur - me - les - l’
Exercice 4 page 18
Exercice 9 page 15 Il habite à Faro que j’ai adoré.
t’es mobilisée - me suis sentie - nous sommes retrouvés - C’est un petit souvenir que j’ai acheté à Séville.
nous sommes demandés - se sont installés - Regardes ces photos d’une «fiesta » que j’ai prises à
se mobilisent - s’intéressent Cadiar.
C’est une assiette de choucroute que j’ai mangée à
Exercice 10 page 15 Francfort.
1. Oui, je leur téléphone chaque jour. / Non, je ne leur Regarde ce musée d’art moderne que nous avons visité à
téléphone pas chaque jour. Berlin.
2. Oui, je les fais toujours. / Non, je ne les fais Là, c’est une photo de l’avion que nous avons pris pour
pas toujours. rentrer à Paris.

( 163
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 5
page 19 Exercice 12 page 24
C-E-A-F-D-H-G-B De haut en bas et de gauche à droite :
sotrama - kora - dunun - tama - griot - balan - n’goni -
Exercice 6 page 20 djembé - boubou - bazin - bogolan - foné et djéli
que - qui - qui - où - que - où - qui

Exercice 7 page 21 Mo dule 2 page 25


1. Des éléphants, des lions et des girafes vivent au Niger qui
est devenu indépendant en 1960.
2. Le fleuve Niger, qui traverse quatre pays, est le troisième SÉQUENCE 4 - page 25
grand fleuve d’Afrique.
3. Madagascar, que j’ai visité l’année dernière, a beaucoup Exercice 1 page 25
de plantes et d’animaux rares.
4. Madagascar, où les lémurs, des animaux comme des A

singes habitent, se trouve dans l’océan Indien. p D
5. Au Sénégal, il y a six parcs nationaux que des milliers de 1 c a s s e – c o u l
touristes visitent chaque année. i a
6. Le chanteur Youssou N’Dour vient du Sénégal où on 2 c o n t r a t p r o
parle vingt langues. e c
o
Exercice 8 page 22 d B C u


Ludo : phrases 4, 7. - Laura : phrases 1, 2. e é r 3 p
E F
Mamadou : phrases 3, 5, 6. l e e
➧ 4 g a r d i e n d e b u t
Exercice 9 page 22 a m c a e
Ordre : phrase 4 - phrase 7 - phrase 6 - phrase 5 - n i o d l r
5 m a t c h n n u l r
phrase 3 - phrase 1 - phrase 2
s a t o a
Exercice 10 page 22
t
o
r
e
m
o
n i
n
pote - maternelle - trop bien - expulsé - papelards -
i n
plié - blinder - pacser
r d

Exercice 11 page 23
e e

1
A B C D E
g r
F G H
i
o t
I J K L
b
M
m
N O P Q R S
Exercice 2 page 26
2 d j e m b e a o a 1. Vrai ➝ Fils de gardien de but (...)
3 m g r 2. Faux ➝ Petit, j’étais un casse-cou sur le terrain,
4 k o r a o i je courrais partout avec le ballon.
5 l n a 3. Vrai ➝ En 1992, l’année de mes vingt ans (...)
6 b a z i n a g g 4. Faux ➝ (...) j’ai signé mon premier contrat « pro », à
7 n o e
Saint-Étienne.
8 f o n e b n
5. Faux ➝ (...) on m’avait donné ma première paire de
9 o d j e l i b
10 u a gants de gardien à 7 ans (...)
11 b m 6. Faux ➝ (...) le gardien est le seul à ne pas jouer au
12 s o t r a m a a d football.
13 u k u 7. Faux ➝ (...) ils avaient décidé que le meilleur du
14 a f r i q u e o n moment serait désigné.
15 u
8. Faux ➝ Et la Coupe du Monde, c’est sept rencontres
16 b a l a n n
17 s y m p a t h i s a n t n (...)

164 )
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 3 page 26 son. Je voulais sortir avec mes amis, mais mon père a dit
avait gardé - avait donné - était allé - avait attiré - non parce que je n’avais pas fini mes devoirs. Mes amis
s’étaient demandés - avaient décidé sont allé au cinéma. Mais moi je suis resté(e) à la maison.
Dimanche, je suis allé(e) à la piscine avec mon petit frère,
Exercice 4 page 27 mais il avait oublié sa serviette. L’après-midi, j’ai vu mes
avait eu - avait joué - avait vu - avaient hésité - amis, et nous avons joué au volley-ball.
avait travaillé - avait trouvé

Exercice 5 page 27 SÉQUENCE 5 - page 31


1. J’ai eu une bonne note parce que j’avais préparé le
contrôle d’anglais avec Marc. Exercice 1 page 31
2. Le prof n’était pas content parce que je n’avais pas fait 1. commerce - 2. artisanat - 3. À l’heure actuelle -
les devoirs de maths. 4. produits alimentaires - 5. distribue - 6. partenariat
3. On a gagné le match parce que nous avions passé des
heures à nous entraîner avec mon équipe de football. Exercice 2 page 31
4. J’étais fatigué pendant tout l’après-midi parce que 1. Vrai ➝ Le commerce équitable a été crée dans
j’avais beaucoup mangé au déjeuner. les années soixante.
5. Je suis allé voir le film de Harry Potter la semaine 2. Vrai ➝ À cette époque-là, il s’agissait surtout
dernière parce que j’avais bien aimé le cinquième livre. d’artisanat.
6. Je ne suis pas allé à sa fête parce que Julien ne m’avait 3. Faux ➝ Ces produits sont distribués par la plupart des
pas invité. supermarchés.
4. Vrai ➝ Ils sont de plus en plus achetés (...)
Exercice 6 page 28 5. Vrai ➝ Le commerce équitable est un partenariat basé
FAIRE : a. avait fait - b. a fait - c. faisait sur le dialogue entre le producteur et l’acheteur.
JOUER : a. j’avais joué - b. je jouais - c. j’ai joué
SORTIR : a. est sorti - b. sortait - c. était sorti Exercice 3 page 32
a. Forme passive : phrases 2, 5, 6
Exercice 7 page 28 Forme active : phrases 1, 3, 4, 7, 8
1. Faux ➝ Née il y a 3 millions d’années en Éthiopie (...) b. Le café et le cacao sont (souligné en bleu) souvent
2. Faux ➝ Charlemagne, par exemple, mesurait à peu cultivés (souligné en rouge).
près 1,90 m ! Le café et le riz sont (souligné en bleu) vendus (souligné
3. Faux ➝ (...) les hommes étaient plus fort (...) en rouge) dans des supermarchés près de chez nous.
4. Vrai ➝ (...) et les femmes plus grosses parce que ça Le problème, c’est que les fermiers des pays pauvres ne
voulait dire être en bonne santé. sont (souligné en bleu) pas beaucoup payés (souligné en
5. Faux ➝ (...) la taille des adultes est passé à 1,70 m. rouge).

Exercice 8 page 29 Exercice 4 page 32


Voir exemple. tu as perdu - tu as cassé ton vélo - tu ne l’as pas fait - Tu as
mangé - Tu as cassé la lampe
Exercice 9 page 29
il y a deux ans - il y a un an - il y a deux mois - il y a une Exercice 5 page 33
semaine - il y a deux heures - il y a trois jours Café : 1. Du café est cultivé par des fermier dans les pays
pauvres. - 2. Du café est vendu par des supermarchés. -
Exercice 10 page 30 3. Du café est acheté par des Français.
Avant - Après - il y a - Avant - il y a - Depuis - Banane : 1. Des bananes sont cultivées par des fermier
Après - depuis dans les pays pauvres. - 2. Des bananes sont vendues par
des supermarchés. - 3. Des bananes sont achetées par des
Exercice 11 page 30 Français.
Le week-end dernier, j’ai vu mes amis. D’abord, je suis
allé(e) à l’école le samedi matin. Puis j’ai mangé à la mai-

( 165
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 6 page 33 3. Faux ➝ Dans leur emploi du temps, les cours de langues
Le café est acheté à un bon prix par une grande société. - représentent plus de 30 % pour les Luxembourgeois.
Un « label » est donné à la société par l’association du 4. Vrai ➝ Moins de 4 h pour les Tchèques.
commerce équitable Max Havelaar. - Le café avec le label 5. Vrai ➝ À 13 ans, ils ont au moins 3 bons copains.
Max Havelaar sur le paquet est vendu dans les super- 77 % des Français.
marchés français. - Le café est acheté par des clients 6. Faux ➝ 1 pour moins de 7 élèves au Danemark.
français (même si c’est plus cher que le café normal). - 1 pour 12 élèves en France.
L’argent est utilisé par les fermiers pour envoyer leurs
enfants à l’école et pour acheter du matériel pour leurs Exercice 2 page 37
fermes. - Le café du commerce équitable est de plus en 2. quarante et un - 3. treize - 4. dix ; quatre -
plus bu. 5. quatre-vingt-douze - 6. douze ; vingt

Exercice 7 page 34 Exercice 3 page 38


1. Quel pays offre le plus d’ordinateurs aux élèves ?
B A S S E T X M L D P 2. Lesquels ont le plus de bons copains ?
A E K F H R A G G A C 3. C’est pas possible !
4. Ce sont les Irlandais.
T I A R S Y S U Z K I
5. Lesquels apprennent le plus les langues étrangères ?
T W E E M T J Q J G T 6. On n’a pas répondu à une question.
E U T G F H O I O R L
R A G G A M U F F I N Exercice 4 page 38
1. Lequel est l’habitat des manchots ? Le pôle Sud.
I P D A H E E K L D R 2. Dans lesquels est-ce qu’on parle français ? Au Sénégal
E J B E S A R F H D J et en Côte d’Ivoire.
V O S U F Q G C T I S 3. Lesquelles ont des fleuves ? Paris et Londres.
4. Lesquels ont appartenu aux Rois de France ? Charles,
L M O R C E A U R M A
Louis et Philippe.
5. Laquelle est la plus haute ? Le mont Éverest.
Exercice 8 page 34 6. Lesquels sont en danger ? L’orang-outan et l’ours
2. tranquillement - 3. doucement - 4. clairement - polaire.
5. nerveusement - 6. rapidement - 7. attentivement
Exercice 5 page 39
Exercice 9 page 35 Lesquels - Laquelle - Lesquelles - Lequel - Lequel - Laquelle
Jamaïque - 1946 - Les Wailers - 1962 - Le ska - Les États-
Unis - Le riddim - Le 11 mai 1981 - Le raggamuffin et le Exercice 6 page 40
ragga Lequel - laquelle - Lesquelles - Lesquels - Lequel - Lesquels

Exercice 10 page 35 Exercice 7 page 40


ghetto - métis - message 1. J’galère un max !
2. BD
Exercice 11 page 36 3. Une série qui cartonne
attentivement - poliment - doucement/clairement - 4. Des dizaines d’albums qui s’arrachent
doucement/clairement - difficilement - vraiment 5. Puis viennent les produits dérivés en cascade !
6. Yes/Ouaip
7. Y’a plus qu’à...
SÉQUENCE 6 - page 37 8. Au boulot !

Exercice 1 page 37 Exercice 8 page 41


1. Faux ➝ Combien ont-ils d’heures de cours par an ? 1. projet - 2. barrière - 3. mur - 4. parapets d’Arthur -
2. Vrai ➝ 41 % des Hollandais ; 13 % des Français. 5. soldat - 6. division - 7. bouquet - 8. pétales ; corolles -

166 )
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

9. tourne-disque - 10. foulard - 11. accord - 12. jasmin - Exercice 3 page 46


13. lilas - 14. rose tu auras un portable. - nous irons à la piscine. -
je sortirai avec mes copains. - mes parents m’achèteront un
Exercice 9 page 42 scooter ! - vous me laisserez seul(e) ? vous irez au cinéma ?
2. faire tomber les barrières, les mûres ➝ murs
3. changer les choses avec les bouts de rose Exercice 4 page 46
➝ des bouquets Je te prêterai mon portable si tu fais attention, si tu ne le
4. comme des pétales et des chorales ➝ corolles casses pas, si tu ne téléphones pas trop longtemps et si tu
5. la petite folle au tourne-dauphine ➝ la petite fille au me prêtes ton ordinateur !
tourne-disque folle
6. mais demain séparer ➝ c’est pareil Exercice 5 page 46
7. tout au fond des cours ➝ cœurs Condition : phrases 1, 4. - Souhait/demande : phrase 2.
8. tout manger en douceur ➝ changer Hypothèse : phrases 3, 5.

Exercice 10 page 43 Exercice 6 page 46

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U Présent Futur Imparfait Conditionnel


1 b s o l d a t s
2 a m e s Appeler j’appelle j’appellerai j’appelais j’appellerais
3 r b Partir tu pars tu partiras tu partais tu partirais
4 r p e t a l e s r o s e s
5 i o u Acheter il achète il achètera il achetait il achèterait
6 e u a c c o r d s q Aller on va on ira on allait on irait
7 m u r r u
8 e n e nous nous nous nous
Voyager
9 e p a r a p e t s voyageons voyagerons voyagions voyagerions
10 f o u l a r d s a s vous vous vous vous
11 c d i v i s i o n s r e Réfléchir
réfléchissez réfléchirez réfléchissiez réfléchiriez
12 h s f l p
13 e q u e a elles elles elles elles
Venir
14 m u m p r viennent viendront venaient viendraient
15 i c o r o l l e s h e
16
17
s
e
a
n
i
l
Exercice 7 page 47
18 s d o u c e u r t 1D - 2E - 3F - 4B - 5A -
19 g e r a n i u m s s
Exercice 8 page 47
1. c’était - 2. sera - 3.veux - 4.feriez - 5.viendront
M o du l e 3 page 45
Exercice 9 page 47
1. tu aurais un scooter
SÉQUENCE 7 - page 45 2. nous irions à la piscine.
3. je mettrais une télé dans ma chambre.
Exercice 1 page 45 4. mes parents m’achèteraient un scooter.
1B - 2F - 3E - 4A - 5D - 6C 5. vous sortiriez pour me laisser tranquille ?

Exercice 2 page 45 Exercice 10 page 48


L’année prochaine, je travaillerai bien au collège : je ferai 1. – Moi aussi / – Moi non.
mes devoirs tous les soirs, je serai sérieux/sérieuse ! Mais 2. – Moi si / – Moi non plus.
je ferai aussi du sport : je jouerai au tennis et je ferai des 3. – Moi aussi / – Moi non.
compétitions. J’irai en France pendant les vacances avec 4. – Moi si / – Moi non plus.
mes parents. Je visiterai les Alpes et je ferai des randonnées. 5. – Moi aussi / – Moi non.
J’espère aussi que j’aurai un ordinateur neuf ! 6. – Moi si / – Moi non plus.

( 167
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 11 page 48 Exercice 4 page 52


1. Si j’avais 20 ans, j’aurais une voiture.
Il faut
2. Si j’étais une star, je voyagerais dans le monde entier. Venir Réfléchir Chanter Dormir Partir
que...
3. Si j’allais en France, je visiterais Paris.
4. Si j’avais 1 000 €, je donnerais la moitié à une je vienne réfléchisse chante dorme parte
association caritative. tu viennes réfléchisses chantes dormes partes
5. Si j’étais professeur, je ne donnerais pas de devoirs. il vienne réfléchisse chante dorme parte

Exercice 12 page 48
elles viennent réfléchissent chantent dorment partent
Personnage A : Je ne suis pas chaud. Je ne suis pas nous venions réfléchissions chantions dormions partions
d’accord. Ce n’est pas juste. vous veniez réfléchissiez chantiez dormiez partiez
Personnage B : Super ! D’accord. C’est trop bien !

Exercice 13 page 49 Exercice 5 page 52


Subjonctif ? Oui : phrases 1, 3, 6.
A h ! s i j’ é t a i Subjonctif ? Non : phrases 2, 4, 5.
s u n h o m m e , j
e p o u r r a i s a Exercice 6 page 53
v o i r u n p o r t as - regardes -punissent - réagisses - fasses - rentres -
comprends - demande - penses - aies - sois
a b l e e t j e t é
l é p h o n e r a i Exercice 7page 53
s t o u s l e s s o Le scooter MBK pèse plus lourd que le scooter GIAPPO,
i r s à M i r z a ! il consomme moins, il a moins d’accessoires et il coûte
autant.
Message de Médor : Ah ! si j’étais un homme, je pour-
rais avoir un portable et je téléphonerais tous les soirs à Exercice 8 page 54
Mirza ! B. On n’a pas le droit de fumer. On peut trouver
ce panneau dans le bus.
C. On a le droit de faire du roller. On peut trouver
SÉQUENCE 8 - page 51 ce panneau dans un parc, un jardin.
D. On a le droit de boire. On peut trouver ce panneau
Exercice 1 page 51 dans la cour du collège.
1E - 2A - 3B - 4D - 5C - 6F E. On a le droit de jouer au ballon. On peut trouver
ce panneau dans un stade.
Exercice 2 page 51 F. On n’a pas le droit de manger. On peut trouver
1. avoir son billet, ne pas parler fort ni téléphoner. ce panneau dans un magasin.
2. travailler, ne pas utiliser son MP3 ni son téléphone. Ne
pas monter sur les tables ! Exercice 9 page 54
3. ne pas courir ni parler fort. 2. Le samedi soir, j’ai le droit de sortir avec mes copains ;
4. avoir son billet. Ne pas chanter ni téléphoner. j’ai le droit de regarder la télé ou de jouer à des jeux vidéo.
Mais je n’ai pas le droit de surfer sur Internet !
Exercice 3 page 52 3. En classe, je n’ai pas le droit de téléphoner ni d’envoyer
des textos. J’ai le droit de lire... mes livres de classe !
Souhait/désir Volonté Nécessité Sentiment

je voudrais je veux il faut je suis content Exercice 10 page 54


1. car - 2. donc - 3. parce qu’ - 4. donc
je souhaiterais j’exige il est nécessaire je suis triste
j’aimerais j’ordonne il est obligatoire j’ai peur Exercice 11 page 55
Voir solution dans le cahier d’exercices.

168 )
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

peur de craquer. Je voudrais tchatter avec mes copains.


SÉQUENCE 9 - page 57 Dimanche 27 : Mes parents préfèrent que je reprenne mon
ordinateur. Ils disent que je passe trop de temps au télé-
Exercice 1 page 57 phone, que ça coûte cher. Mais je vais tenir le coup !
ne plus utiliser ➝ me passer de
renoncer ➝ craquer Exercice 8 page 60
réussir à me passer de ma console ➝ tenir le coup Mardi 29 : Florian écrit que le week-end est passé et qu’il
n’a pas craqué. Il ajoute qu’il est beaucoup sorti.
Exercice 2 page 57 Jeudi 31 : Il écrit que le soir, il regarde la télé, il lit, il télé-
1F - 2G - 3A - 4B - 5E - 6D - 7C phone aux copains. Il ajoute que l’ordinateur n’est plus
indispensable.
Exercice 3 page 58 Vendredi 1er : Il écrit que demain, il ira à la piscine et qu’il
elle t’attend à 16 h devant le cinéma et qu’après le film, va dormir chez Enzo. Il ajoute qu’ils pourront allumer son
vous irez chez elle. Elle ajoute que ses parents ne sont pas ordinateur ! Il se demande si c’est tricher.
là et que tu peux dormir chez elle. Elle dit qu’elle te rappelle Dimanche 3 : Il écrit qu’il a réussi, qu’il a passé 15 jours
plus tard. sans son ordinateur, qu’il est fier ! Il ajoute qu’il a beaucoup
regardé la télé, beaucoup téléphoné... et qu’il s’est servi de
Exercice 4 page 58 l’ordi d’Enzo. Mais il trouve que c’est quand même super !
1E - 2G - 3F - 4B - 5H - 6D - 7C- 8A Il dit qu’il est capable de résister deux semaines, et il pense
que Mélanie va être jalouse !
Exercice 5 page 58
Victor t’a appelé. Il demande si tu vas au ciné avec Exercice 9 page 61
Valentine. Il dit qu’il ne peut pas venir avec vous car il doit A. Aïe, aïe, aïe ! - B. Je peux y aller ? - C. Ça y est ! -
finir son exposé. Il demande si tu passes la soirée chez D. Allez-y ! - E. Allez, vas-y ! - F. Bof
elle après. Il dit que si tu vas chez Valentine, il viendra
aussi. Il demande aussi ce tu fais demain. Il dit qu’il te Exercice 10 page 62
rappellera à 3 heures. a. Mirza, si je ne t’avais pas, je serais trop malheureux.
Qu’est-ce que je ferais ? Où est-ce que je serais ? Ma vie,
Exercice 6 page 59 c’est toi. Je t’aime !
1. Est-ce que je peux voir des modèles ? b. Médor dit que s’il n’avait pas Mirza, il serait très mal-
2. Ce modèle fait combien de GO ? heureux.
3. Combien il coûte ? Il demande ce qu’il ferait, où il serait. Il ajoute que sa vie,
4. C’est trop cher ! c’est elle. Il crie qu’il l’aime.
5. Est-ce qu’il y a un modèle moins cher ?
6. Je n’aime pas la couleur !
7. Vous avez un modèle rose ?
8. Qu’est-ce que tu penses de la couleur ? Mo dule 4 page 63
9. Moi, j’aime bien !
10. Finalement, je vais réfléchir.
SÉQUENCE 10 - page 63
Exercice 7 page 60
Lundi 21 : C’est très dur ! J’ai très envie de jouer à mon Exercice 1 page 63
jeu préféré. A. La statuette sans pieds, c’est la plus amusante.
Mardi 22 : L’ordinateur me manque. Pourquoi j’ai accepté B. Le plus petit, c’est le guerrier avec le javelot / le collier.
de participer à cette expérience ? C. La statuette avec la tête en triangle, c’est la plus
Mercredi 25 : J’ai lu un bon livre. Heureusement que je sympa.
peux téléphoner ! D. Le moins joli, c’est le guerrier avec les petits yeux.
Jeudi 24 : Je passe plus de temps avec mes parents. J’ai plus E. Le plus beau, c’est le chat avec les grands yeux.
de temps pour faire mes devoirs. F. La plus bizarre, c’est la statuette assise sur sa tête.
Samedi 26 : Je m’ennuie. Qu’est-ce que je peux faire ? J’ai

( 169
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 2 page 64 Exercice 10 page 68


1. Faux ➝ Le Palais de Tokyo, musée d’Art moderne. Thomas : La mode, elles s’y intéressent. L’école, elles y
2. Faux ➝ 1961 - Il a des œuvres très amusantes. voient leurs copines. L’amour, elles y croient. Leurs copines,
3. Faux ➝ Le Centre Georges Pompidou (...) est très elles y pensent beaucoup.
populaire chez les jeunes. Élodie : La politique, ils ne s’y intéressent pas beaucoup.
4. Faux ➝ Le musée du Quai Branly : il a ouvert ses portes Le foot, ils y jouent beaucoup. Internet, ils s’y intéressent
en juin 2006. beaucoup. La mode, ils n’y pensent pas beaucoup.
5. Faux ➝ Musée de la Vie romantique : Il est petit ...
6. Vrai ➝ Le Palais de Tokyo (...) 1961, le Centre Georges Exercice 11 page 69
Pompidou : 1976. B. Le restaurant. - C. Le chien. - D. Le supermarché.
E. Le Portugal. - F. Le Portugal. - G. Retourner au Portugal.
Exercice 3 page 64
le plus beau - le moins cher - le meilleur - le plus beau - le
plus moche - le plus gentil - le plus sympa SÉQUENCE 11 - page 71

Exercice 4 page 64 Exercice 1 page 71


1. Le plus beau garçon du monde est Orlando Bloom. 1A - 2B - 3F - 4C - 5D - 6E
2. La plus jolie fille, c’est Naomi Campbell.
3. Le meilleur jeu vidéo, c’est Sim City. Exercice 2 page 71
Je voudrais que - il faut - ils pensent que - tu penses -
Exercice 5 page 65 il faut que - Je voudrais - J’espère
1. Jules a le portable le plus récent.
2. Charlotte est la plus forte en maths. Exercice 3 page 72
3. Morgane est la moins petite. 3E - 4B - 5D - 6A - 7G
4. Leïla a le meilleur devoir.
5. La maison de mes grands-parents est la plus loin. Exercice 4 page 72
6. Philippe est le plus riche. Pour - pour que - pour - pour que - pour - pour que -
pour que - pour - pour qu’
Exercice 6 page 65
1. Les Français ne disent jamais pour qui ils votent. Exercice 5 page 73
2. Les Français s’intéressent à la politique. sois - aies - fasses - trouvent - soient - écrives - envoies -
3. Ils n’aiment pas le changement. attendes - aies - sois - lises - puisse
4. Ils s’habituent vite à une nouvelle réforme.
5. Ils pensent aux vacances tout le temps. Exercice 6 page 73
6. Les Français passent la plupart de leur temps en ville. dise - viennes - invites - puisse - range - choisisse -
7. Ils haussent les épaules pour dire : Je ne sais pas. enregistre - saches - fasse

Exercice 7 page 66 Exercice 7 page 74


D-E-A-C-B voiture - construction - infirmier - train - ranger - mail -
conversation
Exercice 8 page 66
Remplace un lieu : phrases 3, 7, 8 Exercice 8 page 74
Verbe + à : phrases 2, 4, 5 (les deux sont possibles), 6 Alex Claire
Plein de films. Beaucoup de films.
Exercice 9 page 67 Cool. Je suis contente.
j’y vais - je m’y intéresse - j’y passe beaucoup de temps. - Je t’aime trop. Je t’aime beaucoup.
je m’y suis habitué - nous y allons - j’y fais parfois mes Rapplique. Viens.
devoirs Je suis trop fan. J’aime beaucoup.

170 )
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 9 page 75 Exercice 6 page 79


1E - 2C - 3B - 4F - 5A - 6D 1. Une casquette. - 2. Ton adresse mail. - 3. La monnaie. -
4. Un billet de train. - 5. Merci ! - 6. Les cadeaux.
Exercice 10 page 75
Même si - quand même - même s’ - quand même - Même Exercice 7 page 79
si - Même si - quand même - Même si - quand même me le - te le - rends-le moi - le leur - te le - me la

Exercice 11 page 75 Exercice 8 page 80


1. Ils veulent toujours aller au cinéma mais ils n’ont pas 1. Quelle est la taille de son tee-shirt ?
assez d’argent. 2. Comment sont ses cheveux ?
2. Elles veulent sortir le soir mais elles sont trop jeunes. 3. Qu’est-ce que Ça farte ? veut dire ?
3. Elle veut faire ses devoirs le soir mais elle est trop 4. C’est quoi le fart ?
fatiguée. 5. C’est pour le surf à la plage ?
4. Elle voudrait faire une fête mais son appartement est 6. Pourquoi on le met ?
trop petit.
5. Il voulait un grand frère mais il a une grande sœur. Exercice 9 page 80
6. On lui a donné un chien mais elle voulait un chat. 2. Faux ➝ Le surveillant général aux allures d’espion n’est
7. Elle voudrait avoir les yeux bleus mais ils sont marron. pas en vue (...)
3. Faux ➝ (...) le squelette Martin.
Exercice 12 page 76 4. Faux ➝ (...) la salle des sciences où veille le squelette
1. Je serai actrice mais mes parents ne seront pas Martin.
d’accord. 5. Vrai ➝ (...) la bande des Chiche-Capon dont il fait partie
2. Je veux un 18 sur 20 mais je ne l’aurai pas. (...)
3. Je suis amoureuse de Benjamin mais il ne m’aime pas. 6. Faux ➝ (...) un gros cahier témoin de leurs secrets.
4. Je partirai dans un camp de vacances pour jeunes mais 7. Faux ➝ Le lendemain, le n° 95 disparaît.
je ne vais pas aimer ça.
5. Je passerai un bac littéraire mais je ne l’aurai pas. Exercice 10 page 81

A
SÉQUENCE 12 - page 77 m B

a r
Exercice 1 page 77 1 h y g i è n e é c o u l e r
2
Tu me prêtes - Pas question ! - Je te le jure, je te le i u
rends ! - Allez, sois sympa ! - C’est ton problème. - s 3 p e n s i o n
Allez... - Je te promets ! t i
r o
Exercice 2 page 77
a
t
4 p e n3 s u m
1. me - 2. lui - 3. lui - 4. nous - 5. lui - 6. vous
u a s s i s t e r
5

Exercice 3 page 78
r
e
m
6 t r i m e s t r e
me le - me le - le lui - me la - vous la - me le - te le
c
C
Exercice 4 page 78
7 a
s
u p a r a v a n t
l
m
tu me le prêtes - si tu veux je te les prête - Tu me les prêtes - s â
e
je te les prêtes - je te le prête 8 b a i g n a d e c
s h
Exercice 5 page 79 e o
1F - 2H - 3D - 4C - 5A - 6G - 7E - 8B 9 q u i g n o n
r
e
s
( 171
Corrigés des
Corrigés des exercices
exercices

Exercice 11 page 82 Exercice 12 page 82


1. Des routes à sens unique il s’est mis à tracer
Personnes Lieux Objets 2. Tu leur raconteras l’époque où tu pouvais
snowboarder dortoir une mèche 3. Des coups d’pieds dans la gueule pour se faire
disparu une pension un trésor respecter
un pote une larme 4. Puis l’homme a débarqué avec ses gros souliers
gras 5. Au début du printemps, les oiseaux revenaient
6. Il faut que tu respires
7. Les flèches dans la plaine se sont multipliées
Les mots que tu ne peux pas classer
Quelque chose qu’on dit : ça farte
Ordinaire = banale
Un bruit : un crissement
Un événement : une réunion
Quelque chose à l’école qu’on n’aime pas faire :
un pensum

172 )
CORRIGÉS et
TRANSCRIPTIONS
DES TESTS
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

M o du l e 1 Le moyen de transport utilisé par la grande majorité des


Français pour partir en vacances est la voiture et seulement
❚ SÉQUENCE 1 pages 15-16 un vacancier sur dix est parti en train. Peu de Français sont
partis en avion : seulement 7 %.
Compréhension orale
Transcription lue par le professeur aux élèves.
Émission de radio ❚ SÉQUENCE 2 pages 25-26
La France est le pays le plus visité au monde. En 2005,
76 millions de touristes étrangers sont venus visiter l’hexa- Compréhension orale
gone, parmi eux on comptait surtout des Européens : Transcription lue par le professeur aux élèves.
19 % de Britanniques, 17 % d’Allemands et 15 % de Émission radio
Hollandais. Ils sont à l’école primaire ou au collège. Ils ont appris le
On peut expliquer ce phénomène par la qualité et la français dans des classes spéciales, et à l’école ils réussis-
diversité géographique du pays : la France a le littoral et le sent à devenir d’aussi bons élèves que les autres. Mais ils
domaine skiable les plus importants d’Europe, la campagne vivent dans des conditions difficiles : ce sont des enfants de
la plus grande et une métropole de taille mondiale. Les sans-papiers, leurs parents, étrangers, sont venus en France
touristes sont aussi attirés par le riche patrimoine historique pour vivre, mais ils n’ont pas obtenu les documents qui les
français. autorisent à rester.
En 2006, les étrangers se sont rendus surtout sur la Côte Alors ces familles vivent dans l’illégalité et sont obligées de
méditerranéenne et en Île-de-France. Le littoral méditer- travailler de façon illégale.
ranéen a accueilli 21 % d’entre eux et la grande métropole La semaine dernière, à Paris, une vingtaine de ces enfants
15 %. ont témoigné de ces difficultés, lors d’une conférence de
la Ligue des Droits de l’Homme. Ils ont dit leur sentiment
Corrigés d’injustice face à une situation qu’ils n’ont pas choisie. Car
1. les touristes étrangers en France souvent, ces enfants ne comprennent pas ce qui arrive à
2. Vrai leurs parents.
3. de Grande Bretagne, des Pays Bas, d’Allemagne
4. skier, aller à la plage, visiter des monuments Corrigés
5. – sur la Côte méditerranéenne : 21 % 1. Vrai
– en Île-de-France : 15 % 2. à l’école primaire, au collège
3. Faux
Compréhension de l’écrit 4. Vrai
1. Vrai 5. n’ont pas le droit de vivre en France, n’ont pas le droit
2. Faux de travailler
3. 1) Ces super vacances - 2) Ces vacances 6. Vrai
géniales - 3) C’était trop de la balle 7. Environ 20
4. Faux 8. Faux
5. Faux
6. Faux Compréhension de l’écrit
7. Sur la Côte d’Azur et dans les grandes villes (Paris et 1. L’attribution de la nationalité française.
Bordeaux). 2. 1) par le droit du sang - 2) par le droit du sol - 3) de
plein droit
Production écrite 3. 1) par le mariage avec un ou une Française - 2) par
Exemple de production naturalisation
En 2005, 65,1 % des Français sont partis en vacances mais 4. né à l’étranger de parents français / de 18 ans né en
seulement un vacancier sur trois est parti à l’étranger ou en France de parents étrangers
France d’Outre Mer. 5. qui vit en France et qui est marié avec un Français ou une
58,2 % habitaient dans leur famille ou chez des amis et Française depuis six ans
10,6 % logeaient à l’hôtel. Les Français n’aiment pas beau- 6. Faux
coup le camping ! Seulement 6,2 % ont campé.

174 )
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

Production écrite 4. 48 pays / 770 millions d’habitants / 200 millions de per-


Exemple de production sonnes qui souffrent de la faim / la moitié de la population
Salut Floriane ! (385 millions) de personnes qui n’ont pas d’eau potable
Qu’est-ce que tu fais samedi après-midi ? 5. Vrai
Les 1000 de Cachan organisent une manifestation sur la 6. Faux
Place de la République à 15 heures pour demander un loge- 7. Vrai
ment, des papiers et une école pour tous les sans-papiers.
Je vais y aller, je pense. Tu veux venir avec moi ? Tu peux Production écrite
proposer à d’autres personnes aussi : par exemple à ton Exemple de production
frère et ta sœur. Dis-leur que c’est important. Bonjour Hasan
Réponds-moi vite. Éric m’a expliqué ton problème : tu vas être expulsé parce
que tu n’as pas de papiers. J’aimerais t’aider.
Tu as contacté une association qui aide les étrangers à
❚ SÉQUENCE 3 pages 36-37 obtenir des papiers ? Tu connais l’association « Les 1 000
Compréhension orale de Cachan » ? Il faut que tu leur parles.
Transcription lue par le professeur aux élèves. Tu es né où ? Si tu es né ici, tu peux avoir la nationalité à
Émission radio 18 ans, je crois.
Aujourd’hui commence la réunion exceptionnelle entre Tes parents vivent ici depuis combien de temps ? Les adultes
les pays européens et les pays africains pour chercher des qui vivent ici depuis cinq ans peuvent demander une natu-
solutions contre l’immigration clandestine. ralisation.
Chaque année, 500 000 Africains essaient de pénétrer en Donne-moi de tes nouvelles.
Europe pour fuir la misère ou la guerre.
Depuis longtemps, les mesures proposées sont les mêmes :
placer plus de policiers aux frontières européennes pour
empêcher les Africains de passer. Pour la première fois, Mo dule 2
d’autres solutions vont êtres imaginées. Par exemple aider
le développement de l’Afrique où les pays européens par-
ticiperont à la création d’entreprises pour donner du travail ❚ SÉQUENCE 4 pages 54-55
aux Africains. Pour lutter contre l’immigration clandestine,
il faut lutter contre la misère. Les Africains qui auront du Compréhension orale
travail préfèreront, bien sûr, rester dans leur pays avec leur Transcription lue par le professeur aux élèves.
famille. Conversation téléphonique
– THÉO : Allô ! Bastien ?
Corrigés – BASTIEN : Salut Théo, ça va ?
1. une réunion entre Africains et Européens pour lutter – THÉO : Non, ça va pas ! Tu as regardé le match ?
contre l’immigration clandestine – BASTIEN : Bien sûr ! Génial !
2. des personnes qui entrent dans un pays sans – THÉO : Tu plaisantes ? On a perdu la Coupe du Monde à
autorisation cause d’une injustice je te rappelle !
3. 500 000 – BASTIEN : Oh ! C’est que du sport ! Ce n’est pas une
4. 1) la guerre - 2) la misère catastrophe !
5. Vrai – THÉO : Quoi ! On vient de perdre le Mondial et tu dis que
6. Faux c’est pas une catastrophe ! C’est un drame national ! En
7. aider l’Afrique à se développer plus, c’était le dernier match de Zidane et il a fini avec un
8. aider à créer des entreprises carton rouge et une expulsion à cause de Materazzi !
9. Vrai – BASTIEN : Tu ne peux pas dire ça, on n’a pas vu ce qui
s’était vraiment passé.
Compréhension de l’écrit – THÉO : Si, on a très bien vu au contraire ! Zidane a mis un
1. Faux coup de tête parce que Materazzi l’avait insulté et, avant, il
2. Vrai avait tiré sur son maillot.
3. l’Afrique – BASTIEN : Comment tu peux être sûr qu’il l’a insulté ?

( 175
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

– THÉO : Domenech, l’entraîneur, l’a dit après le match. club en 1982. Il était déjà très doué et, en 1989, il a disputé
Zidane a perdu son calme parce que Materazzi l’embêtait son premier match en Première division.
depuis le début du match. En 1998, il a gagné la Coupe du Monde et, en 2000, le
– BASTIEN : Si c’est vrai, je comprends son geste mais je ne Championnat d’Europe avec l’équipe de France où il était
l’excuse pas. Zidane est un symbole pour les jeunes et, là, il entré en 1995. Il a arrêté le foot en 2006. Il jouait à la
a montré de la violence. C’était un mauvais exemple pour Juventus de Turin depuis 1996.
les enfants.
– THÉO : Mais l’autre joueur l’avait provoqué !
– BASTIEN : On verra demain ce qu’écrivent les journaux sur ❚ SÉQUENCE 5 pages 63-64
la situation. Compréhension orale
– THÉO : Tu as raison. À demain. Transcription lue par le professeur aux élèves.
– Bastien : À demain. Émission de radio
– JOURNALISTE : Aujourd’hui dans notre émission « Toutes les
Corrigés musiques du monde », nous recevons MC Dol qui va nous
1. THÉO téléphone à Bastien parler du rap. Alors MC Dol, pour commencer racontez-
2. Vrai nous l’histoire du rap.
3. Théo n’est pas content parce qu’il pense que Materazzi – MC DOL : Le rap est un style musical qui appartient au
est responsable du carton rouge et de l’expulsion de hip-hop.
Zidane mais Bastien pense que Zidane ne s’est pas bien – JOURNALISTE : Et le hip-hop, qu’est-ce que c’est ?
comporté. – MC DO : C’est un mouvement culturel et artistique né
4. Zidane sort du terrain. ➝ 5 aux États-Unis, dans les ghettos de New-York, dans les
Zidane reçoit un carton rouge. ➝ 4 années 1970. Il a été ensuite diffusé progressivement dans
Materazzi insulte Zidane. ➝ 2 le monde entier et, aujourd’hui, c’est la culture urbaine la
Zidane donne un coup de tête à Materazzi. ➝ 3 plus importante.
Materazzi tire le maillot de Zidane. ➝ 1 – JOURNALISTE : Quelles sont les caractéristiques du rap ?
5. Faux – MC DOL : La musique est faite par informatique . La mélo-
6. un symbole die, la basse et le drumline, c’est-à-dire les sons de percus-
sions, sont créés électroniquement avec des programmes
Compréhension de l’écrit spécialisés. C’est le drumline qui rythme énergiquement les
1. Faux morceaux. Le chant est saccadé, les paroles sont très riches
2. Zidane commence à très bien jouer. ➝ 4 en rimes et délivrent des messages sur la société.
Zidane donne un coup de tête au joueur italien. ➝ 7 – JOURNALISTE : Quelles sont les influences musicales du
Zidane devient un capitaine très respecté. ➝ 3 rap ?
Zidane décide de ne plus jouer dans l’équipe – MC DOL : Les premiers rappeurs ont été influencés par la
de France. ➝ 1 musique soul, le reggae et le funk. Pour le chant, les rap-
La FIFA ouvre une enquête. ➝ 8 peurs se sont inspirés des griots africains.
Zidane change d’avis. ➝ 2 – JOURNALISTE : Qui sont ces griots ?
Zidane a un échange verbal avec le joueur italien. ➝ 6 – MC DOL : Ce sont des personnages importants de la
Les fans rêvent d’un deuxième titre de champion culture d’Afrique de l’ouest. Les griots sont des poètes et
du monde. ➝ 5 musiciens ambulants.
3. à la fin du match – JOURNALISTE : Nous allons écouter maintenant un morceau
4. 1) le joueur préféré - 2) une légende - 3) un de l’un des premiers groupes de rap français, NTM. MC Dol,
héros - 4) une idole je vous remercie.

Production écrite Corrigés


Exemple de production 1. Faux - 2. Faux - 3. aux États-Unis - 4. Faux -
Zidane est né le 23 juin 1972 à Septèmes-les-Vallons, près 5. la mélodie, la basse - 6. Faux - 7. Vrai
de Marseille. Il a commencé à jouer au football dans un 8. 1) Poètes - 2) Musiciens

176 )
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

Compréhension de l’écrit – ÉMILIE PAJOLI : Les Etats-Unis et le Royaume Uni qui ont de
1. Faux - 2. Vrai très mauvaises notes.
3. 1) citoyen - 2) alternatif – JOURNALISTE : Sur quel types d’information repose cette
4. 1) équitable - 2) responsable - 3) solidaire enquête ?
5. Faux – ÉMILIE PAJOLI : Nous nous sommes basés sur six critères :
6. un tourisme équitable, responsable et qui aide à payer le bien-être matériel, la santé, la sécurité, l’éducation, les
des réalisations locales relations avec la famille et les autres enfants, les comporte-
7. Proposition de slogans : Voyagez différemment / Voyagez ments et les risques, le sentiment de bien-être des jeunes
d’une autre manière / Voyagez originalement eux-mêmes. Nous avons remarqué que les enfants n’ont
pas plus de bien-être dans les pays très riches.
Production écrite – JOURNALISTE : Quelle place occupe la France ?
Exemple de production – ÉMILIE PAJOLI : La France est en 16e position. Le pays a plus
Salut Caro ! de bons résultats pour la santé et la sécurité mais a plus de
J’ai lu une publicité sur une nouvelle forme de tourisme : le mauvaises notes pour l’éducation.
tourisme citoyen. On voyage et on participe au développe- – JOURNALISTE : Nous avons donc des progrès à faire. Émilie
ment local des pays où on va. C’est génial ! Pajoli, je vous remercie.
On peut être un touriste équitable : les acteurs locaux sont
rémunérés justement et on achète des produits qui respec- Corrigés
tent l’environnement. 1. Faux
On peut être un touriste responsable : on s’intéresse à la 2. Faux
culture et à la société du pays. 3. en Suède , aux Pays-Bas, en Finlande, au Danemark
On peut être un touriste solidaire : on participe au finance- 4. aux États-Unis, au Royaume-Uni
ment de projets locaux. 5. Faux
J’aimerais qu’on voyage « autrement » ensemble. Ça 6. Faux
t’intéresse ?
Réponds-moi vite. Compréhension de l’écrit
1. Vrai
2. Faux
❚ SÉQUENCE 6 pages 74-75 3. les enfants plus âgés ont plus d’argent de poche
4. Faux
Compréhension orale 5. Faux
Transcription lue par le professeur aux élèves. 6. Des chaussures ➝ Filles
Émission radio Des téléphones portables ➝ Garçons
– JOURNALISTE : Aujourd’hui dans notre émission « Contre- Des vêtements ➝ Filles
enquête » nous recevons Émilie Pajoli, représentante de Des lecteurs MP3 ➝ Garçons
l’Unicef, l’organisation internationale d’aide à l’enfance, 7. Faux
qui va nous parler d’un rapport très étonnant sur le bien-
être des enfants dans différents pays. Emilie Pajoli, bon- Production écrite
jours. Alors, où les enfants ont-ils plus de bien-être ? Exemple de production
– ÉMILIE PAJOLI : Je veux d’abord préciser que cette enquête Salut Dom !
concerne les enfants de 21 pays riches. Les quatre premiers Tu connais le Festival international de la bande dessinée ? Il
pays se trouvent au Nord de l’Europe : les Pays-Bas, la a lieu tous les ans à Angoulême et cette année c’est le 34e.
Suède, le Danemark et la Finlande. On trouve ensuite l’Espa- J’aimerais beaucoup assister à ce festival qui a lieu du 25 au
gne, la Suisse et la Norvège. 28 janvier. Tu aimerais venir avec moi ?
– JOURNALISTE : Et les pays où les enfants ont moins de bien- On peut demander à un de nos parents de venir avec nous :
être ? il y a un Pass Famille qui coûte 16 euros par jour et qui est
valable pour un adulte et un enfant. Pour un enfant en
plus, ça coûte seulement 5 euros. Tu es intéressé ?

( 177
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

M o du l e 3 4. Vrai
5. montre / réveil / appareil photo / album photo /
❚ SÉQUENCE 7 page 89 agenda / MP3

Compréhension orale Compréhension de l’écrit


Transcription lue par le professeur aux élèves. 1. Faux
Micro-trottoir 2. Faux
– JOURNALISTE : Bonjour, mademoiselle, je suis journaliste 3. De limiter le gaspillage et de préserver la nature.
à AdoRadio. Je peux vous poser une question pour une 4. Faux
enquête ? 5. Vrai
– JEUNE FILLE 1 : Oui. 6. Faux
– JOURNALISTE: Si vous n’aviez pas de téléphone portable, 7. 1) Participer au respect de l’environnement. - 2) Créer des
qu’est-ce qui vous manquerait le plus ? emplois pour des personnes en difficulté. - 3) Permettre aux
– JEUNE FILLE 1 : Si je n’avais pas de portable ? Je me senti- personnes qui n’ont pas beaucoup d’argent de s’acheter
rais seule quand je marche dans la rue. J’aime téléphoner un téléphone.
quand je marche, j’ai l’impression de me promener avec la
personne. Production écrite
– JOURNALISTE : Et quel serait le point positif ? Exemple de production
– JEUNE FILLE 1 : Je crois que je regarderais plus les gens que Salut les amis !
je croise ! Vous avez de vieux portables ? L’association Emmaüs a
– JOURNALISTE : Merci. Et vous, mademoiselle, qu’est-ce qui lancé une opération qui s’appelle « Donnez une seconde
vous manquerait le plus si vous n’aviez pas de portable ? vie à votre portable ». L’association récupère les portables
– JEUNE FILLE 2 : Je ne pourrais plus communiquer par SMS pour les réparer et les revendre à des personnes qui n’ont
avec les gens que j’aime. Grâce aux SMS, on peut rester en pas beaucoup d’argent.
contact toute la journée sans se déranger. Ça me manque- Si vous recyclez vos portables, vous protégerez l’environne-
rait beaucoup. ment et vous créerez des emplois.
– JOURNALISTE : Et quel serait le point positif ? Moi, mon vieux portable je l’ai jeté. Si j’avais connu cette
– JEUNE FILLE 2 : Je verrais les gens que j’aime plus souvent opération avant, je ne l’aurais pas jeté.
peut-être. Les relations seraient moins virtuelles. Répondez-moi vite.
– JOURNALISTE : Et vous, monsieur ?
– JEUNE HOMME : Si je n’avais pas de téléphone portable,
je devrais m’acheter une montre, un réveil, un appareil ❚ SÉQUENCE 8 pages 97-98
photo, un album photo, un agenda, un MP3 et beaucoup
d’autres choses. Si je n’avais pas de portable, je manquerais Compréhension orale
d’argent ! Transcription lue par le professeur aux élèves.
– JOURNALISTE : Et quel serait le point positif ? Émission radio
– JEUNE HOMME : Il n’y aurait aucun point positif. Comment les Français ont souhaité « bonne année » à leurs
amis et à leur famille en 2007 ? Ils n’ont pas téléphoné ni
Corrigés envoyé de cartes de vœux, ils ont échangé leurs vœux par
1. Vrai SMS ! Le 1er janvier, 203 millions de SMS ont été envoyés.
2. imaginent leur vie sans portable Les Français en ont envoyé plus qu’en 2006 où on en avait
3. Se sentir seule dans la rue. ➝ Fille 1 déjà compté 170 millions.
Ne plus communiquer par SMS avec les gens 20 % des SMS ont été envoyés entre minuit et une heure
aimés. ➝ Fille 2 du matin mais on n’a pas observé de saturation et la majo-
Manquer d’argent. ➝ Garçon rité des messages ont été transmis en quelques minutes.
Regarder plus les gens dans la rue. ➝ Fille 1 La grande nouveauté du Nouvel An 2007 a été d’en-
Voir plus souvent les gens aimés. ➝ Fille 2 voyer une photo ou une vidéo : 400 000 MMS ont été
échangés.

178 )
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

Corrigés de communication comme Internet ou le téléphone por-


1. Vrai table, avec un maximum de sécurité. Nous aidons aussi les
2. envoyé beaucoup de SMS / envoyé des MMS parents à avoir le contrôle de la situation.
3. Faux – JOURNALISTE : Êtes-vous opposés aux nouvelles techno-
4. Faux logies ?
5. Vrai – THIBAUT GOSSE : Pas du tout, au contraire. Ce sont des
6. Faux outils indispensables dans le monde moderne mais il y a
7. Nombre de SMS en 2006 : 203 000 000 des risques. Nous voulons conseiller les « e-enfants » et les
Nombre de SMS en 2007 : 170 000 000 « cyber-parents ». Il faut savoir que 83 % des jeunes surfent
Nombre de MMS en 2007 : 400 000 seuls sur Internet et 71 % des parents ne savent pas qu’il y
a des logiciels pour limiter l’accès à certains sites.
Compréhension de l’écrit – JOURNALISTE : Quelles sont les questions qu’on vous pose
1. Faux le plus souvent ?
2. parce que c’est la Saint-Gaston – THIBAUT GOSSE : Les enfants nous demandent souvent si
3. Faux tout est vrai sur Internet. Non, bien sûr, tout n’est pas vrai.
4. Mobilou Les parents nous demandent ce que leurs enfants risquent
5. Prendre conscience que le téléphone portable peut s’ils restent longtemps devant l’ordinateur. Ils risquent de
déranger les gens autour, téléphoner moins et envoyer devenir dépendants comme si c’était une drogue.
plus de SMS. – JOURNALISTE : Donc, Internet c’est bien mais il faut rester
6. Vrai prudent ?
7. Vrai – THIBAUT GOSSE : C’est exactement cela.
8. La sonnerie et la conversation. – JOURNALISTE : Thibaut Gosse, je vous remercie.

Production écrite Corrigés


Exemple de production 1. Vrai
Hier, j’ai participé à la « Journée sans portable » organisée 2. Faux
par Phil Marso : j’ai éteint mon portable pendant 24 heures 3. aux parents, aux enfants
et je n’ai pas téléphoné ni envoyé de SMS. Au début, c’était 4. Faux
très dur car je me sentais seule. Je suis allée chez ma voisine 5. Faux
pour discuter un peu avec elle. Après je suis rentrée et j’ai 6. Vrai
fait mes devoirs. J’ai travaillé pendant plusieurs heures, ça 7. Est-ce que tout est vrai sur Internet ?
ne m’était jamais arrivé ! Ensuite, mes parents sont rentrés 8. Qu’est-ce que nos enfants risquent s’ils restent long-
et nous avons parlé de choses et d’autres. À ce moment-là, temps devant l’ordinateur ?
je ne pensais plus du tout à mon portable ! Donc, cette 9. Non, tout n’est pas vrai et les enfants risquent de devenir
journée m’a montré que sans portable je travaille plus et je dépendants comme à une drogue.
parle plus avec les autres.
Compréhension de l’écrit
1. Vrai
❚ SÉQUENCE 9 pages 111-112 2. Vrai
3. Vrai
Compréhension orale 4. Faux
Transcription lue par le professeur aux élèves. 5. Faux
Émission radio 6. La majorité des écoles ont un accès Internet.
– JOURNALISTE : Bonjour. Aujourd’hui sur AdoRadio, nous La majorité des familles avec enfants ont un ordinateur à
recevons monsieur Thibaut Gosse de l’association E- la maison.
Enfance, prononcer « i »-enfance. Monsieur Thibaut, quel Peu de couples sans enfants ont un ordinateur.
est le but de votre association ? 50 % des familles avec enfants ont une connexion
– THIBAUT GOSSE : L’association E-Enfance aide les enfants Internet.
et les adolescents à se servir des nouvelles technologies Peu de couples sans enfants ont une connexion Internet.

( 179
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

Production écrite Corrigés


Exemple de production 1. Vrai - 2. Vrai - 3. dans toute la France - 4. Faux
Salut Morgane ! 5. Personne 1 ➝ Pour
J’ai écouté une émission très intéressante aujourd’hui à la Personne 2 ➝ Contre
radio : Thibaut Gosse, de l’association e-enfance, expliquait Personne 3 ➝ Pour
les dangers d’Internet. J’ai pensé à toi qui surfes sur le net Personne 4 ➝ On ne sait pas
plusieurs heures pas jour et pas seulement sur des sites 6. Vrai - 7. Faux
pour enfants.
Il dit que tout n’est pas vrai sur Internet et qu’il faut donc Compréhension de l’écrit
se méfier de ce qu’on voit. Il dit aussi que si on reste long- 1.une affiche
temps devant l’ordinateur, on peut devenir dépendant. 2. un événement culturel
Il faut que tu contactes cette association pour demander 3. une nuit
des conseils et pour qu’ils t’aident à te passer de ton ordi- 4. le week-end
nateur parce que les nouvelles technologies c’est bien, mais 5. Vrai - 6. Faux
il faut rester prudent. 7. Où on peut :
Qu’est-ce que tu en penses ? – ne pas dormir de la nuit ? à la cité des Sciences et de
l’Industrie.
– voir des personnages imaginaires ? au musée de l’Histoire
de France.
M o du l e 4 – voir des livres ? à la Bibliothèque nationale de France.
8. Aller sur Internet.

❚ SÉQUENCE 10 page 127 Production écrite


Exemple de production
Compréhension orale Salut Ronaldo !
Transcription lue par le professeur aux élèves. Samedi prochain, c’est la Nuit des musées et certains
Émission radio musées organisent des activités géniales. Le musée de
En France, tous les musées sont gratuits le 1er dimanche de l’Histoire de France propose de passer la plus extraordinaire
chaque mois. Le Premier ministre a annoncé, hier, l’expéri- nuit avec des chevaliers ! Le programme dit qu’il y aura
mentation de la gratuité tous les jours pour tous dans des aussi des dragons mais je ne comprends pas : les dragons
musées de Paris et de province. Il souhaite que la culture n’existent pas ! J’aimerais bien voir ça !
soit accessible à tous et il veut encourager les Français à Tu veux venir avec moi ? On peut se retrouver vers
aller au musée. En 2005, seulement 39 % des Français y 21 heures devant le musée ? Mes parents sont d’accord et
sont allés. ils acceptent de venir nous chercher après.
Nous avons interrogé quelques personnes dans la rue pour Réponds-moi vite.
connaître leur opinion sur ce projet. Sam
– PERSONNE 1 : C’est la meilleure idée du Premier ministre. Si
c’était gratuit, j’irais plus souvent au musée. ❚ SÉQUENCE 11 page 136
– PERSONNE 2 : Tous les musées gratuits tous les jours et pour
tout le monde ! Ça va coûter cher à l’État et l’État c’est Compréhension orale
nous ! Je ne suis pas pour. Transcription lue par le professeur aux élèves.
– PERSONNE 3 : Je pense que c’est une très bonne idée. En Conversation téléphonique
Grande-Bretagne, les musées sont gratuits depuis 2001 et – STEPH : Allô, Jeanne ?
les gens y vont beaucoup plus. – JEANNE : Salut Steph ! Ça va ?
– PERSONNE 4 : Moi, j’y vais déjà beaucoup. Ça ne changera – STEPH : Super bien ! Tu sais où je suis allée hier ?
rien. – JEANNE : Non, dis-moi !
Pour certains spécialistes, les gens n’iraient pas plus souvent – STEPH : Au Salon du cinéma !
au musée si c’était gratuit. Mais à Paris, environ quinze – JEANNE : Au Festival de Cannes ?
musées sont déjà gratuits et le nombre de visiteurs a aug- – STEPH : Non, idiote ! Le Festival de Cannes, c’est au mois
menté de 80 %. de mai et on est en janvier ! Je te parle du Salon du cinéma.

180 )
Corrigés des
Corrigés des tests
tests

C’est nouveau, c’est le premier cette année. même si elles sont un peu compliquées entre son oncle, son
– JEANNE : Et qu’est-ce que tu as fait ? Tu as vu des films ? cousin et deux femmes, mère et fille.
– STEPH : Non, mieux que ça ! J’ai rencontré des acteurs,
des réalisateurs...
– JEANNE : Tu as vu des stars ?
❚ SÉQUENCE 12 pages 147-148
– STEPH : Bien sûr ! J’ai aussi été figurante dans un court-
Compréhension orale
métrage.
Transcription lue par le professeur aux élèves.
– JEANNE : Un quoi ?
Émission radio
– STEPH : Un court-métrage, c’est un film qui dure moins
Le cinéma français va bien et même très bien. En 2006, les
longtemps qu’un film classique qui sort au cinéma.
films français ont attiré autant de spectateurs que les films
– JEANNE : Qu’est-ce que tu as fait d’autre ?
américains et cela n’était pas arrivé depuis 1984.
– STEPH : J’ai vu des animaux cascadeurs, les animaux qu’on
C’est le film Les Bronzés qui occupe la première place du
utilise dans les films pour faire des trucs dangereux, comme
classement avec 10,3 millions d’entrée. Viennent ensuite
les chiens ou les chevaux. Il y avait même un ours ! J’ai eu
trois films américains, Pirates des Caraïbes, Le secret du
peur mais c’était génial quand même. Et puis, j’ai participé
coffret maudit, L’Âge de glace 2 et Da Vinci Code, mais ils
à un atelier pour créer une affiche de film mais ça, c’était
sont suivis d’un autre film français, Camping qui a été vu
pas génial.
par 5,5 millions de spectateurs.
– JEANNE : Pourquoi ?
D’autres films français ont eu beaucoup de succès cette
– STEPH : Parce qu’il fallait qu’on travaille en groupes et les
année, comme Je vous trouve très beau, Prête-moi ta main,
autres jeunes de mon groupe n’étaient pas très sympas .
Indigènes et La doublure.
– JEANNE : Même si les autres n’étaient pas sympas, tu as dû
En 2006, les Français sont allés au cinéma massivement :
apprendre des choses intéressantes.
on enregistre 188 millions d’entrées, plus qu’en 2005 mais
– STEPH : Oui mais notre affiche n’a pas gagné le concours
moins qu’en 2004 qui avait été l’année record de fréquen-
de la meilleure affiche !
tation des salles de cinéma avec 195 millions d’entrées.
– JEANNE : Je voudrais que tu y retournes le week-end pro-
chain avec moi, tu es d’accord ?
Corrigés
– STEPH : J’aimerais bien mais le Salon se termine aujourd’hui,
1. le cinéma français
il ne dure que trois jours.
2. Faux
– JEANNE : Oh ! C’est pas de la balle !
3. autant de films français que de films américains
4. autant de films français que de films américains
Corrigés 5. 1) Les Bronzés 3 - 2) Pirates des Caraïbes - 3) L’Âge de
1. Faux - 2. Faux - 3. janvier - 4. mai glace 2 - 4) Da Vinci Code
5. Elle a rencontré des professionnels du cinéma. 6. 2004
Elle a été figurante.
Elle a vu des animaux qui font des choses dangereuses dans Compréhension de l’écrit
les films. 1. Faux - 2. Faux - 3. Faux - 4. Vrai - 5. Vrai
Elle a créé une affiche avec d’autres jeunes. 6. Faux - 7. Vrai - 8. Faux - 9. Vrai - 10. Faux
6. Faux - 7. trois jours
Production écrite
Compréhension de l’écrit Exemple de production
1. Vrai - 2. Faux - 3. Faux - 4. Faux - 5. comique - 6. Vrai - Salut Élodie !
7. Six personnages - 8. de l’amour, de l’amitié « Lire en fête » commence demain ! Tu connais ? C’est la
fête de la lecture. Elle dure trois jours et propose des milliers
Production écrite de manifestations autour du livre.
Exemple de production Tu sais que j’adore lire et j’aimerais beaucoup participer à
Depuis la mort de ses parents, Axel vit à New-York où il cette fête avec toi. « Lire en fête » commence avec « La
compte les poissons pour le Département de la pêche et de Nuit de l’écrit » : c’est une nuit de lectures publiques. Tu
la chasse. Son oncle Léo, vendeur de voitures en Arizona, veux venir avec moi assister à une lecture ? Dis-le-moi vite !
lui demande de revenir pour être témoin à son mariage. Ça va être génial !
Axel, revenu en Arizona, va vivre des histoires très fortes-

( 181
ANNEXES
Annexes
Annexes

SÉQUENCE 3 – Activité 6 (page 29 du guide pédagogique)

Alger Tunis
Océan er
Atlantique

M
M éd
Rabat
TUNISIE iterr
a née
Nord
Tripoli
MAROC Le Caire

Ni
l
ALGÉRIE ÉGYPTE

Me
LIBYE

rR
ou
ge
MAURITANIE

Nouakchott MALI NIGER


ÉRYTHRÉE
TCHAD Khartoum
Dakar
SÉNÉGAL Asmara
er Niamey
Nig BURKINA

Nil
Banjul GAMBIE Bamako
FASO

Blanc

Ble
Bissau SOUDAN DJIBOUTI

u
Ouagadougou N'Djaména Djibouti
GUINÉE BISSAU GUINÉE NIGERIA

Nil
BÉNIN

GHANA
Ni
TOGO

Conakry er
g

SIERRA Addis-Abeba
LEONE CÔTE- Abuja
Freetown D'IVOIRE RÉPUBLIQUE
Lomé
Monrovia Accra Porto CENTRAFRICAINE ÉTHIOPIE SOMALIE
Novo CAMEROUN
LIBERIA Abidjan Bangui
Bata
Yaoundé Co n OUGANDA
o Mogadiscio
GUINÉE ÉQUATORIALE KENYA
g

CONGO Kampala
Libreville
o
ng

GABON Kigali Nairobi


Co

RWANDA
Bujumbura
Brazzaville BURUNDI
Kinshasa RÉPUBLIQUE
Dodoma
DÉMOCRATIQUE
DU CONGO
Luanda TANZANIE

COMORES
MALAWI Moroni
ANGOLA
ZAMBIE Lilongwe
Zamb

èz Lusaka Zambèze
Okavang e
o
Hararé MADAGASCAR
U E
IQ
Antananarivo
B

NAMIBIE ZIMBABWE
MOZAM

BOTSWANA Lim opo


p

Océan Windhoek

Atlantique Gaborone Pretoria Maputo


Sud Mbabané
SWAZILAND

Orang
e Maseru
LESOTHO
0 km 300 600 900 km

échelle à l'équateur AFRIQUE DU SUD Océan Indien


projection de Mercator

GEOATLAS - Copyright1998 Graphi-Ogre

184 ) ANNEXE 1
Annexes

TEST D’ÉVALUATION
SÉQUENCE 2 – Production écrite et monologue suivi
(page 26 du guide pédagogique)

RASSEMBLONS-NOUS
POUR DÉFENDRE LE DROIT
D'AVOIR
UN TITRE DE SÉJOUR,
UN TOIT
ET D'ALLER À L'ÉCOLE

n
Manifestatio
mbre, 15 h
Samedi 9 septe s
la c e d e la R é publique, Pari
P mité de soutie
n,
, du Co
el de l'a ss oc iation de Cachan lités
À l'app us et personna
de nombreux él

ANNEXE 2 ( 185
Annexes
Annexes
TEST D’ÉVALUATION
SÉQUENCE 5 – Monologue suivi (page 64 du guide pédagogique)

© bingbang.fr
186 ) ANNEXE 3
Annexes

TEST D’ÉVALUATION
SÉQUENCE 7 – Monologue suivi (page 89 du guide pédagogique)

ANNEXE 4 ( 187
Annexes
Annexes

TEST D’ÉVALUATION
SÉQUENCE 10 – Compréhension de l'écrit (page 127 du guide pédagogique)

© Photo : Hugues Reip avec le soutien de Neuflize Vie

188 ) ANNEXE 5
Annexes

TEST D’ÉVALUATION
SÉQUENCE 11 – monologue suivi (page 136 du guide pédagogique)

© ChristopheL

ANNEXE 6 ( 189