Vous êtes sur la page 1sur 5

ADSL/LS/RNIS

Question de Cours
Pour les questions 1 à 5, Répondre par Vrai ou Faux
1- Dans l’architecture ADSL, le débit entre le DSLAM et le BAS est égal à la somme des débits des usagers
raccordés au DSLAM. Faux
2- Un DSLAM sont reliés à un BAS avec chacun un débit D, alors le débit entre le BAS et la « sortie internet »
est de n*D. Faux
3- Le DSLAM qui raccorde le client C est tombé en panne, alors C ne peut plus bénéficier du service POTS.
Toutes les données arrivent vers le DSLAM, ça dépend de où se trouve la panne, si c’est tt le
DSLAM c’est vrai mais si c’est juste une partie du DSLAM c’est faux.
4- Pour bénéficier du service TVoADSL, il n’est pas indispensable d’avoir accès à internet. Vrai
5- Dans la technologie ADSL, sur la ligne xDSL, les différentes sous-porteuses transportent le même nombre
de bits. Chacun transporte en fonction de son signal sur bruit donc ici c’est faux.
6- Pour le raccordement entre un DSLAM et un BAS, indiquer :
a. Les types de supports physiques utilisables : les liaisons optiques (la fibre optique), les
liaisons FH (les faisceaux Hertziens), les liaisons VSat ;
b. Les débits
Pour chacune des questions a) et b), vous prendrez l’exemple d’un DSLAM installé pour un
quartier de Ouagadougou (DSLAM de Ouaga (relier avec la fibre optique ou FH), son
débit : environ 1Gigabits pas pour tout Ouaga, mais pour chaque quartier de tout Ouaga)
et d’un autre installé pour raccorder quelques dizaines d’usagers d’un village (DSLAM du
village (relier avec la VSat (pour les coins isolés avec la VSat c’est très facile), FH), son
débit sera : > ou = à 10 Mégabits).

7- Qu’est-ce que l’écho ? Comment peut-on le supprimer en pratique dans les chaines de
télécommunications ? (Un annuleur d’écho et un suppresseur d’écho ; o, les monte en série)
8- Quelle bande passante une LS analogique peut-elle offrir à un usager ? Justifier 64kbit
9- Quelle est la portée moyenne d’un accès PRI sans TNL ? (Réponse : 300m théorique et 100m dans la
pratique)
10- Différencier les termes suivants : Webdiffusion, VoD, TVoADSL
11- Dans la configuration des modems clients ADSL, apparait le couple 8/35.
a. Qu’est-ce cela représente-t-il ? c’est le numéro du conduit et le numéro du circuit
(attribuer au DSLAM).
b. Pourquoi est-il possible de donner les mêmes valeurs 8/35 à tous les modems clients ? il
est possible de donner les mêmes valeurs 8/35 pour chaque client car il est seul sur sa
liaison, arriver au DSLAM on regroupe chaque client et on les attribut d’autres numéro)
12- Que signifie le sigle ATM (ATM veut dire Asynchrone Transfert Multiplexing ; mode de transfert
asynchrone). En 5 lignes maxi, indiquer son principe et ses objectifs.
13- Votre école souhaite faire de la vidéoconférence avec une école partenaire située à l’étranger.
Quel service utiliser (POTS, RNIS, …) ? Quel débit ? Justifier
14- La vitesse de l’accès RNIS T2 est la même que celle du E1. Pourquoi a-t-on choisi la même vitesse ?
(On a choisi la même vitesse parce que le transporteur ne transporte que des E1) Que pensez-
vous que les Américains ont choisi comme vitesse d’interface primaire RNIS ? Justifier
15- Quelle est la portée moyenne d’un accès PRI sans TNL ?
16- Un client demande une LS analogique d’un débit de 19,2Kbits/s. A l’aide de quel(s) paramètre(s)
sur le modem, le débit pourra-t-il être fixé à la valeur souscrite ?

RNIS –Exercice 1

1
Au Burkina, le RNIS n’est pas très connu du grand public, l’ADSL étant préféré. Cependant, l’offre (RNIS)
demeure et est demandée par certains utilisateurs. Quel est le profil de ces utilisateurs et pour quels
intérêts utilisent-ils le RNIS ?
Donner le schéma simplifié d’une liaison permettant de desservir un de ces utilisateurs par le RNIS dans
les cas suivants :
a-le client est situé à 100 m de l’URAD de rattachement
b-le client est situé à 1,5 Km de l’URAD de rattachement

RNIS –Exercice 2
Les canaux RNIS sont multiplexés sur le même support par des trames dont la structure dépend du type
d'accès et du sens de transmission entre le terminal RNIS (TE) et le Terminal Numérique de Réseau (TNR)

Pour l’accès BRI, une trame est représentée ci-dessous :

La fréquence d’émission des trames entre le TE et la TNR est de 4 KHz

1- Déterminer la durée d’une trame


2- Déterminer le débit réel de l’interface S/T

Sachant que la structure de la trame à l’interface U est ci-dessous :

3- Déterminer le débit sur cette interface


4- Justifier la différence entre les débits de S/T et U ?

LS –Exercice 1
Soit le schéma ci-dessous représentant une LS numérique.
a-Pour chacun des points numérotés de 1 à 6 : identifier le point, donner son rôle et la nature du signal qui y
circule.

2
b-Combien de LS 256 Kbps peuvent être transportées à travers l’élément numéroté 5.

Réponse :

a. Identifions :

1 - l’interface du modem : l’interface du modem, il a pour role d’interconnecter le routeur du client à la ligne
(environ 1m), sa nature du signal est un signal numérique.

2 - la ligne d’adonné : sa nature du signal est un signal modulé dans la technologie XDSL. C’est un signal XDSL,
c’est un signal numérique quaternaire (signal numérique XR), il a pour role le transport du signal entre le
client et l’opérateur.

3 – Répartiteur d’entré : c’est le point de jonction, il a pour de

4 – la carte modem : c’est modulé et démodulé le signal qui passe. 4 à 5 signal binaire et 5 à 4 signal modulé

5 – le E1 : son role est de pouvoir transporter le signal par les supports de transmission.

6 – ca peut etre un brasseur qui permet de relier plusieurs équipements. Sinon le nuage c’est le reseau.

b. Calculons le nombre de LS :


Le 5 étant un E1, dans un E1 on a 31 IT.
Or un IT = 64 kbit, 256kbit vont donner combien de IT ? 4 IT
Dans 1 ls ya 31 IT.
31/4 = 7.75 donc 7 LS

LS –Exercice 2
Un client A demande à un opérateur de télécommunications les services suivants :
-une connexion internet 1Mbps par LL ;
-une LL 512Kbps pour le relier à un autre client B.
Les deux clients sont localisés dans des villes différentes reliées par une liaison de transmission sur fibre
optique. Dans sa ville, le client A est situé à environ 1,5 Km sur le « last mile » (du client à chez
l’opérateur). Le client B n’est pas desservi par la boucle locale filaire.
Proposer un schéma de connexion pour les LL. Ne faire apparaître que les équipements mis en œuvre
dans la partie Accès (indiquer les IT/E1).
a-le client A dispose d’un routeur muni d’une interface réseau de type E1 channelisé et le routeur
de B possède une « vieille » interface série X21

3
b-le client A dispose d’un routeur muni de deux interfaces réseaux Ethernet et le routeur de B
d’une interface réseau Ethernet.

ADSL –Exercice 1
Proposer un schéma global d’une chaîne ADSL dans les hypothèses suivantes :
-deux ISP distincts (ISP-A et ISP-B), (ISP est un fournisseur d’accès)
- un BAS,
-Deux clients (User-A de ISP-A  et User-B de ISP-B) raccordés sur des DSLAMS différents, le User-A
bénéficie du service TVoADSL offert par ISP-A et n’a pas demandé un raccordement au RTC, User-B
dispose des services POTS et ADSL.
Tous les éléments essentiels doivent y figurer.

ADSL –Exercice 2
A débit égal, la FDM utilise une bande passante plus large que l’EC, ce qui raccourcit la distance
maximale de transmission pour la FDM.
Justifier cette affirmation !

ADSL –Exercice 3

DMT est une technique de modulation multi porteuse qui sépare la bande passante en plusieurs sous –
bandes distinctes et place le signal numérique sur ces porteuses analogiques. Le signal émis en ligne est
la somme des modulations des différentes fréquences des sous-canaux (voir figure ci-dessus).

Considérons la technologie ADSL utilisant DMT sur FDM :

- le upstream commence à partir du canal 7,


- le downstream utilise les sous-canaux à partir de 33 sans toutefois utiliser le canal 64 qui sert à
transporter un signal pilote.

Questions :
- Déterminer le nombre total de sous-canaux.
- Combien de canaux les services POTS occupent-ils ?
- A quelle fréquence commence le Upstream ?
- Si chacune des sous-porteuses peut être modulée jusqu’à 15 bits/s par Hz,
o quel peut être le débit théorique du downstream ?

4
o les 7 derniers sous-canaux de la bande passante ne sont pas utilisés si la ligne est longue.
Quelle est la raison ? Déterminer en kBits/s la bande passante perdue pour les abonnés
éloignés.

Réponses :

 Déterminons le nombre total de sous-canaux : (1,104*1000) / (4,3125) = 256 canaux


 Le nombre de canaux occupés par les services POTS sont : (POTS occupe 4kHertz dans son
canal) d’où les services POTS utilisent 1 canal.
 La fréquence que le Upstream commence est : (le début du canal 6 est la fin du canal …)
4,3125*6 = 25,875kHz
Le nombre de canaux du downstream est : 256 – 33 + 1 – 1 – 2 = 221 sous canaux.

 Si chacune des sous-porteuses peut être modulée jusqu’à 15 bits/s par Hz,

Le débit théorique du downstream est : 221 * (4,3125 – 2) *15 = 7,665 Mbit/s

Déterminons en kBits/s la bande passante perdue pour les abonnés éloignés : 7 * 2,3125 * 15 =
242, 812 kBits/s