Vous êtes sur la page 1sur 1

SFE Nancy 2018 / Annales d’Endocrinologie 79 (2018) 463–501 495

de la fédération internationale du diabète (2009) ont été utilisés pour définir le Introduction L’acidocétose diabétique fait partie des complications aiguës du
syndrome métabolique chez nos patientes. L’âge moyen de notre population était diabète. Une pathologie gastroduodénale, en particulier un ulcère, peut parfois
de 49,61 ± 11,62 ans. Elles étaient diabétiques type 2 dans 86 % des cas dont être à l’origine de cette décompensation.
69,77 % traitées par insuline. La sédentarité était présente dans 41 % des cas, Observation Il s’agit d’un patient âgé de 38 ans, diabétique type 1 depuis
le tabac dans 7 %. Un IMC ≥ 25 kg/m2 était calculé chez 81 % des patientes. 8 ans sous analogues d’insuline. Il s’est présenté aux urgences pour épigastral-
L’obésité abdominale a été notée chez 93 % des patientes avec un tour de taille gies et vomissements évoluant depuis deux jours. Le diagnostic d’acidocétose
moyen à 107,22 ± 13,83 cm. L’hypertension artérielle était présente dans 59 % diabétique a été retenu devant: une glycémie à 5,9 g/L, une glycosurie et une
des cas. Vingt-cinq pour cent des patientes avaient des triglycérides supérieurs acétonurie significatives avec un pH sanguin à 7,15. Cliniquement: le patient
à 1,5 g/L et 35 % avaient une hypoHDLémie. La prévalence du syndrome méta- était apyrétique, déshydraté, abattu avec une sensibilité épigastrique. La biolo-
bolique était de 75 % dont 97,33 % diabétiques de type 2. Sa présence était gie montrait: une hyponatrémie à 132 mmol/L, une hypokaliémie à 3.4 mmol/L,
positivement corrélée avec l’âge et l’ancienneté du diabète. Le syndrome méta- une hypochlorémie à 98 mmol/L, une créatinine plasmatique à 71 ␮mol/L, une
bolique est fréquent parmi nos patientes diabétiques. La pratique d’une activité hyperleucocytose à 19 000 éléments/mm3 , une CRP négative et une lipasémie
physique régulière reste faible. Nous devons les sensibiliser sur le risque vas- normale. L’enquête infectieuse était négative. Des scanners abdominal et céré-
culaire et mettre en marche un programme d’éducation adaptée afin de mieux bral ont été faits et revenus normaux. L’évolution initiale était marquée par la
dépister et prendre en charge ces patientes. persistance des symptômes digestifs et de l’acétonurie malgré l’insulinothérapie,
Déclaration de liens d’intérêts Les auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels la réhydratation et le traitement antiémétique. Un complément d’endoscopie
liens d’intérêts. digestive haute a été alors indiqué, concluant à un ulcère bulbaire en poussée avec
des lésions d’œsophagite peptique. L’instauration de traitement antiulcéreux
https://doi.org/10.1016/j.ando.2018.06.994 s’est accompagnée d’une nette amélioration clinique et biologique.
Discussion Les troubles digestifs, en particulier les vomissements, sont fré-
P828 quents au cours de la décompensation acidocétosique. Leur persistance malgré
Prévention cardiovasculaire chez le une prise en charge adéquate doit faire évoquer, entre autres, une pathologie
diabétique type 2 : ou est-on des objectifs gastroduodénale, en premier lieu et chez un sujet jeune: un ulcère duodénal.
thérapeutiques? Déclaration de liens d’intérêts Les auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels
Dr H. Abdesselem ∗ , Dr S. Mahjoubi , Dr I. Rezgani , Dr I. Ksira , liens d’intérêts.
Pr I. Kammoun , Pr L. Ben Salem https://doi.org/10.1016/j.ando.2018.06.996
Institut national de nutrition, Tunis, Tunisie
∗ Auteur correspondant.
P830
Adresse e-mail : abbassi.haifa@outlook.com (H. Abdesselem)
Impact de l’annonce de l’hospitalisation sur
Objectif La maladie cardiovasculaire est la principale cause de décès chez les
l’équilibre glycémique chez les diabétiques
diabétiques. L’objectif de notre travail était d’évaluer l’état des lieux concernant
l’atteinte des objectifs thérapeutiques de prévention cardiovasculaire dans une de type 2 mal-équilibrés
population de diabétiques type 2 tunisiens. Dr I. Hedfi ∗ , Dr Z. Jenouiz , Dr A. Jaidane , Dr C. Zouaoui , Dr M. Bennour ,
Méthodes Étude transversale comparative ayant concerné 90 patients diabé- Dr H. Jenzri , Dr H. Ouertani
tiques type 2. Tous les patients étaient sous antidiabétiques oraux. Nous avons Hôpital militaire principal d’instruction de Tunis, service d’endocrinologie,
utilisé comme référence les objectifs thérapeutiques de prévention cardiovascu- Tunis, Tunisie
∗ Auteur correspondant.
laire, fixés par la Société européenne de cardiologie publiés en 2016.
Résultats Notre population était composée de 39 hommes et 51 femmes. Adresse e-mail : hedfiimene@yahoo.fr (I. Hedfi)
L’âge moyen était de 56,2 ± 8,5 ans. La durée moyenne d’évolution du diabète Dans notre pratique courante, nombreux sont les patients diabétiques de type
était de 7 ± 3,9 ans. Environ le quart était tabagique. L’HbA1c moyenne était 2 qui restent mal-équilibrés malgré l’optimisation thérapeutique, ce qui nous
de 7,6 ± 1,5 %. Environ un tiers seulement de nos patients avait une HbA1c amène à les hospitaliser pour une meilleure prise en charge. L’objectif de notre
dans l’objectif (< 7 %). Une pression artérielle < 140/90 mmHg était notée chez travail est d’évaluer l’effet de l’annonce de l’hospitalisation sur l’équilibre gly-
59,8 % des malades. Pour les lipides; l’objectif du LDL cholestérol était atteint cémique. Notre population était à prédominance féminine: 27 femmes versus
chez 16,9 % des patients tandis que la majorité (75,6 %) avait des triglycérides 13 hommes (sex-ratio = 0,48). L’âge moyen était de 57,4 ans (les extrêmes:
dans l’objectif (< 1,7 mmol/l). Un HDL cholestérol > 1 mmol/L chez les hommes 32–80 ans). L’IMC moyen était de 31,8 kg/m2 . Parmi les patients, 57,5 % étaient
et > 1,2 mmol/L chez les femmes était retrouvé chez 30 % des patients. Seule- sous antidiabétiques oraux et 42,5 % étaient sous Insuline. Le délai moyen
ment 2,3 % de nos patients avaient à la fois une HbA1c, une pression artérielle entre l’annonce de l’hospitalisation et l’hospitalisation était à 48 jours (mini-
et un LDL cholestérol dans les objectifs thérapeutiques. mum 5 jours; maximum 163 jours). L’IMC a diminué chez 60 % des patients, a
Discussion Notre travail a montré un pourcentage insuffisant de contrôle des augmenté chez 20 % et 20 % ont gardé un IMC stable. La glycémie à jeun s’est
facteurs de risque cardiovasculaire chez les diabétiques type 2. Cependant notre améliorée chez 85 % des patients, dont 7 (soit 17,5 %) ont atteint une glycémie à
population était réduite et non représentative de la population d’où la nécessité jeun inférieure à 6,6 mmol/L. Une amélioration de l’HBA1c a été retrouvée chez
de mener des études à large échelle. 90 % des patients, dont 16 (soit 40 %) ont eu une amélioration de plus de 1 %.
Déclaration de liens d’intérêts Les auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels Une amélioration de la triglycéridémie a été objectivée chez 45 % des patients,
liens d’intérêts. dont 21 (soit 52,5 %) ont atteint une triglycéridémie inférieure à 1,7 mmol/L. À
la sortie, 45,5 % des patients ont été gardés sous le même traitement. Les résul-
https://doi.org/10.1016/j.ando.2018.06.995 tats de notre étude montrent que l’écart de régime constitue une pierre angulaire
dans le déséquilibre du diabète de type 2 notamment dans notre culture où la
P829 consommation de pain et de pâtes est prépondérante.
Décompensation acidocétosique diabétique Déclaration de liens d’intérêts Les auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels
en rapport avec une poussée d’ulcère liens d’intérêts.
duodénal : à propos d’un cas https://doi.org/10.1016/j.ando.2018.06.997
Dr D. Abid ∗ , Dr M. Riahi , Dr I. Ben Nacef , Dr I. Rojbi ,
Dr B. Ben Abdallah , Dr N. Mchirgui , Pr K. Khiari , Pr N. Ben Abdallah
Service de médecine interne A, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie
∗ Auteur correspondant.

Adresse e-mail : dhiaabid@gmail.com (D. Abid)