Vous êtes sur la page 1sur 2

Cours Fonction Communiquer Bac général : Spécialité SI

BASES NUMERIQUES : binaire, décimal et hexadécimal


Ce que je dois retenir ?

Pourquoi utiliser une représentation des informations numériques en binaire, décimal ?

L‘homme est habitué dans la vie courante à manipuler des valeurs Les mots clés
numériques en base de 10 (décimal), mais les microprocesseurs
Binaire :
(microcontrôleur) et les ordinateurs traitent des informations
Le système de numération en base de 2
numériques en base de 2 (binaire).
utilise uniquement les chiffres :
0 (faux) et 1 (vrai)
En raison de sa lourdeur la notation d‘informations numériques
sur plusieurs bits n‘est pas très lisible, on utilise les systèmes de Décimal :
numération pour faciliter la lecture de ces informations. Le système de numération en base de 10
De ce fait, la notation la plus utilisée pour caractériser une utilise les 10 chiffres :
information numérique sera l‘hexadécimal (base 16). 0 , 1 , 2 , 3 …… 9

Ex : ( 0 0 0 0 1 1 1 0 )2 notation en binaire d‘un octet (8 bits). Hexadécimal :


( 255 )10 en décimal équivalent à ( 1 1 1 1 1 1 1 1 )2 en binaire Le système de numération en base de 16
utilise les 16 chiffres
( 1 1 1 1 1 1 1 1 ) 2 à ( 255 ) 10 à ( FF ) 16 0 , 1 , 2 , 3 …… 9 puis A , B , C , D , E , F
Binaire Décimal Hexadécimal

Comment représenter des nombres en binaire, décimal et hexadécimal ?

Ø Numération décimale :
Ce système de numération dispose de dix symboles ( 0 , 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 ) , le nombre de symboles
définit la base, dans ce cas on parlera de base 10 .

Ex : ( 7239 ) 10 , 7239 = 7 * 103 + 2 * 102 + 3 * 101 + 9 * 100 ( Base 10 ) = 7.1000 + 2.200 + 3.10 + 9.1

De manière générale, un nombre s‘écrivant N = a n-1 ….. a1 a0 ( les a i représentent les n chiffres ) dans une base B
( B symboles ) s ‘ écrit :
( N ) 10 = a n-1 * B n-1 + a n-2 * B n-2 + ….. + a 1 * B 1 + a 0 * B 0

On note alors ( N ) 10 =(a n-1 ….. a 1 a 2 ) B la base B est noté en indice, codé en décimal.

Ø Numération binaire :
La numération en base 2 ou numération binaire utilise deux symboles ( 0 et 1 ), cette base est très commode pour
distinguer les deux états logiques fondamentaux (état vrai ou haut HIGH ou état faux ou bas LOW).

Ex : ( 1 0 0 ) , 1*2 2
+0*21+0*2 0
= ( 4 ) 10 . LSB : Less Significant Bit , bit de poids faibe .
2
MSB LSB MSB : Most Significant Bit , bit de poids fort .

Les puissances successives de 2 ( 1, 2, 4, 8, 16, 32, 64, 128, … ) sont appelées poids binaires, en général le poids du
bit de rang n
est 2n ( attention on commence toujours au rang 0 ) .

LSB : bit de poids faibe est 1 = 20 dans l‘exemple


MSB : bit de poids fort est 128 = 27 dans l‘exemple

Bases numériques Page 1 / 2


Cours Fonction Communiquer Bac général : Spécialité SI

Ø Numération hexadécimale :
Le développement des systèmes micro-programmés a favorisé l‘utilisation de ce code, il comporte 16 symboles
( 0 , 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 , A , B , C , D , E , F ) , dans ce cas on parle de base 16.

Ex : ( A 2 C ) 16 , A * 16 2 + 2 * 16 1 + C * 16 0 = 10 * 16 2 + 2 * 16 1 + 12 * 16 0 = ( 2604 ) 10

Pour indiquer la base 16 on utilise bien souvent une autre notation, on place le caractère $ (dollar) devant le
nombre ou H derrière.
Ex : ( A 2 C )16 ou $A2C ou A2C H

Exemple de représentation de nombres en binaire, décimal et hexadécimal :


( 1 0 0 0 ) 2 = ( 8 ) 10 = ( 8 ) 16 ( 1 1 1 1 ) 2 = ( 15 ) 10 = ( F ) 16 ( 1 0 0 0 0 ) 2 = ( 16 ) 10 = ( 10 ) 16.
( 28 ) 10 = ( 1 1 1 0 0 ) 2 = ( 1C ) 16 ( 255 ) 10 = ( 1 1 1 1 1 1 1 1 ) 2 = ( FF ) 16
( 256 ) 10 = ( 1 0 0 0 0 0 0 0 ) 2 = ( 1 0 0 ) 16 .

Attention : Pour la conversion en hexadécimal, on divise le nombre binaire à convertir en quartet (groupe de quatre
bits) en partant du bit de poids faible, puis on converti en hexadécimal chaque quartet.

Ex : ( 101110001) 2 = (1 0111 0001 ) 2 = ( 1 7 1 ) 16

La conversion directe, sans passer par une notation binaire,


1
du décimal en hexadécimal est bien sur possible.
7 1

Application, représentation d‘une information numérique en hexadécimal :

Lecture du contenu de la mémoire d ‘ un composant programmable (microcontrôleur par exemple).

Pour améliorer la lisibilité des informations numériques, le plus souvent, on utilise le système de numération
en base 16, c‘est à dire en hexadécimal (voir l’application donnée ci–dessus).

Bases numériques Page 2 / 2