Vous êtes sur la page 1sur 8

Sommaire

Introduction ................................................................................................................................ 1

Chapitre1 : Présentation ............................................................................................................. 2

1.1. Tunisie Télécom :............................................................................................................ 3

1.1.1. Présentation générale :.............................................................................................. 4

1.1.2. Organigramme de l’entreprise :................................................................................ 5

1.2.2. Organigramme de la direction régionale :................................................................ 6

Chapitre 2 : Structure Hiérarchique d’un Réseau de Lignes d’Abonnés(RLA)......................... 7

2.1. Définition : ...................................................................................................................... 8

2.2. Hiérarchie d’un réseau téléphonique :............................................................................ 9

2.2.1. Le répartiteur général (RG) :.................................................................................... 10

2.2.2. Sous répartiteur (SR) :..............................................................................................11

2.2.3. Le point de concentration (PC) : ............................................................................. 12

2.2.4. Les câbles : ............................................................................................................. 13

Chapitre 3 : IP-MSAN. ............................................................ 20

3.1. Introduction :................................................................................................................. 21

3.2. Présentation :................................................................................................................. 22


I)Structure Hiérarchique d’un Réseau de Lignes d’Abonnés(RLA)

Figure 1 : Hiérarchique RLA

Définition :

Le réseau local d’abonné est un ensemble d’éléments qui relient le poste téléphonique au
commutateur de rattachement. Le poste téléphonique d’abonné étant en permanence alimenté,
par le commutateur auquel il est rattaché, en courant continu ; l’échange des signaux entre
centrale et poste téléphonique fait largement appel aux possibilités offertes par cette
alimentation, et plus précisément la variation de cette alimentation.

Ce réseau doit être organisé et bien exploité de telle sorte qu’un abonné puisse échanger facilement
des communications.
1. Le répartiteur général (RG) :
a) Définition :

Le répartiteur est un organe accessible en permanence agissant comme connecteur entre les
autocommutateurs et le réseau téléphonique. Il est composé principalement par des réglettes
verticales et autres horizontales reliées par l’intermédiaire de fils jarretière

Figure 2 : Répartiteur général

b) Rôle :

Le répartiteur a pour rôles :

 Assurer la liaison des organes de la centrale de commutation et des lignes téléphoniques.

 Localiser un défaut soit côté commutateur soit côté ligne.

 Protéger les équipements contre les surcharges. Cette protection est assurée par l’insertion des
micro-parafoudres côté ligne.

 Il permet la coupure d’une ou plusieurs lignes pour les diverses raisons

: suspension provisoire, transfert, réalisation, etc.

Compostions :

Sur le plan pratique et par constatation, le répartiteur général est composé essentiellement de trois
parties principales :

1)Les réglettes verticales où sont raccordées les lignes du réseau téléphonique. Chaque réglette se
compose 16 lignes dont chaque ligne est dite amorce. Ce qui donne que pour une réglette aboutit
112 paires.
2)Les réglettes horizontales reliées à la centrale de commutation où aboutissent les câbles de
raccordement des équipements individuels, chacune des réglettes ayant plusieurs modules formés
par des branches métalliques en disposition matricielle 8*16.

3)La jarretière : Constituée de deux fils conducteurs torsadés et présentant une certaine souplesse. Il
assure la liaison entre les équipements de commutation aux conducteurs des lignes et assure aussi
un rôle de protection et de coupure.

En effet, il permet de faire des essais et des mesures il rend possible de conserver le même numéro à
un abonné changeant de domicile dans le secteur et ce par mutation de jarretières.

2)Sous répartiteur (SR) :


a) Définition :

Le sous répartiteur est une armoire implantée sur la voie publique, situé entre câbles de distribution
et câbles de transport ou entre deux câbles de distribution ; C’est un organe de raccordement qui
relie le répartiteur aux PC, c’est à l’intérieur de celui-ci que seront éclatés les câbles de transport en
câbles de distribution ou autrement dit des câbles de grande capacité en câbles de capacité
inférieure grâce au fils jarretières.

Figure 3 : Sous répartiteur

b) Rôle :

Le sous répartiteur a pour rôles :

 Optimisation des investissements : utilisation maximale du câble de transport.

 Diviser les extensions en distribution et transport.

 C’est le point de coupure pour la localisation des défauts, côté distribution donc c’est un point
d’essai.
3. Le point de concentration (PC):
a) Définition :

Les points de concentration (PC) sont des boîtes installées sur les poteaux ou sur façade ou comme
réglettes à l’intérieur du local. C’est aussi l’endroit ou viennent se raccorder les câbles de
branchement d’abonnés.

On distingue deux types de PC selon la capacité :

 PC à 7paires : utilisés pour les quartiers de logement normal.

 PC à 14 paires : utilisés pour les grands bâtiments ; immeubles ; hôtels…

Un PC comporte 8 paires mais au moment de leur utilisation on laisse toujours une de ces paires non
branchée pour l’utiliser comme réserve pour le cas urgent.

Figure 4 : Point de concentration


4. Les câbles :
Une communication téléphonique n’est autre qu’un courant électrique, d’où la nécessité d’assurer
une liaison entre les différents points constituants le réseau téléphonique. Pour ce besoin, on fait
appel à des câbles spéciaux.

On peut classer les câbles selon leurs emplacements :

 Le câble de branchement : relie l’abonné au point de concentration.

 Le câble de distribution : relie le point de concentration à un sous répartiteur de zone ou


d’immeuble.

 Le câble transport : achemine les communications entre les sous répartition et le central.

 Le câble de liaison ou rocade : relie deux sous répartition


II)IP MSAN
IP MSAN est un dispositif généralement installé dans un central téléphonique qui relie les lignes
téléphoniques des clients à la base réseau, pour fournir téléphonique, ISDN, et à large bande tels que
DSL à partir d'une seule plate-forme. Elle présente ainsi les avantages suivant :

 Optimisation des ressources : Le réseau IP utilise un transfert de paquets, ainsi, l'utilisation des
ressources est optimisée en comparaison avec les solutions de types commutation de circuits.

 Cout de transport presque nul : Grace à l'intégration de la téléphonie parmi de nombreuses autres
applications, le cout de transport devient pratiquement nul. Le réseau permettant d'effectuer le
transport est le réseau cœur MPLS/IP, qui effectue tous les transports de données. Les opérateurs,
qui étaient auparavant obligés de maintenir au moins deux réseaux, celui de téléphonie et celui de
données, n'en ont plus qu'un seul à maintenir.

 Services exclusifs : Certains services sont propres aux réseaux IP, ne nécessitent aucune réservation
de ressources, à la différence du réseau RTC.

 Disparition des commutateurs locaux : La gestion de téléphone depuis le réseau de l'opérateur


(système centraux). Donc des solutions intermédiaires, comme le PBX-IP, permettent de passer petit
à petit des circuits numériques aux liaisons paquet IP.

Figure 5 : Architecture de la plateforme MSAN


2). Architecture et principe de fonctionnement de l'existant :

Avant le déploiement du MSAN, les fournisseurs de télécommunications ont typiquement une


multitude d'équipements distincts, y compris DSLAM pour fournir différents types de services aux
clients. Intégration de tous les services sur un seul nœud, qui généralement retours à tous les flux de
données sur IP ou Asynchrones Transfer Mode (ATM) peut être plus rentable et peut offrir de
nouveaux services aux clients plus rapidement qu'auparavant. La figure suivante présente
l’architecture du réseau existant.

Figure 6 : Architecture du réseau existant