Vous êtes sur la page 1sur 60

Chapitre 2 : Le réseau GSM

Dr. Mohamed Laaraiedh


larayedh.mohamed@gmail.com

Mohamed Laaraiedh 4GTR 1


Pourquoi ce cours ? ?

Comprendre l'architecture GSM et les rôles des diérents


composants
Comprendre les principales interfaces, procédures et services
d'un réseau GSM
Discerner les avantages et les inconvénients de GSM

Mohamed Laaraiedh 4GTR 2


Plan

1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 3


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 4


Le GSM

GSM : Global System for Mobile communications


Norme européenne (ETSI) utilisée en Europe, Afrique,
Moyen-orient et Asie
2ème génération des réseaux mobiles
Première norme numérique pour les réseaux de téléphonie
mobile
Gamme de fréquences de 900Mhz (GSM-DCS pour la gamme
1800MHz)
Première communication en 1991

Mohamed Laaraiedh 4GTR 5


Services GSM

Le réseau GSM permet plusieurs services :


Voix : appels mobile-mobile ou mobile-xe, appels d'urgence
Messages écrits courts ou SMS
Cell Broadcast (diusion dans les cellules), qui permet
d'envoyer le même SMS à tous les abonnés à l'intérieur d'une
zone géographique
Services supplémentaires : renvois d'appels, présentation du
numéro, etc.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 6


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 7


Architecture GSM

Terminal utilisateur/station mobile (UE ou MS)


Sous-système radio (BSS)
Sous-système réseau (NSS)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 8


MS

Un terminal équipé d'une carte SIM


Chaque terminal est identié par un IMEI unique (International
Mobile Equipement Identity) (∗#06#)
Puissance maximale dénie par la norme : 2W en GSM 900 et
1W en GSM-DCS 1800
La carte SIM permet aux utilisateurs une mobilité
indépendante du terminal mobile
La carte SIM contient les paramètres de sécurité (PIN, PUK),
l'OS, des applications, un espace mémoire.
La carte SIM est identiée par le IMSI (International Mobile
Subscriber Identity)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 9


Sous-système BSS
Le sous-système radio BSS est composé par :
La BTS (Base transeiver station) : Un ensemble d'émetteurs
récepteurs appelés TRX réceptionnant les appels entrant et
sortant des MS.
Le BSC (Base station controller) : C'est l'organe intelligent du
BSS qui gère un ensemble des BTS et remplit diérentes
fonctions de communication et d'exploitation.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 10


BTS

La station de base assure la transmission/réception radio entre


mobiles et réseau :
Gestion de la couche physique (trame TDMA, modulation/démodulation,
Codage,. . . )
Réalise des mesures radio (évaluation de la distance au MS, la puissance
du signal, ces mesures sont transmises à la BSC)
La zone d'action d'une station de base est appelée cellule
La capacité d'une BTS est mesurée en nombre de modules TRX
Un TRX est un module électronique qui assure l'émission et la
réception d'une trame à 8 canaux Full-Duplex (UL-DL) : 8 canaux
= 1 canal (signalisation + contrôle) + 7 canaux (communications).

Mohamed Laaraiedh 4GTR 11


BSC

C'est l'organe intelligent du BSS. Les principales tâches sont :


Gestion de ressources radio : allocation des canaux
Contrôle de puissances des MS et BTS
Décision et exécution des mécanismes de Handover
Concentration du trac vers le MSC
La capacité d'un BSC est mesurée par 3 paramètres :
Nombre de TRX
La charge maximale en trac (en Erlang)
Le nombre de ports physiques.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 12


Sous-système NSS
Le sous-système réseau NSS est composé par :
Le MSC (Mobile Services Switching Center) : C'est l'élément
central du NSS.
Le HLR (Home Location Register) : base de données qui gère
les utilisateurs de tout le réseau.
Le VLR (Visitor Location Register) : base de données
temporaires qui gère les utilisateurs gérés par un MSC. Elle est
généralement intégrée au MSC.
l'AuC (Authentication Center) : Base de données sécurisée
qui contient les clés secrets (enregistrés dans les cartes SIM)
L'EIR (Equipement Identity Register) : Une base de données
qui contient une liste de tous les MS d'un réseau.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 13


MSC

Correspond à quelques centaines de cellules (30000


communications simultanées)
Assurer la commutation entre les abonnés du réseau mobile et
ceux du réseau commuté public RTC ou du réseau RNIS >
GMSC (Gateway MSC)
Gestion des appels
Gestion des Handovers
Gestion des terminaux visiteurs à travers son VLR.
La capacité d'un MSC est mesurée en :
Trac en Erlang
BHCA : Busy Hour Call Attempts

Mohamed Laaraiedh 4GTR 14


HLR

Enregistre la localisation nominale de l'abonné


Gère les abonnés d'un PLMN (Public Land Mobile Network)
donné.
Un HLR par PLMN .
Sert une référence pour tout le réseau.
Mémorise les caractéristiques de chaque abonné :
L'identité internationale de l'abonné utilisé par le réseau
Le numéro annuaire de l'abonné
Le prol de l'abonnement (services supplémentaires autorisés,
autorisation d'appel international, etc).
Mémorise pour chaque abonné le n◦ du VLR où il est
enregistré, même si l'abonné se connecte sur un PLMN
étranger (Dialogue permanent entre le HLR et le VLR).

Mohamed Laaraiedh 4GTR 15


VLR

C'est une base de données qui mémorise les informations des


abonnés présents dans les cellules raccordées à son MSC
Plusieurs MSC peuvent être reliés au même VLR, mais en
général, il y en a un seul par VLR
Les données mémorisées par le VLR sont similaires aux
données du HLR, mais concernent seulement les abonnés
mobiles présents dans la zone considérée.
Vient se rajouter l'identité temporaire TMSI. Le VLR a une
information de localisation plus précise que le HLR.
Certains constructeurs intègrent le VLR dans le MSC.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 16


AuC

Remplit la fonction de protection des communications


Mémorise pour chaque abonné une clé secrète utilisée pour
authentier les demandes de services et pour chirer les
communications.
Un AuC est en général associé à chaque HLR

Mohamed Laaraiedh 4GTR 17


EIR

Base de données des terminaux


Mémorise les identités des terminaux
L'identité d'un terminal contient un N◦ d'homologation, un N◦
identiant l'usine d'assemblage
Contient une liste blanche pour l'ensemble des N◦
d'homologation et une liste noire des équipements volés et
interdits d'accès,. . .

Mohamed Laaraiedh 4GTR 18


OMC

Assure la sécurité de réseau (détection d'intrusion)


Gère les performances (observation du trac, QoS, surveillance
de mobiles)
Assure la maintenance (détection des défauts, tests
d'équipements).

Mohamed Laaraiedh 4GTR 19


Les interfaces en GSM

Les interfaces sont des protocoles permettant de communiquer


entre chaque structure du réseau GSM.
Elles sont un élément essentiel déni dans la norme GSM car
ce sont ces interfaces qui déterminent les interconnexions
réseaux au niveau international.
La normalisation des interfaces garantit l'interopérabilité des
équipements hétérogènes

Mohamed Laaraiedh 4GTR 20


Les interfaces en GSM

Mohamed Laaraiedh 4GTR 21


Analysez cette gure ...

Mohamed Laaraiedh 4GTR 22


Protocoles GSM

Couche 1 : couche de transmission, utilise la structure de


canaux
Couche 2 : couche des données
Couche 3 : divisée en 3 sous-couches : RR, MM, CM

Mohamed Laaraiedh 4GTR 23


Couche de transmission (couche Physique)

Permet la gestion des moyens requis pour la transmission de


l'information de l'usager et de signalisation
Elle implique la MS, la BTS et le BSC
Technique d'accès au médium (TDMA, FDMA)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 24


Couche Liaison de données

A pour objet de abiliser la transmission entre deux


équipements par un protocole
Les protocoles adoptés comportent un mécanisme
d'acquittement et de retransmission (ARQ, Automatic Repeat
Request)
La liaison entre la BTS et le BSC est gérée par le LAPD (Link
Access Protocol on the D channel) utilisé dans les réseaux de
données RNIS
Entre le MS et la BTS, une version modiée du LAPD est
utilisée (LAPDm)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 25


Couche Réseau

Établit, maintient et libère les circuits de parole ou de données


impliqués dans une communication
RR (Radio Ressources) : gère l'ensemble des aspects purement
radio
MM (Mobility Management) : Prend en charge la localisation,
l'authentication, et l'allocation du TMSI
CM (Connection Management) :
CC (Call Control) : traite la gestion des connexions de circuits avec la
destination
SMS (Short Message Service) : assure la transmission et la réception de
messages courts
SS (Supplementary Service) : gère les services supplémentaires (renvoi
d'appel, facturation, restriction d'appel, etc.)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 26


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 27


Bandes des fréquences

Transmission : numérique en mode circuit


Bande des fréquences : (890-915) dans le sens montant et
(935-960) dans le sens descendant
Largeur de canal (de la porteuse) : 200 KHz
Bande passante : 25 Mhz (Uplink et Downlink)
Nombre des canaux accessibles par les utilisateurs : 124 dans le sens
montant et 124 dans le sens descendant
Une paire de fréquence est allouée pour chaque utilisateur.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 28


Bandes des fréquences

Un canal physique duplex correspond à deux canaux physiques


simplex
Les fréquences en voie descendante en GSM-900 :
fd = 935 + (0.2 × n)
fu (i) = fd (i) − ∆Wduplex
fu (i) la fréquence de la voie montante (uplink)
fd (i) la fréquence de la voie descendante (downlink)
∆Wduplex l'écart duplex (45 MHz en GSM)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 29


Technique d'accès TDMA
Chaque porteuse est divisée en intervalles de temps appelés slots :
Ts = 0, 5769ms
Sur une même porteuse, les slots sont regroupés par paquets de 8
pour former une trame TDMA :
T = 8 ∗ Ts = 4, 6152ms
Chaque utilisateur utilise un slot par trame TDMA
Un mobile émet et reçoit à des instants diérents de trois slots
Un canal physique en GSM est déni comme une paire de
fréquences UL et DL et une paire de time-slots UL et DL.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 30


Format d'un burst

57 bits de données (information utile) + 1 bit de parité = 58 bits


La taille totale de l'information utile dans un slot = 57 bits + 57
bits = 114 bits
Séquence d'apprentissage : bits de synchronisation entre le mobile
et la BTS
Mohamed Laaraiedh 4GTR 31
Exercice

1 Schématiser les canaux physiques duplex :


1 (fu5, fd5, TS7)
2 (fu3, fd3, TS6)
2 Calculer les valeurs des porteuses suivantes : fu5, fd5, fu3 et
fd3
3 Schématiser un canal physique simplex montant plein débit
(fu5, IT7) sachant que la durée de la communication de
l'utilisateur 7 est égale 1,731ms
4 Schématiser un canal physique simplex montant 1/2 débit
(fu5, IT7) sachant que la durée de la communication de
l'utilisateur 7 est égale 1,731ms

Mohamed Laaraiedh 4GTR 32


Multiplexage temporel
Comme il est exclus de transmettre toutes les informations en une fois, il
faut découper l'information et la transmettre au moyen de plusieurs
trames consécutives. La norme GSM prévoit une organisation spécique
de structure hiérarchique de trames.
Deux structures de multitrame sont dénies :
multitrame 26 (trames) d'une durée de 120 ms pour transporter les
données
multitrame 51 (trames) d'une durée de 235,8 ms pour transporter
les signaux de contrôle
Supertrame
Pour avoir une structure commune aux deux types de multitrame
26 multitrames 51
51 multitrames 26
Hypertrame
composée de 2048 supertrames
durée de 3h 28min 53s 760ms
Chaque trame TDMA est repérée dans l'hypertrame par un
compteur FN (Frame Number) qui est transmis régulièrement par la
BTS.
Mohamed Laaraiedh 4GTR 33
Multiplexage temporel

Mohamed Laaraiedh 4GTR 34


Canaux physiques et logiques

Un canal physique en GSM est déni comme une paire de


fréquences UL et DL et une paire de time-slots UL et DL.
On parle de canaux logiques selon le type de données envoyées
sur les canaux physiques.
Trac : transfert de données utilisateur
Broadcast : canaux logiques toujours émis par BTS
Common control : canaux de contrôle communs à toutes MS
Dedicated control : canaux de contrôle spéciques à une MS
Associated control : canal temporaire spécique à une MS

Mohamed Laaraiedh 4GTR 35


Canaux logiques

Canal Slot Multi- Fonction


pos- trame
sible
FCCH 0 51Calage n du mobile sur la fréquence porteuse
SCH 0 51Synchronisation du mobile avec la cellule
BCCH 0,2,4,6 51Diusion au mobile des informations de la cellule
PCH 0,2,4,6 51Canal par lequel le mobile reçoit les appels en provenance
du réseau
RACH 0,2,4,6 51 Canal par lequel le mobile accède au réseau de façon
aléatoire pour répondre à ou lancer un appel
AGCH 0,2,4,6 51 Le réseau communique par ce canal pour informer le mo-
bile par où, quand et comment il doit établir une com-
munication
CBCH 0,1,2,3 51 Diusion sur ce canal des messages courts de type info
routière, météo etc..
SDCCH 0 à 7 51 Canal de signalisation, mise à jour de localisation etc...
SACCH 0 à 7 51,26 Canal de supervision d'une liaison, contrôle de la puis-
sance, de la qualité, remonté de mesure.
FACCH 0 à 7 26 Canal de supervision d'une liaison, lors d'une communi-
cation, il sert à exécuter le Hand-Over, ce canal n'existe
que par le vol de slots du canal TCH
TCH 0 à 7 26 Canal supportant le trac voix ou data
Mohamed Laaraiedh 4GTR 36
Exercice
1 La durée d'un slot en GSM a été xé à 7500 périodes du signal de référence
fourni par un quartz à 13 MHz qui rythme tous les mobiles GSM. Calculer la
durée Ts d'un time slot.
2 La gure ci-dessous montre un exemple d'une trame GSM. On suppose que
chaque cellule possède 4 canaux RF disponible en uplink et en downlink.
1 En downlink, 1 time-slot est utilisé pour le BCCH, 1 autre est utilisé pour
le CCCH et 6 timeslots sont utilisés pour le canaux de contrôle dédiés.
Calculer le nombre des timeslots disponibles pour les canaux TCH.
2 Sachant qu'en downlink trois timeslots de la multitrame sont utilisés pour
la signalisation associée, calculer le débit disponible pour les canaux TCH.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 37


Exercice : Notion de timing advance

Le GSM est un système de communications synchrone. Les données envoyée par les
diérents mobiles (MS) doivent arriver à la station de base (BTS) au bon moment
quelque soit la distance entre les MS et la BTS. Pour cette raison la BTS évalue la
distance D entre elle et chaque mobile et envoie à MS une information ("Timing
Advance"  TA) qui détermine l'instant à lequel MS doit émettre.
1 Si D est la distance entre BTS et MS et c la vitesse de propagation des ondes
électromagnétiques, donner l'expression du temps d'aller-retour T, d'un signal
entre BTS et MS. La valeur de T détermine le "Timing Advance".
2 La valeur N de T A envoyé vers MS est codée sur 6 bit (N = 0. . . 63). La valeur
réelle est : T A = N ∗ Tb où Tb est la durée du bit en GSM. Quelle est la valeur
maximale T Amax ?
3 Quelle est la distance maximale Dmax qui correspond à T Amax ? On admet
que cette distance est le rayon maximal possible d'une cellule GSM.
4 Dans la bande GSM 900 MHz, l'atténuation A des ondes électromagnétiques est
de 140 dB en milieu dégagé et pour une distance de 35 Km. La sensibilité du
MS est de -110 dBm. Si BTS émet avec une puissance PBT S = 2W , est ce que
la communication peut s'eectuer à la distance 35km ?
5 Dans la bande 1800 MHz, l'atténuation à 35km est de 147 dB. Est ce que la
communication peut s'eectuer dans les mêmes conditions de la question
précédente ?

Mohamed Laaraiedh 4GTR 38


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 39


IMSI
IMSI : International Mobile Subscriber Identity
L'identité invariante de l'abonné (Elle est unique pour tout le
réseau)
Ce numéro est stocké dans la carte SIM et n'est pas connu de
l'utilisateur.
Ce numéro n'est connu qu'à l'intérieur du réseau GSM
Cette identité doit rester secrète autant que possible, on le
transporte rarement sur l'interface radio (ex. lors de la mise en
tension du terminal)
Le GSM a recours au TMSI (pour éviter l'interception et l'écoute du
canal).
MCC (Mobile Country Code) : indicatif
du pays domicile de l'abonné mobile
(605 en Tunisie)
MNC (Mobile Network Code) : indicatif
du PLMN nominal de l'abonné mobile
(01 pour orange, 02 pour TT, 03 pour
Ooredoo) : http://www.mcc-mnc.com/
H1H2 : Numéro HLR
MSIN (Mobile Subscriber Identication
Number) : Numéro de l'abonné mobile
à l'intérieur du réseau GSM
Mohamed Laaraiedh 4GTR 40
MSISDN

MSISDN (Mobile Station International ISDN Number)


C'est une identité de l'abonné GSM pour le  monde extérieur  autres que le
réseau GSM nominal de l'abonné
C'est le numéro que composera une personne désirant joindre un abonné GSM
Seul le HLR contient la table de correspondance entre le MSISDN et l'IMSI d'un
abonné
Il est conforme à la numérotation internationale
Comme pour l'IMSI, le MSISDN permet à un PLMN de connaître le HLR de
l'abonné à partir des premiers chires du champ SN
CC et NDC permettent le routage des messages entre un PLMN quelconque et
le HLR nominal de l'abonné.
CC (Country Code) : indicatif du
pays dans lequel l'abonné à souscrit
son abonnement (216 pour la
Tunisie)
NDC (National Destination Code) :
déterminant le PLMN particulier
dans le pays (22, 51, 98)
SN (Subscriber Number) : attribué
librement par l'opérateur (xxxxxx).

www.itu.int/oth/T0202.aspx?parent=T0202

Mohamed Laaraiedh 4GTR 41


TMSI

TMSI : Temporary Mobile Suscriber Identity


Le TMSI est une identité temporaire.
Sa structure est laissée libre à l'opérateur. Elle est codée sur 4 octets
Elle n'est connue que sur la partie MS/MSC/VLR. Le HLR n'a en
jamais connaissance
Cette identité remplace le IMSI sur la voie radio (sécuriser le
mobile) :
Cas 1 : lors d'une transmission d'un service GSM (voix, SMS) sur la vois
radio.
Cas 2 : pour identier le mobile appelé ou appelant lors de l'établissement
de communication (envoie d'un avis de recherche).

Mohamed Laaraiedh 4GTR 42


TMSI

Mohamed Laaraiedh 4GTR 43


MSRN

MSRN : Mobile station Roaming Number


A la même structure que le MSISDN
Attribué par le VLR courant du mobile de façon temporaire et
uniquement lors de l'établissement d'un appel à destination de la
station mobile
Cette structure correspond à un numéro du MSC dans lequel se
trouve l'abonné
Routage des appels entrants de GMSC vers le MSC courant de la
station mobile

Mohamed Laaraiedh 4GTR 44


Carte SIM

SIM : Subscriber Identity Module


Mini-ordinateur, capable de stocker des données, et de faire des
calculs
La SIM contient :
Les clés de chirement Kc
La clé secrète publique Ki
L'identité invariante de l'abonné IMSI
Le Numéro annuaire de l'abonné MSISDN
L'identité temporaire de l'abonné TMSI
Les identité des zones de localisation courantes du terminal
LAI et LAC (Location Area Identity/Code)

Mohamed Laaraiedh 4GTR 45


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 46


Communication Fixe -> Mobile

Mohamed Laaraiedh 4GTR 47


Communication Mobile -> Mobile

Mohamed Laaraiedh 4GTR 48


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 49


Authentication et Chirement

Éléments :
Deux clés : clé d'authentication Ki, clé de chirement Kc
Trois algorithmes : A3, A5, A8
Nombre aléatoire RAND
Principes :
Chaque abonné se voit attribuer une clé Ki propre stockée dans la carte
SIM, avec l'IMSI, et dans l'AuC du réseau d'opérateur
Pour le chirement :
La clé de chirement Kc est générée par l'algorithme A8 à partir de
la clé Ki et le nombre aléatoire RAND
L'algorithme A5 utilise la clé Kc pour le chirement des données
Pour l'authentication :
L'algorithme A3 génère un nombre SRES à partir de la clé Ki et le
nombre aléatoire RAND
L'ensemble de trois valeurs (RAND, SRES, Kc) forme un triplet
NB : A chaque abonné est attribué une clé Ki propre et unique. A3,
A5 et A8 sont les mêmes pour tous les abonnés d'un même réseau.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 50


Authentication de l'identité de l'abonné

Permet de vérier que l'identité transmise par le mobile (IMSI ou


TMSI) sur la voie radio est correcte an de protéger l'opérateur et
l'utilisateur.
Le réseau (AUC) transmet
un nombre aléatoire
RAND au mobile
La carte SIM calcule la
signature SRES
Le résultat SRES est
envoyé par le mobile au
réseau
Le réseau compare SRES
au résultat calculé de son
coté.
Si les 2 résultats sont
identiques, l'abonné est
donc authentié si non il
sera refusé.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 51


Chirement : Condentialité de données
Utilisée pour interdire l'interception et le décodage des
informations usagers et signalisations
Elle sert à protéger : IMSI, Numéro de l'appelé et de
l'appelant.

Mohamed Laaraiedh 4GTR 52


Chirement : Condentialité de données

Mohamed Laaraiedh 4GTR 53


1 Introduction

2 Architecture

3 Interface Radio

4 Adressage

5 Gestion des appels

6 Sécurité

7 Gestion de la mobilité

Mohamed Laaraiedh 4GTR 54


Identité de la zone de localisation

Une zone de localisation regroupe un certain nombre de cellules


Une zone de localisation est identiée par l'adresse LAI
(Location area identication)
MCC : indicatif du pays (comme dans l'IMSI)
MNC : indicatif du réseau (comme dans l'IMSI)
LAC (Location Area Code) (<=2 octets) : librement aecté
par l'opérateur

Mohamed Laaraiedh 4GTR 55


Gestion de la zone de localisation
Chaque BTS diuse périodiquement le numéro de la zone de localisation à
laquelle elle appartient.
Le mobile écoute cette voie et stocke en permanence le numéro de la zone de
localisation courante.
Si le mobile s'aperçoit que le numéro de la zone dans la quelle il se trouve est
diérente au numéro stocké, il signale sa nouvelle position au réseau.
VLR enregistre cette nouvelle mise à jour

Mohamed Laaraiedh 4GTR 56


Gestion de la zone de localisation

Un VLR peut gérer plusieurs zones de localisation


Une zone de localisation ne peut pas comprendre des cellules
dépendant de VLR diérents
Seul le VLR mémorise la zone de localisation courante de l'ensemble
des mobiles qu'il gère
Le HLR mémorise l'identité du VLR courant de chaque abonné et
non pas sa zone de localisation
La mise à jour de localisation est initiée par les mobiles lors d'un
changement de zone de localisation
Il est possible d'avoir une mise à jour de localisation périodique avec
une période contrôlée par le réseau
Deux types de changement de zone de localisation :
Intra-VLR : changement de zone de localisation sous le même VLR
Inter-VLR : changement de zone de localisation et de VLR

Mohamed Laaraiedh 4GTR 57


Gestion de Handover

Le handover est l'ensemble des opérations mises en ÷uvre


permettant qu'une station mobile puisse changer de cellule radio
sans interruption de la conversation
Plusieurs cas peuvent se présenter :
La nouvelle cellule et la cellule courante dépendent du même
BSC
La nouvelle cellule et la cellule courante dépendent du même
MSC mais dépendent de BSC diérents
La nouvelle cellule et la cellule courante dépendent de MSC
diérents

Mohamed Laaraiedh 4GTR 58


Diérents types de handover

Mohamed Laaraiedh 4GTR 59


Exercice
La gure ci-dessous montre comment les signaux de deux stations de
base BTS A et BTS B varient lors d'un handover d'un mobile de BTS A
vers BTS B.
1 Pourquoi faut il déclencher le handover en Y ou Z au lieu de X ?

2 Quel seuil (T1, T2, T3 ou T4) déclenche le handover en Y ? en Z ?

3 Proposez une stratégie pour retarder le handover de X à Y ou Z ?

Mohamed Laaraiedh 4GTR 60