Vous êtes sur la page 1sur 7

Physique – TP n°1 AS : 2019/2020.

Charge d’un condensateur à courant constant

I. OBJECTIFS
• Etablir expérimentalement la relation entre la charge q d’un condensateur et la tension uc entre ses bornes.
• Montrer qu’il existe une grandeur caractéristique d’un condensateur.

II. MATERIEL ET MONTAGE calibre 3mA 1 2


On dispose d’une source idéale de courant qui débite un courant A
d’intensité I constante, quelque soit le circuit placé entre ses K
bornes. La valeur de I peut être réglée. I=1I
mA
Le circuit est représenté ci-contre. Le condensateur utilisé est A
qA
électrochimique et porte l’indication C=2200 F .
V Uc
- Régler le générateur de courant pour qu’il délivre une intensité
de I=0,02 mA. B

- Réaliser le montage en respectant la polarité indiquée sur le condensateur.


- Placer l’interrupteur en position 2 pour décharger le condensateur. Vérifier que uc = 0 V.
- Placer l’interrupteur en position 1 et régler la source pour qu’elle délivre un courant d’intensité I.

III. MESURES
1°) Principe

-Fermer l'interrupteur K2 pour décharger le condensateur.(Ou le mettre en court-circuit avec un fil de


connexion).
-A t=0, ouvrir K2 ,fermer K1 et déclencher le chronomètre simultanément. Le condensateur porte une charge
électrique q A =q égale à la quantité d’électricité qui a circulé dansle circuit pendant la durée t = t – 0 = t, soit
qA = I.t.
2°) Mesures

t en s 0

uc mesurée (V)

3°) Exploitation des mesures

- Tracer le graphe Uc = f(t) pendant la charge.


-Justifier l’allure de la courbe Uc = f(t).
- Déterminer expérimentalement la valeur de la capacité C du condensateur.

Classes : 4ème & Tech3. Prof : Ben Mlah Riadh. Page : 1/2
Classes : 4ème Tech 3 Prof : Ben Mlah Riadh. Page : 2/2
Physique – TP n°2

Réponse d’un dipole RC à un échelon de tension (1ère Partie)

I. OBJECTIFS

• Etudier expérimentalement l’évolution de la tension aux bornes d’un condensateur quand il est soumis à un
échelon de tension.
• Détermination expérimentale de la constante de temps .
II. ÉTUDE EXPÉRIMENTALE
Réaliser le montage électrique ci-contre :
1 2

RR

A
qA
EE=6V
= 12 V
V
. V

2°) Mesures
- Réaliser le montage représenté ci-dessus avec R = 20 k et C = 2200F.
- A la date t = 0, on bascule K en position 1 et on déclenche le chronomètre.
- On relève les valeurs de uC et de l’intensité i à différentes dates t.

t(s) 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130

uC (V)

t(s) 140 150 160 170 180 190 190 200 210 220 230 240 250 260

uC (V)

t(s) 270 280 290 300 310 320 330 340 350 360 370 380 390 400

uC (V)

3°) Exploitation des mesures


- Tracer les courbe Uc= f(t) .
– Déterminer la valeur de la constante de temps 𝜏.
Physique – TP n°3

Réponse d’un dipole RC à un échelon de tension (2ème Partie)

I. OBJECTIFS

• Etudier expérimentalement l’évolution du courant i(t) dans le circuit quand le condensateur est soumis à un
échelon de tension.
• Détermination expérimentale de la constante de temps .
II. ÉTUDE EXPÉRIMENTALE
Réaliser le montage électrique ci-contre :
1 2

RR

A
qA
EE=6V
= 12 V
V
. V

2°) Mesures
- Réaliser le montage représenté ci-dessus avec R = 20 k et C = 2200F.
- A la date t = 0, on bascule K en position 1 et on déclenche le chronomètre.
- On relève les valeurs de uC et de l’intensité i à différentes dates t.

t(s) 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130

i(mA)

UR(KΩ)

t(s) 140 150 160 170 180 190 190 200 210 220 230 240 250 260

i(mA)

UR(KΩ)

3°) Exploitation des mesures


- Tracer la courbe UR= f(t) sur le même papier millimétré du TP précédent.
– Déterminer la valeur de la constante de temps 𝜏.
Physique – TP n°3

Réponse d’un dipole RC à un échelon de tension (2ème Partie)

I. OBJECTIFS

• Visualiser simultanément les tensions UR aux bornes du résistor et Uc aux bornes du condensateur.
• Etudier expérimentalement l’évolution de la tension UR(t) quand le condensateur est soumis à un
échelon de tension.
• Détermination expérimentale de la constante de temps .
II. ÉTUDE EXPÉRIMENTALE
Partie-A-
Réaliser le montage électrique suivant :

Y1

Y2

Pour cette raison faire les connexions nécessaires entre l’oscilloscope et les différents éléments du circuit
ci-dessus.

Y1

C
Y1 Y2

Y2

Sur l’écran de l’oscilloscope, en observe les oscillogrammes (1) et (2) ci-contre :


Faire correspondre chaque oscillogramme à la tension correspondante.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
A quel instant de date les tensions UR(t) et Uc(t) se croisent ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Que signifie physiquement cet instant de date ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Partie-B-

1°) Réaliser le montage électrique ci-contre :


1 2

RR

A
qA
E = 12 V
V
V

2°) Mesures

- Réaliser le montage représenté ci-dessus avec R = 20 k et C = 2200F.


- A la date t = 0, on bascule K en position 1 et on déclenche le chronomètre.
- On relève les valeurs de l’intensité i à différentes dates t.
t(s) 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130

i(mA)

UR(KΩ)

t(s) 140 150 160 170 180 190 190 200 210 220 230 240 250 260
i(mA)

UR(KΩ)

3°) Exploitation des mesures


- Tracer la courbe UR= f(t) sur le même papier millimétré du TP précédent.
– Déterminer la valeur de la constante de temps 𝜏.

Vous aimerez peut-être aussi