Vous êtes sur la page 1sur 6

La phrase Types de phrase

@maitresseangie
@maitresseangie

La définition traditionnelle de la phrase (majuscule


La phrase est nécessaire à l'un des trois types
à l'initiale et point final) est insuffisante.
énonciatifs fondamentaux : déclaratif ou

La phrase doit être envisagée d'un triple point de i nterrogatif ou injonctif. Elle peut aussi
vue : prendre parfois le type exclamatif .
- syntaxique : Une grenouille (GN) vit un boeuf
GV). La phrase déclarative : le sujet énonce une
-sémantique : Une grenouille (sujet) vit un boeuf vérité.
(prédicat)
La phrase interrogative : elle pose une question.
-pragmatique : My voilà ? (interrogation) -Vous
La phrase injonctive : elle exprime un ordre ou
n'en approchez point (déclarative + réponse)
une interdiction.
La phrase exclamative : elle exprime un
On distingue phrases verbales et des
des
phrases non verbales, selon qu'elles comportent sentiment relativement marqué.

ou non un noyau verbal.


Formes de Phrase simple
phrase @maitresseangie
@maitresseangie

Elle est ensuite soit à la forme positive soit à


Une phrase peut être simple ou complexe. Elle

la forme négative. est simple lorsqu'elle ne comporte qu'un seul


verbe conjugué. Elle est constitué d'un GS et

Elle présente éventuellement une ou plusieurs d'un GV solidaires : chacun dépendent l'un de

des trois formes facultatives, compatibles entre l'autre dans la phrase.

elles : passive, emphatique, impersonnelle.


Elle peut être minimale ou étendue :

Passive : Le sujet subit l'action (ex : La souris est Elle est étendue si elle comporte de expansions

mangée par le chat). qui peuvent être effacées (ex : Demain, à la

Empathique : Elle sert à mettre en valeur un fine pointe de l'église, je t'attendrai sous

constituant de la phrase (ex : Ta soeur, elle l'horloge de la gare.)

mange des brocolis.) Elle est minimale si l'on efface les expansions

Impersonnelle : comporte un pronom personnel (ex : La fermeture appartient à un propriétaire).

+ verbe tjrs à la 3e personne du singulier (ex : il Cette phrase ne peut plus être réduite sans
pleut). devenir agrammaticale.
Phrase complexe La
@maitresseangie
subordination
@maitresseangie

Une phrase peut être simple ou complexe. Elle est complexe si elle est La proposition subordonnée dépend d'un élément
composée d'au moins 2 propositions comportant CHACUNE un GS et un
ou de l'ensemble de la proposition qui la régit (ex :
GV. Celles-ci peuvent être :
elle trouva le texte qu'elle cherchait depuis si
PROPOSITIONS AUTONOMES longtemps).
- Juxtaposées : elles sont séparées par une virgule (ex : les chiens
aboient, la voiture passe)
Coordonnées : elles sont reliées par une conjonction de coordination : Cette relation de dépendance est souvent
mais, où, et, donc, or, ni, car (ex : l'arbitre a sifflé le début de la partie
indiquée par un mot subordonnant (conjonction de
et il s'est mis à pleuvoir).
subordination, locution conjonctive, terme
PROPOSITION PRINCIPALE ET SUBORDONNEE
interrogatif, pronom relatif).
Liées par un rapport de subordination : (ex : Je  ne voudrais pas que
tu crois que je t'ai fait attendre exprès.

ATTENTION : certaines propositions subordonnées


dépourvues
On peut classer les subordonnées en 3 catégories :
Les relatives : constituent des expansions d'un nom (ex : Ne réveillez
sont de terme subordonnant.
pas le chat qui dort) 1.Subordonnée infinitive (ex : j'entends siffler le
complétives
Les : introduites souvent par "que" (ex : J'espère que tu
n'oublieras pas notre rdv)
train)
Les circonstancielles : effacables mais apportent des informations 2. Subordonnée principale (ex : la fête est
utiles (ex : il boude parce qu'il n'a pas eu de chocolat).
terminée, chacun rentra chez soi).
Les propositions Les propositions
subordonnées subordonnées
complétives circonstancielles
@maitresseangie @maitresseangie

Les propositions subordonnées complétives occupent le


complément de verbe mais
plus souvent une fonction de
peuvent aussi assumer les fonctions de sujet, de
complément de nom ou d'adjectif.

On distingue 2 types de subordonnées complétives : Les propositions subordonnées circonstancielles


occupent une fonction de complément
que
-Les
ce que)
propositions subordonnées introduites par (ou
circonstanciel  en apportant des précisions sur

ex : Elle a toujours voulu que je réussisse / Il faut que tu les circonstances de l'action : le temps, la
viennes / Je pense que tu iras loin cause, la conséquence, le but, la concession, la
condition et la comparaison.
-Les subordonnées interrogatives indirectes introduits par
une conjonction (si), un pronom (qui, quoi), un
déterminant (quel) ou un adverbe interrogatif (qui, où,
quand, comment,...) et sont porteuses d'une interrogation.
ex : Je me demande s'il viendra / Ils veulent savoir
comment tu fais / Ils demandent qui elle est
Les
propositions Les classes de
subordonnées mots
relatives @maitresseangie
@maitresseangie

Les propositions subordonnée relatives sont introduites par Une classe de mots se définit comme un ensemble
un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, auquel, d'unités linguistiques ayant en commun des
duquel,...) ou une locution relative. Elles contiennent un
propriétés morphologiques, syntaxiques ou
verbe aux modes indicatif, subjonctif ou infinitif. sémantiques et pouvant figurer dans ls mêmes
contextes syntaxiques.
Il existe plusieurs sortes de propositions subordonnées
relatives :
Il existe 9 classes de mots :

-Les subordonnée relatives adjectives complètent un


antécédent qui peut être : un GN déterminé, un pronom
personnel, un pronom possessif ou un pronom indéfini.
ex : J'aime les roses (GN) qui sont rouges / Elle préfère le
sien (pronom possessif) qui est plus pratique.

-S'il n'y a pas d'antécédent, ce sont les relatives


substantives ou périphrastiques. Elles sont dites
substantives car elles sont assimilables à un GN.
ex : Invitez qui vous voulez (COD de "invitez")
Les fonctions Thème et
grammaticales @maitresseangie
prédicat
@maitresseangie

Les  "fonctions" sont définies en termes à la fois


Dans l'analyse sémantique de la phrase, on distingue le
relationnels, formels et aussi, en partie, sémantiques. thème et le prédicat :
Le thème est ce dont parle le locuteur, le support, le "point
La notion de fonction repose fondamentalement sur les
de départ" de la phrase.
relations entre les termes. Identifier la "fonction" revient à
-Le prédicat est ce qu'on dit du thème, l'apport
se poser la ? du "rôle" que joue le mot/groupe. (ex:  Le ciel
d'information sur le thème.
est bleu. L’adjectif bleu est relié au sujet le ciel par le verbe
être. Il est attribut du sujet. Le thème peut correspondre au groupe nominal sujet de la
phrase et le prédicat au groupe verbal. (ex : La pauvre fille
Il existe 2 grands types de fonctions :
(thème) souffrait tout avec patience (prédicat))

Dans certaines structures de phrases, un autre constituant


que le sujet peut être le thème (ex : Dans le temps qu'il se
baignait (complément circonstanciel = thème), le Roi vint à
passer (prédicat))

Ou bien la répartition thème/prédicat n'existe pas (ex : A


ton tour)