Vous êtes sur la page 1sur 52

Hydraulique et hydrologie

CTN-426

Rappel cours 2

Département de génie de la construction 1


Rappel - cours 2
Conduites en série:

Débit ?

• Débit constant

Pertes de charge ?

• Pertes de charge totale = Σ des pertes de charge

hf total
= h f + h f + h f + ... + h f
1 2 3 n

2
Rappel - cours 2
Conduites en parallèles:

• Débit Débit
cumulatif
?

Q total = Q1 + Q 2 + Q3 + ... + Q n

Pertes de charge ?
• Perte de charge est la même
dans chaque tronçon

3
Hydraulique et hydrologie
CTN-426

Cours 3
Calcul des pompes (suite)

Département de génie de la construction 4


Chapitre 3
Les pompes

3.1 Introduction
3.2 Description d’une pompe centrifuge
3.3 Nomenclature
3.4 Courbe caractéristique d’une pompe
3.5 Vitesse spécifique
3.6 Règles de similitude pour les pompes centrifuges
3.7 Point de fonctionnement
3.8 Ajustement du point de fonctionnement
3.9 Problème de cavitation dans les pompes
3.10 Critères d’acceptation du point de fonctionnement
3.11 Pompes en série et pompes en parallèle
5
3.1 Pompes – introduction

Travail d’une pompe :

Travail = force x distance (Joules)


W = mg x ∆z

Puissance = travail / temps


= mg ∆z / t
= rQg ∆z

P = rQ g h

6
3.2 Pompes

Types de pompes:
Déplacement positif:
• Piston plongeur (vélo, béton…)

• Rotative (vis)

7
3.2 Pompes

Types de pompes:
Énergie cinétique

• Centrifuges
• radiales
• axiales
• semi-axiales

8
3.2 Pompes

Types de pompes:
Énergie cinétique

• Centrifuges radiales

• vitesse → pression
• grande hauteur

Double aspiration

9
3.2 Pompes

Station de pompage no 6 (New Orleans):


Orleans):
9400 pi³/s = 310 m³/s

10
3.2 Pompes

Types de pompes:
Énergie cinétique

• Axiales

• hélice
• faible hauteur

11
3.3 Nomenclature

Nomenclature:
Hg: la hauteur totale d’élévation
ha: la hauteur d’aspiration
hr: la hauteur de refoulement
hft,a: la perte de charge dans la
conduite d’aspiration
hft,r: la perte de charge dans la
conduite de refoulement
Ha: la hauteur totale à l’aspiration
Hr: la hauteur totale au refoulement
HP: la hauteur manométrique
développée par la pompe pour
contrer la gravité et les pertes de
charge
12
3.4 Courbes caractéristiques d’une pompe

Courbe caractéristique Q - Hp:

Courbe permettant de visualiser la variation de la


hauteur manométrique en fonction du débit

Courbe Q - Hp 13
3.4 Courbes caractéristiques d’une pompe

Courbe caractéristique Q - Hp:


On trouve Hp pour chaque donnée de débit en divisant la différence
de pression entre l’entrée et la sortie de la pompe par r g

14
Hauteur manométrique
Quelle serait la hauteur manométrique requise d’une pompe qui déplace l’eau
d’un réservoir à l’air libre vers un réseau nécessitant une pression de départ de
70 kPa et dont le débit nécessaire est de 50 l/s ? Quelles seraient les étapes
de conception suivantes pour le choix d’une pompe adéquate ?

Psortie = 70 kPa

?
∆z = 20 m
Hfa + hfr = 4 m

Réponse: hp = 20 + 4 + 70000/9800 = 31,14 m 15


3.4 Courbes caractéristiques d’une pompe

Courbe caractéristique Q – ƞ (rendement):

Courbes permettant de visualiser la variation du


rendement en fonction du débit

Courbe de rendement 16
3.4 Courbes caractéristiques d’une pompe

Courbe caractéristique Q – ƞ (rendement):


Le rendement se calcule en divisant la puissance hydraulique
fournie par la puissance absorbée par la pompe

17
3.5 Vitesse spécifique

Vitesse spécifique:

Elle caractérise le type de pompe par son rapport de


grandeur du débit fourni et sa hauteur d’élévation.

N est la vitesse de rotation de la roue de la pompe (rpm),


Q est le débit optimal de la pompe (m3/s),
H est la hauteur manométrique correspondant au débit optimal (m).
18
3.5 Vitesse spécifique

Vitesse spécifique:
• Grande vitesse spécifique faible hauteur d’élévation
• Faible vitesse spécifique grande hauteur d’élévation

19
Vitesse spécifique – Application 3.1
On désire pomper un débit de 25 litres par seconde à une hauteur d’élévation
de 30 m incluant les pertes de charge. La vitesse de rotation du moteur qui
entraîne la pompe est de 1460 tours par minute. Quel type de pompe devrait-
on utiliser ?

Réponse: Pompe radiale 20


3.6 Règles de similitude (pompes centrifuges)

Rapport Q – H – D – P :
Il est possible de rogner le diamètre des pales d’une pompe de
manière à modifier le débit, la hauteur manométrique et la
puissance. Les rapports de similitude sont les suivants:

Note: Un rognage maximal de 10-20% est permis sans quoi le rendement


sera moindre et les règles de similitude non effectives.
21
Rognage de la roue – Application 3.2
Soit une pompe dont la roue possède un diamètre de 250mm. La
hauteur manométrique développée est de H1 = 60m et le débit est Q1 =
60 litres par seconde. Si l’on ramène le diamètre de la roue à 225mm,
quels sont la nouvelle hauteur manométrique, le débit et la puissance de
cette nouvelle pompe?

Réponse: H2 = 48,6 m, P2 = 25,7 kW et Q2 = 54 l/s 22


3.6 Règles de similitude (pompes centrifuges)

Rapport Q – H – P – N :
Il est possible d’ajuster le débit de certaines pompes en modifiant la
vitesse de rotation (pour les pompes à vitesse variable). Cette
possibilité permet de conserver un rendement plus satisfaisant
lorsque le débit requis est moindre.

Q1 N1 H1  N1 
2
= =
Q2 N2 
H2  2
N

3
P1  N1 
= 
P2  2
N
23
Vitesse de rotation – Application 3.3
Une pompe dont la vitesse de rotation est N1 = 1400 rpm fournie un
débit Q1 = 60 litres par seconde avec une hauteur d’élévation H1 =
60m. On abaisse la vitesse à 1200 rpm. Il faut calculer le nouveau
débit, la nouvelle hauteur manométrique et la puissance hydraulique
fournie par cette pompe.

Q1 N1 H1  N1 
2
= =
Q2 N2 
H2  N2 

3
P1  N1 
= 
P2  N2 

Réponse: H2 = 44,1 m, P2 = 22,7 kW et Q2 = 51,4 l/s 24


3.7 Point de fonctionnement

Point de fonctionnement:
C’est le point donné par le couple (Q, Hp) auquel la pompe sera
opérée une fois en fonction.

On retrouve ce point à la jonction de la courbe caractéristique de


conduite (CCC) et la courbe caractéristique de pompe (CCP).

CCP

CCC

25
Point de fonctionnement – Exemple 1
On utilise une pompe pour transférer de l’eau à 15oC du point 1 au
point 2. La conduite a une longueur totale de 1000m et un diamètre de
75mm. Elle est faite en acier commercial et possède un coefficient de
Hazen-Williams de 130. Il faut déterminer le débit que va fournir cette
pompe. (négligez les pertes de charges singulières)

Courbe caract. pompe

Réponse: Q = 5,25 l/s 26


Point de fonctionnement – Exemple 1

Point de
fonctionnement

Réponse: Q = 5,25 l/s 27


3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:


Il peut arriver que le point de fonctionnement obtenu ne représente
pas le débit souhaité ou nécessaire pour le type de travail. Les 3
possibilités suivantes peuvent survenir:

Cas 1 : Qfonctionnement = Qrecherché

Cas 2 : Qfonctionnement < Qrecherché

Cas 3 : Qfonctionnement > Qrecherché

Pour remédier à la situation on pourra:


28
3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:

Cas 1 : Qfonctionnement = Qrecherché


C’est la situation idéale, on s’assure d’avoir un
rendement suffisant et qu’il y a absence de cavitation

29
3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:

Cas 2 : Qfonctionnement < Qrecherché


Si la durée de pompage est à son maximum il faut
réviser le choix initial de la pompe et en choisir une de
plus grande capacité.

30
3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:

Cas 3 : Qfonctionnement > Qrecherché


On peut modifier la courbe caractéristique de la
pompe par rognage ou par changement de la vitesse
de rotation ou alors modifier la courbe caractéristique
de la conduite en ajoutant une perte de charge
singulière comme une vanne.

31
3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:


Cas 3 : Qfonctionnement > Qrecherché

Changement de la vitesse de rotation

Q1 N1
=
Q2 N2

32
3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:


Cas 3 : Qfonctionnement > Qrecherché

Modification du diamètre du rotor par rognage

33
3.8 Ajustement du point de fonctionnement

Ajustement du point de fonctionnement:


Cas 3 : Qfonctionnement > Qrecherché

Réduction du débit par vannage

34
3.9 Cavitation dans les pompes

Problème de cavitation:
C’est la formations de cavités remplies de vapeur ou gaz dans un
liquide en mouvement.

Quand l’eau coule dans le tuyau d'aspiration et qu‘elle entre dans l'œil
de l'impulseur, sa vélocité augmente ce qui amène un réduction de
pression.

Si cette pression descend en dessous de la pression de vapeur du


liquide, celui ci va se vaporiser et le courant qui s'écoule consistera à
la fois de liquides et de poches de vapeur.

Ce sont ces bulles de vapeur qui causent la cavitation en implosant.

35
3.9 Cavitation dans les pompes

Problème de cavitation:
La cavitation peut varier de très légère à très forte : dans le premier
cas le seul effet est une baisse de l'efficacité ; dans le deuxième cas ,
une forte cavitation peut briser l'impulseur de la pompe ou d'autres
parties (voir photos) .

36
3.9 Cavitation dans les pompes

Pompage en surpression:
Le point d’eau à pomper est plus haut que l’élévation de la pompe

Situation idéale pour éviter les problèmes de


cavitation

Pression importante à l’entrée de la pompe 37


3.9 Cavitation dans les pompes

Pompage en dépression:
Le point d’eau à pomper est plus bas que l’élévation de la pompe

Situation pouvant créer des problèmes de cavitation


38
3.9 Cavitation dans les pompes

Pompage en dépression:
Équation d’énergie entre 1 et e (avec la pression absolue)

 Patm  V12  Pe  Ve2


  + z1 + =   + ze + + h ft,a
 ρg abs 2g  ρg abs 2g

Après quelques simplifications….

 Pe   Patm  Ve2
  =  − ha − − h ft,a
 ρg abs  ρg abs 2g
39
3.9 Cavitation dans les pompes

Pompage en dépression:
La charge d’aspiration nette (NPSH) disponible est égale à la
pression absolue à l’entrée (m) moins la pression de vapeur Pv (m).

En combinant l’équation de la diapo précédente…

40
3.9 Cavitation dans les pompes

Pompage en dépression:
Aux conditions atmosphériques standards à 20ºC:

10,33 m 0,24 m

Alors: Ve2
(NPSH)disponible = 10, 09m − − h a − h ft,a
2g

Ou si v ≈ 1m/s
(NPSH)disponible = 10m − h a − h ft,a
41
Cavitation – Application 3.5
Vérifions s’il y a risque de cavitation selon les données suivantes:
- eau à 4oC,
- pertes de charge singulières : crépine (K=10), vanne (K=3),
- diamètre de la conduite d’aspiration = 0,075m,
- pression atmosphérique standard = 101kPa,
- CHW = 130, débit pompé Q = 5,0 l/s.

Donnée du manufacturier

Réponse: pas de danger 42


3.9 Cavitation dans les pompes

Pour éliminer les risques de cavitation:

• Augmenter le diamètre de la conduite d’aspiration


• Abaisser le niveau de la pompe
• Rehausser le niveau du réservoir d’aspiration
• Réduire le frottement dans la conduite d’aspiration
• Réduire le nombre de singularités sur la conduite d’aspiration
• Réduire la vitesse de rotation
• Réduire le diamètre de la roue de pompe
• Diminuer le débit pompé
• Utiliser des pompes plus petites en parallèle
• Utiliser des pompes verticales ou submersibles.

43
3.10 Acceptation du point de fonctionnement

2 critères à vérifier:
• Avoir un rendement le plus près possible du rendement optimal ($$$)
• Vérifier le problème de cavitation (superposition des courbes)

44
3.10 Pompes en série et en parallèle

Pompes en série:

Le débit traversant chacune des pompes est le même alors que les
hauteurs de charge sont additionnées.

45
3.10 Pompes en série et en parallèle

Courbe caractéristique de 2 pompes en série:

Le débit traversant chacune des pompes est le même alors que les
hauteurs de charge sont additionnées.

46
Pompe multicellulaire = même arbre, plusieurs roues en série
3.10 Pompes en série et en parallèle

Point de fonctionnement de 2 pompes en série:

Puissance totale absorbée:

 H1 H2 Hn 
PT = ρ g Q fonct  + + ... + 
 η1 η2 ηn 

*Seulement la première pompe risque d’avoir un problème de cavitation

47
3.10 Pompes en série et en parallèle

Pompes en parallèle:

Les pompes ont toutes la même hauteur de charge mais le débit


total est la somme de chacun des débits.

48
3.10 Pompes en série et en parallèle

Courbe caractéristique de 2 pompes en parallèle:

Les pompes ont toutes la même hauteur de charge mais le débit


total est la somme de chacun des débits.

49
Idéal pour une station de pompage
3.10 Pompes en série et en parallèle

Point de fonctionnement de 2 pompes en parallèle:

Puissance totale absorbée:

 Q1 Q2 Qn 
PT = ρ g H fonct  + + ... + 
 η1 η2 ηn 

*Il faut examiner le problème de cavitation pour chacune des pompes

50
3.11 Amorçage des pompes centrifuges

Amorçage:

Une pompe centrifuge n’est pas capable de commencer à aspirer


l’eau d’elle-même.

Il est nécessaire de prévoir un système de remplissage de la


conduite d’aspiration pour amorcer la pompe.

Afin d’éviter que l’eau d’amorçage ne retourne vers le puits de


pompage, il faut munir la conduite d’aspiration d’un clapet anti-
retour.

51
3.15 Exercices

Faire les exercices 3.1 à 3.9 du


livre sauf le 3.8

(voir les commentaires sur les


problèmes sur le site du cours:
http://www.ctn.etsmtl.ca/cours/ctn
426/ )

52

Vous aimerez peut-être aussi