Vous êtes sur la page 1sur 34

UNITE DE TRAITEMENT DE

DECHETS D’ACTIVITES DE SOINS A


RISQUES INFECTIEUX (DASRI)

Dossier de Demande d’Autorisation d’Exploiter


Pièce 5 : Résumé non technique

Mai 2014
Rapport n°70199/A

ECOLYS
LOT n°25 ZI 4
97 420 SAINT LOUIS

Direction Régionale Rhône-Alpes Méditerranée


Pôle Environnement
Parc du Lyonnais – 392 Rue des Mercières
69140 RILLIEUX-LA-PAPE
Tél : 33(0)4 37 85 19 60 | Fax : 33 (0)4 37 85 19 61
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter - site de Saint-Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

SOMMAIRE GENERAL

Le sommaire général de ce dossier est le suivant :

PIECE 1 : DOSSIER ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE

PIECE 2 : ETUDE D’IMPACT

PIECE 3 : ETUDE DE DANGERS

PIECE 4 : NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PIECE 5 : RESUME NON TECHNIQUE

Ces différentes pièces sont interdépendantes les unes des autres et ne peuvent être
étudiées séparément.

Un sommaire détaillé est présenté au début de chacune des pièces.

Les annexes de chaque pièce sont présentées dans le sommaire détaillé et fournies à la
fin de chaque pièce.

2
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

SOMMAIRE DETAILLE
Pages
1. CONTEXTE ET OBJET DE LA DEMANDE ................................................................ 5
2. DESCRIPTION GENERALE DU SITE........................................................................ 7
2.1. LOCALISATION DU SITE ............................................................................................ 7
2.2. PLAN GENERAL DU SITE ET SUPERFICIE ...................................................................... 10
2.3. ORGANISATION ET RYTHME DE TRAVAIL.................................................................... 12
3. NATURE ET VOLUME DES ACTIVITES ................................................................. 13
3.1. TRAITEMENT DE DECHETS D’ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) .......... 13
3.2. ACTIVITES ET EQUIPEMENTS CONNEXES .................................................................... 18
4. RAISONS POUR LESQUELLES EU EGARD AUX EFFETS SUR L’ENVIRONNEMENT OU
LA SANTE HUMAINE LE SITE A ETE RETENU ............................................................... 19
5. ETUDE D’IMPACT ............................................................................................. 20
5.1. ETAT ACTUEL DU SITE ET DE SON ENVIRONNEMENT .................................................... 20
5.2. ANALYSE DES EFFETS NEGATIFS ET POSITIFS, DIRECTS ET INDIRECTS, TEMPORAIRES ET
PERMANENTS DU SITE SUR L’ENVIRONNEMENT ....................................................................... 23
5.3. SITUATION DU SITE VIS-A-VIS DES MEILLEURES TECHNIQUES DISPONIBLES ..................... 29
5.4. PLANS ET PROGRAMMES DONT LE SITE PEUT RELEVER ................................................. 29
6. ETUDE DES DANGERS ....................................................................................... 30
6.1. PRINCIPE ET FINALITE DE L’ETUDE DES DANGERS ........................................................ 30
6.2. IDENTIFICATION ET CARACTERISATION DES POTENTIELS DE DANGERS ............................. 30
6.3. CONCLUSION ....................................................................................................... 31

Liste des tableaux

Tableau 1 : Production annuelle du site ........................................................................... 15


Tableau 2 : Synthèse de l’état actuel du site et de son environnement et enjeux associés22
Tableau 3 : Synthèse de l’analyse des effets du site sur l’environnement ....................... 28

Liste des figures

Figure 1 : Localisation du site (extrait de carte IGN) ........................................................... 7


Figure 2 : Photos aériennes du site ..................................................................................... 8
Figure 3 : Voisinage immédiat du site ................................................................................. 9
Figure 4 : Schéma de la plateforme de traitement des DASRI .......................................... 10
Figure 5 : Schéma général des activités du site ................................................................ 14
Figure 6 : Répartition des producteurs de DASRI.............................................................. 15
Figure 7 : Origine géographique des DASRI (territoire de l’île de la Réunion) .................. 15
Figure 8 : Dispositif ECODAS T1000................................................................................... 16
Figure 9 : Schéma de principe de fonctionnement de l’ECODAS et du cycle de traitement17

3
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Liste des photos

Photo 1 : Photographies du local d’ECOLYS ...................................................................... 11

Liste des annexes

Annexe 1 Cartographie des zones d’effets thermiques du phénomène dangereux retenu

4
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

1. Contexte et objet de la demande

La société ECOLYS exploite une unité de traitement de Déchets d’Activités de Soins à


Risques Infectieux (DASRI) sur son site de Saint Louis à la réunion (974).

La modification de la nomenclature des installations classées entraine désormais un


classement de cette activité sous la rubrique 2790 : « Installation de traitement de
déchets dangereux ou de déchets contenant des substances dangereuses ou
préparations dangereuses mentionnées à l’article R. 511-10 du code de l’environnement,
à l’exclusion des installations visées aux rubriques 1313, 2720, 2760 et 2770 ».

Cette unité de traitement de Saint Louis est soumise au régime de l’autorisation selon la
réglementation des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE)
et selon la circulaire interministérielle n°DGS/EA1/DGPR n°2011-104 du 17 mars 2011
relative à la mise en œuvre de l’appareil de prétraitement par désinfection des déchets
d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) « stéri2flash » de la société TEM et à la
procédure administrative départementale applicable aux appareils de prétraitement par
désinfection des déchets d’activités de soins à risques infectieux, l’inspection des
installations classées désormais service prévention des risques et environnements
industriels de la DEAL est en charge de ces installations.

A cet effet, par courrier en date du 27 avril 2012, le service de la DEAL a demandé à la
société ECOLYS de régulariser sa situation administrative.

En conséquence, il a été soumis par la DEAL Réunion à la société ECOLYS de réaliser un


Dossier de Demande d’Autorisation d’Exploiter au titre des ICPE.

Ce dossier, objet de cette demande, est présenté conformément au Code de


l’environnement.

5
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Il comprend les pièces suivantes :


- Pièce n°1 : la présentation du dossier, comprenant notamment la présentation
du pétitionnaire et de sa situation administrative (rubriques ICPE) ainsi que la
description du site, de ses activités et du site, et les plans réglementaires :
o Un plan au 1/25 000ème sur laquelle est indiqué l'emplacement des
installations ;
o Un plan au 1/1 250ème des abords de l'installation jusqu'à une distance de
200 m. Sur ce plan sont indiqués tous bâtiments avec leur affectation, les
voies de chemin de fer, les voies publiques, les points d'eau, canaux et
cours d'eau ;
o Un plan d'ensemble au 1/200ème indiquant les dispositions de l'installation
ainsi que, jusqu'à 35 mètres au moins de celle-ci, l'affectation des
constructions et terrains avoisinants ainsi que le tracé " de tous les
réseaux enterrés " existants.
- Pièce n°2 : l’étude d’impact qui a pour objet de présenter les effets positifs ou
négatifs engendrés par le site sur son environnement ainsi que les mesures mises
en œuvre et/ou proposées pour maîtriser ou compenser ces effets sur
l’environnement. Elle comprend une étude des risques sanitaires, évaluant les
effets éventuels de l’activité du site sur la santé des riverains ;
- Pièce n°3 : l’étude de dangers qui expose les dangers et les risques potentiels
que pourrait présenter le site sur son environnement et sur les populations en
cas d’accident. Elle décrit également les mesures mises en œuvre et/ou prévues
pour réduire la probabilité et les effets d’un éventuel accident ;
- Pièce n°4 : la notice d’hygiène et sécurité qui permet d’évaluer les installations
vis à vis des prescriptions législatives et réglementaires en matière d’hygiène et
sécurité du travail ;
- Pièce n°5 : le résumé non technique de l’étude d’impact et de l’étude de
dangers.

6
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

2. Description générale du site

2.1. Localisation du site


Le site est localisé sur le territoire de la commune de Saint-Louis à l’Ouest au sein de la
zone industrielle de Bel-Air, en bordure de la ravine du Gol.

L’accès au site s’effectue depuis la route nationale n°1 puis par l’avenue de Toulouse.

La localisation du site est présentée sur la figure suivante :

ECOLYS

Figure 1 : Localisation du site (extrait de carte IGN)

7
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Les photos aériennes du site sont présentées sur les figures suivantes :

ECOLYS

ZOOM

ECOLYS

Figure 2 : Photos aériennes du site

8
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

La société ECOLYS dispose d’un local exclusivement affectée à la gestion des DASRI. Ce
local dispose d’une séparation physique avec le reste du bâtiment.

Le voisinage immédiat du site est le suivant :


- Au Nord, des espaces naturels, la savane, la ravine du Gol et la route nationale
n°1 ;
- A l’Est et au Sud, des entreprises, les voies d’accès à la zone industrielle et la
route nationale n° 2001 ;
- A l’Ouest, des entreprises et des espaces naturels, la savane.

La localisation du voisinage est présentée sur la figure suivante :

N1

Savane Savane

Espaces naturels
ECOLYS
N 2001

Ravine du Gol

Espaces agricoles

Figure 3 : Voisinage immédiat du site

9
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

2.2. Plan général du site et superficie


La société Ecolys est implantée sur une parcelle d’une superficie de 583 m². Elle dispose
d’un local d’une superficie de 350 m2. Il s’agit d’une plateforme de traitement des DASRI
qui dispose d’une séparation physique avec le reste du bâtiment.

Cette plateforme comprend :


- Une zone de chargement et de déchargement des déchets ;
- Une aire d’entreposage des DASRI et des déchets traités (broyats) : zone de
stockage des bacs roulants pleins : GRV) ;
- Une zone de traitement ;
- Une aire de lavage des bacs roulants (GRV) ;
- Une aire de stockage des bacs roulants propres (GRV) ;
- Des bureaux.

Ces zones sont schématisées sur la figure ci-dessous :

Compresseur

Aire de stockage des


GRV propres ou neuf

Container réfrigéré

Chaudières
Aire d’entreposage
des DASRI et des
déchets traités
(broyats) :
Stockage des GRV
Zone de traitement pleins

Aire de lavage et de
stockage des GRV
vides en attente de
lavage
Aire de stockage des
GRV propres Zone de
chargement et de Local
déchargement sanitaires

Figure 4 : Schéma de la plateforme de traitement des DASRI

10
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Photo 1 : Photographies du local d’ECOLYS

11
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Les caractéristiques d’aménagements de la plateforme sont les suivantes :


- Revêtement de sol par une peinture époxy résistante au roulage des camions ou
équivalent ;
- Peinture lavable sur 3 m de hauteur sur 3 côtés ;
- Présence d’une porte sectionnelle à rideau coulissant vers le local entreposage ;
- Installations électriques d’éclairage et prises de courant aux normes en vigueur
pour permettre le lavage du local par lance haute pression ;
- Aire de lavage des bacs standards roulants ;
- Carrelage et plainte à une hauteur de 40 cm pour faciliter le lavage du sol ;
- Aérations naturelles de part et d’autre du bâtiment (hautes et basses)
obturables.

2.3. Organisation et rythme de travail


Le site fonctionne de 7h à 17h du lundi au vendredi avec un arrêt de 13 semaines par an.

Les livraisons/réception des DASRI s’effectuent de 8h à 13h et la collecte de broyats


(DASRI traités) entre de 5h et 13h, (il s’agit de la collecte des ordures ménagères).

7 personnes travaillent pour la société Ecolys.

12
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

3. Nature et volume des activités

3.1. Traitement de Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux


(DASRI)
Depuis 2005, la société ECOLYS exploite une unité de traitement de Déchets d’Activités
de Soins à Risques Infectieux (DASRI) sur son site de Saint Louis à la réunion (974).

Les DASRI sont issus des activités de soins et sont potentiellement infectés. Ils peuvent
être constitués de seringues, d’aiguilles, de plastiques, de verres et de matières non
tissées. Les établissements de soins, privés et publics, ont la responsabilité d’éliminer
leurs déchets sans mettre en danger la Santé de l’Homme ni porter préjudice à
l’Environnement.

ECOLYS met en œuvre un procédé qui neutralise les DASRI en les broyant puis en les
stérilisant par vapeur d’eau sans manipulation intermédiaire des déchets. Ce procédé
innovant, entièrement automatique, combine broyage et stérilisation dans une enceinte
fermée et compacte.

Le résultat final est constitué de broyats stérilisés assimilables aux déchets ménagers qui
peuvent rejoindre ainsi la filière des ordures ménagères.

Le schéma page suivante permet de représenter les opérations successives réalisées


sur le site de Saint-Louis.

13
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Figure 5 : Schéma général des activités du site

14
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Aujourd’hui, ECOLYS dispose donc d’une unité de traitement des DASRI


(T1000 ECODAS) d’une capacité maximale annuelle de 700 tonnes par an. A noter que
la production annuelle depuis 2010 est inférieure à cette capacité maximale comme
présenté dans le tableau ci-après.

Le tableau suivant présente la production annuelle du site depuis 2010 :


Tonnages Tonnages traités et
Année
réceptionnés évacués
2010 120 120
2011 170 170
2012 235 235
2013 219 219
Tableau 1 : Production annuelle du site

Les déchets admissibles sur le site d’EOCLYS sont les déchets d’activités de soins à
risques infectieux et assimilés définis par l’article R.1335-1 du Code de la Santé
Publique.

Les DASRI traités proviennent des établissements et producteurs réunionnais, à savoir


(données 2013) :
- Les DASRI diffus/hospitalisation à domicile (HAD) : 14 % ;
- Les DASRI de laboratoires (LABM) : 31 % ;
- Les DASRI hospitaliers (hôpitaux) : 55 %.

La répartition des producteurs de DASRI réceptionnés sur le site est présentée sur la
figure suivante, (données 2013) :

Figure 6 : Répartition des producteurs de DASRI

L’origine géographique (territoire de l’île de la Réunion) des DASRI réceptionnés sur le


site est présentée sur la figure suivante, (données 2013) :

Figure 7 : Origine géographique des DASRI (territoire de l’île de la Réunion)

15
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

La collecte des DASRI se fait principalement sur 5 jours par semaine. La fréquence de
passage chez le client diffère selon les clients, elle peut être quotidienne comme
trimestrielle. Cette collecte est réalisée conformément à la réglementation en vigueur.

Le traitement effectué sur site est un prétraitement par désinfection réalisé à l’aide
d’une unité de traitement appelé « ECODAS ».

Le prétraitement par désinfection est un procédé qui consiste donc à modifier


l’apparence des DASRI (impact psycho-émotionnel) et à réduire leur contamination
microbiologique (risque infectieux) et s’opère en deux étapes :
- Une préparation des déchets consistant en une modification de leur apparence,
par broyage ;
- Une désinfection pour supprimer les risques infectieux des déchets traités par
un procédé thermique (sous pression, avec vapeur d’eau).

Il permet de réduire le volume des déchets jusqu’à 80%. Les DASRI ainsi prétraités sont
assimilés aux ordures ménagères et peuvent intégrer leur filière d’élimination (hors
compostage) : incinération en UIOM ou enfouissement en centre de stockage.

Figure 8 : Dispositif ECODAS T1000

16
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Le schéma de principe de fonctionnement de l’ECODAS et d’un cycle de traitement est


présenté sur la figure suivante :

Figure 9 : Schéma de principe de fonctionnement de l’ECODAS et du cycle de traitement

17
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

En cas de panne de l’ECODAS, le site est équipé d’un conteneur de 30m3 climatisé afin
d’entreposer les DASRI en attendant la réparation de l’autoclave.

Si celle-ci n’est pas effective au bout de 48h, une convention a été mise en place entre
ECOLYS et la SNC afin de traiter nos déchets en cas de panne et réciproquement.

Un contrôle (en continu) permettant la vérification des paramètres de stérilisation est


réalisé sur le site.

Les déchets banalisés sont récupérés dans des bacs roulants standards de 750 l munis
d’une signalétique différente par rapport aux bacs des déchets entrants.

Les bacs sont entreposés dans une zone du local définie à cet effet et délimitée par une
peinture au sol.

Ils sont pesés et vidés dans un camion type Benne OM deux à trois fois par semaines
selon les besoins.

Un bordereau d’évacuation des déchets traités (broyats) afin de confirmer l’admission


des déchets est signé par le technicien d’ECOLYS.

Le site s’assure que les documents accompagnant le transfert des déchets sont dûment
signés et retournés au site afin d’attester de l’acceptation des déchets et de leur
traitement finale (enfouissement) conforme à la réglementation.

3.2. Activités et équipements connexes


Les équipements annexes suivants sont présents sur le site :
- Un conteneur de 30 m3 climatisé afin d’entreposer les DASRI en attendant la
réparation de l’autoclave, le cas échéant ;
- Un laveur haute pression avec bac de dosage de désinfectant ;
- Une balance de pesée pour contrôler le poids des entrants et sortants et
améliorer la traçabilité ;
- Deux chaudières ;
- Un compresseur d’air ;
- Des équipements frigorifiques et climatiques.

En outre, les produits de maintenance courante (graisses) et de lavage des bacs et des
sols (désinfectants) sont stockés sur rétention en quantité réduite.

18
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

4. Raisons pour lesquelles eu égard aux effets sur


l’environnement ou la santé humaine le site a été
retenu

Comme pour toute activité industrielle, l’exploitation du site n’est pas sans effet sur les
milieux environnants, qu’ils soient physiques, naturels ou humains. Cependant, exploité
depuis 2005, les activités du site sont parfaitement connues et leurs exploitations
maîtrisées.

Aussi, de nombreuses mesures sont prises pour limiter les impacts associés à cette
activité, que ce soit vis-à-vis des populations locales ou vis-à-vis des intérêts écologiques
et paysagers de ce secteur.

Le site permet :
- D’assurer une solution de traitement conforme à la réglementation ;
- De garantir une traçabilité complète des déchets ;
- De proposer une activité performante du point de vue technique et
environnemental et maîtrisée d’un point de vue économique ;
- De maîtriser des impacts potentiels (trafic, rejets,…) ;
- De réaliser au sein d’une zone industrielle, aisément accessible de part sa
proximité immédiate avec les routes nationales n°1 et 2001, en dehors du centre
ville, ce qui limite également l’impact visuel et sonore des activités par rapport
aux zones habitées.

En outre, le site est à l’écart de zones fortement urbanisées.

De plus, unité de traitement ECODAS T1000 a été homologué et a reçu un avis favorable
du Conseil Supérieur d’Hygiène de France donnant les garanties de non propagation du
risque infectieux.

Ce mode de traitement (décontamination puis envoi vers la filière d’élimination des


déchets) fait partie des modes de traitement usuels des DASRI.

Enfin, le site est actuellement référencé dans le Plan Régional d’Elimination des Déchets
de la Réunion. Il collecte directement les DASRI à la source, sans mélange avec d’autres
natures de déchets.

19
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

5. Etude d’impact

5.1. Etat actuel du site et de son environnement


Le tableau suivant présente la synthèse des principaux enjeux environnementaux
identifiés dans l’état actuel du site et de son environnement en considérant 4 niveaux
d’enjeux :
- Vulnérabilité élevée – Enjeu fort ;
- Vulnérabilité moyenne – Enjeu modéré ;
- Vulnérabilité faible – Enjeu faible ;
- Aucune vulnérabilité avérée – Enjeu nul ;

20
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thèmes environnementaux Niveau de sensibilité du milieu (justification) Enjeu


Le site est localisé sur le territoire de la commune de Saint-Louis à l’Ouest au sein de
Géographie / Sites et la zone industrielle de Bel-Air, en bordure de la ravine du Gol.
Faible
implantation paysages
L’enjeu sur le paysager est jugé comme faible.
La composante essentielle du réseau hydrographique de la zone d'étude est la
ravine et l’Etang du Gol.
La ravine du Gol est située à environ 30 m à l’Ouest du site. Celui-ci ne coule que
lors des fortes précipitations. La zone humide littorale de l’Étang du Gol fait partis
des principaux milieux aquatiques continentaux remarquables de l’île. Il est situé à
Hydrographie, environ 350 m à l’Ouest du site.
hydrologie, D’après le SDAGE de la réunion, un objectif de qualité de bon état (global, chimique
Modéré
qualité des et écologique) est fixé pour 2021 pour l’étang du Gol.
eaux Le site est inclus dans le périmètre du SAGE « Sud ».
Aucune zone de répartition des eaux ni contrat de milieu n’ont été défini au droit du
site et sur la commune de Saint-Louis.

De part, la proximité de la ravine du Gol à environ 30 m à l’Ouest du site, l’enjeu,


concernant l’hydrographie, est considéré comme modéré.
Le site est implanté sur des formations alluvionnaires anciennes indifférenciées. Il
ne figure pas dans l’inventaire des sites et sols potentiellement pollués (BASOL) du
Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, appelant une
action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif.
En outre, il est implanté au droit :
- De la nappe stratégique de Pierrefonds. Aucun puits de pompage des eaux
souterraines n’est présent sur le site et ;

Contexte - De la masse d'eau souterraine « Aquifère Entre Deux Cilaos » (FRLO010). Un


Géologie et objectif de qualité de bon état (chimique, écologique et global) est fixé pour
physique Faible
hydrogéologie 2015 par le SDAGE de la Réunion pour cette masse d’eaux souterraines.
L’ensemble des nappes/systèmes aquifères de l’île de la Réunion est situé en ZRE.
Cependant, aucun puits de pompage des eaux souterraines n’est présent sur le site.
Enfin, le site n’est implanté dans aucun des périmètres de protection associés à des
captages AEP.

De part l’activité réalisée sur le site à l’intérieur d’un local et l’absence de puits de
pompage des eaux souterraines n’est présent sur le site l’enjeu concernant le
contexte géologique et hydrogéologique est considéré comme faible.
La qualité de l’air sur le territoire de la Réunion est surveillée par l’Observatoire
Réunionnais de l’air (ORA).
Au vu d’une période de 5 ans et demi de mesures, les concentrations en oxydes
Air d’azote, fines particules en suspension dans l’air et benzène sont conformes aux Modéré
objectifs de qualité.

L’enjeu lié à la qualité de l’air et les odeurs est jugé comme modéré.
La commune de Saint-Louis dispose d’un Plan de Prévention du Risque Inondation
prescrit le 5 juillet 2002 mais qui n’a pas encore été enquêté ni approuvé. D’après le
Phénomènes zonage de ce plan, le site est implanté en zone d’aléas fort inondation.
Modéré
naturels
L’enjeu concernant les risques naturels et particulièrement l’inondation est
considéré comme modéré.

21
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thèmes environnementaux Niveau de sensibilité du milieu (justification) Enjeu


Le site est implanté au cœur de la ZNIEFF de type II intitulée « étang de Gol » et en
bordure Sud d’une zone humide (étang du Gol). L’inventaire des ZNIEFF (Zones
Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) ne constitue pas une
Contexte Contexte
protection réglementaire, mais un « porter à connaissance » permettant aux Modéré
naturel écologique local
acteurs de l’aménagement de prendre en compte les richesses du milieu.

De ce fait, l’enjeu concernant le contexte écologique est jugé comme modéré.


Le site est implanté sur la commune de Saint-Louis dans la zone industrielle de Bel-
Air. Les habitations les plus proches du site sont localisées au Sud du site à environ
450 m.
Urbanisme
Le site ne se trouve pas à proximité immédiate d’établissements recevant du
occupation des
public scolaires ou hospitaliers. L’établissement le plus proche du site est le karting Faible
sols / habitat
situé à plus de 250 m au Nord.
proche
L’enjeu sur l’urbanisme, l’occupation des sols et l’habitat proche est jugé comme
faible.
Aucun plan de prévention des Risques Technologiques (PPRT) n’a été prescrit sur
la commune de Saint-Louis.
Activités Le site est implanté sur la commune de Saint-Louis dans la zone industrielle de Bel-
économiques Air. Le voisinage immédiat du site est principalement composé d’entreprises et de Faible
et industrielles voies d’accès à la zone industrielle.

L’enjeu concernant les activités économiques et industrielles est jugé faible.


Aucune activité touristique, de loisirs ou sportive n’a été identifiée à proximité
immédiate du site. Les activités les plus proches sont situées à plus de 200 m du
Activités site, il s’agit de l’étang du Gol, lieu idéal pour la promenade, la détente, le pique-
Faible
touristiques nique et la pêche.

Environnement L’enjeu concernant le tourisme et les loisirs est considéré comme faible.
humain
Les espaces agricoles les plus proches du site sont situés à environ 130 m au Sud-
Activités Ouest du site.
Faible
agricoles
L’enjeu concernant l’agriculture est considéré comme faible.
Le voisinage immédiat du site est principalement composé de voies d’accès à la
zone industrielle.
Les principales voies de communication routières qui entourent le site sont la
Voies de route nationale n°1 ou route des tamarins au Nord et la route nationale n°2001 ou
communication avenue de Toulouse à l’Est. Faible
/ trafic L’accès au site s’effectue depuis la RN 1 puis par la RN2001 (avenue de Toulouse).

L’enjeu concernant les voies de communication et le trafic est jugé comme


faible.
L’enjeu concernant les émissions sonores et les vibrations est jugé comme faible
Ambiance
compte tenu que le site est en totalité affecté par le bruit associé à la RN1 et du
sonore et Faible
fait de son éloignement vis-à-vis des premières habitations (à plus de 450 m) ainsi
vibrations
que de son implantation au sein d’une zone industrielle.
Le site étant en dehors de tout rayon de « visibilité » des 500 m de monuments
Biens et
classés, et en l’absence de monuments inscrits ou classés à proximité.
patrimoine Faible
culturel
L’enjeu concernant les biens et le patrimoine culturel est jugé comme faible.
Tableau 2 : Synthèse de l’état actuel du site et de son environnement et enjeux associés

22
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

5.2. Analyse des effets négatifs et positifs, directs et indirects,


temporaires et permanents du site sur l’environnement
La synthèse de cette analyse des effets négatifs et positifs, directs et indirects,
temporaires et permanents du site sur l’environnement est présentée dans le tableau ci-
après en considérant 5 niveaux d’impacts :
- Impact fort ;
- Impact modéré ;
- Impact faible ;
- Impact positif ;
- Impact nul.

23
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thème de
Impacts actuels
l’impact
Le site s’inscrit dans un local au sein de la zone industrielle de Bel-Air. Le paysage constituant
l’environnement immédiat du site est donc principalement constitué de voiries et de bâtiments
appartenant aux autres entreprises de la ZI.
Le site est déjà largement anthropisé. Aucune habitation n’est présente à proximité immédiate
Paysage Faible
du site.
De plus, le site étant maintenu dans un bon état de propreté, il fait partie intégrante du paysage.

L’impact du site sur le paysage peut donc être considéré comme faible.
Les besoins en eau du site sont assurés par le raccordement au réseau public d’eau potable de la
zone industrielle de Bel-Air. Ce raccordement est muni d'un disconnecteur empêchant ainsi toute
pollution accidentelle du réseau d’eau potable.

Sur le site, l’eau potable est principalement utilisée pour le fonctionnement de l’autoclave (80%)
3
Ressource avec une consommation en eau totale du site de 800 m /an. Cette consommation représente
Faible
en eau environ 0,016 % de la consommation en eau de la commune.

L’impact du site sur la ressource en eau est aussi limité que possible, il est donc faible.

De plus, on note une diminution de la consommation totale en eau potable depuis 2010 et ce
malgré la croissance de l’activité d’ECOLYS.
Les principaux rejets liquides du site sont des :
- Eaux usées de « process » issues du lavage des sols et de l’autoclave ;
- Eaux usées domestique : qui proviennent des sanitaires (toilettes, lavabo et douche) et ;
- Eaux pluviales (de toitures et de ruissellement des voiries).

Toutes les dispositions nécessaires dans l’exploitation du site sont prises pour limiter les
consommations en eau et donc les rejets liquides. D’une manière générale, avec des traitements
Rejets
adaptés à la nature et à la quantité des effluents liquides rejetés, l’impact de rejets liquides du Faible
liquides
site est limité.

En outre, ces rejets sont collectés et évacués séparément. En effet, le site dispose d’un réseau
séparatif permettant de séparer les eaux usées (eaux usées domestiques et de « process ») des
eaux pluviales.

Par ailleurs, le local est fermé et couvert, il n’y a donc pas d’interférences eaux usées – eaux
pluviales.
Diverses activités telles que l’entretien des équipements, les stockages ou les installations de
mise en œuvre de produits liquides, etc. peuvent être à l’origine d’un risque de pollution du sol
et du sous-sol du fait des produits utilisés.
Aucun incident de pollution n’est recensé sur le site depuis le début des activités en 2005.
De plus, le site est implanté en dehors du périmètre de protection de captages d’eau potable.
Par ailleurs, de façon à prévenir toute infiltration dans les sols (risques de déversement de
produits, etc.) et de limiter l’impact du site sur le sol et le sous-sol, plusieurs dispositions sont
Sol et
mises en œuvre sur le site (déchargement, entreposage ou de manipulation des DASRI et des Faible
sous-sol
produits liquides réalisés à l’abri des intempéries dans un local, sol étanche et incombustible,
entretien et surveillance du bac de décantation, etc.).

Ces dispositions permettent donc d’anticiper et de minimiser les impacts potentiels du site sur le
sol et le sous-sol, en cas d’incident survenus lors des opérations de chargement/déchargement
ou lors des transferts de produits à l’intérieur du site. Compte tenu de ces dispositions, l’impact
du site sur le sol ou le sous-sol est donc limité.

24
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thème de
Impacts actuels
l’impact
Les principaux rejets atmosphériques du site sont la vapeur d’eau dégagée par l’unité de
traitement ECODAS T1000 et dans une moindre mesure les poussières et gaz d’échappement liés
à la circulation des véhicules transitant sur le site.
Cependant, ces rejets sont limités.

En effet, la phase de vide permet la condensation de la vapeur contenue dans la machine, avant
ouverture de la porte de déchargement au dessus de l’unité. Ceci diminue d’autant la quantité
de vapeur d’eau émise par l’installation.
Rejets
atmosphé De plus, la phase de stérilisation permet d’affirmer que les rejets atmosphériques de l’unité de Faible
riques traitement ECODAS T1000 ne présentent aucun risque de contamination par des agents
infectieux.

Concernant les gaz d’échappement et envols de poussières liés à la circulation des véhicules, ces
rejets sont limités par plusieurs mesures (entretien périodique des véhicules conformes aux
normes en termes de rejets de gaz d’échappement, voiries internes au site imperméabilisées,
capacité des véhicules optimisée de manière à limiter leurs trajets, balayage régulier des voiries
et des bâtiments, respect des règles de limitation de vitesse sur site).

Ainsi, l’impact des rejets atmosphériques du site est limité.


Sur le site, les odeurs susceptibles d’être générées sont principalement liées à la dégradation
de la matière organique présente dans les DASRI.

Une étude odeurs a été réalisée, elle montre des concentrations d’odeurs assez faibles liées au
site.

Par ailleurs, plusieurs dispositions ont été mises en place sur le site pour limiter les émissions
Odeurs d’odeurs (acheminement des déchets vers le site effectué dans des conteneurs fermés, aucune Faible
ouverture des contenants n’est réalisée sur le site, entreposage et traitement des DASRI sur le
site limité en volume et durée réduite au maximum (72 heures) afin d’éviter les fermentations,
3
en cas de panne de l’unité de traitement, le site est équipé d’un conteneur de 30 m climatisé
afin d’entreposer les DASRI en attendant la réparation de l’équipement. Si celle-ci n’est pas
effective au bout de 48 heures, une convention a été mise en place entre ECOLYS et la SNC afin
de traiter nos déchets en cas de panne et réciproquement, etc.). Compte tenu de l’ensemble de
ces dispositions, l’impact des odeurs lié au site est donc limité.
Le trafic total quotidien induit par le site (poids lourds + véhicules légers) est d’environ
5 véhicules. Ce trafic est très faible d’autant qu’il représente environ 0,04 % de la moyenne
journalière annuelle du trafic routier total au droit de la ZI de Bel-Air. L’activité du site a donc
une influence minime sur le trafic environnant.

Transport En outre, plusieurs dispositions ont été mises en œuvre par le site afin de limiter au maximum Faible
l’impact lié au transport du site (vigilance portée sur la qualité de l’entretien et le respect des
contrôles réglementaires des véhicules, sensibilisation des chauffeurs réalisée au moyen de
formations pour adopter les réflexions d’une éco-conduite citoyenne, respect des charges utiles
réglementaires associées à chaque catégorie de véhicules, etc.). Compte tenu de l’ensemble de
ces dispositions, l’impact du trafic lié au site est donc limité.
En tout état de cause, le site n’est pas un générateur intensif de gaz à effet de serre. L’impact du
site sur le climat est très faible.
Climat Les sources d’énergie utilisées sur le site sont principalement l’électricité (pour l’éclairage des Faible
bâtiments et le fonctionnement des équipements) et le solaire (énergie renouvelable) par le biais
d’un chauffe eau solaire pour la production de vapeur.

25
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thème de
Impacts actuels
l’impact
Le voisinage immédiat du site est principalement constitué de voies de circulation (RN1 et
RN2001) et d’activités industrielles.

La RN1 est classée comme étant une voie de circulation bruyante. La totalité du site est affectée
par le bruit de la RN1.

Les principaux équipements et activités interne au site à l’origine des émissions sonores sont :
- La circulation des véhicules transitant sur le site ;
- L’unité de traitement ECODAS T1000 et ;
- Le compresseur d’air associé.

Les niveaux sonores en limite de propriété ainsi que les émergences mesurés sont conformes aux
valeurs limites fixées par la réglementation en vigueur.

En outre, plusieurs dispositions ont été mises en œuvre par le site afin de limiter au maximum
l’impact lié au bruit du site (activités uniquement effectuées en période de jour, les véhicules
Bruit Faible
transitant sur le site sont contrôlés régulièrement par un organisme agréé et sont conformes aux
dispositions en vigueur les concernant en matière de limitation de leurs émissions sonores, les
activités et les équipements du site sont situés à l’intérieur d’un local clos, limitant ainsi la
propagation du bruit à l’extérieur, le cahier des charges de l’unité de traitement ECODAS T1000
intègre l’aspect émissions sonores et elle est implantée dans le local. De même, le compresseur
est implanté dans le local dans un caisson à isolation phonique, de sorte à minimiser le niveau de
bruit perçu à l’extérieur, etc.).
-
- En outre, aucune plainte de riverains due aux émissions sonores du site n’a, jusqu’à
aujourd’hui, été enregistrée.
-
Enfin rappelons que l’environnement du site, constitué par les entreprises de la zone
industrielle, n’est pas sensible du point de vue des émissions sonores. Il n’y a pas d’habitations
à proximité.

L’impact lié au bruit du site peut donc être considéré comme faible.
Le site est construit, équipé et exploité de façon que son fonctionnement ne puisse être à
l’origine de bruits transmis par voie aérienne susceptibles de compromettre la santé ou la
sécurité du voisinage ou de constituer une nuisance pour celle-ci.

Des vibrations ponctuelles et très localisées peuvent être générées par les véhicules intervenant
Vibrations sur le site. Cependant, les véhicules intervenant sur le site sont conformes à la réglementation en Faible
vigueur.

Aucune plainte de riverains due aux vibrations du site n’a, jusqu’à aujourd’hui, été enregistrée.
L’impact lié aux vibrations du site est considéré comme faible.

26
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thème de
Impacts actuels
l’impact
Outre les déchets « traités » (broyats), les déchets générés par le site sont liés :
- A l’activité humaine du site : principalement des déchets ménagers et assimilés ; les
quantités mises en jeu sont très faibles ;
- A la maintenance et à l’entretien des équipements du site. Les déchets générés par
cette activité correspondent à quelques bidons de produits usagés (produits
d’entretien), des chiffons souillés, et des huiles usagées ; les quantités mises en jeu
sont très faibles ;
- A l’entretien du site : boues de curage du bac de décantation.

Déchets Le site met en place une gestion organisée et maîtrisée des déchets générés sur le site. Il Faible
dispose de zones et d’équipements de stockage adaptés aux types de déchets. En outre, en
attente d’élimination, les déchets sont stockés dans des conditions telles qu’ils ne génèrent pas
de nuisances (stockage à l’intérieur ou dans des containers, sur rétention pour les produits
liquides).

Les déchets sont évacués vers des filières d’élimination appropriées et agrées. De plus, dans le
cas d’élimination des déchets dangereux, le site respecte les procédures de BSDD (Bordereau
de Suivi de Déchets Dangereux).

L’impact des déchets générés par le site est considéré comme négligeable.
Les sources d’énergie utilisées sur le site sont principalement l’électricité (pour l’éclairage des
bâtiments et le fonctionnement des équipements) et le solaire (énergie renouvelable) par le
biais d’un chauffe eau solaire pour la production de vapeur.

L’énergie consommée constitue l’un des principaux postes de dépenses. Ainsi, le site est très
attentif à la rationalisation de l’utilisation de l’énergie et cherche à réduire les consommations
inutiles.

Plusieurs actions sont menées par le site pour une utilisation rationnelle de l’énergie et limiter
Utilisation
ainsi les consommations (surveillance de l'utilisation de l'énergie et de sa performance avec la
rationnelle Faible
réalisation de relevés périodiques des compteurs, information et sensibilisation du personnel
de l’énergie
aux économies d'énergie (éclairage éteints en cas d’absence, etc.), ECOLYS s’engage dans la
sensibilisation et la formation de ces conducteurs routiers à l’éco-conduite (éviter les
accélérations brutales, utiliser le frein moteur, anticiper, etc.), utilisation optimale et
vérifications périodiques des équipements et des véhicules afin de pallier à tout
dysfonctionnement susceptible d’engendrer des augmentations notables de consommation
d’énergie, etc.).

Toutes ces mesures et contrôles visent à réduire et à rationaliser la consommation d'énergie


sur le site.

27
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Thème de
Impacts actuels
l’impact
L’analyse de l’état initial de l’environnement a montré que le site est implanté au cœur de la
Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de type II intitulée «
étang de Gol ». Cependant, l’inventaire des ZNIEFF ne constitue pas une protection
réglementaire, mais un « porter à connaissance » permettant aux acteurs de l’aménagement
Faune/ Flore de prendre en compte les richesses du milieu.
/ Espaces
naturels/ De plus, ce site s’inscrit au sein de la zone industrielle de Bel-Air, zone déjà largement Faible
Espaces anthropisé et qui montre un intérêt écologique et agricole mineur.
agricoles
Les rejets du site, en particulier les rejets atmosphériques, ne sont pas suffisamment
importants pour entraîner un impact sur la faune, la flore et les espaces naturels et agricoles.

L’impact du site sur la faune, la flore et les espaces naturels et agricoles est faible.
L’impact sur la santé publique a permis d’identifier les scénarii d’exposition à partir des
sources de risques, des vecteurs de transfert et des cibles potentielles.

Santé Compte-tenu du contexte environnemental existant, des dispositions mises en œuvre sur le
Faible
publique site aucun scénario d’exposition n’a été retenu.

Le site et les activités associées n’ont pas d’incidence notable sur la santé des populations
environnantes.
Sachant que le site est fermé la nuit, les émissions lumineuses sont très restreintes.

En outre, l’éclairage des zones extérieures n’est réalisé que pour répondre au strict besoin de
l’exploitation.
Emissions
Faible
lumineuses
Enfin, rappelons que la voie d’accès au site dispose de l’éclairage public urbain, permanent la
nuit, et que les premières habitations sont relativement éloignées (à plus de 450 m).

L’impact des émissions lumineuses du site est donc négligeable.


Le site n’a par ailleurs aucun impact sur la salubrité publique. En effet, les principaux rejets
Hygiène et la liquides sont traités avant rejet dans le milieu récepteur, le site est régulièrement entretenu
salubrité et nettoyé et les déchets sont correctement gérés et stockés. Faible
publique
L’impact du site sur l’hygiène et la salubrité publique est donc négligeable.
Le site met en œuvre toutes les dispositions nécessaires pour à la fois respecter les conditions
Sécurité d’hygiène et de sécurité applicables aux employés et pour réduire autant que possible les
publique dangers et les risques engendrés par l’exploitation des installations ce qui contribue à limiter
l’impact sur la sécurité publique.
L’analyse de l’état initial de l’environnement a montré l’intérêt mineur du patrimoine culturel
à proximité immédiate du site. En effet, les monuments historiques, intéressants d’un point
Patrimoine de vue patrimoine culturel sont situés à plus de 500 mètres du site et ne sont pas affectés par
Faible
culturel son exploitation.

L’impact du site sur le patrimoine culturel est donc négligeable.


Tableau 3 : Synthèse de l’analyse des effets du site sur l’environnement

28
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

5.3. Situation du site vis-à-vis des Meilleures Techniques


Disponibles
Le terme « Meilleures Techniques Disponibles » est défini comme suit :
- Par "techniques" on entend aussi bien les techniques employées que la manière
dont l'installation est conçue, construite, entretenue, exploitée et mise à l'arrêt ;
- Les techniques "disponibles" sont celles mises au point sur une échelle
permettant de les appliquer dans le contexte du secteur industriel concerné,
dans des conditions économiquement et techniquement viables, en prenant en
considération les coûts et les avantages, que ces techniques soient utilisées ou
produites ou non sur le territoire de l'État membre intéressé, pour autant que
l'exploitant concerné puisse y avoir accès dans des conditions raisonnables ;
- Par "meilleures" on entend les techniques les plus efficaces pour atteindre un
niveau général élevé de protection de l'environnement dans son ensemble.

D’après la réglementation en vigueur, les activités du site ne sont pas considérées


comme des activités polluantes. Aucune analyse par rapport au MTD n’est donc
réalisée.

5.4. Plans et programmes dont le site peut relever


Le site est compatible avec les plans, schémas et programmes ci-dessous :
- Le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux, SDAGE de la
Réunion du 7 décembre 2009 ;
- Le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux, SAGE « Sud » du 19 juillet
2006 ;
- Le plan national de prévention des déchets: plan d’actions déchets 2014-2020 ;
- Le Plan Régional d’Elimination des Déchets Industriels Spéciaux (PREDIS) de la
Réunion du 4 novembre 2010 qui inclue notamment les déchets d'activités de
soins dangereux et des Déchets Autres que Ménagers et Assimiles (PREDAMA) ;
- L’affectation des sols (règlement d’urbanisme), POS de Saint-Louis.

29
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

6. Etude des dangers

6.1. Principe et finalité de l’étude des dangers


L’étude des dangers expose les dangers que peuvent présenter les installations en cas
d’accident, en présentant une description des accidents susceptibles d’intervenir que
leur cause soit d’origine interne ou externe, et en décrivant la nature et l’extension des
conséquences. Elle est élaborée de manière à répondre aux dernières évolutions
réglementaires.

Elle a pour but de ;


- recenser les dangers du site,
- évaluer les risques d’accident susceptibles d’intervenir ainsi que la nature et
l’extension des conséquences,
- présenter les mesures de sécurité existantes et ou prévues,
- s’assurer de la maitrise du risque.

6.2. Identification et caractérisation des potentiels de dangers


Suite, à l’identification des produits, des activités et à l’analyse de l’accidentologie, le
phénomène dangereux susceptible de se produire est l’incendie généralisé de la zone
d’entreposage et de traitement des déchets d’activités de soins à risque infectieux
avec un dégagement de fumées toxiques liés à la combustion de matières plastiques.

Cependant, ce phénomène n’est pas susceptible de générer des zones d’effets hors
site.

En effet, aucune zone d’effets toxiques n’est attendue à hauteur d’homme (à moins
de 1,5 m) et aucun immeuble (habitation ou entreprise) d’une hauteur supérieure à
13 m n’est implanté à proximité du site (à moins de 12 m), il n’y a donc aucune
conséquence associée et observée hors site.

De même, les zones d’effets thermiques resteraient confinées à l’intérieur des


limites de propriété du site projeté, cf. figure Annexe 1.

Enfin, l’étude a permis d’établir l’absence de la possibilité d’occurrence de


phénomènes dangereux supplémentaires par effets dominos.

30
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Par ailleurs, l’analyse des potentiels de danger liés à l’environnement fait apparaître
qu’il n’existe pas de sources potentielles d’agression pour le site, excepté ceux relatifs
à l’inondation (liée à la ravine du Gol par débordement). Les conséquences d’une
inondation importante du site seront, outre l’évacuation des lieux par le personnel,
l’ennoiement des terrains. Cependant, vis-à-vis de ce potentiel de danger, le bâtiment
est surélevé et les dispositions suivantes sont prévues :
- Surveillance des risques inondation ;
- Evacuation des DASRI et des produits présents sur site ;
- Arrêt des activités et fermeture du site.

Compte-tenu de ces dispositions, les risques de pollution de l’environnement seront


limités en cas de montée des eaux.

6.3. Conclusion
Compte tenu que l’incendie généralisé de la zone d’entreposage et de traitement des
déchets d’activités de soins à risque infectieux n’est pas susceptible de présenter des
zones d’effets hors site, ils présentent donc un risque acceptable.

L’étude de dangers permet donc, en prenant en compte la configuration et


l’environnement du site projeté d’une part et l’ensemble des mesures générales de
prévention des risques et de protection qui seront mises en œuvre par l’exploitant
d’autre part, de conclure à un risque acceptable pour les intérêts externes situés à
proximité du site.



31
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

ANNEXES
________________________ ANTEA GROUP ________________________

ECOLYS
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter- Site de Saint Louis (974)
Pièce n°5 : Résumé non technique - Rapport n°70199/A

Annexe 1
Cartographie des zones d’effets thermiques du phénomène
dangereux retenu
(1 page)
ECOLYS Echelle LEGENDE
0m 2m 4m 10 m 20 m Zone en feu
Effets thermiques
Type de document : Format A3 Ech. : 1/200 Identification ANTEA :

Fichier : DDAE_DASRI.dwg

0 17/12/2013 G.B C.Z. C.Z. Edition initiale


Rev. Date Auteur