Vous êtes sur la page 1sur 10

 Interduction  :

-La dynamique des fluides s'attache à décrire précisément le


mouvement des particules fluides au sein d'un écoulement, en le reliant aux
différentes forces en présence. L'objectif est donc de mettre en place une
équation locale qui puisse rendre compte du lien entre vitesse, pression,
forces de volume et de frottement ; le cas particulier d'un fluide « parfait » :
négliger la viscosité nous conduira à établir le théorème de Bernoulli, lequel
traduit la conservation de l'énergie mécanique et établit une relation simple
entre pression motrice et vitesse. Cette partie s'achèvera par la présentation
de quelques applications simples illustrant le théorème de Bernoulli.
-Un tube de Venturi est une conduite dont la section varie
continûment. Dans la premièrepartie du tube, les sections vont en
décroissant (zone convergente) ; dans la seconde partie lessections vont en
augmentant (zone divergente). Un tube de Venturi est donc un
"convergentdivergent" qui est souvent utilisé pour mesurer un débit par
mesure d'une différence de pression. Le principe de l'appareil est basé sur la
loi de Bernoulli, valable dans l'approximation de fluide parfait, c'est-à-dire
sans viscosité. Le dispositif permet également d'étudier la perte de charge le
long du dispositif de mesure qui existe car le fluide est toujours visqueux
(fluide réel).

1- BUT DE TP  :
- Le but de cette TP est de calculer le débit dans les différents organes de
l’installation (diaphragme, rotamètre, venturi), est de mesurer les pertes de
charge.
- conformément à l’équation de Bernoulli dans les conditions d’un
écoulement uniforme et d’un écoulement graduellement varie.

2- partie théorique  :
*- Théorème de Bernoulli :
Le théorème de Bernoulli est l'un des plus anciens théorèmes de la
mécanique des fluides,Il a été proposé par Bernoulli au XVIIIème siècle et
montre que lors de l'écoulement permanent et adiabatique d'un fluide
parfait incompressible, dans un tube de courant, la charge de ce fluide reste
constante , En d'autres termes, il y a conservation de l'énergie mécanique
en tout point de l'écoulement.
L’équation de Bernoulli qui représente la conservation de l’énergie
mécanique totale pour un fluide incompressible se traduit par la relation :

Ou : P : est la pression statique dans le point considéré

V : est la vitesse moyenne du point considéré donnée par la relation

Qv=Qexp : Est le débit volumique qui représente la quantité de liquide passant à travers la
section par unité de temps.

Pour un tube horizontal : Z 1=Z 2 l’équation de Bernoulli devient :

Et pour trouvé la relation de V2 et en plus Q th on a:


Qa = Qb

Va.Sa = Vb.Sb

ha- ((sb/sa)².V²a)/2g) = hb – (V²b/2g)

V²b/2g – ((Sa/Sb).V²a)/2g) = ha-hb

Vb=[2g(ha-hb) / 1 - (Sb/Sa)² ]^(1/2)

et on a :

QTH = Vb.S
Donc la relation de Bernoulli traduit la conservation de la charge
hydraulique totale.

*- Et il y a 2 formes de cette theoreme est ils sont comme suivants :


A- Description du tube venturi  :

L’appariel , comportant le systéme Venturi , est disposé horizontalement sur le


banc hydraulique , un support à pieds réglables permattant de le mettre de
niveau .

l’eau , aspirée par une pompe immergée , entre dans le Venturi par un tuyau
flexible . Un autre tuyan flexible branché en sortie après le robinet et réglage
de débit conduit l’eau au bac de pesée du banc hydraulique .

Des prises de pression piézométriques sont percées le long du convergent et du


diverget du Venturi et sont reliées à des tubes manométriques verticaux
montés en face d’échalles graduées en (mm).
Ces tubes manométriques sont reliés entre eux à leirs extrémités supérieures
par un collecteur équipe d’une valve de purge permattant de régler la quantité
d’air ( contre pression P ) contenue dans l’appariel .
Principe de Venturi :
Installé sur une canalisation et dans le cas d’un écoulement de fluide
incompressible (eau), le Venturi peut étre utilisé pour mesurer le débit
dans la conduite
Le fluide circulant dans la conduite passe dans un convergent avant
d’atteindre un col de section inférieure à celle de la conduite . La vitesse
de l’écoulement augemente dans ce vonvergent .cetteaugentation de
vitesse correspond par ailleurs à une diminution de pression
En mesurant cette diminution de pression il est possible et déterminer la
valeur de débit de l’écoulement .aprés le col , le fluide perd de sa vitesse
et remonte en pression .

B-Description de l’installation  :
Le banc comprend une veine d’essai alimenté en circuit fermé par une pompe
La veine d’essai comprend :
· Un entonnement
· Un venturi
· Une partie cylindrique
· Un bac de réception
· Différents prises de pression avec tubes piézométriques
· Un tube de Pitot
Partie expérimental :

*-Mesures et analyse des résultats  :


Mesurer pour différentes valeurs du débit( entre 0 de le max )

1-toutes les hauteurs d'eau hi du multimanomètre.


2- Volume( m^3) +Le temps (s) .
3- le débit (m^3/s)

.Donc nous pouvons résumé la résultats de mesures le TP on 4 tableau suivants :

Piezometer a b c d e f g h j k l
reference

Diameter 26 23.2 18.4 16 16.7 18.4 20.0 21.8 23.5 25.2 26


(mm) 9 7 6 4 3 1
Area 53 422. 265. 201. 221. 267. 319. 374. 434. 499. 530.
(mm²) 0. 7 9 1 4 9 2 6 8 2 9
9
Distance
fromdatum / -34 -22 -8 7 22 37 52 67 82 102
(mm)

Tableau 1 : dimensions, area , distances du tube venturi.

Remarque :

Distance est une référence de L’a’ et les autres points

D2/D D2/D D2/D D2/D D2/D D2/D D2/D D2/D D2/ D2/D D2/D
a b c d e f g h j k l
0.89 1 1.26 1.45 1.38 1.25 1.15 1.1 0.9 0.92 0.89
a b c d e f g h j k l
(S2/Sn)²

valeur 0.63 1 2.5 4.41 3.6 2.46 1.74 1.25 0.94 0.7 0.6
3

V= (S2/Sn)²-(S2/S1)²

V a b c d e f g h j k l
Valeur 0 0.63 1.87 3.78 2.98 1.83 1.11 0.62 0.31 0.07 0

Volume Temps H1 H2 Q réel H1-H2 (h1- Q th Cd


. 10^-3 (min) 10^-4 h2)^1/ ^10-4
(m^3) 2
5 13 172 168 3.85 4 2 1.95 1.97
5 19 168 164 2.6 4 2 // 1.33
5 28 164 162 1.8 2 1.4 // 0.92
5 34 162 160 1.5 2 1.4 // 0.76
5 76 168 168 0.66 0 0 // 0.33
Tableau 3 : relation entre le débit théorique et le réel .
X = V²/2g

Numero Qmax = X = 0.01 Qmin = X =0.01


de tube 3.85.10^-4 0.66.10^-4
Hn H1-Hn (H1-Hn)/ x Hn H1-Hn H1-Hn/x
= ( H1- =H1-
Hn*100) Hn*100
A 172 0 0 172 0 0
B 168 4 400 170 2 200
C 104 68 6800 169 3 300
D 1 171 17100 164 8 800
E 21 151 15100 165 7 700
F 76 96 9600 166 6 600
G 106 66 6600 167 5 500
H 124 48 4800 167 5 500
J 138 34 3400 168 6 600
K 146 26 2600 169 3 300
L 150 22 2200 170 2 200

tableau 4 : distribution de pression réelle dans le tube Venturi .


Conclusion :
1- Le débit réel (mesuré à l’aide de chronomètre) est la référence des
autres débits dans cette expérience, pour cette cause il doit être mesurer
d’une grande précision pour l’atteindre cette dernière il y à plusieurs
méthode (un débitmètre à affichage digital).

2- L’étude sur le théorème de Bernoulli effectue dans ce TP nous permet de


vérifier sa validité, et nous pouvons constater d’après le graphe que nous
atteignons presque l’égalité des énergies totales mais une totale égalité
ne peut être atteinte en pratique a cause des erreurs enregistre lors de la
manipulation.