Vous êtes sur la page 1sur 10

1/10

MESURES SUR LES LIGNES COAXIALES

1. Objectifs des manipulations

Ces Travaux pratiques ont pour but de:


- montrer la conception du câble coaxial.
- Déterminer les paramètres primaires (quantités par unité de longueur de la ligne) et
l’impédance caractéristique de la ligne.
- Etudier le comportement de l’atténuation dans différents types de lignes
- Etudier la réponse des lignes coaxiales sous une excitation harmonique: ondes
stationnaires et adaptation des lignes.
- Etudier les transformateurs en lignes.
- Etude des ponts de mesure.
- Résoudre des problèmes pratiques: localisation par la méthode RF d’une coupure ou d’un
court-circuit sur une ligne de transmission.

2. Introduction

Les lignes de transmission sont nécessaires pour relier des charges isolées dans l’espace
ou des circuits de sorte qu’une énergie ou un signal puisse circuler entre eux. De cette manière
le signal peut être transmis directement à la charge désirée. Des systèmes voisins peuvent ainsi
être protégés contre des interférences non désirées. Puisque les signaux électriques (énergie)
peuvent se propager seulement avec une vitesse finie, la réponse du système entier dépend de la
longueur du câble. La propagation des signaux électriques est effectuée sous forme d'ondes
électromagnétiques guidées. En câbles courts l'utilisateur ne prend généralement aucune
notification de la nature de l’onde. Cependant, si la longueur du câble l approche la dimension de
la longueur d'onde L du signal transmis, la propagation du signal ne peut être expliquée qu’en
utilisant le concept des ondes.

3. Conception des lignes coaxiales:

La section transversale d'une ligne coaxiale est montrée sur la figure1.


Le tableau 1 regroupe les données de plusieurs câbles coaxiaux standards.

Type de ligne Zc (Ω) D/d Φ (mm) Vφ/c C’ a( dB/km)

RG 58 50 ± 2 2.95/0.9 5 0.67 101 170 (f = 100 MHz)

RG 174 50 ± 2 1.50/0.45 2.6 0.66 101 300 (f = 100 MHz)

Tableau 1: Données des lignes coaxiales standards

Pr. M. FEHAM 2019-2020


2/10

Figure 1: Construction standard d’une ligne coaxiale


(1): Conducteur interne (conducteur en cuivre conçu en un seul fil ou en fils torsadés),
(2): Diélectrique (exp.: PTFE), (3) : premier blindage ( pour les câbles de réseaux larges),
(4) : second blindage, (5) : Gaine externe.

La distribution de champ à l'intérieur d'une ligne coaxiale présente une symétrie axiale, c'est-à-
dire les lignes de champ magnétique sont des cercles concentriques autour du conducteur interne,
alors que les lignes de champ électrique sont radiales en partant du conducteur interne vers le
conducteur externe (figure 2).

Figure 2: Distribution du champ électromagnétique dans la ligne coaxiale (mode TEM)


(1) : Conducteur interne, (2) : Conducteur externe, (3) : Ligne de champ électrique (E),
(4) : Ligne de champ magnétique (H) en un point S.

Le conducteur interne des lignes coaxiales est isolé du monde externe par le conducteur externe
qui constitue le blindage généralement relié à la masse. Cependant, le conducteur interne contient
des charges libres. Les conducteurs internes et externes ont par conséquent différentes capacités
par rapport à la terre. Des lignes coaxiales s'appellent ainsi des lignes non équilibrées, à la
différence des lignes équilibrées à deux fils ayant les mêmes capacités par rapport à la terre.

Pr. M. FEHAM 2019-2020


3/10

4. Représentation du circuit équivalent :


La ligne coaxiale est constituée des éléments R (résistance), G (conductance), C (capacité) et L
(inductance) répartis sur toute sa longueur l. Par conséquent, les lignes sont décrites par les
grandeurs suivantes par unité de longueur : R' = R/l, G' = G/l, C' = C/l, et L' = L/l.
Le circuit électronique équivalent d’une ligne coaxiale de longueur dx (dx << l) est illustré sur la
figure 3.

Figure 3: Circuit équivalent d’un tronçon


de ligne coaxiale de longueur dx

Les éléments R, L, C et G de la ligne coaxiale peuvent être déterminés à l’aide des ponts à
mesure. Ces grandeurs, divisées par la longueur l de la ligne coaxiale, donnent les paramètres
primaires par unité de longueur. Cette procédure suppose que la ligne est homogène suivant sa
longueur et par conséquent les paramètres primaires par unité de longueur ne dépendent pas de la
position sur cette ligne.

5. Paramètres caractéristiques d’une ligne de transmission :


La connaissance des paramètres primaires par unité de longueur d’une ligne de transmission
donne accès à plusieurs paramètres caractéristiques de cette ligne, telles que l’impédance
caractéristique Zc et la constante de propagation γ.

Z Z
c w
 ( R' jL ' ) (G ' jC ' ) (1)

  ( R ' jL ' ).(G ' jC ' ) (2)

Fondamentalement l'impédance caractéristique Zc (figure 4) est une variable dépendant de la


fréquence. Les grandeurs par unité de longueur ne sont pas également des constantes, mais
dépendent de manière complexe de la fréquence. En tant que tels, R' et L', par exemple, sont
influencés par l'effet de Peau. Pour l'impédance caractéristique généralement complexe il y a
deux valeurs limites réelles:

Pr. M. FEHAM 2019-2020


4/10

Figure 4: Impédance caractéristique (notée Zw) d’une ligne coaxiale


en fonction de la fréquence.

Pour une fréquence nulle (signal DC), la capacité et l’inductance par unité de longueur n’existent
pas. L’impédance caractéristique Zc est donnée par :

Z c
 RG (3)
Lorsque la fréquence augmente, Zc approche sa valeur limite pour des lignes sans pertes (R’=0,
G’=0), pour lesquelles s’applique également une impédance caractéristique réelle.

Z c
 LC (4)
La figure 4 illustre la variation de l’impédance caractéristique en fonction de la fréquence pour
une ligne coaxiale type. Le point de départ pour cela est l’équation 5.

Zc  R (L) 
2 2 


2 2
G  (C )  (5)

6. Ponts de mesure et équilibre:

Les paramètres primaires par unité de longueur d’une ligne de transmission peuvent être
déterminés à l'aide des ponts de mesure. Dans cette méthode, un pont de mesure différemment
configuré est utilisé selon la grandeur recherchée. La figure 5 montre un circuit de pont de
mesure standard où Z3 représente l'impédance inconnue à déterminer.
En changeant deux impédances appropriées du pont, la tension Ud sur la branche diagonale du
pont peut être calibrée à 0 V. L’équilibre du pont nécessaire est réalisé lorsque la relation
suivante est vérifiée:

Z1 / Z2 = Z3 / Z4 (6)

Pr. M. FEHAM 2019-2020


5/10

Figure 5: Circuit principal du pont de mesure

En général, deux impédances du pont de mesure peuvent être variables (accordables), de sorte
que leurs valeurs puissent être lues directement après l’équilibre du pont. Les branches du pont
contiennent généralement des raccordements en parallèle ou en série de résistances, de capacités,
et d’inductances et l'état d’équilibre doit être calculé pour chaque forme du circuit du pont.

7. Equipements nécessaires pour les expériences:

1 Pont de mesure ………………………………………. 736 451


1 jeu de lignes coaxiales ……………………………….. 736 461
1 Générateur de fonctions ………………..……………. 522 551
1 Adaptateur coaxial ……………………………………736 463
1 Oscilloscope …………………………………………. 575 29
2 Câbles coaxiaux avec fiche BNC, 1m ……………….. 501 02
2 sondes coaxiales
1 Multimètre digital M2011……………………………. 531 55

Ensemble de composants passifs:


1 Résistance 10 Ohm, 2W, 5%
2 Résistances 100 Ohm, 2W, 1%
1 Capacité10 nF, 100V, 5%
1 Capacité 100 nF, 100V, 20%

8. Description des équipements:

8.1. Adaptateur coaxial 736 463

La figure 6 montre un schéma de l'adaptateur coaxial. Dans le champ d'entrée, le point


source permet l’alimentation du dispositif à partir d’une source (par exemple un générateur de
fonction). L'oscilloscope peut être relié à l'entrée de la ligne à travers les points U-Scope pour la
mesure de la tension et I-Scope pour la mesure du courant. La mesure du courant est effectuée
par l'intermédiaire d'une résistance shunt R s de 1 Ω, après avoir ôter le cavalier de court-circuit.
Une résistance shunt additionnelle R0 a été fournie pour examiner toute désadaptation du côté
générateur. Cette résistance est court-circuitée à l’aide d’un cavalier dans un mode de
fonctionnement normal. L'adaptateur coaxial est aussi équipé d'un détecteur pour la mesure du

Pr. M. FEHAM 2019-2020


6/10

rapport d’ondes stationnaires sur des lignes excitées avec les signaux sinusoïdaux d'un
générateur de fonction. Un voltmètre DC peut être relié à la sortie de ce détecteur.
Le champ noté « lignes coaxiales » est équipé des douilles A, B, C et D, permettant la connexion
des lignes sous test (lignes coaxiales de l'ensemble 736 461). Quand des mesures sont effectuées
sur seulement une ligne de longueur 50 m, ce tronçon doit être relié aux points A et D. Quand
deux tronçons de lignes doivent être utilisés (ligne de longueur 100 m), le premier tronçon est
inséré entre les points A, B et le second tronçon entre les points C, D.
Le champ de sortie contient des impédances de charge Z2 (une capacité de 10 nF, un court-
circuit, une impédance caractéristique Zc, et une résistance variable de 0 à Rmax) qui peut être
choisie par l'intermédiaire d’un jeu de cavaliers. En utilisant le point de sortie noté U-Scope, la
tension à l'extrémité du câble peut être visualisée sur l'oscilloscope.

Figure 6: Adaptateur coaxial 736 463

8.2. Ensemble de lignes coaxiales 736 461


L'ensemble des câbles d'essai contient des rouleaux de 2x50 m de lignes coaxiales industrielles
du type RG 58 et RG 174. Tous ces câbles sont équipés de fiches BNC pour permettre leur
raccordement à l'adaptateur coaxial.

8.3. Pont de mesure 736 451


La vue de face du pont de mesure est reproduite sur la figure 7.

Figure 7: Pont de mesure 736 451

Pr. M. FEHAM 2019-2020


7/10

EXPERIENCE

Détermination des paramètres primaires de lignes coaxiales


(Grandeurs par unité de longueur)

9. Détermination des paramètres primaires de lignes coaxiales :

- Réaliser le montage de la figure 8.

Figure 8: Expérience pour déterminer des grandeurs par unité de longueur


(1): Générateur de fonction, (2): Pont de mesure, (3): Ligne coaxiale (rouleau 1),
(4): Ligne coaxiale (rouleau 2), (5): Adaptateur coaxial, (6): Oscilloscope

9.1 Mesure de la résistance R de la ligne à l'aide du pont de Wheatstone.


L'illustration de cette expérimentation est détaillée sur la figure 9.
Remarque: Avec cette expérience, on mesure la résistance par unité de longueur conjointement
des conducteurs intérieur et externe.
- Commencer à employer le câble RG 174, en employant les deux rouleaux de câble, c’est à dire
une longueur totale de l'utilisation l = 100 m. Réaliser un court-circuit (Z2 = 0) à la sortie du 2ème
rouleau en insérant un cavalier dans l’endroit réservé à cet effet dans le champ de sortie de
l’adaptateur coaxial.
- Régler le générateur de fonction à une tension sinusoïdale de 2Vpp, de fréquence 10 KHz.
- Ajustez le pont à travers l’impédance Z1(x) jusqu'à ce que vous ayez atteint un minimum de
tension diagonale Ud. La sensibilité de l'oscilloscope peut être réduite ici à 5 mV/Div.
- Noter la valeur X du pont de mesure et la tension Udmin dans le tableau 2.
- Calculez la résistance R3.
- Procéder exactement de la même façon pour le câble RG58.
- Noter tous les résultats dans le tableau 2.

Pr. M. FEHAM 2019-2020


8/10

Figure 9: Pont de Wheatstone pour la mesure de R

Z1 = R1↑, R1 = X . 10 Ω ; 0 < X < 10


Z2 = R 2 ; R 2 = 100 Ω ; Z4 = R4 ; R 4 = 100 Ω
Z3 = R 3
Condition d’équilibre:
R3 = (R4 / R2 ). R1↑ = 10. X Ω
U0 = 2 Vpp , signal sinusoïdal

Câble RG 174 Câble RG 58


Longueur : 100 m Longueur : 100 m
f (KHz) X R (Ω) Udmin (mV) X R (Ω) Udmin (mV)
10 3.40 34.0 ≈20 0.58 5.8 ≈17

Tableau 2: Mesure de R à l'aide du pont de Wheatstone

9.2 Mesure de la résistance R et de l'inductance L à l'aide du pont de mesure de RC.


L'ensemble du pont de mesure est illustré sur le schéma de la figure 10.
A part la modification du circuit du pont de mesure, l'expérience a installé et le procédé de
mesure sont identiques à ceux mentionnés dans le point 9.1. L’équilibre du pont est réalisé
alternativement en ajustant Z1(x) et Z2(y).
- Varier la fréquence du générateur de fonction 20 KHz à 200 KHz par pas de 20 KHz.
- Noter les résultats sur le tableau 3.
Attention: La tension Ud passe par plusieurs minimums. Accorder le pont jusqu'à ce que le plus
bas minimum soit trouvé.

Figure 10: Pont de mesure RC pour déterminer R et L

Pr. M. FEHAM 2019-2020


9/10

Z1 = R1↑, R1 = X . 10 Ω ; 0 < X < 10


Z2 = R1↑ // C2 , R2 = Y . 10 Ω ; 0 < Y < 10
C2 = 100 nF
Z4 = R 4 ; R4 = 10 Ω
Z3 = R3 + jωL3;
Condition d’équilibre:
R3 = (R1↑/ R2↑). R4 = 10. X / Y (Ω)
L3 = R1↑. R4 .C2 = 10. X (µH)
U0 = 2 Vpp , signal sinusoïdal

Câble RG 174 Câble RG 58


Longueur : 100 m Longueur : 100 m
F (KHz) X Y R (Ω) L (µH) X Y R (Ω) L (µH)
20 6.62 1.84 35.9 66.2 3.54 6.18 5.70 35.4
40 5.58 1.46 38.2 55.8 3.60 6.10 5.90 36.0
60 5.10 1.24 41.1 51.0 3.60 5.85 6.15 36.0
80 4.90 1.10 44.5 49.0 3.64 5.54 6.57 36.4
100 4.72 1.00 47.2 47.2 3.70 5.14 7.20 37.0
120 4.68 0.90 52.0 46.8 3.72 4.68 7.90 37.2
140 4.62 0.78 59.2 46.2 3.78 4.32 8.80 37.8
160 4.42 0.68 65.0 44.2 3.86 3.92 9.80 38.6
180 4.38 0.58 75.5 43.8 4.00 3.56 11.20 40.0
200 4.18 0.50 83.6 41.8 4.10 3.24 12.60 41.0

Tableau 3: Détermination de R et de L à l'aide du pont de mesure RC

9.3 Mesure de la capacité de ligne C à l'aide du pont de mesure RC

La figure 11 montre la conception du pont de mesure de la capacité C d’une ligne.

Figure 11: Pont de mesure RC pour déterminer C

Pr. M. FEHAM 2019-2020


10/10

- Pour cette expérience, procéder comme indiqué sur le point 9.2. La mesure est effectuée
exclusivement à la fréquence 10 KHz. L'extrémité de la ligne est en mode circuit ouvert (Z2 =
∞), c.-à-d. aucun cavalier n'est relié dans le champ de sortie de l’adaptateur coaxial.
- Noter les résultats sur le tableau 4.

Z1 = 1 / (jωC1), C2 = 10 nF
Z2 = R2↑, R2 = Y . 10 Ω ; 0 < Y < 10
Z4 = R 4 ; R4 = 10 Ω
Z3-1 = G3 // C3 ~ jωC3; C3 : capacité de ligne égale à C’. l
Condition d’équilibre:
C3 = (R2↑/ R4). C1 = 10. Y (nF)
U0 = 2 Vpp , signal sinusoïdal

Câble RG 174 Câble RG 58


Longueur : l = 100 m Longueur : l = 100 m

f (KHz) Y C(nF) Y C(nF) Udmin (mV)

10 1.02 10.2 0.96 9.6 <5

Tableau 4: Mesure de la capacité partielle C.

1.4 Calcul des grandeurs primaires par unité de longueur:

Quand nous parlons de la résistance par unité de longueur R', nous voulons dire la distribution
continue de la résistance R suivant la ligne de la longueur l. Après avoir déterminé la résistance
R de la ligne de longueur l = 100 m à l'aide du pont de mesure, la quantité de résistance par
kilomètre peut maintenant être calculée. Le même procédé est suivi pour le calcul des autres
grandeurs par unité de longueur. Déterminer les quantités correspondantes par 1 Km de ligne en
se basant sur les résultats de mesure pour des lignes de longueur 100 m, revient à multiplier ces
résultats par un facteur 10. Noter les résultats sur le tableau 5.
Remarque: Nous supposons ici que les grandeurs de ligne sont homogènes, c'est-à-dire que la
résistance R’ est toujours la même en tout point de la ligne.

Câble RG 174 Câble RG 58


R’ (Ω/km) 359 57
L’ (µH/km) 662 354
C’ (nF/km) 102 96

Tableau 5: Paramètres des lignes coaxiales

Pr. M. FEHAM 2019-2020