Vous êtes sur la page 1sur 2

DISCOURS DIRECT – DISCOURS INDIRECT

I. Les caractéristiques du discours direct


- Les paroles sont rapportées mot pour mot.
- Le discours se distingue de la narration par la ponctuation (deux points, guillemets, tirets dans
les dialogues)
- Le discours garde sa typographie (majuscules) et sa ponctuation propre.

II. Les
caractéristiques du discours indirect
- Les paroles sont rapportées plus ou moins fidèlement.
- Elles sont rapportées dans une proposition subordonnée conjonctive insérée dans la narration.

III. Passage d’un discours à l’autre


Voir tableau

A. SIPPEL, Objectif français


DISCOURS DIRECT DISCOURS INDIRECT

LA PONCTUATION Emploi des deux points, des guillemets Pas de ponctuation spécifique

Une proposition – appelée proposition incise - indique quel La parole est rapportée à l'aide d'une proposition
est le personnage qui parle. subordonnée :
- proposition subordonnée conjonctive :
« Je viendrai demain, dit Luc, j'apporterai des Luc dit qu'il viendra demain et qu’il apportera des
documents. » documents.

Les phrases exclamatives, interrogatives, impératives


sont fréquentes. - proposition subordonnée interrogative indirecte :
LES PHRASES
Léo demande à Eric : « Veux-tu jouer aux cartes ? » Léo demande à Eric s'il veut jouer aux cartes.

proposition subordonnée conjonctive au subjonctif ou à


l'infinitif :
« Mettez vos gilets de sauvetage » nous ordonne le Le moniteur ordonne que nous mettions nos gilets de
moniteur. sauvetage.
Le moniteur nous ordonne de mettre nos gilets de
sauvetage.

LES PRONOMS
PERSONNELS
ET Emploi des pronoms et déterminants Les pronoms et adjectifs varient selon la personne
LES ADJECTIFS des 1ère et 2ème personnes. qui rapporte les paroles
POSSESSIFS

Les temps sont ceux des textes de discours ; ils Deux cas peuvent se présenter :
s'organisent donc autour du présent : a) LE VERBE INTRODUCTEUR EST AU PRESENT, les temps
On lui demande : « Où es-tu allé ? Que veux-tu ? Que des verbes du discours indirect ne se modifient pas :
feras-tu ? » On lui demande où il est allé, ce qu'il veut et ce qu'il
fera.

b) LE VERBE INTRODUCTEUR EST AUX TEMPS DU RECIT, les


verbes des propositions subordonnées sont aussi aux
LES TEMPS temps du récit :
On lui demanda : « Où es-tu allé ? Que veux-tu ? Que On lui demanda où il était allé, ce qu'il voulait et ce qu’il
feras-tu ? » ferait.
Présent, Imparfait indicatif Imparfait ind.
Plus-que-pft, passé s + comp., passé antér. indic. Plus-que-parfait ind.
Futur simple ind. Conditionnel présent
Futur antérieur ind. Conditionnel passé

Au discours direct, on utilise : Au discours indirect, lorsque le verbe introducteur est à


un temps du passé, on emploie les indicateurs suivants :
ici là
LES INDICATEURS aujourd’hui ce jour-là
DE LIEU ET DE hier la veille
TEMPS demain le lendemain
après-demain le surlendemain
dans deux jours deux jours plus tard
cette semaine cette semaine-là
la semaine prochaine... la semaine suivante...

A. SIPPEL, Objectif français