Vous êtes sur la page 1sur 6

QCM

Cette activité contient 20 questions.

Les décisions d'une entreprise qui minimise le coût sont prises pour
:
Connaître le prix de vente de l'entreprise et les prix des inputs, et décider
ensuite de la part à utiliser de chaque input pour un niveau donné de
production.
Comprendre la fonction de production et le prix de vente, et décider ensuite
de la part à utiliser de chaque input pour un niveau donné de production.
Comprendre la fonction de production et les prix des inputs, et décider
ensuite de la part à utiliser de chaque input pour un niveau donné de
production.
Comprendre le prix des inputs et le prix de vente, et décider ensuite de la
part à utiliser de chaque input pour un niveau donné de production.

Les facteurs de production :

Sont des inputs que l'entreprise doit utiliser dans le processus de production
; ils comprennent le travail, le matériel et le capital.
Sont des inputs que l'entreprise doit utiliser dans le processus de production
; ils comprennent le travail, le matériel et l'argent emprunté.
Sont les capitaux utilisés par l’entreprise dans le processus de production ;
ils n’incluent pas d'autres inputs tels que les matières premières ou le
travail.
Sont les quantités produites par l'entreprise, telles que les biens et les
services.

La fonction de production de l'entreprise :

Illustre la production maximale que l'on peut obtenir pour chaque


combinaison spécifique de facteurs de production.
Illustre la quantité minimale d'inputs utilisable pour un niveau donné de
production.
S'applique à une technologie donnée.

Réponses 1 et 3.

Le court terme décrit une période de temps :

Au cours de laquelle il est impossible de changer un ou plusieurs facteurs de


production.
Au cours de laquelle tous les facteurs de production peuvent varier.

Qui dure un mois ou un an, selon l'industrie.

Qui dure un an.

Une fonction de production à court terme :

Est une fonction de production où les inputs sont utilisés en proportions


fixes.
Représente la production supplémentaire suite à l'augmentation de la
quantité d’inputs, en maintenant au moins un input constant.
Représente la production supplémentaire suite à la variation des quantités
de tous les inputs utilisés dans le processus de production.
Illustre la production maximale susceptible d'être produite dans un certain
délai en faisant varier les combinaisons de tous les inputs utilisés.

Supposons que deux ouvriers produisent chacun une moyenne de


Indice
300 unités. Un troisième ouvrier est embauché, et la production
augmente pour atteindre 810 unités. Alors :
La productivité moyenne du travail est négative.

La productivité moyenne du travail est de 270.

La productivité moyenne du travail baisse.

Réponses 2 et 3.

La productivité moyenne du travail atteint son maximum lorsque la


Indice
productivité marginale du travail :

Est égale à la productivité moyenne du travail.

Atteint son maximum.

Est égale à zéro.

Aucune de ces réponses.

Dans une fonction de production typique, la productivité marginale


du travail augmente dans un premier temps puis elle baisse :
En raison de la loi des rendements marginaux décroissants.

Quand la quantité d’un input utilisé est de plus en plus grande alors que les
autres inputs sont maintenus constants. La production supplémentaire qui
découle de l’utilisation de cet input finira par diminuer.
Quand, à des niveaux faibles de travail, les employés sont en mesure de se
spécialiser dans des tâches et d'augmenter ainsi la productivité. Toutefois, si
on utilise davantage de travail avec une quantité fixe du capital, certains
travailleurs deviennent non productifs.
Tout ce qui précède.

Les rendements marginaux décroissants se produisent parce que :


Indice

Les premiers travailleurs embauchés sont les plus qualifiés, mais comme la
quantité de travail augmente la société attire une main-d'œuvre moins
qualifiée.
Lorsqu’on embauche davantage d’ouvriers, ces derniers partagent de plus
en plus les autres facteurs fixes, et donc leur capacité à être de plus en plus
productifs est limitée.
La production totale baisse lorsque trop de travailleurs sont impliqués dans
le processus de production.
Un faible taux de chômage signifie que la main-d'œuvre qualifiée est de plus
en plus rare.

Une isoquante mesure :

La quantité de bien susceptible d'être produite par différentes combinaisons


de deux inputs.
La quantité de facteurs nécessaires pour produire un niveau donné de
production.
Toutes les combinaisons possibles de deux inputs qui rapportent le même
niveau de production.
La quantité de la production produite par une quantité donnée de facteurs.

Si le capital est représenté sur l'axe vertical et le travail sur l'axe


horizontal, le taux marginal de substitution (TMST) est égal à :
Moins la pente de l’isoquante, ou le produit marginal du travail divisé par le
produit marginal du capital (PmL / PmK).
Moins la pente de l’isoquante, ou ( ∆L / ∆K), qui est égal à (PmL / PmK).

(- ∆K / ∆L) ou (PmK / PmL), où PmK est la productivité marginale du capital


et PmL la productivité marginale du travail.
Aucune de ces réponses.
Un mouvement le long de l’isoquante est représenté par l'équation :

(PmK) ∆K = (PmL) ∆L.

( ∆K / ∆L) = (PmL / PmK).

(PmK) ∆K + (PmL) ∆L = 0.

Tout ce qui précède.

Si le capital est représenté sur l'axe vertical et le travail sur l'axe


horizontal, le taux marginal de substitution (TMST) baisse :
Lorsqu’on utilise plus de facteur travail. La productivité marginale du travail
diminue en raison des rendements marginaux décroissants.
Lorsque le travail est remplacé par le capital. La productivité marginale du
capital augmente en raison des rendements marginaux décroissants.
Lorsque -( ∆K / ∆L) baisse.

Tout ce qui précède.

Si le taux marginal de substitution technique TMST est égal à 4,


alors :
La productivité marginale du capital est égale à 8 et la productivité
marginale du travail est égale à 2.
La productivité marginale du capital est égale à 2 et la productivité
marginale du travail est égale à 8.
La productivité marginale du capital est de 4 et la productivité marginale du
travail est de 4.
La productivité marginale du travail est de 4 et la productivité marginale du
capital est de 16.

Si, le long d’une isoquante, le capital baisse d’une unité et que le


travail augmente de quatre unités :
Quatre ouvriers sont nécessaires pour remplacer la perte de production suite
à la baisse d’une unité du capital, et ainsi le taux marginal de substitution
technique est égal à 4.
Quatre ouvriers sont nécessaires pour remplacer la perte de production suite
à la baisse d’une unité du capital, et ainsi le taux marginal de substitution
technique est égal à 1 / 4.
Quatre ouvriers sont nécessaires pour remplacer la perte de production suite
à la baisse d’une unité du capital, et ainsi le taux marginal de substitution
technique est égal à 4 - 1 = 3.
Les informations sont insuffisantes pour résoudre ce problème.

Lorsque deux facteurs sont parfaitement substituables :

L’isoquante est une droite croissante et le TMST varie lorsqu’un facteur est
utilisé plus que l’autre.
L’isoquante est une droite croissante et le TMST est constant quel que soit le
niveau d’inputs.
L’isoquante est une droite décroissante et le TMST est constant quel que soit
le niveau d’inputs.
L’isoquante est une droite croissante et le TMST est nul, puisque les deux
facteurs sont parfaitement substituables.

Une fonction de production à proportions fixes :

Nécessite une combinaison d’inputs fixée pour chaque niveau de production,


ce qui signifie qu’aucune substitution des inputs n'est possible.
Implique que les isoquantes sont en forme coudée (forme en L), puisque les
combinaisons d’inputs sont fixées pour chaque niveau de production.
Décrit une situation dans laquelle l’augmentation d'un input tout en
maintenant l'autre constant n'augmente pas la production.
Tout ce qui précède.

Augmenter la production en changeant l'échelle de production fait


référence au processus suivant :
Accroître l'ensemble des inputs dans la même proportion pour augmenter la
production.
Augmenter la production totale en maintenant un input constant et en
doublant la quantité utilisée de l’autre input.
Augmenter le facteur travail jusqu'à atteindre la capacité maximale, ensuite
augmenter le capital pour augmenter la production.
Augmenter la production totale en maintenant un input constant et
déterminer ensuite la quantité nécessaire de l'autre input pour doubler la
production.

Une entreprise avec des rendements d’échelle constants considère


que :
Augmenter les inputs de 50 % implique un doublement de la production
totale.
Doubler les inputs implique un doublement de la production totale.
Doubler les inputs implique que la production fait plus que doubler.

Réponses 1 et 3.

Une entreprise avec des rendements d’échelle constants considère


que :
Sur une carte d’isoquantes, la distance entre deux isoquantes est toujours la
même à mesure que l’on augmente la production de manière
proportionnelle.
Sur une carte d’isoquantes, celles-ci sont plus proches à mesure que l’on
augmente la production de manière proportionnelle.
Sur une carte d’isoquantes, celles-ci sont plus éloignées à mesure que l’on
augmente la production de manière moins que proportionnelle.
Sur une carte d’isoquantes, celles-ci sont d’abord plus proches quand les
facteurs augmentent de manière proportionnelle, puis elles sont plus
éloignées lorsque la production augmente de manière plus que
proportionnelle.

Vous aimerez peut-être aussi