Vous êtes sur la page 1sur 6

Mini-Projet Epuration ESIER

I. Collecte des données de base :

Les rebuts de l’usine sont déversés dans des égouts d’assainissement et


sont rejetés au même titre que des eaux usées. L’estimation des retours par an
est comme suit :

 Lait stérilisé : 11 614 700 l/an


 Yaourt : 24 041 850 x 12.10-2=2 885 022 l/an
 Petit suisse : 1 259 690 x 5 .10-2=62984,5 l/an
 Crème fraiche : 69 240 x 10 .10-2=6924 l/an

Q= 39,916.103 l/j alors on estime un débit de l’ordre de Q=40 m3/j


Les caractéristiques physico-chimiques du mélange de ces rebuts sont indiquées
dans le tableau suivant :

Paramètres M. Décantables [mg/l] M. En solution [mg/l]


NK 190 279
Matières décantables 165 -
DCO 23 300 22 000
D B O5 20 000 12 800
C E en ms/cm 4.68 4.68
pH 3.68 3.68

D’après ce tableau on constate que le pH est très acide il faut alors augmenter le
pH pour diminuer le risque de corrosion des conduites on peut ajouter le lait de
chaux.

Chàabane Wahid 1 AU : 2007-2008


Mini-Projet Epuration ESIER

II. Traitement des rejets :

Arrivée des eaux usées dégrillage  bassin de collecte déshuilage


de la laitière

Eau usée traitée évacuer Décantation Décantation


vers le réseau d’assainissement secondaire primaire

I.1. Le principe et le mécanisme de chaque traitement :

I.1.1. Le dégrillage :

Cette opération consiste à faire passer la totalité rebuts entre les barreaux d’une
grille dont leurs écartement est de 10 cm. Les dégrilleurs sont inclinés par
rapport à la verticale pour éviter leur obstruction.

I.1.2. Le déshuilage :

Consiste à éliminer les matières grasses qui par leur présence dans les eaux
entrave le bon fonctionnement de l’épuration biologique par la formation d’un
film isolant à la surface de l’eau qui empêche l’aération et les échanges avec
l’air ambiant. Les huiles sont éliminées par insufflation d’air au fond.

I.1.3. Décantation primaire :

C’est la séparation de solides liquides par différence de densités. Elle peut être
réalisée par floculation ou par sédimentation.

I.1.4. Décantation secondaire :

Elle a pour but la séparation entre les boues activées et l’eau traitée. Elle est
suivie par un bassin d’aération.

Chàabane Wahid 2 AU : 2007-2008


Mini-Projet Epuration ESIER

III. Dimensionnement de la station d’épuration :

III.1. Décanteur primaire :

Qpointe sec=Qmoy x (1,5+ 2,5/√(Qmoy))

 Qpiont sec= (40. 103 /86400) x (1,5 +2,5/√(40.103/86400))=2,4 l/s


 Qpiont sec/ Qmoy= 2,4 x 86400/40.103=5,17 donc on a :
V=3,75m/h

 Sh=Qp/V=40/(24 x 3,75)=0,44 m2
 D=√(4Sh /)= 0,75 m

III.1.1. Production des boues primaires :

Pboue=M.D x Qmoy x 0,9

Avec :
 M.D : Matières décantables
 Qmoy : Débit moyen
Pboue=165.10-6.40 .103.0,9=5,94 kg/j

III.1.2. Le volume et la profondeur H du décanteur :

V= Pboue/X

Avec :
X : concentration des boues
V=5,94/4=1,485 m3
III.1.3. Hauteur du décanteur :

H=V/S

Chàabane Wahid 3 AU : 2007-2008


Mini-Projet Epuration ESIER

H= 1,485/0,44=3,375 m

III.1.4. Temps de rétention : HRT

HRT=V/Q

HRT=1,485 X 24/40= 0,891 h soit environ 53 mn 4s

III.1.5. Flux de fuite :

Flux de fuite(M.D)=0,1 x M.D x Q

Flux de fuite(M.D)=0,1 x 165.10-6.40.103=0,66 kg/j

Flux de fuite(DBO5) = (0,1 DBO5 décantable +DBO5 solution) x Q

Flux de fuite(DBO5)= (0,1 x 20 000 .10-6+12800.10-6) x 40.103


Flux de fuite(DBO5)= 592 kg(DBO5)/j

Flux de fuite(NK)= (0,1 NK décantable + NK soluble) x Q

Flux de fuite(NK)=(0,1 x 190.10-6+279.10-6) x 40.103


Flux de fuite(NK)= 11,32 kg(NK)/j

III.1.6. Rendement d’élimination du décanteur :


III.1.6.1. DBO5 :

R = ((DBO5 ini – DBO5f)/ DBO5 ini) * 100

 DBO5f =F fDBO5 /Q = (592) / (40.103) =0, 0148 Kg/l


 R= ((32800.10-6 - 0, 0148)/32800.10-6) * 100 =54,87 %

Chàabane Wahid 4 AU : 2007-2008


Mini-Projet Epuration ESIER

III.1.6.2. NK :

R=((NKini -NKfin)/NKini)*100

 NK fin = F f(NK) /Q = 11,92/40.103 =2,98.10-4 Kg /l


 R = 36,46 %

III.2. Bassin d’aération:


X=4 Kg/m3  ; Cm =0,3 Kg DBO5 / Kg MES j
III.2.1. Volume de bassin d’aération :

V= (F *Si) / (X* Cm) = (592* 0,8) /(4 * 0,3 ) =394,66 m3


III.2.2. Temps de séjours :

ts=V/Q=394,66/40 =9,86 j
III.3. Production des boues:
III.3.1. Production des boues biologiques:

Pb.b =F * Y = 592 *0,9=532,8 Kg/j


III.3.2. Production totale des boues:

Pb.t =Pb + Pb.b = 5,94 + 532,8 =538,74 kg/j


III.3.3. L’âge des boues biologiques:

SRT = 1/(Cm * 0,8 * Y) =1/(0,3 * 0,8 * 0,9)=4,6 jours


III.4.Capacité d’oxygénation:

∆O2 = a DBO5 + b MES + c NK

Avec :
 a=0,5 ; b=0,1 ; c =4,5
 0,3=Kg DBO5 / Kg MES MES =DBO5 /0,3 = 592 /0,3=1973,3 Kg /j

∆O2 = ( 0,5 * 592 ) +( 0,1 * 1973,3)+( 4,5*11,32 ) = 544,27 kg (O2)/j

Chàabane Wahid 5 AU : 2007-2008


Mini-Projet Epuration ESIER

III.5. Décanteur secondaire :


III.5.1. Surface du décanteur :
Cm=kg DBO5/Kg MES
 Cm =0,3 * 0,8 =0,24
 I = 100 ml/l
 XB=1200/100 =12
 XI =XR * I = 12 * 100 = 1200
 XI = 1200 → Q h = 0,3m3 .m-².h-1
 A=Q/Q h=40 / (0,3 * 24) = 5,55 m²

III.5.2. Hauteur du décanteur secondaire:

H = h 1 + h2 + h3 + h4
 h1 =X I/1000 = 1200/1000 = 1,2m
 h2=0,5m
 h3=0,8m
 h4= ((X sec –X pluie) * V b.aération * I)/(500 * A)
h4= (4 * 394,66 * 100.10-3) / (500 * 5,55)= 0,071m
 H = 1,2 + 0,8 + 0,071+0,5 = 2,57m

III.5.3. Volume du décanteur secondaire:

V = H * A = 2,57 * 5,55 = 14,27 m3


III.5.4. Débit de retour :
(Q + Q R) / QR = XR / X = 12/4 = 3
Donc : QR = Q/2 = 40 m3/j

Chàabane Wahid 6 AU : 2007-2008

Vous aimerez peut-être aussi