Vous êtes sur la page 1sur 26

ELECTRICITE BASIQUE 3

ORIGINE DE L’ELECTRICITE

1.1 Structure de la matière

Toute la matière contenue dans


l'Univers, qu'elle soit solide, liquide ou
gazeuse, est composée d'atomes. Ces atomes
sont constitués de particules électrisées
(positives et négatives) et de particules
neutres.
Colorier en rouge les charges positives et en
bleu les charges négatives sur les figures ci-
dessous

1.2 Les charges électriques

Dans un atome, les particules


électrisées ou charges électriques élémentaires,
qu'elles soient positives ou négatives, ont des
valeurs équivalentes.

Les charges électriques positives et négatives s'attirent mutuellement.


PAGE 1
1.3 Les conducteurs

Dans des matériaux tels que le cuivre,


l'aluminium, le fer, etc. qui sont des
conducteurs de l'électricité, certaines charges
négatives quittent volontiers les atomes
auxquels elles appartiennent. Ces charges
électriques, qui se déplacent constamment à
l'intérieur du matériau, sont :
Des «électrons libres ».

1.4 Les isolants


Dans des matériaux tels que la porcelaine, le
verre, le caoutchouc, etc., qui sont des
isolants électriques, toutes les charges
négatives contenues dans les atomes sont
prisonnières des charges positives. Ces
matériaux ne possèdent pas d'électrons libres
et par conséquent :
ILs ne conduisent pas l'électricité.
PAGE 2
1.5 Le générateur électrique
Un générateur électrique (pile, dynamo, alternateur) possède au moins deux bornes ou
pôles.Lorsque i1 est sous tension, i1 a la propriété d'accumuler des charges positives à sa
borne positive et des électrons libres ou charges négatives à sa borne négative.

Electron
s Charges
libres positives

Borne Borne
positive
négative

1.6 Le courant électrique

Lorsqu'un conducteur électrique est connecté aux bornes d'un générateur, les charges
positives accumulées à la borne positive du générateur attirent les électrons libres contenus
dans ce conducteur. Cette attraction s'exerce en premier sur les électrons les plus voisins.

PAGE 3
Puis se répercute de proche en proche sur tous les électrons libres présents dans le conducteur.

Jusqu'à la borne négative du générateur et c'est l'ensemble de ces déplacements


d'électrons libres qui constitue : le courant électrique.
L'intensité du courant électrique s'exprime en ampères.

1.7 Sens du courant à l’extérieur du générateur

Electroniquement, le courant se déplace de la borne négative vers la borne positive

Conventionnellement, le courant se déplace de la borne positive vers la borne négative

PAGE 4
peut tuer un

LE RISQUE ELECTRIQUE
1.8 Les 25 milliampères
Un courant électrique de 25
milliampères, soit sensiblement la dixième
partie du courant qui circule dans le filament

d'une ampoule électrique,


homme.
Dix milliampères qui traversent le
corps d'une personne pendant quelques
secondes, sont suffisants pour provoquer des
brûlures superficielles ou des troubles
circulatoires ou respiratoires qui peuvent être
irréversibles.

Toutes les tensions électriques délivrées par le réseau de distribution publique sont
mortelles, y compris la basse tension qui s’étend de 50 à 430volts.
La tension batterie peut-elle tuer un homme ?
Non, car la tension est trop faible devant la grande résistance électrique du
corps humain
1.9 Retour du courant

En réunissant à la terre l'une des


bornes d'un générateur d'électricité (par
exemple le point neutre sur les générateurs
de l'E.D.F. on permet aux charges
électriques qui ont réussi à quitter les
conducteurs, parfois à travers les isolants
des récepteurs, d'utiliser le sol pour
rejoindre la source d'énergie.

PAGE 5
1.10 Défaut
PREVENTION DU RISQUE ELECTRIQUE
d’isolement d’un
conducteur

Le retour du courant électrique au


générateur pouvant s'effectuer par le sol, une
personne reliée à la terre indirectement par
ses chaussures ou par l'intermédiaire d'un
corps conducteur (charpente métallique,
conduite d'eau, etc..) peut être électrocutée,
même si elle ne touche qu'un seul conducteur
sous tension.

1.11 Surfaces humides

La présence d'eau, de produits chimiques ou de surfaces métalliques sur les


emplacements de travail, augmente considérablement le risque d'électrocution. Sur ces
emplacements, le matériel électrique et surtout les outils électroportatifs en mauvais état
peuvent s'avérer particulièrement dangereux.

Entourer en rouge la zone de travail à risque

NON

PAGE 6
1.12 Protection par la terre

Pour limiter les risques


d'électrocution, il faut offrir aux charges
électriques qui ont réussi à s'échapper des
isolants, la possibilité de retourner au
générateur par une voie indirecte, par
exemple :
En réunissant à la terre,
l'enveloppe métallique des
appareils électriques.

1.13 Intervention dans les armoires électriques

Intervenir sans précaution ou sans


qualification dans une armoire de
distribution peut réserver des surprises
désagréables.

PAGE 7
ELECTRICITE BASIQUE 2
I :LA TENSION OU DIFFERENCE DE POTENTIEL.
1.1 Analogie avec le circuit hydraulique

Soit deux bacs :


BAC A BAC B

Pression de Pression de

Vanne

La vanne est fermée, la différence de niveau de l’eau entraîne :


Une différence de pression, soit : PA > PB _____________________________
La vanne est ouverte, la différence de pression entraîne :
Un débit d’eau du bac A vers le bac B_________________________________
En électricité : lorsqu’il y a un excès d’électrons à un pôle (pôle négatif) et un manque
d’électrons à l’autre pôle (pôle positif), il s’exerce :
Une pression sur les électrons qui s’appelle « la tension électrique » ou « la
différence de potentiel » ____________________________________________

1.2 Définition :

La tension est la différence de niveau électrique entre deux points d’un circuit
________________________________________________________________
L’unité est: Le Volt (V)

1.3 Mesure

La tension se mesure avec un voltmètre en


dérivation_____________________

1.4 Symbole de l’appareil


V
PAGE 1
II : L’INTENSITE.

L’unité est:

2-1 :Analogie avec le circuit hydraulique.

La quantité d’eau qui circule dans le


circuit pendant un temps donné
correspond au débit
________________________________
________________________________
________________________________
H COMPTEU

L/H
Lorsque la vanne est fermée, la différence de niveau de l’eau entraîne que :
Il n’y a pas de débit d’eau, le compteur n’indique aucune valeur de
débit_____
Lorsque la vanne est ouverte, la différence de pression entraîne que :
Il a un débit d’eau, le compteur indique une valeur de débit_______________

2-2 ;Définition.

L’intensité est un « débit d’électrons » entre deux points de niveau électrique


différents________________________________________________________

L’ampère (A)

2-3 :Mesure.

L’intensité se mesure avec un ampèremètre en série______________________

2-4 :Symbole de l’appareil.

A
PAGE 2
III : RESISTANCE.
3-1 :Analogie avec le circuit hydraulique.

Le débit est important puisque la Le débit est faible puisque la


section est importante, la paroi est lisse et section est faible, la paroi est rugueuse et
il y a peu de coudes. il y a beaucoup de coudes.
Donc la résistance à l’écoulement est : Donc la résistance à l’écoulement est :
Faible_______________________ Importante___________________

3-2 :Définition.

La résistance est l’opposition au déplacement des électrons dans un


conducteur_______________________________________________________

L’unité est: L’Ohm (Ω)

3-3 :Mesure.

La résistance se mesure avec un ohmmètre, le circuit est ouvert____________

1.5 Symbole de l’appareil

Ω
PAGE 3
IV :EXERCICES.

Avant de faire ces exercices, il faut effectuer le TP sur les mesures de tension et d’intensité.

4-1 :Mesure de tensions sur circuit de démarrage.


Brancher les voltmètres sur le circuit électrique ci-dessous afin de mesurer la tension
aux bornes de la batterie, des câbles de masse et du câble d’alimentation démarreur

Quelle formule mathématique peut-on déduire de l’association des tensions U 1, U2, U3 et U4 ?

Dans un circuit en série, les tensions


s’additionnent______________________
Soit : U1 - U2 + U3 + U4 = 0_____________________________________

U2 = U1 + U3 + U4
PAGE 5
4-2 :Mesure d’intensités sur circuit de démarrage.

Brancher les ampèremètres sur le circuit électrique ci-dessous afin de mesurer


l’intensité des circuits de masse et d’alimentation démarreur et compléter le schéma

Quelle formule mathématique peut-on déduire des intensités I1, I2, et I3 ?

Dans un circuit en série, l’intensité est la même en tout point du circuit _____
Soit :

I1 = I2 = I3
PAGE 6
4-3 :Mesure de tensions sur circuit d’éclairage.

Brancher les voltmètres sur le circuit électrique ci-dessous afin de mesurer la tension
aux bornes de la batterie, des câbles de masse et du câble d’alimentation des lampes et
compléter le schéma.

Quelle formule mathématique peut-on déduire de l’association des tensions U1, U2, U3, U4
et U5 ?
Dans un circuit en dérivation, les tensions sont les mêmes ________________
Soit :

U1 = U2 = U3
PAGE 7
4-5 :Mesure d’intensités sur circuit d’éclairage.

Brancher les ampèremètres sur le circuit électrique ci-dessous afin de mesurer


l’intensité des circuits de masse et d’alimentation des lampes et compléter le schéma.

Quelle formule mathématique peut-on déduire des intensités I1, I2, I3 , I4 et I5 ?

Dans un circuit en dérivation, les intensités s’additionnent. Soit :

I1 = I3 + I4 Ou I2 = I3 + I4
PAGE 8