Vous êtes sur la page 1sur 3

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de

carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le


carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].

Un acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de


carbone (dans des proportions comprises entre 0,02 % et 2 % en masse pour le
carbone). C’est essentiellement la teneur en carbone qui confère à l’alliage les
propriétés du métal qu’on appelle « acier ». Au-delà de 2% les inclusions de
carbone sous forme graphite fragilisent la microstructure et on parle de fonte. Il
peut encore contenir d’autres éléments mais de tous ces éléments d’alliage, le
carbone a l’effet le plus prononcé sur les propriétés de l’acier ; si l’on ajoute
plus de 0,5 % d’éléments d’alliage à l’acier, on parle d’acier allié. Si la
proportion d’éléments d’alliage est inférieure à ce chiffre, on parle d’acier non
allié [2].