Vous êtes sur la page 1sur 5

École Nationale Polytechnique

Département du génie chimique

Compte rendu

Chimie Organique
TP 2
SYNTHÉSE DU DIPHENYL-1,3
EPOXYPROPAN-1-ONE
2019 - 2020

Élaboré par:

• Narimene Outahar
• Schahrazed Nour
• Houssem Eddine Kafi

Groupe 2
1 Introduction
Le but de la manipulation est la réalisation d’une réaction d’oxydation organique à froid en
utilisant comme produit de base à oxyder, la chalcone qui à été synthétisée au cours de la
manipulation précédente.

2 Oxydation organique
En chimie organique, l’élément central est le carbone. Possédant quatre électrons de valence,
il peut tous les céder et l’on dit que le degré d’oxydation de l’élément de carbone est dans ce
cas de +IV. En complétant sa couche externe avec quatre électrons afin d’acquérir la configu-
ration du néon, le degré d’oxydation de l’élément carbone est donc dans ce cas –IV. Le degré
d’oxydation de l’élément carbone varie donc de –IV à +IV.
Dans les molécules organiques, le degré d’oxydation peut prendre des valeurs différentes des
deux précédentes. Nous retiendrons les valeur suivantes :

Groupe Degré d’oxydation de l’élément carbone


CH3 − C - III
CH3 = C - II
CH3 ≡ C -I
C − CH2 − C - II
C − CO − C -I
−CH − C + II
R − COOH + III

Remarque plus pertinent en chimie organique, on définit également le degré d’oxydation


moyen des atomes de carbone dans une molécule organique: c’est la moyenne de tous les
degrés d’oxydation des atomes de carbone.
Enfin, une oxydation en chimie organique se traduit par une augmentation du nombre d’oxydation
moyen des atomes de carbone et une réduction se traduit par une diminution du nombre
d’oxydation moyen des atomes de carbone.
En effet si on calcule le nombre d’oxydation moyen de l’atome de carbone dans la chalcone et
le diphenyl-1,3 epoxypropan-1-one on trouve respectivement -0,66 et -0.53, ce qui traduit une
augmentation du nombre d’oxydation moyen lors de la réaction et confirme que cette dernière
est bel et bien une réaction d’oxydation organique.

3 Mécanisme de la réaction1:
La réaction d’oxydation est une réaction d’époxydation nucléophile catalysée par l’hydroxyde
de sodium N aOH. Son mécanisme peut être résumé dans les étapes suivantes:

• Étape 1: Le caractère ionique de la liaison N a − O dans la molécule d’hydroxyde de


sodium lui permet d’attaquer la molécule de peroxyde d’hydrogène H2 O2 pour former de
l’eau et l’anion hydroperoxyde HOO− .

• Étape 2: L’ion hydroperoxyde attaque la double liaison de la chalcone pour former un


intermédiaire instable appelé énolate de peroxyde.

• Étape 3: L’effet mésomére attracteur du groupement C = O déclenche une délocalisation


de la liaison Π ce qui nous donne deux formes limites.
1
Page Wikipedia traitant de l’epoxidation Juliá–Colonna

2
• Étape 4: La contribution des deux formes limites après éjection de −OH pour la resti-
tution du catalyseur N aOH nous donne finalement notre produit souhaité.

Mécanisme de la réaction

Époxydation de Juliá–Colonna Un protocole pour le moins


ingénieux utilisant cette réaction a été rapporté en 1980 par Juliá
et Stefano Colonna, deux chercheurs à l’institut de chimie indus-
trielle de l’université de Rome en Italie.
En plus de l’hydroxyde de sodium N aOH, ils ajoutèrent à la
réaction un autre catalyseur: la polyleucine qui est une protéine
à base d’acides aminés présents dans la plupart des protéines an-
imales. Le rajout de cette protéine catalytique à deux effets: un
cinétique et l’autre de stéréosélectivité.
Pour ce qui est du coté cinétique, la formation d’un complexe ter-
naire - polyleucine + anion hydroperoxyde + chalcone- est un cas
classique de cinétique enzymatique; en effet la formation de ce
composé a tendance à accélérer la réaction.
En ce qui concerne le coté isomérique du procédé, les réactifs
s’associent au catalyseur à base de polyleucine avant la réaction
pour former l’intermédiaire d’énolate d’hydroperoxyde. Le catal- Comment la
yseur oriente les réactifs et, plus important encore, pousse polyleucine
l’énolate de peroxyde intermédiaire à adopter une configuration s’accroche à l’énolate
bien précise. Cette méthode est donc trés utile quand on veut de peroxyde pour le
obtenir un isomère en particulier. Effectivement, ce protocole est forcer à prendre une
utilisé dans la synthèse du diltiazem -vendu sous le nom commer- configuration
cial Cardizem- qui est un inhibiteur calcique utilisé pour traiter particulière
l’hypertension artérielle, l’angine de poitrine et certaines aryth-
mies cardiaques.
Ce mécanisme est aussi remarqué dans le monde vivant comme pour la synthèse des styryls
lactones dans les plantes de Goniothalamus giganteus -une espèce de plante originaire de
Malaisie, Sumatra et de la Thaı̈lande-; ces molécules ont démontré une activité cytotoxique
-qualité d’être toxique pour les cellules- contre les cellules tumorales humaines.
Enfin, des activités enzymatiques semblables des segments de polyacides aminés sont suspectés
d’avoir joué un rôle trés important dans les réactions d’abiogenèse -l’apparition de la vie à
partir de la matière inanimée-.

3
4 Manipulation:
4.1 Matériels utilisés:
• Ballon dicols (fond rond)

• Bécher

• Agitateur magnétique

• Éprouvette graduée

• Papier filtre

• Erlen a vide

• Réfrigèrent d’ALLIHN

• Balance électronique de laboratoire

• Barreau aimanté

• pince

• éléctrothermal

4.2 Réalisation expérimentale:


4.3 Préparation:
-On dissout 3 g de la chalcone sèche dans 60 ml de méthanol et on ajoute 9 ml de NaOH 2N,
puis on verse 15 ml d’une solution H2 02 15% en volume.
-On maintient le mélange sous agitation pendant 15 min jusqu’à l’apparition d’un précipité
blanc.
- A la fin, on refroidit le mélange dans un bain de glace et on le filtre sur un papier filtre.
- On sèche le produit obtenu et on détermine son point de fusion.

4.4 Calcul du rendement


-Masse théorique:
-on a utilisé m=3 g de chalcone
m 3
n= = = 0.014 mol. Avec MChalcone = 208g.mol−1 . -1mole de réactifs donne 1 mole de
M 208
produit
nréactif = nP roduit
mthéorique = MP roduit *n
Mproduit = 224g.mol−1 et n=0.014 mol
d’où: mthéorique = MP roduit *n=224*0.014= 3.136g
-Masse pratique:
la pesée du produit et du papier filtre donne 4.0586g, par soustraction, on trouve:
mpratique = mt − mpf 2 = 4.0586-1.0132=3.0454g
-Le rendement:
mpratique
η = mthéorique = 97.11

2
papier filtre

4
5 Conclusion
On a obtenu un très bon rendement de 97.11% car la réaction se fait rapidement car nous
sommes dans un milieu basique(nous l’avions vérifié à la fin de l’expérience).
Les groupements OH − arrachent un proton du peroxyde d’hydrogène et cela conduit à la forma-
tion du HCOO− riche en électrons qui vont se lier au carbone de la double liaison, la formation
de cette nouvelle liaison est suivie d’une délocalisation des électrons conduisant à la formation
d’un époxyde de chalcone,et donc l’ajout du NaOH augmente la réactivité.
-Des pertes de matière peuvent causer une diminution du rendement ainsi que les produits
utilisés.