Vous êtes sur la page 1sur 2

Prof : ALOUI.Z Chapitre 1 :Continuité A.

U : 2019/2020
. . 4 éme math, sci, tech

Définition :
f définie sur un intervalle ouvert I et a ∈ I, on dit que f est continue en a signifie que pour tout nombre
β > 0 il existe un nombre α > 0 tel que si x ∈ I, | x − a |< α alors | f (x) − f (a) |< β.
Exemple :
f (x) = 2x − 1 et a = 2, montrer que f est continue en 2 ?

Opération sur les fonctions continues :


Théorème :
1) f continue en a alors | f | est continue en a.

2) f continue en a et f (a) > 0 alors f est continue en a.
1
3) f continue en a et f (a) 6= 0 alors f
est continue en a.
f
4)f et g sont continues en a et g(a) 6= 0 alors g
est continue en a.
Remarque : On reconnait qu’une fonction est continue lorsque sa courbe représentative peut être tracer
sans lever le crayon.
Théorème :
f définie sur I intervalle ouvert contenant a, f est continue en a ssi f est continue à droite et à gauche en a.

continuité sur un intervalle :


1) f est continue sur ]a, b[ si et seulement si f est continue en tout point x0 ∈]a, b[.
2) f est continue sur [a, b[ si et seulement si f est continue sur ]a, b[ et à droite en a.
3)f est continue sur ]a, b] si et seulement si f est continue sur ]a, b[ et à gauche en b.

Opération sur les fonctions continues sur un intervalle :


Théorème :
1) toute fonction polynome est continue sur R.
2)toute fonction rationnelle est continue sur son domaine de définition.

3)x 7−→ x est continue sur [0, +∞[.

4)f une fonction continue sur I et positif alors f est continue sur I.
5)f et g sont continues sur I , α ∈ R alors f × g , f + g , et αf sont continues sur I.
f
6)f et g sont continues sur I et g(x) 6= 0 alors g
est continue sur I.

Le théorème des valeurs intermédiaires :


Théorème :
L’image d’un intervalle par une fonction continue est un intervalle.
Définition :
f est définie sur un intervalle A alors f (A) = {f (x); x ∈ A}.
Théorème des valeurs intermédiaires :
f continue sur un intervalle I, a,b deux réels de I
pour tout réel k compris entre f (a) et f (b) il existe au moins une constante c compris entre a et b tel que
f (c) = k.
Cas particulier :
• Si f continue sur un intervalle I, a et b deux réels de I et f (a)f (b) < 0 alors l’équation f (x) = 0 admet
au moins une solution dans ]a, b[.
• Si on sait de plus que f est croissante où décroissante sur [a, b] alors la solution est unique.