Vous êtes sur la page 1sur 48

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Union – Discipline – Travail

ECOLE SUPERIEURE DES TECHNIQUES ELECTRONIQUES INFORMATION TECHNOLOGY MANAGEMENT


AUDIOVISUELLES ET INFORMATIQUES

Année Académique : 2018 – 2019

RAPPORT DE STAGE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR


OPTION RESEAU INFORMATIQUE ET
TELECOMMUNICATIONS

INTERNET

Maître de stage Enseignant encadreur


M. BOUA N’DRI ARNAUD M. TITILAYO ALIYU

Présenté par
M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED
« L’Internet en Entreprise »

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 2
« L’Internet en Entreprise »

SOMMAIRE
DEDICACE...........................................................................................................................................5
REMERCIEMENTS..............................................................................................................................6
M............................................................................................................................................................6
INTRODUCTION..................................................................................................................................9
Première partie : PRESENTATION GENERALE DE L’ENTREPRISE...........................................................10
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE LA STRUCTURE.............................................................................11

I- CREATION DE LA STRUCTURE...............................................................................................11

2- Présentation du gerant.............................................................................................................11

II- ACTIVITES.................................................................................................................................11

CHAPITRE 2 : ORGANISATION DE LA STRUCTURE.............................................................................13

I- ORGANISATION FONCTIONNELLE.........................................................................................13

II- ORGANISATION STRUCTURELLE...............................................................................................13

Deuxième partie : PROMOTION DES ACTIVITES...................................................................................14


CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L’INTERNET...................................................................................15

I- PRESENTATION.....................................................................................................................15

II- HISTOIRE DE L’INTERNET......................................................................................................17

CHAPITRE 2 : TERMINOLOGIES.........................................................................................................27

I- PROTOCOLES........................................................................................................................27

Routage........................................................................................................................................29

Structure générale........................................................................................................................31

II- LES USAGES MODERNES DE L’INTERNET..............................................................................32

Troisième partie : CRITIQUES ET SUGGESTIONS...................................................................................38


CHAPITRE 1 : CRITIQUES...................................................................................................................40

CHAPITRE 2 : SUGGESTIONS.............................................................................................................41

CONCLUSION....................................................................................................................................42
ANNEXES...........................................................................................................................................43
BIBLIOGRAPHIE...............................................................................................................................48

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 3
« L’Internet en Entreprise »

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 4
« L’Internet en Entreprise »

DEDICACE

Je dédie ce travail,
A ma famille, elle qui m’a doté d’une éducation digne, son amour a fait de
moi ce que je suis aujourd’hui ;
A toi mon père KOUASSI KONAN HUBERT, ceci est ma profonde gratitude
pour ton éternel amour, que ce rapport soit le meilleur cadeau que je puisse
t’offrir.
Particulièrement a mon oncle Docteur KOUASSI JEROME, pour le gout à
l’effort qu’il a suscité en moi, de par sa rigueur.
A vous mes frères et sœurs qui m’avez toujours soutenu et encouragé
durant ces années d’études ;

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 5
« L’Internet en Entreprise »

REMERCIEMENTS

Mes remerciements vont à l’endroit du Seigneur


JESUS CHRIST sauveur qui a permis le succès de mon examen de
BTS.
Je remercie également toute l’équipe pédagogique de
l’Ecole Supérieure des Technologies Electroniques Audiovisuelles
et Informatiques (ESTEAI) et les intervenants professionnels
responsables de la formation Réseaux Informatiques et
Télécommunications (RIT).

J’adresse ma toute profonde gratitude à M. GNOUHOUE


SEYIVE THIERRY Responsable de Information Technology
Management « ITM » qui a bien voulu m’accepter comme stagiaire,
M. BOUA ARNAUD, Responsable du Service Informatique mon maitre
de stage et à tout le personnel de l’entreprise.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 6
« L’Internet en Entreprise »

AVANT-PROPOS

L’Ecole Supérieure des Techniques Audiovisuelles et Informatiques en


abrégé « ESTEAI » est une école d’enseignement supérieur professionnel
pluridisciplinaire, dont la création est essentiellement l’œuvre d’enseignant
exerçant pour la plupart dans l’enseignement supérieur.
L’idée génératrice de ce projet repose sur la conviction que la gestion
et l’animation de centre de formation scolaire notamment privés doivent
être assures par des personnes ressources ayant acquis des compétences
avérées dans le domaine de l’enseignement. Ainsi, animes d’une volonté
inébranlable, ces enseignants se sont organisés pour surmonter le principal
handicap constitué par le constat d’un manque total d’apport extérieur pour
le financement d’un projet de création d’une école supérieure. C’est ainsi
qu’ils se sont associés dans une SARL (Société A Responsabilité Limité)
dont la vocation, dans les phases de démarrages et maturation, est d’initier,
d’apporter et coordonner les actions requises dans les domaines
administratif et académique de la gestion d’une entreprise scolaire.
La demande d’ouverture de l’ESTEAI a été agrée en 1996 par
Autorisation Ministérielle d’ouverture n°297/MESCRIT/DESUP/ de
l’ESTEAI du 12 Novembre 1996.
Ainsi, ayant l’admissibilité au BTS en Réseaux Informatiques et
Télécommunications dans cet établissement, il nous a été permis
d’effectuer un stage fin de nous familiariser à l’environnement de
l’entreprise tout en mettant à profit de celle-ci les connaissances acquises
tout au long de notre formation. C’est dans ce cadre que nous avons été
accueillis comme stagiaire Information Technology Management « ITM » du
23 Octobre au 23 Décembre.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 7
« L’Internet en Entreprise »

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 8
« L’Internet en Entreprise »

INTRODUCTION
Une entreprise, quelle que soient sa taille et sa forme, a besoin d’un
portefeuille clients pour la survie de ses activités. Pour ce faire, l’entreprise
se doit de mieux faire connaître ses produits et d’entretenir sa clientèle
pour assurer sa croissance. Il s’avère donc que si une entreprise veut
rentabiliser ses activités et assurer sa croissance elle doit mettre en œuvre
les moyens pour promouvoir ses biens et services dans l’action
commerciale. Ainsi, le Cabinet DESFORGES CONSULTING INTERNATIONAL
ne dérogeant pas à cette règle capitale, va souscrire à la promotion des
produits.
Aussi, en qualité de stagiaire, il nous a proposé de travailler sur le
thème : « La Promotion des produits à DESFORGES CONSULTING
INTERNATIONAL ».
Pour mener à bien notre travail, nous avons scindé notre étude en trois
(3) parties :
- dans la première, nous présenterons DESFORGES CONSULTING
INTERNATIONAL ;
- en deuxième partie, nous décrirons la politique de promotion des
produits ;
- nous terminerons par formuler des critiques et faire des suggestions
pour améliorer la démarche de l’entreprise

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 9
« L’Internet en Entreprise »

Première partie : PRESENTATION GENERALE DE L’ENTREPRISE

Première partie
PRESENTATION
GENERALE
DE L’ENTREPRISE

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 10
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE LA STRUCTURE

I- CREATION DE LA STRUCTURE

1- Historique
La société INFORMATION TECHNOLOGY MANAGEMENT (ITM SARL) a été créée
en 2006. Elle est une entreprise de maintenance industrielle et de prestation pétrolière.
ITM SARL, a un capital de 2 5OO OOO FCFA, le siége est situé à Marcory Zone 4 Rue Paul
Langevin. Fort de cette expérience de Quatorze (14) ans, ITM sarl a su s’imposer dans le
secteur Pétrolier.
Le Changement de Statut, de la personne physique en la personne Moral (SARL)
lui a valu aujourd’hui d’être le sous-traitant de la première compagnie Pétrolière en
COTE D’IVOIRE en occurrence CNR International Aujourd’hui CNR Limited.

2- Présentation du gérant
Ingénieur Spécialiste et Gérant de la société Information Technology
Management, monsieur GNONHOUE SEYIVE THIERRY assume la Direction de ladite
structure. Monsieur GNONHOUE SEYIVE THIERRY, est actionnaire à 100% et possède
une riche expérience dans les métiers de maintenance industrielle mettant à disposition
un personnel qualifié.

II- ACTIVITES
La société Information Technology Management est une entreprise de droit ivoirien
disposant d'une équipe jeune et dynamique.
Elle dispose de divers services dans les différentes branches d’activités à savoir :
- La maintenance industrielle
- É lectronique
- Mécanique
- Electricité
- Calibration
- Réseau informatique

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 11
« L’Internet en Entreprise »

- Informatique
- Instrumentation
- Vidéo Surveillance
- Télécommunication

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 12
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE 2 : ORGANISATION DE LA STRUCTURE

I- ORGANISATION FONCTIONNELLE

Pour faire face à ses challenges et mener à bien ses activités, la société a choisi une
organisation dont le siège se trouve à Abidjan-Marcory zone4, rue Paul Langevin. Celle-
ci est chapeautée au sommet par le gérant, soutenu dans sa tâ che par deux (02)
Responsables (Administrative et comptable).
Il existe pour l'heure un atelier à Abidjan-Vridi zone industrielle.

II- ORGANISATION STRUCTURELLE


L’organisation structurelle est matérialisée par un organigramme qui définit avec
précision les différents niveaux hiérarchiques (Voir Annexe).

ORGANIGRAMME DE INFORMATION TECHNOLOGY MANAGEMENT

GERANT

RESPONSABLE DU SERVICE
RESPONSABLE DU SERVICE SUPERVISEUR
ADMINISTRATIF
COMPTABILITE

ASSISTANTE CHEF DE L’ATELIER

TECHNICIENS

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 13
« L’Internet en Entreprise »

Deuxième partie : PROMOTION DES ACTIVITES

Deuxième partie

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 14
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L’INTERNET

I- PRESENTATION GENERALE DE L’INTERNET

L'Internet est un système mondial de réseaux informatiques


interconnectés qui utilisent la suite de protocoles Internet standard (TCP/IP)
pour servir des milliards d'utilisateurs dans le monde. Il s'agit d'un réseau de
réseaux composé de millions de réseaux privés, publics, universitaires,
commerciaux et gouvernementaux, d'envergure locale à mondiale, qui sont
reliés par une vaste gamme de technologies électroniques, sans fil et optiques.
L'Internet offre une vaste gamme de ressources et de services d'information,
tels que les documents hypertextes inter-reliés du World Wide Web (WWW) et
l'infrastructure nécessaire au courrier électronique.

La plupart des moyens de communication traditionnels, y compris le


téléphone, la musique, le cinéma et la télévision, sont en train d'être
remodelés ou redéfinis par Internet, donnant naissance à de nouveaux services
comme la voix sur protocole Internet (VoIP) et la télévision sur protocole
Internet (IPTV). Les journaux, les livres et autres publications imprimées
s'adaptent à la technologie des sites Web ou sont transformés en blogues et en
flux Web. Internet a permis et accéléré de nouvelles formes d'interactions
humaines grâce à la messagerie instantanée, aux forums Internet et aux
réseaux sociaux. Les achats en ligne sont en plein essor tant pour les grands
points de vente au détail que pour les petits artisans et commerçants. Les
services interentreprises et les services financiers sur Internet ont une
incidence sur les chaînes d'approvisionnement de toutes les industries.

Les origines d'Internet remontent aux recherches des années 1960,


commandées par le gouvernement des États-Unis pour construire des réseaux
informatiques robustes, tolérants aux pannes et distribués. Le financement
d'une nouvelle dorsale américaine par la National Science Foundation dans les
années 1980, ainsi que le financement privé d'autres dorsales commerciales,
ont entraîné une participation mondiale au développement de nouvelles
technologies de réseautage et la fusion de nombreux réseaux. La
commercialisation de ce qui était dans les années 1990 un réseau international
a entraîné sa popularisation et son incorporation dans pratiquement tous les

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 15
« L’Internet en Entreprise »

aspects de la vie humaine moderne. En juin 2012, plus de 2,4 milliards de


personnes, soit plus d'un tiers de la population mondiale, avaient utilisé les
services de l'Internet.

L'Internet n'a pas de gouvernance centralisée en matière de mise en


œuvre technologique ou de politiques d'accès et d'utilisation ; chaque réseau
constitutif établit ses propres politiques. Seules les définitions trop larges des
deux principaux espaces de noms sur Internet, l'espace d'adressage du
protocole Internet et le système de noms de domaine, sont dirigées par un
organisme responsable, l'Internet Corporation for Assigned Names and
Numbers (ICANN). Le fondement technique et la normalisation des protocoles
de base (IPv4 et IPv6) est une activité de l'Internet Engineering Task Force
(IETF), une organisation à but non lucratif composée de participants
internationaux vaguement affiliés auxquels toute personne peut s'associer en
apportant son expertise technique.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 16
« L’Internet en Entreprise »

II- HISTOIRE DE L’INTERNET

La recherche sur la commutation par paquets a commencé au début


des années 1960 et les réseaux à commutation par paquets tels que Mark I
au NPL au Royaume-Uni, ARPANET, CYCLADES, Merit Network, Tymnet, et
Telenet, ont été développés à la fin des années 1960 et au début des années
1970 en utilisant une variété de protocoles. L'ARPANET, en particulier, a
conduit à l'élaboration de protocoles pour l'interconnexion, où de multiples
réseaux distincts ont pu être réunis en un réseau de réseaux grâ ce aux
travaux du scientifique britannique Donald Davies, dont les travaux
novateurs sur la commutation par paquets étaient essentiels au système.

Les deux premiers nœuds de ce qui allait devenir l'ARPANET étaient


interconnectés entre le Network Measurement Center de Leonard Kleinrock
à la School of Engineering and Applied Science de l'UCLA et le système NLS
de Douglas Engelbart au SRI International (SRI) à Menlo Park, Californie, le
29 octobre 1969[12] Le troisième site sur ARPANET était le Culler-Fried
Interactive Mathematics Center à la University of California à Santa Barbara
et le quatrième le département graphique à la Utah. Signe avant-coureur de
la croissance future, une quinzaine de sites étaient déjà reliés au jeune
ARPANET à la fin de l'année 1971. Ces premières années ont été
documentées dans le film Computer Networks de 1972 : The Heralds of
Resource Sharing.

Depuis le milieu des années 1990, Internet a eu un impact


considérable sur la culture et le commerce, y compris l'essor des
communications quasi instantanées par courriel, la messagerie instantanée,
les appels téléphoniques sur protocole Internet (VoIP), les appels vidéo
interactifs bidirectionnels et le World Wide Web[23] avec ses forums de
discussion, ses blogues, ses réseaux sociaux et ses sites de commerce
électronique. De plus en plus de données sont transmises à des vitesses de
plus en plus élevées sur des réseaux à fibre optique fonctionnant à 1 Gbit/s,
10 Gbit/s ou plus. L'Internet ne cesse de croître, sous l'impulsion d'une
quantité toujours plus grande d'informations et de connaissances en ligne,
de commerce, de divertissement et de réseautage social.

À la fin des années 1990, on estimait que le trafic sur l'Internet public
augmentait de 100 p. 100 par année, tandis que la croissance annuelle

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 17
« L’Internet en Entreprise »

moyenne du nombre d'utilisateurs d'Internet se situait entre 20 et 50 p.


100. Cette croissance est souvent attribuée à l'absence d'administration
centrale, qui permet une croissance organique du réseau, ainsi qu'à la
nature ouverte non exclusive des protocoles Internet, qui encourage
l'interopérabilité des fournisseurs et empêche toute entreprise d'exercer un
trop grand contrô le sur le réseau. Au 31 mars 2011, le nombre total
d'utilisateurs d'Internet était estimé à 2,095 milliards (30,2% de la
population mondiale). On estime qu'en 1993, Internet ne transportait que
1% de l'information circulant dans les télécommunications
bidirectionnelles ; en 2000, ce chiffre était passé à 51%, et en 2007, plus de
97% de toute l'information télécommuniquée était transmise par Internet.

III- AVANTAGES ET INCONVENIENTS DE L’INTERNET

Dans l'histoire de l'humanité, Internet est le plus grand développement


dans le domaine de l'industrie de la communication. Comme toutes les
inventions, Internet comporte un certain nombre d'avantages et
d'inconvénients. Néanmoins, les avantages d'Internet sont si nombreux
qu'ils surpassent assez facilement les inconvénients.

1- Les Avantages

Voici les avantages offerts par Internet :

1) L'information Le plus grand avantage d'Internet est l'information. Il


fonctionne comme une précieuse source d'information. Vous pouvez
trouver n'importe quel type d'information sur n'importe quel sujet
avec l'aide des moteurs de recherche comme Yahoo et Google.
2) Communication L'objectif premier d'Internet est la communication.
Elle s'est très bien débrouillée dans ce domaine, mais le processus de
développement est toujours en cours pour le rendre plus fiable et
plus rapide. En envoyant un e-mail, nous pouvons contacter une
personne physiquement présente à des milliers de kilomètres de
distance en une fraction de seconde.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 18
« L’Internet en Entreprise »

3) L'Internet de divertissement fonctionne comme un moyen populaire


de divertissement. Une grande variété de divertissements, y compris
des jeux vidéo, de la musique, des films, des salons de clavardage, des
nouvelles et autres, sont accessibles par Internet.

4) Commerce électronique Le commerce électronique est l'idée qui est


mise en œuvre pour toute forme de stratégie commerciale ou de
transactions commerciales qui implique la transmission de données
d'un coin du monde à un autre. Le commerce électronique est devenu
une option fantastique grâ ce à laquelle vous pouvez tout acheter.
5) Formation de communautés Internet aide à la formation de
communautés ou de forums. Ici, un certain nombre de personnes
peuvent participer à différents types de débats et de discussions,
exprimer leurs points de vue et acquérir des connaissances
précieuses.

Divers services sont offerts par Internet, par exemple la recherche d'emploi,
les services bancaires en ligne, l'achat de billets de cinéma, les réservations
d'hô tel, les services de consultation, etc. Lorsque vous utilisez ces services
hors ligne, ils deviennent plus chers.

AVANTAGES DE L'INTERNET DANS L'ÉDUCATION


Internet est le plus grand ensemble de réseaux informatiques qui utilisent
le protocole Internet. L'invention et le développement d'Internet a été la
plus grande découverte de l'humanité au XXe siècle qui a mené à une
révolution. Aujourd'hui, Internet est utilisé par plus de 50% de la
population mondiale car ses applications se retrouvent dans presque tous
les domaines de la vie : communication, connaissance, information,
shopping, marketing, divertissement, éducation, etc. En quoi la technologie
de l'Internet profite-t-elle exactement aux étudiants pour l'éducation ?
Examinons-le en détail L'utilisation d'Internet dans l'éducation

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 19
« L’Internet en Entreprise »

L'accès rapide et relativement peu coû teux est l'un des principaux
avantages d'Internet pour les gens et les étudiants du monde entier, car il
est facile d’obtenir une connexion Internet. La communication et
l'information sont les deux utilisations les plus importantes d'Internet.
Deuxièmement, l'information peut être mise à jour ou modifiée à tout
moment et pour n'importe quel nombre de fois, ce qui facilite
l'apprentissage et une meilleure compréhension.

CONTACT FACILE
Comme mentionné ci-dessus, la communication est l'un des plus grands
avantages d'Internet dans l'éducation. Les élèves peuvent contacter
d'autres élèves ou leurs professeurs par e-mail s'ils ont des questions
concernant des informations. L'échange d'informations, les discussions sur
un sujet particulier, etc. peuvent facilement se faire via Internet. En même
temps, les enseignants peuvent également contacter les parents et les
tuteurs facilement via Internet.

Projets d'écoles et de collèges


L'Internet peut être très utile pour mener à bien des projets dans les écoles
et les collèges. Internet étant un océan d'informations, couvrant presque
tous les sujets connus de l'homme, on peut littéralement trouver
l'information, les travaux de recherche, etc. nécessaires à ses projets.
Parcourir l'information sur Internet est nettement plus rapide que de lire
un livre entier sur le sujet. Les devoirs sont également facilités grâ ce à
l'utilisation d'Internet, qui est également l'une des principales utilisations
de l'ordinateur dans l'enseignement.

ENCYCLOPEDIAS
Parfois l’encyclopédie n'est pas toujours disponible pour les étudiants et ils
peuvent avoir de la difficulté à accéder aux livres de la bibliothèque. Dans ce
cas, l'encyclopédie des différents sujets disponibles sur Internet peut être
utile. C'est plus utile pour les élèves qui appartiennent à des communautés
dont la langue maternelle n'est pas l'anglais. Les enfants et les jeunes
enfants peuvent également profiter d'Internet en utilisant les images, les

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 20
« L’Internet en Entreprise »

vidéos, etc. ce qui est l'un des principaux avantages, lorsqu'on compare les
manuels scolaires à l'enseignement informatique.
Toutes les dernières nouvelles sont constamment mises à jour sur Internet
sur différents sites de nouvelles. Les étudiants qui apprennent la politique,
peuvent avoir accès à toutes les actualités par Internet sur le campus de
l'école, à la maison, ou à tout autre endroit. Les récits historiques comme les
discours, les biographies, etc. sont aussi facilement accessibles sur Internet
dans des versions détaillées et exactes.

APPRENTISSAGE EN LIGNE
Un autre effet positif d'Internet dans l'éducation est l'apparition de
l'enseignement à distance ou de l'apprentissage en ligne. Grâ ce à cette
fonction, vous pouvez suivre des cours de courte durée à l'aide du matériel
didactique disponible en ligne, apprendre et passer des examens. L'un des
avantages de l'apprentissage en ligne est que les gens de n'importe quelle
partie du monde peuvent acquérir des connaissances sur différents sujets,
suivre des cours complets, etc. grâ ce à l'apprentissage en ligne.

Avec ces points, nous constatons que l'importance d'Internet dans


l'éducation ne peut être niée et que, par conséquent, chaque élève devrait
avoir accès à Internet pour une meilleure compréhension et connaissance
d'une matière. Cependant, beaucoup et beaucoup d'informations peuvent
être qualifiées à la fois d'avantages et d'inconvénients d'Internet, car les
étudiants peuvent aussi avoir accès à des informations et à des sites non
désirés ou contraires à l'éthique. Il est donc sage que les parents fassent
comprendre aux élèves ce qui est bon et ce qui ne l'est pas pour eux, ou
qu'ils surveillent leur surf.

2- LES INCONVENIENTS

Voici les inconvénients d'Internet :

1) Spamming : Le pollupostage désigne la distribution de courriels non


sollicités en grand nombre. Elles n'ont pas de sens et elles bloquent
inutilement tout le système. Ces activités sont considérées comme illégales.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 21
« L’Internet en Entreprise »

2) Vol de données personnelles Lors de l'utilisation d'Internet, il y a une


forte probabilité que vos données personnelles comme votre nom, adresse
et numéro de carte de crédit puissent être consultées par des escrocs et
utilisées à des fins frauduleuses.

3) Pornographie : La pornographie est définitivement nocive pour vos


enfants. Il existe de nombreux sites pornographiques sur Internet et le fait
de les regarder peut avoir une très mauvaise influence sur la santé mentale
de vos enfants.
4) Virus de menace Virus est un programme qui interrompt le
fonctionnement habituel de votre système informatique personnel. Les PC
reliés à Internet ont une forte probabilité d'attaques de virus et, de ce fait,
votre disque dur peut tomber en panne, vous causant beaucoup de
problèmes.

IV- LES EFFETS DE L’INTERNET SUR LA JEUNESSE


1- Les effets positifs

Internet, comme la plupart d'entre nous le savent, est un vaste réseau de


réseaux, qui communiquent entre eux au moyen de paquets de données.
Internet est considéré comme la plus grande base d'information.
Aujourd'hui, Internet fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Nous
dépendons d'Internet pour nous tenir au courant de l'actualité et nous nous
appuyons sur la plateforme de communication qu'il offre pour entrer en
contact avec nos proches. Les informations du monde entier sont à portée
de clic, grâ ce à Internet. Internet a certainement eu un impact positif sur la
société.

Avec l'avènement d'Internet, l'accès à l'information est devenu facile.


Internet a servi à être un stockage efficace et organisé de l'information. Les
moteurs de recherche sur Internet sont les meilleurs systèmes de recherche
d'information qui fonctionnent sur Internet. En tapant une simple requête
de recherche dans un moteur de recherche, vous obtenez des milliers de
résultats de recherche. De plus, les stratégies de référencement adoptées

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 22
« L’Internet en Entreprise »

par les moteurs de recherche assurent que les résultats les plus pertinents
vous sont livrés en priorité. Les moteurs de recherche parcourent toutes les
informations qui semblent pertinentes à votre recherche. Ils récupèrent les
résultats les plus pertinents dans l'ordre le plus élevé, vous aidant ainsi à
obtenir les informations requises avec une grande facilité. L'information est
vraiment à portée de clic !
Internet est l'un des moyens de communication les plus efficaces. Les
courriels et les messages instantanés ont rendu possible la communication
en ligne. Les réseaux sociaux, les sites Web de blogs et les forums de
discussion en ligne se sont avérés être des plates-formes d'expression
populaires. Des personnes dans différentes parties du monde peuvent
collaborer sur Internet. Ils peuvent échanger des points de vue, partager
des informations et travailler ensemble sur Internet. C'est le
développement d'Internet qui a rendu possible l'éducation en ligne et
l'apprentissage à distance. Les professionnels qui travaillent dans des
endroits physiquement éloignés peuvent collaborer grâ ce à l'Internet.
Aujourd'hui, Internet fait partie de toutes les sphères de la vie. Si l'on
considère l'étendue des effets positifs d'Internet, il ne fait aucun doute qu'à
l'avenir, il en sera de même ! Passez en revue ces termes de base d'Internet
pour un savoirfaire technique du World Wide Web.

2- Les effets négatifs

Alors qu'Internet ouvre un monde de possibilités pour les jeunes


générations, élargissant leurs horizons et les exposant à différentes cultures
et modes de vie, ils peuvent être exposés à de nombreux dangers lorsqu'ils
prennent la route en explorant l'autoroute de l'information. Les effets
négatifs d'Internet tels que la dépendance à Internet, les contenus explicites
et le plagiat ne sont pas inhabituels dans la culture d'aujourd'hui ; s'ils ne
sont pas utilisés correctement, Internet peut être gravement préjudiciable à
la santé mentale et physique des enfants et des jeunes adultes.
L'un des problèmes les plus évidents des jeunes générations qui
utilisent Internet est la possibilité de devenir accro. Les enfants et les jeunes
adolescents qui ont grandi en utilisant des ordinateurs seront
naturellement plus susceptibles de devenir accros à Internet. Cette
surutilisation de l'ordinateur leur laisse moins de temps pour étudier, faire

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 23
« L’Internet en Entreprise »

leurs devoirs, lire, faire de l'exercice ou participer à des activités du co-


curriculum. Par conséquent, la dépendance à l'Internet a eu une incidence
directe sur leur mode de vie quotidien et sur les caractéristiques que
certains d'entre eux sont censés avoir en classe, mais ils perdent leur temps
à naviguer sur Internet, à regarder de la pornographie et à jouer à des jeux
en ligne dans un cybercafé. La preuve en est l'augmentation exponentielle
des cybercafés. En fait, les jeunes générations passent plus de temps devant
le moniteur à naviguer sur Internet qu'à faire de l'exercice tous les jours.
Par conséquent, de nombreux problèmes médicaux comme l'obésité, la
santé oculaire et les problèmes posturaux surviennent et affectent la santé
et la vie sociale des enfants. Une telle tendance finira par affecter leurs
notes, leur santé et leur vie sociale. De plus, la dépendance à Internet
perturbe les relations des adolescents avec leur famille et leurs amis et tend
à remplacer l'éducation et d'autres activités positives. 53 % des jeunes
adolescents interrogés ont signalé de graves problèmes relationnels, tandis
que les relations parent-enfant et les amitiés intimes ont été signalées
comme étant graves.

3- L'EFFET D'INTERNET SUR NOTRE VIE QUOTIDIENNE

L'effet maximum de l'Internet est en fait sur la vie quotidienne des


individus parce qu'il n'y a en effet aucun aspect de la vie qui ne soit pas
influencé par l'Internet et ses usages.

La vie est devenue radicalement fluide et facile sur Internet, alors que dans
les années précédentes, la recherche d'un emploi exigeait plusieurs visites
dans les bureaux et les entreprises et les entretiens, de nos jours, tout ce qui
est requis est votre CV détaillé envoyé par courriel à la division d'analyse de
l'entreprise qui vous assure de toutes les possibilités pour obtenir le travail
au lieu d'attendre et être rejeté à la fin.

Même dans les activités mineures de la vie quotidienne comme les voyages
et la planification est également liée à Internet d'une manière ou d'une
autre. Internet peut maintenant être utilisé pour s'informer sur les horaires
des vols et les retards, ce qui facilite la planification de l'heure de départ.

Qu'il s'agisse d'une technique cosmétique pour les problèmes de santé des
femmes ou des hommes, des recettes de cuisine pour essayer les nouveaux

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 24
« L’Internet en Entreprise »

plats ou des conseils de décoration, des informations sur le dernier appareil


ou produit que vous allez acheter ou la recherche de la nouvelle maison,
tout y est prêt pour vous sur internet.

L'aspect le plus intéressant d'Internet qui influence notre vie quotidienne


est le facteur divertissement. Le divertissement n'exige plus votre argent ou
vos dépenses, aujourd'hui vous pouvez juste vous connecter à Internet
pendant votre temps libre et s'impliquer en parlant à des gens ayant des
intérêts similaires, ou regarder des films ou jouer à des jeux, tout est là sur
Internet.

En raison des nombreuses possibilités qu'offre Internet, on dit aussi qu'il


est devenu une dépendance pour certaines personnes, ce qui les rend plus
paresseuses et incohérentes dans des œuvres beaucoup plus importantes
dans la vie.

4- Les effets de l’internet sur les jeunes d’aujourd’hui

Malgré les rapports alarmistes sur la cyber-intimidat ion, les méfaits


sexuels et l'isolement social réel, Internet est vraiment un terrain
d'entraînement important pour les adolescents afin de construire leur
identité et d'acquérir des compétences sociales cruciales qui peuvent
renforcer leurs relations dans la vie réelle, selon un nouvel examen de la
recherche à ce jour.

Après plusieurs années de recherches universitaires intensives sur les


adolescents et les médias électroniques, il est maintenant possible d'obtenir
une "méta-analyse" de la façon dont Internet façonne l'identité, les relations
et la sexualité des jeunes, déclare Patti Valkenburg, professeur au Center for
Research on Children, Adolescents and the Media de l'Université
d'Amsterdam. Les résultats sont largement encourageants - avec quelques
réserves.

"Avec chaque nouveau média, il y a toujours de la panique ", dit-elle. "Pour


la plupart des adolescents, c'est encore positif, mais pas lorsqu'on l'utilise
trop. Ils peuvent avoir facilement accès à tout, mais il y a des dangers sur
Internet, comme dans notre vie quotidienne."

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 25
« L’Internet en Entreprise »

Deux compétences sociales clés qui se développent à l'adolescence sont


l'autoprésentation, la présentation sélective d'aspects de soi aux autres et
l'autodivulgation, ou la révélation d'éléments de soi, ont écrit Valkenburg et
son coauteur Jochen Peter. Traditionnellement, les teeens pratiquaient ces
compétences dans les relations face à face, mais c'est de plus en plus
souvent en ligne.

Une étude a révélé qu'environ un tiers des adolescents, en particulier les


garçons, préféraient les conversations en ligne aux conversations en face à
face sur des sujets intimes comme l'amour, le sexe et les choses dont ils ont
honte, a dit M. Valkenburg. La technologie pourrait les encourager à
partager davantage et, en retour, à nouer des amitiés plus solides dans la
vie réelle, a-t-elle dit.

Il y a aussi des " preuves constantes " que l'utilisation compulsive d'Internet
- l'incapacité de réduire le temps passé en ligne ou les activités techniques
qui remplacent les activités de la vie réelle - est nuisible à l'estime de soi,
ont-ils écrit.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 26
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE 2 : TERMINOLOGIES

I- PROTOCOLES
Article principal : Suite de protocole Internet

Au fur et à mesure que les données utilisateur sont traitées par la pile
de protocoles, chaque couche ajoute une encapsulation à l'hô te émetteur.
Les données sont transmises "sur le fil" au niveau de la liaison, de gauche à
droite. La procédure d'encapsulation de la pile est inversée par l'hô te de
réception. Les relais intermédiaires enlèvent et ajoutent une nouvelle
encapsulation de liaison pour la retransmission, et inspectent la couche IP à
des fins de routage.

L'infrastructure de communication de l'Internet se compose de ses


composants matériels et d'un système de couches logicielles qui contrô lent
divers aspects de l'architecture. Bien que le matériel puisse souvent être
utilisé pour soutenir d'autres systèmes logiciels, c'est la conception et le
processus rigoureux de normalisation de l'architecture logicielle qui
caractérisent l'Internet et constituent le fondement de son évolutivité et de
son succès. La responsabilité de la conception architecturale des systèmes
logiciels Internet a été déléguée à l'Internet Engineering Task Force (IETF).
L'IETF mène des groupes de travail normatifs, ouverts à tous, sur les
différents aspects de l'architecture Internet. Les discussions qui en
résultent et les normes finales sont publiées dans une série de publications,
chacune intitulée Request for Comments (RFC), disponible gratuitement sur
le site web de l'IETF. Les principales méthodes de mise en réseau qui
permettent l'Internet sont contenues dans des RFC spécialement désignés
qui constituent les normes Internet. D'autres documents moins rigoureux
sont simplement informatifs, expérimentaux ou historiques, ou

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 27
« L’Internet en Entreprise »

documentent les meilleures pratiques actuelles (BCP) dans la mise en


œuvre des technologies Internet.

Les normes Internet décrivent un cadre connu sous le nom de suite de


protocoles Internet. Il s'agit d'une architecture modèle qui divise les
méthodes en un système de protocoles en couches (RFC 1122, RFC 1123).
Les couches correspondent à l'environnement ou au périmètre dans lequel
leurs services opèrent. En haut se trouve la couche d'application, l'espace
pour les méthodes de mise en réseau spécifiques à l'application utilisées
dans les applications logicielles, par exemple, un programme de navigation
Web. En dessous de cette couche supérieure, la couche transport connecte
les applications sur différents hô tes via le réseau (par exemple, le modèle
client-serveur) avec les méthodes d'échange de données appropriées.
Derrière ces couches se cachent les technologies de réseautage de base, qui
se composent de deux couches. La couche Internet permet aux ordinateurs
de s'identifier et de se localiser mutuellement via des adresses IP (Internet
Protocol) et de se connecter les uns aux autres via des réseaux
intermédiaires (de transit). Enfin, au bas de l'architecture, il y a une couche
logicielle, la couche de liaison, qui assure la connectivité entre les hô tes sur
la même liaison de réseau local, comme un réseau local (LAN) ou une
connexion commutée. Le modèle, également connu sous le nom de TCP/IP,
est conçu pour être indépendant du matériel sousjacent, dont le modèle ne
s'occupe donc pas en détail. D'autres modèles ont été développés, comme le
modèle d'interconnexion des systèmes ouverts (OSI), mais ils ne sont pas
compatibles dans les détails de description ou de mise en œuvre ; il existe
de nombreuses similitudes et les protocoles TCP/IP sont généralement
inclus dans la discussion des réseaux OSI.

L'élément le plus important du modèle Internet est le protocole


Internet (IP), qui fournit des systèmes d'adressage (adresses IP) pour les
ordinateurs sur Internet. L'IP permet l'interconnexion et, par essence,
établit l'Internet luimême. IP Version 4 (IPv4) est la version initiale utilisée
sur la première génération de l'Internet d'aujourd'hui et est toujours en
usage dominant. Il a été conçu pour traiter jusqu'à ~4,3 milliards (109)
d'hô tes Internet. Cependant, la croissance explosive de l'Internet a conduit
à l'épuisement des adresses IPv4, qui est entré dans sa phase finale en
2011, lorsque le pool d'adresses globales a été épuisé. Une nouvelle version
de protocole, IPv6, a été mise au point au milieu des années 1990, qui offre

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 28
« L’Internet en Entreprise »

des capacités d'adressage beaucoup plus grandes et un routage plus efficace


du trafic Internet. IPv6 est actuellement en plein déploiement dans le
monde entier, depuis que les registres d'adresses Internet (RIR) ont
commencé à inciter tous les gestionnaires de ressources à planifier une
adoption et une conversion rapides.

IPv6 n'est pas interopérable avec IPv4. Essentiellement, il établit une


version parallèle de l'Internet qui n'est pas directement accessible avec le
logiciel IPv4. Cela signifie que des mises à niveau logicielles ou des fonctions
de traduction sont nécessaires pour les périphériques réseau qui doivent
communiquer sur les deux réseaux. La plupart des systèmes d'exploitation
informatiques modernes prennent déjà en charge les deux versions du
protocole Internet. Toutefois, les infrastructures de réseau accusent encore
un retard dans ce développement. Outre l'ensemble complexe de
connexions physiques qui constituent son infrastructure, Internet est
facilité par des contrats commerciaux bilatéraux ou multilatéraux (p. ex.,
accords d'échange de trafic) et par des spécifications techniques ou des
protocoles qui décrivent comment échanger des données sur le réseau. En
effet, l'Internet est défini par ses politiques d'interconnexion et de routage.

II- ROUTAGE

Le routage des paquets Internet s'effectue entre différents niveaux de


fournisseurs de services Internet.

Les fournisseurs d'accès Internet relient les clients (qui se trouvent


au "bas" de la hiérarchie de routage) aux clients d'autres FAI. Au "sommet"
de la hiérarchie d'acheminement se trouvent une dizaine de réseaux de
niveau 1, de grandes entreprises de télécommunications qui échangent du

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 29
« L’Internet en Entreprise »

trafic directement "à travers" tous les autres réseaux de niveau 1 via des
accords de peering non payés. Les réseaux de niveau 2 achètent le transit
Internet à d'autres fournisseurs de services Internet pour atteindre au
moins certaines parties sur l'Internet mondial, bien qu'ils puissent aussi se
livrer à l'échange de trafic non rémunéré (en particulier pour des
partenaires locaux de taille similaire). Les
FAI peuvent faire appel à un seul fournisseur "en amont" pour la
connectivité ou utiliser le multi hébergement pour se protéger contre les
problèmes de liaisons individuelles. Les points d'échange Internet créent
des connexions physiques entre plusieurs FAI, souvent hébergés dans des
bâ timents appartenant à des tiers indépendants.

Les ordinateurs et les routeurs utilisent des tables de routage pour


diriger les paquets IP entre les machines connectées localement. Les tables
peuvent être construites manuellement ou automatiquement via DHCP
pour un ordinateur individuel ou un protocole de routage pour les routeurs
eux-mêmes. Dans le cas d'une famille monoparentale, un itinéraire par
défaut pointe habituellement vers le haut en direction d'un fournisseur
d'accès Internet qui assure le transit. Les FAI de haut niveau utilisent le
Border Gateway Protocol pour trier les chemins d'accès à une gamme
donnée d'adresses IP à travers les connexions complexes de l'Internet
mondial.

Les établissements universitaires, les grandes entreprises, les


gouvernements et d'autres organisations peuvent jouer le même rô le que
les FSI, s'adonnant à l'échange de trafic et à l'achat de transit au nom de
leurs réseaux internes d'ordinateurs individuels. Les réseaux de recherche
tendent à s'interconnecter en grands sous-réseaux tels que GEANT,
GLORIAD, Internet2 et le réseau national de recherche et d'éducation du
Royaume-Uni, JANET. Celles-ci s'articulent à leur tour autour de réseaux
plus petits.

Tous les réseaux informatiques ne sont pas connectés à Internet. Par


exemple, certains sites Web classifiés des É tats-Unis ne sont accessibles
qu'à partir de réseaux sécurisés distincts.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 30
« L’Internet en Entreprise »

III- STRUCTURE GENERALE


La structure d'Internet et ses caractéristiques d'utilisation ont été
étudiées en profondeur. Il a été déterminé que la structure de routage
Internet IP et les liens hypertextes du World Wide Web sont des exemples
de réseaux sans échelle.

Beaucoup d'informaticiens décrivent l'Internet comme un " exemple


parfait d'un système à grande échelle, hautement sophistiqué, mais très
complexe ". L'Internet est hétérogène ; par exemple, les taux de transfert de
données et les caractéristiques physiques des connexions varient
considérablement. Internet présente des "phénomènes émergents" qui
dépendent de son organisation à grande échelle. Par exemple, les taux de
transfert de données montrent une autosimilarité temporelle. Les principes
des méthodes de routage et d'adressage du trafic sur Internet remontent
aux années 1960, lorsque l'ampleur et la popularité du réseau ne pouvaient
être anticipées. Ainsi, la possibilité de développer des structures
alternatives est étudiée. La structure de l'Internet s'est révélée très robuste
face aux défaillances aléatoires et très vulnérable aux attaques de haut
niveau.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 31
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE II : LES USAGES MODERNES DE L’INTERNET

L'Internet permet une plus grande flexibilité en termes d'horaires de


travail et de localisation, en particulier avec la généralisation des
connexions à haut débit sans compteur. Il est possible d'accéder à l'Internet
presque n'importe où par de nombreux moyens, y compris par le biais
d'appareils Internet mobiles. Les téléphones mobiles, les cartes de données,
les consoles de jeux portables et les routeurs cellulaires permettent aux
utilisateurs de se connecter à Internet sans fil. Dans les limites imposées par
les petits écrans et autres installations limitées de ces appareils de poche,
les services de l'Internet, y compris le courrier électronique et le Web,
peuvent être disponibles. Les fournisseurs de services peuvent restreindre
les services offerts et les frais de données mobiles peuvent être
considérablement plus élevés que ceux des autres méthodes d'accès.

Du matériel éducatif à tous les niveaux, du préscolaire au


postdoctoral, est disponible sur les sites Web. Les exemples vont des
CBeebies, en passant par les guides de révision pour les écoles et les lycées
et les universités virtuelles, jusqu'à l'accès à la littérature savante de haut
niveau en passant par Google Scholar. Qu'il s'agisse d'enseignement à
distance, d'aide aux devoirs ou à d'autres tâ ches, d'auto-apprentissage, de
perte de temps libre ou simplement de recherche plus détaillée sur un fait
intéressant, il n'a jamais été aussi facile pour les gens d'accéder à des
informations éducatives à tous les niveaux et de partout. L'Internet en
général et le World Wide Web en particulier sont d'importants catalyseurs
de l'éducation formelle et informelle.

Le faible coû t et le partage quasi instantané des idées, des


connaissances et des compétences ont considérablement facilité le travail
collaboratif, à l'aide de logiciels collaboratifs. Non seulement un groupe
peut communiquer et partager des idées à peu de frais, mais la grande
portée d'Internet permet à ces groupes de se former plus facilement. Un
exemple de cela est le mouvement du logiciel libre, qui a produit, entre
autres, Linux, Mozilla Firefox et OpenOffice.org. Le clavardage sur Internet,
qu'il s'agisse d'un salon de clavardage IRC, d'un système de messagerie
instantanée ou d'un site Web de réseautage social, permet aux collègues de
rester en contact d'une façon très pratique tout en travaillant devant leur
ordinateur durant la journée. Les messages peuvent être échangés encore

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 32
« L’Internet en Entreprise »

plus rapidement et plus facilement que par courriel. Ces systèmes peuvent
permettre l'échange de fichiers, le partage de dessins et d'images ou le
contact vocal et vidéo entre les membres de l'équipe.

Les systèmes de gestion de contenu permettent aux équipes


collaboratrices de travailler simultanément sur des ensembles de
documents partagés sans détruire accidentellement le travail des autres
équipes. Les équipes d'affaires et de projet peuvent partager des
calendriers ainsi que des documents et d'autres informations. Une telle
collaboration se produit dans une grande variété de domaines, y compris la
recherche scientifique, le développement de logiciels, la planification de
conférences, l'activisme politique et la création littéraire. La collaboration
sociale et politique se généralise également à mesure que l'accès à Internet
et les connaissances en informatique se répandent.

Internet permet aux utilisateurs d'ordinateurs d'accéder facilement à


distance à d'autres ordinateurs et magasins d'information, où qu'ils se
trouvent. Ils peuvent le faire avec ou sans sécurité informatique, c'est-à -dire
avec des technologies d'authentification et de cryptage, selon les besoins.
Cela encourage de nouvelles façons de travailler à domicile, la collaboration
et le partage d'information dans de nombreuses industries. Un comptable à
domicile peut auditer les livres d'une entreprise basée dans un autre pays,
sur un serveur situé dans un pays tiers et maintenu à distance par des
informaticiens dans un quatrième pays. Ces comptes auraient pu être créés
par des comptables à domicile, dans d'autres endroits éloignés, à partir
d'informations qui leur ont été envoyées par courriel depuis des bureaux du
monde entier. Certaines de ces choses étaient possibles avant l'utilisation
généralisée d'Internet, mais le coû t des lignes louées privées aurait rendu
beaucoup d'entre elles infaisables dans la pratique. Un employé de bureau
loin de son bureau, peut-être à l'autre bout du monde, en voyage d'affaires
ou en vacances, peut accéder à ses courriels, accéder à ses données à l'aide
de l'informatique en nuage, ou ouvrir une session de bureau à distance sur
son PC de bureau en utilisant une connexion VPN (Virtual Private Network)
sécurisée sur Internet. Cela peut donner au travailleur un accès complet à
tous ses dossiers et données habituels, y compris ses courriels et autres
applications, lorsqu'il est à l'extérieur du bureau. Les administrateurs de
systèmes l'appellent le cauchemar privé virtuel[39] parce qu'il étend le

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 33
« L’Internet en Entreprise »

périmètre de sécurité d'un réseau d'entreprise à des endroits éloignés et au


domicile de ses employés.

CHAPITRE III : SERVICES D'INTERNET

I- World Wide Web


Beaucoup de gens utilisent les termes Internet et World Wide Web, ou
seulement le Web, de façon interchangeable, mais les deux termes ne sont
pas synonymes. Le World Wide Web est un ensemble mondial de
documents, d'images et d'autres ressources, reliés logiquement par des
hyperliens et référencés par des Uniform Resource Identifiers (URIs). Les
URI identifient symboliquement les services, serveurs et autres bases de
données, ainsi que les documents et ressources qu'ils peuvent fournir. Le
protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) est le principal protocole
d'accès du World Wide Web, mais il n'est que l'un des centaines de
protocoles de communication utilisés sur Internet. Les services Web
utilisent également HTTP pour permettre aux systèmes logiciels de
communiquer afin de partager et d'échanger des logiques et des données
commerciales.

Les logiciels de navigation sur le Web, tels que Microsoft Internet Explorer,
Mozilla Firefox, Opera, Apple's Safari et Google Chrome, permettent aux
utilisateurs de naviguer d'une page Web à l'autre via des hyperliens
intégrés dans les documents. Ces documents peuvent également contenir
toute combinaison de données informatiques, y compris des graphiques,
des sons, des textes, des vidéos, des contenus multimédias et interactifs qui
s'exécutent pendant que l'utilisateur interagit avec la page. Les logiciels
cô té client peuvent inclure des animations, des jeux, des applications
bureautiques et des démonstrations scientifiques. Grâ ce à la recherche par
mots-clés sur Internet à l'aide de moteurs de recherche comme Yahoo ! et
Google, les utilisateurs du monde entier ont un accès facile et instantané à
une quantité vaste et diversifiée d'informations en ligne. Comparé aux
médias imprimés, aux livres, aux encyclopédies et aux bibliothèques
traditionnelles, le World Wide Web a permis la décentralisation de
l'information à grande échelle.

Le Web a également permis à des particuliers et à des organisations de


publier des idées et de l'information à un large public potentiel en ligne à un

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 34
« L’Internet en Entreprise »

coû t et dans des délais considérablement réduits. La publication d'une page


Web, d'un blog ou la création d'un site Web implique peu de frais initiaux et
de nombreux services gratuits sont disponibles. La publication et la
maintenance de grands sites Web professionnels avec des informations
attrayantes, diversifiées et à jour restent toutefois une proposition difficile
et coû teuse. De nombreuses personnes et certaines entreprises et certains
groupes utilisent des journaux intimes ou des blogues sur le Web, qui sont
largement utilisés comme journaux intimes en ligne faciles à mettre à jour.
Certains organismes commerciaux encouragent le personnel à
communiquer des conseils dans leur domaine de spécialisation dans
l'espoir que les visiteurs seront impressionnés par les connaissances
spécialisées et l'information gratuite, et qu'ils seront ainsi attirés par la
société. Un exemple de cette pratique est Microsoft, dont les développeurs
de produits publient leurs blogs personnels afin de piquer l'intérêt du
public pour leur travail. Les collections de pages Web personnelles publiées
par de grands fournisseurs de services demeurent populaires et sont
devenues de plus en plus sophistiquées. Alors que des opérations comme
Angelfire et GeoCities existent depuis les débuts du Web, les nouvelles
offres de Facebook et Twitter, par exemple, sont actuellement très suivies.
Ces opérations se présentent souvent comme des services de réseaux
sociaux plutô t que comme de simples hébergeurs de pages Web.

La publicité sur les pages Web populaires peut être lucrative, et le


commerce électronique ou la vente de produits et services directement sur
le Web continue de croître.

Lorsque le Web a commencé dans les années 1990, une page Web type était
stockée sous sa forme complète sur un serveur Web, formatée en HTML,
prête à être envoyée au navigateur de l'utilisateur en réponse à une
demande. Au fil du temps, le processus de création et de diffusion de pages
Web est devenu plus automatisé et plus dynamique. Les sites Web sont
souvent créés à l'aide de logiciels de gestion de contenu ou de wiki avec, au
départ, très peu de contenu. Les contributeurs à ces systèmes, qui peuvent
être des employés rémunérés, des membres d'un club ou d'une autre
organisation ou des membres du public, remplissent les bases de données
sous-jacentes avec du contenu en utilisant des pages d'édition conçues à
cette fin, tandis que les visiteurs occasionnels voient et lisent ce contenu
dans sa forme HTML finale. Il peut y avoir ou non des systèmes de

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 35
« L’Internet en Entreprise »

rédaction, d'approbation et de sécurité intégrés dans le processus de saisie


du nouveau contenu et de sa mise à disposition des visiteurs cibles.

II- Communication
Le courrier électronique est un important service de communication
disponible sur Internet. Le concept de l'envoi de messages texte
électroniques entre les parties d'une manière analogue à l'envoi de lettres
ou de notes de service est antérieur à la création de l'Internet. Les photos,
documents et autres fichiers sont envoyés sous forme de pièces jointes à un
courriel. Les courriels peuvent être envoyés à plusieurs adresses de
courriel.

La téléphonie sur Internet est un autre service de communication commun


rendu possible par la création d'Internet. VoIP est l'abréviation de Voice-
over Internet Protocol, qui désigne le protocole qui sous-tend toute
communication Internet. L'idée a vu le jour au début des années 1990 avec
des applications vocales de type walkie-talkie pour ordinateurs personnels.
Ces dernières années, de nombreux systèmes VoIP sont devenus aussi
faciles à utiliser et aussi pratiques qu'un téléphone normal. L'avantage est
que, comme l'Internet achemine le trafic vocal, la VoIP peut être gratuite ou
coû ter beaucoup moins cher qu'un appel téléphonique traditionnel, surtout
sur de longues distances et surtout pour ceux qui ont une connexion
Internet permanente comme le câ ble ou l'ADSL. La VoIP est en voie de
devenir une solution de rechange concurrentielle au service téléphonique
traditionnel. L'interopérabilité entre les différents fournisseurs s'est
améliorée et la possibilité d'appeler ou de recevoir un appel d'un téléphone
traditionnel est disponible. Des adaptateurs de réseau VoIP simples et peu
coû teux sont disponibles qui éliminent le besoin d'un ordinateur personnel.

La qualité de la voix peut encore varier d'un appel à l'autre, mais elle est
souvent égale et peut même dépasser celle des appels traditionnels. Les
problèmes qui subsistent pour la VoIP comprennent la numérotation des
numéros de téléphone d'urgence et la fiabilité. À l'heure actuelle, quelques
fournisseurs de services VoIP offrent un service d'urgence, mais il n'est pas
disponible partout. Les téléphones traditionnels sont alimentés par ligne et
fonctionnent en cas de panne de courant ; la VoIP ne le fait pas sans une
source d'alimentation de secours pour l'équipement téléphonique et les
dispositifs d'accès Internet. La VoIP est également devenue de plus en plus

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 36
« L’Internet en Entreprise »

populaire pour les applications de jeu, en tant que forme de communication


entre les joueurs.
Les clients VoIP les plus populaires pour les jeux vidéo sont Ventrilo et
Teamspeak. Wii, PlayStation 3 et Xbox 360 offrent également des fonctions
de chat VoIP.

III- Transfert de données


Le partage de fichiers est un exemple de transfert de grandes quantités de
données sur Internet. Un fichier informatique peut être envoyé par courriel
aux clients, collègues et amis en pièce jointe. Il peut être téléchargé sur un
site Web ou un serveur FTP pour un téléchargement facile par d'autres. Il
peut être placé dans un "emplacement partagé" ou sur un serveur de
fichiers pour une utilisation instantanée par les collègues. La charge de
téléchargements en masse pour de nombreux utilisateurs peut être facilitée
par l'utilisation de serveurs "miroirs" ou de réseaux peer-to-peer. Dans tous
ces cas, l'accès au fichier peut être contrô lé par authentification de
l'utilisateur, le transit du fichier sur Internet peut être masqué par cryptage
et l'argent peut changer de mains pour accéder au fichier. Le prix peut être
payé par l'imputation à distance de fonds provenant, par exemple, d'une
carte de crédit dont les données sont également transmises - généralement
entièrement cryptées - sur Internet. L'origine et l'authenticité du fichier
reçu peuvent être vérifiées par des signatures numériques ou par MD5 ou
d'autres résumés de messages. Ces caractéristiques simples de l'Internet, à
l'échelle mondiale, modifient la production, la vente et la distribution de
tout ce qui peut être réduit à un fichier informatique pour transmission.
Cela comprend toutes sortes de publications imprimées, de produits
logiciels, de nouvelles, de musique, de films, de vidéos, de photographies, de
graphiques et d'autres arts. Cette situation a entraîné des bouleversements
sismiques dans chacune des industries existantes qui contrô laient
auparavant la production et la distribution de ces produits.

Le streaming média est la diffusion en temps réel de médias numériques


pour la consommation immédiate ou le plaisir des utilisateurs finaux. De
nombreux radiodiffuseurs et télédiffuseurs fournissent des flux Internet de
leurs productions audio et vidéo en direct. Ils peuvent également permettre
la visualisation ou l'écoute en différé, comme les fonctions Aperçu, Clips
classiques et Réécouter. Ces fournisseurs ont été rejoints par toute une

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 37
« L’Internet en Entreprise »

série de "radiodiffuseurs" de l'Internet pur qui n'ont jamais eu de licences


d'antenne. Cela signifie qu'un appareil connecté à Internet, tel qu'un
ordinateur ou quelque chose de plus spécifique, peut être utilisé pour
accéder aux médias en ligne de la même manière qu'auparavant,
uniquement avec un récepteur de télévision ou de radio. L'éventail des
types de contenus disponibles est beaucoup plus large, allant des webcasts
techniques spécialisés aux services multimédias populaires à la demande.
Le podcasting est une variante de ce thème, où - généralement audio - le
matériel est téléchargé et lu sur un ordinateur ou transféré sur un lecteur
multimédia portable pour être écouté en déplacement. Ces techniques
utilisant un équipement simple permettent à quiconque, avec peu de
censure ou de contrô le des licences, de diffuser du matériel audiovisuel
dans le monde entier.

Le streaming de médias numériques augmente la demande de bande


passante du réseau. Par exemple, la qualité d'image standard nécessite une
vitesse de liaison de 1 Mbit/s en SD 480p, la qualité HD 720p nécessite 2,5
Mbit/s et la qualité HDX haut de gamme nécessite 4,5 Mbit/s en 1080p.

Les webcams sont une extension peu coû teuse de ce phénomène. Alors que
certaines webcams peuvent donner des images vidéo à plein débit, l'image
est généralement petite ou se met à jour lentement. Les internautes peuvent
observer les animaux autour d'une mare africaine, les navires dans le canal
de Panama, la circulation sur un rond-point local ou surveiller leurs propres
locaux, en direct et en temps réel. Les salles de vidéoclavardage et de
vidéoconférence sont également populaires, les webcams personnelles
pouvant être utilisées à de nombreuses fins, avec ou sans son
bidirectionnel. YouTube a été fondé le 15 février 2005 et est aujourd'hui le
premier site web de streaming vidéo gratuit avec un grand nombre
d'utilisateurs. Il utilise un lecteur Web flash pour diffuser en continu et
afficher les fichiers vidéo. Les utilisateurs enregistrés peuvent télécharger
un nombre illimité de vidéos et créer leur propre profil personnel. YouTube
affirme que ses utilisateurs regardent des centaines de millions de vidéos et
en téléchargent des centaines de milliers chaque jour.

Troisième partie : CRITIQUES ET SUGGESTIONS

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 38
« L’Internet en Entreprise »

Troisième partie
CRITIQUES
ET
SUGGESTIONS

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 39
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE 1 : CRITIQUES

A la fin de ce stage, nous avons noté quelques défaillances qui


ralentissent les activités du Cabinet.

 L’étroitesse du local servant de bureaux ;

 Le nombre insuffisant de commerciaux ;

 Le peu de moyens accordés aux commerciaux ;

 L’insuffisance des actions de fidélisation ;

 Les moyens de communication pas adéquats.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 40
« L’Internet en Entreprise »

CHAPITRE 2 : SUGGESTIONS

Au regard des insuffisances constatées, DESFORGES CONSULTING


INTERNATIONAL devrait fournir beaucoup d’efforts pour y remédier
définitivement afin d’être plus compétitive.

 Recruter de nouveaux commerciaux pour renforcer l’équipe


commerciale ;
 Mettre en place une véritable stratégie de fidélisation à travers les
actions suivantes :
- accorder des remises aux clients les plus réguliers (15 à 20%) ;
- proposer des cartes de fidélité ;

 Mettre en place un plan de communication pour faire connaître


davantage le Cabinet.
 Améliorer les moyens de communication : dotation des commerciaux
en frais de communication ;

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 41
« L’Internet en Entreprise »

CONCLUSION

Au terme de ce stage au DESFORGES CONSULTING INTERNATIONAL,


nous sommes ravis de ce que nous nous sommes enrichis dans cet
environnement professionnel assez chaleureux et instructif.
DESFORGES est une entreprise très dynamique avec d’excellentes
perspectives de développement avec des services adaptés aux clients et aux
évolutions de l'environnement.
Notre expérience, dont la qualité a été améliorée grâ ce à l’expertise des
formateurs nous a fait acquérir le savoir-faire et le savoir-être. La pratique
de l'entreprise et de ses clients nous a permis de comprendre que ces
derniers sont au cœur de la survie de l’entreprise.
DESFORGES CONSULTING INTERNATIONAL fait beaucoup d’efforts
pour avoir de bonnes relations avec sa clientèle. Cependant, nous
souhaitons qu’elle prenne en compte nos différentes critiques et
suggestions afin d’améliorer ses services pour une meilleure promotion de
ses activités et une meilleure satisfaction des clients.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 42
« L’Internet en Entreprise »

ANNEXES

ANNEXE 1 : ORGANIGRAMME DE DESFORGES

ANNEXE 2 : PROSPECTUS

ANNEXE 3 : FICHE DE PROSPECTION

ANNEXE 4 : ORGANISATION D'EVENEMENT

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 43
« L’Internet en Entreprise »

ANNEXE 1 : ORGANIGRAMME DE DESFORGES

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 44
« L’Internet en Entreprise »

ANNEXE 2 : PROSPECTUS

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 45
« L’Internet en Entreprise »

ANNEXE 3 : FICHE DE PROSPECTION

Personne
Ordre Entreprise Fonction Contacts Zone Observations
rencontrée
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 46
« L’Internet en Entreprise »

ANNEXE 4 : ORGANISATION D'EVENEMENT

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 47
« L’Internet en Entreprise »

BIBLIOGRAPHIE

• MANSILLON G. ; RIVIERE M. ; HANK J. ; COUDERC J.P. ; DUBOIN J. ; Action
Commerciale Mercatique ; Foucher, 1996

• PIHIER S. ; CLAIR J. ; Le Marketing ; Nathan ; 2005.

M. KONAN KOUASSI AKPOYA WILFRIED


BTS Réseaux Informatiques et Télécommunications 48