Vous êtes sur la page 1sur 4

Corrigé TD Echanges extérieurs

Exercice 1 A quelle rubrique de la balance du paiement appartient chacune des opérations suivantes :
Balance des invisibles
Balance Balance des
Opérations commercial Services Revenus Transferts capitaux
courants
Vente de phosphate à un autre pays •
Emprunt auprès d’une institution financière internationale •
Séjour touristique d’étrangers dans la nation •
Achats de machines par des E/ses nationales à l’étranger •
Prise de participation majoritaire d’une entreprise étrangère •
dans le capital d’une société nationale
Réparation d’un avion appartenant à une compagnie •
nationale par un ingénieur étranger
Paiement d’intérêts par la nation à l’étranger •
Envoi d’économie sur salaire au pays par des nationaux •
résident à l’étranger
Achat d’un petit nombre d’actions par un ménage étranger à •
la bourse national
Transport de marchandises par une compagnie nationale au •
profit d’un pays étranger.
Exercice 2
Le déficit du compte des transactions courantes au Maroc pourrait s'élever à 75 milliards de DH en 2012
Soldes des comptes extérieurs du Maroc (en milliards DH)

T.A.F
1. Lisez la donnée en gras soulignée ;
24,6% est le taux de variation de solde du compte des biens (-157 en 2011et -126 en 2010) :cad le déficit
de la balance commerciale en 2011 s’est aggravé de 24,6% en 2011 par rapport à 2010.
2. Calculez :
a. Les données manquantes ;
Solde du compte transactions courantes en 2011 : - 64 et la variation en % : + 88,23%
b. Le taux de couverture en 2011 sachant que la valeur des importations des biens en 2011 s’élève à 331 milliards DH ;
• Solde commercial = -157milliards de dH
Solde commercial = X-M
Solde commercial= X – 331= -157 d’où X= -157 +331 = 174 milliards de DH
• Le taux de couverture = X/M% = 174/331% = 52,57%
3. Expliquez l’évolution du solde du compte courant en 2011 par rapport à 2010 ;
On constate une aggravation du solde du déficit des comptes courants en 2011 par rapport à 2010 (soit un creusement de déficit
de 88,23%) ce qui est expliqué par une évolution croissante de déficit de la balance commerciale 24,6% suivie par la croissance
de déficit des revenus de 30,7%)
4. Déterminez l’équation de la droite d’ajustement linéaire y = ax+b selon la méthode des moindres carrés (Méthode
développée), sachant que : xi = les années ; yi = solde des revenus ; y = -11,5 ; Σxiyi = -135 et Σxi² = 30
Années (Xi) Solde des Revenus (Yi)
1 :2008 • 4
2 :2009 • 12
3 :2010 • 13
4 :2011 • 17
∑= 10 ∑= -46
ȳ= - 46 / 4 = - 11,5 x=10/4 = 2,5
a = Σxiyi - N x ȳ/ Σxi² - Nx2 = -135 – (4*2,5*-11,5)/30-(4*6,25)
a= - 4
b= ȳ - ax =-11,5 – (-4*2,5)
b= -1,5
Donc l’équation de la droite d’ajustement est : y= -4 x – 1,5
5. Interprétez la tendance d’évolution du solde des revenus selon le signe de a de l’équation trouvée.
En général :
• si a est positif on dit que les deux variables évoluent proportionnellement dans le même sens cad les yi augmentent de a
lorsque les xi augmentenet et les yi diminuent de a lorsque les xi diminuent ;
• Si a est négatif on dit que les deux variables évoluent proportionnellement dans le sens inverse ou opposé cad les yi
augmentent de a lorsque les xi diminuent et les yi diminuent de a lorsque les xi augmentent.
Interprétation :
a est négatif (-4) donc les variables évoluent dans un sens opposé cad les années (xi) avancent et le solde
des revenus (yi) diminuent ou devient de plus en plus négatif
Exercice 3
Document 1 : Echanges extérieurs marocains en 2012
Les équilibres externes de l’économie nationale et les réserves du pays en devises sont de plus en plus sous pression. En fait, on
assiste cette année à une baisse aussi bien des transferts des marocains résidant à l’étranger, des recettes voyages, qu’à la régression
de la couverture des importations par les exportations et au ralentissement des investissements directs étrangers (IDE). Ainsi, au
cours de 2012, les exportations n’ont progressé que de 4,7% au moment où les importations ont évolué de 6,7% par rapport à l’année
passée.
L’une des explications du déficit commercial structurel tient toujours à la facture énergétique ainsi qu’à la perte chronique de la
compétitivité extérieure du pays.
Sources : L’Economiste du 19/12/2012 et Le Matin du Sahara du 18/12/2012 (texte adapté)
Le déficit commercial (biens) dépasse la valeur des exportations

Document 2 : Le développement de notre offre exportable s'impose


(...) Les accords de libre-échange (ALE) sont l’un des principaux points noirs du commerce extérieur marocain. Ces accords profitent
malheureusement plus aux autres pays signataires qu'au Maroc ; le Royaume importe toujours plus de ces pays qu'il en exporte.
L’inversement de la tendance ne peut se faire qu’à travers le développement d’une offre compétitive permettant non seulement de
satisfaire les besoins du marché domestique et par conséquent freiner les importations, mais aussi de stimuler les ventes sur les marchés
étrangers traditionnels et se positionner sur de nouveaux débouchés à fort potentiel. L’un des problèmes devant occuper une place
cruciale dans la stimulation d’une offre exportable à valeur ajoutée élevée est celui de la compétitivité des produits marocains. Cette
dernière est un élément qui ne peut s’acquérir qu’à travers une optimisation des coûts des facteurs de production et par la formation
d’une main-d’œuvre hautement qualifiée.
Source : Aufait du 11/12/2012 (texte adapté)
T.A.F
1. En vous référant au document 1 :
a. Calculez et lisez :
a1- l’indice d’évolution du solde commercial en 2012 (Base 100 en 2011) ;
Indice de solde commercial = Solde comm 2012/solde comm2011 *100
Indice de solde comm= -198 416/-182775 *100 = 108,56%
L’indice d’évolution du solde commercial est de 108,56% soit une aggravation du déficit commercial de 8,56% en 2012
par rapport 2011
a2- les termes de l’échange réels pour 2011;
TER 2011= Prix moyen de la tonne exportée X/prix moyen de la tonne importée %
Prix moyen de la tonne exportée = X/poids exporté= 174995/22624 *103= 7734,93dh /tonne
Prix moyen de la tonne importée = M/poids importé= 357770/43178*103 = 8285,93dh/tonne
TER 2011 = 7734,93/8285,93%= 93,35%
Lecture : Le prix moyen d’une tonne exportée par le Maroc en 2011 représente 93,35% du prix moyen de la tonne importée pendant la
même période
b. Relevez deux faiblesses du commerce extérieur marocain ;
• Une offre internationale de faible compétitivité (exportation moins compétitive)
• Des importations chères (facture énergétique)
c. Complétez ce tableau en mettant chacune des expressions en gras soulignée du document 1 dans la case appropriée.
Rubrique de la balance des paiements Expression soulignée
Balance commerciale Les exportations

Balance des invisibles Transferts des MRE

Compte du capital et d’opérations financières IDE

2. A partir du document 2 :
a. Relevez deux mesures pour améliorer la situation des échanges extérieurs marocains.
• Optimiser les coûts des facteurs de production
• La formation d’une main d’œuvre qualifiée
b. Montrez que l’insertion de l’économie marocaine dans l’économie mondiale lui est défavorable. (voir aussi document
1) (Deux éléments de réponse).
Le Maroc est bel et bien inséré dans l’économie mondiale malgré que cette insertion lui est défavorable pour deux
raison :
• La présence d’un déficit commercial structurel
• Le ralentissement des IDE
• La régression de la couverture des importations par les exportations
Exercice 4
Document 1: Commerce extérieur du Maroc
Un solde commercial positif n’a jamais été synonyme de bonne performance, de même qu’un déficit commercial n’équivaut pas toujours
à de mauvais résultats. Le premier critère d’analyse des échanges extérieurs d’un pays est sa part dans le commerce international, le
deuxième est le taux d’ouverture de son économie (la moyenne des importations et ses exportations rapportée au PIB) et le troisième est
le solde de sa balance commerciale par rapport au PIB.
L’analyse de la balance commerciale du Maroc permet de dégager les renseignements suivants :
• En termes d’importance, le pays demeure de taille très modeste dans le commerce international avec une part de 0,09% dans les
exportations mondiales, le classant parmi les pays à faible niveau d’échanges internationaux ;
• L’économie marocaine est de plus en plus tournée vers l’extérieur avec un taux d’ouverture en constante progression ;
• Le solde des échanges de biens et structurellement déficitaire et en détérioration. Il s’explique d’abord par le manque de
compétitivité de l’économie marocaine. Mais au terme de l’année 2013, le déficit de la balance commerciale s’est allégé de 5,7
milliards de dhs. Les importations ont baissé en valeur, tandis que les exportations ont affiché une hausse de 6,7% hors phosphates.
Quelques indicateurs économiques du Maroc (en millions de dhs)
Année
2012 2013
Importations (de biens) 386 949 379 225
Exportations (des biens) 184 885 182 837
PIB 875 142
Source : www.oc.gov.ma, Le matin du Sahara du 20-11-2013 (teste adapté)
T.A.F
1. Sur la base du document 1 :
a. Caractérisez les échanges commerciaux du Maroc (trois caractéristiques)
• Une faible part du Maroc dans le commerce international (0,09%)
• L’économie marocaine est une économie ouverte (taux d’ouverture important)
• Le solde des échanges des biens (solde commercial) est déficitaire et en aggravation.

b. Expliquer l’évolution du solde commercial en 2013


En 2013 le solde commercial s’est allégé (le déficit a diminué de 5,7 milliards de dh) . Cette situation est due à une
croissance des exportations de 6,7% hors phosphates et une baisse des importations en valeur.
c. Complétez le tableau suivant :
Indicateurs
Résulta
commerciaux Formule Calcul justificatif Lecture
t
en 2013
X(FOB) – M (CAF) 182 837 – 379 225 196 389 Il s’agit d’un déficit commercial
Solde
commercial

X (FOB)/M (CAF) % 182 837/379225% 48,21% Les exportations en 2013 ne


Taux de couvrent que 48,21% des
couverture importations marocaines

𝑋+𝑀 182837 + 379225 32,11% Le Maroc est ouvert sur le RDM


Taux à concurrence de 32%
d’ouverture TO = 2
∗ 100 2 ∗ 100
𝑃𝐼𝐵
875142
Exercice6

A fin janvier 2015, la valeur des exportations a augmenté par rapport à fin janvier 2014 de 5,8% pour atteindre 15,7 milliards de dirhams après une
stagnation l’année précédente. Cette amélioration est à lier, particulièrement, à la hausse des exportations du secteur de l’automobile, ainsi que de celles
des secteurs du « textile et cuir » et de « l’agriculture et agroalimentaire ».
La valeur des importations (à fin janvier 2015) a reculé par rapport à l’année précédente de 14%.
T.A.F
1. Interpréter l’évolution du solde commercial entre Fin janvier 2014 et Fin janvier 2015. (0,5 Pt)
Le déficit commercial entre fin janvier 2014 et fin janvier 2015a connu un allégement de 5,3 milliards en
passant 16,8 milliards à 11,5 milliards
2. Expliquer cette évolution. (1Pt)
Cette évolution s’explique par une diminution des importations de 14% en 2015/2014 et une augmentation des
exportations ded 5,8%pour la même période (principalement les exportations des voitures, les exportations de
textile et celles des produits agricoles ou d’agroalimentaire)
3. Calculer la valeur des importations à fin janvier 2015. (1Pt)
Le solde commercial = X – M
-11,5 = 15,7 – M
M2015= 27,2 Milliards de dh
4. Déterminer l’équation de la droite d’ajustement linéaire y= ax+b selon la méthode des moindres carrés (méthode
développée) sachant que
xi : Janvier de chaque année yi : Le déficit commercial 𝑦 ̅= 14,16 ∑ 𝑥𝑖. 𝑦𝑖 = 209,4 ∑ 𝑥𝑖 2 = 55 (1,5Pt)
a= ∑ 𝑥𝑖. 𝑦𝑖 - Nx ̅ 𝑦 ̅/∑ 𝑥𝑖 2- N 𝑥2
a= - 0, 3
b= 𝑦̅ − 𝑎 x ̅
b= 15,06
L’équation de la droite d’ajustement :
Y= - 0,3 x + 15,06
Interpréter la tendance d’évolution du déficit commercial selon le signe de a. (0,5 Pt)

a (-0,3) est négatif cad le déficit commercial diminue (devient mois grave) lorsque les années avancent (les deux variables
évoluent dans le sens opposé.