Vous êtes sur la page 1sur 2

Familles et fanatiques se séparent sans se revoir,

Le mal du siècle : Et le confinement s’installe au Qatar


Coronavirus Il concerne le pauvre comme la superstar.

Alerte rouge dans les hôpitaux,


Devant la croissance rapide du taux
De belle nuit, De contamination en Espagne
Depuis Wuhan alors qu’il faisait minuit, Et de décès drastique en Grande-Bretagne.
Et que tout roulait comme une machine,
Une voix retentissait en chine : R4/ Que veux-tu coronavirus ?

R1/ Attention au coronavirus ! OMS donne les mesures de sauvetage :


Priorité donnée au dépistage,
Le prenant pour un médecin Lavage de mains jusqu’au village,
Prenant son pot de vin, Port de masque au visage.
En vain sa voix résonna ;
Puis il succomba au corona ! Pas de marche ni de balade
Car l’humanité est malade ;
De Wuhan, Restez tous à la maison,
Corona arrive à Taïwan ; Le covid-19 tue, c’est la raison !
Comme un aigle, il prit son envol
Visitant les pays comme un aérosol. R5/ Attention, lave-toi les mains !
Ne lui serre pas la main !
R1/ Attention au coronavirus !
Eh bien ! hier, c’est l’épidémie,
Peu à peu, un nouveau cas, Aujourd’hui, c’est la pandémie,
Partout, c’est le grand tracas ; Puis l’endémie comme le paludisme
De la Chine en Italie ; Qui tue les africains comme un cataclysme.
De la France en Somalie.
Même dans les EHPAD,
Des pleurs au Royaume-Uni, C’est une véritable noyade ;
Des gémissements aux États-Unis ; Jusqu’à quand, le monde va souffrir ?
Partout, de cas de mort, Pourquoi le Corona nous a tous fait avilir ?
Et personne n’est sans remords.
R5/ Attention, lave-toi les mains !
R2/ D’où sors-tu coronavirus ? Ne lui serre pas la main !

Les cris de détresse augmentent la tristesse, Les centres de réanimation sont vites saturés
Le stress envahit les cœurs en toute vitesse Les personnels soignants sont tous épuisés,
Aujourd’hui, un nouveau cas au Sri Lanka, Risquant leur vie, ils ont succombé,
Demain, un premier cas au Canada. Car corona n’a de choix, ni de pitié.

Dans l’espace Schengen, les frontières se ferment ; Pour eux, Français, Italiens et Espagnols,
Ports, aéroports et transports se vident, En haut des balcons comme des rossignols
Les Eglises ferment leurs portes jusqu’à Rome ; Chantent des airs de courage
C’est la plus grande peine de l’homme. En actes de bravoure et de sauvetage.

R3/ Où vas-tu coronavirus ? R6/ Hommage aux personnels soignants !


Tombés en guerriers vaillants !

De même que nos parents meurent,


Amis et amants se quittent sans au revoir,
1
Nos frères, sœurs, fils et filles succombent. Le coronavirus aussi vagabonde.
Et personne n’a été auprès d’eux, Le confinement devient compliqué au Gondwana
Pour compatir avec eux. Puisque l’estomac réclame un morceau d’ananas.

Ils sont morts sans jamais dire un dernier mot Oh !  relève-toi, mon Afrique!
Tellement qu’ils souffraient de terribles maux. Eh bien ma chère, Centrafrique !
Ils ont expiré en gardant leurs armes ; Est-il possible de faire la course au vaccin
Que la paix soit accordée à leurs âmes. Pendant que le nécessaire manque aux médecins ?

R7/ Oh ! victimes du plus long chemin de croix ! R10/ Que l’humanité se relève !
Que vos âmes se reposent dans la paix ! Que le monde redémarre !

On les a enterrés dans la fosse commune, Comment fera-t-on le dépistage,


Près de leur commune, Depuis la capitale jusqu’au village ;
Sans un dernier hommage. Jusqu’à quand arrêterons-nous de dire : aidez-nous ?
Ah ! c’est vraiment dommage. O Dieu ! Sauve-nous !

C’est bien jérémiade et odieux


De ne pas dire un dernier adieu Couvent Notre-Dame du Mont Carmel, 29 juin 2020.
Ni songer à faire un deuil
Frère Aristide-Marie TEGNOLOMA.
A celui qui a laissé son fauteuil.

R7/ Oh ! victimes du plus long chemin de croix !


Que vos âmes se reposent dans la paix !

Dans les laboratoires,


La mutation du virus donne à croire
Que la longue course au vaccin
Est encore bien loin de sa fin.

Les pharmacies abandonnent la nivaquine


Pour produire la chloroquine
Véritable sujet de polémique,
Eclatant comme une mimique.

R8/ En attendant, porte ton masque !


Que personne ne te démasque !

J’aime voir Macron porter le masque,


Tandis que Donald refuse le masque.
Le Pape François avec le Saint Sacrement,
Donne la bénédiction Urbi et Orbi manifestement.

Sur la Chine, Trump sonne sa trompète,


Xi Jinping se défend dans la tempête,
C’est la guerre verbale des politiques
Pour des intérêts économiques.

R9/ Corona a surpris le monde !


Corona a défié les hommes !

Oh ! même dans les pays du tiers-monde,