Vous êtes sur la page 1sur 7

Cannabis : The

Philosopher’s Stone
Part 1 : The Knights Templar
and Cannabis

Cannabis : La Pierre
Philosophale
Partie 1 : Les Chevaliers Templiers et le Cannabis
L’Or vert : l'Arbre de Vie, la Marijuana dans la Magie et la Religion

 Par Chris Bennett, Lynn Osburn et Judy Osburn

Traduction française par Fr. A.T.A. 11. Juillet / July 2015

(publié par accès illimité : openi420@juno.com )

 
CONTENU
1. Les Chevaliers Templiers et le Cannabis
2. Les Alchimistes Soufis et le mythe du Graal
3. L'alchimiste moine François Rabelais
4. Les Alchimistes Médiévaux et le Cannabis
5. Le Club de Haschisch
 

Les Chevaliers Templiers et le Cannabis


Les informations alchimiques à propos de l’utilisation du cannabis ont été réintroduites
en Europe après l'Âge Sombre / Dark Ages, lorsque l'Ordre des Templiers, fondé par
Hugh de Payns ("des païens") vers le début du XIIe siècle, s'est impliqué dans un
commerce de biens et de la connaissance de l’ingestion du haschich des Isma'ilis (qui
appartiennent, proviens de la branche Chiite / Shî'ites de l'Islam). Cette connaissance a
été transmise d'adeptes orientales et ésotériquements transmises par les alchimistes
médiévaux, Rose-Croix / Rosicricians [1] et plus tard pour les plus influents occultistes
de la fin du XIXe et début du XXe siècle.
La Franc-Maçonnerie moderne dit aussi provenir de l'ancienne connaissance des
Templiers, qui à son tour provient de sources Arabes. "Sufi ism", a déclaré Sir Richard
Burton, a été "le parent de l'Est de la Franc-Maçonnerie". Toutefois, la Franc-
Maçonnerie moderne, est la religion de l'homme d'affaires et du banquier [2], pour la
plupart ils pratiquent des rituels vides dont le sens a été oublié depuis longtemps. Mais
certains maçons mystiques comme Gerard de Nerval, un des membres du célèbre Club
des Haschischins, étaient bien au courant de cette origine Arabe pour la Franc-
Maçonnerie moderne. Nerval a commenté à ce sujet dans l'un de ses livres, beaucoup à
l'horreur de nombreux Francs-Maçons de l'époque. Nerval a publié un mémoire de 700
pages, du Voyage en Orient et a publié des informations considérées comme sacrées
par les Francs-Maçons concernant le maître bâtisseur Hiram, qui est une part pivot de
leurs rituels secrets. Comme les auteurs de 'The Temple and the Lodge' ont commenté :
Nerval récita non seulement le récit de base. Il a également divulgué — pour la
première fois, à notre connaissance, un écheveau de traditions mystiques sinistres,
associées à la franc-maçonnerie de Hiram, historique et généalogique. Ce qui est
particulièrement curieux, c'est que Nerval ne fait aucune mention de la franc-
maçonnerie que ce soit. Prétendant que son récit est une espèce de "folk-tale" régional ,
jamais connu dans l'Ouest avant, il prétend l'avoir entendu récité oralement par un
raconteur Persan, dans une maison-café de Constantinople.
Idries Shaw, le Grand Sheik des Soufis et historien de leur foi, a commenté sur la
connexion entre les Templiers et les Soufis :

Que les Templiers pensaient en termes Soufis, du Temple de Salomon à Jérusalem et


non son bâtiment, est fortement suggéré par un fait important. Les Églises et "Temple"
qu'ils ont construits, tels que celui de Londres, ont été modélisées sur le Temple
constaté par les croisés, pas sur n'importe quel bâtiment antérieur. Ce Temple n’était
nul autre que le dôme octogonal de la Roche, construit au VIIe siècle sur une
conception mathématique soufie et restaurée en 913. La légende soufie de l'édifice des
accords de Temple avec la prétendue version maçonnique. À titre d'exemple, on peut
noter que le "Salomon" des constructeurs soufis n'est pas le Roi Solomon, mais le soufi
"Roi" Maaruf Karkhi (mort en 815), disciple de David ("Daud of Tai", mort en 781) et
donc par extension, considéré comme le fils de David et référencée énigmatiquement
comme Salomon — qui était le fils de David. Le grand Meurtre commémoré par les
constructeurs Soufis n'est pas celui de la personne (Hiram), censée avoir été tuée par la
tradition maçonnique. Le martyr des bâtisseurs Soufis est Mansur El-Hallaj (858-922),
juridiquement assassiné à cause du secret Soufi, dont il a parlé d'une manière qui ne
pouvait pas être comprise et donc a été démembrée comme un hérétique.' — Idries
Shaw, 'The Sufis'
Mansour El Hallaj, un ardent défenseur de l'intoxication comme moyen d'extase
spirituelle, est dit avoir été le fondateur de l'Order Templar Orientis existant encore dans
leur documentation officielle, soit rédigés par, ou sous la supervision du super initié au
haschich Aleister Crowley, qui était à la fois un grand maître de l'Ordre. Il est intéressant
que el-Hallaj est également liée à l'histoire PréEuropéenne de l'alchimie. Il n'est pas
surprenant que, beaucoup ont crédité les Templiers d'être un maillon vital de cette
chaîne de transmission.
L'Ordre des Chevaliers du Temple a été fondé en Terre Sainte en 1118 A.D. Son
organisation s'inspire de celui de la fraternité Saracean de "Haschich im," "haschich-
takers," dont les Chrétiens appela Assassins. Le premier siège social des Templiers
était une aile du Palais royal de Jérusalem près de la mosquée al-Aqsa, vénéré' par les
Chiites comme le sanctuaire central de la déesse Fatima. Western Romances, inspiré
par les poètes musulmanes chiites, a transformé ce sanctuaire mère lieu de culte dans
le Temple du Saint Graal, où certains chevaliers légendaires appelés des Templiers se
sont réunis pour offrir leur service à la Déesse, à défendre les principes féminins de la
divinité et à défendre les femmes. Ces chevaliers sont devenus plus largement connus
comme, Galahad, Perceval, Lohengrin, etc. — Barbara Walker, 'The Woman's
Encyclopedia of Myths and Secrets'
Les auteurs de 'The Holy Blood and the Holy Grail' commentent également l'agent de
liaison entre les Templiers et de Isma'ili's : "connexions secrètes ont été également
maintenues avec le 'Hashish im' ou Assassins, la célèbre secte militante et souvent
fanatiquement adeptes qui étaient équivalence Islamique des Templiers." Les auteurs
commentent également que "les Templiers ont besoin pour traiter les plaies et maladies
rendent les adeptes de la consommation de drogues". Et l'ordre; "en avance sur leur
temps considéré épilepsie non comme possession démoniaque, mais comme une
maladie contrôlable." Fait intéressant, le cannabis est le médicament naturel ou
synthétique plus sûr, c’est révélé efficace dans le traitement de certaines formes
d'épilepsie.[3]
La plupart (des savants) conviennent que les Templiers "avaient adopté certains des
préceptes mystérieux des Gnostiques de l’Est". — Walker, citant, R.P. Knight, 'The
Symbolic Language of Ancient Art and Mythology'.
Le célèbre Auteur Nouvelle Age et "stone philosopher" des temps modernes Robert
Anton Wilson, a écrit un livre entier sur les Templiers, présentant une théorie qu'ils
pratiquaient une forme de Tantrisme Arabe, et l'ingestion de haschisch, une technique
qu'ils avaient ramassée de leur contact avec les Assassins. Malheureusement Wilson
n'offre aucune documentation, mais prononce que; "des références ambiguës à une
plante sacrée ou herbe apparaissent dans leurs survivants manuscrits [des
Templiers]."[4]
Les Templiers avaient acquis une grande richesse, une flotte de navires et une armée
forte de guerriers qui ont combattu par un credo de ne recul jamais à moins que les
chances fussent plus que trois à un. Certains ont commencé à se sentir menacés par la
richesse et la puissance que l'ordre avait atteinte. Dans un effort commun, orchestré par
le Roi Philippe (qui avait été rejeté l'adhésion dans la secte) et le Pape Clément V, les
Templiers ont été accusés d'hérésie. Parmi les nombreuses accusations criminelles
contre les Templiers furent, se moquant de la croix, sodomie [5] et adorer une idole
mystérieuse sous la forme d'une tête. Les Templiers ont également été accusés de lier
un cordon sacré autour de leur taille, qui était censée avoir été consacrée en le pressant
contre la mystérieuse Tête.
Les descendants spirituels du Zoroastrisme, le Parsi moderne, chaque jour attachent un
cordon sacré autour de leur taille, dans le cadre de l'ancien rituel Kusti. La pratique des
Templiers du rituel Zoroastrien Kusti indique une tradition de connaissance qui remonte
jusqu’au Isma'ilis (témoin des similitudes entre leurs initiations à sept grades, avec ceux
du culte de Mithra s) à d'antérieures influences Gnostique et Zoroastrienne.
Si les Templiers piétinés le crucifix, ils peuvent avoir copié l'exemple des Arabes
derviches qui rejetaient rituellement la croix avec les mots, "Vous pouvez avoir la Croix,
mais nous avons le sens de la Croix." — Idries Shaw, 'The Sufis'
La crucifixion est un des principes majeurs du catholicisme qui a été refusé par un
certain nombre de groupes qui remonte aux premiers jours du christianisme. Les
Gnostiques se sont fait tuer pour répudier ça. Le plus grand massacre dans l'histoire de
l'Église Catholique Romaine a été au cours de ce même principe lors de la croisade des
Albigensian et 30 000 soldats ont été envoyés par la Papauté pour l'abattage de 15 000
hommes, femmes et enfants — abattus pas pour nier le Christ et ses enseignements,
mais pour nier sa crucifixion. (Voir les chapitres 19 et 20, 'Goddess and the Grail and
The Resurrection').
Dans 'The Sufis', Idries Shaw déclare que le culte des Templiers, l'adoration d'une
mystérieuse Tête pourraient bien être une référence à la grande œuvre de
transhumanisation qui se déroule dans la tête des aspirants.
La Tête Dorée (sar-i-tilai) est une phrase, expression soufie utilisée pour désigner une
personne dont la conscience intérieure a été "transmutée en Or" au moyen d'études
soufies et l'activité, dont la nature duquel n'est pas permis de transmettre ici. — Idries
Shaw, 'The Sufis'
Dans cette étude, nous proposons que la mystérieuse Tête adorée par les Templiers
puisse avoir été en fait une sorte de navire ou un chaudron, comme la tête de Bran le
bénit dans la mythologie celtique [6] ou une version ultérieure du bateau Mahavira.
Dans 'The Mahavira Vessel and the Plant Putika', Stella Kramrisch décrit une plante qui
se connecte avec le mystérieux soma. [7] Du bateau Mahavira, comme l'idole
mystérieuse des Templiers, est dénommée une Tête. À l'ancien adorateur le navire
Mahavira représenté la tête décapitée de Makha, à partir de sa plaie s'écoule en avant
l'Élixir de Vie.
Les Templiers furent arrêtés et arrêté un vendredi treize (l'origine de la "malchance"
associée à cette combinaison), octobre 1307. Bien que mis à travers l'extrême torture
que l'Inquisition était si célèbre pour, la grande majorité des Templiers ont nié les
accusations. Bien sûr, les inquisiteurs contraindre un petit nombre d'aveux de
culpabilité. Lorsqu'elles sont soumises à une douleur atroce, les gens admettront plus
souvent tout ce que veulent entendre leurs interrogateurs. La Cour a refusé à plusieurs
reprises d'entendre les dépositions de témoins pas moins de 573. Certains Templiers
ont réussi à s'échapper, mais la plupart ont été brûlées sur le bûcher. Un témoin de
l'événement a déclaré :
Tous, sans exception, ont refusé d'admettre de leurs crimes présumés, et ont persisté
en disant qu'ils étaient mis à mort injustement ce qui a causé beaucoup d'admiration et
une immense surprise.[8] — Stephen Howarth, 'The Knights Templar'
Pour cet acte Dante, qui a été inspiré par des auteurs Soufis, dans son 'INFERNO', place
Roi Philippe et Clément V fermement en enfer.[9]
Baigent & Leigh spéculent dans 'THE TEMPLE AND THE LODGE' que certains des
Templiers peuvent avoir fui en Écosse. Ils pointent vers les tombes médiévales avec les
insignes des Templiers et les églises de style templier (ronde) comme preuve. L’Écosse
a été en guerre avec l'Angleterre à l'époque de la persécution des Templiers, et dans le
chaos qui en résulte les taureaux pontificaux dissolus l'Ordre qui n’a jamais été
proclamée là. En comparaison, selon les professeurs Graeme Whittington et Jack Jarvis
de l'Université de Saint Andrews à Fife, en Écosse, le chanvre était cultivé agricolement
au dixième siècle en Écosse. Sédiments de l'écluse de Kilconquhar, près de Fife,
contenait du pollen de cannabis. Cannabis de la même époque a été trouvé en East
Anglia, au pays de Galles et en Finlande. Le chanvre s'est avéré cultivé dans les zones
occupées par des groupes religieux de l'époque. Jarvis a commenté dans une interview
de Omni , "le déclin de ces établissements ecclésiastiques peut ont coïncidé avec une
baisse dans la culture du chanvre."
Dans une lettre adressée à Chris Bennett, datée du 6 novembre 1992, le Dr Alexander
Sumach, auteur de 'Grow Yer Own Stone' et 'A Treasury of Haschich' a déclaré :
Vous êtes sur certains points de vue intéressants. Les Templiers étaient actifs
seulement pour les biens rares — qui étaient exempt d'impôt. Soies, médicaments,
matériel astronomique. Le cannabis comme une confiserie — pas une pipe n’était leur
jouet. Délice Turque. Ils ont grandi des champs de chanvre pour de la toile et corde pour
équiper leur flotte immense qui a voyagé largement et lointains. Vérifiez la connexion
entre le héros de mythe Indien Mic Mac "Glooslap" qui aurait pu être un Templier en
Nouvelle-Écosse. Il a enseigné aux Indiens de pêcher avec des filets. Cartier, des
siècles plus tard vu les indigènes avec les vêtements de chanvre soignés en chanvre
indigène. Cartier issu d'un district de chanvre en France savait tout sur les navires. S’il
l'a appelée chanvre...
Mircea Eliade a commenté sur les liens potentiels entre les Templiers et le mythe du
Graal (également connu sous le nom du Roi Pêcheur "Fisher Kings" et le Perlesvaus). Il
a déclaré dans 'A History of Religious Ideas Vol. III' que dans un texte du XIIe siècle de
la légende, les chevaliers étaient membres d'un groupe dénommé Templeisen. Il ajoute:
"une influence [alchimique] hermétique sur Parsival semble plausible, pour Hermetecism
commence de se faire connaître en Europe du XIIe siècle suite à de massives
traductions d’œuvres arabes." Les savants plus amplement commentèrent sur les
langues secrètes, les symboles et les mots de passe qui ont été utilisés en Europe à
cette époque.
Wolfram Von Escchenbach, a écrit sa version du mythe, Parzival, autrefois entre 1195
et 1220. Fait intéressant Wolfram dit aussi avoir payé une "visite spéciale à l'Outremer,"
un avant-poste du temple, "pour assister à l'ordre en action’’. La version du conte de
Wolfram, les Templiers sont les chevaliers qui gardent le Graal et le château du Graal.
R. Barber soutient en 'Knight and Chivalry' que PERLESVAUS, écrite par un auteur
anonyme, peut bien avoir été rédigé par un Templier.
Les Templiers apparaissent dans Le Perlesvaus pas seulement comme des hommes
militaires, mais aussi comme haute mystique initiés. Ceci est indicatif, car les Templiers
étaient que trop désireux de renforcer l'image populaire d'eux-mêmes comme mage,
comme des magiciens ou sorciers, comme nécromanciens, alchimistes, comme sages
de nobles secrets Arcanes. Et en effet, c'est précisément cette image qui a rebondi sur
eux et leurs ennemis ont fourni les moyens de leur destruction. — Baigent & Leigh, 'The
Temple and the Lodge'  
NOTES
[1] Groupes Rosicruciens modernes, comme l'A.M.O.R.C., ont peu de connaissances
sur l'utilisation de cannabis. Fait intéressant, le fondateur de la branche moderne de cet
ordre ancien, H. Spencer Lewis, a commenté que quand il a réintroduit l'Ordre au début
de ce siècle, il a altéré les méthodes Rosicruciennes plus qu'avait jamais été fait
auparavant, afin de le rendre plus acceptable aux Initiés des temps modernes. 'The
Encyclopedia of Religion and Ethics' commente que la Rose-Croix avait été, "jusqu'à la
guerre, très active dans les bonnes œuvres, surtout dans l'exécution des enquêtes sur
les usages de drogues végétales et le soulagement de la maladie au moyen de lumières
colorées et les processus hypnotiques." Après avoir étudié beaucoup d'entre les
premiers textes des Rose-Croix, je les ai trouvés à être plein de symbolisme végétatif et
références secrètes au cannabis, ainsi que chargés de beaucoup d'autres précieuses
connaissances Arcanes obscurs. Il s'agit peut-être d'une zone d'étude pour être regardé
dans des travaux futurs. — Chris Bennett
[2] Les Templiers sont dits être les précurseurs du Banquier moderne et le chèque, une
invention de Templiers.
[3] "Marijuana... est probablement le plus puissant antiépileptique connu à la médecine
d'aujourd'hui." (Alfred D. Berger, "Marijuana," Medical World News, 16 juillet 1971, pp.
37-43 ; réimprimé dans 'Marijuana Medical Papers'). Voir aussi publication récente de
Grinspoon’s et de Bakalar’s, 'Marihuana, the Forbidden Medicine' for a full account of
the many medical benefits of hemp / …, la Médecine Interdite pour un compte rendu
complet des nombreux avantages médicaux du chanvre.
[4] R.A. Wilson, 'Sex and Drugs'.
[5] Tous, mais quelques-uns des Templiers ont nié ces crimes et ceux qui ont avoué l'on
fait seulement après que beaucoup de torture les eux cajolé à ça. En ce qui concerne
les accusations d'homosexualité et de la sodomie, ce n'est pas du tout surprenant
compte tenu de l'atmosphère toute mâle de la vie monastique. Peut-être comme
certains Ordres des Soufis, les Templiers ont été assez tolérants des autres pour
permettre l'homosexualité parmi ceux qui ont été attirés par elle, à la différence de
l'Église Catholique Romaine qui a brûlé les homosexuels quand ils ont été découverts.
[6] "Et c'est le chaudron mystique de Bran que nombreux écrivains ont cherché à
identifier le précurseur païen du Saint Graal." — Baigent, Leigh & Lincoln, 1982.
[7] Voir le chapitre 4, Persia.
[8] Historique légende veut que le chef rebelle des Templiers, Jacques De Molay,
maudit à la fois Cléments et roi Philippe quand il brûlait, en leur disant qu'ils le suivraient
dans l'année. Et donc ils l'ont fait, les deux meurent dans l'année à titre et De Molay est
dit de l’avoir prédit.
[9] "Recherche récente on démontrer que des matériaux, essences Soufis étaient
sources de l’œuvre de Dante. Son affiliation Soufie doit avoir été connue par les
alchimistes de l'époque." (Shaw, 'The Sufis').

Section suivante | Contenu