Vous êtes sur la page 1sur 72

GTS503 :

Cours 2
Imagerie
Présentations

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 2


Modalités

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 3


GTS503 – C2 : Imagerie 4

Modalités
Radiographie

http://info.med.yale.edu/library/exhibits/curie/curie-2.html http://science.hq.nasa.gov/kids/imagers/ems/xrays.html
GTS503 – C2: Imagerie 5

Modalités
Fluoroscopie

• Écran fluorescent : émission


de lumière visible lorsque
frappé par la radiation
ionisante
• Intensificateur d’image : voir
les images sous conditions
normales (plus de chambre
noire)
• - : forte irradiation
GTS503 – C2 : Imagerie 6

Modalités
Mammographie
GTS503 – C2 : Imagerie 7

Introduction
Les modalités – Tomographie Axiale (CT)

meded.ucsd.edu/isp/ 1999/surgery/rad02.html web.northnet.org/.../ ct%20scan%20hospital.jpg


Notions de physique
Ondes, atome et rayonnement

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 8


GTS503 – C2 : Imagerie 9

Notions de physique
Les ondes

• Définition d’une onde:


• Fréquence F ou υ [Hz] : nombre de cycle par seconde
• Longueur d’onde λ [m] : distance entre 2 maximum
• Vitesse de propagation v ou c [m/s]

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 10

Notions de physique
L’atome

• Noyau =
• Proton :
• Élément de charge électrique positive
• Numéro atomique Z
• Neutron :
• Élément sans charge électrique
• Notation N http://sixpiedssurterre.files.wordpress.com/2
011/10/atome1.jpg
=> Nombre de masse :
• Différent de la masse atomique ; exemple de l’oxygène 16 :
• 8 protons
• 8 neutrons
• A = 16 mais masse = 15,9949 amu
• Calcul :
GTS503 – C2 : Imagerie 11

Notions de physique
L’atome

• Noyau =
• Proton
• Neutron
• Nuage extranucléique d’électrons :
• Éléments de charge électrique négative
• Modèle de Bohr :
• orbites d’e- à distance fixe du noyau
• couches (+ proche au + éloigné = attraction la
+ forte à la +faible) :
• n : nbe quantique
• K (n=1), L (n=2), M(n=…), N, O, P
• Chaque couche contient 2n2 e-
• Niveau d’énergie associé JT Bushberg et al., 2002
GTS503 – C2 : Imagerie 12

Notions de physique
L’atome

http://www.ostralo.net/3_animations/swf_resumes/Atome.swf
GTS503 – C2 : Imagerie 13

Notions de physique
L’atome

• Énergie de liaison
• Énergie nécessaire pour retirer un électron complètement de l’atome
• Peut être donnée par un photon ou une forme corpusculaire d’une
radiation ionisante
• Augmente avec le nombre de protons dans le noyau ; dépend donc du
nombre atomique (Z)
GTS503 – C2 : Imagerie 14

Notions de physique
Cascade d’électrons

• Retrait d’un e- par un photon


• > lacune dans la couche
• >Lacune comblée par un e- d’une couche supérieure

• Énergie libérée
• = énergie de liaison couche origine – énergie de liaison couche finale
• = libérée sous forme de photon (rayon X ou e- Auger)

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 15

Notions de physique
Rayonnement électromagnétique

• Infrarouge : Thermographie
• Visible : Endoscopie, Microscopie
• Ultraviolet : Fluoroscopie
• Rayons X : Radiographie
• Rayons gamma : Scintigraphie
GTS503 – C2 : Imagerie 16

Rappels de physique
Rayonnement électromagnétique -
Dualité onde/corpuscule
• Onde
• Particule sans masse, d’énergie
• Corpuscule
• Modèle précédent insuffisant pour expliquer les échanges d’énergie entre le
rayonnement et la matière > physique quantique
• Photons
h : constante de Planck
• Ensemble de particules = photons h = 6.62 x10-34 J-sec = 4.13 x 10-18 keV-sec
• Énergie du photon :

• Lorsque E est exprimé en en keV et l en nm :


GTS503 – C2 : Imagerie 17

Notions de physique
Ionisation

• Notion de ionisation : lors d’une interaction rayonnement –


matière :
• Rayonnement non-ionisant : ne change pas la structure des atomes
• Rayonnement ionisant : énergie suffisante pour ioniser la matière, i.e.
détacher un ou plusieurs e- d’un atome. Plusieurs types, dont rX et r-
gamma se distinguant par leur mode de production :
• Rayons gamma > radioactivité, désexcitation nucléaire, transformation du
noyau de l’atome
• Rayons X > processus électromagnétiques
GTS503 – C2 : Imagerie 18

Notions de physique
Ionisation

On distingue :
• Les rayonnements directement ionisants : rayonnement constitué de
particules chargées électriquement :
• Particules chargées (e-)
• Tube à rayons X

• Les rayonnements indirectement ionisants : rayonnement particulaire


et/ou électromagnétique non-chargé électriquement
• Particules neutres et photons (X, γ)
• Interactions avec les atomes du corps humain
GTS503 – C2 : Imagerie 19

Notions de physique
Ionisation

• Ionisation spécifique :
• Nombre d’ions primaires et secondaires produits par unité de
longueur du trajet de la particule
•  avec la charge électrique
•  avec la vitesse de la particule incidente
GTS503 – C2 : Imagerie 20

Interaction avec la matière


Transfert linéique d’énergie

• Quantité d'énergie transférée au milieu cible suite à la


perte d’énergie de la particule chargée

• Fonction :
• De l’inverse de l’énergie de cinétique de la particule incidente
 augmentation de l’ionisation à vitesse plus basse
• Du carré de la charge
Production de rayons X
Tubes à rayons X et générateurs

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 21


GTS503 – C2 : Imagerie 22

Production de rayons X
Tube de Coolidge

Tube à vide :
1. Production d’e- par le filament chauffé par un courant
2. Attraction des e- par une cible métallique portée à une forte tension positive (anode) par rapport
au filament (cathode)
3. Décélération des e- à l’arrivée sur l’anode ; transformation de l’énergie cinétique en chaleur et en
rayons X

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 23

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Tube à anode tournante

Wikipedia, Rotating anode x-ray tube.jpg

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 24

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Anode

• Tungstène : • Inclinaison de l’anode : pour diriger les


• Poids atomique élevé photons X
• Point de fusion élevé > • Pente forte = petit foyer (poignet)
supporte la chaleur (2700 oC)
• Pente faible = gros foyer (bassin, rachis)

• Foyer optique :
• Aire de contact entre l’anode
et les e- venant de la cathode
• Anode froide > foyer optique
petit > détails de l’image
meilleurs
GTS503 – C2 : Imagerie 25

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Anode

Les rayons X, ERFPS CHU Hôpitaux de Rouen


GTS503 – C2 : Imagerie 26

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Cathode

• Configurations du filament :
• Tube « universel » : forme circulaire /
conique
• Design Benson : bobine allongée

• Foyer optique : https://www.orau.org/ptp/collection/xraytub


escoolidge/coolidgeinformation.htm
• Taille et forme influencée par la
position du filament
GTS503 – C2 : Imagerie 27

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Foyer optique, résumé

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 28

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Filtration

• Question : les rayons sortant du tube ont-ils tous la même


énergie ?
NON !
• Filtration : enlever les rayonnements n’ayant pas l’énergie
désirée, car :
• Création de flou
• Dose inutile au patient
• Par plaque d’Al ou de Cu
• Type :
• Inhérente : dans le tube
• Additionnelle JT Bushberg et al., 2002
GTS503 – C2 : Imagerie 29

Production de rayons X
Tube de Coolidge

• Création de photons X possédant diverses énergies.

• Dû à 2 mécanismes :
• Rayonnement de freinage ou Bremsstrahlung
• Rayonnement de fluorescence
GTS503 – C2 : Imagerie 30

Production de rayons X
Rayonnement de freinage (Bremsstrahlung)

• Passage d’un e- à proximité d’un atome


 Freinage dû à la charge négative du nuage
électronique
 Déviation due au noyau positif
• e- à la sortie de l’atome : dévié et ralenti =
perte d’énergie
• Énergie de freinage : dégagée sous forme de
rayon X
GTS503 – C2 : Imagerie 31

Production de rayons X
Rayonnement de freinage (Bremsstrahlung)

• Poursuite de l’e- vers un autre atome


• Énergie plus faible
• Donc r-X d’énergie différente
• Énergie des rayons X dépend :
• De l'énergie cinétique de l'électron
• De l'attraction du noyau (Charge Z)
• De la distance entre l'électron et le noyau
GTS503 – C2 : Imagerie 32

Production de rayons X
Rayonnement de fluorescence

• Collision de l’e- incident avec un e-


du nuage électronique de l’atome >
éjection de l’e-
• Cascade d’e- : un e- d’une couche
périphérique vient remplacer l’e-
manquant
GTS503 – C2 : Imagerie 33

Production de rayons X
Rayonnement de fluorescence

• Émission d’un r-X d’énergie caractéristique de la


transition > spectre de raies
• Appellation des raies : lettre latine / lettre
grecque :
• Lettre latine = couche d’arrivée de l’e- (K, L, M…)
• Lettre grecque : numérotation relative de la
couche de provenance de l’e- :
• α : couche immédiatement supérieure
• β : 2 couches au dessus
http://www.uvp5.univ-
• γ : 3 couches au dessus paris5.fr/DESRADIOLOGIE/MEDIAS/02_2011_
O_Ernst/Pub_02_2011_O_Ernst/index.htm
GTS503 – C2 : Imagerie 34

Production de rayons X
Rayonnement de fluorescence

Exemple : tube avec anode tungstène


• Couches :
• K : 69 keV
• L : 11 keV
• M : 1 keV
• Autres : négligeable

• Énergie de fluorescence K :
• Énergie max : 69 keV (réarrangement externe - K)
• Énergie min: 69-11 = 58 keV (réarrangement K - L)

• Énergie de fluorescence L :
• Énergie max : 11 keV (réarrangement externe - L)
• Énergie min: 11-1 = 10 keV (réarrangement L - M)
GTS503 – C2 : Imagerie 35

Production de rayons X
Spectre de rayonnement

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 36

Production de rayons X
Tube de Coolidge – Tension et intensité

• Effet de la tension :
• Forme du spectre continu de freinage
• Énergie maximale des rayons X  Énergie cinétique de l’e-
E=1.6*10-19 [Coulomb] : charge de l’e-
U : Tension [V]

• Effet de l’intensité du filament :


• Amplitude du spectre
• = quantité de rayons
Interaction avec la matière

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 37


GTS503 – C2 : Imagerie 38

Interaction avec la matière


Atténuation

• I : nombre de photons après la traversée de la matière


• I0 : nombre initial de photons
• x : distance traversée
• μ : coefficient linéique global d’atténuation : fonction du
type de tissu traversé
GTS503 – C2 : Imagerie 39

Interaction avec la matière

• 2 principaux types :
• Effet photoélectrique : prédominant aux faibles énergies (<50keV)
• Effet Compton : prédominant aux fortes énergies (>110keV)
GTS503 – C2 : Imagerie 40

Interaction avec la matière


Effet photoélectrique

• Un photon X donne la totalité de


son énergie à un électron, qui est
expulsé
• Wc : énergie cinétique de l’e-
expulsé
• E : énergie du photon incident
• WL : énergie de liaison de la
couche électronique
• Suit une cascade d’électron, donc
:
• Émission d’un nouveau photon X Source : Vuillez, J.P., Chap2 : Interactions
des rayonnements avec la matière
• Émission d’un e- Auger, si photon
X assez énergétique
GTS503 – C2 : Imagerie 41

Interaction avec la matière


Effet photoélectrique

• Atténuation :

• d: densité • E : énergie des photons


• Z : numéro atomique • k : constante

 Faible variation de Z = grosse modification du coefficient


d’atténuation, surtout à basse énergie (E faible)
GTS503 – C2 : Imagerie 42

Interaction avec la matière


Effet Compton

• Si énergie photon très supérieure à énergie des e- de la


couche K : impossible de transférer toute l’énergie du photon
X à un e-
 Effet Compton :
• Une partie seulement de l’énergie du photon X permet d’éjecter l’e-
• Le photon X est dévié et poursuit sa route
GTS503 – C2 : Imagerie 43

Interaction avec la matière


Effet Compton

Source : Vuillez, J.P., Chap2 : Interactions


des rayonnements avec la matière
GTS503 – C2 : Imagerie 44

Interaction avec la matière


Effet Compton

• Atténuation :

• d: densité • E : énergie des photons • k : constante

 Fonction surtout de la densité de matière donc faible


variation en fonction des tissus
GTS503 – C2 : Imagerie 45

Interaction avec la matière


Effets photoélectrique et Compton - Résumé

• 2 mécanismes d’atténuation :
• Photoélectrique : aux faibles énergies
• Compton : aux fortes énergies

• Création d’un rayonnement X diffusé, de direction différente


du rayonnement incident ; le patient devient une source de
rayons X
GTS503 – C2 : Imagerie 46

Interaction avec la matière


Choix des kV

• Très faibles (<30kV)


• Fort coefficient d’atténuation, par effet photoélectrique
• Absorption de tous les rayons par le patient
• Irradiation, mais pas d’image exploitable

• Très fort (>150kV)


• Faible coefficient d’atténuation, par effet Compton
• Peu de variation entre les organes
• Irradiation, mais pas de contraste de l’image
Acquisition des rayons X
Propriétés de l’image

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 47


GTS503 – C2 : Imagerie 48

Propriétés de l’image
Le flou / la netteté

• Netteté = absence de flou.


• 4 types de flou :
• Géométrique : dimension du foyer non ponctuel (taille de 0.1 à
1.8mm)
• Cinétique : mouvement du patient et/ou de ses organes durant le
temps de pose
• De récepteur : fonction de la qualité du récepteur
• De forme : fonction de l’objet
GTS503 – C2 : Imagerie 49

Propriétés de l’image
Le contraste

• Différence dans l’échelle de gris de l’image


• Haute tension = bas contraste (Compton prédominant)
• Remarque : Une image peut être floue, si le contraste est
suffisant entre deux objets, ils seront distingués.

Les rayons X, ERFPS CHU Hôpitaux de Rouen


GTS503 – C2 : Imagerie 50

Propriétés de l’image
Contraste et netteté

• Une image peut être parfaitement nette, mais si deux objets


qui la composent ont un contraste insuffisant, ces deux objets
ne seront pas distingués

Les rayons X, ERFPS CHU Hôpitaux de Rouen


GTS503 – C2 : Imagerie 51

Propriétés de l’image
Résolution spatiale

• = capacité de différencier deux points distants l’un de l’autre


• Haute résolution = différencier 2 points très proches

Modalité Delta* (mm) Commentaires


Radiographie sur films 0.08 Limité par la tache focale et la résolution des détecteurs
Radiographie digitale 0.17 Limité par la taille des éléments de détection
Fluoroscopie 0.125 Limité par la tache focale et le détecteur
Mammographie sur film 0.03 Plus haute résolution en imagerie
Mammographie digitale 0.05-0.10 Limité par la taille des éléments détecteur
CT 0.4 Pixels de 0.5mm
Radiographie
Conventionnelle
Avec amplificateur de luminance
Numérique

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 52


GTS503 – C2 : Imagerie 53

Radiographie

Patient atténuant le Faisceau sortant


faisceau de RX (transmis) de RX
Tube de hétérogène: image
Coolidge : radiante
produit un Faisceau incident et
faisceau de RX homogène de RX

Appareil de détection
reçoit le faisceau transmis
GTS503 – C2 : Imagerie 54

Radiographie
Conventionnelle : L’écran-film

• Émission d’un rayonnement par l’écran sous


l’effet du rX
• Création d’une image latente par impression
du film sensible
• Film à base de bromure d’argent
• Révélation de l’image latente par procédés
chimiques

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 55

Radiographie
Amplificateur de luminance

• Radiographie conventionnelle : problème d’intensité


lumineuse
• Amplificateur de luminance : 2 écrans convertisseurs et un
tube à vide.
• 1er écran : conversion des rX en photons lumineux et libération d’e- de
faible luminance
• Tube à vide : accélération des e- et focalisation >  intensité signal
• 2ème écran : recueil des e- accélérés et conversion en image de forte
intensité
GTS503 - C3 : Imagerie 56

Radiographie
Numérique

• Écrans radio luminescents à mémoire (ERLM) = écrans


photostimulables = plaques au phosphore
• Image latente
• Lecture par laser
• Émission d’un signal de luminescence
• Guidage vers un tube photomultiplicateur (compte des photons) >
obtention d’un signal électrique correspondant à la matrice image
• Réinitialisation par lumière blanche intense : suppression de l’énergie
résiduelle > plaque réutilisable
GTS503 – C2 : Imagerie 57

Radiographie
Numérique : avantages par rapport au
conventionnel

• Visualisation directe, stockage, transmission


• Dose patient inférieure car moins de reprise de l’examen
• Post-traitement facilité
GTS503 – C2 : Imagerie 58

Traitement digital vs analogue

JT Bushberg et al., 2002


Tomodensitométrie
CT-Scan

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 59


GTS503 – C2 : Imagerie 60

Tomodensitométrie
Historique

• Dates :
• 1972 : mise au point par Godfrey Newbold Hounsfield,
d’après les travaux de Allan MacLeod Cormack
• 1979 : prix Nobel de médecine

• Premiers prototypes :
• Uniquement le cerveau
• 2h30 pour une seule coupe
GTS503 – C2 : Imagerie 61

Tomodensitométrie
Principes

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 62

Tomodensitométrie
Principes

Techniques de l’ingénieur, Tomographie à rayons X


GTS503 – C2 : Imagerie 63

Tomodensitométrie
Principes

JT Bushberg et al., 2002


GTS503 – C2 : Imagerie 64

Tomodensitométrie
CT-Scan hélicoïdal

• Rapidité : ~30secondes

• Notion d’interpolation

• Imagerie de mouvements
perpétuels (ex : retour
veineux) ; impossible en
scanner planaire car flou du
fait des mouvements
involontaires du patient
http://pgmcqs.com/2010/07/25/radiology/
Ultrasons
L’échographie

GTS503 - C3 : Imagerie 21 janvier 2013 65


GTS503 – C2 : Imagerie 66

Ultrasons
Définition

• Son de fréquence > 20 000 Hz


• Modification de la vitesse en fonction du milieu :
• Air : 300 m/s
• Milieu aqueux : 1500 m/s
• Tissus mous : 1540 m/s
• Os : 4080 m/s
• Impédance : résistance des tissus au passage des ultrasons :
Z = ρ*c
GTS503 – C2 : Imagerie 67

Ultrasons
Absorption

• Loi d’atténuation :

• Coefficient d’absorption :
Tissu μ
[dB/cm/MHz] f  absorption
Sang 0.1
Graisse 0.5
Foie 1 => Régions profondes =
Muscle 1.5 fréquences basses
Os 10
Poumon 20
GTS503 – C2 : Imagerie 68

Ultrasons
Réflexion et réfraction

PACES 2010-2011, Sons et ultrasons


GTS503 – C2 : Imagerie 69

Ultrasons
Échographie : Animation

http://www.ostralo.net/3_animations/swf/echographie.swf
GTS503 – C2 : Imagerie 70

Ultrasons
Échographie Doppler

• Émission d’une onde de fréquence f


• Réception d’une onde de fréquence f’, fonction de la vitesse
de l’émetteur et/ou du récepteur
• Utilisé pour l’étude du flux sanguin par exemple
GTS503 – C2 : Imagerie 71

Ultrasons
Échographie Doppler : Animation

http://www.ostralo.net/3_animations/swf/doppler.swf
GTS503 – Cours 3
À la semaine prochaine !