Vous êtes sur la page 1sur 6

PASSAGES TIRÉS DU SITE DU PCTN

OUVRIR UN COMMERCE SUR TERRITOIRE GENEVOIS

L'essentiel en bref

Vous trouverez ici des informations importantes concernant certaines mesures


communes à tous les types de commerces, des horaires à l’indication des prix, en
passant par les normes en mesures et ce qui a trait à la vente d’alcool à emporter.
Ces différents points sont du ressort du Service de police du commerce et de lutte
contre le travail au noir (PCTN).

Horaires

Les horaires d’ouverture des magasins à Genève sont fxés par la loi cantonale sur les
heures d’ouverture des magasins (LHOM). En principe, ils sont limités à :
Du lundi au vendredi, de 9h00 à 19h00 (19h30 le vendredi)
Le samedi, de 9h00 à 18h00.
Les magasins peuvent rester ouverts un soir par semaine jusqu’à 21h00.

Indication des prix

La base légale en la matière est l’ordonnance fédérale sur l’indication des prix (OIP),
qui se base elle-même sur la loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD).

Elle vise à garantir la transparence des prix, à permettre une bonne comparaison entre
eux et à prévenir les indications de prix trompeuses.

En tant que commerçant, vous devez faire en sorte qu’une indication de prix ne puisse
à aucun moment induire le consommateur en erreur. Les prix doivent être indiqués de
manière lisible, sur l’étalage si ce n’est sur le produit. Le client ne doit en aucun cas
avoir à le chercher ! L’Institut fédéral de Métrologie du Secrétariat d’Etat à l’Economie
(SECO) a édité en 2013 une brochure : «Indication correcte des quantités et des prix»

Celle-ci expose les règles établies pour les critères de fxation de prix, les prix de
lancement d’un produit, les prix fxes, les réductions, les actions, etc. En cas de non-
respect de ces règles, la loi prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 20 000 francs.

Normes en mesures

En tant que commerçant, si vous utilisez un appareil de mesure comme une balance,
un doseur ou un compteur, vous êtes soumis à la loi fédérale de métrologie (METAS).

Cela signife que votre appareil doit être homologué. Lors d’un contrôle inopiné dans
votre commerce, c’est une des choses que l’inspecteur vérifera. Si vous avez un doute
sur l’homologation de votre appareil, vous pouvez demander au PCTN de venir le vérifer
Cette mesure vise à garantir une équité entre les appareils de mesure pour que celle-ci
soit la même partout (et le prix qui s’ensuit aussi).

Attention, pour les produits emballés, le poids mentionné doit comprendre le poids du
produit sans compter l’emballage (ce qui influencera le prix du produit).
VENTE D'ALCOOL À L'EMPORTER
Quelle que soit la nature de votre commerce, la vente d’alcool à l’emporter doit faire
l’objet d’une autorisation. Celle-ci est délivrée par le Service de police du commerce et
de lutte contre le travail au noir (PCTN).

Cette autorisation est requise à chaque création et chaque reprise d’un commerce. Elle
est valable pour trois ans, après quoi il faut la renouveler. La demande coûte 200 francs

Dans tous les commerces, la vente d’alcool à l’emporter est interdite de 21:00 à 07:00.
Elle est strictement interdite dans les stations-service.
En cas d’infraction à la loi (vente d’alcool à l’emporter après 21h00, par exemple), vous
risquez une amende, le retrait de votre autorisation, voire la fermeture de votre
commerce pour une durée limitée, selon la récurrence de l’infraction. Référez-vous à la
loi sur la vente à l’emporter des boissons alcooliques (LVEBA).

VENTE DE TABAC AU DÉTAIL


prévu à cet effet et envoyez-le au PCTN.
Reportez-vous à la loi sur l'exercice des professions ou industries permanentes,
ambulantes et temporaires (LEP), et remplissez le formulaire du PCTN.

Pour les appareils automatiques à prépaiement, reportez-vous au règlement


concernant l'installation, l'exploitation et le contrôle des appareils automatiques
(RIECA), et remplissez le formulaire du PCTN.

OUVRIR ET EXPLOITER UN ÉTABLISSEMENT PUBLIC


L'essentiel en bref

Vous trouverez ici toute information utile si vous souhaitez ouvrir un établissement
public, selon sa catégorie: café, restaurant ou bar, buvette permanente, hébergement
ou hôtel, buvette associative, établissement de divertissement ou salle de jeux, etc…

Selon la loi LRDBHD, un établissement ne peut pas ouvrir sans avoir reçu au préalable
l’autorisation d’exploiter. Si votre établissement nécessite une dérogation à la loi,
comme une extension horaire par exemple, votre demande recevra une réponse
postérieure à l’autorisation d’exploiter.

Si vous désirez faire des changements :


 formulaire H – Vous transformez ou agrandissez votre établissement, votre
établissement change de catégorie
 formulaire L – Votre établissement change d’enseigne ou de nom
 formulaire O - Demande de non-assujettissement pour les établissements art.2

Création d'un établissement public

Dès que vous êtes détenteur du diplôme cantonal de cafetier, la 1ère étape permettant
d’ouvrir un établissement public consiste à vous annoncer au PCTN à l'aide du :
 formulaire A – demande de création d'un établissement publique, pour l’ouverture
d’un café, restaurant, bar, buvette permanente, dancing, hôtel ou autre
établissement destiné à l’hébergement
 formulaire B – demande d’ exploitation d'une buvette associative, pour créer une
buvette associative ou temporaire
 formulaire C – demande d’exploitation d'un établissement de divertissement
public, pour un établissement de divertissement ou une salle de jeux
Vous recevrez une réponse du PCTN au plus tard 60 jours après réception de votre
dossier complet.
Note: S’il manque des documents lors du premier envoi, le délai de 60 jours
recommence à la réception du dossier complété.

Détails sur les catégories d’établissement

Une buvette associative répond à ces deux conditions conjointes:


 L’entité gérante de la buvette est libérée de l’assujettissement à la taxe sur la
valeur ajoutée (TVA)
 Le but social de votre structure est autre que celui d’uniquement exploiter un
établissement public soumis à la loi.

Les établissements dits «de divertissement» concernent:


 les lieux culturels tels que cinémas, théâtres, salles de concert ou de spectacles, les
salons de jeux tels que casinos, salons de billards, cybercafés, bowlings, laser-game
 les lieux de récréation pour familles en espace clos tels que salles de jeux pour
petits, mini-karting, aqua parcs.

En revanche, pour l’exploitation d’une buvette liée à un établissement de divertissement,


il faut se référer au formulaire A.

Ouvrir et exploiter un food-truck

Vous voulez ouvrir un food-truck? Contactez au préalable le service concerné de votre


commune pour savoir si un emplacement est libre.

Si un emplacement vous a été attribué, et que vous envisagez d’avoir une terrasse
avec quelques tables et chaises, vous devez passer votre diplôme de cafetier, puis
demander une autorisation d’exploiter au Service de police du commerce et de lutte
contre le travail au noir (PCTN).

Si vous faites uniquement de la vente à emporter, vous n’êtes pas soumis à la


LRDBHD. Vous aurez cependant besoin de mener un autocontrôle selon les directives
du Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV).

Ouvrir un dancing ou un cabaret-dancing

Pour ouvrir un dancing ou un cabaret-dancing, vous devez remplir le formulaire A de


création d'un établissement public, y joignant toutes les pièces demandées et le
transmettre, soit en mains propres au guichet du Service de police du commerce et de
lutte contre le travail au noir (PCTN), soit par courrier postal.

Pour ces deux catégories d’établissement, il faut être vigilant aux points suivants:
 Restriction d’âge : les mineurs de moins de 16 ans n'ont pas accès aux dancings.
 Restriction d’âge : les mineurs de moins de 18 ans n’ont pas accès aux cabarets-
dancings. Il doit être opaque, on ne doit pas pouvoir voir à l’intérieur.
 Horaire d’exploitation maximal: tous les jours de 15h00 à 8h00
 L’ouverture d’un tel établissement exige un préavis du Service de l'air, du bruit et
des rayonnements non ionisants (SABRA).

Quiconque exploite un établissement de type dancing ou cabaret-dancing est tenu


d’installer un limiteur- enregistreur sur le système de sonorisation et de remplir le
formulaire d'attestation afin de démontrer que les réglages de l’appareil sont
conformes aux exigences de protection contre le bruit.
Note: L’exploitant d’un dancing peut obtenir une dérogation pour en restreindre l’accès
aux personnes âgées de moins de 18 ans.

Demander une dérogation

La loi qui prévaut dans le domaine est la Loi sur la restauration, le débit de boissons,
l’hébergement et le divertissement (LRDBHD). Ce texte établit des conditions-cadres
pour la gestion de tous les établissements publics, notamment en termes d’heures
d’ouverture, de niveau sonore, de limite d’âge, etc.

Un certain nombre de dérogations sont possibles:


 Demande d’animation musicale
 Demande de dérogation à l’horaire d’exploitation maximal
 Demande d’abaissement ou de suppression de la limite d’âge d’accès
 Organisation d’un loto, d’une tombola ou d’un margoton

Les dérogations peuvent être acceptées une fois seulement que l’établissement a reçu
son autorisation d’exploiter. Les dérogations se font d’abord de manière trimestrielle,
puis annuelle, à renouveler chaque année.

Fumoirs

Si vous souhaitez créer un fumoir dans votre établissement public, suivez la procédure
de demande d'une approbation pour l'exploitation définitive de fumoirs.
Installer des chambres fumeurs dans votre hôtel, saisissez la demande d'approbation
définitive de fumer dans les lieux à caractère privatif

Vous êtes invité à prendre connaissance de la loi sur l'interdiction de fumer dans les
lieux publics (LIF) et son règlement, ainsi que de la loi fédérale sur la protection contre
le tabagisme passif (LPTP).

CHANGER L'EXPLOITANT OU LE PROPRIÉTAIRE D'UN ÉTABLISSEMENT PUBLIC


L'essentiel en bref

Le propriétaire d’un établissement public est celui qui a la jouissance du fonds de


commerce de l’établissement.
L’exploitant est celui qui a passé son diplôme de cafetier et détient la patente. Les
deux titres peuvent être détenus par le même individu.

Vous devez signaler dans les 30 jours un changement de propriétaire ou d’exploitant


d'un établissement au Service de police du commerce et de lutte contre le travail au
noir (PCTN). Cette démarche vise uniquement les établissements qui disposent d’une
autorisation d’exploiter délivrée en application de la LRDBHD.

Si vous reprenez un établissement vous devez faire une demande de changement de


propriétaire et/ou d’exploitant de l'établissement :
 formulaire E : Si le propriétaire et l’exploitant de l’établissement changent. La
poursuite de l’exploitation n’est pas autorisée et ce, tant et aussi longtemps que la
nouvelle autorisation d’exploiter n’a pas été délivrée par la PCTN
 formulaire F : Si l’exploitant uniquement est remplacé. En cas du seul changement
d’exploitant, le PCTN accorde à l’établissement un délai de 30 jours pour désigner
un nouvel exploitant avant de constater la caducité de l’autorisation d’exploiter.
 formulaire G : Si le propriétaire uniquement est remplacé. Le PCTN lui accorde un
délai de 30 jours pour désigner un nouvel exploitant avant de constater la caducité.
Si l’établissement a fermé un certain temps et qu’une nouvelle équipe le reprend, la
reprise est considérée comme l’ouverture d’un nouvel établissement. Il faut donc faire
une demande de création d'un établissement.

Si vous remettez votre établissement


formulaire J : Annonce d'un changement de propriétaire, pour un nouveau propriétaire
formulaire K : Annonce d’un changement d’exploitant, pour un nouvel exploitant

Tout changement d'enseigne doit être annoncé au service dans les 15 jours qui suivent le
changement d'enseigne par écrit en remplissant :
formulaire L : annoncer le changement d'enseigne ou de nom de l'établissement

DEMANDER UNE AUTORISATION DE MANIFESTATION


L'essentiel en bref

Vous souhaitez une autorisation pour organiser un évenement de divertissement


public communal ou d'importance cantonal. Vous pouvez faire la demande par courrier
et la soumettre à la commune concernée. Dans ce cas, télécharger les documents :

Annexe 0 - Demande d’autorisation pour l'occupation d'un plan d'eau


Annexe 1 - Course sportive
Annexe 2 - Demande en cas de perturbation d'une ligne TPG
Annexe 3a - Demande d’autorisation pour organiser un loto, une tombola, un margotton
ou une loterie
Annexe 3b - Loterie
Annexe 4 - Fête foraine ou cirque
Annexe 5 - Concept de prévention du bruit
Annexe 6 - Sécurité incendie et technique
Annexe 7 - Commerce exhibition ou publicité au moyen d'animaux
Annexe 8 - Utilisation de l'espace aérien
Annexe 9 - Spectacle pyrotechnique
Annexe 10 - Demande d'autorisation pour organiser une manifestation en forêt

Proposer une animation musicale

Si vous voulez organiser un concert, un spectacle de danse ou de théâtre dans votre


établissement, cela requiert une autorisation, délivrée par le Service de police du
commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN). Il faut également recevoir un
préavis positif du Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA).

Pour faire une demande de dérogation à l’horaire d’exploitation maximal, télécharger :


formulaire M : requête en autorisation d'organiser une animation musique-danse-spectacle

Pour une autorisation ponctuelle, le formulaire doit être envoyé au PCTN 15 jours
avant le début de l’événement. Pour une autorisation trimestrielle ou annuelle, le délai
est de 30 jours avant le début des animations.

L’autorisation se fait dans un premier temps pour une période de trois mois, et sans
incidents à déplorer, peut ensuite s’étendre à une durée d’une année. La demande doit
néanmoins être refaite chaque année.

Note: cette autorisation n’est valable pour une animation qu’à l’intérieur de
l’établissement, sans compter sa terrasse.
Obtenir le diplôme de cafetier

Vous souhaitez exploiter un établissement public, tel un café, un restaurant ou un


hôtel ? Pour cela, il vous faut obtenir le diplôme cantonal de cafetier. L’examen
délivrant ce titre est organisé deux fois par année par le Service de police du
commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN).

Plusieurs organismes proposent des cours non obligatoires pour préparer ces examens.

Comment se déroulent les examens de cafetier ?

L’examen permettant d’accéder au diplôme cantonal de cafetier est organisé par le


Service de police du commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN) lors de deux
sessions annuelles: l’une au printemps et l’autre à l'automne (art. 23 RRDBHD).

Tout candidat doit s'inscrire sur formulaire oficiel aux guichets de l'IFAGE Augustins,
Place des Augustins 19, 1205 Genève.

L’examen comprend 13 modules répartis dans 4 thèmes :


1. Protection du consommateur
2. Cuisine et hygiène
3. Protection des travailleurs
4. Gestion

Vous pouvez vous référer au plan d’études pour connaître le détail de cet examen.

Dispenses

Si vous estimez avoir droit à une dispense, la demande doit être faite via ce formulaire
de dispense. Il vous faudra joindre les justiicatifs prouvant que vous avez déjà été
évalué dans un domaine ou un autre.

Votre demande doit être déposée aux guichets de l'IFAGE Augustins, Place des
Augustins 19, 1205 Genève, au plus tôt 3 mois avant le début d'une session d'examens
et au plus tard à l'échéance du délai d'inscription pour la session concernée. Elle doit
être accompagnée des pièces suivantes :

 Formulaire dûment rempli, signé et daté (à télécharger ou à demander au guichet)


 Copie de la pièce d'identité
 Copie du/des diplôme(s)
 Descriptif détaillé du plan de formation ayant mené au(x) diplôme(s)