Vous êtes sur la page 1sur 5

TD3 - Capteurs et Acquisition de Données – DIC2 – Génie mécanique

Problème 1 : Etude d’une sonde PT100


Soit une sonde de température de type PT100 dont la résistance est donnée par :
Rc(T)= R0 (1 + aT) où :
• T représente la température en degrés Celsius
• R0=100 Ω
• a=3.85.10-3 °C-1
Pour alimenter cette résistance, on utilise une carte de dimensionnement fournissant une sortie
de courant parfaite calibrée à I = 5mA, deux entrées différentielles de l’amplificateur
différentiel, une borne de sortie de cet amplificateur et une borne de masse.
La résistance ajustable R permet de faire varier le gain G de l’amplificateur. L’impédance
d’entrée de ce dernier est considérée comme infinie.
1/ La sonde PT100 est directement connectée à la carte de conditionnement comme le montre
la figure suivante. Les fils de liaison sont de longueur négligeable.

a/ Déterminer l’expression de la tension de mesure Vmes en fonction de G, I et Rc(T)


b/ Déterminer l’expression de la tension de mesure Vmes en fonction de G, I, R0, a et T
c/ Calculer la sensibilité de la tension de mesure à la température.
d/ Quelle valeur à donner à G pour obtenir une sensibilité S de 0.1 V.° C-1 ?
2/ La sonde PT100 est maintenant connectée à la carte de conditionnement au travers de 2 fils
de liaison.
Les informations relatives à ces fils sont les suivantes :
• ils sont en cuivre de résistivité ρ=1.72.10-8 Ω.m
• diamètre 0.5 mm
• longueur 5m
Chaque fil de liaison est modélisé par sa résistance r comme l’indique la figure ci-dessous.
a/ Déterminer la valeur de r
b/ Donner l’expression de la tension de mesure Vmes2 en fonction de G, I, R0, a, r et T
c/ En déduire l’expression de l’erreur δVmes = Vmes2-Vmes introduite par les fils de liaison.
d/ Quelle est alors l’erreur de mesure sur la température δT2 engendré par ces fils de liaison ?
3/ Pour pallier ce problème, on modifie le montage pour obtenir un montage à 4 fils comme le
montre la figure suivante.

a/ Donner la nouvelle expression de la tension de mesure Vmes3.


b/ Conclure quant à l’utilité de ce montage.

Problème 2 : Mesure de Température avec une thermistance à CTN


On effectue un montage mesurant la température qui utilise une thermistance à CTN
(coefficient de température négatif) dont la caractéristique est donnée ci-dessous.

La résistance CTN est liée à la température par la relation suivante :

où T est exprimée en Kelvin avec :


• R(T0) = 100 Ω
• B = 3300 K-1
• R0 =100 Ω
• T0 = 298 K
1) Déterminer les résistances correspondant aux températures T1 =25°C et T2= 150°C
2) Déterminer V+ en fonction de R(T), R et Vcc. (On suppose que les impédances d’entrée de
A1 sont infinies).
3) Montrer en comparant R(T) à R, pour des valeurs de températures supérieures à 25°C que :

4) En déduire les deux valeurs extrêmes de V+, pour T1 <T< T2.


5) Donner l’expression de la tension de sortie Vs et les valeurs extrêmes de Vs pour les deux
températures mentionnées et Vcc=15V.
Problème 3 : Restitution des informations pour un signal audio
Un signal analogique audio HIFI est caractérisé par un spectre limité par les fréquences :
fmin = 20 Hz et fmax = 20 kHz. Lors de l'enregistrement d’un CD, le signal audio est
échantillonné et bloqué avec une fréquence d'échantillonnage FE= 44,4 kHz. Chaque
échantillon est ensuite numérisé.
1- Justifier que la valeur choisie pour FE, correspond à un échantillonnage sans perte
d'information.
2- Proposer un modèle de cette chaîne de restitution du signal analogique audio à partir des
données numériques.
Cette chaîne utilise un CNA 16 bits, pouvant fournir une tension comprise entre les valeurs
extrêmes VRL = -5 V et VRH = + 5 V. On suppose que les données numériques sont converties
à une fréquence égale à celle utilisée lors de l'enregistrement (FR =FE = 44,4 kHz).
3- Définir la notion de « quantification » d’un signal et déterminer la valeur de la
quantification N du CNA utilisé.
4- Déduire de la question précédente la résolution V du CNA.
5- Quelle est la période d'échantillonnage TE de ce signal audio ?
Le spectre du signal de sortie du CNA est donné par cette figure:

6- Quel type de filtre doit-on utiliser pour obtenir le signal audio désiré ? Donner, en la
justifiant, la fréquence de coupure de ce filtre.

Problème 4 : Conversion numérique/analogique de données


On considère le convertisseur à comparaison directe comme l’indique la figure ci-dessous :

Le signal analogique ue est comparé au signal uCNA(t) qui est l’image de N en sortie du
compteur. L’étendue de mesure du signal d’entrée est définie par 0 ≤ ue ≤ 10V
1. Quelle est la résolution V0 du CNA ? On donne : b = 8 bits.
2. Quelle est l’expression de uCNA pour un nombre N ? En déduire la valeur Ne affichée en fin
de comptage pour ue = 8 V.
3. Quelle modification doit-on apporter au montage, pour obtenir une résolution V1 ≈ 1mV
sans changer le CNA ?
4. Afin de résoudre le problème précédant, uCNA est réduite avant d’être injectée sur le
comparateur. Calculer le coefficient A0 d’atténuation ainsi que la nouvelle tension
maximale que pourra convertir le CNA.
5. Calculer le nombre de bits nécessaires pour conserver une EM de 10 V avec V1 ≈ 1mV.
Problème 5 : Choix d’une carte d’acquisition et de restitution de données

On considère une application industrielle à instrumenter. Cette application est


caractérisée par ses entrées/sorties au niveau des capteurs utilisés. Soit :
 Un actionneur à commande continue spécifié par :
- variation de la tension à fournir (sortie) : de -5V à +5V
 Un premier capteur spécifié par :
- fréquence maximale d’acquisition : 100 Hz
- variation de la tension fournie par le capteur : de 0 à 10 mV
- précision de mesure : 10 µV
 Un deuxième capteur spécifié par :
- fréquence maximale d’acquisition : 10 KHz
- variation de la tension fournie par le capteur : de 0 à 1V
- précision de mesure : 5 mV
Etant donné un ensemble de cartes d’entrées/sorties analogiques et numériques,
référencées par les lettres A, B, C, D et E. Le problème consiste à choisir la carte la plus
adaptée à cette application. Les caractéristiques des cartes sont présentées dans le tableau
suivant.
Références de la carte A B C D E
Nombre d’entrées/Sorties 16 8 8 4 8
analogiques

Fréquence d’échantillonnage 85KHz 42KHz 100KHz 55KHz 60KHz

Résolution (bits) 16 12 8 12 12
Tensions d’entrée (V) [0-10] [0-10] [0-10] [0-10] [0-10]
& [-5,+5] & [-5,+5]
Tensions de sortie (V) [0-10] [0-10] [-5,+5] [-5,+5] [0-10]
& [-5,+5] & [-5,+5]
Gains programmables 1 ; 10 ; 1 ; 10 ; 1 ; 10 ; 100 ; 2 ; 5 ; 10 ; 1 ; 10 ;
100 ; 1000 100 ; 1000 1000 100 100 ; 1000
Entrées/Sorties numériques 0 8 4 16 2

1. Pourquoi la carte A ne conviendrait pas pour cette application ?


2. Sachant que la variation de la tension fournie par le premier capteur est de 0 à 10mV,
quel doit être le gain minimum nécessaire pour arriver à une plage de valeur
compatible avec les CAN (c'est-à-dire de 0 à 10V). Quelle carte faut-il alors éliminer ?
3. Sachant que la précision de mesure du premier capteur est 10 µV avec un gain
minimum calculé au 2), on doit utiliser un CAN à combien de bits pour une tension
maximale de 10V ? Quelle carte faut-il éliminer en plus alors pour cette application ?
4. Pourquoi la carte E ne conviendrait pas pour cette application ?
5. En résumé, donnez la carte qui répond à toutes les caractéristiques de l’application.
Problème 6 : CNA à résistances pondérées

On considère dans cet exercice, un CNA à


sommation de courant ou à résistances pondérées.
Les interrupteurs d0, d1, ... , d7 sont, soit reliés
à la masse (position « 0 »), soit reliés à la tension
de référence Uref = 5 V (position « 1 »).
On appelle Ak le poids de chaque bit, Ak = 0
ou 1 selon que l’interrupteur dk est en position
« 0 » ou « 1 ». On suppose que l’AOP est idéal.
Le MSB correspond à A7 (interrupteur d7).
Le LSB correspond à A0 (interrupteur d0).

1. Quel est le rôle de l’AOP (type de montage)?


A0 .U ref  U
2. Montrez que i0 
2 7.R
3. Exprimez, par analogie, les intensités i1, i2, ..., i7 traversant les 8 résistances. (l’intensité ik
est associée à l’interrupteur dk).
N
4. En appliquant la loi des nœuds, déduire de la question précédente que : U  U ref .
255
5. Préciser le nombre de bits utilisé par ce CNA et donc la plus grande valeur de N possible.
6. Calculer la plus petite tension délivrée par le CNA lorsque Uref = 5 V. (Cette tension est
appelée « quantum » ou « résolution » qui correspond au LSB avec A0=1 et tous les
autres Ak=0)
7. Quels sont les problèmes pratiques posés par un tel CNA ?