Vous êtes sur la page 1sur 33

THEME :

CONCEPTION ET INSTALLATION
DES ASCENSEURS

AHIABLEAME KOFFI CHARGE DU COURS : DR AMEY KOSSI


MIDODJI FELIX BOLLANIGNI
CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

INTRODUCTION ..................................................................................................................... 2
1. Historique ....................................................................................................................... 2
1.1. Evolution dans le temps ....................................................................................... 2
1.2. L’évolution récente des ascenseurs ................................................................... 4
2. Les principaux composants de l’ascenseur.............................................................. 4
3. Généralités sur les ascenseurs .................................................................................. 7
3.1. Définition ................................................................................................................. 7
3.2. Différents types d’ascenseurs ............................................................................. 7
4. Installation et fonctionnement général d’un ascenseur ........................................16
4.1. Installation.............................................................................................................16
4.1.1. Règles générales concernant l’installation d’ascenseur............................16
4.1.3. Installation des guides.....................................................................................21
4.1.4. Installation des portes .....................................................................................23
4.1.5. Installation de groupes de traction : moteur et tiges de suspension .......24
4.1.6. Installation d’arcade de contrepoids et de cabine ......................................25
4.2. Fonctionnement ...................................................................................................26
5. Impact de l’ascenseur sur la santé et l’environnement.........................................28
5.1. Effets physiologiques ..........................................................................................28
5.2. Environnement .....................................................................................................30

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 1 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

INTRODUCTION
L’ascenseur est l’une des inventions qui ont permis à l’homme de réaliser de grands
travaux. Ils continuent de nous fasciner jusqu’à aujourd’hui. Depuis les temps anciens,
l’homme a toujours cherché à déplacer à la verticale des charges lourdes lui
demandant un effort considérable. Ces recherches ont abouti à la création de
l’ascenseur qui équipe aujourd’hui la plupart des grands bâtiments.

Les ascenseurs sont des dispositifs mobiles qui assurent le transport des personnes
ou de lourds objets en hauteur. Ils existaient déjà depuis des siècles et leur apparition
est étroitement liée aux exploitations des mines, qui demandaient alors des
équipements de transport en hauteur efficaces. Toutefois, les Égyptiens utilisaient déjà
des sortes d’ascenseurs plusieurs siècles avant Jésus-Christ. En effet, il y a 2000 ans
avant Jésus Christ, qu’ils ont utilisés d’appareils de levage à treuils dans la
construction des pyramides.

1. Historique
1.1. Evolution dans le temps
Avant Jésus Christ, le mécanisme de déplacement vertical a été découvert au IIIe
siècle avant Jésus-Christ par Ctésibios. Il a inventé un élévateur utilisant l’eau mise
sous pression pour fonctionner. En l’an 80 av. J.-C., on a utilisé de grands monte -
charges rudimentaires pour amener les gladiateurs et les animaux sauvages au niveau
de l’arène. Dans le Colysée de Rome, il y aurait eu 12 ascenseurs, mais qui n’ont plus
laissé de trace après la chute de l’empire.

Après Jésus Christ, l’idée et le besoin d’utiliser le principe de l’ascenseur pour le


transport de personnes ont été apparus dans les courants des XVIIe et XVIIIe siècles.
En effet, en 1743, duchesse de Châteauroux a fait une demande au De Valayer de
construire une chaise équilibrée au moyen d’un contrepoids pour la transporter dans
ses appartements situés à l’étage au château de Versailles. La réalisation fut faite par
Blaise Arnoult. Ensuite, le premier ascenseur destiné au service public a fait son
apparition à Londres en 1829. Puis, c’était en 1854 qu’Elisha Otis a apporté le concept
de limiteur de vitesse qui est en fait un frein parachute. Ceci peut stopper la cabine et
assurer la sécurité des personnes en cas de rupture du câble.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 2 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

L’avancée de la technologie a permis aux ascenseurs de se développer en termes de


sécurité, performance technique et esthétique. Le nom de Léon Edoux qui a donné le
nom à ascenseur en 1864 mérite d’être évoqué. En 1867, il a exposé à Paris les
premiers ascenseurs hydrauliques à vérins.

Quant à l’ascenseur électrique, ce sont les Allemands Werner Von Siemens et Halske
qui ont présenté pour la première fois l’ascenseur à crémaillère, à l’Exposition
Industrielle de Mannheim en 1880.

Elisha Otis est désigné comme père de l’ascenseur, car tout au long de l’amélioration
de l’ascenseur existant, il a toujours apporté sa touche novatrice. C’est lui qui a
présenté le premier ascenseur courant alternatif en 1889 à New York

C’est en 1889 que la Tour Eiffel à Paris a été inaugurée avec un ascenseur
remarquable pouvant parcourir une hauteur de 160,40 mètres avec une vitesse de
0,80 m/s.

Le local des machines ainsi que le contrepoids commencent à disparaître pour les
ascenseurs d’aujourd’hui, les commandes de sécurité se font électroniquement, à
microprocesseur. Les recherches sur l’amélioration du confort et la performance
vitesses ainsi que de la sécurité ne cessent pas pour autant.

Figure 1 : l’ascenseur d’Otis avec moteur à vapeur

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 3 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

1.2. L’évolution récente des ascenseurs


Les recherches menées ces dernières années, dues en grande partie à la Directive
européenne 95 ont permis d’apporter des innovations aux ascenseurs en termes de
sécurité et de confort. Les matériels modernes sont plus compacts que leurs aîné s.
C’est ainsi que les ascenseurs sans local, sans contrepoids, etc., envahissent le
marché. L’ascenseur est aussi devenu plus intelligent, est capable de gérer facilement
le trafic et permet à l’utilisateur de bénéficier d’une assistance en toute circonstance.

2. Les principaux composants de l’ascenseur


Les ascenseurs (ou monte-charges) sont constitués de trois éléments essentiels :

 le mécanisme d’entraînement constitué du moteur, du réducteur et du frein,

 la cabine,

 le contrepoids.

La cabine et le contrepoids sont reliés par des câbles passant par la poulie
d’entraînement (poulie du treuil qui fonctionne par adhérence).

La cabine et les contrepoids vont suivre une trajectoire rectiligne à l’aide de guides.

Les éléments d’un ascenseur se situent à deux endroits :

 la gaine d’ascenseur ou la cabine effectue ses déplacements,

 la machinerie qui comporte le moteur et l’organe de commande.

Dans la gaine on trouve généralement :

- les guides,

- les amortisseurs de la cabine et des contrepoids,

- la cabine et ses accessoires dont le parachute,

- les contrepoids,

- les renvois des limiteurs de vitesse,

- les câbles de suspensions et des limiteurs,

- les portes palières,

- les organes de sélection (à chaque étage),


Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 4 FORMATEC
CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

- un ensemble de divers accessoires.

Dans la machinerie, on trouve :

- la poulie d’entraînement par adhérence, son réducteur, son moteur, son frein et
des poulies de renvoi éventuelles,

- le limiteur de vitesse,

- l’appareillage électrique.

Figure 2 : Vue d’ensemble d’un ascenseur d’ametal

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 5 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

La disposition d’un ascenseur varie en fonction de l’architecture des bâtiments.

Ainsi la machinerie peut se situer en bas, en haut ou en position latérale de la gaine


d’ascenseur. Aujourd’hui, de nouvelles architectures d’ascenseur permettent de
supprimer cette salle de machinerie, le système d’entraînement ainsi que
l’appareillage électrique se trouvent alors dans la gaine d’ascenseur (généralement en
haut).

La gaine elle pourra être simple ou double (dans le cas de deux ascenseurs) et sera
constituée dans certains cas de pylônes autoporteurs afin de recevoir un habillage
spécial (gaine en verre par exemple).

Enfin, les portes palières peuvent être soit sur une seule face, soit à plusieurs faces
dans le cas d’accès opposés.

Nous voilà donc face à ce schéma : ici, deux machineries ont été représentées (en
haut et en bas de gaine) mais en réalité, une seule est présente.

Figure 3 : Schéma montrant la disposition de la machinerie


Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 6 FORMATEC
CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

3. Généralités sur les ascenseurs


3.1. Définition
D’ordre fonctionnel, l’ascenseur est un appareil élévateur installé à demeur ;
desservant des niveaux définis, comportant une cabine dont les dimensions et la
constitution permettent l’accès des personnes se déplaçant au moins partiellement le
long des guides verticaux ou dont l’inclinaisons sur la verticale est inférieurs à 15°

 Cabine : organe destiné à recevoir les personnes et ou les charges à


transporter.
 Garde-pieds : tablier comportant une partie verticale lisse à l’aplomb du bord
d’un seuil de palier ou de cabine et au-dessus de celui-ci
 Gaine : volume dans lequel se déplacent la cabine et le contrepoids, s’il en
existe un
 Cuvette : partie de la gaine située en contrebas du niveau d’arrêt inferieur
desservi par la cabine.
 L’étrier : ossature métallique portant la cabine ou le contrepoids, elle peut faire
partie intégrante de la cabine.
 Machine : ensemble des organes moteurs assurant le mouvement et l’arrêt de
l’ascenseur.
 Amortisseur : organe constituant butée déformable en fin de course et
comportant un système de freinage par fluide ou ressort.
 Local des machines : local où se trouve l’appareillage.

3.2. Différents types d’ascenseurs


Les ascenseurs sont surtout utilisés dans le transport des personnes et des charges
lourdes dans les immeubles à plusieurs étages, dans les bâtiments administratifs
privés ou publics, dans les centres commerciaux, etc. Chaque utilisateur d’ascenseur
des bâtiments cités peut avoir des besoins différents quant à l’exploitation des
fonctionnalités de l’ascenseur. C’est dans cette optique que les fabricants
d’ascenseurs proposent différents types d’ascenseurs adaptés aux divers contextes
d’usage afin qu’ils puissent assurer pleinement les rôles qu’on attend d’eux dont le
principal est la sécurité.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 7 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

3.2.1. Types d’ascenseurs (classement selon leur fonction)


En d’autres termes, les fonctionnalités ainsi que l’aspect des ascenseurs deviennent
personnalisés selon le contexte d’usage. À cet effet, on peut en citer, entre autres :

Les ascenseurs des habitations, destinés à recueillir des personnes en collectivité


dans le cas d’immeubles à plusieurs étages. Les ascenseurs sont utilisés
exclusivement dans le transport de groupes de personnes. Leur capacité en termes
de charge a évolué pour atteindre en 1980, 630 kg soit l’équivalent de 8 personnes
environ. Ces ascenseurs sont équipés de portes palières et de portes automatiques
permettant l’accès des personnes handicapées. Par ailleurs, grâce à l’évolution de la
technologie, ces ascenseurs sont devenus de plus en plus performants et d’aspect
plus esthétique. L’objectif est d’assurer agréablement avec une sécurité optimisée le
déplacement des utilisateurs. La plus-value de l’immeuble s’en trouve accrue.

Les ascenseurs des entreprises et des hôtels

Les ascenseurs dans les bureaux ou les hôtels sont plus élaborés et plus raffinés avec
une plus grande capacité, atteignant jusqu’à 800 kg. Ils peuvent transporter jusqu’à 10
personnes. Les portes sont également automatiques et la centrale permet les rotations
des entrées et des sorties des cabines. Le trafic de ces ascenseurs est plutôt rapide
et fluide grâce à leur vitesse.

Les ascenseurs des usines

En plus du transport des personnes, les ascenseurs sont prévus pour transporter de
lourdes charges, en kilos et même en tonnes. Ils sont donc conçus pour répondre avec
facilité à ces diverses exigences.

Les ascenseurs des lieux publics comme les aéroports, les parkings, les centres
commerciaux, les établissements scolaires

De tels ascenseurs doivent satisfaire à toutes les contraintes du trafic. Ils possèdent
une grande capacité et doivent être transparents. En effet, la visibilité est importante
dans les ascenseurs de ces espaces publics pour mieux voir la sécurité des
passagers. Ces derniers doivent également apercevoir l’extérieur.

Les ascenseurs des hôpitaux, des hospices et des établissements pour les
personnes à mobilité réduite

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 8 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Les ascenseurs sont destinés au transport du personnel médical (médecins, infirmiers,


etc.), mais ils doivent assurer le déplacement des patients qui changent d’étage. Les
conceptions de ces ascenseurs sont effectuées de manière précise selon les
dimensions appropriées avec tout le confort qu’exige l’état du patient.

3.2.2. Types d’ascenseurs (classement selon leur entraînement)


On distingue essentiellement deux types de familles d'ascenseur :
 les ascenseurs à traction à câble,
 les ascenseurs hydrauliques.
En règle générale, ces deux types utilisent l'énergie électrique pour déplacer les
cabines verticalement (moteur électrique continu ou alternatif).

 Les ascenseurs hydrauliques


Principe
Comme toute machine hydraulique la pompe met sous pression l'huile qui pousse le
piston hors du cylindre vers le haut. Lorsque la commande de descente est
programmée, le bypass (vanne) de la pompe permet de laisser sortie l'huile du cylindre
vers le réservoir.

Figure 3 : Schéma illustrant le principe hydraulique des machines

Description
Les ascenseurs hydrauliques fonctionnent avec un vérin et ne disposent pas de
contrepoids, car la cabine est tout simplement propulsée par le système de vérin. La
cabine se déplace sur simple pression d’un bouton qui actionne un piston contenant
de l’huile. Ils assurent en général des déplacements courts et conviennent
parfaitement à un usage particulier. La salle des machines d’un ascenseur hydraulique

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 9 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

se trouve toujours en partie basse ce qui rend son installation très pratique pour un
immeuble existant.
Les ascenseurs hydrauliques sont utilisés en général pour satisfaire des déplacements
relativement courts de l'ordre de 15 à 18 m maximum.
Plusieurs modèles existent sur le marché. On citera les ascenseurs hydrauliques :
 à cylindre de surface,
 à cylindre enterré,
 télescopiques à cylindre de surface.

Figure 4 : À cylindre enterré.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 10 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Figure 5 : À cylindre de surface.

Figure 6 : À cylindre de surface télescopique.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 11 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Les ascenseurs hydrauliques se composent principalement de :


 d'une cabine,
 de guides,
 d'un ensemble pistons-cylindres hydrauliques placé sous la cabine de
l'ascenseur,
 d'un réservoir d'huile,
 d'un moteur électrique accouplé à une pompe hydraulique,
 d'un contrôleur

Les différents modèles permettent de tenir compte de critères :


 de place,
 de hauteur d'immeuble à desservir,
 de stabilité de sol et de sous-sol,
 de risque de pollution par rapport au sol et plus spécifiquement aux nappes
phréatiques,
 d'esthétique,

Énergie
Énergétiquement parlant les ascenseurs hydrauliques posent un problème dans le
sens où il n'y a pas de contre-poids qui équilibre la cabine comme dans les systèmes
à traction à câble par exemple.

Avantages et inconvénients
Ci-dessous, on trouvera les principaux avantages et inconvénients des ascenseurs
hydrauliques :
 Avantages
 Précision au niveau du déplacement (mise à niveau).
 Réglage facile de la vitesse de déplacement.
 Ne nécessite pas de cabanon de machinerie.
 Implantation facile dans un immeuble existant.
 Inconvénients
 Course verticale limitée à une hauteur entre 15 et 18 m.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 12 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

 Risque de pollution des sous-sol.


 Consommation énergétique importante.
 Nécessiter de renforcer la dalle de sol.

 Les ascenseurs à traction à câbles


Description
Les ascenseurs à traction électrique ou à traction à câbles sont les types d’ascenseurs
que l’on rencontre le plus dans les bâtiments tertiaires et les immeubles. Ils sont plus
intéressants que les ascenseurs hydrauliques, car le contrepoids réduit fortement la
charge, quel que soit le type de motorisation. Ils représentent 90 % du marché actuel
des ascenseurs particuliers. Ce type d’ascenseur se déplace plus rapidement et
respecte l’environnement. Trois technologies sont intégrées dans les ascenseurs
électriques : l’adhérence, le treuil à tambour et l’activation sans treuil pour les gearless.
Les ascenseurs à traction à câbles sont les types d'ascenseurs que l'on rencontre le
plus, notamment dans les bâtiments tertiaires.
Ils se différencient entre eux selon le type de motorisation :
 à moteur-treuil à vis sans fin,
 à moteur-treuil planétaire,
 à moteur à attaque directe (couramment appelé "Gearless" ou sans treuil),
 ...

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 13 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Figure 7 : Ascenseur à moteur-treuil.

Figure 9 : Ascenseur à moteur à attaque directe.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 14 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Quel que soit le type, les ascenseurs à traction à câbles comprennent généralement :
 une cabine,
 un contre-poids,
 des câbles reliant la cabine au contre-poids,
 des guides,
 un système de traction au-dessus de la cage de l'ascenseur,

Énergie
Énergétiquement parlant les ascenseurs à traction à câbles sont plus intéressants que
les ascenseurs hydrauliques dans le sens où le contre-poids réduit fortement la charge
quelle que soit le type de motorisation.

Avantages et inconvénients
Ci-dessous, on trouvera les principaux avantages et inconvénients des ascenseurs
hydrauliques :
 Avantages
 Course verticale pas vraiment limitée.
 Suivant le type de motorisation précision au niveau de la vitesse et du
déplacement.
 Rapidité de déplacement.
 Efficacité énergétique importante.
 Pas de souci de pollution.

 Inconvénients
 En version standard, nécessite un cabanon technique en toiture.
 Exigence très importante sur l'entretien.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 15 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

4. Installation et fonctionnement général d’un ascenseur


4.1. Installation
4.1.1. Règles générales concernant l’installation d’ascenseur
L’équipe d’installation doit :

- Etre formé et certifié concernant l’installation d’ascenseur


- Suivre les règlements et les instructions de la société au cours de l’installation,
- Connaitre l’équipement d’ascenseur, suivre les instructions de sécurité,
- Suivre le guide d’utilisation et du service d’ascenseur, et les instructions
données dans l’ordre indiqué,

Avant de commencer l’installation

- Accès des personnes non autorisées à la zone d’installation d’ascenseur doit


être interdit,
- La convenance de la zone aux conditions relatives à l’installation de l’ascenseur
doit être vérifiée,
- L’installateur doit porter des vêtements convenables au travail à faire, et
posséder les composants de sécurité nécessaires,
- Les informations sur l’échafaud doivent être expliquées en détail.

Au cours de l’installation

- Pour les poids supérieurs à 25 kg, utiliser un levier. Les leviers utilisés doivent
assurer la sécurité de l’emploi,
- Lors de levage des équipements plus léger que 25 kg, il faut plier les genoux et
garder le dos bien droit au lieu de se plier de la ceinture. Les cas contraires
peuvent causer des blessures,
- Ne pas rester sous les charges suspendues ou levés, ne pas travailler dans ces
espaces,
- Soyez prudent pendant le levage ou la portage des pièces de l’ascenseur,
n’endommagez pas le matériel,
- Rester loin des pièces mobiles ou rotatives
- Ne pas laisser les outils d’installation sur ou dans la cabine
- Installer les câbles d’alimentation et le câbles plats en utilisant les pinces
convenables,

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 16 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

- Prendre des précautions lors des travaux près des équipements rotatifs sans
protection.

Machines et Equipements nécessaires pour l’installation

- Palan
- Marteau perforateur
- Perceuse sans fil
- Tournevis
- Scie spirale
- Câble prolongateur d’au moins 30 mètres
- Fil en nylon
- Fil à plomb (minimum 2 kg)
- Mètre (mesure au minimum 3 mètres)
- Niveau à bulle (50 cm de longueur au minimum)
- Clé à molète ouvert
- Clé à molète ferme
- Clé Allen
- Marteau

Les équipements de sécurité

Tous les employés d’installation et d’entretien doivent utiliser les équipements de


sécurité pour la sécurité de l’emploi tel que :

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 17 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

- Casque - Lunettes de protection

- Gants de protection
- Ceinture de sécurité

- Casque anti-bruit

Figure 10 : Les équipements de sécurité

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 18 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

4.1.2. Installation d’échafaud et la sécurité sur les échafauds

Les éléments d’échafauds doivent convenir au plan d’installation des gaines.


L’échafaud installé doit être contrôlé par une personne autorisée. Si l’échafaud a des
défauts, ces défauts doivent être corriger avant de commencer l’installation
d’ascenseur. Les tubes d’échafaud doivent être en acier. En cas de besoin, il faut
construire un échafaud graduel jusqu’à une certaine hauteur en tenant compte de la
hauteur de la gaine. Une plateforme doit être construite 75 cm au-dessous du tablier
de chaque étage et une autre entre chaque plateforme principale. Les plateformes
doivent se former de lattes de bois d’au moins 25-30 cm de large et d’épaisseur
2.5cm minimum comme l’indique la figure 10

Figure 10 : Plan d’une plateforme

Principes d’installation et utilisation d’un échafaud stable :

- L’installation doit être effectuée selon le projet d’échafaud prévue


- La gaine (l’espace d’échafaud) doit être nettoyé avant l’installation
- L’entrée et la sortie doivent être nettoyé avant l’installation
- L’échafaud doit être fortement stabilisé contre l’inclinaison et les mouvements
- La balustrade et la barre de pied appropriées doivent être installées
- Il faut fournir une protection au-dessus des installateurs

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 19 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

- Tout échafaud doit être attaché au bâtiment de 4 points au minimum (un


attachement par chaque 2 étages)
- Contre l’électrique statique, Il faut faire la mise en terre d’échafaud
- Les outils manuels, les équipements, etc… doivent être montés et stabilisés
suivant les instructions d’installation pour former des liaisons structurelles
correctes.

Figure 11 : vue d’ensemble de l’échafaud avec les plateformes à mettre en place

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 20 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

4.1.3. Installation des guides


Avant de commencer l’installation des guides, il faut placer dans la cuvette les supports
de guides.

- Après l’installation des supports de guides, remontez les pattes de fixation sur
la paroi de gaine. Installez les guides aux pattes de fixation à l’aide des
crapauds de guide.
- Les plaques de support de guide, les pattes de fixation et les supports de guides
doivent être installés dans la gaine, suivant les dimensions indiquées sur le
projet.
- Les dimensions verticales entre les pattes de fixation seront indiquées sur la
coupe verticale du projet. L’installation doit être effectué en tenant compte ces
dimensions

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 21 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Figure 12 : Les étapes de l’installation des guides de cabine et contrepoids

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 22 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

4.1.4. Installation des portes


L’espace entre le vantail et le montant de la porte palière ne doit pas être plus de
6mm. Les vantaux de porte palière doivent se verrouiller automatiquement. L’entrée
des portes palières doivent être éclairées par 50 lux au minimum.

- L’installation des portes palières est une importante d’ascenseur. Leur position
sont précisés en fonction des guides de cabine, c’est pour cela qu’il faut
d’abord installer les guides. Cette installation est du coup impossible dans
une gaine sans guide.
- Il faut les installer en utilisant des gabarit guide-porte en bois et le fil à plomb.
- Le guide étant la référence de fixation des portes, il faut être sûr que le
montage de ces derniers soit correct.

Figure 13 : Installation d’une porte

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 23 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

4.1.5. Installation de groupes de traction : moteur et tiges de suspension


 Montage du moteur
- Fixez le châssis du moteur aux guides de contrepoids en utilisant des boulons,
des écrous, des rondelles et des joints convenables, et au guides de cabine
en utilisant 4 crapauds.
- Le châssis du moteur a été rendu convenable pour l’’installation du guide de
cabine. Cette spécification augmente la course de la cabine et rend possible
l’utilisation de hauteur complète sous la dalle de gaine.
- Fixez le moteur à la plaque en utilisant des boulons, des écrous, des rondelles
et des joints convenables.
- Les tiges de suspension sont installées aux points de fixation.

Figure 14 : Installation du châssis de moteur

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 24 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

 Installation des tiges de suspension


- Il faut utiliser des tiges de suspension à ressort au côté contrepoids, et des
tiges de suspension à la barre au côté de cabine. Les tiges à barres assurent
une sécurité supérieure et facilitent l’installation des serres câbles. Avec ces
types de tige, les câbles vont rester ensemble et parallèlement.
- Avec les autres équipements d’ascenseur, les câbles seront fournis en
morceaux et ayant les tiges de suspension à barre déjà installées sur un côté.

Figure 15 : Installation des tiges de fixation

4.1.6. Installation d’arcade de contrepoids et de cabine


Avant de commencer au montage des pattes de fixation, s’assurer que les murs sont
lisses, et déterminer le point le plus étroit et le plus large des murs. Si possible,
marquer ces points qui peuvent bloquer le Montage. Ensuite, raboter les excès de

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 25 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

parois de gaine. Il faut d’abord marquer les endroits à percer pour les chevilles en acier
des pattes de fixation (le marquage doit être visible dans la gaine).

Il faut ensuite marquer les points de d’installation des chevilles en acier, puis percer
tous ces points dans la gaine. Pour faire cette opération correctement, on utilise deux
fils à plomb au côté de contrepoids, et il faut un autre fil à plomb au côté opposé afin
de fixer la patte de fixation de guide cabine.

On aura besoin de trois fils à plomb d’au moins 2-3 kg et un fil en nylon pour percer
les trous des chevilles en acier.

Il faut marquer les axes verticaux des pattes de fixation sur des planches stabilisées
du côté du contrepoids et du côté opposé. Ensuite marquer les positions des chevilles
en acier (pattes de fixation) tout au long de la gaine. Pour le coté du contrepoids, il faut
au moins 4 chevilles et 2 du côté opposé. Les distances intermédiaires sont
importantes et doivent être égales (au moins 1.5 m).

Les trous seront en utilisant la perceuse convenable et fixer les chevilles dans les trous
après avoir bien vérifier que les points marquer sont convenables pour la fixation.

4.2. Fonctionnement
Pilotage des déplacements aux étages

La cabine est pilotée par une armoire de commande qui gère ses déplacements.

Accès aux étages

Techniquement, avant l'arrivée à l'étage désiré, le freinage est déclenché plus ou


moins auparavant par un système de régulation.

(A compléter par un spécialiste...)

Le positionnement précis de la cabine à l'étage indépendant de la charge avec une


précision d'arrêt de ± 20 mm, imposé en France par la loi SRU pour garantir l'accès
aux personnes handicapées à l'échéance 2013, peut être obtenue est obtenu par un
régulateur de vitesse par variation de fréquence du moteur, ou un entretien correct des
ascenseurs à simple bi vitesse sans variateur.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 26 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

L'indicateur d'étage

Dans la cabine

Il indique la position de l'ascenseur, ainsi que dans la plupart des cas, la direction. Les
premiers indicateurs furent "analogiques", les numéros des étages étant tout d'abord
un cadran avec une aiguille, puis alignés sur le mur, et chaque nombre s'allumait
lorsque l'ascenseur y passait, ainsi qu'une flèche lumineuse qui indiquait la direction
de déplacement.

Puis vint l'indicateur LCD numérique, le plus souvent rouge sous une plaque noire. La
flèche fut intégrée à l'afficheur. Dans les années 1980 vint l'indicateur à LED, qui
reprend le même principe que l'indicateur LCD. Enfin, les écrans figurent sur plusieurs
ascenseurs récents. Sur ces écrans, peuvent être aussi indiquées la date et l'heure,
ou même une séquence filmée.

Afin de faciliter le repérage d'arrivée aux étages, notamment dans les gratte-ciels,
comme pour tout transport, une annonce sonore indique à présent celui-ci, utile
également aux personnes malvoyantes.

Depuis l'extérieur

Depuis le palier extérieur pour l’appel, et l'utilisateur attendant depuis chaque étage
supérieur ne peut savoir à quel niveau la ou les cabines de batterie sont situées,
excepté le sens indiqué par une flèche, clignotante lorsque la cabine est en
déplacement ou continue lorsqu'elle est à l'arrêt ou occupée.

L'étage de positionnement est indiqué toutefois sur quelques ascenseurs à l'extérieur


sur tous les étages.

L'arrivée d'une cabine est signalée par un petit retentissement de sonnerie, parfois si
discret que sur les batteries importantes de plusieurs ascenseurs, le passager risque
de ne pas toujours remarquer l'arrivée puis l'ouverture assez silencieuse aussi des
portes de cette cabine si elle est adjacente.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 27 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

5. Impact de l’ascenseur sur la santé et l’environnement


5.1. Effets physiologiques
 Sensations des accélérations verticales debout

L'accélération des ascenseurs, prolongée pour les rapides, procure sous les pieds la
sensation inhabituelle de peser plus lourd en étant soulevé vers le haut, lors des
démarrages en montée et freinages en descente, contrastant avec celle d'être allégé
en tombant vers le bas, procurant un léger airtime lors des démarrages en descente
et freinages en montée, le poids des personnes par rapport au sol étant augmenté ou
diminué d'environ 10 %, ou davantage pour les anciens ascenseurs.

Celle-ci se conjugue à l'effet sur l'oreille interne permettant l'équilibre du corps, en


donnant des sensations de vertige, voire de peur liée aux effets de surprise inattendus,
dont les effets peuvent être comparables à ceux des attractions ou montagnes russes,
accentués par le fait d'être silencieux sans repère auditif et surtout celui de devoir
rester à tenir en position debout, souvent sans appui de maintien. De plus la perception
visuelle de référence ne bouge pas dans les cabines opaques, introduisant une
contradiction déstabilisatrice avec les effets ressentis.

Comme pour les manèges, ces effets peuvent être amusants et plaisants, en procurant
à beaucoup de personnes comme les enfants de l'adrénaline

 Changements de pression

Les ascenseurs de gratte-ciels peuvent occasionner aux passagers des bouchements


et/ou sifflements d'oreilles (analogues à ceux d'un avion, bien que celui-ci soit
pressurisé) dues à la variation rapide de pression, à la suite du changement d'altitude
important effectué rapidement.

En outre, plus l'ascenseur est rapide, plus la cabine introduit un effet de compression
d'air avec la gaine verticale du parcours (à l'analogue d'un train passant rapidement
dans un tunnel, d'un piston ou d'une pompe à air), s'ajoutant, en descente, à
l'augmentation de pression atmosphérique rapide dû à une diminution d'altitude dans
la tour.

C'est la raison pour laquelle les ascenseurs les plus rapides de Taipei et de la Shangaï
Tower, à défaut de pressurisation, ont été limités en descente à 10 m/s (36 km/h),
associé à une limitation des "haut-le-cœur" au démarrage de la descente.
Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 28 FORMATEC
CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

 Autres aspects

Plusieurs personnes peuvent être phobiques aux ascenseurs pour diverses autres
raisons, notamment :

•La claustrophobie à l'intérieur de ce lieu "parallélépipédique" clos,

•La peur de rester bloqués en cas d'arrêt inopiné entre deux étages ou la "zone
express"

•Le vertige dans les cabines vitrées

 Une source d'obésité et de problèmes cardiovasculaires

La multiplication des ascenseurs a entraîné une relative désaffection des escaliers.


Elle est considérée comme l'une des nombreuses causes de l'obésité. Un article de
Nutrinews écrit en 2003 sur la base de l’entretien accordé par le professeur Arnaud
Basdevant (responsable du service de nutrition de l’Hôtel-Dieu, Paris) affirme ainsi que
« l’évolution des modes de vie a indiscutablement favorisé l’obésité. La sédentarité
s’est développée : automobile, ascenseur, escalator, travail dans des environnements
surchauffés, séances de télévision, voire de grignotage… »

Dans le cadre des recommandations générales de santé publique, il est donc


recommandé aux citoyens de prendre par préférence les escaliers et non plus les
ascenseurs (Programme national nutrition santé en France, programme « Escaliers
vers la santé » au Canada). En ce qui concerne plus précisément la lutte contre
l'obésité, le site Internet français Integrascol, rédigé par des médecins avec le
ministère de l'Éducation nationale, recommande de « Venir à l’école à pied plutôt qu’en
voiture, ne pas hésiter à monter les escaliers (quand c’est possible, selon le
retentissement de l’obésité) plutôt qu’à prendre l’ascenseur. » Le site suisse
Prévention.ch (financé par la République et canton de Genève, Suisse) recommande:
« Prenez les escaliers plutôt que l'ascenseur ou l'escalier roulant. Si l'effort est trop
grand au début, contentez-vous d'un ou deux étages à pied et prenez l'ascenseur pour
le reste. »

 La transmission de virus

Les ascenseurs sont considérés, dans le cadre de l'épidémie de nouvelle grippe A


(H1N1) de 2009, comme des facteurs de risque de propagation de l'épidémie :

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 29 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

• Pour la transmission de virus par suspension dans l'air : la distance recommandée


de 2 mètres entre personnes ne peut toujours y est être respectée.

• Pour la transmission de virus par contact avec des objets touchés et contaminés par
une personne malade : les boutons d'ascenseurs, touchés par des dizaines ou des
centaines de personnes différentes pendant une journée, sont considérés comme des
objets à risque. Le virus de la grippe reste vivant de 8 à 48 heures sur des objets. Les
études montrent que le virus reste plus longtemps vivant sur les surfaces dures et
lisses (plastique, métal, ce qui est le cas des boutons d'ascenseur) que sur les surfaces
poreuses (textile). Selon la direction de la santé publique du Québec, le virus de la
grippe des familles A (dont les H1N1) et B restent vivants 24 à 48 heures sur des
surfaces dures et lisses (ex : comptoir), 8 à 12 heures sur des surfaces poreuses
(papier, textile) et 5 minutes sur la peau humaine

5.2. Environnement
La question de l'impact des ascenseurs sur l'environnement a également été posée.
La journaliste américaine Nina Shen Rastogi, spécialisée sur l'environnement, a tenté
en avril 2009 de calculer et de comparer la consommation d'énergie de l'utilisation de
l'ascenseur et de l'escalier, sans succès. En revanche, elle note que « les experts de
Thyssen Krupp qui ont étudié un immeuble de bureaux de 16 étages dans l'Ohio ont
découvert qu'environ un tiers de la consommation quotidienne d'énergie de
l'ascenseur avait lieu durant les heures non travaillées. Autre problème : le fait de
garder les ascenseurs toujours éclairés. ».

Dans l'ensemble, les ascenseurs soutirent davantage d'énergie à attendre qu'à monter
et descendre : près de 60 % de l'électricité consommée est gaspillée parce que la
machinerie et les panneaux de commande situés dans les étages restent
continuellement sous tension (stand-by).

L'entretien du parc d'ascenseurs et la mise au point d'appareils moins consommateurs


d'énergie est un des enjeux du développement durable dans l'habitat.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 30 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

Conclusion
En somme, nous pouvons clairement voir que la technologie de pose des ascenseurs
est un art complexe qui fait appel à beaucoup de concentration vu les risques énormes
dans les différentes étapes de pose. L’ascenseur permet de faciliter tant bien le
déplacement des personnes et des biens dans les bâtiments de grande hauteur, que
son utilisation dans les bâtiments de grande hauteur est exigé par les normes de
certification. Même si son utilisation reste très importante dans les bâtiments de grande
hauteur, il faut noter qu’il ne faudra pas en abuser car il en sort des conséquences
négatives sur la santé de l’utilisateur ainsi que sur l’environnement. Et il faut noter que
les technologies de pose diffère d’une marque à une autre c’est d’ailleurs pour cela
que l’ascenseur n’est pas vendu à un individu si ce n’est pas par une entreprise de
pose ce qui nous donne droit au garantie lors de l’utilisation.

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 31 FORMATEC


CONCEPTION ET INSTALLATION DES ASCENSEURS

BIBLIGRAPHIE
1- http://www.ascensoriste.info/lascenseur-et-son-evolution-dans-la-societe/
2- https://www.schindler.com
3- http://ressource.electron.free.fr/prp/constitution/treuil.htm
4- Ametal ; « Guide d’installation d’ascenseur sans salle de machine » Aries 450

Exposé de PGC/AHIABLEAME K.M.F. 32 FORMATEC