Vous êtes sur la page 1sur 35

i

Remerciements
C’est avec le plus grand honneur que nous avons réservé l’ouverture de notre rapport en signe
de gratitude et de reconnaissance à l’égard de tous ceux qui nous ont aidée, de près ou de loin,
à la réalisation de ce projet .Nous tenons à adresser nos vifs remerciements à notre encadrante
M.Msadaa Ikbel pour sa présence, son encadrement, ses conseils fournis de façon efficace
tout au long de période de réalisation.

ii
Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Sommaire

Liste des figures 8


Liste des Tableaux 9
Liste d’abréviations 10
INTRODUCTION GENERALE...................................................................................11
Chapitre 1 : Internet des objets et l’industrie 4.0 12
1. Introduction.......................................................................................................................12
2. Internet des objets..............................................................................................................12
2.1. Historique.......................................................................................................................12
2.2. Objet connecté................................................................................................................13
2.3. Architecture et technologie IOT....................................................................................14
3. IIOT : internet des objets appliquée à l’industrie..............................................................15
3.1. Bénéfices de l’IIOT........................................................................................................15
4. Conclusion.........................................................................................................................17
Chapitre 2 : les solutions matériels et logiciels 18
1. Introduction.......................................................................................................................18
2. Choix de carte Raspberry..................................................................................................18
3. Raspberry..........................................................................................................................19
3.1. Définition.......................................................................................................................19
3.2. Composants standards de Raspberry Pi........................................................................20
3.3. Système d’exploitation..................................................................................................21
4. Matériels utilisés...............................................................................................................21
4.1. Capteur DHT22 :............................................................................................................21
4.2. Capteur de mouvement...................................................................................................21
4.3. Caméra...........................................................................................................................23
5. Node Red..........................................................................................................................24
5.1. Composants de la palette...............................................................................................24
5.2. Editeur des flows............................................................................................................25

Smari sabra, Hkiri oussema Page 3


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

5.3. Le déploiement d’un flow..............................................................................................25


6. Conclusion.........................................................................................................................26
Chapitre 3 : Réalisation et Test 27
1. Introduction.......................................................................................................................27
2. Réalisation........................................................................................................................27
2.1. Installation de l’OS « Rasbian ».....................................................................................27
3.2. Connexion à distance.....................................................................................................27
3.2.1. Activation de SSH.......................................................................................................28
3.2.2. VNC............................................................................................................................28
3.3. Configuration de carte Raspberry..................................................................................29
4. câblage des matériels nécessaire.......................................................................................30
4.1. Camera...........................................................................................................................30
4.2. capteur de mouvement PIR............................................................................................30
4.3. Capteur DHT22 et Raspberry.........................................................................................31
5.1. Installation des bibliothèques.........................................................................................31
5.2. Création du flows..........................................................................................................32
5.4. Visualisation...................................................................................................................33
6. tests....................................................................................................................................34
6.1. Température et humidité................................................................................................34
6.2. Mouvement.....................................................................................................................34
6. Conclusion.........................................................................................................................34
CONCLUSION GENERALE 35
Références bibliographiques 36
Netographie 36
ANNEXES 37
Annexe 1 38

Smari sabra, Hkiri oussema Page 4


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Liste des figures


Figure 1 : l’évolution des nombres des objets connectés.....................................................13
Figure 2 : thermostat Qvivo et lampe DAL..........................................................................14
Figure 3 : Architecture d’une solution IOT.........................................................................14
Figure 4 : Carte Raspberry....................................................................................................20
Figure 5 : composition du capteur PIR.................................................................................22
Figure 6 : principe de fonctionnement de capteur PIR.......................................................23
Figure 7 : l’interface Node Red..............................................................................................24
Figure 8 : Constituants d’une palette....................................................................................25
Figure 6 : Logiciel d’écriture d’image..................................................................................27
Figure 9 : activation de SSH..................................................................................................28
Figure 7 : obtention du l’adresse...........................................................................................28
Figure 8 : connexion au Raspberry via VNC viewer...........................................................29
Figure 9 : Activation des paramètres nécessaires................................................................30
Figure 10 : connexion de caméra au raspberry....................................................................30
Figure 11 : câblage capteur PIR GPIO.................................................................................30
Figure 12 : câblage capteur DHT22 GPI..............................................................................31
Figure 13 : Ajout des nodes....................................................................................................31
Figure 14 : flow caméra et RIP..............................................................................................32
Figure 19 :température et humidité flow..............................................................................33
Figure 15 : dashborad node red.............................................................................................33
Figure 16 : e-mail d’alertes sur la température et l’humidité............................................34
Figure 17 : détection d’un mouvement.................................................................................34

Smari sabra, Hkiri oussema Page 5


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Liste des Tableaux


Tableau 1 : tableau comparatif de différents cartes..............................................................2
Tableau 2 : caractéristiques de capteur DHT22....................................................................2

Smari sabra, Hkiri oussema Page 6


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Liste d’abréviations
VNC : Virtual Network Computing

SSH: Secure Shell

USB: Universal Serial Bus

GND: Gemeinsame Normdatei

PIR: Passive Infrared Sensor

GPIO: General Purpose Input Output

RFID: Radio Fréquence Identification

IOT: Internet Of Things

IIOT: Industrial Internet Of Things

IBSG: Cisco Internet Business Solutions Group

HDMI : Hight Defenition Multimedia Interface

IDE : Intergrated Developpement Environement

URL : Uniform Resource Loctor

LCD : Liquid Crystal Display

RCA : Radio Corporation of America

Smari sabra, Hkiri oussema Page 7


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

INTRODUCTION GENERALE

Les progrès continus des technologies électroniques des systèmes embarqués et des réseaux
de capteurs permettent maintenant d’envisager le déploiement de services sécurisés et
optimisés distribués sur des réseaux d’objets communicants, intelligents et interconnectés:
c’est la vision de l’Internet des Objets (IoT). Nous assistons actuellement au déploiement
d’une nouvelle génération d’objets interconnectés dotés de capacités de communication, de
détection et d’activation (réseaux de transport d’information sans fil, RFID, WSAN, etc.) pour
de nombreuses applications. Ainsi l’interconnexion d’objets dotés de capacités avancées de
traitement va conduire à une révolution en termes de création et de disponibilité de service et
va profondément changer notre façon d’agir sur notre environnement.

L’industrie a surtout elle-même évolué, aujourd’hui on parle de l’industrie 4.0, ou de «


usine intelligent », pour bien marquer l’évolution de ce monde. Les différents domaines de
l’industrie ne se contentent plus d’être automatisés et pilotables, ils communiquent ensemble,
permettant à l’usine de réagir selon différents manières en basant sur l’iot qui sera
indispensable pour les industries aujourd’hui et surtout lorsqu’on parle de la maintenance
prédictive. Pour cela on a choisie de faire notre projet dans ce thème la maintenance
prédictive basée sur l’IOT qui est le développement d’une solution IOT de monitoring.

Le rapport est organisé en trois chapitres. Dans le premier chapitre on décrit le concept
de l’internet of things et ces applications. Par la suite, au deuxième chapitre, le principe de
fonctionnement de nos dispositifs utilisés dans notre projet, Raspberry, qui sont bien
détaillées. Finalement, le plus important de ce travail qui est la réalisation, elle est présentée
de point de vue logiciel et matériel.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 8


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Chapitre 1 : Internet des objets et l’industrie 4.0


1. Introduction
Actuellement en 2019 l’internet des objets est la tendance dans le monde de l’informatique,
les medias parlent d’objets connectés et les grands cabinets de consulting (Gartner et autres)
avaient annoncés qu’il y aura plus d’objets connectés que d’êtres humains (ce qui est
actuellement le cas). Ces objets sont hétérogènes, et remplissent des fonctionnalités qui sont
implémentés dans l’industrie pour créer une nouvelle génération d’usines connectées,
robotisées et intelligentes. Avec la révolution numérique, les frontières entre le monde
physique et digital s’amenuisent pour donner vie à une usine 4.0 interconnectée dans laquelle
les collaborateurs, les machines et les produits interagissent.

Dans ce chapitre on va présenter l’internet des objets, sa définition, ses composants et la


relation entre l’IOT et l’industrie4.0.

2. Internet des objets


IOT est l’acronyme de « Internet Of Things », ou internet des objets en français, c’est
l’extension d’internet qui n’était qu’un monde virtuel et qui n’interagissait pas ou peu avec le
monde physique à des entités et des emplacements existants sur terre. Les données générées
par ces entités (objets) sont échangées via internet afin d’être exploitées dans divers domaine ;
la santé, la domotique, l’agriculture…etc. Les géants de l’informatique parlent de maisons
connectées, de villes intelligentes, et de véhicules autonomes.

2.1. Historique
Le terme «Internet des Objets» (IOT) a été utilisé pour la première fois en 1999 par le
pionnier de la technologie britannique Kevin Ashton pour décrire un système dans lequel les
objets du monde physique pourraient être connectés à Internet par des capteurs. Ashton a
inventé le terme pour illustrer la puissance de la connexion des étiquettes d'identification par
radiofréquence (RFID) utilisé dans les chaînes d'approvisionnement des entreprises à Internet
afin de compter et de suivre les marchandises sans avoir besoin de intervention [1].

Aujourd'hui, l'Internet des objets est devenu un terme populaire pour décrire des scénarios
dans lesquels la connectivité Internet et la capacité informatique s'étendent à divers objets,
périphériques, capteurs et éléments de la vie courante [2].

Smari sabra, Hkiri oussema Page 9


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Pour Cisco Internet Business Solutions Group (IBSG), l’IOT correspond simplement au
moment où il y a plus de « choses ou d’objets » connectées à internet que de personnes.

Figure 1 : l’évolution des nombres des objets connectés

2.2. Objet connecté


Un objet connecté est un objet électronique relié à internet et capable de communiquer des
informations, apportant ainsi un service ou une valeur ajoutée. Le premier objet connecte était
la lampe DAL, lancé en 2003 par Rafi Haladjan sensible au toucher et au bruit, cette lampe
communiquait des informations sur la météo, la bourse, la pollution, des alertes Google et
même des messages grâce à neuf LED de couleur [2].

Les fonctions proposées aujourd’hui vont beaucoup plus loin que la simple annonce de la
météo. Prenons l’exemple du thermostat Qivivo, qui permet non seulement de piloter son
chauffage à distance, mais également d’obtenir un diagnostic de sa consommation d’énergie,

Smari sabra, Hkiri oussema Page 10


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

des conseils d’optimisation et même d’être mis en relation avec des professionnels afin
d’étudier les possibilités d’amélioration de son logement.

Les usages ont donc su se développer et aujourd’hui, les objets connectés sont partout. Ils
sont particulièrement appropriés dans certains domaines.

Figure 2 : thermostat Qvivo et lampe DAL

2.3. Architecture et technologie IOT


Toute solution IOT est basée sur l’architecture suivante :

Figure 3 : Architecture d’une solution IOT

Smari sabra, Hkiri oussema Page 11


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

En fait la mise en place d’une solution IOT passe par les étapes suivantes :

1- Identifier : rendre possible l’identification de chaque élément connecté (code à barre,


RFID, etc.)

2- Capter : mise en place de dispositifs nous rapprochant du monde réel comme les
capteurs.

3- Etablir une connexion entre tous les objets afin qu’ils puissent dialoguer et s’échanger
des données (wifi, Bluetooth, ZigBee, etc.).

4- Intégrer : disposer d’un moyen de communication rattachant les objets du monde


virtuel.

5- Traiter : stocker et analyser les données pour lancer des actions ou pour aider à la prise
de décision (tableur, base de données)

6- Mettre en réseau : relier les objets et leurs données au monde informatique via réseau
(Internet).

3. IIOT : internet des objets appliquée à l’industrie


Internet industriel des objets(IIOT) c’est l’application de l’IOT dans le secteur industriel, en
effet IIOT désigne l’intégration, le déploiement et l’utilisation des technologies IoT dans
l’industrie, un mariage – entre ce secteur et celui du numérique – également connu sous les
noms d’Industrie 4.0, d’Usine 4.0 ou encore de Smart Factory.

3.1. Bénéfices de l’IIOT


1- Des processus de fabrication automatisés mieux surveillés

IIOT permet de réduire les non-conformités, puisque les capteurs connectés et les détecteurs
enregistrent les données relatives à la défaillance de manière plus précise. Il devient donc plus
facile d’identifier la source de non-conformité, puis d’y remédier. Au final, la mise en œuvre
des outils relevant de l’Internet des objets contribue donc à l’amélioration de la qualité par
une supervision et un suivi plus performants des différentes étapes de la production

Smari sabra, Hkiri oussema Page 12


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

2- Des opérations de maintenance mieux programmées

IOT offre une visibilité accrue et en temps réel de l’état des actifs en effet les dispositifs IOT
constituent des atouts pour la maintenance de manière générale et pour celle prédictive en
particulier.

En analysant les données relatives au fonctionnement des machines (nombre d’heures, de


tours, températures, vibrations, etc.), des alertes sont émises pour prévenir d’une prochaine
défaillance. Pour les responsables de maintenance et les techniciens de maintenance, la
planification et l’exécution des interventions deviennent plus efficaces.

Ce qui a pour effet de préserver les capacités de production, puisque les temps
d’immobilisation des équipements sont réduits.

3- Une aide à la gestion des ressources et des stocks

L’optimisation des ressources fait aussi partie des enjeux stratégiques des entreprises du
secteur industriel. Là encore, l’IOT s’avère avantageuse, notamment à travers des solutions en
domotique industrielle commandant, par exemple, l’activation de l’éclairage et du chauffage ;
ces derniers sont contrôlés pour ne fonctionner que selon les besoins réels, ce qui amenuise
les gaspillages, dont les coûts sont souvent difficiles à assumer.

L’IOT intervient également dans la gestion des stocks, aidant à optimiser les inventaires,
l’utilisation des espaces et les actions à réaliser en fonction de l’état des stocks (alerte lorsque
l’on approche de la rupture, avertissant de la nécessité d’approvisionnement).

4- Des dispositifs de sécurité perfectionnés

L’IIOT permet, enfin, d’améliorer les niveaux de sécurité dans l’entreprise. On citera
notamment les systèmes de surveillance interconnectés, comprenant différentes composantes :

 caméras
 détecteurs de mouvements

 détecteurs de fumée, de fuite d’eau, d’émanation toxique (monoxyde de carbone, par


exemple).

Smari sabra, Hkiri oussema Page 13


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

4. Conclusion
Dans ce chapitre on a présenté le concept de l’internet des objets ,son historique et ses
composants en mettant l’accent sur ses bénéfices sur l’industrie .Dans le chapitre suivant on
va présenter les différents technologies et logiciels qui définissent notre projet.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 14


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Chapitre 2 : les solutions matériels et logiciels


1. Introduction
Ce deuxième chapitre vient pour donner toutes les bases théoriques et techniques et logiciels
nécessaires à la réalisation de ce projet.

2. Choix de carte Raspberry


Durant notre recherche sur la partie matériel, nous avons constaté qu’au cours des derniers
années de nombreuses cartes de développement modulaire sont apparus .Chaque carte
présente des avantages et des inconvénients, elles se différent par leurs fonctionnalités, leurs
complexités et leurs prix on peut citer parmi les cartes.

1- Carte Arduino : c’est un circuit intégré à base d’un microcontrôleur


programmable qui peut analyser et produire des signaux électriques de
façon à effectuer des précis.

2- Carte STM32 : c’est un circuit intégré à base d’un microcontrôleur


composé d’un processeur ARM et une interface de débogage.

3- Carte Beaglebone : une mini carte électronique qui possède


les fonctionnalités d’un ordinateur basique.

4- Carte Raspberry : un mini-ordinateur qui exécute le système d’exploitation Linux.

Le tableau suivant nous donne une comparaison entre ces cartes :

Smari sabra, Hkiri oussema Page 15


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Tableau 1 : tableau comparatif de différentes cartes.

Analyse de tableau comparatif :

 Nous remarquons qu’en termes de mémoire vive ou mémoire externe, la capacité de


Raspberry est plus importante que les autres cartes.

 Le Raspberry possède des connectiques (HDMI, port Ethernet, port USB…) de plus
par rapport au Beaglebone, STM32 et Arduino.

 Le Raspberry et le Beaglebone se différent par leurs exécution de système Linux qui


facilite la communication avec le monde extérieur.

 L’Arduino a une puissance faible devant les autres cartes.

En tenant compte au tableau 1 on déduit que le raspberry représente un outil plus performant
et mieux adapté à nos besoins. Le Raspberry possède des caractéristiques convenables au
fonctionnement de notre système .De plus son rapport performance-prix est plus
qu’abordable.

3. Raspberry
3.1. Définition
Raspberry est une carte mère d’un mini-ordinateur qui peut être branchée à n’importe quel
périphérique (souris, clavier…). Cette carte est fabriquée pour aider à étudier les ordinateurs
et pour représenter un moyen d’apprentissage de la programmation informatique en plusieurs

Smari sabra, Hkiri oussema Page 16


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

langages (C, C++, python, scratch...) et d’être utilisé dans les systèmes embarqués. Elle est
aussi capable de lire les vidéos à haute définition et même à installer des jeux vidéo [2].

3.2. Composants standards de Raspberry Pi


La figure suivante présente les composants d’un Raspberry standard :

Figure 4 : Carte Raspberry

1- Processeur ARM : les architectures des ARM sont des architectures de processeurs, à
faible consommation, introduites à partir de 1983 par « Acon Computers » et
développées depuis 1990 par « ARM Ltd ».

2- Mémoire vive RAM : c’est la mémoire dans laquelle le Raspberry place les données
lors de son traitement.

3- HDMI : (Hight Defenition Multimedia Interface) permet de relier la Raspberry à un


dispositif d’affichage (écran LCD, vidéo projecteur….)

4- Port USB 2.0 : (Universal Serial Bus) c’est un port série permet de connecter le
Raspberry aux autres périphériques.

5- Port Ethernet : c’est un port qui correspond au protocole international ETHERNET


de réseau local à commutation de paquets.

6- Prise RCA : (Radio Corporation of Amercia) est connecteur électrique utilisé dans le


domaine audio/vidéo.

7- Un slot des cartes SD : le Raspberry a besoin d’une mémoire externe supplémentaires
pour fonctionner. Ce slot permet de connecter à la mémoire externe.

8- Prise jack : c’est une connectique audio/vidéo.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 17


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

9- GPIO : sont des ports d’entrée/sortie.

3.3. Système d’exploitation


La plupart des systèmes qui fonctionnent sur la Raspberry sont des versions du système
d’exploitation Linux car il est open source et les développeurs peuvent l’adopter pour des buts
spécifiques.

Pour le Raspberry pi le matériel léger nécessite un système réduit et privé d’application


inutiles, la distribution est recommandée Raspbian, c’est un système d’exploitation libre basé
sur Debian optimisé par le matériel Raspberry pi .Cependant Raspbian fournit plus qu’un
simple système d’exploitation : il est livré avec plus de 35.000 paquets des logiciels
précompilés qui nous facilitent le développement [3].

Tous langages qui peuvent être compilés sur ARM v6 sont installés par défauts sur le
Raspberry PI, python c, c++, java, scratch et Ruby, la fonction Raspberry Pi recommandé
python comme langage pour les étudiants.

4. Matériels utilisés
4.1. Capteur DHT22 :
Le capteur de température et d’humidité est un circuit comprend le capteur DHT22 qui
fournit une information numérique proportionnelle à la température et l'humidité mesurées. La
technologie utilisée par ce capteur garantie une grande fiabilité, une excellente stabilité à long
terme et un temps de réponse très rapide.

Les caractéristiques de ce capteur sont les suivantes :

Tableau 2 : caractéristiques de capteur DHT22

4.2. Capteur de mouvement 


Le capteur PIR (Passive Infra Red) est un capteur qui détecte une source d'infrarouge placée
dans son champ de "vision" et détecte ses mouvements. Il permet de détecter une présence

Smari sabra, Hkiri oussema Page 18


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

humaine ou animale dans un périmètre et déclencher une réponse. Le capteur utilisé dans ce
projet est SHC-SR501. Le brochage de ce dernier est présenté dans la figure suivante :

Figure 5 : composition du capteur PIR

Le capteur possède deux potentiomètres :

Time Delay Adjust = Ajustement du délai pendant lequel la sortie(Output) reste verrouillée
sur HIGH après une détection de mouvement.

Sensitivity = Ajustement de la sensibilité du capteur entre 3 et 7m.

Le jumper permet de choisir le mode : avec ou sans re-déclenchement (voir le schéma


suivant) :

Sans re-déclenchement (Single Trigger), la sortie passe à l'état HIGH lors du premier contact,
y reste durant toute la durée réglée sur le potentiomètre, pendant ce temps le capteur ne
"regarde plus". Donc la durée de sortie HIGH est alors fixe.

Avec re-déclenchement (Repeat Trigger), la sortie passe à l'état HIGH lors du premier
contact, y reste durant toute la durée réglée sur le potentiomètre, mais chaque nouvelle
détection remet le chronométrage de durée de sortie à zéro.

Ceci permet une détection en continu, le capteur répond tant que la source d'infrarouge est
mobile.

Par défaut, le Jumper Set sur H = Repeat Trigger. La durée de sortie HIGH peut être
prolongée tant qu’il y a détection.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 19


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Figure 6 : principe de fonctionnement de capteur PIR

Citons maintenant les caractéristiques de ce capteur :

 Alimentation de 4.5 V à 20 V DC.

 Sortie high 3.3V, low 0v.

 Délai de sortie ajustable par potentiomètre de 3Sec à 5Min.

 Déclenchement L sans répétition, H avec répétition (mode par défaut).

 Portée de 7 m et angle de 120°.

 Sensibilité réglable par potentiomètre de 3m à 7m.

 Dimension du circuit 32mm*24mm.

4.3. Caméra
Le meilleur choix est d’utiliser le module de caméra dédie au Raspberry Pi ; La caméra «
Raspberry Pi Camera V 2.1 » disposé d’un capteur de 5 méga pixels Sony IMX219.

Le module de caméra peut être utilisée pour prendre la vidéo haute définition (HD), ainsi que
de prendre des photos. Il prend en charge 1080p30, 720p60 et modes vidéo VGA90.
L'appareil fonctionne avec tous les modèles de Raspberry Pi 1, 2 et 3, et ce qui est très
important c’est qu’il y a de nombreuses bibliothèques déjà construites pour la commande de
cette caméra. Parmi elles, on trouve le Picamera bibliothèque Python qu’on va utiliser par la
suite.

Maintenant on va résumer les caractéristiques de la camera :

Smari sabra, Hkiri oussema Page 20


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

 La caméra se branche sur le connecteur CSI existant sur la carte Raspberry Pi par
câble plat à l’interface 15-pin.

 Capteur 5 Mégapixels.

 Résolutions photo 2592 x 1944.

 Résolutions vidéo 1080p à 30fps (30 images/s), 720p à 60fps et 640x480p à 60 fps ou
90fps.

 Dimension du capteur 3280 x 2464 pixels.

5. Node Red
Node Red c’est une application reposant sur Node.js et permettant le design des chaînes de
traitement dans un environnement Web. Node-Red fonctionne comme un ETL : une palette de
connecteurs, des composants de traitement, des possibilités de wiring entre tout cela.

5.1. Composants de la palette


La palette des composants vient par défaut avec un ensemble de connecteurs assez complet.
On retrouve assez classiquement des composants permettant de lire (input) et écrire (output)
des données, ainsi que plusieurs autres catégories : des fonctions (split, join, range, delay, …),
de l’analyse (un simple composant d’analyse de sentiment par défaut), du stockage (file), etc.
On trouve facilement en input et output de quoi construire les premières bases d’une chaîne de
traitement. Les types récurrents dans l’IOT sont présents (MQTT, HTTP).

Figure 7 : l’interface Node Red

Smari sabra, Hkiri oussema Page 21


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Figure 8 : Constituants d’une palette

Cette palette n’est qu’une base de départ. Il est possible de l’enrichir de plusieurs façons :

 En installant de nouveaux composants depuis la liste officielle des composants Node-


Red.
 En développant ses propres composants.

5.2. Editeur des flows


La création de flux est très simple : du drag & drop de composants, de la configuration via un
panneau contextuel et du câblage entre composants. L’organisation par onglet permet de gérer
un grand nombre de flux en les organisant de façon logique en sous-ensembles. Des facilités
permettent aussi des appels entre flux même s’ils ne sont pas présents sur le même onglet.

5.3. Le déploiement d’un flow


Une fois installé, Node-Red expose l’UI de design, mais permet aussi l’exécution des flows
définis. L’édition d’un flow se conclut généralement par une action de déploiement. Le
déploiement peut fonctionner selon 3 modes :

Smari sabra, Hkiri oussema Page 22


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

 un déploiement global, de type annule et remplace,


 un déploiement pour l’ensemble des composants du flow concerné,

 un déploiement uniquement des composants modifiés.

Un simple clic sur le bouton de déploiement et les flux se trouvent mis à jour et opérationnels.
Simple et efficace.

6. Conclusion
Dans ce chapitre nous avons justifié le choix de raspberry et étudier la partie matérielle
(Raspberry, capteurs, etc.) et les outils logiciels utilisés dans notre système proposé

Smari sabra, Hkiri oussema Page 23


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Chapitre 3 : Réalisation et Test


1. Introduction
Dans ce chapitre nous détaillons les taches que nous avons pu réaliser ainsi que les différents
tests de validation.

2. Réalisation
2.1. Installation de l’OS « Rasbian »
Le Raspberry est initialement sans système d’exploitation, D’abord nous avons téléchargé
Raspbian du site officiel : raspberry.org/download. Puis nous l’avons installé sur la carte
mémoire le biais d’un logiciel d’écriture d’image « Win32 Disck Imager ».

Figure 9 : Logiciel d’écriture d’image

Après avoir installé le système d’exploitation nous avons démarré la carte Raspberry sur un
écran en utilisant un câble HDMI puis nous avons exécuté les commandes suivantes dans la
session terminale pour la mettre à jour.

 sudo apt-get update

 sudo apt-get upgrade

3.2. Connexion à distance


Pour pouvoir se connecter à distance à notre Raspberry, il faut la connecter à un réseau local
et faire l’appel au protocole SSH.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 24


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

3.2.1. Activation de SSH


Pour activer SSH il faut :

1- démarrer la raspberry sur un écran.

2- aller au menu >Préférences >configuration Raspberry

3- cliquer sur interfaces.

4- cliquer sur activé SSH

Figure 10 : activation de SSH

Maintenant le SSH est activé, on connecte le Raspberry à réseau local Puis on tape ifconfig
dans la session terminale et on extraire l’adresse IP.

Figure 11 : obtention du l’adresse

3.2.2. VNC
On installe VNC viewer sur le PC puis introduit l’adresse de Raspberry et notre mot de passe,
maintenant notre carte est connectée à distance.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 25


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Figure 12 : connexion au Raspberry via VNC viewer

3.3. Configuration de carte Raspberry


On introduit le script suivant dans la session principale de Raspberry :

git clone https://github.com/adafruit/Adafruit_Python_DHT.git
cd Adafruit_Python_DHT
sudo apt-get upgrade
sudo apt-get install build-essential python-dev
sudo python setup.py install

bash <(curl -sL https://raw.githubusercontent.com/node-red/raspbian-deb-


package/master/resources/update-nodejs-and-nodered)
sudo apt-get update && sudo apt-get install python-rpi.gpio
sudo adduser $USER gpio
npm install node-red-node-pi-gpiod

wget http://www.airspayce.com/mikem/bcm2835/bcm2835-1.55.tar.gz
tar zxvf bcm2835-1.55.tar.gz
cd bcm2835-1.55
. /configure
make
sudo make check
sudo make install
sudo npm install --unsafe-perm -g node-dht-sensor
sudo npm install --unsafe-perm -g node-red-contrib-dht-sensorgi

Puis, dans l'environnement de bureau, on accède à la fenêtre Configuration de Raspberry Pi


dans le menu Préférences, on ouvre l’onglet Interfaces et nous activons la Caméra, VNC
comme illustre la figure ci-dessous.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 26


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Figure 13 : Activation des paramètres nécessaires

4. câblage des matériels nécessaire


4.1. Camera

Figure 14 : connexion de caméra au raspberry

4.2. capteur de mouvement PIR

Figure 15 : câblage capteur PIR GPIO

Smari sabra, Hkiri oussema Page 27


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

4.3. Capteur DHT22 et Raspberry

Figure 16 : câblage capteur DHT22 GPI

5. Node Red
5.1. Installation des bibliothèques
Pour installer une bibliothèque dans Node Red, on doit tout d’abord démarrer Node Red aller
au menu tout droit, cliquer sur manage palette puis sélectionner l’icône d’installation dans la
palette .Pour notre projet nous sommes besoin d’installer deux nodes : Dashboard et camerapi.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 28


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Figure 17 : Ajout des nodes

5.2. Création du flows


Pour créer un flow il suffit d’introduire les nodes nécessaires, les configurent selon nos
besoins et selon leurs caractéristiques (inject, fonction, audio out, etc.) puis simplement faire
les connexions.

5.2.1. Détecteur de mouvement et caméra

Figure 18 : flow caméra et RIP

Smari sabra, Hkiri oussema Page 29


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

5.2.2. Température et humidité

Figure 19 : température et humidité flow

5.4. Visualisation
Pour visualiser notre travail il suffit de accéder au Adresse de la carte :1880/ui ,dans notre cas
nous accédons à 192.168.100.164 :1880/ui et voilà notre interface.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 30


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Figure 20 : dashborad node red

6. tests
6.1. Température et humidité
Si la température dépasse une valeur de 40°C ou l’humidité dépasse le 50% nous serons
alertés et on reçoit un e-mail indiquant la défiance.

Figure 21 : e-mail d’alertes sur la


température et l’humidité.

6.2. Mouvement
S’il y’a un mouvement détecté il y’a un message qui apparait indiquant la présence d’un
mouvement accompagnée d’une alerte sonore.

Figure 22 : détection d’un mouvement.

6. Conclusion
Enfin, ce chapitre montre les étapes de réalisation de notre projet et montre que nous avons
réussi à réaliser les taches nécessaires.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 31


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

CONCLUSION GENERALE

La réalisation des maisons intelligentes a été au cœur de plusieurs projets de recherche lors de
ces dernières années. D’énormes progrès ont été accomplis grâce aux avancées en intelligence
artificielle, à la miniaturisation de dispositifs électroniques pour la domotique et au
développement des réseaux de communication, malgré tout, il reste encore plusieurs défis à
surmonter pour rendre possible l’implémentation des maisons intelligentes en situation réelle.
Dans notre projet, on a essayé de mettre en œuvre un assistant virtuel qui répond à des
fonctions principales de la domotique à savoir la gestion d’éclairage, l’accès sécurisé à
l’habitat, l’ouverture à distance des volets et l’acquisition de la température à l’intérieur de
l’habitat dont le but de contrôler la ventilation .Ainsi nous avons réalisé les taches suivantes
 Etudier le projet et choisir le module convenable de traitement.

 Définir l’interface d’échange et de visualisation de données.

 Tester et valider la communication et le contrôle des différents composants.

Enfin ce projet était une occasion pour enrichir notre savoir-faire dans le domaine de IA et
IOT et nous a permis de nous initier au domaine de l’embarqué et la domotique qui est
devenu un grand domaine de recherche et un grand marché de travail.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 32


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Références bibliographiques

[1] Carolyn Marsan « Understanding the Issues and of a More Connected World » , Internet
Society ,October 2015.

[2] Bouharaoua Abderrahim et Boukli Haccene « Automatisation d’une maison intelligente


via une application android », Master, Université Abou Bakr Belkaid-Tlemcen, 2016/2017.

[3] F.Guthier :L.Embarqué N° :2 : Raspberry Pi, Beaglebone et arduino : les nouvelles stars
de l’embarqué page 23,Juillet 2013.

Netographie
https://randomnerdtutorials.com/node-red-with-raspberry-pi-camera-take-photos/

http://Gateway d’un système de monitoring

https://fr.slideshare.net/search/slideshow

http://www.raspberry.org

Smari sabra, Hkiri oussema Page 33


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

ANNEXES

Smari sabra, Hkiri oussema Page 34


Développement d’une solution IOT : monitoring d’une machine

Annexe 1

Au niveau des annexes, on peut inclure des documents qui peuvent fournir plus
d’informations pour une meilleure compréhension de ce qui a été évoqué dans le rapport.

Ces documents ne sont pas indispensables mais apportent néanmoins plus d’éclaircissement.

Chaque document référencé dans les annexes doit être cité au moins une fois dans le
rapport.

Smari sabra, Hkiri oussema Page 35

Vous aimerez peut-être aussi