Vous êtes sur la page 1sur 43

AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Remerciements
C’est avec le plus grand honneur que nous avons réservé l’ouverture de notre rapport en signe
de gratitude et de reconnaissance à l’égard de tous ceux qui nous ont aidée, de près ou de loin,
à la réalisation de ce projet. Nous tenons à adresser nos vifs remerciements à notre encadrante
M.me Msadaa Ikbel pour sa présence, son encadrement, ses conseils fournis de façon efficace
tout au long de période de réalisation.

Sommaire
HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 1
AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Remerciements.......................................................................................................................................1
Introduction générale..............................................................................................................................5
Chapitre 1 : L’assistant virtuel AMI : Contexte et objectifs du projet....................................................6
1. Introduction................................................................................................................................6
2. Contexte du projet.....................................................................................................................6
3. Etude de l’existant......................................................................................................................8
4. Présentation de l’assistant AMI..................................................................................................9
4.1. Description.........................................................................................................................9
4.2. Présentation des fonctions de domotique proposées......................................................10
4.2.1. Principales fonctionnalités visées par le système.....................................................10
4.2.2. Exigences fonctionnelles du système........................................................................12
4.3. Déroulement du projet.....................................................................................................13
5. Conclusion................................................................................................................................13
Chapitre 2 : IA et IOT...........................................................................................................................13
1. Introduction..............................................................................................................................14
2. L’Intelligence Artificielle...........................................................................................................14
2.1. La reconnaissance faciale.................................................................................................16
2.2. La reconnaissance vocale..................................................................................................17
3. L’Internet des Objets................................................................................................................18
3.1. Node Red..........................................................................................................................20
4. Conclusion................................................................................................................................22
Chapitre 3 : architecture du système.....................................................................................................23
1. Introduction..............................................................................................................................23
2. Environnement de travail.........................................................................................................23
2.1. Choix de carte Raspberry..................................................................................................23
2.2. Etude matérielle...............................................................................................................24
2.2.1. Raspberry..................................................................................................................24
2.2.2. Capteur DHT22.........................................................................................................26
2.2.3. Caméra.....................................................................................................................27
2.2.4. Autre matériel...........................................................................................................27
2.3. Etude logicielle.................................................................................................................28
2.4. Connexion des différents modules...................................................................................29
3. Conclusion................................................................................................................................31
Chapitre 4 : Réalisation et test..............................................................................................................32

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 2


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
1. Introduction..............................................................................................................................32
2. Réalisation................................................................................................................................33
2.1. Développement du code de commande...........................................................................33
2.2. Câblage dumatériel nécessaire.........................................................................................34
2.3. Node Red..........................................................................................................................35
2.3.1. 2.3.1 Création du flow..............................................................................................35
2.3.2. 2.3.2. Visualisation....................................................................................................36
3. Tests.........................................................................................................................................37
4. Conclusion................................................................................................................................41
CONCLUSION GENERALE...............................................................................................................42

Liste des figures


Figure 1 : exemples des enceintes vocales...............................................................................9
Figure 2 : Schéma représentatif de fonctionnement général des équipements domotiques
...................................................................................................................................................12

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 3


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Figure 3 : Contrôle d’éclairage..............................................................................................13
Figure 4 : Contrôle des volets................................................................................................13
Figure 5 : Contrôle d’accès grâce à la reconnaissance faciale............................................14
Figure 6 : Chronogramme du projet.....................................................................................15
Figure 7 : Les différents domaines d’application d'intelligence artificielle [2].................18
Figure 9 : OpenCV[5].............................................................................................................19
Figure 10 : API Google en Python.........................................................................................20
Figure 11 : L’architecture d’un système IoT.......................................................................21
Figure 12 : l’interface Node Red............................................................................................22
Figure 13 : Constituants d’une palette..................................................................................23
Figure 14 : Composants standards d’une carte Raspberry................................................26
Figure 15 : VS Code sur Raspberry Pi..................................................................................29
Figure 15 : Python, le langage de codage [3]........................................................................30
Figure 16 : Câblage de DHT22 avec Raspberry..................................................................31
Figure 17 : Câblage des LEDs avec Raspberry....................................................................31
Figure 18 : Câblage du ventilateur avec Raspberry............................................................32
Figure 19 : Câblage du camera avec Raspberry..................................................................32
Figure 20 : Circuit électrique final du système....................................................................33
Figure 21 : Organigramme de fonctionnement du système................................................33
Figure 22 : Les bibliothèques utilisées dans le code.............................................................36
Figure 23 : Câblagedu camera avec Raspberry...................................................................36
Figure 24 : Câblage de DHT22 avec Raspberry..................................................................36
Figure 25 : Câblagedes LEDS avec Raspberry....................................................................37
Figure 26 : Création du flow..................................................................................................38
Figure 27 : Dashboard............................................................................................................38
Figure 28..................................................................................................................................39
Figure 29..................................................................................................................................39
Figure 30..................................................................................................................................40
Figure 31..................................................................................................................................40
Figure 32..................................................................................................................................40
Figure 33..................................................................................................................................40
Figure 34..................................................................................................................................41
Figure 35..................................................................................................................................41
Figure 36..................................................................................................................................42
Figure 37..................................................................................................................................42
Figure 38..................................................................................................................................43
Figure 39..................................................................................................................................43

Liste des Tableaux


Tableau 1 : Exemples des enceintes vocales disponibles dans le marché...........................10
Tableau 2 : Tableau comparatif des cartes...........................................................................25
Tableau 3 : Les caractéristiques du capteur DHT22...........................................................28

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 4


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Liste d’abréviations
USB: Universal Serial Bus

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 5


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
GND: Gemeinsame Normdatei

GPIO: General Purpose Input Output

IOT: Internet Of Things

AMI: Assitant virtuel d’une Maison Intelligente

IA: intelligence artificielle

FR: reconnaissance faciale

VR: reconnaissance vocale

GFK: Gesellschaft für Konsumforschung

RAM: mémoire à accès aléatoire

AIOT: Artificial Internet Of Things

HDMI : Hight Defenition Multimedia Interface

LCD : Liquid Crystal Display

RCA : Radio Corporation of America

Introduction générale
L'évolution de la technologie et du mode de vie nous permet aujourd'hui de prévoir des
espaces de travail et de logement mieux adaptés. De même, La majorité des individus, et plus
particulièrement les personnes âgées, passent beaucoup de leur temps à domicile, d’où

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 6


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
l’influence considérable de l’habitat sur la qualité de vie. L’amélioration du sentiment de
sécurité et de confort dans l’habitat apparaît donc comme une tâche d’une grande importance
sociale. La domotique ou encore la maison intelligente est définie comme une résidence
équipée de technologies d’informatique, d’automatisme et d’électronique, ambiante qui vise à
assister l’habitant dans les situations diverses de la vie domestique en améliorant le confort et
simplifient un certain nombre de tâches.

Notre mission porte sur la réalisation d’un assistant intelligent permettant de piloter la
domotique à partir des commandes vocales que fait l'habitant. Les objectifs de notre projet
peuvent être divisés essentiellement selon les axes suivants qu’on va les aborder sous des
chapitres suivants :

Tout d’abord, nous commençons par faire une présentation succincte du sujet en détaillant son
contexte et les principales fonctionnalités attendues. Ensuite, dans la Section « Etude de
l’existant », nous passons en revue les principaux assistants virtuels existant sur le marché.
Enfin, Nous dressons avec plus de détails le cahier des charges de notre projet. Dans le
deuxième chapitre nous allons présenter l’IA en premier lieu puis l’IOT en deuxième lieu.
Dans le troisième chapitre, nous détaillons l'architecture de notre système. Une conception
détaillée de « AMI » a nécessité une familiarisation avec l’environnement Python et
Raspberry Pi. Dans le dernier chapitre nous détaillons les taches que nous avons pu réalisées
ainsi que les différents tests de validation

Chapitre 1 : L’assistant virtuel AMI : Contexte et objectifs


du projet
1. Introduction
L’objectif de ce chapitre est de mettre notre projet dans son contexte général et d’en définir
les principaux objectifs. Tout d’abord, nous commençons par faire une présentation succincte
du sujet en détaillant son contexte et les principales fonctionnalités attendues. Ensuite, dans la
HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 7
AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Section « Etude de l’existant », nous passons en revue les principaux assistons virtuels
existant sur le marché. Enfin, Nous dressons avec plus de détails le cahier des charges de
notre projet.

2. Contexte du projet
La maison intelligente offre aujourd’hui la promesse d’un quotidien simplifié, à portée de
tous. Une démocratisation qui s’est intensifiée grâce à la baisse des coûts des équipements et
aux efforts des acteurs du secteur en matière d’interopérabilité des systèmes proposés.

Autrefois réservée aux consommateurs aguerris, la domotique est devenue ces dernières
années davantage compréhensible et accessible au grand public. Désormais connectée, la
domotique a su se moderniser et se renouveler sous l’appellation de "Smart Home". 

Après des débuts hésitants, le marché de la maison intelligente a connu une nette progression.
D’après les prévisions de l’institut française GFK [1] il devrait représenter plus de 137
milliards de dollars d’ici 2023 et la tendance pourrait bien s’accélérer, sous l’impulsion de la
croissance rapide d’un autre secteur : celui des enceintes intelligentes ou assistants virtuels
intelligents.Résultat, ils estiment qu'il y en aura plus de 140 millions dans le monde en
2020. Aux Etats-Unis, un adulte sur cinq en possède déjà une.Google Home est disponible en
France depuis août 2017pour 149 euros. Une version mini est vendue59 euros.
Amazon Echo sort en France le 13 juin pour 99 euros. Une version mini est vendue 59 euros.
Apple HomePod sort en France le 18 juin pour 349 euros.

Figure 1 : exemples des enceintes vocales.

Ces interfaces de pilotage sont en phase de connaître une véritable révolution avec l’essor des
enceintes intelligentes à commande vocale : l’intelligence artificielle fait son entrée chez les
particuliers par la grande porte. En s’adressant directement à l’intelligence embarquée de leur
enceinte connectée, les détenteurs de ce type d’enceintes peuvent piloter leur maison en

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 8


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
communiquant avec elles, ces dernières étant capables de décrypter les commandes vocales et
d’y répondre de manière pertinente grâce à l’analyse des habitudes des utilisateurs. La Figure
1 illustre quelques modèles d’enceintes intelligentes à commande vocale.

C’est dans ce contexte que se déroule notre projet de synthèse II « Conception et Réalisation
d’un prototype d’Assistant vocal d’une Maison Intelligente « AMI » qui consiste à mettre en
place un système domotique permettant de piloter, commander, programmer et superviser de
façon simple et confortable à l’aide d’une interface vocale plusieurs fonctions de domotique.
Ces fonctions concernent principalement le confort (commande à distance d'appareils ou
équipements, …), la sécurité (accès sécurisé à l’habitat, détection d'incendie, ...), l'économie
d'énergie (gestion du climatiseur/ventilateur, de l’éclairage, …). En effet, notre système sera
intégré dans un prototype d’enceinte fabriquée en plastique.

3. Etude de l’existant
Le tableau 1 dresse une comparaison entre les produits Amazon ech 3 éme génération, Google Home,
Amazon Ech Spt selon les critères suivants : Intelligence artificielle, Services disponibles,
Configuration et Installation.

Tableau 1 : Exemples des enceintes vocales disponibles dans le marché

Amazon ech 3 éme Google Home Amazon Ech Spt


génération

Intelligence Alexa Google Alexa


artificielle

Services disponibles Plus de 5000 Plus de 30 Plus de 5000 compétences


compétences compétences associées
associées aamazon associées a google aamazon’sskillsspotifyphilps
prime play et a ses
amazon’sskills applications
,spotifyphilps chromocast audio
tv via sonny et
HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 9
AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
LG ,philps, smart
thinngs( Domotiqu
e, nest )
Configuration Peut fonctionner Ne peut étre reliée Peut fonctionner
simultanément au qu’a un profile simultanément au sein d’une
unique qui ‘est le meme famille avec plusieurs
compte google profils
Installation Sur smarphone ou Sur smarphone ou Sur smarphone ou tablette
tablette via tablette via via l’application mobile
l’application l’application amazonalexa
mobile mobile google
amazonalexa home

4. Présentation de l’assistant AMI 


4.1. Description
L’assistant de maison intelligente AMI vise à apporter des solutions techniques pour répondre
aux besoins d’énergie(gestion d’énergie, optimisation de l’éclairage et du chauffage), de
sécurité (caméra) et de communication (commandes à distance, signaux visuels ou sonores,
etc.) que l’on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics, etc.

Figure 2 : Schéma représentatif de fonctionnement général des équipements domotiques

Evidemment, le niveau "d'intelligence" d’un logement (comme le montre la Figure 2) va


dépendre du nombre de capteurs, d'actionneurs et de règles que le systèmeincorpore.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 10


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
L’assistant vocal permet à l’utilisateur de « parler » à un terminal, c’est-à-dire de lui adresser
une requête orale, grâce à un système de reconnaissance vocale et de traitement du langage
naturel qui permet à l’assistant de comprendre la question et d’y répondre.

4.2. Présentation des fonctions de domotique proposées


Une habitation est constituée de plusieurs fonctions autonomes (chauffage, ventilation,
éclairage, alarme, incendie, accès, arrosage, gestions d’ouverture/fermeture des volets…) qui
peuvent être intégrées grâce à la domotique. Il existe un grand nombre d’applications
possibles qui diffèrent suivant les besoins des habitants et les fonctionnalités du système
installé. Suivant les clients, les applications seront orientées vers les économies d’énergie, le
confort ou la sécurité. Chaque application est donc différente. C’est le concept des scénarios
qui peuvent être configurés pour gérer les différents capteurs et actionneurs de l’installation
qui va permettre à chacun de faire « vivre » son installation suivant ses propres habitudes de
vie.

4.2.1. Principales fonctionnalités visées par le système

Pour notre système, voici les fonctions que nous avons choisi d’intégrer:

 Fonction de gestion d’éclairage

Cette fonction, illustrée par la Figure 3, permet à l’utilisateur de faire le contrôle de l’éclairage
(allumer/éteindre) des lampes au sien de l’habitat à distance par commande vocale.

Figure 3 : Contrôle d’éclairage

 Fonction de gestion d’ouverture des volets des fenêtres

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 11


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
L’utilisateur peut contrôler plus à l’aise l’ouverture et la fermeture des volets des fenêtres à
distance (voir Figure 4).

Figure 4 : Contrôle des volets

 Fonction d’acquisition de la température et ventilation

AMI devrait permettre à l’usager de se renseigner sur la température à l’intérieur de l’habitat


et de déclencher le système de ventilation au besoin.

 Fonction de contrôle d’accès

Le contrôle d’accès à l’habitat à l’aide de la reconnaissance faciale en identifiant les habitants


grâce à un procédé de reconnaissance faciale (voir Figure 5).

Figure 5 : Contrôle d’accès grâce à la reconnaissance faciale

 Fonction du contrôle vocale d’envoie des e-mails.

 Fonction du contrôle des playlists.

 Fonction de consulting (site web ….).

4.2.2. Exigences fonctionnelles du système

 Acquisition :

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 12


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Le système doit être capable de récupérer périodiquement les données en provenance de
différents capteurs. La période est un des paramètres de l'application, il sera donc modifiable.

 Analyse :

Le système doit être capable de réaliser une première analyse de ces données, en les
comparants à des valeurs seuils également paramètres de l'application.

 Sauvegarde :

En cas de défaillance des moyens de communications, le système ne doit pas perdre les
données importantes sur le fonctionnement du site isolé. Elles doivent pouvoir être conservées

 Autonomie :

Le système doit fonctionner de manière autonome sans intervention humaine, quelle que soit
les conditions.

Robustesse

 Fiabilité

4.3. Déroulement du projet

Figure 6 : Chronogramme du projet

La Figure 6 illustre le chronogramme de notre projet avec les différentes tâches réalisées et
leur répartition dans le temps.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 13


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Le déroulement du travail est devisé en sept étapes, la première étape et consacrée à la
documentation et le collecte des données puis l’étude des spécification techniques nécessaires
pour entamer la partie la plus importante qui est la conception et l’implémentation du système
pour finir par la rédaction du rapport.

5. Conclusion
Tout au long de ce chapitre, nous avons situé le contexte général de notre projet, nous avons
élaboré le cahier des charges, la présentation des objectifs à réaliser, la planification du projet
et la structure générale de notre système domotique, ainsi que les différentes fonctions
proposées pour la réalisation de notre système. Dans ce qui suit, le deuxième chapitre décrira
de façon plus détaillée, la partie matérielle et logicielle utilisée pour élaborer notre projet.

Chapitre 2 : IA et IOT
1. Introduction
Notre projet AMI combine l’IA et l’IOT, d’où, L'intelligence artificielle des objets ou IAoT
(AIoT, Artificial Intelligence of Things) combine les technologies de l'intelligence artificielle
(IA) et l'infrastructure de l'Internet des objets (IoT, Internet of Things). Dans ce chapitre nous
allons présenter l’IA en premier lieu puis l’IOT en deuxième lieu.

6. L’Intelligence Artificielle
L'intelligence artificielle, souvent abrégée avec le sigle IA, est définie par l’un de ses
créateurs, Marvin Lee Minsky[CITATION htt \l 1036 ], comme : " la construction de
programmes informatiques qui s'adonnent à des tâches qui sont pour l’instant, accomplies de
façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de
haut niveau tels que : l'apprentissage perceptuel, l'organisation de la mémoire et le
raisonnement critiquée. "
HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 14
AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Pour les sciences cognitives, tout robot possède un certain degré d’« intelligence » à partir du
moment où il est capable de s'adapter à l'environnement et résoudre des problèmes. Les
limites sont toutefois difficiles à établir.

Il existe différentes définitions de l’intelligence artificielle[ CITATION htt \l 1036 ] :

 L’adjectif artificiel signifie : ce type d’intelligence est le résultat d’un processus


créé par l’homme, plutôt que d’un processus naturel biologique et évolutionnaire.
 En revanche, la notion d'intelligence est difficile à cerner :
o La capacité d’acquérir et de retenir les connaissances, d’apprendre ou de
comprendre grâce à l’expérience.
o L’utilisation de la faculté de raisonnement pour résoudre des problèmes, et
pour répondre rapidement et de manière appropriée à une nouvelle situation,
etc.
Les problèmes soulevés par l’intelligence artificielle concernent des domaines divers comme :
 l’ingénierie, notamment pour la construction des robots,
 les sciences de la cognition humaine (neurosciences cognitives, psychologie
cognitive, ...)
 la philosophie de l'esprit pour les questions associées à la connaissance et à la
conscience.
Il existe deux types d’intelligence artificielle, l’une forte et l’autre faible :
 Intelligence artificielle forte :

Le concept d’intelligence artificielle forte fait référence à une machine capable non
seulement de produire un comportement intelligent, mais d’éprouver une impression d'une
réelle conscience de soi, de «vrais sentiments», et une compréhension de ses propres
raisonnements.

 Intelligence artificielle faible :

La notion d’intelligence artificielle faible constitue une approche pragmatique d’ingénieur :


chercher à construire des systèmes de plus en plus autonomes, des algorithmes capables de
résoudre des problèmes d’une certaine classe, etc... Mais, cette fois, la machine simule
l'intelligence, elle semble agir comme si elle était intelligente. (Il s'agit donc d'un programme
préalable effectué par l’homme, ex : Jeu d'échec en ligne)

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 15


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Les réalisations actuelles de l’intelligence artificielle peuvent être regroupées en différents
domaines (voire Figure 7), tels que :

 Les systèmes experts.


 L’apprentissage automatique.
 Le traitement automatique des langues.
 La reconnaissance des formes, des visages et la vision en général...

Au vu des avancées technologiques actuelles, l’acceptation de l’Intelligence Artificielle


comme technologie et son utilisation dans des projets à grande échelle grandissent chaque
jour. Les applications d’IA se multiplient et sont là pour améliorer notre vie quotidienne.
Aujourd’hui, nous trouvons plusieurs bibliothèquesdéveloppées qui sont par essence au cœur
du plus riche ensemble de ressources pour le développement et la compréhension de l'IA.

Figure 7 : Les différents domaines d’application d'intelligence artificielle[ CITATION


htt18 \l 1036 ]

6.1. La reconnaissance faciale


La reconnaissance faciale se fait en deux temps :

 La détection des visages dans les images enregistrées

 La reconnaissance des visages détectés dans l’étape précédente

OpenCV (Open Computer Vision)[ CITATION opencv \l 1036 ]initialement développée par
Intel, est une bibliothèque graphique. Elle est spécialisée dans le traitement d’images (voir
Figure 9), que ce soit pour de la photo ou de la vidéo. Sa première version est sortie en juin
2000. Elle est disponible sur la plupart des systèmes d’exploitation et existe pour les langages
Python, elle propose diverses méthodes de détection, en particulier la détection de personnes,

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 16


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
de visages ou des yeux. Le but de la détection est d’extraire les visages de la vidéo en temps
réel pour ensuite les envoyer au module de reconnaissance faciale. Pour cela, ils ont introduit
le concept de Cascade de classificateurs sous la bibliothèque Open CV. La détection d’objets
à l’aide des classifieurs en cascade basés sur des fonctionnalités Haar est une méthode de
détection d’objets efficace proposée par Paul Viola et Michael Jones dans leur article, «
Détection rapide d’objets utilisant une cascade boostée de fonctionnalités simples » dans
2001. C’est une approche basée sur l’apprentissage par machine où une fonction cascade est
formée à partir de beaucoup d’images positives et négatives, elle est ensuite utilisée pour
détecter des objets dans d’autres images.Pour la détection de visage,initialement, l’algorithme
a besoin de beaucoup d’images positives (images de visages) et d’images négatives (images
sans visages) pour former le classifieur.Plusieurs applications OpenCV officielles peuvent
être utilisées pour La reconnaissance faciale :opencv_createsamples, opencv_annotation,
opencv_traincascade et opencv_visualisation.

Figure 8 : OpenCV[ CITATION open \l 1036 ]

6.2. La reconnaissance vocale


Nous pouvons convertir la parole en texte à l'aide de Python, cela peut être fait à l'aide de
l'API « SpeechRecognition » et de la bibliothèque « Py Audio ». Nous pouvons utiliser l'API
Google de reconnaissance vocale gratuitement.GOOGLE API (application program interface)
permet de retranscrire les paroles en texte.C’est la méthode la plus simple pour effectuer une
reconnaissance sur des données audio de texte parlé.Le moteur de reconnaissance de Speech-

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 17


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
to-Text est compatible avec un grand nombre de langues et de dialectes. Tout ce qu'il faut
faire est de spécifier la langue de notre contenu audio dans le champ du code.

La technologie de synthèse vocale « text to speech »(TTS) lit le texte numérique à haute voix.
Il peut prendre des mots sur des ordinateurs, des smartphones, des tablettes et les convertir en
audio. En outre, toutes sortes de fichiers texte peuvent être lus à haute voix, y compris Word,
le document de pages, les pages Web en ligne, ...

Python est livré avec de nombreuses bibliothèques pratiques et facilement accessibles,


Différentes API sont disponibles en Python afin de convertir du texte en parole. L'une de ces
API est Google Text to Speech, communément appelée API gTTS. Il est très facile d'utiliser
la bibliothèque qui convertit, comme illustré par la Figure 10, le texte saisi en un fichier audio
qui peut être enregistré en tant que fichier mp3. Il prend en charge plusieurs langues et le
discours peut être prononcé dans l'une des deux vitesses audios disponibles, rapide ou lente.

Figure 9 : API Google en Python

7. L’Internet des Objets


L’Internet des Objets (IoT) rend les objets qui nous entourent intelligents en leur offrant la
faculté de communiquer entre eux ou avec le cloud. L’évolution de l’IoT est rapide : depuis
2014, le nombre d’objets connectés est supérieur au nombre d’humains connectés et il est
prévu que 50 milliards d’objets seront connectés en 2020.

L’architecture d’un système IoT est composée de plusieurs niveaux qui communiquent entre
eux pour relier le monde tangible des objets au monde virtuel des réseaux et du cloud. Tous
les projets n’adoptent pas une architecture formellement identique, néanmoins il est possible
de schématiser le parcours de la donnée.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 18


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Un système IoT, comme le montre la Figure 11, réunit de nombreux acteurs et composants
technologiques. Il est composé d’objets connectés, de réseaux de communication sans fil, de
plateformes de collecte/d’hébergement/de traitement des données, d’applications/services
pour les utilisateurs finaux et d’une supervision/sécurisation de toute la chaîne :

 Un capteur commence par relever une mesure qui peut être, par exemple, la
température, la pression, le taux de CO2, la géolocalisation…
 La mesure relevée par le capteur est ensuite envoyée à la passerelle grâce à un premier
protocole de communication. Le rôle de la passerelle est de traduire les protocoles
pour établir une communication entre les objets et le réseau (public ou privé, souvent
le cloud). Parfois, une intelligence embarquée dans la passerelle permet le traitement
et le stockage de la donnée, ainsi que des fonctions de pilotage de l’objet. Pour les
protocoles courte portée (Zigbee, Z-Wave, WiFi, BLE,…), la passerelle est locale et se
connecte souvent à la box du fournisseur d’accès à internet. Pour les protocoles longue
portée (Sigfox, LoRa, LTEM, NBIoT, 3G/4G, …), la passerelle se trouve sur le réseau
de l’opérateur télécom.
 La plateforme IoT est une plateforme technique qui permet de collecter les données et
superviser la flotte d’objets: collecte surveille, et contrôle les objets connectés. Elle
communique avec différentes plateformes de services qui délivrent un service digital à
l’utilisateur final restituant les données collectées des objets, permettant des actions de
pilotage et apportant une couche d’intelligence (alertes, conseils, …).

L’objet connecté a pour fonction de collecter des données de capteurs, de traiter ces données
et de les communiquer à l’aide d’une fonction de connectivité et de recevoir des instructions
pour exécuter une action. Généralement ces fonctions de l’objet connecté nécessitent une
source d’énergie, surtout quand les données sont prétraitées directement dans l’objet.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 19


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Figure 10 : L’architecture d’un système IoT

Le réveil sonne... les volets s’ouvrent, le chauffage s’allume, la machine à café se met en
route, tout cela sans la moindre intervention humaine. Ce scénario relevant autrefois de la
science-fiction est tout simplement un exemple des possibilités de ce que l’on nomme
aujourd’hui une « smart home », ou encore une maison intelligente ou connectée. De
futuriste, ce concept a commencé à petit à petit s’inscrire dans la réalité avec d’abord des
objets doués de connectivité, puis plus récemment des communications entre ceux-ci qui
étendent la notion d’intelligence à l’ensemble de l’habitation. Cette relation entre les produits
connectés ouvre le champ des possibilités, notamment en permettant la création de véritables
scénarios qui activent plusieurs postes en même temps. Exemple : lorsque l’habitant quitte la
maison, les volets se ferment automatiquement, les lumières et prises s’éteignent, le chauffage
se coupe et l’alarme s’active…

7.1. Node Red


Node Red est une application reposant sur Node.js et permettant le design des chaînes de
traitement dans un environnement Web. Node-Red fonctionne comme un ETL : une palette de
connecteurs, des composants de traitement, des possibilités de wiring entre tout cela. La
palette des composants vient par défaut avec un ensemble de connecteurs assez complet. On
retrouve assez classiquement des composants permettant de lire (input) et écrire (output) des
données, ainsi que plusieurs autres catégories : des fonctions (split, join, range, delay, …), de
l’analyse (un simple composant d’analyse de sentiment par défaut), du stockage (file), etc. On
trouve facilement en input et output de quoi construire les premières bases d’une chaîne de
traitement. Les types récurrents dans l’IOT sont présents (MQTT, HTTP). L’interface de
Node-red est illustrée par la Figure 12.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 20


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Figure 11 : l’interface Node Red

Figure 12 : Constituants d’une palette

Cette palette (Figure 13) n’est qu’une base de départ. Il est possible de l’enrichir de plusieurs
façons :

 En installant de nouveaux composants depuis la liste officielle des composants Node-


Red.

 En développant ses propres composants.

La création de flux est très simple : du drag & drop de composants, de la configuration via un
panneau contextuel et du câblage entre composants. L’organisation par onglet permet de gérer
un grand nombre de flux en les organisant de façon logique en sous-ensembles. Des facilités
permettent aussi des appels entre flux même s’ils ne sont pas présents sur le même onglet.

Une fois installé, Node-Red expose l’UI de design, mais permet aussi l’exécution des flows
définis. L’édition d’un flow se conclut généralement par une action de déploiement. Le
déploiement peut fonctionner selon 3 modes.

 Un déploiement global, de type annule et remplace,


 Un déploiement pour l’ensemble des composants du flow concerné,
 Un déploiement uniquement des composants modifiés.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 21


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Un simple clic sur le bouton de déploiement et les flux se trouvent mis à jour et opérationnels.
Simple et efficace.

8. Conclusion
Dans notre projet, nous allons utiliser l’Artificial Intelligence of Things(AIoT) qui combine
les technologies de l'intelligence artificielleet l'infrastructure de l'Internet des objets pour
construire notre propre maison assistant personnel, et nous allons présenter notre architecture
du système dans le chapitre suivant.

Chapitre 3 : architecture du système


1. Introduction
Dans ce chapitre, nous détaillons l'architecture de notre système. Une conception détaillée de
« AMI » a nécessité une familiarisation avec l’environnement Python et Raspberry Pi.

9. Environnement de travail
9.1. Choix de carte Raspberry
Durant notre recherche sur la partie matérielle, nous avons constaté qu’au cours des derniers
années de nombreuses cartes de développement modulaire sont apparues.Chaque carte
présente des avantages et des inconvénients, elles se différent par leurs fonctionnalités, leurs
complexités et leurs prix on peut citer parmi les cartes.

1. Carte Arduino : c’est un circuit intégré à base d’un microcontrôleur


programmable qui peut analyser et produire des signaux électriques de
façon à effectuer des précis.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 22


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
2. Carte STM32 : c’est un circuit intégré à base d’un microcontrôleur composé d’un
processeur ARM et une interface de débogage.

3. Carte Beagle Bone : une mini carte électronique qui possède les
fonctionnalités d’un ordinateur basique.

4. Carte Raspberry : un mini-ordinateur qui exécute le système


d’exploitation Linux.

Le tableau 2 : nous donne une comparaison entre ces cartes :

Tableau 2 : Tableau comparatif des cartes.

Analyse de tableau comparatif :

 Nous remarquons qu’en termes de mémoire vive ou mémoire externe, la capacité de


Raspberry est plus importante que les autres cartes.

 Le Raspberry possède des connectiques (HDMI, port Ethernet, port USB…) de plus
par rapport au Beaglebone, STM32 et Arduino.

 Le Raspberry et le Beaglebone se différent par leurs exécution de système Linux qui


facilite la communication avec le monde extérieur.
HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 23
AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
 L’Arduino a une puissance faible devant les autres cartes.

En tenant compte du tableau 2 on déduit que la Raspberry représente un outil plus performant
et mieux adapté à nos besoins. La Raspberry possède des caractéristiques convenables au
fonctionnement de notre système. De plus son rapport performance-prix est plus
qu’abordable.

9.2. Etude matérielle


9.2.1. Carte Raspberry

La carte Raspberry est une carte mère d’un mini-ordinateur qui peut être branchée à
n’importe quel périphérique (souris, clavier…). Cette carte est fabriquée pour aider à étudier
les ordinateurs et pour représenter un moyen d’apprentissage de la programmation
informatique en plusieurs langages (C, C++, python, scratch...) et d’être utilisé dans les
systèmes embarqués. Elle est aussi capable de lire les vidéos à haute définition et même à
installer des jeux vidéo.
La figure 14présente les composants d’une Raspberry standard :

Figure 13 : Composants standards d’une carte Raspberry.

1. Processeur ARM : les architectures des ARM sont des architectures de processeurs, à
faible consommation, introduites à partir de 1983 par « Acon Computers » et
développées depuis 1990 par « ARM Ltd ».

2. Mémoire vive RAM : c’est la mémoire dans laquelle le Raspberry place les données
lors de son traitement.

3. HDMI : (HightDefenitionMultimedia Interface) permet de relier la Raspberry à un


dispositif d’affichage (écran LCD, vidéo projecteur,….)

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 24


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
4. Port USB 2.0 : (Universal Serial Bus) c’est un port série permet de connecter le
Raspberry aux autres périphériques.

5. Port Ethernet : c’est un port qui correspond au protocole international ETHERNET


de réseau local à commutation de paquets.

6. Prise RCA : (Radio Corporation of Amercia) est connecteur électrique utilisé dans le


domaine audio/vidéo.

7. Un slot des cartes SD : le Raspberry a besoin d’une mémoire externe supplémentaires
pour fonctionner. Ce slot permet de connecter à la mémoire externe.

8. Prise jack : c’est une connectique audio/vidéo.

9. GPIO : sont des ports d’entrée/sortie.

La plupart des systèmes qui fonctionnent sur la Raspberry sont des versions du système
d’exploitation Linux car il est open source et les développeurs peuvent l’adopter pour des buts
spécifiques.

Pour le Raspberry pi le matériel léger nécessite un système réduit et privé d’application


inutiles, la distribution est recommandée Raspbian, c’est un système d’exploitation libre basé
sur Debian optimisé par le matériel Raspberry pi.Cependant Raspbian fournit plus qu’un
simple système d’exploitation : il est livré avec plus de 35.000 paquets des logiciels
précompilés qui nous facilitent le développement.

Tous langages qui peuvent être compilés sur ARM v6 sont installés par défauts sur le
Raspberry PI, python c, c++, java, scratch et Ruby, la fonction Raspberry Pi recommandé
python comme langage pour les étudiants.

Pour la réalisation de notre projet Nous avons installer python3.7 cette version vient avec la
possibilité de faire des builds reproductibles, et de très nombreuses améliorations de
performance faisant de Python 3.7 la version la plus rapide de Python[ CITATION py \l
1036 ]. Nous l’avons utilisé pour construire le code de la reconnaissance faciale w la
reconnaissance vocal pour la réalisation de « AMI ».

9.2.2. Capteur DHT22 

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 25


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Le capteur de température et d’humidité est un circuit comprenant le capteur DHT22 qui
fournit une information numérique proportionnelle à la température et l'humidité mesurées. La
technologie utilisée par ce capteur garantie une grande fiabilité, une excellente stabilité à long
terme et un temps de réponse très rapide.

Les caractéristiques de ce capteur sont données par le tableau 3 :

Tableau 3 : Les caractéristiques du capteur DHT22.

9.2.3. Caméra

Le meilleur choix est d’utiliser le module de caméra dédie à Raspberry Pi ; La caméra «


Raspberry Pi Camera V 2.1 » dispose d’un capteur de 5 méga pixels Sony IMX219.

Le module de caméra peut être utilisée pour prendre la vidéo haute définition (HD), ainsi que
de prendre des photos. Il prend en charge 1080p30, 720p60 et modes vidéo VGA90.
L'appareil fonctionne avec tous les modèles de Raspberry Pi 1, 2 et 3, et ce qui est très
important c’est qu’il y a de nombreuses bibliothèques déjà construites pour la commande de
cette caméra. Parmi elles, on trouve le Pi camera bibliothèque Python qu’on va utiliser par la
suite.

Maintenant on va résumer les caractéristiques de la caméra :

 La caméra se branche sur le connecteur CSI


existant sur la carte Raspberry Pi par câble plat à
l’interface 15-pin.
 Capteur 5 Mégapixels.
 Résolutions photo 2592 x 1944.
 Résolutions vidéo 1080p à 30fps (30 images/s),
720p à 60fps et 640x480p à 60 fps ou 90fps.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 26


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

 Dimension du capteur 3280 x 2464 pixels.

9.3. Autre matériel


En plus des composants déjà cité, nous avons utilisé le matériel listé dans le tableau 4.

Tableau 4 : Autre matériel utilisé

3 LEDs :  rouge, verte et bleue

Des résistances électriques (100 Ω, 220 Ω et 270 Ω)

Une plaque d'essai

Mini ventilateur 5V pour Raspberry PI

Des câbles

9.4. Etude logicielle 


Studio Code
Nous utilisons le Raspberry Pi et nous
voulons un programme ergonomique pour
éditer et créer notre code, alors Visual
Studio Code (voire Figure 15) est parfait. Il
est riche en fonctionnalités et contient
essentiellement tout ce dont nous avons
besoin pour créer notre programme.
Il existe de nombreux autres éditeurs de
code que nous pouvons utiliser sur le
Raspberry Pi. Chacun des éditeurs a ses
avantages et ses inconvénients. VS Code
l'un des meilleurs environnements de
développement que nous pouvons
facilement installer sur le Raspberry Pi.

Figure 14 : VS Code sur Raspberry Pi.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 27


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Python

Python (cf. Figure 8) est un langage de programmation interprété, multiparadigme et


multiplateformes, c’est l’un des langages de programmation les plus populaires. Il est connu
pour sa syntaxe simple et sa vaste collection de bibliothèques. Il aide les développeurs à créer
des applications écrivant moins de lignes de codes et à les rendre plus productifs. Dans notre
projet, nous avons utilisé python 3 et ses bibliothèques afin d’accomplir notre travail en
utilisant des méthodes faciles et efficaces.

Figure 15 : Python, le langage de codage[ CITATION pythtt1 \l 1036 ]

9.5. Connexion des différents modules


Les schémas illustrés par les Figures 16 à 20 représentent les circuits de câblage des différents
composants intégrés dans notre enceinte « AMI ».

 Module DHT22 - raspberry

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 28


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 16 : Câblage de DHT22 avec Raspberry

 3 LEDs - raspberry

Figure 17 : Câblage des LEDs avec Raspberry

 Ventilateur - raspberry

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 29


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 18 : Câblage du ventilateur avec Raspberry

 module camera - raspberry

Figure 19 : Câblage du camera avec Raspberry

 Conception complète

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 30


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 20 : Circuit électrique final du système

Figure 21 : Organigramme de fonctionnement du système

Grace à la reconnaissance vocale et le synthèse vocale connectée aux serveurs de Google,


l’utilisateur peut intéragir avec AMI en entrant une commande vocale qui sera conditionnée
par un code python de façon que si la commande saisie est :

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 31


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
 Weather : AMI répond avec les valeurs de température et humidité et si la valeur de
température et supérieur à 27 °C , le ventilateur sera déclenchée
 LEDs :AMI allume ou éteindre la led souhaitée
 E-mail :AMI assure l’envoie des mails en demandant le nom de récepteur et le
contenue du mail.
 Camera : cette fonction est basé sur un model de reconnaissance faciale qui permet de
détecter les différents visage du habitannts

10. Conclusion
Dans ce chapitre nous avons justifié le choix de Raspberry et étudié la partie matérielle
(Raspberry, capteurs, etc.) et les outils logiciels utilisés dans notre système proposé. Nous
avons également présenté l’architecture de notre système.

Chapitre 4 : Réalisation et test


1. Introduction
Dans ce chapitre nous détaillons les taches que nous avons pu réalisées lors du développement
de notre produit finale et nous procédons à quelques tests de validation de son
fonctionnement.

11. Réalisation
11.1. Développement du code de commande
Nous avons développé un code de commande permettant à l’utilisateur de contrôler son
système domotique par des commande vocales. Pour une bonne saisie du programme, nous
avons nous avons installétoutes les bibliothèques nécessaires pour la réalisation de notre code
en python 3.7 (voir Figure 22).

import speech_recognition as sr # google speech to text 
import cv2 #OpenCV
from gtts import gTTS # google text to speech 
import numpy as np
from PIL import Image
import pickle
import playsound 
import os 
HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 32
AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
import wolframalpha  
from selenium import webdriver 
import smtplib 
from email.mime.multipart import MIMEMultipart
from email.mime.text import MIMEText
import sys
import re
import webbrowser
import subprocess
from pyowm import OWM
import youtube_dl
import vlc
import urllib
import json
from bs4 import BeautifulSoup as soup
import wikipedia
import random
import time
import RPi.GPIO as GPIO
import Adafruit_DHT.DHT22

Figure 22 : Les bibliothèques utilisées dans le code

11.2. Câblage du matériel nécessaire


Les figures 23 à 25 illustrent le câblage auquel nous avons procédé pour connecter les
différents périphériques et composants à notre microcontrôleur.

 Camera

Figure 23 : Câblagedu camera avec Raspberry

 Capteur DHT22 et Raspberry

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 33


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 24 : Câblage de DHT22 avec Raspberry

Figure 25 : Câblagedes LEDS avec Raspberry

11.3. 2.3. Node Red


2.3.1 Création du flow

Pour créer un flow, comme le montre la Figure 26, il suffit d’introduire les noeds nécessaires,
les configurer selon nos besoins et selon leurs caractéristiques (inject, fonction, audio out,
etc.) puis simplement faire les connexions.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 34


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 26 : Création du flow

2.3.2. Visualisation

Pour visualiser notre travail, il suffit d‘accéder à l’adresse de la carte :1880/ui. Dans notre cas,
nous accédons à 192.168.100.181 :1880/ui et voilà notre interface. Elle permet à l’utilisateur
de connaître la température ambiante, la lumière utilisée dans la maison, de voir si la porte est
verrouillée et de visualiser le contenu de la caméra d’accès à la maison.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 35


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Figure 27 : Dashboard

12. Tests
 Etape de connaissance : présente le premier contact avec AMI ,ou l’utilisateur doit
s’identifier comme la montre la figure 28.

Figure 28

 Demander de l’aide :

Demande de l’aide : pour connaître les différents fonctions proposées par AMI ,il suffit de
prononcer le mot clé ‘help me ’ et puis une liste de fonctions sera affichée

Figure 29

 Chat :permet offre une interface du chat ou l’utilisateur peut lui communiquer comme
il est bien détaillée dans la fiqure 30.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 36


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 30

 Connaître le temps : suite à une commande vocale avec le mot clé ‘time’ , une
information sur le temps réel sera affichée et entendue.(voir figure 31)

Figure 31

 AMI permet de Jouer de la musique depuis une playlist et d’ajuster les paramètres de
volume selon le choix du utulisateur comme montre figure 32.

Figure 32

 AMI permet de bien gérer l’envoie des e-mails tout en détaillant le processus normal
des envois des e-mails tout en introduisant les informations a l’aide des commandes
vocaux , le processus est bien détailleé dans la figure 33 et la fiqure 34 montre la
réussite de l’envoie de l e-mail.

Figure 33

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 37


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 34

 Gestion d’éclairage : lors de l’introduction d’une commande contenant le couleur du


led et le statut souhaitée (on/off), AMI répond immédiatement avec l’activation ou la
désactivation du led souhaitée ,de plus AMI permet de faire une jeu de lumière suite a
la commande « blink ».

Figure 35

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 38


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Figure 36

 Savoir la température actuelle à l’aide d’un capteur

Figure 37

 Reconnaissance faciale

Grace à la reconnaissance faciale AMI permet de bien gestionner l’accès à la maison avec un
model de détection de visage et tout cela se déclenche en demandant à AMI de montrer le
« camera » ,voir figure 38

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 39


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
Figure 38

 Dire « aurevoir » à AMI

Figure 39

13. Conclusion
Enfin, ce chapitre montre les étapes de réalisation de notre projet et montre que nous avons
réussi à réaliser les taches nécessaires.

CONCLUSION GENERALE
La réalisation des maisons intelligentes a été au cœur de plusieurs projets de recherche lors de
ces dernières années. D’énormes progrès ont été accomplis grâce aux avancées en intelligence
artificielle, à la miniaturisation de dispositifs électroniques pour la domotique et au
développement des réseaux de communication, malgré tout, il reste encore plusieurs défis à
surmonter pour rendre possible l’implémentation des maisons intelligentes en situation réelle.
Dans notre projet, on a essayé de mettre en œuvre un assistant virtuel qui répond à des
fonctions principales de la domotique à savoir la gestion d’éclairage, l’accès sécurisé à
l’habitat, l’ouverture à distance des volets et l’acquisition de la température à l’intérieur de
l’habitat dont le but de contrôler la ventilation.Ainsi nous avons réalisé les taches suivantes

 Etudier le projet et choisir le module convenable de traitement.

 Définir l’interface d’échange et de visualisation de données.

 Tester et valider la communication et le contrôle des différents composants.

Enfin ce projet était une occasion pour enrichir notre savoir-faire dans le domaine de IA et
IOT et nous a permis de nous initier au domaine de l’embarqué et la domotique qui est
devenu un grand domaine de recherche et un grand marché de travail.

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 40


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Références bibliographiques

http://tpe-intelligence-artificielle-2013.e-monsite.com/pages/definition-de-l-intelligence-
artificielle.htmldefinition de l'IA

https://actu.meilleurmobile.com/jarvis-presentation-de-lia-de-mark-zuckerberg_149066Jarvis

https://blog.axopen.com/2019/09/open-cv-cest-quoi/

https://www.lebigdata.fr/python-langage-definitionpython

https://www.lesnumeriques.com/objet-connecte/mark-zuckerberg-presente-jarvis-son-assistant-
personnel-n58575.htmlmark

https://www.natsystem.fr/comment-integrer-lia-dans-vos-projetsDL et MLNat System

https://www.sfrbusiness.fr/room/internet-des-objets/intelligence-artificielle-tendances.html
30/08/2018 domaines d'application d'IASFR Business

https://www.udemy.com/course/learn-computer-vision-with-opencv-and-python/opencv

python 3.7

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 41


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente

Résumé

La réalisation d’une maison intelligente a été au cœur de notre projet et nous avons intégré
l’intelligence artificielle afin de créer un assistant virtuel d’une maison. Grace à la
miniaturisation des dispositifs électroniques pour la domotique et au développement des
réseaux de communication, nous avons réussi la réalisation d’un prototype que nous avons
appelé « AMI », il reste encore plusieurs défis à surmonter pour rendre possible
l’implémentation de la maisons intelligentes en situation réelle. Nous avons essayé de mettre
en œuvre un assistant virtuel qui répond à des fonctions principales de la domotique : gestion
d’éclairage, l’accès sécurisé à l’habitat, l’acquisition de la température à l’intérieur de
l’habitat dont le but de contrôler la ventilation…

Mots clés : assistant personnel, maison intelligente, AI, RF, RV, IOT

Abstract

The realization of a smart house was at the heart of our project and we integrated artificial
intelligence to create a virtual assistant of a house. Thanks to the miniaturization of electronic
devices for home automation and the development of communication networks, we have
successfully produced a prototype that we have called "AMI", there are still several
challenges to overcome to make possible the implementation of smart homes in real life. We
have tried to implement a virtual assistant which responds to the main functions of home

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 42


AMI : l’Assistant virtuel de votre Maison Intelligente
automation: lighting management, secure access to the habitat, the acquisition of the
temperature inside the habitat including purpose of controlling ventilation ...

Key words : personal assistant, smart home, AI, RF, RV, IOT

École Nationale des Sciences et Technologies Avancées à Borj Cédria

Adresse:Campus Universitaire à Borj-Cédria,BP 122 Hammam-Chott 1164, Tunisie


Tél. : +216 79 326 795 / +216 79 326 767 /Fax :+216 79 326 797
Web : www.ucar.rnu.tn

HAMDEN jihen& SMARI Sabra Page 43

Vous aimerez peut-être aussi