Vous êtes sur la page 1sur 2

AUDITE INTERNE : Etre soi même un auditeur

comptabilité géneral

Pour être un bon comptable, financier vous devez toujours mettre un mémoire devant
vous, C’est l'audit.
L'audit commence par des arrêtés mensuels, On n’attend pas le 31/12 pour
chercher comment solder et régulariser et rapprocher vos comptes.
- Analyses tous les comptes chaque fin du mois, ou au moins chaque trimestre.
- Lettrage comme tache quotidien après chaque opération, Pour que les analyses se
facilitent et les erreurs sont facilement trouvées, Qui fait pas des erreurs est bien sure
anormal.
- rapprochement des comptes d'immobilisations avec les comptes d'amortissement
(Veut mieux faire des extra comptable : un tableau sur Excel avec le détail de tous vos
immobilisations et leur amortissement, vos connaissez d'avance toute la carte de votre
pack d'immobilisations, avec bien sur l'établissement des fiches d'immobilisations
comme référence.

- Rapprochement des comptes des stocks avec les fiches de stocks mensuels et
cumulés et bien sure on essaye de constater les écarts éventuels.

- Justifier les soldes clients et fournisseurs avec rapprochement entre les débits et les
crédits et le lettrage entre eux. Surtout qu'on peut faire la circularisassions à chaque
moment, un simple fax à envoyer pour vos clients et fournisseurs en demandant votre
situations sur leur livres comptables à une telle date et le pointer avec la votre.

- pour la CNSS, AMO, CIMR et Mutuelle: on rapproche les cotisations avec les
déclarations et les paiements en justifiant les écarts que doivent apparaître nulles.

- les avances au personnel sont bien tenues avec un tableau Excel à suivre à chaque
mouvement et rapprocher avec la comptabilité.
- le solde caisse comptable et physique est rapproché avec l'établissement des procès
verbal mensuels et bimensuels.

- le rapprochement bancaire

- pour la TVA: on doit avoir des analyses un peu lentes mais nécessaires en pointant
ou faire lettrer les déclarations avec les grands livres. Je dois toujours trouver toutes
les opérations qui ne sont pas encore déclarer. lors de chaque décorations, on travail
avec une copie du relevé bancaire pour les régime encaissements. Pour éviter les
problèmes.

-Les effets doivent avoir un suivi de leur circulation. On peu créer des comptes
intermédiaires: Effets à l'encaissement 51135 par exemple à rapprocher avec 552
crédit d'escompte. Et un compte 51133 par exemple Effets en portefeuille à rapprocher
avec 3425 Effets à recevoir.

- Pour les comptes de charges avec une comparaison des lectures cumulées on peu
constaté les manques des factures non parvenues et les opérations non enregistrées.
Aussi le bon enregistrement.

- pour les chiffres d'affaire, dans la plupart des sociétés, on trouve des personnes qui
s’occupent de la facturation, on doit faire des rapprochements avec les soldes
comptables et les détails de ces gens de facturation.

C’était quand même une vue générale. On peut donner des exemples et des modèles
pour chaque rubrique à chaque moment et bonne chance.

Un dernier conseil! Les comptables et les financiers doivent avoir la clôture de


comptabilité et finance. Ne restez pas bloqué entre les débits et les crédits, Essayez
d'avoir le maximum de lecture, L’auto formation est une OBLIGATION.