Vous êtes sur la page 1sur 3

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ecole Normale Supérieure de Mostaganem


Département de la langue française

Examen d’analyse des


pratiques
professionnelles

Synthèse relative à la résolution de la situation-problème en


analyse des pratiques professionnelles

Enseignante : Etudiant :

Mme. BOUHADJER Nawel AZZOUZ Mahdi

PES 5/G : 01

Année universitaire : 2019/2020


« La situation-problème » une nouvelle démarche d’enseignement

La notion de la mobilisation des compétences constitue l’une des préoccupations les plus intéressantes chez
les chercheurs de science de l’éducation car l’objectif de l’école et du processus d’enseignement-apprentissage
ne se réduisent pas à la transmission des connaissances ou à la présentation des cours afin que l’apprenant les
rende telles qu’elles sont présentés. Mais plutôt, il s’agit d’aider et d’accompagner l’apprenant pour qu’il
puisse utiliser ses acquis dans la résolution des situations-complexes et dans les problèmes confrontés à
l’avenir. En cette occurrence, les spécialistes de l’éducation ont proposé une démarche très efficace qui
s’appuie sur les situations-problèmes. C’est une situation d’apprentissage et un outil pédagogique permettant
de développer des compétences chez les apprenants, c’est un moyen d’apprentissage et non le résultat. En
pédagogie, mettre l’apprenant dans une situation problème, c’est lui demander d’agir afin de résoudre ce
problème de manière satisfaisante en faisant appel à ses connaissances préalables. Il s'agit de mettre l'élève
devant une situation où il doit mobiliser les savoirs et les savoir-faire et savoir-être pour pouvoir faire face à la
complexité de la situation-problème. Cela veut dire que l’apprenant lors de cette phase est amené à mettre en
application tout ce qu’il a vu lors de la séquence étudiée au service de cette situation, C’est une situation à
travers laquelle les apprenants intègrent un ensemble des ressources qui ont été déjà étudiées dans des
situations d’apprentissage morcelées, c’est une démarche personnelle où l’apprenant est appelé à associer tous
ces acquis. La SP relève souvent du vécu social de l’apprenant ou de l’enseignant provoque une confrontation
entre ce que l’apprenant croit savoir (sa représentation) et ce qu’il constate dans la réalité, ce qui lui permet
d’avoir une nouvelle représentation. Cette situation a pour objectif de créer un espace de recherche et de
réflexion autour d’une question à résoudre. Lorsque l’apprenant est mis en situation-problème, il va mettre en
œuvre une stratégie de résolution et va formuler des hypothèses. Lors de cette stratégie, il va développer une
compétence finale, la résolution du problème s’appuie sur les prérequis de l’apprenant qui lui permettent de
trouver la solution de l’obstacle auquel il fait face et le réinvestissement des connaissances qui seront un
bagage linguistique et culturel permettant la confrontation des nouvelles situations-problèmes. La SP se
caractérise par le fait qu’elle est globale, elle recouvre plusieurs actions, contextualisée et peut être devisée en
tâche et sous-tâches. La SP est complexe dans la mesure où elle nécessite la mobilisation des ressources
conceptuelles et procédurales, elle est accessible mais pas évidente. Elle se caractérise aussi par son caractère
significatif et concret puisque elle s’inspire de la réalité vécue. Enfin, la situation-problème en APP est donc
une stratégie d’enseignement utile et une tâche qui favorise l’engagement des apprenants et le déclenchement
de la réflexion et de l’analyse, elle permet la construction des savoirs, l’enrichissement des connaissances, la
conceptualisation des nouvelles représentations sur un sujet précis à partir d’un espace problèmes et elle donne
à l’apprenant l’occasion d’exercer sa compétence.