Vous êtes sur la page 1sur 5

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ecole Normale Supérieure de Mostaganem


Département de la langue française

Examen de didactique

Dissertation relative à l’évaluation

Enseignant : Etudiant :

M. ASKRI Boubaker AZZOUZ Mahdi

PES 5/G : 01

Année universitaire : 2019/2020


Sujet : « L’évaluation est l’une des tâches complexes que l’enseignant doit
accomplir convenablement pour optimiser le processus enseignement-apprentissage. »
Commentez ce propos en développant les points ci-dessous sous forme de

dissertation :

 Les outils d’évaluation.

 L’objectivité du système évaluatif.

 Les types d’évaluation.

Réponse :
Dans le cadre de l’enseignement/apprentissage du FLE, plusieurs recherches ont
été menées sur le processus d’évaluation des apprentissages mis en pratique dans des
différents systèmes éducatifs dans la mesure où l’évaluation donne l’occasion de
vérifier l’atteinte des compétences fixées dans le référentiel et constitue une étape
délicate qui demande des réponses à plusieurs questions. Quelle est donc le
l’évaluation en didactique ? Quels sont ses types et ses critères ?

Dans cette dissertation nous allons présenter toutes les facettes de l’évaluation
pédagogique tout en se basant sur l’objectivité du système d’évaluation, les types et les
critères d’évaluation.

Selon Le Dictionnaire de didactique du français (Cuq, 2003, p.90), l’évaluation


des apprentissages se définit comme : « Une démarche qui consiste à recueillir des
informations sur les apprentissages, à porter des jugements sur des informations
recueillies et à décider sur la poursuite des apprentissages compte tenu de l’intention
d’évaluation de départ ». L'évaluation désigne le processus visant à mesurer ou juger
le niveau d'apprentissage des apprenants à savoir les performances et les compétences
orales et écrites, par exemple à partir d'un référentiel des compétences ou tout
simplement de acquis précédents tout en s’appuyant sur des critères bien précis.
L’évaluation est donc le fait de mesurer, de valoriser et de recueillir des informations
sur les apprentissages.

D’après la conception de Blaire, l’évaluation est fondée sur l’interaction entre les
apprenants et l’enseignant sous forme d’un contrat didactique car tout acte
d’évaluation est une démarche pédagogique qui comprend quatre étapes «intension,
mesure, jugement et décision » : au début, l’enseignant détermine les objectifs de
l’évaluation. Puis, il négocie avec ses apprenants les modalités de la démarche (les
outils et les critères). Ensuite, il apprécie et juge les informations recueillies. Elle
permet aussi de se positionner à partir d’un ensemble de renseignements. Enfin,
l’enseignant donne aux élèves les résultats et assure une mise au point quant à la
progression des apprentissages.

L’évaluation doit être critériée. Cela veut dire qu’elle se base sur des critères et des
normes de réussite qui doivent être déterminés et précisés au préalable et de manière
précise et plus au moins consciente. Elle s’effectue au moyen des outils tels que la
grille d’évaluation qui sert à objectiver cette tâche et aide l’apprenant à savoir sur quoi
il sera évalué. Ces critères doivent être réalisables, dépendants de la situation
d’évaluation et permettent de mesurer le niveau de l’apprenant par rapport aux
objectifs fixés. En outre, il existe un autre outil d’évaluation très intéressant et
indispensable. C’est le référentiel pédagogique des compétences, qui désigne un
programme contenant les compétences visées que l’enseignant va développer chez ses
apprenants lors de l’année scolaire, il spécifie de façon synthétique ce qui est attendu
de l’enseignant.

L’évaluation des compétences s’appuie essentiellement sur des concepts


fondamentaux déterminant l’objectivité de ce système comme la validité qui
signifie la correspondance aux objectifs d’apprentissage et la fiabilité qui permet
d’obtenir des résultats exempts d’erreurs de mesure. Le processus d’évaluation est mis
en pratique au travers de contrôles, d’interrogations ou de devoirs à remettre
accompagnés de sanctions ou de récompenses concrétisées par des notes et des
classements. Actuellement, on parle d’évaluation formative et même formatrice et
d’auto évaluation. Cependant, Il est patent de souligner que, dans l’évaluation,
l’enseignant ne peut jamais être totalement objectif mais il essaie le plus possible
d’être objectif.

Subséquemment, l’évaluation nous présente plusieurs types à mettre en place


dans le processus enseignement/apprentissage. Parmi lesquels, on aborde l’évaluation
diagnostique qui se fait au début de l’apprentissage pour avoir un état des lieux des
acquis préalables des apprenants mais aussi les obstacles qu’il faudra renverser. Il
existe également l’évaluation formative apporte des informations sur les acquis en
construction et permet de situer la progression de l’apprenant par rapport aux objectifs
et au programme, elle vise la formation et le dépassement d’obstacles. L’évaluation
sommative s’effectue à la fin de l’apprentissage cycle, programme, séquence…) et est
notée. Elle a pour objectif de juger le degré de maitrise des apprentissages.

En conclusion, L'évaluation joue un rôle essentiel dans la démarche d'enseignement


et d'apprentissage en fournissant des renseignements utiles pour guider l'enseignement,
pour aider les élèves à atteindre les prochaines étapes. Son but principal est d'informer
l'enseignant, l'élève, ses parents et l'administration, de la direction que doit prendre
l'enseignement. Cependant, elle doit être pratiquée à bon escient par l’enseignant car sa
non maitrise peut à aboutir à de mauvaises conséquences qui se reflètent négativement
sur les apprenants.