Vous êtes sur la page 1sur 6

Module Analyse du dossier d'exécution Conducteur de travaux

bâtiment
Cours 05 : Dessin de Structures Béton armé

Introductionː
Les dessins de béton armé comportent :
 LES DESSINS DE COFFRAGE.
 LES DESSINS D’ARMATURES.
 LES PLANS DE POSE relatifs aux planchers à corps creux et
poutrelles. L’étude suivante portera sur ces trois types de dessins.

I- Les fondationsː
1-1/ Définition  :
On appelle fondation, la basse de l'ouvrage qui se trouve en contact direct avec le terrain d'assise et qui a
pour rôle de transmettre à celui-ci toutes les charges G (poids propres) et les surcharges Q supportées
par cet ouvrage.
Les fondations doivent assurées deux fonctions essentielles :
- Reprendre les charges et surcharges supporté par la structure
- Transmettre ces charges et surcharges au sol dans de bonnes conditions, de façon à assurer la
stabilité de l’ouvrage.

Constitution d'une Fondation


Largeur de la de la semelle
 
Longrine
5 a 10 cm Largeur de la de la semelle
 

Fut de Fondation
Profondeur
Largeur de la de la semelle
de la fouille
 
H
Semelle
Largeur de la de la semelle
de la de la fouille Béton de propreté 5 à 10cm
 
Largeur de la de la semelle - B Largeur de la de la semelle
A Largeur de la de la fouille
Largeur de la de la semelle  
Largeur de la de la fouille

1-2/ Types de fondations  :


1-2-1 Fondations superficielles  :( H< 4B)
Suivant l'importance des charges et la résistance du terrain on opte pour une fondation superficielle
lorsque les couches de terrain capable de supporter l'ouvrage sont à faible profondeur qui ne dépasse pas
généralement 2 m , les fondations superficielles sont de trois types :
a- Semelles isolées  :
Une semelle est mise en œuvre sous poteaux isolés, de rives, d’angle, d’intérieur, elle peut être de forme
carrée, rectangulaire, circulaire. Semelles à patin simple ou semelles pyramidales.

1
Module Analyse du dossier d'exécution Conducteur de travaux
bâtiment

Semelle a patin simple pppatisimpsimple


Semelle pyramidal

b- Semelles filantes:
Ce sont des fondations constitueés par des semelles continues sous mur ou sous poteaux ,elle sont
utiliser lorsque le terrain est hétérogène ou bien lorsque le taux de travail du sol est faible par rapport
aux charges à transmettre, afin d’éviter les tassements différentielles .

Semelle filante sous mur Semelle filant sous poteaux

c- Radier général  :
Ce mode de fondation vise à réaliser une surface d'appui continue débordant l'emprise de l'ouvrage et
qui permet une répartition uniforme de charges, Un radier se comporte comme un plancher renversé . on
distingue essentiellement : les radiers plat, les radiers nervurés, …. etc.

1-2-2 Fondations profondes : :( H ≥ 4×B)


On opte pour ce mode de fondation, lorsque les charges à transmettre au sol son très importantes et
Lorsque le terrain en surface est de mauvaise portance. Les fondations sont surtout utilisées pour les
ouvrages importants supportant de fortes charges : Bâtiments industriels, ouvrages d'art ,…
2

Radier Nervuré Radier Plat


Module Analyse du dossier d'exécution Conducteur de travaux
bâtiment
On distingue deux types de fondations profondes :
a- Les puits : Ce sont des piliers en gros béton généralement de forme cylindrique, sollicités en tête
par des semelles isolées armée destiner à repartir les charges que le puits transmettra au sol .
b- Les pieux  : C’est un ouvrage généralement en béton armé de forme cylindrique, dont la
profondeur H supérieure ou égale à 10 fois sa largeur B, le pieux transmet les charges sur un bon
sol très profond, il convient à toutes les superstructures quelle que soit leur conception .

Exemple de puits Le Pieu

semelle

B H B H≥10× B
H
Pilier gros béton

II  - Dessin de coffrage de fondation


2-1/ Définition  :
Les dessins de coffrage précisent les formes et les dimensions des différents ouvrages à réaliser en béton
armé (dalles, poutres, poutres, poteaux…).Ceux-ci sont représentés bruts, c’est-à-dire sans enduit ni
revêtement de sol.
Le dessin de coffrage en général peut être considéré comme étant une vue de dessus du coffrage
(avant le coulage du béton), Il s’agit d’une coupe horizontale réalisée sur l’ensemble du bâtiment,
où l’on représente les semelles de fondations, les poteaux et les murs qu’elles supportent (voiles).

3
Module Analyse du dossier d'exécution Conducteur de travaux
bâtiment
2-2/ Echelles :
Une échelle est un rapport entre la longueur sur le dessin et la longueur réelle, ces longueurs sont
exprimées avec les mêmes unités.
Echelle = longueur sur le dessin / longueur réelle
Donc : longueur sur le dessin = Echelle ⨯ longueur réelle
Exemple  :
Dans l’échelle 1/50, on veut représenter une longueur de 6 m.
La longueur à dessiner sur papier est : (1/50) ⨯ 600 cm = 12 cm.
Echelles de plan de coffrage fondation :
- Un plan de fondations : échelle 1/100 ou 1/50
- Des coupes verticales : échelle 1/50 ou 1/20 ou 1/10
- Les détails d’exécution : échelle 1/20 ou 1/10
2-3/ Conventions de représentation :
On admet que les fouilles ne sont pas remblayées, et on considère que :
- Les contours des fondations sont « vus » ⇒ trait FORT ;
- Les contours des porteurs verticaux sont coupés ⇒ trait RENFORCE ;
- Les hachures ⇒ trait FIN ;
- les axes ⇒ trait FIN mixte à un tiret  ;
- Arêtes et contours cachés dans les vues et les coupes ⇒ trait FIN interrompu ;
- Emplacement des parties de vues de face ou de coupes : Trait FIN avec zigzag
L’intérieur des parties coupées est :
- Hachuré pour les poteaux et voiles.

2-4/ Les cotations :


4
Module Analyse du dossier d'exécution Conducteur de travaux
bâtiment
Forme générale d’une cotation  :

On retrouve sur un plan de fondations les cotations suivantes :


a-/ Cotation des poteaux (entre nues) :
Ces cotations sont utilisées pour indiquer les dimensions des poteaux et entre nues des poteaux.
b-/ Cotation à cotes cumulées (entre axes)  :
Elle est utilisée pour implanter les poteaux et les voiles avec précision, elle se représente à l'aide de 2
lignes de cotes qui sont perpendiculaires entre elles.
c-/ Cotation globale  :
Ces cotations sont utilisées pour indiquer les dimensions totales des blocs.
d-/ Cotation des éléments de fondation :
Ces cotations sont utilisées pour indiquer les dimensions des voiles et des semelles.
2-5/ Repérage conventionnel :
 Semelles : S1, S2, … (cas des semelles isolées).
 Poteaux : P1, P2, …
 Longrines : LG1 (30x30), LG2 (30x35), …
 Voiles de contreventement : Vx1, Vy1, ….
 Nervure : N1, N2, ….
 Axes horizontaux : 1 2
 Axes verticaux :
A B

Exemple d’un plan de coffrage de fondation

5
Module Analyse du dossier d'exécution Conducteur de travaux
bâtiment
III- Les Coupes verticales  :
3-1/ Définition  :
Une coupe est une section verticale permet de donner des détails qui ne figurent pas dans le plan
d’ensembles, ils sont établis à grande échelle.

3-2/ Représentation conventionnelle  :


Sur les coupes figurent :
 Le niveau de fond de fouille,
 la section de la fondation (sa hauteur si la largeur est cotée sur le plan),
 les niveaux inférieur et supérieur des semelles.
 le niveau du sol terrassé.

Exemple  :