Vous êtes sur la page 1sur 2

LYCEE BILINGUE DE BANGANGTE

CLASSE : 1ère D
BP : 259 Bangangté
Evaluation 3ème Séquence : JAN 2011
Epreuve de PHYSIQUE Durée : 2 heures Coef : 2

EXERCICE 1 : Les Energies / 5,5 points

Une petite bille de masse m = 25g peut glisser dans une cuvette de rayon r = 0,5 m; les
frottements sont négligés. Sa trajectoire est un arc de cercle.
On prendra comme référence des énergies potentielles de pesanteur, le niveau le plus bas de la
trajectoire. On donne g = 10 N/kg.
A O
B 1.1. Reproduire le schéma du dispositif et représenter

r
toutes les forces s’exerçant sur la bille 0,5 pt
θ 1.2. Exprimer l'énergie potentielle EP(S) du mobile au
S point S en fonction de m, g, r et θ. 0,75 pt
1.3. Le mobile est abandonné sans vitesse initiale au
point S0 tel que θ0 = 60°.
C
- Donner l’expression de l’énergie potentielle EP(S0) du mobile au point S0, 0,5 pt
- Calculer cette énergie potentielle EP(S0) au point S0. 0,25 pt
1.4. Avec quelle vitesse le mobile passe t'il au point le plus bas de sa trajectoire. 0,75 pt
1.5. On reprend l'expérience en communiquant au mobile une vitesse initiale V0= 4 m/s au point S0.
Le vecteur vitesse est orienté vers le bas et tangent à la trajectoire.
1.5.1. Calculer la somme des énergies potentielle et cinétique en S 0, noté Em(S0). 0,75 pt
1.5.2. Déterminer la vitesse VB avec laquelle le solide atteint le point B où il perd le contact avec la
cuvette par deux méthodes différentes 1 x 2 = 2 pts

EXERCICE 2 : Les lentilles minces / 4,5 points

On désire déterminer la distance focale d'une lentille mince L 1 par focométrie.


Une expérience est réalisée sur un banc optique avec deux lentilles L 1 et L2.
- L1 est une lentille divergente de centre optique O 1 et de distance focale inconnue.
- L2 est une lentille convergente de centre optique O 2 et de distance focale = 10 cm.
Le système donne d’un objet AB, une image A’B’ qui se forme sur un écran.
Les positions des lentilles, de l’objet et de l’écran, sont directement lues sur le banc d’optique
gradué en centimètres et représenté ci-dessous.
L1 L2
AO1 = 15 cm
AO2 = 25 cm
A O1 O2 A’ AA’ = 55 cm

0 10 20 30 40 50 60
objet Lentille écran
divergente

2.1. Définir : focométrie. 0,5 pt


2.2. Quelle est l’importance d’utiliser un banc d’optique ? 0,75 pt
2.3. Donner les valeurs numériques des grandeurs algébriques ;
et en centimètres. 0,25 x 3 = 0,75 pt
2.4. Appliquer la formule de conjugaison à la lentille L 2 et déterminer la position de l’image
intermédiaire A1B1 par rapport au centre optique O2. 1 pt
2.5. Déduire la position de cette image intermédiaire A 1B1 par rapport à la première lentille. 0,5 pt
2.6. Appliquer la formule de conjugaison à la lentille L 1 et déterminer la distance focale de
cette lentille. 1 pt
Lycée Bilingue de Bangangté page 1/2 Evaluation séquentielle N°3 Janvier 2011
« Il n'y a pas de secret de la réussite. C'est le résultat de la préparation, du travail et de ce que l'on apprend de ses échecs. »
EXERCICE 3 : Tests de connaissances sur l’œil réduit / 3 Points

3.1. Définir : - Punctum remotum ; - Punctum proximum. 0,5 x 2 = 1 pt


3.2. Recopier et compléter les phrases suivantes en trouvant les mots ou groupe de mots
manquants dans la liste suivante : accommodation, électrique, cristallin, diaphragme, cornée,
nerf optique, rétine, iris, convergente, presbytie.
a) La lumière pénètre dans l'œil par la pupille en passant par un dioptre d’entrée appelé la ………… .
La quantité de lumière entrante est régulée par l'ouverture ou par la fermeture de l'…………, qui
joue ainsi le rôle de ……..……. . 0,25 x 3 = 0,75 pt
b) La lumière est ensuite déviée et condensée par le………….…., lequel se comporte comme
une lentille …………………… . 0,25 x 2 = 0,5 pt
c) L'image se forme au fond de l'œil sur la…………………, qui transforme le signal lumineux reçu en
signal……………… . L'information est ensuite transmise au cerveau par l'intermédiaire
du …….................... . 0,25 x 3 = 0,75 pt

EXERCICE 4 : L’œil et ses défauts / 7 Points

Les parties 1) et 2) sont indépendantes.


1-) Formation des images pour un œil normal / 2,5 pts
Pour une personne dont la vue est normale, la vision d’un objet à l’infini est nette et se fait sans effort : l’œil
est au repos. En revanche, la vision de près nécessite un effort de mise au point.
Une personne dont la vue est normale regarde un objet à l’infini.
1.1. Où se forme l’image dans son œil ? 0,5 pt
1.2. Pour conserver une image nette, quand l’objet devient proche, comment se modifie son
cristallin ? Expliquez. 1 pt
1.3. Comment s’appelle ce phénomène ? 0,5 pt
1.4. Le cristallin peut être assimilé à une lentille convergente.
Recopier la bonne affirmation parmi les quatre propositions suivantes : 0,5 pt
a. L’œil est un système optique convergent à distance focale fixe.
b. L’œil est un système optique convergent à distance focale variable.
c. L’œil est un système optique convergent à distance focale infinie.
d. L’œil est un système optique divergent à distance focale variable.

2-) L’œil et ses défauts / 4,5 pts


Vers l’âge de 45 ans, un cap est franchi : pour un œil normal, la vision de loin reste bonne mais la vision
nette de près devient presque impossible sans lunettes. Les objets placés à moins de 50 cm de l’œil sont vus
flous. Ce phénomène n’est pas une maladie proprement dite ; il fait partie du vieillissement normal des
individus.
2.1. Comment appelle t’on cette anomalie ? Déduire le type de verre correcteur proposé par un
ophtalmologiste pour corriger cette anomalie. 0,5 + 0,25 = 0,75 pt
2.2. On modélise l’œil d’une personne souffrante de cette anomalie par une lentille mince convergente dont le
centre optique O se trouve à une distance constante de 15 mm d’un écran (la rétine).
Représenter sur un schéma à l’échelle 1/5, la formation de l’image A’B’ d’un objet AB situé à
40 cm de cet œil (la distance focale de cette lentille a une valeur de 15 cm dans ce cas précis). 1 pt
2.3. L’œil ayant été corrigé, l’objet est vu nettement.
Préciser où se trouve, après correction, l’image A’B’ de l’objet AB. 0,5 pt
2.4. Calculer la distance focale de ce verre correcteur. 1,5 pt
2.5. Une personne souffrante de cette anomalie se voit proposer des verres correcteurs bifocaux dits à double
foyer. Ils comportent dans leur partie inférieure une lentille convergente et dans leur partie supérieure une
lentille divergente.
Quel est le nom du deuxième défaut visuel de cette personne ? Justifier votre réponse. 0,75 pt

Lycée Bilingue de Bangangté page 2/2 Evaluation séquentielle N°3 Janvier 2011
« Il n'y a pas de secret de la réussite. C'est le résultat de la préparation, du travail et de ce que l'on apprend de ses échecs. »

Vous aimerez peut-être aussi