Vous êtes sur la page 1sur 11

République Algérienne Démocratique Populaire

Ministère de l’enseignement supérieur et de la


Recherche scientifique
Faculté de science exacte et science de la nature
et de la vie

Département de biologie
Spécialité : Biochimie
Exposé sur

Le Présenté par:
Dirigé par : Latreche Aicha
transcr Mme Hamiri
Brik Hadjer

iption
d’AND
chez
les
procar
yotes
Plan de travail

 MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA TRANSCRIPTION


 Introduction
 Pré-initiation
 Initiation
 Elongation
 Terminaison
 Conclusion
 Refinance

1
Introduction
L'ARN polymérase d'E. coli est une enzyme assez complexe
composée de quatre sous unités : deux a, une ß, une ß ' et
d'autres éléments protéiques établissent des liaisons
temporaires avec ce complexe. Cette enzyme réalise la
polymérisation de RIB nucléotides face à un brin d'ADN mais,
in vitro, commence n'importe où et s'arrète n'importe où.

Une protéine particulière, le facteur sigma, est capable, in vivo


d'assurer la reconnaissance de séquences spécifiques situées
légèrement en amont du point d'initiation de la transcription :
les promoteurs. L'installation de l'ARN polymérase au niveau
précis de ces promoteurs (grâce au facteur s) va permettre la
transcription du bon brin en commençant par le bon
nucléotide.
C'est le point crucial de l'initiation.

2
MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA TRANSCRIPTION
La transcription est une biosynthèse d’ARN est basée, comme celle de
l’ADN, sur la complémentarité des bases.

 Contrairement à la réplication qui intéresse la totalité du génome :


la transcription n’est pas fixe : petites portions du génome sont
transcrites à une période donnée de la vie de la cellule
 La transcription commence en un point précis de l’ADN pour se
terminer en un point précis: l’espace entre les deux constitue une
unité de transcription.
 Elle se déroule en trois étapes : Initiation, Elongation et
Terminaison

3
TRANSCRIPTION CHEZ LES PROCARYOTES
La transcription est assurée par une ARN polymérase qui utilise l’ADN
simple brin

 elle polymérise des ribonucléotides en regard des


désoxyribonucléotides.
 Catalyse des liaison phosphodiester dans le sens 5’ – 3’.
 N’a pas d’actvité exonucléasique : pas de correction
 Interventions de nombreux facteurs protéiques différents de ceux
intervenant dans la réplication pour assurer l’initiation, l’élongation
et la terminaison.

4
Pré-initiation
Le promoteur est une séquence d’une centaine de nucléotides
située dans la région régulatrice et désignant le début de la
transcription. Il est situé en amont du site d’initiation et porte
des éléments de séquence reconnus par l’ARN-polymérase et
déterminant le sens de la transcription.

La force intrinsèque d’un promoteur est définie par le nombre


relatif d’initiation par unité de temps (vitesse de la transcription,
de la position des séquences en -35 et en -10, en effet plus les
séquences consensus sont proches du site d’initiation plus le
promoteur sera fort et finalement de la force d’interaction de
l’ARN-polymérase avec le promoteur.

Le promoteur agit sur la transcription du segment d’ADN qui lui


est adjacent sur le même chromosome, on dit que le promoteur
est actif en « cis ». Le promoteur n’est pas actif sur les
séquences codantes situées ailleurs sur le chromosome, dans
ce cas là on parlerait alors du qualificatif « trans ». Le cis
s’oppose au trans.

5
Initiation
•La sélection du segment d’ADN à transcrire est réalisée par la

formation d’un complexe d’initiation au niveau d’une petite


région d’une séquence d’ADN qui permet la liaison de l’ARN
polymérase pour initier la transcription = c’est le promoteur

Ce promoteur est constitué de 2 séquences très conservées,


situées

respectivement 35 et 10 pb en amont du site d’initiation de la


transcription

6
Elongation de la transcription
 L’holoenzyme se lie fortement aux régions promotrices
qu’elle dénature localement pour commencer la
transcription.
 L’initiation va durer le temps que la polymérase associe 7
ou 8 ribonucléotides sous forme d’un polymère hybride au
brin matrice (ARN/ADN).
 Comme le core-enzyme présente une très forte affinité
pour les hétéroduplexes ARN/ADN, le facteur σ se
décroche et c’est le core-enzyme qui va seul continuer la
transcription
 Le core-enzyme continue la polymérisation tout en
déroulant l’ADN en aval et en le réenroulant une fois la
séquence copiée

7
Terminaison
La terminaison se fait lorsque l’enzyme arrive au niveau d’une
séquence spécifique appelée terminateur. Il s’agit de type

1 terminaison indépendante du facteur rho


Les signaux de terminaison sont localisés dans la partie déjà transcrite
de l’ARN: structure épingle à cheveux qui mobilise les nucléotides de
l’ARN normalement impliqués dans l’hybride ARN/ADN.

 Cette structure est constituée d'une séquence palindromique (C)n


(G)n suivit de U.
 Ceci forme une tige boucle stable suivit d'un poly U apparié aux
poly A.
 L'appariement entre poly U et poly A est peu stable, l'ARN et le
core-enzyme se décrochent de l'ADN de façon spontanée.

 2 terminaison dépendante du facteur rho : (rho dépendante ):


 Certains terminateurs possèdent trop peu de G/C dans la région
correspondant à l’épingle à cheveux pour que cette structure se
forme et reste stable.

8
 Un facteur supplémentaire facteur ρ= protéine héxamérique ) se
lie à l'ARN et stabilise cette structure secondaire.
 La fixation de Rho cause le décrochage de la polymérase

Conclusion
L'ARN polymérase d'E. coli est une enzyme assez complexe
composée de quatre sous unités : deux a, une b, une b
De plus, d'autres éléments protéiques établissent des liaisons
temporaires avec ce complexe. Cette enzyme réalise la
polymérisation de RIB nucléotides face à un brin d'ADN. Elle est
incapable par elle-même de reconnaître les régions promoteurs et
les sites de terminaison : in vitro, elle commence et arrête la
polymérisation n'importe où.
In vivo ce sont les facteurs sigma qui permettent la
reconnaissance des sites de démarrage de la transcription

9
Refinance

 Principes de Biochimie" Horton, Moran, Ochs, Rawn et Scrimgeour


(1994) - Ed. DeBoeck Universités - ISBN : 2-8041-1578-X

 Nozawa et al. (2017) "Core Mediator structure at 3.4 Å extends


model of transcription initiation complex" Nature
doi:10.1038/nature22328

 Raymond Jalouzot, Université d'Angers 1999 (1154 octets)


Université Paris-Sud, Orsay, mars 2002

10