Vous êtes sur la page 1sur 12

Copyright © () En continuant, vous acceptez qu'Ecophon utilise des cookies

ok

(/fr)

Rechercher

CONTACTEZ-NOUS

... (/fr/) / A propos d'Ecophon (/fr/a-propos-decophon/) / Rendement lumineux (/fr/a-propos-

decophon/proprietes-fonctionnelles/Rendement-lumineux/) / Brillance et diffusion de la lumière

Brillance et diffusion de la lumière

Diffusion de la lumière
La diffusion de la lumière peut considérablement diminuer les effets d’éblouissement provoqués par
les différentes surfaces et les objets présents dans une pièce. Plus la lumière est diffusée de façon
homogène, moins elle sera source d’éblouissement.
Des mesures réalisées selon la norme DIN 5036 ont montré que toute la lumière (99%) en contact
avec des dalles Ecophon blanches ou de couleurs claires est réfléchie de façon diffuse. Le revêtement en
surface de la dalle a contribué à diffuser la lumière dans toutes les directions. 
1. Réflexion sur une surface métallique polie ou un miroir, 
2. Réflexion sur une surface peinte courante. Cela crée des reflets dans certains angles.
3. Réflexion diffusée par les surfaces traitées Akutex, évite l'éblouissement et les reflets.

Brillance
Une autre propriété des surfaces qu’il est important de maîtriser est leur brillance. Pour un angle
d’incidence donné, le niveau de brillance d’une surface indique dans quelle mesure celle-ci reflètera la
lumière sans la diffuser.
La brillance est toujours associée à une angle d’incidence (par exemple, 20° ou 60°) et ne permet
pas de décrire la façon dont est réfléchie la lumière dans l’espace
L’indice de brillance est généralement compris entre 0 et 100 (il est supérieur pour les surfaces
miroirs). Il sera considéré comme faible s’il est inférieur à 10, moyen entre 10 et 70 et fort au-delà de
70, conformément aux normes en vigueur (ISO 2813 et ASTM D 523).
La texture de la surface ainsi que la nature de son revêtement ont une influence directe sur l’indice
de brillance. L’indice de brillance de la surface Akutex™ FT est inférieur à , quand celui d’un miroir pur
est de 2000.

Coefficient de rétrodiffusion
Les descripteurs les plus fréquemment utilisés (comme le facteur de réflexion ou l’indice de brillance) ne
permettent pas de caractériser intégralement la surface d’un plafond. La capacité de rétrodiffusion
d’une surface permet de compléter l’analyse. Ce paramètre est fréquemment utilisé pour caractériser les
peintures utilisées pour
le marquage routier.
Une parfaite vision
du marquage au sol
est indispensable pour
une conduite de nuit en
toute sécurité. En
considérant que la
principale source de
lumière vient de la
voiture, il est important
de s’intéresser à la
proportion de lumière
émise par la voiture qui
va se réfléchir sur le
marquage au sol vers le conducteur.Cette caractéristique correspond au coefficient de rétroréflexion,
décrit dans la norme EN 1436.
De façon générale, la rétrodiffusion caractérise l’apparence d’une surface lorsque celle-ci est éclairée
avec de faibles angles d’incidence, depuis différentes positions. Pour les plafonds, elle est mesurée pour
un angle de 30°, à la fois par rapport à l’horizontal et à la verticale.Pour ces deux situations, la source
de lumière est statique seul l’observateur se déplace.

Mesure horizontale
A: Source lumineuse              D: Echantillon de surface
B: Faisceau de lumière           E: Intensité lumineuse relative
C: Sens du regard                F: Angle (°)

Mesure verticale
A: Source lumineuse             D: Echantillon de surface
B: Faisceau de lumière relative               E: Intensité lumineuse relative
C: Sens du regard     F: Angle (°)
Pour les mesures horizontales, la quantité de lumière perçue par l’œil est mesurée le long du cercle
vert. Pour des surfaces non-orientées, la mesure sur la moitié du cercle est suffisante.
Les mesures sont présentées dans un graphique présentant l’intensité lumineuse en fonction de l’angle
(de 0 à 180°) entre la source de lumière et la direction de la vue.
La valeur “0” correspond à la situation où la source lumineuse et l’œil sont à la même position. La valeur
“180” correspond à la situation où ils sont face-à-face. Une surface avec une réflexion lambertienne
(c’est-à-dire une surface où la luminosité est la même quel que soit l’angle de vue) aura un graphe
composé d’une ligne droite horizontale (en noir sur le graphique de droite)
Pour la mesure verticale, la quantité de lumière perçue par l’œil est mesurée le long de la portion de
cercle noir, de 30° à 150°.
Sur le graphe présentant l’intensité lumineuse en function de l’angle entre la source de lumière et la
direction de la vue, la courbe obtenue sera en cloche, avec son maximum là où la direction de l’œil
sera perpendiculaire à la surface. Une surface lambertienne aura une courbe de type cosinus (courbe
noire). 
La surface Akutex™ FT (/fr/a-propos-decophon/colours-and-surfaces/surfaces-
peintes/akutex-ft/) possède la rare caractéristique de refléter davantage de lumière en direction de
la source lumineuse d’origine qu’à l’opposé. Elle se comporte comme une surface ultramatt.

Implication pratiques de la rétrodiffusion


Si un plafond présente une bonne rétrodiffusion, cela signifie que la courbe de mesure horizontale sera
plate tandis que la courbe de mesure verticale sera proche d’un cosinus. Cela signifie donc que
l’apparence du plafond sera la même quelle que soit la position d’où on le regarde dans la
pièce. Quelle que soit la position de la personne par rapport à la fenêtre, le plafond aura le même
blanc, les mêmes caractéristiques visuelles.

Lumière dans le dos


Lumière de face

Également, une bonne rétrodiffusion permettra de ne pas « récupérer » les couleurs venant de l’extérieur
ou des murs adjacents. Cela contribuera à ce que l’on appelle l’intégrité visuelle du plafond.
Coefficient de rétro-réflexion optimum
Coefficient de rétro-reflexion faible
 

En conclusion : pour une surface de plafond, une bonne rétrodiffusion, proche d’une
distribution lambertienne, est un élément positif car cela traduit une apparence
homogène et contrôlée. Pour une expérience visuelle supérieure, les directions des
sources lumineuses doivent être variées, pour retrouver un aspect de la lumière proche
de celui que l’on a en extérieur. 

RÉFLEXION DE LA LUMIÈRE
Réflexion de la lumière
La réflexion de la lumière indique la quantité de lumière réfléchie sur une surface. 

Learn more (/fr/a-propos-decophon/proprietes-fonctionnelles/Rendement-lumineux/Reflexion-de-la-lumie

LA COULEUR
La couleur
Ecophon utilise le système de couleurs NCS, basé sur la perception des couleurs par l'oeil humain.

En savoir plus (/fr/a-propos-decophon/proprietes-fonctionnelles/Rendement-lumineux/Couleur/)

Couleurs et revêtements (/fr/a-propos-decophon/colours-and-surfaces/)


Objets BIM Ecophon (/fr/a-propos-decophon/e-tools/ecophon-bim-objects/Portail-BIM/)
Certifications et labels (/fr/environnement/#page-12400)
Brochures (/fr/a-propos-decophon/contactez-nous/brochures/)
Informations légales (/en/about-ecophon/the-company/legal/)
D.O.P (/fr/a-propos-decophon/proprietes-fonctionnelles/marquageCE/Declarations-of-
Performance/)
Etiquetage sanitaire (/fr/environnement/#page-38902)
PV acoustiques (/fr/a-propos-decophon/proprietes-fonctionnelles/PV-Acoustiques/)
Descriptifs (/fr/ressources/Descriptifs-Ecophon/)
Contactez nous
Tél : 03 44 73 04 63
infos.ecophon@saint-gobain.com (mailto:infos.ecophon@saint-gobain.com)
Suivez-nous

 (https://www.facebook.com/Ecophon?fref=ts) 
(https://www.linkedin.com/company/saint-gobain-ecophon-france) 
(https://www.youtube.com/channel/UCjiDeAYI-tekegWMxg82cWA) 
(https://twitter.com/ecophonfr)

(http://www.saint-gobain.com)

Copyright © ()

Vous aimerez peut-être aussi