Vous êtes sur la page 1sur 19

Avis Technique 2/11-1443

Annule et remplace l’Avis Technique 2/03-1033

Stratifié HPL

Bardage rapporté
Built-up cladding Resoplan Ossature bois
Vorgehängte hinterlüftete
Titulaire : Resopal GmbH
Fassadenbekleidung Hans Böckler Strasse 4
DE – 64823 Gross Umstadt

Ne peuvent se prévaloir du présent Tél. : 00 49 60 78 80 0


Avis Technique que les productions Fax : 00 49 60 78 80 624
certifiées, marque CERTIFIECSTBCERTIFIED, Internet : www.resopal.de
dont la liste à jour est consultable sur Email : info@resopal.de
Internet à l’adresse : Usine : Resopal GmbH
www.cstb.fr DE – 64823 Gross Umstadt

rubrique : Distributeur Resopal GmbH


Hans Böckler Strasse 4
Evaluations DE – 64823 Gross Umstadt
Certification des produits et des
services Tél. : 00 49 60 78 80 1
Fax : 00 49 60 78 80 561

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 2 décembre 1969)
Groupe Spécialisé n° 2
Constructions, façades et cloisons légères

Vu pour enregistrement le 14 décembre 2011

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2011
Le Groupe Spécialisé n° 2 « Constructions, façades et cloisons légères » de la
Commission chargée de formuler les Avis Technique a examiné, le 8 mars 2011, le
système de bardage rapporté RESOPLAN Ossature Bois présenté par la Société
RESOPAL GmbH. Il a formulé sur ce système l'Avis Technique ci-après qui annule et
remplace l’Avis Technique 2/03-1033. L’Avis ne vaut que pour les fabrications
bénéficiant d’un Certificat CERTIFIECSTBCERTIFIED attaché à l’Avis, délivré par le CSTB.
Cet Avis a été formulé pour les utilisations en France européenne

 La masse combustible de l'ossature bois correspond à la masse de


1. Définition succincte l'ossature ramenée au m². On multiplie cette valeur par 17 pour
l'exprimer en mégajoules par m².
1.1 Description succincte  Laines minérales : négligeable au regard des exigences.
Bardage rapporté constitué de panneaux de stratifié à base de résines  Isolant P.S.E. : poids en kg/m² multiplié par 43 pour l'exprimer en
formo-phénoliques armées de fibres cellulosiques, vissés sur une mégajoules par m².
ossature verticale de chevrons bois solidarisés au gros-œuvre.
Sécurité en cas de séisme
Une isolation thermique est le plus souvent associée à ce bardage à
lame d'air ventilée. Le domaine d’emploi est limité à la zone 1 pour les catégories de
bâtiments d’importance I, II, III et IV et zone 2 pour les catégories de
Caractéristiques générales bâtiments d’importance I et II, selon l’arrêté du 22 octobre 2010.
 Formats standard de fabrication (mm) : Prévention des accidents lors de la mise en œuvre
- 3650 x 1320 Elle peut être normalement assurée.
- 3050 x 1320
Isolation thermique
- 2180 x 1020
Le système permet de satisfaire aux exigences minimales de la Régle-
 Format maximum de mise en œuvre : 3050 x 1320 mm
mentation Thermique en vigueur, applicable aux constructions neuves.
 Epaisseur des panneaux : 6, 8, 10 et 12 mm
La satisfaction aux exigences est à vérifier au cas par cas.
 Aspect légèrement structuré ou lisse
 Gamme standard de 30 Coloris unis, et 22 Coloris bois et pierre
Eléments de calcul thermique
 Masse surfacique : 8,5 ; 11,4 ; 14,4 et 16,8 kg/m² (selon épaisseur) Les éléments de calcul thermique sont donnés dans le document
« Règles générales de conception et de mise en œuvre de l'ossature
1.2 Identification des panneaux bois et de l'isolation thermique des bardages rapportés faisant l'objet
d'un Avis Technique » (Cahier du CSTB 3316-V2).
Les panneaux RESOPLAN bénéficiant d'un certificat
CERTIFIE
CSTBCERTIFIED sont identifiables par un marquage conforme à Etanchéité
l'annexe 3 du Règlement particulier de la Certification A l'air : elle incombe à la paroi support.
CERTIFIE
CSTBCERTIFIED rattaché à l'Avis Technique des produits de bar-
A l'eau : elle est assurée de façon satisfaisante en partie courante par
dages rapportés, vêtures, vêtages et des habillages de sous-toiture ».
la faible largeur des joints ouverts entre panneaux adjacents
Le marquage est conforme au § 6 du Dossier Technique. ( 8 mm), ainsi que la nécessaire verticalité de l'ouvrage et de la
présence de la lame d'air, et en points singuliers, par les profilés d'ha-
billage.
2. AVIS
Le système permet la réalisation de murs de type XIII au sens des
2.1 Domaine d'emploi accepté « Conditions Générales d'emploi des systèmes d'isolation thermique
par l'extérieur faisant l'objet d'un Avis Technique » (Cahier du CSTB
 Mise en œuvre du bardage sur parois planes et verticales, neuves ou 1833 de Mars 1983).
préexistantes, en maçonnerie d’éléments ou en béton, situées en
étage et rez-de-chaussée d’exposition Q3 ou Q4 selon le tableau 1 Données environnementales et sanitaires
ci-après.
Il n’existe pas de FDES pour ce produit (procédé). Il est rappelé que
 Pose possible sur Maisons et bâtiment à Ossature Bois conformes au cette les FDES n’entrent pas dans le champ d’examen d’aptitude à
DTU 31.2, en respectant les prescriptions du § 8.7 du Dossier Tech- l’emploi du produit (procédé).
nique.
 Exposition au vent selon entraxes de fixation et épaisseur des pan- Informations utiles complémentaires
neaux conformément aux tableaux 3, 4 et 5 en fin de Dossier. Les performances aux chocs du système correspondent à la classe
d’exposition Q4 définie dans la norme NF P 08-302, sous réserve que
2.2 Appréciation sur le procédé les entraxes des montants d'ossature support ne soient pas supérieurs
à 0,60 m.
2.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur Sous réserves que les entraxes des montants d'ossature support soient
et autres qualités d’aptitude à l'emploi compris entre 0,60 m et 0,65 m, l’emploi des panneaux d'épaisseur
6 mm en classe Q3 est possible.
Stabilité
Tableau 1 – Performances aux chocs
Le bardage rapporté ne participe pas aux fonctions de transmission
des charges, de contreventement et de résistance aux chocs de sécuri-
Epaisseur des Entraxe (e) des montants supports
té. Elles incombent à l'ouvrage qui le supporte.
panneaux (mm) en mm
La stabilité du bardage rapporté sur cet ouvrage est convenablement  600 mm 600 < e  650
assurée dans le domaine d'emploi proposé.
6 mm Q4 Q3
Sécurité en cas d’incendie
8, 10, 12 mm Q4 Q4
Le procédé ne fait pas obstacle au respect des prescriptions réglemen-
taires. Les vérifications à effectuer (notamment quant à la règle dite Le remplacement d’un panneau accidenté est possible sans difficulté
du "C + D", y compris pour les bâtiments en service) doivent prendre particulière.
en compte les caractéristiques suivantes : En application des règles d'attribution définies dans le document
 Classement de réaction au feu : « Classement reVETIR des systèmes d'isolation thermique des façades
par l'extérieur », le système est classé:
- Panneaux : B-s2,d0 (cf. § B)
 Masse combustible : (mégajoules/m²) r2 e3 V*1 à 4 E3 T**3à4 I3 R4
- Panneaux RESOPLAN 6 mm : 175  15
*V selon les formats et entraxes de fixations précisées aux tableaux
- Panneaux RESOPLAN 8 mm : 230  15 3, 4 et 5 du Dossier Technique.
- Panneaux RESOPLAN 10 mm : 290  15 **T selon épaisseur des panneaux et entraxe des montants supports
- Panneaux RESOPLAN 12 mm : 350  15

2 2/11-1443
2.22 Durabilité - Entretien
2.32 Conditions de mise en œuvre
Les résultats d'essais de dégradations artificielles et la vérification du
comportement satisfaisant des réalisations antérieures, permettent Calepinage
d'envisager une durabilité équivalente à celle des bardages tradition-
Le « pontage » des jonctions entre montants successifs non éclissés de
nels.
manière rigide est exclu.
Du point de vue de l'aspect, compte tenu de l'expérience acquise sur
les panneaux avec surface traitée mélamine, une lente évolution des Jeu de dilatation
coloris vers une atténuation uniforme et une perte de brillance peuvent Le principe de fixation des panneaux sur l’ossature ne permet de
conduire, à terme variable (10 à 15 ans) selon la teinte et l'exposition mobiliser la totalité du jeu prévu au droit des fixations que dans la
des façades, à une rénovation d'aspect. Celle-ci n'est cependant pas mesure où la mise en œuvre est effectuée dans les conditions hygro-
prévue par la société RESOPAL GmbH. thermiques médianes du lieu considéré, et qu’en outre les panneaux se
La durabilité du gros-œuvre support est améliorée par la présence de trouvent en état d’équilibre par rapport à ces conditions. Il est donc
ce bardage rapporté, notamment en cas d’isolation thermique asso- recommandé d’éviter de poser des panneaux de grands formats dans
ciée. des conditions proches des extrêmes (temps froid et sec ou chaud et
humide).
2.23 Fabrication et contrôle
La fabrication des panneaux RESOPLAN fait l'objet d'un autocontrôle
Protection de montants verticaux
systématique régulièrement surveillé par le CSTB, permettant d'assu- Dans le cas des façades exposées à la pluie où les joints horizontaux
rer une constance convenable de la qualité. entre panneaux sont laissés ouverts, tous les chevrons, y compris ceux
d’appuis intermédiaires, seront recouverts d’une bande pare-pluie
Le fabricant se prévalant du présent Avis Technique doit être en me-
d’une largeur supérieure à celle de la face vue des chevrons. A défaut,
sure de produire un certificat CERTIFIECSTBCERTIFIED délivré par le CSTB,
les chevrons devront être traités au minimum selon la classe d’emploi
attestant la régularité et le résultat satisfaisant de cet autocontrôle
3.b, selon FDP 20-651.
complété par les essais de vérification effectués par le CSTB sur les
produits prélevés en cours de visites. Fixations
Les produits bénéficiant d’un certificat valide sont identifiables par la La densité des vis de fixation des panneaux doit être déterminée en
présence sur les éléments du logo CERTIFIECSTBCERTIFIED, suivi du nu- fonction des conditions d'exposition sur la base des résistances admis-
méro de marquage. sibles indiquées au Dossier Technique, la flèche admissible au centre
des panneaux entre fixations étant prise égale au 1/100ème de la por-
2.24 Fourniture tée.
La commercialisation effectuée par RESOPAL et ses distributeurs porte En bord de mer ( 3 km), on utilisera des fixations en acier inoxydable
sur la fourniture des panneaux au format standard de fabrication et austénitique A4.
sur les vis de fixation de ces panneaux.
Tous les autres éléments sont directement approvisionnés par le po- Lame d'air
seur en conformité avec les spécifications du présent Dossier Tech-
nique. Un compartimentage de la lame d'air devra être prévu en angle des
façades adjacentes ; ce cloisonnement, réalisé en matériau durable
2.25 Mise en œuvre (tôle d'acier galvanisé au moins Z 275 ou d'aluminium par ex.) devra
être propre, sur toute la hauteur du bardage, à s'opposer à un appel
Ce bardage rapporté nécessite une reconnaissance préalable du sup- d'air latéral.
port et un calepinage précis des éléments et profilés complémentaires,
et le respect des conditions de pose (cf. CPT). Pose sur Maisons et bâtiments à Ossature Bois
La société RESOPAL apporte son assistance technique aux entreprises La pose sur Maisons et bâtiments à Ossature Bois conformes au DTU
de pose et aux distributeurs qui en font la demande. 31.2 est limitée à et R+1 (hauteur 6 m maximum + pointe de pignon)
en situation a, b, c ou d, en respectant les prescriptions du paragraphe
2.3 Cahier des Prescriptions Techniques 8.7 du Dossier Technique.

2.31 Conditions de conception


Fixations
Conclusions
Les fixations à la structure porteuse doivent être choisies compte tenu Appréciation globale
des conditions d'exposition au vent et de leur valeur de résistance de
calcul à l'arrachement dans le support considéré. Pour les fabrications des panneaux RESOPLAN Ossature Bois béné-
Dans le cas de supports en béton plein de granulats courants ou ma- ficiant d’un Certificat CERTIFIECSTBCERTIFIED délivré par le CSTB,
çonneries, la résistance à l’état limite ultime des chevilles sera celle l'utilisation du procédé dans le domaine d'emploi proposé est ap-
calculée dans l’ATE (ou éventuellement indiquée dans l’Avis Technique préciée favorablement.
dans le cas de certains scellements chimiques sur maçonneries).
Dans le cas de supports dont les caractéristiques sont inconnues, la Validité
résistance à l’état limite ultime des chevilles sera vérifiée par une
Jusqu’au 31 mars 2016.
reconnaissance préalable, conformément au document « Détermina-
tion sur chantier de la résistance à l’état limite ultime applicable à une
fixation mécanique de bardage rapporté » (Cahier du CSTB 1661-V2).
Pour le Groupe Spécialisé n°2
Ossature bois Le Président
M. KRIMM
L’ossature bois et de l’isolation thermique doivent être conformes aux
prescriptions du document « Règles générales de conception et de
mise en œuvre de l’ossature bois et de l’isolation thermique des bar-
dages rapportés faisant l’objet d’un Avis Technique » (Cahier du CSTB
3316-V2), renforcées par celles ci-après :
 La coplanéité des chevrons devra être vérifiée entre chevrons adja-
cents avec un écart admissible maximal de 2 mm.
 L’humidité des chevrons devra être au plus de 18 % (en poids) au
moment de la mise en œuvre.
 Les équerres de fixation devront avoir fait l’objet d’essais, selon
l’annexe 2 du Cahier du CSTB 3316-V2, en tenant compte d’une dé-
formation sous charge verticale de 3 mm.
 L’entraxe des chevrons est au maximum de 650 mm.

2/11-1443 3
3. Remarques complémentaires
du Groupe Spécialisé
Cette 5ème révision intègre les modifications suivantes :
 Panneaux épaisseur de 12 mm pour tous les formats,
 Précision du domaine d’emploi en pose sur Maisons et bâtiments à
Ossature bois restreint à R+1 (hauteur 6 m maximum + pointe de
pignon).
Le caractère non traditionnel du système tient à la nature des pan-
neaux, constitués de fibres de cellulose imprégnées de résines : la
forte teneur en résines joue un rôle majeur dans le comportement des
panneaux vis-à-vis des variations hygrothermiques.
Le principe de fixation des panneaux sur l’ossature ne permet de
mobiliser la totalité du jeu prévu au droit des fixations (3 mm) que
dans la mesure où la mise en œuvre est effectuée dans les conditions
hygrothermiques médianes du lieu considéré et, qu’en outre, les pan-
neaux se trouvent en état d’équilibre par rapport à ces conditions. Il
est donc recommandé d’éviter de poser des panneaux de grands
formats dans des conditions proches des extrêmes (temps froid et sec
ou chaud et humide).
Afin de permettre les mouvements résultant des variations dimension-
nelles évoquées ci-dessus, sans générer de contraintes excessives ou
de déformations de panneaux, il convient de bien centrer les vis dans
les perçages des panneaux, et de ne pas les bloquer.
Les prescriptions de ventilation de la lame d’air (Cahier du CSTB 3316-
V2) devront être impérativement respectées.
Concernant la tenue au vent, les valeurs admissibles sous vent normal
annoncées vis-à-vis des effets de la dépression tiennent compte d’un
coefficient de sécurité pris égal à 3,5 sur la valeur de ruine.
Cet avis est assujetti à une certification de produit
CERTIFIE
CSTBCERTIFIED portant sur les panneaux RESOPLAN.

Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 2


M. COSSAVELLA

4 2/11-1443
Dossier Technique
établi par le demandeur
 Tolérances dimensionnelles sur formats standard (mm)
A. Description - Longueur, largeur : +10 – 0
des tolérances plus serrées (+3 -0) peuvent être obtenues
1. Principe - Epaisseur : 6 ± 0,35 - 8 ± 0,40 – 10 – 12 ± 0,50

Bardage rapporté à base de panneaux de stratifié décoratif haute - Hors équerre : < 1 mm/m
pression, compact vissés sur une ossature de chevrons bois solidarisés  Tolérances dimensionnelles (en mm) après découpe selon calepi-
au gros-œuvre. nage :
- Longueur, largeur : ± 1 mm
2. Matériaux  Masses surfaciques nominales : 8,5 - 11,2 – 14 et 16,8 kg/m² selon
les épaisseurs
2.1 Utilisés pour la fabrication des panneaux  Coloris
RESOPLAN
Code Désignation Code Désignation
Fibres papetières imprégnées de résines thermodurcissables selon la
composition moyenne suivante : P00105 Pearl White P03457 Granito Boticello
 Cellulose : 59 %
P00112 Ivory P03490 Tagus Slate
 Résines aminoplaste 2 % - résines phénoplaste 39 %
P00114 Ivory Coast P03498 Ontario Slate
2.2 Utilisés pour la mise en œuvre
 Chevrons et tasseaux en bois ayant une durabilité naturelle ou P00118 Cotton P03505 Raja Black
conférée de classe d’emploi 2 selon la norme NF EN 335, de résis- Amazon Mahoga-
tance mécanique correspondant au moins à la classe C18 selon P00132 Telegrey P04091 ny
norme NF EN 338, et livrés sur chantier avec un taux d'humidité au
P00135 Rain P04135 Lagos Mahogany
plus égal à 18 % en poids,
 Isolants et composants d'ossature, conformes aux prescriptions du P00142 Plaster P04176 Sol Oak
document « Règles générales de conception et de mise en œuvre de
l'ossature bois et de l'isolation thermique des bardages rapportés P00150 Tin P04388 Concept Oak
faisant l'objet d'un Avis Technique » (Cahier du CSTB 3316-V2),
P00160 Silver Grey P04396 Zebrano
 Acier inoxydable A2 pour les vis de fixation des panneaux sur les
chevrons verticaux, P00237 Bengal Red P04397 Macassar
 Equerres de fixation des chevrons sur le mur porteur en acier galva-
nisé au minimum Z 275 de section 45 x 45 mm minimum en épais- P00300 Infinity P04400 Felt Wood
seur 1,5 et 2 mm,
P00340 Zinnia P04419 Riverside Cherry
 Isolants et composants de l’ossature bois conformes aux prescrip-
tions du document "Règles générales de conception et de mise en P00433 Souffle P04420 Sevilla Gordal
œuvre de l'ossature bois et de l'isolation thermique des bardages
rapportés faisant l'objet d'un Avis Technique (Cahier du CSTB 3316- P00437 Curry P04425 Sun Teak
V2),
P00520 Beaver P04428 Delight Cherry
 Bande EPDM ou feutre bitumé pour la protection des chevrons,
 Autres matériaux usuellement utilisés dans les procédés de bar- P00523 Brasil P04449 Sapwood
dages rapportés, tels que tôle d’aluminium pliée ou profilés en PVC,
P00565 Antilop P06801 Glitter Aubergine

3. Eléments P00603 Lime P06807 Glitter Slate

Le procédé RESOPLAN est un système complet de bardage rapporté P00661 Cactus P06808 Glitter Beaver
comprenant les panneaux de parement, l'ossature d'accrochage, les
vis de fixation et les divers accessoires nécessaires au traitement des P00670 Jade P09440 Navy
points singuliers.
P00744 Azur P0D341 Marigold
3.1 Panneaux standard P00750 Smoky Blue P0D421 Midori
Panneaux compacts stratifiés sous haute pression conformes à la
norme NF EN 438-6 « Stratifiés décoratifs haute pression (HPL) P00778 Steel Blue P10542 Storm
plaques à base de résines thermo durcissables », type EDF.
P00781 Soiree P10622 Ebony
Ils sont constitués d'un empilage de bandes de fibres papetières im-
prégnées de résines thermodurcissables, pressées à haute tempéra- P00D96 Shadow P10746 American Maple
ture sous une pression d'au moins 5 MPa.
P03236 Eternal Iron P10778 Texas Pear
Le cœur des panneaux est imprégné de résines phénoliques. Les faces
décoratives sont à base de résines aminoplastes et reçoivent une D'autres coloris, vérifiés de comportement équivalent en vieillissement
couche de protection spéciale à base de résines acryliques, contre les artificiel, peuvent être proposés dans le cadre de l'élargissement de la
agents atmosphériques. gamme actuelle après justification des caractéristiques de résistance
au rayonnement ultraviolet et justification de la résistance à la lumière
Caractéristiques sous lampe à arc au xénon après 3000 heures d’exposition au Xéno-
test selon les modalités des normes ISO 4892 (soit une énergie rayon-
 Formats standard de fabrication (mm)
née de 650 MJ/m²) et évaluation d'après l'échelle des gris : > 4.
- 3650 x 1320
 Aspect légèrement structuré ou lisse avec joints entre panneaux
- 3050 x 1320 ouverts ou fermés.
- 2180 x 1020 Les autres caractéristiques des panneaux sont données dans le tableau
 Format maximum de mise en œuvre : 3050 x 1320 mm ci-après.
 Sous formats
Toutes dimensions possibles obtenues par découpe (selon calepi-
nage) dans les limites du format maximum de mise en œuvre de
3050 x 1320 mm.
 Epaisseurs : 6, 8, 10 et 12 mm

2/11-1443 5
- Tôle d'aluminium oxydée anodiquement classe 15 ou 20 selon
Tableau 1 - Caractéristiques des panneaux norme NF A 91-450, ou prélaquée selon norme NF EN 1396 -
épaisseurs 10/10e à 15/10e mm.
Caractéristiques Normes et Valeurs
méthodes caractéristiques - Tôle d'acier galvanisé au minimum Z 350 selon le DTU 40.35 dans
d’essai le cas d’une atmosphère rurale non polluée sinon se référer à la
norme NF P 24-351.
Masse volumique apparente EN ISO 1183-1 > 1400 kg/m3 - Tôle d'acier galvanisé au minimum Z 275 et prélaqué selon norme
Résistance à la flexion P 34-301 dans le cas d’une atmosphère rurale non polluée sinon
- sens longueur NF EN 438-6 > 140 MPa se référer à la norme NF P 24-351.
- sens travers NF EN ISO 178 > 100 MPa  Profilés d'habillage en PVC pour angles rentrants ou sortants de la
Résistance à la traction société PROTEKTOR ou similaire (cf. fig. 4).
- sens longueur NF EN 438-6 > 100 MPa
- sens travers NF EN ISO 527-2 > 70 MPa 4. Fabrication des panneaux
Module d'élasticité
Les panneaux sont fabriqués par la Société RESOPAL GmbH dans son
- sens longueur NF EN 438-6 > 12000 MPa
usine de DE-64823 GROSS UMSTADT (Allemagne).
- sens travers NF EN ISO 178 > 9000 MPa
La fabrication des panneaux RESOPLAN ne diffère pas de celle des
Coefficient de dilatation autres stratifiés dans son principe, et s'effectue selon les différentes
thermique NF EN ISO 78 phases suivantes :
(- 20 à + 80°C)
sens longueur 0,9.10-5 m/m.k  Réception des matières premières, produits chimiques et papiers,
1,6.10-5 m/m.k
sens travers  Fabrication des résines,
Stabilité dimensionnelle  Imprégnation des papiers par leurs résines respectives,
a) de 70°C et 40 % HR NF EN 438-2 sens L = 0,2 %  Préparation des plaques à presser par empilage des feuilles impré-
(24h) à 40°C et 90-95 % (méthode 17) sens T = 0,55 % gnées et mise sous presse,
HR (96h)  Pressage et calibrage,
Résistance aux chocs  Découpe et usinage.
climatiques
Aspect EN 438-2 : 19 ≥4 5. Contrôles de fabrication
Résistance en flexion ≥ 0,95
Module d’élasticité en ≥ 0,95 5.1 Matières Premières
flexion
Contrôles des caractéristiques imposées aux producteurs selon cahier
Résistance à la lumière des charges.
ultraviolette
EN 438-2 : 28 5.2 Contrôle en cours de fabrication
Contraste 4-5
Aspect ≥4  Autocontrôle pendant et après fabrication des résines,
Résistance au vieillissement  Imprégnation des feuilles de papier : contrôle en continu et sur
artificiel prélèvement d'échantillon à raison de 3 à 4 par heure,
EN 438-2 : 29  Contrôle continu de l'épaisseur.
Contraste 4-5
Aspect ≥4
5.3 Contrôle produit fini selon la norme NF EN
3.2 Vis de fixation des panneaux (cf. fig. 2) 438
Les vis sont en acier inoxydable A2.  Résistance en flexion selon NF EN ISO 178, valeurs certifiées :

 Désignation  4,8 x 38 mm référence TW S-D12 (SFS Intec), tête  - Contrainte en flexion à rupture > 80 MPa
12 mm empreinte TORX finition thermolaquée selon coloris - Module d’élasticité > 9000 MPa
RESOPLAN (pour la tête) ou de caractéristiques supérieures ou  Contrôle sur éprouvettes des caractéristiques de résistance en
égales. flexion et de réaction au feu (procédure interne) sur 10 panneaux
 Valeur caractéristique d’arrachement Pk selon la norme NF P 30-310 par semaine.
avec un ancrage de 26 mm dans un chevron bois : 2380 N.  Contrôle de l'épaisseur tous les 50 panneaux au plus (par épaisseur
nominale) et au moins 1 fois/jour.
3.3 Ossature - Isolation thermique
- Aspect visuel sur chaque panneau,
L’ossature bois est conforme aux prescriptions du document « Règles
générales de conception et de mise en œuvre de l'ossature bois et de - Stabilité dimensionnelle : 1 fois/semaine,
l'isolation thermique des bardages rapportés faisant l'objet d'un Avis - Résistance à l’humide (48h à 65°C) : 1 fois/semaine,
Technique » (Cahier du CSTB 3316-V2), renforcées par celles-ci- - Résistance au choc : 1 fois/mois.
après :
 La coplanéité des chevrons devra être vérifiée entre chevrons adja- 5.4 Vérification de l'autocontrôle
cents avec un écart admissible maximal de 2 mm, Les registres d'autocontrôle sont conservés 5 ans et sont vérifiés par le
 L’humidité des chevrons est d’au plus 18 % maxi au moment de leur CSTB et le F.M.P.A de Baden-Wurttemberg, qui prélèvent également
mise en œuvre. Les chevrons devront obligatoirement être protégés des échantillons pour contrôle ultérieur.
en face vue par une bande de protection,
 L’entraxe des montants est de 650 mm maximal, 6. Identification
Les dimensions minimales des chevrons étant :
Les panneaux RESOPLAN bénéficiant d'un certificat CERTIFIECSTBCERTIFIED
- Largeur vue :  75 mm (pouvant être ramenée à 45 mm pour les sont identifiables par un marquage conforme au § 6.3 du chapitre 1
chevrons intermédiaires) des « Exigences particulières de la Certification CERTIFIECSTBCERTIFIED
- Profondeur :  45 mm des bardages rapportés, vêtures et vêtages, et des habillages de sous-
toiture » et comprenant notamment :
3.4 Accessoires associés
Sur le produit
 Pour le traitement des joints :
CERTIFIE
- Joints verticaux : bande élastomère EPDM de largeur minimale  Le logo CSTBCERTIFIED,
supérieure de 20 mm à celle du chevron qu'elle protège (cf. fig.  Le numéro d’usine et le numéro de produit,
6)  Le repère d’identification de la fabrication,
- Joints horizontaux : profilé alu ou PVC (cf. fig. 7)
Sur les palettes
 Profilés d'habillage métalliques usuellement utilisés pour la réalisa-
CERTIFIE
tion des points singuliers des bardages traditionnels. La plupart figu-  Le logo CSTBCERTIFIED,
rent au catalogue de producteurs spécialisés, d'autres sont à  Le numéro d’usine et le numéro de produit,
façonner à la demande en fonction du chantier ; ils doivent répondre
aux spécifications ci-après :

6 2/11-1443
 Le nom du fabricant, une identification de l’usine de production, Les joints entre panneaux, peuvent être ouverts ou fermés (cf. fig. 7).
Dans le cas où ils resteraient ouverts, l'ouverture ne doit pas excéder
 L’appellation commerciale du système et l’appellation commerciale 8 mm.
du produit,
 Le numéro de l’Avis Technique pour lequel le produit certifié est 8.4 Opérations de pose
approprié.
La pose comporte les opérations suivantes :
Outre la conformité au règlement, le marquage comporte :
 Traçage et repérage,
 La marque commerciale,
 Mise en place de l'ossature,
 Le type de dalle,
 Mise en place de l'isolant,
 Le coloris, les dimensions, les quantités.
 Mise en place des joints verticaux,
Les panneaux comportent, en outre, une étiquette portant le n° de la
Zulassung (Z-33.2.11) et le sigle de l’organisme de contrôle.  Fixation des panneaux sur l'ossature,
 Traitement des points singuliers,
7. Fourniture 8.5 Mise en place de l'ossature et de l'isolation
Les éléments fournis par la Société RESOPAL et distributeurs du procé- thermique
dé, se limitent normalement aux panneaux et aux vis de fixation des L'isolant certifié ACERMI sera mis en œuvre conformément aux pres-
panneaux. criptions du Cahier du CSTB 3316-V2).
Tous les autres éléments sont directement approvisionnés par le po-
seur en conformité avec les spécifications du présent Dossier Tech- 8.6 Pose des panneaux
nique. Les panneaux peuvent subir des variations dimensionnelles maximales
Veuillez trouver les distributeurs sur : www.resopal.fr. de 0,9 mm par mètre linéaire dans le sens longitudinal et de
1,6 mm/m dans le sens transversal. Le perçage des trous comme le
traitement des joints doivent tenir compte de ces variations dimen-
8. Mise en œuvre sionnelles et des variations de l’ossature support.
Le diamètre nominal de perçage est de 8 mm en fixation dilatable, et
8.1 Assistance technique de 5 mm pour point fixe.
La Société RESOPAL et les distributeurs ne posent pas eux-mêmes.
Ce point, appelé "point fixe", se trouve en partie centrale des pan-
La mise en œuvre est effectuée par des entreprises de pose, qui pour- neaux. Son rôle est d'assurer un bon positionnement des panneaux, et
ront bénéficier, à leur demande, de l'assistance technique de la société de répartir les variations dimensionnelles.
RESOPAL, depuis l'étude sur plans jusqu'au suivi de l'exécution sur
La mise en place des vis est effectuée à partir du milieu des panneaux
site. L’assistance technique est assurée par DKS International BV dans
pour éviter les mises en tension.
un premier temps, puis par la Direction Technique de Resopal GmbH –
Allemagne dans un second temps si nécessaire. La garde de perçage du panneau doit être comprise entre 20 et 30 mm
par rapport aux bords verticaux et entre 20 et 80 mm par rapport aux
8.2 Domaine d’emploi bords horizontaux.
Mise en œuvre sur parois planes et verticales, neuves ou préexis-
8.7 Pose sur Maisons et bâtiments à Ossature
tantes, en maçonnerie d'éléments ou en béton, situées en étage et à
rez-de-chaussée d’exposition Q3 ou Q4. Bois (MOB) (cf. fig. 19)
Pose possible sur maisons à ossature bois, R+1 (6 m maximum + La paroi externe sera constituée de panneaux conformes au DTU 31.2.
pointe de pignon), conformes au DTU 31.2, en respectant les prescrip- Les panneaux RESOPLAN sont vissés par vis inox 4,8 x 38 mm à tête
tions du § 8.7 du Dossier Technique. large de 12 mm (cf. § 3.3 vis de fixation des panneaux) sur une ossa-
ture composée de chevrons bois ayant un vide entre montants de
La tenue des panneaux RESOPLAN sur l'ossature, vis à vis des effets 60 cm maximum, implantée au droit des ossatures de la maison, afin
du vent, est déterminée à partir des éléments suivants : de réserver une lame d’air de 20 mm minimale entre le mur et le
 La valeur de résistance admissible sous vent normal de la fixation revêtement extérieur.
(vis) à l’arrachement prise égale à la valeur de PK déterminée con- En rive, les panneaux ont une assise de 75 mm minimum.
formément à la norme NF P 30-310 affectée d’un coefficient de sé-
curité de 3,5. Celle prise en compte pour établir les tableaux 3, 4 et En partie courante, les panneaux ont une assise de 45 mm minimum.
5 est de 600 N, Un film pare-pluie conforme au DTU 31.2 sera mis en œuvre sur les
 Les résistances unitaires (en N) admissibles sous vent normal du panneaux de contreventement de la maison à ossature bois. Il sera
panneau sous tête des fixations sont données dans le tableau 2 en maintenu par des tasseaux verticaux bois, fixés sur les montants
fin de Dossier Technique, en fonction de la localisation (milieu, bord verticaux de la MOB. La fixation du tasseau dans les montants de la
et angle cf. fig. 13), des entraxes de fixation et de l'épaisseur des MOB doit être vérifiée (en tenant compte des entraxes).
panneaux,
8.8 Lame d’air
 La flèche (f) prise sous vent normal par les panneaux est limitée au
1/100ème de la portée entre points de fixation et se calcule selon la Des ouvertures permettant la ventilation de la lame d’air sont prévues
formule : en arrêts haut et bas du bardage.
Les orifices de ventilation sont conçus de telle sorte que la section des
P.L4 ouvertures par mètre linéaire de façade soit au moins égale à :
f K en mm  50 cm²/m pour hauteur d’ouvrage inférieure à 3 m,
E.
 65 cm²/m pour hauteur d’ouvrage de 3 m à 6 m,
dans laquelle le coefficient K caractérisant la nature des appuis est  80 cm²/m pour hauteur d’ouvrage de 6 m à 10 m,
pris égal à 0,013 pour N = 2 appuis et égal à 0,0054 pour N  3.  100 cm²/m pour hauteur d’ouvrage de 10 m à 18 m.
Avec : En départ de bardage, l’ouverture est protégée par un profilé à âme
N = nombre de montants verticaux supportant le panneau (ou perforée constituant une barrière anti-rongeur.
nombre de fixations verticales) En partie haute, l’ouverture est protégée par une avancée (par
P= pression ou dépression sous vent normal en Pa exemple, couverture d’acrotère) formant larmier.
E= module d'élasticité en Pa (9.109 Pa)
8.9 Compartimentage de la lame d’air
L= Plus grande distance verticale ou horizontale entre fixations
successives (mm) Un compartimentage de la lame d’air devra être prévu en angle des
façades adjacentes. Ce cloisonnement réalisé en matériau durable
I= moment d'inertie = e3/12 (mm3) (tôle d’acier galvanisé au moins Z 275 ou d’aluminium) devra être
e= épaisseur des panneaux (mm) propre, sur toute la hauteur du bardage, à s’opposer à un appel d’air
latéral.
8.3 Principes généraux de pose
Un calepinage préalable doit être prévu. Il n'y a pas de sens particulier
8.10 Traitement des joints
de pose. Les panneaux standard sont disposés de façon à laisser des joints
verticaux et horizontaux d'une largeur comprise entre 6 et 15mm. Les
Les panneaux doivent être entreposés, à l'horizontale et sur un sup-
joints horizontaux peuvent rester ouverts s’ils sont de largeur  8 mm,
port plan à l’abri des intempéries et dans des conditions climatiques
ou être fermés selon les dispositions de la figure 7.
normales.

2/11-1443 7
Dans le cas de joints horizontaux ouverts, les montants seront proté-
gés par une bande de protection (EPDM ou feutre bitumé) débordant
leur face vue de part et d’autre d’au moins 10 mm. B. Résultats expérimentaux
8.11 Points singuliers Les essais relatifs au comportement des panneaux RESOPLAN, lors-
que soumis aux diverses sollicitations prévisibles en œuvre ont été
Les figures 8 à 19 constituent un catalogue d'exemples de solutions.
réalisés par ou sous contrôle du B.A.M. dans le cadre de l'instruction
de la demande de Zulassung.
9. Entretien et réparation Ces essais ont porté notamment sur :
 L'appréciation de la durabilité,
9.1 Nettoyage
 Le comportement aux chocs,
 Dépoussiérage par essuyage doux ou aspiration mécanique sans
jamais frotter avant d'avoir ôté les poussières abrasives.  La résistance à la dépression,
 Nettoyage à l'aide de produits détergents liquides habituels, non  Des essais complémentaires de résistance à la dépression ont été
abrasifs appliqués avec une éponge douce. Pour les surfaces impor- réalisés au CSTB (CR n° 31-979),
tantes, nettoyage à l'eau sous haute pression (froide ou chaude).  Réaction au feu (Rapport de classification n°16-901 2081-80 de
 Pour les tâches plus tenaces, nettoyage au white spirit avec rinçage septembre 2006).
à l'éponge humide et essuyage final au chiffon sec et doux.
 Pour les graffitis, la société RESOPAL et ses distributeurs préconisent C. Références
des produits adaptés aux différents cas : les consulter.

9.2 Rénovation d'aspect C1. Données Environnementales et Sanitaires1


L'aspect des panneaux RESOPLAN évoluera très lentement et de Le procédé RESOPLAN ne fait pas l’objet d’une Fiche de Déclaration
Environnementale et Sanitaire (FDES).
façon uniforme vers un affadissement des coloris et une perte de
brillance sans qu'il y ait normalement nécessité de rénover. Les données issues des FDES ont pour objet de servir au calcul des
impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits
9.3 Remplacement d'un panneau (ou procédés) visés sont susceptibles d’être intégrés.
Procéder simplement au dévissage des points de fixation et au rempla- C2. Autres références
cement par un panneau neuf.
Le système de bardage RESOPLAN est utilisé depuis 1978, notamment
en Hollande et en Allemagne où plusieurs millions de m² ont été posés
10. Commercialisation selon différents modes de fixation (vis ou rivets).

La société RESOPAL assure la commercialisation des panneaux Depuis 1996, les références en France sont, à ce jour, de 500.000 m²
RESOPLAN en France. environ pour les deux modes de fixation.

1
Non examiné par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet Avis

8 2/11-1443
Tableaux et figures du Dossier Technique
Tableau 2 - Résistances unitaires admissibles sous vent normal (en newtons) selon localisation des fixations sur les panneaux

Epaisseur Entraxe Bord (a) Bord (b) Angle (a) Angle (a)
Milieu
(mm) (mm) facteur 0,5 facteur 0,75 facteur 0,3 facteur 0,4
200 530 265 370 159 212
6 400 450 225 338 135 180
600 370 185 278 111 148
200 600 (700) 350 370 210 200
400 600 (620) 310 370 186 248
8
600 540 270 370 162 216
700 500 250 370 150 200
200 600 (940) 370 370 282 370
10 400 600 (850) 370 370 258 344
12 600 600 (780) 370 370 234 312
700 600 (700) 350 370 210 280
Nota :
1) Les valeurs "milieu" entre parenthèses sont les valeurs de résistances des panneaux.
En tout état de cause, la valeur maximale à prendre en compte est celle des vis TWS D-12  4,8 x 38 (600 N). Des valeurs égales ou supé-
rieures obtenues avec d'autres vis de caractéristiques dimensionnelles identiques peuvent être admises sur justifications de la valeur PK dé-
terminée conformément à la norme NF P 30-310 divisée par un coefficient de sécurité de 3,5.
2) Des valeurs relatives à des entraxes verticales de fixation et/ou horizontales de montants différents peuvent être interpolées linéairement.

On trouvera dans les tableaux 3, 4 et 5 les résistances à la dépression (en pascals) sous vent normal calculées sur la base des éléments précé-
dents, (perçage à 20 mm des bords - configuration a) pour un entraxe de chevrons verticaux de 0,65 m (tableau 3), de 0,60 m (tableau 4) et de
0,40 m (tableau 5).

Tableau 3 – Résistance à la dépression (en Pa) sous vent normal - Entraxe des montants verticaux : 0,65 m

Disposition des Epaisseur des Entraxe des fixations (mm) le long des montants (V)
fixations V x H panneaux (mm)
200 300 400 450 500 550 600 700
6 550 550 550 550 550 550 550 -
2x2 8 1300 1300 1300 1300 1300 1300 1300 860
10 et 12 2540 2540 2540 2540 2540 2540 2440 1680
6 550 550 550 550 550 550 550 550
3x2 8 1300 1300 1300 1300 1300 1260 1160 930
nx2 10 et 12 2540 2540 2350 2100 1900 1730 1590 1300
6 1200 1200 1120 1010 910 750 580 -
2x3 8 2840 2120 1640 1470 1330 1220 1130 860
2xn 10 et 12 >3000 2900 2240 2010 1830 1670 1540 1260
6 1200 1200 990 880 790 720 660 560
3x3 8 2840 1920 1440 1280 1150 1050 960 760
Nxn 10 et 12 >3000 2140 1600 1420 1280 1170 1070 920

n>3
V : fixations sur la verticale (le long des montants)
H : fixations sur l'horizontale suivant l’entraxe des montants

Tableau 4 - Résistance à la dépression (en Pa) sous vent normal - Entraxe des montants verticaux : 0,60 m

Disposition des Epaisseur des Entraxe des fixations (mm) le long des montants (V)
fixations V x H panneaux (mm)
200 300 400 450 500 550 600 700
6 710 710 710 710 710 710 580
2x2 8 1680 1680 1680 1680 1680 1680 1370 860
10 et 12 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 2890 2640 2440 1680
6 710 710 710 710 710 710 710
3x2 8 1680 1680 1680 1530 1380 1260 1160 930
nx2 10 et 12 > 3000 > 3000 2350 2100 1900 1730 1590 1300
6 1540 1540 1120 1010 910 750 580
2x3 8 3000 2120 1640 1470 1330 1220 1130 860
2xn 10 et 12 > 3000 2900 2240 2010 1830 1670 1540 1260
6 1540 1320 990 880 790 720 660
3x3 8 2880 1920 1440 1280 1150 1050 960 760
Nxn 10 et 12 > 3000 2140 1600 1420 1280 1170 1070 920

n>3
V : fixations sur la verticale (le long des montants)
H : fixations sur l'horizontale suivant l’entraxe des montants

2/11-1443 9
Tableau 5 - Résistance à la dépression (en Pa) sous vent normal - Entraxe des montants verticaux : 0,40 m

Disposition Epaisseur des Entraxe des fixations (mm) le long des montants (V)
des fixations panneaux (mm)
VxH 200 300 400 450 500 550 600 700

6 2670 2670 1950 1370 1000 750 580


2x2 8 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 2360 1780 1370 860
10 et 12 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 2670 1680
6 > 3000 2650 2140 1570 1420 1300 1190 870
3x2 8 > 3000 > 3000 2950 2300 2080 1890 1740 1390
nx2 10 et 12 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 2850 2600 2390 1940
6 > 3000 2650 1950 1370 1000 750 580
2x3 8 > 3000 > 3000 2820 2200 2000 1780 1370 860
2xn 10 et 12 > 3000 > 3000 > 3000 > 3000 2740 2510 2310 1680
6 > 3000 2250 1720 1260 1140 1040 960 820
3x3 8 > 3000 3000 2290 1840 1660 1520 1400 1110
Nxn 10 et 12 > 3000 3000 2290 2050 1850 1690 1550 1340

n>3
V : fixations sur la verticale (le long des montants)
H : fixations sur l'horizontale suivant l’entraxe des montants

10 2/11-1443
Figure 1 – Principe de mise en œuvre

2/11-1443 11
Figure 2 – Vis TWS D 12  4,8 x 38 mm de la société SFS INTEC

G = perçage diamètre entre 8 et 8,5 mm


F = perçage diamètre 5 mm

Figure 3 – Disposition des fixations

12 2/11-1443
Figure 4 – Profilés

2/11-1443 13
Figure 5 – Coupe sur chevron intermédiaire

Figure 6 – Coupe sur joint vertical

Figure 7 – Coupe sur joints horizontaux

14 2/11-1443
Figure 8 – Départ

Figure 9 – Appui Figure 10 - Linteau

Figure 11 – Coupe horizontale sur tableau

2/11-1443 15
Figure 12 – Arrêt sous acrotère

6 mm = 600 mm maxi
8 mm = 650 mm maxi
10 mm = 650 mm maxi
12 mm = 650 mm maxi

Figure 13 - Configuration avec panneaux épaisseur 6 à 12

Figure 14 – Exemple d’angle sortant avec profilé Figure 14bis – Exemple d’angle sortant sans profilé

16 2/11-1443
Figure 15 – Exemple d’angle rentrant avec profilé Figure 15bis – Exemple d’angle rentrant avec profilé

Figure 16 – Joint de dilatation

2/11-1443 17
Figure 17 – Fractionnement de l’ossature

Figure 18 – Fractionnement de la lame d’air

18 2/11-1443
Figure 19 – Disposition maison à ossature bois

2/11-1443 19