Vous êtes sur la page 1sur 6

INTRODUCTION

La chirurgie plastique est une spécialité chirurgicale qui s’occupe de la forme et de la


fonction du corps. Touchant presque toutes les régions anatomiques, excepté l’intérieur du
crâne, du thorax et de l’abdomen, le champ d’action est vaste. Ses grands champs d’activités
sont : chirurgie esthétique, chirurgie de la main, chirurgie des brûlés, etc...
Aujourd’hui la chirurgie esthétique est devenue un véritable phénomène de société, elle
a connu un essor considérable au cours de ces dernières années et concerne un public de
plus en plus large.
Ce dossier est structuré en deux parties et contient quelques aspects sur la chirurgie
esthétique en France.
Le premier chapitre contient des informations sur la chirurgie esthétique qui est de plus
en plus présente de nos jours, et le deuxième chapitre présente les avantages et les
désavantages de la chirurgie esthétique.

I. LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE EST DE PLUS EN PLUS PRÉSENTE À NOS JOURS !

Les derniers temps, le nombre des Français qui appellent à des opérations esthétiques
a beaucoup augmenté, mais ils sont encore très réticents concernant ce fait. La plupart
d’entre eux ne reconnaissent pas qu’ils ont subi une telle opération.
Comme cette chirurgie cosmétique réussit à cacher les défauts physiques du corps:
les rides au coin des yeux, la laideur du visage, les kilos en plus, elle devient un produit de
beauté qui s’adresse à un public de plus en plus large. La chirurgie esthétique touche toutes
les zones du corps; chez les femmes: paupières, visage, front, lèvres, fesses, seins,
abdomen, ventre et genou et chez l’homme : oreilles, abdomen, crâne (calvitie), nez.

I.1. Pourquoi être pour une opération plastique ?

Une conversation avec sa coiffeuse, des amies ou une publicité séduisante...Tels sont
trop souvent les éléments qui déterminent la démarche des femmes soucieuses de modifier
leur nez ou de gonfler leur décolleté. Pourquoi ne pas se laisser séduire par les photos
« avant – après » et la vie transcendée de celles qui sont passées entre les mains de ce

1
professionnel élevé au rang de magicien ? En un mot, en quête de la perfection corporelle,
l’homme contemporain recourt au bistouri qui fait des miracles avec son corps.
L’image d’un corps parfait, se référant en particulier aux femmes et aux adolescents
est donnée, inspirée par les magazines, par la mode de société, par les images imprimées
dans un inconscient collectif. Minceur, corps "parfait", sensualité, cheveux longs, yeux en
amande, bouche sensuelle...rares sont les femmes qui ne rêvent pas de l’être où de devenir.
Celles qui n’ont pas ces données finissent par avoir des complexes et par oublier d’être elles-
mêmes. Il est très difficile de ne pas être comme les images stéréotypées que la société
véhicule.
Dans une société où l’on met l’accent seulement sur la beauté extérieure de l’autrui en
ignorant l’intérieur, c’est-à-dire l’essentiel de l’être humaine, avec ses pensées et ses
sentiments, la chirurgie esthétique est devenue une chose très importante et très fréquente.
La chirurgie n'est plus vraiment un tabou pour les ados. Et ce sont des émissions de
télévision qui incitent maintenant la nouvelle génération à entrer dans l'ère de la retouche
instantanée. «La réussite de la vie sociale ou amoureuse dépend plus que jamais de
l'apparence».
Les régimes sont devenus une sorte d’obligation quotidienne. On invoque des raisons
de santé, mais l’influence des médias me semble prépondérante: les beaux sont maigres, il
faut être maigre et/ou musclé pour être beau et désirable.
Certaines personnes utilisent cela pour « la bonne cause », par exemple pour
estomper des déformations suite à de graves accidents ou des maladies, ou bien des
malformations... ce n’est pas bien sûr indispensable, mais si certaines personnes peuvent
s’enlever des énormes complexes de cette manière, pourquoi pas ? Si cela peut les aider à se
sentir mieux dans leur peau....
Cette opération de chirurgie esthétique de reconstruction apportera à la personne
défigurée un bien-être psychique et moral, elle se sentira automatiquement mieux dans sa
peau.

I.2 Les pièges de la chirurgie esthétique (conséquences)

Chaque opération plastique implique des risques physiques et psychologiques. Le


médecin doit informer tous les patients des risques, habituels liés à une intervention et
surtout des risques qui peuvent apparaître après l’opération.

2
Mais il y a des médecins qui ne dévoilent pas à leurs patients les risques et les
possibles dégâts physiques de peur que ceux-ci ne renoncent pas à leur opération. En
1997, deux patientes sont décédées dans une clinique parisienne Outre -Manche en août
2001, le Dr Thomas Norton devait répondre de 42 charges après avoir pratiqué une centaine
d’interventions de chirurgie esthétique sans aucune qualification de chirurgien.
Même si le patient est averti d’avant, personne ne peut empêcher les possibles
échecs. Il y a même des vedettes qui ont eu des échecs : Demi Moore, Britney Spears, etc.
J’ai vu pas mal d’émissions à ce sujet. Une jeune fille, par exemple, se plaignait de ses
petits seins, elle faisait de la réduction mammaire. Elle est sortie en faisant de
l’augmentation de volume mammaire et ses seins étaient horribles ! Trop énormes pour une
jeune fille très maigre... on voyait c’était loin d’être naturel.
Frédérica, alors âgée de 17 ans, l'occasion était trop belle de se débarrasser d'un nez
qu'elle jugeait «trop masculin». Mais, quand le chirurgien a prédit un nez bleu, des bandages
et un résultat final dans un an, la jeune fille a renoncé: «Ce n'était pas si essentiel. Sans
mon nez, je serais beaucoup plus banale.»
Si le patient est démoralisé avant l’opération à cause de son corps et du fait qu’il ne
se sent pas bien dans sa peau, un échec peut avoir de graves conséquences sur sa conduite
morale et lui provoquer une détresse psychologique.

1.3 La chirurgie esthétique pour tous !

La chirurgie esthétique n’est plus aujourd’hui réservée aux stars hollywoodiennes. Ce


phénomène n’est pas réservé aux Américains. En France, plus de 100.000 personnes ont eu
recourt à des opérations de chirurgie esthétique en 1999.
Les privilèges d’hier concernent aujourd’hui des femmes et des hommes, jeunes et
vieux, fortunés ou moins riches... Désormais banalisée, cette pratique a connu récemment
un réel essor.
La génération du baby-boom refuse de vieillir. Les adolescents sont les plus ouverts
vers la chirurgie esthétique. Le public le plus large est constitué par les femmes. L’idée de
perfection/ imperfection est plus développée aux femmes qu’aux hommes.
À notre époque, transformer son corps, c’est déjà quelque chose d’habituel, à la
mode, il y a moins de personnes qui ne sont pas d’accord avec ces pratiques.

3
II. QUOI FAIRE POUR DIMINUER LES ÉCHECS ?

Les cas nombreux d’échecs dans la chirurgie esthétique ont provoqué des polémique
dans la société de nos jours. On essaie de tirer un signale par l’intermède des médias qui est
le seul moyen qui puisse manipuler l’opinion des personnes.

II.1. Que propose l’État ?

L’État est devenu de plus en plus intéressé aux différents échecs de la chirurgie
esthétique de notre siècle. Les mesures qu’il a proposées concerne en particulier les statut
des médecins autorisés à pratiquer de telles opérations. Aujourd’hui il y a 700 chirurgiens en
France qui possèdent les diplômes et les qualifications requises alors qu’environ 3000
opérateurs pratiquent des actes de chirurgie esthétique.
La plupart des chirurgiens sont compétents dans leur spécialité et apportent un
véritable savoir-faire à leurs patients.
La Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens SOFCEP souligne
l’importance d’une bonne relation préopératoire patient/chirurgien et encourage les patients
à prendre plusieurs avis avant leur décision pour trouver le chirurgien avec qui ils auront le
meilleur contact.
Il est très important d’être bien informé avant de subir une opération esthétique. Le
docteur est la meilleure source d’information.
Il doit informer tous les patients des risques habituels liés à une intervention et
surtout des risques qui peuvent apparaître pendant l’opération.
Dans le cas d’opérations de chirurgie esthétique, pour changer la forme du nez, par
une rhinoplastie ou encore de faire procéder à un lifting ou à une plastie abdominale il
faudra rester plus circonspecte, voir deux ou trois fois le chirurgien qui opérera, évaluer avec
lui en connaissance de cause les risques parce que cette opération de chirurgie esthétique
reste une opération avec une anesthésie qui n’est jamais sans risques.

II.1. Que propose la Société ?

Une meilleure information signifie moins d’échecs. C’est l’écho de la société qui a trop
des victimes. Mais comment informer ? Si, d’un part, les médias poussent et ambitionnent les
personnes à choisir une chirurgie plastique, d’autre part nous informe aussi sur les échecs et

4
nous attentionnent en nous présentant aussi des cas réels. Par exemple, les émissions
télévisées où l’on raconte son histoire. Lors d’une émission télévisée, il y a beaucoup des
bénévoles qui racontent leur triste parcours.
L’Association des Réussites et des Ratages de la Chirurgie Esthétique (ARCHES) a
comme but d’aider, d’orienter, de conseiller et d’informer les personnes qui sont sur le point
de subir une opération esthétique.
Grâce à l’Association et à ses avocats conseillers, les patientes sont bien informées et
peuvent obtenir un règlement à l’amiable qui peut passer par « rattrapage » du dégât initial,
un remboursement des frais ou une indemnisation. Parfois malheureusement, aucun accord
n’est trouvé.
Les personnes désirant recourir à une opération de chirurgie esthétique doivent se
méfier de toute publicité à la télévision, la radio ou dans les magazines de santé. Cette
pratique est interdite par le code de déontologie des médecins. Le flou artistique concernant
les cliniques privées devraient très bientôt faire l’objet d’une nouvelle loi.
Les parents aussi doivent prendre leurs propres mesures pour que leur enfants ne
deviennent pas les victimes de ces opérations. Ils doivent être informés à leur tour des
risques et être prudents dans les décisions de leurs adolescents.

CONCLUSIONS

 Devenue un véritable phénomène de la société, au cours de ces dernières années la


chirurgie esthétique concerne un public de plus en plus large.
 La chirurgie esthétique n’est pas totalement bénéfique. La chirurgie esthétique a des
conséquences positives, mais aussi négatives en plan physique, social et psychique.
 En France, plus de 100000 personnes ont eu recours a des opérations esthétiques.
 La chirurgie plastique et chirurgie esthétique ne sont pas réservées seulement aux
personnes riches, toutes les personnes peuvent faire une chirurgie réparatrice des
défauts du corps humain.
 Les risques de la chirurgie esthétique sont, à nos jours mieux connus grâce aux
victimes qui font leur échec public.

5
COLLÈGE NATIONAL « SILVANIA »
- ZALĂU -

QUEL VISAGE POUR LA CHIRURGIE


ESTHÉTIQUE EN FRANCE ?

DOSSIER D’ATTESTATION EN FRANÇAIS

Coordonné par : Rédigé par :


Prof. TURCU ANCA POP TUDOR
XIIe F ; français bilingue

2007

Vous aimerez peut-être aussi