Vous êtes sur la page 1sur 4

MINESEC ANNEE SCOLAIRE 2019 - 2020

LYCEE DE TAM – CARREFOUR EXAMINATEUR : BINDOO II JAQCQUES ISMAEL


DEPARTEMENT DE SVTEEHB COEFF : 5 DUREE : 3H00
CLASSE : Tle D

EVALUATION DE FIN DU 1er TRIMESTRE


EPREUVE DE SVT

I – RESTITUTION ORGANISEE DES CONNAISSANCES (8 pts)

PARTIE A : Définitions (0,5 x 4 = 2 pts)

Définir les mots et expressions suivants : Cumulus oophorus, Population, Sélection naturelle,
Amniocentèse.
PARTIE B : Questions à Choix Multiples (4 pts)
Chaque affirmation comporte une seule réponse juste. Noter le numéro de la question suivi de la lettre
correspondante à la réponse juste.
Condition de performance : Réponse juste : 1 pt ; réponse fausse : - 0,25 pt ; pas de réponse : 0 pt.
1- On parle de double fécondation chez les spermaphytes parce que :
a. Les deux noyaux du grain de pollen interviennent ;
b. Les deux noyaux du sac embryonnaires sont fécondés à la fois ;
c. Deux zygotes à 2n chromosomes sont formés au terme de ce processus ;
d. Les deux anthérozoïdes apportés par le tube pollinique interviennent.
2- Dans le cas d’un monohybridisme avec dominance intermédiaire, on obtient les rapports suivants
en F2 :
a. ¼ et ¾ ;
b. ¼, ½ et ¼ ;
c. ¼, ¼, ¼ et ¼ ;
d. ½ et ½.
3- Un gène est dit polymorphe quand :
a. Il est responsable d’une maladie génétique ;
b. Il existe au moins deux allèles de fréquence supérieur à 1% ;
c. Il se présente sous plusieurs versions alléliques ;
d. Certains de ses allèles sont dominants et d’autres récessifs.
4- Une femme daltonienne transmet obligatoirement la maladie à :
a. Tous ses fils si et seulement si le père est daltonien ;
b. Toutes ses filles si et seulement si le père est daltonien ;
c. Toutes ses filles si le père est sain ;
d. Tous ses enfants si le père est sain.
PARTIE C : Exercice au choix (le candidat traitera un des deux exercices) (2 pts)
Exercice 1 : (2 pts)
Deux populations de Drosophila serrata ont comparées (document 1) :
 La population 1 constituée exclusivement de mouches provenant de la même souche et présentant par
conséquent une grande homogénéité génétique ;
 La population 2 obtenue par croisement de deux souches génétiquement différentes.
Page 1 sur 4
Au début de l’expérience, un même nombre de mouche de chaque population est placé dans une cage à
population. Dans les deux cages, les conditions strictement identiques sont maintenues : l’expérimentateur fait
en sorte que les individus soient soumis à une intense compétition pour la nourriture et l’espace disponible.
L’expérience est prolongée pendant une durée correspondant à 25 générations de Drosophiles. Les effectifs
étant périodiquement mesurés dans chacune des cages.

Document 1 : Evolution du nombre de mouches dans deux populations de Drosophiles.


1- Comparer la variation des effectifs dans les deux populations étudiées. (1 pt)
2- Proposer une relation entre ces résultats et les caractéristiques génétiques des deux populations. (1 pt)

Exercice 2 : (2 pts)


Les schémas des figures A, B, C, D, E et F du document 2 ont été réalisés à partir de l’observation de coupes
d’anthères d’un spermaphyte.

Document 2 :
Phénomène de
la vie cellulaire d’un spermaphyte.
1- Ecrire la formule chromosomique de ce spermaphyte. (0,25 pt)
2- Préciser le phénomène de la vie cellulaire mis en évidence par ces schémas. (0,25 pt)
3- Nommer l’étape de ce phénomène représenté par chaque figure. (0,25 x 6 = 1,5 pt)

II – EXPLOITATION DES DOCUMENTS (8 pts)


Exercice 1 : (4 pts)
Le syndrome de Lowe est une maladie héréditaire très rare associant une déficience mentale, une opacité
des cristallins (entraînant une cataracte) et un déficit de la fonction rénale. Si la cause biochimique précise est
mal connue, il est cependant établi que l’altération d’un gène précis est à l’origine de cette maladie. La figure
du document 3 présente l’arbre généalogique de la famille Delta, qui est un exemple typique de la transmission
de cette anomalie.
Page 2 sur 4
Document 3 : Arbre
généalogique de la famille Delta.
1- Indiquer si l’allèle
responsable de la
maladie est dominant ou
récessif et justifier votre
réponse. (0,5 pt)
2- Préciser si le gène considéré est porté par une paire d’autosome ou par un chromosome sexuel et justifier
votre réponse. (0,5 pt)
3- Justifier soigneusement la réponse à la question 2, à l’aide d’un raisonnement fondé sur l’analyse précise de
l’arbre généalogique. Si plusieurs hypothèses sont recevables, rechercher celle qui est la plus plausible. (1 pt)
4- En prenant en compte le cas le plus probable :
a) Déterminer le génotype des individus III.1 et III.2 (0,25 x 2 = 0,5pt)
b) Déterminer le risque en termes de probabilité, pour l’enfant IV.4 à naître, d’être atteint du syndrome de
Lowe :
b1. Si c’est un garçon (0,75 pt)
b2. Si c’est une fille (0,75 pt)

Exercice 2 : (4 pts)

L’électrophorèse est une méthode d’analyse qui utilise les propriétés électroniques des différents
constituants d’un mélange pour les séparer dans un champ électrique. On a mis ainsi en évidence l’existence de
deux variantes, A et B de la glucose 6-phosphate-déshydrogénase (G6PD). La G6PD est une protéine
enzymatique codée, dans l’espèce humaine, par un gène de structure porté par le chromosome X. le locus de ce
gène peut être occupé par les allèles A ou B contrôlant respectivement la synthèse des deux variantes A et B de
la G6PD. L’analyse électrophorétique montre que la variante G6PD-A migre plus rapidement que la variante
G6PD-B ; toutefois A et B présentent la même efficacité enzymatique. Un médecin examine les zymogrammes
(résultats de l’électrophorèse) correspondant aux différents membres d’une famille (document 4). Le troisième
enfant de la famille, Joseph, présente le zymogramme n°5 que le médecin estime anormal. Il rapproche ce cas
de celui d’une fille examinée à l’hôpital, Françoise (zymogramme n°6). Les zymogrammes présentés par les
parents de Françoise sont identiques à ceux des parents de Joseph (1 et 2). Le zymogramme de Françoise est
anormal mais le médecin exclut
l’illégitimité.

Page 3 sur 4
Document 4 : Zymogrammes des membres d’une famille.
1-Etant donné les zymogrammes des deux premiers enfants (normaux), quel est, parmi les zymogrammes des
parents (1 et 2), celui qui se rapporte à la mère ? justifier votre réponse. (0,5 x 2 = 1 pt)
2-Pour ce caractère (G6PD), écrire les génotypes du père, de la mère, de Valérie et de Raymond. (0,5 x 4 = 2 pt)
3-Pourquoi le médecin juge-t-il anormal le zymogramme présenté par Joseph et Françoise ? Proposer des
explications possibles. (0,5 + 0,25 x 2 = 1 pt)

III – SAISI DE L’INFORMATION SCIENTIFIQUE ET APPRECIATION (4 pts)


En vue de déterminer les mécanismes chromosomiques à l’origine de l’apparition de certains phénotypes,
on croise deux drosophiles (mouches de vinaigre) de lignée pure entre elles :
- La femelle à soies courtes et aux yeux lisses (P1)
- Le mâle à soies bouclées et aux yeux rugueux (P2).
En F1, on obtient 100% de mouches à soies courtes et aux yeux lisses. Par contre, si l’on croise deux
mouches de lignée pure :
- Une femelle à soies bouclées et aux yeux rugueux (P3) avec
- Un mâle à soies courtes et aux yeux lisses (P4), on obtient parmi les hybrides F1 :
 50% de femelles à soies courtes et aux yeux lisses ;
 50% de mâles à soies bouclées et aux yeux rugueux.
1- Déterminer les caractères étudiés dans ce croisement (0,25x2 = 0,5 pt)
2- Interpréter les résultats ci-dessus en précisant le type d’hérédité, les caractères dominants (0,25x2 = 0,5
pt)
3- On croise les hybrides F1 issus du 1er croisement c’est-à-dire P1xP2 entre eux. On dénombre dans la
F2 :
 205 femelles à soies courtes et aux yeux lisses ;
 100 mâles à soies courtes et aux yeux lisses ;
 94 mâles à soies bouclées et aux yeux rugueux ;
 06 mâles à soies courtes et aux yeux rugueux ;
 05 mâles à soies bouclées et aux yeux lisses ;
 01 mâles particulier ne possédant pas de soies mais aux yeux lisses.
a) Etablir les proportions phénotypiques des individus F2. (0,5 pt)
b) Expliquer les résultats F2 en insistant sur le mécanisme du phénomène essentiel qui est à l’origine de
l’apparition des différents phénotypes et en établissant la matrice de Punnett (ne pas tenir compte du
mâle particulier sans soies). (2 pts)
c) Ecrire le génotype du mâle particulier sans soies mais aux yeux lisses. (0,25 pt)
d) Formuler une hypothèse permettant d’expliquer l’apparition de cet individu en F2. (0,25 pt)

Page 4 sur 4