Vous êtes sur la page 1sur 3

Questionnaire SQL

1- Un groupe de fichier comprend ? (2 réponses)


a. 1 ou plusieurs fichiers dont l’extension est .mdf
b. 1 ou plusieurs fichiers dont l’extension est .ndf
c. Peut ne pas contenir de fichier du tout
d. Un fichier doit être défini avant de pouvoir définir un groupe de fichier

2- Le groupe de fichier par défaut (2 réponses)


a. Se nomme PRIMARY
b. Se nomme DATA
c. On peut changer de groupe de fichier par défaut
d. On ne peut pas changer de groupe de fichier par défaut

3- Soit un serveur disposant de 8 disques physiques à disposition pour héberger l’ensemble des fichiers pour la bonne
gestion d’1 seule base. Quelle est la structuration que vous conseilleriez ?
a. Un volume RAID 5 (de 8 disques)
b. Un volume RAID 0 (de 8 disques)
c. 2 volumes RAID 5 (de 4 disques)
d. Un volume RAID 1 (2 disques) , 2 volumes RAID 5 (3 disques)
e. Pas d’agrégation de disques (8 volumes)

4- Le choix du modèle de récupération


a. Augmente le nombre de checkpoints
b. N’augmente pas le nombre de checkpoints car ils sont dépendants du nombre de volumes disques
c. N’augmente pas le nombre de checkpoints car ils sont dépendants de la quantité de mémoire RAM

5- L’écriture des « dirty pages » sur disque (3 réponses)


a. Se fait sur les fichiers de données
b. Se fait sur le fichier de journalisation
c. Vise à maintenir les fichiers de données cohérents sur disque
d. Vise à maintenir le fichier de journalisation cohérent sur disque
e. Ne vise pas à maintenir la cohérence des fichiers sur disque
f. Agit sur le temps de récupération (RECOVERY)
g. N’agit pas sur le temps de récupération (RECOVERY)

6- Si le choix du modèle de récupération est SIMPLE (3 réponses)


a. La taille du fichier de journalisation ne grossit plus
b. La taille du fichier de journalisation grossit pour accueillir le volume nécessaire à l’ensemble des transactions
entre 2 checkpoints
c. On peut exécuter BACKUP DATABASE
d. On ne peut pas exécuter BACKUP DATABASE
e. On peut exécuter BACKUP LOG
f. On ne peut pas exécuter BACKUP LOG

7- Si le choix du modèle de récupération est COMPLET (sélectionnez toutes les données réponses)
a. Le fichier de LOG est purgé et l’espace libre est rendu au système lors de BACKUP DATABASE
b. Le fichier de LOG est purgé mais l’espace libre n’est pas rendu au système lors de BACKUP DATABASE
c. Le fichier de LOG n’est pas purgé et l’espace libre n’est pas rendu au système lors de BACKUP DATABASE
d. Le fichier de LOG est purgé et l’espace libre est rendu au système lors de BACKUP LOG
e. Le fichier de LOG est purgé mais l’espace libre n’est pas rendu au système lors de BACKUP LOG

1
f. Le fichier de LOG n’est pas purgé et l’espace libre n’est pas rendu au système lors de BACKUP LOG
g. L’écriture est significativement impactée par rapport au modèle SIMPLE

8- Un plan de maintenance (2 réponses)


a. Ne peut s’exécuter qu’à condition que le service SQL Agent est démarré
b. Peut s’exécuter indépendamment du démarrage du service SQL Agent
c. Est limité à une seule planification pour l’ensemble des tâches
d. Est limité à une planification par tâche
e. Est limité à plusieurs planifications mais pour l’ensemble des tâches
f. Permet d’avoir plusieurs planifications pour chaque tâche (individuellement)
g. Permet d’avoir plusieurs planifications pour chaque tâche qu’on peut regrouper ou non à chaque planification
(Tâche 1 planifiée individuellement pour la planification P1, tâche 2 planifiée individuellement pour la
planification P2, et (tache 1 ;tâche 2) regroupée en G1 pour la planification P3)

9- Le nombre d’index (2 réponses)


a. Est limité à 1 pour les index CLUSTER
b. Est limité à 1 pour les index NON CLUSTER
c. Est limité à 249 pour que l’index soit CLUSTER ou NON CLUSTER
d. Doit être maintenu de telle façon à ce que leur volume soit inférieur à 60% de l’occupation dans les fichiers de
données pour une base de type OLTP
e. Doit être maintenu de telle façon à ce que leur volume soit inférieur à 60% de l’occupation dans les fichiers de
données pour une base de type OLAP

10- Les index (4 réponses)


a. Peuvent améliorer les opérations SELECT
b. Peuvent pénaliser les opérations SELECT
c. Peuvent améliorer les opérations INSERT
d. Peuvent pénaliser les opérations INSERT
e. Peuvent améliorer les opérations UPDATE
f. Peuvent pénaliser les opérations UPDATE
g. Peuvent améliorer les opérations DELETE
h. Peuvent pénaliser les opérations DELETE

11- Quels index sont redondants ? (sélectionnez toutes les bonnes réponses)
a. Create index Idx1 on T (Col1);
b. Create index Idx1 on T (Col2);
c. Create index Idx1 on T (Col1,Col2);
d. Create index Idx1 on T (Col2,Col1);
e. Aucun

12- La contrainte d’unicité est associée obligatoirement à la création d’un index par le moteur SQL
a. Vrai
b. Faux

13- La contrainte de FOREIGN KEY est associée obligatoirement à la création d’un index par le moteur SQL
a. Vrai
b. Faux

14- La contrainte de PRIMARY KEY est associée obligatoirement à la création d’un index par le moteur SQL
a. Vrai
b. Faux

15- La contrainte de CHECK est associée obligatoirement à la création d’un index par le moteur SQL
a. Vrai
b. Faux

2
16- Une table est forcément indexée
a. Vrai
b. Faux

17- La réorganisation des index


a. Doit être entreprise quand les statistiques ne sont plus à jour
b. Doit être entreprise avant de créer un nouvel index
c. Doit être entreprise après analyse de l’index lui-même (si 200 index alors 200 analyses)

18- Le verrouillage automatique des lignes lorsque le mode d’isolation est par défaut (READ COMMITTED) (sélectionnez
toutes les bonnes réponses)
a. Une écriture interdit une autre écriture de la même ligne jusqu’à complétion de l’intégralité de la 1ere
transaction.
b. Une écriture interdit une autre écriture de la même ligne jusqu’à complétion de l’ordre d’écriture (1ere
transaction non terminée)
c. Une écriture interdit une autre lecture de la même ligne jusqu’à complétion de l’intégralité de la 1ere
transaction.
d. Une écriture interdit une autre lecture de la même ligne jusqu’à complétion de l’ordre d’écriture (1ere
transaction non terminée)
e. Une écriture au sein d’une transaction ne bloque pas une autre écriture de la même ligne
f. Une lecture au sein d’une transaction interdit une écriture de la même ligne jusqu’à complétion de l’intégralité
de la 1ere transaction.
g. Une lecture au sein d’une transaction interdit une écriture de la même ligne jusqu’à complétion de l’ordre de
lecture (1ere transaction non terminée)
h. Une lecture au sein d’une transaction interdit une lecture de la même ligne jusqu’à complétion de l’intégralité
de la 1ere transaction.
i. Une lecture au sein d’une transaction interdit une lecture de la même ligne jusqu’à complétion de l’ordre de
lecture (1ere transaction non terminée)
j. Une lecture au sein d’une transaction n’interdit pas une lecture de la même ligne

19- Pour pouvoir se connecter avec le compte SA, il faut (sélectionnez toutes les bonnes réponses)
a. Utiliser le gestionnaire de configuration de SQL server
b. Utiliser une console mmc afin d’autoriser le service SQL à pouvoir délivrer une authentification
c. Installer un certificat
d. Paramétrer l’instance SQL et la redémarrer
e. Activer le compte SA
f. Appliquer la stratégie de mot de passe de Windows

20- Le compte SA
a. Peut-être désactivé
b. Ne peut-être désactivé
c. Peut-être renommé
d. Ne peut-être renommé
e. Peut-être mappé sur un compte de service Windows
f. Ne peut-être mappé sur un compte de service Windows

Vous aimerez peut-être aussi