Vous êtes sur la page 1sur 5

INTRODUCTION :

Pour les particules <0.08mm les forces de surfaces interparticulaire sont trop
importante (apparition de la cohésion) et les grains tendent a s’agglomère, on
utilise donc la sedimentometrie.

La sedimentometrie est un procédé qui appartient au domaine de l’analyse


granulome trique ; elle vient compléter le tamisage.
La sedimentometrie est utilisée pour des particules ayant un diamètre inférieur a
0.08mm.

1. PRINCIPE DE L’ESSAI :
La sedimentometrie consiste en la decontation des grains solides de faibles
diamètres sous l’effet de la gravite dans un milieu visqueux .
La decontation se fait suivant la loi de STOCKES :

V=( γs −γ 0)d2 /18* µ

V :vitesse de decontation de la particule(cm).


D :diamètre de la particule (cm).
γ 0:poids volumique du liquide
(eau+defloculants).
γ w :poids volumique du liquide utilise(Kn/m3).
µ :viscosité dynamique du liquide(Pa/s).
la loi de STOCK donne la vitesse limite d’une particule sphérique décantant
sous l’action de la pesanteur dans un milieu visqueux.

2. MODE OPERATOIRE :
*Préparation de l’échantillon :

-on prend une quantité de particules dont le diamètre est inférieure a


80 µm .on le passe a l’étuve.
-on desagregue l’échantillon sec.
-on ajoute de l’eau distille puis on le mélange bien afin d’obtenir un
mélange homogène.
-on prend 40 g de ce mélange 1L de liquide .
-solution de defloculant :40g de fond +hexametaphosphate de
sodium(50g).
-imbiber l’échantillon avec une solution de defloculant et cela pendant
24h.
-on agite manuellement pendant 3 mn.
*EXECUTION DE L’ESSAI :

-on verse la solution prépare au paravent dans une éprouvette d’un litre.

-on ajoute de l’eau dessillée pour complète le volume puis en agite le


tout.

-quand on termine l’opération de l’agitation directement après on


commence a enclenche le chronomètre puis en ajoute doucement le
densimètre.

-on prélève les lecture a des temps différents :


15 ;30’’ ;1’ ;2’ ;5’ ;10’ ;20’ ;40’ ;80’ ;4h ;24h.

Les résultats sont affiches dans le tableau suivant :

Temps de lecture température facteur Profondeur Diamètre(Mm) Lecture


lecture effective corrigée
15’’ 14.5 24 0.790 15.290 0.080 84%
30 ’’ 14.0 24 0.790 14.790 0.056 81%
1min 13.3 24 0.790 14.090 0.04 77%
2min 12.5 24 0.790 13.290 0.028 73%
5min 11.5 24 0.790 12.190 0.018 67%
10min 10.5 24 0.790 11.290 0.013 62%
20min 9.8 24 0.790 10.590 0.009 58%
40min 9.0 24 0.790 9.790 0.006 54%
80min 8.4 24 0.790 9.190 0.004 50%
4H 7.5 26 0.260 8.760 0.0026 48%
24H 4.0 24 0.790 4.790 0.001 26%
MATEIAUX UTILISES :
-pisette.
-agitateur manuelle : baguette de verre servant a remuer les liquides dans
les manipulation chimique.
-agitateur mécanique.
-thermomètre : instrument pour mesurer les températures.
-2 éprouvettes graduées : 1ere pour l’essai, 2eme témoin.
-chronomètre : appareil de grande précision mesurant les secondes et leur
fractions.
-eau distillée : eau vaporisée puis condense par refroidissement et
recueillie goutte par goutte ; cette eau et dépourvue de sels minéraux.
-densimètre : instrument de mesure de la densité des liquides.
-balance : instrument pour peser.

3.CALCUL ET REPRESENTATION DES RESULTATS :

-on sachant préalablement les caractéristiques relatives au densimètres on a :

R1=n*5+z

R1:lecture corrigée.
5 :étant la valeur d’une graduation.
Z :la densité témoin à la température à la quelle on a fait l’expérience.

P=(v/w)*( γs /γs −1
)*(R1/1000)

P :pourcentage des particules de diametres<D.


V :volume de la suspension v=1L.
γs :masse volumique spécifique des grains solides =2.65g/Cm
P%=0.0405 R1.
D²=30µ /g( γs -1)*Hr /t en posant F²=30µ/g(n-1)
µ en poise
t en minute
d en mm
γs en g/cm3

F est donne par les abaques .


Hn profondeur effectives du centre de poussée .
Hr=H0-R1*n. pour les 3 premiers lectures.
Hr=H0-d*(n+cm). Pour le restes des lectures
H0 :distance du centre de poussée a la graduation 1000 donnée par le
constructeur .
D : distance entre les graduation successives.

Sources d’erreurs :

Forme des particules, température ambiante, emploie d’un defloculant, durée


insuffisante du mélange, risque de vibration pouvant provoquer un manque de
précision dans les calcul.

CONCLUSION :
D’après le graph. , on déduit que :
(84%-69%) sable fin 15%
(69%-43%) limon 26%
(43%-26%) argile 17%
et on a d’après la classification :
sable fin(10µ-0.2µ)
limon(2µ-20µ)
argile(2µ-1µ)