Vous êtes sur la page 1sur 21

Président de l’Association mondiale de médecine anti-âge

23 Octobre•2014
L e Dr Thierry Hertoghe, 57 ans,
consacre sa vie à promouvoir
une médecine centrée sur les besoins ACTION URGENTE : Sauvez une mère et sa fille, atteinte d’un syn-
des patients et basée sur des preuves drome de fatigue, de l’écrasement par le système de santé britannique.
scientifiques. Il est le fondateur de
la Hertoghe Medical School, 7-9,
(page 14)
Avenue Van Bever, 1180 Uccle-
Bruxelles, en Belgique.

Le traitement
Avec un groupe de médecins à la
pointe de la recherche, le Dr Hertoghe
travaille non seulement pour éliminer
les maladies, mais avant tout pour

à l’hormone de
aider ses patients à atteindre une
santé optimale, en retardant et même
en essayant d’inverser partiellement
le vieillissement. Le Dr Hertoghe

croissance
partage ces informations avec les
autres médecins en donnant des
conférences médicales, en organisant
des séminaires, à travers des livres,
des articles, des enregistrements, des
vidéos, ainsi qu’en passant à la radio
et à la télévision.
des adultes
L’hormone qui transforme votre vie !
Il y a près de 20 ans, à l’âge de 38 ans, j’ai commencé à me traiter à l’hor-
mone de croissance. Bien m’en a pris : ce traitement a transformé ma vie !
Dès le début, ses effets bénéfiques ont été très importants pour moi. Depuis
l’âge de 31 ans, par exemple, j’avais besoin de dormir au moins 7 à 8 heures
par nuit, mais même dormir autant ne me suffisait plus pour récupérer tota-
La Lettre du docteur Thierry Hertoghe lement. Je restais toujours un peu fatigué et avais besoin de plusieurs jours
Président de l’Association mondiale de
médecine anti-âge
pour récupérer si jamais j’osais aller au lit plus tardivement, dépassant mon
Santé Nature Innovation heure de coucher normale. Il m’a suffi de toutes petites doses d’hormone
Dossier 23 de croissance pour réduire mon besoin de sommeil à 4 ou 5 heures pen-
Directeur de la publication :
Vincent Laarman dant plus de dix ans. La durée optimale était de 6 heures pour une nuit
Rédaction : Dr Thierry Hertoghe de repos complète et réparatrice. La première impression inattendue res-
Conseil rédactionnel : sentie, lorsque j’ai commencé à prendre de l’hormone de croissance, est le
Jean-Marc Dupuis
Mise en page : Isabelle Pillet sentiment que le printemps était revenu en moi avec sa fraîcheur et son
SNI Editions SA énergie, un sentiment que j’avais perdu depuis longtemps et dont je n’étais
Adresse: rue Faucigny 5,
1700 Fribourg – Suisse
même pas conscient de l’avoir perdu.
Registre journalier N° 4835 du
16 octobre 2013 Mise en garde : les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être
CH-217.3.553.876-1 considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Ceci n’est pas une ordonnance. Il existe des contre-indications
possibles pour les produits cités. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de
Capital : 100.000 CHF cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment accrédités auprès
Abonnements : pour toute question des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de
concernant votre abonnement, contactez- soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information s’interdit formellement d’entrer dans une relation de
nous au +33 1 58 83 50 73 ou écrire à praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
abonnement@santenatureinnovation.com
ISSN 2296-6900 Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com
Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Comment et pourquoi ai-je com- persistantes, et une patiente amé- glandes. Elle produit plusieurs
mencé à me traiter à l’hormone ricaine, qui était pratiquement hormones qui ont une action
de croissance, étant l’un des pre- mourante sur son lit par manque directe, telles que la MSH (mela-
miers en Europe à une époque où d’énergie, m’avait de ce fait solli- nocyte-stimulating hormone, l’hor-
presqu’aucun autre adulte dans le cité par téléphone afin de l’aider. mone qui stimule la pigmenta-
monde ne prenait cette hormone ? Bien que j’aie proposé à son mé- tion) et l’hormone de croissance.
decin traitant plusieurs thérapies Au cours de cette même présen-
Tout a commencé avec ce principe
hormonales et nutritionnelles tation, en 1991 ou en 1992 aux
de base : je m’impose, en tant que
anti-fatigue – traitements qu’elle États-Unis, j’avais spéculé que si
médecin, d’essayer d’abord tout
avait pris, cette patiente s’était la glande hypophyse, en particu-
traitement sur moi-même avant
montrée intolérante ou résistante lier sa partie antérieure, était si
de le prescrire à un patient. Quelle importante pour le corps humain,
à la plupart d’entre eux. Elle res-
chance pour moi de l’avoir appli- tait donc profondément et ter- alors l’hormone de croissance
qué au traitement par l’hormone riblement fatiguée. En dernier serait d’une importance cruciale,
de croissance, car ce traitement recours, en désespoir de cause, par car 40 % des cellules de l’hypo-
a révolutionné ma vie profession- une inspiration imprévue, je lui ai physe produisent cette hormone
nelle et personnelle à un point parlé de la thérapie à l’hormone tant chez les adultes que chez les
auquel je ne m’attendais pas. Non de croissance. Plusieurs années au- enfants. Si une défaillance de la
seulement ce traitement m’a re- paravant, j’avais tenu à Dallas, au glande hypophyse conduit à un
donné la fraîcheur et l’énergie des Texas, une conférence émettant vieillissement prématuré, quel
mes 25 ans, mais il m’a également l’hypothèse selon laquelle le vieil- est alors l’impact de la carence
fait voir mes priorités bien plus lissement serait principalement dû en hormone de croissance dans
clairement qu’auparavant, ce qui a à la défaillance de la glande hypo- ce vieillissement précoce ? J’avais
rapidement fait de moi une figure physe. Je suggérais que le vieillis- commencé à lire plusieurs études
de proue de grandes organisations sement résulterait d’un manque de sur l’hormone de croissance, qui 2
médicales internationales. L’hor- production de toutes les hormones commençait à être administrée à
mone de croissance a fortement que la glande hypophyse est sen- des volontaires adultes avec des
réduit mon anxiété de fond et sée sécréter. La glande hypophyse effets bénéfiques significatifs sur
augmenté ma capacité de travail- est souvent considérée comme la composition de leur corps. J’ap-
ler et d’accomplir plusieurs tâches étant la glande endocrine la plus pris ainsi que, dans une prétendue
quasi simultanées sans perdre ma importante, car elle contrôle la étude scientifique et expérimen-
concentration. Lors de rencontres sécrétion hormonale des princi- tale relatée dans une publication,
avec d’autres médecins, ce traite- pales autres glandes endocrines des athlètes américains de haut
ment m’a permis de trouver des telles que la thyroïde, les glandes niveau avaient pris de l’hormone
solutions souvent plus facilement surrénales, et les glandes sexuelles. de croissance. Je me suis alors
et clairement que mes confrères, L’hypohyse y parvient en sécrétant demandé si cette hormone, qui
et de rester calme quand d’autres des hormones stimulatrices de ces peut améliorer la composition du
deviennent nerveux. Ma capacité glandes périphériques. Une glande corps en réduisant fortement les
à assumer la direction des opéra- endocrine est un tissu qui sécrète graisses et augmentant la masse
tions s’est accrue avec cette théra- des hormones. Les hormones sont musculaire, même chez des ath-
pie faite d’une molécule adapté au des substances qui sont sécrétées lètes au corps déjà si ferme, ne
corps humain, et ma présence s’est dans la circulation sanguine et qui pouvait pas avoir des effets psy-
plus imposante lors de réunions exercent des effets bénéfiques sur chologiques d’égale importance
d’associations scientifiques inter- les cellules-cibles à distance du et réduire par exemple la fatigue ?
nationales. tissu dont elles proviennent.
En évoquant cette solution ul-
J’avais acquis une solide réputa- Revenons à la glande hypophyse. time avec ma patiente, je lui
tion au niveau international sur le Cette glande fait bien plus que proposai d’essayer d’abord moi-
traitement des fatigues sévères et contrôler simplement les autres même ce traitement à l’hormone

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

de croissance avant de donner l’insuline en termes de structure administration concomitante de


à son médecin le feu vert pour et d’action. Étant donné que la cortisol, l’hormone indispensable
la lui prescrire. Après six à huit production de l’IGF-1 dans les à la survie des personnes grave-
semaines de traitement et d’ap- cellules du foie est principale- ment malades. C’est une erreur
profondissement de la littérature ment stimulée par une action de impardonnable, car l’hormone
scientifique, je devins convaincu l’hormone de croissance sur ces de croissance à forte dose dimi-
et enthousiaste quant aux béné- cellules, le taux élevé d’IGF-1 nue la production de cortisol par
fices procurés par l’hormone de indique une plus forte activité de le corps, réduisant encore plus le
croissance, et donnai le feu vert. l’hormone de croissance. taux de cette hormone de survie
Je conseillai de ne faire prendre indispensable aux malades grave-
à la patiente que de petites doses ment atteints qu’est le cortisol.
physiologiques d’hormone de Controverses sur l’hormone
L’hormone de croissance a-t-elle
croissance et de ne jamais dépas-
de croissance : pourquoi des effets néfastes sur le cœur
ser la dose prescrite pour éviter
des voix s’élèvent-elles et les vaisseaux sanguins ? Au
tout surdosage. Cette mesure de
contraire, la grande majorité des
prudence permet d’éviter tout contre la thérapie à études démontre que l’hormone
problème majeur. L’améliora-
l’hormone de croissance ? de croissance s’oppose à l’appa-
tion fut spectaculaire chez cette
rition de lésions et dysfonction-

D
patiente. Depuis lors, je continue éjà dès le début, quand j’ai nements cardiovasculaires. Et la
moi-même à suivre un traite- commencé à prescrire la mortalité ? L’hormone de crois-
ment à l’hormone de croissance thérapie à l’hormone de crois- sance peut-elle faire qu’une per-
pour mon propre bien-être et ma sance, des controverses sur son sonne meure prématurément ?
santé. Je n’ai jamais douté un seul utilisation chez l’adulte ont surgi Une augmentation de la morta-
instant de ses effets bénéfiques à intervalles réguliers dans la lité par utilisation d’hormone de 3
pour moi. De nombreuses études
presse grand public et médicale. croissance n’a pas été constatée,
scientifiques ont suivi depuis et
Cependant, aucune étude scien- sauf dans l’étude mentionnée
m’ont donné raison. Plus tard,
tifique n’a, à ma connaissance, précédemment où l’hormone
après avoir eu d’autres patients
été en mesure de confirmer les de croissance fut prise par des
en traitement avec cette hor-
craintes émises sur l’hormone de patients dans en état critique, à
mone, j’ai découvert à quel point
croissance aux faibles doses ac- des doses 10 à 70 fois plus élevées
ce traitement pouvait améliorer
tuellement utilisées chez l’adulte. que la normale et en l’absence de
l’apparence physique et le niveau
Aucun désagrément autre que toute supplémentation de corti-
d’énergie.
ceux dûs au surdosage n’a été sol, l’hormone de survie. Toutes
rapporté par les patients trai- les autres études que j’ai retrouvés
L’hormone de croissance tés à l’hormone de croissance. sont en faveur de l’hormone de
Des effets de surdosage peuvent croissance ou de l’IGF-1 (l’hor-
agit en grande partie se produire avec n’importe quel mone qui exerce la plupart des ef-
en stimulant la production traitement médical et nécessitent fets de l’hormone de croissance)
de réduire la dose. Une publica- en tant qu’hormones de survie,
de l’IGF-1 tion sur la prise d’hormone de capables d’augmenter les chances

L a plupart, mais pas la totalité


des actions de l’hormone de
croissance sont produites par une
croissance par des patients dans
un état critique à l’hôpital pa-
raissait pourtant donner raison
de survie et prolonger la vie plus
que toutes les autres hormones.
Une absence complète d’hor-
autre hormone puissante, l’IGF-1 aux détracteurs. Cependant, on mone de croissance, par défaut
ou insulin-like growth factor 1, le s’aperçut très vite que les doses génétique par exemple, réduit
facteur de croissance analogue à utilisées dans cette étude étaient l’espérance de vie de 34 ans chez
l’insuline 1. L’IGF-1 est désignée énormes, et que l’hormone de les femmes et de 19 ans chez les
ainsi à cause de sa similitude avec croissance avait été donnée sans hommes !

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Qu’en est-il du cancer ? Chez de croissance, patients atteints


de cadavres humains – qu’il n’y
l’homme, plusieurs études ont d’acromégalie, présentent 24  %
avait tout simplement pas assez
suggéré que la prise d’hormone moins de risque de développer un
de substance pour même songer à
de croissance par des patients for- cancer ! Ils ont probablement un
traiter les adultes. Naturellement,
tement déficients en cette hor- risque augmenté de développer
les enfants étaient prioritaires
mone réduirait chez eux non seu- un cancer du côlon, mais celui-ci
pour recevoir ce traitement. Sans
lement le risque de développer un serait largement compensé par un
traitement, ils conservaient leur
cancer, mais réduirait de 2 à 4 fois risque diminué de tous les autres
vie entière un corps plus petit
le risque d’en mourir ! Certains cancers ! Toutes ces données
que la moyenne. Une autre rai-
doutes persistent sur le traitement scientifiques semblent indiquer
son de ne pas traiter des adultes
à l’hormone de croissance pour le que l’hormone de croissance se-
à cette époque était que la grande
cancer du sein chez la femme et le rait capable de protéger contre le
majorité des médecins ne soup-
cancer du côlon chez les patients cancer ou, au pire, d’être neutre,
çonnait même pas que l’hormone
atteints d’acromégalie (une ma- et que les premières craintes por-
de croissance était d’une quel-
ladie dans laquelle est produite tant sur un effet favorisant de
conque utilité aux adultes. Pas
10 à 100 fois plus d’hormone de cancer par l’hormone de crois-
étonnant puisque presqu’aucune
croissance que la normale). Mais sance chez l’humain vivant ne
étude n’avait été effectuée sur des
encore une fois, si vous avez lu seraient pas fondées.
adultes. Depuis lors, l’hormone
mes Lettres précédentes, la re- de croissance est produite de ma-
cherche scientifique a révélé des nière plus simple par biotechno-
L’hormone de croissance
informations rassurantes. D’une logie, c’est-à-dire en implantant
part, les tumeurs cancéreuses du n’est pas seulement le gène de l’hormone de crois-
sein présentent un nombre anor- destinée aux enfants, sance dans de petites bactéries
malement faible de récepteurs à qui la fabriquent, ce qui a permis
mais aussi aux adultes ! 4
IGF-1 (l’hormone, rappelons-le, de la produire en grosses quan-

I
qui réalise la plupart des effets l y a 30 ans, on pensait que tités et réaliser des expériences
de l’hormone de croissance), ce l’hormone de croissance était chez l’adulte. Celles-ci ont dé-
qui fait que ces tumeurs malignes un traitement réservé aux en- montré notre besoin d’avoir suf-
répondent mal à l’hormone de fants qui connaissent une crois- fisamment d’hormone de crois-
croissance ou à l’IGF-1. Comme sance difficile. À cette époque, sance à l’âge adulte pour ne pas
ces tumeurs cancéreuses du sein l’hormone de croissance était à devenir obèse ou ne pas déve-
ne bénéficient pas assez des effets un prix exorbitant et si difficile à lopper des maladies cardiovascu-
de l’hormone de croissance ou obtenir – par extraction à partir laires, entre autres. L’hormone de
de l’IGF-1, faute de récepteurs,
le cancer du sein pourrait être Et la maladie de Creutzfeldt-Jakob ?
facilité par la carence en hor-
mone de croissance ou en IGF-1,
et non l’excès. D’autre part, un
L a maladie de Creutzfeldt-Jakob est une maladie dégénérative
du cerveau et du système nerveux central caractérisée par
l’accumulation d’un prion (une protéine anormale qui transmet la
autre fait s’avère rassurant : plus maladie). Après des années, voire des décennies d’incubation, des
élevé serait le taux d’IGF-1 (mar- troubles de l’équilibre et de la sensibilité apparaissent, suivis de
queur de l’activité de l’hormone démence, et un an après survient la mort. En France, de l’hormone
de croissance) dans le sang chez de croissance extraite de l’hypophyse de personnes mortes de mala-
une patiente atteinte de can- die de Creutzfeldt-Jakob a été par mégarde transmise à des enfants
cer du sein, moins dangereuse qui sont morts plus tard de cette maladie. Depuis 1985, l’hormone
(maligne) serait cette tumeur. de croissance est exclusivement produite par biotechnologie. Il n’y
Et finalement, une étude a dé- a plus de risques de développer la maladie de Creutzfeldt-Jakob en pre-
montré que les patients qui ont nant l’hormone de croissance.
un excès énorme en hormone

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

croissance est d’une importance le sang. Ainsi, les nombreuses qui présentent la carence la plus
capitale pour garder les adultes personnes âgées qui ont un taux importante. Si l’on accepte de se
en bonne santé. Chaque fois que d’IGF-1 (qui reflète le degré baser sur ce critère pour consi-
les taux d’hormone de croissance d’activité de l’hormone de crois- dérer un patient comme défi-
ou d’IGF-1 chutent, que ce soit sance, rappelons-le) nettement cient en hormone de croissance,
chez l’enfant ou chez l’adulte, la en dessous de la limite de réfé- seul environ un adulte sur 1 000
santé décline, le vieillissement rence inférieure du jeune adulte ou 10 000 serait déficient. L’on
s’accélère, l’on tombe malade et/ pourrait ne pas être considérée croirait à une plaisanterie si ces
ou devient terriblement fatigué comme déficientes en hormone chercheurs ne paraissaient pas si
et, par voie de conséquence, sou- de croissance car leur taux serait sérieux en faisant connaître leur
vent inefficace à l’école, ou dans encore au-dessus de la limite de position. En effet et malheureu-
les études ou dans sa profession. référence beaucoup plus basse de sement, ils ne plaisantent pas, ce
leur catégorie d’âge, et cela en qui nuit à toute personne qui se
dépit du fait que leur corps est de fie à leur opinion. Il suffit simple-
La fréquence réelle même taille et de même volume ment de regarder des personnes
que dans leur jeunesse. Ce critère âgés de plus de 40 ans pour
du déficit en hormone de
exclut donc de nombreux adultes apercevoir de nombreux signes
croissance chez l’adulte âgés nécessitant du traitement. Il typiques de la déficience en hor-

Q uelle est la fréquence du est franchement discriminatoire mone de croissance, et savoir que
déficit en hormone de pour ces personnes âgées. bien plus d’adultes sont carencés.
croissance chez les adultes ? La Toutefois, le raisonnement d’au- Pour le faire, il nous faut recon-
réponse dépend du point de torités académiques est encore naître les signes physiques de
vue du médecin qui émet son plus bizarre. Depuis leur tour carence en hormone de crois-
conseil. De nombreux médecins d’ivoire, un groupe de personna- sance chez l’adulte. Ces char-
5
dits « conventionnels » estiment lités académiques a promulgué gés de cours à l’université sont
qu’un patient n’a un déficit en un critère encore plus discrimina- d’éminents chercheurs scienti-
hormone de croissance que si le toire. Selon eux, seuls seraient fiques, mais perdent leur statut
taux d’IGF-1 (le facteur de crois- considérés comme déficients en de génie quand ils doivent traiter
sance analogue à l’insuline) est hormone de croissance les pa- de véritables patients. Ce critère
en dessous de la limite de référence tients – enfants autant qu’adultes académique est acceptable pour
inférieuredu test. Un taux d’hor- – qui ne peuvent pas augmenter limiter le remboursement de l’as-
mone de croissance ou d’IGF-1 leur taux d’hormone de crois- surance-maladie, mais n’est pas
en dessous de la limite inférieure sance après stimulation au-dessus fait pour établir un diagnostic de
dans chaque catégorie d’âge est un de la limite de 3,3 nanogrammes déficience ou non. Cependant,
taux très faible : parmi les 2,5 % par millilitre (ou 10 mUI/mL), un de nombreuses personnes dans
taux les plus bas des personnes de niveau extrêmement faible qui a le monde médical ont pris ce cri-
cette catégorie d’âge. Ceci signi- été décidé arbitrairement et sans tère pour acquis et considèrent
fie que seuls 2,5 % des adultes aucun support scientifique. En uniquement les patients qui ont
de tout âge seraient susceptibles réalité, ce critère a été élaboré un déficit majeur en hormone de
de recevoir un traitement, alors pour désigner ceux qui peuvent croissance (avec taux d’hormone
qu’après 50 ans, par exemple, bénéficier d’un remboursement de croissance après stimulation
nous sommes tous déficients en pour le traitement par l’hormone ne dépassant pas les 3,3 ng/mL)
hormone en comparaison avec de croissance. Comme le traite- comme vraiment déficients, et
notre taux de jeune adulte. Ce ment à l’hormone de croissance personne d’autre. D’après eux,
raisonnement est d’autant plus est fort coûteux pour les caisses il n’existerait pas de catégories
étrange que, plus nous vieillis- de l’État ou des compagnies d’as- intermédiaires ou des formes plus
sons, plus la limite inférieure de surance maladie, il y a lieu d’en modérées de déficience en hor-
référence de l’IGF-1 baisse dans limiter la prise en charge à ceux mone de croissance. Pour mieux

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

comprendre, appliquons ce cri- niveaux d’hormone de croissance mais elle développe également le
tère à l’ophtalmologie. Dans ce serait plus rapide encore, les sé- tissu nerveux, y compris le cer-
cas, seuls les patients très gra- crétions d’hormone de croissance veau et ses neurones (cellules du
vement atteints – les aveugles chutant d’environ 50 % entre 25 cerveau), et augmente le taux de
ou très mal-voyants – seraient et 40 ans. Cela signifierait que 90 sucre dans le sang pour fournir
autorisés à corriger leurs défauts à 100 % des adultes devraient bé- plus d’énergie. De cette manière
de vision avec des lunettes ou néficier d’une petite supplémen- l’hormone de croissance a non
des lentilles de contact. Tous les tation en hormone de croissance seulement des actions puissantes
autres seraient considérés comme à partir de l’âge de 30 ans. J’ai sur notre apparence physique et
ayant une bonne vision. S’ils se commencé à 38 ans, mais j’avais notre santé, mais aussi et souvent
plaignent, c’est parce qu’ils sont déjà souffert de trop de signes de de manière plus performante en-
psychologiquement perturbés, pas carence en hormone de crois- core sur notre mental et nos états
déficients sur le plan visuel. C’est sance à partir de 31 ans, lesquels d’humeur.
absurde. Il est donc tout autant ont complètement disparu grâce à
Dans le cerveau, l’hormone de
absurde de considérer que seules de très petites doses quotidiennes
croissance intensifie le nombre
les personnes qui se trouvent en (0,01 mg/jour) de thérapie à
de contacts entre les neurones
dessous de 3,3 ng/mL d’hormone l’hormone de croissance. Je suis
ou cellules nerveuses tout en
de croissance après stimulation convaincu que j’aurais dû com-
augmentant leur activité. Dans
seraient déficientes en hormone mencer à 31 ans pour me faciliter
le système nerveux, l’hormone
de croissance, et que les autres, la vie et optimiser ma santé.
de croissance stimule fortement
qui obtiennent un taux de 5 ou
l’action des nerfs parasympa-
7 ng/mL, niveaux encore très bas,
Comment l’hormone de thiques, les nerfs qui nous cal-
ne seraient pas déficients. Le taux
ment. Dans le sang, l’hormone de
moyen d’hormone de croissance croissance parvient-elle à croissance augmente le taux de 6
d’une personne en bonne santé
améliorer votre santé ? sucre, le substrat principal pour
après stimulation est au-delà de
l’énergie dans les neurones. Ces

L
30 ng/mL ! ’hormone de croissance est différentes actions de l’hormone
À mon avis, la véritable fréquence une hormone anabolisante, de croissance sur le cerveau ex-
du déficit en hormone de crois- ce qui signifie qu’elle construit pliquent pourquoi elle améliore
votre corps. Elle le fait directe-
sance chez l’adulte est beaucoup considérablement la mémoire et
plus élevée : 20 % à 40 % des per- ment, d’une part en régénérant notre capacité à effectuer plu-
sonnes âgées entre 30 et 40 ans les tissus et en élevant légèrement sieurs tâches, à mener différentes
présentent probablement un le taux de sucre dans le sang pour activités simultanément tout en
donner de l’énergie, et d’autre
niveau d’hormone de croissance passant de l’une à l’autre avec
part, indirectement, en stimulant
suffisamment faible pour néces- facilité. Elles expliquent aussi
la sécrétion d’une autre hormone
siter un traitement au moyen pourquoi l’hormone de crois-
anabolisante puissante, appelée
d’injections d’hormone de crois- sance peut profondément réduire
IGF-1 ou facteur de croissance
sance. Mais je peux me tromper. l’anxiété et permettre de déve-
analogue à l’insuline 1 en raison
Scientifiquement, les sécrétions lopper une sorte de sixième sens
de son analogie avec l’insuline
d’hormone de croissance com- chez de nombreux patients, ou
en termes de structure et d’action
mencent à diminuer de manière une capacité à toujours trouver
(abaissement du niveau de sucre
significative à partir de 30 ans. Il des solutions à presque n’importe
dans le sang).
a été estimé que la sécrétion de quel problème, au contraire des
l’hormone de croissance se réduit L’hormone de croissance amé- personnes qui ne sont pas traitées
d’environ 14 % par décennie chez liore non seulement l’état de vos et qui, elles, semblent confuses,
le jeune adulte. Des chercheurs muscles, de vos vaisseaux san- hésitantes et tournent autour du
ont même indiqué dans une autre guins et de vos os mieux que la pot lorsqu’elles sont confrontées
étude que la baisse moyenne des testostérone, l’hormone mâle, à des difficultés.

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Une déficience en hormone après plusieurs mois de traite- humains vivants sont en faveur
ment, l’hormone de croissance d’une action neutre ou protectrice
de croissance augmente
réduit le tissu adipeux excessif, ce de l’hormone de croissance contre
le risque de maladies et qui permet à l’insuline de mieux le cancer. D’après un rapport sué-
tue lentement agir et de réduire la glycémie (le dois, le risque de développer un
taux de sucre dans le sang), effet cancer est 2 à 4 fois plus élevé chez

L es patients qui ont une défi-

sance
cience en hormone de crois-
sont exposés à un risque
qui réduit ou élimine le diabète.
Le cœur d’enfants et d’adultes
les personnes qui ont un déficit
sévère en hormone de croissance
pauvres en hormone de crois- par rapport à des gens normaux,
élevé de développer prématuré- mais qui chute de 50 % chez ceux
ment de nombreuses maladies, y sance pompe environ 20 à 25 %
moins de sang à chaque contrac- qui se traitent à l’hormone de
compris l’obésité, le diabète de type croissance. Bien sûr, pour assurer
2, les maladies cardiovasculaires, le tion, une situation qui s’aggrave
lors d’efforts physiques. La baisse la sécurité, seules de petites doses
cancer (oui, le cancer par manque
progressive des taux d’hormone physiologiques – des fractions de
d’hormone de croissance !), une
de croissance à l’âge adulte prive la dose quotidienne produite chez
fatigue persistante sévère, des
lentement le cœur de la protec- des adultes en bonne santé – de-
troubles anxieux avec phobies et
tion de l’hormone de croissance, vraient être utilisées pour éviter
attaques de panique, une dépres-
ce qui favorise, à un âge avancé, les effets indésirables.
sion majeure et, par conséquent,
une forte tendance à un estime le développement de l’athérosclé- L’ostéoporose est une autre mala-
de soi diminuée et à l’isolement rose (vieillissement des artères), die courante chez les patients
social. y compris dans les artères coro- déficients en hormone de crois-
naires, les artères qui alimentent sance. Le manque d’hormone de
Les patients qui présentent un le cœur en sang. croissance prive les os de l’un de
déficit en hormone de croissance
Les adultes fortement déficients leurs alliés hormonaux les plus 7
ont tendance à prendre du poids
avec une plus grande accumula- en hormone de croissance (hypo- importants pour rester solides.
tion de graisse sur le ventre (obé- pituitarisme) meurent principale- Un déficit en hormone de crois-
sité abdominale), les fesses et les ment de maladies du cœur et des sance atrophie et fragilise les os,
cuisses (cellulite). Le corps perd vaisseaux sanguins dues à l’athéro- en engendrant une perte de miné-
du muscle et devient mou par sclérose. Ces patients ont deux fois raux et de protéines. Les patients
perte d’action anabolique. L’ac- plus de risque de mourir d’une ma- atteints de déficit en hormone de
tion anabolique de l’hormone ladie cardiaque. Ils ont également croissance ont près de 3 fois plus
de croissance construit le corps, un risque plus élevé de thrombose de risques de fractures osseuses.
développe les muscles et réduit la (caillots de sang) et d’accident vas- Les troubles de l’humeur sont aussi
graisse, et fait grandir les enfants. culaire cérébral (lésions cérébrales)
beaucoup plus fréquents chez les
en raison de la perte de protection personnes pauvres en hormone
Le diabète de type 2 – celui qui
offerte par l’hormone de crois- de croissance, en particulier la
apparaît plus facilement chez les
sance contre la formation de cail- dépression majeure, toutes sortes
personnes obèses – se développe
lots sanguins. L’action anticoagu- de phobies, et des attaques de
plus fréquemment chez les per-
lante de l’hormone de croissance panique. Les personnes souffrant
sonnes pauvres en hormone de
est forte, mais contrairement aux
croissance à cause de l’obésité de dépression majeure présentent
anticoagulants classiques, cette
abdominale qui les accompagne. des taux d’hormone de croissance
hormone ne rend pas le sang trop
Cela peut paraître surprenant environ 40 % inférieurs à ceux
fluide et ne provoque pas des sai-
parce que, au début d’un traite- des gens normaux. Les patients
gnements indésirables.
ment, l’hormone de croissance déficients sévères en hormone de
tend à élever le taux de sucre Qu’en est-il du risque de cancer ? croissance ont un taux de phobies
dans le sang en s’opposant à l’ac- Nous avons mentionné plus haut 2 à 3 fois plus fréquent, et sont 3 à
tion de l’insuline. Cependant, que les études scientifiques sur des 5 fois plus susceptibles d’avoir des

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

attaques de panique. Les patients Qu’en est-il du risque de mourir ? Déficience en hormone de
atteints du syndrome de fatigue Avoir un déficit sévère en hor-
croissance : les plaintes
chronique (CFS) produisent pen- mone de croissance élève de 2 à
dant la nuit environ deux fois 4 fois le risque de mourir préma- typiques
moins d’hormone de croissance turément. Tant la mortalité glo-
que la normale. Le déficit en hor-
mone de croissance explique leur
bale, toutes causes confondues,
que celle spécifique par maladies
L e déficit en hormone de crois-
sance entraîne des plaintes
psychologiques et physiques.
épuisement extrême et l’absence cardiovasculaires et par cancer
de bonne récupération. est plus élevée.
Le tableau ci-dessous présente les plaintes psychologiques typiques de la déficience en hormone de crois-
sance chez l’adulte.

Plaintes psychologiques de déficience en hormone de croissance


• Fatigue importante pouvant aller • Intolérance au stress avec • Mauvaise performance
jusqu’à l’épuisement débordements émotifs dramatiques professionnelle
• Difficulté importante à récupérer • Tendance à la dramatisation face • Sommeil superficiel avec réveils
d’efforts mentaux et physiques à des problèmes mineurs fréquents
• Vision que le monde est un lieu • Manque de paix intérieure • Perte de mémoire, jusqu’au
effrayant ou très inconfortable « black-out »
• Anxiété constante, sans aucune • Manque de sociabilité, forte • Difficulté à faire la distinction entre
raison, jusqu’aux attaques de tendance à l’isolement social ce qui est prioritaire et ce qui est
panique accessoire

Le tableau ci-dessous présente les plaintes physiques typiques de la déficience en hormone de croissance chez
les adultes : 8

Plaintes physiques de déficience en hormone de croissance


• Apparence physique vieillissante • Visage vieillissant • Obésité abdominale
• Peau relâchée, amincie et • Muscles atrophiés et relâchés • Douleurs cervicales et dorsales
tombante avec tension musculaire dans
les épaules

Il existe bien d’autres plaintes liées au déficit en hormone de croissance. Pour plus d’information, veuillez
consulter les publications Comment rester jeune plus longtemps, Patient Hormone Handbook, Atlas of Endo-
crinology for Hormone Therapy, et Hormone Handbook for Physicians, ainsi que les nombreuses études de re-
cherche sur l’hormone de croissance, référencées à l’arrière de ces livres (voir www.hertoghemedicalschool.
eu, cliquez sur « Books »).

Déficience en hormone de croissance : les signes physiques

C omment reconnaître physiquement la déficience en hormone de croissance chez l’adulte ? En cas de


carence en cette hormone, le corps s’affaisse et le dos tend à se courber en avant. La graisse s’accumule
sur le ventre, les fesses et les cuisses. Chez les adolescents et les jeunes adultes carencés, la posture flasque et
fatiguée prédomine avec une obésité légère. Chez les personnes âgées déficientes en hormone de croissance,
c’est le vieillissement et un affaissement généralisé de tout le corps qui domine le physique.

Signes physiques de déficience en hormone de croissance


• Apparence physique vieillissante • Joues tombantes • Surpoids avec obésité abdominale
de manière prématurée (ventre gras)

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Signes physiques de déficience en hormone de croissance


• Visage profondément ridé • Amincissement des lèvres • Cellulite
• Sourcils minces • Haut du dos courbé et tendu • Coussinets de graisse au-dessus
des genoux
• Paupières tombantes • Muscles qui régressent et • Peau relâchée et amincie, en
deviennent relâchés au niveau des particulier sur les jambes
épaules, des bras, des cuisses et
du dos

Regardez les photos ci-dessous et apprenez à distinguer les effets de la déficience en hormone de croissance
sur le visage et le tronc :

Déficience en hormone de croissance


Déficit corrigé après 2 mois d’hormone de croissance et
Déficient en hormone de croissance
4 mois de thérapie à la testostérone
Cheveux amincis
manquant de volume

Sourcils amincis

Paupières tombantes

Rides larges, profondes

Joues tombantes 9

Avant 2-4 mois après


Atrophie des épaules

Obésité

Obésité abdominale

Muscles du dos tombants


comme draperies de rideaux

Ventre tombant

Cellulite

Confirmation de mer la déficience en hormone puissante que nous produisons


de croissance, telle que suggérée pour augmenter la masse muscu-
la déficience en hormone
par l’apparence physique et les laire, épaissir la peau et les che-
de croissance par des tests plaintes du patient : la mesure des veux. L’hormone de croissance
de laboratoire taux sanguins d’IGF-1 et d’IGF- est le stimulateur principal de la
BP3. L’IGF-1, ou facteur de crois- sécrétion de l’IGF-1. Il est plus

A u moins deux tests doivent


être effectués pour confir-
sance analogue à l’insuline 1, est
probablement l’hormone la plus
facile de mesurer le taux d’IGF-1
qui reflète l’intensité de l’action

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

de l’hormone de croissance. Une Mais attention ! La plupart des de croissance analogue à l’insu-
concentration d’IGF-1 élevée laboratoires ne font pas correc- line. L’IGFBP-3 est la protéine
signifie que l’activité de l’hor- tement le dosage de l’IGF-1. Ils principale qui transporte l’IGF-1
mone de croissance est intense. le font par chémoluminescence, du foie aux autres tissus du corps.
La présence de l’IGF-1 dans le une technique moins fiable mais Quand le taux d’IGF-BP3 est trop
sang est proportionnelle à la qui ne nécessite pas de labora- élevé dans le sang, l’IGF-1 reste
quantité d’hormone de crois- toire outillé pour les mesures attachée trop longtemps aux
sance qui pénètre dans les cel- radioactives, ce que nécessite en protéines IGFBP-3, ce qui dimi-
lules-cibles. Mesurer directement revanche le test par « radioimmu- nue la quantité d’IGF-1 dans les
le taux d’hormone de croissance noassay », mesure beaucoup plus cellules-cibles et donc par consé-
dans le sang est plus compliqué fiable pour la mesure d’IGF-1. quent fait chuter l’activité d’hor-
car les taux fluctuent beaucoup
plus dans le sang et ne sont prin- D’autre part, la précision de ce mone de croissance que l’IGF-1
cipalement détectables que lors test est améliorée par la mesure effectue dans ces cellules. Le ta-
de moments inopportuns pour simultanée du taux dans le sang bleau ci-dessous donne un aperçu
prélever le sang : les trois pre- de sa principale protéine trans- des taux d’IGF-1 et d’IGFBP-3,
mières heures de la nuit pendant porteuse, l’IGF-BP3, ou insulin-like représentatifs de l’activité d’hor-
lesquelles plus de 75 % de l’hor- growth factor binding protein 3, la mone de croissance, qui sont op-
mone de croissance est sécrétée. protéine 3 de liaison du facteur timaux ou déficients.

Probablement
déficient en Références
Test Taux optimal 3
Commentaire
hormone de (21-30 ans)
croissance

IGF-1-hommes 300-350 0-250 114-492 µg/l ng/ml = µg/L ; 10


(somato-medin C) 39-46 0-33 15-65 nmol/L taux stable, non
influencé par le
220-300 0-180 114-492 µg/L repas ; test essentiel
IGF-1-femmes avec l’IGF-BP-3
29-40 0-24 15-65 nmol/L
IGF-BP-3 (protéine Un taux élevé réduit
3000 > 4000 2000-4000 µg/l
transporteuse) l’IGF-1 biodisponible

Deux autres tests sont utilisés dans croissance qui agit dans les cel- patients afin de pouvoir être consi-
le diagnostic de la déficience en lules-cibles, l’information la plus dérés comme déficients en hor-
hormone de croissance. Comme critique pour le diagnostic et le mone de croissance et obtenir le
mentionné précédemment, de traitement. En revanche, la me- remboursement de leur traitement
nombreux universitaires spéciali- sure de l’IGF-1 et, encore mieux, est si ridiculement bas et difficile
sés dans la recherche utilisent des du rapport IGF-1/IGF-BP3, l’exa- à atteindre, que presque aucun
tests de stimulation de l’hormone de men physique et l’analyse des des patients ayant désespérément
croissance. Ce test est effectué en plaintes typiques de la carence en besoin d’hormone de croissance
mesurant l’augmentation dans le hormone de croissance du patient ne verra son déficit reconnu par
sang de la concentration de l’hor- fournissent cette information es- cette méthode. Il n’existe, à ma
mone de croissance après stimula- sentielle. L’absence d’information connaissance, aucune preuve qui
tion de sa sécrétion. Cette mesure sur les effets finaux de l’hormone de soutienne scientifiquement le
indique quelle quantité d’hormone croissance dans les cellules-cibles choix de cette limite extrêmement
de croissance la glande hypophyse est un handicap majeur pour les tests basse, définie par un consensus de
peut sécréter sous l’effet d’une de stimulation. N’oublions pas éga- chercheurs universitaires, comme
stimulation, mais ne renseigne lement que le seuil défini par ces seuil différenciant entre bonne
pas sur la quantité d’hormone de chercheurs universitaires pour les santé et déficience en hormone de

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

croissance. Rappelons-le, ce seuil d’évaluer quelle quantité d’hor- pour environ 10 à 20 % des patients
n’est qu’un critère subjectif pour mone de croissance est produite atteints de déficit qui perdent
limiter le nombre de patients rece- en 24 heures et quelle quantité pé- de l’hormone de croissance dans
vant le remboursement de l’assu- nètre dans les cellules, étant donné l’urine qui possède une quantité
rance-maladie pour le traitement. que, dans le sang, seule l’hormone d’hormone de croissance anorma-
Un autre test que j’utilise est la me- de croissance dans sa forme libre lement élevée non représentative
sure de l’excrétion de l’hormone de (non liée à des protéines) pénètre des concentrations dans le reste du
croissance dans l’urine sur une pé- à la fois dans les cellules-cibles et corps, ce qui peut conduire à des
riode de 24 heures. Ce test permet dans l’urine. Ce test n’est pas fiable interprétations erronées.

Comment améliorer vos taux d’hormone de croissance sans prendre de l’hormone de croissance ?

L a première chose à faire est d’améliorer le régime alimentaire : prendre des boissons et des aliments qui
augmentent la production et le taux d’hormone de croissance et d’IGF-1, et éviter la prise de boissons et
aliments qui les réduisent. Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un aperçu des meilleurs aliments et boissons.

Améliorations diététiques pour accroître le taux et l’activité de l’hormone de croissance


Augmenter la consommation de Arrêter ou diminuer la consommation de
• Eau, tisanes, boissons non sucrées et sans caféine • Alcool, boissons contenant de la caféine (cola, café,
thé), boissons gazeuses
• Aliments riches en protéines : viande, volaille, œufs, • Aliments riches en glucides : bonbons, gâteaux, pain,
poisson porridge (avoine), muesli, pâtes, corn flakes

La prochaine étape consiste à prendre des suppléments nutritionnels. Le tableau ci-dessous résume les prin-
cipaux traitements nutritionnels pour augmenter les taux d’hormone de croissance et/ou d’IGF-1. 11

Thérapies nutritionnelles pour augmenter le taux et l’activité de l’hormone de croissance


Durée pour élever Élévation du taux
Durée de
Nutriment Dose Quand prendre ? le taux d’IGF-1 de d’IGF-1 estimée à
la thérapie
manière stable long terme**
200-600 de
Magnésium magnésium Au réveil 3-5 semaines +5-15 %
élémentaire*/jour
Potassium 1 à 2 grammes/jour Au réveil 3-5 semaines +10-15 %
Zinc (citrate) 25-75 mg/jour Avant le coucher 3-5 semaines 4 mois à +5-25 %
permanent
Au réveil ou avant
Vitamine B3 300-800 mg/jour 3-5 semaines +5-15 %
le coucher
Arginine 5-7 g/jour Avant le coucher 3-5 semaines +10-20 %
Glutamine*** 1-2 g/jour Avant le coucher 3-5 semaines +10-20 %

Notes : * « Élémentaire » désigne la quantité de magnésium réellement contenue dans un comprimé ou une gélule.
** Les plus fortes augmentations du taux d’IGF-1 sont obtenues en supplémentant les personnes qui sont plus gravement déficientes en nutriment administré.
*** D’autres acides aminés comme l’ornithine, la lysine et le tryptophane peuvent également aider à raison de 2 5 g/jour, mais surtout chez les jeunes adultes
sportifs qui n’ont pas de déficit en hormone de croissance.

A quel point peut-on augmenter le taux d’IGF-1, et donc d’activité de l’hormone de croissance en améliorant
le régime alimentaire et en prenant des suppléments nutritionnels ? D’après mon expérience, environ 10 à 35 %
d’élévation. Cela peut sembler peu pour les personnes âgées de plus de 40 ans qui ont une grosse carence en hor-
mone de croissance, mais c’est souvent satisfaisant pour des adultes plus jeunes (35 ans ou moins) qui souffrent
d’une déficience en hormone de croissance plus faible.

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

La méditation peut-elle L’œstrogène de synthèse de la pi- en prenant d’autres traitements


lule (éthinylestradiol) s’accumule hormonaux. Par ordre d’impor-
aider à améliorer le taux
dans le foie après avoir été absor- tance, il s’agit de la testostérone,
d’hormone de croissance ? bée dans l’intestin. L’accumula- des hormones thyroïdiennes,
tion excessive d’œstrogènes dans
M éditez ou appliquez- vous de l’œstradiol par apport trans-
à d’autres pratiques spiri- le foie stimule excessivement la dermique (application de cette
tuelles pour augmenter votre taux production de protéines transpor- hormone féminine sur la peau
d’hormone de croissance. Une teuses d’hormone de croissance et pénétration dans celle-ci), et
heure d’entraînement Qi, par et d’IGF-1, la GHBP (growth hor- la mélatonine. Un traitement à
exemple, augmente de 5 à 15 % mone binding protein) et l’IGBP-3. la testostérone et aux hormones
significativement les concentra- Ces protéines transportent dans thyroïdiennes peut plus que dou-
tions sanguines de l’hormone de le sang les hormones de crois- bler la production d’hormone de
sance et les molécules d’IGF-1 croissance et le taux d’IGF-1 dans
croissance d’hommes âgés. Cela
vers les tissus-cibles. Avec la pi- le sang chez les patients pauvres
peut sembler faible, mais pour
lule il y a trop de protéines trans- en ces hormones.
ceux qui ont une carence pas trop
porteuses d’hormones dans le
sévère (taux limite, borderline)
sang, qui attachent et retiennent
une petite élévation d’hormone
la plupart des molécules d’hor- Traitement à l’hormone de
de croissance peut faire toute la
mone de croissance et d’IGF-1,
différence. Cette hausse du taux croissance prescrit par
les empêchant en grande partie
d’hormone de croissance par la
de quitter le sang et de pénétrer un médecin
méditation explique peut-être
dans les cellules-cibles, y com-
pourquoi ceux qui méditent se
sentent souvent plus sereins et en
paix après une séance.
pris dans les cellules du foie. Le
manque d’hormone de croissance
L e traitement à l’hormone de
croissance doit être pris sous
la supervision d’un médecin
dans le foie fait chuter la produc- 12
expérimenté. Vous pouvez trou-
tion de l’IGF-1 du foie, avec par
ver une liste de médecins qui
Les femmes doivent-elles conséquent une diminution des
travaillent avec des traitements
effets de l’hormone de croissance
ou non arrêter la pilule hormonaux sur le réseau de san-
et de l’IGF-1 dans tout le corps.
té mondial A4M (World health
contraceptive ? net) et sur mon site www.herto-

L a prise d’une pilule contra-


ceptive réduit le taux d’IGF-1
et donc les effets de l’hormone de
Stimuler la sécrétion de
l’hormone de croissance en
ghemedicalschool.eu (cliquer sur
« Certifications & Fellowships »).
Cependant, seule une petite pro-
croissance de 30 à 35 %. C’est ce prenant d’autres traitements portion de ces médecins prescrit
qui explique pourquoi la pilule la thérapie à base d’hormone de
hormonaux
donne chez certaines femmes une croissance. En France, il est dif-
prise de poids, de la cellulite et
une perte du tonus musculaire. L a sécrétion de l’hormone de
croissance peut être stimulée
ficile sinon impossible de trouver
un tel médecin.

Traitement à l’hormone de croissance


Durée pour élever Élévation du taux
Durée de
Hormone Dose Quand prendre ? le taux d’IGF-1 d’IGF-1 estimée à
la thérapie
de manière stable long terme**
Injections sous-
4 mois à
cutanées d’hormone 0,05-0,5 mg/jour Avant le coucher Un mois +30-200 %
permanent
de croissance
Note : Chez les personnes déficientes en cortisol (l’hormone qui nous donne du panache et fait résister au stress), attention de ne pas donner de l’hormone de
croissance sans corriger la déficience en cortisol, sinon l’hormone de croissance va diminuer le taux de cortisol et aggraver la carence en cortisol !

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Comment injecter Des injections sous-cutanées vous allez injecter l’hormone


sans aiguille existent. Le produit de croissance, sinon un héma-
l’hormone de croissance
pénètre alors sous la pression de tome douloureux apparaîtra.
sous la peau (sous-cutané) ? l’air. Dans ce cas, le stylo injec- Étendre la peau avec deux doigts
teur doit être tenue verticale-
C ontrairement à ce qui est à chaque extrémité avant d’in-
ment, directement sur la peau, jecter. La peau s’amincit alors,
montré sur Internet, les
et jamais en oblique ; sinon, un et l’injection ne sera pas doulou-
injections sous-cutanées d’hor-
hématome douloureux apparaît. reuse ou le sera très légèrement
mone de croissance ou de toute
autre hormone doivent se faire de En outre, ne pas pincer la peau au moment de pénétrer la peau.
manière oblique et non verticale. ou le muscle à l’endroit où

Conclusion traitement à l’hormone de crois- mon site de formation éducatif


sance, sinon le patient risque de pour médecins, www.hertoghe-
P our de nombreuses personnes,
moi aussi, l’hormone de crois-
sance est un traitement capital,
souffrir de plaintes liées à la ca-
rence en cortisol, notamment le
medicalschool.eu (cliquer sur On-
line video courses > puis sur : Hor-
manque d’énergie, l’irritabilité, et mone Therapies > puis sur Growth
voire même fantastique. Il chasse
une faible résistance au stress et hormone and IGF-1 treatments).
les états de fatigue profonde, per-
aux infections. Offrez-lui éventuellement cette
met aux patients de récupérer ra-
formation. Dans quelles pharma-
pidement, calme même les états Le traitement par l’hormone
cies peut-on obtenir l’hormone de
d’anxiété omniprésente, et aide de croissance ne provoque pas
croissance ? Dans certains pays,
les gens à voir plus clair dans leur de cancer ou de maladie car-
les pharmacies fournissent de
existence en les rendant davan- diaque lorsqu’il est administré
l’hormone de croissance unique- 13
tage capables de distinguer entre en petites doses physiologiques
ment pour une utilisation chez
ce qui est prioritaire et ce qui est dans des thérapies hormonales
les enfants, pas pour les adultes.
accessoire. bien conduites. Au contraire,
Cette position ne se justifie plus
la recherche indique que, dans
De nombreuses conditions aujourd’hui. Cependant, si les
la plupart des cas, l’hormone de
doivent être remplies pour que pharmaciens de votre pays re-
croissance protégerait contre ces
l’hormone de croissance puisse à fusent de vous délivrer l’hormone
problèmes et d’autres types de
elle seule atteindre ces effets. La de croissance sous prescription
maladies.
consommation d’alcool doit être médicale, vous pouvez générale-
limitée à un maximum de 1 à 2 Le véritable problème qui se pose ment vous procurer celle-ci sous
jours par semaine. La consom- aux patients nécessitant un trai- prescription dans une pharmacie
mation de sucre doit être évitée tement à l’hormone de croissance d’un pays voisin. En Belgique,
ou au moins considérablement est de trouver un médecin expé- les pharmaciens ne peuvent pas
réduite. Le médecin doit s’assu- rimenté capable d’établir le dia- refuser une prescription correc-
rer que le patient ne présente gnostic et prêt à prescrire le trai- tement délivrée par un médecin
pas de carence en cortisol, la- tement, et une pharmacie prête de l’Union européenne, à moins
quelle s’aggrave sous traitement à fournir le produit. Certains pa- de prouver qu’il y a abus comme
à l’hormone de croissance. L’hor- tients parviennent à trouver dans chez les athlètes qui prennent 10
mone de croissance diminue la leur propre famille ou leur cercle à 100 fois les doses utilisées dans
production de cortisol de 10 à d’amis un médecin qui accepte les thérapies hormonales saines.
40 %. Quel que soit le degré de de prescrire le traitement. Si c’est
Voilà, bonne chance dans votre
déficience en cortisol, un trai- votre cas, demandez-lui de suivre
recherche !
tement à base de cortisol doit d’abord la formation vidéo d’une
être démarré plusieurs jours ou journée sur le traitement à l’hor-
semaines avant de commencer le mone de croissance et l’IGF-1 sur

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

TRÈS URGENT : aidez une mère et sa fille au Royaume Uni


à Tous les PATIENTS qui ont souffert d’un SYNDROME de FATIGUE chronique et n’ont pas trouvé d’aide
médicale dans leur région, et ont dû chercher ailleurs pour recevoir la thérapie hormonale qui les a aidé :
Envoyez-nous vos témoignages sur l’amélioration de votre santé par les hormones
Pour sauver une mère et sa fille des griffes du système britannique

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE !


Si vous habitez au Royaume-Uni ou provenez de ce pays, votre témoignage est encore plus précieux !

DROITS DES PATIENTS ET DES PARENTS EN DANGER

Cher Lecteurs,
Au Royaume-Uni (en Grande-Bretagne), une mère est en prison et traduite devant le tribunal parce
qu’elle est venue en Belgique à ma consultation afin d’obtenir de l’aide pour sa fille, une enfant de 14 ans qui
depuis 6 ans souffrait d’un syndrome de fatigue chronique sévère, si sévère qu’elle ne savait plus se rendre à
l’école depuis l’âge de 4 ans, presque privée de sa voix en raison de la fatigue due à des déficiences hormo-
nales. Plusieurs essais pour obtenir de l’aide au Royaume-Uni ont révélé l’échec du système de santé britan-
nique, le National Health Service (NHS), qui n’a pas su l’aider.

Quand elle est venue en Belgique, elle s’est rapidement, et pour la première fois depuis 6 ans, améliorée avec
les traitements hormonaux, sans aucun signe de surdosage ou d’autres effets secondaires. Bien des proches de
14
cette mère et de sa fille, au Royaume-Uni, ont confirmé par des témoignages écrits cette amélioration autant
que le dévouement de la maman. Les traitements hormonaux prescrits ont été des hormones thyroïdiennes
(qui font disparaître la fatigue matinale qui est maximale au réveil et au repos), de l’hydrocortisone (ou
cortisol qui fournit de l’énergie et réveille, supprime la fatigue paralysante que l’on peut éprouver dans des
situations stressantes et en position debout) et des œstrogènes (hormones féminines qui enlèvent la fatigue de
fond du matin au soir). Toutes les données du dossier médical, y compris des tests de laboratoire poussés, sont
très solides et justifient ces traitements. Ces hormones sont des hormones naturelles, propres au corps humain
et capitales pour la vie. Sans aucun cortisol dans le corps, on meurt dans les 24 heures ! Sans hormones thyroï-
diennes, on meurt dans les 3 à 4 semaines ! Sans œstrogènes, l’espérance de vie se réduit de 2 à 4 ans chez les
femmes. L’enfant en question a des carences en ces hormones, pas un manque total mais des déficits sévères
suffisant à expliquer sa fatigue débilitante majeure et les autres maux dont elle souffre.
Le procès se déroulera dans la seconde quinzaine d’octobre 2014. La mère est accusée de vouloir nuire
à sa fille avec l’apport d’hormones thyroïdiennes, du cortisol et de l’hormone de croissance qui seraient
des « poisons ». Par conséquent, la garde de l’enfant a été retirée à la mère et cette dernière mise en prison.
Unbelievable, but true ! Incroyable à la lumière des faits réels, mais vrai ! La plainte a été déposée par le père
divorcé qui, en toute vraisemblance, est mu par le désir de se venger de son ex-épouse plutôt que par le souci
de prendre soin de sa fille, qui est maintenant placée dans un institut psychiatrique, sous psychotropes lourds
et inefficaces. Le père et ses médecins au Royaume-Uni estiment que la fatigue de l’enfant, aujourd’hui
âgée de 16 ans, est purement psychologique, mais la psychothérapie et les psychotropes ne l’aident pas.
Au contraire, elle serait dans un état pire qu’auparavant ! En réalité, la mère est une femme saine d’esprit,
équilibrée, super maman qui, avec amour, essaie de faire tout ce qu’elle peut pour sauver sa fille et la sortir
de son épuisement dû à des carences hormonales non reconnues par le système britannique de soins. Elle
est la seule personne qui réellement s’en occupe et se fait du souci pour elle. Les médecins proches du père,
au Royaume-Uni, n’ont même pas fait de réel check-up hormonal avec analyses de labo, sauf une, dépassée

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

dans la méthode. Ils n’ont pas non plus demandé à voir les données du dossier médical, mais concluent,
après une consultation de 15 minutes, que l’enfant est bien dosée hormonalement et n’a pas besoin d’aide
dans ce domaine. La vie de l’enfant et celle de sa mère sont détruites par une justice et un système médical
implacables qui ne semblent pas vraiment se soucier d’elles. Elles sont victimes de l’échec du National Health
Service (NHS) et de la justice anglaise qui n’acceptent pas, lorsque le NHS échoue, que les patients aillent
consulter des médecins en dehors du Royaume-Uni, là où les possibilités et la diversité des approches médi-
cales sont plus nombreuses.
S’il vous plaît, aidez ces deux personnes : Nous avons besoin de votre témoignage avant le
20 octobre 2014, et si possible avant le 18 octobre.

• Comment écrire ? Le mieux est de dactylographier votre témoignage, ensuite de le signer et d’ajouter vos
nom et adresse. Si vous préférez l’écrire à la main, c’est aussi valable.
• Quelle longueur de texte ? Une page entière ou une demi-page suffit, mais si vous estimez que cela vaut
davantage, faites-le. Soyez précis et concis dans votre texte.
• Comment l’envoyer ? Par courrier ou par courriel électronique.
~~ Par courriel : c’est le plus rapide ; scannez votre témoignage en couleur et envoyez-le scanné en pièce
jointe par email sur le courriel secretary@hertoghe.eu et secretariat@hertoghe.eu
~~ Par courrier : envoyez votre témoignage dans une enveloppe à Dr Hertoghe, avenue Van Bever 7, 1180
Bruxelles, Belgique.
~~ Vous pouvez faire les deux si vous pensez que c’est préférable pour donner plus de chances à votre
témoignage d’arriver à l’heure.
• À qui adresser votre témoignage ? Adressez-le à mon nom : Dr Thierry Hertoghe.
• Dans quelle langue écrire ? De préférence en anglais, mais sinon en français.
• Quoi écrire ? Dites ce que vous avez à dire dans vos propres mots, après avoir mis votre nom, adresse et date : 15
~~ que vous souffriez d’une fatigue chronique grave et importante et qu’elle a été traitée avec succès à l’aide
de traitements hormonaux. C’est le point majeur et suffisant, si vous ne souhaitez pas divulguer plus
d’informations.
Si vous êtes OK pour divulguer plus : les points suivants sont importants, à condition qu’ils correspondent à
votre vécu :
~~ Ajoutez par exemple : que vous avez essayé de trouver de l’aide ailleurs mais n’avez pas réussi (ne le dire
que si cette information est réelle).
~~ Ajoutez par exemple : que votre cas n’était pas compris par les médecins locaux ou le système médical
local, et que vous avez fait face à de l’incompréhension, voire de l’humiliation.
~~ Ajoutez par exemple : que vous avez pris et/ou prenez du cortisol (hydrocortisone) ou un dérivé ou des
hormones thyroïdiennes et/ou des œstrogènes, et que ce(s) traitement(s) vous ont aidé(e). Il s’agit d’un
ajout précieux dans votre témoignage. Si vous êtes en mesure de distinguer les effets bénéfiques que
chaque traitement hormonal a eu sur vous, mentionnez ces différences. Mentionnez-le seulement si
vous avez pris ou continuez à prendre ce type de traitements hormonaux.
~~ Exemple d’une manière de raconter votre histoire : « Je, (nom XXX °, âge XX), étais depuis X ans fatigué
avec telle et telle plaintes supplémentaires… Cela a créé des difficultés dans mon travail/études… J’ai essayé
de trouver de l’aide autour de moi dans ma région/mon pays, mais je n’ai pas réussi. Quand je suis arrivé(e) à
obtenir une consultation d’un médecin compétent en hormonothérapie, après plusieurs mois de traitement, j’ai
trouvé un soulagement important. L’amélioration suivante s’est produite en moi : je me sentais tellement plus
énergique, de meilleure humeur… J’ai pu sortir de mon lit, ou retourner au travail, ou j’ai pu travailler de plus
longues heures, etc… Je trouve que toute personne doit avoir la possibilité et le droit de choisir son médecin
et ses thérapies quand quelque chose ne va pas et ne peut être contraint de consulter uniquement les médecins
locaux… etc. Cela vaut autant pour les parents d’enfants à problèmes. »

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Conclusion

S cette mère héroïque et son enfant maintenant


’il vous plaît, grâce à votre témoignage aidez rapidement
fortement traumatisée. Elles ont désespérément besoin de votre aide. Je ne suis pas moi-même attaqué,
mais j’interviens dans ce cas en tant que témoin et expert médical. C’est le moment critique pour vous d’aider.
Si vous vivez au Royaume-Uni et n’êtes pas satisfait du NHS, votre témoignage est encore plus précieux. Mais
même si vous ne vivez pas en Angleterre, votre témoignage est précieux.
Un grand merci d’avance pour votre témoignage,

Dr Thierry Hertoghe
secretary@hertoghe.eu
Président du International Hormone Society
Médecin traitant de l’adolescente en question

Nos patients nous questionnent 16

Vaccinations et traitement au cortisol 


Cher Dr Hertoghe, J’ai, ainsi que mon mari (Dr O.), C e sont seulement les surdosages de
cortisol qui nuisent, pas les doses
physiologiques que vous prenez. Les
besoin de me faire vacciner contre la grippe (avec un vaccin à
base de virus inactifs, l’Afluria®) et contre le typhus (avec un doses physiologiques d’une hormone
vaccin à base de bactéries vivantes, le Typhoral®). sont des doses inférieures à la produc-
tion journalière de cette hormone et
La firme de production de Typhoral dit, dans la brochure, qui compensent le manque.
que l’on ne doit pas prendre la vaccination ensemble avec de
la cortisone. Elle recommande d’arrêter la prise de cortisone Si vous hésitez, vous pouvez toujours
pendant un mois avant la vaccination et pendant un mois réduire la dose d’hydrocortisone de
après la vaccination. Je me souviens que l’année dernière j’ai 10 mg par jour une semaine avant et
pris des vaccins ainsi que de la cortisone à un moment où je une semaine après le vaccin pour opti-
ne pensais pas que cela pouvait avoir de l’importance, et où je miser la réaction au vaccin. Je ne dimi-
prenais moins d’hydrocortisone, seulement 10 mg/jour. Que nuerais pas la dose pendant plus long-
se passera-t-il si nous arrêtons de prendre du cortisol pendant temps que ces deux semaines.
deux mois ? Je ne veux pas le faire. Pensez-vous pas qu’il
faille arrêter vraiment ? Comme vous le savez, nous prenons
actuellement 20 mg d’hydrocortisone par jour.
Dagmar V.

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Nos patients nous questionnent


Test de mesure des télomères et
traitement aux activateurs de
P our rappel, nous vieillissons en partie parce que les télo-
mères, qui sont les extrémités de nos chromosomes, se rac-
courcissent à chaque division cellulaire. Les cellules doivent
la télomérase  se diviser continuellement pour produire de nouvelles cellules
Bonjour, et remplacer celles qui meurent. Quand les bouts des chromo-
somes sont devenus trop courts, une cellule ne peut plus se
Mon mari et moi devons rencontrer diviser et vieillit vite et meurt. Avoir trop de cellules à télo-
le Dr Hertoghe en mars 2015 et nous mères courts induit un vieillissement accéléré. La télomérase
sommes très intéressés concernant est une enzyme qui rallonge les télomères et qui se trouve sous
le traitement télomérique. Comment forme dormante, ou à un taux indétectable, dans les cellules
peut-on faire ? Y a-t-il des examens différentiées normales. On peut réactiver cette enzyme avec
que nous devrions faire avant la des substances appelées activateurs de la télomérase.
prochaine visite ? Le Dr Hertoghe
peut-il dès maintenant nous donner la Examens : à mon avis il n’existe pas encore de test fiable, car
marche à suivre ? Peut-on commencer ceux sur le marché sont mauvais pour l’instant. Ce serait
maintenant un traitement ? Lequel ? perdre son temps et son argent. Remplissez le questionnaire
de ma première Lettre sur les activateurs de la télomérase de
Merci de toutes ces précisions.
mars 2014. Peut-être que vers février 2015 le laboratoire Cerba
En cette attente,
France aura développé un bon test.
recevez nos meilleures salutations.
Traitement : Le top du top serait de prendre du TA 65 et de
Françoise D.
l’épithalon. TA 65 à 2 fois 1 gélule par jour, matin et soir. L’épi-
thalon injectable donne de bons résultats, mais le produit est 17
seulement accessible en Russie. Il existe une forme sous-lin-
guale, mais pas encore d’études avec cette utilisation.

Traitement de la polyarthrite
rhumatoïde par la testostérone ?
C her Frédéric S, il y a plusieurs traitements hormonaux qui
peuvent améliorer le rhumatisme. La testostérone en est
un qui a souvent de fort bons effets de diminution des douleurs
Monsieur, Je viens de voir l’émission rhumatismales, mais qui agit plus sur l’arthrose dégénérative
TV sur la chaîne flamande où vous et la réparation des dégâts causés par l’arthrite inflammatoire
avez parlé sur la testostérone. Je suis que sur l’inflammation même de l’arthrite proprement dite.
un patient atteint de polyarthrite Les résultats des traitements hormonaux sont selon mon expé-
rhumatoïde, en traitement chez le rience souvent supérieurs aux traitements classiques. Il faudrait
médecin de l’hôpital local, avec un faire un bilan hormonal et combler tous les déficits hormonaux
anti-inflammatoire appelé Roactembra importants pour obtenir les meilleurs effets.
qui me donne une meilleure qualité
de vie. Je voudrais une consultation, Les traitements hormonaux suivants, comme la DHEA, le cor-
mais avant de venir j’aimerais obtenir tisol, d’autres hormones sexuelles, les hormones thyroïdiennes,
plus d’informations et savoir si votre etc. peuvent aider dans la polyarthrite rhumatoïde, et parfois
traitement à la testostérone présente certains traitements nutritionnels comme la glucosamine, la
un intérêt pour un patient comme moi. chondroïtine, la vitamine D, les acides gras polyinsaturés de
Merci d’avance pour votre réponse. type oméga-3, etc.

Frédéric S.

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

carnet des bonnes adresses

L ’éditeur reçoit très souvent des demandes où trouver les meilleures préparations. J’ai toujours rechigné à
nommer des marques ou firmes à la fois parce que mon intention est de donner des informations les plus
justes possibles, objectives ou basées sur mon expérience ou connaissance personnelle, sans vouloir influen-
cer, et à la fois parce que mon état de médecin m’interdit de pratiquer une forme de commerce. Cependant,
après avoir pris des informations juridiques plus poussées, donner des renseignements plus précis pour des
produits peut se faire quand c’est dans l’intérêt du patient et à condition de nommer plusieurs marques.

Micronutriments pour stimuler l’hormone de croissance Activateurs de la télomérase

• Formule complète d’acides aminés : de Vital plus : • Le TA 65 (8 mg/250 unités de puissance) est dis-
lien cliquable ; de Smart : lien cliquable ponible sur la page française du site officiel de la
• Glutamine à 750 mg de Smart : lien cliquable ; à firme TA Sciences grâce à ce lien cliquable ou
500 mg de Nutrifarma : lien cliquable via les liens d’une firme européenne.
• Glutamine en poudre de Energetica Natura : lien • Pour l’épithalon : la forme sous-linguale peut être
cliquable obtenue par la firme Supersmart : lien cliquable ;
• Ornithine de Nutrifarma : lien cliquable OKG de la forme injectable disponible à St-Petersbourg
Smart : lien cliquable à la clinique du professeur Khavinson : St. Pe-
• Arginine : AKG de Smart lien cliquable ; de tersburg Institute of Bioregulation and Gerontology :
Nutrifarma : lien cliquable 3, Dynamo pr., 197110 Saint Petersbourg, Russie
tel. +7.812.230.68.86 ; e-mail : khavinson@geron-
tology.ru ; lien cliquable. 18
Micronutriments pour améliorer les effets musculaires
de l’hormone de croissance Notes :
Branched Amino Acids BCAA : de Vital plus : lien Dans mes conseils je recommande les produits ou
cliquable ; de Smart : lien cliquable ; de Nutrifar- firmes que j’ai testés directement sur moi-même ou
ma : lien cliquable ; indirectement par mes patients. Je suis toujours in-
téressé pour recevoir les coordonnées d’un produit
Hormone de croissance chez l’adulte
meilleur que je ne connaîtrais pas et dont je pourrais
• Les bonnes marques : Omnitrope, Genotropine, tester l’efficacité. N’hésitez pas à me le faire savoir.
Norditropine, Zomacton…
• Disponibles en pharmacie sous prescription mé-
dicale en Allemagne, Belgique, Suisse, Monaco,
Andorre, parfois en Italie, rarement en France
(et jamais à Paris, mais en Provence parfois sur
attestation supplémentaire du médecin que in-
dique que le traitement est administré pour des
raisons strictement médicales), pas ou très diffi-
cile au Canada, pas ou très difficile en Espagne.
• Les formes par Internet (Jintropin, Somatotro-
pin) que j’ai essayées ou que mes patients ont
essayées de leur propre initiative ne donnent pas
de bons résultats. Les contrôles de qualité ne sont
pas au rendez-vous.

Visitez notre site :


site : http://www.santenatureinnovation.com
Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Références scientifiques sur


le traitement à l’hormone de croissance
vu l’abondance des études, le nombre d’études mentionnées a été réduit ici

La sécrétion d’hormone de croissance et d’IGF-1 diminue progressivement avec l’âge


1. Veldhuis JD, Iranmanesh A. Physiological regulation of the human growth hormone (GH)-insulin-like growth factor type I
(IGF-I) axis: predominant impact of age, obesity, gonadal function, and sleep. Sleep. 1996 Dec;19(10 Suppl):S221-4
2. Rudman D, Kutner MH, Rogers CM, Lubin MF, Fleming GA, Bain RP. Impaired growth hormone secretion in the adult
population: relation to age and adiposity. J Clin Invest. 1981 May;67(5):1361-9

Qualité de vie moindre et fatigue, améliorées par le traitement à l’hormone de croissance


3. Barbosa JA, Salvatori R, Oliveira CR, Pereira RM, Farias CT, Britto AV, Farias NT, Blackford A, Aguiar-Oliveira
4. Cenci MC, Soares DV, Spina LD, de Lima Oliveira Brasil RR, Lobo PM, Mansur VA, Gold J, Michmacher E, Vaisman
M, Conceição FL. Effects of 5 years of growth hormone (GH) replacement therapy on cardiac parameters and physical
performance in adults with GH deficiency. Pituitary. 2009;12(4):322-9

Dépression, améliorées par le traitement à l’hormone de croissance


5. Arwert LI, Deijen JB, Müller M, Drent ML. Long-term growth hormone treatment preserves GH-induced memory and
mood improvements: a 10-year follow-up study in GH-deficient adult men. Horm Behav. 2005 Mar;47(3):343-9
6. Mahajan T, Crown A, Checkley S, Farmer A, Lightman S. Atypical depression in growth hormone deficient adults, and the
beneficial effects of growth hormone treatment on depression and quality of life. Eur J Endocrinol. 2004 Sep;151(3):325-32

Anxiété, améliorées par le traitement à l’hormone de croissance


7. Arwert LI, Deijen JB, Muller M, Drent ML. Long-term growth hormone treatment preserves GH-induced memory and
mood improvements: a 10-year follow-up study in GH-deficient adult men. Horm Behav. 2005 Mar;47(3):343-9
8. Lasaite L, Bunevicius R, Lasiene D, Lasas L. Psychological functioning after growth hormone therapy in adult growth 19
hormone deficient patients: endocrine and body composition correlates. Medicina (Kaunas). 2004;40(8):740-4

Insomnie, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


9. Verrillo E, Bruni O, Franco P, Ferri R, Thiriez G, Pavone M, Petrone A, Paglietti MG, Crinò A, Cutrera R. Analysis
of NREM sleep in children with Prader-Willi syndrome and the effect of growth hormone treatment. Sleep Med. 2009
Jun;10(6):646-50
10. Ismailogullari S, Tanriverdi F, Kelestimur F, Aksu M. Sleep architecture in Sheehan’s syndrome before and 6 months after
growth hormone replacement therapy. Psychoneuroendocrinology. 2009 Feb;34(2):212-9

Apparence physique, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


11. Hertoghe T. Growth hormone therapy in aging adults. Anti-aging Med Ther. 1997;1:10-28
12. Honda M, Yogi A, Ishizuka N, Genka I, Gatanaga H, Teruya K, Tachikawa N, Kikuchi Y, Oka S. Effectiveness of
subcutaneous growth hormone in HIV-1 patients with moderate to severe facial lipoatrophy. Intern Med. 2007;46(7):359-62

Athérosclérose, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


13. Colao A, Di Somma C, Spiezia S, Savastano S, Rota F, Savanelli MC, Lombardi G. Growth hormone treatment on
atherosclerosis: results of a 5-year open, prospective, controlled study in male patients with severe growth hormone
deficiency. J Clin Endocrinol Metab. 2008 Sep;93(9):3416-24
14. Cenci MC, Conceição FL, Soares DV, Spina LD, Brasil RR, Lobo PM, Michmacher E, Vaisman M. Impact of 5 years of
growth hormone replacement therapy on cardiovascular risk factors in growth hormone-deficient adults. Metabolism. 2008
Jan;57(1):121-9

Hypertension artérielle, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


15. Holmer H, Svensson J, Rylander L, Johannsson G, Rosén T, Bengtsson BA, Thorén M, Höybye C, Degerblad M, Bramnert
M, Hägg E, Edén Engström B, Ekman B, Norrving B, Hagmar L, Erfurth EM. Nonfatal stroke, cardiac disease, and diabetes
mellitus in hypopituitary patients on hormone replacement including growth hormone. J Clin Endocrinol Metab. 2007
Sep;92(9):3560-7
16. Feldt-Rasmussen B, Lange M, Sulowicz W, Gafter U, Lai KN, Wiedemann J, Christiansen JS, El Nahas M; APCD Study
Group. Growth hormone treatment during hemodialysis in a randomized trial improves nutrition, quality of life, and
cardiovascular risk. J Am Soc Nephrol. 2007 Jul;18(7):2161-71

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Défaillance cardiaque et hypofonction cardiaque, améliorées par le traitement à l’hormone de


croissance
17. Le Corvoisier P, Hittinger L, Chanson P, Montagne O, Macquin-Mavier I, Maison P. Cardiac effects of growth hormone
treatment in chronic heart failure: A meta-analysis. J Clin Endocrinol Metab. 2007 Jan;92(1):180-5
18. Follin C, Thilén U, Ahrén B, Erfurth EM. Improvement in cardiac systolic function and reduced prevalence of metabolic
syndrome after two years of growth hormone (GH) treatment in GH-deficient adult survivors of childhood-onset acute
lymphoblastic leukemia. J Clin Endocrinol Metab. 2006 May;91(5):1872-5

Obésité, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


19. Mekala KC, Tritos NA. Effects of recombinant human growth hormone therapy in obesity in adults: a meta analysis. . J
Clin Endocrinol Metab. 2009 Jan;94(1):130-7
20. Graham MR, Baker JS, Evans P, Kicman A, Cowan D, Hullin D, Davies B. Evidence for a decrease in cardiovascular risk
factors following recombinant growth hormone administration in abstinent anabolic-androgenic steroid users. Growth
Horm IGF Res. 2007 Jun;17(3):201-9
21. Beauregard C, Utz AL, Schaub AE, Nachtigall L, Biller BM, Miller KK, Klibanski A. Growth hormone decreases visceral
fat and improves cardiovascular risk markers in women with hypopituitarism: a randomized, placebo-controlled study. J
Clin Endocrinol Metab. 2008 Jun;93(6):2063-71

Diabète, amélioré par le traitement à l’hormone de croissance


22. Ahn CW, Kim CS, Nam JH, Kim HJ, Nam JS, Park JS, Kang ES, Cha BS, Lim SK, Kim KR, Lee HC, Huh KB. Effects of
growth hormone on insulin resistance and atherosclerotic risk factors in obese type 2 diabetic patients with poor glycaemic
control. Clin Endocrinol (Oxf). 2006 Apr;64(4):444-9
23. Gotherstrom G, Svensson J, Koranyi J, Alpsten M, Bosaeus I, Bengtsson B, Johannsson G. A prospective study of 5 years of
GH replacement therapy in GH-deficient adults: sustained effects on body composition, bone mass, and metabolic indices.
J Clin Endocrinol Metab. 2001 Oct;86(10):4657-65

Ostéoporose, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


24. Lopes RF, Coeli CM, Vaisman M, de Farias ML. Additional beneficial effects of recombinant growth hormone in
alendronate-treated patients with idiopathic osteoporosis. Endocr J. 2009;56(7):851-8
25. Rota F, Savanelli MC, Tauchmanova L, Savastano S, Lombardi G, Colao A, Di Somma C. Bone density and turnover in 20
young adult patients with growth hormone deficiency after 2-year growth hormone replacement according with gender. J
Endocrinol Invest. 2008 Feb;31(2):94-102
26. Joseph F, Ahmad AM, Ul-Haq M, Durham BH, Whittingham P, Fraser WD, Vora JP. Effects of growth hormone
administration on bone mineral metabolism, PTH sensitivity and PTH secretory rhythm in postmenopausal women with
established osteoporosis. J Bone Miner Res. 2008 May;23(5):721-9

Cancer : taux bas lors de déficience d’hormone de croissance


27. Woodson K, Tangrea JA, Pollak M, Copeland TD, Taylor PR, Virtamo J, Albanes D. Serum IGF-1: tumor marker or
etiologic factor? A prospective study of prostate cancer among Finnish men. Cancer Res. 2003 Jul 15;63(14):3991-4
28. Chokkalingam AP, Pollak M, Fillmore CM, Gao YT, Stanczyk FZ, Deng J, Sesterhenn IA, Mostofi FK, Fears TR, Madigan
MP, Ziegler RG, Fraumeni JF Jr, Hsing AW. Insulin-like growth factors and prostate cancer: a population-based case-control
study in China. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2001 May;10(5):421-7

Cancer, contrecarré par le traitement à l’hormone de croissance ?


29. Torosian MH. Growth hormone and prostate cancer growth and metastasis in tumor-bearing animals. J Pediatr Endocrinol.
1993 Jan-Mar;6(1):93-7
30. Ng EH, Rock CS, Lazarus DD, Stiaino-Coico L, Moldawer LL, Lowry SF. Insulin-like growth factor I preserves host lean
tissue mass in cancer cachexia. Am J Physiol. 1992 Mar;262(3 Pt 2):R426-31
31. Bartlett DL, Charland S, Torosian MH. Growth hormone, insulin, and somatostatin therapy of cancer cachexia. Cancer.
1994 Mar 1;73(5):1499-504

Longévité : association avec des taux élevés en hormone de croissance et IGF-1s


32. Stochholm K, Christiansen J, Laursen T, Gravholt CH. Mortality and reduced growth hormone secretion. Horm Res.
2007;68 Suppl 5:173-6
33. Rosen T, Bengtsson BA. Premature mortality due to cardiovascular disease in hypopituitarism. Lancet. 1990 Aug
4;336(8710):285-8
34. Besson A, Salemi S, Gallati S, Jenal A, Horn R, Mullis PS, Mullis PE.. Reduced longevity in untreated patients with isolated
growth hormone deficiency. J Clin Endocrinol Metab. 2003 Aug;88(8):3664-7
35. Bates AS, Van’t Hoff W, Jones PJ , Clayton RN. The effect of hypopituitarism on life expectancy. J Clin Endocrinol Metab.
1996;81(3):1169-72

Visitez notre site : http://www.santenatureinnovation.com


Le traitement à l’hormone de croissance des adultes 23

Longévité, améliorée par le traitement à l’hormone de croissance


36. Li N, Zhou L, Zhang B, Dong P, Lin W, Wang H, Xu R, Ding H. Recombinant human growth hormone increases albumin
and prolongs survival in patients with chronic liver failure: a pilot open, randomized, and controlled clinical trial. Dig Liver
Dis. 2008 Jul;40(7):554-9
37. Sonntag WE, Carter CS, Ikeno Y, Ekenstedt K, Carlson CS, Loeser RF, Chakrabarty S, Lee S, Bennett C, Ingram R,
Moore T, Ramsey M. Adult-onset growth hormone and insulin-like growth factor I deficiency reduces neoplastic disease,
modifies age-related pathology, and increases life span. Endocrinology. 2005;146(7):2920-32

21

Sources •

International Hormone Society : www.intlhormonesociety.org
World Society of Anti-aging Medicine : www.wosaam.ws

d’Information
• American Academy of Anti-Aging Medicine : www.a4m.com
• Formations Hertoghe Medical School : www.hertoghe.eu/pro
• Livres et DVD : www.hertoghemedicalschool.eu

Médicale cliquez sur « Books »


• Clinique Dr Thierry Hertoghe : www.hertoghe.eu
Tél. : +32 (0) 2 736 68 68 – E-mail : secretary@hertoghe.eu
Adresse : 7 avenue Van Bever, 1180 Bruxelles, Belgique

À nos lecteurs : Nous faisons notre possible afin de vous informer pour le mieux. Cependant, pour des raisons légales,
de capacité et de sécurité, le Dr Hertoghe ne peut répondre à des e-mails médicaux personnels sans consultation indi-
viduelle avec examen physique. Seules certaines questions qui peuvent intéresser tout le monde seront sélectionnées
pour trouver une réponse dans une Lettre prochaine. Dans la Lettre il y a souvent des alternatives de suppléments
nutritionnels que vous pouvez prendre sous la supervision d’un nutritionniste ou médecin pour assurer la sécurité.
Merci pour votre compréhension. La rédaction
Visitez notre site :
site : http://www.santenatureinnovation.com