Vous êtes sur la page 1sur 4

EXAMEN DU Session

Épreuve : Section :
BACCALAURÉAT de
SESSION 2017 Sciences Physiques Sciences expérimentales
contrôle

Corrigé
CHIMIE
Exercice 1

1- a- Pour une solution aqueuse d’un monoacide fort, on a : pH0 = -ℓogC0 ;


C0
On dilue n fois la solution considérée, la nouvelle concentration C’ s’écrit : C' = ; donc :
n
pH = ℓogn - ℓogC0 = ℓogn + pH0
1
b- Pour une solution aqueuse d’un monoacide faible, on a : pH'0  (pK a - ogC0 )
2
On dilue n fois la solution considérée
C0 1 1 1
; C' = ; pH  og n + (pK a - ogC0 ) = og n  pH'0
n 2 2 2
2- a- Les deux courbes (ʗ1) et (ʗ2) sont des droites affines d’équations respectives pH = a1logn + b1
et pH = a2logn + b2
pH
a1   1 , donc A1H est un acide fort
 log n
pH
a2   0,5 , donc A2H est un acide faible
 log n
b- pH01 = pH - ℓogn
Pour ℓogn = 0,3 ; pH = 1,6  pH01 = 1,3
pH01 = 1,3 = -ℓogC0  C0 = 10-1,3 = 5.10-2 mol.L-1

1
c- (pK a - ogC0 ) = 3,05  pK a (A 2H / A 2 )  4, 8
2

3- A l’équivalence : CaVa = CbVbE  VbE = 10 mL


V
V 1 = bE = 5 mL
b 2
A la demi-équivalence : 2
pH 1  pK a  4, 8
2

1 Ca Va
pH E  (pK a + pK e + og ) = 8,6
2 Va  VbE
pH'02  3,05

Inspecteur : Rachid DRIDI


1/4
pH

8,6

4,8
3,05

Vb (mL)

0 5 10

Exercice 2
1- a- Electrode normale à hydrogène (ou ENH)
b- Dans les conditions standards : E1 = VD – VG = E0 - E0H = E0
Sn2+ /Sn Sn2+ /Sn
+
30 /H2 (g)

2- a- E2 = E 02 - 0,03 ℓogi
E 02  E 2

b- i = 10 0,03
 10

c- i  1 et comme C1  C2 alors
C1 C
 1, d’où : i = 1 =
Sn 2  
 l’équation associée s’écrit :
C2 C2 Pb 2  
Sn + Pb2+ Sn2+ + Pb
d- E02  E0 - E0  E0  E02  E0 = - 0,13 V
Pb2+ /Pb Sn2+ /Sn Pb2+ /Pb Sn2+ /Sn

3- a- E 2  0  la réaction qui se produit est : Sn2 + Pb  Sn + Pb2

b-
E02

K = 10 0,03
 2,15
Sn 
2
Sn 2 
K
éq
  Pb  
2 éq
 3, 49.102 mol.L1
 Pb 
2 éq K
éq

c-
C1
i =  10
C2
C1  C 2  11.102 mol.L1
C1  101 mol.L1
C 2  102 mol.L1

Inspecteur : Rachid DRIDI


2/4
PHYSIQUE
Exercice 1

1- a- Appliquons la loi des mailles  E – uD1(t) = u1R(t) R


i
b- En régime permanent : UD1 = E
U1R = R.I1 = 0  I1 = 0
u1R
c- Un condensateur complètement chargé E D1
uD1
 Uc = E et I = 0
UD1 = E et I1 = 0 donc D1 est un condensateur
2- a- 1  0,5ms

1
b- C   5F
R
3- a- Appliquons la loi des mailles  E – uD2(t) - u1R(t)
R
di u (t) i
L + (r + R )i = E avec i  2R
dt R
L du 2R (t) R u2R
+ u 2R (t) = E
R r dt rR E D2
uD2
du 2R (t) 1 R L
+ u 2R (t) = E ;avec 2 
dt 2 L R r

U 2R
I2   50mA
R
b- En régime permanent U2R = R.I2  U D2  E  U 2R  1V
2  1ms
c-
U D2
r  20
I2

L
2  donc L =  2 (r +R) = 0,12 H.
R r

Exercice 2

1- En lumière ordinaire, on observe des rides circulaires concentriques au point S.


2- a- d = 1,25λ  λ = 1 cm

SM1
v  0, 2 m.s 1
t1
xf
t0   13, 75.10 2 s
v
b- yS(t) = asin(2Nt + S)

Inspecteur : Rachid DRIDI


3/4
yS(t0) = 2.10-3sin(40t + S) = 2.10-3  S =  rad.
y S (t) = 2.10-3sin(40πt + π) pour t  0

3- a-
SM 2
y M 2 (t) = y S (t - ) ;  =
v
 0 si t   
 
y M 2 (t) =   
 2.10 sin(40πt + ) pour t   
-3

 2 

b-
y(10-3 m)
yS(t) yM2(t)
2

 t (s)
0

-2

M2 vibre en quadrature retard de phase par rapport à S.

c- Les points sont situés sur des cercles concentriques en S et de rayons :

r1 = 0,25 cm
r2 = 1,25 cm
r3 = 2,25 cm

Exercice 3

1- Dispositif convenable :

Dispositif comportant, disposés dans l’ordre : source de lumière continue, mercure gazeux à
basse pression, une lentille convergente, une fente, un prisme.

2- Le spectre d’absorption est constitué par des raies noires sur le spectre continu correspondant aux
radiations absorbées par l’atome.

3- Par comparaison des raies noires obtenues sur le spectre d’une étoile avec ceux des éléments
chimiques, on peut reconnaître certains constituants de sa chromosphère.

Inspecteur : Rachid DRIDI


4/4