Vous êtes sur la page 1sur 242

Guide

pédagogique

1 •

GRAMMAffiE ( VOCABULAJRÉJ

ORTHOGRAPHE CONJUGAISON
Guide pédagogique
Étude de la langue CE2
Méthode explicite et systématique

Véronique Nail
Professeur des écoles

Muriel Pujol
Professeur des écoles

Jean-Michel Jamet,
Professeur des écoles

Illustrations: Philippe Gady. Maquette: STOi, Studioprint


© La Librairie des Écoles, 2013
26, rue Vercingétorix 75014 PARIS
ISBN : 978-2-36940-010-3

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 1 : la phrase ................... . . . .. . .......... . .. . . . .. . .... . ... 3 Séance 71 : l'enrichissement d u nom commun .... . .......... . .. . . . ... 119
Séance 2: la ponctuation (1) .... . ... .. . • . . .... . .... . ... .. . • . . .... . .... . . S Séa nce 72 : la lettre X....... . ....... ..... . .. ......... . .. . . . .. .. ... ..... 121
Séance 3: la ponctuation (2) ....... . ... .. ... . ......... . ... .. ... . .... . ... 7 Séance 73: les ensembles de mots . . ... .. .. .. . .... . ......... . ... .. .... 122
Séance 4: les accen ts (1) . .... . .... . ... .. ... •.... . .... . ... .. ... •.... . ... 9 Séa nce 7 4 : les synonymes .... . .... . ... .. .... . .... . .... . .... . ... . . .... 124
Séance S: l'ordre alphabétique .... . . •• .... •. •• ... •• .. . . •• .... •. • ...... 10 Séance 75: les sensations: la vue ... . ..... .................. .. ......... 125
Séance 6: le dictionnaire (1) ........ . .. • . . .. . .......... . .. • . . .. . .... . .. 12 Séance 76: projets d'écriture: décrire un personnage ........ . .. . . . ... 127
Séance 7: le dictionnaire (2) . . .... . .... . .... .. .. . .... . .... . .... .. ... .. . 14 Séa nce 77: le complémen t du verbe ...... .. ......... . .... . .. .. ... ..... 128
Séance 8: les accents (2) ..... . ..... . . . .. . ....... . ..... . . . . . . . . .. . ..... 17 Séance 78: le complémen t d'objet. .. .... .. . . .......... . .... .. . .. ... . . 130
Séance 9: la forme affirmative et la forme négative (1) .... .. ... •.... . .. 19 Séa nce 79: révision 2 .... . .... . .... . ... .. .... . .... . .... . .... . ... . . .... 131
Séance 10: la forme affirmative et la forme négative (2) ....... •. • ...... 20 Séance80: la lettre fin ale muette... . . .. .. .. . ... ... ... .. .... .. ......... 132
Séance 11 : les syllabes ............. . .... . ............. . .. . . . .... . ..... 21 Séa nce81: les mots contraires (1) ... . .. . . .. ............ . .... .. .. . ..... 134
Séance 12: la lettre S. ... .. .. . .... . .... .. ... .. .. . .... . .... . .... .. ... .. . 23 Séa nce82: les mots contraires (2) .................................... 136
Séance 13: les natures des mots..... . ... ......... . ..... . .. •... ... ...... 25 Séance83: les sensations: l'oüie .... . ... . •. ... ........ . ..... •... ... .. 137
Séance 14: le nom propre et le nom commun . .... . .. .... • .. . . .. . .... . 28 Séa nce84: AIL, EIL, EUIL, OUIL. .. . .. ...... .. . . .. . .... . .... . ... . ..... . . . 139
Séance 15: le verbe conj ugué da ns la phrase ......... . ... .. ........... 31 Séance85: le complémen t d'objet direct . .. ................. . ... . ..... 141
Séance 16: la lettre C. . ............. . .... . ............. . .. . . . .... . ..... 32 Séa nce86: le complément d'objet indirect .... . ............. . .. . . . ... 142
Séance 17: passé, présent, futur .. . ........ . . .. ... •.• ... .• .... •. . .... . . 34 Séance87:révision 3 . .... . .. . .... . ......... .. ... ... ... ... ... .. . ..... 144
Séance 18: lexique du temps qu1i passe . . . .... . .... .. .. . . . . . . .......... 36 Séance88: projets d'écriture: la cause .. . . . .... ... . .. . . . .... . . .. ... ... 145
Séance 19: le sens des mots .... . .. ....... .... . .... . .. .... • .. . . .. . .... . 37 Séa nce89: les verbes réguliers au futur... .. . . .. . .... . .... . ... . ..... . . . 147
Séance 20: les mots Invariables........................................ 39 Séance90: être et avoir au futur .... . ... .. .. ....... . ......... . ... . ..... 148
Séance 21 : l'artkledéfini et l'article indéfini . .... . .... . .... . ... . .... . .. 41 Séa nce91 : faire et dire au futur .... . .... ..... . .... . .... . .... . ... . . .... 149
Séance 22: le genre et le nombre des noms communs ................. 43 Séance92: EUIL, UEIL. ............. . ..... ................... . ......... 151
Séance 23: l'accord du nom commun avec l'article ..... . .. . . . .......... 44 Séance 93: prendre et voir au futur .. . .. . . . . ... ... . .. . . . .... . . .. ... ... 152
Séance 24: GA, GU, GO, GUI, GUE ....................... .. .... . . . .... . . 45 Séa nce 94 : alier et venir au fu tur . .. ...... .. . . .. . .... . .... . ... . .... .. . . 154
Séance 25: le sujet du verbe .............................. . . . . . .. . ..... 47 Séance95: pouvoir et vouloir au fut ur . .. . . . . .. . ....... . ..... • . .. . . . . . 155
Séance 26: la natu re du sujet . . .... . ... . .... . .... . .... . .... . ... . .... . .. 48 Séa nce96: projets d'écriture: la conséquen ce .... . .... . .... . ... . . .... 156
Séance 27: le pronom personnel sujet ....... .. ... .. .. . . .. .... . . . ...... 49 Séance97: les mots d'une même famille (1) ......... .. .... .. ......... 157
Séance 28: GE, GI, GEA, GEO........ . .... . ............. . .. . . . .... . ..... 50 Séa nce98: les mots d'une même famille (2) ... . ....... . .... .. .. . ..... 159
Séance 29: être et avoir au présent .... . .... .. .. . .... . .... . .... .. ... .. . 52 Séa nce 99: les sensations: le touch er . .. . .... .. ... .. .. . .... . .... . ..... 161
Séance 30: radical etterminalson .. ... ................ ... . . . .......... 54 Séance 100: les noms en-oir. . . ..... .... . . . . .......... . ..... . . .. . . . . . 162
Séance 31 : l'infinitif et les grou pes de verbes .. ........ ... . . . .... . .... . SS Séa nce 101: les compléments circonstanciels ....... . .... . .. ..... . . . . . 163
Séance 32 : as, a, à.. . .... . ........ .. ... . .... . ......... . ... .. ... . .... . .. 58 Séance 102: les compléments circonstanciels de temps et de lieu . .... 165
Séance 33: les verbes du l "' groupe au présent ............. . .... . ..... 60 Séa nce 103: les compléments circonstanci els de man ière .... . .. . . . ... 166
Séance 34 : les verbes du 2' g roU1pe au présent. .... . ... ... .... . . . ...... 61 Séa nce 104: révision 4 ... .. .. . .... . .... . .... .. ... .. .. . .... . .... . ..... 168
Séance 35 : l'accord du sujet avec le verbe .. . .... . ..... . .. • . . .. . .... . .. 64 Séance 1OS: être et avoir à l'imparfait... . . .. .. . .... . .......... . .. . . . ... 169
Séance 36 : est, es, et . ..... . .... . .. ... . . . . .... . ........ .. . . . . .... . .... . 66 Séance106:lesverbesdu l " groupeà l'imparfait ... . .. . . . .. .. ... . . . . . 171
Séance 37 : partir au présent ...... . ... .. ... . ......... . ... .. ... . .... . .. 67 Séance 107: les verbes du 2' groupe à l'imparfait ...... . .... .. . .. . . . . . 173
Séance 38: faire et dire au présent. . ... .. ... . .... . .... . ... .. ... . .... . .. 69 Séa nce 108: les consonnes doubles ..... ..... . .... . .... . .... . ... . . .... 174
Séance 39: venir et aller au présent . ....... . . . .... .. .. . . .. .... . . . ...... 70 Séance 109: faire et dire à I1mparfalt .... .................... . ......... 175
Séance 40 : ont, on . . .... . .......... . .. . .... . .......... . .. . . . .. . .... . .. 72 Séance 11 O: aller, venir, partir, pouvoir, voUJloir à l'imparfait... . .. . . . ... 177
Séance 41 : les déterminants . .... . .......... . . ... ... ... .. .... . . . .... . . 73 Séance 111 : prendre et voir à I1mparfait . .... .. ... .. .. . .... . ...... . ... 179
Séance 42: les déterminan ts possessifs (1) . . .. . .. . ..... . . . • . . . . .. . ..... 75 Séance 112: projets d'écriture: l'imparfait . . . .. . ....... . ..... • . .. . . . . . 180
Séance 43 : les déterminan ts possessifs (2) .. . .... . .... . .... . ... . .... . .. 78 Séa nce 113: les mots homonymes . . .... ..... . .... . .... . .... . ... . . .... 182
Séance 44: sont, son .... . ........ .. .................. . ... .. ........... 80 Séance 114: les racines des mots ....... .. .. ................. . ... . ..... 184
Séance 45 : voir au présent ......... . .... . ............. . .. . . . .... . ..... 81 Séa nce 11 S: les sensations: le goût et lbclorat. . ............. . .. . . . ... 186
Séance46: les verbes en -dre au présent . ... . .. . . ... ... .. .... . . . .... . . 82 Séance 116 : révision S .... . .... . .. . ......... .. ... .. .. . .... . .. .. . . . ... 188
Séance47: pouvoir et vouloir aUJ présent . ....... . ..... . . . • . . . . .. . ..... 83 Séance 117: les verbes du l " groupe au passé composé
Séance 48: projets d'écriture: décrire une action ... . .. .... • .. . . .. . .... . 85 avec l'auxiliaire avoir . . . ............. . .. . . . ....... . ......... . . .. ... ... 190
Séance 49: le féminin des noms (1) . .................. . ... ... .......... 86 Séa nce 118: les verbes du 2' groupe au passé composé
Séance 50: le féminin des noms (2) . . .... . ............. . .. . . . .... . ..... 87 avec l'auxiliaire avoir . ..... . .. . .... . ......... .. ... .. .. . .... ... .. . . . ... 192
Séance S 1 : le féminin des noms (3) . .................. . ................ 89 Séa nce 119 : être et avoir au passé compos.é . .. . ....... . ..... • . .. . . . . . 194
Séance 52: les noms fémin ins en -ée ......... . .... .. .. . . . . . . .......... 90 Séa nce 120: les noms en - EUR, - EURE, -ŒUR, - EURRE ... . .. ....... . . . 195
Séance 53: les types de phrases . .. .. . . .. . .... . .... . .. .... • .. . . .. . .... . 91 Séance 121 : prendre au passé composé avec l'auxiliaire avoir ... . ..... 197
Séa nce 122: dire et faire au passé composé avec l'auxiliaire avoir . . . ... 198
Séance 54: la phrase interrogative (1) .. ................ ... . . . .......... 93
Séance SS: la phrase interrogative (2) .. . .... . .... . .... . ... .. ... . .... . .. 95 Séance 123: voir, vouloir, pouvoir au passé composé
avec l'auxiliaire avoir ............... . ..... .................. •• ......... 200
Séance 56: les noms féminins en -té et-tié....... .. .. . . .. .... . . . ...... 97
Séance 124: révision 6 ... . .......... . .. . . .. .. . .... . .......... . .. . . . ... 202
Séance 57: le pluriel des noms (1) .. . .. . .... . .......... . .. • . . .. . .... . .. 98
Séa nce 125 : les adverbes .. .. . .... . .... . .... .. ... .. .. . .... . .... . ..... 204
Séance58: le pluriel des n oms (2) . .... .. ... .. .. . .... . .... . .... .. ... .. 100
Séance 126: les adverbes de temps et de lieu .......... • .... •• . .. . . . . . 206
Séance59: le pluriel des n oms (3) .. . .................. ... . . . ......... 101
Séa nce 127: les adverbes de manière. .. .. .... . .... . .... . .... •... .. ... . 208
Séance60: M devan t M, 8, P.. . ... .. ... . .... . .... . .... . ... .. ... . .... . . 102
Séance128:révision 7 ... . ......... . ... .. .. .. . .... . ......... . ... .. .... 210
Séance61: l'adjectifqualifkatif.... . ... . .... . ......... . ... .. ... . .... . . 104
Séa nce 129: les fonctions da ns le groupe nomin al ........... . .. . . . ... 211
Séance62: le féminin des adjectifs qualificatifs (1) .................... 106
Séa nce 130 : les fonctions dans la phrase : le sujet du verbe. . .... . ..... 213
Séance63: le féminin des adjectifs (2) . .. ... .. .. . .... . .... . .... .. ... .. 108
Séance 131 : les fonctions dans la phrase : les. compléments du verbe ... .. 21 S
Séance 64 : le h muet et le h aspiré .. . .. . .... . .......... . ..•. . .. . .... . . 109
Séa nce 132 : les émotions .. . .... . .. ... . . . .. . . ....... . .... . .. ..... . . . . . 217
Séance65: le pluriel des adjectifs.. .. .... . .... . ....... ..... . . .... . .... 111
Séance 133: projets d'écriture: les émotions . . .... . ......... •... .. .... 219
Séance66: l'accord de l'adjectif q ualificatif avec le nom ... .. ... . .... . . 112
Séa nce 134: projets d'écriture: le futur . . . .. .... . ....... • .... •• .. . . . ... 221
Séance67: révision 1 ................................................ 114
Séance 135 ; projets d'écrit\Jre: les ca\Jses ....... . ..... •• .... •• ......... 222
Séanée68: projeg d'éaiture : éérire un dialogue...... ................ 115
Séance 136: projets d'écriture: les conséqu ences . . .. •. • .... •. .. . . . ... 224
Séance69: le complément du nom (1) ................. . . . . . . ......... 116
Séance 70: le complément du nom (2) . .. . .... . .... . .. .... • .. . . .. . .... 118 Annexes ....... . ... .. ............. . ... . .......... . ......... . ... . ..... 227

©2l.a11l1i1~~ ie des écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : dans un texte, reconnaître la phrase grâce à sa majuscule, son point
et son sens.
Vocabulaire nouveau : phrase, ligne, point, majuscule, sens, définir.

Préparaüon o Carto ns-mots po ur o rdonner la phrase suivante : 1Les élèves 11 jouent 11 à chat 1
matérielle dans la cour. l
1

o Extrait de « Boucle d'or» : le texte est écrit sans majuscules ni points sur une
feuille format A4 pour deux enfants et su r une feuille formatA3 (o u plus grand)
que l'on affichera au tableau (à mo ins d'y reco pier le texte).
o un jour pendant que la famille était en promenade une petite fille arriva près de
la maison elle avait des cheveux si bouclés et si dorés qu'on l'appelait Boucle d'Or
elle cueillait des jonquilles et s'était aventurée un peu loin dans le bois elle frappa à
la porte mais ne reçut aucune réponse elle jeta un rapide coup d'œil par la fenêtre
mais ne vit personne alors elle ouvrit la porte qui n'était pas fermée à clé et elle
entra dans la maison
D'après « Boucle d'Or et les trois ours », Mille ans de contes, Milan , 1991.

~tapes Démarches
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons définir ce qu'est une phrase. Définir, c'est donner le sens de quelque
chose, l'expliquer. À la fin de la leçon, vous saurez définir ce qu'est une phriase, c'est-à-dire que
vous saurez expliquer comment reconnaître une phrase.»

Présentation o Ouvrir le tableau et faire lire par un élève les cartons-mots dans l'ordre suivant:
1à chat I ljouent 11 dans la cour. 11Les élèves 1
o « Pouvez-vous comprendre ce qui est écrit? Non, bien sûr, cette suite de mots n'a aucun sens .. .
Essayons de remettre ces mots en ordre pour comprendre quelque chose. Par quel carton-
mot devons-nous commencer? (Attendre à chaque fois les réponses des élèves et valider la
proposition.)
I
Nous devons commencer la phrase par Les élèves ~
Pourquoi ? Parce qu11 y a la majuscule qui indique le début de la phrase.
Quel carton-mot viendra ensuite? Le carton-motljouent ~ car c'est le mot qui nous dit ce que font
les él!èves, c'est le verbe.
1Les élèves 1 !jouent 1. Quel sera le carton-mot suivant? Le carton-mot suivant sera I à chat 1:
1Les élèves 1 !jouent I à quoi? 1Les élèves I ljouent 1 1à chat~
1
Il nous reste un dernier carton-mot: Les élèves ljouentI Il~à_c_h_a~tIoù? 1Les élèves I ljouent 1
1à chat Il dans la cour. l Ce dernier carton-mot doit être placé à la fin de la phrase car il y a un point. »
o « Nous avons donc reconstitué la phrase : Les élèves jouent à chat dans la cour.
Nous n'avons changé aucun mot. Nous les avons juste remis en ordre pour qu'ils forment une
phrase cohérente, une phrase qui a du sens, qui veut vraiment dire quelque chose, dans un
français correct.
Est-ce la seule phrase correcte que nous puissions reconstituer avec ces mots ? Une autre phrase
correcte est possible : Dans la cour les élèves jouent à chat.
Nous pouvons donc parfois avoir plusieurs phrases correctes en changeant un peu l'ordre des
mots. »
o « Une phrase est donc une suite de mots qui a un sens. Si cette suite de mots n'a pas de sens, alors
ce n'est pas une phrase, c'est juste une suite de mots qui ne veut rien dire.
Si je dis jouent les élèves à chat, cela n'a pas de sens, cela ne veut rien dire.
En re,vanche, si je mets les mots dans le bon ordre en disant Les élèves jouent à chat, cela a un sens.
J'ai dit une phrase. »

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojeGMO~imste11C!l,ites


o « Vous avez également appris en CE1 qu'une phrase doit commencer par une lettre majuscule
et se terminer par un point. Ce peut être un point"normal'; un point d'interrogation, un point
d'exclamation ou même des points de suspension (au fur et à mesure que l'on énonce les points,
les écrire au tableau en traçant en couleurs le point de chacun d'entre eux).
Ce point est indispensable. li est très important de ne pas oublier la majuscule et le point, car ce
sont ,eux qui nous aident à repérer une phrase dans un texte et à la comprendre. S'il n'y avait ni
point, ni majuscule, nous serions perdus! Nous ne saurions pas où commence la phrase, où elle
s'arrête, où commence la phrase suivante ... »
o « Justement, j'ai préparé un petit texte qui contient plusieurs phrases, maiis j'ai volontairement
enlevé la majuscule et le point de chaque phrase. C'est à vous de les retrouver.
Vous allez travailler en binôme, c'est-à-dire deux par deux (voir les conditions du travail en équipe
dans l'annexe 1). Chaque binôme recevra un exemplaire du texte; vous devrez vous mettre
d'accord avec votre camarade pour retrouver les phrases, puis placer les majuscules et les points
au bon endroit.
À chaque fois que vous aurez identifié, c'est-à-dire retrouvé, une phrase, vous tracerez la
majuscule au début de la phrase en repassant sur la lettre minuscule, puis vous écrirez le point
à la fin, juste après le dernier mot de la phrase que vous aurez retrouvée. Vous ferez cela pour
chaque phrase que vous aurez identifiée, jusqu'à la fin du texte. Vous utiliserez un crayon à papier
et une gomme. »
o Proposer à un élève de reformuler la consigne; demander à un autre élève d'expliquer
la démarche de travail en binôme (travail deux par deux, échange de propositions et
argumentation, voix chuchotée).
o Distri buer le texte.
Passer dans chaque groupe pour vérifier la bonne compréhension de la consigne, la faire
reformuler si nécessaire.
Inciter les élèves à relire les phrases qu'ils ont identifiées pour en vérifier la compréhension.
o Quand les groupes ont terminé, faire une synthèse collective sur le texte affiché en grand au
tableau.
Interroger un binôme différent pour chaque phrase en faisant argumenter les élèves sur leur
choix:« Je mets un point après ce mot, parce que la phrase se termine là, je comprends bien ce
que cela veut dire, c'est correct en français; la phrase suivante aussi veut dire quelque chose si je
l'arrête après tel mot .. . »
Faire compter le nombre de phrases identifiées.
o Ligne et phrase: expliciter brièvement la différence entre ligne et phrase en faisant compter le
nomb re de lignes du texte et en expliquant qu'une phrase ne commence pas forcément au début
d'une ligne et ne se termine pas forcément non plus à la fin d'une ligne.

Objectivation o « Nous venons donc de voir que pour écrire une phrase, il faut réunir plusiieurs critères. Essayez
deux par deux de définir ce qu'est une phrase sans rien oublier. »
o Proposer ensuite à trois binômes d'énoncer chacun un critère: sens, majuscule et point.
« N'oublions pas que dans toutes les phrases que nous écrirons, il faudra que nous respections ces
trois ,critères, sinon nous n'aurons pas écrit une phrase ! »

Pratique o Manuel, page 8, exercices 1 et 2.


guidée

Pratique o Manuel, page 8, exercices 3, 4 et 5.


autonome

©4La11l1i,~wii&tds2s écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon: savoir nommer les signes de ponctuation(. ! ? ...) et déterminer
leurs fonctions propres.
Vocabulaire nouveau : signes de ponctuation, point, point d'exclamation, point
d'interrogation, points de suspension.
Préparati.on o Écrire a u t ableau :
matérielle o Adèle va à son cours de danse.
o Tout L'a utomne, les feuilles des arbres tombent sur le sol. Petit à petit, un
manteau brun et ocre apparaît au pied des arbres.
o Les autres phrases sero nt à écrire au t ableau au fur et à mesure du déro ulé de la
leço n.

!Êtapes Démarches
Langage o Couper les mots suivants en syllabes (les compter, les nommer) : agriculture, hangar, aérodrome,
oral consultation, désagréablement, rapidité, bruissement, scientifique, technologie.

Révisions o Les élèves rappellent les trois critères constitutifs de la phrase : sens, majuscule et point.

Mise en projet o « AuJourd'huî, nous allons apprendre à reconnaître et à nommer les signes de ponctuation.
Vous en connaissez déjà plusieurs, car nous utilisons les signes de ponctuation tous les jours en
écrivant ou en lisant des phrases. Nous allons nommer ces signes de ponctuation et expliquer
leur rôle dans une phrase orale ou écrite. À la fin de cette leçon, vous saurez nommer tous les
signes de ponctuation de fin de phrase, vous saurez à quoi ils servent et vo us saurez ajuster votre
voix en les lisant.»

Présentation o « Vol!ls savez déjà que chaque phrase, à l'écrit, doit se terminer par un point.
Il existe quatre sortes de points pour terminer la phrase : le point "normal" (le tracer au tableau),
le point d'exclamation (le tracer également en commençant par le point, puis le trait vertical),
le point d'interrogation (le tracer en commençant pa r le point, puis le "crochet") . Nous pouvons
également utiliser les points de suspension (les tracer au tableau en exagérant la syllabation du
mot sus-pen-sion de sorte qu'à chaque syllabe prononcée correspond l'écriture d'un point au
tableau) .
Nous allons maintenant nommer à nouveau tous ces points et essayer de comprendre à quoi ils
servent.»
o « Le point (le point "normal") sert à arrêter la phrase, à la terminer normalement. Quand nous
voyons un point"normal" à la fin d'une phrase, nous baissons la voix, c'est-à-dire que notre voix
devient un peu plus grave pour montrer que c'est la fin de la phrase; nous faisons alors une
grande pause, un arrêt, avant de lire la phrase suivante.
Lisons la première phrase écrite au tableau en baissant la voix pour bien montrer que la phrase
est terminée : Adèle va à son cours de danse. Si nous la lisons sans baisser la voix, celui qui nous
écoute ne sait pas que la phrase est terminée. (Faire lire les élèves sans respecter l'intonation de
fin de phrase.)
Lorsque deux phrases se suivent, le point nous permet de ne pas enchaîner les deux phrases, de
ne pas les faire suivre rapidement.»
Lire une première fois les phrases suivantes en marquant les points par un arrêt exagéré, puis
effacer tous les points et lire les phrases de façon ininterrompue en exagérant la juxtaposition des
deux phrases : Tout l'automne, les feuilles des arbres tombent sur le sol. Petit à petit, un manteau brun
et ocre apparaÎt au pied des arbres.
o « Le point d'exclamation sert à arrêter la phrase en s'exclamant, en montra nt une émotion ou
un sentiment (la colère, la joie, la surprise), souvent en parlant plus fort. Quand nous lisons une
phrase qui se termine par un point d'exclamation, nous devons montrer une émotion avec notre
voix, ne pas lire la phrase comme s'il y avait un point"normal". »
Écrire au tableau la phrase suivante et la lire en s'exclamant : Que ton dessin est joli!

© La librairie des écoles, reproduction et vidéopiajectief.lt,tik110:e11C!l,ites


« Dans cette phrase, l'intonation de ma voix montre que j'apprécie vraiment le joli dessin.
Essayons de lire cette phrase sans s'exclamer ... Si nous ne nous exclamons pas, nous ne montrons
pas que c'est joli!»
Écrire les phrases suivantes au tableau, puis les lire avec et sans intonation :
Que ce tableau est laid!
Aïe! Je viens de me frapper le doigt avec ce marteau!
o « Le point d'interrogation sert à arrêter une phrase qui pose une question. Toutes les phrases qui
posent des questions, c'est-à-dire les phrases interrogatives, doivent se ter miner par un point
d'interrogation.
Poser une question, c'est in-ter-ro-ger. Si j"lnterroge un enfant, cela signifie que je lui pose une
question. Lorsqu'un policier pose des questions à un malfaiteur, un bandit, on dit qu'il réalise un
interrogatoire. En français, quand nous posons une question, nous changeons notre manière de
parler à la fin de la phrase, nous montons la voix à la fin, c'est-à-dire que notre voix devient un
peu plus aigüe. Cette voix qui monte nous sert à repérer une question à l'oral.
Lisons les phrases suivantes (les écrire au tableau) en montant bien la voix à la fin de la phrase
pour montrer qu'il s'agit d'une question. »
À quelle heure partons-nous ?
Connaissez-vous son prénom ?
Aimes-tu l'école?
o « Les points de suspension sont trois points tracés les uns à la suite des autres. lis servent aussi à
termi ner une phrase mais nous indiquent que nous laissons quelque chose en suspens, que nous
laissons imaginer la suite.
Quand nous lisons une phrase qui se termine par des points de suspension, notre voix ne baisse
pas totalement et nous marquons une pause assez longue, comme si nous réfléchissions.
Lisons la phrase suivante (l'écrire au tableau) en essayant d'indiquer que nous laissons imaginer
la su Ïlte : // marchait vite mais il sentait qu'on l'observait ... Nous ne savons pas qui l'observe, nous
essayons juste d'imaginer ce qui pourrait se passer; il y a du suspense .. . »
Même démarche avec la phrase suivante : // quitta rapidement le hangar, car l'explosion allait se
produire dans quelques minutes...
Objectivation o « Nous venons donc de réviser les quatre signes de ponctuation qui arrêtent une phrase, qui la
termi nent. Quels sont donc ces signes de ponctuation?»
Les élèves les nomment et, à chaque signe de ponctuation nommé, ils dessinent sur l'ardoise
le signe en question, ils expliquent quand et pourquoi chacun est utilisé, puis ils donnent de
nomb reux exemples.

Pratique o Man11.Jel, page 9, exercices 1 et 2.


guidée Pour l'exercice 1, expliquer que nous pouvons construire plusieurs phrases différentes avec la
même première partie.
Pour l'exercice 2, montrer que le rôle du point est très important et qu'il peut modifier
l'interprétation que nous faisons de la phrase.

Pratique o Man11.Jel, page 9, exercices 3, 4 et 5.


autonome

©6La11l1i,~wi!Ml<iMoétoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon: savoir nommer les signes de ponctuation à l' inté rieur d'une phrase
(, ; :) et déterminer leurs fonctions propres.
Vocabulaire nouveau : signes de ponctuation, virgule, point-virgule, deux points.
Préparation o Écrire a u tableau ( o u sur des affiches) les phrases suivantes :
matérielle o Pour la virgule :
Avec mes parents, nous sommes allés au cinéma samedi soir.
Papa avait acheté des bananes, des oranges, des pommes, des mandarines, du
raisin, des poires et des noix pour la salade de fruits.
o Po ur le po int-virgule :
Papa épluchait les fruits ; je l'aidais en les coupant en quartier.
o Pour les deux po ints :
Papi ne pouvait pas lire le journal : il avait oublié ses lunettes !
Papi se lève et s'écrie : « Oh, j'ai oublié mes lunettes ! »

Étapes Démarches

Langage 0 Utilisation à l'oral de temps du passé (passé composé, imparfait), puis du futur, sans pour autant
oral explidter le temps de la conjugaison utilisée.
« Inventez une phrase qui commence par: ce matin, la semaine dernière, quand j'étais petit, demain
matin, la semaine prochaine, quand je serai grand .. . »

Révisions o l..'.ordre alphabétique: sorbet, savon, studio, sorcière, sortilège.


o Demander dans quelle partie du dictionnaire (début, milieu, fin) nous pouvons trouver ces
mots.
o Faire ranger ces mots en ordre alphabétique sur l'ardoise en justifiant les réponses.

Mise en projet o « Nous avons déjà appris les quatre signes de ponctuation qui se placent à la fin d'une phrase
pour en indiquer la fin.
Aujourd'hui, nous allons apprendre les signes de ponctuation que nous pouvons trouver à
l'intérieur d'une phrase. Vous en connaissez déjà plusieurs, car nous utilisons les signes de
ponctuation tous les jours en écrivant ou en lisant des phrases. Nous allons nommer ces signes
de ponctuation et expliquer leur rôle dans une phrase orale ou écrite. À la fin de cette leçon, vous
saurez nommer tous les signes de ponctuation de la phrase, vous saurez à quoi ils servent et,
quand c'est nécessaire, vous saurez ajuster votre voix en les lisant.»
o « Quels sont les signes de ponctuation qui arrêtent une phrase?»
Les élèves les nomment et, à chaque signe de ponctuation nommé, ils dessinent sur l'ardoise
le signe en question, ils expliquent quand et pourquoi chacun est utilisé, puis ils donnent de
nombreux exemples.

Présentation o « Il existe également des signes de ponctuation qui s'écrivent à l'intérieur d'une phrase, mais qui
ne l'arrêtent pas : la virgule, le point-virgule, les deux points. »
o « La virgule (la tracer au tableau) nous sert à marquer une petite pause, un court arrêt, à l'intérieur
de la phrase.
Lisons l'exemple suivant: Avec mes parents, nous sommes allés au cinéma samedi soir.
o Ici, la virgule sert à séparer deux groupes de mots: Avec mes parents est légèrement séparé de
nous sommes allés.. . Cela nous permet de lire la phrase avec une petite pause pour mieux la
comprendre.
Quand nous voyons une virgule dans une phrase, nous montons un peu la voix, nous faisons
une petite pause, puis nous continuons à lire la suite de la phrase. »
Lire la phrase sans la virgule (contre-exemple), puis demander à quelques élèves de la relire en
marquant la virgule et sans marquer la virgule. Pour maintenir l'attention, diviser la classe en

© La librairie des écoles, reproduction et vidéopiajectief.lt,tii~e11C!l,ites


deux groupes, chaque groupe lisant la phrase à voix haute de façon« chorale» : un groupe lira
en marquant la virgule, tandis que l'autre groupe lira sans la marquer.
o « La virgule nous sert aussi à séparer les différents éléments d'une énumération. Une
énumération est une suite de plusieurs choses.
Lisons la phrase suivante : Papa avait acheté des bananes, des oranges, des pommes, des
mandarines, du raisin, des poires et des noix pour la salade de fruits.
À q uoi servent les virgules dans cet exemple? Elles servent à séparer les éléments d'une
énumération. Énumérer, c'est faire la liste de plusieurs choses, ici de plusieurs fruits. La virgule
sert donc à séparer les différents éléments d'une énumération, d'une liste de choses.
Imaginez que nous lisions cette phrase d'une traite, sans pause, sans virgule : nous serions vite
essoufflés à la fin de la phrase et la compréhension de la phrase serait beaucoup plus difficile!»
Lire la phrase d'une traite en théâtralisant, puis demander à des élèves de lire à voix haute en
mairquant les virgules et sans les marquer : « Essayons de lire cet exemple sans les virgules (la
première moitié de la classe lit à voix haute, l'autre moitié écoute); essayons maintenant de lire
cette phrase en respectant les virgules (la deuxième moitié de la classe lit, l'autre écoute). Quelle
lecture permet de mieux comprendre la phrase? Quelle lecture permet de mieux respirer?»
o « Le point-virgule (le tracer au tableau en joignant le geste à la parole : faire le point puis tracer la
virgule) n'arrête pas la phrase, mais permet de faire une pause un peu plus longue que la virgule.
Lisons la phrase suivante : Papa épluchait les fruits; je l'aidais en les coupant en quartier.
Il s'agit toujours d'une seule phrase, mais séparée en deux petites parties. »
o « Les deux points (les tracer au tableau en réalisant un point par mot :"deux-points") sont un
signe de ponctuation qui permet de donner une explication.
o Lisons la phrase suivante : Papi ne pouvait pas lire le journal : il avait oublié ses lunettes!
À q uoi servent les deux points ici? Ils servent à donner une explication. C'est parce qu'il avait
oub lié ses lunettes que Papi ne pouvait pas lire le journal. l.'.explication se trouve après les deux
poi nts. Nous pourrions remplacer les deux points par le mot car ou par le mot parce que(relire
la phrase en remplaçant à l'oral les deux points par ces mots).
o Les deux points servent aussi à annoncer que quelqu'un parle.
Lisons la phrase suivante : Papi se lève et s'écrie: "Oh,j'ai oublié mes lunettes!"
À q uoi servent les deux points ici? Ils annoncent que quelqu'un va parler; après les deux
poi nts, est écrit ce que dit la personne qui parle. »

Objectivation o « Nous venons donc de voir qu'il existe plusieurs signes de ponctuation à l 'intérieur d'une phrase :
la virgule, le point-virgule, les deux points. Nous avons appris que chaque signe de ponctuation a
un rôle différent à jouer dans la phrase.
En binôme, redites à votre camarade ce que vous savez des différents signes de ponctuation en
vous aidant de l'encadré Je retiens à la page 10 de votre manuel.»

Pratique o Manuel, page 10, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Pratique o Manuel, page 10, exercices 4 et S.
autonome

©sLa11l1i1~~iM<iMoétoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon: associer les différents graphèmes é, er, ed, ez au p honème [e].
Préparation o Afficher au t ableau une pre mière série d e carto ns-mo ts :
matérielle 1traversée 11 quatre 11 La 1 1a duré 11 bateau 1 1 en heures. l
lpain 1 1garde I Œ:] l les 11 chevaux. 11~ 1dur 1 ~
o En pré pare r une deuxiè me série, mais ne pas l'affiche r:
ldébut 11graine 11 ca fé 11lièvre 11machine 11 oreille 11neige 11 écorce 11Grèce 11 éléphant ~
Étapes Démarches
Langage o Mettre dans l'ordre la première série de cartons-mots affichés au tableau, p uis lire les phrases
oral obten ues à son voisin.

Révisions o Couper les mots suivants en syllabes sur l'ardoise : bouteille, tourniquet, tarte, lecture, trousse,
histoire, courgette, culture, framboise, casquette.
o Indiq uer la nature de chaque mot souligné :
Après une ;ournée à la mer, les enfants fatigués s'endorment dans la voiture.
Présentation o Écrire au tableau le passage suivant et le lire à voix haute :
Vous devinez ce qui s'était passé. Le brochet avait été pris par un pêcheur, porté au marché et vendu à
une cuisinière. D'a près Hans Christian Andersen,« Lïntré pide solda t de plomb », Contes.
o Classer les mots en deux colonnes au tableau :
son [el son [[l

Remarquer que l'accent grave et l'accent circonflexe permettent d'écrire le même son (le son [[ l),
alors que l'accent aigu permet d'écrire le son [el.
Relire chaque mot en exagérant la prononciation et entourer le costume (expliquer que le costume
correspond aux lettres qui ne s'entendent pas mais qui« habillent » celles q u i sont entendues).
o Expliquer que cette séance-ci est consacrée au son [e].
o « Po ur obtenir le son [el, nous mettons un accent aigu sur le e (écrire au tableau) : l'été, l'Algéri~
l'école, il est gelé.
Que veut dire le mot"aigu"? "Aigu" signifie que quelque chose monte, devient de plus en plus
haut. C'est pour cela qu'il s'écrit ainsi : _.:::,
e
Lorsque je regarde l'accent aigu, je vois qu'il monte (en associant le geste).
o Nous obtenons aussi le son [el avec d'autres costumes (écrire au tableau) : ed comme dans pied,
ez comme dans nez et er comme dans parler.»
o Lire la liste suivante, demander aux élèves de lever la main quand un mot contient le son [el: la colère,
le géant, adorer, le cahier, chez, un frère, le lait,janvier, la règle, le pied. Montrer les mots écrits sur les
cartons-mots préparés : début, graine, café, lièvre, machine, oreille, neige, écorce, Grèce, éléphant.
Les é lèves lèvent la main quand ils reconnaissent le son [e].
Lire pour vérifier.
Un exercice avec des illustrations peut être proposé (le mot n'est pas prononcé par l'enseignant).

Pratique o Manuel, page 11, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Réaliser un affichage spécifique pour la classe qui reprendra ces relations graphies-phonies en
verbalisant chacune :
[el ➔ é, er, ed, ez ➔ pré, danser, pied, nez
o À partir du schéma, chaque élève explique à son camarade ce qu'il a appris.
o Lire collectivement la règle.

Pratique o Manuel, page 11, exercices 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojete r·ia~eae10:e11C!l,ites


Objectif de la leçon: classer des mots dans l'ordre alphabétique.
Lexique: chahuter.
Préparati.on o Préparer l'annexe 2 sous la forme d'une affiche.
matérielle o Préparer des cartons-mots :
o I chuchoter 11 chercher 1 ~Ic-h-ro_n_o_
m_é_tr,-er~I I chahuter 11 choisir 1
o I casier J I centimètre 11 ciseau J I classeur 11 compas 11 crayon 1

Étapes Démarches
Langage o Transformer des phrases affirmatives en phrases négatives sur le modèle: J.:élève écrit sur son
oral ardoise. ➔ Non, l'élève n'écrit pas sur son ardoise.
o Anticipation du repérage du verbe conjugué dans une phrase. Dire les phrases suivantes et poser
les questions :
o Les élèves écoutent la leçon d'histoire. Que font les élèves ? Ils écoutent.
o Luciejoue avec ses amies dans la cour. Que fait Lucie ? Elle joue.
o Le maître écrit la date au tableau. Que fait le maître? Il écrit.
o Les écoliers attendent l'arrivée du car. Que font les écoliers? Ils attendent.
o Lucas et Maël travaillent leur exposé. Que font Lucas et Maël ? Ils travaillent.
Révisions o Dictée de mots sur l'ardoise : un vélo, un pétale, la vérité, le nez, chanter, un pied, l'été, le pré, une
école, le métro.
Vérifiication collective en demandant aux élèves d'épeler chaque mot.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons revoir comment classer des mots dans l'ordre alphabétique. Les classer
signifie les ranger dans l'ordre de l'alphabet. À la fin de la leçon, vous saurez ranger des mots dans
l'ordre alphabétique. Cela vous aidera plus tard à utiliser votre dictionnaire.»
o Afficlher au tableau l'annexe 2.
« Nous allons d'abord nous rappeler l'ordre alphabétique et aider notre ami (montrer l'affiche) à
le reconstituer. Sa rentrée commence mal, car son crayon a coulé et de grosses taches d'encre ont
effac•é son alphabet. Aidons-le à le retrouver. »
Les élèves récitent oralement les lettres de l'alphabet. Au fur et à mesure, l'alphabet« taché» est
complété. li pourra servir de référent aux élèves pour la pratique guidée et les exercices.

Présentation o « Voici des mots classés suivant l'ordre alphabétique (les écrire verticalement au préalable au
tableau) :
agenda
carnet
livre
manuel
pochette
répertoire
Pourquoi sont-ils classés dans l'ordre alphabétique?
Je regarde la première lettre de chaque mot. Je l'entoure et je la réécris sous le mot: a-c-1-m-p-r
Pour vérifier si ces lettres sont bien classées dans l'ordre alphabétique, je récite mon alphabet.
(Réciter l'alphabet et montrer les lettres a-c-1-m-p-r lorsqu'elles sont prononcées.)
Comme ces lettres de chaque mot sont classées dans l'ordre alphabétique, alors ces mots sont
aussi classés selon l'ordre alphabétique.
Si vous avez du mal à vous rappeler l'ordre des lettres de l'alphabet, vous pouvez vous aider de
l'alphabet affiché.
Pour classer des mots dans l'ordre alphabétique, je regarde la première lettre de chaque mot. »
0 « Regardons un autre exemple (écrire les mots au tableau) : règle, équerre, brosse, gomme, aimant,
pinceau.
Ici, les mots ne sont pas classés dans l'ordre alphabétique.

©,Lanl,ibiairieirH1~aé€! "les, reproduction et vidéoprojection interdites


Pour classer ces mots dans l'ordre alphabétique, je regarde la première lettre de chaque mot. Je
l'entoure et je la réécris sous le mot : r-é-b-g-a-p
Pour vérifier si ces lettres sont bien classées dans l'ordre alphabétique, je récite mon alphabet.
(Réciter l'alphabet et montrer les lettres r-é-b-g-a-p lorsqu'elles sont prononcées.)
Ces mots ne sont pas rangés dans l'ordre alphabétique, car les premières lettres de ces mots ne
sont pas classées entre elles selon l'ordre de l'alphabet. »
o « Regardons un autre exemple où, cette fois-ci, la première lettre est la même. (Afficher les cartons-
mots un à un à l'horizontal et dans l'ordre alphabétique.) Ces mots sont rangés dans l'ordre
alphabétique : 1casier 11 centimètre 11 ciseau 11 classeur 11 compas 1 1crayon J

Comment ai-je réussi à ranger ces mots dans l'ordre alphabétique puisque la lettre de chaque
mot est la même? (Lire les mots en montrant la lettre c) .
Regairdons (afficher les mots à la verticale les uns au-dessous des autres) :
casier !
centimètre 1
ciseau I
classeur 1
compas !
crayon 1
Lorsque la première lettre est la même, c'est la deuxième lettre que je regarde. Elle va m'aider à
classer le mot (relire les mots et entourer la deuxième lettre en les énonça nt : a-e-i-1-o-r).
Quand les mots commencent par la même lettre, c'est la deuxième lettre qui donne l'ordre
alphabétique,»
o « Et si la deuxième lettre est la même dans tous les mots? Quelle lettre dois-je alors regarder?
Bien sûr, si la deuxième lettre est la même, je regarde la troisième lettre. »
o « Classons ensemble des mots dans l'ordre alphabétique. »
o Distribuer à cin élèves des cartons-mots :
J chuchoter J chercher Ichronométrer J ,~ I
c-ha_h_u-te~r J choisir J

Ces élèves se placent debout en ligne devant le groupe classe.


Les élèves assis proposent à tour de rôle un classement alphabétique de ces noms en justifiant
leu rs propositions.
o Proposer d'autres mots écrits au tableau : ranger, ramasser, rayer, rappeler, rassembler.
Chaque élève les écrit sur son ardoise dans l'ordre alphabétique. Puis une vérification collective
est faite au tableau.

Pratique o Manuel, page 12, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o « Que dois-je faire pour classer des mots dans l'ordre alphabétique?»
Dem.ander aux élèves d'expliquer ce qu'ils ont compris et retenu de la leçon en s'appuyant sur les
mots illustrés de la page 12 (description par binôme ou directement à l'enseignant).

Pratique o Manuel, page 12, exercices 4, 5 et 6.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéo~ejŒ1>1EJ~~ei..~él~te11d,i1les


Objectif de la leçon : chercher un mot dans le dictionnaire en utilisant les mots repères.
Préparati.on o Pré parer des carto ns-mots :
matérielle o I Réveil 11 Rêverie 1
o I REVENANT! 1REVÊTIR 11 RÉUNIR 11 RÉVÉLER 1( écrits e n lettres capitales)
o Prévoir un d ictio nnaire po ur deux é lèves.

Étapes Démarches

Langage o Inventer une phrase qui commence par la semaine dernière, quand j'étais petit, demain matin, la
oral semaine prochaine, quand je serai grand.
Utilisation à l'oral des temps du futur et du passé, sans pour autant expliciter le temps de la
conjugaison utilisé.
o Transformer des phrases affirmatives en phrases négatives sur le modèle : Nous prenons le car pour
nous rendre à l'école. ➔ Non, nous ne prenons pas le car pour nous rendre à l'école. Anticipation du
repé r,age du verbe conjugué dans une phrase. Dire les phrases suivantes et demander aux élèves
de chercher la question à poser puis de la formuler :
o La biche et son faon gambadent dans la forêt. Que font la biche et son faon ? Ils gambadent.
o Le chien aboie après un lièvre.
o J:écureui/ grimpe dans l'arbre le plus haut.
o Les moineaux s'envolent à cause du coup de feu.
Révisions o Écrire les phrases suivantes au tableau et demander aux élèves d'ajouter la bonne ponctuation
(. ! ? . . .). Puis, lecture à voix haute par des élèves en mettant l'intonation :
o Comme j'ai eu peur...
o On essaiera d'être là, mais...
o Où es-tu ...
o Nous sommes à l'école ...
o Dictée de mots sur l'ardoise : une étoile, le désert, réciter, un légume, le métal, l'opéra, écrire, la
météo.
Vérifk ation collective en demandant aux élèves d'épeler chaque mot.
o Réciter collectivement l'alphabet, puis alterner lettre par lettre entre les élèves et l'enseignant.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre comment chercher un mot dans le d ictionnaire.
Pour cela, je vais vous raconter l'histoire de deux mots qui se sont perdus en chemin et qui
cherchent désespérément la page où ils étaient écrits. Écoutez bien .. . »

Présentation o « C'est l'histoire de deux mots, madame Rêverie et son com pagnon Réveil . Un jour, tous deux
décidèrent de s'échapper de leur page de dictionnaire pour se promener dans le pays imaginaire
des mots. Malheureusement, à la tombée de la nuit, ils s'étaient égarés. Impossible pour eux de
retrouver la page du dictionnaire sur laquelle ils étaient auparavant écrits..
- Mais comment allons-nous faire? s'inquiéta madame Rêverie.
- Ne paniquez pas, lui répondit monsieur Réveil bien réveillé d'ailleurs. Nous allons nous
renseigner auprès de nos amis les mots repères.
- Les mots repères? Mais qui sont-ils? demanda madame Rêverie.
- Eh bien, ce sont des mots écrits en haut de chaque page du dictionnaire. Les mots repères
permettent de se re-pé-rer (syllaber le mot afin de mettre en évidence l'appellation "mots
repères"). Comme nous commençons tous les deux par la lettre R, nous allons tout d'abord
nous diriger vers les pages de cette lettre et nous demanderons ensuite aux mots repères de
nous indiquer la route.
Ainsi, nos deux amis arrivèrent à la lettre R et demandèrent alors à rencontrer les mots repères.
Alertés, tous les mots repères commençant par la lettre R descendi rent d u haut de leur page pour
les écouter (prendre un dictionnaire et présenter les mots repères, de loin).
- Bonsoir, les mots repères, chuchota monsieur Réveil. Désolés de vous réveiller, mais pourriez-
vo us nous aider à retrouver notre page de dictionnaire?

©,Lanl,ibiair!@~i2(t)Oles, reproduction et vidéoprojection interdites


l.'.un des mots repères lui répondit alors :
- C'est simple. li faut vous aider de l'ordre alphabétique. Comme vous commencez tous les deux
par la lettre R, regardez votre deuxième lettre. C'est le f. Dirigez-vous vers les mots repères
co-mmençant par RE. Regardez ensuite votre troisième lettre. C'est le V. Dirigez-vous alors vers
les pages dont les mots repères commencent par REV. Continuez ainsi votre chemin et vous
ret rouverez certainement votre page!
Après les avoir remerciés, madame Rêverie et son compagnon Réveil se remirent en route et
suivi rent les précieux conseils donnés par les mots repères.
Soud ain, monsieur Réveil, les yeux bien ouverts, aperçut la page dont les mots repères étaient
RtUNIR et RtVtLER. (Écrire au tableau ces deux mots et laisser un espace entre eux afin d'écrire le
mot RtVEIL; si besoin, épeler ou souligner les parties communes de ces deux mots.)
- Hourra ! cria-t-il. Regardez, j'ai retrouvé ma page ! Et vous, vous devez sûrement être sur la page
suivante entre les mots repères REVENANT et REVtTIR.
(Écrire au tableau ces deux mots et laisser un espace entre eux afin d'écrire le mot RtVERIE. Si
besoin, épeler ou souligner les parties communes de ces deux mots.)
Ainsi nos deux amis reprirent leur place dans leur page de dictionnaire et jurèrent de ne plus
jamais s'échapper!»

Pratique o Faire reformuler l'histoire par les élèves en leur posant les questions suiva ntes :
guidée o « Quels mots étaient perdus?» Rêverie et réveil.
o « Qui les a aidés?» Les mots repères.
o « À quoi servent ces mots repères?» À se repérer en utilisant l'ordre alplhabétique.
o « Où se trouvent ces mots repères ? » Ils se trouvent en haut des pages du dictionnaire.
Dem ander aux élèves d'ouvrir le dictionnaire pour situer ces mots repèr-es en haut des pages.
o « Vérifions ensemble au tableau si les deux mots égarés ont bien retrouvé leur page de
dictionnaire. »
Adapter l'exemple à ceux du dictionnaire ou des dictionnaires utilisés par les élèves.
o « Monsieur Réveil a dit qu'il se trouvait entre les mots re ères I RtUNIR I etl RtVtLER ~ (Afficher
les deux cartons-mots au tableau, puis le carton-mot Réveil entre les deux.)
Que lui a dit le mot repère pour qu'il retrouve sa page?»
Les élèves reformulent les conseils donnés, c'est-à-dire s'aider de l'ordre alphabétique.
Entourer la lettre R puis Esur chaque carton-mot en utilisant des couleurs différentes.
Puiis entourer la lettre T; faire remarquer qu'elle est bien avant la lettre V dans l'alphabet, donc
le mot repère I RtUNIR I est bien avant le mot I Réveil 1.
Pou rsuivre avec les lettres V et E.
Pour les lettres I et L, faire remarquer que la lettre Lest bien après la lettre I dans l'alphabet, et
donc que le mot repère I RtVtLER I doit bien être après le mot I Réveil 1.
« Le mot I Réveil Ise situe bien entre les mots repères I RtUNIR I et I RtVtLER 1. »
o « À votre tour, maintenant. Prenez votre dictionnaire. Deux par deux, vous devez retrouver la
pla1ce du mot I Réveil 1. Cherchez d'abord la lettre R. Puis, aidez-vous des mots repères en haut
des pages du dictionnaire. »
Attention, il se peut que les mots repères ne soient pas les mêmes selon le dictionnaire.
S'assurer que chaque binôme a trouvé le mot! Réveil I dans le dictionnai re.
Noter au tableau les mots repères s'ils diffèrent de l'histoire et faire remarquer aux élèves qu'ils
peuvent varier en fonction des dictionnaires, certains dictionnaires n'ayant qu'un mot repère en
haut des pages.
o Faire la même vérification pour le mot l Rêverie I entre les mots repères I REVENANT! et l REVtTIR 1.
o Manuel, page 13, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o « Que dois-je faire pour chercher un mot dans le dictionnaire?»


À l'aide de l'encadré de la page 13, les élèves décrivent ce qu'ils ont retenu de la leçon.
Les élèves liront à voix haute ce que dit le personnage de la page 13.
Veiller à ce que, régulièrement, les élèves utilisent leur dictionnaire afin d'y rechercher des mots
en s'aidant des mots repères.

Pratique o Manuel, page 13, exercices 4, 5 et 6.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop~jeŒ1IÎ:Ccitai'tl>te11d,i1les


Objectif de la leçon : connaître le sens des abréviations et des autres symboles les plus
co urants utilisés dans le dictionnaire (renvoi, signes des mots synonymes et contraires).
Lexique: scribe, papyrus.
Préparation o Une « fa usse » lettre .
matérielle o De ux séries de t rois carto ns-mots qui po urro nt servir d 'affichage dans la classe :
o scribe 1 ~ 1 Dans l'antiquité égyptienne, les scribes étaient chargés 1
d'écrire pour les autres. !
o papyrus 1 ~ 1 Les anciens futiens écrivaient sur du paprrus, 1
une sorte de papier fabriqué avec une plan te portant ce nom. l

Étapes Démarches
Langage o Inventer une phrase qui commence par dans deux jours, l'été dernier, en l'an 2050, à ma naissance,
oral l'année dernière.
Utilisation à l'oral des temps du futur et du passé, sans pour autant expliciter le temps de la
conjugaison utilisé.
o Transformer des phrases affirmatives en phrases négatives sur le modèle : Je prends du lait
chocolaté pour le petit déjeuner. ➔ Non,je ne prends jamais de lait chocolaté pour le petit déjeuner.
Anticipation du repérage du verbe conjugué dans une phrase. Dire les phrases suivantes et
demander aux élèves de chercher la question à poser et de la formuler :
o L'homme préhistorique peint dans les grottes. Que fait l'homme préhistorique? Il peint.
o Les tgyptiens sculptent des signes dans la pierre
o Les moines du château copient des manuscrits.
o Mon grand-père écrit avec une plume d'oie.
o La secrétaire lit sa messagerie sur son ordinateur.
Révisions o Écrire les phrases suivantes au tableau et demander aux élèves d'ajouter la bonne ponctuation
(. ! ? . .. ). Puis, lecture à voix haute par des élèves en mettant l'intonation :
o Qu,e lis-tu. .. o Tu écoutes bien les conseils ...
o Qu,e//e drôle d'aventure. .. o Vous irez devant, mais...
o Dictée de mots sur l'ardoise : un élan, un éléphant, le pied, une opération, une clé, un piéton,
célébrer, assez, le canapé, un tréma.
Vérifiication collective en demandant aux élèves d'épeler chaque mot.

Rappel et o Rappel des procédures de classement dans le dictionnaire en proposant LJ1ne liste de mots à
réactivation des classer dans l'ordre alphabétique : casserole, couvercle, cuillère, couteau.
connaissances Dem,ander dans quelle partie du dictionnaire (début, milieu, fin) nous poL!lvons trouver ces mots,
antérieures puis l es faire ranger en ordre alphabétique en justifiant les réponses.

Mise en projet O « Nous avons déjà vu ensemble comment chercher un mot dans le dictionnaire à l'aide de l'ordre
alphabétique et des mots repères situés en haut des pages du dictionnair,e. »
o « Quand est-ce que j'ai besoin du dictionnaire? (Hypothèses des élèves.) Quand je ne sais pas
comment s'écrit un mot, je peux le chercher dans le dictionnaire. li me donne son orthographe,
comment il s'écrit. (L'enseignant pourra écrire au tableau le mot orthographe en interrogeant
régul ièrement les élèves au cours des séances à venir sur ce mot : "Que sig nifie l'orthographe d'un
mot ? C'est la façon dont il s'écrit".)
Je peux aussi chercher le sens d'un mot que je ne comprends pas. Lorsque je cherche le "sens"
d'un mot, on dit que je recherche la "définition" du mot.
Aujou rd'hui, nous poursuivons notre découverte du dictionnaire : nous allons nous intéresser aux
autres indices, aux autres informations que donne le dictionnaire sur un mot.
À la fin de la leçon, vous saurez comprendre tous les indices, toutes les informations que peut
vous donner un dictionnaire. »

©,Lanl,ibiaifri@~i2(%10les, reproduction et vidéoprojection interdites


Présentation o « Ce matin, j'ai reçu une lettre de mon amie Carole qui est en voyage en Égypte. Voici ce qu'elle
m'écrit (déplier une "fausse" lettre devant les élèves) :
Coucou
Mon voyage en tgypte se passe très bien.
Hier, j'ai rencontré un scribe qui m'a offert un superbe papyrus.
Je te le montrerai à mon retour.
Gros bisous.
Carole.
P.-S. : Je te montrerai aussi les nombreuses photographies que j'ai pu prendre durant tout mon séjour.
Mon souci, c'est que cette lettre contient des mots que je ne comprends pas : le mot scribe et le
mot papyrus (les écrire au tableau en les disant), ainsi que deux étranges lettres P.-S. à la fin de la
lettre. Je vais donc les chercher dans le dictionnaire. »
o « Cherchons d'abord le mot scribe. Voyons ce que je me dis le dictionnaire .
o Au mot scribe, je lis (lire à voix haute en épelant les abréviations): scribe n.m. Dans l'antiquité
égyptienne, les scribes étaient chargés d'écrire pour les autres.
Dans un dictionnaire, le mot qïe je chjrche est toujours en gras. (Placer au tableau le premier
carton-mot sur lequel est écrit scribe en caractères gras.)
o Ensuite, je trouve deux lettres : n.m. (Placer le deuxième carton-mot.)
Ces lettres sont des abréviations. Il s'agit du début du mot que l'on a coupé pour gagner de la place.
Les abréviations du dictionnaire sont nombreuses. Vous connaissez déjà celles (les écrire au
tableau) du verbe (v.), de l'adjectif (adj.), du nom commun (n.). Pour le nom, il est précisé f. pour
le féminin et m. pour le masculin.
Ainsi, pour tous les mots, le dictionnaire me dit s'il s'agit d'un verbe (il est écrit sans être
conjugué), d'un nom (il est écrit au singulier et le dictionnaire précise s'i I est masculin ou
féminin), d'un adjectif qualificatif (il est écrit au masculin singulier) .
Ici, le mot scribe est un nom masculin.
o PoUJr finir, le dictionnaire me donne la définition (placer le dernier carton-mot au tableau) :
1 Dans l'antiquité égyptienne, les scribes étaient chargés d'écrire pour les autres 1
C'est ce que je cherchais!»
o « Cherchons maintenant le mot papyrus. Voyons ce que me dit le dictionnaire :papyrus n.m. Les
anciens tgyptiens écrivaient sur du papyrus, une sorte de papier fabriqué avec une plante portant ce nom.
o Je trouve le mot écrit en caractère gras (afficher à nouveau les cartons-mots au fur et à mesure
de la lecture).
o Je trouve également l'abréviation n.m. qui m'indique qu'il s'agit d'un nom masculin.
o Puiis, apparaît une phrase en italique : c'est une phrase exemple dans laquelle le mot que je
cherchais est placé afin de mieux comprendre la définition. l.'.exemple est toujours écrit en
itallique, c'est-à-dire avec une écriture penchée.
o En1fin, le dictionnaire me donne la définition du mot. C'est ce que je cherchais. »
o « Il reste deux étranges lettres que Carole a ajoutées à la fin de son courrier : P.-S. (les écrire au
tableau) . Que peuvent-elles bien vouloir dire? Cherchons-les ensemble dans le dictionnaire.
(Demander aux élèves de chercher ces lettres dans leur dictionnaire.)
o Voyons ce que nous pouvons voir dans le dictionnaire (écrire au tablea u à la suite de P.-S. ➔
post-scriptum) : une flèche, puis le mot post-scriptum. Cette flèche me "renvoie" au mot post-
scrïptum. Elle m'indique que la définition du mot que je cherche est ailleurs: si je veux savoir ce
que veut dire les lettres P.-S., je dois aller voir au mot post-scriptum. Alors, allons-y ...
o Au mot post-scriptum, je trouve comme information qu'il s'agit d'un nom commun. Je trouve
aussi une phrase exemple (Sa lettre comportait plusieurs post-scriptum), puis la définition : un
petit texte situé à la fin d'une lettre, après la signature.»
o « Il reste d'autres signes importants dans le dictionnaire.
o Par exemple, le signe =. Il signifie qu'un mot a presque le même sens qu'u n autre mot (demander
aux élèves de chercher ce signe dans le dictionnaire et noter quelques exemples au tableau).
o Par contre, si je trouve un signe égal barré, cela signifie que c'est un mot de sens contraire (le
dessiner au tableau, demander aux élèves de chercher ce signe dans le dictionnaire, puis de
rechercher les contraires de certains mots et noter quelques exemples au tableau) . »

Pratique o ManUJel, page 14, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop~j@Œ1IÎ:Ccitai~te11d,i1les


Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont compris et retenu à partir de l'encadré Je retiens page 1S.

Pratique o Man1Uel, page 15, exercices 5, 6 et 7.


autonome o Régu lièrement, suivant les mots de vocabulaire rencontrés en classe, ceux-ci serviront de support
pour travailler à nouveau ces notions en variant la consigne. Ces exercices pourront se faire dans
le cadre de courts moments en salle de classe, anticipés par l'enseignant et prévus au tableau.
Par exemple :
o Cherche le mot .. . et copie son abréviation.
o Cherche le mot .. . et rétablis les abréviations en mots complets.
o Cherche le mot .. . et indique sa nature (nom, adjectif ou verbe).
o Cherche le mot .. . et précise s'il s'agit d'un nom masculin ou féminin.
o Cherche le mot .. . et copie sa définition.
o Cherche le mot .. ., écris en vert les abréviations, en bleu la définition et au crayon à papier
l'exemple s'il y en a.
o Cherche le mot ... et écris les mots de sens contraire à ce mot.
o Cherche le mot .. . et écris un synonyme (un mot dont le sens est très proche) .

©,lanl,ibiaifri@~,2œioles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : associer les différents graphèmes è, ê, ë, e, ai, ei, ès, et au
pho nème [E].
Préparati.on o Pré pare r des carto ns-mots : 1un problème 11 une personne 11 une poésie 1 1 vous récitez 1
matérielle
1 treize 1 1l'hiver 1 1N oël 1 1 une chaise 1 1peindre 1 1un galet 1

Étapes Démarches

Langage o Lire les phrases suivantes et les classer (passé, présent, futur) :
oral o Mon arrière-grand-mère fit le tour du monde pendant trois ans.
o Nous nous déplacerons dans des engins aériens.
o Les troupeaux de mammouths remontèrent vers le Grand Nord dès le début de l'été.
o Nous cherchons des champignons dans la forêt de Fontainebleau.
o Vous ramasserez vos affaires avant de sortir en récréation.
o Repérer le verbe en posant la question« Que fait .. . ?».
Exemple : Que fait la sorcière Gertrude? La sorcière Gertrude jeta . .. Donc jeta est le verbe.

Révisions o Lire ce texte en respectant la ponctuation :


Elle lui demanda en plevrant;
- Que faut-il faire pour te sauver la vie?
- Oh! Ma mère, répondit le jeune prince, je voudrais que Peau d'Ane me fasse un gâteau.
La reine, étonnée de ce nom bizarre, demanda qui était Peau d'Ane.
D'après Ch arles Perrault, Peau d'Ane.

Nommer les signes de ponctuation rencontrés.


o Ajouter les signes de ponctuation à la fin des phrases :
o Crois-tu que mon colis sera livré demain
o Comme tu es belle
o Le train démarrera à 18 h 05 de Caen
o Il était une fois une bergère qui surveillait son troupeau de chèvres
o Qu.el temps est prévu pour demain
o Vite,j'ai besoin d'aide
Lire les phrases avec le ton.

Présentation o Reprendre la présentation de la leçon 4 avec un nouveau texte (présenté ci-dessous), puis classer
les mots en deux colonnes :

son [el son [E]

Rappeler que l'accent grave et l'accent circonflexe permettent d'écrire le même son, le son [El,
alors que l'accent aigu permet d'écrire le son [e].
Relire chaque mot en exagérant la prononciation et entourer le costume.
o Lire le texte et compléter le tableau :
Mon père repeint les volets de la maison. Mon frère Gaël est descendu à la rivière avec son canoë.
J'ai perdu ma casquette, alors j'appelle ma mère à l'aide pour la chercher.
Remarquer que l'accent grave se trouve touj ours à la fin de la syllabe et qu'il est suivi d'une
syllabe muette : la pau-piè-re, le siè-ge, la ri-viè-re, une rè-gle, un zè-bre ...
o « Que veut dire le mot"grave" ?"Grave" signifie que quelque chose descend, devient de plus en
plus b as (comme la voi x). C'est pour cela qu'il s'écrit ainsi :
~
e
Lorsque je regarde l'accent grave, je vois qu'il descend (en associant le geste). »

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprcjeotdo~nfl.(!)te11d,i1les


o Écrire au tableau les mots suivants et les lire à voix haute : vipère, idée, pédiluve, fièvre, moteur, film,
caméra, trèfle, mère, boulangère, appétit, chèvre.
Les élèves lèvent la main quand ils entendent le son [E].
Couper ensuite les mots en syllabes pour vérifier que l'accent grave est bien à la fin de la syllabe.
o « l.'.accent circonflexe sur la lettre e se prononce comme l'accent grave; nous entendons le son [E]:
un chêne, la fenêtre, la tête, la fête. Il s'écrit ê. »
~
e
o « Le tréma n'est pas un accent mais un signe : il est formé de deux points côte à côte. li s'écrit ë. Le
tréma signale que la lettre qui précède est prononcée séparément : canoë, Raphaël, Noël, Israël,
Maëfys, Gaël (le doigt de l'enseignant doit suivre la lecture faite). »
o Lire la liste suivante, demander aux élèves de lever la main quand un mot contient le son [E]: une
gazelle, du miel, chanter, la fête, un rocher, un dromadaire, un Anglais, la me.r, une émission, seize.
o Montrer les mots préparés sur les cartons-mots.
Les élèves lèvent la main quand ils reconnaissent le son [E]. Lire pour vérifier. Préciser : les élèves
lisent mentalement, c'est-à-dire« dans leur tête». Attendre quelques secondes et, au signal du
maîtrie, les élèves lèvent la main.
o Un exercice avec des illustrations peut être proposé (le mot n'est pas prononcé par l'enseignant).
Les élèves peuvent (selon l'orthographe du mot) écrire le mot ensuite sur leur ardoise.

Pratique o Manuel, page 16, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Afficlher un tableau pour les accents (pour référence) avec une couleur pa r type d'accents et une
illustr ation pour chaque exemple.
o l'accent aigu ➔ é ➔ l'échelle
o l'accent grave ➔ è ➔ la règle
o l'accent circonflexe ➔ ê ➔ la tête
o le tréma ➔ ë ➔ le canoë
o Réaliser un second affichage qui reprendra quelques relations graphies-phonies en verbalisant
chacune :
è ➔ e, ai, ei, ès ➔ mer, maison, neige, après
o À partir du schéma, chaque élève explique à son camarade ce qu'il a appris.
o Lire collectivement la règle.

Pratique 0 Manuel, page 16, exercices 4, 5 et 6.


autonome

©,Lanl,ibiair5@s~es(écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 9 : la forme affirmative et la forme négative ( 1)

Objectif de la leçon : distinguer la forme affirmative de la forme négative.


Préparati.on o Écrire le texte suivant au tableau :
matérielle « À quelle heure arrive ton taxi ?
- Dans cinq minutes...
- Mais tu n'es pas prête! Dépêche-toi de fermer ta valise! Je vais t'aider à la
porter... Tu n'y arriveras pas seule, elle paraît vraiment très lourde ! ))

Étapes Démarches

Langage o Lire le texte au tableau.


oral Dire aux élèves de relever sur l'ardoise les signes de ponctuation utilisés.
Leur demander ensuite de relire le texte en mettant le ton, puis d'expliquer le rôle de ces signes.
o Transformer les phrases suivantes au passé:
o Les chasseurs scrutent les bisons.
o Nous préparons la nourriture pour toute la tribu.
o La petite indienne mange des baies sauvages.
o Les garçons mènent les chevaux à la rivière

Révisions o Ranger dans l'ordre alphabétique: un toit, un étui, un prix, un berceau, un chacal.
o Couper en syllabes : marchand, camembert, caramel, chat, carnet, chocolat, lapin, balai, cousin.
o Écrire les mots dictés suivants sur l'ardoise, entourer le costume (en bleu pour le son [el et en
rouge pour le son [E]) : une échelle, le pied, une règle, un jouet, le nez, chanter, une école, un trésor, la
forêt,. une fourchette, assez, la rivière, un légume, la vérité, un frère, la neige
Présentation o Commencer par donner des exemples et expliquer ce que signifie affirmatif et négatif: affirmer en
hochant la tête et nier en remuant la tête de gauche à droite en s'appuyant sur les exemples suivants.
o J'affirme: oui, j'ai lu ce livre. o J'affirme: oui, j'aime les serpents.
o Je nie : non, je n'ai pas lu ce livre. o Je nie : non, je n'aime pas les serpents.
Ou alors, demander aux élèves de dessiner les lunettes de la phrase négative pour vérifier si leurs
phrases sont bien écrites : un verre de lunettes pour le ne/n' et un autre pour le pas, plus, rien (voir
manlUel de l'élève page 17).
o Noter au fur et à mesure au tableau les phrases lues en les classant dans deux colonnes séparées.
1 phrase affirmative I phrase négative 1

o Je n'aime pas les épinards.


Oralement, ajouter:« Non, je n'aime pas les épinards. » C'est une phrase négative. Répéter en
niant de la tête et de la main.
o Le temps est orageux.
Oralement, ajouter : « Oui, le temps est orageux. » C'est une phrase affirmative. Et répéter en
faisant« oui » de la tête.
Procéder à l'identique à chaque fois, en insistant bien sur les gestes.
o Je n'aijamais retrouvé mes clés.
o Le maître a distribué les cahiers.
Quand le tableau est rempli, faire remarquer aux élèves la présence du ne/pas dans la première
phrase (les entourer en couleurs avec le système de lunettes), puis lire la phrase suivante en
insistant sur ces mots. Préciser que ne devient n' devant un mot commençant par une voyelle, et le
faire répéter aux enfants. Expliquer qu'une phrase négative sert à dire« non».

Pratique o Manuel, page 17, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Les élèves s'appuient sur l'encadré Je retiens de la page 17 pour expliquer ,ce qu'ils ont appris.

Pratique o Manuel, page 17, exercices 4 et S.


autonome
Séance 10: la fo-e affirmative et la forme négative (2)

Ohje.ctif de la leçon : répondre à une question posée oralement par une phrase affirmative ou négatwe.
Préparation o Écrire le texte suivant au tableau, après avoir présenté aux élèves l' histoire d'Alice
matérielle au pays des merveilles.
Lorsque la Reine arrive devant Alice, elle demande au Valet de Cœur:
« Quelle est cette petite fille ? ))
Le Valet de cœur ne sait quoi répondre.
« Imbécile ! )) crie la Reine au valet stupéfait.
D'après Lewis Carroll, Alice au pays des Merveilles.

o Y inscrire égale ment ces deux a utres phrases, sans espaces ni ponctuation :
danstouteslesbassescourslespoulesontpeurdesrenardssoudainonentenditdescoupsde
pa ttesetdescoupsdebec

Étapes Démarches

Langage o Relever les signes de ponctuation dans le texte écrit au tableau, puis s'entraîner à lire en soignant l'intonation.
oral o Transformer les phrases suivantes au futur:
o Les policiers se cachent dans l'entrée de l'immeuble voisin.
o L'homme à lunettes arrive à bord d'une camionnette.
o Ses complices l'attendent devant la banque.
o Vous sortez dès que le véhicule apparaît au coin de la rue.
Révisions o Avec les élèves. séparer les mots des deux phrases écrites au tableau, sans ooblier les majuscules et les points.
o Couper en syllabes : porcelet, dindon, oie, poule, canard, faisan, lapin, taure.au, cochon, brebis.
o Écrire les mots dictés suivants sur l'ardoise, entourer le costume (en bleu pour le son [el et en
rouge pour le son [E.]) : la forêt, une fourchette, assez, la rivière, un légume, la vérité, un frère, la neige.

Présentation o Revenir sur l'encadré Je retiens de la leçon précédente.


o Écrire ensuite au tableau quelques exemples donnés par les élèves et entourer les mots de
néga1tion en remarquant qu'à la place de pas nous pouvons également trouver plus,jamais, etc.
o Poser des questions auxquelles les élèves répondent à tour de rôle par « oui» puis par « non» en
faisarnt une phrase complète (insister sur la qualité syntaxique de la phrase) :
o As-tu une petite sœur? o Prends-tu l'avion pour aller à Londres ?
o Allez-vous au théâtre ce soir? o Est-ce que quelqu'un a déposé un colis pour moi?
o Transformer oralement des phrases affirmatives écrites au tableau en phrases négatives et
inversement (l'enseignant entoure les mots de négation avec le système de lunettes).
o Je te crois. ➔ Je ne te crois pas.
Entourer les mots de négation dans la deuxième phrase.
o Noémie entre dans la grotte. ➔ Noémie n'entre pas dans la grotte.
Entourer également.
o Nous ne traverserons pas ce champ. ➔ Nous traverserons ce champ.
Barrer les mots de négation dans la première phrase.
o La chèvre de monsieur Seguin ne se sauve pas devant le loup. ➔ La chèvre de monsieur Seguin se
sauve devant le loup.
Barrer.

Pratique o Man1Uel, page 18, exercices 1 et 2 .


guidée
Objectivation o Cette étape permet à l'enseignant de vérifier la compréhension, la mémorisation des élèves. lis
récapitulent ce qu'ils ont retenu au cours des deux dernières séances à leU1r voisin.
Écrire un des exemples au tableau.

Pratique o Man1Uel, page 18, exercices 3, 4 et 5.


autonome
Objectif de la leçon: identifier les différentes syllabes d ' un mot et savoir couper un mot
en fin de ligne.
Lexique : s'abreuver, baudet, moufette.
Préparation o Po ur la révision sur la phrase négative, écrire au tableau les phrases suivantes :
matérielle o Je n'ai plus de crayon à papier.
o Il ne fait jamais chaud en Alaska.
o Les enfants ne disent rien durant le spectacle.
o Tu ne connais pas son nom I
o Il n'obéit pas aux règles du jeu .
o Noter verticalement au t ableau une liste de no ms d'animaux sur laquelle les
élèves travaille ro nt. Par exemple :
écureuil taureau lion chien cochon
chat marmotte bouquetin crocodile fennec

Étapes Démarches
Langage o Passé, présent, futur.
oral Dem.ander aux élèves d'inventer trois phrases commençant successivement par : maintenant
vous, l'année dernière vous, en l'an 2040 vous.
o Anticipation du repérage du verbe conjugué dans une phrase. Dire les phrases suivantes et
demander aux élèves de chercher la question à poser puis de la formuler ::
o Le serpent s'enroule sur la branche de l'arbre. Que fait le serpent? Il s'enroule.
o Les guépards chassent dans la savane.
o L.:éléphant s'abreuve dans le fleuve.
Expliciter ce verbe: s'abreuver signifie boire abondamment pour les animaux.
l.'.enseignant pourra écrire ce lexique sur une affiche pour une activité de tri sur la nature
des mots en séance 14.
o Le lion attend patiemment dans les hautes herbes.
o Les vautours planent dans le ciel lumineux.
Révisions o Demander dans quelle partie du dictionnaire (début, milieu, fin) nous poU1vons trouver les mots
suivants (les dire à l'oral) : tisane, tante, toile, tarte, toupie, toiture.
Faire ranger ces mots en ordre alphabétique en justifiant les réponses (les écrire au tableau) .
o Écrire les mots dictés suivants sur l'ardoise, entourer le costume (en bleu pour le son [el et en
rouge pour le son [f.]) : une lunette, une maison, le nez, la colère, une clé, la fête, Noël, le café, un pied,
une r:eine, danser, un jouet.
o Repérer les marques de négation dans les phrases écrites au tableau et demander aux élèves de
dessi ner les« lunettes« de la négation.

Mise en projet o « Auj-ourd'hui, vous allez revoir comment couper un mot en syllabes.
Pourquoi est-ce important? Lorsque vous écrirez, une histoire par exemple, il se peut que vous
arriviez au bout de votre ligne et que vous ne réussissiez pas à écrire un mot, par manque de
place.
En sachant couper un mot en syllabes, vous pourrez couper ce mot en bout de ligne.
À la fin de la leçon, vous saurez reconnaître les différentes syllabes d'un mot et vous pourrez
couper ce mot en bout de ligne. »

Présentation 1 o « Les mots sont fabriqués avec des syllabes : dans le mot éléphant, il y a trois syllabes. (Redire le
mot et frapper dans les mains : é-lé-phant.)
Dans le mot chameau, il y a deux syllabes: cha-meau. (Idem en frappant des mains.)
Dans le mot lionceau, il y a aussi deux syllabes ... (Idem.)»

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprosei&tiGninô~te11d,iœs


o « Qu'est-ce qu'une syllabe? Une syllabe, c'est un groupe de lettres que je peux prononcer
ensemble lorsque je frappe dans mes mains. »
o « Prenons maintenant des longs mots, comme rhinocéros : il est difficile de savoir le nombre exact
de syllabes qu'il contient en frappant des mains.
Je peux alors compter les syllabes avec mes doigts : à chaque fois que je dis une syllabe, je sors un
doigt de mon poing (montrer le poing d'une main) . Dans le mot rhinocéros, il y a donc : rhi-no-cé-
ros, q uatre syllabes!
Lorsque je parle, souvent, je ne dis pas la dernière syllabe complètement, je ne dis pas le e à la fin.
(Écrire au tableau en capitale GIRAFE, et dire giraf'.) Si je compte, cela fait deux syllabes orales : gi-raf'.
Mais comme il y a un, je compte quand même la syllabe à la fin lorsque je do is l'écrire : gi-ra-fe.
On dit que le e est un "e muet". Être muet, c'est ne pas parler, ne pas se fair:e entendre. Ce e à la fin
ne s'entend pas lorsque nous parlons mais, en revanche, il faut l'écrire. »

Pratique o «Voici des noms d'animaux (montrer ceux notés verticalement au tableau).
guidée 1 Par deux, sur votre ardoise, vous allez écrire ces noms et trouver le nombre de syllabes écrites
qu'ils contiennent à l'aide de vos doigts. »
Faire le premier nom en guise d'exemple : é-cu-reuil.
Pour la vérification collective, demander aux élèves de compter sur leurs doigts pour valider les
propositions.

Présentation 2 o « À présent, regardons chaque mot : à quel endroit est-ce que je peux couper ce mot si j'arrive en
bout de ligne?
o Pour le mot chat qui ne contient qu'une syllabe, je ne peux pas le couper. Les mots formés
d'une seule syllabe ne se coupent jamais.
o Je peux couper un mot entre deux syllabes.
Ainsi, dans taureau, je peux couper après le au de tau . li faut ajouter un trait d'union à la fin de
la li gne (le montrer en l'écrivant, en bout de tableau par exemple : tau-reau) .
Le trait d'union permet d'unir les deux syllabes du mot taureau .
Parfois, certains mots possèdent en eux-mêmes ce trait d'union, comme dans l'écriture des
nombres par exemple (dix-neuf, vingt-quatre .. . ).
o Lorsque je coupe un mot de plusieurs syllabes et que celui-ci contient deux consonnes
identiques qui se suivent, je peux couper ce mot entre les deux consonnes.
Ainsi, dans marmotte, si je choisis de couper le mot entre mo et tte, je dois écrire le premier t
avec la syllabe en fin de ligne : marmot-te. »
o Continuer ainsi pour chaque mot en ajoutant des contre-exemples. Ainsi, pour le mot crocodile,
demander : « Est-ce que je peux couper après le c pour avoir croc- ?»
Garder cette même démarche jusqu'au mot fennec en s'appuyant sur des -exemples validés ou
non par les élèves.

Pratique o Manuel, page 19, exercice 1.


guidée 2 « Regardons maintenant la page 19 de votre manuel. Un élève de CE2 a ra,conté par écrit sa sortie
scola,ire. Malheureusement, il n'a pas su couper ses mots en bout de ligne. Aidons-le à recopier
son texte correctement. »
Sur leur ardoise par binôme, les élèves proposent l'écriture« coupée» des mots en fin de ligne.
Vérifiier collectivement les propositions.
o Manuel, page 19, exercices 2 et 3 .
Dans l'exercice 3, définir baudet comme un âne et ajouter ce mot sur la liste affichée (l'enseignant
pourra préciser, si besoin est, la nuance de sens que ce terme apporte, baudet étant plutôt
péjoriatif concernant l'animal cité).

Objectivation o À l'aide de l'encadré de la page 19 du manuel, les élèves expliquent comment couper un mot en
fin de ligne.

Pratique o Manuel, page 19, exercices 4 et 5 .


autonome Dans l'exercice 4, définir une moufette comme un animal qui ressemble al.li putois. Attention, du
fait de l'orthographe qui a été retenue pour ce mot dans le guide pédagogique et le manuel,
moufette ne s'écrit ici qu'avec un seul f; notons que ce mot peut également avoir deux fet s'écrire
alors mouffette) .
Ajouter ce mot sur la liste affichée.

©2Lanl1ibiairieedêssécoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : identifier les valeurs de la lettres ([s], [z] ou s muet) dans le but de
mieux lire et mieux écrire les mots.
Vocabulaire nouveau : la valeur d ' une lettre, le << chant » d'une lettre (le son qu'elle
produit quand on la lit : par exemple, la lettres peut se« chante r » SSSS ou 7777) .
Préparati.on o Trace r q uatre colo nnes au tableau :
matérielle s SS S= Z smuet

o Pré parer au tableau les de ux phrases présentes dans les révisio ns :


o hirondelle trouvé a une blessée.Jean
o Il l'oiseau soigner. dans installe sa chambre la pour
o Y inscrire également les de ux listes de mots à ranger da ns l'ordre alphabétique :
o pêcheur, pirate, pro fesseur, patineur, plongeur, porteur.
o aller, avoir, apporter, agir, annoncer, aimer.

Étapes Démarche

Langage o Réciter aux élèves, en la prononçant lentement, la petite comptine p honétique suivante pour
oral souligner les allitérations en [s], puis leur faire répéter phrase par phrase :
« Combien sont ces six saucissons-ci?
- Ces six saucissons-ci sont six sous.
- Si ces six saucissons-ci sont six sous, ces six saucissons-ci sont six sous trop chers!»
Révisions o Remettre dans l'ordre les mots inscrits au tableau afin de former deux phrases sur l'ardoise, et en
profiter pour rappeler la marque de la majuscule et du point.
o Ranger dans l'ordre alphabétique et sur l'ardoise les mots de chacune des deux listes du tableau.
Demander aux élèves d'expliquer comment ils s'y prennent.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à identifier les sons produits par la lettres; on parle des
valeurs de la lettres (ou des différentes façons de faire chanter la lettres).
À la fin de cette leçon, vous saurez identifier les trois valeurs de la lettres fou les trois chants), ce
qui v:ous permettra de bien lire et de bien écrire les mots utilisant la lettres. »

Présentation o « Vous savez bien sûr que la lettres fait le son [s], au début d'un mot ou à l'intérieur d'un mot. Par
exemple, les fait [s] dans le mot salade (l'écrire dans la première colonne), dans le mot plastique
(l'écri re également dans la première colonne).
La lettres fait parfois aussi [s] à la fin d'un mot, par exemple dans le mot bus ou mars (écrire
également ces deux mots dans la première colonne) .
Pouvez-vous trouver d'autres mots où la lettres, située au début du mot ou à l'intérieur du mot
ou à la fin du mot, fait le son [s] ? »
Interroger des élèves, valider les propositions et écrire au tableau quelques exemples avec la
lettres dans les trois positions.
o « La l,ettre s comme marque du pluriel à la fin d'un mot est muette.
Par exemple, quand je dis les chats, j'écris les mais il est muet (écrire le mot chats dans la dernière
colonne).
Pouvez-vous trouver des mots qui portent uns muet au pluriel ? »
Valider les propositions et écrire deux ou trois mots dans la dernière colonne.
o « Il existe aussi d'autres mots qui se terminent par uns muet, même quand ils sont au singulier.
C'est le cas du mot tapis, du mot dos, du mot souris (les écrire dans la dernière colonne).
Connaissez-vous d'autres mots singuliers qui se terminent par uns muet?» Valider les
propositions et en écrire deux ou trois (le hachis, le mois, un avis, une souris, le tas, un pays, trois,
dans, etc.) .

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojetlï&6ocneii,me11d,it2s


o « Nous venons donc de voir que la lettres peut faire le son [s] au début d'un mot, à l'intérieur d'un
mot ou à la fin d'un mot, ou qu'elle peut être muette à la fin d'un mot.
La lettres peut aussi faire le son [z]. Elle fait le son [z] quand elle est placée entre deux voyelles.
(Écrire entredeux voyelles dans l'intitulé de la troisième colonne.)
Pouvez-vous réciter les six voyelles de l'alphabet? (Récitation chorale.)
Par exemple, dans le mot visage, la lettres fait le son [z], car elle est placée entre uni et un a qui
sont deux lettres voyelles. (Écrire le mot visage dans la troisième colonne.),
Même chose dans le mot poser. Les fait [z], car il est entre deux voyelles, un o et une. (Écrire le
mot poser dans la troisième colonne.)
Connaissez-vous d'autres mots où la lettres est placée entre deux voyelles et fait le son [z]? »
Valider les propositions et en écrire quelques-unes dans le tableau (cousin, poison, plaisant, base,
cause, oser, caserne, etc.).
0 « Nous venons donc de voir que les placé entre deux voyelles fait [z]. Mais parfois, nous voulons
avoir le son [s] même quand les est entre deux voyelles. Dans ce cas, je dois écrire ss pour rétablir
le son [s].
C'est le cas dans le mot tasse, classe ou passer(les écrire dans la deuxième colonne du tableau). Si
j'écris tase, clase ou pase, cela ne veut rien dire! (Laisser les élèves les lire.)
Connaissez-vous des mots qui nécessitent deux s pour faire le son [s]? »
Interroger des élèves et valider les propositions.
o « Parfois, deux mots sont presque identiques; leur seule différence est la présence d'un sou de
deuxs.
Par exemple, je peux écrire le mot cousin avec un seuls pour signifier les enfants de mon oncle et
de m1a tante, mais si je parle de l'objet qui ressemble à un petit oreiller, je dois l'écrire avec deux s
pour faire le mot coussin. Je peux m'asseoir sur un coussin, mais pas sur mon cousin! (Écrire le mot
cousin dans la troisième colonne, le mot coussin dans la deuxième colonne.)
C'est la même chose pour les mots poisson et poison. Je peux manger du poisson, mais pas du
poison! (Écrire également ces deux mots.) Je dois donc faire très attention quand je lis et quand
j'écris ces mots pour ne pas faire d'erreur de sens!»

Objectivation o Lecture en binôme de la partie Je retiens du manuel page 20: chaque enfant explique à son voisin
ce qu'il a compris de la leçon.
o Une fois le tableau effacé, les élèves peuvent également être invités à réfléchir à un mot pour
chaque« chant» ou« valeur» de la lettres avant de l'épeler au professeur.

Pratique o Manuel, page 20, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Pratique o Manuel, page 20, exercices 4 et S.
autonome

©2Lanl,ibiairie~s écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon: connaître le nom des cinq natures de mots suivantes (nom,
déterminant, adjectif qualificatif, pronom, verbe) et savoir identifier dans une phrase les
mots appartenant à ces classes grammaticales.
Vocabulaire nouveau : nature des mots, classes grammaticales, nom propre, nom
commun, adjectif qualificatif, article défini, article indéfini, article élidé, verbe, pronom.
Lexique: espiègle.

Préparaüon 0 Écrire au tableau la phrase : Caroline découvre à la bibliothèque municipale les


matérielle nouveaux livres sur les mammifères marins ; elle adore les animaux.
o Prévoir cinq affiches :
o une affiche intitulée noms et portant le symbole d'un grand carré
o bleu ;
o une affiche intitulée articles et portant le symbole d'un petit carré bleu;
o une affiche intitulée adjectifs qualificatifs et portant le symbole d'un triangle vert ;
o une affiche intitulée pronoms et portant le symbole d'un petit carré bleu
montrant le nom qu ' il remplace ;
o une affiche intitulée verbes et portant le symbole d'un disque rouge.

Étapes Démarche
Langage o À l'oral, transformer ces phrases au passé, puis au futur.
oral Commencer par hier pour le passé et par demain pour le futur.
o La fusée spatiale atterrit sur la planète rouge.
o Les cosmonautes explorent la planète.
o Antoine répare les bras du robot.
o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.
Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de la
formuler comme dans l'exemple : Les étoiles scintillent dans la nuit. Qui est-ce qui scintillent dans la
nuit? Les étoiles.
o La lune tourne autour de la Terre.
o Plusieurs planètes composent notre système solaire.
o Les scientifiques envoient des satellites dans l'espace.
o Le voyage dure des années-lumière.

Révisions o Transformer les phrases du premier exercice à la forme négative et les écri re au tableau en
entourant les marques de négation (lunettes).
o Dictée de mots sur l'ardoise en choisissant sou ss: une caisse, la classe, une cascade, une soupe,
une boisson, un insecte, le bus, du tissu, le maïs, une salade.
o Indiquer le nombre de syllabes dans chacun des mots suivants, puis réécri re le nom en séparant
chaque syllabe par un trait d'union: comète, cosmonaute, satellite, planète, Mars.
Exemple : étoile ➔ trois syllabes ➔ é-toi-le

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à reconnaître la nature des mots. Nous allons identifier les
cinq natures de mots que nous connaissons déjà ; plus tard dans l'année, vous apprendrez une
sixième nature de mots.
À la fin de cette leçon, vous saurez identifier et nommer les cinq natures de mots. »
Présentation o « Chaque mot de la langue française a une nature; on dit aussi que chaque mot appartient à une
classe grammaticale.
Vous connaissez déjà des classes grammaticales ou des natures de mots ... Il y a les noms {dans
les noms, il y a les noms communs et les noms propres), les articles {l'article défini, l'article indéfini,
l'article élidé). Quelqu'un connaît-il une autre classe grammaticale, une autre nature de mots?»

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoproje<iiti5etrtsfflste11d,ites


Réponses attendues : les adjectifs qualificatifs, les verbes.
Si la classe des pronoms n'est pas citée, la nommer :« Il existe aussi la classe des pronoms, comme par
exemple les pronoms personnels je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles, on, que nous écrivons tous les jours.»
o « Les noms sont des mots qui désignent une personne, un animal, une chose ou un lieu.
o Par exemple, le mot chaise est un nom, un nom de chose; le mot enfant est aussi un nom, un
nom qui désigne une personne; le mot chien est également un nom, un nom qui désigne un
aniimal; le mot cuisine est un nom, un nom de lieu; le mot .. . (choisir le prénom d'un enfant de
la classe) est aussi un nom, qui désigne une personne en particulier.
La nature de tous ces mots est d'être des noms.
o Nous allons lire la phrase écrite au tableau et essayer d'identifier des noms. À chaque fois
que j'identifierai un nom, je tracerai un carré bleu sous le mot, puis je l'écrirai sur cette affiche
intitulée noms (la montrer au tableau).»
Lecture chorale de la phrase, puis recherche de noms en classe entière. L.'.enseignant
théâtralisera sa réflexion en mettant« un haut-parleur sur sa pensée» : « Voyons .. . Le nom
désigne bien une personne, un animal, une chose ou un lieu? Est-ce que le mot Caroline
désigne une personne, un animal, une chose ou un lieu? Oui, bien sûr, le mot Caroline désigne
une personne; sa nature est de désigner une personne, c'est donc un nom ! Ça y est! J'en ai
trouvé un! Je vais dessiner le symbole du nom sous le mot Caroline (un .grand carré bleu) et
écrire ce nom sur l'affiche des noms (joindre le geste à la parole) .
o Essayons de trouver d'autres noms, c'est-à-dire d'autres mots qui désignent une personne, une
chose, un lieu ou un animal.»
Po11.Jrsuivre la recherche en relisant la phrase collectivement. Là encore, ll'enseignant pourra
expliciter à voix haute le questionnement qui le conduit à identifier les noms.
Les élèves, avec l'aide de l'enseignant, identifient les noms bibliothèque, livres, mammifères,
animaux.
o « Il existe des mots dont la nature est d'accompagner le nom; ce sont des petits mots que nous
plaçons devant le nom. Ce sont les articles.
o Par exemple quand je dis le chat est parti, le nom chat est accompagné du petit mot le; le est un
arti cle défini. Je sais de quel chat il s'agit; c'est par exemple le chat de la maison. Connaissez-
vous d'autres articles? (Réponses attendues : /a, un, une, des,/'.)
o Reliisons la phrase et voyons s'il y a d'autres articles. (Réponses attendues : /es .)
o Po11.Jr les articles, je vais utiliser le symbole d'un petit carré bleu; cela ressemble beaucoup au
symbole du nom pour montrer que les noms et les déterminants vont ensemble. »
Dessiner un petit carré bleu sous les déterminants et les recopier sur l'affiche articles.
o « Maintenant, deux par deux, vous allez inventer une phrase avec un nom et un article».
Recueillir quelques exemples et les valider.
« Puis, vous inventerez une phrase qui ne contient ni nom, ni article. »
Recueillir quelques exemples et les valider.
o « Nous avons bien défini ce qu'est un nom, ce qu'est un article.
Il existe d'autres mots qui vont souvent avec les noms. Quels sont les mots qui disent comment
est le nom, qui qualifient le nom ? (Réponse attendue : les adjectifs qualifi.catifs.)
L.'.adjectif qualificatif est un mot qui dit comment est le nom, qui le qua-li-me. C'est pour cela que
nous l'appelons adjectif qua-li-fi-ca-tif.
o Dans la phrase le chat dort, je ne sais pas comment est le chat. Mais si je dis le gros chat noir
dort, je sais que le chat est gros et qu'il est noir. Gros et noir sont des adjectifs qualificatifs qui
accompagnent le nom.
o Po11.Jvons-nous identifier des adjectifs qualificatifs dans la phrase du tabl,e au?
Nous avons vu que le mot bibliothèque est un nom. Est-ce qu"II existe un mot qui nous dit
comment est la bibliothèque? Le mot municipale nous indique que la bibliothèque est
pub lique, ouverte à tous les habitants de la ville, qu'elle n'est pas privée. Le mot municipale
appartient donc à la classe grammaticale des adjectifs qualificatifs.
Po11.Jr symboliser les adjectifs qualificatifs, je vais dessiner un triangle vert. »
Dessiner le triangle vert sous le mot municipale et écrire le mot sur l'affiche adjectifs qualificatifs.
o « Maintenant, deux par deux, vous allez inventer une phrase avec un nom, un adjectif
qualificatif et un déterminant.»
Recueillir quelques exemples et les valider.
« Puis, vous inventerez une phrase qui ne contient ni nom, ni adjectif, ni déterminant. »
Recueillir quelques exemples et les valider.

©2lanl1ibiairieedaizsé@les, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Il y .a aussi une classe grammaticale qui regroupe tous les mots qui disent ce que nous faisons.
C'est la classe grammaticale des verbes.
o Par exemple, dans la phrase le chat dort, que fait le chat? Il dort. Le mot dort est donc le verbe
de la phrase.
o Essayons de trouver le verbe dans la phrase écrite au tableau : que fait Caroline? Elle découvre.
Découvre est le verbe; c'est le mot de la phrase qui nous dit ce que fait Caroline.
Pol!Jr symboliser le verbe, je vais utiliser un disque rouge; je le dessine sous le verbe et j'écris
découvre dans la liste des verbes.
o Que fait-elle d'autre ? Elle aime. Aime est aussi un verbe. Je l'écris dans la liste des verbes. »
o « La dernière classe grammaticale que nous identifions aujourd'hui est cellle des pronoms. Dans le
mot pronom, j'entends le mot nom. Connaissez-vous des pronoms ? Ce son t ces mots qui peuvent
remplacer des noms.
o Dan s la phrase le chat dort, je peux remplacer le chat par il. Il est un pronom, un mot qui peut
remplacer le mot chat.
o À vous de trouver le pronom dans la phrase de Caroline .. . Elle est un pronom. Quel nom
remplace-t-il ? Il remplace le nom Caroline. Les pronoms sont très utiles ,q uand nous écrivons
et quand nous parlons pour éviter les répétitions. Pour montrer le pronom, je vais le souligner
en bleu (même couleur que le nom) et tracer une flèche bleue qui va d u pronom au nom pour
bien montrer quel nom est remplacé par le pronom. »
Dessiner la flèche bleue du pronom elle vers le nom Caroline et écrire e/1,e dans la liste des
pronoms.

Pratique o Man1Uel, page 21, exercices 1 et 2 .


guidée o Dans l'exercice 2, préciser aux élèves que le verbe s'endorment est composé de deux mots; il
s'agit d'un verbe« pronominal»; on ne peut pas dire les enfants endorment dans la voiture.
o De même, rappeler que ont rangé est le verbe ranger conjugué au passé composé ; au passé
composé, le verbe est toujours composé de deux mots : l'auxiliaire (avoir ici) et le participe
passé du verbe (ici ranger) .

Objectivation o « Nous savons maintenant identifier cinq natures de mots. Essayons de les citer toutes les cinq. »
Les élèves énumèrent les cinq natures de mots en se référant éventuellement aux listes du
tableau.
o « En vous aidant de l'encadré J'explique ce que j'ai appris, pouvez-vous explliquer à votre voisin ce
qu'est un nom ? (Interroger un enfant.)
Pouvez-vous expliquer ce qu'est un article ? un adjectif qualificatif? un ver be? un pronom ? »
Interroger quelques enfants après ces courts échanges, puis valider ou reformuler les réponses.
o « Nous allons maintenant nous entraîner régulièrement pour bien reconnaître ces cinq natures de
mots, ces cinq classes grammaticales. »
Fabriquer cinq boîtes correspondant aux cinq classes grammaticales (dans lesquelles les élèves
pourront, par la suite, insérer des mots).

Pratique o Man1Uel, page 21, exercices 3 à 6 .


autonome Dans l'exercice 3, définir espiègle comme coquin, malicieux et l'écrire sur la liste du lexique.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoproje<liti5e~mste11d,ites


Séance 14 : le nom propre et le nom commun

Objectif de la leçon : identifier le nom propre et le nom commun, écrire les noms
propres avec une majuscule en situation d'écriture.
Vocabulaire nouveau : nom commun, nom propre, en général, en particulier.
Lexique: randonneur.

Préparation o Écrire le lexique des leçons précéde ntes sur des carto ns-mots ~o;,,les Insére r dans
matérielle les cinq boîtes des classes grammaticales : 1 chahu ter ! 1 scribe I a rus
1s'abreuver 1 1baudet 1 1moufette 11 espiègle 11 randonneur 1
o Écrire au tableau le texte qui sera utilisé dans la présentatio n (bie n laisser un
espace entre les de ux parties du texte).

Étapes Démarches

Langage o À l'oral, transformer les phrases suivantes au passé, puis au futur. Commencer par autrefois pour le
oral passé et par plus tard pour le futur.
o Tu visites Paris à pied.
o Les chevaux tirent la charrette de foin.
o Les randonneurs marchent sur un sentier ombragé.
Expliciter le nom randonneur (personne qui fait une longue promenade) et l'ajouter sur l'affiche
du lexique.
o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.
Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de la
formuler comme dans l'exemple : Le professeur organise une course d'orientation. Qui est-ce qui
orga n ise une course d'orientation? Le professeur.
o Les élèves s'orientent à l'aide d'une boussole.
o Des numéros indiquent les balises à trouver.
o La course d'orientation dure plus d'une heure.
o t:équipe gagnante reçoit une coupe

Révisions o Transformer les phrases du premier exercice à la forme négative et les écriire au tableau en
entou rant les marques de négation (lunettes).
o Dictée de mots sur l'ardoise en choisissant sou ss : une fosse, la course, un poisson, un coussin, un
ananas, un os, une bassine, une chanson, passer, la cuisse.
o Activité de tri du lexique noté sur l'affiche.
o Rappeler les cinq natures de mots rencontrées lors de la séance précédente à partir des cinq
boî tes.
o Inviter les élèves à trier ces mots et à glisser les cartons-mots dans la bonne boîte.

Rappel et o « Nous avons appris à reconnaître la nature des mots et ce qu'était un nom.
réactivation des Qu'est-ce qu'un nom ? (Réponses attendues des élèves.)
connaissances Le nom est un mot qui désigne une personne, un animal, une chose, un lieu. »
antérieures Noter au tableau dans un cadre le mot NOM et, en dessous, les différentes propositions (personne,
animal, chose, lieu) sous forme d'arborescence.
Dem.ander aux élèves de donner des exemples pour les différentes propositions (les écrire au fur
et à mesure sous chaque catégorie) :
o noms de personnes (homme, garçon, fille ...);
o noms d'animaux (chat, mouton, vache ...);
o noms de choses (voiture, table, lit ...);
o noms de lieux (cuisine, plage, cour.. .).
o « PoU1r reconnaître un nom parmi d'autres mots, je me demande s'il s'agit d'une personne, d'un
anim1al, d'une chose ou d'un lieu. (Joindre le geste à la parole en montrant les mots personne,
animal, chose, lieu écrits au tableau.)
Quel est le symbole que nous utilisons pour désigner un nom? (Réponse attendue des élèves.)
Un grand carré bleu. (Le dessiner sous le mot NOM.)»

Mise en projet o « Auj-ourd'hui, vous allez apprendre à reconnaître le nom commun et le nom propre. Dans la
classe grammaticale du nom, il y a en effet deux catégories de nom : le nom commun et le nom
propre.
À la fin de la leçon, vous saurez reconnaître parmi d'autres mots les noms appelés communs et les
noms appelés propres. »
o « Pourquoi est-ce si important de distinguer le nom propre du nom commun? (Réponses
attendues des élèves.)
Un no m propre est un nom qui commence toujours par une belle majuscule.
Lorsque vous raconterez des histoires par écrit ou lorsque vous ferez des dictées, vous devrez
reconnaître les noms propres et leur mettre une belle majuscule.
Cherchons maintenant comment reconnaître le nom propre et le nom commun. »

Présentation 1 o « Voici un texte sur des randonneurs qui font une promenade.
o Les randonneurs font une promenade dans la forêt. Ils suivent le chemin, accompagnés de leur petit
chi,en.
o François et Pierre quittent la forêt de Cahors. Ils passent devant le pont de Corbinières et Oscar aboie,
heureux de sa balade.
Pour reconnaître un nom parmi d'autres mots, je me demande s'il s'agit d'une personne, d'un
anim1al, d'une chose ou d'un lieu.
Est-ce que le mot randonneurs désigne une personne, un animal, une chose ou un lieu? (Réponse
orale attendue des élèves.)
Le mot randonneurs désigne une personne. C'est donc un nom .
(Poursuivre en énumérant chacun des noms propres du texte et demander aux élèves de justifier
leur réponse.)
Les mots randonneurs, promenade, forêt, chemin, chien sont des noms communs. (Au fur et
à mesure que les noms communs sont énumérés, les souligner dans le texte et écrire NOMS
COMMUNS à côté du texte).
Les noms communs désignent une personne, un animal, une chose ou un lieu en "général''. Par
exemple :
o randonneurs : nous ne savons pas de quels randonneurs nous parlons;
o promenade : nous ne savons pas de quelle promenade nous parlons;
o forêt : nous ne savons pas de quelle forêt nous parlons ;
o chemin : nous ne savons pas de quel chemin nous parlons;
o chi,en : nous ne savons pas de quel chien nous parlons. »
o « Lisons maintenant l'autre partie du texte.
Pour reconnaître un nom parmi d'autres mots, je me demande s'il s'agit d ' une personne, d'un
anim1al, d'une chose ou d'un lieu.
Est-ce que le mot François désigne une personne, un animal, une chose ou un lieu? (Réponse orale
attendue des élèves.) Le mot François désigne le prénom d'une personne. C'est donc un nom.
(Poursuivre en énumérant chacun des mots en italique et demander aux élèves de justifier leur
répon se.)
Les mots François, Pierre, Cahors, Corbinières, Oscar sont des noms propres. (Au fur et à mesure que les
noms propres sont énumérés, les souligner dans le texte et écrire NOMS PROPRES à côté du texte.)
Les noms propres désignent une personne, un animal, une chose ou un lieu en "particulier". lis
précisent de qui ou de quoi il s'agit. Par exemple :
o François : nous savons de quel randonneur nous parlons, il s'agit de François et François est un
nom propre;
o Pierre : nous savons de quel randonneur nous parlons, il s'agit de Pierre et Pierre est un nom
propre;
o Cahors : nous savons précisément de quelle forêt nous parlons, il s'agit de la forêt de Cahors et
Cahors est un nom propre ;
o Corbinières : nous savons qu'il s'agit d'un pont en particulier, le pont de Corbinières, et
Corbinières est un nom propre.
o Oscar : ici c'est le nom d'un chien en particulier, donc pas de n'importe q uel chien; c'est Oscar et
Oscar est un nom propre.
Ainsi, le nom propre ne désigne qu'une seule personne, un seul animal, une seule chose ou un
seul lieu en"particulier'; alors que le nom commun désigne une personne·, un animal, une chose
ou un lieu en "général". Cherchons des exemples ensemble:
o Est-ce que le nom homme est un nom propre? Non. Pourquoi? Parce que le nom homme
désigne des personnes de sexe masculin en général. Il y a de très nombreux hommes autour
de nous. (Énumérer des exemples proches des élèves comme leur père, leur directeur, leur
enseignant, leur animateur sportif, etc.).
o Est-ce que le nom Tintin est un nom commun? Non. Pourquoi ? Parce que le nom Tintin désigne
en particulier un très célèbre personnage de bande dessinée. li n'y a pas d'autres aventuriers
qui s'appellent Tintin.
Comment reconnaître le nom propre? Comme le nom propre désigne une personne, un animal,
une chose ou un lieu en particulier, il s'écrit toujours avec une belle et grande majuscule.
Ainsi, François commence par un F majuscule. (Poursuivre en énumérant chacun des noms
propres du texte et entourer chaque majuscule.)
Par contre, le nom commun ne commence pas par une majuscule : randonneur commence par un
r minuscule. (Continuer avec les autres noms communs.)
Parfois, certains noms propres sont accompagnés d'un article. li s'agit le plus souvent d'un nom
de lieu auquel il faut penser mettre une belle et grande majuscule. C'est le cas du nom de notre
pays : la France.»

Pratique o Manuel, page 22, exercice 1.


guidée 1
Présentation 2 o « Mai ntenant que nous savons comment reconnaître le nom propre et le nom commun, nous
allons nous entraîner à toujours mettre une belle et grande majuscule au nom propre.
Lisons la phrase suivante pour identifier les noms communs et les noms propres (écrire la phrase
au tableau sans mettre de majuscule aux noms propres):
dans la forêt près de versailies, paul admire une biche.
o Est-ce que le nom forêt désigne un lieu en particulier ou en général? (Réponse attendue des
élèves.) Nous ne savons pas de quelle forêt nous parlons, il s'agit d'un lieu en général. C'est
donc un nom commun.
o Est-ce que le nom versai/les désigne un lieu en particulier ou en général ? (Réponse attendue
des élèves.) Nous savons qu'il s'agit d'un lieu en particulier, plus précisément d'une ville près de
Paris. C'est donc un nom propre. Nous devons écrire la première lettre du nom Versailles avec
une belle et grande majuscule. (Remplacer au tableau la minuscule du nom Versailles par une
majuscule.)
o Est-ce que le nom paul désigne une personne en particulier ou en général? (Réponse attendue
des élèves.) Nous savons de quelle personne nous parlons, il s'agit de Paul. C'est donc un nom
propre. Nous devons écrire la première lettre du nom Paul avec une belle et grande majuscule.
(Remplacer au tableau la minuscule du nom Paul par une majuscule.)
o Est-ce que le nom biche désigne un animal en particulier ou en général? (Réponse attendue
des élèves.) Nous ne savons pas de quelle biche nous parlons, il s'agit d'un animal en général.
C'est donc un nom commun. »

Pratique o Manuel, page 22, exercice 2.


guidée2
Objectivation o À pç1rtir du schéma pç19e 22 dans le manl,lel, faire verbaliser par les élèves -ce qui permet de
distinguer le nom propre du nom commun.

Pratique o Manuel, page 22, exercices 3, 4 et S.


autonome
Séance 15 : le verbe conjugué dans la phrase

Objectif de la leçon : identifier le verbe conjugué dans une phrase.


Lexique: pouliche, hennir, bedaine, gloutonnement.
Préparati.on o Préparer au tableau les mo ts à compléter dans la p artie révisions.
matérielle o Préparer éga lement le texte qui sera étudié dans la présentation.

Étapes Démarches
Langage o Transformer ces phrases affirmatives à la forme négative. Les écrire au tableau et entourer les
oral marques de négation (lunettes).
o Il conduit toujours la nuit. o Nous partirons à Noël cette année.
o Je connais le conducteur de ce bus. o Les enfants veulent encore des gâteaux.
o Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o .. . bûcheron et .. . fils firent .. . grosse corvée de bois.
o .. . charrettes furent chargées avec .. . bûches et .. . chevaux rentrèrent .. . soir à travers .. . champs.
Révisions o Sur l'ardoise, écrire trois noms propres pour chaque nom commun : un département, une
capitale, un pays.
o Comp léter avec sou ss: pla .. . tique, cho.. . e, a.. . iette, .. .entir, pa .. . ion, bon.. . oir, heureu.. . e, ver.. .er.

Mise en projet o Écrire au tableau : Les enfants fatigués dorment.


Retrouver les natures des mots de la phrase avec les symboles du manuel page 21 .
o « Nous avions identifié la nature de tous les mots. Eh bien aujourd'hui, nous allons nous intéresser
au verbe conjugué afin que vous soyez capables dès la fin de cette séance de le trouver dans
n'importe quelle phrase. »
Présentation o Lire le texte inscrit au tableau.
Il pénétra dans une cour pavée de marbre, monta l'escalier et entra dans la salle des gardes: ils étaient
rangés en haie, la carabine sur l'épaule, et ronflaient de leur mieux. Il traversa plusieurs chambres
pleines de gentilshommes et de dames dormant tous, les uns debout, les autres assis.
D'après Charles Perrault, la Belleau bois dormant.

o « Le verbe exprime ce que fait une personne, un animal, une chose. Ici, nous allons nous
intéresser à ce fait le prince, c'est-à-dire il dans ce texte.
o Il pénétra dans une cour pavée de marbre .. . Que fait-il? Il pénètre dans une cour. Donc pénétra
est le verbe. (Dessiner un rond rouge en dessous.)
o (Il) monta l'escalier... Que fait-il ?11 monte. Donc monta est le verbe. (Dessiner un rond rouge en dessous.)
o (Il) ,entra dans la salle des gardes .. . Que fait-il? Il entre. Donc entra est le verbe. (Dessiner un rond
roUJge en dessous.)»
Finir les phrases du texte en précisant qu'on passe aux actions des gardes avant de revenir à celles du prince.
o À l'oral, s'exercer avec d'autres phrases :
o Lucie cherche ses clés. Que fait Lucie? Elle cherche. Donc cherche est le verbe.
o Les enfants descendent l'escalier calmement.
o Le jardinier arrose ses géraniums.
o Le cycliste ralentit dans la descente.
Pratique o Manuel, page 23, exercices 1, 2 et 3.
guidée
Objectivation o « PoUJr repérer un verbe dans une phrase, nous pouvons poser une question : "Que fait .. . ?" ou
"Que font .. . ?"
Par exemple : Valérie et Delphine partent à la plage. Dans ce cas, nous dirons : Que font Valérie et
Delphine? Elles partent. Donc partent est le verbe. »
o Lire ensemble Je retiens dans le manuel

Pratique o Manuel, page 23, exercices 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vôdé@fl"~tciGRP•te11d,ites


Objectif de la leçon: identifier les valeurs de la lettre c ([k] ou [s]) et celle du ç dans le
but de mieux lire et mieux écrire les mots.
Préparation o Écrire a u t a bleau les phrases de la pa rtie révisio ns.
matérielle o Trace r de ux la rges colo nnes a u t a bleau :

o Inscrire égale me nt a u t a bleau la liste des mots suivants : cartable, corde, obscur, clé,
craie, ronce, racine, cygne.

Étapes Démarches

Langage o À l'oral, transformer les phrases suivantes au passé, puis au futur. Commencer par il ya très
oral longtemps pour le passé et par dans quelques années pour le futur.
o L.:agriculteur sème du mais dans ses champs.
o Le vent souffle sur les côtes.
o Les alpinistes montent le sommet du mont Blanc.
o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.
Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de la
formuler comme dans l'exemple : Le pêcheur arrive de bonne heure pour s'installer. Qui est-ce qui
arrive de bonne heure pour s'installer? Le pêcheur. Puis, remplacer le sujet par il ou elle : Il arrive
de bonne heure pour s'installer.
o La brume disparaît au lever du jour.
o Le soleil se reflète dans l'eau de l'étang.
o Une pie jacasse sur la branche du marronnier.
o Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o . .. motard se faufile entre ... voitures.
o . .. touristes étudient ... plan de ... ville
o ... amie de Nadia monte dans ... bus à ... arrêt suivant.
Révisions o Transformer les phrases du premier exercice à la forme négative.
o Ranger ces deux listes de mots dans l'ordre alphabétique :
o parc, église, musée, rempart, château.
o chaudron, crapaud, cafard, citrouille, corbeau.
o Repérer le verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o Le maçon monte un mur en pierres.
o Les poules picorent les grains de blé.
o Les serveurs préparent la salle de réception.
o Les voitures s'arrêtent au feu rouge.
o Le plombier répare la fuite d'eau.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à la lettre c, qui embête souvent les élèves, car c'est une
lettre capricieuse. En effet, elle peut faire deux sons en fonction de la lettre qui la suit : [k] ou [s]. »

Pratique o « J'ai écrit une liste de mots au tableau (les montrer). Chaque mot contient la lettre c. Lisons-les.
guidée Nous allons classer ces mots en deux colonnes : une pour les mots où la lettre c fait le son [k]
(montrer la colonne au tableau), l'autre pour les mots où la lettre c fait le son [s] (montrer la
deuxième colonne). »
o « Observons un par un les mots où la lettre c fait [k].
o Le c fait [k] dans le mot cartable (montrer le mot cartable), ca r les lettres ca font [ka]. (Écrire le
mot dans la colonne du [k] et fai re précéder le mot cartable de ca écrit en couleurs.)

©3Lanl,ibiairie•s écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


o Le c fait [k] dans le mot corde, car co fait [ko]. (Écrire le mot dans la colonne du [k] et faire
précéder le mot corde de co écrit en couleurs.)
o Le c fait [k] dans le mot obscur, car cu fait [eu]. {Même procédure avec cu en couleurs.)
o Le c fait [k] dans le mot clé, car cl fait [kil. (Même procédure avec cl en couleurs.)
o Le c fait [k] dans le mot craie, car cr fait [kr]. (Même procédure avec cr en couleurs.)
Nous venons donc de voir que la lettre c fait le son [k] quand elle est suivie de a, o, u, I, r. (Faire
relire les syllabes ca, co, cu, cl, cr.)
Pouvez-vous trouver d'autres mots où la lettre c fait le son [k] ? »
Interroger les élèves qui justifieront leur réponse (ca fait [ka] .. .) et écrire quelques mots dans la colonne
correspondante. Favoriser les mots avec can (candidat), con (construire), cou (couper), cun (chacun) .
o « Rel isons maintenant les mots où la lettre c fait le son [s] (lecture chorale) .
Pouv:ons-nous dire quand la lettre c fait [s]? Pour vous aider, vous devez regarder la lettre qui suit le c.
Si le c est suivi d'une (écrire ce en couleurs devant le mot ronce), d'un i (écrire ci en couleurs
devant le mot racine) ou d'un y (écrire cy en couleurs devant le mot cygne), alors la lettre c fait [s].
(Faire relire les syllabes ce, ci, cy et les mots correspondants.)
Dans tous les autres cas, la lettre c fait [k].
Pouvez-vous trouver d'autres mots où la lettre c fait le son [s] ? »
Interroger les élèves qui justifieront leur réponse et écrire quelques mots dans la colonne
correspondante : cigarette, cymbales, ceci, célèbre, acide.
Remarque: chaque colonne comprend donc une autre petite colonne dans sa partie gauche dans
laquelle nous aurons écrit en couleurs et à la verticale les syllabes au fur et à mesure que nous
aurons écrit les mots:

c se prononce [k] c se prononce [s]


ca cartable ce ronce
co corde ci racine
cu obscur cy cygne
cl clé
cr craie

o « Voi là qui éclaircit les deux sons que fait la lettre c ! (Tracer un c au tablea11.J) .
Mais je vous ai dit que la lettre c était une lettre capricieuse! Tellement capricieuse que, même
quand elle doit fait le son [k], il lui arrive de vouloir faire le son [s] !
Dans ce cas-là, nous cédons à son caprice et nous ajoutons une cédille sous le c pour produire le
son [s]. (Tracer la cédille sous le c que nous venons d'écrire.)
o Par exemple, dans le mot balançoire (l'écrire sans cédille), le c devrait nor malement faire le son
[k] puisqu'il est suivi d'un o .. . Mais comme il fait le son [s], je dois rajouter une cédille. Le mot
balançoire existe, pas le mot balancoire !
o Il en va de même pour les mots où nous avons besoin que les lettres ca fassent [sa] et non pas
[ka], que co fasse [sol et non pas [ko], et que cu fasse [eu] et non pas [ku]. Pour transformer le [k]
en [s], nous ajoutons une cédille au c. Une cédille est un petit crochet que nous accrochons sous
la lettre c (montrer en même temps que l'on parle) et qui permet de chainger le son duc devant
a, o, u. À chaque fois que je vois un ç, je lis [s]. »
o « Je vais écrire des mots au tableau. Je vais volontairement ne pas écrire la cédille. Nous allons
lire le mot, puis nous allons le corriger en traçant la cédille et relire le mot. Nous ferons cela pour
chacun des mots suivants : francais, lecon, recu, remplacant, facade, balancoire. »
o « Mai ntenant, essayez d'expliquer à votre voisin à quoi sert la cédille (travail en binôme). »
Interroger ensuite un binôme. Réponse attendue : la cédille sert à transformer le son de la lettre c
de [k] en [s] devant a, o, u.

Objectivation o Lecture en binôme de la partie Je retiens du manuel page 24 : chaque enfant explique à son voisin
ce qu'il a compris de la leçon.

Pratique o Man11.Jel, page 24, exercices 1 et 2.


guidée
Pratique o Man11.Jel, page 24, exercices 3, 4 et 5.
autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojN<tiocrte~rnte11d,it2s


Objectif de la leçon: situer l'action d'une phrase dans le temps passé, présent ou futur.
Préparati.on o Écrire a u tableau les phrases de la pa rtie révisions.
matérielle o Pré arer des cartons-mots avec les mots :
PASSÉ J PRÉSENT! J FUTUR I J ACTION 1
o Des cartons-mots avec des images :
o Jau temps des dinosaures I avec l'image d'un dinosaure;
o J sur la planète Mars I avec l' image de la planète Ma rs ;
o J en classe I avec la photographie o u l' image de la classe.
o Prévoir une affic he o ù est écrit trois fo is :
... les dinosaures ... notre planète.

Étapes Démarches
Langage o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.
oral Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de la
formuler comme dans l'exemple : Le moineau attrape un ver de terre. Qui est-ce qui attrape un ver
de terre? Le moineau. Puis, remplacer le sujet par il ou elle:// attrape un ver de terre.
o La sécheresse risque de provoquer des incendies.
o Un orage éclate dans la vallée.
o Une abeille butine le pollen d'un coquelicot.
o Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o . .. dresseur utilise .. . fouet pour dresser ses lions.
o .. . vaches broutent dans .. . prairie.
o . .. escargot déguste .. . feuille de salade.
Révisions o Classer les noms suivants selon qu'il s'agit d'un nom commun ou d'un nom propre: François, roi,
cheval, pompier, Lucie, Belgique, carte, Londres, escabeau, Atlantique.
o Dictée de mots sur l'ardoise en choisissant cou ç:
un g/.açon, merci, balancer, déçu, la façade, la racine, un citron, une leçon, une grimace, français.
o Repérage du verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o Les souris grignotent le fromage. o Le peintre choisit ses peintures.
o Le train arrive dans la gare de Lyon. o Le poulain gambade dans la prairie.

Présentation o Ne pas hésiter à raconter cette histoire de manière théâtrale en exagérant sur les mots I PASSt 1
1 PRtSENT I I FUTUR 11 ACTION !
«Imaginez : un jour, dans la classe, vous découvrez une étrange machine cachée sous des draps.
Curieux, vous vous approchez, vous soulevez délicatement les draps et vous voyez un é t r ~
clavier. Votre re ard se porte aussitôt sur trois énormes touches où sont écrits trois mots : ~
1 PRtSENT I FUTUR (afficher au tableau les cartons-mots) .

Incroyable! Vous venez de découvrir la machine qui permettait à votre arrière-grand- père de
voyager dans le temps. li vous avait d'ailleurs chuchoté à l'oreille (chuchoter) le mot secret pour la
faire fonctionner: ce mot qu'il fallait crier était le mot : 1ACTION 1.
Aussitôt la machine se met à fumer, à s'éclairer, à vibrer. Alors, vous décidez d'appuyer en premier
sur la touche I PASSt 1.
Que se passe-t-il ?Vous vous retrouvez parmi les dinosaures et l'un d'eux se dirige vers vous pour
vous dévorer.
Effrayé, vous appuyez en toute hâte sur la touche ! FUTUR 1. Vous vous retrouvez alors sur la lanète
Mars dans une ville intergalactique. Vous finissez votre voyage en appuyant sur la touche PRtSENT
et vous vous retrouvez à nouveau dans votre classe, bien fatigué de toutes ces aventures!»
o Questionnement aux élèves :
o « Quelles sont les trois touches qui vous permettent de voyager dans le temps? J PASSt 1
1 PRtSENT I J FUTUR l(les montrer du doigt au tableau).

©3Lanl,ibiairi&El&sséttte!es, reproduction et vidéoprojection interdites


o Quel mot vous permet de mettre la machine en marche? Le mot IACTION I. L'.action, c'est ce que
fait une personne, un animal ou un lbjet. l
o Lorsque vous appuyez sur la touche PASSt que se passe-t-il ? Je me retrouve au temps des
dinosaures (afficher le carton-mot au tableau) .
I l I
o Lorsque vous appuyez sur la touche FUTUR que se passe-t-il ?Je me retro-uve sur la planète Mars 1
(afficher le carton-mot au tableau).
I
o Lorsque vous appuyez sur la touche PRtSENTI, que se passe-t-il ? Je me· retrouve en classe 1 I
(afficher le carton-mot au tableau avec une photo de la classe) . »
o « Cette machine permet de voyager dans le temps. Le temps est comme une ligne qui se déroule. »
I
Tracer une ligne fléchée du mot PRtSENT ljusqu'au mot FUTUR I l
Ensui te, prendre l'affiche où sont inscrites les trois phrases l'oral en lien avec l'histoire et les
proposer à l'oral.« Trouvons maintenant si la phrase suivante est au passé, au présent ou au futur :
o Les dinosaures occupaient notre planète.
Dans cette phrase, où est le verbe conjugué ?
(Réponse des élèves.) Le verbe conjugué est occupaient. (Écrire sur l'affiche le verbe occupaient
d'une couleur différente.)
À q uel moment les dinosaures occupaient-ils notre planète? (Hypothèses des élèves.)
Les dinosaures occupaient notre planète il y a très longtemps. La phrase est au passé. Le passé,
c'ét ait avant, autrefois, hier.
o Et si nous faisions voyager ces dinosaures, dans le présent par exemple en gardant la même
phrase. Que dirions-nous? (Hypothèses des élèves; proposer le début de la phrase par en ce
moment pour aider les élèves.)
Les dinosaures occupent notre planète. (Écrire sur l'affiche le verbe occupent d'une couleur
différente.)
Vraiment? (Le dire de manière théâtrale pour montrer l'impossible situation.) J'ai transformé
le verbe.
Qu'est-ce que cela a changé? Ce n'est plus il y a très longtemps, mais c'est maintenant :
la phrase est au présent. Le présent, c'est maintenant, en ce moment.
o Changeons une dernière fois la phrase en faisant voyager les dinosaures dans le futur.
Que dirions-nous? (Hypothèses des élèves; proposer le début de la phrase au siècle prochain
pour aider les élèves.)
Au siècle prochain, les dinosaures occuperont notre planète.
(Écrire sur l'affiche le verbe occuperont d'une couleur différente.)
Vraiiment? (Le dire de manière théâtrale pour montrer l'impossible situation.) J'ai transformé le verbe.
Qu'est-ce que cela a changé? Ce n'est plus en ce moment, mais c'est plus tard: la phrase est
au futur. Le futur, c'est demain, dans plusieurs années, dans des siècles .. . »
o Poursuivre en conclusion : « Quel est le mot qui nous indique si une phrase est au passé, au
présent ou au futur?
C'est le verbe I Le verbe est un mot très important et, juste en changeant sa terminaison, en le
"conjuguant'; nous pouvons changer le sens de la phrase, la mettre au passé, au présent ou au futur 1
Parfois, quelques mots, quelques expressions nous indiquent aussi si la phrase est au passé, au
présent et au futur.
Par exemple, devant chaque phrase, que pourrions-nous ajouter comme mots, comme
expressions pour préciser s'il s'agit du passé, du présent ou du futur?
(Propositions des élèves; noter une proposition par phrase.)
Mais avec le verbe seul, je peux comprendre à quel "temps" est la phrase. »

Pratique o À l'oral, proposer des phrases, rechercher les indices et dire s'il s'agit de phrases au passé, au présent ou au futur.
guidée o La classe est partagée en deux ou trois groupes.
o l.'.enseignant donne des phrases au passé, au présent ou au futur.
o Les élèves, par groupe, déterminent le temps de la phrase donnée.
o Compter les points.
o Manuel, page 25, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu à partir du schéma de la page 25.

Pratique o Manuel, page 25, exercice 4.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéOF~Oj0$ttœ~.mte11d,it2s


Objectif de la leçon : connaître et utiliser, à l'oral comme à l'écrit, le vocabulaire
définissant le temps qui passe.
Préparaüon o Écrire au tableau les phrases prévues dans le langage o ral avec le sujet souligné :
matérielle o Le merle chante mélodieusement.
o Les voiles du bateau claquent au vent.
o Les filles vont à la plage à bicyclette.
o Les scorpions sont dangereux.
o Ma petite cousine a participé à un spectacle de jonglage.
c Recopier le texte de Daudet au tableau pour les rév isions.

Étapes Démarches

Langage o Citer à voix haute les noms communs dans la liste suivante:
oral la plage, la Seine, Anne, un sentier, des fossés, une ville, Paris, Pinocchio, une promenade, les bois,
l'Alsace, une digue, un port, la Belgique.
o Anticipation du pronom personnel sujet.
Dans les phrases inscrites au tableau, dire aux enfants de remplacer le groupe de mots soulignés
par if, elle, ils, elles.
Révisions o Recopier sur l'ardoise le texte écrit au tableau en plaçant la ponctuation.
Cette année comme l'an dernier le petit Chose aura l'étude des moyens Le pauvre pion tremble déjà
Après tout qui sait Les enfants seront peut-être moins méchants cette année-ci
D'après Alphonse Daudet, le Petit Chose.
o Dictée de mots sur l'ardoise en choisissant cou ç: carnaval, prince, costume, garçon, gerçure,
hélice, remplaçant, soupçon, glace, ciment.
Présentation o Lire des phrases contenant des indicateurs temporels, et poser la question : « Est-ce du passé, du
présent, du futur? »
Rappeler que le passé, cest une action qui a eu lieu et qui ne peut plus être changée. C'est fini, terminé, passé.
Au présent, l'action est en train de se faire.
Au flltur, l'action n'a pas encore commencé, peut-être aura-t-elle lieu, peut-être non .. .
o t.:été dernier, une baleine sest échouée dans la baie.
o Hier,je suis allé me promener dans le parc du château.
o Préparer les phrases suivantes au tableau.
Pour chaque phrase, les élèves recopient les mots qui indiquent le temps sur l'ardoise :
o Autrefois, les hommes préhistoriques faisaient du feu pour se chauffer.
o Avant-hier, je suis allé voir une course de lévriers.
o Paul va passer son permis de conduire dans quinze jours.
o Présenter les phrases suivantes sans indicateur temporel.
Puis, ajouter un indicateur temporel pour vérifier s'il s'agit du passé, du présent ou du futur.
o Les Indiens portaient des vêtements en peaux de bisons.
o Les jardiniers ramassent les feuilles mortes dans le parc.
o Présenter du vocabulaire lié au temps et faire une phrase pour vérifier le sens.
Chercher la définition dans le dictionnaire si besoin: annuel, calendrier, horaire, planning,
agenda, montre, Moyen Age, chronomètre, année, bissextile, trimestre, mois, hebdomadaire, saison,
chronologie, journée.
Pratique o Man1Uel, page 26, exercices 1, 2 et 3.
guidée
Objectivation o Lire en binôme J'explique ce que j'ai appris dans le manuel page 26.
o Lire collectivement Je retiens page 26.
o Préparer des cartons-mots avec des indicateurs temporels et les classer su r une flèche du temps
(du passé le plus lointain au futur le lointain). Conserver l'affiche dans la cllasse.
.. . ➔ ... ➔ aujourd'hui ➔ ... ➔ ...
hier, après-demain, autrefois, dans un siècle, il y a huitjours, dans cinq minutes.

Pratique o Manl!Jel, page 26, exercices 4 et 5 .


autonome
Objectif de la leçon: dans une phrase, déterminer le sens d'un mot polysémique en
s'appuyant sur les indices lexicaux présents dans le contexte.
Lexique: finaud.
Préparation o Prévoir un dictio nnaire po ur d eux é lèves.
matérielle o Éc rire a u t ableau les phrases d e la partie révisio ns.
o Écrire a u t ableau les phrases suivantes :
o Oh ! Regarde ce sable Marcel, comme il est FIN.
o C 'est vrai Raymond, comme il est FIN ! Il a vraiment maigri ces derniers temps.
o En plus, il est FIN ce Roland. Il a voulu jouer son finaud, il s'est cru plus FIN que
les autres et, au final, il a perdu sa partie de pétanque.

Étapes Démarches

Langage o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.


oral Dire Iles phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de la
formuler comme dans l'exemple : La tortue pond sesœufs dans le sable Qui est-ce qui pond ses œufs
dans le sable? La tortue. Puis, remplacer le sujet par il ou elle : // arrive de bonne heure pour s'installer.
o Le torrent dévale la montagne.
o La j eune fille attend son bus à l'arrêt.
o Le motard respecte la limitation de vitesse.
o Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o . .. fête se passe près de ... salle des sports.
o . .. :structure gonflable accueille ... enfants.
o . .. présentateur au micro anime ... journée.

Révisions o Classer les noms suivants selon qu'il s'agit d'un nom commun ou d'un nom propre. Ajouter la
majuscule lorsqu'il s'agit d'un nom propre : espagne, souris, lion, picasso, vïlle, fleur, fabienne, alpes,
reine, sahara.
o Dictée de mots sur l'ardoise en choisissant cou ç: la rançon, voici, une balançoire, Francis, le reçu,
une balance, la douceur, un commerçant, la face, un caleçon.
o Repérage du verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o Les chars avancent au son de la musique.
o La foule suit les musiciens.
o Les enfants jettent des confettis.
o Le cortège arrive sur le terrain de la fête.
o Les stands proposent plusieurs jeux.

Rappel et o Rappel des procédures de classement dans le dictionnaire en proposant U1ne liste de mots à
réactivation des classer dans l'ordre alphabétique.
connaissances Demander dans quelle partie du dictionnaire (début, milieu, fin) nous poU1vons trouver ces mots,
antérieures puis faire ranger en ordre alphabétique en justifiant les réponses : tableau, tortue, tigre, tornade,
tasse, tunique.
Mise en projet o « Nous avons déjà vu ensemble comment chercher un mot dans le dictionnaire à l'aide de l'ordre
alphabétique et des mots repères situés en haut des pages du dictionnair,e.
Nous nous sommes aussi intéressés aux informations que peut nous donner le dictionnaire sur
les mots que nous devons trouver.
Aujou rd'hui, nous allons chercher le sens d'un mot en regardant les indices que nous donne
la phrase dans laquelle il se trouve. Nous vérifierons le sens de ce mot à l'aide de notre
dictionnaire. »

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop~jeoootrtsmste11d,itas


Présentation o « Il est important de repérer des indices dans la phrase où se trouve le mot pour comprendre son
sens.
Pour cela, je vais vous raconter l'histoire de deux amis marseillais qui n'arri vaient pas du tout à se
comprendre. Écoutez bien .. .
Marcel et Raymond, deux amis marseillais, assistaient à une partie de pétanque sur la plage, les
pieds dans le sable.
- Oh! Regarde ce sable Marcel, comme il est FIN (insister de manière théâtrale sur ce mot) !
- C'est vrai Raymond, comme il est FIN ! Il a vraiment maigri ces derniers t emps.
- Mais de quoi tu me parles Marcel, je t'ai dit qu'il était FIN!
- Oui, oui, répond Marcel. En plus, il est FIN ce Roland. Il a voulu jouer son finaud, son malin, il
s'est cru plus FIN que les autres et, au final, il a perdu sa partie de pétanque.
- Bon, écoute Marcel, je ne te comprends pas. De quoi me parles-tu?
- Eh bien, je te parle de Roland qui joue à la pétanque.
- Et moi, je te parle du sable!»
o « Quel est le mot de l'histoire que répètent nos deux amis marseillais? Il s'agit du mot fin .
Pour quelles raisons ce mot les empêche-t-il de se comprendre?
(Réponse attendue des élèves : dans cette histoire, le mot fin a plusieurs sens.)
Le sens du mot dépend de la phrase dans laquelle il se trouve.
Par exemple, quand Raymond parle du sable qui est fin, je cherche dans la phrase les indices
qui vont m'aider à trouver le sens du mot fin. (Lire la phrase au tableau : Oh! Regarde ce sable
Marcel, comme il est FIN; souligner le mot ou le groupe de mots indices, ici le mot sable.) Je sais
qu'il s'agit du sable et que le mot fin signifie ici le contraire de gros. Vérifions ensemble dans le
dictionnaire. »
Par binôme, les élèves recherchent le mot fin .
Faire observer aux élèves que si le mot a plusieurs sens, le dictionnaire ind ique les différentes
définitions numérotées, ce qui est le cas pour le mot fin. Repérer le numéro correspondant au
sens cité ci-dessus, en sachant que les numéros peuvent différer en fonction des dictionnaires.
o Poursuivre la réflexion en cherchant les autres sens rencontrés dans l'histoire.
o C'est vrai Raymond, comme il est FIN! Il a vraiment maigri ces derniers temps.
5011.Jligner le mot ou le groupe de mots indices, ici le mot maigri.
Demander aux élèves de repérer le numéro correspondant à ce sens dans le dictionnaire et de
lire la définition donnée.
o En plus, il est FIN ce Roland. Il a voulu jouer son finaud, son malin, il s'est cru plus FIN que les autres
et, au final, il a perdu sa partie de pétanque.
5011.Jligner le mot ou le groupe de mots indices, ici les mots finaud et malin.
Expliciter l'adjectif finaud : malin, rusé. L'ajouter sur l'affiche du lexique.
Demander aux élèves de repérer le numéro correspondant à ce sens dans le dictionnaire et de
lire la définition donnée.
o « Le sens d'un mot varie donc selon l'ensemble des mots qui l'accompagnent. »

Pratique o Proposer de chercher un autre mot dans le dictionnaire ayant plusieurs sens, le mot étoile par
guidée exemple.
Attribuer le numéro du sens aux phrases écrites au tableau :
o L.:étoile scintille dans la nuit.
o Marilyn Monroe était une étoile du cinéma américain.
o Nous avons trouvé une étoile de mer sur un rocher.
o Arthur a passé sa deuxième étoile durant ses vacances à Chamonix
o Man11.Jel, page 27, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o À l'aide de l'encadré de la page 27, les élèves décrivent ce qu'ils ont retenu de la leçon.

Pratique o Man11.Jel, page 27, exercices 4 et S.


autonome

©3Lanl,ibiairieedesséEoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : orthographier sans erreur les mots inva riables.
Préparati.on o Écrire au tableau les phrases de la partie révisio ns.
matérielle o Préparer éga lement les mots à compléter avec cou ç.
o Écrire sur une affich e la liste des mots invariables (annexe 3).

Étapes Démarches

Langage o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.


oral Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de la
formuler comme dans l'exemple : Le dépanneur installe la voiture sur le plateau de son camion.
Qui est-ce qui installe la voiture sur le plateau de son camion? Le dépanneur.
o La voiture entre au garage.
o La panne ne semble pas grave.
o Le mécanicien repère une fuite de carburant.
o Le propriétaire de la voiture remercie le garagiste.
o Sa femme s'installe au volant pour reprendre la route.
o Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants:
o .. . blé mûrit sous .. . soleil brûlant.
o .. . biche apeurée s'enfuit dans .. . bois.
o .. . pêcheur lance .. . appât pour attirer .. . poissons.
Révisions o Souligner les indicateurs de temps dans les phrases suivantes et indiquer si l'action se situe dans
le passé, le présent ou le futur:
o Nous sortirons bientôt en récréation.
o Autrefois, les hommes se déplaçaient à cheval.
o Je suis en classe actuellement.
o Demain, vous irez au cinéma.
o Jadis, les moines illustraient les livres à la plume.
o Ajouter cou ç aux mots suivants: une grima .. . e, fran .. . ais, un gla .. . on, des .. . erises, un ma .. .on,
per.. . er, un aper.. . u, une ra .. . ine, un pala.. . e, la fa .. . on.
o Repérage du verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question:« Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o Le cuisinier prépare la planche à découper.
o Le cochon déguste les glands du chêne.
o Le camion de livraison stationne devant la boucherie
o Les clients arrivent de bonne heure.
o Le pâté cuit lentement dans le four à bois.
Mise en projet o Raconter l'histoire suivante:
« Il y .a bien longtemps, au Pays des mots, vivait le Surveillant des mots. Il surveillait tous les mots
et vérifiait qu'ils respectent bien leur orthographe. Par exemple, il veillait à ce que le mot cartable
s'écrive bien avec la lettre c au début et uns au pluriel, à ce que le mot heureux prenne bien un x à
la fin, à ce que le mot élève n'oublie pas son é et son è. Bref, il avait beaucoup de travail. . .
Il avait d'autant plus de travail que certains mots s'amusaient à lui faire des farces : un jour ils
s'écrivaient avec uns final, le lendemain avec un x, un autre jour encore avec ss, la semaine
suivante ils changeaient leur son [â] en l'écrivant an au lieu de en!
Le SUJrveillant des mots était dé-bor-dé ! Il corrigeait, corrigeait, corrigeait encore .. .
Un jour, il en eut assez. Comme il était un peu magicien, il décida de figer l'écriture des mots qui
s'am11.Jsaient à changer d'orthographe sans raison valable. li leur lança donc un sort qui les rendit
in-va-riables ! C'est-à-dire que ces mots, devenus in-va-riables ne purent plus jamais changer
d'orthographe, varier d'orthographe. Heureusement, ils n'étaient pas si nombreux.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéo~rr<0]~~te11d,it2s


Depuis ce jour, ces mots invariables s'écrivent toujours de la même manièr e. Ils sont même
devenus fort sympathiques pour les jeunes écrivains (comme vous) qui ont compris qu'on
pouvait apprendre son orthographe une fois pour toutes et ne plus jamais hésiter sur la manière
de les écrire!»

Présentation o « Comme vous venez de l'entendre, un mot invariable est un mot qui ne ch ange jamais
d'orthographe. C'est un mot qui s'écrira toujours de la même manière, quelle que soit la phrase
utilisée, quelle que soit sa place dans la phrase.
Finalement, c'est très pratique: il suffit de les apprendre tous, un par un, pour ne plus jamais se
tromper.
Pour les mots invariables, on ne se trompera plus jamais car ils s'écrivent toujours pareil !
Tiens! Je viens juste d'utiliser deux mots invariables: le mot toujours et le mot jamais (les écrire
au tableau, l'un au-dessous de l'autre).
Essayons de les épeler pour mémoriser leur orthographe (le faire) . Que remarquez-vous? (Faire
remarquer que ces deux mots sont des contraires et qu'ils finissent tous les deux par uns.)
Vous allez travailler en binôme : l'élève de droite va inventer une phrase contenant le mot toujours
et la chuchoter à son voisin, puis l'élève de gauche devra faire de même avec le mot jamais. »
Dem.ander ensuite à trois ou quatre binômes d'énoncer leur phrase à voix haute.
o « Nous allons maintenant nous entraîner à repérer les mots invariables dan s la phrase suivante
(l'écri re au tableau et la faire lire par les élèves) :
Autrefois, les paysans étaient souvent très pauvres.
Est-ce qu'il y a dans cette phrase un ou des mots qui ne changent jamais d'orthographe? (Les
élèves repèrent autrefois, souvent, très.)
Les m ots autrefois, souvent et très (les écrire au tableau en jaune les uns sous les autres) font partie
des mots invariables que vous devez savoir écrire par cœur au CE2. Nous allons donc mémoriser
leur orthographe. »
o « Commençons par le mot autrefois.
Lisez,-le silencieusement, en séparant chaque syllabe, épelez les syllabes silencieusement ...
Puis fermez les yeux et essayez de réécrire le mot sur la table avec votre doigt.
Vérifiiez ensuite en regardant le mot au tableau. S'il est juste, passez au mot suivant. Si vous vous
êtes t rompés, recommencez en analysant bien le mot.»
Apprendre le mot en même temps que les élèves, en théâtralisant un peu la démarche.
Pratiquer de la même manière pour souvent et très.
o Faire découvrir la liste des mots invariables (annexe 3).
o La f aire lire par les élèves (par exemple, trois mots chacun).
o Dem ander aux élèves, en binôme, de chercher trois mots invariables qui parlent du temps
(autrefois, demain, hier, aujourd'hui, bientôt...), puis de les épeler à leur voisin.
o Dem ander aux élèves de chercher trois mots invariables qui expriment lie lieu (derrière, devant,
dessus, dessous, ici, là-bas ...), puis de les épeler à leur voisin.
o Pour l'ensemble des mots invariables, étudier une liste par semaine.
Au bout de trois listes étudiées, dicter ces mots dans des phrases simples.
Observer leurs particularités orthographiques en les écrivant au tableau.
Les associer, par exemple le mot puis avec ensuite en donnant une phrase où ce dernier est
remplacé par puis.

Objectivation o Les élèves expliquent à leur voisin ce qu'est un mot invariable et en citent quelques-uns en les
épelant.

Pratique o Manuel, page 28, exercices 1 et 2 .


guidée
Pratique o Manuel, page 28 exercices, 3, 4 et S.
autonome

©4lanl,ibiaitl'ieede5i~!!!eles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 21 : l'article défini et l'article indéfini

Objectif de la leçon: identifier l'article défini (Le, la, l', les) et l'article indéfini (un, une, des).
Vocabulaire nouveau : article défini, article indéfini.
Lexique: addition.
Préparation o Écrire a u t a bleau les phrases de la pa rtie révisio ns.
matérielle

Étapes Démarches
Langage o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.
oral Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de
la formuler comme dans l'exemple : La moissonneuse bat le blé dans le champ. Qui est-ce qui bat
le blé dans le champ? La moissonneuse. Puis, remplacer le sujet par il ou elle : Elle bat le blé dans
le champ.
o Le tracteur avance la remorque près de la machine.
o Le bruit effraie les oiseaux perchés sur les branches.
o La récolte du blé se finira tard dans la nuit.
o Chaq ue élève trouve une phrase au présent. Ne pas hésiter à aider avec des locutions comme
maintenant, en ce moment...
o Conjuguer à voix haute la locution être au restaurant au présent avec chacun des pronoms
personnels, puis demander aux élèves de faire de même avec la locution être dans la cuisine.
Conti nuer avec les locutions avoir une faim de loup (l'enseignant) et avoir un bon appétit (les élèves) .

Révisions o Classer les noms suivants selon qu'il s'agit d'un nom commun ou d'un nom propre. Ajouter
la majuscule lorsqu'il s'agit d'un nom propre : amérique, président, coupe, brésil, didier, ballon,
gagnant, italie, équipe, marseille.
o Dictée de mots invariables sur l'ardoise à partir de l'annexe 3 .
o Repérage du verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o L'h;ppodrome ouvre ses portes ce matin.
o Les chevaux s'avancent vers la ligne de départ.
o Les spectateurs retiennent leur souffle.
o Les cavaliers se concentrent.
o Les supporters agitent des drapeaux.
Rappel et o « Nous avons appris à reconnaître la nature des mots et ce qu'était un article. Qu'est-ce qu'un
réactivation des artide? (Réponses attendues des élèves.)
connaissances !..'.article est un petit mot qui se place toujours devant le nom qu'il accompagne. »
antérieures Écrire au tableau ARTICLE+ NOM.
Donner des exemples en insistant sur chaque article :
o le menu, la table, les clients, l'assiette;
o un cuisinier, une crêperie, des légumes.
o « Quel est le symbole que nous utilisons pour désigner un article? (Réponse attendue des élèves.)
Comm e l'article accompagne toujours un nom, alors nous dessinerons un petit carré bleu et nous
garderons le grand carré bleu pour le nom . »
Dessi ner un petit carré bleu sous le mot ARTICLE et un grand carré bleu sous le mot NOM.

Mise en projet o « Aujourd'hui, vous allez apprendre à reconnaître les articles définis et les articles indéfinis. Il y a
en effet deux catégories d'articles : les articles définis et les articles indéfinis.
À la fin de la leçon, vous saurez reconnaître ces deux catégories d'articles. »

Présentation o « Regardons l'illustration du manuel page 29.


Pour la décrire, je peux écrire la phrase suivante (écrire la phrase au tablea1u) : Un client déguste
une assiette avec des légumes frais.
Les mots clients, assiette, légumes sont des noms communs (au fur et à mesure que les noms
communs sont énumérés, dessiner un grand carré bleu sous chaque nom) .
Ces noms communs sont accompagnés d'un article. Par exemple :
o Le nom client est accompagné de l'article un (dessiner un petit carré bleu sous l'article un).
Si je vous demande maintenant de me montrer ce client sur l'image, vous ne savez pas de
quel client je vous parle. J'ai dit un client. Ce peut être celui-ci, celui-là . . . (sur l'image, pointer
successivement plusieurs clients) .
o Le nom assiette est accompagné de l'article une (dessiner un petit carré bleu sous l'article une) .
Si je vous demande également de me montrer cette assiette sur l'image, vous ne savez pas non
pl us de quelle assiette je vous parle. J'ai dit une assiette. Ce peut être cellle-ci, celle-là .. . (sur
l'image, pointer successivement plusieurs assiettes) .
o Pol!Jr finir, le nom légumes est accompagné de l'article des (dessiner un petit carré bleu sous
l'article des) . Si je vous demande également de me montrer ces légumes sur l'image, vous ne
savez pas non plus de quels légumes je vous parle. J'ai dit des légumes. Ce peut être ceux-ci,
ceux-là ... (sur l'image, pointer successivement plusieurs légumes).
Nous appelons les articles un, une, des (les montrer à nouveau dans la phrase) des articles
indéfinis parce que je ne sais pas avec précision de quoi ou de qui je parle. J'ai du mal à définir, à
préciser. »
o « Pour décrire cette image, je peux à nouveau écrire (écrire la phrase au tableau) : Le serveur avec
la serviette sur le bras apporte l'addition.
Les mots serveur, serviette, bras, addition sont des noms communs (au fur et à mesure que les
noms communs sont énumérés, dessiner un grand carré bleu sous chaque nom).
Ces noms communs sont également accompagnés d'un article. Ainsi :
o Le nom serveur est accompagné de l'article le (dessiner un petit carré bleu sous l'article le).
Si je vous demande de me montrer ce serveur sur l'image, vous comprenez qu'il s'agit d'un
perisonnage en particulier et vous pouvez même le repérer sur l'image. (Laisser les élèves le
trouver.)
o Il en est de même pour le nom serviette accompagné par l'article la (dessiner un petit carré bleu
sous l'article /a). Si je vous demande également de me montrer cette seriviette sur l'image, vous
comprenez qu'il s'agit d'une serviette en particulier, la serviette du serveur.
o Pol!Jr le nom bras, il est accompagné de l'article le (dessiner un petit carré bleu sous l'article le).
Si je vous demande également de me montrer ce bras sur l'image, vous savez qu'il s'agit du bras
du serveur.
o Po1Ur finir, le nom addition, il est accompagné de l'article/'. Il s'agit en fai t de l'article la qui est
devenu/' parce que le nom addition commence par une voyelle. Je ne peux pas dire la addition.
Ce n'est pas "joli" à l'oreille. Je remplace donc l'article la par un/ apostrophe.
Il en est de même pour le nom ustensile : au lieu de dire le ustensile, je vais dire l'ustensile; ou
encore pour le nom orange : au lieu de dire la orange, je vais dire l'orange .. .
Dans un restaurant, l'addition est la facture apportée au client lorsqu'il a fini son repas. Si je
vous demande de me montrer l'addition sur l'image, vous pouvez montrer précisément de
quelle facture il s'agit. (Ajouter le mot addition sur la fiche du lexique.)
Nous appelons les articles le, la, 1: les (les montrer à nouveau dans la phras-e) des articles définis
parce que je peux savoir avec précision de quoi ou de qui je parle. Je définis, je précise. »

Pratique o Proposer des noms communs à l'oral, accompagnés d'articles. Les élèves doivent reconnaître s'il
guidée s'agit d'un article défini ou indéfini : un dessert, la nappe, des couverts, l'eau, une entrée, le plat, les
cuisiniers, l'ananas, des fruits, une cuillère.
o Manl!Jel, page 29, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Demander aux élèves d'expliciter ce qu'ils ont compris à partir du tableau de la page 29.

Pratique o Manl!Jel, page 29, exercices 4, 5 et 6.


autonome
Séance 22 : le genre et le nombre des noms communs

Objectif de la leçon: reconnaître le genre et le nombre des noms communs.


Préparati.on o Préparer au t ableau les mots prévus pour les révisions (à compléter avec cou ç) .
matérielle o Écrire également les phrases de la partie révisions.
o Préparer un tableau vierge pour la mise en projet avec deux colonnes (genre,
nombre) puis diviser chaque colonne en deux nouvelles colonnes (masculin,
féminin).
o Préparer des cartons représentant des illustrations pour l'objectivation : une fleur,
des fleurs, un arbre, des arbres, un chat, des chats, une abeille, des a beilles.

Étapes Démarches
Langage o Transformer ces phrases au passé, puis au futur, en s'aidant des mots donnés:
oral o Je prends des cours de piano.
(l'année dernière, l'année prochaine)
o Nous mangeons dans une crêperie.
(hier, demain)
o Ifs font des travaux dans le grenier.
(l'été dernier, l'été prochain)
o Comp léter chaque phrase avec un sujet :
o .. . imprime un dessin de pelleteuse.
o .. . installons la tente sur son emplacement.
o ... entendez la pluie tomber sur le toit de la véranda.
o .. . blague souvent avec ses enfants.
o ... apprendrons bientôt où se situent les plus grandes villes françaises.

Révisions o Recopier ces phrases et entourer le verbe :


o Jean construit un circuit de trains.
o Les garçons font une partie de volley sur la plage.
o Alix et moi allons au parc en rollers.
o Compléter les mots suivants sur l'ardoise avec cou ç: une grima .. . e, une balan ... oire, les va .. . ances,
un gar.. . on, per... er, un exer.. .ice, une rempla ... ante, un .. .a hier, une su .. .ette, la fa .. . ade.
Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous allons apprendre à reconnaître le genre et le nombre du nom commun. li
existe deux genres : le masculin et le féminin; et il existe deux nombres : le singulier et le pluriel.»
Montrer le tableau.

Présentation o Rappeler que le nom commun désigne une personne, un animal, une cho,se en général (écrire au
tableau) : le docteur, des pieuvres, des loups, la maîtresse, les lettres, un bureau, un livre .. .
Ajouter que le nom commun est toujours précédé d'un article: un, une, le, la, les, des ... Les entourer.
Expli,q uer que les noms ont un genre et un nombre, et qu'on peut les classer. Partir des exemples :
o un livre est singulier car il y a un seul livre, et il est masculin car on peut dire un livre ou le livre;
o la maîtresse est singulier car il y a une seule maîtresse, et féminin car on peut dire la maîtresse ou
une maîtresse;
o des loups est pluriel car il y a plusieurs loups, et masculin car on peut dire un loup ou le loup;
o les lettres est pluriel car il y a plusieurs lettres, et féminin car on peut dire une lettre ou la lettre.
o Classer ensuite ces quatre noms, puis les autres exemples, dans le tableau .

Pratique o Manuel, page 30, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Reprendre le tableau et placer les images préparées en explicitant à chaque fois : « Pourquoi
mets-tu ce dessin ici ? »

Pratique o Manuel, page 30, exercices 4 et S.


autonome
Séance 23 : l'accord du nom commun avec l'article

Objectif de la leçon: accorder le déterminant avec le nom qu'il accompagne.


Préparati.on 0 Pré parer au tableau les phrases de la partie révisio ns.
matérielle 0 Écrire éga le me nt les mots prévus po ur les révisio ns (à co mplét er avec sou ss) .
0 Pré parer des carto ns-moï (a ec les a rticles en do uble ) oo ur la Jrésentatio n et
1
l'objectivatio n : 1des Ir~ u n l les 11 une I ŒJ
Ides l l les 11 coussins I sentiments 1
1voisines 11portrait 11 histoire 11 clés 11violon 11 chaise 1
0 '
Ecrire a u tableau l' exercice à tro us prévu dans la présentatio n.
o Préparer le ta bleau utilisé po ur l'objectivatio n.

Étapes Démarches
Langage o Inventer quatre phrases négatives avec les mots invariables suivants : autrefois, longtemps, sous, demain.
oral o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe être :
o Je . .. au parc avec Jannick. o Tu ..., il ..., nous ... , etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe avoir :
o J'. .. envie de jouer. o Tu ..., il ..., nous ... , etc.

Révisions o Recopier ces phrases et placer la ponctuation :


Là-bas un peu plus loin un grand navire se balance doucement sur les vagues Les matelots allument
des lanternes multicolores qu'ils accrochent aux cordages On entend des rires des chants une musique
très gaie D'après Hans Christian Andersen, la Petite Sirène.
o Comp léter les mots suivants sur l'ardoise avec sou ss : po ... er, une terra ... e, une... calier,
l'arro ... age, la ... oupe, une a... iette, un ma... que, la mu... ique, une pi... te, une cla ... e.
Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous allons apprendre à accorder le déterminant en genre et en nombre avec le
nom commun. »
Présentation o Refaire le même tableau que celui utilisé lors de la séance 22 : deux colonnes (genre, nombre)
chacu ne étant divisée en deux nouvelles colonnes (masculin, féminin).
Prendre les cartons-mots préparés en séparant les articles des noms.
o RélLlnir l'article et le nom correspondant.
Expliciter la démarche à chaque fois : « Histoire est un nom commun féminin singulier alors
l'article une s'accorde avec. »
o Placer ces couples dans le tableau.
o Exercice à trous au tableau.
Compléter le texte suivant avec des articles (un, une, le, la, les, des) en justifiant sa réponse.
Tout à coup, ... nuages noirs arrivent de tous ... côtés et cachent ... étoiles; ... éclairs traversent ...
ciel; ... tonnerre gronde.. .. mer, si calme jusque-là, s'agite. ... grosse tempête se prépare
D'après Hans Christian Andersen, /a Petite Sirène.

Pratique o Man1Uel, page 31, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Comp léter le tableau avec les cartons-mots représentant des articles et en explicitant les accords.
articles noms communs
masculin - singulier mât
bateau
féminin - singulier proue
sirène
masculin - pluriel matelots
navires
féminin - pluriel lanternes
voiles

Pratique o Manl!Jel, page 31 , exercices 4, 5 et 6.


autonome
Objectif de la leçon: associer les graphèmes ga, gu, go et gui, gue au phonème [g].
Préparati.on o Écrire a u t ableau les phrases de la partie révisio ns.
matérielle o Pré parer éga lement un ta bleau à tro is co lo nnes po ur classer les mo ts d e l'hist o ire
co ntenant la lettre g :
o premiè re co lo nne : rigolo, Gulu, gardien, régaler, gorge ;
o d euxiè me co lo nne : géan t, nuages, régime, magique ;
o prévoi r une tro isiè me colo nne qui se ra co mplét ée lo rs de la présentatio n.

Étapes Démarches

Langage o Anticipation de la fonction sujet à l'oral.


oral Dire les phrases suivantes et demander aux élèves de chercher la question à poser, puis de
la formuler comme dans l'exemple : t.:équipeallemande gagne la coupe du monde de football.
Qui est-ce qui gagne la coupe du monde de football? l.'.équipe allemande. Puis remplacer le sujet
par il ou elle : Elle gagne la coupe du monde de football.
o t.:entraÎneur applaudit fièrement son équipe.
o La foule de journalistes photographie les vainqueurs du championnat.
o Le capitaine lève la coupe en criant sa joie.
o Chaq ue élève trouve une phrase au présent. Ne pas hésiter à aider avec des locutions comme
aujourd'hui, en ce moment...
o Demander aux élèves de conjuguer la locution être champion du monde en utilisant tous les
prono ms personnels.
Faire de même avec la locution avoir la tête dans les nuages.

Révisions o À l'aide du dictionnaire, demander aux élèves de chercher deux sens pour les mots lettre et
plate,au, puis écrire une phrase pour illustrer chacun d'entre eux.
o Compléter avec l'article défini qui convient en faisant attention aux accords : . .. métro, ... visiteurs,
... foule, ... guichet, ... places.
Faire de même avec l'article indéfini avec les mots suivants : ... défilé, ... file, ... lampions, ...
fanfare, ... spectateurs.
o Repérage du verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o La foule arrive près des Champs-Elysées.
o Les soldats défilent fièrement sur l'avenue.
o Le président salue les troupes présentes.
o La patrouille de France vole au-dessus de Paris.
o Les passants applaudissent le cortège.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à une lettre qui embête beaucoup les jeunes écrivains,
car c'est une lettre surprenante et changeante.
Et oui ! Elle change de "son" quand nous la lisons en fonction de la voyelle qui la suit : c'est la
lettre g.
Pour vous montrer la fantaisie de cette lettre, je vais vous raconter l'histoire de Gulu le géant, qui
s'est retrouvé un jour dans une étonnante situation. »

Présentation o « Il y .a bien longtemps, dans le pays mystérieux des nuages, vivait un géant rigolo prénommé
Gulu. Gardien des lieux, il pouvait se régaler lors de banquets grandioses durant lesquels il
pouvait rire à gorge déployée. (AH, AH, AH! ...)
Mais un jour, on le mit au régime.
Il perdit alors son si joli sourire en forme de U. 11 ne riait plus et surtout il ne pouvait plus
prono ncer la lettre U. Même son prénom lui était devenu impossible à dire.
Ses meilleurs amis, Gui le Petit et Guerlin le Malin ne le comprenaient plus. Lorsqu'ils lui rendaient
visite, Gulu, d'une voix caverneuse, leur disait :

© La librairie des écoles, reproduction et vidéCfl'~tlj~~i@~,,mte11d,itses


- Ah, mes amis, Gi le Petit et Gerlin le Malin. Regardez! J'ai pêché une angille et j'ai navigé sur les
vages du lac.
Comme ses mots ne voulaient plus rien dire, très vite la tristesse le prit et îl devint inconsolable.
Gui et Guerlin décidèrent alors d'aider leur ami. Après un long périple, ils trouvèrent la fée
Guérison qui pouvait soigner tous les maux du monde. De sa baguette magique, elle fit à
nouveau apparaître un magnifique sourire sur le visage de Gulu.
Le géant pouvait enfin redire son prénom, appeler ses amis et surtout prononcer tous les U pour
se faiire comprendre.
À par,tir de ce jour, lorsque ses amis Gui le Petit et Guerlin le Malin lui rendaient visite, Gulu, d'une
voix caverneuse, leur disait :
- Ah, mes amis, Gui le Petit et Guerlin le Malin. Regardez! J'ai pêché une anguille et j'ai navigué
sur les vagues du lac.
Grâce à la fée Guérison, la vie souriait à nouveau à Gulu et le géant devint même le roi des
Hurluberlus!»
o Faire reformuler l'histoire aux élèves en leur posant des questions :
o « Qu'arrive-t-il au géant Gulu? Il a perdu son sourire en U et il ne peut pl us prononcer la
voyelle U.
o Quels mots n'arrive-t-il plus à dire? Gi le Petit, Ger/in le Malin, une angille, navigé, les vages.
(Les écrire au tableau dans une troisième colonne en laissant un espace entre la lettre g et les
voyelles i et e.)
Tous ces mots contiennent la lettre g si changeante.
o «Qu'observons-nous? Avec les voyelles a, o et u, la lettre g fait le son [g]. » Observer les mots de la
première colonne, puis écrire en-dessous :
o g- a = ga
o g- o = go
o g- u = gu
o « Et avec les lettres e et i, comment fonctionne la lettre g? Lisons les mots de la deuxième
colonne .. . La lettre g ne fait plus le son [g] ! Mais elle a trouvé le moyen de faire le son [g] avec les
voyel les i et e !
Rega,rdez de quelle façon : pour faire le son [g] avec les voyelles i et e, il faut écrire un u entre le g
et lei ou le e comme le sourire de Gulu ! »
Ainsi :
gUi
gUerlin
anguille
navigUer
vagues
gUérïson
baguette
o Questionnement aux élèves :
o « Pour écrire le mot garde, ai-je besoin d'ajouter un u entre le g et le a?
o Pour écrire le mot goudron, ai-je besoin d'ajouter un u entre le g et le o?
o Pour écrire le mot coquillage, ai-je besoin d'ajouter un u entre le g et le e?
o Pour écrire le mot fatigue, ai-je besoin d'ajouter un u entre le g et le e?
o Pour écrire le mot déguisement, ai-je besoin d'ajouter un u entre le g et lei?
o Pour écrire le mot gibier, ai-je besoin d'ajouter un u entre le g et lei?»

Pratique o Manuel, page 32, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Pratique o Manuel, page 32, exercices 4, 5 et 6.
autonome

©4.aul,ibiairieGdce~ é~@!.ies, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : identifier le sujet du verbe dans une phrase.
Préparati.on o Écrire a u tableau la liste de no ms prévue e n la ngage o ral.
matérielle o Pré parer l' extrait prévu dans les révisio ns.
o Pré parer au tableau les mots prévus po ur les révisio ns (à compléter avec g et gu).
o Écrire éga le me nt au tableau les tro is séries de phrases de la présentatio n.
o Pré parer des carto ns-mots : 1il 11 elle 11 i/.s 1 1elles 1

Étapes Démarches
Langage o Citer à voix haute les noms communs dans la liste suivante :
oral la plage, la Seine, Anne, un sentier, des fossés, une ville, Paris, Pinocchio, une p romenade, les bois,
l'Alsace, une digue, un port, la Belgique.
o Repérage du verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
o Tom joue de l'harmonica. o Cette tribu chasse les bisons.
o Les Cheyennes se déplacèrent vers l'ouest des ttats-Unis. o Ils célèbrent le rituel de la danse du soleil.
Révisions o Recopier cet extrait en plaçant la ponctuation manquante :
Je me sentais perdu Où trouver de l'argent Comment m'en aller Comment rejoindre mon frère Jacques
Dénoncer Roger ne m'aurait servi de rien D'après Alphonse Daudet, le Petit Chose.

o Comp léter les mots suivants sur l'ardoise avec g ou gu : e ... oûter, la fi .. . ure, ... arder, ... ider,
la .. . are, la .. .erre, une ... omme, un lé... ume, le .. .az, la ... auche.
Mise en projet o « Mai ntenant que vous savez identifier le verbe dans une phrase, nous allons apprendre à
reconnaître son sujet. »
Présentation o Écrire les phrases suivantes au tableau et souligner le verbe :
o Julie ouvre ses cadeaux.
« Qui est-ce qui ouvre ses cadeaux? C'est Julie qui ouvre ses cadeaux. (Écri re ces deux phrases
au tableau à part et insister sur c'est .. . qui.)
Donc Julie est le sujet et je l'entoure dans la phrase au tableau. »
o Le foup frappe à la porte. o Les cochons se sauvent vite. o La soupe bout dans la marmite.
Po1Ur ce dernier exemple, poser la question : « Qu'est-ce qui ? »
o Comp léter cette autre série de phrases (au tableau) en imaginant un sujet (nominal) :
o . .. construisent une cabane. o Dans l'atelier de papa, ... cherche des lampes-torches.
o . .. apporte une couverture. o ... portent des déguisements.
o Entou rer le sujet dans chacune de ces nouvelles phrases (inscrites au tableau) et le remplacer par
un prionom personnel. Les pronoms personnels peuvent être préparés sous forme de cartons-
mots pour que les enfants manipulent plus facilement au tableau.
o Le ballon dévale la pente. o Les joueurs rentrent au vestiaire à la mi-temps.
o La j eune femme escalade la paroi rocheuse. o Les supportrices applaudissent très fort!

Pratique o Manuel, page 33, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Récapituler les questions que l'on peut poser pour trouver le sujet : « Pour connaître le sujet d'un
verbe, je pose la question :
o "Qui est-ce qui?" quand il s'agit de personnes ou d'animaux;
o "Qu'est-ce qui ? "quand il s'agit de choses. »
o Relire l'exemple resté au tableau : Julie ouvre ses cadeaux.
Puis, procéder de même avec un autre exemple : Alexis lance le ballon :« Qui est-ce qui lance le
ballon? C'est Alexis qui lance le ballon. C'est Alexis qui fait l'action de lancer. Alexis est donc le
sujet du verbe lancer. »

Pratique o ManUJel, page 33, exercice 4.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop,ejootisnJ~te11d1ifses


Objectif de la leçon : identifier la nature du sujet (le nom propre, le nom commun et le
pronom personnel).
Préparati.on o Écrire a u t ableau les expressio ns utilisées po ur le la ngage o ral.
matérielle o Pré parer les listes de mots prévues po ur les révisio ns.
o Écrire éga le me nt le t ext e de la présentatio n.

Étapes Démarches

Langage o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe chercher :


oral o Je . .. des idées de cadeaux pour l'anniversaire de Mathilde.
o Tu ..., il .. ., nous .. ., etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe choisir :
o Je . .. une bande dessinée pour le voyage
o Tu ..., elle... , nous..., etc.
o Inventer des phrases avec les expressions suivantes : la semaine dernière, aujourd'hui, l'année
prochaine, jadis, bientôt.

Révisions o Ranger dans l'ordre alphabétique les mots des trois listes suivantes sur l'ardoise :
o couvrir, partir, arracher, bondir, vendre
o Louis, Lucie, Lisa, Léon, Laura
o chat, coq, cigale, crabe, chenille
o Recopier seulement les noms propres sur l'ardoise : un cuisinier, Lyon, des affaires, un paquet,
l'Irlande, la Seine, Charles, une Île, une valise, Mickey.
Mise en projet o Repa,rtir de la séance précédente : « Grâce à la question "Qui est-ce qui?" ou "Qu'est-ce qui ? ';
nous savons trouver le sujet dans une phrase.
Aujou rd'hui, nous allons voir quelles sortes de sujets nous pouvons rencontrer. »

Présentation o Lire le texte inscrit au tableau :


Un matin, Timothée décide de partir se promener seul dans la forêt. li emporte avec lui un sac à dos
avec .des provisions pour passer la journée. Soudain, le garçon entend tout près de lui des coups de feu,
provenant certainement de braconniers ... Alors, il se cache et les observe.
o Souligner le sujet dans chaque phrase, et le recopier au tableau :
Timothée, Il, le garçon, il.
«Pourparler d'une même personne, nous avons trouvé plusieurs solutions. »
o Trouver la nature de chacun d'entre eux : nom propre, pronom personnel, nom commun .. .
o Après avoir identifié la nature de chaque sujet, passer à des exercices de classement.

Pratique o Man11.Jel, page 34, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée
Objectivation o Reprendre l'exemple de la séance 25 : Julie ouvre ses cadeaux.
Dem.a nder aux élèves de trouver le sujet.
Puis, remplacer le sujet par des mots de natures différentes (la fille, elle) et inscrire dessous la
nature de chaque sujet (NP sous la fille, PP sous elle).

Pratique o Man11.Jel, pages 34 et 35, exercices 5, 6, 7, 8 et 9.


autonome

©,ilanl,ibiairie~eSiiéiroles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon: remplacer un groupe sujet par un pronom personnel.
Lexique : empreinte.
Préparaüon o Pré parer au tableau les mots prévus po ur les révisio ns (à compléte r avec g et gu)
matérielle et le texte à tro us.
o Écrire les phrases de la prése ntatio n au tableau.
o Préparer des carto ns-mots :
o po ur la présentatio n I elle 11 ils 1 1il 11 e lles 11 il 11 nous 1
o po ur l'o bjectivatio n.

Étapes Démarche
Langage o Choisir trois mots invariables dans la liste 1 de l'annexe 3 et inventer trois phrases au passé.
oral o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe partir :
o Cette semaine, je ... en voyage. o Cette semaine, tu ..., etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe faire :
o Chaque soir, je ... des constructions en kapla. o Chaque soir, tu ..., ,etc.

Révisions o Complète les trous dans les phrases suivantes par un article; attention aux accords :
o Je ne connais pas ... nom de ... voisine. o tlie apprend à écrire ... chiffres jusqu'à 10.
o .. . orange est tombée du cageot. o Ce chercheur étudie .. . empreintes de castor.
Expliquer le mot empreinte : une trace, une marque laissée par un objet ou un être vivant (ajouter
le mot empreinte sur la fiche du lexique).
o Compléter les mots suivants sur l'ardoise avec g ou gu : une ba... e, la ... irlande, la fan ... e,
une . .. enon, une .. .renouille, une ... ondoie, un kan .. . ourou, .. . ignol, un .. .âteau, la .. . arderie.
Mise en projet o « Pour éviter les répétitions, nous allons voir comment remplacer le ou les noms quand ils sont
sujets par un pronom personnel.»
o Rappel : énumérer les pronoms personnels et les noter au tableau.

Présentation o Lire cette phrase écrite au tableau :


Aujourd'hui, c'l:>st l'anniversaire de Julie. Julie a organisé une petite fête pour recevoir ses amis.
o Repérer le nom répété dans les phrases et le souligner. Julie est un nom de fille; c'est du
singulier, alors il faut remplacer Julie par le pronom personnel elle.
o Réécrire la seconde phrase en remplaçant Julie par elle à l'aide d'un carton-mot ou en l'écrivant
en couleurs au tableau.
o Recommencer avec d'autres exemples :
o Les élèves avancent sur le trottoir. Les élèves se regroupent avant de monter dans le bus.
o Maman a ouvert la porte à l'infirmier. L:infirmier pénètre dans la salle à manger.
o J'a; remarqué les allées et venues des fourmis le long des tiges. Les fourmis mangent les pucerons
présents sur les feuilles.
o J:animatrice dirige les touristes vers le voilier. Le voilier est amarré le long du quai du Nord.
o Guillaume et moi avons rendez-vous à 14 heures. Guillaume et moi nous nous rendons au parc.
Pratique o Man1Uel, page 36, exercices 1, 2 et 3.
guidée
Objectivation o Distri buer des cartons-mots avec des noms communs et des noms propres à la moitié de la classe.
Distri buer les autres cartons-mots avec les pronoms personnels à l'autre moitié de la classe.
Les élèves doivent former des paires.
Cartons-mots envisageables : l tes merles 11 un fauteuil 11 Benjamin 11 tes roses 1 1Jeanne et Suzie 1
l ta marmotte l l tes camarades 11 une souris 11 l'abricot 11 Nadia et moi l l tes cousins l l te maître 1
1des tentes 11 Valentine et toi 1 1Jean et Esther 1
Préparer les pronoms personnels correspondants.

Pratique o Man1Uel, page 36, exercice 4.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vids0proj&Et~~,-~te11d,its2s


Objectif de la leçon : associer les graphèmes ge, gi, gea, geo et la lettre j au phonème
correspondant [3].
Lexique : voltige, geai, dehors, très, pendant, longtemps, puis, avec.
Préparation o Pré parer des boîtes correspondant à chaque nature grammaticale pour ranger les
matérielle mots du lexique.
o Des cartons-mots : 1galette 11 Gulu 1 1gobelet! 1 mangUe 1 1gUimauve 1
Les écrire avec des couleurs : le g en rouge, les voyelles en bleu et le reste du mot
en noir par exemple. Noter le U en lettre capitale avec une couleur différente.
o Écrire a u tableau les différentes phrases et mots de la partie révisions.
o Tracer également un tableau à trois colonnes pour classer les mots de l'histoire
contenant la lettre g :
o Première colonne: légende, voyageur, villages, courageux, voltiges, messages, danger.
o Deuxième colonne : les geais, dirigeable.
o Troisième colonne : Georgi, le pigeon, les villageois.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation des déterminants possessifs.


oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants:
o J'enfile ... manteau, ... gants et ... écharpe.
o Arr:ête d'embêter .. . frère!
o Nous rangeons ... cahiers dans .. . casier.
o Chaque élève trouve une phrase au présent. Ne pas hésiter à aider avec des locutions comme
actuellement, maintenant...
o Anticipation de la conjugaison du verbe avoir et être au présent. Conjuguer au présent et à tous
les pronoms personnels avoir une idée folle et être malin comme un singe.

Révisions o Lexique.
Ne pl us écrire le lexique sur une affiche, mais le ranger au fur et à mesure dans la boîte
correspondant à la nature grammaticale des mots.
Ainsi, demander aux élèves de ranger les mots du lexique rencontrés lors des précédentes
séances : bedaine (n), gloutonnement (n), pouliche (n), hennir (v), finaud (adj), addition (n). Même
chose pour les mots à venir lorsqu'ils seront rencontrés (voltige, geai) .
o Les m ots invariables.
o Repérage des mots invariables dans les phrases suivantes : Dehors, la pluie tombe très fort
pendant longtemps. Puis le soleil revient avec le vent.
o Les écrire sur des cartons-mots et les introduire dans la boîte dédiée aux mots invariables.
0 Mettre au pluriel les groupes de mots suivants : une bataille, le combat, un tir, le refuge, la victoire,
un appel, la fusée, le casque, une radio, l'avion.
o Entourer le verbe conjugué dans ces phrases. Puis, repérer le sujet en se posant la question « Qui
est-ce qui. .. ? » et le souligner.
o Les cyclistes arrivent au sommet de la colline.
o Une moto dépasse le peloton.
o Lucas accélère près de l'arrivée.
o La foule applaudit les participants.
o Nous assistons à la victoire du jour.
Rappel et o « La semaine dernière, nous avons découvert que la lettre g était une lettre bien changeante!»
réactivation des Nous avons vu qu'elle "chantait" [g] avec les voyelles :
connaissances o a comme dans le mot galette;
antérieures

©slanl,ibiairieG~ é©oles, reproduction et vidéoprojection interdites


o u co mme dans le nom du géant Gulu;
o o co mme dans le mot gobelet.
(Placer les cartons-mots au tableau les uns sous les autres.)
Mais avec les voyelles e et i que devons-nous faire ? (Réponses attendues des élèves.)
Pour que la lettre g fasse le son [g] avec les voyelles i et e, nous devons lui .a jouter un U comme
dans le mot mangue ou encore comme dans le mot gUimauve. »
Placer les cartons-mots au tableau les uns sous les autres.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons voir que la lettre g est une lettre bien mystérieuse, car elle ne"chante"
pas seulement le son [g], mais elle"chante" aussi le son [3] !
Écoutez bien l'histoire qui suit et qui nous dévoile l'autre secret de la lettre g ... »

Présentation o « La légende de Georgi, le petit pigeon voyageur.


Dura nt un terrible conflit qui opposait deux villages, un petit pigeon fort courageux réalisait
des voltiges dans le ciel. Elles prenaient la forme de boucles (faire le geste avec la main) et elles
permettaient d'envoyer des messages aux villageois. Malheureusement, notre petit héros fut
blessé lors d'une mission : il ne pouvait plus voler pour les prévenir du danger. Alors, ses amis
les geais eurent une idée. Ils fabriquèrent un petit ballon dirigeable dans lequel ils installèrent
Geor:gi, le petit pigeon voyageur. Il put à nouveau voler et réaliser ses grandes et larges boucles. »
o Faire reformuler l'histoire par les élèves en leur posant les questions suiva ntes :
o « Quel petit oiseau courageux aide les villageois? Il s'agit de Georgi le petit pigeon.
o Que fait-il dans le ciel ? Il fait des voltiges en forme de boucles.
o Qui l'aide lorsqu'il est blessé? Ses amis les geais. (Expliciter le nom commun geai : un oiseau de
taillle moyenne au plumage coloré.)
o Que lui fabriquent-ils pour voler à nouveau? Un ballon dirigeable. »
o « Lisons les mots de l'histoire qui contiennent la lettre g :
légende, voyageur, villages, courageux, voltiges, messages, danger. (Expliciter le nom commun
voltige : un exercice d'agilité ou d'acrobatie.)
Qu'observons-nous? Avec les voyelles e et i, la lettre g fait le son [3]. »
Écrire sous chaque colonne en les relisant :
g- e= je ou g- i = ji
o « Et que fait la lettre g avec les voyelles a et o?
Lisons les mots suivants qui contiennent la lettre g et la voyelle a : les geais, dirigeable.
Pour que la lettre g fasse le son [3], il faut une autre lettre entre la lettre g et la voyelle a : je dois
écrire la lettre e comme une boucle que fait Georgi le petit pigeon voyageur (faire le geste et
entou rer le e en couleurs sous forme d'une boucle).
En lisant le mot à voix haute, je ne prononce pas le e entre la lettre g et la l!ettre a, mais, grâce à lui,
le son [gal devient [3a]. »
o « Lisons maintenant d'autres mots qui contiennent aussi la lettre g, avec cette fois-ci la voyelle o :
Georgi, le pigeon, les villageois.
Pour que la lettre g fasse le son [3], il faut une autre lettre entre la lettre g et la voyelle o. Je dois
écrire la lettre e comme une boucle que fait Georgi le petit pigeon voyageur (faire le geste et
entou rer le e en couleurs sous forme d'une boucle).
En lisant la syllabe à voix haute, je ne prononce pas le e entre la lettre g et la lettre o, mais, grâce à
lui, le son [go] devient (30]. »
o « Nous allons laisser le son [3u], car celui-ci s'écrit toujours avec la lettrej. »
o Questionnement aux élèves :
o « Po ur écrire le mot origine, ai-je besoin d'ajouter une entre le g et lei?
o Pour écrire le mot bourgeois, ai-je besoin d'ajouter une entre le g et le o?
o Pour écrire le mot dirigeable, ai-je besoin d'ajouter une entre le g et le a?
o Pour écrire le mot magicien, ai-je besoin d'ajouter une entre le g et lei? »

Pratique o Ranger les mots voltige et geai dans la boîte correspondant à leur nature grammaticale.
guidée o Manuel, page 37, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o À paritir des dessins de la page 37, les élèves verbalisent ce qu'ils ont reten u.

Pratique o Manuel, page 37, exercices 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop~~c~,m e11d,iœs


Objectif de la leçon : conjuguer les verbes être et avoir au présent de l'indicatif.
Lexique : lorsque, chez, plus, souvent, près, ensuite.
Préparati.on o Écrire au t ableau la conjugaison du verbe être.
matérielle La conjugaiso n du verbe avoir est à écrire dans un second temps. Si on prévoit de
l'écrire à l'avance, la cacher.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation des déterminants possessifs.


oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants:
o Ces affaires sont-elles à toi? Oui, c'est .. . trousse et ... crayons.
o N'oubliez pas .. . lunettes de soleil et .. . chapeau pour vous protéger du soleil.
o A la récréation du matin, les élèves prennent .. . go0ter.
o Anticipation de la conjugaison des verbes du 1'' et 2• groupe au présent. Conjuguer au présent et
à tous les pronoms personnels écouter de la musique classique et choisir ses couleurs.

Révisions o Les mots invariables.


o Repérage des mots invariables dans les phrases suivantes: Lorsque le vent se lève, rentrez chez
vous. Les rafales sont le plus souvent fortes près de la côte. La pluie arrive ensuite.
o Les écrire sur des cartons-mots et les introduire dans la boîte dédiée aux mots invariables.
o Mettre au pluriel les groupes de mots suivants en respectant la nature de l'article: un nid,
l'hirondelle, la chaleur, une saison, le moineau, un œuf, la plume, une fourmi, l'arbre, un tournesol.
o Dans les phrases suivantes, entourer le sujet des verbes soulignés en se posant la question« Qui
est-ce qui.. . ..7 ».
Puis, indiquer sa nature: pronom personnel, nom commun ou nom propr-e.
La piscine ouvre à neuf heures. Maël et Tom se changent dans une cabine. Puis. ils sautent dans le grand
bassin. Le maÎtre-nageur suNeille les baigneurs. En fin d'après-midi, ils rentrent heureux de leurjournée.
Rappel et o « Nous avons déjà appris ce qu'est un verbe. Le verbe est le mot de la phrase qui, en général, dit
réactivation des ce que l'on fait.
connaissances o Prenons par exemple la phrase suivante : Les enfants visitent le musée.
antérieures Pouvez-vous me dire quel est le verbe? C'est visitent.
Que font les enfants? Ils visitent.
o Dans la phrase, Pierre et Lucas admirent un tableau célèbre, quel est le verbe ? Que font Pierre et
Lucas? Ils admirent.
Admirent est le verbe de cette phrase. »
o « Vous savez aussi que l'on désigne un verbe par son infinitif.
!.'.infinitif d'un verbe est comme sa carte d'identité : il permet de bien le désigner, parce que vous
savez qu'un verbe change souvent de forme. Mais l'infinitif d'un verbe, lui, ne change jamais.
Par exemple, l'infinitif du verbe visitent de la première phrase est visiter. !.'.infinitif du verbe
adm;,ent de la deuxième phrase est admirer.
Nous reverrons la notion d'infinitif à la séance suivante. »

Mise en projet o « Nous allons apprendre aujourd'hui la conjugaison au présent de deux verbes un peu
particuliers. Ces verbes ne disent pas ce que nous faisons, mais ce que nous sommes ou ce que
nous avons. Ce sont les verbes être et avoir. Ces deux verbes sont très importants car nous les
utilisons extrêmement souvent. Il faut donc savoir reconnaître leurs formes conjuguées dans une
phrase et, bien sûr, savoir les écrire correctement.»

Présentation 1 o « Le verbe être est donc un verbe très important que nous utilisons très souvent.
Le verbe être nous permet de dire qui nous sommes (être le fils de ..., être le petit frère de ..., être les
amis de ...), ou de dire corn ment nous nous sentons (être malade, être fatigué, être excité, être triste),
comment sont les choses (être magnifique, être intéressant, être trop long) .

©slanl,ibia-kri$d~is œles, reproduction et vidéoprojection interdites


Il permet aussi de dire où nous sommes (être dans la classe, être dans la rue, être dans le magasin,
être à l'étranger). »
o « Void la conjugaison du verbe être au présent:
o Je suis (ajouter oralement : votre professeur)
o Tu es (ajouter oralement : enrhumé)
o Il est ou elle est (ajouter oralement : à l'heure)
o Nous sommes (dans la classe)
o Vous êtes (ajouter oralement : les élèves de la classe de CE2)
o Ils sont ou elles sont (ajouter oralement : magnifiques)
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe être au présent.
Que r,emarquez-vous? Aucune forme n'est identique! C'est vraiment un verbe irrégulier! Il est si irré-
gulier et nous aurons besoin de le connaître par cœur pour le reconnaître ou l'utiliser dans une phrase.
Il y a des pièges qu11 faudra éviter :
o tu es, il est (avec il ou elle, est s'écrit avec un t à la fin) ;
o nous sommes prend uns muet;
o ils sont s'écrit - nt (comme d'ailleurs beaucoup d'autres verbes à la 3• personne du pluriel). »

Pratique o « VoU1s allez maintenant bien lire cette conjugaison du verbe être au présen t et épeler à voix
guidée 1 chuchotée chaque forme du verbe pour la mémoriser.
Quand vous aurez fini, vous recommencerez le même exercice en fermant les yeux, sans regarder
au tableau, sauf si vous êtes très hésitant.
Enfin, je fermerai le tableau et vous écrirez cette conjugaison sur votre cahier. Nous corrigerons
juste après. »
Commencer à lire la conjugaison du verbe être en chuchotant, pour montrer l'exemple aux élèves.
Laisser une ou deux minutes, puis refaire le même travail les yeux fermés.
Prévenir ensuite que nous allons fermer le tableau et que les élèves vont devoir écrire la
conjugaison du verbe être.
Passer dans les rangs pour pointer les erreurs éventuelles; quand tous les élèves ont terminé, ouvrir
le tableau pour la correction (interroger plusieurs élèves qui épèlent chaque forme conjuguée).

Présentation 2 o « Le verbe avoir est aussi un verbe très important que nous utilisons très souvent.
Le verbe avoir nous permet de dire ce que nous possédons, ce qui nous appartient (avoir une
maison, avoir une voiture, avoir une trousse).
Il nous permet aussi d'exprimer une relation avec une personne ou un animal (j'ai un frère, j'ai
deux grands-mères,j'ai plusieurs amies,j'ai un chien et un chat) .
Enfin, le verbe avoir permet d'exprimer une sensation que nous ressentons (j'ai froid,j'ai faim, j'ai peur). »
o « Essayez d'inventer une phrase avec le verbe avoir qui montre que vous possédez quelque chose. »
Interroger plusieurs élèves et valider les réponses.
o Même chose avec le verbe avoir indiquant une relation avec une personne, puis exprimant une
sensation.
o « Voici maintenant la conjugaison du verbe avoir au présent:
o J'ai (ajouter oralement : deux stylos bleus)
o Tu as (ajouter oralement : un frère et une sœur)
o Il a ou elle a (ajouter oralement : une perruche)
o Nous avons (ajouter oralement : so;n
o Vous avez (ajouter oralement : du courage)
o Ils ont ou elles ont (ajouter oralement : ma/ à la tête)»

Pratique o Faire faire le même travail que pour la première pratique guidée, mais avec la conjugaison du verbe avoir.
guidée 2 o Manuel, page 38, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu en commentant la partie Je retiens de la page 39.
Bien .a ttirer leur attention sur la grande ressemblance entre ils sont et ils ont : son [s] pour le verbe
sont, son [z] pour la liaison ils ont.
Pratique o Manuel, pages 38 et 39, exercices 5 à 9.
autonome
Objectif de la leçon: identifier et nommer les deux parties consécutives d 'un verbe
conjugué (le radical et la terminaison).
Lexique: audace.
Préparati.on
matérielle
o Prévoir des cartons-te rminaisons avec les te rminaisons 1-e11-es 11-ell-ons 11-ez11-ent 1
o Écrire a u t a bleau la co njugaison d u verbe récolter a u présent : atte ntio n, seul le
radical récolt est écrit a u t ableau, car les te rminaisons sero nt co mplé tées au fur e t à
mesure à l'aide des carto ns-mots.

!Êtapes Démarche
Langage o Anticipation des déterminants possessifs.
oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o Maman se fâche après ... frère : il ne range jamais ... chambre et il laisse trainer ... affaires par terre!
o L'hirondelle nourrit ... petits avec ... bec.
o Je prends ... pelle et ... seau pour faire des pâtés de sable.
o Anticipation de la conjugaison des verbes du 1" et 2• groupe au présent. Choisir dans la boîte
«verb es», les verbes chahuter et hennir, puis les conjuguer à tous les pronoms personnels.

Révisions o Compléter les mots sur l'ardoise en choisissant gouge : un bour... on, mélan... er, une ... irafe, un
bou... oir, en man... ant, son ... er, la ma... ie, le pion... on, la nei... e, l'oran ... ade.
o Conjuguer au présent et avec tous les pronoms personnels les locutions être courageux et avoir de
l'audace.
Expliciter le nom audace (avoir du courage, oser), puis demander aux élèv-es de ranger ce mot
dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.
o Dans les phrases suivantes, entourer le sujet des verbes soulignés en se posant la question« Qui
est-ce qui. .. ..? »
Puis, indiquer sa nature : pronom personnel, nom commun ou nom propr-e.
Isabelle prépare la terre de son jardin. Puis elle sème des graines de haricots. Une averse arrose ses
plantations. A l'été, la récolte sera bonne. Tôt le matin, Lucie cueillera ces légumes frais.
Rappel et o « Nous avons appris à conjuguer au présent deux verbes que nous utilisons très souvent : être et avoir.
réactivation des Récitons tout d'abord le verbe être dans une petite phrase, par exemple être de bonne humeur.
connaissances Récitons maintenant le verbe avoir dans une petite phrase, par exemple avoir de la chance.
antérieures Vous avez remarqué que le verbe change à chaque fois de forme. »

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons comprendre ce qui se passe pour les autres verbes quand nous les
conjuguons. »

Présentation o «Regardez.Voici la conjugaison du verbe récolter au présent (montrer au tableau).


o Je récolte : avec le pronom personnel je, le verbe récolter se termine par - e (coller le
carton-terminaison).
o Tu récoltes (procéder de même en insistant à chaque fois sur les mots sui vants :"Avec le
PRONOM PERSONNEL tu, le verbe récolter SE TERMINE par - es" (coller le carton-terminaison).
o //, elle ou on récolte (idem)
o Nous récoltons (idem)
o Vous récoltez (idem)
o Ils ou elles récoltent (idem) »
o « Que remarquez-vous ?
Une partie du verbe reste la même. Elle se répète. C'est le radical du verbe. Pour la plupart des
verbes, le radical permet de les reconnaître. C'est un peu comme les racines d'un arbre. Sans
racines, un arbre n'existe plus. Pour le verbe, le radical lui permet d'exister, d'être conjugué, de
changer de forme.
Lorsque le pronom personnel qui est devant le verbe change (montrer les pronoms personnels),
la fin du verbe change aussi.
La partie qui termine un mot et qui change d'écriture s'appelle la "terminaison''.»

©slanl1ibiairiead"t~c!es, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Regardons les différentes terminaisons qui habillent le radical du verbe récolter au présent.»
(Les élèves épellent à l'oral les terminaisons du verbe récolter au présent; l'enseignant les pointe
au fur et à mesure.)
o Au présent, il n'y a qu'une terminaison qui est la même pour deux pronoms personnels : c'est la
terminaison avec le pronom personnel je et celle avec le pronom personnel il et elle.
o Avec le pronom personnel nous, la terminaison est - ons.
o Avec le pronom personnel vous, la terminaison est - ez. »
o « La terminaison du verbe est la partie qui "termine" le verbe lorsqu'il est conjugué. Elle change en
fonction du sujet, mais aussi en fonction du temps de la phrase. C'est un peu comme le feuillage
de l'arbre: il change en fonction des saisons et du temps qui passe.
o Si nous conjuguons le verbe récolter au passé par exemple, cela devient avec le pronom
personnel tu : hier tu récoltais. La terminaison est - ais.
o Si nous conjuguons le verbe récolter au futur, cela devient avec le pronom personnel il : demain,
il récoltera. La terminaison est -a.»
o « Si nous revenons aux verbes être et avoir, le radical n'est pas le même. li faut donc apprendre ces
verbes par cœur. »

Pratique o Prendre l'exemple d'un autre verbe (labourer) et le conjuguer.


guidée o Manuel, page 40, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu à partir du schéma de la page 40.
« PoUJrquoi la fin du verbe s'appelle-t-elle la terminaison?» (Réponse des élèves : parce qu'elle
"termine" le verbe.)
Comment appelons-nous la partie du verbe qui ne change pas? (Réponse des élèves: le radical.)»

Pratique o Manuel, page 40, exercices 4, 5 et 6.


autonome

Séance 31 : l'infinitif et les groupes de verbes

Objectif de la leçon : identifier les verbes des 1e, et 2e gro upes grâce à le ur infinitif, et
identifier les verbes du 3e groupe.
Vocabulaire nouveau : infinitif d ' un verbe, gro upes de verbe (1e, gro upe, 2e gro upe,
3e gro upe) .
Lexique : orée, convertir.

Préparati.on o Pré parer au tableau les mots prévus pou r les révisio ns (à compléte r avec gou ge).
matérielle o Écrire a u tableau les q uatre p hrases prévues dans les révisio ns.
o Pour la fin de la présentation, préparer une vingtaine de carto ns-mots avec des
infinitifs de verbes a ppartenant aux trois gro upes.

Étapes Démarche
Langage o Transformer les phrases suivantes au féminin :
oral o Le livreur passe vers 7 heures. o L'hélicoptère survole des éléphants.
o Le tigre a regagné sa cage. o Philippe arrive avec son cousin.
o Mon frère est arrivé en retard.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe dire :
o Je .. . toujours la vérité. o Tu .. . , etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe gagner:
o Je . .. la course. o Tu ... , etc.

© La librairie des écoles, reproduction et vôdéOQHïGi~~J~te11d,iœs


Révisions o Compléter les mots suivants sur l'ardoise avec gouge : .. .entil, man .. .er, le . .. enou, un vil/a .. . ois,
un in .. . énieur, la ma .. .ie, la .. . irouette, la na .. . oire, l'au ber.. . e, le pi.. . on.
o Dans les phrases suivantes, indiquer la nature du sujet souligné (nom commun NC, nom propre
NP, pronom personnel PP) :
o Les petits oiseaux se blottissent contre leur mère.
o Pierre est le meilleur nageur de son groupe.
o Gaël et Tom partent à bicyclette faire le tour de France.
o Nous partageons notre repas avec les voisins.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous entraîner à trouver 11nfinitif d'un verbe.
Quand nous saurons bien reconnaître l'infinitif d'un verbe, nous apprendrons à distinguer les trois
groupes de verbes. »

Présentation o « Nous avons déjà appris au CE1 que l'infinitif est la "carte d"identité" d'un verbe; c'est la forme du
verbe que nous trouvons dans le dictionnaire.
Vous savez qu'un verbe change de forme, qu'il se conjugue; s'il est au présent, il n'a pas la même
forme que s'il est au passé ou au futur; s'il est à la 1,. personne du singulier, il n'aura pas la même
forme qu'à la 3• personne du pluriel .. . Et pourtant, c'est toujours le même verbe.
Si nous devions écrire toutes ces formes différentes d'un même verbe dans le dictionnaire, nous
serions bien embêtés; il nous faudrait vraiment beaucoup de dictionnaires pour tout écrire!
C'est pour cette raison que chaque verbe est présent dans le dictionnaire sous une seule forme:
son in -fi-ni-tif. »
o « Comment trouver l'infinitif d'un verbe quand il est conjugué dans une ph rase? Après avoir
identifié le verbe de la phrase, je dis "il faut .. ."
o Les déménageurs soulèvent une grosse caisse.
Que font les déménageurs? Ils soulèvent. Soulèvent est le verbe.
Pour trouver l'infinitif du verbe soulèvent, je dis "il faut .. . soulever". Soulever est l'infinitif du
verbe soulèvent.
o t.:énorme camion prend la rue principale.
Trouvons d'abord le verbe: prend est le verbe.
Maiintenant, je dis "il faut .. . prendre''.
Prendre est l'infinitif du verbe prend. »
Proposer plusieurs phrases aux élèves qui identifieront le verbe de la phraise et trouveront son
infinit tif en utilisant« il faut .. . ».
o « Vol.lis savez qu'il existe des milliers de verbes en français .. . Il existe des verbes pour tout dire,
tout exprimer; il en existe tellement que même les grandes personnes ne les connaissent pas
tous!
Comme les verbes sont très nombreux et qu'ils se conjuguent tous, souvent, de manière
différente, il a été décidé, il y a longtemps, de les organiser en trois groupes: les verbes du
, ., groupe, les verbes du 2• groupe et les verbes du 3• groupe. Chaque verbe appartient à un
groupe et un seul.» En énonçant cela, tracer trois colonnes au tableau, intitulées verbes du
1er groupe, verbes du 2' groupe, verbes du 3' groupe.
o «Je vais maintenant vous apprendre à connaître le groupe d'un verbe, ce qui nous sera bien utile
pour apprendre sa conjugaison.
o Le , ., groupe rassemble tous les verbes dont l'infinitif se termine par - er (écrire infinitif en - er
dans la colonne du, ., groupe) : chanter, danser, bouger, manger, regarder, passer, monter, nager,
admirer, organiser, visser .. .
Con naissez-vous d'autres verbes qui se terminent par - er à l'infinitif et qui appartiennent donc
au , ., groupe? (Chaque élève de la classe cite un ou plusieurs verbes du 1., groupe; en écrire
quelques-uns au tableau dans la colonne verbes du 1er groupe.)
o Le 2• groupe rassemble les verbes dont l'infinitif se termine par - ir et qui font - issons à la
1,. personne du pluriel.
Par exemple, le verbe finir appartient au 2• groupe, car son infinitif se termine par - ir et fait nous
finissons à la 1,. personne du pluriel (écrire infinitif en - ir + - issons dans la 2• colonne).
Essayons de voir si le verbe réunir est du 2• groupe : son infinitif se termine par - ir. Voilà déjà
un premier indice. Avec nous, que disons-nous? Nous réunissons. J'entends bien la terminaison
- issons. Donc, le verbe réunir appartient bien au 2• groupe. »

©slanl1ibiairie1~ téœ~ez1ecseproduction et vidéoprojection interdites


o « Nous venons de voir qu'il faut deux choses, deux critères, pour qu'un verbe appartienne
au 2• groupe : il faut que son infinitif se termine par - ir et qu'il ait la terminaison - issons à la
1re personne du pluriel.
Maintenant, vous allez travailler en binôme. Je vous propose le verbe rougir; l'élève de droite va
déterminer le groupe de ce verbe et expliquer à l'élève de gauche comment il a fait. »
Laisser quelques secondes et interroger plusieurs binômes.
Faire de même avec les verbes démolir, grossir en changeant les rôles.
« Mai ntenant, vous savez tous reconnaître un verbe du 2• groupe : l"lnfinitif se termine par - ir et la
termi naison est - issons à la , ,. personne du pluriel au présent. »
o « Essayons avec le verbe tenir. (L'enseignant met un "haut-parleur" sur sa pensée en se parlant à
lui-même devant les élèves.)
Est-ce un verbe du 2• groupe? Son infinitif se termine bien par - ir.
Est-ce que la terminaison est bien -issons à la 1,. personne du pluriel? Nous tenons! Non! je
n'entends pas du tout - issons !
Le verbe tenir n'est pas un verbe du 2• groupe, bien qu'il se termine pas -ir à l'infinitif!
Essayons maintenant le verbe venir ...»
Proposer la même démarche.
o «Tous les verbes qui ne sont pas du 1er groupe et qui ne sont pas non plus du 2• groupe sont du ...
3• groupe 1
Donc, les verbes tenir et venir sont des verbes du 3• groupe puisqu'ils n'appartiennent ni au,., ni
au 2• groupe.
Essayons avec le verbe boire : il ne se termine pas par - er à l'infinitif, donc i l n'est pas du , . , groupe.
Il ne se termine pas par - ir (et ne fait pas - issons à la 1,. personne du pluriel), donc il n'est pas du
2e groupe. Puisqu'il n'est ni du 1er, ni du 2e groupe, c'est un verbe du 3e groupe.
Donc, dans le 3• groupe, nous mettrons tous les autres verbes (écrire tous les autres verbes dans la
troisième colonne) : prendre, faire, dire, aller, venir, mettre, voir, savoir, apprendre, descendre, vouloir,
boire, battre, peindre, connaÎtre, plaire, croire, vivre, suivre, coudre, lire, écrire, partir, venir, courir,
sentir, tenir, couvrir, cueillir, bouillir, assaillir, dormir, mourir, seNir, fuir, intervenir, maintenir, obtenir,
paNenir, prévenir, découvrir, secourir, sortir.
o Distri buer un carton-mot (un infinitif d'un groupe au hasard) par binôme. La consigne est
de réfléchir pour venir la placer dans la bonne colonne (1 er, 2• ou 3• groupe) au tableau en
argumentant pourquoi.
Proposition d'infinitifs : charger, demander, trouver, chercher, ranger, dessiner, tracer, arracher, trier,
tourner, boiter, donner, effacer, foncer, gâter, hanter, insister, payer, ôter, aimer, nager, mener, louer,
raturer, chercher, sauter, voter, manger, rêver, obéir, haïr, raidir, polir, enlaidir, établir, désobéir, invertir,
unir, .aboutir, abolir, affaiblir, affranchir, alourdir, blanchir,jaunir, verdir, bleuir, noircir, blottir, bondir,
brunïr, choisir, compatir, convertir, définir, fleurir, défraÎChir, grossir, déguerpir, franchir, réunir, sévir,
vieillir, réfléchir, grandir.

Pratique o Manuel, page 41, exercices 1, 2 et 3.


guidée Dans l'exercice 3, définir l'orée : le bord, la lisière d'un lieu, en général d'un bois ou d'une forêt. Le
placer ensuite dans la boîte grammaticale correspondante.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont compris en s'aidant du schéma de la page 41 du manuel.

Pratique o Manuel, page 41, exercice 4.


autono me Dans l'exercice 4, définir convertir :convaincre, faire changer quelqu'un d'opinion OU transformer
en une autre chose. Le placer ensuite dans la boîte grammaticale correspondante.

© La librairie des écoles, reproduction et vôd<io~i0i~~J(Rste11d,i~s


Objectif de la leçon: apprendre à distinguer et à utiliser a, as (formes du verbe avoir) et
à (préposition).

Préparati.on o Écrire tro is phrases au t ablea u, en tro is colo nnes, mais e n cachant les indicatio ns
matérielle so us les flèches.

Tuas9ans. 1/aB ans. Nous partons à l'école.


,J, ,J, ,J,
verbe avoir verbe avoir préposition
2' personne du singulier 2' personne du singulier
o Écrire éga lement les verbes co njugués et les phrases d es révisions.

Étapes Démarche
Langage o Transformer les phrases suivantes au féminin :
oral o Je vais chez le boulanger.
o Est-ce que le facteur est passé ?
o Mon chien sest encore échappé!
o En s'approchant du bord, le canard sest envolé.
o Je soupçonne Denis d'être un espion!
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe voir :
o Je . .. un panneau.
o Tu . .., etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe comprendre :
o Je . .. la consigne.
o Tu ..., etc.
Révisions o Observer les verbes conjugués et écrire le radical sur l'ardoise :je chante, elle rêve, vous réussissez,
tu ramasses, nous récitons, ils réfléchissent.
o Recopier le sujet pour chaque phrase sur l'ardoise :
o La ratatouille mijote dans la casserole.
o Nous pensons partir quinze jours aux ttats-Unis.
o Mé.lanie et Patricia envisagent de faire les magasins ensemble.
o Le livreur de pizzas passera à 20 heures.
o Thierry et moi avons hâte de sortir au grand air.
Rappel et o « Pour la leçon d'aujourd'hui, nous avons besoin de nous rappeler la conjugaison du verbe avoir
réactivation des au présent.»
connaissances Faire réciter oralement cette conjugaison (par exemple avoir faim) et écrire au tableau les formes
antérieures tu as, il a, elle a.

Mise en projet O « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à trois mots "jumeaux" : as, a, à (les écrire au tableau au
fur et à mesure qu'on les énonce) . Ces trois mots se prononcent exactement de la même façon,
mais ne s'écrivent pas de la même manière. Et surtout, ils ne veulent pas dire la même chose !
Nous devons donc comprendre"qui"ils sont pour pouvoir les écrire sans erreur. »

Présentation o « J'ai écrit trois phrases au tableau. Chacune contient le mot [a].
Vous avez remarqué que le mot [a ] s'écrit à chaque fois d'une manière différente. »
o « Dans la phrase Tu as 9 ans, "qui" se cache derrière le mot as? Quelle est la nature du mot as ?
(Réfléchir à voix haute.) Tu as 9 ans ... J'ai 9 ans, tu as 9 ans, il a 9 ans, nous avons 9 ans, vous avez
9 ans, ils ont 9 ans! Mais .. . C'est la conjugaison du verbe avoir! J'ai trouvé !
Dans cette première phrase, as, c'est le verbe avoir conjugué au présent avec tu!»
Tracer une flèche verticale et écrire sous la phrase; verbe avoir 2' personne du singulier.
o Procéder de la même manière pour a, conjugaison du verbe avoir à la 3' personne du singulier.

©slanl,ibiairieades écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Dans la phrase Nous partons à l'école, que veut dire à? Il ne s'agit pas du tout du verbe avoir.
Le mot à (prononcer "a accent grave") est une préposition (pré-po-si-tion).
o à (prononcer"a accent grave") est un petit mot d'une lettre qui indique u ne direction, un
endroit, un lieu. Par exemple, je peux dire :
- Je vais à la piscine (dans un lieu où je peux nager) ;
- Paul se rend à la bibliothèque (dans un lieu où il peut emprunter des livres);
- tmilie va à Lyon (dans une ville qui s'appelle Lyon).
o Ce petit mot à (prononcer"a accent grave"), préposition, peut aussi indiquer un moment :
- Le train arrive à 3 heures.
- Nous sommes à l'heure
- Le carrosse redeviendra citrouille à minuit.
o Ce petit mot à (prononcer"a accent grave"), préposition, peut aussi introduire un mot ou une
suite de mots. Par exemple, je peux dire :
- J'écris une lettre à ma meilleure amie.
- J'apporte un livre à Paul.
- Elle parle à la pharmacienne.
- Le chien obéit à ses maîtres. »
o « C'est donc le sens du mot [a) qui va m'aider à bien l'orthographier.
o Si c'est le verbe avoir, c'est a ou as.
o Si c'est le petit mot qui indique le lieu, le moment ou qui introduit une suite de mots, c'est la
préposition à (prononcer"a accent grave"). »

Pratique o « Vol!ls allez maintenant inventer trois phrases :


guidée 1 o une phrase avec as, verbe avoir conjugué à la 2• personne du présent;
o une phrase avec a, verbe avoir conjugué à la 3° personne du présent;
o une phrase avec à (prononcer"a accent grave") préposition, indiquant un endroit, un moment
ou introduisant une suite de mots.
Pour chaque phrase, vous direz comment il faut orthographier le mot [a] et vous expliquerez
pourquoi.
Par exemple, si j'invente la phrase Claire déjeune à la cantine, je vais dire"le [a] de à la cantine s'écrit
à accent grave car c'est la préposition qui indique un endroit''.»
Interroger plusieurs élèves, faire justifier les propositions, corriger ou valid er.

Objectivation o Manuel, page 42, Je retiens : les élèves verbalisent ce qu'ils ont appris.
Secon de pratique guidée

Pratique o Manuel, page 42, exercices 1 et 2.


guidée 2
Pratique o Manuel, page 42, exercices 3 et 4.
autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojeaticnaarr.tate11d,it2s


Séance 33 : les verbes du 1er groupe au présent

Objectif de la leçon : conjuguer des verbes du 1e, gro upe au présent à partir du radica l et
de la terminaison correspondant au prono m personnel sujet .
Lexique: cèpe, com estible.
Préparati.on o Reproduire sur une affiche la présentatio n de la conjugaison d u verbe récolter en
matérielle reprenant les coule urs d u sché ma de la page 40 d u manue l :
o écrire les pro no ms personne ls (en rouge et e n colo nne) suivis d u radical du
verbe (en bleu);
o les terminaisons (en vert) seront présentées dans des fe uilles d'arbres, de
maniè re d ispe rsée.
o À dro ite de la conjugaison d u verbe récolter, écrire la co nj uga ison du verbe sauter
de la même faço n, dans l'a ligneme nt d u verbe récolter.
0 rrérarer des cartons- mots avec des terminaisons po ur le verbe sauter : 1-e11-es 1
-e 1-ons 11-ez 11 -ent 1
Étapes Démarches
Langage o Anticipation des déterminants possessifs.
oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants:
o Grand-mère range .. . bijoux dans .. . coffre.
o Mettons .. . casqueetprenons ... vélopourallernouspromener.
o Les enfants jouent dans .. . chambre. A l'heure du dîner, .. . maman les appelle.
o Anticipation de la conjugaison des verbes venir et aller au présent. Demander aux élèves de faire
une phrase avec le verbe venir puis le verbe aller, en commençant par maintenant vous, en ce
moment tu, aujourd'hui les enfants.
Révisions o Comp léter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o Nous avons vu Clémence (as/a/à) la piscine.
o Julie (as/a/à) très envie d'aller (as/a/à) la médiathèque.
o Tu oublies encore de fermer la porte (as/a/à) clé!
o Il (as/a/à) un appartement (as/a/à) cinq minutes d'ici.
o Stéphane (as/a/à) des patins (as/a/à) roulettes.
o Va (as/a/à) la salle des sports où tu (as/a/à) ton entrafnement de tennis.
o Conjuguer avec tous les pronoms personnels les locutions : avoir de l'énergie et être au sommet.
o Entourer le verbe conjugué dans ces phrases. Puis, repérer le sujet en se posant la question« Qui
est-ce qui. . . ? » et le souligner.
Ce matin, Maël assiste à son cours de tennis. L'entraîneur lance les balles avec précision. Ensuite, il
explique la technique du service. Les balles atterrissent dans le filet. Alors, il gronde l'élève inattentif.
Rappel et o « Nous avons vu dernièrement que les verbes étaient si nombreux qu'on les avait organisés en
réactivatio n des trois -groupes : le 1" groupe, le 2• groupe et le 3• groupe.
connaissances o À quel groupe appartiennent les verbes geler, ramer, neiger? (Réponse attendue des élèves.) Ils
antérieures appartiennent au 1•• groupe. li rassemble tous les verbes dont l'infinitif se termine par - er.
o À quel groupe appartiennent les verbes salir, obéir, rougir? (Réponse attendue des élèves.) Ils
appartiennent au 2• groupe. Il rassemble tous les verbes dont l'infinitif se termine par - ir. Ces
verbes "chantent" - iss avec nous, vous, ils et elles.
o À quel groupe appartiennent les verbes mettre, partir, voir? (Réponse attendue des élèves.) Ils
appartiennent au 3• groupe. »

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons comprendre comment les verbes du,., groupe se conjuguent au présent.»
Présentation o « Regardez. Nous avons déjà rencontré un verbe du, ., groupe: le verbe récolter.
Malheureusement, le vent a emporté toutes les terminaisons au présent. Retrouvons ensemble sa
conjugaison. »
Lire avec les élèves la conjugaison du verbe récolter et les questionner sur la terminaison à choisir.
Les élèves épèleront le verbe entier à chaque fois. Exemple: nous récoltons (épeler r.é.c.o.l.t.o .n.s).
Placer les terminaisons à côté du radical et du pronom personnel qui convient.
Au terme de ce travail, faire rappeler aux élèves ce qu'est le radical et la terminaison pour un verbe.
o « Regardons à présent la conjugaison du verbe sauter. Observez comment il se conjugue. »
Lire de la même façon que le verbe récolter en reprenant la formulation à voix haute, en montrant
et en épelant les lettres.
Écrire la terminaison en vert.
o « Que remarquez-vous ? (Réponse attendue des élèves.)
Nous retrouvons les mêmes terminaisons que le verbe récolter au présent :
o avec je, nous avons toujours un - e comme terminaison;
o avec tu, nous avons toujours - es (prononcer"e.s") comme terminaison ;
o avec il, elle ou on, nous avons la même terminaison qu'avec je, un - e;
o avec nous, nous avons toujours - ons (prononcer"o.n.s") comme terminaiison;
o avec vous, nous avons toujours - ez (prononcer"e.z") comme terminaison;
o avec ils ou elles au pluriel, nous avons toujours - ent (prononcer "e.n.t"). »
o « Pou r écrire correctement la terminaison d'un verbe au présent, je dois regarder attentivement le
pronom personnel qui est devant ce verbe.
Tous les verbes du premier groupe en - erse conjuguent de la même façon avec les mêmes
termi naisons que les verbes récolter et sauter. »

Pratique o Conjuguer à l'oral au présent les verbes patiner et emporter en épelant les terminaisons.
guidée o Man11.Jel, page 43, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu11s ont retenu à partir de l'encadré page 43 .

Pratique o Man11.Jel, page 43, exercices 4, 5 et 6.


autonome Pour l'exercice 6, le lexique cèpes et comestibles est à expliciter
(cèpe: un champignon de couleur brune; comestible :qui peut être mangé par l'homme).
Demander aux élèves de ranger ces mots dans la boîte correspondant à leur nature grammaticale.

Séance 34 : les verbes du 2e groupe au présent

Objectif de la leçon : conjuguer au présent des verbes du 2e groupe à partir du radical et


de la terminaison correspondant au pronom personnel sujet.
Préparaüon o Afficher le verbe récolter étudié lo rs de la séance précédente.
matérielle o À droite de la conjugaison du verbe récolter, écrire la conjugaison du verbe rougir de
la même façon et avec les mêmes codes couleurs, dans l'alignement du verbe récolter.
o Pré parer des cartons-mots :
o les six terminaisons du verbe rougir 1-s11-s1 l
~ J - ons 11 -ez 11-ent 1
l
o les trois 55 1des pro no ms personne ls nous, vous, ils et elles.

~tapes Démarche

Langage o Anticipation des déterminants possessifs.


oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants:
o Le berger rentre .. . moutons au son o Les brebis allaitent .. . petits.
de •.. pipeau, o Prenez garde au loup et à ,,. crocs.
o Anticipation de la conjugaison du verbe voir au présent. Demander aux élèves de faire une phrase
avec le verbe voir en commençant par maintenant vous, en ce moment tu, aujourd'hui les enfants.

© La librairie des écoles, reproduction eNfridéra,,rojeQSO~rMtte11d,ites


Révisions o Comp léter les phrases suivantes avec le mot qui convient :
o Le mécanicien (as/a/ à) un tournevis (as/ a/à) l'atelier.
o Si tu (as/a/à) de la peine, confie-toi (as/a/à) ta maman.
o Tu (as/a/à) ton maillot pour aller (as/ a/à) la piscine.
o Léon (as/ a/à) l'habitude de travailler (as/ a/à) l'étranger.
o Léa achète une valise (as/ a/à) roulettes pour aller(as/a/à) Paris.
o Conjuguer au présent et avec tous les pronoms personnels les locutions avoir une faim de loup et
être gourmand.
o Dans les phrases suivantes, entourer le sujet des verbes soulignés en se posant la question« Qui
est-ce qui. . . ?», puis indiquer sa nature : pronom personnel, nom commun ou nom propre.
Léonard installe son chevalet pour peindre. Puis il met ses couleurs sur sa palette. Les couleurs vives se
mélangent. L'artiste peint touche par touche. Finalement, il représente un paysage printanier.

Rappel et o « Nous avons vu comment conjuguer les verbes du l " groupe au présent.
réactivation des Nous avions conjugué le verbe récolter. Lisons-le à nouveau. (Afficher la conjugaison du verbe
connaissances récolter au tableau.)
antérieures Conjuguons ensemble le verbe dessiner par exemple. »
Faire réciter à l'oral la conjugaison du verbe dessiner en épelant les terminaisons.
o « Quels verbes rassemblent le 2• groupe? (Réponse attendue des élèves.) Le 2• groupe rassemble
tous les verbes dont l'infinitif se termine par - ir et ceux qui "chantent" - issons au présent avec
nous, la 1,. personne du pluriel.»
o « Mais comment se conjuguent ces verbes du 2• groupe en - ir avec les aut res pronoms
personnels au présent?
C'est ce que nous aiions découvrir aujourd'hui. À ia fin de ia ieçon, vous saurez exactement
conjuguer les verbes du 2• groupe, en - ir, au présent. »

Présentation o «Regardez.Voici la conjugaison du verbe rougir au présent. Elle nous montre toutes les formes du
verbe rougir au présent :
o Je rougis
Avec le pronom personnel je, le verbe rougir se termine par - s (coller le carton-terminaison [ ; }.
o Tu rougis
(Procéder de même en insistant à chaque fois sur les mots suivants.) Avec le PRONOM
PERSONNEL tu, le verbe rougir SE TERMINE par - s (coller le carton-terminaison [ ; } .
o Il, elle ou on rougit (idem)
o Nous rougissons (idem)
o Vous rougissez (idem)
o Ils ou elles rougissent (idem) »
o Au terme de ce travail, faire rappeler aux élèves ce qu'est le radical et la terminaison pour
un verbe : « Je retrouve le radical du verbe rougir (montrer au tableau) et je retrouve bien la
termi naison du verbe qui change en fonction du pronom personnel sujet. Mais, que remarquez-
vous pour ces terminaisons?
Je ne retrouve pas toutes les terminaisons des verbes du 1°' groupe.
Regardons en détail ce qui est identique et ce qui est différent (Pointer les terminaisons au fur et à mesure.)
o Avec les pronoms personnels je et tu, la terminaison est - s ;
o Avec les pronoms personnels il, elle ou on, la terminaison est - t ;
o Po1Ur les pronoms personnels au pluriel, nous retrouvons les mêmes terminaisons que les
verbes du 1"' groupe :
- Avec nous, la terminaison est - ons;
- Avec vous, la terminaison est - ez;
- Avec ils ou elles au pluriel, la terminaison est - ent.
Mais attention! Avec ces pronoms personnels, il faut ajouter deux lettres i:dentiques : 55 (les
point er au tableau) .
Ces deux S sont importants pour les verbes du 2•groupe : ils permettent de les conjuguer correctement.
Regairdons ce qui se passe si nous les enlevons. (Effacer SS au tableau.) No us disons alors : nous
rougi-ons, vous rougi-ez, ils ou elles rougi-ent,
Cela devient très difficile de conjuguer à l'oral le verbe rougir.
Les deux 5 sont vraiment indispensables pour les verbes du 2egroupe avec les pronoms
personnels nous, vous, ils et elles au pluriel (les réécrire au tableau). »
o « Conjuguons ensemble un autre verbe du 2• groupe, par exemple bondir.. (Inviter les élèves à le
conjuguer à l'oral, tandis que l'enseignant écrit au fur et à mesure les pronoms personnels suivis
du radical du verbe et des terminaisons en respectant le code couleurs.)
o Je bondis
Avec le pronom personnel je, le verbe bondir se termine par - s.
o Tu bondis
(Procéder de la même façon que le verbe rougir.)
o Il, elle ou on bondit
o Nous bondissons
o Vous bondissez
o Ifs ou elles bondissent
Que remarquons-nous? Nous retrouvons les mêmes terminaisons que le verbe rougir au présent:
o avec je, nous avons toujours un - s comme terminaison;
o avec tu, nous avons la même terminaison qu'avec le pronom je, un - s;
o avec il, elle ou on, nous avons toujours un - t;
o avec nous, nous avons toujours deux s suivis de o.n.s comme terminaison;
o avec vous, nous avons toujours deux s suivis de e.z comme terminaison;
o avec ils ou elles au pluriel, nous avons toujours deux s suivis de e.n.t. »
o « PoU1r écrire correctement la terminaison d'un verbe au présent, je dois regarder attentivement le
pronom personnel qui est devant ce verbe.
Tous les verbes du 2• groupe en - irse conjuguent de la même façon avec l es mêmes terminaisons
que Ies verbes rougir et bondir.»

Pratique o Par deux, conjuguer chacun à l'oral des verbes du 2• groupe (blanchir, punir, réagir, franchir.. . ).
guidée Proposer à son camarade un pronom personnel. Celui-ci doit donner la bonne orthographe après
avoir prononcé la conjugaison correcte.
o Manuel, page 44, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu à partir de l'encadré page 45 .

Pratique o Manuel, pages 44 et 45, exercices 5 à 9.


autonome
Séance 35 : l'accord du sujet avec le verbe

Objectif de la leçon : accorder le verbe conjugué avec le sujet powant être un nom
propre, un nom commun ou un pronom personnel.
Préparation o Écrire ce pre mier t exte sur une affich e.
matérielle Le pianiste appuie sur une touche ... Tou t à coup la note monte.
Elle retentit dans toute la salle. Pierre écoute la mélodie s'élever.
o Écrire ce deux iè me t ext e sur une affiche . Atte ntio n : le repé rage du verbe et du
sujet est d éj à fait avec les mê mes co ule urs et le mê me co d age que ce ux utilisés
po ur le pre mier t exte.
Les pianistes appuient sur une touche... Elles retentissent dans toute la salle.
Tou t à coup les notes montent. Pierre et Loui.s écoutent la mélodie s'élever.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation des déterminants possessifs.
oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o Le marin monte sur ... bateau et il entre dans ... cabine.
o N'oublie pas ... crème solaire et ... casquette pour aller à la plage.
o Je prends les clés de ... voiture pour aller faire ... courses.
0 Anticipation de la conjugaison du verbe prendre au présent. Demander aux élèves de faire une phrase

avec le verbe prendre en commençant par à présent vous, en ce moment tu, auj ourd'hui les musiciens.
o Trouver le féminin des animaux suivants : /e chat, un chien, le mouton, un tigre, le lapin, le cheval, un
ours, un coq, un taureau, le lion.

Révisions o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient.


o Le garagiste (as/a/à) une réparation (as/a/à) faire.
o Si tu (as/a/à) un problème, adresse-toi (as/a/à) ton enseignant.
o Lise (as/a/à) son nouveau cartable (as/a/à) l'école
o Marie vous fera une tarte(as/a/à) la rhubarbe (as/a/à) midi.
o Tu (as/a/à) la tête qui tourne car tu marches (as/a/à) reculons.
o Conj11.Jguer avec tous les pronoms personnels les locutions traverser /7/e et accomplir un beau voyage.
o Entourer le sujet des verbes soulignés en se posant la question« Qui est-ce qui .. . ? », puis
indiquer sa nature : pronom personnel, nom commun ou nom propre.
Très tôt, Maël embarque sur le bateau. li arrive au port du Palais. Les touristes descendent avec leurs
bagages. Sur le quai, Marie attend avec impatience. Puis, elle se dirige vers les vacanciers.
Rappel et o « Nous avons vu dernièrement comment conjuguer les verbes du 1" groupe et du 2• groupe
réactivation des au présent.
connaissances Nous avions conjugué le verbe récolter au présent. Lisons-le à nouveau.
antérieures Nous avions aussi conjugué le verbe rougir au présent. Lisons-le à nouveau.
Aujou rd'hui, nous allons voir la relation importante entre le verbe conjugué et son sujet.
Quelle question nous posons-nous pour trouver le sujet d'un verbe? (Réponse attendue des
élèves.) Nous nous posons la question "Qui est-ce qui .. . ?"
Par exemple, dans la phrase (l'écrire au tableau) les élèves sortent sur la cour de récréation, le verbe
conjugué est sortent. Nous nous posons la question : "Qui est-ce qui sortent?" (Réponse attendue
des élèves.) Ce sont les élèves. Les élèves est le sujet du verbe conjugué sortent. »

Présentation o « À propos du sujet et du verbe conjugué, j'ai surpris une conversation hier soir entre un papa et
ses deux garçons.
l..'.un des garçons disait :
- Papa, papa, aujourd'hui nous avons appris que le verbe s'accorde toujours avec le sujet. C'est
comme ma guitare. Il faut l'accorder avec ses cordes.
- Mais pas du tout, a répliqué son frère. C'est plutôt comme mon A-CCOR-DÉ-ON qui s'accorde
avec les touches.
- Ce n'est pas tout à fait cela, les interrompt leur père. Dire que le verbe s'accorde avec le sujet
signifie que le verbe se met d'accord avec son sujet pour porter la bonne terminaison.
- Ah, d'accord ! répondirent les deux garçons en chœur. »
o Reprendre cette petite histoire en posant les questions suivantes aux élèves :
o « Quel est le sujet de conversation entre le papa et ses deux garçons? Ils parlent de l'accord du
verbe avec le sujet.
o Que répond le papa à ses enfants? li leur dit que le verbe se met d'accord avec son sujet pour
porter la bonne terminaison. »
o « Regardons ensemble ce texte pour comprendre ce que signifie le verbe S'ACCORDE avec son sujet.»
Afficlher le texte et le lire à voix haute.
Pour chaque phrase, après l'avoir lue, demander aux élèves de repérer le verbe conjugué et de
poser la question« Qui est-ce qui .. . ? » pour trouver le sujet.
o appuie est un verbe conjugué (souligner appuie en rouge et marquer l'abréviation V dessous).
Qui est-ce qui appuie? C'est le pianiste qui appuie. Le sujet du verbe appuie est le nom
commun le pianiste (souligner le sujet le pianiste en bleu et marquer l'abréviation 5 dessous).
o monte est un verbe conjugué. Qui est-ce qui monte ? C'est la note qui monte. Le sujet du verbe
mo nte est le nom commun la note (faire de même pour le marquage du verbe et du sujet).
o retentit est un verbe conjugué. Qui est-ce qui retentit? C'est elle. Le sujet du verbe retentit est le
pronom personnel elle (faire de même pour le marquage du verbe et d u sujet).
o écoute est un verbe conjugué. Qui est-ce qui écoute? C'est Louis qui écoute. Le sujet du verbe
écoute est le nom propre Pierre (faire de même pour le marquage du verbe et du sujet). »
o « Que remarquez-vous ?
Les sujets des verbes conjugués le pianiste, la note, elle, Pierre (les pointer au tableau), sont des
sujets au singulier.
Observons maintenant leur verbe et leur conjugaison.
Les verbes conjugués appuie, monte, écoute, retentit ont des terminaisons au singulier. (Entourer
les terminaisons.)
Ainsi, le verbe se met au singulier avec un groupe sujet singulier. »
o « Et si nous mettions les sujets de ce texte au pluriel, que se passerait-il ? (Afficher le deuxième
texte à côté du premier et le lire à voix haute.)
Que remarquez-vous?
Les sujets des verbes conjugués les pianistes, les notes, elles, Pierre et Louis (les pointer au tableau
en insistant sur les s qui ont été ajoutés) sont des sujets au pluriel.
Observons maintenant leur verbe et leur conjugaison.
Les verbes conjugués appuient, montent, retentissent, écoutent ont des terminaisons au pluriel.
(Entourer les terminaisons.)
Ainsi, le verbe se met au pluriel avec un groupe sujet pluriel.»
o « Le verbe se met au singulier avec un groupe sujet singulier.
Le verbe se met au pluriel avec un groupe sujet pluriel.
On dit que le verbe s'accorde en nombre, singulier ou pluriel, avec le groupe sujet.»
o « Lisons un autre exemple :
Le guitariste etle bassiste accordent leurs instruments. (Écrire cette phrase au tableau.)
Repérons le verbe conjugué dans cette phrase. (Réponse attendue des élèves.) Le verbe conjugué
est accordent. (Souligner accordent en rouge et marquer l'abréviation V dessous.)
Repérons maintenant le sujet du verbe accordent. (Réponse attendue des élèves.) Qui est-ce qui
accordent leurs instruments? Ce sont le guitariste ET (insister sur le ET) le bassiste qui accordent
leurs instruments.
Ici, il y a deux sujets.
Un verbe qui a deux sujets se met au pluriel.
Pour écrire correctement la terminaison d'un verbe au présent, je dois donc regarder
attentivement le sujet qui est devant ce verbe. »

Pratique o Proposer des phrases au tableau. Les élèves choisissent le verbe qui convient entre parenthèses
guidée en cherchant le sujet et en justifiant leur réponse.
o Le guitariste (accordent/accorde) son instrument.
o Le violon et le violoncelle (appartient/appartiennent) à la même famille d'instruments.
o Le chef d'orchestre (dirige/dirigent) les musiciens.
o Man1Uel, page 46, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Lire l'encadré de la page 47.

Pratique o Manl!Jel, pages46 et 47, exercices 5, 6, 7 et 8 .


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vieéoprcejeŒ1Jtie~J~te11d,it2s


Objectif de la leçon : apprendre à distinguer et à utiliser es, est (formes du verbe être), et
( conjonction de coordination).
Lexique : m oite.
Préparati.on o Écrire au tableau le s de ux sé rie s de phrases des révisio ns.
matérielle o Écrire éga le me nt les tro is phrases suiva nte s, e n tro is co lo nnes, ma is e n cachant le s
indicatio ns sous les fl èches.
Tu es adorable. li est à l'école. Mon frère et ma sœur sont plus vieux
que moi.
""
verbe être
2' personne du singulier
""
verbe être
3' personne du singulier
l
conjonction de coordination

!Êtapes Démarche
Langage o Choisir trois mots invariables de la liste 2 et inventer trois phrases au présent.
oral o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe pouvoir :
o Je . .. rendre service. o Tu ..., etc.
o Comp léter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe vouloir :
o Je . .. aider Paul. o Tu ..., etc.

Révisions o Transformer les phrases négatives à la forme affirmative :


o Luc n'a pas encore trouvé le trésor!
o Les fleurs n'ont pas été abimées par l'orage.
o Je n'ai pas entendu la sonnerie retentir.
o Monique n'a jamais aimé le fromage.
o Isabelle ne veut plus revenir ici.
o Compléter chaque phrase par un verbe approprié et l'écrire sur l'ardoise.
o Samantha ... du violoncelle depuis un an.
o Ma mère ... un mot d'excuse dans le cahier de liaison.
o Le chat ... profondément sur le canapé.
o Manuel ... un cercle avec son compas.
o Chaque soir, Noémie ... une histoire aux enfants avant de dormir.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à trois mots"jumeaux" : est, es, et (les écrire au tableau
au fur et à mesure qu'on les énonce).
Ces trois mots se prononcent exactement de la même façon, mais ne s'écrivent pas de la même
manit ère. Et surtout, ils ne veulent pas dire la même chose! Nous devons donc comprendre "qui"
ils sont pour pouvoir les écrire sans erreur. »

Présentation o « J'ai écrit trois phrases au tableau (les montrer et les lire).
Nous entendons trois fois la même chose, mais l'orthographe est différente : es, est puis et. »
o « Dans la phrase Tu es adorable, "qui" se cache derrière le mot as ? Quelle est la nature du mot es ?
(Réfléchir à voix haute.) Tu es adorable ... Je suis adorable, tu es adorable, il est adorable, nous
sommes adorables, vous êtes adorables, ils sont adorables! Mais .. . C'est la conjugaison du verbe
être! Voilà!
Dans cette première phrase, es, c'est le verbe être conjugué au présent avec tu!»
Tracer une flèche verticale et écrire sous la phrase : verbe être 2' personne du singulier.
Préciser qu'il est possible de remplacer es par étais (verbe être à l'imparfait, 2• personne du
singulier) pour vérifier si on se trompe ou non.
Tu es adorable ➔ Tu étais adorable
o Procéder de la même manière pour est, conjugaison du verbe être à la 3° personne du singulier.
Préciser qu'il est possible de remplacer est par était (verbe être à l'imparfait, 3• personne du
singulier) pour vérifier si on se trompe ou non.
li est à l'école ➔ li était à l'école

©6lanl,ibiairi&~ écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Dans la phrase Mon frère et ma sœur sont plus vieux que moi, que veut dire et? Il ne s'agit pas du
tout du verbe être.
Le mot et (prononcer e.t) est une conjonction de coordination. Cela signifi,e qu'il relie deux êtres,
deux choses, deux termes ensemble.
Voici des exemples : toi et moi, la Belle et la Bête, un pull vert et blanc, vingt et un, il saute et tombe ...
En ce qui concerne et (e.t), je peux le remplacer par et puis pour vérifier si je me trompe ou non. »
Mon frère et ma sœur sont plus vieux que moi ➔ Mon frère et puis ma sœur...

Pratique o Manuel, page 48, exercices 1 et 2 .


guidée Pour l'exercice 2, expliquer le mot moite (légèrement humide), puis range r, moite dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.

Objectivation o « Vol.lis allez maintenant inventer trois phrases:


o une phrase avec es {prononcer e.s), verbe être conjugué à la 2• personne du présent;
o une phrase avec est (prononcer e.s. t), verbe être conjugué à la 3• personne du présent;
o une phrase avec et (prononcer (e.t), conjonction de coordination.
Pour chaque phrase, vous expliquerez pourquoi vous avez choisi cette solution.
Par exemple, si j'invente la phrase le cuisinier a mis de l'ail et du persil dans la sauce, vous expliquez
qu'il a mis deux choses : de l'ail et puis du persil.»
Interroger plusieurs élèves, faire justifier les propositions, corriger ou valid er.

Pratique o Manuel, page 48, exercices 3 et 4.


autonome

Objectif de la leçon : conjugue r le verbe partir a u présent de l'indicatif.


Vocabulaire nouveau : verbe irrégulie r.
Lexique: déferlantes.
Préparati.on o Préparer l'affiche de la conj ugaison d u verbe partir au présent.
matérielle o Écrire a u tableau les phrases nécessaires aux exercices de révision.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation des déterminants possessifs.


oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants:
o Observe ce poisson: .. . peau est grise et .. . nageoires assez petites.
o Dépêche-toi! .. . car est arrivé et tu dois mettre .. . bagages dans la soute.
o Prenons .. . ciré et .. . bottes pour ramasser les moules sur les rochers.
o Anticipation de la conjugaison du verbe voir au présent. Demander aux élèves de faire une phrase
avec le verbe voir en commençant par actuellement tu, en ce moment vous, aujourd'hui les touristes.
o Transformer les phrases suivantes au féminin :
o Nous apercevons un renard.
o Le coiffeur est dans son salon.
o Cest vraiment un aventurier!
o Tu photographies un peintre.
o Le vendeur me conseille très bien.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop,ej@~&o~rMtte11d,ites


Révisions o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o Avec une avance de deux minutes (est/es/et) cinq secondes, tu (est/es/et) déclaré vainqueur.
o Cette année, tu (est/es/et) en CE2 et ton frère (est/es/et) en CM2.
o t:automobiliste (est/es/et) sur la voie d'urgence (est/es/et) il attend la dépanneuse.
o Maël (est/es/et) le dernier à sortir (est/es/et) tout le monde l'attend.
o Ton panier (est/es/et) plein de légumes frais (est/es/et) de fruits.
o Compléter par un sujet de son choix.
o . .. êtes en vacances.
o . .. partent en excursion.
o . .. as une boussole dans la poche.
o . .. ramassent des coquillages sur la plage.
o . .. monte les nombreuses marches du phare.
o . .. photographient les vagues déferlantes.
Expliciter l'adjectif déferlantes (qui désigne ici des vagues qui se brisent), et demander
aux élèves de le ranger dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.
o Repérer le verbe conjugué dans des phrases simples en se posant la question : « Que fait la
personne, l'animal ou la chose?»
Les goélands su Nolent les rochers. À cause du mauvais temps, les bateaux rentrent au port. Le
tonnerre gronde à l'horizon. Les vacanciers quittent alors la plage. Soudain, de grosses gouttes de pluie
tombent sur les parasols.
Mise en projet o « Nous avons déjà appris la conjugaison au présent des verbes en - er (les verbes du , ., groupe)
et cel le des verbes en - ir(les verbes du 2• groupe). Aujourd'hui, nous allons apprendre la
conjugaison du verbe partir au présent. Ce verbe, comme certains autres, est un peu particulier,
car il ne se conjugue pas tout à fait comme les verbes en - er ni comme les verbes en - ir; sa
conjugaison n'est pas régulière. On dit que c'est un verbe irrégulier. »

Présentation o « Nous allons donc apprendre à conjuguer le verbe partir au présent.


Essayons déjà oralement avec l'expression partir en vacances. »
Interroger un élève pour la 1•• personne du singulier, puis un second .. . jusqu'à la fin de la
conjugaison ; proposer ensuite d'autres expressions : partir à l'heure, partir à l'étranger, et faire en
sorte que chaque élève ait eu la parole.
o « Mai ntenant que nous savons bien conjuguer le verbe partir oralement, regardons la
conjugaison écrite. »
Afficlher la conjugaison déjà préparée et la relire collectivement en épelant le verbe : je pars, p.a.r.s,
tu pars, p.a.r.s .. .
o « Quelles sont les terminaisons qui vous sont familières?»
Les élèvent noteront certainement que les terminaisons - ons, - ez, - ent des trois personnes du
pluriel sont les mêmes que les terminaisons du 1"' groupe au présent.
Ils noteront aussi que les personnes du singulier se terminent pas - s, - s, - t, comme pour les
verbes du 2• groupe.
o « Quelles sont les erreurs possibles dans cette conjugaison?»
Les élèves souligneront les trois formes du singulier qui sont identiques o ralement, mais qui
s'écrivent différemment.

Pratique o Manuel, page 49, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Faire réaliser une synthèse de toutes les conjugaisons du présent apprises depuis le début : les
verbes du 1"' groupe, verbes du 2• groupe et, à part, les verbes être et avoir.
o Lire la partie Je retiens du manuel page 49.
o Faire verbaliser par les élèves les sources d'erreur : les trois personnes du singulier sont identiques
à l'oral, mais s'écrivent différemment.

Pratique o Manl!Jel, page 49, exercice 4.


autonome

©6Lanl,ibiairiepttesé€t0les, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : conjuguer les verbes faire et dire au présent de l'indicatif.
Préparati.on o Pré parer l'affiche de la co njugaison du verbe faire au présent.
matérielle o Prévoir égaleme nt celle du verbe dire au présent.
o Écrire a u tableau les phrases nécessaires aux exercices de révisio n.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation des déterminants possessifs.
oral Lire les phrases suivantes dans lesquelles il manque des mots. Les élèves doivent ensuite répéter
chaque phrase, mais en ajoutant les mots manquants :
o Je range ... cahiers et ... trousse avant de sortir.
o Les pêcheurs amarrent ... bateau au quai pour décharger ... marchandises.
o La lionne protège ... petits en marquant ... territoire.
o Anticipation de la conjugaison des verbes venir et aller au présent. Demander aux élèves de faire
une phrase avec le verbe prendre, puis aller, en commençant par en ce moment tu, maintenant ils,
aujourd'hui les automobilistes.
o Transformer les phrases suivantes au féminin :
o Au zoo, tu admires un lion.
o Le musicien accorde sa guitare.
o Nous téléphonons à notre oncle
o Un écolier arrive en retard.
o Vous remerciez le prince.
Révisions o Comp léter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
Le pot de confiture (est/es/et) vide (est/es/et) tu dois manger ton pain sec!
o
Tu (est/es/et) sur le seuil de la porte (est/es/et) tu (est/es/ et) étonné car on ne répond pas.
o
Muriel (est/es/et) franche (est/es/et) elle dit la vérité.
o
La vendeuse (est/es/et) souriante (est/es/et) aimable.
o
Tu (est/es/ et) en colère car le distributeur (est/es/ et) en panne.
o
o Conjuguer avec tous les pronoms personnels la locution partir en expédition.
o Entou rer le sujet des verbes soulignés en se posant la question« Qui est-ce qui .. . ? », puis
indiquer sa nature : pronom personnel, nom commun ou nom propre.
Marie guide les touristes vers la pointe du Poulain. Au bout du sentier, ils admirent un paysage marin
fascinant. Les vagues déferlent sur les rochers. Au loin, elle montre 17/e de Houat. La vue offre un
panoramique exceptionnel.
Mise en projet o « Nous avons déjà appris à conjuguer plusieurs verbes au présent : le verbe être, le verbe avoir, les
verbes du 1" groupe (les verbes en - er), les verbes du 2• groupe (les verbes en - ir qui font - issons
à la 1re personne du pluriel), le verbe partir.
Aujou rd'hui, nous allons apprendre la conjugaison au présent des verbes faire et dire. Nous allons
les apprendre en même temps car vous allez voir qu'ils se ressemblent.»

Présentation o « Nous allons tout d'abord apprendre à conjuguer ces deux verbes o ralem ent au présent.
Conjuguons ensemble l'expression faire la vaisselle :je fais la vaisselle, tu fais la vaisselle ... vous
FAITES la vaisselle, ils font la vaisselle. »
Certains élèves auront peut-être dit vous taisez la vaisselle ; l'enseignant en profite pour expliquer
la difficulté : « Le verbe faire est justement un verbe irrégulier! Il ne se conjugue pas tout à fait
comme on attend qu'il se conjugue! Vous avez eu envie de dire - ou vous avez dit - vous taisez
au lieu de vous faites; c'est là la difficulté de ce verbe. Nous devons dire vous FAITES la vaisselle, et
nous ne pouvons pas dire autre chose, sinon nous nous trompons ! »
o Travail en binôme : l'enfant de droite énonce la conjugaison à voi x chuchotée; l'enfant de gauche
écoute son camarade, l'arrête s'il se trompe et l'aide à corriger.
Conjuguer l'expression faire la roue.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéea,Nje€ttlk)~rMtte11d,it2s


Changement de rôle avec faire une roulade.
l.'.enseignant passe voir les élèves et les guide si nécessaire.
o Même démarche avec le verbe dire.
Signaler l'erreur fréquente: vous dites au lieu de vous disez.
Expression à conjuguer : dire la vérité, dire une bêtise, dire du bien .. .
o « Mai ntenant que nous savons conjuguer oralement le verbe faire et le ver be dire au présent,
nous allons apprendre à bien les orthographier. »
Afficlher les conjugaisons de faire et dire au tableau, et les faire lire par des élèves en épelant
chaque verbe.
o « Est-ce que vous remarquez des terminaisons que vous connaissez déjà ? » Les inciter à se référer
aux autres conjugaisons affichées dans la classe.
Les élèves pourront noter la similitude des trois personnes du singulier des verbes partir, faire,
dire: - s, - s, - t.
Ils noteront également - ons et - nt à la 3• personne du pluriel.
« Où se trouvent, pour vous, les difficultés de cette conjugaison?» À la 2• personne du pluriel qui
a des formes irrégulières.

Pratique o Man11.Jel, page 50, exercices 1, 2 et 3.


guidée Pour l'exercice 3, l'enseignant veillera à la présence des majuscules et points lors de la rédaction
des phrases.
Objectivation o Les élèves lisent la partie Je retiens page 51 et verbalisent les similitudes, les différences et les
difficultés de ces deux conjugaisons.

Pratique o Man11.Jel, pages 50 et 51, exercices 4 à 8.


autonome

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes venir et aller au présent de l'indicatif.


Lexique: tom bereau, compresseur, compacter, bitum e, harassant.

Préparaüon o Pré parer l'affiche de la conjugaison d u verbe venir au présent.


matérielle o Prévoir aussi celle d u verbe aller au présent.
o Écrire a u t ableau les phrases et mots prévus po ur les révisio ns.

Étapes Démarche
Langage o Transformer les phrases suivantes au féminin :
oral o Louis est un charmant garçon blond.
o Je regarde un spectacle avec des danseurs africains.
o Cet acteurjoue le rôle d'un comte.
o Le gardien du zoo nous guide jusqu'à la cage des tigres.
o Imaginer les questions qui amènent les réponses suivantes:
o Je fe conduis demain soir.
o Il est midi.
o Il est couvert de boutons, car il a mangé trop de fraises.
o Je fui donne 30 euros par mois.
o Nous allons au musée.
Révisions o Compléter les mots suivants sur l'ardoise avec g, ge ou gu: ran .. . er, dé .. . ât, a.. . ilité, .. . itare,
voya .. . e, ba.. . arre, re.. . arder, na.. . oire, bou .. . ie, .. . elée.

©7Lanl,ibiairiedesktl~&es, reproduction et vidéoprojection interdites


o Accorder les noms dans les phrases suivantes.
o J'achète des poire... et des pêche ... au marché.
o Jean dessine le héros de son histoire... préférée.
o Les pouvoir.. . de cette sorcière .. . sont drôles.
o J'ai trouvé les clou ... dans la boîte... à outil... de papa.
o Conjuguer filer comme le vent au présent et à toutes les personnes.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre deux nouveaux verbes irréguliers. Les verbes irréguliers sont
des verbes qui ne se conjuguent pas comme les autres, ils ont des particul arités. Vous allez voir
que pour ces deux verbes, même le radical change. Ils sont vraiment très irréguliers! C'est pour
cela qu'il faut les apprendre. »

Présentation o « Les deux nouveaux verbes que nous apprenons aujourd'hui sont le verbe aller et le verbe venir.
Comme pour les autres verbes, nous allons d'abord apprendre à les conjuguer oralement.
Je dois tout d'abord vous préciser que le verbe aller n'appartient pas au F' groupe, bien qu'il se
termi ne par - er. C'est un verbe irrégulier, comme nous allons voir. »
o Conjuguer oralement au présent l'expression aller au cinéma.
Recommencer avec l'expression aller à l'école en écrivant au tableau la conjugaison à la verticale
au fur et à mesure que les élèves la récitent (avant de commencer, écrire le titre verbe aller au
présent).
o « Ce verbe est vraiment étrange : dès la 1" personne du singulier, nous ne le reconnaissons plus l
Il a modifié son radical ! Nous ne le reconnaissons qu'à la 11• et à la 2• personne du pluriel où nous
voyons ail- ! C'est vraiment un drôle de verbe .. .
Redisons sa conjugaison en épelant chaque forme :je vais, v.a.i.s, tu vas, v.a.s, il va, v.a, nous allons
a.l.l.ô. n.s (dire "deux f') .. . »
o « Quelles sont les similitudes, les terminaisons identiques à d'autres conjugaisons?»
Les élèves pourront noter - ons, - ez, - nt et la terminaison - s à la 2• personne du singulier.
« Quelles sont les difficultés auxquelles il faudra faire attention?»
Le changement de radical (vais, vas, va, vont/allons, allez), mais également la forme je vais et non
pas je vas.
o Utiliser la même démarche pour le verbe venir.
À quel groupe le verbe venir appartient-il? Est-ce un verbe du 2• groupe? du 3• groupe? Les
élèves justifient leur choix.
Conjuguer à l'oral l'expression venir à midi, puis venir ce soir.
Écrire la conjugaison à la verticale au tableau avec le titre verbe venir au présent.
Noter que pour le verbe venir aussi, le radical a changé, et qu'on ne le reconnaît qu'aux 11• et
2• personnes du pluriel.
Redire la conjugaison du verbe venir en épelant chaque forme.
o « Quelles sont les similitudes, les terminaisons identiques à d'autres conjugaisons?»
Les élèves pourront noter - ons, - ez, - nt et la terminaison - s à la 2• personne du singulier.
« Quelles sont les difficultés auxquelles il faudra faire attention?»
Le changement de radical (viens, vient, viennent/venons, venez), et aussi les trois personnes du
singulier qui sont identiques à l'oral mais différentes à l'écrit (-t pour la 3• p ersonne du singulier).

Pratique o Man11.Jel, page 52, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Les élèves lisent la partie Je retiens page 53 puis verbalisent les similitudes, les différences et les
difficultés de ces deux conjugaisons.

Pratique o Man11.Jel, pages 52 et 53, exercices 4 à 1O.


autonome Dans les différents exercices, expliquer les mots suivants, puis les ranger dans les boîtes
correspondant à leurs natures grammaticales :
o tombereau (un véhicule muni d'une benne);
o compresseur(un rouleau qui comprime, qui tasse, qui réduit);
o compacter (tasser en chassant l'air, en écrasant les matériaux);
o bitume (les trottoirs sont faits de bitume);
o harassant (épuisant, fatigant).
Objectif de la leçon: apprendre à distinguer et à utiliser ont (forme du verbe avoir) et on
(pronom personnel indéfini).
Vocabulaire nouveau : indéfini.
Préparation o Écrire a u tableau les phrases prévues po ur les exercices de révisions.
matérielle o Écrire éga lement les deux phrases suivantes, e n deux colonnes, mais en cachant
les indicatio ns sous les flèches.

Étapes Démarche

Langage o Choisir trois mots invariables de la liste 3 et inventer trois phrases au futur.
oral o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe attendre :
o J'. .. un appel téléphonique. o Tu .. . , etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe finir :
o Je .. . la réparation. o Tu .. . , etc.
Révisions o Transformer chaque couple de phrases pour en faire une seule :
o Pierre fait la queue à la caisse. Marlène fait la queue à la caisse.
o Le castor est un rongeur. L'écureuil est un rongeur.
o Le banjo appartient à la famille des cordes. Le violon appartient à la famille des cordes.
o Compléter chaque phrase par un sujet, l'écrire sur l'ardoise, puis préciser la nature du sujet.
o Demain, .. . arrive à l'aéroport.
o .. . rencontrons régulièrement les amis de Charles.
o .. . partages un secret avec moi.
o Samedi prochain, .. . organisent une grande fête.
o . .. prononce une formule magique.
Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous allons nous intéresser à deux mots "jumeaux": ont, on (les écrire au tableau au
fur et à mesure). Ces deux mots se prononcent exactement de la même façon, mais ne s'écrivent
pas de la même manière. Et surtout, ils ne veulent pas dire la même chose ! Nous devons donc
comprendre "qui" ils sont pour pouvoir les écrire sans erreur. »

Présentation o « J'ai écrit deux phrases au tableau. Nous entendons deux fois la même chose, mais l'orthographe
est différente. Nous avons ont (o.n.t) et on (o.n) .
o « Dans la phrase Ils ont l'air amusé, "qui" se cache derrière le mot ont? Quelle est la nature du mot ont?
(Réfléchir à voix haute.) Ils ont l'air amusé.. . J'ai l'air amusé, tu as l'air amusé, il a l'air amusé, nous
avons l'air amusé.. . ! Mais .. . C'est la conjugaison du verbe avoir! Voilà!
Dans cette première phrase, ont, c'est le verbe avoir conjugué au présent avec ils!»
Tracer une flèche verticale et écrire sous la phrase: verbe avoir 3• personne du pluriel.
Préciser qu'il est possible de remplacer ont par avaient (verbe avoir à l'imparfait, 3• personne du
pluriel) pour vérifier si on se trompe ou non.
lis ont l'air amusé ➔ lis avaient l'air amusé
o « Dans la phrase On dîne à 20 heures, que veut dire on? Il ne s'agit pas du tout du verbe avoir.
Le m-ot on (prononcer"o.n") est un pronom personnel indéfini qui est toujours sujet:
o on peut désigner plusieurs personnes: on entend l'alarme ➔ plusieurs personnes entendent l'alarme
o on peut désigner une personne : on frappe ➔ une personne frappe
Le terme"indéfîni" signifie que nous ne savons pas de quelle personne (de quelles personnes) il
s'agit précisément. »

©7Lanl,ibiairi&des écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Pratique o Man11.Jel, page 54, exercices 1 et 2 .
guidée
Objectivation o « Vous allez maintenant inventer deux phrases :
o une phrase avec ont (prononcer"o.n.t''), donc avec le verbe avoir conjugué à la 3• personne du
pl u riel;
o une phrase avec on (prononcer"o.n. "), c'est-à-dire avec le pronom personnel indéfini.
Pour chaque phrase, vous expliquerez pourquoi vous avez choisi cette solution.
Par exemple, si vous inventez la phrase ils ont des doutes à propos du vol de leurs papiers d'identité,
vous expliquez que vous pouvez remplacer ils ont par ils avaient... Il s'agit bien de ont to.n.t''),
forme du verbe avoir à la 3• personne du pluriel.»
Interroger plusieurs élèves, faire justifier les propositions, corriger ou valid er.

Pratique o Man11.Jel, page 54, exercices 3, 4 et 5.


autonome

Objectif de la leçon: identifier les déterminants comme des petits mots permettant de
déterminer le genre et le nombre des noms communs.
Vocabulaire nouveau : déterminants.
Lexique : édifice.
Préparati.on o Écrire a u t ableau les phrases nécessaires aux exercices de révisio n.
matérielle o Affiche de l'annexe 4 : la maison des déterminants.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison des verbes vouloir et pouvoir au présent. Demander aux élèves
oral de fa ire une phrase avec le verbe vouloir, puis pouvoir, en commençant pa r en ce moment nous,
maintenant tu, aujourd'hui les visiteurs .
o Chaque élève invente une phrase avec un nom commun masculin, puis un n om commun féminin.
La phrase oralisée est ensuite transformée, soit à la forme négative, soit à la forme affirmative.
o Les élèves doivent t rouver la question qui correspond à la réponse suivante : La Terre met 365 jours
pour faire le tour du Soleil.
Révisions o Com p léter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o À l'automne, (on/ont) ramasse des champignons.
o Les voisins (on/ont) besoin d'aide pour pousser leur voiture
o (On/Ont) allume le grille-pain et (on/ont) fait griller nos tartines.
o Ces chanteurs (on/ont) un nouvel album et (on/ont) est impatient de l'entendre.
o Mes grands-parents (on/ont) de vieux objets au grenier.
o Conjuguer avec tous les p ronoms personnels les locutions venir en Italie et aller à Rome.
o Écrire chaque phrase en choisissant le verbe qui convient.
o L.:aventurier (a/as) une boussole pour s'orienter.
o Les touristes (admires/admirent) la pyramide.
o Le guide (expliques/explique) l'histoire de cette œuvre.
o Les ouvriers (bâtissent/bâtit) un monument gigantesque.
o Les tailleurs (sculptent/sculptes) les pierres de l'édifice.
Explic iter le nom édifice (un bâtiment, en particulier un grand bâtiment comme une église, un
temple, un palais), puis demander aux élèves de le ranger dans la boîte co rrespondant à sa nature
grammaticale.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop,ejcaC!tn&.'ll1


rMtste11d,it~s
Rappel et o « Nous avons appris à reconnaître le genre et le nombre des noms communs. Les noms communs
réactivation des peuvent être féminins ou masculins. lis peuvent être au singulier ou au pll!.lriel. »
connaissances
antérieures
Mise en projet o « Depuis plusieurs semaines, vous êtes habitués à ce petit jeu qui consiste· à trouver le petit
mot qui accompagne toujours un nom . Ce petit mot, nous allons l'appeler le déterminant.
Aujourd'hui, vous allez apprendre à reconnaître les déterminants. Les déterminants sont des
petits mots très importants pour les noms communs. »

Présentation o « Que ferions-nous si certains mots de la langue que nous parlons disparaissaient?
C'est ce qui est arrivé pourtant au professeur Motvide.
Voici ce qu'il disait dernièrement à ses élèves:
"Prenez cahier et écrivez date:' (Écrire cette phrase au tableau en laissant un espace avant les mots
cahiers et date.)
En disant cahier ou encore date, le professeur Motvide ne se faisait pas comprendre par ses élèves .. .
Par contre, s'il ajoutait un petit mot devant le nom commun cahier, par exemple votre pour dire
VOTRE cahier, ou encore s'il ajoutait le petit mot la devant le nom commun date pour dire LA date,
cela devenait plus précis et compréhensible pour ses élèves:
"Prenez VOTRE cahier et écrivez LA date:' (Insister à l'oral sur les détermina,nts votre et la).
Ce petit mot indispensable au nom commun s'appelle un déterminant.
Il DETERMINE (insister à l'oral) si le nom qu'il accompagne est au féminin ou au masculin, et s'il est
au singulier ou au pluriel.»
o « Prenons par exemple le nom commun élève (l'écrire au tableau) .
En écrivant seulement le nom commun élève,je ne peux pas dire s'il s'agit d'un élève ou d'une élève.
Par contre si je précise en écrivant le déterminant une devant le nom commun (l'écrire devant le
nom élève et le souligner en bleu), il indique que le nom élève est au féminin singulier (écrire FS
sous le déterminant une) . li détermine le genre et le nombre du nom commun élève (ajouter une
flèche du déterminant une vers le nom commun élève). »
o « Prenons un autre nom : le nom commun tapis par exemple (l'écrire au tableau).
En écrivant seulement le nom commun tapis, je sais que c'est un nom au masculin, mais je ne
peux pas dire s'il s'agit d'un seul tapis au singulier ou de plusieurs tapis au pluriel.
Par contre si je précise en écrivant le déterminant des devant le nom commun (l'écrire devant le
nom tapis et le souligner en bleu), il indique que le nom tapis est au masculin pluriel (écrire MP
sous le déterminant des) . li détermine le genre et le nombre du nom commun tapis (ajouter une
flèche du déterminant des vers le nom commun tapis) .»
o « PoU1r d'autres noms communs comme le nom trésors par exemple (l'écrire au tableau), je m'aide
des indices que le nom commun peut me donner tels que les pour me dir,e qu'il s'agit du pluriel
(entourer les du mot trésors) . »
o « Ainsi, le déterminant est nécessaire pour déterminer le genre (masculin ou féminin) et le
nomb re (singulier ou pluriel) du nom commun qu'il accompagne. »
o « Tiens, tiens .. . Ces petits mots que nous appelons "articles" n'auraient-ils pas eux aussi les mêmes
caractéristiques que les déterminants? Oui ! Alors ils font eux aussi partie de cette grande famille
des déterminants.
Tous ces petits mots qui déterminent le genre (masculin ou féminin) et le nombre (singulier ou
pluriel) appartiennent à une très grande famille: la famille des déterminants.
Au fLJ1r et à mesure de leur découverte, nous placerons ces déterminants dans une grande
maison : la maison des déterminants (afficher la maison au tableau l'annexe 4).
Nous pouvons déjà placer une catégorie de déterminants que nous connaissons: les articles définis et les
articles indéfinis. (Placer les deux catégories d'articles dans deux fenêtres de la maison des déterminants).
Nous compléterons la maison des déterminants au fur et à mesure de leur, découverte. »

Pratique o Piocher des mots dans la boîte des noms, puis demander aux élèves de trouver le genre et le
guidée nombre de ces noms et de proposer des déterminants qui pourraient leur correspondre.
o Manl!.Jel, page 55, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Prendre appui sur ce que dit le personnage de la page 55 pour expliciter le terme détermine.
Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu de l'encadré page 55.

Pratique o Manl!.Jel, page 55, exercices 4, 5 et 6.


autonome

©7Lanl,ibiairieœm,,, ,w1es, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 42 : les déterminants possessifs (1)

Objectif de la leçon : identifier les déterminants possessifs : ma, ta, sa, mon, ton, son,
mes, tes, ses.
Vocabulaire nouveau : déterminants possessifs.
Lexique : médiéval, destrier, heaume, vassal, allégeance, suzerain.
Préparation o Éc rire a u t ableau les phrases nécessaires aux exerc ices d e révisio n.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison du verbe voir au présent. Demander aux élèves de faire une phrase
oral avec le verbe voir en commençant par aujourd'hui elles, maintenant tu, en ce moment les artistes.
o Chaq ue élève invente une phrase avec un nom commun masculin, puis un nom commun
féminin. La phrase oralisée est ensuite transformée, soit à la forme négative, soit à la forme
affirmative.
o Les élèves doivent t rouver les questions qui correspondent aux réponses suivantes :
o Notre planète la Terre est surnommée la Planète bleue.
o La Lune est le satellite naturel de la Terre.
o Notre système solaire compte huit planètes.

Révisions o Comp léter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o (On/Ont) ne doit jamais oublier son cartable à l'école.
o Ceux qui (on/ont) la chance de vivre à la campagne n'(on/ont) pas envie de retourner en ville
o Comme (on/ont) annonce l'arrivée d'un cyclone, (on/ont) évacue les maisons.
o Le 14 juillet, (on/ont) peut admirer les feux d'artifice; les fusées (on/ont) de belles couleurs.
o Écrire chaque phrase en choisissant le verbe qui convient.
La tempête (arrives/arrive) sur les côtes. Les habitants (fermes/ ferment) leurs volets. Les vagues
(devient/deviennent) de plus en plus fortes. Les marins (amarrent/amarres) b;en leur bateau. Le vent
(souffle/souffles) violemment.

Rappel et o « Nous avons appris à reconnaître les déterminants. Ces petits mots sont im portants pour les
réactivation des noms communs. Mais, au fait, pourquoi les appelle-t-on des déterminants? (Réponses attendues
connaissances des élèves.) Nous les appelons des déterminants parce qu'ils déterminent le genre (masculin ou
antérieures féminin) et le nombre (singulier ou pluriel) des noms qu'ils accompagnent. »

Mise en projet o « Auj-ourd'hui, vous allez apprendre à reconnaître les déterminants possessifs. Les déterminants
possessifs appartiennent à la grande famille des déterminants.
Pour cela, je vais vous raconter une petite histoire qui se passe au M oyen Âge. Écoutez bien .. .
À la fin de la leçon, vous saurez reconnaître quelques déterminants possessifs. »

Présentation 1 o Raconter cette histoire en la théâtralisant : insister sur les mots écrits en lettres capitales.
« Dans la cour d'un château médiéval, un valet s1nterroge sur trois étranges tas de vêtements
amassés sur le sol.
- À qui sont toutes ces affaires? demanda-t-il.
- Eh bien, celles-ci sont à MOI, lui répondit le seigneur du château. MON chapeau, MA cape, MES
bottes. Regarde! Tous mes biens sont marqués d'un M puisqu'ils m'appartiennent, ils sont à
MOI!
- J'ai bien compris monseigneur. Mais celles-ci, à qui sont-elles?
- Mais mon brave, elles sont à TOI : TON chapeau, TA cape, TES bottes.Tous tes biens portent un T
pU1isqu"ils t'appartiennent, ils sont à TOI !
- Et ce dernier tas monseigneur ? À qui ap partient-il ?
- Eh bien, ces affaires doivent certainement appartenir à cette personne là-bas. Il doit s'agir,
de SON chapeau, de SA cape et de SES bottes. Tous ses biens portent un S puisqu'ils

© La librairie des écoles, reproduction et viC!é@~&jr&&t~~simte11d,ites


luil appartiennent, ils sont à lui ou à elle ! D'ici, je ne vois point si c'est une dame ou un
gentilhomme.
- Oh! Merci monseîgneur, maîntenant nous savons à qui appartiennent tous ces biens. »
Expliciter l'adjectif médiéval : qui appartient au Moyen Âge.
o Faire reformuler l'histoire par les élèves en leur posant les questions suiva ntes :
o « Qu'est-ce que le valet trouve sur le sol ? Il trouve trois tas de vêtements.
o Que dit le seigneur du château quand il précise que le premier tas de vêtements lui appartient?
Il dit : "C'est à moi, mon chapeau, ma cape, mes bottes:'
o Que dit-il lorsqu'il certifie que le deuxième tas appartient au valet? Il dit :"C'est à toi, ton
chapeau, ta cape, tes bottes'.'
o Pour désigner les affaires qui appartiennent à quelqu'un d'autre, que dit-il ? Il dit : "C'est son
chapeau, sa cape, ses bottes. Ils sont à lui ou à elle'.'»
c, « mon, ma, mes, ton, ta, tes, son, sa, ses (écrire au tableau chaque catégorie à la verticale) sont
appelés des déterminants possessifs parce qu'ils indiquent que l'objet, l'animal, la personne ou le
lieu appartient à quelqu'un.
Les déterminants possessifs changent en fonction de la personne qui possède l'objet, l'animal, la
personne ou le lieu.
o Ainsi, si l'objet m'appartient, s'il est à moi, le déterminant possessif commencera par un m :
mon, ma, mes (écrire le mot moi en haut de la colonne ma, mon, mes et entourer lem de chaque
déterminant possessif).
o Si l'objet t'appartient, s'il est à toi, le déterminant possessif commencera par un t: ton, ta, tes
(écrire le mot toi en haut de la colonne ta, ton, tes et entourer let de chaque déterminant
possessif) .
o Enfin si l'objet lui appartient, s'il est à lui ou à elle, le déterminant possessif commencera par
uns : son, sa, ses (écrire les mots lui ou elle en haut de la colonne sa, son, ses et entourer les de
chaque déterminant possessif) .
o Si je prends cette trousse par exemple (prendre la trousse d'un élève), je ne peux pas dire "C'est
ma trousse" puisqu'elle ne m'appartient pas. Je vais plutôt dire "C'est sa trousse'; la trousse qui
lui .a ppartient.
o Si je prends maintenant les crayons qui sont sur mon bureau, je ne peux pas dire "Ce sont
tes crayons" (en désignant un élève). Comme ils m'appartiennent, je vais dire "Ce sont mes
crayons:'»

Pratique o l.'.enseignant propose des noms communs à l'oral, accompagnés de déterminants possessifs. Les
guidée 1 élèves doivent préciser si l'objet, l'animal, la personne ou le lieu m'appartient, t'appartient ou lui
appa1rtient.
Liste proposée : ton armure, mes chevaux, son couteau, sa cour, mon écuyer, ta victoire, ses tournois,
ma forteresse, tes boucliers.
o Manuel, page 56, exercices 1 et 2 .
Dans l'exercice 2, expliciter le nom commun destrier (un cheval) .
Présentation 2 o « Rappelez-vous du valet découvrant trois tas de vêtements amassés sur le sol. Eh bien, figurez-
vous que le lendemain matin, accompagné de ses amis, il découvre à nouveau trois tas de
vêtements au même endroit! ...
- À qui sont encore toutes ces affaires? demanda-t-il.
- Eh bien, celles-ci sont à NOUS, lui répondirent les troubadours du château. NOTRE chapeau,
NOTRE cape et NOS bottes. Regarde! Tous nos biens sont marqués d'un N puisqu'ils nous
appartiennent, ils sont à NOUS!
- J'ai bien compris messieurs. Mais celles-ci, à qui sont-elles?
- Mais elles sont à VOUS : VOTRE chapeau, VOTRE cape et VOS bottes. Tous vos biens portent un
V puisqu'ils vous appartiennent, ils sont à VOUS!
- Et ce dernier tas alors? À qui appartient-il ?
- Eh bien ces affaires doivent certainement appartenir à ces villageois là-bas. Il doit s'agir de
LEUR chapeau, de LEUR cape et de LEURS bottes.Tous leurs biens portent un L puisqu'ils leur
appartiennent, ils sont à eux ou à elles! D'ici, je ne vois point si ce sont des hommes ou des
femmes.
- Oh! Merci messieurs, maintenant nous savons à qui appartiennent tous ces biens. >>
o « Revenons sur la suite de cette histoire.
À qui appartiennent les vêtements qui portent un n? (Réponse des élèves.) À nous. Ils
commencent par la même lettre.
Les déterminants possessifs sont notre et nos (écrire au tableau cette nouvelle catégorie à
la verticale avec le mot nous en haut de la colonne et entourer le n de chaque déterminant
possessif) .
Remarquez qu'il n'y a pas de distinction entre le masculin et le féminin: nous pouvons dire notre
cape qui est un nom féminin ou notre chapeau qui est un nom masculin.
Par contre, le déterminant possessif notre devient nos au pluriel.»
o « À qui appartiennent les vêtements qui portent un v? (Réponse des élèves.) À vous. lis
commencent par la même lettre.
Les déterminants possessifs sont votre et vos (écrire au tableau cette catégorie à la verticale avec
le mot vous en haut de la colonne et entourer lev de chaque déterminant possessif).
Remarquez aussi qu'il n'y a pas de distinction entre le masculin et le féminin, mais seulement
pour le singulier et le pluriel.»
o « Et les vêtements qui portent un I, à qui sont-ils alors? (Réponse des élèves) . À eux ou elles.
Les déterminants possessifs sont leur et leurs (écrire au tableau cette catégorie à la verticale avec
le mot eux ou elles en haut de la colonne) .
Ces déterminants possessifs se ressemblent beaucoup.
Il n'y a pas de distinction non plus entre le masculin et le féminin, mais, pour distinguer le
singulier et le pluriel, nous ajoutons uns à leur.»
o « notre, nos, votre, vos, leur, leurs (écrire au tableau chaque catégorie à la verticale) sont appelés
des déterminants possessifs parce qu'ils indiquent que l'objet, l'animal, la personne ou le lieu
appa1rtient à quelqu'un. »

Pratique o l.'.enseignant propose des noms communs à l'oral, accompagnés de déterminants possessifs. Les
guidée 2 élèves doivent préciser si l'objet, l'animal, la personne ou le lieu nous appartient, vous appartient
ou le·ur appartient.
Liste proposée : leur château, notre épée, vos armes, nos montures, leurs serviteurs, votre courage.
o Manl!Jel, page 56, exercices 3 et 4 .
Dans l'exercice 4, expliciter le nom commun heaume (une sorte de casque utilisé au Moyen Âge) .
Objectivation o Inviter les élèves à verbaliser leurs connaissances à l'aide des questions suivantes:
o « Quels sont les déterminants possessifs que nous venons de découvrir? mon, ma, mes; ton, ta,
tes; son, sa, ses; notre, nos; votre, vos; leur, leurs.
o Po1Urquoi les appelons-nous des possessifs? Nous les appelons des déterminants possessifs
pa r,ce qu'ils précisent que l'objet, l'animal, la personne ou le lieu appartient à quelqu'un.
o Comment puis-je savoir quel déterminant possessif correspond à quel objet, quel animal,
quelle personne ou quel lieu? Pour le savoir, observons l'illustration de l'exercice 2 page 56:
- les déterminants possessifs qui montrent que c'est à moi commencent par un m;
- les déterminants possessifs qui montrent que c'est à toi commencent par un t;
- les déterminants possessifs qui montrent que c'est à lui ou à elle commencent par uns;
- les déterminants possessifs qui montrent que c'est à nous commencent par un n;
- les déterminants possessifs qui montrent que c'est à vous commencent par un v;
- les déterminants possessifs qui montrent que c'est à eux ou elles commencent par un I. »

Pratique o Man1Uel, pages 56 et 5 7, exercices 5 à 1O.


autonome Dans l'exercice 7, expliciter le lexique de la phrase suivante : Le vassal fait allégeance à son suzerain.
o le vassal: un vassal est un homme libre qui se met sous la protection et au service d'un homme
plus puissant appelé« seigneur» ou suzerain;
o faire allégeance : obéir au seigneur;
o les uzerain : le seigneur.
Dem.ander aux élèves de ranger le lexique de la séance dans les boîtes corirespondant à la nature
grammaticale de chaque mot.

© La librairie des écoles, reproduction et vieé@JW&jr&Hêie~simte11d,ites


Séance 43 : les déterminants possessifs (2)

Objectif de la leçon: accorder le déterminant possessif avec le nom qu ' il accompagne.


Lexique : convive, déambuler, une parade, une mascarade.
Préparati.on o Écrire a u t ableau les phrases et les mots nécessaires aux exercices de révisio n.
matérielle

Étapes Démarche
Langage c, Trouver à l'oral le féminin des noms suivants : un copain, un prisonnier, un loup, un cousin, un
oral instituteur, un passager, un maître, un jumeau, un canard, un directeur.
o Les élèves doivent trouver les questions qui correspondent aux réponses suivantes :
o Nous prenons le bateau à Quiberon pour nous rendre à Belle-lie.
o t.:île se trouve au sud de la Bretagne.
o La traversée dure trente minutes.
o Belle-lie est une île qui mesure 20 kilomètres de long.
o Deux phares surplombent la falaise.
Révisions o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o Avant d'entrer sur scène, les comédiens (on/ont) le trac.
o Ces marionnettes (on/ont) des fils et les autres (on/ont) une gaine de tissu dans laquelle (on/ont)
introduit la main.
o Qu,and (on/ont) parle du loup, il sort du bois!
o Pour ne pas gêner les élèves qui (on/ont) besoin de silence pour travailler, (on/ont) marche sur la
pointe des pieds.
o Les joueurs (on/ont) un nouveau maillot.
o Conjuguer avec tous les pronoms personnels les locutions venir en Afrique et aller au Maroc.
o Compléter chaque verbe par un sujet qui convient.
o . .. atterrissent sur la planète Mars.
o . .. vas en navette spatiale jusqu'à Jupiter.
o ... enfilent leur tenue de cosmonautes.
o . .. voyage dans l'espace.
o .. . viennent admirer les étoiles.
Rappel et o « Nous avons appris à reconnaître les déterminants possessifs.
réactivation des Mais, au fait, pourquoi les appelle-t-on des déterminants possessifs? (Réponse attendue des
connaissances élèves.) Nous les appelons des déterminants possessifs parce qu'ils indiquent que l'objet, l'animal,
antérieures la personne ou le lieu appartient à quelqu'un.
Rappelons-nous : quels sont les déterminants qui indiquent qu'un objet est à moi? (Réponse
attendue des élèves.) Mon, ma, mes.
Quels sont les déterminants qui indiquent qu'un objet est à toi ? (Réponse attendue des élèves.)
Ton, ta, tes ... »
Poursuivre le même questionnement pour son, sa, ses; notre, nos; votre, vos; leur, leurs.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à accorder les déterminants possessifs avec le nom qu"lls
accom pagnent en regardant leur genre (masculin ou féminin) et leur nombre (singulier ou
pluriel). »

Présentation o « Le déterminant possessif change en fonction du nom commun qu'il accom pagne avec lequel il
s'accorde en genre et en nombre.
o Par exem ple, pour le nom commun masque (l'écrire au tableau), comme il s'agit d'un nom au
masculin singulier, et si je précise qu'il t'appartient, je vais choisir le déterminant possessif ton
(l'éc rire devant le nom masque) .
o Po1Ur le nom commun perruque (l'écrire au tableau), comme il s'agit d'un nom au féminin
singulier, et si je précise qu'il m'appartient, je vais choisir le déterminant possessif ma (l'écrire
devant le nom perruque).

©7Lanl,ibia-w.i eœ~is,~ efi,(tieproduction et vidéoprojection interdites


o Pour le nom commun gants (l'écrire au tableau), comme il s'agit d'un nom au masculin pluriel,
et si je précise qu'ils lui appartiennent, je vais choisir le déterminant possessif ses (l'écrire devant
le nom gants). »
o « Pour retenir tous ces déterminants possessifs, vous pouvez chantonner la comptine suivante :
mon, ton, son; ma, ta, sa; mes, tes, ses. (Faire répéter cette comptine aux él!èves, plusieurs fois si
nécessaire.)
Dans cet ordre, les déterminants possessifs sont plus faciles à retenir.
En effet, les déterminants possessifs vont chanter [5] si le nom commun est au masculin singulier :
mon, ton, son.
Ils vont chanter [a] si le nom commun est au féminin singulier : ma, ta, sa.
Enfin, les déterminants possessifs vont chanter [f.] si le nom commun est au pluriel : mes, tes, ses. »
o « Et qu'en est-il pour les déterminants possessifs qui indiquent que l'objet, l'animal, la personne
ou le-lieu appartient à nous, à vous ou à eux ou elles ?
o Par exemple, pour le nom commun déguisement (l'écrire au tableau), comme il s'agit d'un
nom au masculin singulier et si je précise qu'il nous appartient, je vais choisir le déterminant
possessif notre (l'écrire devant le nom déguisement).
o Pour le nom commun tunique (l'écrire au tableau), comme il s'agit d'un nom au féminin
singulier et si je précise qu'il vous appartient, je vais choisir le déterminant possessif votre
(l'écrire devant le nom tunique).
o Pou r le nom commun souliers (l'écrire au tableau), comme il s'agit d'un nom au masculin pluriel
et si je précise qu'ils leur appartiennent, je vais choisir le déterminant possessif leurs (l'écrire
devant le nom souliers). »
o « Ainsi, en fonction du genre et du nombre du nom commun, nous obtenons cette petite
comptine amusante: mon, ton, son; ma, ta, sa; mes, tes, ses; notre, votre, leur; nos, vos, leurs.
(Faire répéter cette comptine aux élèves, plusieurs fois si nécessaire.)»

Pratique o l..'.enseignant propose aux élèves, par binôme, à l'oral, de se questionner à tour de rôle sur ce que
guidée contit ent leur trousse.
Les élèves doivent citer des objets, en utilisant d 'abord un déterminant possessif au singulier, puis
en m,ettant ce dernier au pluriel.
Faire un exemple collectivement en prenant un aiguise-crayon dans la trousse d'un élève : Je
prends ton aiguise-crayon. Je prends tes aiguise-crayons.
o Manuel, page 58, exercices 1 à 4.
Dans l'exercice 3, expliciter le nom convive (personne qui se trouve à un repas avec d'autres).
Dans l'exercice 4, expliciter le verbe déambuler (se promener sans but précis).
Dem.ander aux élèves de ranger ce lexique dans les boîtes correspondant à la nature
grammaticale de chaque mot.

Objectivation o Inviter les élèves à verbaliser leurs connaissances à l'aide de la question suivante:« Quels sont les
déter,minants possessifs que nous venons de découvrir à l'aide d'une petit e comptine? mon, ton,
son; .ma, ta, sa; mes, tes, ses; notre, votre, leur; nos, vos, leurs.
Nous allons afficher cette nouvelle catégorie de déterminants dans l'une des fenêtres de la
maison des déterminants. »
o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu de l'encadré page 59.

Pratique o Manuel, page 59, exercices 5 à 8 .


autonome Dans l'exercice 5, expliciter le lexique suivant une parade (un défilé) et une mascarade
(déguisement d'une personne qui se masque), puis demander aux élèves de ranger ce lexique
dans les boîtes correspondant à la nature grammaticale de chaque mot.

© La librairie des écoles, reproduction et vieé@JW&jr&Hêie~si~te11d,it2s


Objectif de la leçon : apprendre à distinguer et à utiliser sont (forme du verbe ê tre),
son (déterminant possessif).
Préparation o Écrire les phrases prévues po ur les révisio ns au tableau.
matérielle o Écrire éga lement les deux phrases suivantes, en deux colonnes, mais en cachant
les indicatio ns sous les flèches.

Étapes Démarche
Langage o Choisir trois mots invariables de la liste 4 et inventer trois phrases au passé.
oral o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe voir:
o Je .. . l'hélicoptère atterrir. o Tu .. . , etc.
o Compléter les phrases suivantes à l'oral avec le verbe tendre :
o Je .. . un piège pour attraper les taupes. o Tu .. . , etc.

Révisions o Préciser le genre et le nombre des déterminants suivants sur votre ardoise : leur uniforme, ces
avions, notre voiture, ta casquette, ses clés, cette bande dessinée, vos instrucUons, mon opinion, cet
abricot, ce robot.
o Ranger les mots suivants dans l'ordre alphabétique :
o four, fable, fruit, fuir, force o préau, priorité, parc, projet, porte
o amande, amener, américain, ami, âne
o Conjuguer être dans la lune au présent et à toutes les personnes.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à deux mots"jumeaux": sont, son (les écrire au
tableau au fur et à mesure). Ces deux mots se prononcent exactement de la même façon, mais
ne s'écrivent pas de la même manière. Et surtout, ils ne veulent pas dire la même chose! Nous
devons donc comprendre"qui"ils sont pour pouvoir les écrire sans erreur. »

Présentation o « J'ai écrit deux phrases au tableau. Nous entendons deux fois la même chose, mais l'orthographe
est différente. Nous avons sont (s.o.n.t) et son (s.o.n) .
o « Dans la phrase Son livre estpassionnant, "qui" se cache derrière le mot son? Quelle est la nature du mot son?
(Réfléchir à voix haute.) Son livre est passionnant, mon livre est passionnant, ton livre est
passionnant. .. Mais oui, cela me rappelle quelque chose : mon, ton, son sont des déterminants; ils
mont rent à qui appartient le livre.
o son livre ➔ cest le sien o mon livre ➔ cest le mien o ton livre ➔ cest le tien
Ces déterminants sont appelés déterminants possessifs. »
Tracer une flèche verticale et écrire sous la phrase: déterminant possessif.
Préciser qu'il est possible de remplacer son par mon ou ton pour vérifier si •on se trompe ou non.
Son livre est passionnant ➔ Mon livre est passionnant
o « Dans la phrase lis sont au parc Balbi, que veut dire sont?
(Réfléchir à voix haute.) lis sont au parc Balbi. Je suis au parc Balbi. Tu es ... li est. .. Nous sommes ...
Vous êtes... Mais, c'est la conjugaison du verbe être! Voilà! Dans cette deuxième phrase, sont, c'est
le ver be être conjugué au présent avec ils! »
Tracer une flèche verticale et écrire : verbe être à la 3' personne du pluriel.
Préciser qu'il est possible de remplacer sont par étaient (verbe être à l'imparfait, 3• personne du
pluriel) pour vérifier si on se trompe ou non.
lis sont au parc Balbi ➔ lis étaient au parc Balbi
Pratique o Manuel, page 60, exercices 1 et 2 .
guidée
Objectivation o « Vol!ls allez maintenant inventer deux phrases:
o une phrase avec son (prononcer"s.o,n"), déterminant possessif;
o une phrase avec sont (prononcer"s.o.n.t"), verbe être à la 3• personne du pluriel.
Pour chaque phrase, vous expliquerez pourquoi vous avez choisi cette solution.

©slanl,ibiairie4Gs écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Par exemple, si vous inventez la phrase Elles sont certaines de leur réponse, vous expliquez que
vous pouvez remplacer elles sont par elles étaient. .. Il s'agit bien de sont î's .o.n.t''lt forme du verbe
être à la 3e personne du pluriel.»
Interroger plusieurs élèves, faire justifier les propositions, corriger ou valid er.

Pratique o Manuel, page 60, exercices 3, 4 et 5.


autonome

Objectif de la leçon : conjuguer le verbe voir au présent de l'indicatif.


Vocabulaire nouveau : voir rouge, voir au sens propre (je vois un chat).
Lexique : daltonien.

Préparati.on o Écrire au tableau les phrases et les mots nécessaires aux exercices de révisio n.
matérielle o Préparer l'affiche de la conjugaison du verbe voir au présent

Étapes Démarche

Langage o Lire et compléter les phrases par le signe de ponctuation qui convient (point, point
oral d'interrogation, point d'exclamation) :
o Tu as déchiré ma chemise o J'ai fait un rêve magnifique cette nuit
o Qu.elle horreur o Où vivent les loutres
o Aquelle heure passes-tu me chercher o Ne traverse pas
o Transformer ces groupes de mots au masculin: /a chienne, la marquise, cette femme, la factrice, la
boulangère, l'infirmière, la comtesse, l'éléphante, une cane, une danseuse.

Révisions o Compléter par son ou sont sur l'ardoise :


o Ces jumelles (son/ sont) à Nicolas. o Finalement, ils ne (son/sont) pas là!
o Alexouvre(son/sont)/ivreàlabonnepage. o Tous les élèves (son/sont) à la bibliothèque.
o Luc trouve que les trajets entre (son/sont) domicile et (son/ sont) bureau (son/sont) trop longs.
o Accorder le verbe dans chaque phrase :
o Chaque jour, ce vieux monsieur o Nous cherch .. . notre chat partout.
achèt.. . son journal au kiosque. o Claire et Sébastien self.. . leurs chevaux.
o Les élèves regroup .. . les tables pour o Depuis quand particip.. . -tu à ce stage ?
les arts plastiques. o Je trouve que vous hésit.. . trop !

Mise en projet o « Nous apprenons aujourd'hui un nouveau verbe irrégulier du 3• groupe. C'est le verbe voir.»

Présentation o Conjuguer oralement l'expression voir le sommet (d'une montagne) au présent.


Recommencer avec l'expression voir de près en écrivant au tableau la conjugaison à la verticale, au
fur et à mesure que les élèves la récitent (avant de commencer, écrire le titre verbe voir au présent) .
o « Redisons sa conjugaison en épelant chaque forme :je vois v.o.i.s, tu vois v.o.i.s, il voit v.o.i.t, nous
voyons v.o.y.o.n.s, vous voyez v.o.y.e.z, ils voientv.o.i.e.n.t.
Pouvez-vous identifier le radical de ce verbe? Le radical est voi- .
Lisons les terminaisons à voix haute: - s, - s, - t, - ons, - ez, - nt.
Nous rencontrons très souvent ces terminaisons (inciter les élèves à se référer aux affichages de la
conjugaison des verbes déjà appris). »
o « Quelles sont les difficultés de ce verbe?
Les deux premières personnes du pluriel modifient un peu le radical; il y a un y au lieu d'un i. Si je
ne change pas lei en y, ça fait nous voions (l'écrire et lire en syllabant: voi-ons). Nous ne disons pas
nous voi-ons, mais nous voi-ions. J'ai donc besoin de deux i pour avoir le mot correct en français.
N'oubliez pas que la lettre y fait le son de deux i ! Uni pour fait le son [wa], uni pour aller avec la
syllabe - ions . J'utilise donc la lettre y, tout simplement!»

© La librairie des écoles, reproduction et vidéopoo~t6o~rMtte11d,iwes


o « Nous connaissons bien le sens du verbe voir: nous voyons avec nos yeux des gens, des objets,
des choses qui sont autour de nous. Par exemple, je peux dire que je vois les élèves, les trousses,
les tables, le tableau, les affiches ...
Le verbe voir veut aussi dire autre chose. Par exemple, quand je dis Je vois ce que tu veux dire (écrire
au tableau), cela signifie que je comprends ce que tu veux dire. Voir signifie aussi comprendre.
Dans la phrase Je vois le problème (écrire), je vois signifie que je comprends le problème, pas que
je le vois avec mes yeux.
Voir veut donc parfois dire comprendre; c'est un sens que nous utilisons souvent. »

Pratique o Man11.Jel, page 61, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée Expliquer dans l'exercice 3 le mot daltonien (personne qui distingue mal les couleurs), puis
demander aux élèves de ranger ce mot dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.

Objectivation o Les élèves commentent la conjugaison du verbe voir en expliquant ce qu'ils connaissent
déjà (similitudes avec d'autres conjugaisons) et le changement apparent de radical des 1 re et
2• pe-rsonnes du pluriel. Ils expliquent la présence du y.

Pratique o Man11.Jel, page 61, exercices 5 et 6.


autonome

Séance 46 : les verbes en -dre au présent

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes en -dre comme prendre, mordre, répondre au
présent de l'indicatif.
Préparation o Écrire a u tableau les phrases nécessaires aux exercices de révision.
matérielle o Préparer l'affiche de la conjugaison du verbe prendre au présent.

Étapes Démarche

Langage o Trouver à l'oral le masculin des noms suivants : une comédienne, une biche, ta nièce, une couturière,
oral la serveuse, une inspectrice, une vache, ma princesse, une passagère, notre gardienne.
o Trouver les questions qui correspondent aux réponses suivantes :
o Nous préférons les tartes aux fruits plutôt que les gâteaux au chocolat.
o Le marchand de glaces s'installe sur une petite place près de la plage.
o A Lille, le marché a lieu tous les mardis matins.
o En été, le melon est un fruit très apprécié.
o Vous devez boire régulièrement lorsqu'il fait chaud.
Révisions o Écrire les phrases suivantes en mettant au pluriel les noms communs et leurs déterminants
possessifs soulignés.
o Le dessinateur sort son crayon et sa gomme. o Des canards nagent avec leur petit dans la mare.
o Je songe à mon séiour en Espagne. o Notre cousine arrive pour pique-niquer.
o Vous lisez votre roman à l'ombre d'un tilleul.
o Conj11.Jguer avec tous les pronoms personnels les locutions voir les nuages et prévoir un orage, en
précisant aux élèves que le verbe prévoir contient le verbe voir et qu'il se conjugue comme celui-ci .
o Compléter chaque verbe par un sujet qui convient.
o ... roulent très vite sur l'autoroute. o . .. arrêtes ta voiture sur une aire de repos.
o ... indique pourtant la limitation de vitesse. o . .. évite les embouteillages.
o . .. arrêtent un automobiliste imprudent.
Mise en projet o « Nous apprenons aujourd'hui un nouveau verbe irrégulier du 3• groupe : le verbe prendre.»

Présentation o Conjuguer au présent l'expression prendre le bus.


Conjuguer ensuite une deuxième expression prendre congé, et expliquer aux élèves que prendre
congé signifie s'en aller, partir.

©slanl,ibiair!ed~s.é<aeiies~nireproduction et vidéoprojection interdites


Écrire au tableau à la verticale la conjugaison de prendre au fur et à mesure que les élèves la récitent.
o « Quelles sont les difficultés de ce verbe?
Au pluriel, nous n'entendons plus le radical prend- : la lettre da disparu. Nous avons toujours les terminaisons
- ons et - ez, puis - ent à la 3• personne du pluriel, mais le radical est devenu pren~ avec deux nn... »
o « Les verbes qui contiennent le verbe prendre, comme apprendre (op-prendre), comprendre (com-
prendre), surprendre (sur-prendre), reprendre (re-prendre) se conjuguent comme le verbe prendre
Prenons par exemple le verbe apprendre :j'apprends, tu apprends, il ou elle apprend, nous
apprenons, vous apprenez, ils ou elles apprennent. »
Lécrire à la verticale à côté du verbe prendre et faire le rapprochement avec les terminaisons du verbe prendre.
o « Les verbes en - dre comme rendre, attendre, descendre, vendre, défendre, entendre, répondre,
confondre, perdre, mordre se conjuguent aussi sur le modèle du verbe prendre.
Prenons par exemple le verbe répondre :je réponds, tu réponds, il ou elle répond, nous répondons,
vous répondez, ils ou elles répondent. »
Lécrir:e à la verticale à côté du verbe prendre et faire le rapprochement avec les terminaisons du verbe prendre.

Pratique o Man1Uel, page 62, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o À l'aide de l'encadré de la page 63, les élèves commentent la conjugaison du verbe prendre en
expli,q uant ce qu'ils connaissent déjà (similitudes avec d'autres conjugaisons) et le changement
de radical aux personnes du pluriel. Ils indiquent les verbes qui se conjuguent comme prendre :
apprendre, comprendre, surprendre, reprendre ...
Pratique o Man1Uel, pages 62 et 63, exercices 4 à 9.
autonome

Séance 47 : pouvoir et vouloir au présent

Objectif de la leçon: conjuguer les verbes pouvoir et vouloir au présent.


Préparati.on o Écrire au tableau les phrases nécessaires aux exercices de révision.
matérielle o Préparer l'affich e de la conjugaison des verbes pouvoir et vouloir ( conjugués sous
forme de deux colo nnes voisines) .

Étapes Démarche

Langage o Transformer les phrases suivantes au féminin :


oral o En ,classe, le maÎtre interroge un élève. o Le prince reçoit son couturier préféré.
o Le marquis salue le roi d'une révérence. o Le berger rentre un mouton dans la bergerie.
o Nous accueillons notre oncle et nos cousins.
o Transformer les phrases suivantes pour qu'elles deviennent des questions.
Exemple : Vous aimez la confiture de prune. ➔ Est-ce que .. . ?
o Le lièvre sort de son terrier tôt le matin. o L'hiver risque d'être rude dans les Alpes.
o Notre chêne a donné beaucoup de glands cette année o Le vent souffle fort sur les prairies du domaine.
o Une grenouille plonge dans l'eau du ruisseau.
Révisions o Écrire les phrases suivantes en mettant au pluriel les noms communs et leurs déterminants
possessifs soulignés.
o En ,classe, nous écoutons notre professeur. o Maël nourrit son lapin dans sa cage.
o Tu as rendez-vous avec ton cousin ce soir. o Vous inscrivez votre nom sur le coupon.
o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o Comme (son/sont) bateau est sur le départ, Louise agite (son/sont) mouchoir.
o Les travaux de maçonnerie (son/sont) pénibles, mais Lucas veut en faire (son/sont) métier.
o Qu.and il gare (son/sont) vélo, Lucie n'oublie pas de mettre (son/sont) antivol.
o Les piles (son/sont) neuves et pourtant l'appareil ne fonctionne pas.

© La librairie des écoles, reproduction et visJS~[rt@)je<P~5o~riRtte11d,i~s


Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à conjuguer au présent deux nouveaux verbes. À la fin de
la leçon, vous saurez exactement conjuguer les verbes pouvoir et vouloir. Nous les apprenons
ensemble, car les terminaisons de ces verbes au présent sont très proches les unes des autres. »

Présentation o « J'ai affiché au tableau la conjugaison au présent des verbes pouvoir et vouloir. Regardons
ensem ble comment ils sont formés (lire chacune des conjugaisons) .
Pour les verbes pouvoir et vouloir, je ne retrouve pas du tout les terminaisons des verbes du 1" groupe au
présent! Ni même les terminaisons des verbes du 2• groupe ou encore celles des verbes du 3• groupe!
En effet, les verbes pouvoir et vouloir sont des verbes irréguliers.
Ils sont difficiles à écrire, car les terminaisons changent beaucoup et nous ne retrouvons pas le
radical du verbe pour chaque pronom personnel.»
o « Regardons en détail ce qui est identique dans les deux conjugaisons. Qu'est-ce que je retrouve
dans le verbe pouvoir et vouloir?»
Faire remarquer aux élèves:
o la terminaison identique en x pour les pronoms personnels je et tu;
o la terminaison identique en t pour les pronoms personnels il elle, on;
o le changement de radical pour ces pronoms personnels;
o par contre, pour les pronoms personnels nous et vous, le radical du verbe pouvoir et vouloir est
bien présent, ainsi que les terminaisons - ons pour nous et - ez pour vous (que l'on retrouve pour
les verbes du, ., groupe et du 2• groupe);
o pour le pronom personnel ils ou elles, le radical est à nouveau changé, mais on retrouve
la terminaison en - ent.

Pratique o Relire la conjugaison des verbes pouvoir et vouloir en épelant lettre par lettre.
guidée o Inviter les élèves à conjuguer à l'oral l'expression pouvoir voler et vouloir voyager.
o Proposer aux élèves un pronom personnel : ces derniers doivent donner la conjugaison correcte
et épeler la terminaison.
o Manuel, page 64, exercices 1 à 4.

Objectivation o Relever dans le tableau du manuel page 65 ce qu'il est important de retenir dans la conjugaison
des verbes pouvoir et vouloir.

Pratique o Manuel, page 64 et 65, exercices 5 à 8.


autonome

©slanl,ibiairiePNSéoo!~ireproduction et vidéoprojection interdites


Séance 48 : projets d'écriture : décrire une action

Objectif de la leçon : décrire une action en réinvestissant ses connaissa,nces langagières et


orthographo-grammaticales.
Préparation o Écrire a u t ableau les phrases nécessaires aux exercices de révisio n.
matérielle o Afficher les tro is images de l'annexe 5.

Étapes Démarche
Langage o Transformer les phrases suivantes au féminin :
oral o Un canard et un coq se promènent dans la cour.
o Le serveur apporte l'addition au client.
o Vous applaudissez le champion du monde.
o Mon oncle est le parrain de mon frère
o L'inspecteur enferme le prisonnier dans sa cellule.
o Les élèves doivent trouver les questions qui correspondent aux réponses suivantes :
o Les joueurs de tennis s'affrontent sur le cours de Roland-Garros.
o Le match dure depuis plus de deux heures.
o Les balles vont à une vitesse incroyable.
o Le public suit attentivement chaque coup de raquette.
o Le vainqueur réussit à mettre la balle derrière le filet.
o Ajouter un mot au nom commun pour l'enrichir.
Exemple : un manoir ➔ un manoir hanté
des œufs, une fenêtre, une histoire, le ballon, un pneu, une voiture, la nuit, une plage, un pantalon, une
table.
Révisions o Écrire les phrases suivantes en mettant au pluriel les noms communs et leurs déterminants
possessifs soulignés.
o Sur le cours, le joueur sort sa raquette.
o En .c/asse, je prends mon crayon et mon cahier.
o Tu aimes jouer avec ta console.
o Le berger nourrit sa brebis.
o Le poissonnier présente sa marchandise aux passants.
o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o Aude nourrit (son/sont) poisson rouge dans l'aquarium.
o Les œufs (son/sont) frais et il pourra faire (son/sont) gâteau préféré.
o Comme les fauves ne (son/sont) pas disposés à obéir, le dompteur fait claquer (son/sont) fouet.
o On dirait réellement que les mannequins du musée Grévin (son/sont) vivan ts.
o Après sa chute, Léo a pansé (son/sont) genou.

Mise en projet o « Aujourd'hui est un grand jour. Depuis le début de l'année, vous travaillez sur les noms, les
artides, les verbes, le présent. ..
Il est temps à présent pour vous de devenir des écrivains! Nous allons écri re ensemble notre
première histoire en nous aidant de tout ce que nous avons étudié depuis le début. »

Présentation o « Voici trois images (annexe 5, juste les montrer sans les afficher) .
Nous allons décrire ce qu'elles représentent.
Décri re, c'est dire ce qui se passe. Cela suppose avant tout d'observer l'image. Alors observons
tout d 'abord la première (l'afficher et laisser les élèves l'observer) .
Pour décrire l'image, il faut choisir un verbe précis.
Par exemple, au lieu de dire faire du vélo, nous pouvons utiliser le verbe pédaler. Au lieu de dire
faire de la peinture, nous pouvons plutôt dire peindre...
Comme nous savons aussi conjuguer les verbes au présent, nous allons utiliser ce temps pour
décriire la scène sans oublier d'accorder le verbe avec son sujet.
Alors, que représente cette première image?»

© La librairie des écoles, reproduction d aritJ@ée1t11r~;e@ti-o~a~te11d,i~s


Laisser les élèves s'exprimer à l'oral. Noter une phrase au tableau parmi les propositions.
o « Regardons à présent la deuxième image (l'afficher au tableau) .
Tout d'abord, prenons le temps de l'observer.
Cette deuxième image est la suite de la première. Lorsque nous décrivons quelque chose, nous
devons respecter le déroulement des phrases pour donner du sens à l'histoire.
Pour vous aider, regardons la liste des mots invariables de l'annexe 3.
Repérons ensemble quelques mots qui pourraient nous aider à débuter n-otre deuxième phrase. »
Noter au tableau les propositions des élèves : ensuite, puis, après, plus tard, soudain, aussitôt...
Puis, laisser les élèves s'exprimer à l'oral. Noter une phrase au tableau parmi les propositions.
o « PoUJr finir, observons la troisième image (l'afficher au tableau).
Elle montre la fin de notre histoire. Nous pouvons aussi nous aider d'un mot de la liste qui
pourrait nous aider à débuter cette dernière phrase. »
Noter au tableau les propositions des élèves : enfin, donc, alors ... Puis, laisser les élèves s'exprimer
à l'oral. Noter une phrase au tableau parmi les propositions.
o « Rel ire son travail d'écrivain est aussi très important.
Alors relisons ensemble notre histoire et vérifions l'ordre des événements et des actions. »
Relecture du texte par un élève.

Pratique o Man1Uel, page 66, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Lire l'encadré de la page 66.

Pratique o Man1Uel, page 66, exercice 4.


çiutonome

Objectif de la leçon : accorder en genre le féminin des noms.


Lexique : fougueux.
Préparation o Écrire au tableau les phrases et les mots nécessaires aux exercices de révision.
matérielle o Pré parer le tableau prévu dans la présentatio n.
o Prévoir des cartons-mots : 15 avec des no ms de genre masculin, 15 autres de
genre féminin (adapter suivant le nombre d'élèves dans la classe).

Étapes Démarche

Langage o Transformer les phrases pour qu'elles deviennent des questions.


oral Exemple : Je veux me lever ➔ Est-ce que .. .
o Perrine a bien dormi. o Nous sommes satisfaits.
o Non, John n'est pas malade. o Vous voulez téléphoner à Léonard ?
o Ajouter un mot au nom pour donner une information supplémentaire :
Exemple : un cheval fougueux.
un lion .. . , une fleur ... , un animal ... , des champignons .. . , une maison ... , une bague .. ., une
pomme .. ., des chemins .. . , une fille .. . , des yeux .. . .
Expliquer fougueux (remuant, vif), puis demander à un élève de ranger ce mot dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.

Révisions o Compléter les trous dans les phrases suivantes par un déterminant possessif:
o Pierre a montré .. . livre à Timothée. o J'ai reçu une carte postale de .. . sœur.
o Nous avons invité les voisins à monter à bord de .. . bateau.
o Ne mangez pas .. . pêche, elle n'est pas mûre! o Elias ne veut pas prêter .. . jouets.
o Écrire les mots suivants sur l'ardoise et entourer les différentes écritures d1U son [el : présent, neige,
pied, verre, vélo, hérisson, colère, craie, cocher, plaire.

©slanl,ibiairiedi&scéE:~!œs, reproduction et vidéoprojection interdites


Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser aux noms dont le genre est féminin.
Le genre dépend de l'article : nous trouvons un ou le devant un nom masculin, et une ou la
devant un nom féminin.
Le plus souvent, nous ajoutons un - eau nom masculin pour obtenir le nom féminin. Par exemple,
nous écrivons un ami au masculin et une amie au féminin.
Eh bien, nous allons voir que ce n'est pas toujours le cas!»

Présentation o Compléter le tableau suivant avec les élèves et continuer avec d'autres exemples : un étudiant, un
lapin, un avocat, un employé, un cousin ...
masculin féminin
1 un ours
2
3
o Revenir sur la règle générale vue au CEl selon laquelle il faut ajouter un - eau nom masculin pour
obten ir le nom féminin.
o Aborder une deuxième voie : le nom féminin est totalement différent du nom masculin (un garçon ➔ unefille).
Continuer avec d'autres exemples : un singe, un cheval, un bouc, un père, un oncle, un frère, un homme ...
o Troisième voie : le nom reste le même, qu11 soit masculin ou féminin (un enfant ➔ une enfant) .
Continuer avec d'autres exemples : un camarade, un élève, un artiste, un malade ...

Pratique o Manuel, page 67, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Distri buer 15 cartons-mots avec des noms de genre masculin et 15 autres de genre féminin
aléatoirement aux élèves.
Créer les couples nom masculin/nom féminin en justifiant pourquoi.
Laisser les élèves expliquer à quel cas du tableau (1, 2, 3) leur solution appartient.
Corri,g er ou valider.
Pratique o Manuel, page 67, exercices 4, 5 et 6.
autonome

Objectif de la leçon : accorder en genre le féminin des noms.


Préparati.on o Écrire a u tableau les mots nécessaires aux exercices de révisio n.
matérielle o Écrire la phrase au ta bleau : Cet après- midi, je (a ller} à la piscine .
o Pré parer le ta bleau prévu dans la présentatio n.
o Prévoir des carto ns-mots : 15 avec des no ms de genre masculin, 15 autres de
genre fé minin (adapter suivant le no mbre d'élèves dans la classe).

Étapes Démarche
Langage o Répondre aux questions par une phrase :
oral o À quelle heure ouvre la poste?
o Pourquoi les Anglais conduisent-ils à gauche ?
o Où habitent ton oncle et ta tante?
o Qu.elle langue parlez-vous ?
o Comment as-tu attrapé le poulain ?
o Lire les groupes de mots suivants en accordant l'adjectif :
une enfant turbulent. .. , des vacances reposant. .. , une bande dessinée passionnant... , une tortue
lent. .. ., une gros ... limace, une fille coquet. .. , une histoire bouleversant... , des lumières éblouissant. ..,
une note satisfaisant... , une charmant. .. princesse.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéa,,,<ll~~eRnM!>te11d,iwes


Révisions o Conjuguer au présent et à toutes les personnes :
Cet après-midi, je (aller) à la piscine.
o Écrire les mots suivants sur l'ardoise et entourer les différentes écritures d ll.l son[[] : une fête,
danser, un tabouret, un quai, chez, guerre, une règle, la mer, le métro, une reine.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons continuer à nous intéresser aux noms dont le genre est féminin.
Rappelons que le plus souvent, nous ajoutons un - eau nom masculin pour obtenir le nom
fémi n in. La dernière fois, nous avons étudié deux autres façons de faire le féminin. »

Présentation o Remplir le tableau suivant avec les élèves pour rappel.


masculin féminin
1 un ours une ourse
2 un aarçon une fille
3 un enfant une enfant
o Aborder une quatrième voie pour former le féminin de certains noms : la ffin du nom en - er
devient - ère au féminin (un couturier ➔ une couturière).
Continuer avec d'autres exemples : un boucher, un ouvrier, un cavalier, un caissier, un jardinier ...
o Aborder une cinquième voie : il faut doubler la consonne finale et ajouter un - e (un chien ➔ une
chienne).
Continuer avec d'autres exemples : un espion, un chat, un patron, un lion, un paysan ...

Pratique o Man11.Jel, page 68, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Distri buer 15 cartons-mots avec des noms de genre masculin et 15 autres de genre féminin
aléatoirement aux élèves en mélangeant les cas des deux séances.
Créer les couples nom masculin/ nom féminin en justifiant pourquoi. Laiss,e r les élèves expliquer à
quel cas leur solution appartient.
Corri,g er ou valider.
Comp léter le tableau avec les nouveaux cas.

Pratique o Man11.Jel, page 68, exercices 4 et 5 .


autonome

©sLanl,ibiairie~cé€~!œs, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : accorder en genre le féminin des noms.
Lexique: pépinière, bain-marie.
Préparati.on o Écrire les gro upes de mots prévus po ur le langage o ral au t ableau.
matérielle o Écrire éga lement les gro upes de mots nécessaires pour les révisio ns.
o Préparer le tableau prévu dans les révisions (son [s]) .
o Préparer le tableau prévu dans la présentatio n.
o Prévoir des cartons-mots : 15 avec des no ms de genre masculin, 15 autres de
genre féminin (adapter suivant le nombre d'élèves dans la classe).

Étapes Démarche

Langage o Trouver des questions correspondant aux réponses soulignées :


oral o // y a deux cents personnes environ au concert. o J'ai acheté ces arbres fruitiers dans une pépinière.
o J'irai lui rendre visite pendant les vacances de Pâques.
o tin firmière a posé un pansement, car il a été opéré récemment.
o Le chocolat a fondu au bain-marie.
Expliquer pépinière (lieu où sont cultivés de jeunes arbres destinés à être replantés) et bain-
marie (eau bouillante dans laquelle on plonge le récipient contenant ce que l'on veut faire cuire
doucement). Ranger ces mots dans les boîtes correspondant à leur nature grammaticale.
o Ajouter un déterminant devant les groupes de mots suivants : problèmes difficiles, tarte salée,
parfums délicieux, téléphone portable, orange glacée, magazines mensuels, produit dangereux,
région parisienne, uniformes bleus, tendres baisers.
Révisions o Remplacer sur l'ardoise les groupes de mots suivants par un pronom personnel : /es jeunes soldats,
la coulée de lave, les lourdes büches, mon perroquet et moi, le crayon à papier, des idées géniales, un
grand festin, des aigles impériaux, une arme dangereuse, des bruits étranges.
o Remplir chaque colonne avec trois mots :
s fait [s] ss fait [s] s fait [z] sestmuet

Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous allons continuer à nous intéresser aux noms dont le genre est féminin.
Rappelons que, le plus souvent, nous ajoutons un - eau nom masculin pour obtenir le nom
féminin. Nous allons reprendre le tableau de la séance précédente et voir de nouveaux cas. »

Présentation o Remplir le tableau suivant avec les élèves pour rappel.


masculin féminin
1 un ours une ourse
2 unaarçon une fille
3 un enfant une enfant
4 un couturier une couturière
5 un chien une chienne
o Aborder une sixième voie pour former le féminin des noms suivants : la fin du nom en - eur
devient - euse au féminin (un danseur ➔ une danseuse) .
Continuer avec d'autres exemples: un contrôleur, un voleur, un joueur, un bricoleur ...
o Aborder enfin une septième voie: la fin du nom en - teur devient - trice au féminin (un directeur ➔
une directrice) .
Continuer avec d'autres exemples: un spectateur, un inspecteur, un aviateur, un instituteur ...

Pratique o Manuel, page 69, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Distri buer 15 cartons-mots avec des noms de genre masculin et 15 autres de genre féminin
aléatoirement aux élèves en mélangeant les cas des trois séances.
Créer les couples nom masculin/nom féminin en justifiant pourquoi. Laiss-er les élèves expliquer à
quel cas leur solution appartient. Corriger ou valider. Compléter le tableau avec les nouveaux cas.
Pratique o Manuel, page 69, exercices 4 à 7.
autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéa,, ,c~~eRn&11>te11d,iw2s


Objectif de la leçon : écrire les noms féminins en -ée et -é conformément aux règles de
l'orthographe lexicale.
Préparaüon o Éc rire a u t a bleau les phrases nécessaires po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Répondre aux questions suivantes par une phrase.
oral o Où a lieu la dernière coupe du monde de football?
o Aquelle heure entres-tu en classe?
o Comment roulent les voitures sur l'autoroute?
o Est-ce que tu aimes les petits pois ?
o Qu,el sort pratiquez-vous ?
o Ajouter un mot au nom commun pour l'enrichir.
Exemple : un hiver ➔ un hiver rude
une boisson, un ours, un sportif, une route, un rocher, une fillette, un problème, une porte, une étoile,
un lion.
Révisions o Chaq ue élève invente une phrase avec un nom commun masculin, puis un nom commun
féminin.
La phrase oralisée est ensuite transformée, soit à la forme négative, soit à la forme affirmative.
o Conjuguer avec tous les pronoms personnels les locutions prendre le bus et attendre l'arrêt.
o Comp léter les phrases suivantes avec le déterminant possessif qui convient.
o . .. petite sœur joue avec ... poupées.
o Rangez ... chambre et tous ... jouets.
o Arr:ête de jouer avec ... train électrique!
o Les enfants adorent ... cheval à bascule offert par ... grands-parents.
o Finis ... assiette de soupe.

Rappel et O <<Ces derniers jours, nous avons travaillé sur le féminin des noms. En règle générale, quelle lettre
réactivation des devons-nous ajouter au nom masculin pour le mettre au féminin? (Réponse attendue des élèves.)
connaissances Un - e, sans oublier de mettre son déterminant au féminin bien sûr !
antérieures Nous avons rencontré aussi d'autres noms un peu particuliers. Par exemplle, quel est le féminin du
nom aviateur? (Réponse attendue des élèves.) Une aviatrice. »
Poursuivre avec les noms coiffeur, cuisinier, gardien, ogre ...

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser aux noms féminins qui se terminent par - ée. Écoutez
bien., Je vais vous raconter une petite histoire .. . »

Présentation o « Un jour, la sorcière du pays des mots se mit en colère : elle venait d'apprendre qu'elle ne serait
pas invitée à la grande fête des noms féminins sous prétexte qu'elle portai t un accent grave !
(Écrire le nom la sorcière au tableau et insister sur l'accent.)
Seuls les noms féminins portant un - e et un accent aigu étaient conviés, comme la bouée, la
flambée ou encore la pensée.
(Écrire ces mots au tableau en colonne, à droite du mot sorcière et entourer le - ée.)
De colère, elle prépara une potion magique pour jeter un mauvais sort à to us ces noms féminins.
Dans son chaudron magique, elle mit une pincée de fumée, une poignée d 'araignées, une
cuillerée de purée qui mijotèrent toute la journée.
En soirée, elle en but une gorgée et jeta son maléfice sur toute la vallée.
Mais seul UN mot fut sauvé : le mot clé, car si ce nom est bien féminin, il est le seul à ne pas porter
de - e ! »
o Faire reformuler l'histoire en posant les questions suivantes aux élèves :
o « Po urquoi la sorcière n'a-t-elle pas été invitée à la grande fête des noms féminins? Le mot
sor:cière est bien un nom féminin, mais il porte un accent grave.

©9Lanl,ibiairieed~5ésroies, reproduction et vidéoprojection interdites


o Pensez-vous que le mot poupée a été invité (l'écrire au tableau)? (Réponse des élèves.) Oui, il
s'agit d'un nom féminin qui se finit par - ée. »
Questionner les élèves de la même façon pour les noms pompier, année, cheminée, sanglier,
idée, et leur demander de justifier leur réponse.
o « Que met cette sorcière dans son chaudron magique? Elle met une pincée de fumée, une
poignée d'araignées, une cuillerée de purée qui mijotèrent toute la journée. »
Écrire les noms féminins au tableau (pincée, fumée, poignée, araignées, cuillerée, purée,journée)
et ffaire remarquer aux élèves que la sorcière n'utilise que des noms fém i nins en - ée en
entourant leur terminaison.
o « Quel est le seul nom féminin qui ne porte pas de - e et qui a échappé à la terrible colère de la
sorcière? (Réponse des élèves.) Il s'agit du nom féminin clé (l'écrire au t ableau). »

Pratique o Manuel, page 70, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée
Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu à partir de l'encadré de la page 70.

Pratique o Manuel, page 70, exercices 5, 6, 7 et 8.


autonome

Objectif de la leçon : identifier et distinguer les phrases déclaratives, exclamatives,


interrogatives et injonctives.
Lexique: bosquet, dédaigneux.
Préparation o Écrire
,
les phrases prévues po ur le la ngage o ral a u t a blea u.
matérielle o Ecrire éga lement les phrases et les mots prévus po ur les révisio ns.

~tapes Démarche

Langage o Transformer les mots soulignés dans les phrases suivantes au pluriel :
oral o L.:atterrissage de la fusée spatiale est réussi.
o Gaël aperçoit un astronaute à la porte de la navette!
o L.:équipe du vol est attendue par un journaliste scientifique
o Le président regarde la télévision avec un ministre et une secrétaire.
o Les astronautes le voient grâce à une caméra.
o Répondre aux questions suivantes :
o Quand commences-tu ton stage au zoo ?
o Où se trouve le zoo?
o Combien de temps va durer ton stage?
o Qu,els animaux vas-tu soigner?
o Comment te rends-tu au travail chaque matin ?
Révisions o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient :
o Le car arrivera (as/a/à) cinq heures.
o Veux-tu jouer (as/a/à) saute-mouton ?
o Tu (as/a/à) peur de l'orage ?
o Christophe Colomb (as/a/à) découvert l'Amérique
o Je ne pense jamais (as/a/à) fermer la porte (as/a/à) clé.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop~ojoctJonh~ te11d,iœs


o Compléter les mots suivants par cou ç : un la ... et, unele ... on, une pu ... e, un fau ... on, une pla ... e,
un ... olis, un gla ... on, une ex... use, un Fran ... ais, dé... oller.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : chanter le refrain.

Mise en projet o « En début d'année, nous avons revu ce qu'est une phrase : un ensemble de mots qui a un sens,
qui commence par une majuscule et qui finit par un signe de ponctuation (. ! ?) .
En fait, selon ce qu'exprime la phrase, le point peut être différent (.!?) . Nous disons alors que
le type de la phrase est déclaratif, exclamatif, injonctif ou interrogatif. C'est ce que nous allons
étudier ensemble aujourd'hui.»

Présentation o « La phrase déclarative sert à donner des informations, raconter quelque chose ou exprimer une
opinion. Elle se termine toujours par un point. Par exemple :
o J'a;me les histoires avec des fées et des sorcières. Dans ce cas, j'exprime mon opinion.
o La Seine se jette dans la mer de la Manche. Ici, c'est une information.
o // était une fois un lutin bleu qui s'était perdu dans une forêt. Ici, on raconte une histoire. »
o « La phrase interrogative : il s'agit d'une question. Elle se termine toujours par un point
d'interrogation. Par exemple : Quand pars-tu vivre au Canada?»
o « La phrase exclamative sert à exprimer une émotion. Elle se termine toujours par un point
d'exclamation.
o Oh, c'est formidable! Cette phrase exprime la joie.
o Comme tu es vilain! Ici, c'est la colère .. . »
o « La phrase injonctive (ou impérative) sert à donner des ordres ou des conseils. Elle peut se
termi ner par un point ou un point d'exclamation.
o Tais-toi! C'est un ordre.
o Traverse bien sur les passages pour piétons. Dans ce cas, il s'agit d'un cons-eil. »
o Lire une série de phrases à l'oral avec l'intonation. Les élèves trouvent le type de phrase en
argumentant.
o Range ta chambre!
o Où se situe Belle-lie ?
o Le Monte-Cinto est le sommet le plus haut de la Corse.
o Commence par lire ton texte silencieusement.
o Le capitaine Jack était un pirate farfelu qui vivait sur l'île des crevettes.
o Luc adore la plongée.
o Qu.eljeu veux-tu acheter?
o Qu.elle surprise!
o Cendrillon quitta le palais aux douze coups de minuit.
o Tourne à droite!
Pratique o Manuel, page 71, exercices 1 et 2.
guidée Dans l'exercice 2, expliquer bosquet (petit bois), puis ranger le mot dans la boîte correspondant à
sa nature grammaticale.

Objectivation o Chaq ue binôme imagine une phrase qu'ils lisent aux autres en leur demandant de trouver à quel
type elle appartient. Argumenter et valider.

Pratique o Manuel, page 71, exercices 3 et 4.


autonome Dans l'exercice 3, expliquer dédaigneux(méprisant, insolent), puis ranger le mot dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.

©9Lanl,ibiairieeCt9St4iiroodes, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 54 : la phrase interrogative ( 1)

Objectif de la leçon : écrire une phrase interrogative à l'aide des « formules»


interrogatives ( Est-ce que. .. ? Qui est-ce qui. .. ? Qu'est-ce que... ?) .
Vocabulaire nouveau : phrase interrogative, point d 'interrogation.

Préparation o Préparer les exercices d u langage o ral au t ableau.


matérielle o Écrire éga le me nt les phrases prévues po ur les révisio ns au t ableau.

ttapes Démarche
Langage Compléter les noms suivants avec un déterminant; attention aux accords :
oral o . .. affaires ont été repêchées dans ... port de Honfleur.
o J'ai récolté ... prunes pour faire ... confitures.
o Véronique dépose ... fils au club de tennis.
o . .. raquette-là est très spéciale.
o . .. barque accoste ... long de ... côte rocheuse au sud de Concarneau.
o Dans les groupes de mots suivants, indiquer le déterminant, le nom et l'adjectif : un conte
surprenant, des mains propres, un vilain monstre, des ours bruns, un chien dangereux, une curieuse
voisine, sa vieille veste, un pantalon troué, un film comique, le jeune tigre.

Révisions o Transformer les phrases suivantes à la forme négative :


o Les policiers surveillent l'immeuble.
o Pierre va venir au concert.
o Je vais souvent chez le dentiste.
o Vous voulez me parler?
o J'ai croisé quelqu'un dans l'escalier.
o Choisir trois mots invariables de la liste 5 et inventer trois phrases au futur.

Mise en projet o « Éco utez bien. Voici un extrait de la chèvre de M. Seguin d'Alphonse Daudet (présenter le début de
l'histo ire avant de lire le passage).
- Comment, Blanquette, tu veux me quitter!
- Oui, monsieur Seguin.
- Est-ce que l'herbe te manque ici?
- Oh! non! monsieur Seguin.
- Tu es peut-être attachée de trop court, veux-tu que j'allonge la corde ?
- Ce n'est pas la peine, monsieur Seguin.
- Alors, qu'est-ce qu'il te faut? qu'est-ce que tu veux?
- Je veux aller dans la montagne, monsieur Seguin.
- Mais, malheureuse, tu ne sais pas qu'il y a le loup dans la montagne .. . Que feras-tu quand il
. d ra 7. ... »
v1en
o «Je viens de vous lire un petit texte qui contient un grand nombre de phrases qui posent des
questions.
Savez-vous comment nous appelons une phrase qui pose une question ? Une phrase in-te-rro-ga-
tive. C'est-à-dire une phrase qui in-te-rro-ge.
Si c'est une phrase, cela veut donc dire qu'elle commencera par une majuscule et se terminera par
un point, comme toutes les phrases.
Mais savez-vous quelle sorte de point il faudra utiliser? Un point d'in-te-rro-ga-tion ! ln-te-rro-ga-
tion, comme in-te-rro-ger ! »
o « Je vous montre comment tracer un point d'interrogation (tracer au tableau sur une ligne séyès
en m,ême temps qu'on verbalise) : je trace un crochet qui part du deuxième interligne, je monte
au troisième interligne, je redescends tout droit au premier interligne, puis je pose un point sur la
ligne principale du bas. »

© La librairie des écoles, reproduction et vidéept1:•sttiifMtt~te11d,it2s


o « Avez-vous bien vu? (Puis, se parler à soi-même à voix haute pour que les élèves entendent.)
Tiens, je viens d'utiliser une phrase interrogative! Avez-vous bien vu? est bien une phrase qui pose
une question, n'est-ce pas?
(S'adresser aux élèves.) Êtes-vous d'accord? (En se parlant à soi-même, à voix haute.) Mais .. . je
viens encore d'utiliser une phrase interrogative! Je viens encore de poser une question! (Aux
élèves.) Les phrases interrogatives sont donc très utilisées; il est donc très important de bien
savoür les construire!»
o « Pour poser une question, nous utilisons souvent la formule Est-ce que... ? Par exemple :
o Si je veux demander à mon voisin s'il a faim, je vais dire : Est-ce que tu as faim? (Écrire la phrase
au tableau, en écrivant le est-ce que et le? en couleurs.)
o Si je veux demander à mes parents si je peux aller à la piscine, je vais dire : Est-ce que je peux aller
à la piscine? (Écrire la phrase au tableau, en écrivant le est-ce que et le? en couleurs.)
o Et si je veux demander au maître ou à la maîtresse si nous allons au gymnase cette semaine,
que vais-je dire? .. . (Les élèves formulent la phrase interrogative en utilisant est-ce que... ?)
Je vais écrire cette phrase interrogative. Est-ce qu'un élève peut la redire? (En aparté.) Tiens,
voilà encore une phrase interrogative ! (À la classe.) Est-ce que j'écris un point normal à la fin
de la question? (En aparté.) Décidément! Il suffit de parler des phrases i nterrogatives pour en
prononcer à tout bout de champ! (À la classe.) Vous avez raison! Il ne faiut pas mettre un point
normal, mais un point d'in-te-rro-ga-tion ! (Le tracer.)»
o « Pou r poser une question, nous utilisons souvent aussi la formule Qui est-ce qui ... ? Par exemple :
o Quand je cherche à savoir quel élève parle au fond de la classe, je vais d i re : Qui est-ce qui parle?
o Si je veux savoir qui dessine bien, je vais dire : Qui est-ce qui dessine bien ?
o Si je veux savoir qui joue du piano, je vais dire : Qui est-ce qui joue du piano? (Écrire cette
der nière phrase au tableau en écrivant Qui est-ce qui et le? en couleurs). »
o « Mai ntenant, vous allez essayer de construire des phrases interrogatives en utilisant la formule
Qui est-ce qui... ?Vous travaillerez en binôme; vous devrez construire la ph rase interrogative
ensem ble et lever votre doigt quand vous serez d'accord sur la construction de votre phrase.
Attention, comme pour tout travail en binôme, vous devrez échanger avec votre camarade en
chu-cho-tant.
o Je cherche à savoir qui a un chien .. . » Interroger un binôme et valider la, phrase interrogative
Qu.i est-ce qui a un chien?
o Même procédure pour savoir qui est inscrit au club de football, qui fait de la danse, qui pratique
un instrument de musique, qui a des frères et sœurs, qui a un jardin, etc.
o « Pou r poser une question, nous utilisons donc souvent la formule interrogative Est-ce que ... ? ou
QUt. es t-ce qw. ...7
Nous pouvons aussi utiliser Qu'est-ce que ... ? : Qu'est-ce que tu fais? Qu'est-ce que vous cherchez?
Qu'est-ce qu'ils regardent?
Pouvez-vous inventer une phrase avec la formule interrogative Qu'est-ce que ... ? » Valider les
réponses des élèves.

Objectivation o Les élèves redéfinissent ce qu'est une phrase interrogative (une phrase q ui pose une question
et q u i se termine à l'écrit par un point d'interrogation); ils donnent un exemple de phrase
interrogative pour chacune des formules interrogatives de la séance (Est-ce que .. ?Qui est-ce
• . .7Qu Iest-ce que .. ..
qw.. 7)

Pratique o « Pour vérifier que vous savez tous reconnaître une phrase interrogative à l'oral, nous allons faire
guidée un petit jeu.
Je vais dire une phrase. Si c'est une phrase interrogative, c'est-à-dire une phrase qui pose une
question, vous levez votre pouce vers le haut; si ce n'est pas une phrase interrogative, c'est-à-dire
si la phrase ne pose pas de question, vous ne faites rien. » Énoncer une dizaine de phrases dont
cinq ,ou six sont des phrases interrogatives.
o Manuel, page 72, exercices 1 et 2 .

Pratique o Manuel, page 72, exercices 3, 4 et S.


autonome

©9Lanl,ibiairieame&né~ri?tles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 55 : la phrase interrogative (2)

Objectif de la leçon: écrire une phrase interrogative à l'aide de mots interrogatifs (qui,
quand, où, pourquoi, comment... ) et à l'aide de l'inversion du sujet et du verbe.
Lexique: épatant.
Préparation o Prépa re r a u t a bleau les phrases prévues po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Transformer ces groupes de mots au féminin : un ami chaleureux, un chien peureux, un garçon
oral sportif, un artiste épatant, un acteur bouleversant, un prince séduisant, un musicien talentueux, un
cascadeur maladroit, un homme protecteur, un gentil animateur.
Expliquer l'adjectif épatant (qui suscite l'admiration, qui se distingue pars-es qualités),
puis demander aux élèves de ranger ce lexique dans les boîtes correspondant à la nature
grammaticale de chaque mot.
o Compléter les groupes de mots suivants : une paire de, le fer à, un conducteur de, un coup de, une
tarte aux, un sac à, une dizaine de, un cahier de, une cuillère à, un robot à.
Révisions o Compléter les phrases suivantes avec le mot qui convient.
o Ces chiots sont coquins (es/est/et) malicieux.
o (Es/Est/Et)-i/ possible d'acheter ce tableau?
o Aujourd'hui, c'(es/est/et) la fête au village (es/est/et) je vais y danser.
o Tu (es/est/et) vraiment incroyable!
o Il (es/est/et) vivement conseillé d'emporter un manteau (es/est/et) une écharpe.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : observer/es marmottes.
o Recopier les sujets sur l'ardoise et indiquer leur nature.
o Noémie décide d'aller pêcher des crabes.
o Chaque soir, ma sœur a hâte de retrouver son roman favori.
o Naturellement, nous espérons que Paul ait son permis de conduire!
o Cette année, la récolte sera bonne.
o Les roses sont des fleurs très fragiles.
Mise en projet o « Polir poser une question, nous avons appris qu'on pouvait utiliser les expressions comme Qui
est-ce qui... ? Qu'est-ce que ... ?Est-ce que... ?
Aujou rd'hui, nous allons apprendre à poser des questions en inversant tout simplement le sujet
et le verbe, et en utilisant des mots interrogatifs comme Qui? Où? Quand? Pourquoi? Comment?»

Présentation o « Il existe une manière très simple de poser une question, d'énoncer une phrase interrogative :
cette manière consiste à inverser, à changer de place le pronom personnel sujet et le verbe par
rapport à la phrase déclarative, la phrase qui ne pose pas de question.
Essayons avec quelques exemples. »
Écrire au tableau la phrase interrogative sous la phrase déclarative.
o Il est parti.« Le pronom personnel sujet est il, le verbe est est; je vais donc inverser le pronom
personnel sujet et le verbe. »
Est-il parti? Noter la présence du point d'interrogation et le repasser en couleurs
systématiquement.
o Tu es malade.
Es-tu malade?
o Vous avez peur des souris.
Avez-vous peur des souris ?
o Elles sont en vacances.
Sont=elles en vacances ?

© La librairie des écoles, reproduction et vidéepr.st:tiifMtt~te11d,ites


o « Vous avez remarqué que, pour chaque question, pour chaque phrase interrogative, j'ai repris les
mots de la phrase déclarative, mais que j'ai inversé l'ordre du pronom personnel sujet et du verbe.
Le pronom personnel sujet était en premier, le verbe en deuxième position. Dans la phrase
interrogative, c'est l'inverse : le verbe est en premier, le pronom personnel sujet vient juste
derrière. »
Écrire au tableau Tu aimes le chocolat. ➔ Aimes-tu le chocolat?
Noter 7 et 2 sous les mots Tu et aimes de la phrase déclarative, et 2 et 1 sous les mots Aimes et tu
de la phrase interrogative.
Matérialiser cette inversion sur les deux premières phrases déjà écrites au tableau en reliant d'un
trait de couleur le sujet de la phrase déclarative au sujet de la phrase interrogative, et le verbe de
la phrase déclarative au verbe de la phrase interrogative. Cela produit une croix. Faire de même
pour chaque couple de phrases en verbalisant l'inversion.
o « Avez-vous remarqué une autre différence entre la phrase déclarative et la phrase interrogative?
(Les élèves signalent la présence du trait d'union.)
Vous avez remarqué que j'écris un train d'union entre le verbe inversé et le pronom personnel
sujet . Ce trait d'union est obligatoire quand nous inversons le sujet et le verbe dans une phrase
interrogative. Je ne peux pas écrire Aimes tu le chocolat? Je dois noter le trait d'union. »
Proposer des phrases déclaratives simples avec des pronoms personnels sujets. Les élèves les
transforment en phrases interrogatives en utilisant l'inversion du verbe et du sujet.
o « Avec il, elle, ils, elles, il faut parfois ajouter un t entre le verbe et le pronom personnel sujet pour
formuler la phrase interrogative. li mange. Mais nous ne pouvons pas dire Mange-il? Il faut ajouter
la lettre t : Mange-t-il? »
o « Nous pouvons aussi poser une question grâce à des mots qui interrogent, des mots
interrogatifs.
o Par exemple, dans la phrase Où vas-tu? (l'écrire au tableau), le mot où est un mot interrogatif.
Je veux savoir où, c'est-à-dire à quel endroit, tu vas aller. Avez-vous aussi remarqué que j'ai bien
uti l isé l'inversion sujet/verbe pour poser la question ?
Pouvez-vous inventer d'autres phrases interrogatives avec où?» Valider ou corriger les
propositions des élèves.
o Il existe d'autres mots interrogatifs que nous utilisons pour poser des questions : qui, que, quel,
quelle, quoi .. . Certains de ces mots interrogatifs nous permettent de préciser la question :
quand (pour savoir à quel moment), comment (pour savoir de quelle manière), pourquoi (pour
savoir pour quelle raison), combien (pour connaître une quantité) . »
Travail en binôme : chacun propose à son voisin une phrase interrogative avec le mot
interrogatif quand. Valider ou corriger les propositions des élèves.
Même travail avec comment, pourquoi, combien .

Pratique o Manuel, page 73, exercices 1 et 2 .


guidée
Objectivation o À l'aide du schéma page 73, les élèves expliquent ce qu'ils ont appris.

Pratique o Manuel, page 73, exercices 3, 4 et 5.


autonome

©9Lanl,ibiairieame&né~ri?tles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 56 : les noms féminins en -té et -tié

Objectif de la leçon : écrire les noms féminins en -té et -tié conformément aux règles de
l'orthographe lexicale.
Lexique: bipède.
Préparation o Préparer au t ableau les phrases et les mots prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Compléter les noms suivants comme l'exemple (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) .
oral Exemple : un moulin à ➔ un moulin à eau, un moulin à vent, un moulin à café.
une machine à, un jeu de, une corbeille à, une cuillère à, un collier de, un champ de, une pâte à, un
jouet en, la farine de, un vêtement sans, le bateau à.
o Ajouter un mot au nom commun pour l'enrichir.
Exemple : une salade ➔ une salade verte
un ballon, un foulard, le sable, un château, le ciel, une pomme, un loup, un sourire, une nuit, un
chemin.
Révisions o Recopier les noms en complétant par - é ou - ée :
la gel.. . , un côt.. . , une drag .. . , la tourn .. . , un imprim .. . , la val/.. . , le tierc .. ., un déput.. . , la mar.. . ,
une assembl... .
o Conjuguer avec tous les pronoms personnels les locutions vouloir voyager et pouvoir s'évader.
o Transformer les phrases suivantes à la forme interrogative.
Exemple : L'ours s'abrite dans sa grotte. ➔ Pourquoi l'ours s'abrite-t-il dans sa grotte?
o La Terre tourne sur elle-même
o Notre pays se nomme la France.
o t.:école est obligatoire à partir de 5 ans.
o Les champignons poussent dans les sous-bois.
o t.:autruche est un animal bipède.
Expliciter l'adjectif bipède (qui marche sur deux pieds), puis demander aux élèves de le ranger
dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.

Mise en projet o « Nous avons vu dernièrement que les noms féminins en - é portent une sauf un nom . Lequel?
(Réponse attendue des élèves.) Le mot clé.
Eh bien je vais vous parler d'autres noms féminins qui ne portent pas non plus de e. Il s'agit des
noms féminins qui se terminent par - té et par - tié.

Présentation o « Et oui ! Dans le pays des noms féminins, il ex iste une étrange tribu de noms qui ne portent pas
de e. Les noms féminins en - téet les noms féminins en - tié ont décidé de vivre très loin des autres
noms féminins parce qu'ils ne portaient pas de e.
Ils organisèrent ainsi leur vie : la beauté s'occupait de la décoration des lieux. l.'.amitié gérait les
relations dans le camp. La santé dirigeait le centre médical. Quant à la société, elle commandait
toute cette tribu bien organisée!»
Écrire au tableau au fur et à mesure de la lecture, les noms avec leur article : la beauté, l'amitié, la
santé, la société les uns sous les autres.
Faire reformuler l'histoire en posant les questions suivantes aux élèves :
o Po1Urquoi ces noms ont-ils quitté le pays des noms féminins? (Réponse attendue des élèves.)
Ces noms sont bien féminins (montrer les articles définis), mais ils ne po rtent pas de e.
(Souligner la fin des noms en - té et en - tié.)
o Pensez-vous que le nom qualité fait partie de cette tribu? (l.'.écrire au tableau.) Oui, il s'agit d'un
nom féminin qui ne se termine pas par une.
Questionner les élèves de la même façon pour les noms suivants : tranquillité, portier, agilité,
moitié, été, cruauté, doigté. Les élèves doivent justifier leur réponse.
o Poursuivre l'histoire.
« Mal heureusement, plusieurs noms féminins qui se terminaient pourtant par - té et par - tié ne
pouvaient pas vivre dans cette étrange tribu.
Il s'agissait de la dictée, la portée, la jetée, la montée, la pâtée (les écrire au fur et à mesure au
tableau en colonne) et de tous les noms féminins qui indiquaient un contenu, comme par
exemple une brouettée qui est le contenu d'une brouette. » l..'.écrire également au tableau sur une
autre colonne : brouette ➔ brouettée.
o Reprendre le questionnement :
« Quels noms féminins en - té et en - tié portent une? (Réponse attendue des élèves.) Les noms
dictée, portée, jetée, montée, pâtée. Ces noms sont bien féminins (montrer l es articles définis), mais
ils se terminent par une.
On dit que ces noms sont des exceptions. lis ne respectent pas la règle générale des noms
féminins en - té et en - tié.
Les noms qui indiquent un contenu ne se terminent pas non plus par une. Nous avons vu
l'exemple de la brouette dont le contenu est une brouettée.
Comment appellerait-on le contenu d'une pelle ? (Réponse attendue des ,élèves.) Une pelletée. »
Écrire au tableau sous l'exemple de la brouette : pelle ➔ pelletée.
Poursuivre avec les exemples de la fourchette et de l'assiette.
« Observons ces mots. lis se terminent bien par - té (entourer la fin de ces rmots), mais ils s'écrivent
avec une. On dit que ces noms sont des exceptions. Ils ne respectent pas la règle générale des
noms féminins en - té et en - tié.

Pratique o ManUJel, page 74, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu11s ont retenu à partir de l'encadré page 74.

Pratique o ManUJel, page 74, exercices 4, 5 et 6.


autonome

Objectif de la leçon : écrire le pluriel des noms ( rappel de la règle générale et pluriel des
noms communs se terminant pars, x, z).
Préparaüon o Pré parer au t ableau les phrases et les mots prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter les noms suivants comme l'exemple (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) .
oral Exemple : un jeu de ➔ un jeu de société, un jeu de balle, un jeu de cartes.
un ours en, une tache de, une tarte à, une peau de, une pièce de, un chalet en, une file de, le numéro de,
un hiver sans, le tour de.
o Transformer ces groupes de mots au féminin : un homme courageux, un bon inspecteur, un ours
blanc, un grand musicien, un nouveau roi, un cuisinier français, un chat noir, un singe curieux, un
sportif agile, un loup sauvage.

Révisions o Écrire le féminin des noms suivants : un joueur, un pharmacien, un instituteur, un maître, un
couturier, un berger, un ami, un acteur, un comédien, un chanteur.
° Conjuguer les verbes entre parenthèses au présent.
o Nous (être) en vacances en Normandie.
o Mes parents (avoir) plusieurs cousins.

©9Lanl,ibiairi:ed~e!es, reproduction et vidéoprojection interdites


o Tu (préférer) le printemps à l'hiver.
o Vous (applaudir) l'arrivée du vainqueur.
o Je (partir) en balade à vélo.
o Vous (dire) toujours la vérité.
o Nos amis (venir) avec nous.
o Transformer les phrases suivantes à la forme interrogative.
Exemple : Vous déjeunez dehors. ➔ Est-ce que vous déjeunez dehors ?
o La Bretagne est une région de France.
o Les océans sont indiqués en bleu sur les cartes.
o Le sud est un point cardinal.
o Le mont Blanc est le plus haut sommet d'Europe.
o t:océan Pacifique est le plus grand océan du monde.

Mise en projet o « VoUJs savez déjà ce que sont le singulier et le pluriel. Le singulier indique que je parle d'une seule
personne, d'une seule chose; le pluriel indique que je parle de plusieurs personnes, plusieurs
choses. »
Par exemple : le chat ➔ un seul chat ➔ singulier
les chats ➔ plusieurs chats ➔ pluriel
Présentation o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à écrire le pluriel des noms communs.
La règle générale, que vous connaissez depuis le CP, est que nous écrivons uns à la fin du nom
pour le mettre au pluriel. Vous connaissez très bien cette règle, mais il vous arrive parfois d'oublier
ces du pluriel ! (Écrire au tableau : le chat, puis en dessous les chats en écrilvant les s d'une autre
couleur.)
Essayons de bien appliquer cette règle générale du pluriel des noms: sur votre ardoise, vous
allez écrire le singulier et le pluriel des mots que je vous dicte. Vous écrirez aussi, bien sûr, le
déterminant. N'oubliez pas que le déterminant aussi devra se mettre au pl uriel : le nom et le
déterminant s'accordent!
(Dicter un chien, ma trousse, ta gomme, son frère, votre sac, leur cousin et corriger immédiatement.)
Je vois que vous connaissez bien cette règle générale dus quand nous mettons un nom commun
au pluriel.»
o « Mais il arrive que le nom se termine déjà par uns, comme dans le mot souris ... Que faut-il faire
alors ? Mettre un autres? ... Cela ferait deux s à la fin d'un mot! Nous voyons très rarement ss à la
fin d''un mot, en français. En fait, la solution est très simple : nous n'ajoutons rien!»
Écrire au tableau (même présentation que pour la règle générale) :
la souris
les souris (seul les de les sera en couleurs)
Donner d'autres exemples de mots se terminant par la lettres, les écrire au singulier au tableau;
les él!èves les recopient sur leur ardoise, puis les écrivent au pluriel.
Intercaler quelques exemples de mots suivant la règle générale pour maintenir leur attention : le
puits, un rhinocéros, le bois, une belette, l'ours, le palais, un radis, ton vernis (correction immédiate) .
o « Les mots qui se terminent pas x ou par zfont comme les mots se terminant pars : nous
n'ajoutons pas des au pluriel.»
Écrire au tableau (même présentation que pour la règle générale) :
une noix un nez
des noix des noix
Écrire également les mots : la perdrix, la toux, un sioux, le prix. Les élèves recopient le mot au
singulier, puis écrivent le pluriel.

Pratique o Manuel, page 75, exercices 1 et 2.


guidée
Objectivation o Les élèves observent le schéma de la page 73 et expliquent ce qu'ils ont compris.

Pratique o Manuel, page 75, exercices 3, 4 et 5.


auto no me

© La librairie des écoles, reproduction et vidéo~r@jeG1'.eRnM1>te11d,it92s


Objectif de la leçon : écrire le pluriel des noms en -eu, -au.
Préparati.on o Préparer au tableau les phrases et les mots prévus po ur les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter les noms suivants comme l'exemple (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) .
oral Exemple : un coup de ➔ un coup de pied, un coup de sifflet, un coup de bâton.
un bonnet de, une journée sans, un sac en, des graines de, une médaille en, une voiture de, une crème
à, une sortie en, une corde à, un chemin sans.
o Ajouter un mot au nom commun pour l'enrichir.
Exemple : un vent ➔ un vent glacial
un coussin, une chemise, un palais, une souris, un renard, une chanson, un tableau, un goût, un lion, une prune.

Révisions o Écrire le féminin des noms suivants: ton fils, un cerf, un lecteur, mon copain, le pharmacien, votre
correspondant, le skieur, notre parrain, un patineur, le gardien.
o Conjuguer les verbes entre parenthèses au présent.
o Mes voisins (vouloir) assister au tour de France. o Les passionnés (venir) voir les grands champions.
o Nous (pouvoir) les accompagner. o Je (aller) au sommet d'une colline
o Tu (prendre) ton sac à dos. o Les cyclistes (passer) à toute vitesse.
o Vous (voir) la foule devant le podium.
o Trouver les questions qui correspondent aux mots soulignés.
o Le bus arrive à 8 h 30.
o Nos amis habitent en Alsace. o L.:escargot se déplace .lentement.
o Les hirondelles migrent en Afrique à cause du froid. o Mamie prépare une succulente tarte aux prunes.
Mise en projet o « Nous avons appris le pluriel des noms communs : pouvez-vous expliquer ce que vous avez
appris à ce propos à votre camarade ? Vous pouvez vous aider de la partie·J'explique ce que j'ai
appris de la page 75 de votre manuel.»
Présentation o « Nous allons voir aujourd'hui comment se forme le pluriel des noms corn muns qui se terminent
par - eu et par - au.
(Écrire au tableau: le pluriel des noms se terminant par.)»
o « Tous les noms communs qui se terminent par - eu (écrire - eu sous le titre dans la partie gauche),
prennent un - x au pluriel au lieu d'un - s (écrire au-dessous : j'ajoute x).
un jeu/ des jeux le feu/ les feux un dieu/ les dieux
(Écrire ces mots au tableau, le singulier sous le pluriel, la lettre X étant en couleurs.)
Il y a très peu d'exceptions à cette règle (en dessous des exemples, écrire l•e mot exceptions en le
soulignant) : retenons simplement le mot pneu et le mot bleu qui suivent lia règle normale du - s:
un pneu/ des pneus un bleu/ des bleus
Essayons d'appliquer ce que je viens de vous apprendre: je vous propose un nom au singulier;
vous devez l'épeler au singulier, puis l'épeler au pluriel.» Proposer les mots: un neveu, un cheveu,
le milieu, un adieu ...
o « Tous les noms communs qui se terminent par - au (écrire - au sous le titre dans la partie droite),
prennent un - x au pluriel au lieu d'un - s (écrire au-dessous :j'ajoute x).
un noyau/ des noyaux un oiseau/ des oiseaux un tuyau/des tuyaux
(Écrire ces mots au tableau, le singulier sous le pluriel, la lettre X étant en couleurs.)
Il n'y a presque pas d'exceptions à cette règle ! »
o Faire reformuler cette formation du pluriel par plusieurs élèves:« Les noms se terminant par - eu
ou - au prennent un - x au pluriel, sauf bleu et pneu qui prennent un - s. »

Pratique o Man1Uel, page 76, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'aidant du schéma de la page 76.

Pratique o Man1Uel, page 76, exercices 4 et S.


autonome

©,l!laulibrfflJ@:d~iéE:~(a s, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : écrire le pluriel des noms en -al et en - ou.
Lexique : récital, chacal.
Préparati.on o Pré parer au t ableau les phrases et les mots prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage c, Compléter les noms suivants comme l'exemple (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) .
oral Exemple : un livre de ➔
un livre de recettes, un livre de contes, un livre de ma grand-mère.
une bouteille en, un chien de, une tarte à, un plat en, une carte de, une planche à, une collection de,
une bague en, un papillon de, une boîte en.
o Transformer ces groupes de mots au féminin : un ogre gourmand, un voisin bavard, un coq bruyant,
un nageur performant, un grand héritier, un spectateur attentif, un sorcier affreux, un renard malin, un
maître patient, un animateur amusant.
Révisions o Recopier les noms en complétant par - é ou - ée.
La beaut.. . , une bol.. . , la mar... , la tranquillit .. ., une brouett.. ., une pinc.. . , l'agilit.. . , une fourn .. . ,
la fum .. ., une soir.. . .
° Conjuguer les verbes entre parenthèses au présent.
o Les cigognes (être) des oiseaux migrateurs.
o Maintenant, tu (avoir) le temps de lire ton roman.
o Vous (déjeuner) sur la terrasse.
o La laitière (remplir) son pot à lait.
o Tu (partir) faire quelques courses.
o Vous (faire) des efforts d'écriture.
o Je (pouvoir) t'accompagner si tu le (souhaiter).
o Transformer les phrases suivantes à la forme interrogative.
Exemple : Vous dînez au restaurant. ➔ Est-ce que vous dînez au restaurant?
o Il va à la montagne çet été,
o Le lézard perd sa queue pour échapper à son prédateur.
o Les jonquilles fleurissent tout le jardin.
o Nous avons un cours de piano à 5 heures.
o L.:araignée tisse sa toile avec des fils de soie.
Mise en projet o « Nous savons maintenant former le pluriel de très nombreux noms.
Essayons de redire tout ce que nous avons appris. »
Les élèves expliquent le schéma J'explique ce que j'ai appris dans le manuel page 76.

Présentation o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à former le pluriel des noms en - al, comme le mot cheval.
Quel est le pluriel du nom commun cheval?
(Écrire au tableau, le singulier sous le pluriel : les lettres - aux sont écrites en couleurs.)
un cheval un animal
des chevaux des animaux
Pour former le pluriel des mots en - al, je remplace - al par - aux, tout simplement.
Attention, beaucoup d'élèves se trompent encore : nous ne disons pas un cheval des chevals, mais
des chevaux. Nous ne disons pas un animal des animais, mais des animaux ! »
Propo ser des mots en - al que les élèves épellent au singulier, puis au pluriel : un bocal, un tribunal,
un amiral, un caporal, un signal.
« Cette règle a quelques exceptions, que nous allons apprendre par cœur :
un festival, des festivals, un récital, des récitals (de musique), un carnaval, des carnavals, des bals, des
chacals, des régals ... Dans ces exceptions, c'est la règle générale dus qui s'applique.»

© La librairie des écoles, reproduction et vidéa~icje&tkmn~!Olte11diœs


Expliciter les noms récital (un concert donné par une seule personne) et chacal (un animal
d'Afrique et d'Asie qui ressemble au loup), puis demander aux élèves de les ranger dans la boîte
correspondant à leur nature grammaticale.
o « La deuxième chose que nous apprenons aujourd'hui est le pluriel des mots en - ou. Pour
presque tous les mots en - ou, c'est la règle générale qui s'applique.
(Écrire au tableau, le singulier sous le pluriel : la lettres est écrite en couleurs.)
un trou un clou un voyou
des trous des clous des voyous
Mais, bien sûr, il y a des exceptions! Il s'agit de sept noms seulement. Ces sept exceptions
prennent un x au pluriel : des bijoux, des cailloux, des choux, des genoux, des hiboux, des joujoux, des
poux. Et c'est tout !
À l'aid e de cette petite phrase amusante (l'écrire au tableau en soulignant les mots en - ou), nous
pouvons nous souvenir facilement de ces sept exceptions :
Viens mon chou, mon biiou, mon iouiou, sur mes genoux, etjette des cailloux à ce hibou plein de
poux!»
Demander aux élèves de la relire à voix haute, plusieurs fois si nécessaire, en la mimant par
exemple.

Pratique o Manuel, page 77, exercices 1 et 2.


guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'aidant du schéma page 77.

Pratique o Manuel, page 77, exercices 3 et 4.


autonome

Objectif de la leçon : connaître et appliquer la règle lexicale du m devant m , b, p.


Préparation o Pré parer au tableau les phrases et les mots prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Prévoir des carto ns-mots sur lesque ls sero nt écrits :
1janvier 11 septembre 11 novembre 11 décembre 1

!Êtapes Démarche

Langage o Comp léter les noms suivants comme l'exemple (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) .
oral Exemple : une baguette de ➔ une baguette de pain, une baguette de magicien, une baguette de bois.
une roue de, une rue sans, un souvenir de, une sortie en, un coffre à, des lunettes de, une course de, un
verre de, un piège à, un air de.
o Ajout er un mot au nom commun pour l'enrichir.
Exemple : un sommeil ➔ un sommeil profond
un cheval, un appareil, une île, un téléphone, une danseuse, un âne, une rose, un acrobate, une pierre,
un thé.
Révisions o Recopier les noms féminins en - té ou - tié en complétant par - é ou - ée.
la dict. .. , l'utilit ..., la moiti... , la bont. .. , la port... , la jet... , la piti... , la libert . .. , l'amiti ..., la mont. .. .
o Conjuguer au présent et avec tous les pronoms personnels les locutions apprendre l'anglais et
comprendre à l'oral.
o Transformer ces phrases déclaratives en phrases interrogatives en inversa nt le sujet et le verbe.
Exemple; T1,1 rentres chez toi. ➔ Rentres-tu chez toi?
o Vous rénovez une petite maison au bord de la mer.
o Elle entre sans frapper à la porte!

©,baulibrfflJ~:~&~té oies, reproduction et vidéoprojection interdites


I
o Nous arroserons notre jardin ce soir.
o Ifs nourrissent les veaux dans l'étable.
o Tu aperçois le voilier de ton oncle au loin.
Rappel et o Dem.ander aux élèves d'épeler les graphies possibles dans un mot des sons [a] (an, en, am, em), [[]
réactivation des (in, im) et [5] (on, om) .
connaissances Les écrire au tableau.
antérieures
Mise en projet o « Pour écrire correctement les sons [à], [ËJ et [5], il existe une règle qui nous aide à choisir entre la
consonne net la consonne m. Écoutez bien cette histoire sur les mois de l'année. »

Présentation o « Un jour d'hiver, le mois de janvier fit la tête au mois de septembre, de novembre et de
I
décembre. (Placer au tableau d'un côté le carton-mot du mois de !janvier et de l'autre, les
cartons-mots des mois de I septembre 11 novembre 11 décembre l les uns sous les autres.) Le mois
de janvier ne comprenait pas pourquoi ces trois mois de l'année portaient un bel et grand m
dans leur nom et our uoi lui ne ortait qu'un sim le et modeste n ! (Entourer en rouge lem de
1 septembre I novembre décembre et le n de janvier .)
Les autres mois tentèrent alors de lui expliquer que les mois de septembre, novembre et
décembre n'y étaient pour rien. C'était à cause de la lettre b. Et oui! Len devient un m devant le
m, b, p ! (Souligner la lettre m sur les cartons-mots de I septembre 11novembre 11 décembre b Après
cette petite explication, les douze mois de l'année se réunirent pour fêter ,ensemble la nouvelle
année. »
o Faire reformuler l'histoire en posant les questions suivantes aux élèves :
o « Pourquoi le mois de janvier fait-il la tête aux mois de septembre, de novembre et de
décembre? (Réponse attendue des élèves.) Il ne comprend pas pourquoi le mois de septembre,
novembre et décembre portent un met lui un n.
o Ces quatre mois de l'année "chantent" pourtant le même son : [à ], mais ills ne s'écrivent pas
pa r,eil. À cause de quelle lettre? C'est à cause de la lettre b. En effet, nous écrivons m devant m,
b, p .»
o « Observons par exemple les noms communs suivants :
o un ja ... bon (dire"un jambon" et l'écrire au tableau sans lem) .
Po1Ur écrire le son [o ], je dois choisir entre la lettre n ou m. Je regarde la lettre qui est après le a
et j e me dis : "On écrit m devant m, b, p:'Comme il y a la lettre b, alors j'écris ml (Écrire la lettre m
en couleurs.)
o la da ... se (dire "la danse" et l'écrire au tableau sans le n).
PolLlr écrire le son [o ], je dois choisir entre la lettre n ou m. Je regarde la lettre qui est après le a
et j e me dis : "On écrit m devant m, b, p'.' Comme il n'y a ni la lettre m, ni la lettre b, ni la lettre p,
alors j'écris n ! (Écrire la lettre n en couleurs.)
Le son [o] s'écrit également avec une. Par exemple :
o un serpe... t (dire "un serpent" et l'écrire au tableau sans le n) .
PolLlr écrire le son [o], je dois choisir entre la lettre n ou m . Je regarde la lettre qui est après le e et
je me dis :"On écrit m devant m, b, p'.'Comme il y a la lettre t, alors j'écris n ! (Écrire la lettre n en
couleurs.)
o Et pour le verbe trembler?» Procéder de la même façon que les autres exemples.
Signaler que le son [ËJ et le son [5] suivent la même règle.
Poursuivre le raisonnement avec d'autres exemples : un pont, le compas, le menton, emmener, la
banque, une flambée, grimper, un timbre.
o Peu à peu, les élèves développent leur propre raisonnement à voix haute en suivant la trame
présentée ci-dessus :
o« Je lis le mot.
oPol!Jr écrire le son [o ], [ËJ ou [5], je dois choisir entre la lettre n ou m .
oJe r,egarde la lettre qui est après le . . . et je me dis : "On écrit m devant m, b, p'.'
oComme il y a la lettre .. ., alors j'écris .. . ! »
o Selon le niveau des élèves, il sera possible d'ajouter (remarque non présente dans le manuel) :
« Pour finir, lisons les mots suivants (les avoir écrit au tableau) : un bonbon, une bonbonnière,
néanmoins, un embonpoint.
Que remarquez-vous? (Réponse des élèves.)
Ces mots ne s'écrivent pas avec la lettre m, mais avec la lettre n devant m, b, p.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéop,, ~1J!ert,J!llte11dities


Ces mots sont des exceptions. Ils ne respectent pas la règle générale du m devant m, b, p. Vous
devez les connaître par cœur. »

Pratique o Manuel, page 78, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o À par,tir du schéma de la page 78, les élèves expliquent à voix haute ce qu'ils ont retenu.

Pratique o Manuel, page 78, exercices 4, 5 et 6.


autonome

Objectif de la leçon : identifier l'adjectif qualificatif dans un groupe de mots ou dans une phrase.
Vocabulaire nouveau : adjectif qualificatif.
Lexique : opaque.
Préparaüon o Pré parer au t ableau les phrases et les mots prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter les noms suivants comme l'exemple (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) .
oral Exemple : un bateau à ➔ un bateau à voile, un bateau à moteur, un bateau à vendre.
un camion de, un repas sans, la reine de, un gâteau à, le cahier de, un tapis de, une pâte à, un auteur
de, un gilet sans, une vue sur.
o Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants.
o un fauteuil, une table, un lit, une commode, une armoire.
o une scie, un marteau, un tournevis, une perceuse, un mètre.
o une rose, une marguerite, un lis, une jonquille, un coquelicot.

Révisions o Compléter les mots suivants sur l'ardoise avec mou n : un fla ... beau, un bassi.. ., laja .. .be, une
ve ... deuse, raie ... tir, ti.. . brer, un re.. .part, pi.. .cer, ra ... per, la ce .. . dre.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : tondre un mouton.
o Transformer les phrases suivantes à la forme interrogative.
Exemple : Tu écoutes la radio. ➔ Est-ce que tu écoutes la radio ?
o Lucie aime les choux à la crème o Les cheveux de Léa sont trop longs.
o Vous buvez de l'eau minérale entre les repas. o La visite de ce château mérite un détour.
o La clôture du jardin est en mauvais état.
Rappel et o « Nous avons rencontré les deux types de noms : le nom commun et le nom propre.
réactivation des Les noms communs désignent une personne, une chose, un animal ou un lieu en général. Par
connaissances exemple dans la phrase : la danseuse porte un tutu, il y a deux noms comm1uns : danseuse et tutu.
antérieures Nous ne savons pas de quelle danseuse nous parlons et nous ne savons pas de quel tutu nous
parlons. Danseuse et tutu sont donc des noms communs.
Les noms propres désignent une personne, une chose, un animal ou un lieu en particulier. Par
exemple dans la phrase : Baptiste traverse Paris, il y a deux noms propres : Baptiste et Paris. Baptiste
est un nom propre, car je sais exactement de qui il s'agit : de Baptiste. Paris est aussi un nom
propre, car il s'agit d'un lieu bien particulier, la ville de Paris.
Depuis plusieurs jours, nous jouons à un jeu dans lequel je vous demande d'ajouter un mot au
nom commun pour l'enrichir. Par exemple au nom sommeil, nous avions aJouté le mot hivernal, au
nom salade, nous avions ajouté le mot verte ... Eh bien, ce mot, nous allons l'appeler un adjectif
qualificatif.

©,La11librfflJ@:~1eocétüeles, reproduction et vidéoprojection interdites


Aujourd'hui, nous allons apprendre à reconnaître l'adjectif qualificatif. Nous verrons le lien qu'il a
avec le nom . A la fin de la leçon, vous saurez reconnaître dans une phrase ou dans un groupe de
mots l'adjectif qualificatif. »

Présentation o « L'aUJtre jour, madame Colinette entra dans un magasin pour acheter un sac à main.
- Bonjour madame Colinette. Que désirez-vous aujourd'hui? demanda la vendeuse.
- Eh bien, je voudrais acheter un sac.
- Un sac? Oui, mais lequel ?
- Celui-ci.
- Expliquez-moi davantage, madame Coli nette. Vous souhaitez un de ces sacs rouges, un de ces
sacs bleus, un de ces sacs noirs? Voulez-vous plutôt un gros sac, un petit sac, un sac mou, un
sac plastifié, un sac doux au toucher?
- Je voudrais ce petit sac bleu.
- Très bien, madame Coli nette. »
o « Dans cette histoire, la vendeuse propose de nombreux sacs à madame Coli nette. Lesquels?
(Réponse attendue des élèves) . Elle demande si elle veut un de ces sacs rouges, un de ces sacs
bleus, un de ces sacs noirs, etc.
Que décide finalement madame Colinette? Elle achète un petit sac bleu. (Écrire cette phrase au
tableau.)
Le m,ot petit précise comment est le sac de madame Colinette. (Souligner le mot petit.)
Le mot bleu précise également comment est le sac de madame Coli nette. (Souligner le mot bleu.)
Petit ,et bleu sont des adjectifs qualificatifs. »
o « L'adjectif qualificatif est un mot qui accompagne le nom et qui le précise. Nous disons qu'il le
QUALIFIE, d'où son nom : QUALIFICATIF.
Dans cette phrase, petit et bleu donnent des précisions sur le sac. Ils qualifient le nom commun
sac. (Faire une flèche partant de petit et de bleu vers le nom commun sac.)
l.'.adjectif qualificatif peut se placer avant ou après le nom. L'adjectif qualificatif petit est avant le
nom sac et l'adjectif qualificatif bleu est après le nom sac. »
o « Regardons maintenant les phrases suivantes et cherchons ensemble les adjectifs qualificatifs.
(Écrire les phrases au tableau.)
Pour montrer la présence de l'adjectif qualificatif, nous écrirons adj sous chaque adjectif
qualificatif.
o Dans son atelier, le tisserand coupe un large tissu.
Comment est le tissu? Il est large. Large est l'adjectif qualificatif du nom commun tissu (faire
une flèche de l'adjectif qualificatif large vers le nom tissu) .
o Sur son carnet, la styliste dessine une robe longue.
Comment est la robe ? Elle est longue. Longue est l'adjectif qualificatif du nom commun robe
(fa üre une flèche de l'adjectif qualificatif longue vers le nom robe) .
o Le magicien porte un large chapeau noir.
Comment est le chapeau ? Il est large et noir. Large et noir sont les adjectifs qualificatifs du nom
chapeau (faire une flèche des adjectifs qualificatifs large et noir vers le nom tissu) .
Pratique o Au tableau, dessiner un sac avec le mot un sac écrit à l'intérieur.
guidée Au-dessus du mot sac, écrire les adjectifs suivants : rouge, usé, brillant, bleu, large, démodé ...
Dem.ander aux élèves de faire des associations d'adjectifs avec le nom sac et de trouver d'autres
adjectifs qualificatifs possibles.
Écrire les groupes nominaux au tableau.
o Manuel, page 79, exercices 1, 2 et 3.
Dans l'exercice 1, expliciter l'adjectif opaque (qui n'est pas transparent, qui ne laisse pas passer
la lumière), puis demander aux élèves de le ranger dans la boîte correspondant à sa nature
grammaticale.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu"lls ont retenu à partir de l'encadré page 79.

Pratique o Manuel, page 79, exercices 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéopr•j~FJ1llTilte11dities


Séance 62 : le féminin des adjectifs qualificatifs (1)

Objectif de la leçon : écrire le féminin des adjectifs qualificatifs.


Lexique : citadin, assidu, trapu.
Préparati.on o Écrire au t ableau les mots prévus dans les révisions.
matérielle o Écrire éga lement les phrases de la p artie p résent ation.

~tapes Démarche

Langage c, Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants:


oral o aigle, alouette, merle, corneille, héron, mouette.
o Clochette, Arielle, Cendrillon, Pocahontas, Tarzan, Bianca.
o griffon, mouche, abeille, sauterelle, papillon, fourmi.
o Transformer les phrases suivantes au pluriel.
o Le cheval noir galope dans le pré.
o Ma meilleure amie vient me rendre visite.
o Ce clown ébouriffé me fait beaucoup rire.
o Le bocal à confiture est prêt à être rempli.
o Le journal est distribué chaque matin !

Révisions o Compléter les mots suivants avec mou n: une/a ... pe, ge .. . tif, le co.. .pas, la ra .. .pe, un bo... bon,
to .. . ber, le pri.. . te.. .ps, une pla .. . te, la te .. .pérature, ra .. . ger.
o Transformer les noms suivants au pluriel : une créature, un caillou, un cheval, une idée, un geste, un
animal, une souris, le fleuve, un trou, un radeau.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : nourrir les poissons.

Mise en projet o !..'.adjectif qualificatif est le mot qui donne des précisions sur le nom .
Par exemple : Le joli petit chat gris se prélasse au soleil.
Les mots joli, petit et gris sont des mots qui donnent des précisions sur le chat; nous savons qu'il
est p,e tit et non pas grand, qu'il est joli et non pas laid, qu'il est gris et non pas noir ou blanc.
Aujourd'hui, nous allons apprendre à accorder les adjectifs qualificatifs avec un nom féminin.
À la fin de la leçon, vous saurez mettre un adjectif masculin au féminin et i nversement.»
Présentation o « Regardons les phrases suivantes.
o Le petit garçon mange des bonbons.
Le nom commun garçon est un nom masculin. Comment est ce garçon? Il est petit. Petit est un
adj ectif qualificatif qui qualifie le nom commun garçon.
Nous savons qu'un adjectif s'accorde, se met d'accord avec le nom : si le nom est au masculin,
alors l'adjectif est au masculin; si le nom est au singulier, alors l'adjectif est au singulier; si le
nom est au pluriel, alors l'adjectif est au pluriel.
Puilsque le nom garçon est masculin, l'adjectif qualificatif petit est au masculin.
o La petite fille mange des bonbons.
Cette fois, ce n'est plus un garçon qui mange les bonbons, mais une fille . Une petite fille. Le nom
fille est un nom féminin; l'adjectif petite sera donc aussi au féminin.
Dans la première phrase, petit est donc au masculin ; dans la deuxième phrase, petite est donc
au féminin.
Qu'est-ce qui change entre ceux deux mots? C'est le même adjectif, mai s la différence est que
l'un est au masculin, l'autre au féminin. Comment avons nous écrit le féminin? Nous avons juste
rajouté une à la fin de l'adjectif masculin: petit est devenu petite.
C'est de cette manière, très facile, que nous formons le féminin des adjectifs qualificatifs. »
Avec les élèves, former le féminin des adjectifs suivants :
o un homme grand ➔ une femme grande
o un couloir étroit ➔ une porte étroite
o un château abandonné ➔ une maison abandonnée
o un chien perdu ➔ une chienne perdue
o « Il arrive parfois que l'adjectif masculin se termine déjà par un - e : dans ce cas, c'est très facile!
Puisqu'il y en a déjà un, ce n'est pas la peine d'en mettre un deuxième,je n'en rajoute pas au
féminin. »
Étudier ces exemples :
o un chien fidèle ➔ une chienne fidèle
o un garçon calme ➔ une fillette calme
o un bureau pliable ➔ une chaise pliable
o « Mais que se passe-t-il quand le nom est au pluriel ?
Les petits garçons mangent des bonbons. ➔ Les petites filles mangent des bonbons.
J'ai transformé l'adjectif masculin petits en adjectif féminin petites.
Vous avez remarqué que la marque du féminin (le e) arrive d'abord, et que la marque du pluriel
(les) vient à la fin. C'est toujours comme cela : dans un mot au pluriel, la marque du pluriel vient
toujours en dernière position, à la fin du mot.>>
Écrire et verbaliser la place du - e (marque du féminin) et du - s (marque du pluriel) dans les
exemples suivants :
o des grands garçons ➔ des grandes filles
o les chats noirs ➔ les chattes noires
o « Nous avons une dernière chose à apprendre aujourd'hui sur le féminin d es adjectifs
qualificatifs : les adjectifs qualificatifs qui se terminent par - er (épeler"e.r") font leur féminin en
- ère (épeler"e accent grave r.e") . »
Donner comme exemple un sac léger ➔ une valise légère (écrire le mot léger, puis tracer l'accent
grave et le - e final d'une autre couleur) .
Donner d'autres exemples que les élèves transformeront au féminin :
o premier ➔ première
o dernier ➔ dernière
o gaucher ➔ gauchère
o droitier ➔ droitière
o printanier ➔ printanière
o cher ➔ chère
Pratique o Manuel, page 80, exercices 1 et 2 . Dans les exercices 1 et 2, expliquer citadin (qui vit à la ville),
guidée assidu (persévérant), trapu (court, large, fort), puis ranger ces mots dans les boites correspondant
à leur s natures grammaticales.

Objectivation o Les élèves observent le schéma page 80 et expliquent ce qu'ils ont appris.
Pratique o Manuel, page 80, exercices 3 et 4.
autonome
Séance 63 : le féminin des adjectifs (2)

Objectif de la leçon : écrire le féminin des adjectifs qualificatifs.


Lexique: poltron .
Préparation o Pré parer les tro is exercices d es révisio ns au t ableau.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter les groupes de mots suivants (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) : une
oral maison de, une salle de, un terrain de, un bocal à, un pot de, une bouteille de, un morceau de, une
partie de, un cheval de, un instrument de.
o Trouver trois adjectifs qui font leur pluriel en - s, trois autres en - x et trois autres en - aux.
Faire une phrase pour les employer.

Révisions o Écrire sur l'ardoise les questions correspondant aux phrases suivantes :
o La trousse à pharmacie est rangée dans la salle de bains.
o Je monte à cheval tous les samedis.
o Maman m'a prêté trente euros.
o J'ai besoin de la voiture parce que je vais au supermarché faire les courses.
o Cest Mickaël qui dépose Marie à l'aéroport.
o Compléter les mots suivants avec mou n : uneja ... be, co ... piéter, po ... dre, une te ... te, un
élépha ... t, co ... parer, étra... ge, un ti... bre, la te ... pérature, e... brasser.
o Conjuguer chaque verbe suivant au présent : je (quitter), tu (noircir), il (dire), nous (voir), vous (faire),
ils (af/er), elle(venir), tu (entendre), elles (pouvoir),je (vouloir).
Mise en projet o « Nous avons appris comment nous formons le féminin des adjectifs. La règle générale est qu'on
ajoute un - e à la fin de l'adjectif masculin. (Les élèves donnent des exemples.)
Nous avons aussi appris que les adjectifs qualificatifs se terminant par - er forment leur féminin en
ajoutant un accent grave sur le - e et une final. (Les élèves donnent des exemples.)»
Présentation o « Nous apprenons aujourd'hui deux autres façons de former le féminin des adjectifs qualificatifs.
De nombreux adjectifs qualificatifs ne se contentent pas seulement d'un - e pour forme r le
fémirnin. Ils doivent aussi doubler leur dernière consonne.
Par exemple :
o bon ➔ bonne : je double le n qui est la dernière consonne du mot bon et je rajoute un e.
o bas ➔ basse : je double les qui est la dernière consonne du mot bas et je rajoute un e.
o gentil ➔ gentille : je double le I qui est la dernière consonne du mot gentil et je rajoute un e.
Essayons avec les adjectifs suivants. » Les élèves épèlent le masculin puis le féminin des adjectifs
suivants : épais, las, cruel, gros, annuel, aérien, net, poltron, ancien, breton, quotidien, muet, naturel,
réel, manuel, actuel, mutuel bon.
Expliq uer poltron (peureux, lâche), puis ranger ce mot dans la boîte correspondant à sa nature
grammaticale.
o « D'autres adjectifs modifient leur consonne finale avant de rajouter une.
o faux ➔ fausse : le x final a disparu et a été remplacé par ss ; nous avons ensuite rajouté le e du féminin.
o vif➔vive : le f final a disparu et a été remplacé par v; nous avons ensuite ria jouté le e du féminin.
o blanc ➔ blanche : le c final a disparu et a été remplacé par ch; nous avons ensuite rajouté le e du féminin.
Essayons avec les adjectifs suivants : frais/fraiche, doux/douce, roux/rousse, naïf/naïve,
neuf/neuve, bref/brève, craintif/craintive, jaloux/jalouse, sportif/sportive, admiratif/admirative,
expressif/expressive, long/longue. »
Pratique o Man1Uel, page 81, exercices 1 et 2 .
guidée
Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'aidant du schéma complet de la page 81 .
Bien insister sur le fait que le - e, marque du féminin, est présent dans tous les cas de figure.

Pratique o Man1Uel, page 81, exercices 3, 4 et 5.


autonome

©,laaulibrfflJ@:idei&n~ reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : distinguer, employer et prononcer un mot commençant par un h
muet ou un h aspiré.
Marque de la liaison: petit trait incurvé vers le bas reliant la dernière lettre d ' un mot à la
première lettre du mot suivant.
Préparati.on o Pré parer les tro is exercices d es révisio ns au t ableau.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter chaque nom avec deux adjectifs : des chiens, une automobile, une chemise, un tableau,
oral des araignées, un dinosaure, des fleurs, un sac, un chemin, un parc.
o Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants :
o orange, kiwi, abricot, citron, framboise, pomme
o piano, violon, harpe, trompette, harmonica, f/Ote.
o avion, bateau, bicyclette, train, voiture, moto.
Révisions o Transformer les groupes de mots au féminin :
o un uniforme somptueux ➔ une robe ...
o un événement important ➔ une information ...
o un tableau original ➔ une photographie ...
o un son plaisant ➔ une mélodie ...
o un petit tabouret ➔ une ... chaise
o un bon gâteau ➔ une ... tarte
o un gros tracteur ➔ une ... pelleteuse
o un ton vif ➔ une teinte .. .
o un drap blanc ➔ une couverture ...
o Écrire la fin des mots en complétant par - té, - tée ou - tié : la quali... , la sale... , la moi. .. , la mon ... ,
la véri... , une autodie. .. , la pi... , une charre... , l'autori ... , la je ... .
o Compléter les phrases suivantes :
o Nos voisins (on/ont) acheté une nouvelle voiture
o La semaine dernière, (on/ont) est allé au parc zoologique.
o Le matin, (on/ont) a toujours peur d'être en retard.
o Tout à coup, (on/ont) entendit un gros bruit derrière la cloison.
o Je crois qu'ils (on/ont) bien compris la consigne.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à la lettre h en début de mot. Nous savons qu'à
l'intérieur d'un mot, la lettre h ne ne prononce pas : Tahiti, du tohu-bohu, un bonhomme, le
théâtre ... »

Présentation o « La lettre h en début de mot ne se prononce pas non plus (écrire et prononcer) : histoire, horloge,
hôpital, hachis, haricot, hérisson.
Mais dans la liste que je viens d'écrire, le h ne se comporte pas de la même manière d'un mot à
l'autre.
Le h est soit un h aspiré, soit un h muet. »
o « Le h muet autorise les liaisons avec le mot précédent.
o Les liaisons du pluriel :
les-histoires
les-horribles sorcières
o Les liaisons avec la consonne finale muette du mot précédent.
un petit-hameçon
un grand-homme

© La librairie des écoles, reproduction et vidée,pJ1oj,S(!ti~nisa1


~te11dioos
o Le h muet autorise aussi les articles élidés, c'est-à-dire les articles qui ont perdu une lettre (le e
ou le a) et qui l'ont remplacée par une apostrophe:
l'hôpital {le hôpital), hospitalier
l'hôtel, un hôte/lier, l'hôtellerie
l'harmonica (le harmonica)
l'histoire (la histoire), l'historien, historique
l'herbe (la herbe)
l'habitude (la habitude), habitué
Connaissez-vous d'autres mots commençant par un h muet qui autorise une liaison ou un article
élidé ? L.:horloge, l'horticulture, un habitant, un habit, l'hésitation, l'harmonie, un hebdomadaire,
habile (il est habile), l'hiver, hiverner, hivernal, l'hibernation, hiberner. »
o « Mais il existe aussi des mots commençant par la lettre h et qui n'autorisent pas les liaisons ou les
artides élidés. Nous parlons alors d'un h aspiré, h as-pi-ré.
Par exemple, je dois dire un Ihérisson, sans faire la liaison. Le mot hérisson -commence par un h
aspiré. Je ne peux pas dire /'hérisson, cela n'est pas français. Je dois dire un Ihérisson. Je ne peux
pas dire des hérissons (faire la liaison), cela n'est pas français; je n'ai pas le droit de faire la liaison.
Je dois dire des Ihérissons.
Ce sont ces mots avec un h aspiré qui posent parfois problème aux enfants, car ils font parfois la
liaison alors qu'il ne faut pas la faire. li faut donc les connaître pour ne plus se tromper.
Connaissez-vous des mots qui comment pas un h aspiré et avec lesquels nous ne pouvons pas
faire de liaison?»
S'exercer avec les exemples suivants (pour les noms féminins, prononcer plus fortement le e
de une) : un hautbois, une harpe, un harpon, un hibou, un héron, un homard, un hors-bord, des
Hollandais, les hanches, une hache, des haricots, un huit, le hameau, un héros, le hasard, une haie, un
hangar, la hauteur, haut, le heaume, un harnais.
Pratique o Manuel, page 82, exercices 1 et 2.
guidée
Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'aidant du J'explique ce que j'ai appris page 82.

Pratique o Manuel, page 82, exercices 3 et 4.


autonome

©,LiaulibrfflJ~:de~tétto!es, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : accorder en genre et en nombre l'adjectif qualificatif épithète.
Préparati.on o Écrire les deux exercices prévus po ur les révisio ns au t ableau.
matérielle o Pré parer le t a bleau prévu d ans la présentatio n.
o Prévoir d es carto ns-mo ts : 15 avec d es adjectifs d e genre masculin d e diffé re nts
cas (adapter suivant le no mbre d 'élèves d ans la classe) .

Étapes Démarche
Langage o Piocher un mot dans l'une des boîtes grammaticales et faire une phrase affirmative.
oral Recommencer et faire une phrase négative.
Recommencer une troisième fois et faire une phrase interrogative avec Est-ce-que ... ?
o Compléter les groupes de mots suivants (les élèves peuvent faire plusieurs propositions) : un
champ de, un épi de, un convoi de, une cour de, un pain au(x), une feuille de, une tasse de, une tartine
de, une règle de, un camion de.
Révisions o Compléter les phrases suivantes.
o Damien traÎne (son/sont) tracteur partout où il va.
o (Son/Sont) thé a refroidi.
o Comme ces enfants (son/sont) bavards!
o Les passagers (son/sont) en train d'attendre à la porte d'embarquement.
o (Son/Sont) costume et sa cravate (son/sont) au pressing pour être nettoyés.
o Dans chaque liste de verbes à l'infinitif, il y a un intrus qui n'est pas du bon groupe. l..'.écrire sur
l'ardoise.
o déplacer, marcher, obéir, orner, fouiller.
o blottir, garantir, grandir, mourir, choisir.
o partir, fuir, bouillir, apprendre, finir.

Mise en projet o « Nous avons appris récemment à écrire le pluriel des noms communs. Rappelons la règle
(rappeler les pluriels en - x, - aux, etc.).
Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au pluriel des adjectifs qualificatifs et apprendre à les
écrire. »

Présentation o Première étape


« Voici un groupe de mots : une histoire drôle.
Analysons la nature grammaticale de ces trois mots. »
Rappeler la symbolisation des natures de mots (voir page 21) et l'utiliser : petit carré bleu (article),
grand carré bleu (nom), triangle vert (adjectif) .
une histoire drôle
,J., ,J., ,J.,
art. N adj.
Mettre un haut-parleur sur sa pensée : « Bon, une histoire drôle au pluriel, cela donne des histoires
drôles.
Histoire est un nom commun, donc il prend un - s au pluriel. Quant à drôle, il prend un - s aussi!
Pourquoi? Eh bien au pluriel, la règle générale pour les adjectifs est la même que pour les noms
communs. Ensuite, il faut savoir que l'adjectif OBÉIT au nom. Alors si le nom est au masculin
pluriel, l'adjectif fait pareil ! »
Colorier les marques du pluriel et dessiner une flèche du nom vers l'adjectif :
des histoires drôles
~
Continuer avec des exemples qui répondent à la règle générale d'abord : un garçon poli, un chien
fidèle, une jolie chemis~ la pomme verte, une maison hantée.

© La librairie des écoles, reproduction et vidé@piti9~e~tr"1s~3nte11dities


o Deuxième étape : introduire les adjectifs dont le pluriel est différent.
Prévoir un tableau ety ranger quelques exemples vus précédemment : un mas provençal, un
homme heureux, un feutre gris, un gros chat, un banquet royal, un nouveau voisin.

pluriel en - s pluriel en - x pluriel en - aux pluriel sans changement

drôles

polis

fidèles

Travailler de la même façon à voix haute pour chaque exemple :


o d'abord la nature grammaticale pour localiser le nom et l'adjectif;
o faire la flèche;
o prononcer la transformation à voix haute;
o l'écrire avec les marques au pluriel en couleurs.
Une fois le tableau rempli, déduire les changements entre le singulier et le pluriel.
Laisser le tableau à la vue des élèves pour les exercices dans le manuel.

Pratique o Manuel, page 83, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Distri buer 15 cartons-mots avec des adjectifs au masculin singulier (cas mélangés).
Les élèves (en binôme) écrivent un groupe de mots au pluriel sur leur ardoise (article+ nom
+ adj ectif). Ils le lisent à la classe et argumentent leur choix.
Corri,g er ou valider.
o Lire ensemble J'explique ce que j'ai appris.

Pratique o Manuel, page 83, exercices 4 et S.


autonome

Séance 66 : l'accord de l'adjectif qualificatif avec le nom

Objectif de la leçon : accorder en genre et en nombre l'adjectif qualificatif épithète .


Préparati.on o Écrire a u t ableau les deux premie rs exercices p révus po ur les révisio ns.
matérielle o Prévoir des cartons-mots : 15 avec des adjectifs de genre masculin de d if férents
cas (adapter su ivant le nombre d'élèves dans la classe) .

Étapes Démarche

Langage o Comp léter les phrases suivantes :


oral o Cematin, Arnoldcherche.. . o Les touristes visitent.. . o Nous recevons .. .
o Juliette dessine ... o Les chatons jouent.. .
o Choisir trois mots invariables de la liste 6 et inventer trois phrases au présent.

Révisio ns o Comp léter les phrases avec des déterminants possessifs :


o Chaque semaine, Valentine emmène .. . petite sœur au cinéma.
o Julien est déçu: .. . ordinateur est encore en panne
o Maman part faire ... courses après .. . journée de travail.
o Monsieur et madame Dupont ont loué .. . mobil-home.
o Nous aimerions bien remplacer .. . canapé par un neuf!

©,ba11librfflJ~:~eooœltN1ict/'t&ptrE0duction et vidéoprojection interdites


o Compléter les mots suivants : une poup(é/ée), un invit(é/ée), une all(é/ée), la soir(é/ée), une pot(é/ée),
la cl(é/ée), l'amiti(é/ée), une brass(é/ée), l'humidit(é/ée), la pur(é/ée).
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : franchir un col à bicyclette

Mise en projet o « À la séance précédente, nous avons appris à mettre l'adjectif au pluriel.
Aujou rd'hui, nous allons nous entraîner à l'accorder avec le nom qu'il com1plète : au féminin
singulier, au masculin pluriel et au féminin pluriel.»

Présentation o Les cas généraux


o Au féminin singulier : un rat gris
Analyser la nature grammaticale des trois mots suivants en utilisant la symbolisation de la page 21 .
un rat gris
,J., ,J., ,J.,
art. N adj.
Mettre un haut-parleur sur sa pensée : « Bon, un rat gris au féminin, cela donne : une rate grise.
Rat est un nom commun, il prend un - e. Quant à gris, il prend un - e aussi. Pourquoi? Eh bien,
au féminin, la règle générale pour les adjectifs est la même que pour les noms communs.
Ensuite, il ne faut surtout pas oublier que l'adjectif OBÉIT au nom . Alors si le nom est au féminin
singulier, l'adjectif fait pareil!» Colorier les marques du féminin et dessiner une flèche du nom
vers l'adjectif.
une rate grise
'-.._.;,f
Continuer avec des exemples qui répondent à la règle générale d'abord (pour les adjectifs) : un
chat noir, un ours brun, un ami dévoué.
o Au masculin pluriel : un âne têtu
Travailler de la même façon à voix haute : d'abord la nature grammatical e pour localiser le nom
et ll'adjectif, faire la flèche, prononcer la transformation à voix haute et l'écrire avec les marques
au pluriel en couleurs.
des ânes têtus
'-.._.;,f
o Au féminin pluriel : un invité galant
Dans ce cas, il y a une étape intermédiaire : on met d'abord au féminin avant de mettre au pluriel.
Transformer au féminin : une invitée galante
'-.._.;,f
Puis, transformer au pluriel : des invitées galantes
'-.._.;,f
o Autres cas
Dans cette deuxième partie, prendre des exemples où le féminin et le pluriel de l'adjectif ne
répondent pas à la règle générale. C'est un réinvestissement des séances précédentes.
o un ogre cruel ➔ une ogresse cruelle
des ogres cruels ➔ des ogresses cruelles
l..'.adjectif double sa consonne finale et prend un - eau féminin.
o un homme malheureux ➔ une femme malheureuse
des hommes malheureux ➔ des femmes malheureuses
Ici, l'adjectif masculin en - eux fait son féminin en - euse
o un magicien génial ➔ une magicienne géniale
des magiciens géniaux ➔ des magiciennes géniales
Ici l'adjectif masculin en - a/fait son pluriel en - aux.
Pratique o Manuel, page 84, exercices 1 à 4.
guidée

Objectivation o Distri buer 15 cartons-mots avec des adjectifs au masculin singulier (cas mélangés) .
Divis,er la classe en trois parties : l'une transformera au masculin pluriel, la deuxième au féminin
singulier et la troisième au féminin pluriel.
Chaq ue binôme doit écrire un groupe de mots au pluriel sur son ardoise (article+ nom
+ adj ectif). li le lit à la classe et argumente son choix.
Corri,ger ou valider.
o Lire ensemble Je retiens.

Pratique o Manuel, pages 84 et 85, exercices 5 à 11 .


autonome
Objectif de la leçon : accorder l'adjectif qualificatif épithète au nom.
Lexique : estival.
Préparati.on o Écrire au t a bleau les mots et les phrases nécessaires a ux révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Révisions c, Piocher aléatoirement une dizaine de mots dans les différentes boîtes et donner leur nature
grammaticale.
o Ranger les infinitifs de ces trois listes dans l'ordre alphabétique :
o aller, avoir, attendre, asseoir, appeler.
o courir, crier, continuer, conduire, coudre.
o jouer, servir courir, sauter, marcher.
o Compléter les phrases par la bonne solution :
o Pourquoi (as/a/à)-tu de la poussière dans les cheveux?
o Cécile (es/est/et) Patrick (son/sont) dans un refuge au pied du mont Blanc.
o Tu (es/est/et) bien courageuse : tailler les haies (es/est/et) un travail d'homme!
o Mes amis (on/ont) beaucoup de chance; ils partent (as/a/à) la découverte des pyramides.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons réviser nos connaissances sur l'adjectif.
En effet, nous allons faire appel à notre mémoire pour l'entraîner à se rappeler et appliquer ce que
nous avons appris l'année dernière, en CEl, et aussi cette année.
Quand nous faisons une leçon, le cerveau enregistre sur le moment ce que nous avons étudié
Pour ne pas oublier toutes ces connaissances, il est utile de se donner des temps de révisions.
Si ces connaissances ne sont pas remobilisées, nous oublions petit à petit et tout est à
recommencer. »

Présentation o Interroger les élèves sur la règle générale pour écrire un adjectif au féminin. Noter des exemples
au tableau. Recommencer avec les autres cas. Les noter aussi au tableau.
o Même procédure pour le pluriel.
o Ecrire un groupe de mots au tableau : un miroir magique.
o Analyser la nature grammaticale. Placer la flèche du nom vers l'adjectif pour rappeler la règle
d'accord:« l'adjectif obéit au nom».
o Transformer au féminin ➔ une glace magique.
.....___,,,
o Transformer au pluriel ➔ des miroirs magiques.
.....___,,,
Laisser les traces au tableau pour les élèves.

Pratique o Manuel, page 86, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Pratique o Manuel, page 86, exercices 4, 5 et 6.


autonome Dans l'exercice 5, expliquer estival (qui a trait à l'été), puis ranger ce mot dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.

©,ba11librfflJe:tdi2is,écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 68 : projets d'écriture : écrire un dialogue

Objectif de la leçon: écrire un dialogue simple sous forme de questions/réponses.


@ Note : il s'agit d'aider les élèves à mobiliser toutes leurs connaissances langagières ( syntaxe et précision
du vocabulaire) et orthographo-grammaticales au service de la qualité de la production écrite et non de
la quantité d'écrit
Parce que l'autonomie des élèves est visée et que certains d'entre eux ont besoin d ' un soutien
personnalisé, la manipulation de,, la pyramide du jeune écrivain » formée de quatre faces permettra de
se familiariser et de mémoriser avec facilité la succession des étapes d'une relecture grammaticale efficace
dans une production écrite. Cette pyramide est introduite dès le CE 1, premier niveau de cette méthode
d'étude de la langue.

Lexique: une réplique.


Préparati.on o Prévoir une pyramide du jeune écrivain par élève (annexe 6) à découper, plier et
matérielle coller. Le montage de cette pyramide peut se faire hors de cette séance d'écriture.
o Écrire au tableau les mots et les phrases de la partie révisions.
o Écrire au tableau le texte de la présentation.
o Prévoir des cartons-mots : 15 avec des adjectifs de genre masculin de différents
cas (adapter suivant le nombre d'élèves dans la classe).

Étapes Démarche
Langage o Piocher plusieurs noms et adjectifs dans les boîtes grammaticales. Faire des associations possibles
oral nom +adjectif. Puis mettre les groupes nominaux au pluriel.
o Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants:
o le tennis, la natation, le rugby, le football, le cyclisme.
o un boulanger, un charcutier, un facteur, un professeur, un maçon.
o un chêne, un hêtre, un bouleau, un châtaignier, un tilleul.

Révisions o Compléter les mots suivants sur l'ardoise avec mou n: l'e .. . cre, dima ... che, le cha .. .pignon, un
chemi.. . , ma ta ... te, une ...ploi, le po...page, gri... cer, e.. .porter, un docume ... t.
o Transformer ces phrases déclaratives en phrases interrogatives en inversant le sujet et le verbe.
Exemple : Tu joues aux cartes. ➔ Joues-tu aux cartes?
o Vous tondez la pelouse autour du bassin.
o Tu prépares une salade de fruits pour le diner.
o Nous arrivons à la gare vers 20 heures.
o Elles collectionnent les cartes postales anciennes.
o Il déménage dans l'un des nouveaux quartiers de la ville.
Mise en projet o « Nous allons à nouveau nous transformer en écrivains! Nous avons déjà appris beaucoup de
choses sur le fonctionnement d'une phrase, sur les différentes natures de mots, etc.
Aujourd'hui, nous allons apprendre à écrire un dialogue sous forme de q uestions-réponses.»

Présentation o « Lorsque nous racontons une histoire, nous pouvons faire parler directement les personnages
pour que le lecteur ait l'impression d'assister à la scène. Nous appelons cela un dialogue.»
o Lire le dialogue noté au tableau :
- Mais, tu te rends bien compte qu'il faut que tu ailles à l'école.
- Et pourquoi devrais-je aller à l'école?
- Pour apprendre des choses, voyons.
- Quel genre de choses ?
- Plein de choses utiles, les tables de multiplications, par exemple.
- Je me suis très bien débrouillée sans tables de multiplications pendant des années. Et j'ai bien
l'intention de continuer comme ça.
D'après Astrid Lindgren, Rfi Br/ne/acier.

© La librairie des écoles, reproduction &tn~idé&Pf'~~,i~J,~te11dities


o « Dans ce dialogue, nous employons les tirets pour indiquer que ce n'est plus le même
personnage qui parle. (Montrer les tirets au tableau.)
Nous allons aussi à la ligne à chaque réplique, c'est-à-dire à chaque réponse apportée à ce
qui a été demandé. (Expliquer ce mot, puis demander aux élèves de le ranger dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.)
Amusons-nous à repérer les personnages de ce dialogue. »
Lire les phrases une par une et demander aux élèves d'indiquer s'il s'agit de Fifi Brindacier ou de
sa mère. Souligner les répliques de deux couleurs différentes.
Que remarquez-vous? (Réponse attendue des élèves.) À chaque changement de personnage, il y
a un retour à la ligne.
Et si nous poursuivions ce dialogue par d'autres questions/réponses? Quelle question pourrait
poser à son tour la mère de Fifi Brindacier? »
Laisser les élèves formuler des questions possibles. En noter une. Poursuivre par une réplique de
Fifi. Poursuivre avec une ou deux questions.
o Explic iter ensuite le rôle d'une relecture.
« Nous avons maintenant ajouté plusieurs répliques à ce dialogue.
Mais il va falloir vérifier ce qui a été écrit. Se vérifier, c'est regarder chaque mot de son histoire
en répondant à une ou plusieurs questions, comme par exemple : "Ai-je pensé à la majuscule
et au point? Ici il s'agit d'un dialogue avec des questions, il faut donc vérifier que le point
d'interrogation n'a pas été oublié.
Je me pose des questions importantes comme : "Quel est le verbe ? Quel est le sujet du verbe?
Ai -je bien accordé le verbe avec son sujet? .. :'
(Relire les propositions notées au tableau et entourer la ponctuation par exemple, les
majuscules .. .)
Voilà le gros travail de !'écrivain débutant : il doit en permanence vérifier ce qu'il écrit. »

Pratique o Manuel, page 87, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves verbaliseront leurs impressions et sentiments au terme de ce travail d'écriture :
satisfaction du travail patiemment réalisé, difficultés rencontrées .. .

Pratique o Manuel, page 87, exercices 4 et S.


autonome

Objectif de la leçon : identifier le complément du nom qui complète un nom commun.


Vocabulaire nouveau : complément du nom.
,
Préparati.on o Ecrire a u t ableau les mo ts nécessaires aux révisio ns.
matérielle

~tapes Démarche
Langage o Comp léter les phrases suivantes.
oral o Le matin,je bois.. . o Le vendeur propose.. . o Ils achètent.. .
o Nous visiterons. .. o À Paris, vous verrez ...
o Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants :
o Mars, la Terre, Jupiter, Vénus, Neptune.
o un violoniste, un guitariste, un accordéoniste, un flûtiste, un pianiste.
o Espagne, Maroc, Brésil, France, Belgique, Chine.

©,baulibrfflJ~:d~SéN@lesflreproduction et vidéoprojection interdites


Révisions o Comp léter les mots suivants sur l'ardoise avec mou n: un co.. .pagnon, un po .. .piste, l'i.. . telligence,
une la .. . terne, un ro .. . d, lape .. . te, l'i.. .pression, e.. .porter, la fo .. . te, une.. .pêchement.
o Transformer les groupes de mots au féminin pluriel.
un danseur gracieux, un sportif musclé, un jongleur adroit, un acrobate agile, un patineur élégant, un
écuyer talentueux.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : bâtir un mur de briques.

Mise en projet o « Nous savons déjà qu'un nom commun peut se préciser.
Si je dis le chat dort, je ne sais pas grand-chose sur le chat. Je sais juste que c'est un chat. Je peux
ajouter des adjectifs qualificatifs pour préciser le nom chat, pour dire corn ment il est: le petit chat,
le petit chat noir, le gentil petit chat noir.. . »
Présentation o « Nous apprenons aujourd'hui une nouvelle manière, en plus de l'adjectif qualificatif, d'apporter
des précisions sur un nom, une nouvelle manière d'en savoir plus sur ce nom. »
o Le petit chat dort.
« Grâ.ce à l'adjectif qualificatif petit, je sais déjà que ce n'est pas un gros chat!
Le petit chat de Mamie dort.
Quelle est la précision que je viens d'apporter au nom chat? (Réponse attendue des élèves.) Je
sais maintenant que c'est celui de Mamie, pas celui de quelqu'un d'autre. Les mots de Mamie
donnent une précision importante sur le nom chat; de Mamie complète le nom chat.
Nous disons alors que de Mamie est le complément du nom chat.
Dans le mot com-plé-ment, nous retrouvons le verbe com-plé-ter. Un com-plé-ment est quelque
chose qui corn-piète. »
o « Pren ons un autre exemple (écrire les phrases au tableau).
o // prend un sac.
Je m'intéresse au nom commun sac. Dans cette phrase,je ne sais pas du tout de quel sac il
s'agit, ni comment il est.
o // prend un sac à dos. Les mots à dos me donnent des précisions sur le sac qu'il prend : il ne prend
pas un sac en plastique, un sac de voyage ou le sac à linge sale .. . Il prend un sac à dos, un sac
qui a des bretelles et qui peut se mettre sur les épaules pour marcher sains avoir à le tenir à la
main. C'est une précision très importante.
Nous disons que à dos est le com-plé-ment du nom sac, parce qu'il corn-piète le nom sac.»
o « Pren ons un dernier exemple (écrire les phrases au tableau) :
o Elle range la boÎte.
Je m'intéresse au nom commun boîte. Dans cette phrase,je ne sais pas du tout de quelle boîte il
s'agit, ni comment elle est.
o Elle range la boÎte en carton. Les mots en carton me donnent des précisions sur la boîte qu'elle
range: elle ne range pas une boîte en plastique ou une boîte en métal ou une boîte en bois .. .
Elle range une boîte en carton. Là aussi, c'est une précision très importan te.
Nous disons que en carton est le complément du nom boÎte.
Un complément du nom sert donc à compléter un NOM. »
o «Je vais écrire des phrases au tableau, qui comportent un ou plusieurs com pléments du nom .
Vous allez devoir identifier ces compléments du nom . »
Interroger les élèves qui identifient tout d'abord le nom commun de la phrase, puis qui
soulignent le complément du nom identifié.
o Les jouets de ma sœur traînent par terre.
o Les vélos à roulettes sont pour les petits.
o Le vase en cristal est cassé!
o La bague en or brille dans la vitrine du bijoutier.
Pratique o Man11.Jel, page 88, exercices 1, 2 et 3.
guidée

Objectivation o Les élèves lisent la partie Je retiens et inventent d'autres compléments du nom.

Pratique o Manuel, page 88, exercices 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidé&~f1ej~~tie 1<,.Jinte11dities


Objectif de la leçon : utiliser les prépositions de, à, en dans les compléments du nom.
Vocabulaire nouveau : préposition.
Préparati.on o Écrire a u t ableau les mo ts et les phrases d e la partie révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage c, Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants :


oral o chat perché, la marelle, le béret, la balle aux prisonniers, le double-drapeau.
o un artichaut, une carotte, une courgette, un haricot, une citrouille.
o rouge, vert, bleu, violet, jaune.
o Compléter les phrases suivantes.
o Sur le marché, nous achetons...
o Le petit garçon ramasse ...
o Vous enlevez...
o Demain, tu emporteras...
o Sur le chantier, l'ouvrier creuse...

Révisions o Transformer les phrases suivantes au pluriel. Attention aux accords des verbes avec leur sujet et
des adjectifs qualificatifs avec leur nom .
o Le brave cheval blanc tire la charrette.
o La :souris grise grignote un gros morceau de fromage.
o Un lion sauvage surgit dans la savane africaine.
o Un clown génial amuse un enfant triste.
o Un chemin empierré serpente à travers un champ verdoyant.
o Transformer ces phrases déclaratives en phrases interrogatives en inversa nt le sujet et le verbe.
Exemple : Tu rentres tard ce soir. ➔ Rentres-tu tard ce soir?
o Elle écrit une lettre à sa sœur.
o Ils échangent des informations par Internet.
o Vous prendrez l'autoroute du sud.
o Tu vois les planètes avec un télescope.
o Nous prenons l'avion pour Rio.
Mise en projet o « Nous avons appris à reconnaître un complément du nom.
(Demander aux élèves de redire ce qu'ils ont appris à propos du complément du nom et, si
besoin, s'aider de la partie Je retiens de la page 88).
Aujou rd'hui, nous allons poursuivre ce travail sur le complément du nom . »

Présentation o Travail en binôme


«Je vais vous proposer un nom commun. 1..'.élève de droite l'écrit sur son ardoise. 1..'.élève de
gauche doit inventer un complément du nom qui convient à ce nom et l'écrire sur son ardoise.
Chaq ue binôme doit vérifier qu'il s'agit bien d'un complément du nom, que le groupe de mots
ajoutés à la suite du nom apporte bien des précisions sur le nom. Si vous n'êtes pas d'accord, vous
devez dire pourquoi à votre camarade et proposer une correction.
Au signal, vous levez vos ardoises pour que je puisse lire à voix haute pour tout le monde le nom
accompagné de son complément du nom .
Par exemple, si je dis le nom machine, l'élève de gauche écrit machine sur son ardoise et l'élève
doit proposer un complément du nom machine (par exemple, à vapeur, à laver...). »
Propo ser les noms communs : sac (à dos, à main, à roulettes, en plastique, en tissu, en papier.. .),
boîte (de mouchoirs, en carton, en bois, en métal, en plastique, aux lettres, de gâteaux, à sucre.. .),
paire (de chaussettes, de chaussures, de lunettes, de ciseaux, de boucles d'oreille ... ), papier (à lettres,
de voiture... ), bottes (en plastique, en cuir, de pluie, de jardin, de cheval, de cow-boy, de pêcheur.. .), fer
(à cheval, à friser, à lisser, à repasser... ).

©,laaulibrfflJ~:d~séN@leisi)reproduction et vidéoprojection interdites


o Écrire quelques expressions au tableau en choisissant les trois prépositions possibles (à, de, en) :
fer à repasser, paire de lunettes, boîte en carton.
Pour chaque groupe, identifier le nom commun (écrire ne dessous), identifier le complément
du nom (le souligner et écrire c du nom dessous), puis tracer en bleu une flèche qui part du
complément du nom vers le nom qu'il précise.
o « Avez-vous remarqué que chaque complément du nom commence par un petit mot ? (Entourer
à, de, en.)
Ces petits mots sont des pré-po-si-tions. (Entourer la préposition à, faire descendre une flèche et
écrire préposition; faire de même avec de et en.)
Nous n'allons pas étudier les prépositions cette année, mais sachez que cette nature
grammaticale existe et qu'il y en a d'autres comme sur, sans, pour ...
Tous les compléments du nom commencent donc par une préposition.
Il arrive que nous trouvions d'à la place de de dans le cas où le mot suivant commence par une
voyel le comme dans boucle d'oreille: nous devrions avoir boucle de oreille, mais cela ne se dit pas.
Nous enlevons donc le e pour le remplacer par une apostrophe; l'apostrop he signifie que nous
avons enlevé une lettre pour que cela soit plus facile à prononcer.
Il est important aussi de bien choisir la préposition pour le complément du nom . Par exemple,
pour exprimer la possession, je n'utilise par la préposition à, mais plutôt la préposition de : je vais
donc dire le chat de Caroline et non pas le chat à Caroline.

Pratique o Manuel, page 89, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu à partir de l'encadré page 89.

Pratique o Manuel, page 89, exercices 5 et 6 .


autonome

Séance 71 : l'enrichissement du nom commun

Objectif de la leçon : compléter et enrichir un nom commun en utilisant un adjectif


qualificatif et/ou un complément du nom.
Préparati.on o Écrire a u tableau les mots et les phrases de la partie révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants:


oral o une bague, un collier, une broche, une boucle d'oreille, un bracelet.
o le blé, le maïs, l'avoine, l'orge, le riz.
o un pantalon, une chemise, une robe, un manteau, un gilet.
o Com p léter les phrases suivantes.
o Le pêcheur attrape.. .
o À fin du concert, les spectateurs applaudissent.. .
o Dans la cour, nous entendons.. .
o Surprise, Li/ou découvre .. .
o Le magicien sort. ..
Révisions o Transformer les phrases suivantes au pluriel. Attention aux accords des verbes avec leur sujet et
des adjectifs qualificatifs avec leur nom .
o Une danseuse gracieuse entre en scène.
o Nous rencontrerons un écrivain génial.
o Le cuisinier prépare un repas royal.
o Un petit garçon peureux monte sur le plus petit cheval.
o Le jardinier plante un nouveau mûrier grimpant.
o Ajouter un complément du nom à chacun des noms suivants : le sac, une planche, une pelle, le
ballon, un pain, une table, le livre, une pince, la pâte, un plat.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : prendre la parole.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons étudier la manière d'enrichir un nom commun, la manière de donner
plus d'informations sur ce nom commun. »

Présentation o « Nous avons déjà appris que nous pouvions préciser un nom commun en lui ajoutant un adjectif
qualificatif, un mot qui qualifie le nom.
Prenons le nom commun maison : quel adjectif qualificatif pourrions-nous choisir pour qualifier
cette maison? Comment est-elle?»
Les élèves proposent des adjectifs : petite, grande, immense, minuscule, sombre, lumineuse,
agréable, humide, ensoleillée ...
Écrire au tableau : une grande maison agréable et ensoleillée
o « Quel est le nom commun? (Écrire ne sous le mot maison.)
o Quel est l'article qui va avec le nom commun maison? Une qui est un article indéfini. (Écrire art
indefsous le mot une.)
o Quelle est la nature des autres mots? Ce sont des adjectifs qualificatifs, des adjectifs qui
qualifient le mot maison, qui disent comment elle est. Citons ces adjectifs qualificatifs : grande,
agréable, ensoleillée. (Écrire adj quai sous ces trois mots.)»
Faire le même travail avec une petite maison sombre et humide.
o « Nous venons donc de revoir qu'on peut donner des précisions sur un nom, l'enrichir, à l'aide
d'adjectifs qualificatifs.
Vous connaissez une autre manière d'enrichir un nom commun, c'est l'utilisation du complément
du nom.
Le complément du nom est formé de plusieurs mots et commence par une préposition (à, de,
en); il permet aussi de préciser le nom, d'apporter plus d'informations sur le nom commun.
Prenons toujours l'exemple de la maison : Je vois une maison. (Écrire ne sous le mot maison.)
o Disons maintenant que la maison est petite; je peux écrire Je vois une petite maison. (L'écrire sous
la première phrase.) Comment ai-je précisé le sens du mot maison? J'ai utilisé le mot petite. Petite
est un adjectif qualificatif qui qualifie le mot maison. (Écrire adj quai sous le mot petite.)
o Je continue à la regarder, et je vois qu'elle est construite sur deux étages. Je peux écrire Je vois
une petite maison à deux étages.
Adeux étages est un complément du nom maison; ce complément du nom nous dit comment
est la maison. (Souligner à deux étages et écrire dessous cdu nom.)
o Je continue à regarder la maison et je vois ses volets verts.
Je peux écrire : Je vois une petite maison à deux étages aux volets verts. (Même démarche avec aux
volets verts, en précisant que aux veut dire à les, mais que nous n'avons pas le droit de dire à les.).
o Ma1is dites donc! Notre phrase de départ s'est beaucoup enrichie! Auriez-vous une autre idée
pour l'enrichir encore?»
Les élèves font des propositions. Choisir les adjectifs jolie puis blanche.
Réécrire la phrase complétée avec jolie, puis la phrase complétée avec blanche. Les élèves
ind iquent la nature des mots jolie et blanche (ajouter adj quai sous ces deux mots).
o Lem.aître, en se parlant à lui-même : « C'est incroyable! Nous sommes partis du mot maison, nous
avons enrichi la phrase petit à petit en ajoutant des adjectifs qualificatifs et des compléments du
nom, et nous avons donné naissance à une phrase enrichie qui nous donne un grand nombre
d'informations ! Cette jolie petite maison blanche à deux étages aux volets verts, je pourrais presque
la voi r tellement elle est bien décrite !
Voilà une méthode d'enrichissement des noms qui va intéresser les écrivains quand ils doivent
décriire un paysage ou un personnage !
Puisque nous nous transformons en écrivains régulièrement, nous allons utiliser cette méthode
d'enrichissement aussi souvent que possible pour écrire de belles phrases et donner des
informations à nos lecteurs!»

Pratique o Manuel, page 90, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur le schéma page 90.

Pratique o Manuel, page 90, exercices 4 et 5 .


autonome

©,LiaulibrfflJ~:~~séoo5es,o~aproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : associer la lettre X à ses différentes phonies [ks], [gz], [s], [z] et à
une marque du pluriel en fin de mot (x muet).
Préparati.on o Écrire a u tableau les mots nécessaires a ux révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage 0 Piocher un mot dans l'une des boîtes grammaticales et faire une phrase négative. Recommencer
oral et faire une phrase interrogative commençant par Pourquoi .. . ? Recommencer une troisième fois
et faire une phrase interrogative avec Où ... ?
o Déterminer à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants.
o bande dessiné~ roman, magazine, journal, dictionnaire.
o rose, iris, tulipe, géranium, lys, œil/et.
o docteur, professeur, secrétaire, policier, boucher, bibliothécaire.
Révisions o Souligner le nom et entourer la préposition dans les groupes de mots suivants : la pince à ongles,
le tube de dentifrice, la boîte de conseNe, un gâteau au chocolat, un costume de pompier, un flan à la
vanille, une table en verre, le lever du jour, une paire de ciseaux, une glace à la pistache.
o Accorder l'adjectif avec le nom : une soupe (brûlant), une commerçante (aimable), une fée
(malicieux), des paons (multicolore), des (long) vacances, une (petit) piscine, une escale (impromptu),
des lettres (secret), des chemises (blanc), des ballons (oval).
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : faire une partie de cartes.

Mise en projet o « Nous étudions aujourd'hui la lettre x. Nous allons voir qu'elle peut se prononcer de différentes
manit ères. C'est important de savoir comment la prononcer pour lire les mots correctement et
sans •erreur. »

Présentation o « La lettre x est très changeante : elle est capable de faire cinq sons différents! Nous allons voir
qu'il l ui arrive même de changer de son pour un même mot!
o Elle se prononce [ks] dans taxi, taxe, maximum, malaxé, boxe, boxeur, excellent, excentrique, axe,
extérieur, texte, luxe, fixer, expliquer, exposition, excuse.
o Elle se prononce [gz] dans exercice, exact, examen, exemple, exister.
o Elle se prononce [s] comme dans six, dix, soixante.
o Elle se prononce [z] comme dans deuxième, sixième, dixième.
o Elle peut être muette :
- à la fin d'un mot comme dans deux, mieux, heureux, peureux, amoureux, courageux, creux, je peux,
tu peux, je veux, tu veux, la paix, la voix, la croix, la noix, le prix, la perdrix;
- dans tous les mots qui font leur pluriel en x: les oiseaux, les chevaux, les chevreaux, les gâteaux,
les châteaux, les chapeaux, les genoux, les choux, les cailloux, les hiboux, les poux, les joujoux, les
bijoux.
o Et elle est capable d'être capricieuse; elle peut se prononcer différemment pour un même mot!
- Par exemple, dans la phrase J'ai six points, le x de six est muet.
- Maiis si je dis J'en ai six, le x de six se prononce [s] ! Et c'est pareil pour dix.
Nous pouvons retenir qu'au milieu d'une phrase, le x de six et de dix ne se prononce pas. Mais si
six ou dix sont le dernier mot de la phrase, le x se prononce [s]. »
Pratique o Manuel, page 91, exercices 1 et 2 .
guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur le schéma page 91.

Pratique o Manuel, page 91 , exercices 3, 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoproje~~0Rtt,i~te11diœs


Objectif de la leçon: définir une classe d'objets, d'animaux ou de personnes par un mot
générique.
Préparati.on o Écrire a u tableau les mots nécessaires a ux révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage ° Choisir ou faire choisir par un élève un verbe dans la boîte des verbes. Puis, plusieurs élèves
oral trouvent une phrase en employant ce verbe au présent. Transformer ensuit e cette phrase au futur.
Ne pas hésiter à aider les élèves avec des locutions comme plus tard, demain, dans quelques années.
o Compléter les phrases suivantes.
o Au garage, le mécanicien répare .. .
o Pour participer, il lève .. .
o Au loin nous entendons.. .
o Les parents accompagnent.. .
o En .hiver, je prends.. .
Révisions o Accorder l'adjectif qualificatif avec le nom commun. Indiquer le genre (M pour masculin, F pour
fémirnin) et le nombre (S pour singulier, P pour pluriel) sous le nom : des chats (sauvage), une
chemise (blanc), des fleurs (odorant), une écharpe (noir), des couleurs (vif), une tarte (délicieux), des
roses (fané), une pomme (juteux), une voiture (neuf), une histoire (merveilleux).
o Compléter chaque nom commun à l'aide d'un adjectif qualificatif et d'un complément du nom.
Exemple : un chien ➔ un petit chien de compagnie.
la poule, la voiture, le chat, un journal, un crayon.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : faire un voyage.

Mise en projet o « Depuis plusieurs jours, nous jouons à un jeu dans lequel je vous demande de déterminer à quel
ensemble de mots appartiennent certains mots, par exemple chêne, hêtre, bouleau, châtaignier,
tilleul. Nous avions trouvé qu'il s'agissait d'arbres.
Aujourd'hui, nous allons travailler sur ces ensembles de mots et nous allons aider monsieur
Amastout à s'organiser. Écoutez bien. »

Présentation o « Monsieur Amastout collectionnait tout ce qu'il trouvait, à tel point qu'il souhaitait ouvrir sa
maison au public.
Mais il était très embêté. li aurait aimé créer des panneaux pour préciser aux visiteurs de quelle
collection il s'agissait.
Ainsi, dans sa cuisine, on trouvait des assiettes en porcelaine, des plats en argent, des verres en
cristal, des tasses en faïence, des pots à eau en terre cuite ...
- Que vais-je bien pouvoir marquer sur mon panneau? se demanda-t-il face à sa collection. Eh
oui, j'ai trouvé! Comme il s'agit d'un ensemble d'assiettes, de plats, de verres, de tasses, de
pots, je vais écrire VAISSELLE sur mon panneau.
Il continua à faire le tour de sa maison pour arriver ensuite à son atelier. On y trouvait des
tournevis, des marteaux, des scies, des clés, des pinces.
- Que vais-je bien pouvoir marquer sur mon panneau? se demanda-t-il face à sa collection. Eh
oui, j'ai trouvé! Comme il s'agit d'un ensemble de tournevis, de marteaux, de scies, de clés et
de pinces, je vais écrire OUTILS sur mon panneau.
Il poursuivit son petit tour et arriva finalement dans la serre au fond de son jardin. On y trouvait
des papillons, des abeilles, des fourmis, des mouches, des moustiques qui volaient dans tous les
sens.
- Que vais-je bien pouvoir marquer sur mon panneau? se demanda-t-il face à sa collection.
Eh oui.j'ai trouvé! Comme il s'agit d'un ensemble de papillons, d'abeilles, de fourmis, de
mouches, des moustiques, je vais écrire INSECTES sur mon panneau.
Monsieur Amastout était vraiment fier de lui, car il avait réussi à réaliser ses panneaux. »

©,baulibrfflJe:id~&noodes, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Reprenons cette histoire :
o Pour quelles raisons monsieur Amastout souhaite-t-il ouvrir sa maison a,u public? (Réponse
attendue des élèves.) Comme il collectionne beaucoup de choses, il souhaite montrer toutes
ses collections au public.
o Que collectionne-t-il dans sa maison? (Réponse attendue des élèves.) Il collectionne des assiettes
en porcelaine, des plats en argent, des verres en cristal, des tasses en faïence, des pots à eau en
terre cuite. (Écrire tous les noms sans les compléments du nom au tableau à l'horizontal.)
o Quel nom a-t-il écrit sur son panneau pour désigner sa collection? (Réponse attendue des
élèves.) Il s'agit du mot VAISSELLE.
Ici, le mot VAISSELLE est comme un mot titre qui permet de désigner l'ensemble de ces objets.
(Entourer les mots assiettes, plats, verres, tasses, pots et noter au-dessous dans un cadre le mot
VAISSELLE en le reliant aux mots entourés.)
Dans sa collection, pouvait-il présenter des ballons par exemple? (Réponse attendue des
élèves.) Non, car les ballons ne sont pas de la vaisselle.
Et que pensez-vous de la soupière? Pouvait-il la présenter dans sa collection ? (Réponse
attendue des élèves.) Oui, car la soupière est de la vaisselle. (Écrire ce mot à côté des autres.)
o Que collectionne-t-il dans son atelier? (Réponse attendue des élèves.) Il collectionne des tournevis,
des marteaux, des scies, des clés, des pinces. (Écrire tous les noms au tableau à la verticale.)
o Quel nom a-t-il écrit sur son panneau pour désigner sa collection ? (Réponse attendue des
élèves.) Il s'agit du mot OUTILS.
Ici, le mot OUTILS est comme un mot titre qui permet de désigner l'ensemble de ces objets.
(Entourer les mots tournevis, marteaux, scies, clés, pinces et noter à côté dans un cadre le mot
OUTILS en le reliant aux mots entourés.)
Dans sa collection, pouvait-il présenter des chaussures par exemple ? (Réponse attendue des
élèves.) Non, car les chaussures ne sont pas des outils.
Et que pensez-vous de la perceuse, pouvait-il la présenter dans sa collection ? (Réponse
attendue des élèves.) Oui, car la perceuse est un outil. (Écrire ce mot à côté des autres.)
o Enffin, que collectionne-t-il dans sa serre au fond du jardin?
(Réponse attendue des élèves.) Il collectionne des papillons, des abeilles, des fourmis, des
mouches, des moustiques. (Écrire tous les noms au tableau en cercle) .
Quel nom a-t-il écrit sur son panneau pour désigner sa collection ? (Réponse attendue des
élèves.) Il s'agit du mot INSECTES.
Ici, le mot INSECTES est comme un mot titre qui permet de désigner l'ensemble de ces objets.
(Entourer les mots papillons, abeilles, fourmis, mouches, moustiques et ajouter au centre du
cercle le mot INSECTES) .
Dans sa collection, pouvait-il présenter des tomates par exemple? (Réponse attendue des
élèves.) Non, car les tomates ne sont pas des insectes.
Et que pensez-vous de la sauterelle? Pouvait-il la présenter dans sa collection? (Réponse
attendue des élèves.) Oui, car la sauterelle est un insecte. (Écrire ce mot ,à côté des autres.)»
o « Vous remarquerez que je peux réaliser un schéma pour désigner un ensemble de mots. Je peux
le dessiner à la verticale, à l'horizontal ou en cercle, en écrivant le mot titre dans un cadre.
Il existe de nombreux ensembles de mots. Nous allons désormais nous entraîner à en découvrir. »

Pratique o « Par exemple, je vous donne des mots et vous devez essayer de trouver le mot titre de l'ensemble :
guidée trompette, violon, guitare, accordéon, piano (écrire les mots au tableau en cercle, en laissant le centre
vide) .
À quel ensemble de mots appartiennent-ils? (Hypothèses et argumentation des élèves.) Ces
mots appartiennent à l'ensemble des instruments de musique. » Écrire instruments de musique au
centre du cercle.
o « Mai ntenant, quels mots pourriez-vous classer dans l'ensemble des:
o fleurs? Marguerite, tulipe, rose, pâquerette .. .
o vêtements? Jupe, pantalon, veste, gilet, manteau .. . »
o Manuel, page 92, exercices 1 à 4.

Objectivation o Les élèves verbalisent ce qu'ils ont retenu à partir de l'encadré page 93 .

Pratique o Manuel, page 92 et 93, exercices 5 à 9.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéeiprojestô1


s~ni:mte11dit2s
Objectif de la leçon : à l'aide des « ensembles» de mots et des indices dans la phrase,
déterminer des noms synonymes afin d 'éviter une répétition de mots.
Préparati.on o Écrire a u tableau les mots nécessaires aux révisio ns.
matérielle o Écrire éga lement le texte utilisé dans la partie présentatio n.

Étapes Démarches

Langage o Chaque élève trouve une phrase au présent, qu'il transforme ensuite au futur. Ne pas hésiter à
oral aider avec des locutions comme demain, dans quelques années, plus tard .. .
o Compléter les phrases suivantes.
o Après la course, tu reprends .. . o Le collectionneur connaft bien .. .
o Chut! Vous faites .. . o Pour cette recette, nous mélangeons ...
o Le maçon construit.. .
Révisions o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : applaudir les comédiens.
o Compléter chaque nom commun à l'aide d'un adjectif qualificatif et d'un complément du nom.
Exemple : une serviette ➔ une grande serviette de plage.
un maillot, un seau, la crème, le sable, un chapeau.
o Accorder l'adjectif qualificatif avec le nom commun. Indiquer indique le genre (M pour masculin,
F pour féminin) et le nombre (5 pour singulier, P pour pluriel) sous le nom : des températures
(étouffant), les nuages (sombre), une fillette ljoyeux), des grondements (sourd), des montagnes
(dentelé), une (nouveau) caravane, des scènes (dangereux), des sommets (enneigé), une tarte
(succulent), des enfants (espiègle).
Présentation o « Ce matin à la radio, j'ai entendu un présentateur commenter une course de chevaux à
l'hippodrome de Vincennes à Paris. Quand le premier des chevaux a passé la ligne d'arrivée, il s'est
mis à crier dans le poste : "Quel formidable gagnant, quel champion, quel vainqueur, quel as, quel
crackKKKK !"C'était impressionnant.» (Ne pas hésiter à théâtraliser cette courte histoire) .
o Po11.Jrquoi le présentateur a-t-il crié dans son micro? (Réponse attendue des élèves.) Il a crié
pour féliciter le vainqueur de la course.
o Quel mot at-il utilisé pour nommer le vainqueur? (Réponse attendue des élèves.) Il utilise les
mots gagnant, champion, vainqueur, as, crack (les écrire au tableau en colonne).
Ces mots s'appellent des synonymes.
Un mot synonyme est un mot dont le sens est très proche du sens d'un .autre mot. Le mot
gagnant par exemple a un sens très proche du mot vainqueur. » Écrire le mot synonymes au
tableau et tracer une flèche allant de chaque mot vers le mot synonymes.
o « Imaginons maintenant le commentaire de ce présentateur avant l'arrivée (lecture du texte écrit
au tableau) :
Et regardez maintenant le cheval en tête franchir le dernier virage. li est suivi de près par un autre
cheval et la course s'affole. Le cheval est maintenant au galop. OUI, le cheval franchit la ligne d'arrivée!
(Ne pas hésiter à théâtraliser ce texte en mimant) .
o Que remarquez-vous dans ce texte? (Propositions des élèves.) Le mot cheval est souvent répété
(le souligner dans le texte).
o Que pouvons-nous faire pour éviter ces répétions? (Propositions des élèves.) Nous pouvons
remplacer le nom répété par un autre mot. Nous pouvons utiliser des synonymes. »
o Relire le texte phrase par phrase :
o « Et regardez maintenant le cheval en tête franchir le dernier virage
Dans cette phrase, c'est la première fois que je parle du cheval. Je vais donc garder le nom
cheval pour bien préciser de quel animal je parle.
o Il est suivi de près par un autre cheval et la course s'affole.
Cette fois je peux remplacer cheval par un synonyme. Ici le nom cheval désigne un autre cheval
dans la course. Que pourrions-nous trouver comme proposition? (Propositions des élèves.)
Adversaire, concurrent, coureur... (Barrer le mot cheval au tableau et écrire le mot proposé.)
o Le cheval est maintenant au galop.

©,baulibrffl4:@:id~s,~~oles, reproduction et vidéoprojection interdites


Dans cette phrase, nous pouvons aussi remplacer le nom cheval par un mot qui possède
presque le même sens. (L'.enseignant à lui-même). Qu'est-ce qu'un cheval ? Le cheval appartient
à l'ensemble des animaux. Je peux donc remplacer cheval par animal. (Barrer le mot cheval au
tableau et écrire le mot proposé.) Pour trouver un synonyme, je peux aussi m'aider du mot titre
d'un ensemble de noms!
o OUI, le cheval franchit la ligne d'arrivée!
Pour finir, nous savons qu'il s'agit du cheval qui a franchi la ligne d'arrivée -e t qu'il a gagné. Nous
pouvons donc choisir un mot qui signifie que ce cheval a gagné. (Propositions des élèves en lien
avec les synonymes du début de la séance.) Gagnant, champion, vainqueur, as, crack. (Barrer le
mot cheval au tableau et écrire le mot proposé.)»
o Relire le texte modifié.
« Et regardez maintenant le cheval en tête franchir le dernier virage. li est suivi de près par un autre
coureur et la course s'affole. J.:animal est maintenant au galop. OUI, le vainqueur franchit la ligne
d'arrivée!
En remplaçant les répétitions du nom cheval dans ce texte par des synonymes, des mots dont le
sens est très proche du sens des autres mots, je l'ai "enrichi". Il est plus "joli" à lire et à entendre. »

Pratique o À l'oral, proposer des phrases avec des répétitions et demander aux élèves de proposer des
guidée synonymes pour éviter les répétitions.
o J.:élève doit dire sa poésie devant la classe Il sait très bien dire sa poésie.
o Le jardinier s'approche du cerisier, car il veut cueillir les fruits dans le cerisier.
o Le scientifique observe un papillon se poser sur une fleur. Le papillon butine le pollen grâce à sa
trompe.
o ManUJel, page 94, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Inviter les élèves à définir le terme« synonyme», à expliquer l'objectif d'urn synonyme et à illustrer
la définition d'exemples.
o Lire Je retiens à la page 94

Pratique o ManUJel, page 94, exercice S.


autonome

Objectif de la leçon : connaître et utiliser, à l'oral comme à l'écrit, le vocabulaire de la vue.


Lexique : m ensuel.
Préparaüon o Écrire a u tableau les mots nécessaires aux révisions.
matérielle o Écrire éga le me nt le texte de la présentatio n.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes du 1er groupe. Transformer les phrases
oral suivantes au futur en commençant par bientôt: Mes cousins enfourchent leurs vélos. lis pédalent en
direction du village. Chacun pédale très vite Le plus rapide arrive le premier.
o Compléter les phrases suivantes.
o Pour sortir, vous prenez... o Les journalistes demandent .. . o Le marchand déroule .. .
o À la cantine, tu prends .. . o Le héron pêche ...

Révisions o Compléter chaque nom commun à l'aide d'un adjectif qualificatif et d'un complément du nom.
Exemple: une voiture ➔ une belle voiture de course
une table, un œuf, des lunettes, une pomme, un film.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéea~jeCE~·~nai,~te11diœs


o Transformer ces groupes nominaux au singulier : des jeux électroniques, mes ballerines usées, des
journaux mensuels, des ronces envahissantes, vos animaux préférés, nos chaussures confortables, des
friandises délicieuses, leurs travaux manuels, des vaisseaux spatiaux, des cailloux blancs.
Expliquer mensuel(qui a lieu tous les mois) et le ranger dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : embellir le jardin.

Mise en projet o « Ce matin, j'ai pris mon petit déjeuner sur la terrasse en écoutant de la musique classique. Je
sentais le parfum odorant des rosiers de mon jardin.
Pour écouter, pour sentir, j'ai utilisé mes oreilles et mon nez, c'est-à-dire des organes. Les organes
sont des parties de mon corps qui possèdent des rôles particuliers. Par exemple, les poumons me
permettent de respirer, le cœur fait circuler le sang dans le corps. Certains organes me permettent
de ressentir et découvrir le monde qui m'entoure: ce sont les organes des cinq sens.
l.'.oreiille est l'organe qui permet d'entendre des sons, de la musique classique par exemple; c'est le
sens de l'ouïe.
Le nez est l'organe qui permet de sentir, le parfum des roses par exemple; c'est le sens de l'odorat.
La peau est l'organe qui permet de ressentir ; c'est le sens du toucher.
L'.œil ,est l'organe qui permet de voir; c'est le sens de la vue.
Et enfin, la langue est l'organe qui permet de goûter les aliments; c'est le sens du goût.
(l.'.enseignant peut mimer chaque sens et indiquer l'organe concerné.)
Aujourd'hui, nous allons principalement nous intéresser au vocabulaire lié au sens de la vue. »

Présentation o Lire le texte inscrit au tableau.


Avec les rayons du soleil, tous les tissus des meubles du salon s'allument comme la lueur de plusieurs
proje,cteurs: une lueur rose pour le canapé, une lumière dorée pour les fauteuïls, une luminosité
blanche pour la table basse et un immense éclairage rouge qui dominait toute la pièce.
o « Nous allons retrouver les mots qui font référence à la vue.»
Relire le texte phrase par phrase.
Laisser les élèves faire des propositions et souligner les mots au fur et à mesure de la lecture.
Avec les rayons du soleil, tous les tissus des meubles du salon s'allument comme la lueur de plusieurs
pro;e,cteurs: une lueur rose pour le canapé, une lumière dorée pour les fauteuïls, une luminosité
blanche pour la table basse et un immense éclairage rouge qui domine toute la pièce.
o « Nous allons maintenant noter la nature grammaticale de chaque mot souligné. (Noter n sous
chaque nom commun, v sous les verbes et adj sous les adjectifs qualificatifs.)
Qu'observez-vous ? Nous avons un verbe (s'allument), des noms (la lueur, des projecteurs, une lueur,
une lumière, une luminosité, un éclairage) et des adjectifs de couleur (rose, dorée, blanche, rouge) .
Pour exprimer le vocabulaire de la vue, je peux donc utiliser des adjectifs qualificatifs, des noms et
des verbes. >>
Pratique o Man11.Jel, page 95, exercices 1, 2, 3 et 4.
guidée

Objectivation o Inviter les élèves à donner des exemples de mots de vocabulaire sur la vue. Préciser leur nature
gra mmaticale.
o Lire Je retiens à la page 95.

Pratique o Man11.Jel, page 95, exercices 5 et 6.


autonome

©,baulibrfflJ:e:ide~tiâce!es, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 76 : projets d'écriture : décrire un personnage

Objectif de la leçon : décrire un personnage en utilisant des adjectifs qualificatifs.


@ Note : Il s'agit d'aider les é lèves à mo biliser, en plus de l' utilisation d'adjectifs qualificatifs, toutes leurs
connaissances langagières (syntaxe et précision du vocabulaire) et o rthogra pho-grammaticales au service
de la qualité de la productio n écrite et no n de la quantité d'écrit.
Parce que l'autonomie des é lèves est visée et que certains d'entre e ux ont besoin d ' un soutien
personnalisé, la manipulation de« la pyramide du jeune écrivain » formée de quatre faces permettra de
se familiariser et de mé moriser avec facilité la succession des étapes d'une relecture grammaticale efficace
dans une productio n écrite.

Préparation o Prévoir une pyramide du jeune écrivain par é lève (annexe 6) à découper, plier
matérielle et coller. Le mo ntage de cette pyramide peut se faire hors de cette séance
d'écriture.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes du 1" groupe. Transform er les phrases
oral suivantes au futur en commençant par dans quelques minutes : Les clowns ,arrivent sur la piste.
Pipo s'élance. Mais il tombe forcément avec ses chaussures d'un mètre de long! Tout le monde rit.
Les spectateurs applaudissent le maladroit.
o Comp léter les phrases suivantes.
o La séance commence.. . o Les tigres dévorent.. . o Mon frère range.. .
o Nous écrivons.. . o Vous lisez .. .

Révisions o Comp léter chaque nom commun à l'aide d'un adjectif qualificatif et d'un complément du nom.
Exemple : un bateau ➔ un grand bateau à voile
un voyage, un sac, une aventure, une tranche, une glace.
o Accorder l'adjectif qualificatif avec le nom commun. Indiquer le genre (M pour masculin, F pour
féminin) et le nombre (5 pour singulier, P pour pluriel) sous le nom : une saison (estival), des
lecteurs (passionné), mes plantations (fleuri), une athlète (sportif), des tartes (délicieux), une serrure
(rouillé), des artistes (connu), des écoles (maternel), nos cousins (breton), des problèmes (compliqué).
o Conjuguer au présent à toutes les personnes : répondre au téléphone.

Mise en projet o « Nous allons à nouveau nous transformer en écrivains! Nous avons déjà appris beaucoup de
choses sur les types de phrases, sur l'adjectif qualificatif ou encore le complément du nom qui
enrichissent un nom .. .
Aujourd'hui, nous allons apprendre à décrire un personnage en utilisant toutes les connaissances
que nous avons recueillies jusqu'à présent. »

Pratique o « Regardez le portrait de l'homme de la page 96 du manuel.


guidée de Essayons de le décrire. Pour cela, imaginez qu'un détective vous interroge. Il vous pose des
préparation questions auxquelles vous devez répondre, par exemple: "Est-ce qu'il est j eune, vieux, souriant,
de l'écriture mystérieux? Comment est sa chevelure? Que porte-t-il ?"
(l.'.enseignant propose de lire les questions de l'exercice 1 du manuel page 96.)
Pour répondre à ces différentes questions, vous allez donc utiliser des adjectifs qualificatifs qui
vont donner des informations sur cet homme, sur son physique, ses vêtements .. . »
o Reprise de la bulle du manuel page 96 sur les étapes de préparation de l'écriture.
1-J'invente une phrase dans ma tête pour décrire une image (ici un personnage).
2-Je dis la phrase complète à voix haute.
Dura nt cette étape, les élèves seront invités à tour de rôle à partager leur phrase à l'ensemble de
la cla1sse.
Les élèves décrivent à l'oral les caractéristiques physiques de l'homme (visage, habillement, allure
générale) .
l.'.enseignant veillera à choisir les phrases permettant une analyse grammaticale de chaque mot écrit.
« Nous avons maintenant beaucoup de choses à écrire sur ce personnage !
Mais il va falloir organiser notre travail : avant d'écrire, nous devons vérifier que notre phrase
contÏ!enne des adjectifs.

© La librairie des écoles, reproductio~aet,N~pM"e0}Kuti&nnâ~te11diœs


Quand je suis sûr que la phrase est juste, je peux l'écrire.
3-Je dis un mot, j'écris le mot!
Écris ta phrase en prononçant à voix basse les mots les uns après les autre-s. »

Pratique o « Je r:elis ensuite la phrase que je viens d'écrire pour vérifier que je n'ai oublié aucun mot.
guidée Par exemple, à la question posée : A-t-il les cheveux longs ou courts ?,j'ai écr it : t.:hommea les
cheveux longs. (Écrire la phrase au tableau.)»
o «Je me pose ensuite des questions très importantes pour vérifier ma phrase :
o Quel est le verbe?
o Quel est le sujet du verbe?
o Ai-j e bien accordé le verbe avec son sujet ?
o Quels sont les noms communs?
o Quels sont les adjectifs qualificatifs qui les accompagnent?
o Ai-j e bien accordé l'adjectif avec le nom auquel il se rapporte?
Voilà le gros travail de !'écrivain débutant : il doit en permanence vérifier ce qu'il écrit.
Pour vous aider dans ces vérifications, je vous ai apporté une petite pyramide : la pyramide du
jeune écrivain ! (Montrer une pyramide montée à partir de l'annexe 6.) Nous prendrons l'habitude
de nous en servir pour nous aider à corriger nos phrases, par exemple les accords. Puis, au fur et à
mesure que nous deviendrons des écrivains plus compétents, nous pourrons nous en passer, car
nous ferons les accords sans même y penser ! »
o Manuel, page 96, exercices 1 et 2 .

Objectivation o Lire la bulle de la page 96, ainsi que l'encadré J'apprends à vérifier ce que j'ai écrit.

Pratique o Manuel, page 96, exercices 3 et 4.


autonome

Objectif de la leçon : identifier un complément qui complète un verbe.


Lexique : serres, soliste.
Préparaüon o Écrire au t ableau les deux premie rs exe rcices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Former un verbe à partir du nom commun :


oral Exemple : un saut ➔ sauter
un rang, un bond, le galop, un récit, un chant, un refus, un bavard, le retard, le début, le regard.
o Complète les phrases suivantes :
o Le gendarme trouve... quoi? o Elles attrapent. .. qui?
o Ma marraine a offert... quoi? o t.:ouvreuse pl.ace... qui ?
o Maeva regarde ... quoi ?

Révisions o Transformer les noms suivants au féminin : un canard, un prince, un roi, un taureau, un singe, un
âne, un danseur, un musicien, un client, un directeur.
o Compléter les mots suivants avec g, ge, gu : un ma .. . asin, l'éclaira .. . e, chan .. . er, un escar.. . ot, la
na... oire, un kan ... ourou, un pion... on, un vira ... e, un ... yrophare, la ... itare.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : aller au théâtre.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à identifier des groupes de mots qui complètent le verbe
dans la phrase. »

©,laaulibrfflJ:e:d~séN@I&§, reproduction et vidéoprojection interdites


Présentation o Charline ouvre un colis.
Analysons cette phrase.
(Rappel à voix haute.) Le verbe exprime l'action dans la phrase. Il dit ce que fait une personne, un
anim1al, une chose .. .
Ici, l'action c'est l'ouverture du colis donc ouvre est le verbe. Ensuite, nous -cherchons le sujet. Je
pose la question : Qui ouvre le colis? C'est Charline qui ouvre le colis.
Voilà ce que nous savons aujourd'hui. (Écrire au tableau.)
Charline ouvre un colis.
,J., ,J.,
sujet verbe
un colis complète ouvre. En effet je pose la question suivante :
Charline ouvre quoi? ➔ un colis
Nous pouvons trouver d'autres solutions :
Charline ouvre une lettre.
Charline ouvre son sac à main.
Un colis, une lettre, son sac à main sont des groupes de mots que nous appelons compléments du
verbe. »
o Les enfants obseNent une chrysalide.
o « 1re étape, je trouve le verbe.
Cette fois, l'action, c'est l'observation de la chrysalide donc observent est le verbe.
o 2• étape, je trouve le sujet.
Qui observe? Ce sont les enfants. J'écris au tableau :
Les enfants obseNent une chrysalide.
,J., ,J.,
sujet verbe
o 3• étape, je pose la question : Les enfants observent quoi? Ils observent une chrysalide. Donc
une chrysalide est complément du verbe observent».
o L.:animatrice appelle les jeunes participants.
o 1,. -étape, je trouve le verbe.
Cette fois, l'action, c'est l'appel des jeunes participants, donc appelle est le verbe.
o 2• étape, je trouve le sujet.
Qui appelle? C'est l'animatrice. J'écris au tableau :
L.:animatrice appelle les jeunes participants.
'V 'V
sujet verbe
o 3• étape : Je pose la question : l.'.animatrice appelle qui ? Elle appelle les jeunes participants.
Donc les jeunes participants est complément du verbe appelle. »
o Quelques phrases supplémentaires :
o Ifs poussent le fauteuil roulant.
o Le vieux monsieur promène son chien.
o Les conducteurs rejoignent la ligne de départ.
o Chloé regarde le prince et la princesse d'Angleterre.

Pratique o Man11.Jel, page 97, exercices 1, 2 et 3.


guidée Dans l'exercice 1, expliquer les serres (griffes des rapaces), puis ranger ce mot dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.

Objectivation o Reprendre les deux premières étapes et s'arrêter.


Réfléchir à voix haute : « Comment trouver le complément du verbe? Je t riouve le complément du
verbe en posant la question qui? ou quoi?»
Choisir deux nouvelles phrases :
o Clémence et Mathilde mangent des crêpes.
o Yann invite ses collègues de travail.
Les élèves écrivent le complément du verbe sur leur ardoise.
Valider ou corriger.

Pratique o Man11.Jel, page 97, exercices 4 et 5 .


autonome Dans l'exercice 5, expliquer un soliste (quelqu'un qui assure seul l'exécution d'une partie
musi,cale), puis ranger ce mot dans la boîte correspondant à sa nature gram maticale.

© La librairie des écoles, reproduction et vi~ejMtê~i~te11dit2s


Objectif de la leçon: identifier un complément d'objet direct ou indirect.
Préparati.on o Éc rire a u t ableau les exerc ices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Associer les adjectifs de sens contraire : gigantesque, rassurant, permis, sombre, propre, minuscule,
oral interdit,poli, calme, haut, énervé, malpoli, gentil, effrayant, sale, clair.
° Choisir trois adjectifs et faire une phrase.
o Conjuguer au futur à toutes les personnes :
o avoir des nouvelles de Kate// o être en bonne santé
Révisions o Transformer les noms suivants au féminin : un canard, un prince, un roi, un taureau, un singe, un
âne, un danseur, un musicien, un client, un directeur.
o Compléter les mots suivants avec -c, - ç, - ss, - s pour obtenir le son [s] : a... eoir, un pou ... in, une fa ... ade,
une pi... te, un cale ... on, unesau ...i. .. e, la ... oupe, uneca ... erole, uneger... ure, un téle ... cope.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : venir à Paris.

Mise en projet o « À la séance précédente, nous avons appris à repérer un complément du verbe. Aujourd'hui,
nous allons repérer ceux qui répondent aux questions qui ? quoi? à qui? à quoi ? de qui ? de
quoi ? Ce sont des compléments d'objet. »

Présentation o Rappeler les deux premières étapes : elles permettent de repérer le sujet et le verbe dans la phrase.
o « La 3• étape va nous permettre d'identifier deux compléments du verbe : le complément d'objet
direct et le complément d'objet indirect. »
o Le complément d'objet direct.
o Le garagiste répare le pare-brise avant.
,J, ,J,
sujet verbe
« Je pose la question suivante : Le garagiste répare quoi? Le pare-brise avant. Donc le pare-brise
avant est complément d'objet direct du verbe répare.
o t:infirmière appelle les brancardiers.
,J, ,J,
sujet verbe
Je pose la question : L'.infirmière appelle qui ? Les brancardiers. Donc les brancardiers est
complément d'objet direct du verbe appelle.
Quand le complément répond à la question quoi ? ou qui?, il s'agit d'un co mplément d'objet
di rect. »
o Le complément d'objet indirect.
o Esther téléphone à ses amies.
,J, ,J,
sujet verbe
« Je pose la question : Esther téléphone à qui ? Elle téléphone à ses amies. Donc à ses amies est
complément d'objet indirect du verbe téléphone.
o Nous parlons de nos souvenirs en Alsace.
,J, ,J,
sujet verbe
Je pose la question : Nous parlons de quoi ? Nous parlons de nos souvenirs en Alsace. Donc de
nos souvenirs en Alsace est complément d'objet indirect du verbe parlons.
Quand le complément répond à la question à quoi ? ou à qui? ou de quoi ? ou de qui ?, il s'agit
d'un complément d'objet indirect. »
o Pour récapituler, il y a deux types de questions :
sujet - verbe - qui, quoi ? ➔ complément d'objet direct
sujet - verbe - à qui, à quoi ? de qui, de quoi? ➔ complément d'objet indirect

©,Lia11librfflJ~:d~séN6b!es, reproduction et vidéoprojection interdites


o Quelq ues phrases supplémentaires :
o Parfois, la marmotte pousse un seul cri. o La marmotte se méfie des aigles.
o Ce cri signale un ennemi proche. o L'hiver, sa fourrure double de volume.
o Plusieurs familles forment une colonie.
Pratique o Manuel, page 98, exercices 1, 2, 3 et 4.
guidée

Objectivation o Demander aux élèves de faire :


o trois phrases du type sujet - verbe - qui, quoi ?
o trois autres du type sujet - verbe - à qui, à quoi ? de qui, de quoi?
Valider ou corriger.

Pratique o Manuel, page 98, exercice S.


autonome

Objectif de la leçon : revoir les accords en genre et en nombre dans la phrase.


Préparation o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Inscrire égale ment la phrase de présentatio n.

Étapes Démarche

Révisions o Piocher aléatoirement une dizaine de mots dans les différentes boîtes et donner leur nature
grammaticale.
0 Transformer ces groupes de mots au singulier : des roses odorantes, les eaux vives, des courants
dangereux, des brindilles enflammées, des moustiques agressifs, des nouveaux arrivants, des mets
royaux, des paroles encourageantes, des faux espoirs, des entractes musicaux.
o Souligner le verbe dans chaque phrase, puis indiquer son groupe :
o Les filles décident de partir à la piscine.
o Nous finissons nos préparatifs pour notre départ en vacances.
o Les enfants viennent en train.
o Les ramoneurs salissent la maison.
o Justine et Pauline vont à la bibliothèque.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons réviser nos connaissances sur la phrase et les accords dans la phrase. »

Présentation o Revoir comment identifier le verbe, puis le sujet dans la phrase.


Les petits lutins sautent dans la paille.
Rappel à voix haute : « Le verbe exprime l'action dans la phrase. li dit ce que fait une personne, un
anim1al, une chose .. . Ici, l'action c'est sauter.
Quel est le sujet? Je pose la question : Qui saute? Ce sont les petits lutins. »
o Revoir les accords en genre et en nombre des adjectifs avec les noms.
o les petits lutins
- Je trouve d'abord le nom : c'est lutin, car je peux dire le lutin ou un lutin. C'est un nom qui
désigne une personne.
- Je trouve l'adjectif : c'est petit, car petit nous donne une information sur le lutin.
- Étaint donné qu'il y a plusieurs lutins, petit s'accorde avec lutins et s'écrit au masculin pluriel :
les petits lutins.
~

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprojeâ6~ifflte11dites


o la paille
paille est un nom commun au singulier et au féminin, donc pas d'accord.
o dans
dans est un mot invariable, donc il ne change jamais d'orthographe.
o Revoir la nature du sujet et l'accord du verbe avec le sujet.
« Polir savoir comment conjuguer le verbe sauter, je remplace les petits lutins par un pronom
personnel : les petits lutins= ils (pronom personnel masculin, pluriel) .
1..'.infiinitif sauter se termine en - er, donc c'est un verbe du 1« groupe.Sa terminaison sera donc
- ent : ils sautent. »
o S'exe-rcer avec d'autres phrases:
o Aujourd'hui, je tonds la pelouse.
o Mario écoute les informations nationales.
o Les enfants veulent goûter maintenant.
Pratique o Man11.Jel, page 99, exercices 1, 2 et 3.
guidée

Pratique o Man11.Jel, page 99, exercices 4, 5 et 6.


autonome

Objectif de la leçon: déterminer la lettre finale muette d'un nom commun ou d'un
adjectif qualificatif en s'appuyant sur le verbe ou le nom commun de même radical ou sur
son féminin.

Préparation o Écrire au tableau les exercices prévus pour les révisions.


matérielle o Écrire au tableau un court texte en remplaçant les lettres finales muettes absentes
par des taches :
Nous avons installé un cam ... au sud de la paroi du mon... Oural. C 'est un mur
Lon ... et étroi. .. avec un épai... ta ... de neige et de glace. Rejoignez-nous !
o Prévoir des cartons-mots avec les lettres manquantes écrites :

[e] 0 [K] 0 0 0

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes réguliers. À l'oral, transformer le texte suivant
oral au futur en commençant pç1r plus tard : Une mer de nuages recouvre le sommet de la montagne. Les
alpinistes avancent difficilement. Alors le guide cherche un refuge. lis passent la nuit dans une grotte
sombre.
o Compléter les phrases suivantes.
o Tu fabriques .. .
o Julie pense.. .
o J'aide .. .
o Nous allons...
o J:élève répond...
Révisions o Relier les synonymes de ces verbes deux par deux: dévorer,jouer, nettoyer, murmurer, manger,
chuchoter, éclairer, hurler, crier, illuminer, laver, s'amuser.
o Dictée de phrases : Les agiles pingouins grimpent sur la glace. Puis ils font une longue glissade et ils
plongent dans l'eau glaciale.

©,ba11librfflJ&2:cd•siré~s, reproduction et vidéoprojection interdites


o Entourer les adjectifs qualificatifs des phrases précédentes.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes : perdre le nord.
o Rechercher la nature des mots (uniquement à l'oral) et répéter au besoin la phrase.
t.:alpiniste habile atteint les sommets enneigés.
o Quels sont les noms communs?
o Quels sont les articles?
o Quels sont les adjectifs qualificatifs?
o Quel est le verbe?

Présentation o « Ce matin, j'ai reçu le message d'un ami qui se trouve actuellement à la montagne.
Malheureusement, les flocons de neige ont effacé la fin de certains mots!
(Lire le texte écrit au tableau; puis l'enseignant se parle à lui-même.)
J'ai réussi à lire ce message et pourtant, il manque des lettres à la fin de certains mots : cam ...,
mon ..., Ion ..., étroi ..., épai ..., ta ... (les indiquer au tableau au fur et à mesure).
Les lettres qui manquent sont des lettres muettes, c'est-à-dire des lettres qui ne se prononcent
pas et, pourtant, ces lettres sont très importantes, car elles permettent de reconnaître vraiment le
mot à l'écrit.
Quelles sont les lettres qui manquent?»
o «Je r:egarde d'abord le nom commun camp.
Pour trouver la lettre qui manque, je cherche le verbe construit à partir de· ce nom. C'est le verbe
camper.
Je peux m'aider aussi d'un nom commun construit à partir de ce nom, comme le nom campement
par exemple.
Grâce à ce verbe ou à ce nom, je sais que la lettre manquante est un p (placer le carton-mot[e]
sur la tache). »
o « Je r:egarde à présent l'adjectif qualificatif étroit.
Pour trouver la lettre qui manque, je le mets au féminin. Le féminin de étroit est étroite.
Grâce au féminin de ce mot,je sais que la lettre manquante est un t(placer le carton-mot [!]sur la
tache) . »
o « Polllr trouver la lettre finale des autres mots, nous pouvons nous poser les questions suivantes
(plac,e r les cartons-mots au fur et à mesure des réponses des élèves) :
o mon .. . Quel verbe construit à partir de ce nom peut m'aider? C'est le verbe monter. La lettre
que je cherche est donc un t.
o Ion ... Quel nom commun construit à partir de cet adjectif peut m'aider? C'est le nom longueur.
La l ettre que je cherche est donc un g.
o épai ... Quel est le féminin de l'adjectif épais? C'est épaisse. La lettre que je cherche est donc uns.
o ta . .. Quel verbe construit à partir de ce nom peut m'aider? C'est le verbe tasser. La lettre que je
cherche est donc uns. »
o « Polllr trouver la lettre muette qui termine un nom commun ou un adjecti f qualificatif, je peux
m'aider d'un verbe ou d'un nom commun construit à partir de ce mot ou b ien le mettre au
féminin. »

Pratique o Man11.Jel, page 100, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves s'appuient sur la bulle pour expliquer ce qu'ils ont compris et retenu pour trouver la
lettre finale muette d'un nom commun ou d'un adjectif qualificatif.

Pratique o Man11.Jel, page 100, exercices 4 à 7.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidé$~~~1tubnterrdit2s


Objectif de la leçon : identifier des mots de sens opposé pour les noms communs,
les adjectifs qualificatifs et les verbes ; former des mots de sens opposé à l'aide de préfixes.
Vocabulaire nouveau : contraire, préfixe.

Préparation o Écrire a u t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.


matérielle o Écrire éga le me nt le text e de présentatio n et le cache r.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes réguliers. À l'oral, transformer les phrases
oral suivantes au futur en commençant par la semaine prochaine :
o Nous profitons d'une bellejournée.
o Le soleil brille sur toute la France.
o Les températures augmentent.
o Le vent faiblit sur la côte méditerranéenne.
o Trouver à quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants :
o Italie, Algérie, Japon, Mexique, Allemagne.
o rose, iris, tulipe, violette, marguerite.
o corbeau, moineau, pigeon, hirondelle, tourterelle.
Révisions o Retrouver la lettre finale muette des mots suivants : un bra... , le por... , un tapi ... , Ion ... , un dra ... ,
pla... , blan ... , le trico ..., la par... , un sau ... .
o Recopier chaque phrase, encadrer le verbe puis souligner son complément.
o Les chiens chassent le gibier.
o Le volcan émet des gaz.
o Tu fabriques un bonhomme de neige.
o Le prince aimait la belle princesse.
o Il essaie le costume rouge
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons travailler sur les verbes, les adjectifs et les noms de sens contraire.
Écoutez bien la petite histoire qui suit. »
Présentation o « Ce matin, monsieur Bâtisson a rendez-vous avec l'équipe des maçons pour une réunion de chantier.
Il n'est pas très content, car il a observé plusieurs problèmes. (Continuer avec le texte écrit au tableau.)
- Regardez ce mur! Il devait être beaucoup plus haut. Et là, il est trop bas ! Vous deviez élargir la
porte et non pas la rétrécir. Etce muret qu'il fallait monter, il faut le dé-monter ! Vous pensez
que je suis satisfait de votre travail? Eh bien, je suis in-sa-tis-fait. Et ma patience, continua-t-il?
C'est plutôt mon impatience qui augmente devant ce chantier qui ne se finit pas!
Il repart rouge de colère. »
(Ne pas hésiter à mimer la scène) .
o « Reprenons cette histoire (montrer le texte aux élèves).
o Que dit monsieur Bâtisson à propos d'un mur? (Réponse attendue des élèves.) Il dit que ce mur
devait être plus haut. Et là, il est trop bas! (Souligner les adjectifs haut et bas dans le texte et les
écrire au tableau sur une ligne.)
Haut et bas sont des adjectifs de sens contraire. Bas est l'adjectif contraire de haut.
o Et que dit-il de la porte? (Réponse attendue des élèves.) Il dit que les ouvriers devaient élargir la
porte et non pas la rétrécir. (Souligner les verbes élargir et rétrécir et les écrire au tableau sur une
ligne.)
tlargir et rétrécir sont des verbes de sens contraire. Rétrécir est le verbe contraire de élargir.
Ainsi, certains adjectifs, certains verbes et certains noms communs sont de sens contraire à d'autres.
Poursuivons.
o Que dit monsieur Bâtisson à propos du muret ? (Réponse attendue des élèves.) Il dit que ce
mlllret qu'il fallait monter, il faut le démonter. (Écrire monter au tableau et en face, sur la même
ligne, le verbe démonter en mettant le préfixe dé- d'une autre couleur.)

©,ba11librfflJ@:id4i?iscé6C~(e s, reproduction et vidéoprojection interdites


Monter et démonter sont des verbes de sens contraire.
Démonter est le verbe contraire de monter.
o Que dit monsieur Bâtisson lorsqu'il demande aux ouvriers s'ils pensent qu'il est satisfait de leur
travail ? (Réponse attendue des élèves.) li leur répond qu'il est insatisfait. (Écrire satisfait au
tableau et en face, sur la même ligne, l'adjectif insatisfait en mettant le préfixe in- d'une autre
couleur.)
Satisfait et insatisfait sont des adjectifs de sens contraire.
Insatisfait est l'adjectif contraire de satisfait.
o Et pour finir, que dit monsieur Bâtisson à propos de sa patience? (Réponse attendue des
élèves.) Il dit que son impatience augmente devant ce chantier qui ne se finit pas.
(Écrire patience au tableau et en face, sur la même ligne, le nom impatience en mettant le préfixe
im- d'une autre couleur.)
Patience et impatience sont des noms de sens contraire. Impatience est le nom contra ire de patience. »
o « Observons la façon dont ces mots contraires ont été construits. (Proposit ions des élèves.). Un
petit mot a été ajouté devant les mots monter, satisfait, patience : les petits mots dé- , in- et im-
(les entourer au tableau).
Ce petit mot est un préfixe (l'écrire au tableau).
Dans le mot préfixe, la syllabe pré- signifie avant.
Nous le retrouvons par exemple dans le mot pré-histoire pour montrer tout ce qui se passe avant
l'histoire.
Nous le retrouvons aussi dans le mot pré-nom pour dire qu'avant le nom de famille, il y a notre
prénom .
Le préfixe est bien un petit mot que nous ajoutons AVANT le mot pour construire un autre mot.
o Po11.Jr construire le contraire de monter, nous ajoutons le préfixe dé- pour obtenir le verbe
démonter.
o Po11.Jr construire le contraire de satisfait, nous ajoutons le préfixe in- pour obtenir l'adjectif
insatisfait.
o Po11.Jr construire le contraire de patience, nous ajoutons le préfixe im- pour obtenir le nom
impatience.
Nous avions vu que certains mots sont de sens contraire à d'autres mots, comme haut et bas,
élargir et rétrécir.
Nous pouvons aussi construire des mots contraires à l'aide d'un préfixe co mme dé- , in-, im- . Mais
attention :
o Le contraire d'un adjectif qualificatif est aussi un adjectif qualificatif.
o Le contraire d'un nom est aussi un nom .
o Le contraire d'un verbe est aussi un verbe. »

Pratique o « Je vous propose des phrases à l'oral. À vous de trouver les mots de sens contraire.
guidée o Le camion peut avancer. Le camion peut reculer.
Quels sont les deux verbes de sens contraire?
o Cette pioche est lourde. Cette pioche est légère.
Quels sont les deux adjectifs qualificatifs de sens contraire?
o Le chef constate l'absence d'un ouvrier. Le chef constate la présence d'un ouvrier.
Quels sont les deux noms de sens contraire ? »
0 Remplacer le verbe de cette phrase par un verbe de sens contraire (écrire le verbe souligné au
tableau) :
Ce panneau de chantier va autoriser les voitures à passer dans la rue. ➔ interdire
o Remplacer l'adjectif qualificatif de cette phrase par un adjectif de sens contraire (écrire l'adjectif
souligné au tableau) :
La toiture de la maison est dans un bon état. ➔ mauvais
o Remplacer le nom de cette phrase par un nom de sens contraire (écrire le nom souligné au tableau) :
Le début des travaux est prévu en septembre. ➔ la fin
o Man11.Jel, page 101, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont retenu de la leçon à l'aide de l'encadré de la page 101 .

Pratique o Man11.Jel, page 101, exercices 4 à 7.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidés~o1&Gt~eiinterrdites


Objectif de la leçon : trouver des mots de sens opposé pour les noms communs, les
adjectifs qualificatifs et les verbes; utiliser ces mots dans des situations de production écrite.
Lexique : grassouillet, rugueux.
Préparation o Écrire au tableau les exercices prévus pour les révisions.
matérielle o Imprimer l'annexe 7 sous fo rme d'affiche.
o Écrire au t a blea u les adjectifs utilisés au dé but de la présentation.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes réguliers. À l'oral, transformer les phrases
oral suivantes au futur en commençant par l'hiver prochain :
oLa glace recouvre le pôle Nord.
oQu,elques icebergs flottent.
oLes ours polaires se protègent du froid.
oLes esquimaux chassent les phoques pour leur fourrure et leur graisse.
oIls pêchent dans des lacs gelés.
o Trouver un synonyme pour chaque mot en respectant sa nature grammaticale : content, aimer, la
rage, se distraire, amusant, la peur, gigantesque, laide, un ami, trancher.
Révisions o Compléter le mot par la terminaison qui convient. Pour s'aider, mettre le mot au féminin ou
chercher un verbe ou un nom commun construit à partir de ce mot.
Sur le chantier, le maçon passe le sable au tami... . Mais il grimace, car il a mal au do ... . Il attend
une livraison du marchan.. . de matériaux dont le transpor.. . se fait par la rivière avec l'accor.. . de
la mairie. Il est en retar.. ., ce qui le met dans l'embarra ..., car le propriétaire impatien .. . pourrait
augmenter le coû ... des travaux!
o Recopier chaque phrase, encadrer le verbe, puis souligner son complément.
o Les deux frères ouvrent le coffre à jouets.
o La petite fille parle à son ours en peluche.
o Les enfants soignent le hérisson avec patience.
o Les vacanciers s'installent aux terrasses des cafés.
o La maîtresse distribue les livres aux élèves.
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes :partir au signal et vouloir la victoire.

Mise en projet o « Vol.lis avez appris à reconnaître le contraire d'un verbe, d'un adjectif ou d'un nom commun. »
o À l'aide de phrases, donner quelques exemples de mots contraires : prendre/donner, minuscule/
gigantesque, la gentillesse/la méchanceté.
o Trouver le contraire des mots suivants à l'aide d'un préfixe : coiffer, adroit, discret, l'obéissance,
bloquer, la fidélité.
o « Aujourd'hui, nous allons trouver et utiliser des mots de sens contraire dans des petites situations
de p rioduction écrite. »

Présentation o « Voici le dessin d'un monstre (afficher l'annexe 7).


Décrivons-le en nous aidant des adjectifs qualificatifs écrits au tableau : grassouillet, long, petit,
rugueux, affreux, terrifiant ... »
Expliciter les adjectifs grassouillet (dodu, rond) et rugueux (rude, dur au toucher), puis les ranger
dans la boîte correspondant à leur nature grammaticale.
Dura nt cette étape, les élèves seront invités à tour de rôle à partager leur phrase à l'ensemble de
la cla,sse.
l..'.enseignant veillera à choisir les phrases contenant effectivement les adjectifs qualificatifs
proposés.
Au besoin, il donnera sa propre description. Par exemple : Le monstre grassouillet porte des petites
ailes sur son dos. Sa peau rugueuse lui donne un air affreux. Sa longue queue le rend épouvantable.

©,ba11librfflJE:idiascé6c~es, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Et si nous faisions ensemble le portrait opposé de ce monstre?
Trouvons alors le contraire des adjectifs que nous avons utilisés (noter les propositions des élèves
au fur et à mesure des échanges en soulignant les adjectifs de sens contra ire proposés) .
o Le contraire de l'adjectif grassouillet est mince, fin, svelte .. .
o Le contraire de l'adjectif petites est grandes, grandioses .. .
o Le contraire de l'adjectif rugueuse est douce, soyeuse ...
o Le contraire de l'adjectif affreux est beau, élégant, parfait.. .
o Le contraire de l'adjectif longue est courte, petite, écourtée .. .
o Le contraire de l'adjectif épouvantable est agréable, beau, heureux ...
Lisons ensemble le portrait contraire du monstre : Le monstre mince porte des grandes ailes sur son
dos. Sa peau douce lui donne un air élégant. Sa courte queue le rend agréable. »

Pratique o Man1Uel, page 102, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Demander aux élèves de verbaliser ce qu'ils ont retenu des mots de sens contraire.

Pratique o Man1Uel, page 102, exercices 4 et S.


autonome

Objectif de la leçon: connaître et utiliser, à l'oral comme à l'écrit, le vocabulaire


définissant les bruits qui nous entourent.
Préparati.on o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Écrire éga lement le texte de la présentatio n.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes réguliers. À l'oral, transformer les phrases
oral suivantes au futur en commençant par plus tard : L'enfant regarde par la fenêtre. Il contemple un
paysage tout blanc. Les flocons tombent doucement. Il sort habillé chaudement. Le garçon fabrique
un bonhomme de neige.
o Pour chaque ensemble de mots, donner trois noms possibles à l'oral : /es vêtements, les outils, les
monuments, les métiers, les arbres.

Révisions o Compléter le mot par la lettre finale muette qui convient : le toi .. . , le cham .. . , l'écla .. ., un placar.. . ,
chinoi ... , un bon.. . , proton .. ., ledébu .. . , un étudian .. . , repoussan .. .
o Recopier chaque phrase, encadrer le verbe, puis souligner son complément.
oCe marchand de légumes conseille un client.
oLe chat attrape la malheureuse souris.
oLe festival se déroule à Avignon.
oCes éleveurs de brebis font du très bon fromage.
oLe coureur en tête du tour de France porte un maillotjaune.
o Réunir deux par deux les noms de sens contraire : le jour, le départ, le premier, la vitesse, l'avance, la
joie, fa réussite, le silence, la nuit, l'arrivée, le dernier, la lenteur, le retard, la tristesse, l'échec, le bruit.

Mise en projet O « Nous avions parlé dernièrement des organes des cinq sens.
Rappelons-nous ensemble le nom de quels organes il s'agit. (L'enseignant peut mimer chaque
sens et indiquer l'organe concerné.)

© La librairie des écoles, reproduction et vidée~oj~itenrci~te11ditas


l..'.oreiille est l'organe qui permet d'entendre des sons. C'est le sens de l'ouïe·.
Le nez est l'organe qui permet de sentir. C'est le sens de l'odorat.
La peau est l'organe qui permet de ressentir. C'est le sens du toucher.
1..'.œil ,est l'organe qui permet de voir. C'est le sens de la vue.
Et enfin, la langue est l'organe qui permet de goûter les aliments. C'est le sens du goût.
Aujourd'hui, nous allons principalement nous intéresser au vocabulaire lié au sens de l'ouïe. »

Présentation o « Lisons ensemble le texte inscrit au tableau :


Ce matin, en me promenant sur un sentier champêtre, j'avais plaisir à entendre le roucoulement
d'un pigeon sur une branche, le clapotis de l'eau sur les galets de la rivière, le bourdonnement des
abeilles sur les coquelicots, le bruissement du vent dans le feuillage des arbres. Mais, je dus me résigner
à rentrer car, soudain, au loin, un bruit sourd se fit entendre: il tonnait et les coups de tonnerre
retentissaient dans toute la vallée. »
o « Dans cette petite histoire, quels mots vous indiquent ce que j'ai entendl.11 en me promenant?
(Soulligner les mots au fur et à mesure de la lecture.)
o le roucoulement d'un pigeon
o le clapotis de l'eau
o le bourdonnement des abeilles
o le bruissement du vent
o un bruit sourd
o le tonnerre qui tonne
o les coups de tonnerre qui retentissaient
Autour de nous, les objets, les oiseaux, les éléments tels que le vent, font du bruit.
Pour décrire ce que nous entendons avec l'oreille, il existe de nombreux mots.
o Po11.Jr le pigeon, nous parlons de roucoulement (le souligner au tableau). Il s'agit d'un nom.
(Noter au fur et à mesure la nature grammaticale de chaque mot souligné.)
Po11.J r chaque animal, il existe un mot pour décrire son cri. En connaissez-vous d'autres?
(Propositions des élèves.)
o Po11.Jr l'eau, nous parlons de clapotis (le souligner au tableau) . li s'agit d'un nom.
(Procéder de la même façon pour les abeilles, le vent.)
o Po11.Jr le bruit sourd, il s'agit d'un adjectif qui veut dire que ce bruit au loin est étouffé.
o Po11.J r le tonnerre, nous disons qu'il tonne. li s'agit d'un verbe.
o Po11.Jr les coups de tonnerre, nous disons qu'ils retentissent. li s'agit d'un verbe.
Ainsi, dans ce texte, pour exprimer le vocabulaire de l'ouïe et décrire les bruits qui m'entourent,
j'ai ut ilisé des verbes (entendre, tonnait, retentissaient), des noms (le roucoulement, le clapotis, le
bourdonnement, le bruissement, le bruit, le tonnerre) et un adjectif (sourd). »
Pratique o Man11.Jel, page 103, exercices 1, 2, 3 et 4.
guidée

Objectivation o Inviter les élèves à donner des exemples de mots de vocabulaire sur l'ouïe. Préciser leur nature
grammaticale.
o Lire la partie Je retiens de la page 103.

Pratique o Man11.Jel, page 103, exercices 5 et 6.


autonome

©,laaulibrfflii~:ide~tiâceles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : associer les graphèmes ail, eil, euil, ouil aux phonèmes
co rrespondants.
Lexique: fenouil.
Préparation o Écrire a u t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Réaliser un t ableau avec quatre colo nnes : ail/aille, eil/eille, euil/euille, oui[/
ouille .

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes réguliers. Choisir ou fa i re choisir par un élève
oral un verbe dans la boîte des verbes. Conjuguer ce verbe au présent, puis au futur, à toutes les
personnes.
o Répondre aux questions.
o Quand arrivez-vous au cinéma ?
o Comment l'ouvreuse vous montre-t-elle le chemin dans la salle obscure?
o Où vous instal/e-t-elle?
o Qu,and le film commence-t-il?
o Comment les spectateurs regardent-ils l'écran ?
Révisions o Remplacer le mot souligné par un synonyme pour éviter la répétition.
o Le lion chasse dans la savane. Le lion se cache dans les hautes herbes.
o Vous avez vu ce beau temps? Avec ce beau temps, nous pouvons sortir.
o Les gendarmes arrêtent un camion. Le camion roulait trop vite.
o Le moineau attrape un ver de terre. Le moineau nourrit ses petits.
o Mon camarade ne cesse de parler. Il n'arrête pas de parler en classe.
o Supprimer le préfixe et recopier le mot obtenu.
Exemple : décoiffer ➔ décoiffer
inutile, déplier, malheureux, impatient, invisible, inaccessible, démonter, défaire.

Mise en projet o « Pour la leçon d'orthographe d'aujourd'hui, nous avons besoin de revoir ensemble comment
écrire le son [j] dans certains mots.
Comment écrivez-vous le son [j] dans le mot papillon?»
Les élèves sont invités à épeler le graphème il/ et à écrire le mot dicté sur l'ardoise.
Procéder de la même façon pour les mots un coquillage, une grille, une famille, piller, une béquille.
o « M ai ntenant, écoutez-bien! Je vais vous raconter mon étrange rêve dans lequel nous entendons
de nombreux mots qui "chantent" presque le son [j]. »

Présentation o « Cette nuit, j'ai fait un étrange rêve.


J'ai rêvé d'une petite abeille qui avait fort sommeil.
Elle s'allongea sur un lit de paille près d'un épouvantail.
Un écureuil la couvrit alors d'une feuille
et lui fit une chatouille avec un brin de fenouil ! »
o « Quels sont les mots que avez-vous entendus et qui s'approchent du son ?» rn
Propo sition des élèves.
Noter les mots avec leur déterminant au fur et à mesure sous forme d'un tableau.

ail/aille eil/eille euil/eui/le ouiliouille

la paille une abeille une feuille une chatouille


un épouvantail le sommeil un écureuil le fenouil

© La librairie des écoles, reproduction et vidéo3i0tr<0jectli.o:rlo~te11dit2s


o « Observons les noms de cette petite histoire.
Pour chaque son ail/eil/euil/ouil, il existe deux écritures :
o une écriture pour les noms féminins (les pointer au tableau et épeler a.i.l.l.e, e.i.1.1.e, e.u.i.l.l.e,
o.u. i./.1.e) ;
o une écriture pour les noms masculins (les pointer au tableau et épeler a.i.l., e.i./., e.u.i.l., o.u.i./.).
En fait, pour les noms masculins, je n'écris qu'un seul I et pour les noms féminins j'écris deux I et
j'ajoute une. »

Pratique o Dictée sur l'ardoise de mots en ail/eil/euil/ouil : le travail, la volaille, un orteil, une bouteille, le réveil,
guidée l'écureuil, une feuille, un chevreuil, une citrouille, le fenouil.
Les élèves les écrivent en se posant à chaque fois la question suivante : « Ce mot est au féminin?
Ce m,ot est au masculin?»
o Manuel, page 104, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont retenu de la leçon à l'aide de la bulle et de l'encadré de la
page 104.

Pratique o Manuel, page 104, exercices 4 et S.


autonome

©,Lia11librfflii~:d.@$lfi.©des, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 85 : le complément d'objet direct

Objectif de la leçon : identifier et manipuler le complément d 'objet direct dans une phrase.
Préparati.on o Écrire au t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Barrer l'intrus dans chaque famille de mots :


oral o propreté, proprement, propriétaire, propre. o grossir, groseille, grosseur, grosse.
o éclairer, éclairage, éclaircir, éclater.
o Compléter les phrases suivantes en répondant aux questions :
o Alexis viendra avec nous... (quand?). o Les hirondelles migreront vers le sud... (quand?).
o Nous déménagerons au printemps... (où?). o J'adorerais partir en vacances ... (où?).
o Les promeneurs observent les chamois ... (comment?)

Révisions o Comp léter les mots suivants avec - il ou - i/le : lapa ... , le fenou ... , la feu ... , la grenou ... , la boute... ,
l'appare ... , une éca ... , une corbe ... , la patrou ... , l'écureu ... .
o Comp léter par l'adjectif contraire sur l'ardoise :
o un parole agréable ➔ une parole... o des personnes gaies ➔ des personnes ...
o une princesse malheureuse ➔ une princesse... o un geste adroit ➔ un geste ...
o des guerriers lâches ➔ des guerriers ...
o Conjuguer au présent et à toutes les personnes accomplir un exploit.

Mise en projet o « Nous avons étudié le complément d'objet.


Il peut être direct s'il répond à la question quoi ? ou qui ?
Il peut-être indirect s'il répond à la question à quoi? à qui? de quoi? de qui?
Aujou rd'hui, nous allons voir précisément le complément d 'objet direct. »

Présentation o Cet athlète a battu son record de saut en hauteur.


o Rappeler les deux premières étapes (voir séance 77) qui permettent de riepérer le sujet et le
verbe dans la phrase.
Cet athlète a battu son record de saut en hauteur.
;,J, ,J,
sujet verbe
o « La 3• étape va nous permettre d'identifier le complément d'objet direct. Je pose la question
suivante : Cet athlète a battu quoi? Son record de saut en hauteur. Donc son record de saut en
hauteur est complément d'objet direct du verbe a battu.»
o Les merveilleuses sirènes attirent Ulysse et ses hommes.
o Repérer d'abord le sujet et le verbe :
Les merveilleuses sirènes attirent Ulysse et ses hommes.
-.1, 'V
sujet verbe
o « Je pose la question : Les merveilleuses sirènes attirent qui? Ulysse et ses hommes. Donc Ulysse
et ses hommes est complément d'objet direct du verbe attirent» .
o Autres phrases :
o Je préfère les plats salés. o Flora et Jocelyne préparent un plat de lentilles.
o Les touristes portent des chapeaux de soleil. o Vous emprunterez ma valise.
o Jean emmènera les amies de sa fille.
Pratique o Man1Uel, page 105, exercices 1 et 2.
guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur le schéma pag e 105.

Pratique o Manl!Jel, page 105, exercices 3, 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vid!éoi;œ~ajooijt~{illi,mte11di&es


Séance 86: le complément d'objet indirect

Objectif de la leçon: identifier et manipuler le co mplément d 'objet indirect dans une


phrase.
Préparati.on o Écrire au t ableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter les phrases en répondant à la question.


oral o Le conducteur manœuvre son véhicule .. . (comment?).
o La foule se rassemble .. . (où?).
o La manifestation a lieu .. . (quand?).
o Pierre arrive à la maison; il semble.. . (comment?).
o La scène du film se déroule .. . (où?).
o Choisir ou faire choisir par un élève un verbe dans la boîte des verbes. Préciser son groupe.
Conjuguer ce verbe au présent, puis au futur, et à toutes les personnes en épelant chaque
ter mi na ison.
Révisions o Retrouver la lettre muette pour chaque adjectif (dire aux élèves de mettre au féminin s'ils ont des
difficultés): Ion .. ., ba ..., hau ..., cour .. ., gro ... ,gran .. .,peti ..., gri ... , ver .. . vivan ....
o Tous les mots suivants contiennent la lettre x. Dans chaque liste, trouver le mot qui ne se
prononce pas comme les autres :
o texte, boxe, dix, taxi, lynx.
o exercice, exister, exemple, paix, exact.
o deuxième, extra, sixième, dixième, dix-huit.
o soixante, creux, vitraux, chevaux, faux.
o Pour chaque nom, trouver un complément du nom : le classeur de .. . , la chambre de ..., un magasin
de ... , un verre de... , un voyage à . .. , un massif de ... , le foulard de.. . , des patins à ... , une cuillère à . .. ,
une pelle à .. . .
Mise en projet o « Vol.lis connaissez déjà le complément d'objet direct. Vous savez l'identifier dans une phrase en
posa nt la question qui ? ou quoi ? après le verbe.
Par exemple :
o Pierre regarde son frère.
Pierre regarde qui ? Son frère. Son frère est complément d'objet direct du verbe regarde.
o Paul mange un gâteau.
Paul mange quoi? Un gâteau. Un gâteau est complément d'objet direct du verbe mange.
o « Nous allons aujourd'hui apprendre à reconnaître le complément d'objet indirect dans une phrase.
Vous rappelez-vous la particularité du complément d'objet indirect par rapport au complément
d'objet direct? Il est introduit par une préposition: à ou de. »

Présentation o « Auj-ourd'hui, nous allons nous entraîner à utiliser le complément d'objet indirect, à l'identifier et
à le manipuler dans des phrases.
Je dois tout d'abord attirer votre attention sur certains verbes que vous connaissez bien et qui
sont suivis d'un complément d'objet indirect.
o Je parle.
Quand je lis cette phrase, je n'ai pas beaucoup d'informations. Je sais juste que je parle. Je ne
sais pas à qui, je ne sais pas de quoi .. .
Je vais compléter ma phrase en ajoutant une information après le verbe : Je parle à mon ami.
(Écrire au tableau.)
Voiilà une phrase un peu plus précise. Je sais maintenant à qui je parle ;je parle à qui? À mon ami
(souligner à mon ami). J'ai complété le verbe parle en donnant une information supplémentaire.
Je peux retrouver cette information supplémentaire en posant la question à qui? (écrire à qui en
couleurs, au-dessus de la première phrase) .

©,baulibrfflJ~:d~SéN6li!e~,irreproducti on et vi déoprojection interdites


o Paul écrit.
Voiilà encore une phrase qui ne me donne pas beaucoup d'informations .. . Je ne sais pas à qui il
écrit .. . Je vais compléter le verbe écrit en ajoutant une information : Paul écrit à sa mère.
Vo Ïllà une phrase un peu plus précise. Je sais maintenant à qui il écrit. Paul écrit à qui? (Montrer
à qui écrit en couleurs au tableau.) Asa mère (souligner à sa mère). J'ai complété le verbe écrit en
donnant une information supplémentaire. Je peux retrouver cette information supplémentaire
en posant la question à qui? (montrer à qui en couleurs, au-dessus de la première phrase) .
o Jules pense.
Je vais compléter cette phrase en ajoutant une information : Jules pense à son jeu. Jules pense à
quoi ? Ason jeu (souligner à son jeu) . J'ai complété le verbe pense en donnant une information
supplémentaire. Je peux retrouver cette information supplémentaire en posant la question à
quoi? (écrire à quoi en couleurs, à côté de à qu,) . »
o Même démarche avec : Mélanie réfléchit à son problème de maths.
o « Mai ntenant, c'est à vous de fabriquer des phrases sur ce modèle. Vous devez construire une
phrase très simple, qui donne très peu d'informations, puis vous allez la compléter pour qu'on en
sache plus. Vous pouvez vous aider en posant la question à qui? à quoi?»
o Dir:e aux élèves d'inventer une phrase avec le verbe obéir.
Valider, corriger, en reformulant à chaque fois à qui? ou à quoi?
Écrire quelques phrases proposées en soulignant le complément d'objet indirect après avoir
posé puis répondu à la question à qui? ou à quoi?
o Proposer les verbes téléphoner, répondre, participer...
o Faire relire par un élève les phrases du tableau possédant le complément d'objet indirect.
« Votre camarade vient de relire ces phrases. Achaque fois, la partie soulignée (la relire) complète
la phrase.
Cette partie soulignée s'appelle un com-plé-ment d'objet indirect (écrire au tableau). Un com-
plé-ment d'objet indirect corn-piète le verbe de la phrase. Nous disons qu'il est indirect parce
qu'il commence par le petit mot à (entourer à d'une autre couleur dans les phrases et dans
les questions à qui? à quoi?), contrairement au complément d'objet direct qui lui commence
directement après le verbe!
o Dan s la phrase Je parle à mon ami, mon ami n'est pas directement après le verbe; il y a la
préposition à; nous ne disons pas je parle mon ami, mais je parle à mon ami!
o Prenons un autre exemple (écrire sur la partie droite du tableau, en regard de ce qui a déjà été
écrit) : Je me souviens.
Encore une fois, voilà une phrase qui n'est pas très précise. Complétons-la : Je me souviens de son frère.
Vo Ïllà plus d"lnformations ! Je me souviens de qui ? De son frère. » Souligner et écrire en couleurs
la question de qui? au-dessus de la phrase sans complément d'objet indirect.
o Même démarche avec Raphaël parle de son voisin .
o Même démarche avec Marius change de vêtements.
« Ainsi, de son frère, de son voisin, de vêtements sont aussi des compléments d'objet indirects.
Ils répondent à la question de qui ? ou de quoi ?, et, cette fois, ils utilisent la préposition de
(l'entourer en couleurs dans les phrases et dans les questions).
Un complément d'objet indirect est donc un complément qui complète le verbe et qui répond à
la question à qui? à quoi? de qui? ou de quoi?»

Pratique o Manuel, page 106, exercices 1 et 2.


guidée

Objectivation o « Lisons ces phrases. Pour chacune d'entre elles, identifions le complément d'objet indirect en
utilisant les questions qui nous permettent de le retrouver, puis entourons les prépositions à et
de. Vous me direz ensuite ce que vous remarquez. »
o Les enfants parlent de leurs vacances.
o Les enfants parlent à leurs parents.
o J:enfant rêve à son prochain anniversaire.
o J:enfant rêve de son héros préféré.
Les élèves justifient leurs réponses en utilisant le questionnement ci-dessus. Pour chaque phrase,
le professeur souligne le complément d'objet indirect et entoure la préposition.
Les enfants remarquent qu'un même verbe peut utiliser deux prépositions différentes (à et de),
avec un sens différent.

Pratique o Manuel, page 106, exercices 3, 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et \i~,0.p~~imte11di~2s


Objectif de la leçon : revoir les compléments.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Révisions o Piocher aléatoirement une dizaine de mots dans les différentes boîtes et donner leur nature
grammaticale.
o Transformer ces groupes de mots au masculin.
o une table basse ➔ un coffre ...
o une dictée difficile ➔ un exercice.. .
o une phrase surprenante ➔ un compliment. ..
o une figure radieuse ➔ un visage.. .
o une araignée venimeuse ➔ un serpent .. .
o Accorder chaque verbe à son sujet:
o Les enfants (aller) se promener en forêt.
o Je (donner) des miettes de pain aux oiseaux.
o Att,ention, vous (salir) le carrelage!
o Albert et Anouk (rester) jusqu'à la fin du festival.
o Les lions (bondir) surie buffle.
o Ces journalistes (partir) en reportage en Afrique du Sud.

Mise en projet o « Nous allons aujourd'hui réviser tout ce que nous avons appris sur les compléments. »

Présentation o « Quels sont les compléments que nous avons appris depuis le début de l'année?» Les élèves
citent: le complément du nom, le complément d'objet direct (COD), le complément d'objet
indirect (COI) .
o « Essayons de redire ce que nous savons du complément du nom .
Comme son nom l'indique, il corn-piète. Que complète-t-il ? Un nom, bien sûr, puisqu'il s'appelle
complément du nom !
J'écris une phrase avec un complément du nom: essayez de l'identifier.
Le sac de maman est posé sur la chaise.
(Les élèves identifient le complément du nom de maman : de maman complète bien le nom sac.
C'est le complément du nom sac.)
Vous allez travailler en binôme: chaque élève devra proposer à son camarade une phrase avec un
complément du nom; le camarade devra l'identifier et proposer à son tour une phrase avec un
complément du nom, que son camarade devra identifier. »
Passer voir chaque binôme, corriger, valider.
Puis f aire énoncer quelques phrases comportant un complément du nom .
o « Nous avons aussi appris le complément d'objet direct; pour aller plus vite, nous disons COD.
Essayons de redire ce que nous savons sur le COD.
Il complète un verbe. Pour le reconnaître, nous posons la question qui ? ou quoi ? »
o Écrire une phrase avec un complément d'objet direct et demander aux élèves de l'identifier.
Les chevaliers saluent le roi.
Les élèves posent la question : Les chevaliers saluent qui ? Le roi. Le roi est le COD du verbe
saluent.
o Les chevaliers portent une armure.
Les élèves posent la question : Les chevaliers portent quoi ? Une armure. Une armure est le COD
du verbe portent.
o « Vous allez travailler en binôme: chaque élève devra proposer à son camarade une phrase avec
un complément d'objet direct; le camarade devra l'identifier et proposer à son tour une phrase
avec un complément d'objet, que son camarade devra identifier. »

©,La11librfflJe:tdï2>53écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Passer voir chaque binôme, corriger, valider. Puis faire énoncer quelques phrases comportant
un complément d'objet direct.
o « Le troisième complément que nous avons appris est le complément d'objet indirect. Nous
pouvons aussi dire COI pour aller plus vite.
Que pouvons-nous dire sur le COI ? C'est un complément qui complète le verbe, nous pouvons
l'identifier en posant la question à qui? à quoi ? de qui? de quoi? Les petits mots à et de sont des
prépo sitions. »
o Écrire une phrase avec un complément d'objet indirect et demander aux élèves de l'identifier. Le
chevalier répond à son écuyer.
Les élèves posent la question : Le chevalier répond à qui? À son écuyer. Ason écuyer est le
complément d'objet indirect du verbe répond.
o Le chevalier parle du tournoi. Le chevalier parle de quoi ? Du tournoi. Du tournoi est le
complément d'objet indirect du verbe parle.
o Même travail en binôme que précédemment, cette fois-ci avec le COI.
Pratique o Man1Uel, page 107, exercice 1.
guidée

Objectivation o Les élèves s'appuient sur le schéma de la page 107 pour expliquer ce qu'ils ont appris.

Pratique o Man1Uel, page 107, exercices 2, 3 et 4.


autonome

Séance 88: projets d'écriture: la cause

Objectif de la leçon : décrire des événements ordonnés par une phrase en utilisant les
connecteurs de causalité et en particulier les connecteurs exprimant la relation de cause
( car, parce que, puisque ... ).
Vocabulaire nouveau: connecteur.
Lexique: la famine .
Préparati.on o Écrire a u t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison au futur des verbes réguliers. Choisir ou fa ire choisir par un élève
oral un verbe dans la boîte des verbes. Conjuguer ce verbe au présent, puis au futur, et à toutes les
personnes.
o Répondre aux questions.
o Comment le gendarme regarde-t-il les automobilistes au feu rouge?
o Qu.and est-ce que le motard repart sur sa moto ?
o Où la voiture se gare-t-e/le ?
o Qu.and a eu lieu l'embouteillage sur l'autoroute?
o Comment réagissaient les automobilistes?
o Barrer l'intrus dans chaque famille de mots.
o lav.erie, lavable, laver, lavande, lavoir.
o salir, saleté, saluer, salissure, salissant.
o affichage, afficher, affiche, affirmation, afficheur.

© La librairie des écoles, reproduction et vi@9iS9)trr&je,z.fi!ena"iAte11di&es


Révisions o Compléter les mots suivants par - il ou - ille
o Les ouvriers se mettent au trava ... .
o Les enfants ont fait une bata... de polochons.
o Maman fait des confitures de grose ... .
o Le train roule sur des ra .. . .
o Le lierre s'agrippe à la mura ... .
o J.:abe ... rentre dans sa ruche.
o J.:écureu .. . monte à l'arbre.
o Je me suis fait mal au gros orte... .
o La vola ... picore le grain.
o Le lièvre se cache dans la brouissa ... .
o Réunir deux par deux les verbes de sens contraire et entourer les préfixes utilisés : boucher, coller,
défaire, mêler, visser, déboucher, démêler, dévisser, faire, décoller.
o Conjuguer au présent à toutes les personnes : couler du béton et construire une maison.

Présentation o « Lisons les deux phrases suivantes.


La cigale n'a rien à manger. Elle n'a pas fait de réseNes l'été.
Je pourrais relier ces deux phrases par un petit mot, par exemple, le mot car.
(Relire la phrase.)
La cigale n'a rien à manger car elle n'a pas fait de réserves l'été.
En utilisant le petit mot car, je donne une explication au fait que la cigale n'a rien à manger. La
cause, la raison de son manque de nourriture est qu'elle n'a pas fait de réserves l'été. Elle n'a pas
rama1ssé de quoi se nourrir pendant l'hiver.
Nous allons appeler ce petit mot, un connecteur. (Le noter au tableau.)
Un connecteur est un mot de liaison entre deux idées, deux événements. Ici, le connecteur car
permet au lecteur de connaître la raison de la famine de la cigale. »
Expliciter le nom famine (manque d'aliments, de nourriture dans un pays, dans une région), et
ajouter ce mot dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.
« Polllr exprimer la cause, je peux utiliser d'autres connecteurs comme par.ce que, puisque, vu que,
comme (les noter au tableau avec le mot car). Amusons-nous à les utiliser à la place du connecteur
car.»
Lecture par des élèves des deux phrases initiales en les reliant par ces connecteurs.
o « Prenons un autre exemple.
/.!ogre se transforme en lion. Le chat botté doute de sa magie.
Relions ces deux phrases par des connecteurs de cause afin d'expliquer les raisons de la
transformation de l'ogre en lion.
(Propositions des élèves à partir des connecteurs écrits au tableau.)
Ici, nous apprenons que la raison pour laquelle le lion s'est transformé est que le chat doute de
ses talents de magicien. li veut en avoir la preuve!
Lorsque je parle ou lorsque j'écris, ces connecteurs ont un rôle important. Ils permettent
d'organiser les idées de mon discours ou de mon texte.
Quant aux connecteurs de cause, ils permettent de comprendre les raisons de ce qui est en train
de se passer. »

Pratique o Manuel, page 108, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o À la page 108, les élèves relient les phases de la partie J'explique ce que j'ai appris à l'aide des
connecteurs de cause proposés. Puis ils expliquent ce qu'ils ont retenu de la leçon.

Pratique o Manuel, page 108, exercices 4 et 5.


autonome

©,ba11librffliÎ@:1!i!.ee·i ~e~, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 89 : les verbes réguliers au futur

Objectif de la leçon: conjugue r les verbes du 1er et du ze gro upes au futur de l'indicatif.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Pour la fin de la présentation, préparer une ligne d u temps q ui part du présent
vers le fut ur avec d ifférents cartons- mots où sont écrits des indicateu rs de temps :
1aujourd'hui 1 1bientôt 11 demain 11 après-demain 1

l ta
semaine prochaine 11 dans un mois 11 l'année prochaine 11 dans dix ans 1
o Pré parer des cartons- mots avec cinq verbes du 1er gro upe et c inq verbes d u
zegro upe : 1adorer 11 tenter 11 camper 1 1décider 11 éviter 11 finir 11 accomplir 1
1saisir 1 1réunir 11 remplir 1

Étapes Démarche
Langage o Associer les adjectifs de sens contraire : gigantesque, rassurant, permis, sombre, propre, minuscule,
oral interdit,poli, calme, haut, énervé, malpoli, gentil, effrayant, sale, clair.
o Choisir trois adjectifs et faire une phrase.
o Conjuguer au futur à toutes les personnes:
o avoir des nouvelles de Kate//.
o être en bonne santé.

Révisions o Transformer les noms suivants au féminin: un canard, un prince, un roi, un taureau, un singe, un
âne, un danseur, un musicien, un client, un directeur.
o Compléter les mots suivants avec - c, - ç, - ss, - s pour obtenir le son [s] : un sau .. .i .. . on, un écu .. . o,
le .. . iel, avan.. . er, vacan .. . es, la moi.. . on, un hame.. . on, dan .. . er, une ran .. . on, un pu.. . eron.
o Conjuguer au présent à toutes les personnes fleurir la maison.

Mise en projet o « Dans le titre de cette leçon, nous parlons de verbes réguliers: il s'agit des verbes du 1" groupe
et du 2• groupe. Aujourd'hui, nous allons apprendre comment les conjuguer au futur.
Rappelez-vous, le futur indique une action que nous ferons demain ou plus tard. »

Présentation o « PoUJr nous projeter au futur, nous pouvons nous aider des indicateurs de temps: la semaine
prochaine, demain, dans un mois.. . »
o Placer d'abord les indicateurs de temps sur la file du temps pour bien maîtriser la chronologie.
o Prononcer oralement:« Demain, ils rouleront en direction des Pyrénées . »
o Réfléchir à voix haute:« Le verbe dans cette phrase est rouler. Cette action se passera demain;
c'est bien du futur. Dans : ils rouleront, nous repérons l'infinitif rouler+ la terminaison - ont. »
o Écrire au tableau : ils rouleront (avec le code couleurs: infinitif en bleu et terminaison en rouge) .
o Continuer avec d'autres phrases et écrire au tableau le pronom personnel et le verbe en couleurs
comme précédemment:
o Je chanterai lors du prochain spectacle. ➔ je chanterai.
o Dans cinq minutes, tu finiras ton jeu. ➔ tu finiras.
o tannée prochaine, vous réussirez vos examens. ➔ vous réussirez.
o Bientôt, mes amies et moi franchirons la frontière allemande.
Je remplace mes amies et moi par nous ➔ nous franchirons.
o Dans un mois, une fusée atterrira sur la planète Mars.
Je remplace une fusée par elle ➔ elle atterrira.
o À partir de tous les verbes conjugués écrits au tableau (en couleurs), il est facile de montrer la
règle de formation aux élèves: à chaque cas, nous voyons l'infinitif+ la terminaison du verbe.
o Choisir un verbe du , ., groupe et le conjuguer à toutes les personnes en chœur au futur:
je chanterai/ tu chanteras/ il chantera/ nous chanterons/ vous chanterez / elles chanteront
o Choisir un verbe du 2• groupe et faire de même.
je finirai/ tu finiras/ elle finirai nous finirons / vous finirez/ ils finiront

© La librairie des écoles, reproduction et viœéc<.pa,•Œ9tk>R,irmte11di&es


o Piocher dans les cartons-mots qui ont été préparés un indicateur de temps et un verbe au hasard.
Les élèves par binôme font une phrase au futur. Garder un exemple et écri re le sujet et le verbe
au tableau. Appliquer le code de couleurs précédent pour valider si le verlbe est correctement
conjugué.
Continuer avec d'autres cartons-mots.

Pratique o Manuel, page 109, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée

Objectivation o Piocher deux verbes du 1" groupe et deux autres du 2e groupe dans la boî te des verbes.
Faire plusieurs phrases à l'oral que nous noterons au tableau. Appliquer le code de couleurs pour
chaque verbe (s'aider des indicateurs de temps) .
o Récap ituler en chœur les terminaisons au futur.

Pratique o Manuel, page 109, exercices 5 et 6.


autonome

Objectif de la leçon: conjuguer les verbes être et avoir au futur de l'indicatif.


Préparati.on o Écrire au t a bleau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Écrire éga lement la conjugaison du verbe être.
o La conjugaison du verbe avoir est à écrire dans un second temps (si no us
prévoyons de l'écrire à l'avance, la cacher).

Étapes Démarche

Langage o Trouver les compléments circonstanciels de lieu dans les phrases suivantes.
oral o Chaque année, notre famille se réunit à Pâques dans un chalet savoyard.
o Mon père lit son journal dans sa chaise longue.
o Mi-août, j'ai récolté les tomates cerises dans mon jardin.
o Ce matin, nous avons pris la décision de monter au col des Pailhères.
o Ala piscine, Valérie a rencontré Julie et son groupe d'amies.
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes: aller à la patinoire.

Révisions o Trouver et souligner les compléments d'objet indirects dans les phrases suivantes (attention, il y a
un pÏ!ège).
o As-tu entendu parler du spectacle qui aura lieu ce soir?
o Vous déposerez les cartons de déménagement devant le garage.
o Je me souviens très bien des odeurs familières dans la maison de ma grand-mère.
o Les touristes se sont habitués avec plaisir à leur nouvelle accompagnatrice.
o Veux-tu participer à l'excursion qui aura lieu ce matin ?
o Choisir trois mots invariables de la liste 7 et inventer trois phrases au passé.
o Souligner les noms communs dans les phrases suivantes.
o L.:eau est en train de bouillir.
o Aujourd'hui, Laure va préparer ses confitures avec des abricots du Roussillon.
o Les enfants ont encore aperçu un lapin manger du trèfle dans le champ.
o Magalie aimerait bien accrocher ce cadre de souvenirs dans son bureau.

Mise en projet o « Dans la précédente leçon, nous avons étudié la conjugaison des verbes r:éguliers : les verbes du
1ergroupe et du 2e groupe.
Aujourd'hui, nous allons apprendre comment conjuguer les verbes être et avoir au futur. Ce sont
deux verbes très importants que nous utilisons fréquemment.»

©,LaulibrfflJ~:M~~tiic!es, reproduction et vidéoprojection interdites


Présentation o Rappel : écrire au tableau les terminaisons apprises au futur, à voix haute, avec les élèves.
0 « Voici la conjugaison du verbe être au futur (ne pas se priver d'utiliser des indicateurs de temps) :
Demain, je serai {ajouter oralement: à un concert) nous serons
tu seras vous serez
il sera ou elle sera ils seront ou elles seront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe être au futur. »
o « Que remarquez-vous? Les terminaisons sont les mêmes que celles que nous avons notées au tableau.»
Entourer les terminaisons.
S'entr aîner avec différentes expressions: être en retard, être sérieux, être à la maison .. .
Inventer des phrases avec le verbe être (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).
o « Voici la conjugaison du verbe avoir au futur:
Demain, j'aurai (ajouter oralement : un nouveau jeu) nous aurons
tu auras vous aurez
il aura ou elle aura ils auront ou elles auront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe avoir au futur. »
Entourer à nouveau les terminaisons.
S'entraîner avec différentes expressions: avoir du talent, avoir beaucoup d'amis, avoir du courage.. .
Inventer des phrases avec le verbe avoir (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).

Pratique o Manuel, page 110, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Piocher des noms communs au hasard et inventer une phrase par binôme avec être et avoir au futur.
o Réciter en chœur les terminaisons au futur.

Pratique o Manuel page 110, exercices 4 à 7.


autonome

Objectif de la leçon: conjugue r les verbes faire et dire au futur de l' indicatif.
Préparaüon o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Écrire éga le ment la conj ugaison d u verbe faire.
o La conjugaison d u verbe dire est à écrire dans un second temps (si no us prévoyons
de l'écrire à l'avance, la cache r).

Étapes Démarche

Langage o Trouver les compléments circonstanciels de temps dans les phrases suiva ntes.
oral o Chaque soir, il nettoie les vestiaires du club.
o L.:orage a éclaté dans la vallée en début de soirée.
o La rentrée des lycéens aura lieu le 4 septembre.
o Cette année, les vendanges seront très abondantes.
o Nos amis leur ont donné rendez-vous à la brasserie à 20 heures.
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes: prendre le train.

Révisio ns o Trouver et souligner les compléments du nom dans les phrases suivantes.
o Mon roman est posé sur la table de chevet.
o Cette nuit, la sirène des pompiers a retenti plusieurs fois.
o Les œufs du papillon ont éclos hier.
o La promenade en barque à /'intérieur de la grotte leur a beaucoup plu.
o Ces étudiantes étudient plus particulièrement la vie des coléoptères.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéo.pre®j@,1:t(1sR,irmte11di&2s


o Compléter les phrases suivantes à l'aide de as/a/à ou es/est/et.
o Est-ce que tu ... un pull ... me prêter?
o Tracer .. . la règle ce polygone ... indiquer les angles droits.
o Alice ... oublié son sac ... la piscine.
o Justin ... certain d'avoir la solution de l'énigme.
o . .. -tu inscrit ... l'atelier de mosaïque ?
o Souligner le sujet dans les phrases suivantes et indiquer sa nature.
o Eloi sest fait mal à bicyclette.
o Les élèves sont regroupés sous le préau.
o Vous habitiez à Moutiers quand je suis née.
o La coccinelle et le grillon sont des insectes.
o Les pommes de pin sont grignotées par les écureuils.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous continuons à conjuguer les verbes au futur : les verbes dire et faire.»

Présentation o Rappel : écrire au tableau les terminaisons apprises au futur, à voix haute, .avec les élèves.
o « Voici la conjugaison du verbe faire au futur (ne pas se priver d'utiliser des indicateurs de temps) :
Demain, je ferai (ajouter oralement : une enquête)
tu feras
il fera ou elle fera
nous ferons
vous ferez
ils feront ou elles feront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe faire au futur.
Que remarquez-vous? Les terminaisons sont les mêmes que celles que nous avons notées au
tableau. »
Les entourer.
S'entr aîner avec différentes expressions : faire des révélations, faire un puzzle, faire des études...
Inventer des phrases avec le verbe faire (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).
o « Voici la conjugaison du verbe dire au futur :
Demain, je dirai (ajouter oralement : le programme de la journée)
tu diras
il dira ou elle dira
nous dirons
vous direz
ils diront ou elles diront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe dire au futur. »
Entou rer à nouveau les terminaisons.
S'entraîner avec différentes expressions : dire l'heure, dire une prière, dire une histoire...
Inventer des phrases avec le verbe dire (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).

Pratique o Manuel, page 111, exercices 1 et 2.


guidée

Objectivation o Piocher des noms communs au hasard et inventer une phrase par binôme avec dire et faire au
futur.
o Réciter en chœur les terminaisons au futur.

Pratique o Manuel, page 111, exercices 3 à 6.


autonome

©,Lia11librfflJe:rl.lestirS1\"eles, reproduction et vidéoprojection interdites


Objectif de la leçon : savoir quand écrire -euil ou -ueil.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Préparer un tableau à deux colonnes avec -euil et -ueil pour la présentation.

Étapes Démarche
Langage o Trouver les compléments circonstanciels de manière dans les phrases suivantes.
oral o Ils ont localisé le bandit en guettant ses allers et venues.
o Paul révise consciencieusement son cours d'histoire
o Jean a appris à jouer aux échecs en regardant son père et son oncle
o t.:artiste a peint son tableau au couteau.
o Benjamin a monté l'étagère patiemment.
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes : voir des amis.

Révisions o Trouver et souligner les compléments d'objet directs dans les phrases suivantes.
o Héloïse cueille des cerises.
o Jules et Romain aimeraient choisir la guitare comme instrument de musique.
o Le professeur rétablit le silence dans la classe.
o Cest la directrice qui dirige la chorale de l'école.
o Le conducteur ralentit la vitesse de son véhicule.
o Écrire les mots suivants dans l'ordre alphabétique.
o prêter, prier, pratiquer, punir, provoquer.
o chorale, chute, chignon, champ, chêne.
o fuite, frêne, fenêtre, fracas, force
o Identifier les types de phrases suivants.
o Est-ce que les concombres sont des légumes ?
o N'oublie pas d'attacher ta bicyclette.
o Le grand-duc est un rapace nocturne.
o Réponds-moi vite!
o Qu,el/ejoie de te voir!
o Où migrent les cigognes?
Mise en projet o « Nous avons appris comment écrire le son [eU dans la séance 84.
Par exemple, un écureuil, un chevreuil, un fauteuil ...
Aujourd'hui, nous allons découvrir que dans certains cas, le son [ej] peut s'écrire aussi - ueil.
Comm ent s'y prendre pour ne pas confondre les deux écritures?»

Présentation o Écrire la phrase suivante au tableau :


Mon père feuillette un recueil de contes dans son fauteuil.
« Lisons la phrase et soulignons les mots où nous entendons le son [ej].
Ah! je constate que le nom recueil ne s'écrit pas de la même façon!»
Entourer les sons [ej] de feuillette, recueil et fauteuil avec deux couleurs: une pour l'orthographe
- euil et une autre pour l'orthographe - ueil.
Les noter ensuite dans le tableau à deux colonnes:

- euil - ueil

feuillette recueil

fauteuil

o « Maintenant, je vous donne la règle qui va vous expliquer le moyen de vous en souvenir.
Nous écrivons généralement - euil pour reproduire ce son à l'écrit: écureuil, fauteuil, chevreuil etc.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprose,&ti~~te11diœs


Précédé de cou de g, le même son s'écrit - ueil : accueil, orgueil, recueil, etc.
À partir de maintenant, je sais qu'en pointant la lettre qui précède le son [ej], je vais savoir
comment l'écrire. »
Reprendre la phrase :
Mon père feuillette un recueil de contes dans son fauteuil.
~ ~ ~

f donc j'écris - euilc donc j'écris - ueil t donc j'écris - euil


o Écrire des mots au tableau et les lire en chœur.
cerc. .., d..., écur..., faut. .. , cerf..., bouvr..., millet. .. le, éc..., f. .. le, ace. .. lant, s..., rec. .. lir.
Les élèves les écrivent ensuite sur leur ardoise en complétant avec - euil ou - uei/. Veiller à ce qu'ils
placent bien la flèche et se demandent quelle lettre précède le son [ej].
Valider en complétant le tableau ou corriger.

Pratique o Manuel, page 112, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Effac-e r le tableau. Laisser simplement la phrase de départ avec les flèches et les couleurs.
Propo ser les derniers mots étudiés dans la présentation et interroger quel!ques élèves : les laisser
donner la solution et argumenter.
Valider ou corriger.

Pratique o Manuel, page 112, exercices 4, 5 et 6.


autonome

Objectif de la leçon: conjuguer les verbes prendre et voir au futur de l' indicatif.
Préparati.on o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Écrire éga le ment la conjugaison du verbe prendre.
o La conjugaison du verbe voir est à écrire dans un second te mps (si no us prévoyons
de l'écrire à l'avance, la cache r).

Étapes Démarche

Langage o Comp léter les phrases suivantes avec un complément circonstanciel de lieu.
oral o Demain, nous viendrons te rendre visite...
o Alain a trouvé ce parapluie...
o Les soldats retournent. ..
o Ce documentaire montre un troupeau d'éléphants.. .
o La trousse de crayons que tu cherches est. ..
o Les orangs-outangs sont des singes discrets qui vivent.. .
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes : partir en avion.

Révisio ns o Transformer les phrases suivantes à la forme négative.


o Le garagiste répare le véhicule dans l'atelier.
o ttienne mange toujours des céréales au petit déjeuner.
o Le gardien a aperçu quelqu'un dans le parking souterrain.
o Mon mari aime tous les fromages.
o Le hérisson fait encore des dégâts dans mon potager.
o Compléter les phrases suivantes à l'aide de on/ont ou son/sont.
o lis . .. l'habitude de rouler de nuit.
o Ce . .. ses parents qui ... venus le chercher au train.

©,baulibrfflJ@:dtSrSe~@lies, reproduction et vidéoprojection interdites


o . .. pense qu'ils ... quitté leur emplacement de camping à cause des orages.
o . .. patron l'a rappelé à ... poste, d'urgence.
o Les enfants ... contents; ils ... gagné contre leurs parents au tarot.
o Souligner les adjectifs qualificatifs dans les phrases suivantes.
o Pierre a collé des monstres hideux sur son armoire bleue.
o Les jeunes guenons se sont sauvées en criant.
o Le vieux tailleur préféré de ma mère est chez la couturière.
o La mosaïque est un art décoratif.
o J'a;vu un énorme essaim de papillons blancs.
Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous continuons à conjuguer les verbes au futur : les verbes prendre et voir, verbes
du 3e groupe. »

Présentation o Rappel : écrire au tableau les terminaisons apprises au futur, à voix haute, .avec les élèves.
o « Voici la conjugaison du verbe prendre au futur (ne pas se priver d'utiliser des indicateurs de temps) :
Demain, je prendrai (ajouter oralement : les mesures de ton étagère) nous prendrons
tu prendras vous prendrez
il prendra ou elle prendra ils prendront ou elles prendront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe prendre au futur.
Que remarquez-vous? Les terminaisons sont les mêmes que celles que nous a,vons notées au tableau. »
Les entourer.
S'entraîner avec différentes expressions :prendre des nouvelles, prendre contact, prendre la température...
Inventer des phrases avec le verbe prendre (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).
o « Voici la conjugaison du verbe voir au futur :
Demain, je verrai (ajouter oralement : le directeur) nous verrons
tu verras vous verrez
il verra ou elle verra ils verront ou elles verront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe voir au futur. »
Entourer à nouveau les terminaisons.
S'entr aîner avec différentes expressions : voir un film, voir des photos, voir les nuages...
Inventer des phrases avec le verbe voir (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).

Pratique o Man11.Jel, page 113, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Piocher des noms communs au hasard et inventer une phrase par binôme avec prendre et voir au
futur.
o Réciter en chœur les terminaisons au futur.

Pratique o Manuel, page 113, exercices 4 à 6.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidi~eje€tii@n,~~te11dit2s


Objectif de la leçon : conjuguer les verbes aller et venir au futur de l'indicatif.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Écrire éga le ment la conjugaison du verbe aller.
o La conjugaison du verbe venir est à écrire dans un second temps (si nous
prévoyons de l'écrire à l'avance, la cacher).

Étapes Démarche
Langage o Compléter les phrases suivantes avec des compléments circonstanciels de temps.
oral o Claudie a attendu son colis.. . o Les hirondelles migrent vers l'Afrique .. .
o L'orage a surpris les touristes.. . o Nous irons skier.. .
o Adèle et Sophie se promènent le long des quais .. .
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes: vouloir être astronaute

Révisions o Comp léter les phrases suivantes en répondant aux questions:


o Alexis viendra avec nous.. . (quand?). o La sortie de l'école aura lieu .. . (quand?).
o Nous déménagerons au printemps... (où?). o J'adorerais partir en vacances .. . (où?).
o Les promeneurs observent les chamois .. . (comment?).
o Comp léter les mots suivants avec m, b ou p: une te ... te, une a ...bu/a ...ce, la mo .. .tagne,
une i. . .pression, un torre ... t, ra ...per, to ...ber, une bo ...be, e.. .porter, co .. .b.ien.
o Compléter les phrases suivantes avec des déterminants possessifs.
o Les enfants retournent à .. . cabane en courant.
o Pauline demande à .. . sœur si elle peut lui emprunter dix euros.
o A l'aéroport, les douaniers ont ouvert tous .. . bagages.
o Qu,el est .. . meilleur souvenir de vacances?
o Qu,entin ne veut pas prêter .. . jouets!

Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous continuons à conjuguer les verbes au futur: les verbes aller et venir, verbes du
3• groupe. »
Présentation o Rappel : écrire au tableau les terminaisons apprises au futur, à voix haute, .avec les élèves.
o « Voici la conjugaison du verbe aller au futur (ne pas se priver d'utiliser des indicateurs de temps) :
Demain, j'irai (ajouter oralement: à un spectacle) nous irons
tu iras vous irez
il ira ou elle ira ils iront ou elles iront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe aller au futur.
Que remarquez-vous? Les terminaisons sont les mêmes que celles que nous aivons notées au tableau. »
Les entourer.
S'entr aîner avec différentes expressions : aller au restaurant, aller danser, afler en bateau .. .
Inventer des phrases avec le verbe aller (interroger plusieurs élèves et valider les réponses) .
o « Voici la conjugaison du verbe venir au futur:
Demain, je viendrai (ajouter oralement: à son anniversaire) nous viendrons
tu viendras vous viendrez
il viendra ou elle viendra ils viendront ou elles viendront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe venir au futur. »
Entourer à nouveau les terminaisons.
S'entraîner avec différentes expressions: venir en voiture, venir rapidement, venir à la gare .. .
Inventer des phrases avec le verbe venir (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).

Pratique o Manuel, page 114, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Piocher des noms communs au hasard et inventer une phrase par binôme avec aller et venir au futur.
o Réciter en chœur les terminaisons au futur.

Pratique o Manuel, pages 114 et 115, exercices 4 à 9.


autonome

©,ba11librfflJ~:@ese@®$~Jes, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 95 : pouvoir et vouloir au futur

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes pouvoir et vouloir au futur de l'indicatif.


Préparati.on o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Écrire éga le ment la co njugaison du verbe pou voir.
o La co njugaison du verbe vouloir est à écrire da ns un seco nd te mps (si no us
prévoyo ns de l'écrire à l'avance, la cache r).

Étapes Démarche
Langage o Compléter les phrases suivantes avec des compléments circonstanciels de manière.
oral o Ma grand-mère aime voyager.. .
o La fée lui chuchota un secret .. .
o Assieds-toi...
o Surtout, dans les lacets en montagne, conduis ...
o Les indiens observent les bisons...
o Former deux familles de mots à partir des mots suivants : sauteur, porteur, sursauter, supporter,
porter, insupportable, saut, sauter.
Révisions o Choisir trois mots invariables de la liste 8 et inventer trois phrases au présent.
o Conjuguer au présent, au futur et à toutes les personnes : trouver/a solution au problème.
o Accorder l'adjectif qualificatif entre parenthèses en genre et en nombre avec le nom : une voix
(doux), des ourses (blanc), une conductrice (prudent), des fauves (féroce), des filles (sportif), des
relations (amical), des aigles (royal), des endives (cuit), des pentes (vertigineux), des voitures (neuf).
Mise en projet o « Aujourd 'hui, nous continuons à conjuguer les verbes au futur : les verbes pouvoir et vouloir,
verbes du 3• groupe. »

Présentation o Rappel : écrire au tableau les terminaisons apprises au futur, à voix haute, .avec les élèves.
o «Voici la conjugaison du verbe pouvoir au futur (ne pas se priver d'utiliser des indicateurs de temps) :
Demain je pourrai (ajouter oralement : voler) nous pourrons
tu pourras vous pourrez
il pourra ou elle pourra ils pourront ou elles pourront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe pouvoir au futur.
Que remarquez-vous? Les terminaisons sont les mêmes que celles que nous a1vons notées au tableau. »
Les entourer.
S'entr aîner avec différentes expressions : pouvoir voyager, pouvoir étudier, pouvoir dessiner...
Inventer des phrases avec le verbe pouvoir (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).
o « Voici la conjugaison du verbe vouloir au futur :
Demain, je voudrai (ajouter oralement : faire un câlin) nous voudrons
tu voudras vous voudrez
il voudra ou elle voudra ils voudront ou elles voudront
Relisons ensemble cette conjugaison du verbe vouloir au futur. »
Entourer à nouveau les terminaisons.
S'entraîner avec différentes expressions : vouloir les commandes, vouloir réussir, vouloir découvrir un
trésor...
Inventer des phrases avec le verbe vouloir (interroger plusieurs élèves et valider les réponses).

Pratique o Man1Uel, page 116, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Piocher des noms communs au hasard et inventer une phrase par binôme avec pouvoir et vouloir
au futur.
o Réciter en chœur les terminaisons au futur.

Pratique o Man1Uel, page 116, exercices 4 et 5.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vi~a,>ll'~SG ,~@R,irmte11diœs


Séance 96 : projets d'écriture : la conséquence

Objectif de la leçon: décrire des événements ordonnés par une phrase en utilisant
les connecteurs de causalité et, en particulier, les connecteurs exprimant la relation de
conséquence (donc, ainsi, alors ... ).
Préparati.on o Écrire a u t ableau les exerc ices prévu s po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la co njugaiso n à l'imparfait des verbes du 1er groupe. À l'oral, transformer les
oral phrases suivantes à l'imparfait en commençant par autrefois :
o Les hommes se déplacent à cheval.
o Le maître allume le poêle à bois au fond de la classe.
o Les élèves jouent avec des billes en terre cuite.
o Les bœufs tirent la charrue dans les champs.
o Les enfants marchent plusieurs kilomètres pour aller à l'école.
o Répondre aux questions.
o Quand le parc ouvrira-t-il?
o Où les cochons vietnamiens pataugeront-ils?
o Comment les animaux seront-ils protégés?
o Qu,and est-ce que les soigneurs iront nourrir les singes?
o Où pourrez-vous apercevoir des loups?
o Barrer l'intrus dans chaque famille de mots.
o laitier, laiterie, allaiter, laideur, laitière.
o dentition, dentiste, dentaire, danser, dentier.
o montagne, moniteur, monter, montagnard, montagneux.
Révisions o Compléter les mots suivants par - euil ou - uei/ : l'écur... , le chevr... , l'ace. .. , le faut... , l'org ... , le d ... ,
un cerc. .. , le cerf. .. , un rec. .. , le bouvr... .
o Répondre aux questions posées en trouvant le contraire du mot souligné. S'aider des préfixes : il- ,
ir- , mal- , in-, dé- .
Exemple : L'air est-il respirable dans cette salle ?Non, l'air est irrespirable.
o Est-ce que ce maçon est adroit? Non,. .. o Faut-il rouler la moquette? Non, .. .
o Cet architecte est-il connu? Non,. .. o Est-ce que ce plan est exact? Non, .. .
o Est-ce qu'il faut brancher la perceuse ?Non, ...
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes : prendre un télescope et voir les étoiles.

Mise en projet o « Nous avons vu dernièrement comment relier deux phrases simples grâce à un connecteur de
cause. Rappelez-vous. Quels connecteurs avions-nous rencontrés? (Proposition des élèves.) Nous
avions rencontré les connecteurs car,parceque, vu que, comme .. .
Prenons un exemple :
La maîtresse conseille aux élèves de mettre leur manteau. Il pleut dehors.
En ajo utant un connecteur de cause, par exemple parce que, cela devient : La maîtresse conseille
aux élèves de mettre leur manteau parce qu'il pleut dehors.
Avec ce connecteur, nous comprenons pourquoi la maîtresse donne ce conseil à ses élèves.
Aujou rd'hui, nous allons étudier à nouveau des connecteurs, mais qui ont un sens différent. »

Présentation o Lire les deux phrases suivantes.


Le bateau de pêche quitte le port. Les marins peuvent lancer leurs filets.
Je pourrais relier ces deux phrases par un petit mot, par exemple, le mot alors.
(Relire la phrase.)
Le bateau de pêche quitte le port, alors les marins peuvent lancer leurs filets.
En utilisant le petit mot alors, je donne la conséquence du départ de ce bateau de pêche. Le
résultat est que les marins peuvent lancer leurs filets. La pêche peut débuter pour attraper de
nombreux poissons.
Ce petit mot alors est un connecteur. (Le noter au tableau.)

©,ba11librfflJ~:dee·é~akMs,4qJ$f>roduction et vidéoprojection interdites


Rappelez-vous : un connecteur est un mot de liaison entre deux idées, de1Ux événements.
Ici, le connecteur alors permet au lecteur de comprendre que le départ du bateau aboutit au
commencement de la pêche.
Pour exprimer la conséquence, je peux utiliser d'autres connecteurs comme donc, ainsi, par
conséquent, si bien que ... (Les noter au tableau avec le mot alors.)
Amusons-nous à les utiliser à la place du connecteur alors.
(Lecture par des élèves des deux phrases initiales en les reliant par ces connecteurs.)»
o « Pren ons un autre exemple.
Une violente tempête arrive sur le pays. Les avions doivent rester au sol.
Relions ces deux phrases par des connecteurs de conséquence.
(Propositions des élèves à partir des connecteurs écrits au tableau.)
Ici, nous apprenons que l'arrivée de cette tempête a pour résultat l'interdiction de décoller pour
les avions par mesure de sécurité.
Lorsque je parle ou lorsque j'écris, ces connecteurs ont un rôle important. Ils permettent
d'organiser les idées de mon discours ou de mon texte.
Quant aux connecteurs de conséquence, ils permettent de comprendre les conséquences, les
résultats de ce qui est en train de se passer. »

Pratique o Man1Uel, page 117, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o À la page 117, les élèves relient les phases de la partie J'explique ce que j'ai appris à l'aide des
connecteurs de conséquence proposés.
Puis ils expliquent ce qu'ils ont retenu de la leçon.

Pratique o Man1Uel, page 117, exercices 4 et S.


autonome

Séance 97: les mots d'une même famille (1)

Objectif de la leçon: dans une liste de mots proposés, reconnaître les mots d'une même
famille de sens en identifiant le radical.
Préparaüon o Écrire au tableau les exercices prévus pour les révisions.
matérielle 0 Des cartons-mots : ~ 1pliage 11 déplier 11 dépliant 1-1
p-lie_u_r11 pleur 11pleureur 1
lpleurerl letombl lelomberl

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison à l'imparfait des verbes du l " groupe. À l'oral, transformer les
oral phrases suivantes à l'imparfait en commençant par au temps des rois :
Toutes les routes partent de Paris. Elles relient la capitale aux grandes villes du royaume. Les paysans
posent des pavés pour construire les voies. Les hommes se déplacent en diligence. Le voyage dure
plusieurs jours pour se rendre à Paris.
o Répondre aux questions à l'oral.
o Où as-tu vu Sophie ce matin ?
o Quand avez-vous appris à monter à cheval?
o Comment escaladent-ils un gros rocher?
o Où la danseuse s'entraîne-t-elle ?
o Comment Lucas referme-t-il la porte?

© La librairie des écoles, reproduction et ~.idéo~j1


aœ~@0111~inte11diœs
Révisions o Compléter les mots suivants par - euil ou - ueil: /e tr.. . , le d .. ., l'éc. .. , l'org .. . , les .. . , lac .. . lette,
un f .... /age, ace.. . lir, l'écur.. ., un f .. .leté.
o Entourer les verbes et souligner les compléments d'objet directs.
oLa sorcière maléfique offre une belle pomme.
oLa jeune fille croque le fruit.
oLe Petit Poucet ramasse les petits cailloux blancs.
oLa marraine la fée creuse la citrouille.
oLa fillette prend le petit pot de beurre.
o Conjuguer au futur et à toutes les personnes: venir en carrosse et aller au château.
o « Recopiez chaque verbe conjugué, soulignez le radical et entourez la terminaison : tu poses, vous
piquez, nous récoltions, elle grandira, tu coupais, vous arrosez, je plantais, ils semaient, nous portons, il
arrosera.»

Présentation o « Écoutez bien l'histoire que je vais lire .. .


Dans la famille Plant, c'est la panique! La petite dernière surnommée Plantation, s'est égarée et la
nuit va tomber.
Le père Plantoir s'adresse à la famille Pli:
- AU1riez-vous aperçu par hasard Plantation, notre petite fille?
- Ah non ! Monsieur Plantoir, nous ne l'avons pas vue.
Madame Plante et son oncle Planter cherchent dans tous les coins. Le grand-père Replanter
demande à toutes les autres familles, sans résultat.
Soud ain, Plantation réapparaît et tous sont soulagés.
- Je suis désolée, mais je me suis trompée de famille, soupira la petite étourdie.»
o « Reprenons cette histoire:
o Quelle est le nom de la famille qui cherche leur petite fille? (Réponse des élèves.) Il s'agit de la
famille Plant. (Marquer ce nom au tableau.)
o Quel est le prénom de la petite fille qui s'est perdue? (Réponse des élèves.) Il s'agit de
Plantation. (Marquer ce nom au tableau sous celui de Plant.)
o Quels sont les autres noms des membres de la famille? (Réponse des élèves.) Il y a le père
Plantoir, madame Plante, l'oncle Planter et le grand-père Replanter. (Noter tous ces mots les uns
sous les autres en colonne.) »
o « Rel isons ces mots (les relire à voix haute) : que remarquez-vous? (Réponse attendue des élèves.)
Nous retrouvons le mot plant dans tous les autres mots.
En effet, plantation, plantoir, plante, planter sont tous formés à partir du mot plant. (l..'.entourer en
couleurs dans chaque mot.)
Nous appellerons cette partie commune le radical .. .Tiens donc! Cela ne vous rappelle rien?
Nous avions déjà rencontré ce mot en conjugaison. Lorsque nous conjuguons un verbe régulier,
nous ajoutons une terminaison au radical.
Eh bien, pour les familles de mots, nous utilisons également le radical pour reconnaître les mots
d'une même famille.
Le radical permet aussi de donner le sens des mots.
Ainsi, les mots plantation, plantoir, plante, planter expriment tous la même idée, l'idée de planter:
la plantation indique l'action de planter, le plantoir est un outil pour planter une plante en terre.»
o « Pren ons un autre exemple. Dans l'histoire, le père Plantoir s'adresse à la famille Pli.
Amusons-nous à trouver les membres de cette famille!»
Afficlher au tableau plusieurs cartons-mots: 1plier 11 pliage 11 déplier 11 dépliant 11 plieur 11 pleur 1
1pieu reur 1 1pleurer 1 1plomb 1 1plomber 1

Entourer le radical pli dans les mots proposés et faire remarquer que les autres mots I pleur 1
1pleureur 1 1pleurer 1 1plomb 1 1plomber I n'ont pas le radical pli, donc ils appartiennent à une
autre famille de mots.
Ajouter que les mots I plier 11 pliage 11 déplier 11 dépliant 11 plieur I ont non seulement un radical
commun, mais ils expriment aussi tous l'idée de pli.»

Pratique o « Proposer des mots au tableau et repérer le radical. Trouver d'autres mots de la même famille en
guidée précisant leur nature grammaticale : enlaidir, litière, alignement, agrandir, lavement, déplacer.
o Manuel, page 118, exercices 1 et 2.

©,laa11librfflJe:idiasctMe~ilirœproduction et vidéoprojection interdites


Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur la bulle et le schéma de la page 118.

Pratique o Man1Uel, page 118, exercices 3, 4 et S.


autonome

Séance 98: les mots d'une même famille (2)

Objectif de la leçon : trouver de nouveaux mots, appartenant à une même famille et à


partir d'un même radical.
Vocabulaire nouveau : suffixe.
Préparaüon o Écrire a u tableau les exercices prévus pour les révisions.
matérielle o Écrire éga lement les mots : dentiste, dentaire, dent, dentition, dentifrice, édenté,
dentier.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison à l'imparfait des verbes du 1•• groupe. À l'oral, transformer les
oral phrases suivantes à l'imparfait en commençant par l'été dernier :
Nous empruntons un charmant sentier. Il serpente à travers champs et vergers. Puis, au pied de la
montagne, le sentier change de direction. li monte tout droit vers le sommet. Nous respirons à pleines
bouffées les senteurs de la montagne.
o Répondre aux questions à l'oral.
o Qu.and est-ce que les enfants skieront sur les pistes rouges?
o Où apercevait-on la voile d'un bateau?
o Comment rafraîchis-tu le jus d'orange ?
o Qu,and Louis se rend-il à son cours de guitare?
o Comment a-t-elle répondu au salut du facteur?

Révisions o Entourer les verbes et souligner les compléments d'objet indirects.


o À la fin du match, Antoine se plaint de ses adversaires.
o Mes amis connaissent la langue des signes.
o Je pratique le judo depuis longtemps.
o En vacances, nous écrivons à notre famille.
o Isabelle hérite d'un magnifique bracelet.
o Recopier les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre parenthèses au futur.
C'est ,à la tombée de la nuit que le hibou (venir) chercher sa nourriture. Je (pouvoir) l'observer dans
l'obscurité. On (voir) ses gros yeux jaunes. li (prendre) le temps de guetter les petits rongeurs. Puis, le
hibou (s'envoler) et il (faire) la chasse à ses proies. Elles ne (voir) même pas son attaque et il (finir) par
prendre son repas!
Mise en projet o « Nous avons vu comment reconnaître des mots d'une même famille. Qu'est-ce qui nous aide?
(Réponse attendue des élèves.) Le radical nous aide à reconnaître les mots d'une même famille.
Par exemple, si je vous propose les mots suivants au tableau, quel est leur radical ? dentiste,
dentaire, dent, dentition, dentifrice, édenté, dentier. (Réponse attendue des élèves.)
Le radical commun est le mot dent, car nous le retrouvons dans tous les autres mots. De plus, ces
mots ont tous un sens commun.
Nous savons reconnaître maintenant les mots d'une même famille. Aujourd'hui, nous allons voir
comment écrire les mots d'une même famille à partir d'un même radical.»
Présentation o « Rappelez-vous, dans la famille Plant, il y avait le grand-père Replanter(l'écrire au tableau).
Regairdons ensemble comment ce nouveau mot de famille de plant a pu être"construit''.
Dans le mot replanter, nous trouvons d'abord le radical qui nous a permis de construire ce
nouveau mot. (Entourer le radical plant.)
Puis nous trouvons un petit mot devant et derrière le radical (souligner re- et - er).
o Vo1Us connaissez déjà le petit mot placé devant le radical. Nous l'avons rencontré pour
construire un mot de sens contraire. Comment l'appelons-nous? (Réponse attendue des
élèves.) Il s'agit d'un préfixe (écrire le mot préfixe sous re- ).
Par contre, dans le mot replanter, le préfixe n'est pas un préfixe de sens contraire. C'est un
préfixe qui permet simplement de construire un nouveau mot de la famille de plant.
o Regardons à présent la fin de ce mot.
Ici, nous trouvons - er. 11 s'agit de la terminaison des verbes du l " groupe (écrire le mot
terminaison sous - er).
o Ma,is pour les autres mots comme plantoir par exemple (l'écrire au tableau), il ne s'agit pas d'une
terminaison! Alors de quoi s'agit-il ? Il s'agit d'une syllabe finale que nous ajoutons pour créer
un nouveau mot.
Cette syllabe finale, nous allons l'appeler un suffixe (écrire le mot suffixe sous - oir). »
o « Entraînons-nous par exemple avec le nom rang (l'écrire au tableau) . Si je veux trouver des mots
de la famille de rang, je peux donc ajouter un préfixe ou un suffixe, ou les deux à la fois!
o Ainsi, je peux trouver le verbe qui vient du radical rang. Quel est-il ? (Réponse attendue des
élèves.) C'est le verbe rang-er (l'écrire en mettant - eren couleurs).
o Je peux ajouter un préfixe pour trouver son contraire (Réponse attendue des élèves.) Le verbe
dé-rang-er (l'écrire en mettant dé- et - eren couleurs) : dé-rang-er.
o Je peux aussi ajouter un suffixe pour trouver un autre nom . (Proposition des élèves.) Les noms
rang-ement, rang-ée (les écrire en mettant - ement et - ée en couleurs) .
Pour trouver un verbe, un adjectif, des noms à partir du radical d'un mot, j e peux donc ajouter au
radical, un préfixe ou un suffixe. »

Pratique o Man1Uel, page 119, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur le schéma de la page 119.
o À partir du radical terre, les élèves proposent des mots de la même famille en utilisant les préfixes
et les suffixes proposés.

Pratique o Manl!Jel, page 119, exercice 4.


autonome

©,l!laulibrfflJ@:idiasctMe~m
rœproducti on et vi déoprojection interdites
Séance 99 : les sensations : le toucher

Objectif de la leçon: connaître et utiliser, à l'oral comme à l'écrit, le vocabulaire du toucher.


Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Écrire éga le ment le texte de la présentatio n.

Étapes Étapes
Langage o Anticipation de la conjugaison à l'imparfait des verbes du 2• groupe. À l'oral, transformer les
oral phrases suivantes à l'imparfait en commençant par en l'an 800: Les Vikings (envahir) la France.
Alors, les habitants (bâtir) des châteaux forts pour se protéger. Les Vikings (réfléchir) aux moyens de les
vaincre Ils (établir) des plans d'attaque. Mais ils ne (réussir) pas à détruire les murailles.
o Répondre aux questions à l'oral.
o Comment le chat dort-il dans son panier? o Où as-tu loué un appartement?
o Où les deux amis se rejoignent-ils? o Comment allez-vous régler vos achats ?
o Qu.and a-t-il marqué le panier de la victoire?

Révisions o Entourer les verbes et souligner les compléments du verbe. Indiquer s'il s'agit d'un complément
d'objet direct et/ou d'un complément d'objet indirect.
o Le gendarme demande ses papiers au conducteur. o Le gérant du camping loue une caravane.
o Une famille nombreuse habite cet appartement. o L'infirmière fait une piqûre au malade.
o Agathe réfléchit à une solution.
o Recopier les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre parenthèses au futur.
o Les maçons (unir) leurs efforts et ils o Mon frère (vouloir) sûrement
(terminer) le chantier bientôt. voir ce nouveau film.
o Après avoir couru, nous (être) en sueur. o Lorsque les raisins (être) mûrs,
o A mon anniversaire, j'(avoir) un beau cadeau. on (pouvoir) vendanger.
o Lors du tournage, le cascadeur (prendre) des risques. o Il (faire) beau, j'en suis sûre!
o Écrire de nouveaux verbes en ajoutant le préfixe dé- ou re- . Attention, pour certains verbes, les
deux préfixes sont possibles: monter, prendre, coller, plier, rouler, ranger, planter, placer, former, faire.

Mise en projet o « Nous avons rencontré le vocabulaire de la vue et celui de l'ouïe.


Aujourd'hui, nous allons surtout nous intéresser au vocabulaire lié au sens du toucher. Rappelez-
vous. Quel organe est concerné par le sens du toucher? (Réponse attendue des élèves.) Il s'agit
de l'organe de la peau qui permet de ressentir ce que l'on touche. »
Présentation o Lire le texte au tableau.
Ce matin, monsieur Roberto, décorateur d'intérieur, se rend dans une boutique pour choisir des tissus. Il tât~
il palpe, il caresse les étoffes. (Mimer avec de vrais tissus par exemple.) li les touche du bout des doigts. li
finit par choisir des matières douces et légères. Une fois ses choix terminés, il repart, content de ses achats.
o « Nous allons retrouver les mots qui font référence au toucher. »
Relire le texte phrase par phrase.
Laisser les élèves faire des propositions et souligner les mots au fur et à mesure de la lecture.
« Nous allons maintenant noter la nature grammaticale de chaque mot souligné (noter n sous
chaque nom commun, v sous les verbes et adj sous les adjectifs qualificatit fs) .
Qu'observez-vous? Nous avons des verbes (tâte, palpe, touche), des noms (une caresse, des doigts)
et des adjectifs (douces et légères) .
Ainsi, pour exprimer le vocabulaire du toucher, je peux utiliser des adjectifs qualificatifs, des noms
et des verbes. »
Pratique o Manuel, page 120, exercices 1, 2, 3 et 4.
guidée
Objectivation o Inviter les élèves à donner des exemples de mots de vocabulaire sur le toucher. Préciser leur
nature grammaticale.
o Lire le cadre Je retiens de la page 120.
Pratique o Manuel, page 120, exercices 5 et 6.
autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidér0~~j&Gtio~cff1lte11dirtes


Objectif de la leçon : savoir écrire les noms communs finissa nt en - oir.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Préparer un tableau à deux colonnes avec -oir et -oire po ur la présentatio n.

Étapes Démarche

Langage o Inventer trois phrases à l'imparfait commençant par quand j'étais petit. ..
oral o Trouver et identifier les compléments circonstanciels dans les phrases suivantes (CCL, CCT, CCM).
o Les engins sont arrivés sur le chantier lundi dernier.
o Des convois exceptionnels les ont déposés à côté de l'aire de stationnement de l'autoroute.
o Le chantier va durer plusieurs mois.
o Les ouvriers évacueront la terre avec précaution.
o Le béton sera coulé dans les tranchées.
Révisions o Trouver les synonymes dans la liste suivante: déchaîné, éneNer, détruire, gai, un conte, fragile,
tranquille, un camarade, délicat, un récit, briser, un compagnon, agacer, agité,joyeux, calme
o Souligner le complément du verbe. Indiquer si c'est un complément d'objet direct ou indirect.
oLes promeneurs donnent du pain aux canards.
oIl est possible de visiter la grotte souterraine en barque.
oNous avons longé le Tarn à bicyclette.
otmilie a acheté des chaussures de montagne pour randonner.
oLe boulanger a préparé une brioche à la fleur d'oranger.
o Conjuguer à l'imparfait à toutes les personnes: rencontrer des amis d'enfance.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre qu'il y a deux façons pour écrire les noms communs qui se
termi nent par le son [war].
Soit nous écrivons le son [war] comme pour le dortoir, soit nous l'écrivons comme pour la baignoire.
Comment s'y prendre pour distinguer les deux écritures?»

Présentation o Écrire la phrase suivante au tableau:


Que vois-je? Une balançoire sur un trottoir! Pourquoi pas un plongeoir dans une pataugeoire? Quelle histoire!
Lire la phrase à voix haute, souligner les mots où nous entendons le son [war].
« Ah ! je constate que tous les noms en [war] ne s'écrivent pas de la même façon!» Entourer les
sons [war] de trottoir et plongeoir d'une couleur, puis ceux de balançoire, pataugeoire et histoire
d'une autre couleur.
Les noter ensuite dans le tableau à deux colonnes:
- oir - oire
o « Maintenant, je vous donne la règle qui va vous expliquer le
moyen de vous en souvenir. trottoir balançoire
o Les noms féminins s'écrivent - oire: /a baignoire, la nageoire,
une histoire.. . plongeoir pataugeoire
o Les noms masculins s'écrivent - oir: le dortoir, le miroir, le trottoir ...
Ma1is il existe des exceptions pour les noms masculins.
histoire
Cette année, nous retiendrons quatre noms: un accessoire, un
interrogatoire, un répertoire, un territoire (les écrire et les laisser au tableau) .
Dorénavant, je repère bien le genre du nom; je cherche l'article. »
o bafanç(oir/oire) ➔ nom féminin donc j'écris une balançoire
o trott(oir/oire) ➔ nom masculin donc j'écris un trottoir.
o « Je vous écris des mots au tableau (les lire en chœur); vous les écrivez aussi sur votre ardoise
en complétant avec - oirou - oire : arros..., mouch ..., baign ..., mâch ..., hach ..., mange ..., ras ...,
pass ..., compt ..., vict ..., f ..., mém ..., cou/ ... . »
Valider en complétant le tableau ou corriger.

Pratique o Manuel, page 121, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Effac,er le tableau. Laisser simplement la phrase de départ avec les couleurs.

©,baulibrfflJ@4!sHis¾c@les, reproduction et vidéoprojection interdites


Proposer quelques mots comme dans le dernier exercice de la présentation et interroger
quelques élèves : les laisser donner la solution et argumenter.
Valider ou corriger.

Pratique o Man1Uel, page 121, exercices 4, 5 et 6.


autonome

Séance 101 : les compléments circonstanciels

Objectif de la leçon : identifier dans des phrases les compléments circonstanciels de lieu,
de temps, de manière.
Préparation o Écrire au t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Piocher trois verbes et écrire une phrase à l'imparfait.
oral o Réinvestir le vocabulaire du toucher.
Redire quel organe est concerné et noter au tableau les noms, les verbes, l es adjectifs qualificatifs
liés à ce sens. Présenter aux élèves divers matériaux (coton, gravier, étoffe, écorce) et leur
demander de formuler une phrase à tour de rôle en utilisant le vocabulaire écrit au tableau.
Cet exercice peut aisément être différé ou poursuivi lors de prochaines séances étant donné qu'il
nécessite un matériel particulier.

Révisions o Conjuguer au présent, au futur et à toutes les personnes : rencontrer des amis d'enfance.
o Compléter les phrases suivantes avec des compléments du nom .
oN'oublie pas de boucler ta ceinture ...
oNous attendons des nouvelles...
oLa visite ... a plu au groupe...
oLes secours sont arrivés au début. ..
oDes coulées ... ont dévasté le village de Lassur.
o Comp léter les noms suivants avec - eui/ ou - ueil : chevr..., millef... le, cerf. .. , bouvr..., c... lette,
ace..., faut. .. , s..., f. .. le, écur..., rec. .. .
Mise en projet o « Nous connaissons déjà des compléments qui complètent le verbe.
Le complément d'objet direct répond à la question qui ? ou quoi ?
Le complément d'objet indirect répond à la question à qui ? à quoi? de qui ? de quoi ?
o Je mange une banane ➔ Je mange quoi? une banane ➔ COD
o Je regarde Julien ➔ Je regarde qui? J ulien ➔ COD
o Je parle à Maman ➔ Je parle à qui ? à maman ➔ COI
o Je m'approche de la porte ➔ Je m'approche de quoi? de la porte ➔ COI
Nous allons apprendre aujourd'hui d'autres compléments qui complètent le verbe. Nous les
appellerons les compléments circonstanciels. »

Présentation o Écrire la phrase suivante au tableau :


À quatre heures, je mange une banane.
« Je sais que je mange. Je sais ce que je mange, c'est une banane.
Mais j'ai une autre précision dans cette phrase. Je sais à quel moment je mange ma banane.
Quand est-ce que je mange une banane? À quatre heures.

© La librairie des écoles, reproduction ewidéep~~jie~tieft,Jnte11di~s


Aquatre heures est un complément du verbe mange. C'est un complément qui précise dans
quell!es circonstances, ici le moment, je mange ma banane.
Comme c'est un complément qui précise dans quelles cir-cons-tances je mange ma banane, je
l'appelle complément cir-cons-tanciel. »
o « Un complément circonstanciel qui précise le moment dans une phrase s'appelle un
complément circonstanciel de temps.
Pour repérer un complément circonstanciel de temps dans une phrase, je pose la question quand
est-ce que?
o Ici, quand est-ce que je mange une banane? A quatre heures. Aquatre heures est donc le
complément circonstanciel de temps du verbe mange.
o Essayons de trouver le complément circonstanciel de temps dans la phr.ase suivante :
Les pompiers travaillent tous les jours.
Pour trouver le complément circonstanciel de temps, je vais poser la question quand est-ce que .. . ?
Quand est-ce que les pompiers travaillent? Tous les jours. Tous les jours est donc le complément
circonstanciel de temps du verbe travaillent.»
o Les élèves identifient le complément circonstanciel de temps dans les phrases suivantes :
- En hiver, les jours sont très courts.
- J'aime beaucoup lire pendant les vacances.
- Il a plu en pleine nuit.
o « Il existe d'autres compléments circonstanciels qui complètent le verbe de la phrase.
Il y a par exemple le complément circonstanciel de lieu. Un lieu est un endroit. Le complément
circonstanciel de lieu va donc donner des précisions sur l'endroit où se passe l'action du verbe.
o Lisons la phrase suivante : Je descends à la cave.
Où vais-je descendre? À quel endroit? Dans quel lieu?
À la cave. À la cave est donc un complément circonstanciel de lieu.
o Essayons de trouver le complément circonstanciel de lieu dans la phrase suivante :
Les enfants jouent dans la cour.
Pour trouver le complément circonstanciel de lieu, je vais poser la question où? Où jouent les
enfants? Dans la cour. Dans la cour est donc le complément circonstanciel de lieu du verbe jouent.»
o Les élèves identifient le complément circonstanciel de lieu dans les phrases suivantes :
- Le chat saute sur la table de la cuisine.
- Le chien a l'habitude de dormir dans sa niche.
- Un grand loup gris sort de la forêt.
- En France, tous les enfants vont à l'école.
o « Le troisième complément circonstanciel que nous apprenons aujourd'hui est le complément
circonstanciel de manière. Le complément circonstanciel de manière va nous indiquer comment,
de quelle façon, de quelle manière est faite l'action du verbe.
Pour trouver le complément circonstanciel de manière, nous allons poser la question comment?
o Les enfants jouent bruyamment.
Comment jouent les enfants? Bruyamment. Bruyamment est donc le complément circonstanciel
de manière du verbe jouent.»
o Les élèves identifient le complément circonstanciel de manière dans les phrases suivantes :
- Les pompiers combattent l'incendie avec courage.
- Ce stylo écrit très mal.
- Ce livre se lit facilement car l'histoire est passionnante.
Pratique o Manuel, page 122, exercices 1, 2 et 3.
guidée

Objectivation o « Identifions les compléments circonstanciels dans les phrases ci-dessous :


o t:année prochaine,je visiterai la capitale en bateau-mouche.
o Pendant cinq années,Jean et Anne-Marie ont supporté avec difficulté le bruit près de l'aéroport. ..
Que remarquez-vous? Une phrase peut contenir plusieurs compléments circonstanciels. li ne faut
pas oublier de poser toutes les questions : où? quand? comment?»
o Les élèves lisent La partie Je retiens et expliquent ce qu'ils ont compris.

Pratique O Man1Uel, page 122, exercices 4 et 5.


autonome

©,LaulibrfflJ@4!sS>~réGele®1ar~production et vidéoprojection interdites


Séance 102 : les compléments circonstanciels
de temps et de lieu

Objectif de la leçon : manipuler les complé ments circonstanciels de lieu et de temps


dans des phrases : les ajouter, les déplacer, les remplacer.
Lexique: minutie, gravats.
Préparati.on o Écrire a u t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Compléter la phrase suivante à l'imparfait: Il ya longtemps,je ...
oral o Trouver un mot qui correspond au groupe nominal.
Exemple : avec gentillesse ➔ gentiment
avec .méchanceté, avec douceur, avec minutie, avec précision, avec adresse, avec propreté, avec force,
avec .rapidité, avec raison, avec horreur.
Expliquer la minutie (application très attentive des détails), et ranger ce mot dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.

Révisions o Conjuguer au présent, au futur et à toutes les personnes : établir un itinéraire.


o Écrire les questions correspondant aux réponses suivantes.
o Il transporte des gravats dans sa remorque.
o Le car tourne à droite pour aller à la base nautique.
o Mardi prochain, nous visiterons le château de Foix.
o Mon film préféré est le Roi et l'oiseau.
o La longueur du tunnel est de 2 160 mètres.
Expliquer les gravats (menus morceaux d'une démolition), et ranger ce mot dans la boîte
correspondant à sa nature grammaticale.
o Compléter les mots suivants avec - oir ou - oire : l'entonn .. . , l'arm .. . , le ras .. . , le mir.. . , la f. .. , la gl.. . ,
le tir... , une hist... , la mâch ... , l'arros ... .
Mise en projet o « Nous connaissons maintenant les compléments circonstanciels; ce sont des compléments qui
complètent le verbe de la phrase. Ils précisent quand, où, ou bien comment est faite l'action du
verbe.
Aujou rd'hui, nous allons apprendre à utiliser les compléments circonstanciels de temps et de lieu,
à les déplacer dans une phrase, à les remplacer ou même à les supprimer. »
Présentation o « Nous allons voir aujourd'hui qu'un complément circonstanciel peut changer de place dans la
phrase.
(Écrire la phrase suivante.) Il part à l'étranger demain.
Pouvez-vous identifier le ou les compléments circonstanciels? Quels sont les mots interrogatifs
que nous pouvons utiliser pour les retrouver? (Les élèves citent les mots.) Quand? Où?
Comment?»
Les élèves identifient les trois compléments circonstanciels (de lieu, de temps, de manière).
Préciser qu'on ne travaille que les compléments circonstanciels de lieu et de temps dans cette
séance.
« Pol.llvez-vous maintenant essayer de changer l'ordre de ces compléments circonstanciels?
Il part demain à l'étranger.
Demain, il part à l'étranger.
C'est donc une phrase avec les mêmes mots, mais l'ordre des compléments a changé ! Mais le
sens reste le même, et les précisions apportées par les compléments circonstanciels aussi.»
o « Un complément circonstanciel peut aussi être remplacé par un autre complément
circonstanciel. Faisons-le avec cette phrase : Demain, il part à l'étranger.
o Essayons de remplacer le complément circonstanciel de temps demain : la semaine prochaine,
dans trois jours, l'année prochaine, ce soir ...
o Essayons maintenant de remplacer le complément circonstanciel de lieu à l'étranger : à Paris, à
Londres, en Espagne, aux ttats-Unis, à Nantes ... »
o « Un complément circonstanciel peut aussi être supprimé, tout simplement, ce qui n'empêche
pas la phrase d'avoir un sens, même si des précisions sont supprimées.
Regairdons toujours notre phrase : Demain, il part à l'étranger.
o Si je supprime le complément circonstanciel de lieu à l'étranger, la phrase est Demain, il part.
C'est une phrase juste, qui a un sens. Je ne sais pas où il part, mais je sais qu'il part demain.
o Si je supprime le complément circonstanciel de temps demain, la phrase est Il part à l'étranger.
C'est une phrase juste, qui a un sens. Je ne sais pas quand il part, mais je sais qu'il part à l'étranger.
o Nous pouvons même supprimer tous les compléments circonstanciels : mais, dans ce cas, la
phrase n'a plus beaucoup de précision, elle reste très vague, même si ellle est correcte et même
si elle a quand même un sens. »
o « Enfi n, nous pouvons ajouter, bien sûr, des compléments circonstanciels pour compléter une
phrase qui est vague, imprécise.
Essayons avec la phrase de base suivante : Elle dort.
Que p ouvons-nous apporter comme information supplémentaire sur le fait qu'elle dorme? Il faut
trouver des compléments circonstanciels qui répondent à la question quand? et où?
o Pouvez-vous trouver un complément circonstanciel de temps pour compléter cette phrase?
Ce sera donc un complément circonstanciel qui répondra à la question quand? Ce soir,
maintenant, depuis 20 heures ...
Depuis 20 heures, elle dort.
o Pouvez-vous trouver un complément circonstanciel de lieu pour compléter cette phrase? Ce
sera donc un complément circonstanciel qui répondra à la question où? Dans sa chambre, dans
son lit, sous la tente, sur le canapé ...
Depuis 20 heures, elle dort dans son lit.
Nous avons nettement enrichi la phrase de départ qui ne donnait aucune précision!
Les c,ompléments circonstanciels sont donc très utiles!»

Pratique o Manuel, page 123, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Essayer avec la phrase de base suivante: //voyage.


« Que pouvons-nous apporter comme information supplémentaire sur le fait qu'il voyage ? Il faut
trouver des compléments circonstanciels qui répondent à la question quand? et où?»
Vçiliçler ou corriger.

Pratique o Manuel, page 123, exercices 4 et 5.


autonome

Objectif de la leçon : manipuler les compléments circonstanciels de manière dans


des phrases : les ajouter, les déplacer, les remplacer.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Compléter la phrase suivante à l'imparfait: Jadis, les hommes .. .


oral o Chercher les définitions des homonymes suivants dans le dictionnaire et faire une phrase avec
chacun d'eux.
o cour, cours, court. o ma, mas, mât.

©,ba11librfflJ@4!sSJ.iPiéGe~1ar~ ,rrerdr1.1ction et vidéoprojection interdites


Révisions o Piocher un verbe; le conjuguer au présent, puis au futur, et à toutes les personnes.
° Choisir trois mots invariables de la liste 9 et inventer trois phrases au futur.
o Trouver l'adjectif à partir du verbe.
Exemple : noircir ➔ noir
ramollir, chauffer, plaire, encourager, agir, adoucir, raccourcir, épaissir, alourdir, blanchir.
Mise en projet o « À la séance précédente, nous nous sommes entraînés avec les complém -ents circonstanciels de
temps et de lieu. Aujourd'hui, nous allons apprendre à utiliser les compléments circonstanciels de
manit ère, à les déplacer dans une phrase, à les remplacer ou même à les supprimer. »
o « Revenons sur les compléments circonstanciels qui complètent le verbe; ils donnent des
précisions sur le verbe.
Vous souvenez-vous des questions que nous pouvons poser pour identifier les compléments?
o Quand ? pour le complément circonstanciel de temps.
o Où ? pour le complément circonstanciel de lieu.
o Comment? pour le complément circonstanciel de manière. »
Présentation o « Reprenons la phrase : If part à l'étranger demain.
o Essayons de la compléter en posant la question comment?
If part à l'étranger demain en avion.
Nous pouvons dire aussi : en train, en car, en bateau, en roulotte, à vélo, à moto ...
o Le complément circonstanciel de manière en avion est déplaçable : Demain, .ilpart en avion à l'étranger.
Donc, le complément circonstanciel de manière est remplaçable et déplaçable.
Si nous le supprimons, nous ne connaissons que le lieu et le moment de l'action, mais la phrase
a encore du sens. »
o « Complétons la phrase suivante avec un complément circonstanciel de manière : Le chat joue
avec une souris.
o Le chat joue calmement avec une souris.
o Le chat joue comme un petit fou avec une souris.
o Le chat joue sauvagement avec une souris.
o Le chat joue comme un vrai tigre avec une souris.
À chaque fois, le complément circonstanciel de manière nous indique de quelle manière joue le chat .. . »
o « Mai ntenant que nous avons révisé le complément circonstanciel de manière ainsi que les autres,
nous allons nous entraîner à les manipuler. »
Pratique o Manuel, page 124, exercices 1, 2 et 3.
guidée
Objectivation o Les élèves lisent la partie J'explique ce que j'ai appris, et expliquent ce qu'ils ont retenu.
o Essayer avec la phrase de base suivante : If chante.
« Que pouvons-nous apporter comme information supplémentaire sur le fait qu'il chante? Il faut
trouver des compléments circonstanciels qui répondent à la question qua nd? où et comment?»
Valider ou corriger.
Pratique o Manuel, page 124, exercices 4 et S.
autonome
Objectif de la leçon : réviser les groupes de verbe, les conjugaisons du présent et du
futur.
Préparati.on o Écrire a u t a bleau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Révisions ° Compléter les trois phrases suivantes avec un complément circonstanciel..


o Le jardinier tond la pelouse...
o Safomé joue de la harpe.. .
o J:espion envoie un message.. .
o Transformer les phrases négatives suivantes à la forme affirmative.
o Sylvie n'ajamais aimé les nougâts.
o Les cambrioleurs n'ont pas encore été attrapés.
o Les enquêteurs ne soupçonnent personne en particulier.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons réviser nos connaissances sur les verbes : les groupes et les
conjugaisons au présent et au futur. »

Présentation o « Comment trouver l'infinitif d'un verbe quand il est conjugué dans une ph rase? Après avoir
identifié le verbe de la phrase, je dis "il faut ...".
o Alexandre marche sur les mains.
Que fait Alexandre? Il marche. Marche est le verbe.
Pol!Jr trouver l'infinitif du verbe marche, je dis : "il faut .. . marcher''. Donc, marcher est l'infinitif du
verbe marche.»
o Mon père regonfle les roues de mon vélo.
Effectuer la même démarche.
o « Les verbes sont organisés en trois groupes : les verbes du 1" groupe, les verbes du 2• groupe
et les verbes du 3° groupe. (Tracer un tableau à trois colonnes.) Chaque verbe appartient à un
groupe et un seul.
o Le 1°' groupe rassemble les verbes dont l'infinitif se termine par - er (écrire infinitif en - er dans la
colonne du 1°' groupe) : chanter, danser ... (Laisser les élèves compléter la liste.)
o Le 2• groupe rassemble les verbes dont l'infinitif se termine par - ir et qllli font - issons à la
1'• personne du pluriel.
Par exemple, le verbe finir appartient au 2• groupe, car son infinitif se termine par - ir et nous
disons nous finissons (donc - issons) à la 1re personne du pluriel.
o Tous les verbes qui ne sont pas du 1•' groupe et qui ne sont pas non plus du 2• groupe sont
du .. . 3• groupe ! »
Piocher aléatoirement une dizaine de verbes dans les différentes boîtes et donner leur groupe.
o Le présent.
Reprendre quelques-uns des verbes précédents (un de chaque groupe). Les conjuguer à toutes
les personnes. Les écrire au tableau en coloriant la terminaison.
o Le futur.
Recommencer la même chose au futur.
o Ne pas oublier être et avoir.

Pratique o Manl!Jel, page 125, exercices, 1, 2 et 3.


guidée

Pratique o Man1Uel, page 125, exercices 4, 5 et 6.


autonome

©,LaulibrfflJ@dssécoles, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 1OS : être et avoir à l'imparfait

Objectif de la leçon: être et avoir à l'imparfait.


Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus pour les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Piocher trois noms communs et écrire trois phrases interrogatives commençant par quand.
oral o Transformer les mots suivants en groupes nominaux.
Exemple : gloutonnement ➔ avec gloutonnerie
courtoisement, méchamment, agréablement, doucement, amicalement, ironiquement, brutalement,
lourdement, savoureusement, courageusement.
Révisions o Compléter les mots suivants par - ée, ou - é : /a chauss .. ., la moiti.. . , la quantit. .. , une enjamb .. .,
une port. .. , une dict.. . , une bouch.. . , une bouff.. ., la qua lit. .. , la cl .. . .
o Transformer les noms communs suivants au pluriel : /e cheval, un bureau, une souris, un aliment, un
traÎneau, un caillou, une noix, un bal, un loup, un fou.
o Chercher l'intrus parmi ces listes de mots d'une même famille.
o journal, jour, jouer,journée,journalier.
o invisible, vol, vue, voir, vision.
o transport, transportable, porter, transporteur, porc.

Mise en projet o « Nous connaissons bien maintenant les temps dans une phrase. li y a le temps présent (qui se
passe maintenant), le temps futur (qui se passera plus tard) et le temps pa,ssé (ce qui a déjà eu lieu
avant le moment où nous parlons, avant maintenant).
Vous avez déjà étudié en CE1 un temps du passé qui s'appelle le passé composé.
Aujourd'hui, nous allons étudier un temps du passé qui s'appelle l'imparfait.»

Présentation o « L'imparfait est un temps du passé qui raconte ce qui se passait avant, aut refois, il y une heure,
une semaine, un siècle, ou un millénaire .. .
Écoutez cette petite histoire:
Autrefois, dans les campagnes, les enfants allaient à l'école à pied. lis habitaient souvent loin d'un
village. Ils devaient marcher parfois pendant une heure ou deux pour aller à lëcole. Et le soir, ils
faisa;ent le chemin du retour, toujours à pied. lis allaient à l'école à pied, mêm,e en plein hiver quand la
neige tombait. Qu'ils étaient heureux d'arriver en classe pour se réchauffer près du poêle! Leurs mains
engourdies étaient rougies par le froid et leurs pieds étaient douloureux tellement ils avaient marché
dans leurs sabots glacés.
Je viens de vous raconter ce qui se passait autrefois dans les campagnes quand les enfants
allaient à l'école. Pour vous raconter tout ça, je n'ai pas utilisé le présent, qui est un temps que
nous connaissons bien; je n'ai pas utilisé le futur, qui est un temps que nous connaissons bien
aussi, et qui ne peut pas être utilisé pour raconter quelque chose qui s'est déjà passé!
J'ai utilisé un temps qui s'appelle l'im-par-fait.
L'.im-par-fait est un temps du passé. Nous l'utilisons quand nous avons besoin de raconter
quelque chose qui s'est passé ... dans le passé.
L'.imparfait est un temps très utilisé. Nous devons donc savoir conjuguer les verbes à l'imparfait
sans faire d'erreur. »
o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à conjuguer les verbes être et avoir à l'imparfait.
Mais avant, je voudrais que nous redisions la conjugaison du verbe avoir au présent, puis au futur.
Pour être sûr de ne pas se tromper, nous allons utiliser les mots maintenant pour le présent, et
demain pour le futur.
o Conjuguons le verbe avoir faim au présent :
Maintenant,j'ai faim Maintenant, nous avons faim
Maintenant, tu as faim Maintenant, vous avez faim
Maintenant, il, elle a faim Maintenant, ils, elles ont faim

© La librairie des écoles, reproduction et vidéeproje~.ari~te11di~s


o Conjuguons-le maintenant au futur :
Demain,j'aurai faim Demain, nous aurons faim
Demain, tu auras faim Demain, vous aurez faim
Demain, il, elle aura faim Demain, ils, elles auront faim
o Pour m'aider à le conjuguer à l'imparfait (im-par-fait), je vais utiliser le m,ot hier; ce mot va
m'indiquer que je raconte bien quelque chose qui a eu lieu dans le passé.
Hier,j'avais faim Hier, nous avions faim
Hier, tu avais faim Hier, vous aviez faim
Hier, il, elle avait faim Hier, ils, elles avaient fai.m
(Faire redire la conjugaison par les élèves et l'écrire à la verticale au tableau au fur et à mesure.)
À l'imparfait, le verbe avoir n'a pas l'air irrégulier. Nous pouvons reconnaître le radical av- et
les terminaisons. (Les souligner d'un trait de couleur en redisant la conjugaison, puis redire les
termi naisons : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.)
o Essayons maintenant de conjuguer une autre expression avec le verbe avoir à l'imparfait.
Quelqu'un a-t-il une idée? .. . avoir une idée!
Hier,j'avais a.i.s une idée Hier, nous avions i.o.n.s une idée
Hier, tu avais a.i.s une idée Hier, vous aviez i.e.z une idée
Hier, il, elle avaita.i.tune idée Hier, ils, elles, avaienta.ï.e.n.t une idée
Il faut donc maintenant apprendre ces terminaisons par cœur, car ce sont les terminaisons
de l'imparfait. Presque tous les verbes ont ces terminaisons ! Cela vaut donc le coup de les
apprendre. Quand nous savons conjuguer un seul verbe, nous pouvons en conjuguer des
centaines!»
o « Essayons maintenant de conjuguer le verbe être à l'heure à l'imparfait. Comme nous conjuguons
à l'imparfait, nous allons utiliser le mot hier pour nous aider.
o Hier,j'étais à l'heure Hier, nous étions à l'heure
Hier, tu étais à l'heure Hier, vous étiez à l'heure
Hier, il, elle était à l'heure Hier, ils, elles étaient à l'heure
o Pouvons-nous retrouver le radical du verbe être? C'est et- . Quelles sont les terminaisons du
verbe être à l'imparfait? (Les élèves les énoncent, l'enseignant les souligne au fur et à mesure de
l'énonciation.)
Que remarquez-vous? Ce sont les mêmes terminaisons que pour le verbe avoir : a.i.s, a.i.s, a.i.t,
i.o.n.s, i.e.z, a.i.e.n.t.
o Essayons maintenant de conjuguer être au cinéma à l'imparfait. À chaque fois, nous épellerons
la terminaison. »
Hier,j'étais a.i.s au cinéma Hier, nous étions i.o.n.s au cinéma
Hier, tu étais a.i.s au cinéma Hier, vous étiez i.e.z au cinéma
Hier, il, elle était a.i.t au cinéma Hier, ils, elles, étaient a.i.e.n.t au cinéma
o « Mai ntenant, nous savons conjuguer les verbes avoir et être à l'imparfait! Nous n'avons plus qu'à
nous entraîner pour être sûrs de ne pas nous tromper .. . »

Pratique o Manuel, page 126, exercices 1 et 2.


guidée

Objectivation o Prendre deux exemples :


o Qu.and j'étais petit, j'(avoir) un tricycle.
o Qu.andj'étais petit, j'(être) très coquin.
Par binôme, l'un récite les terminaisons à l'autre en les épelant, l'autre vérilfie au tableau qu'il ne se
trompe pas. Et inversement.

Pratique o Manuel, page 126, exercice 3.


autonome

©,LiaulibrfflJ@Gl~~,i@le~ reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 106 : les verbes du 1er groupe à l'imparfait

Objectif de la leçon: conjuguer les verbes du 1er groupe à l' imparfait.


Préparati.on o Écrire a u t a bleau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Conjuguer à l'imparfait et à toutes les personnes : aller à cheval en ville.


oral o Faire trois phrases au présent avec les mots invariables plus, autant, moins .

Révisions o Compléter les mots suivants par une lettre muette.


Exemple : blan... ➔ blanc
cui ... , préci..., méchan ..., maudi..., cour ..., un marqui..., un ran ..., un frui .. ., un marchan ..., un
Anglai ....
o Souligner les verbes et indiquer leur temps.
o L.:illustrateur a modifié la taille des bulles.
o La couturière découpera l'étoffe pour faire de nouveaux costumes.
o La crème frafche vient spécialement de Normandie.
o Les chauves-souris voleront au crépuscule.
o L.:entrafneur a réuni tous ses joueurs à la mi-temps.
o Écrire les noms communs suivants au féminin : l'acteur, l'âne, le cuisinier, le singe, un voleur, un
client, un enfant, un neveu, un hérisson, un ours.
Mise en projet o « Nous avons commencé à apprendre l'imparfait. C'est le temps du passé que nous utilisons très
souvent pour raconter une histoire, un récit.
Nous savons maintenant conjuguer le verbe avoir et le verbe être à l'impa rfait.
Aujou rd'hui, nous allons apprendre la conjugaison des verbes du 1er groupe à l'imparfait.»

Présentation o « Pouvons-nous tout d'abord rappeler quels sont les verbes du 1•• groupe?»
Les élèves énoncent que les verbes du 1er groupe sont les verbes qui font l eur infinitif en - er
comme chanter, marcher, regarder. Le verbe aller, bien que se terminant par - er à l'infinitif, est un
verbe irrégulier, donc appartenant au 3e groupe.
o « Vous souvenez-vous des terminaisons de l'imparfait des verbes être et avoir?
(Les élèves citent : ais, ais, ait, ions, iez, aient).
o Essayons de placer ces terminaisons sur le radical d'un verbe du 1er grou pe comme le verbe
chanter. Le radical est chant- .
Hier,je chant-ais
Hier, tu chant-ais
Hier, il, elle chant-ait
Hier, nous chant-ions
Hier, vous chant-iez
Hier, ils, elles chant-aient
Nous venons de conjuguer le verbe chanter, verbe du 1er groupe, à l'imparfait.
Tous les verbes du 1er groupe se conjuguent sur ce modèle à l'imparfait.
o Conjuguons ensemble le verbe donner.
Tro uvons tout d'abord son radical : donn- .
Hier,je donn-ais
Hier, tu donn-ais
Hier, il, elle donn-ait
Hier, nous donn-ions
Hier, vous donn-iez
Hier, ils, elles donn-aient
Nous retrouvons bien les mêmes terminaisons : ais, ais, ait, ions, iez, aient.

© La librairie des écoles, reproduction e~cv,idiée-~j@4i~.ari~te11dites


Donc, pour conjuguer un verbe du 1•' groupe à l'imparfait, je trouve le rad ical du verbe et j'ajoute
les terminaisons de l'imparfait : ais, ais, ait, ions, iez, aient. N'est-ce pas une· conjugaison facile?
Oui, mais il faut faire attention à certains verbes .. . »
o « Les verbes qui se terminent par - g.er : manger, plonger, ranger, nager, songer, font un peu
différemment des autres.
o Prenons l'exemple du verbe nager. Prenons le radical nag- et ajoutons les terminaisons de
l'imparfait :
Hier,je nag-ais !
Hier, tu nag-ais !
Hier, il, elle nag-ait !
Hier nous nag-ions !
Hier vous nag-iez !
Hier, ils, elles nag-aient !
o Effectivement, si nous conjuguons de cette manière, nous n'avons pas le mot que nous
attendons. Nous ne disons pas je nagais, mais je ... nageais! Que faut-il r.a jouter pour obtenir le
bon son? Une entre le radical et la terminaison (tracer le e en couleurs) .. Corrigeons jusqu'au
bout pour voir où ce e est nécessaire. Nous voyons qu'il est nécessaire partout, sauf à la 1,. et
2• personne du pluriel (g et ifont bien le son [3i], le e n'est donc pas nécessaire) .
o À vous d'épeler à votre voisin la conjugaison du verbe manger à l'imparfait!
o Ma1intenant, votre voisin vous épèle la conjugaison du verbe plonger. »
o « Les verbes qui se terminent par - c.e.r ont aussi besoin d'une attention particulière. Ce sont des
verbes comme placer, commencer, poncer, rincer.
o Essayons de conjuguer à l'imparfait le verbe commencer pour voir où est le problème. Il faut
donc prendre le radical du verbe commenc- et ajouter les terminaisons de l'imparfait.
Hier,jecommencais !
Hier, tu commencais !
Hier, il, elle commencait !
Hier, nous commencions!
Hier, vous commenciez!
Hier, ils, elles commencaient !
o Effectivement, si nous conjuguons de cette manière, nous n'avons pas le mot que nous
attendons. Nous ne disons pas je commencais, mais je ... commençais! Que faut-il rajouter pour
obt enir le bon son? Une cédille entre le radical et la terminaison (tracer la cédille en couleurs) .
Corrigeons jusqu'au bout pour voir où cette cédille est nécessaire. Nous voyons qu'elle est
nécessaire partout, sauf à la 1,. et 2• personne du pluriel (cet i font bien le son [sil, la cédille
n'est donc pas nécessaire) .
o À vous d'épeler à votre voisin la conjugaison du verbe rincer à l'imparfait !
o Ma1intenant, votre voisin vous épèle la conjugaison du verbe poncer. »

Pratique o Manuel, page 127, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur le schéma de la page 127.

Pratique o Manuel, page 127, exercices 4 et 5.


autonome

©,ba11librfflJ@4!~ele5;cr-re~oduction et vidéoprojection interdites


Séance 107 : les verbes du 2e groupe à l'imparfait

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes du 2e groupe à l'imparfait.


Lexique : embrouille.
Préparati.on o Écrire a u t ableau les exerc ices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche

Langage c,Compléter la phrase suivante à l'imparfait : Quand ma grand-mère allait à l'école, elle...
oral o Compléter les phrases suivantes avec un complément du verbe.
o Dominique emprunte.. .
o Les filles ont demandé .. .
o Les touristes prennent.. .
o Marie remplacera ...
o Les chauffeurs livreront ...
Révisions o Piocher trois adjectifs et écrire des phrases négatives.
o Ranger les mots suivants dans l'ordre alphabétique.
o crayon, croc, crâne, cracher, criquet.
o durcir, drame, drap, douceur, druide.
o grogner, griller, grincer, gronder, gris.
o Compléter les mots suivants :
une embrou(iVille), un ra(il/ille), une grenou{il/ille), une méda(il/ille), des grose(il/ille)s, un éventa(iVille),
la fou(il/ille), l'abe{il/il/e), le sole(il/il/e), un appare(il/ille).
Expliquer une embrouille (une situation confuse, destinée à tromper), puis ranger le mot dans la
boîte correspondant à sa nature grammaticale.

Mise en projet o « Nous connaissons déjà beaucoup de choses sur l'imparfait : nous connaüssons les terminaisons
de l'imparfait (les élèves les énoncent), nous savons conjuguer le verbe être, le verbe avoir(les
élèves conjuguent oralement ces deux verbes en les épelant :j'avais a.v.a.i.s, tu avais a. v.a.i.s ...).
Nous savons également conjuguer les verbes du 1•r groupe à l'imparfait. Essayons avec le verbe
monter (les élèves le conjuguent à l'imparfait en épelant le mot en entier) ..
Vous souvenez-vous des deux petits pièges dans la conjugaison des verbes du 1" groupe à
l'imparfait?
o Le premier piège est celui des verbes en - ger auxquels nous devons parfois ajouter un - e après
le radical pour garder le son [3]. Par exemple, je dois écrire je nageais avec une, car si je ne
rajoute pas cette lettre, je lirai je nagais !
o Le d euxième piège est celui des verbes en - cer comme commencer; cette fois, je dois parfois
rajouter une cédille sous le c pour garder le son [s]. Par exemple, je dois écrire je commençais
avec une cédille car, si je ne l'écris pas, je lirai je commencais !
Maintenant que nous avons bien revu tout ce que nous avons appris sur la conjugaison de
l'imparfait, nous allons apprendre aujourd'hui à conjuguer les verbes du 2• groupe à l'imparfait. »

Présentation o « Pouvons-nous commencer par redire comment nous savons qu'un verbe est du 2• groupe? Un
verbe est du 2• groupe quand il respecte les deux critères suivants : il doit avoir son infinitif en - ir,
et il doit en plus faire - issons à la 1,. personne du pluriel.
Par exemple, finir est un verbe du 2• groupe, car il est bien en - ir à l'infinitif (lever un premier doigt
pour compter les critères) et également car nous disons bien nous finissons à la 1,. personne du
pluriel (lever le deuxième doigt).
Entraînons-nous deux minutes à reconnaître un verbe du 2• groupe. » Proposer les verbes obéir,
venir, courir, grandir, atterrir, grossir. Les élèves justifient leur choix en utilisant les deux critères.
o « Pour construire la conjugaison d'un verbe du 2• groupe, je dois prendre son radical (comme
pour les autres verbes), ajouter -iss- après le radical, puis écrire les terminaisons de l'impa rfait,
comme pour les autres verbes : ais, ais, ait, ions, iez, aient.

© La librairie des écoles, reproduction dnvtodéerproj@4i~.ari~te11dit~s


Conjuguons le verbe grandir.
Le radical de grandir est grand- .
Hier, je grand-iss-ais
Hier, tu grand-iss-ais
Hier, il, elle grand-iss-ait
Hier, nous grand-iss-ions
Hier, vous grand-iss-iez
Hier, ils, elles grand-iss-aient
Quelle est donc la différence de construction avec les verbes du 1•• groupe ? Il faut ajouter - iss
entre le radical du verbe et la terminaison de 11mparfait. »

Pratique o Man1Uel, page 128, exercices 1 à S.


guidée

Objectivation o Les élèves expliquent la construction de l'imparfait pour les verbes du 2• groupe en s'appuyant
sur le schéma de la page 129.

Pratique o Man1Uel, pages 128 et 129, exercices 6 à 9.


autonome

Objectif de la leçon : savoir écrire les mots contenant des consonnes doubles.
Préparaüon o Écrire au tableau les exercices prévus pour les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Conjuguer à l'imparfait à toutes les personnes : faire des corvées.


oral o Faire trois phrases au passé avec les mots suivants : hangar, histoire, habitude.

Révisions o Piocher un verbe et le conjuguer au présent, au futur, à l'imparfait et à toutes les personnes.
o Souligner les sujets et indiquer leur nature.
o Les épices sont beaucoup utilisées autour de la Méditerranée.
o Crier est interdit dans les couloirs.
o Le cauchemar de cette nuit m'a empêché de dormir.
o Elles espèrent avoir la permission de se baigner.
o Cette odeur de javel me rappelle la piscine
o Dans chaque groupe de mots, souligner le nom et indiquer son genre et son nombre: un couple
âgé, fes habitudes alimentaires, un doux souvenir, un nouveau jouet, une galopade sauvage, des
chaussettes violettes, des feuilles éparpillées, vos anciens amis, des boîtes métalliques, une vue
exceptionnelle, des odeurs agréables.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons nous exercer à écrire des mots qui contiennent une double consonne,
comme une fourchette, une caisse, une affiche, etc. »

Présentation o « Nous allons donner quelques indices pour savoir quand écrire une consonne double.
Ce n'est pas facile, car la prononciation ne donne pas toujours la solution. Par exemple, devons-
nous écrire J'ai besoin d'une (cane/canne) pour marcher.. . ? Ici, seulement le sens permet de
répondre. »
0 « Voici quelques règles que nous connaissons déjà:
o Po1Ur obtenir le son [E] à l'intérieur d'un mot, nous doublons la consonne : une hirondelle, une
princesse, une antenne ...

©,baulibrfflJ@4!sS>ts~~, reproduction et vidéoprojection interdites


Rappelons que découper le mot en syllabes nous aide beaucoup : hi/ron/del/le, prin/ces/se, an/ten/ne
o Po11.Jr le féminin de certains noms finissant par une consonne, nous doublons la lettre finale et
nous ajoutons un - e : un ourson ➔ une oursonne, un musicien ➔ une musicienne ...
o Les doit aussi être doublé entre deux voyelles pour être prononcé [s] co mme dans casser et
mission ...
o Nous savons que neuf consonnes sont souvent doublées (mais pas toujours) : c, f, I, m, n, p, r, set t
(pomme, offrir, appeler ...).
o Nous savons enfin que les consonnes doubles les plus nombreuses sont à la fin des mots avant
un - e muet, comme dans une nouvelle, une flamme, une bretelle .. .
En conclusion, c'est l'habitude de la langue, la prononciation parfois et l'utilisation du dictionnaire
qui restent la meilleure des aides. »

Pratique o Man11.Jel, page 130, exercices 1 et 2.


guidée

o Proposer dix mots aux élèves et les écrire sur l'ardoise : pousser, ânesse, adresse, accord, ballon,
tonnerre, année, homme, sonner, colonne.
Valider ou corriger avec le dictionnaire.

Pratique o Man11.Jel, page 130, exercices 3, 4 et S.


autonome

Séance 109 : faire et dire à l'imparfait

Objectif de la leçon: conjuguer les verbes faire et dire à l' imparfait.


Préparation o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Afficher la conj ugaison des verbes faire et dire en mettant le radical d'une couleur,
les et les te rminaisons d'une autre couleur.
o Prévoir deux carto ns bla ncs po ur d issimuler la lettres lo rs de la présentatio n.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison des verbes du 1" groupe au passé composé. À l'oral, transformer
oral les verbes selon l'exemple.
Exemple : Aujourd'hui,j'attrape une sauterelle. Hier, j'ai attrapé une sauterelle.
o Aujourd'hui, tu participes à un jeu de ballon. Hier, tu ...
o Aujourd'hui, elle oublie son parapluie. Hier, .. .
o Aujourd'hui, nous mangeons au restaurant. Hier, .. .
o Aujourd'hui, vous installez votre tente. Hier, .. .
o Aujourd'hui, ils accordent leur violon. Hier, .. .
o Ajouter dans les phrases suivantes les mots invariables souvent puis peu. Demander aux élèves
d'expliciter le sens de chaque phrase.
o Pierreaidesesamis.
o Tu es présent aux entraînements.
o Le lézard se réchauffe au soleil.
o Le peintre déplace son échelle.
o Le chien aboie dans sa niche.

© La librairie des écoles, reproduction et vidé9P10~iœi~ . ari~te11dites


Révisions o Recopier les mots en les complétant avec une consonne simple ou une consonne double.
o f ou fi: le vi .. . age, fa seme .. .e, le pa.. . ais, le ba .. . ai, un sate.. . ite.
o mou mm : un co ... erce, ra ... asser, la po ... ade, un ca ... ion, une so ... e.
o t ou tt : la ba ... erie, le po... eau, la gro ... e, fro ... er, aussi... ôt.
o Compléter les phrases avec les compléments circonstanciels demandés.
o Ce château est construit (CCL).
o Jean prendra l'avion (CCT).
o As-tu rempli (CCM) le questionnaire?
o Le pilote prend place (CCL).
o Avant de commencer l'exercice, il faut lire (CCM) la consigne.
o (CCT), les souris dansent!
o Les jonquilles fleurissent (CCL).
o La moto démarre (CCM).
o Trouver un nom, un adjectif et un verbe pour chaque radical : tas- , bord- , fleur- , gel- , dent- .

Rappel et o « Vous souvenez-vous des terminaisons du temps de l'imparfait que nous avons étudié jusqu'à
réactivation des présent ? (Réponse attendue des élèves.)
connaissances Les terminaisons sont : ais, ais, ait, ions, iez, aient. »
antérieures
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à conjuguer deux nouveaux verbes à l'imparfait. À la fin de
la leçon, vous saurez exactement conjuguer les verbes faire et dire. Nous les apprenons ensemble,
car les conjugaisons de ces verbes à l'imparfait sont très proches les unes des autres. »

Présentation o «J'ai affiché au tableau la conjugaison à l'imparfait du verbe faire et dire.


Rega,rdons ensemble comment ils sont formés (lire chacune des conjugaisons). »
je fai-s-ais jedi-s-ais
tu fai-s-ais tu di-s-ais
il, elle, on fai-s-ait il, elle, on di-s-ait
nous fai-s-ions nous di-s-ions
vous fai-s-iez vous di-s-iez
ils, elles fai-s-aient ils, elles di-s-aient
o « Que retrouvons-nous ?
o À la fin, je retrouve bien la terminaison du verbe, la partie qui "termine"lle verbe et qui change
en fonction du sujet (la montrer du doigt). li s'agit bien des terminaisons de l'imparfait que nous
venons de revoir.
o Nous retrouvons aussi le radical du verbe faire et dire. Pour le verbe faire, nous gardons le radical
fai- et pour le verbe dire nous gardons le radical di- (les montrer du doigt au tableau) . »
o « Par contre, regardez la petite lettre qui s'est faufilée entre le radical et la t erminaison. Nous
la retrouvons aussi bien pour le verbe faire que pour le verbe dire! Cette petite lettre est uns.
Pourquoi s'est-elle faufilée à cet endroit? Eh bien, si nous l'enlevions, qu'arriverait-il? (Placer le
carton blanc sur les pour le pronom je pour les deux verbes et lire à voix haute.)
Sans les, nous lisons je fai-ais,je di-ais. Comme ces verbes sont difficiles à prononcer!
La lettres s'est faufilée entre le radical et la terminaison pour nous aider à -conjuguer ces verbes.
Elle est indispensable. Il ne faut donc pas l'oublier!»

Pratique o Relire la conjugaison des verbes faire et dire en épelant lettre par lettre.
guidée o Inviter les élèves à conjuguer à l'oral l'expression faire de grands détours et dire d'accélérer.
o L'.enseignant propose aux élèves un pronom personnel. lis doivent donner, la conjugaison correcte
et épeler la terminaison.
o Man11.Jel, page 131, exercices 1, 2 et 3.

Objectivation o Relever, dans le tableau du manuel page 131, ce qui est important de retenir dans la conjugaison
du verbe faire et dire à l'imparfait.

Pratique o Man11.Jel, page 131, exercice 4.


autonome

©,baulibrfflJ@'-i!ie6d3~9!e§, reproduction et vidéoprojection interdites


Séance 110 : aller, venir, partir, pouvoir,
vouloir à l'imparfait

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes aller, venir, partir, pouvoir et vouloir
à l' imparfait.
Lexique : ascension, batelier.

Préparati.on o Écrire a u t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.


matérielle o Afficher le verbe chanter o u bie n le réécrire au t ableau e n diffé renciant de deux
coule urs la partie radical et les te rminaiso ns.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison des verbes du l" groupe au passé composé. À l'oral, transformer
oral les verbes selon l'exemple.
Exemple : Aujourd'hui, je déménage en ville. Hier, j'ai déménagé en ville.
Aujourd'hui, tu dessines un cheval. Hier, tu ...
Aujourd'hui, elle accompagne sa mamie. Hier, ...
Aujourd'hui, nous pêchons en mer. Hier, ...
Aujourd'hui, vous travaillez tard. Hier, .. .
Aujourd'hui, ils jouent du violon. Hier, .. .
o Ajouter dans les phrases suivantes les mots invariables plus puis moins. Demander aux élèves
d'expliciter le sens de chaque phrase.
o Lucie est patiente.
o Avec ce manteau, tu as chaud.
o Vous trouverez une maison près de la mer.
o Avec ce chariot, les bagages sont lourds.
o Par grand vent, le linge sèche vite.
Révisions o Recopier les phrases en déplaçant les compléments circonstanciels.
o Le jour de la rentrée, nous étions inquiets.
o Un chevreuil apparaft dans la lueur des phares.
o Chez ce médecin, l'attente est trop longue.
o Autrefois, on voyageait à cheval ou à pied.
o Avec rapidité, vous déclenchez l'alarme incendie.
o Retrouver les mots de la même famille et les classer dans un tableau de trois colonnes intitulées
verbes, noms, adjectifs : écrire, long, agrandir, écriture, écrite, ouverture, agrandissement, longueur,
profond, approfondir, ouvert, profondeur, allonger, grand, ouvrir.
Rappel et o Revoir les terminaisons de l'imparfait en conjuguant les verbes être, avoir et donner.
réactivation des
connaissances
antérieures
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à conjuguer à l'imparfait des verbes du 3• groupe. À la fin
de la leçon, vous saurez exactement conjuguer les verbes aller, venir, partir, pouvoir et vouloir à
l'imparfait. Nous les apprenons ensemble, car les conjugaisons de ces verbes à l'imparfait sont
très proches les unes des autres. »

Présentation o «J'ai affiché au tableau la conjugaison à l'imparfait d'un verbe en - er. Rappelons-nous ensemble
comment il est formé.
je chant-ais
tu chant-ais
il, elle, on chant-ait
nous chant-ions
vous chant-iez
ils, elles chant-aient
À la fin, je retrouve bien la terminaison du verbe, la partie qui "termine"le verbe et qui change
en fo nction du sujet (la montrer du doigt) . li s'agit bien des terminaisons de l'imparfait que nous
venons de revoir.
Nous retrouvons aussi le radical du verbe : il s'agit du radical chant- auquel nous avons ajouté la
termi naison de l'imparfait (le montrer du doigt au tableau). »
o « Conjuguons maintenant quelques verbes du 3• groupe.
Prenons le verbe aller par exemple.
Je conjugue à l'oral l'expression aller au cinéma en commençant par hier. (l'.enseignant conjugue
oralement le verbe et l'écrit au fur et à mesure de sa dictée.)
o Regardons ensemble comment il est formé (lire chacune des conjugaisons) :
Hier,j'al/-ais
Hier, tu ail-ais
Hier, il, elle, on ail-ait
Hier, nous ail-ions
Hier, vous a/1-iez
Hier, ils, elles ail-aient
o À la fin, je retrouve bien la terminaison du verbe, la partie qui "termine" lie verbe et qui change
en fonction du sujet (la montrer du doigt) .
o Nous retrouvons aussi le radical du verbe aller : il s'agit du radical ail- auquel nous avons ajouté
la terminaison de l'imparfait (le montrer du doigt au tableau).
Tiens! Comme c'est étrange! Il est construit de la même façon que le verbe chanter!»
l..'.enseignant met un haut-parleur sur sa pensée et compare les deux verbes .. .
o « Conjuguons un autre verbe du 3• groupe : le verbe venir. »
Faire la même démarche (et après également avec partir, vouloir, pouvoir).
o « Certains verbes du 3• groupe sont donc formés de la même façon que les verbes du 1"' groupe :
nous gardons le radical et nous ajoutons la terminaison en fonction du pro nom sujet.»

Pratique o Relire la conjugaison des verbes aller et venir en épelant lettre par lettre.
guidée o Inviter les élèves à conjuguer à l'oral l'expression partir à Paris et pouvoir visiter la tour Eiffel.
o l..'.enseignant propose aux élèves un pronom personnel. lis doivent donner, la conjugaison correcte
et épeler la terminaison.
o Man11.Jel, page 13 2, exercices 1, 2, 3 et 4.
Dans l'exercice 4, expliciter le nom ascension (le fait de gravir une montagne), puis demander aux
élèves de ranger ce mot dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.

Objectivation o Relever dans le tableau du manuel page 133 ce qu'il est important de retenir dans la conjugaison
des verbes pouvoir et vouloir.

Pratique o Man11.Jel, pages 132 et 133, exercices 5 à 12.


autonome Dans l'exercice 8, expliciter le nom batelier(personne qui pilote un bateau sur des cours
d'eau), puis demander aux élèves de ranger le mot dans la boîte correspondant à sa nature
grammaticale.
Séance 111 : prendre et voir à l'imparfait

Objectif de la leçon: conjuguer les verbes prendre et voir à l' imparfait.


Lexique: hublot.
Préparati.on o Écrire a u t ableau les exerc ices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Affic her la co njugaiso n des verbes prendre et voir en mettant le radical pren- et
vo- d ' une co uleu r, puis le y et les t e rminaiso ns d ' une autre co ule ur.

Étapes Démarche

Langage o Anticipation de la conjugaison des verbes du 1'' g roupe au passé composé. À l'oral, conjuguer les
oral locutions camper dans un pré et dormir à la belle étoile.
Aider les élèves en commençant par : La semaine dernière, j'ai campé dans un pré, tu as campé ...
Puis, J'ai dormi à la belle étoile, tu as dormi...
o Ajouter dans les phrases suivantes les mots invariables mieux puis mal. Demander aux élèves
d'expliciter le sens de chaque phrase.
o Cette nuit, nous avons dormi à l'hôtel. o Léo a présenté son exposé.
o Ma serviette de plage sèche au soleil. o Le magicien présente son nouveau numéro.
o Nous cuisinons sur la table dehors.

Révisions 0 Recopier les mots en les complétant avec une consonne simple ou une consonne double.
o f ou ff: le coi.. .eur, le pla .. . ond, la gri ... e, dé .. .aire, une éto... e.
o r Ol!J rr : le beu... e, /'heu ... e, co. ..iger, heu... eux, la te ... asse.
o sou ss: la cour... e, l'adre ... e, a ... ez, la chau ... ure, un ge... te.
o Compléter les phrases avec les compléments circonstanciels demandés.
o Plus tard, Mélanie aimerait travailler (CCL). o Les hommes iront sur Mars (CCT).
o M. Ramot a construit une maquette de voilier (CCM). o Manon court (CCM).
o (CCT), nous étions en CE1. o (CCT), Lisa porte un déguisement.
o Pour sa sieste, Papi s'endort (CCL). o Jeanne prendra le train (CCL).
o Conjuguer à l'imparfait les locutions : aller à Rome et faire du tourisme.

Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre à conjuguer à l'imparfait deux nouveaux verbes. À la fin de
la leçon, vous saurez exactement conjuguer les verbes prendre et voir à l'imparfait. »

Présentation o « J'ai affiché au tableau la conjugaison à l'imparfait des verbes prendre et voir.
Regairdons ensemble comment ils sont fo rmés (lire chacune des conjugaisons) :
jepren-ais jevo-y-ais
tu pren-ais tu vo-y-ais
il, elle, on pren-ait il, elle, on vo-y-ait
nous pren-ions nous vo-y-ions
vous pren-iez vous vo-y-iez
ils, elles pren-aient ils, elles vo-y-aient
o « Qu'observons-nous ?
o À la fin, je retrouve bien la terminaison du verbe, la partie qui "termine" lie verbe et qui change
en fonction du sujet (la montrer du doigt) . li s'agit bien des terminaisons de l'imparfait que nous
venons de revoir.
o Nous retrouvons aussi le radical du verbe prendre : il s'agit du radical pren- auquel nous avons
ajouté la terminaison de l'imparfait (le montrer du doigt au tableau) .
o Pour le verbe prendre, nous remarquons également la suppression du d aux trois personnes du pluriel.
o Par contre, regardez ce qui se passe pour le verbe voir : il a perdu son i ! Quelle lettre le
remplace? (Réponse attendue des élèves.) C'est le y. Eh oui : lei de voir est parti en voyage et il
a été remplacé par uni grec! Retenez bien cette bizarrerie. »

Pratique o Relire la conjugaison des verbes prendre et voir en épelant lettre par lettre.
guidée o Inviter les élèves à conjuguer à l'oral l'expression prendre un télescope et voir la lune.

© La librairie des écoles, reproduction et vldéopr.rej~..ari~te11dit~s


o l..'.enseignant propose aux élèves un pronom personnel. lis doivent donner, la conjugaison correcte
et épeler la terminaison.
o Man11.Jel, page 1.34, exercices 1, 2, 3 et 4.
Dans l'exercice 2, expliciter le nom hublot (petite fenêtre ronde que l'on trouve dans les bateaux ou les
avions), puis demander aux élèves de le ranger dans la boîte correspondant à1sa nature grammaticale.

Objectivation o Relever dans le tableau du manuel page 134 ce qui est important de retenir dans la conjugaison
des verbes prendre et venir.

Pratique o Man11.Jel, page 134, exercice S.


autonome

Séance 112 : projets d'écriture : l'imparfait

Objectif de la leçon: écrire une histoire en utilisant le temps de l'imparfait.


@ Note : Il s'agit d'aider les élèves à mobiliser, en plus de l'utilisation de l' utilisation du temps de
l'imparfa it, toutes leurs connaissances langagières (syntaxe et précision du vocabulaire) et orthographo-
grammaticales a u service de la qualité de la production écrite et non de la quantité d'écrit.
Parce que l'autonomie des élèves est visée et que certains d'entre eux ont besoin d 'un soutien
personnalisé, la manipulation de« la pyramide du jeune écrivain » formée de quatre faces permettra de
se familiariser et de mémoriser avec facilité la succession des étapes d'une relecture grammaticale efficace
dans une production écrite.

Préparaüon o Écrire au tableau les exercices prévus pour les révisions.


matérielle o Afficher les étapes du jeune écrivain :
o Je dis la phrase oralement.
o Je l'écris: je dis un mot, j'écris le mot.
o Je relis la phrase pour vérifier qu'aucun mot n'a été oublié.
o Quand j'ai fini d'écrire, j'utilise la pyramide du jeune écrivain pour les
vérifications (majuscule et point, accord de l'adjectif avec le nom, accord du
verbe avec son sujet}.
o Afficher les trois images de l'annexe 8.

Démarche Démarche

Langage o Réinvestir le vocabulaire du toucher.


oral Redire quel organe est concerné et noter au tableau les noms, les verbes, l es adjectifs qualificatifs
liés à ce sens.
Présenter aux élèves divers matériaux (mousse, papier de soie, végétaux... ) et leur demander de
form u ler une phrase à tour de rôle en utilisant le vocabulaire écrit au tableau.
Cet exercice peut aisément être différé ou poursuivi lors de prochaines séances étant donné qu'il
nécessite un matériel particulier.
o Anticipation de la conjugaison des verbes du 1" groupe au passé composé. À l'oral, conjuguer les
locutions visiter Londres et traverser la Tamise.
Aider les élèves en commençant par: J:étédernier,j'ai visité Londres, tu as visité ... Puis, J'ai traversé
la Tamise, tu as traversé .. .
0 Ajouter dans les phrases suivantes les mots invariables ici puis là-bas. Demander aux élèves
d'expliciter le sens de chaque phrase.
o Vous devez tourner à gauche.

©,!ilaulibrfflJe ddtsctaŒGIM~rf~producti on et vi déoprojection interdites


o Les arbres sont majestueux.
o Une nouvelle jardinerie s'installera.
o Sous l'effet du gel, la route se transforme en patinoire.
o Nous trouverons un banc confortable.

Révisions o Recopier les mots en les complétant avec une consonne simple ou une consonne double.
o mou mm : une to ... ate, i ... ense, uneco ... édie,i... obile, unefe ... e.
o s ou ss : une tre ... e, la nai... ance, pen ... er, une secou ... e, l'e ... pace
o t Ol!J tt : une bo... e, gra ... er, le ra ... eau, une bu ... e, une so ... ise.
o Entou rer le verbe conjugué et souligner les compléments circonstanciels de manière.
o Soudain, la moto démarre en trombe.
o t.:hôtesse me renseigne poliment.
o Les chatons dorment paisiblement dans leur panier.
o Gladys est restée en pyjama toute la matinée.
o Sur le sentier, Corentin marche très vite.
Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous allons encore nous transformer en écrivains ! Nous avons déjà appris
bea ucoup de choses sur le fonctionnement des mots, sur leur nature, sur les relations qu'ils
entretiennent entre eux .. . Nous avons déjà écrit des dialogues, décrit des personnages .. . Nous
allons encore mettre tout cela en pratique! Bien sûr, nous allons nous servir de notre pyramide du
jeune écrivain qui va encore nous guider dans les étapes de correction. »

Présentation o « Le but de nos travaux d'écriture d'aujourd'hui est de raconter une histoire à l'imparfait. C'est
donc une histoire qui a déjà eu lieu. Nous utiliserons des adjectifs, des com pléments du nom, des
compléments d'objet, des compléments circonstanciels .. . sans même nol!Js en apercevoir I Nous
devrons bien faire attention à ce que nos phrases soient écrites à l'imparfait.
Souvenons-nous qu'il y a des mots, des expressions qui peuvent nous aider à bien mettre les
verbes à l'imparfait : hier, la semaine dernière, autrefois, quand j'étais en vacances ... »
o « Je vous propose aujourd' hui de raconter l'histoire de François et Auguste, mes deux
grands-pères.
Nous avons dessiné des vignettes pour raconter ce qu'ils faisaient quand ils étaient petits (afficher
les tro is dessins de l'annexe 8 au tableau). Mes grands-pères vivaient à une autre époque et
quand ils avaient votre âge, l'école était complètement différente de celle d'aujourd'hui. »
Observer les images affichées au tableau. Laisser quelques minutes aux élèves pour comprendre
l'histo ire décrite par les vignettes.
Aider les élèves à décrire les vignettes, comprendre les différentes situatio ns illustrées.
o « Nous allons commencer notre histoire par : Quand François et Auguste avaient notre âge, ils ...
Mais n'oubliez pas que vous êtes de jeunes écrivains et que vous devez pr•endre les bonnes
habitudes pour écrire! Que doit faire un écrivain quand il écrit?» Faire énoncer par les élèves, qui
se réf èrent à l'affichage de la classe, les points suivants :
o Je dis la phrase oralement.
o Je l'écris : je dis un mot, j'écris le mot.
o Je relis la phrase pour vérifier qu'aucun mot n'a été oublié.
o Qu.andj'ai fini d'écrire, j'utilise la pyramide du jeune écrivain pour les vérifications (majuscule et
point, accord de l'adjectif avec le nom, accord du verbe avec son sujet).

Pratique o Manuel, page 135, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Lire l'encadré J'apprends à vérifier ce que j'ai écrit page 135.

Pratique o Manl!Jel, page 135, exercice 4.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et v~Géo~ie}e~tJ~.ari~te11diœs


Objectif de la leçon: connaître la notion d'homonyme et écrire sans erreur
des homonymes courants en s'aidant du sens et des indices de la phrase.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage 0 Anticipation de la conjugaison des verbes du 2• groupe au passé composé. Al'oral, conjuguer les
oral locutions réfléchir à un plan et bâtir une cabane.
Aider les élèves en commençant par: Hier, j'ai réfléchi à un plan, tu as réfléchi .. . Puis,j'ai bâti une
cabane, tu as bâti.. .
o Repérer les adjectifs qualificatifs dans les phrases suivantes. Puis ajouter le mot invariable trop à
l'adjectif. Demander aux élèves d'expliciter le changement de sens de la phrase.
Par exemple : Il fait chaud sous la véranda. li fait trop chaud sous la véranda.
o Marine est heureuse de partir.
o Le pelage de ce lapin est doux.
o Paul est un ami serviable.
o Les lions sont sauvages en liberté.
o La couleur de cette jupe est foncée.

Révisions o Entourer le verbe conjugué et souligner les compléments circonstanciels de lieu.


o tcr.ivez le titre de la leçon sous la date.
o Dans son verger, Papi a planté des cerisiers.
o Le marché a lieu sur place.
o Un toboggan a été installé à la piscine.
o La princesse s'est réfugiée dans le palais.
o Ce château est construit sur un rocher.
o La foule se presse devant les guichets.
o Dans certaines montagnes, on peut rencontrer des loups.
o Conjuguer les verbes entre parenthèses à l'imparfait.
Sous l'antiquité, selon la légende, Romulus et Rémus (être) les fils du dieu Mars. lis (se ressembler), car
ils (être) jumeaux. Mais leur oncle (vouloir) leur trône. Jetés dans la rivière sur ses ordres, les romains
(raconter) à l'époque qu'une louve (avoir) allaité les enfants avec son propre lait. Une grotte (abriter)
les deux jeunes enfants dans laquelle un pivert (veiller) aussi sur eux.
Présentation o Lire le texte suivant.
Arrivé au bout du chemin,je sautais dans la boue. C'était si drôle! Puis, au coin de la grange, je donnais
un grand coup de pied à un arbre pour faire tomber un coing. Mais là, je me suis fait mal au cou!
o « Dans ce texte, il y a des mots qui s'entendent de la même façon. Pouvez-vous me dire lesquels?
(Réponses attendues des élèves.) Les écrire au fur et à mesure au tableau.
o au bout, la boue
o au coin, un coing
o un coup, au cou
« Que remarquez-vous pour ces mots? (Réponses attendues des élèves.) Ces mots se prononcent
de la même façon, [bu], mais ils s'écrivent différemment. (Reprendre chaque liste de mots et les
épeler.)
Pour le mot [bu], il s'écrit b-o-u-t ou b-o-u-e.
(Poursuivre de la même façon pour les autres mots.)
Ces mots sont des homonymes: ils se prononcent de la même façon, mais ils n'ont pas le même
sens. »
o « Je vais vous relire le début du texte : Arrivé au bout du chemin, je sautais dans la boue (insister sur
les mots bout et boue).

©,baulibrfflJe4!s9Ssése}ies, reproduction et vidéoprojection interdites


Ici, nous avons deux fois le mot [bu], mais il s'écrit à chaque fois différemment : b-o-u-t ou b-o-u-e.
Quel est le sens de ces deux mots? (Proposition des élèves.)
o Au bout du chemin signifie qu'il arrive à la fin du chemin.
o Je sautais dans la boue signifie qu'il s'agit de l'eau boueuse, de la terre mouillée par la pluie.
Mais comment réussir alors à écrire les homonymes sans se tromper? Il faut réfléchir au sens de la
phrase et chercher les indices qu'elle me donne.
o Arrivé au bout de chemin : je sais qu'il s'agit de la fin du chemin, que c'est le bout du chemin.
o Je sautais dans la boue : l'article défini la me donne déjà une réponse et j'ai le verbe sautais qui
m'indique qu'il s'agit bien de la boue.
o Au coin de la grange : je sais qu'il s'agit du coin, de l'angle formé par les deux murs de la grange.
o Je donnais un grand coup de pied à l'arbre pour faire tomber un coing : ici, c'est le mot arbre qui
me donne l'indice pour le mot coing; ici, il s'agit du fruit jaune qui est de la forme et de la taille
d'une poire.
o Un grand coup de pied : le mot pied me donne aussi un indice; je sais qu'il s'agit d'un grand
mouvement du pied vers l'arbre.
o Je me suis fait mal au cou : la phase entière, se faire mal au cou, m'indique qu'il s'agit de la partie
du corps qui unit la tête au tronc.»
o « Parf ois, certains homonymes ont la même écriture.
Lisons par exemple ces deux phrases (les écrire au tableau) :
Je déguste une glace à la vanille.
Je me regarde dans la glace.
Ici, le· mot glace s'écrit de la même façon, mais il n'a pas le même sens.
o Dan s la première phrase, le verbe déguste et le nom vanille me donnent un indice : il s'agit de la
crème glacée à la vanille.
o Dan s la seconde phrase, Je me regarde dans la glace, le verbe regarde m'indique qu'il s'agit du
mirioir.
Ainsi, les homonymes sont des mots qui se prononcent de la même façon, qui ont parfois la
même orthographe, mais dont le sens est différent.
Pour écrire correctement les homonymes, il faut réfléchir au sens de la phrase. »

Pratique o À l'oral, proposer des noms et demander aux élèves de trouver un homonyme. Ils devront préciser
guidée le seins de ces noms en les incluant dans des phrases : signe/cygne, mètre/maître, poids/pois, vingt/
vin, cerf/serre
o Man1Uel, page 136, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Lire le cadre Je retiens de la page 137.


Inviter les élèves à préciser le sens des noms de l'encadré en les insérant dans des phrases
simples.

Pratique o Man1Uel, page 136 et 137, exercices 5 à 8.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidée,ptiojeritêe~~r.1te11di~s


Objectif de la leçon : exprimer, à partir de leur racine grecque ou latine, le sens
de certains mots.
Lexique: pédestre .
Préparation o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison des verbes du 2• groupe au passé composé. À l'oral, conjuguer les
oral locutions franchir une rivière et gravir une montagne.
Aider les élèves en commençant par: L'hiver dernier, j'ai franchi une rivière, tu as franchi.. . Puis,j'ai
gravi une montagne, tu as gravi.. .
o Repérer les adjectifs qualificatifs dans les phrases suivantes. Puis ajouter le mot invariable
vraiment à l'adjectif. Demander aux élèves d'expliciter le changement de sens de la phrase.
Par exemple : // fait froid ce matin. If fait vraiment froid ce matin.
o Ce menuisier est habile de ses mains.
o Louis est un collectionneur passionné.
o Ce tissu est doux au toucher.
o Vous avez acheté un canapé confortable.
o Mamie prépare une tarte délicieuse.

Révisions o Entourer le verbe conjugué et souligner les compléments circonstanciels de temps.


o La station météo publie un bulletin tous les jours.
o Au moindre bruit, l'alarme se déclenche.
o De temps en temps, je vais à la piscine.
o La fête de la musique a lieu en juin.
o Lorsqu'il pleut, tu prends un parapluie.
o La forêt se pare de magnifiques couleurs durant l'automne.
o Conjuguer les verbes entre parenthèses à l'imparfait.
o En fin de journée, les ouvriers (rassembler) leurs outils.
o Les mauvaises herbes (envahir) la pelouse.
o Ce numéro de téléphone ne me (dire) rien :j'(ignorer) à qui il (appartenir).
o Qu,and ils n'(avoir) pas de tronçonneuse, les bOcherons (abattre) les arbre à la hache
o En tgypte, les crues du Nil (fertiliser) les terres agricoles.

Présentation o « Duriant l'antiquité, un marchand grec rencontra un commerçant romain. Tous d'eux échangèrent
quelques mots sur leur culture et sur leur langue, le grec et le latin.
- Sais-tu, mon ami le grec, comment nous disons à Rome le mot pied?
- Non.
- Eh bien, le mot pied se dit pedis en latin. Le latin est notre langue. (Écrire au tableau pedis en
latin = pied.) Nous retrouvons d'ailleurs la racine de ce mot dans les mots pédale, pédaler,
pédestre.
- Étonna nt! répondit le marchand grec. À mon tour maintenant. Sais-tu, mon ami le romain,
co-mment nous disons en Grèce le mot cheval?
- Non.
- Eh bien, le mot cheval se dit hippos en grec. (Écrire sur une autre ligne au tableau hippos en grec
= cheval.) Nous retrouvons d'ailleurs la racine de ce mot dans les mots hippodrome, hippisme,
hippocampe.
- Et vous (en se tournant vers les élèves), saviez-vous que la langue française a été créée à partir
dUI latin? Et saviez-vous que nous retrouvons aussi des mots grecs? Cet te petite histoire vous
en apporte la preuve 1

©,~aulibrfflJê4!sS&i~!es, reproduction et vidéoprojection interdites


Regardons à nouveau les deux exemples que le marchand grec et le commerçant romain nous
ont donnés. »
o « Commençons par l'exemple latin.
Pedis. en latin signifie pied. Dans quels mots français, retrouvons-nous ce mot pedis? (Réponse
attendue des élèves.) Nous le retrouvons dans les mots pédale, pédaler, pédestre.
(Expliciter l'adjectif pédestre, qui se fait à pied, puis le ranger dans la boîte correspondant à sa
nature grammaticale.)
En fait, le mot pedis est la racine latine du mot pédale, pédaler, pédestre.
Tiens, tiens, ce mot racine me rappelle quelque chose .. . Nous en avions parlé pour le verbe. La
racine d'un verbe est en fait son radical.
Pour la plupart des verbes, le radical permet de les reconnaître. C'est un peu comme les racines
d'un arbre. Sans racines, un arbre n'existe plus. Pour le verbe, le radical lui permet d'exister, d'être
conjugué, de changer de forme.
Ici, les mots pédale, pédaler, pédestre contiennent donc une racine latine qui leur permet d'exister,
d'avoir une histoire et surtout de leur donner du sens.
En effet, maintenant que nous savons que ces mots viennent de la racine l atine pedis, nous
pouvons mieux les comprendre et savoir ce qu'ils signifient : les mots pédale, pédaler, pédestre ont
tous un rapport avec le pied :
o la pédale est une pièce mobile de commande actionnée avec le pied;
o pédaler signifie actionner les pédales d'une bicyclette avec le pied;
o pédestre signifie ce qui se fait à pied, pour une randonnée par exemple. »
o « Intéressons-nous maintenant à l'exemple grec.
Hippos en grec signifie cheval. Dans quels mots français, retrouvons-nous ce mot hippos?
(Réponse attendue des élèves.) Nous le retrouvons dans les mots hippodrome, hippisme,
hippocampe.
Ici, le mot hippos est la racine grecque du mot hippodrome, hippisme, hippocampe.
Maintenant que nous savons que ces mots viennent de la racine grecque hippos, nous pouvons
mieux les comprendre et savoir ce qu'ils signifient : les mots hippodrome, hippisme, hippocampe
ont tous un rapport avec le cheval.
o /'hippodrome est le lieu où se déroulent les courses de chevaux;
o l'hippisme est le sport que l'on pratique à cheval, l'équitation ;
o l'hippocampe est un petit poisson que l'on appelle couramment le cheval de mer à cause de la
forme de sa tête.
À travers les exercices du manuel, vous allez découvrir d'autres mots qui oontiennent des racines
grecques ou latines. »

Pratique o Man11.Jel, page 138, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris en s'appuyant sur les exemples de la page 138.

Pratique o Man11.Jel, page 138, exercices 4 et S.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidé0pf'i0jeGtlenirrnni:mte11di~s


Séance 11 S : les sensations : le goût et l'odorat

Objectif de la leçon : connaître et utiliser, à l'oral comme à l'écrit, le vocabulaire


du goût et de l'odorat.
Préparati.on o Écrire au t ableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Au tableau, écrire les deux textes utilisés dans la partie p résentation.
o Écrire au tableau de façon pê le-mêle d'un côté les noms et de l'autre les adj ectifs
qualificatifs qui seront utilisés dans l'exercice de pratique guidée.

Étapes Démarche
Langage o Anticipation de la conjugaison des verbes du 2• groupe au passé composé. À l'oral, conjuguer les
oral locutions saisir un marteau et démolir un mur. Aider les élèves en commençant par Le mois dernier,
j'ai saisi un marteau, tu as saisi.. . Puis, j'ai démoli un mur, tu as démoli ...
o Repérer le mot invariable dans chaque phrase. Puis, changer le sens des phrases en modifiant le
mot i nvariable par un autre de sens contraire.
Exemple : Vous avez bien mangé. ➔ Vous avez mal mangé
o Ifs avancent rapidement sur la route.
o Heureusement,je suis arrivé avant lui!
o Tu manges beaucoup de bonbons!
o Les élèves sont entrés bruyamment dans le couloir.
o Elle pose le ballon sur la table.
o À paritir des mots latins ou grecs suivants, trouver à l'oral, d'autres mots de la même racine.
o chronos(= le temps en grec)
o somnus (= le sommeil en latin)
o thermos(= la chaleur en grec)
o sciens (= qui sait, qui est informé en latin)
o athlos (la course en grec)

Révisions o Entourer le verbe conjugué et souligner les compléments circonstanciels. Puis, indiquer s'il s'agit
d'un complément de lieu, de temps ou de manière.
o Pendant la récréation, nous jouons calmement dans la cour.
o Sous l'eau, Maël nage rapidement.
o Ce matin, Paul grimpe vers les alpages.
o Les lampadaires s'éteignent vers 77heures le soir.
o Dans un coin du salon, le chat fait sa toilette minutieusement.
o Conjuguer les verbes entre parenthèses à l'imparfait.
C'(être) la nuit de Noël. L:argent (manquer) et, cette année encore, Pierre n'(avoir) pour tout cadeau
qu'une tablette de chocolat. Pourtant, ses parents (faire) ce qu'ils (pouvoir). Son père (travailler) dur à
la mine et sa mère (être) couturière. Mais, Pierre (déguster) sa tablette avec bonheur. La seule chose qui
le (rendre) heureux (être) l'amour de sa famille.

Mise en projet o « Nous avons déjà rencontré le vocabulaire de la vue, de l'ouïe et du toucher. Rappelez-vous.
Quel organe est concerné par le sens de la vue ? (Réponse attendue des él èves.) Il s'agit de
l'organe de l'œil.
Quel organe est concerné par le sens de l'ouïe ? (Réponse attendue des élèves.) Il s'agit de
l'organe de l'oreille.
Quel organe est concerné par le sens du toucher? (Réponse attendue des élèves.) Il s'agit de
l'organe de la peau.
Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au vocabulaire des deux derniers sens. Lesquels?
(Réponse attendue des élèves.) Il s'agit du goût, dont l'organe concerné est la langue, et de
l'odorat, dont l'organe concerné est le nez. »

Présentation o Avec les élèves, lire le premier texte inscrit au tableau.

©,ba11librfflJe4!s0~a,œ(i)f.eSeJ1trcef)roduction et vidéoprojection interdites


Les matins d'été, chez notre grand-mère, les roses embaumaient le jardin. La rosée donnait une odeur
parfumée à l'herbe fraîchement coupée. Dans la cuisine, Mamie ajoutait que/.ques feuilles de laurier
pour aromatiser la sauce du rôti.
o « Nous allons tout d'abord retrouver les mots qui font référence à l'odorat dans la première
partie de ce texte. »
Relli re le texte phrase par phrase.
Laisser les élèves faire des propositions et souligner les mots au fur et à mesure de la lecture
(embaumaient, odeur, parfumée, aromatiser).
o « Nous allons maintenant noter la nature grammaticale de chaque mot souligné. (Noter n sous
le nom commun, v sous les verbes et adj sous l'adjectif qualificatif.)
Qu'observez-vous ? Nous avons des verbes (embaumaient et aromatiser), un nom (une odeur) et
un adjectif qualificatif (parfumée) .
Po1Ur exprimer le vocabulaire de l'odorat, je peux donc utiliser des adject ifs qualificatifs, des
noms et des verbes. »
o « Et qu'en est-il du goût? Lisons à présent la deuxième partie du texte. « L'odeur succulente de ses
bons petits plats venait frapper nos narines. Nous savourions d'avance ce rôti. Il nous faisait saliver
avant même de le déguster et de découvrir son goût délicieux.
o Repérer les mots qui font référence au goût.
Reliire le texte phrase par phrase.
Laisser les élèves faire des propositions
Faire remarquer que nous retrouvons, au début du texte, un adjectif (succulente) pour exprimer
le sens de l'odorat. Souligner les mots au fur et à mesure de la lecture d'une couleur différente
de celle utilisée pour l'odorat (narines, savourions, saliver, déguster, goût, délicieux).
o « Nous allons maintenant noter la nature grammaticale de chaque mot souligné. (Noter n sous
les noms communs, v sous les verbes et adj sous l'adjectif qualificatif.)
Qu'observez-vous? Comme pour l'odorat, nous trouvons des adjectifs qualificatifs, des noms
communs et des verbes qui permettent d'exprimer le sens du goût. »

Pratique o « Restons sur le sens du goût.


guidée Voici des noms communs et des adjectifs qualificatifs. À vous d'associer le· nom à l'adjectif qui
convient.
o le miel, l'eau gazeuse, un citron, un piment, le saucisson.
o salé, sucré, piquant, acide, pétillante.
o Man1Uel, page 139, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Inviter les élèves à donner des exemples de mots de vocabulaire sur le goût et l'odorat. Préciser
leur nature grammaticale.
o Les élèves expliquent ce qu'ils ont appris sur les sensations en s'appuyant sur le schéma de la
page 139.

Pratique o Man1Uel, page 139, exercices 5 et 6.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction eté1.\f<idéep1


ri~jeC'9tœe~œêrf!Qte11dit?es
Objectif de la leçon : réviser les conjugaisons à l' imparfait des verbes étudiés.
Lexique : bruisser, labeur.
Préparati.on o Écrire au t ableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage c, Repérer le mot invariable dans chaque phrase. Puis, changer le sens des phrases en modifiant
oral celui-ci par un mot de sens contraire.
Exemple : Vous avez bien couru. ➔ Vous avez mal couru.
o Vous habitez près de la mer.
o Je mange peu le matin.
o Tu ne débarrasses jamais la table.
o Nous arrivons tôt devant le cinéma.
o Léo sort avec son manteau.
c, À paritir des mots latins ou grecs suivants, trouver à l'oral, d'autres mots de la même racine.
o deka (= dix en grec)
o cura(= le soin en latin)
o metron (= la mesure en grec)
o notare (= noter, marquer en latin)
o ambulare (= se promener en latin)

Révisions c, Entourer le verbe conjugué et souligner les compléments circonstanciels. Puis, indiquer s'il s'agit
d'un complément de lieu, de temps ou de manière.
o Lou escalade un gros rocher à mains nues.
o Ce matin, un client attendait devant la porte.
o À l'automne, les hirondelles migrent vers l'Afrique.
o Au loin, nous apercevions un voilier.
o Les élèves se rangent rapidement dans la cour.
o Réinvestir le vocabulaire de l'odorat.
Redire quel organe est concerné et noter au tableau les noms, les verbes, l es adjectifs qualificatifs
liés à ce sens.
Présenter aux élèves des flacons d'odeurs variées (dans la lignée des jeux dits « de kim ») et leur
demander de formuler une phrase à tour de rôle en utilisant le vocabulaire écrit au tableau. Cet
exercice peut aisément être différé ou poursuivi lors de prochaines séances étant donné qu'il
nécessite un matériel particulier.

Mise en projet o « Nous avons appris à conjuguer de très nombreux verbes à l'imparfait : être, avoir, les verbes du
1" groupe, les verbes du 2• groupe, aller, faire, dire, venir, partir, pouvoir, vouloir, voir et prendre.
Aujourd'hui, nous allons réviser toute cette conjugaison. »

Présentation o Pour les révisions qui suivent, qui sont faites avec l'enseignant, les élèves utilisent la partie Je
retiens de leur manuel (pages 126, 12 7, 128, 129, 131, 132, 133, 134).
o « Vol.lis vous souvenez bien que l'imparfait est un temps du passé. Nous l'utilisons pour raconter
une histoire, un récit qui a eu lieu dans le passé.
Que p ouvons-nous dire sur les terminaisons de l'imparfait? Ce sont les mêmes pour tous les
verbes! Voilà qui est bien pratique !
Mais il y a tout de même quelques petites choses qui diffèrent d'un groupe de verbes à l'autre,
d'un verbe irrégulier à un autre .. . Sinon, ce temps serait trop facile! C'est j ustement ce que nous
allons réviser. »
o « Récitons les terminaisons de l'imparfait en les épelant».
Les élèves épèlent les terminaisons.
Faire ensuite épeler les verbes être et avoir à l'imparfait.

©,laaulibrfflJedssécoles, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Essayons maintenant de nous rappeler l'imparfait des verbes du 1er groupe. Comment le
formons-nous? ... Oui, c'est cela : radical du verbe+ terminaisons de l'imparfait.
Mais attention, n'y avait-il pas des verbes 11pièges11 ? »
Les élèves citent les verbes en - ger comme manger et les verbes en - cer comme lancer. Ils
expli-q uent la présence du e et de la cédille.
o « Passons aux verbes du 2• groupe.
Au fait, comment identifions-nous un verbe du 2• groupe?
Ils font - ir à l'infinitif+ - issons à la 1,. personne du pluriel. (Proposer quelques verbes en - ir et
retrouver leur groupe.)
Essayons maintenant d'expliquer comment nous formons l'imparfait des verbes du 2• groupe. Si
vous hésitez, vous pouvez vous référer à la page 129 de votre manuel.
Radical du verbe+ iss + terminaisons de l'imparfait. »
Demander aux élèves de conjuguer finir son travail, accomplir une mission.
o « Révisons maintenant les verbes irréguliers.
En fait, ils sont assez réguliers à l'imparfait, tant mieux!
Entraînons-nous à épeler la conjugaison de quelques verbes irréguliers (travail en binôme): faire
la vaisselle, voir flou, venir en courant, dire des bêtises, aller tout droit, prendre le bus, partir en avance.
Maintenant que nous avons bien revu cette conjugaison, nous allons nous entraîner par écrit.»

Pratique o Manuel, page 140, exercices 1, 2, 3 et 4.


guidée Dans l'exercice 3, expliciter le verbe bruisse, (produire un petit bruit, murmurer), et ranger ce
verbe dans la boîte correspondant à sa nature grammaticale.

Pratique o ManUJel, page 140, exercices 5 et 6.


autonome Dans l'exercice 5, expliciter le nom labeur (un travail long et pénible), puis ranger ce nom dans la
boîte correspondant à sa nature grammaticale.

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoproj@-E:Ci6~ifflte11diC?2s


Séance 117 : les verbes du 1er groupe au passé
composé avec l'auxiliaire avoir

Objectif de la leçon: conjugue r les verbes du 1er gro upe au passé composé.
Vocabulaire nouveau : auxiliaire (forme verba le ut ilisée pou r constitue r des temps
composés).
Préparation o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Pour la présentatio n, re prendre la ligne du temps étudiée à la séance 89 q ui
partait d u présent vers le futur avec d ifférents cartons-mots où étaient écrits
des indicateurs de te mps : 1 aujourd'hui ! 1 bientôt 1 1demain 11 après- demain 1
l ta semaine prochaine 11 dans un moi.s 11 L'année prochaine 11 dans dix ans 1
o Ajouter des ind icateurs de temps du passé : 1 avant-hier 11 il y a un moi.s 1
l 1'année dernière 11 hie r 1

o Préparer des étiq uettes avec d ix verbes d u 1er groupe : 1couper 11 taper 11 dessiner 1
1 téléphoner 11 parler 11 tirer 1 1 crier 1 1danser 11 jouer 1 1pleurer 1

Étapes Dém arche

Langage 0 Piocher trois noms communs et faire trois phrases au passé composé.
oral o Réinvestir le vocabulaire de la vue.
Redire quel organe est concerné et noter au tableau les noms, les verbes, l es adjectifs qualificatifs
liés à ce sens.
Présenter aux élèves le paysage d'une oasis dans un désert et leur demander de formuler une
phrase à tour de rôle en utilisant le vocabulaire écrit au tableau.
Cet exercice peut aisément être différé ou poursuivi lors de prochaines séances étant donné qu'il
nécessite un matériel particulier.

Révisions o Souligner les compléments d'objet indirects dans les phrases suivantes.
o Elias regarde un dessin animé à la télévision.
o Mamie raconte une histoire à ses petits-enfants.
o La coiffeuse a fait un magnifique chignon à sa cliente.
o As-tu pensé à nourrir les poissons?
o Laura et Ingrid aimeraient participer au prochain spectacle de mime.
o Dicter les mots suivants (objectif: consonnes doubles); les élèves les écrivent sur l'ardoise:
cueillette, hirondelle, cagnotte, ânesse, canne, souterrain, affreux, caisse, tresses, guerre.
o Piocher un verbe et le conjuguer au présent, au futur, à l'imparfait et à toutes les personnes.

Mise en projet o « Nous allons étudier aujourd'hui le passé composé des verbes du, ., grou pe.
Rappelez-vous, le passé composé exprime une action ou un fait qui a déjà eu lieu. Comme
l'indi-q ue son nom, ce temps est composé; cela signifie qu'il est "composé" de deux parties:
l'auxi liaire avoir+ le participe passé. Voyons tout cela. »

Présentation o « Quelques rappels .. .


o Les verbes du , ., groupe: ce sont les verbes dont l'infinitif se terminent en - er comme sauter,
tracer, laver, dessiner, ranger ...
o Po1Ur se situer au passé composé, nous pouvons nous aider avec des indicateurs de temps, sous
form e de cartons-mots à placer sur une ligne du temps.
o L'a lLlxiliaire avoir au présent:
Nous parlons d'auxiliaire, car ici, le verbe avoir sert à "fabriquer" ce temps composé qu'est le
passé composé. » L'écrire au tableau en chœur avec les élèves.
j'ai
tuas
il a
elle a
nous avons
vous avez
ils ont
elles ont
o « Mai ntenant, passons à une nouvelle partie qui va se nommer le participe passé. Concernant les
verbes du 1er groupe, le participe passé se termine toujours en - é. »
chanter ➔ chanté
manger ➔ mangé
écouter ➔ écouté
o Hier,j'ai transporté des cartons de livres dans la réserve.
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est transporter. En effet, qu'ai-je fait? J'ai transporté .. .
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dans j'ai transporté, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent j'ai+ le part icipe passé transporté. »
Écrire au tableau j'ai transporté (en couleurs) et conjuguer aux autres personnes.
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs, comme précédemment :
- J'ai chanté au spectacle de Noël. ➔ j'ai chanté
- Il y a cinq minutes, tu as terminé ton goOter. ➔ tu as terminé
- tannée dernière, elle a acheté des rollers. ➔ elle a acheté
- Récemment, nous avons aménagé le grenier en bureau. ➔ nous avons aménagé
- Le mois dernier, vous avez déménagé. ➔ vous avez déménagé
- APâques, ils ont skié à Megève. ➔ ils ont skié
o À partir de tous les verbes conjugués écrits au tableau (en couleurs), il est facile de montrer
la règle de formation aux élèves : à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le
participe passé du verbe.
o Cho isir un verbe du 1•• groupe et le conjuguer à toutes les personnes en chœur au passé
composé :
j'ai rêvé
tu as rêvé
il a rêvé
elle a rêvé
nous avons rêvé
vous avez rêvé
ils ont rêvé
elles ont rêvé
o Utiliser les cartons-mots indicateurs de temps et les cartons-mots verbes du , ., groupe.
Les élèves par binôme font une phrase au passé composé. Garder un exemple et écrire le sujet
et le verbe au tableau. Appliquer le code de couleurs précédent pour valider si le verbe est
correctement conjugué.

Pratique o Manuel, page 141, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves lisent l'encadré Je retiens et expliquent ce qu'ils ont retenu.
Pratique o Manuel, page 141, exercices4 et 5.
autonome
Séance 118 : les verbes du 2e groupe au passé
composé avec l'auxiliaire avoir

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes du 2e groupe au passé composé.


Préparati.on o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Garde r les carto ns-mots avec les indicate urs de te mps du passé utilisés lo rs
de la leço n précéde nte.
o Pré parer des étiquettes avec d ix verbes du gro upe : ~ 1 fleurir 11 aver tir 1
ze
1 blanchir 11 réunir 1 1punir 11 réagir 1 1grossir 11 surgir 1 1 ralentir 1

Étapes Démarche
Langage o Faire trois phrases au futur avec les adjectifs suivants : aquatique, équestre, polyvalent.
oral o Piocher trois verbes et faire trois phrases interrogatives à l'imparfait.

Révisions o Souligner les verbes et indiquer leur temps.


o Ses paroles étranges surprennent beaucoup les personnes présentes.
o Il voudra enregistrer le chant du rossignol.
o Pourquoi cachais-tu ce paquet de biscuits dans ton dos?
o Marianne a eu de bonnes raisons de m'alerter.
o Avec le fusain, ses doigts ont noirci les murs.
o Comp léter les mots suivants : la baign(oir/oire), le dort(oir/oire), un territ(oir/ oire), un ferm(oir/oire),
un access(oir/oire), la gl(oir/oire), le compt(oirloire), l'égoutt(oirloire), l'arm(oir/ oire), une p(oir/oire).
o À quel ensemble de mots appartiennent les mots suivants : perche, saumon, thon, bar,sardine, maquereau.
o Trouve cinq mots appartenant à l'ensemble des félins.

Mise en projet o « Après avoir étudié le passé composé des verbes du 1" groupe, nous allons nous intéresser aux
verbes du 2• groupe.
Comme à la précédente séance, il est"composé" de deux parties : l'auxiliaire avoir+ le participe
passé. Seul le participe passé va changer. »

Présentation o « Quelques rappels .. .


o Les verbes du 2• groupe : ce sont les verbes dont l'infinitif se terminent en - ir comme finir,
réunir,jaunir et qui possèdent - iss au pluriel au présent (nous finissons un exercice) .
o Ce qui va changer avec ces verbes du 2•groupe, c'est le participe passé.
PolUr les verbes du 1°' groupe, il se terminait toujours en - é.
Ici, pour les verbes du 2• groupe, il se termine en - i.
finir ➔fini
réussir ➔ réussi
nourrir ➔ nourri
o Hier, le cycliste a franchi trois cols dans l'après-midi.
Lire et réfléchir à voix haute.
« Le verbe dans cette phrase est franchir. En effet, qu'a fait le cycliste? Il a franchi .. .
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dan s il a franchi, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent : il a + le participe passé franchi. »
Écrire au tableau il a franchi (en couleurs) et conjuguer aux autres person nes.
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment :
- J'ai défini le sujet de mon exposé. ➔ j'ai défini
- Le mois dernier, les astronautes ont atterri sur Mars. ➔ ils ont atterri
- Hier soir, les petits et moi avons applaudi de bon cœur les clowns. ➔ nous avons applaudi
- Pendant les vacances, vous avez nourri nos chats. ➔ vous avez nourri
- Tu as rougi quand Maxime t'a regardée. ➔ tu as rougi
- Sur le podium, elle a brandi ses médailles devant le public. ➔ elle a brandi
o À partir de tous les verbes conjugués écrits au tableau (en couleurs), il est facile de montrer
la règle de formation aux élèves : à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au p résent+ le
pa rticipe passé du verbe.

©,baulibrfflJe4!~e.i!~;u~epc-nedMCJt~~ a9t vidéoprojection interdites


o Cho isir un verbe du 2• groupe et le conjuguer à toutes les personnes en chœur au passé
composé :
j'ai fini
tu as fini
il a fini
elle a fini
nous avons fini
vous avez fini
ils ont fini
elles ont fini
o Utiliser les cartons-mots indicateurs de temps et les cartons-mots verbes du 2• groupe.
Les élèves par binôme font une phrase au passé composé. Garder un exemple et écrire le sujet
et le verbe au tableau. Appliquer le code de couleurs précédent pour valider si le verbe est
correctement conjugué.

Pratique o Manuel, page 142, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves lisent l'encadré Je retiens et expliquent ce qu'ils ont retenu.

Pratique o Manuel, page 142, exercices 4, 5 et 6.


autonome
Séance 119: être et avoir au passé composé

Objectif de la leçon : conjuguer être et avoir au passé composé.


Préparati.on o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Garder les cartons-mots avec les indicateurs de temps d u passé utilisés lo rs
des leçons précédentes.

Étapes Démarche
Langage o Piocher trois noms communs et faire trois phrases avec un complément cilrconstanciel de lieu au
oral passé composé.
o Comp léter les phrases suivantes avec les mots proposés: sérieusement, brïllamment,prudemment,
violemment, élégamment.
o Gilles a interprété son rôle .. . ! o C'était un mensonge car tu as rougi .. . !
o J'ai aperçu la princesse; elle était .. . vêtue. o Ils étudient .. . la descendance du chevalier Bayard.
o Suzon a conduit sa grand-mère .. . .
Révisions o Écrire trois phrases avec les adjectifs suivants : douillet, rêche, piquant.
o Accorder l'adjectif avec le nom : des parfums (fleuri), des maîtres (sévère), des histoires (étonnant),
des années (heureux), le ciel (étoilé), des ombres (chinois), des sentiers (dange.reux), des eaux (vif), une
boisson (frais), des orchestres (municipal).
o Piocher un verbe et le conjuguer au présent, au futur, à l'imparfait et à toutes les personnes.

Mise en projet o « Nous allons étudier le passé composé des verbes avoir et être.
Nous avons appris que le passé composé exprime une action ou un fait qui a déjà eu lieu et que
ce tem ps est composé; cela signifie qu'il est "composé" de deux parties : l'auxiliaire avoir+ le
participe passé.
Ce q1Ui peut sembler bizarre, c'est que les verbes être et avoir au passé composé se conjuguent
avec l'auxiliaire avoir. Allons voir!»
Présentation o « L'aUJxiliaire avoir au présent: nous parlons d'auxiliaire, car ici, le verbe avoir sert à "fabriquer" ce
temps composé qu'est le passé composé. »
Le réciter en chœur avec les élèves.
o « Le participe passé du verbe être est été.
o Hier, Jules a été le capitaine de son équipe.
(Lire la phrase et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est être. En effet, de quoi s'agit-il ? D'être capitaine .. .
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dan s il a été, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent : il a + le participe passé été. »
Écrire au tableau il a été (en couleurs) et conjuguer aux autres personnes.
o Utiliser les cartons-mots indicateurs de temps et proposer plusieurs expressions: être satisfait,
être surpris, être gentil ... Les élèves par binôme font une phrase au passé composé. Garder un
exemple et écrire le sujet et le verbe au tableau. Valider si le verbe est correctement conjugué.
o « Le participe passé du verbe avoir est eu.
o Hier, nous avons eu une discussion très intéressante.
(Lire la phrase et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est avoir. En effet, de quoi s'agit-il? D'avoir une discussion ...
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dans nous avons eu, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent: nous avons + le participe passé eu. »
Écrire au tableau nous avons eu (en couleurs) et conjuguer aux autres personnes.
o Utiliser les cartons-mots indicateurs de temps et proposer plusieurs expressions : avoir envie,
avoir chaud, avoir peur ... Les élèves par binôme font une phrase au passé composé. Garder un
exemple et écrire le sujet et le verbe au tableau. Valider si le verbe est correctement conjugué.
Pratique o Man1Uel, page 143, exercices 1, 2 et 3.
guidée
Objectivation o Les élèves lisent l'encadré Je retiens et expliquent ce qu'ils ont retenu.

Pratique o Man1Uel, page 143, exercice 4.


autonome

©,LaulibrfflJe GJr&&i~i!o!s9&>P1ir~producti on et vi déoprojection interdites


Séance 120 : les noms en -EUR, -EURE, -ŒUR, -EURRE

Objectif de la leçon: savoir écrire les noms communs finissa nt en -eurJ -eure, -œur,
-eurre.
Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle

Étapes Démarche

Langage o Piocher trois adjectifs et faire trois phrases avec un complément d'objet d irect au présent.
oral o Réinvestir le vocabulaire de l'ouïe.
Redire quel organe est concerné et noter au tableau les noms, les verbes, l es adjectifs qualificatifs
liés à ce sens. Faire écouter aux élèves un morceau de musique et leur demander de formuler une
phrase à tour de rôle en utilisant le vocabulaire écrit au tableau.
Cet exercice peut aisément être différé ou poursuivi lors de prochaines séances étant donné qu'il
nécessite un matériel particulier.

Révisions o Piocher un verbe et le conjuguer au présent, au futur, à l'imparfait et à toutes les personnes.
o Souligner le complément du nom dans les phrases suivantes.
o La chambre de mon frère est au premier étage, au fond du couloir.
o La harpe est un instrument à cordes.
o Dimanche prochain, il y a un concours de châteaux de sable
o Ajouter deux pincées de sel à la poêlée de haricots verts.
o L.:autorisation de vos parents est nécessaire pour la sortie au théâtre.
o Chercher les définitions des homophones suivants et faire des phrases pour les employer: boulot/
bouleau et amande/amende.
Mise en projet o « Aujourd'hui, nous allons apprendre qu'il y a plusieurs façons pour écrire les noms communs qui
se ter minent par le son [œr]. Le plus souvent, ils se terminent par - eur que ce soit au masculin ou
au féminin. Seulement, il y a quelques exceptions dont nous allons parler. »

Présentation o Écrire la phrase suivante au tableau:


Tout à l'heure, Maxime est tombé en faisant du saut en hauteur. li a mal au cœur. Quelle peur! Le
professeur court au bureau pour appeler le docteur.
o « Lisons la phrase à voix haute, puis soulignons les mots où nous entendons le son [œr] .. . Ah !
Je constate que tous les noms ne s'écrivent pas de la même façon !... »
o So11.Jligner les sons [œr] de hauteur, peur, professeur et docteur d'une couleur, puis celui de heure
d'une autre et enfin celui de cœur d'une troisième.
o « Je vous donne la règle qui va vous expliquer le moyen de vous en souvenir.
Les noms masculins et féminins se terminent en - eur: une erreur, la douceur, le danseur.
Il existe quelques exceptions. Cette année, nous retiendrons cinq noms (les écrire et les laisser au
tableau) : le beurre, la demeure, l'heure, la sœur, le cœur. »
o « Maintenant, je vous lis des phrases et vous écrivez les mots sur votre ardoise en complétant
avec - eur, - eure, - œur, - eurre. »
o Le dans .. . répète pour une comédie musicale.
o Sors le b.. . pour la pâte à tarte.
o Les fi... s du rosier sont en bouton.
o Le conduct .. . a ralenti à temps pour laisser l'enfant traverser. Quelle fray.. . !
o Perrine a bon c. .. .
o Les box.. .s montent sur le ring.
o Ma cou/ .. . préférée est le pourpre.
o La dem .. . du maire se situe à la sortie du village après le calvaire.
o Le navigat .. . a passé l'équat.. . il y a une dizaine d'h .. .s.
Valider ou corriger.

Pratique o Man11.Jel, page 144, exercices 1, 2 et 3.


guidée

© La librairie des écoles, reproductioœnetiviidéGprJojectê@1tuic~te11di'9es


Objectivation o Effacer le tableau et les exceptions. Puis, donner quelques phrases à compléter.
o Le cour... a rattrapé le peloton de tête.
o Il est l'h ... de sortir en récréation.
o Mas .. . est partie se baigner.
Valider ou corriger.
o Dem.a nder aux élèves de rappeler les exceptions et de les épeler.

Pratique o Man1Uel, page 144, exercices 4 et S.


autonome

©,ba11librfflJe4!~s"01e®f,1eeprt®duction et vidéoprojection interdites


Séance 121 : prendre au passé composé
avec l'auxiliaire avoir

Objectif de la leçon : conjuguer le verbe prendre au passé composé.


Préparati.on o Écrire au tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Garder les cartons-mots avec les indicateurs de temps du passé utilisés lors
des leçons précédentes.

Étapes Démarche
Langage o Faire trois phrases à l'imparfait avec les verbes tâtonner, piquer, palper.
oral o Faire trois phrases au passé composé avec les mots suivants : ailleurs, derrière, loin .

Révisions o Compléter les phrases suivantes avec on/ont ou son/sont.


Les vautours .. . une longévité de 40 ans environ. Ces espèces de rapaces .. . le cou long et la tête nue.
. . . méprise souvent cette espèce, car elle mange des animaux déjà morts. .. . avenir en France est
maintenant assuré, car ils .. . réintroduits dans les gorges du Tarn depuis une cinquantaine d'années.
o Souligner les compléments circonstanciels de lieu.
Beaucoup de rouges-gorges naissent en Finlande ou en Suède. Ces oiseaux migrent en France pour
passer l'hiver. Ils viennent près des maisons manger les miettes. Leur nid est au niveau du sol. Parfois,
ils nichent en hauteur à cause des chats.
o Donner les groupes des infinitifs suivants : avertir, plier, voir, comprendre, goOter, réunir, venir,
donner, tenir, rougir.
Mise en projet o « Nous allons étudier aujourd'hui le passé composé du verbe prendre.
Nous allons retrouver à nouveau deux parties : l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé de
prendre.»
Présentation o « Le participe passé du verbe prendre est pris.
Hier, j'ai pris le train de nuit pour partir en Autriche.
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est prendre. En effet, qu'ai-je fait? J'ai pris .. . C'est bien l'action de
prendre ...
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dans j'ai pris, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent : j'ai + le participe passé pris.»
Écrire au tableau :j'ai pris (en couleurs).
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment:
o Hier,j'ai pris le train de nuit pour partir en Autriche. ➔ j'ai pris
o Avant de sortir, tu as pris ton sac à dos. ➔ tu as pris
o Ces derniers temps, il a pris de bonnes habitudes alimentaires. ➔ il a pris
o En ,arrivant, nous avons pris le temps de regarder les affichages. ➔ nous avons pris
o En ,début d'après-midi, vous avez pris la température de la piscine. ➔ vous avez pris
o Hier soir, elles ont pris la décision de faire le tour de France à bicyclette. ➔ elles ont pris
o À paritir de toutes les phrases écrites au tableau, il est facile de montrer la règle de formation
aux élèves: à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé du verbe
prendre qui est pris.
o En utilisant les cartons-mots indicateurs de temps, les élèves par binôme front une phrase au
passé composé avec le verbe prendre.
Valider ou corriger.

Pratique o Manuel, page 145, exercices 1, 2 et 3.


guidée
Objectivation o Les élèves lisent l'encadré Je retiens et expliquent ce qu'ils ont retenu.

Pratique o Manuel, page 145, exercices 4 et 5.


autonome
Séance 122 : dire et faire au passé composé
avec l'auxiliaire avoir

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes dire et faire au passé composé.


Préparati.on o Écrire a u tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Garde r les carto ns-mots avec les indicate urs de te mps du passé utilisés lo rs
des leçons précédentes.

Étapes Démarche

Langage o Faire trois phrases négatives au présent commençant par pourquoi.


oral o Faire trois phrases à l'imparfait avec les adjectifs suivants : ému, étonné, ravi.

Révisions o Indiq uer la nature des mots dans la phrase suivante.


Les alpinistes quitteront le refuge dès l'aube.
o Ranger les mots suivants dans l'ordre alphabétique :
o trier, tirer, tourner, trouer, tracer.
o souris, sortie, sagesse, signal, songe.
o griller, grincer, grossir, garder, gronder.
o Compléter les mots suivants avec s, ss, c, ç : la fa ... on, le pa .. .é, une spé .. .ialité, une ca .. .ure,
la pi... te, une per.. .onne, une fa .. .ade, une ca ... cade, la for .. .e, un ré .. .it.
Mise en projet o « Nous allons étudier aujourd'hui le passé composé des verbes dire et faire.
Nous allons retrouver deux parties : l'auxiliaire avoir au présent+ le partici pe passé. »

Présentation o « Le participe passé du verbe dire est dit.


o Hier,j'ai dit aux garçons de gonfler davantage leurs vélos.
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est dire. En effet, qu'ai-je fait? J'ai dit .. . C'est bien l'action de dire .. .
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dans j'ai dit, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent : j'ai + le participe passé dit. »
Écrire au tableau :j'ai dit (en couleurs).
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment :
- Hier,j'ai dit aux garçons de gonfler davantage leurs vélos. ➔ j'ai dit
- Qu ~st-ce que tu as dit à Rose? ➔ tu as dit
- /.:infirmier a dit qu'il repasserait après 18 heures. ➔ il a dit
- Nous avons dit que tu avais la permission. ➔ nous avons dit
- Vous avez dit qu'il y a une déviation à l'entrée du village ? ➔ vous avez dit
- Avant-hier, ils ont dit aux informations que la reine d'Angleterre venait en visite à Paris ➔ ils ont dit
o À partir de tous les phrases écrites au tableau, il est facile de montrer la règle de formation aux
élèves : à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé du verbe dire
qui est dit.
o En utilisant les cartons-mots indicateurs de temps, les élèves par binôme font une phrase au
passé composé avec le verbe dire.
o « Le participe passé du verbe faire est fait.
o Hier,j'ai fait un vol en parapente.
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est faire. En effet, qu'ai-je fait? J'ai fait .. . C'est bien l'action de faire ...
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dans j'ai fait, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent :j'ai + le participe passé fait. »
Écrire au tableau :j'ai fait (en couleurs).
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment :
- Hier,j'ai fait un vol en parapente. ➔ j'ai fait
- Tu as fait une pièce montée pour les 100 ans de Mamie. ➔ tu as fait
- Le carreleur a fait une tranchée pour que l'électricien passe les fils. ➔ il a fait
- Nous avons fait de gros progrès en allemand! ➔ nous avons fait
- Hier, vous avez fait la visite du château de Séverac. ➔ vous avez fait
- Les ornithologues ont fait plusieurs passages au-dessus des falaises pour compter les nids des
macareux. ➔ ils ont fait
o À partir de toutes les phrases écrites au tableau, il est facile de montrer la règle de formation
aux élèves : à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé du verbe
faire qui est fait.
o En utilisant les cartons-mots indicateurs de temps, les élèves par binôme font une phrase au
passé composé avec le verbe faire.

Pratique o Manl!Jel, page 146, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Objectivation o Les élèves lisent l'encadré Je retiens et expliquent ce qu'ils ont retenu.

Pratique o Manl!Jel, pages 146 et 147, exercices 4 à 8.


autonome

© La librairie des écoles, reprodUQÎOfldieftf1/Jeaœfil)i?eject&ID~a!{r1jt)e11di~s


Séance 123 : voir, vouloir, pouvoir au passé composé
avec l'auxiliaire avoir

Objectif de la leçon : conjuguer les verbes voir, vouloir, pouvoir au passé composé.
Préparati.on oÉcrire au tableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Garder les cartons-mots avec les indicateurs de temps du passé utilisés lors
des leçons précédentes.

Étapes Démarche
Langage o Piocher trois noms communs et faire trois phrases au futur, commençant par est-ce que.
oral o Réinvestir le vocabulaire du toucher.
Redire quel organe est concerné et noter au tableau les noms, les verbes, l es adjectifs qualificatifs
liés à ce sens. Réinvestir le vocabulaire du toucher. Présenter aux élèves divers matériaux (sable,
mousse, velours, papier de verre) et leur demander de formuler une phrase à tour de rôle en
utilisant le vocabulaire écrit au tableau.
Cet exercice peut aisément être différé ou poursuivi lors de prochaines séances étant donné qu'il
nécessite un matériel particulier.

Révisions o Piocher un verbe et le conjuguer à toutes les personnes au présent, au futur et à l'imparfait.
o Chercher les mots contraires dans les deux listes suivantes.
o accélérer, partir, défaite, aimer, énerver, perdre, permettre, commencer, avancer, réussir.
o victoire, interdire, reculer, échouer, gagner, calmer, ralentir, arriver, terminer, détester.
o Lire et compléter les mots suivants avec g ou gu: une ...alerie, un menson ...e, la ...ourmandise,
une .. .irouette, une ...irlande, la ...êne, la ...erre, la ...arri...e, les ...ens, la .. .orge
Mise en projet o « Nous allons étudier aujourd'hui le passé composé des verbes voir, vouloir, pouvoir. Nous allons
retrouver deux parties: l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé. »

Présentation o « Le participe passé du verbe voir est vu.


o Hier,j'ai vu un vol d'oies sauvages.
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est voir. En effet, qu'ai-je fait? J'ai vu .. . C'est bien l'action de voir.. .
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dan s j'ai vu, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent :j'ai+ le participe passé vu.»
Écrire au tableau :j'ai vu (en couleurs).
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment:
- Hier,j'ai vu un vol d'oies sauvages. ➔ j'ai vu
- Est-ce que tu as vu la nouvelle version du film Alice au pays des merveilles ? ➔ tu as vu
- La conductrice a vu le radar à temps. ➔ il a vu
- La semaine dernière, nous avons vu un magnifique spectacle son et lumière au château de Blois. ➔
nous avons vu
- Vous avez vu l'éclipse de lune ? ➔ vous avez vu
- Elles ont vu avec ravissement comment je prépare mes bouquets de fleurs. ➔ elles ont vu
o À partir de toutes les phrases écrites au tableau, il est facile de montrer la règle de formation
aux élèves: à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé du verbe
voit qui est vu.
o En utilisant les cartons-mots indicateurs de temps, les élèves par binôme font une phrase au
passé composé avec le verbe voir.
o « Le participe passé du verbe vouloir est voulu .
o Hier,j'ai voulu louer un canoë.
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est vouloir. En effet, qu'ai-je fait? J'ai voulu .. . C'est bien l'action de
vouloir ...
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dan s j'ai voulu, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent :j'ai+ le participe passé voulu. »
Écrire au tableau :j'ai voulu (en couleurs) .

©21ila11librffl40 0eliu"Sle§parseptreatQ(1a9~oiet vi déoprojection interdites


o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment :
- Hier,j'ai voulu louer un canoë. ➔ j'ai voulu
- Pourquoi n'as-tu pas voulu que je t'accompagne? ➔ tu as voulu
- Pierre a voulu s'engager dans la marine. ➔ il a voulu
- Nous avons voulu la récompenser après ses examens. ➔ nous avons voulu
- Au baptême d'Anatol~ vous avez voulu absolument inviter tous vos amis. ➔ vous avez voulu
- Les enfants ont voulu que je lise la fin de l'histoire avant d'éteindre la lumièr:e. ➔ ils ont voulu
o À partir de toutes les phrases écrites au tableau, il est facile de montrer la règle de formation
aux élèves : à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé du verbe
vouloir qui est voulu .
o En utilisant les cartons-mots indicateurs de temps, les élèves par binôme font une phrase au
passé composé avec le verbe vouloir.
o « Le participe passé du verbe pouvoir est pu.
o Hier,j'ai pu tondre entre deux averses!
(Lire et réfléchir à voix haute.)
Le verbe dans cette phrase est pouvoir. En effet, qu'ai-je fait? J'ai pu .. . C'est bien l'action de
pouvoir.. .
Cette action s'est passée hier; c'est du passé composé.
Dans j'ai pu, nous repérons l'auxiliaire avoir au présent :j'ai + le participe passé pu.»
Écrire au tableau :j'ai pu (en couleurs) .
o Continuer avec d'autres phrases et les écrire au tableau en couleurs comme précédemment :
- Hier,j'ai pu tondre entre deux averses! ➔ j'ai pu
- Tu as pu retrouver tes collègues après la réunion ? ➔ tu as pu
- Marion a pu finalement choisir l'université qu'elle souhaitait. ➔ elle a pu
- Nous avons pu visiter toute l'exposition avant l'heure du départ. ➔ nous avons pu
- Avez-vous pu observer les marmottes au cours de votre randonnée? ➔ vous avez pu
- Les marins-pêcheurs ont pu sortir en mer malgré les mauvaises conditions météorologiques. ➔ ils
ontpu
o À partir de toutes les phrases écrites au tableau, il est facile de montrer la règle de formation
aux élèves : à chaque cas, nous voyons l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé du verbe
pouvoir qui est pu.
o En utilisant les cartons-mots indicateurs de temps, les élèves par binôme font une phrase au
passé composé avec le verbe pouvoir.

Pratique o Manuel, page 148, exercices 1 à 5.


guidée

Objectivation o Les élèves lisent l'encadré Je retiens et expliquent ce qu'ils ont retenu.

Pratique o Manuel, page 149, exercices 6 à 9.


autonome
Objectif de la leçon: réviser la conjugaison des verbes du passé composé.
Lexique: guimbarde.
Préparati.on o Écrire au t ableau les exercices prévus po ur les révisions.
matérielle o Préparer la conjugaison du verbe avoir a u présent au tableau.
o Préparer le tableau prévu dans la présentation.

Étapes Démarche

Révisions o Compléter les phrases suivantes avec as/a/à ou es/est/et.


o Ce parc d'attractions .. . le plus grand en France.
o Tu ... certain que tu ... accès aux coffres?
o Sophie se déplace toujours .. . pied ou .. . bicyclette
o José ... bien malade aujourd'hui.
o Rangez vos livres .. . vos cahiers dans le casier.
o Piocher un verbe et le conjuguer au présent, au futur, à l'imparfait, au passé composé et à toutes
les personnes.
o Compléter les mots suivants par mou n : le da ... ger, l'e.. . barras, gro ... der, e.. . brasser,
une gui .. . barde, un plo... bier, e... porter, la la ... gue, e... mener, une e.. .preinte.
Expliquer une guimbarde (un instrument de musique avec une languette d'acier que l'on fait
vibrer dans la bouche), puis ranger le mot selon sa nature dans la boîte co-rrespondante.

Mise en projet o « Auj-ourd'hui, nous allons réviser nos connaissances sur la conjugaison des verbes au passé
composé. »

Présentation o Rappel (à voix haute).


« Le passé composé exprime une action ou un fait qui a déjà eu lieu.
Comme l'indique son nom, ce temps est composé; cela signifie qu'il est "composé" de deux
parties: l'auxiliaire avoir au présent+ le participe passé.
o l'.alLlxiliaire avoir :
Nous parlons d'auxiliaire, car, ici, le verbe avoir sert à "fabriquer" ce temps composé qu'est le
passé composé. li est conjugué au présent.»
Le r éciter au tableau en chœur avec les élèves.
j'ai
tuas
il a
elle a
nous avons
vous avez
ils ont
elles ont
o Le participe passé :
Remplir le tableau avec les élèves au fur et à mesure de la présentation.

verbe participe passé

T" groupe (en - er)

Z groupe (en - ir)

avoir

être

©2ba11librfflJ0€.bsécoles, reproduction et vidéoprojection interdites


verbe participe passé

prendre

dire

faire

voir

vouloir

pouvoir

o Refaire un rappel sur les verbes du 1" et 2• groupe.


o Les verbes du 1er groupe :
Ce sont les verbes à l'infinitif qui se terminent en - er comme sauter, tracer, laver, dessiner, ranger ...
Choisir un verbe du, ., groupe, le conjuguer à toutes les personnes en chœur au passé composé,
puis remplir le tableau.
j'ai rêvé
tuas rêvé
il a rêvé
elle a rêvé
nous avons rêvé
vous avez rêvé
ils ont rêvé
elles ont rêvé
o Les verbes du 2• groupe :
Ce sont les verbes à l'infinitif qui se terminent en - ir comme finir, réunir,jaunir et qui possèdent
- iss au pluriel au présent.
Exemple : nous finissons un exercice.
Cho isir un verbe du 2• groupe, le conjuguer à toutes les personnes en chœur au passé
composé, puis remplir le tableau.
j'ai fini
tu as fini
il a fini
elle a fini
nous avons fini
vous avez fini
ils ont fini
elles ont fini
o Les élèves font plusieurs phrases au passé composé avec avoir.
o Ga rder un exemple, écrire le sujet et le verbe au tableau :j'ai eu
o Remp lir le tableau.
o Les élèves font plusieurs phrases au passé composé avec être.
o Ga rder un exemple, écrire le suj et et le verbe au tableau :j'ai été
o Remplir le tableau
o Continuer ainsi pour les verbes prendre, dire, faire, voir, vouloir et pouvoir.
o Laisser l'auxiliaire avoir et le tableau affichés pour la pratique guidée.

Pratique o Man1Uel, page 150, exercices 1, 2 et 3.


guidée

Pratique o Manl!Jel, page 150, exercices 4 et 5.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoproji2-E:t~ici~te11di~s


Objectif de la leçon: identifier l'adverbe dans une phrase et distinguer l'adverbe
de l'adjectif en fonction du mot qualifié ( nom ou verbe).
Vocabulaire nouveau : l'adverbe.
Préparation o Écrire a u t ableau les exercices prévus po ur les révisio ns.
matérielle o Une affiche vie rge sur laque lle sera construit le schéma de la page 151 au fur et à
mesure du rappel des co nnaissances et de la prése ntatio n de l'a séance.

Étapes Démarche
Langage o Transformer la phrase suivante au présent, au futur, à l'imparfait puis au passé composé :
oral Les castors (vouloir) fabriquer un barrage avec des branches.
o Repérer les noms communs dans les phrases suivantes. Puis, indiquer s'ils sont sujets ou
compléments d'objet directs du verbe.
o J:abeille est un insecte.
o Nous postons notre courrier.
o Louis porte un chapeau.
o Les ânes transportent des caisses.
o Vous dégustez une crêpe.
Révisions o Compléter les phrases en utilisant l'homonyme qui convient.
o Le fermier remplit le (saut/seau) de blé
o Aimes-tu le gâteau aux (amandes/amendes)?
o J'aime beaucoup la (voix/voie) de cette chanteuse.
o Le joueur lance la (bal/balle) hors du terrain.
o Tu dois remplir le (bond/bon) de commande.
o Les bateaux de pêche accostent au (port/porc).
o Le (phare/far) guide les marins en nuit.
o Ce (ver/verre) d'eau vous rafraÎChira.
o Conjuguer les phrases suivantes au passé composé.
Tu (creuser) un grand trou. Les maçons (monter) les murs. Le charpentier (installer) la charpente. Les
couvreurs (vouloir) mettre de belles ardoises. Le carreleur (finir) de poser le carrelage. Le plombier
(souder) tous les tuyaux. Je (prendre) des photos de l'avancée des travaux. Nous (faire) nos cartons et
nous (emménager) une fois la maison terminée!
Mise en projet o « Nous connaissons déjà plusieurs natures de mots : les noms (noms commun, noms propres),
les déterminants (les articles comme le ou la, les déterminants possessifs comme nos, ma, son),
les pronoms (ils remplacent les noms, comme il, elle, nous ...), les verbes (qui indiquent ce que la
personne, la chose, l'animal fait), les adjectifs qualificatifs.
Rappelons-nous tout ce que nous connaissons sur l'adjectif qualificatif par exemple. (Écrire
adjectif en haut de l'affiche à gauche.)
D'ailleurs, pourquoi disons-nous qualificatif? (Réponse attendue des élèves.) Nous disons que
l'adjectif est qualificatif parce qu'il qualifie le nom qu'il accompagne. »
Faire une flèche verticale sous le titre puis écrire qualifie.
Refaire une flèche verticale et ajouter un nom.
o « Regardons ensemble cet exemple :
La mésange bleue vole gracieusement.
Ici, q uel est l'adjectif qualificatif? (Réponse attendue des élèves.) L'adjectifr qualificatif est bleue. li
qualifie le nom mésange.
Pourquoi porte-t-il une? (Réponse attendue des élèves.) Il porte une parce que le nom mésange
est un nom féminin.
Un adjectif qualificatif s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il accompagne. »
Ajouter une dernière flèche verticale et écrire il s'accorde en genre et en nombre.

©2La11librfflJ04!~.écoles, reproduction et vidéoprojection interdites


o « Auj-ourd'hui, nous allons découvrir une nouvelle nature de mots : celle d,e l'adverbe (écrire le mot
en haut de l'affiche à droite) .
Tous les jours, nous utilisons, lorsque nous parlons ou lorsque nous écrivo ns, de très nombreux
adverbes! Nous allons apprendre à les identifier. »

Présentation o « Souvenez-vous du petit jeu que nous faisions à l'oral ces derniers jours : j e vous demandais
de repérer l'adjectif qualificatif dans une phrase. Puis vous deviez ajouter u n mot invariable à
l'adjectif.
Par exemple : Paul est un ami serviable. (Écrire la phrase au tableau.) Serviable est l'adjectif
qualificatif qui qualifie le nom ami.
Je peux ajouter le mot invariable très à cet adjectif : Paul est un ami très serviable.
Nous appellerons ce petit mot invariable très un adverbe.
Mais quel est précisément le rôle de cet adverbe dans la phrase?»
o « Reprenons notre exemple.
(Relire la phrase.) Paul est un ami très serviable.
Ici, l'adverbe très n'accompagne pas seulement l'adjectif serviable, il modifie son sens.
Relisons la phrase sans, puis avec l'adverbe très (insister sur l'adverbe très lors de la lecture) : Paul
est un ami serviable. Paul est un ami très serviable. Dans cet exemple, l'adver be très renforce l'idée
que cet ami rend service aux autres. li donne encore plus d'importance à l'adjectif serviable. »
Faire une flèche verticale sous le titre puis écrire modifie le sens de.
Ajouter une autre flèche verticale et écrire : un adjectif.
o « Un adverbe peut aussi à modifier le sens d'un verbe .. . Ad-verbe .. . D'ailleurs, j'entends bien le
mot verbe, dans adverbe!
Regairdons ensemble ces exemples (écrire les phrases suivantes) :
o Elle marche vite.
Le mot vite est un adverbe; il modifie le sens du verbe marcher en nous précisant que cette
personne marche rapidement.
o Ils se promènent ensemble.
Le mot ensemble est un adverbe; il modifie le sens du verbe se promene.r en nous précisant que
ces personnes se promènent ensemble, et non pas séparément.»
Ajouter sur l'affiche à côté du mot adjectif: un verbe.
o « Et l'adverbe peut même modifier le sens d'un autre adverbe.
Rega,rdez (écrire puis lire les phrases suivantes). Je reprends l'un des exemples que nous avons vu
j'ajoute l'adverbe souvent : Elle marche souvent vite.
Ici, l'adverbe souvent modifie le sens de l'adverbe vite en précisant qu'elle marche fréquemment,
couramment de manière rapide.
Ainsi (montrer le schéma au tableau), un adverbe peut modifier le sens d'un adjectif, d'un verbe
ou d' un autre adverbe. »
o « Et ses accords? Eh bien, il n'en a pas, contrairement à l'adjectif qui s'accorde en genre et en
nomb re avec le nom qu'il qualifie.
Les adverbes très, vite, ensemble, souvent et tous les autres adverbes ne changent JAMAIS
d'orthographe. Nous disons qu'ils sont invariables. »
Ajouter une dernière flèche verticale et écrire invariable.

Pratique o En binôme, inventer une phrase avec l'adverbe beaucoup. Quand l'élève de droite a trouvé une
guidée phrase avec l'adverbe beaucoup, il la dit à voix basse à son camarade; le camarade la valide ou la
corrige ; puis les rôles sont inversés.
Passer voir les binômes, corriger et/ou valider les phrases.
Faire de même avec les adverbes mal, encore, toujours, seulement...
o Manuel, page 151, exercices 1, 2, 3 et 4.

Objectivation o Les élèves expliquent ce qu'ils ont compris de la leçon en s'appuyant sur le schéma de la
page 151 .

Pratique o Manuel, page 151, exercices 5 et 6.


autonome

© La librairie des écoles, reproduction et vidéoprse~ie~r~r.1te11di~s


Séance 126 : les adverbes de temps et de lieu

Objectif de la leçon : identifier les adverbes de temps et de lieu, puis identifier


leur fonction dans la phrase.
Préparati.on o Écrire a u tableau les exerc ices prévus po ur les révisions.
matérielle o Reprendre l'affic he de la séa nce 125 sur laquelle sera construit le sché ma
de la page 152 au fur et à mesure de la p résent ation de la séance .

Étapes Étapes

Langage o Transformer la phrase suivante au présent, au futur, à l'imparfait, puis au passé composé:
oral Les touristes (pouvoir) visiter le Mont-Saint-Michel.
o Repérer les noms communs dans les phrases suivantes. Puis indiquer s'ils sont sujets ou
compléments d'objet directs du verbe.
o Tu offres un bouquet.
o Le tilleul est un arbre.
o André construit son garage.
o Nous pêchons une carpe.
o Les oisillons ouvrent leurs ailes.
Révisions o Conjuguer les phrases suivantes au passé composé.
La semaine dernière, notre père (faire) une cabane de ses propres mains. Quand nous /'(voir), nous
(crier) de joie. Pendant l'après-midi, ma sœur et moi (fabriquer) des décorations pour l'intérieur. Elle
(faire) des guirlandes de fleurs et, moi, je (prendre) des pommes de pin pour les accrocher. À leur retour
du travail, nos parents (applaudir) et ils nous (dire) : « Vous (avoir